Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juin 2015 7 21 /06 /juin /2015 12:18

France


- Une étoile jaune pour l'État juif ?, Bernard-Henri Lévy (Le Point) - "La vérité est que ce mouvement n'est qu'une caricature sinistre des luttes antitotalitaires de la fin du siècle dernier. C'est une campagne dont les instigateurs n'ont d'autre but que de discriminer, délégitimer, diaboliser un Israël qui n'en finit décidément pas de porter son étoile jaune".
http://www.lepoint.fr/editos-du-point/bernard-henri-levy/bhl-une-etoile-jaune-pour-l-etat-juif-18-06-2015-1937834_69.php
"Il y aura eu, en peu de temps, le PDG d'Orange annonçant, lors d'une conférence de presse au Caire, son désir de rompre avec un partenaire industriel trop lié à Israël. Les velléités palestiniennes de faire exclure de la Fifa la fédération de football israélienne. Le débat sur l'étiquetage de certains produits qui reprend de plus belle en Europe. L'Union des étudiants britannique votant une résolution de soutien au principe du boycott. Sans parler des artistes qui, à l'instar de Brian Eno, Elvis Costello ou Vanessa Paradis, se demandent s'ils doivent ou non se produire en "Palestine occupée".
Aucun de ces événements n'a, en soi, grande importance. Mais, ensemble, ils font un climat et, peut-être, une conjoncture. Et c'est l'occasion de rappeler à celles et ceux qui s'y engagent ce qu'est ce fameux mouvement BDS (boycott, désinvestissement, sanctions) créé, en 2005, par 171 ONG palestiniennes et qui est à l'origine, plus ou moins directe, de toutes ces initiatives.
Un mouvement de la société civile mondiale, nous dit-on, habité par le souci du droit, de la démocratie, des droits de l'homme. Soit. Mais pourquoi s'en prendre, dans ce cas, au seul pays de la région à s'être fondé sur ces valeurs et à continuer, vaille que vaille, malgré presque soixante-dix ans de guerre, d'y être globalement fidèle ? Et d'où vient que, pour s'en tenir aux seuls pays voisins, ces sourcilleux humanistes n'aient jamais eu un mot, un seul, sur les 200 000 morts de Bachar el-Assad, sur les crimes de Daech, sur la déportation massive des chrétiens de la plaine de Ninive, j'en passe ?
Un mouvement anti-apartheid, précise-t-on, reprenant les méthodes et l'esprit de Nelson Mandela en Afrique du Sud. Magnifique. Mais pourquoi, de nouveau, Israël qui, avec ses citoyens venus de tous les coins du monde, avec sa société multiethnique mêlant Européens de l'Ouest et de l'Est, Russes et Américains, Éthiopiens et Turcs, Kurdes et Iraniens, avec sa minorité arabe dont 13 députés siègent à la Knesset, n'est pas précisément ce que l'on peut appeler un État d'apartheid ? Et pourquoi pas le Qatar, dont je sais bien que les Fondations financent, avec des think tanks saoudiens, l'essentiel du mouvement, mais où 95 % de la main-d'oeuvre est constituée de travailleurs asiatiques esclavagisés et vivant sous le régime d'une kafala qui n'est pas très loin, pour le coup, d'un apartheid ?
Peut-être s'agit-il alors de faire pression sur Israël afin de l'amener à une paix dont la cause vaudrait bien quelques accommodements avec Doha ? Admettons, là aussi. Passons sur cette étrange façon de faire la paix en n'exerçant la pression que sur un belligérant sur deux. Oublions la méthode qui, au lieu de renforcer ceux des Israéliens favorables aux négociations, consiste en une punition collective mettant le pays au ban des nations. Le problème, c'est qu'il n'y a, comme chacun sait, qu'une formule sérieuse pour arriver à cette paix ; que cette formule, entérinée par les accords d'Oslo, est celle de deux États ; or il suffit de lire les déclarations d'Omar Barghouti, Ali Abunimah et des autres inspirateurs du mouvement pour voir que cette two states-solution est précisément celle dont ils ne veulent pas - lui préférant, sic, une one state-solution (sous drapeau palestinien).
Objectera-t-on que c'est un détail et qu'il faut passer outre, car BDS n'est concerné, de toute façon, "que" par les territoires, les implantations que l'on y construit et les marchandises que l'on y produit ? C'est un autre attrape-nigaud. Car c'est assez de lire, là encore, la déclaration du 9 juillet 2005, constitutive du mouvement, pour voir que l'un de ses trois objectifs est de "protéger" le "droit des réfugiés palestiniens à revenir dans leurs maisons et propriétés comme stipulé dans la résolution 194" - ce qui, en fait et en droit, reviendrait à en chasser les juifs et à installer sur cette terre un pays arabe supplémentaire dont on peut parier qu'il ne tarderait pas à subir un nettoyage ethnique le rendant, lui aussi, Judenfrei.
Et puis, comment ne pas rappeler enfin à ceux dont la mémoire est aussi courte que les idées que la volonté de boycotter Israël n'est pas si neuve qu'il y paraît, qu'elle a même, à quelques années près, l'âge de l'État juif puisqu'elle est née, le 2 décembre 1945, d'une décision de la Ligue arabe qui n'allait plus tarder à refuser, sur cette base, la double résolution de l'Onu instituant les deux États ? Et que les inspirateurs de cette brillante idée furent, entre autres, ceux des criminels de guerre nazis venus se recycler en Syrie ou en Égypte et donner à leurs nouveaux patrons des leçons de marquage des boutiques et entreprises juives ? Comparaison n'est pas raison. Et le sens d'un slogan n'est pas tout dans sa généalogie. Mais les mots ont une histoire. Les débats aussi. Et mieux vaut connaître cette histoire si l'on veut éviter d'en répéter les mauvaises scènes.
Non. La vérité est que ce mouvement n'est qu'une caricature sinistre des luttes antitotalitaires de la fin du siècle dernier. C'est une campagne dont les instigateurs n'ont d'autre but que de discriminer, délégitimer, diaboliser un Israël qui n'en finit décidément pas de porter son étoile jaune.
Aux militants de bonne volonté qu'aurait abusés une présentation mensongère de l'entreprise, j'ai juste envie de dire qu'il y a trop de nobles causes en souffrance pour qu'ils se laissent embarquer dans ce combat douteux : la lutte contre les coupeurs de têtes djihadistes, la défense des femmes esclaves de Boko Haram, le sauvetage des chrétiens d'Orient et des démocrates du monde arabe - et aussi, naturellement, la juste paix entre Israéliens et Palestiniens."

