Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 octobre 2015 5 23 /10 /octobre /2015 10:18

Intifada ?


- Jérusalem : un Israélien blessé au couteau (AFP) - "Des passagers ont empêché les deux assaillants de monter dans un autobus. Les deux hommes ont alors agressé un passant juif âgé de 25 ans à coups de couteau près de la station d'autobus, avant d'être «neutralisés» par des tirs de policiers".
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/10/22/97001-20151022FILWWW00054-israel-un-blesse-lors-d-une-attaque-au-couteau.php

- Nouvelle attaque au couteau [jeudi], une soldate grièvement blessée (Times of Israel) - "Une jeune femme, environ 19 ans".
http://fr.timesofisrael.com/nouvelle-attaque-au-couteau-une-soldate-grievement-blessee/

- Cisjordanie : un soldat israélien blessé [vendredi matin] dans une attaque au couteau (AFP) - "Un agresseur a poignardé un soldat près de la barrière de sécurité à Goush Etzion".
https://fr.news.yahoo.com/cisjordanie-soldat-isra%C3%A9lien-bless%C3%A9-attaque-au-couteau-055127965.html

- 5 soldats israéliens blessés dans une attaque à la voiture-bélier (Times of Israel) - "Cinq soldats israéliens ont été blessés mercredi soir en Cisjordanie après avoir été percutés par la voiture d’un Palestinien".
http://fr.timesofisrael.com/5-soldats-israeliens-blesses-dans-une-attaque-a-la-voiture-belier/

- Children's Show on Palestinian TV Praises Palestinian Attackers as "Young Heroes" (Al-Kitab TV, 16 octobre, Vidéo 1mn41) - "Glory and eternity to our pure martyrs. We salute their families, and we revere the young heroes who have sacrificed their lives for Jerusalem, and who carried out all those great heroic acts. We love them and kiss their hands, because they are true heroes. We say to all the Palestinian mujahideen: Oh mujahideen, keep your shoes, because the day will come when all the museums of the world will want to exhibit them. [...] The Israelis fight with missile and tanks, but we fight with stones. We are not afraid. They are more afraid than us. They love life".
https://www.youtube.com/watch?v=GDSuGeekJTE

- Abbas’ advisor mocks terror victims (PMW) - "This is not the first time Abbas' advisor Abu Al-Einein glorifies terrorist murderers".
http://palwatch.org/main.aspx?fi=157&doc_id=15979
"Abbas’ advisor Sultan Abu Al-Einein chose to mock terror victims running from a terrorist who shot at them with an automatic rifle. Earlier this week, terrorist Muhannad Al-Okabi entered the Be’er Sheva bus station with a knife and a pistol, murdered an off-duty soldier, then grabbed his automatic rifle and started shooting at people in the station. Security cameras showed people running from the terrorist before the security officers shot and killed him.
Abbas' advisor posted on his Facebook page the footage of people being shot at running from the scene, and expressed joy about the lethal attack. Glorifying the terrorist and possibly encouraging others to carry out attacks with knives, Abu Al-Einein focused on the knife carried by the terrorist and not the fact that he shot his victims. In the same post, Abu Al-Einein also glorified another murderer, Muhannad Halabi, who stabbed 2 Israelis to death earlier this month [...]"

- Gaza University Dean of Quranic Studies Approves Killing Jewish Women and Children (Al-Aqsa TV, 16 octobre, Vidéo 45 secondes) - "All Jews in Palestine today are fair game - even the women." "Every single Jew in Palestine is a combatant, even the children."
https://www.youtube.com/watch?v=R8LBD_7yzks

- Fatah: Stab the Israelis! PA: Stone the Israelis! (PMW) - "The following cartoons are examples of the Palestinian Authority and Fatah promoting stabbings and encouraging rock throwing".
http://www.palwatch.org/main.aspx?fi=157&doc_id=15980

- PA lies: Israel fabricates stabbings to incriminate Palestinians (PMW) - voir aussi cette vidéo.
http://www.palwatch.org/main.aspx?fi=157&doc_id=15985

- Le Mouvement islamique exhorte Amman à bannir les Juifs du mont du Temple (Times of Israel) - "Affirmant qu’Israël prévoit de détruire Al-Aqsa, Raed Salah appelle la Jordanie à intervenir, même au prix du traité de paix".
http://fr.timesofisrael.com/le-mouvement-islamique-exhorte-amman-a-bannir-les-juifs-du-mont-du-temple/

