Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 août 2015 4 20 /08 /août /2015 22:35

France


- Faut-il vraiment résoudre le conflit israélo-palestinien ?, Guillaume Erner (Charlie Hebdo n°1204, 19 août 2015) - "un peu comme l'Ukraine était le grenier à blé de la Russie, le Moyen-Orient est devenu le grenier à névrose de l'Occident".
http://charliehebdo.fr/
"Ma réponse sera brève et précise : c'est non. Il n'apparaît ni raisonnable ni même souhaitable de trouver une solution de paix israélo-palestinienne. D'abord, pour trouver un programme de paix, il faudrait s'engager dans ce qui ressemble quand même à un vrai merdier. Comme le chantait Balavoir, Je ne suis pas un héros, franchement, à Charlie, on a suffisamment de problèmes pour ne pas se coller en plus ce conflit sur le dos. Si l'on pouvait nous dispenser d'Ulcan, ce serait aussi bien, et, dans le même temps, si le Hamas, branche modérée de Daech, pouvait éviter de s'intéresser à nous, personne ne s'en plaindrait. Ne voulant courir aucun risque, je vais donc vous expliquer pourquoi il est urgent de ne rien faire.
Le Moyen-Orient est une région à la fois compliquée et médiatisée. D'ailleurs, s'il fallait reproduire la carte du monde en fonction de la couverture journalistique, il y aurait une minuscule Afrique, une très réduite Asie et un énorme bloc constitué par Israël et la Palestine. Conséquence, au Rwanda, on les a laissés s'entre-tuer jusqu'au dernier. Au Darfour, il ne reste plus grand monde et ça ne dérange personne. Quant à l'ultime Tchétchène, il peut bien tuer jusqu'au dernier Ingouche puis être pendu pour son crime, ça nous en touche une sans faire bouger l'autre. Non, nous, ce qui nous obsède, c'est le Proche-Orient. Parce que chacun croit que s'y trouve le point G du monde, point G comme guerre. [...]
En réalité, les sionistes ressemblent un peu à des vampires, en plus cruels. Dans ces conditions, à quoi bon résister ? Puisqu'il n'est pas possible de lutter, mieux vaut se convertir au plus tôt, autrement dit se laisser mordre. Il suffirait que le monde entier devienne sioniste pour la question israélo-palestinienne soit résolue une bonne fois pour toute. Ce conflit a déjà fait beaucoup trop de victimes, alors une de plus, une de moins... Proposons à l'ONU de sacrifier le signifié "sioniste" au profit du signifiant, gardons le mot, oublions la chose. Se débarrasser dans un même mouvement du sionisme et de l'antisionisme, cela fait envie, non ? Le temps est venu : le "sionisme est la cause de tous les malheurs du monde", estime Dieudonné. Il sait de quoi il parle : mal nommer les choses, comme le pensait Camus, c'est ajouter aux malheurs du monde. [...]
Alors, un peu comme l'Ukraine était le grenier à blé de la Russie, le Moyen-Orient est devenu le grenier à névrose de l'Occident. Le monde non bouddhiste a délocalisé là-bas l'ensemble de ses maladies mentales. Chacun peut y projeter ses fantasmes et sa déraison, comme s'il s'agissait d'un gigantesque Rorschach avec des taches à échelle internationale. [...]"