- L'État palestinien, nouveau cheval de bataille de Fabius, Armin Arefi (Le Point.fr)
http://www.lepoint.fr/monde/l-etat-palestinien-nouveau-cheval-de-bataille-de-fabius-19-06-2015-1938228_24.php
"Un marathon diplomatique attend Laurent Fabius ce week-end. Le Caire, Amman, Ramallah ou encore Jérusalem, en moins de deux jours, le chef de la diplomatie française doit rencontrer pas moins de quatre chefs d'État ou de gouvernement, dont le président égyptien Sissi, le roi Abdallah II de Jordanie, le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas et enfin le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. Objectif affiché, la relance du processus de paix israélo-palestinien. "Ce processus de paix n'a plus de processus que le nom", confie une source diplomatique française, admettant que l'"on est encore loin aujourd'hui" de la perspective d'une reprise des pourparlers. [...]
Pourtant, l'aggravation de la situation au Proche-Orient est aujourd'hui relativement éclipsée par l'essor de l'organisation État islamique, ce que ne manque pas de faire valoir Benjamin Netanyahu. Ce n'est pas l'avis de Paris. "On ne peut plus isoler le conflit israélo-palestinien du contexte régional", souligne-t-on dans l'entourage du ministre. "D'autant que Daesh pourrait s'intéresser au conflit israélo-palestinien. Ce prétendu califat, qui manque d'une cause, pourrait s'en saisir, ce qui serait catastrophique tant pour la région que pour la sécurité de nos propres pays car cela augmenterait son pouvoir d'attractivité." À Gaza, le Hamas est désormais la cible d'attaques revendiquées par des groupes salafistes se réclamant de l'EI, également auteurs de tirs à la roquette sur l'État hébreu.
Consciente du danger de l'inaction dans la région, la France entend changer les règles du jeu. "La méthode doit évoluer, indique-t-on dans l'entourage du ministre. Celle des face-à-face directs entre Israéliens et Palestiniens, sous le patronage américain, a échoué. Il faut sortir de ce tête-à-tête avec un accompagnement international intense." [...]"
- Paris tente une initiative dans le processus de paix Israël-Palestine, Cécile Feuillatre (AFP) - "Paris veut croire que les récentes déclarations américaines assurant que Washington pourrait réévaluer sa position de soutien indéfectible vis-à-vis d'Israël à l'ONU, "est une ouverture inédite qu'il faut exploiter"." Autrement dit : s'il est désormais possible d'accuser l'Etat juif de tous les maux de la région sans être contré par un veto américain, on aurait tort de se priver d'un tel plaisir.
https://fr.news.yahoo.com/paris-tente-initiative-processus-paix-isra%C3%ABl-palestine-073131451.html
- En Egypte, Laurent Fabius critique la colonisation israélienne (20 minutes) - "Tout en insistant sur l'aspect «essentiel» de la sécurité d'Israël, Laurent Fabius n'a cité devant la presse en Egypte, première étape de son voyage, qu'une seule des principales pierres d'achoppement du processus : la construction de nouveaux logements par Israël en Cisjordanie occupée, y compris à Jérusalem-Est". Cool, l'Israel bashing exclusif commence déjà, dès la première étape de la tournée française.
http://www.20minutes.fr/monde/1636079-20150620-egypte-laurent-fabius-critique-colonisation-israelienne
- Israël-Palestine : Laurent Fabius reproche à l'Etat hébreu d'empêcher la paix (AFP) - ""Ce n'est pas la seule pierre d'achoppement mais, si on veut la solution de deux Etats, la seule praticable, comme le reconnaissent d'ailleurs les deux parties, la colonisation, si elle se développe, risque de rendre impossible physiquement cette solution", a développé plus tard le ministre des Affaires étrangères". C'est non seulement faux, mais il faut vraiment réaliser que c'est l'unique "pierre d'achoppement" mentionnée par notre ministre. Ce qui illustre encore une fois parfaitement combien la France est déconnectée de la réalité de la situation.
http://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-moyen-orient/israel-palestine-laurent-fabius-reproche-a-l-etat-hebreu-d-empecher-la-paix_1691792.html
- Netanyahu: I won't allow international dictates on peace process (AP) - "The way to reach an agreement is only through negotiations and we will fiercely reject attempts to impose international dictates".
http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4670845,00.html

