Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juin 2015 1 15 /06 /juin /2015 11:32

France


- Le boycott d'Israël, côté artistes, François-Xavier Gomez (Libération)
http://www.liberation.fr/monde/2015/06/12/le-boycott-d-israel-cote-artistes_1328464
"Juliette Gréco a tenu bon : l’égérie de Saint-Germain-des-Prés, 88 ans, s’est produite à Tel Aviv, le 4 mai, dans le cadre de sa tournée d’adieux. Comme tous les artistes programmés en Israël, elle a été la cible de pressions, de pétitions et de lettres ouvertes pour la dissuader de «soutenir l’apartheid», dans le cadre des campagnes orchestrées par BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions), un mouvement international lancé en 2005. «Il faut toujours aller partout, c’est une lâcheté de ne pas le faire», avait réagi, deux semaines auparavant, la chanteuse dans un entretien à l’AFP, ajoutant : «Le boycott ne sert pas à grand-chose, je crois à la parole, à l’échange.»
Il arrive aussi que les arguments de BDS fassent mouche : la chanteuse américaine Lauryn Hill a annulé son concert à Tel Aviv en mai [...]. Certains artistes renoncent à leur voyage sans pour autant apporter leur soutien à BDS. En août 2013, le Malien (musulman) Salif Keita était invité au festival des Musiques sacrées de Jérusalem. Après avoir assuré aux organisateurs qu’il ne répondrait pas aux sollicitations de ne pas se rendre en Terre sainte, il craquait deux jours avant l’événement : il expliquait sur Facebook qu’il craignait des conséquences sur la suite de sa carrière, qualifiant de «terroristes» les organisations pro boycott. Ses compatriotes Amadou et Mariam, soumis aux mêmes pressions, avaient chanté dans la même manifestation deux jours auparavant, et leurs activités artistiques, à notre connaissance, n’en ont pas souffert.
Au fil des années, Elvis Costello, Vanessa Paradis, Carlos Santana, Annie Lennox, Neil Young ou Brian Eno ont rejoint une longue liste d’artistes boycotteurs. Le mouvement a pris une grande ampleur en Grande-Bretagne, où son militant le plus actif est Roger Waters, de Pink Floyd. Ces dernières semaines, une vive polémique l’a opposé à la diva soul Dionne Warwick, qui avait déclaré qu’elle «ne céderait jamais aux pressions» du guitariste pour lui faire renoncer à son concert, le 19 mai. Waters a répondu en soulignant «l’ignorance» de la chanteuse sur les souffrances des Palestiniens, et rappelé au passage que la muse de Burt Bacharach n’avait pas eu de scrupules à chanter à Sun City, un parc d’attractions en Afrique du Sud réservé à la clientèle blanche. C’était dans les années 80, «à l’apogée de la politique d’apartheid», conclut Waters.
Daniel Barenboïm lui-même, avec son West-Oriental Divan Orchestra, qui mèle enfants arabes et juifs, a été victime de boycott, au Qatar notamment. [...] La dernière campagne en date de BDS vise à dissuader les Brésiliens Gilberto Gil et Caetano Veloso de chanter à Tel Aviv, le 29 juillet."

- "L'aigle noir" détourné par Dieudonné : la condamnation à 50.000 euros est définitive (AFP) - "Dans la décision en référé, rendue en juillet 2014, le juge avait ordonné le retrait de la vidéo sous astreinte, mais le polémiste avait mis plusieurs mois à s'exécuter".
https://fr.news.yahoo.com/laigle-noir-d%C3%A9tourn%C3%A9-dieudonn%C3%A9-condamnation-%C3%A0-50-000-151246908.html

*************************************

Gaza & Hamas

- L'Egypte rouvre le point de passage de Rafah vers Gaza (Reuters) - Hamas : "Cette ouverture pour trois jours est un indicateur positif. Nous espérons que l'Egypte rouvrira le point de passage de manière permanente et regagnera le rôle qu'elle joue dans Gaza et en Palestine".
https://fr.news.yahoo.com/legypte-rouvre-le-point-passage-rafah-vers-gaza-112320222.html