- Boycott d'Israel : sous la plage, les pavés, Noam Ohana (Diplômé de Sciences Po et de Stanford en relations internationales) - "On l'aura compris il ne suffit pas de boycotter Tel-Aviv sur Seine ou de vider les étalages des rayons casher chez Carrefour pour être à la hauteur de la tâche. Il faut être prêt à payer de sa personne en emménageant dans une grotte pour éviter le high-tech made in Israel et bien sûr il faut accepter de mourir de certaines maladies curables de peur d'être guéri par des chercheurs et scientifiques israéliens".
http://www.huffingtonpost.fr/noam-ohana/campagne-boycott-israel-bds_b_8002162.html
"La polémique autour de "Tel-Aviv sur Seine" semble avoir ravivé le débat sur le boycott d'Israël que le mouvement BDS orchestre depuis quelques années. Il y aurait beaucoup à dire sur l'hypocrisie et les motivations réelles de ceux que les 300.000 victimes du conflit syrien ne font pas sourciller, mais pour qui l'organisation d'une journée Tel-Aviv en bord de Seine est insupportable.
L'un des moments les plus révélateurs de la véritable nature de ce boycott a eu lieu lors de l'attribution du prix Nobel de chimie à l'israélienne Ada Yonath en 2009. Le Pr. Yonath est la première femme à recevoir un prix Nobel en science au Moyen-Orient, et la seule femme dans les cinquante dernières années à recevoir ce prix en chimie. Ses travaux sur la synthèse des protéines ou le mode d'action de plus de vingt antibiotiques ont ouvert un nouveau champ dans la conception de nombreux médicaments et la possibilité d'alléger les souffrances d'innombrable personnes.
Elle est aussi une militante active pour la paix, proche d'Uri Avneri (figure historique de l'extrême-gauche israélienne). Elle a appelé à libérer tous les prisonniers palestiniens sans contrepartie (y compris ceux impliqués dans les attentats les plus sanglants perpétrés contre des civils israéliens).Mais rien de tout cela n'a suffi au BDS. Cette juive laïque de gauche qui a grandi dans la plus grande misère a Jérusalem pour devenir un monument de la science et qui proclame partout avoir été inspirée par Marie Curie fait tout de même l'objet du boycott. Les instructions du mouvement BDS sont claires : un Israélien est un Israélien et il ne faut faire aucune exception.
Au-delà des motivations douteuses et du caractère sectaire de ce boycott, le plus frappant est le manque de courage et d'honnêteté intellectuelle de ses leaders. Ils choisissent de ne pas dire la vérité sur la place fondamentale qu'occupe Israël dans notre quotidien. Il est tout simplement impossible aujourd'hui de passer une journée sans faire usage d'une manière ou d'une autre de technologies israéliennes. Et donc la gauche radicale, les suppôts des frères musulmans et les portes-flingues du Hezbollah se sont retrouvés pour inventer un boycott au rabais, petit-bourgeois, confortable, sélectif.
Cette petite journée à la plage au milieu du mois d'août en est un parfait exemple. Ce n'est pas trop dérangeant. On s'est rendu au point de rendez-vous à Gaza-plage en utilisant Waze (le GPS le plus efficace qui soit - racheté par Google pour 1 milliard de dollars). On a bien sûr utilisé un nombre incalculable de brevets et algorithmes israéliens en communiquant sur les réseaux sociaux. On a pondu quelques articles dans les grands quotidiens français qui ont été disséminés grâce à Outbrain et Taboola, leaders incontestés de la recommandation de contenu sur internet, fondés par deux officiers de renseignements de Tsahal.
Mais ce ne sont là que des exemples anecdotiques. Si l'on est sérieux dans son boycott, il conviendra d'éviter les 280 multinationales qui ont ouvert un centre de R&D en Israël. Il faudra également entendre cette affirmation du CEO de Microsoft, Steve Ballmer, selon lequel sa société est autant Israélienne qu'américaine compte-tenu de la contribution fondamentale de la filiale israélienne au groupe. Il conviendrait enfin de ne pas oublier qu'Intel, premier fabricant au monde de semi-conducteurs, est aussi le premier employeur et le premier exportateur d'Israël et que ses centres de recherches israéliens ont joué un rôle clé dans le succès de l'entreprise. Il y a une bonne chance pour que de multiples composantes de la machine que vous êtes en train d'utiliser pour lire cet article soient de conception et de fabrication israélienne. Tout comme le logiciel qui protège l'intégrité de vos systèmes - peut-être est-ce Check Point, l'un des leaders mondiaux de la cyber-sécurité ?
Et si par un coup du sort on est atteint de maladies graves, il faudra veiller à ne pas se tourner vers les cerveaux pervertis par le sionisme mais ô combien géniaux de l'Institut Weizmann, du Technion de Haïfa ou de l'Université Hébraïque de Jérusalem. La liste des molécules découvertes et médicaments développés par les scientifiques israéliens est trop longue pour figurer dans cette article. Mais si on veut aller au bout des choses avec le boycott, il faudra faire attention à éviter la sclérose en plaque, la maladie de Parkinson, une liste inquiétante de cancers, et un paquet de maladies génétiques orphelines. Dernière invention en date, Novocure, développé par le Pr. Palti du Technion, rallonge de plusieurs années la durée de vie de malades du cancer en ralentissant voire en inversant la croissance de tumeurs cancéreuses.
Un des tests ultimes de l'attachement au boycott d'Israël arrive pour les hommes et femmes d'un certain âge qui doivent subir une coloscopie chez un gastro-entérologue. Il s'agit de visualiser l'intérieur de l'intestin à l'aide d'une sonde que l'on introduit dans l'anus. L'alternative sioniste est la Pillcam, une pilule équipée à son extrémité d'une minuscule caméra que l'on ingurgite et qui filme tout simplement le trajet dans l'intestin. C'est simple et sans douleur mais si on est dédié à la cause il faut s'en tenir à la méthode traditionnelle.
On l'aura compris, il ne suffit pas de boycotter Tel-Aviv sur Seine ou de vider les étalages des rayons casher chez Carrefour pour être à la hauteur de la tâche. Il faut être prêt à payer de sa personne en emménageant dans une grotte pour éviter le high-tech made in Israel et bien sûr il faut accepter de mourir de certaines maladies curables de peur d'être guéri par des chercheurs et scientifiques israéliens.
Si l'envie vous prenait de boycotter d'autres pays du Moyen-Orient, ce serait tout aussi idiot mais bien plus simple. Pour ce qui est d'Israël, il est véritablement trop tard pour un boycott digne de ce nom. Décidément, ces Israéliens, ils sont partout."