- La grimace de Soral et la mémoire de mon père, David Isaac Haziza (Slate) - "Soral n’est peut-être pas un Rosenberg ou un Streicher, il n’en ressemble pas moins, sinon aux théoriciens du nazisme historique, du moins à ceux qui, en effet, assassinèrent mon arrière-grand-père".
http://www.slate.fr/story/103217/soral-haziza-tribune

- Le Billet de François Morel : "J'aurais dû faire antisémite comme métier" (France Inter, Vidéo 2mn54) - François Morel s'en prend à Dieudonné.
https://www.dailymotion.com/video/x19hmcc_le-billet-de-francois-morel-j-aurais-du-faire-antisemite-comme-metier

*************************************************

Jérusalem

- Jérusalem : un policier attaqué au couteau (AFP) - "Un habitant de Cisjordanie âgé de 18 ans a poignardé au cou un officier de police des gardes-frontières, et l'officier a été évacué dans un état critique".
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/06/21/97001-20150621FILWWW00031-jerusalem-un-policier-attaque-au-couteau.php
"Un jeune Palestinien a très grièvement blessé à coups de couteau dimanche un policier israélien qui l'a gravement blessé à son tour par balles à l'entrée de la Vieille ville de Jérusalem, a indiqué la police israélienne. Les deux hommes sont dans un état critique, selon la police. La police, qui soupçonne un "acte de terrorisme", a décrit l'auteur de l'attaque comme un Palestinien de 18 ans venu de Cisjordanie [...]
Les faits se sont déroulés à l'extérieur de la porte de Damas. La police a dit s'être massivement déployée devant la porte, l'un des accès à la Vieille ville située dans la partie orientale et palestinienne de Jérusalem, annexée et occupée par Israël. "Un habitant de Cisjordanie âgé de 18 ans a poignardé au cou un officier de police des gardes-frontières, et l'officier a été évacué dans un état critique" vers un hôpital, a expliqué la porte-parole de la police. Le policier "a réussi à ouvrir le feu sur le terroriste, qui est dans un état critique", a-t-elle ajouté.
Cette attaque survient deux jours après qu'un Palestinien a tué à bout portant un randonneur israélien [...]. Jérusalem, la Cisjordanie et Israël ont été le théâtre ces derniers mois d'une série d'attaques, essentiellement au couteau ou à la voiture bélier, menées dans leur grande majorité par des Palestiniens isolés, contre des civils ou des militaires israéliens."