*************************************

Protective Edge

- Israël publie son rapport sur Gaza (Times of Israel) - "Contenant des dizaines de photos et citant des sources militaires palestiniennes et israéliennes, le rapport israélien défend Israël de manière élaborée, faisant valoir que l’armée allait au-delà des exigences du droit international en matière de protection des civils. Il révèle pour la première fois les ordres donnés par des commandants de Tsahal pour s’assurer qu’aucun civil n’était dans le périmètre au moment de l’attaque".
http://fr.timesofisrael.com/israel-publie-son-rapport-sur-gaza/
- Israël : Beaucoup de «civils» tués à Gaza étaient en fait des activistes (Times of Israel) - "Les dommages à la population civile ont également eu lieu à la suite de malheureux – et pourtant légitimes – effets incidents de l’action militaire légitime dans le voisinage de civils et de leur environnement, et à la suite de la contrainte incontournable des commandants qui ne sont pas infaillibles, du renseignement qui ne peut être parfait et des systèmes technologiques parfois défaillants".
http://fr.timesofisrael.com/israel-beaucoup-de-civils-tues-a-gaza-etaient-en-fait-des-activistes/
- Israel's Protective Edge report: [at least] 44% of Palestinian casualties were terrorists (Ynet) - "Government-sanctioned report is released as 'pre-emptive strike' ahead of international UN report due to come out this month; authors say report provides evidence to justify Israel's decision to launch war in Gaza based on international law".
http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4668390,00.html
- 'If the lawyers said no during Gaza war, the IDF didn't attack' (Ynet) - "IDF judicial department played a key role in determining targets during last summer's conflict, including having power to veto a mission if civilian lives were at stake".
http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4668585,00.html
- The truth behind the supposed IDF attack on Gaza's power plant (Elder of Ziyon) - "So it was Israeli fire (but not an airstrike) that hit the fuel tanks (but not the power plant) while targeting terrorists (but not the power plant)".
http://elderofziyon.blogspot.fr/2015/06/the-truth-behind-supposed-idf-attack-on.html
- Aucun civil visé lors de la guerre à Gaza, selon un rapport officiel israélien (AFP)
https://fr.news.yahoo.com/aucun-civil-vis%C3%A9-lors-guerre-%C3%A0-gaza-selon-130538937.html
"[...] "La plupart des faits qui ont semblé à des parties extérieures relever d'attaques sans discernement contre des civils ou des cibles civiles étaient en fait des attaques légitimes contre des cibles militaires, sous des apparences civiles, relevant des opérations militaires des groupes terroristes", affirme ce rapport, alors que de nombreuses ONG et organisations internationales ont dénoncé à plusieurs reprises des attaques contre des civils, des enfants et des écoles, notamment de l'ONU.
Quant aux civils qui ont été touchés, Israël estime qu'il s'agit "des effets indirects malheureux - mais légaux - d'actions militaires légitimes dans des zones abritant des civils et leurs alentours". Au cours des 50 jours de conflit, l'armée n'a mené des attaques que contre des cibles constituant "avec une certitude raisonnable" des cibles militaires et "Israël n'a pas intentionnellement visé des civils ou des cibles civiles", poursuit le rapport. [...]"
- Gaza : les Palestiniens rejettent le rapport israélien (AFP)
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/06/14/97001-20150614FILWWW00112-gaza-les-palestiniens-rejettent-le-rapport-israelien.php