*********************************************

Gaza & Hamas

- Tir d’une roquette de Gaza vers Israël (Times of Israel) - "Une roquette tirée depuis le bande de Gaza est tombée mercredi soir dans le sud d’Israël sans faire de victime".
http://fr.timesofisrael.com/tir-dune-roquette-de-gaza-vers-israel-pas-de-blesses/


*********************************************

France

- Des drapeaux palestiniens flottent en Seine-Saint-Denis (AFP) - "Plusieurs mairies communistes de Seine-Saint-Denis ont hissé le drapeau palestinien sur leur fronton, en pleine vague de violences en Israël".
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/10/22/97001-20151022FILWWW00311-des-drapeaux-palestiniens-flottent-en-seine-saint-denis.php
"Plusieurs mairies communistes de Seine-Saint-Denis ont hissé le drapeau palestinien sur leur fronton, en pleine vague de violences en Israël et dans les territoires palestiniens, a-t-on appris auprès des communes concernées.
Après Tremblay-en-France et Saint-Denis fin septembre, la mairie PCF d'Aubervilliers a annoncé la tenue d'un rassemblement jeudi "sur le parvis pour hisser le drapeau palestinien au fronton de la mairie", affirmant vouloir par cette démarche "soutenir la reconnaissance" d'un Etat palestinien. La mairie de Stains leur emboîtera le pas samedi à midi, a-t-on appris dans l'entourage du maire communiste Azzedine Taïbi. En revanche, l'hôtel de ville de La Courneuve, également dirigée par le PCF, n'arbore pas ce drapeau."

- L’antisémitisme à l’école : en parler sans déraper, Luc Cédelle (Le Monde) - "le sociologue d’origine algérienne Smaïn Laacher dénonce un « antisémitisme d’abord disposé dans l’espace domestique et dans la langue » et assure qu’« une des insultes des parents à leurs enfants quand ils veulent les réprimander » consiste à « les traiter de juifs ». « Mais ça, toutes les familles arabes le savent », dit M. Laacher".
http://www.lemonde.fr/culture/article/2015/10/22/l-antisemitisme-a-l-ecole-en-parler-sans-deraper_4794739_3246.html

- Alain Finkielkraut se dit inquiet pour l’avenir d’Israël (Times of Israel) - « Je pense que les Palestiniens ont droit à un État, j’espère simplement que c’est encore cela qu’ils veulent, et qu’ils ne sont pas pris dans une sorte de fureur religieuse. »
http://fr.timesofisrael.com/alain-finkielkraut-se-dit-inquiet-pour-lavenir-disrael/
"Dimanche dernier, Alain Finkielkraut revenait sur la situation en Israël sur Europe 1. Le philosophe se dit très préoccupé de voir en Europe et notamment à Paris des manifestations de soutien à la « résistance palestinienne », ce soutien incluant les agressions au couteau : « C’est de très mauvais augure pour les juifs français » explique-t-il.
Selon lui, il convient de faire pression aussi bien du côté palestinien que du côté israélien pour les faire asseoir à la table des négociations. Il ajoute qu’il faut notamment contraindre Israël à démanteler un certain nombre d’implantations en Cisjordanie, comme l’a fait Ariel Sharon en son temps. Ce démantèlement ferait « preuve de leur bonne foi » justifie le philosophe.
Alain Finkielkraut se déclare ouvertement inquiet pour l’avenir d’Israël : « Je pense que les Palestiniens ont droit à un État, j’espère simplement que c’est encore cela qu’ils veulent, et qu’ils ne sont pas pris dans une sorte de fureur religieuse. » Il souligne que l’avenir d’Israël reste incertain si la situation continue à se dégrader de cette manière. [...]"