- Jérusalem : des dizaines de milliers de fidèles sur l’esplanade des Mosquées pour le ramadan (AFP) - "Cet afflux a été favorisé par des mesures exceptionnelles des autorités israéliennes à l’occasion du ramadan".
http://www.france-palestine.org/Jerusalem-des-dizaines-de-milliers-de-fideles-sur-l-esplanade-des-Mosquees-pour

- An easy UN lie to debunk (Elder of Ziyon) - "Not only has there never been as many Arabs living in Jerusalem as today, but the proportion of Arabs to Jews has been steadily increasing since 1967 from 26% to 36%".
http://elderofziyon.blogspot.fr/2015/06/an-easy-un-lie-to-debunk.html

*************************************************

Judée-Samarie

- Un Israélien tué dans une attaque terroriste en Cisjordanie (Times of Israel) - "les deux hommes tous deux âgés d’une vingtaine d’années étaient en voiture après avoir été à une source près de Dolev quand ils ont été arrêtés par un Palestinien, apparemment pour leur demander de l’aide. [...] on leur a tiré dessus à bout portant".
http://fr.timesofisrael.com/deux-israeliens-grievement-blesses-dans-une-fusillade-en-cisjordanie/
"Un Israélien qui a été grièvement blessé vendredi après-midi dans une fusillade en Cisjordanie a succombé à ses blessures. Le jeune homme de 25 ans a été touché à la partie supérieure de son corps près de l’implantation de Dolev, au nord-ouest de Jérusalem. Il a été retrouvé inconscient et transféré à l’hôpital de Tel Hashomer dans un hélicoptère de l’armée où il est mort plus d’une heure après l’attaque. Un deuxième homme a été modérément blessé dans l’attaque et est également soigné à Tel Hashomer. Des soldats ont été déployés en grand nombre, aidés par la police israélienne, sont actuellement à la recherche d’au moins un tireur.
Selon les premiers rapports, les deux hommes tous deux âgés d’une vingtaine d’années étaient en voiture après avoir été à une source près de Dolev quand ils ont été arrêtés par un Palestinien, apparemment pour leur demander de l’aide. Selon Ynet, on leur a tiré dessus à bout portant."
- Hamas-linked group claims responsibility for West Bank terror attack (Haaretz) - "Group vows the attack, which claimed the life of one Israeli, 'won't be the last,' and claims the attack was conducted in honor of terrorists behind kidnap-murder of three Israeli teens".
http://www.haaretz.com/news/diplomacy-defense/1.662157
- Israël à l’Onu : « Les Palestiniens sont responsables de ce crime » (IsraPresse)
http://www.israpresse.net/israel-a-lonu-les-palestiniens-sont-responsables-de-ce-crime/
"Dans la foulée de l’attentat meurtrier perpétré vendredi en Samarie, l’ambassadeur d’Israël à l’ONU, Ron Prosor, a adressé une lettre au secrétaire de l’ONU, Ban Ki-moon, et au Conseil de sécurité des Nations unies, exhortant l’organisation mondiale à renoncer à sa « soi-disant réaction équilibrée appelant les deux parties à faire preuve de retenue ». Et M. Prosor d’expliquer : « Une seule partie est responsable de ce crime odieux », à savoir le côté palestinien du conflit.
Le diplomate israélien a rapporté les faits aux responsables onusiens en ces termes : « La veille de Chabbat, un homme palestinien a tiré à bout portant sur deux citoyens israéliens âgés de 25 ans, tuant l’un d’eux. Le terroriste a attiré l’attention des victimes en sollicitant leur aide. Lorsqu’ils se sont approchés pour lui octroyer leur assistance, le terroriste a sorti un révolver de son sac et a tiré sur eux avec sang-froid. Le terroriste a exploité la compassion de ces deux jeunes gens pour commettre son crime odieux. »
M. Prosor explique ensuite que les attaques meurtrières perpétrées par les terroristes palestiniens contre des Israéliens ne s’inscrivent nullement dans un « cycle de violence ». « Ces actes violents sont déclenchés par l’incitation constante du leadership palestinien. Au lieu de guider leur peuple vers la paix, les dirigeants [palestiniens] entraînent toute la région vers l’instabilité », renchérit l’ambassadeur.
Le diplomate rappelle, par ailleurs, qu’« à l’occasion du Ramadan, Israël a pris des mesures pour réduire les tensions, levant diverses restrictions pour permettre aux Palestiniens de célébrer la fête et de profiter d’une liberté de mouvement maximale pour participer aux prières du Ramadan ». Aussi, Israël attend de « la communauté internationale qu’elle insiste pour que les Palestiniens préviennent la violence et s’abstiennent d’inciter à la haine pendant cette période sensible »."