- Israël passe à l’offensive avant le rapport de l’ONU sur la guerre à Gaza, Mitch Ginsburg (Times of Israel) - "Le rapport israélien de 250 pages est incontestablement conçu avec des éléments de promotion d’Israël" ; "L’argumentaire central est pourtant cohérent et convaincant".
http://fr.timesofisrael.com/israel-passe-a-loffensive-avant-le-rapport-de-lonu-sur-la-guerre-a-gaza/
"Comme certains l’ont souligné, il y a deux manières de regarder le conflit israélo-palestinien. Une vision étroite, concentrée sur les 10 000 mètres carrés de la bande de Gaza et d’Israël, montrer une puissance militaire contrôlant une large entité de territoire occupé. Une vision plus large révèle une minuscule minorité juive, l’une des seules minorités à se développer au Moyen-Orient, qui s’accroche à une bande de terre le long de la côte méditerranéenne.
D’une certaine manière, c’est la différence entre le rapport imminent de l’ONU sur la guerre de 50 jours à Gaza et le travail israélien publié dimanche : l’un se concentrera sur les centaines de morts palestiniens, y compris la mort tragique de près de 500 enfants, et assurera que des crimes de guerre ont été commis. L’autre rapport reconnaît les morts mais cherche à les intégrer dans le cadre plus large d’un ennemi ciblant des civils et opèrant parmi son propre peuple et cela avec l’armée qui prend des mesures pour essayer de limiter les morts innocents.
Le rapport israélien de 250 pages est incontestablement conçu avec des éléments de promotion d’Israël, une tentative de défense contre les allégations dans la tactique de longue date de l’armée : la meilleure défense c’est l’attaque. Par exemple, parmi les dizaines de pages traitant l’infrasctrure légale du Corps MAG de l’armée, le Procureur Général et la Haute Cour de Justice, il y a une brève mention du fait que, malgré l’efficacité et l’ouverture du système, pas un soldat israélien n’a été accusé de mort injustifiée et de tout crime plus grave que du pillage. Il n’y a pas de recommandation claire de changer des procédures de l’armée.
L’argumentaire central est pourtant cohérent et convaincant ; il souligne le fait qu’Israël a compris que la guerre est de plus en plus combattue dans la sphère de l’opinion publique et que, là aussi, Israël doit se battre pour être clair. Ironiquement, une conséquence de cette prise de conscience est que si les appels pour des enquêtes extérieures augmentent, le besoin d’enquêtes intérieures rigoureuses baisse. Cela a aidé à enterrer la notion d’une commission d’enquête commune entre Israël et la communauté internationale et a joué un rôle dans l’enterrement de l’enquête de la commission des Affaires étrangères et de la Défense de la Knesset, dont les deux auraient donné de la crédibilité aux déclarations d’Israël.
Le rapport s’ouvre avec une description du Hamas et de son idéologie - Hamas : « Il n’y a pas de guerre n’importe où sans [les Juifs] pour y participer » -, et affirme qu’Israël, à la recherche des trois jeunes israéliens enlevés en juin 2014, « a essayé d’éviter l’escalade avec la bande de Gaza ». Le rapport n’insiste pas sur les 10 brigades israéliennes envoyées opérer en Cisjordanie et le difficile démantèlement des infrastructures du Hamas là-bas, une action prise à la lumière de l’enlèvement et de la connaissance, alors tenue secrète, que le Hamas avait l’intention de renverser l’Autorité palestinienne en Cisjordanie à travers une série d’attaques terroristes orchestrées.
Au lieu de cela, le rapport affirme que malgré les efforts diplomatiques d’Israël pour éviter l’escalade, le Hamas et d’autres organisations terroristes ont tiré des mortiers et des roquettes sur les civils israéliens et, lorsque le 7 juillet, l’organisation a tiré plus de 60 projectiles sur Israël, le gouvernement « n’avait plus d’autre choix » que de lancer une offensive aérienne. « Aucun gouvernement n’aurait pu éviter de réagir devant le nombre croissant d’attaques contre ses citoyens », ont écrit les auteurs du rapport.
Les nombreuses pages rapportant les violations par le Hamas des lois sur les conflits armés fournissent des éléments spécifiques sur la nature connue de la guerre. La mosquée al-Tawheed à Khuzaa et la mosquée Cheikh Hasnain à Chajaya ont été utilisées comme de dépôts d’armement et des postes de commandements, d’autres minarets ont été utilisés comme des positions de tir pour les tireurs d’élite. L’hôpital al-Wafa à Shejaiya « a été transformé en poste pour tireurs d’élite, site de lancement de missiles anti-tanks, lieu de stockage d’armes, plateforme pour installation de moyens de surveillance, et couverture pour une infrastructure de tunnels ». Les écoles et les bâtiments de l’ONU ont été utilisés à plusieurs reprises comme des protections pour lancer des roquettes.
Le rapport prend principalement une vision d’ensemble de la réponse de l’armée face à cette doctrine de combat, expliquant comment Israël a adhéré tout au long du conflit aux principes de distinction, pour distinguer les ennemis des innocents, et de proportion, ce qui exige du parti lançant une frappe sur une cible spécifique que le dommage collatéral ne soit « pas excessif par rapport à l’avantage militaire direct et concret attendu ». Cela signifie qu’une attaque avec des cibles militaires sans grande importance qui pourrait entraîner la mort de 100 victimes civiles, expliquent les auteurs, « serait considéré comme disproportionnée, tandis que 100 attaques contre des objectifs militaires de la même importance qui pourraient chacune entraîner la mort d’une victime civile seront probablement considérées comme proportionnées ».
Il y a aussi une documentation minutieuse des marchandises transportées d’Israël à Gaza lors de la guerre, 5 637 camions transportant 122 575 tonnes de marchandises, et les efforts fournis afin d’avertir la population de quitter les zones de combat.
Finalement, le rapport du gouvernement israélien cherche, près d’un an après la guerre, à mettre en lumière la question des pertes civiles. Non seulement il affirme que des 2 215 Palesitniens tués lors de la guerre, 936, soit 44 % étaient des membres de groupes terroristes, mais aussi les chiffres si souvent cités pendant la guerre, généralement que 1 500 civils auraient été tués par des soldats israéliens, ont été faussés à dessein par le Hamas.
Le 11 juillet, le ministère de l’Intérieur de Gaza tenu par le Hamas a téléchargé des « directives » sur son site internet : « n’importe quel mort ou martyr doit être appelé un civil de la bande de Gaza ou de Palestine, avant que son statut dans le djihad ou son rang militaire ne soit discuté, cite-t-on dans le rapport. N’oubliez pas de toujours ajouter ‘civil innocent’ ou citoyen innocent dans votre description de ceux qui ont été tués par les attaques israéliennes dans la bande de Gaza… Ne publiez pas des photos des commandant militaires. Ne mentionnez pas leurs noms en public et ne louez pas leurs réussites dans des conversations avec des amis étrangers ».
En prenant encore une vue générale, note aussi le rapport, après l’Opération Plomb Durci en 2008-9, Abu Obeida, le porte-parole des Brigades Izz al-Din al-Qassam du Hamas, avait prétendu que seulement 48 de ses membres avaient été parmi les plus 1 110 morts. Dernièrement, ce nombre a été fortement revu à la hausse par un autre porte-parole du Hamas. « Ce n’est pas un hasard », note le rapport israélien, si cet aveu « n’est intervenu qu’après que le Rapport Goldstone ait été publié »."