*********************************************

Syrie

- Un raid russe touche un hôpital de campagne en Syrie : 13 morts (AFP) - "Treize personnes ont été tuées par les raids aériens russes mardi ayant touché un hôpital de campagne dans la localité de Sarmine, notamment un physiothérapeute, un gardien et un membre de la Défense civile".
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/10/21/97001-20151021FILWWW00317-un-raid-russe-touche-un-hopital-de-campagne-en-syrie-13-morts.php

*********************************************

Iran

- Nucléaire : l’Iran célèbre la levée des sanctions par le tir de 25 missiles balistiques (Le Gorafi) - sympa.
http://www.legorafi.fr/2015/10/22/nucleaire-liran-celebre-la-levee-des-sanctions-par-le-tir-de-25-missiles-balistiques/


*********************************************

Histoire

- Netanyahu : je n’avais pas l’intention « d’absoudre Hitler » pour la Shoah (Times of Israel) - cette polémique a vraiment peu d'intérêt, mais les médias français s'en sont donnés à coeur joie mercredi et jeudi pour dénoncer le prétendu "négationnisme" de Nétanyahou.
http://fr.timesofisrael.com/netanyahu-je-navais-pas-lintention-dabsoudre-hitler-pour-la-shoah/
"Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a subi mercredi une avalanche de condamnations après qu’il ait affirmé que le dirigeant nazi Adolf Hitler n’avait décidé de l’extermination massive des Juifs d’Europe qu’après que le grand mufti de Jérusalem de l’époque, Hadj Amin al-Husseini, un nationaliste palestinien largement connu pour sa haine des Juifs, lui en ait suggeré l’idée.
Pendant un discours prononcé mardi devant les délégués du Congrès juif mondial à Jérusalem, Netanyahu a affirmé que le führer n’avait pas initialement l’intention d’anéantir les Juifs, mais qu’il avait cherché à les expulser d’Europe. Selon la version du Premier ministre des événements, Hitler a changé d’avis après une rencontre avec al-Husseini – qui était grand mufti de Jérusalem de 1921 à 1948, et président du Conseil suprême musulman 1922 au 1937 – à Berlin fin 1941.
, a déclaré Netanyahu. « Et Hadj Amin al-Husseini est allé voir Hitler et lui a dit : « Si vous les expulsez, ils vont tous venir ici [en Palestine mandataire], » a ajouté le Premier ministre. « Alors, que dois-je faire avec eux ? a-t-il d « Hitler ne voulait pas exterminer les Juifs à l’époque [de la rencontre entre le mufti et le leader nazi], il voulait expulser les Juifs »emandé [Hitler] », selon Netanyahu. « Il [Husseini] a dit, "les brûler". »
Netanyahu parlait dans le contexte des accusations palestiniennes de longue date – le mufti était l’un des premiers à colporter de telles allégations contre les Juifs dans la Palestine mandataire – selon lesquelles Israël cherche à prendre le contrôle du mont du Temple à Jérusalem. [...]
Dans un communiqué publié mercredi après-midi, Netanyahu a affirmé que ses propos avaient été mal interprétés. Hitler, a-t-il dit, « était responsable de l’extermination de six millions de Juifs européens – personne ne le met en doute. » Mais, a-t-il ajouté, « nous ne devons pas ignorer qui était parmi ceux qui l’ont encouragé à adopter la solution finale. Il y a beaucoup de témoignages à cet effet, dont le témoignage de l’adjoint d’Eichmann au procès de Nuremberg ».
Parlant aux journalistes sur le tarmac de l’aéroport Ben-Gurion, Netanyahu a dit qu’il n’avait pas l’intention « d’absoudre Hitler de sa responsabilité », mais voulait plutôt montrer que « l’ancêtre du nationalisme palestinien, qui était sans Etat et sans ce qu’on appelle une « occupation », sans les territoires et sans les implantations, avait déjà le projet, à travers l’incitation systématique à la haine, d’anéantir les Juifs.
A mon grand regret, Hadj Amin al-Husseini est jusqu’à ce jour une figure vénérée dans la société palestinienne – il apparaît dans les manuels scolaires et est célébré comme le père de la nation – et l’incitation qui a commencé avec lui, l’incitation à tuer des Juifs, persiste encore, » a-t-il dit. « L’incitation à la violence doit cesser si nous voulons mettre fin à ces meurtres. Il est primordial de reconnaître les faits historiques et ne pas les ignorer ».
"
- No, Mufti wasn't behind Final Solution. Yes, he was a major player in it (Elder of Ziyon)
http://elderofziyon.blogspot.fr/2015/10/no-mufti-wasnt-behind-final-solution.html
"By now everyone has read about Binyamin Netanyahu's faux pas when he said that Hitler's Final Solution was prompted by the Grand Mufti of Jerusalem. [...] What was not quoted was Bibi's entire explanation (received via email), which included:
"It is equally absurd to ignore the role played by the Mufti, Haj Amin al -Husseini, a war criminal, for encouraging and urging Hitler, Ribbentropp, Himmler and others, to exterminate European Jewry. There is much evidence about this, including the testimony of Eichmann's deputy at the Nuremberg trials, not now, but after World War II. He said: 'The Mufti was instrumental in the decision to exterminate the Jews of Europe. The importance of his role must not be ignored. The Mufti repeatedly proposed to the authorities, primarily Hitler, Ribbentropp and Himmler, to exterminate the Jews of Europe. He considered it a suitable solution for the Palestinian question'.
Eichmann's deputy, added: 'The Mufti was one of the instigators of the systematic extermination of European Jewry and was a partner and adviser to Eichmann and Hitler for carrying out this plan'. The attempt by certain scholars and people to be apologists for the key and important role of Haj Amin al-Husseini, is clear. Many other researchers cite this testimony and others regarding the role of Haj Amin al Husseini.
My intention was not to absolve Hitler of his responsibility, but rather to show that the forefathers of the Palestinian nation, without a country and without the so-called 'occupation', without land and without settlements, even then aspired to systematic incitement to exterminate the Jews.
Unfortunately, Haj Amin al-Husseini is still a revered figure in Palestinian society, he appears in textbooks and it is taught that he is one of the founding fathers of the nation, and this incitement that started then with him, inciting the murder of Jews - continues. Not in the same format, but in a different one and this is the root of the problem. To stop the murders, it is necessary to stop the incitement.
What is important is to recognize the historical facts and not ignore them, not then and not today".
It is
a shame that Netanyahu screwed up the message so that now the truth about the Mufti's role is obscured by his unfortunate wording. Especially since the Mufti, an unrepentant Jew-hater, is considered a hero to the Palestinians - Palestinians who are now gleefully calling Bibi a Holocaust denier. (Suddenly, Hitler is a symbol of evil to them. Last week he was a hero.) [...]"
- Netanyahu accurately describes the Mufti's role in the Holocaust (Vidéo 2mn48) - il est revenu à Berlin sur le rôle précis d'Ajamin al-Hussein, et son édification au statut de modèle par les Palestiniens.
https://www.youtube.com/watch?v=olZK97f2U9k