*******************************************

Israël

- Israël : le détenu palestinien Mohammed Allan est réveillé et sous perfusion (i24) - "L’armée israélienne a déployé jeudi une batterie anti-missile Dôme de Fer dans la ville d’Ashdod (sud) par crainte de tirs de roquettes des groupes terroristes de la bande de Gaza au cas où le détenu gréviste de la faim, membre du Djihad islamique, Mohammed Allan viendrait à décéder, rapportent jeudi les médias israéliens. Le Djihad islamique palestinien a en effet indiqué qu'il ne serait plus tenu dans ce cas par la trêve actuelle. En cas de décès de Mohammed Allan, Tsahal s'attend à une recrudescence des violences tant depuis la bande de Gaza qu'en Cisjordanie".
http://www.i24news.tv/fr/actu/israel/diplomatie-defense/82718-150820-israel-renforce-la-securite-du-detenu-palestinien-allan

- Israël touché par des tirs de roquettes venant de Syrie (Reuters) - "Des roquettes tirées à partir du plateau du Golan en Syrie sont tombées sans faire de victime près d'un village dans le nord d'Israël, à proximité de la frontière libanaise".
https://fr.news.yahoo.com/isra%C3%ABl-touch%C3%A9-par-des-tirs-roquettes-venant-syrie-194327749.html
- Tirs de roquettes : Israël menace le pouvoir syrien d'une riposte (AFP) - "les roquettes ont été tirées du côté syrien du plateau du Golan et se sont abattues en Galilée" ; Tsahal : "Ces tirs sont le fait du Jihad islamique, une organisation qui agit sur ordre de l'Iran et nous considérons que le gouvernement syrien est responsable de ces tirs et en subira les conséquences".
https://fr.news.yahoo.com/quatre-roquettes-tir%C3%A9es-syrie-tombent-c%C3%B4t%C3%A9-isra%C3%A9lien-173723772.html

- Half of Jerusalem Arabs want to be Israelis (Times of Israel) - "Just over half, or 52 percent, of respondents told pollsters they would prefer “Israeli citizenship with equal rights,” while 42% prefer to be Palestinian citizens when a Palestinian state is established"; "The figure marks a spike in desire for Israeli citizenship. A similar poll in 2010 found just one-third of East Jerusalem Arabs preferred Israeli citizenship to Palestinian".
http://www.timesofisrael.com/half-of-jerusalem-arabs-want-to-be-israelis-poll/

*******************************************

Gaza & Hamas

- A year after Gaza war, Israel tests new anti-tunnel measures, Dan Williams (Reuters) - "Beyond standard military secrecy, the reticence to trumpet the measures may be to mask lingering short-falls in the system and avoid giving Israelis a false sense of security as they return to homes near the Gaza Strip abandoned during the war".
http://www.reuters.com/article/2015/08/19/us-israel-palestinians-tunnels-idUSKCN0QO12720150819
"A year after Hamas used cross-border tunnels to launch deadly attacks during the Gaza war, Israel is testing new techniques to detect the hidden passages as a "top priority", sources say, but has yet to announce the system fully operational. Beyond standard military secrecy, the reticence to trumpet the measures may be to mask lingering short-falls in the system and avoid giving Israelis a false sense of security as they return to homes near the Gaza Strip abandoned during the war.
Israel has been testing half a dozen technologies for spotting movement or cavities below ground, or the resulting disruption of the earth above, using dummy tunnels in a desert base in southern Israel security sources said. Foreign geologists and surveillance experts have been helping, the sources said, declining to give more details.
The anti-tunnel system is a "top priority" for Israel's Defense Ministry, said one security source involved in the project, adding: "It's working, but it still isn't 100 percent." Full coverage of the sandy, 65-km (40-mile) border is a tall order, however. For now, equipment can be seen, half-buried, half-exposed, dotted along stretches of the fortified frontier.
Palestinians have long used tunnels under the border with Egypt to subvert the blockade imposed on the Gaza enclave and import scarce goods as well as weapons. During the war of July-August 2014, Hamas used tunnels leading into Israel to infiltrate on four occasions, killing 12 soldiers. Israel said it destroyed 32 tunnels. [...]"