- Israel ‘exceeded legal standards’ in Gaza conflict, military group tells UN (Times of Israel) - "The group found that “during Operation Protective Edge last summer… Israel not only met a reasonable international standard of observance of the laws of armed conflict, but in many cases significantly exceeded that standard.” They wrote that “in some cases Israel’s scrupulous adherence to the laws of war cost Israeli soldiers’ and civilians’ lives”."
http://www.timesofisrael.com/israel-did-not-commit-war-crimes-in-gaza-says-multi-national-military-group/
- Key Preliminary Findings of the High Level International Military Group on the Gaza Conflict (UN Watch) - "Once the war had begun, Israel made repeated efforts to terminate the fighting. The war that Israel was eventually compelled to fight against Hamas and other Gaza extremists was a legitimate war, necessary to defend its citizens and its territory against sustained attack from beyond its borders".
http://blog.unwatch.org/index.php/2015/06/12/key-findings-of-the-high-level-international-military-group-on-the-gaza-conflict/
- “Israel’s war was just,” reports Australian general after mission on Gaza conflict (UN Watch) - "While acknowledging the tragedy of death in war and given the immense capability of the IDF, it stands to Israel’s everlasting credit that far more did not die. But from the very top of the command chain down to the infantry and ­pilots, the personal moral position that individuals took was mirrored in the targeting processes, decisions on the ground and in the real care taken".
http://blog.unwatch.org/index.php/2015/06/12/israels-war-was-just-reports-australian-general-after-mission-on-gaza-conflict/