*************************************************

Gaza & Hamas

- Hamas detains journalists who accidentally saw Hamas kick civilians out of a shelter. Media silent (Elder of Ziyon) - "not only does the world media refuse to report on Hamas abuses of Gazans, they even refuse to report when their own journalists are arrested. The only conclusion one can make is that Hamas controls the media in Gaza with threats".
http://elderofziyon.blogspot.fr/2015/06/hamas-detains-journalists-who.html

- UNRWA lies, saying Gaza #3 on number of kids killed in 2014 (Elder of Ziyon) - "yes, this tweet by a UN agency is a flat-out lie".
http://elderofziyon.blogspot.fr/2015/06/unrwa-lies-saying-gaza-3-on-number-of.html

- Hamas War Crimes in Gaza, Michael Curtis (American Thinker) - "Israel has often been accused, almost always unfairly, of using disproportionate force during the 2014 Gaza conflict, as on earlier occasions".
http://www.americanthinker.com/articles/2015/06/hamas_war_crimes_in_gaza.html
"It is a cause of wonder, though not surprising, that the international community has not indicted the terrorist group Hamas on charges of war crimes, and crimes against humanity, and violations of international law, for its actions against innocent citizens, both Israelis and Palestinians, during the conflict in the Gaza Strip in summer 2014.
The evidence has been made clear in two sources. One is a 277-page report by the Israel Foreign Ministry and other authorities. The other is a report submitted to the United Nations by the High Level International Military Group, comprising non-Israeli former chiefs of staff, generals, and politicians and headed by General Klaus Naumann, the former chairman of the NATO Military Committee.
Both reports examine the fighting, Israel’s Operation Objective Edge, and the actions and objectives of Hamas during the conflict in the Gaza Strip in summer 2014. The evidence of criminal activity by Hamas is so overwhelming that it compels all decent nations of the world and every humanitarian organization and individual interested in human rights to take action and bring Hamas before the International Criminal Court.
The two reports conclude that Israel not only met a reasonable international standard of observance of the laws of armed conflict, but in many cases significantly exceeded that standard.
Bigoted charges have long been and continue to be leveled against Israel for Operation Protective Edge. One such charge is in fact being made, as expected, in a report by the biased United Nations Human Rights Council (UNHRC). Not coincidentally, UNHRC, with its majority of non-democratic member-countries, is the world’s most consistent and automatic critic of democratic Israel.
UNHRC will almost certainly continue its biased and bigoted way, but others may reach a different conclusion. Hamas deliberately launched thousands of attacks not only to terrorize the Israeli population and destroy property, but also to prevent any peaceful negotiations for a settlement between Israel and Palestinians. In addition to these belligerent actions by Hamas, militancy in Gaza came from other terrorist groups, particularly the Palestinian Islamic Jihad and the Al-Aqsa Martyrs Brigade.
There is now abundant objective evidence that Palestinian terrorists fired from mosques, hospitals, and United Nations schools used as arms depots. Explosive devices were planted in civilians’ homes, and tunnels were dug in residential neighborhoods. A prominent U.N. official, John Ging, has confirmed that Hamas fired from U.N. installations and housing, from its food distribution centers, and from professional training centers.
Hamas terrorist attacks since 2000, about 15,200 rockets and mortar shells, killed more than 1,250 Israelis and injured thousands more. More than 11,600 were launched after Israel’s complete withdrawal from the Gaza Strip in 2007. During Operation Protective Edge, Hamas fired 4,500 rockets, as well having 32 assault tunnels to facilitate attacks on Israel and to kidnap Israel civilians and soldiers.
The context of the conflict has two dimensions. One is its urban nature. The Hamas combat manuals and training materials, recovered after the war, reveal their strategy. It was based on drawing hostilities into urban territory, thus misusing residential areas, public places, and civilians for tactical purposes.
The second is that the Palestinians involved non-state individuals who acted contrary to international law. Military operations were linked with use and misuse of civilians. Hamas militants were disguised as civilians, and even as IDF soldiers. The terrorists made use of residential homes for military purposes, as well as schools, hospitals, mosques, and United Nations facilities. As a result, it was inevitable and unavoidable that civilians would be harmed.
The moral dilemma for Israel has been acute. Can it remain committed to the rules of international law even as it fights terrorists? To what extent could it strike the Hamas facilities – action that undoubtedly would lead to some civilian casualties, euphemistically called “collateral damage,” in response to the indiscriminate attacks by Hamas on Israeli civilians who must be protected?
Israel has often been accused, almost always unfairly, of using disproportionate force during the 2014 Gaza conflict, as on earlier occasions. For moral reasons, Israel has had to assess the anticipated military advantage of a specific attack against the expected collateral damage from the attack. It was, however, obliged to take action against the militants who embedded themselves and military objectives in urban areas with civilians.
It is therefore salutary to examine the incidents in which civilians were killed or injured in the light of the use by Hamas of the Palestinian civilian population. During the fighting, 550 rockets and mortars were fired by Hamas, including many from the civilian places mentioned and by hiding behind civilians.
The conclusion of the High Level International Military Group is particularly compelling. It asserted that it was a measure of the seriousness with which Israel took its moral duties and its responsibilities under the law of armed conflict that, in some cases, Israel’s scrupulous adherence to the laws of war cost Israeli soldiers’ and civilians’ lives. Israel had tried to prevent injuries to Palestinian civilians by warning them of impending attacks, and by canceling operations that would have caused a disproportionate amount of civilian causalities. Shamefully, Hamas forced people to stay and ignore IDF warnings. The terrorists used the civilian population as human shields.
Indeed, Hamas deliberately concealed that civilians were killed as a result of their involvement in hostilities. We know this from notices posted by the so called Ministry of the Interior of Hamas, which, on August 5, 2014, issued a statement that Palestinians should be wary of disseminating information about fatalities or mentioning the circumstances of their deaths or where they died. The Ministry, on July 11, 2014, asserted that anyone killed or martyred was to be called a civilian from the Gaza Strip or Palestine. In fact, it became increasingly difficult to know if a killed person was a militant or a civilian uninvolved in hostilities.
It is less difficult to appreciate that Israeli forces made substantial efforts to act in accordance with the Law of Armed Conflict, and to avoid casualties in its response to incessant attacks against the civilians of the State of Israel. Someday, even Amnesty International and Archbishop Desmond Tutu may appreciate this."