- Quatre membres du Hamas kidnappés au Sinaï (AFP) - "les assaillants, vêtus "à la pakistanaise", ont examiné les noms des passagers sur des ordinateurs portables avant de kidnapper les Palestiniens et de laisser le véhicule repartir".
https://fr.news.yahoo.com/quatre-membres-hamas-kidnapp%C3%A9s-au-sina%C3%AF-185855045.html

*******************************************

Judée-Samarie

- Un soldat blessé dans un attentat en Cisjordanie (Times of Israel) - "Un soldat de Tsahal a été légèrement blessé mercredi soir par un engin explosif qui a été lancé sur une base de l’armée près de l’implantation de Har Gilo en Cisjordanie, en banlieue sud de Jérusalem".
http://fr.timesofisrael.com/un-soldat-blesse-dans-un-attentat-en-cisjordanie/

*******************************************

Egypte

- Explosion d'une voiture piégée au Caire, 29 blessés (Reuters) - "Une voiture piégée a fait au moins 29 blessés dans la nuit de mercredi à jeudi au Caire, à proximité d'un bâtiment de la Sécurité d'Etat et d'un tribunal".
https://fr.news.yahoo.com/six-bless%C3%A9s-dans-lexplosion-dune-voiture-pi%C3%A9g%C3%A9e-au-053951988.html
- Egypte : l'EI revendique l'attentat contre la police au Caire (AFP) - "La branche égyptienne de l'EI commet régulièrement des attentats et attaques commando visant policiers et soldats depuis que l'armée a destitué et arrêté le 3 juillet 2013 le président islamiste élu Mohamed Morsi et réprime dans le sang ses partisans".
https://fr.news.yahoo.com/egypte-au-moins-6-policiers-bless%C3%A9s-attentat-au-044217512.html

*******************************************

Yémen

- Yémen : 13 instituteurs et 4 enfants tués par un raid (AFP) - "Dix-sept civils, dont 13 instituteurs et quatre enfants, et cinq rebelles chiites Houthis ont été tués mardi dans un raid aérien de la coalition menée par l'Arabie saoudite au nord de la capitale yéménite Sanaa" ; "le raid s'est produit alors que des instituteurs étaient réunis pour préparer les examens pour des centaines de milliers d'écoliers dont la scolarité a été perturbée par le conflit". Imaginez rien qu'une minute le scandale médiatique s'il s'était agi d'une frappe israélienne. Et maintenant, comparez avec la couverture médiatique de ce raid meurtrier contre des écolier et des instituteurs. En avez-vous vraiment entendu parler ?
https://fr.news.yahoo.com/y%C3%A9men-13-instituteurs-4-enfants-tu%C3%A9s-raid-m%C3%A9decins-114314816.html
- La famine menace le Yémen (i24) - "La famine menace le Yémen en guerre où plus de 500.000 enfants souffrent de malnutrition aiguë, s'est alarmée mercredi le Programme alimentaire mondial (PAM) qui a exhorté les belligérants à laisser travailler les humanitaires et les donateurs à accroître leur aide".
http://www.i24news.tv/fr/actu/international/moyen-orient/82688-150820-risque-de-famine-au-yemen

*******************************************

Iran

- "Moderate" Rouhani says Zionists murder and rape women and children - but that's not the worst thing (Elder of Ziyon) - "according to Rouhani, Jews walking around the Temple Mount is a worse crime than raping babies. What does this say about Rouhani's morality?"
http://elderofziyon.blogspot.fr/2015/08/moderate-rouhani-says-zionists-murder.html