- Who is Guilty of War Crimes in the Gaza War? (JCPA, Vidéo 3mn) - "Israel is accused of a disproportionate response to Hamas rocket attacks. Is this accusation true? How does Israel compare to other military forces fighting asymmetrical wars?" Une bonne vidéo pédagogique.
https://www.youtube.com/watch?v=yFaaAA13sgc

*************************************

Judée-Samarie

- Cisjordanie : un Palestinien tué par des soldats israéliens (AFP) - "une porte-parole de l'armée a indiqué qu'un Palestinien qui avait lancé un engin incendiaire vers une jeep avait été tué "lorsque le véhicule s'est renversé sur lui"." Que pensez-vous alors de ce titre AFP ??
https://fr.news.yahoo.com/cisjordanie-palestinien-tu%C3%A9-soldats-isra%C3%A9liens-060338889.html
- Un Palestinien tué par une jeep de Tsahal en Cisjordanie (Reuters) - "le Palestinien a été accidentellement heurté par le véhicule après avoir lancé un cocktail Molotov dans sa direction. "Le conducteur a pris peur et a fait une embardée, renversant cet homme"."
https://fr.news.yahoo.com/un-palestinien-tu%C3%A9-par-une-jeep-tsahal-en-101036005.html
- Un Palestinien tué par une jeep de l’armée qui s’est renversée (Times of Israel) - on peut voir la photo de la jeep complètement renversée sur l'article.
http://fr.timesofisrael.com/un-palestinien-tue-par-une-jeep-de-larmee-qui-sest-renversee/

- Israel increases relief measures to Palestinians in West Bank (Ynet) - "Palestinian men over 55 and women over 50 will be allowed to enter freely, freeing up 2,000 work permits for Palestinians in Israel; 100 Palestinian doctors working in Jerusalem can now enter Israel with their cars".
http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4668404,00.html

- Amnesty does it again - context free Israel bashing (Elder of Ziyon) - "Even Wyoming, with less than 600,000 people, arrests more kids in a single year than Israel does in twelve. Why doesn't Amnesty-USA make any online petitions against the nation it resides in - a nation that arrests minors at 30 times the rate that Israel arrests Arab kids! This is beyond a double standard. It shows no standards at all".
http://elderofziyon.blogspot.fr/2015/06/amnesty-does-it-again-context-free.html

*************************************

"Processus de paix"

- Fatah: Israel is like the Islamic State - 3 caricatures present Israel as terrorist killer of peace (PMW) - "With the Islamic State being accepted internationally as a genocidal terror group, the PA and Fatah are repeatedly comparing Israel to the Islamic State as their new method of hate speech against Israel". Voir les caricatures palestiniennes sur le site.
http://www.palwatch.org/main.aspx?fi=157&doc_id=15010