- Swedish ship sets sail from Italy in bid to break Gaza blockade (Times of Israel) - "Ship loaded with solar panels and medical supplies aboard to join two others; pro-Palestinian activists aboard say no violence will be used".
http://www.timesofisrael.com/swedish-ship-sets-sail-from-italy-in-bid-to-break-gaza-blockade/

*************************************************

Monde arabe

- Yémen : série de raids aériens contre les positions rebelles autour d'Aden (AFP) - "La situation humanitaire est qualifiée de catastrophique à Aden où la population manque de vivres et où des maladies, comme le paludisme, la typhoïde et la dengue, apparues avec la détérioration des conditions d'hygiène, ne peuvent être soignées, faute de médicaments".
https://fr.news.yahoo.com/y%C3%A9men-s%C3%A9rie-raids-a%C3%A9riens-contre-positions-rebelles-autour-080616618.html

- Yémen : 15 morts dans des frappes aériennes (Reuters) - "Cinq femmes et deux enfants tués dans des bombardements dans les provinces de Saada (nord) et Marib (centre) figurent au nombre des victimes".
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/06/21/97001-20150621FILWWW00009-yemen-15-morts-dans-des-frappes-aeriennes.php

*************************************************

USA

- Here Is What Appears to Be Dylann Roof’s Racist Manifesto (Gawker) - Extrait de la prose du tueur de Charleston : "If we could somehow turn every jew blue for 24 hours, I think there would be a mass awakening, because people would be able to see plainly what is going on. I dont pretend to understand why jews do what they do. They are enigma."
http://gawker.com/here-is-what-appears-to-be-dylann-roofs-racist-manifest-1712767241

Partager cet article

Repost 0
Published by Occam
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Boucle d'Occam
  • La Boucle d'Occam
  • : Chaque jour, une Boucle reprend l'actualité de France et du Moyen-Orient autour des thèmes d'Israël et de l'antisémitisme.
  • Contact

Recherche

Pages