*******************************************

Europe

- La vraie rentrée littéraire : Légendes antisémites, Laurent Joly (Charlie Hebdo n°1204, 19 août 2015) - "Pour l'anthropologue, les légendes du sang constituent un inconscient fondamental et toujours actuel de l'antisémitisme".
http://charliehebdo.fr/
"Légendes du sang. Pour une anthropologie de l'antisémitisme chrétien, de Joanna Tokarska-Bakir (Albin Michel)"
"L'idée est excellente : étudier les mythes de l'antisémitisme à l'aide des outils théoriques de l'anthropologie. Passant au scalpel une centaine de récits anciens relatifs aux accusations de profanations et de meurtres rituels, Joanna Tokarska-Bakir éclaire d'une lumière neuve le changement d'attitude des sociétés chrétiennes à l'égard des juifs au cours du XIIIe siècle.
L'eucharistie est alors placée au coeur du rituel catholique. Mais ce dogme de la présence réelle du corps du Christ entre en tension avec le tabou du sang et celui du cannibalisme, suscitant angoisses et phénomènes de projection. Le juif est le bouc émissaire tout désigné. Dès 1290, en France, on raconte qu'un usurier juif aurait convaincu une mauvaise chrétienne de lui procurer une hostie, qu'il aurait ensuite lacérée avec un couteau. De ce premier mythe, symbolique, on glisse peu à peu au mythe, concret, d'assassinats d'enfants chrétiens par des juifs. La légende se répand dans toute l'Europe - plus particulièrement en Pologne, vers 1490, où elle s'enracine, justifiant pogroms et procès de sorcellerie.
Pour l'anthropologue, les légendes du sang constituent un inconscient fondamental et toujours actuel de l'antisémitisme. Une enquête menée par l'auteure auprès des habitants d'une petite ville polonaise en apporte la triste preuve : rares sont ceux qui pensent que les juifs se livrent encore à des crimes rituels, mais qu'ils s'y livrèrent par le passé ne fait de doute pour presque personne ; c'est même le principal motif avancé par les interlocuteurs pour expliquer le pogrom de 1946 à Kielce ! [Voir ici au sujets des pogroms d'après-guerre en Pologne, qui ont causé entre 500 et 1500 morts.]
Un grand livre - servi par un travail éditorial et de traduction d'une rare qualité - aux conclusions les moins optimistes qui soient..."

- Lettre à mes amis étrangers qui ne connaissent pas Jeremy Corbyn, Denis MacShane (Ex-député travailliste, ancien ministre britannique des Affaires européennes) - "Jeremy Corbyn, candidat crédible – désormais favori – dans la course à la direction du parti ? Chez les travaillistes, personne n'aurait pu l'imaginer – et le premier surpris n'est autre que Jeremy Corbyn lui-même" ; "Il y aura des querelles et des désaccords sans fin. Les débats sur Israël et sur l'Union Europe nous en donne déjà un avant-goût. L'idéologie véhiculée par Corbyn ne comporte pas un iota d’antisémitisme, mais il lui arrive d’apparaître avec des organisations et des orateurs particulièrement virulents, antijuifs et partisans de l'élimination d'Israël. Pour Jeremy, la cause du peuple palestinien supplante le devoir d'examiner l'idéologie de ceux qui dénoncent et souhaitent détruire Israël ; de ceux qui souhaitent enlever aux Juifs le droit de disposer de leur propre lopin de terre".
http://www.slate.fr/story/105735/lettre amis-etrangers-connaissent-pas-jeremy-corbyn

*******************************************

Monde

- Au Soudan du Sud, la paix est toujours introuvable, Tanguy Berthemet (Le Figaro) - "La communauté internationale semble peiner à mettre un terme à la guerre qui a déjà causé au moins 50 000 morts, selon l'ONU - un chiffre sans doute sous-estimé - et 2,2 millions de déplacés" ; "le conflit a explosé en décembre 2013 après des mois de tensions entre le vice-président Riek Machar et le président Salva Kiir, avant de vite se muer en une guerre politique et ethnique". En moins de deux ans, le bilan de cette guerre, en nombre de tués, équivaut déjà à cinq fois le bilan du conflit israélo-palestinien en plus de vingt ans. Mais la couverture médiatique, ainsi que l'intérêt de l'opinion, sont presque inexistantes.
http://www.lefigaro.fr/international/2015/08/19/01003-20150819ARTFIG00271-au-soudan-du-sud-la-paix-est-toujours-introuvable.php

Partager cet article

Repost 0
Published by Occam
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Boucle d'Occam
  • La Boucle d'Occam
  • : Chaque jour, une Boucle reprend l'actualité de France et du Moyen-Orient autour des thèmes d'Israël et de l'antisémitisme.
  • Contact

Recherche

Pages