- The Palestinians’ Refusal Strategy, Yoni Ben Menachem (senior Middle East analyst for the Jerusalem Center) - "the major changes in the Middle East create new opportunities to restart negotiations with Israel. [...] the Arab states today are more prepared than ever before to accept an agreement between Israel and the PA".
http://jcpa.org/palestinians-refusal-strategy/
"[...] Abbas has made a strategic decision not to return to negotiations with Israel without receiving international guarantees for an Israeli withdrawal to the ’67 lines, a Palestinian state with its capital in east Jerusalem, and a solution to the refugee problem. Abbas has been encouraging boycott moves against Israel in recent days, to force Israel to accept Palestinian demands.
Therefore, it is crucial for Israel to wage an intensive response to the international boycott campaign in order to show the world that this is damaging the chances for a political solution and strengthening the Palestinians’ stance of refusal. The Palestinians are not interested in real negotiations but rather in an international decision that comes at the expense of Israel’s security interests.
But the Minister of History has other plans. The two major threats to the Middle East today are the spread of Iran and Islamic State, knocking aside the Palestinian problem. Within the Palestinian leadership are those who understand that Abbas’ refusal strategy is mistaken and will only increase local distress because Israel is a strong state and in the end Abbas will not be able to force his will on Israel in the international political arena.
These Palestinian officials believe that the major changes in the Middle East create new opportunities to restart negotiations with Israel. They say the Arab states today are more prepared than ever before to accept an agreement between Israel and the PA. These states, particularly the Gulf States, see Israel as an ally in the war against the spread of Iran and IS."

*************************************

Monde arabe

- Former al-Jazeera America journalist sues over anti-Israel, pro-Arab bias (Associated Press) - "She accused the head of the company’s investigative unit of tweeting that “Israelis are like Hitler.” During coverage of the 2014 conflict in Gaza, she said she was told the mission was to cast Israel as the villain and emphasize the Arab and Muslim point of view".
http://www.timesofisrael.com/former-al-jazeera-america-journalist-suing-network-for-bias/
"The former head of Al Jazeera America’s documentary unit has sued the news network, claiming it is biased against non-Arabs and women in stories that it produces and in how it treats employees. Shannon High-Bassalik, fired in February after working through half of a three-year contract, said the network’s recently ousted chief executive Ehab Al Shihabi left meetings when women were speaking and admitted that he tried to favor an Arab point of view on the air to please AJAM’s Qatar-based ownership. Al Jazeera America called High-Bassalik’s accusations unfounded and said she made none of them during an investigation of her employment record conducted by an outside law firm.
The troubled news network, an offshoot of the international Al Jazeera network, has reached few viewers in the United States. Through lawsuits and resignations over the past two months, a picture has emerged of a place that has consistently fallen short in its efforts to give Americans a hard news, unbiased alternative to CNN, Fox News Channel and MSNBC.
“As ratings failed to live up to the expectations of management, Al Jazeera openly decided to abandon all pretense of neutrality in favor of putting the Arabic viewpoint front and center, openly demanding that programs be aired that criticized countries such as America, Israel and Egypt,” High-Bassalik’s lawsuit stated. She said she was told that if abandonment of journalistic integrity led people to regard them as terrorists, “that was an acceptable risk for the company to take.” High-Bassalik said that Al Shihabi told her that the company should be regarded as Al Jazeera in America, rather than Al Jazeera America.
Al-Shihabi was ousted in early May, shortly after another employee sued, alleging he was fired when he complained about a colleague’s anti-Semitic and sexist behavior. The company’s senior vice president of newsgathering, head of human resources and communications chief — all non-Arabic women — each resigned over a two-week period.
The former documentary chief, who has also worked for CNN, NBC and MSNBC, said she was told that many Arabs believe the Sept. 11 terrorist attacks were staged by the CIA to wage war on Arabs, and that this was a point of view the company should be guided by. [...] She accused the head of the company’s investigative unit of tweeting that “Israelis are like Hitler.” During coverage of the 2014 conflict in Gaza, she said she was told the mission was to cast Israel as the villain and emphasize the Arab and Muslim point of view. [...]"