- Entretien avec Christian Ingrao (spécialiste du nazisme, CNRS-IHTP) - "ces déclarations sont le résultat d’une tendance historiographique lourde consistant, ces dernières années, à considérer la prise de décision du génocide comme plus tardive, et fractionnée".
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2015/10/22/christian-ingrao-le-proche-orient-etait-tout-a-fait-exterieur-aux-plans-d-adolf-hitler_4794851_3218.html
"[...] - Les défenseurs de la thèse avancée par M. Nétanyahou affirment qu’avant cet entretien, le régime nazi n’en était pas passé encore à l’extermination. Qu’en est-il de la situation en ce 28 novembre 1941 ?
- Selon les plans de l’époque, les juifs d’Europe sont censés être envoyés en Russie, dans un proconsulat que les nazis entendent créer dans le cercle polaire arctique. Mais en novembre 1941, quand les responsables nazis parlent de « transporter » ils sont déjà dans une logique d’extinction de la judéité. Sur le terrain, la pratique est clairement génocidaire. On a commencé à tuer systématiquement les enfants le 16 août 1941, à Rokiskis (Lituanie). Dans le rapport Jager, publié en décembre 1941, et qui répertorie les exécutions, on ne compte plus. On dit « tous les juifs ».
- Pour autant, l’entrevue intervient à une période cruciale…
- C’est en effet un moment charnière. Le lendemain de la rencontre est lancée l’invitation pour une conférence sur la question juive, qui doit se tenir à la villa Marlier, à Wannsee. Deux jours après, une centaine de personnes du programme T4 sont chargées de mettre en place le plan qui donnera naissance aux camps de Belzec, Sobibor et Treblinka. Les premiers gazages commencent à Chelmo, en décembre 1941.
- Donc la chronologie avancée par M. Nétanyahou n’est pas complètement incohérente…
- Effectivement. Mais il faut souligner que la « solution finale » relève d’une palette d’« outils » : l’extinction par la faim (à partir d’avril 1941), les fusillades (en URSS, en Serbie et dans le Gouvernement général polonais à partir d’août 1941), les installations mobiles (les camions à gaz employés à Chelmo en décembre 1941), et enfin les camps. Belzec, Sobibor et Treblinka sont planifiés le 18 octobre 1941, tandis que commence l’activité du seul camp fixe durable et européen : Auschwitz.
Plus largement, ces déclarations sont le résultat d’une tendance historiographique lourde consistant, ces dernières années, à considérer la prise de décision du génocide comme plus tardive, et fractionnée. Dans les années 1960, le discours dominant était : tout est dans Mein Kampf. Ainsi les propos de M. Nétanyahou sont audibles en 2015. Il aurait été inimaginable de les prononcer en 1985… [...]"