- Les civils, premières victimes du conflit au Yémen, Benjamin Barthe (Le Monde) - "C’est une guerre silencieuse, absente des écrans, mais terriblement cruelle". Ce silence médiatique est d'autant plus frappant quand on le compare avec la couverture massive, détaillée et quasi-obsessionnelle de toutes les souffrances des civils gazaouis.
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2015/06/13/les-civils-premieres-victimes-du-conflit-au-yemen_4653543_3218.html
"C’est une guerre silencieuse, absente des écrans, mais terriblement cruelle. Depuis deux mois, la ville d’Aden est coupée en deux. Les miliciens houthistes occupent la partie est, notamment la presqu’île volcanique baptisée Crater, tandis que leurs adversaires tiennent la partie ouest. La plus grande partie de la population s’est réfugiée dans cette zone, épargnée par les frappes de la coalition, mais pilonnée par les rebelles.
Mercredi 10 juin, les urgentistes de Médecins sans frontières, présents sur place, ont traité plus de 130 personnes, blessées dans le bombardement d’un cortège funéraire. « C’est une guerre contre les civils, s’exclame Dounia Dekhili, de MSF. Toutes les parties s’en donnent à cœur joie. Depuis le 19 mars, nous avons soigné 2 500 blessés, dont 1 800 à Aden. »
La trêve de cinq jours, aménagée au mois de mai, n’a permis de satisfaire qu’une infime partie des besoins de la population. Le ravitaillement d’Aden, soumis a un blocus terrestre et aérien, dépend de bateaux, chargés à Djibouti, qui ont de plus en plus de mal à accoster. « Les fruits et les légumes ont disparu des étals, raconte la Yéménite Doa’a Kutbi, de l’ONG américaine International Medical Corps, jointe sur place. Les poubelles s’entassent dans la rue, le réseau d’eau est contaminé. Dans ces conditions, la dengue [une fièvre tropicale qui peut être mortelle] a fait sa réapparition. »
Plus au Nord, Sanaa est sous le contrôle exclusif des houthistes. Si ses habitants ne pâtissent pas des combats de rue, ils souffrent des bombardements de la coalition arabe. « Les avions visent principalement des sites militaires, dit Oussama Abdallah, un jeune Yéménite venu se réfugier à Beyrouth. Mais comme beaucoup d’entre eux sont implantés en ville, les dégâts collatéraux sont énormes. La population est traumatisée. »
Le 27 mai, une série de trois frappes sur une base militaire a fait 54 morts et 300 blessés. Deux semaines plus tôt, le 11 mai, l’anéantissement d’un dépôt d’armes sur le mont Nuqum, en lisière de Sanaa, sans que la population environnante ait été prévenue, a déclenché une cascade d’explosions secondaires qui ont tué au moins 40 personnes et blessé 140 autres. « Les Saoudiens exhibent leurs muscles, mais c’est la population qui trinque, s’insurge Oussama Abdallah. Comme la plupart des gens de Sanaa, je suis antihouthiste, mais les bombardements et le blocus sont tellement violents que je suis devenu aussi antisaoudien. »
En matière de bavures, les houthistes ne sont pas en reste. Selon Amnesty International, une importante partie des morts et des blessés de Sanaa sont le résultat d’une mauvaise manipulation du système de défense antiaérien de la capitale. Plusieurs médecins assurent qu’un grand nombre de leurs patients ont été victimes d’erreurs de tirs, ou d’un emploi inadapté de munitions « airburst », des armes à effet de souffle, censées exploser en vol. « Jusqu’à présent, les deux camps ont manifesté une indifférence glaciale aux conséquences de leurs actions sur les civils », s’indigne l’ONG."

Partager cet article

Repost 0
Published by Occam
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Boucle d'Occam
  • La Boucle d'Occam
  • : Chaque jour, une Boucle reprend l'actualité de France et du Moyen-Orient autour des thèmes d'Israël et de l'antisémitisme.
  • Contact

Recherche

Pages