- Hitler-Netanyahu-Mufti : la vérité historique, François-Guillaume Lorrain (Le Point) - "le Premier ministre s'appuie sur un ouvrage rédigé par l'Israélien Barry Rubin et l'Allemand Wolfgang Schwanitz, Nazis, Islamists and the Making of the Modern Middle East, paru en 2014, qui établit le lien entre la visite du grand mufti le 28 novembre 1941 et la convocation lancée le lendemain par Heydrich d'une conférence qui sera celle de Wannsee".
http://www.lepoint.fr/monde/hitler-netanyahu-mufti-la-verite-historique-22-10-2015-1975908_24.php
"[...] Il ne s'agit pas ici de nier l'antisémitisme du mufti. Au contraire. Comme le rappelle Matthias Küntzel dans son récent livre, Jihad et haine des juifs (éditions de l'Artilleur, voir Le Point n° 2 249), il combat les immigrés juifs en Palestine dès la Première Guerre mondiale. En 1929, il inspire le premier grand pogrom à Jérusalem et se rapproche dans les années 1930 des nazis qui le financent. À partir de 1939, il installe au sud de Berlin une radio qui émet en arabe vers le Proche-Orient, diffusant des programmes antisémites et en 1941, il suscite le putsch pro-allemand en Irak. En 1940, dans un brouillon, il écrit : « L'Allemagne et l'Italie reconnaissent aux pays arabes le droit de résoudre le problème juif. » Il ne cesse de souligner les points communs entre islam et nazisme, dont l'antisémitisme, et encourage la formation en 1942 d'une unité SS postée à Athènes, prête à poursuivre en Palestine la politique de la Shoah en cas de succès des troupes de Rommel en Afrique du Nord. En 1943, lorsque Himmler veut échanger 20 000 prisonniers allemands contre 5 000 enfants juifs qui auraient émigré en Palestine, le grand mufti combat avec succès ce projet, de même qu'il empêche plusieurs milliers d'enfants juifs bulgares, roumains et hongrois, d'émigrer au Proche-Orient. Il est donc responsable de la mort de milliers de juifs. Dont acte.
Revenons aux propos de Netanyahu. Comme nous le suggère Matthias Küntzel, le Premier ministre s'appuie sur un ouvrage rédigé par l'Israélien Barry Rubin et l'Allemand Wolfgang Schwanitz, Nazis, Islamists and the Making of the Modern Middle East, paru en 2014, qui établit le lien entre la visite du grand mufti le 28 novembre 1941 et la convocation lancée le lendemain par Heydrich d'une conférence qui sera celle de Wannsee. Mais fin novembre, nous rappelle Küntzel, « la Shoah a déjà commencé et Hitler n'a pas besoin des conseils du grand mufti ». Si l'on s'appuie sur les travaux qui font autorité de Christopher Browning, Les Origines de la solution finale (Points Seuil), il est d'abord établi que les nazis ont depuis longtemps abandonné les politiques d'émigration et d'expulsion (le plan Nisko d'Eichmann de l'été 1939 ou le plan Madagascar de l'été 1940 envisagé après la victoire contre la France et lorsqu'un succès encore possible contre l'Angleterre aurait permis d'évacuer par les mers 1 million de juifs par an vers l'île-ghetto de Madagascar). Fin novembre 1941, Hitler ne peut donc évoquer sérieusement l'émigration des juifs vers la Palestine. Le 31 juillet 1941, soit quatre mois auparavant, Goering a déjà donné l'ordre écrit à Reinhard Heydrich de mettre en place un plan qui réglerait la solution finale souhaitée de la question juive.
Comme le montre Browning, les nazis sont passés par plusieurs solutions finales différentes – expulsion, émigration - et en octobre 1941, avec les succès foudroyants contre l'URSS, qui radicalisent la politique nazie et la possibilité de purifier l'Europe, on passe au stade de la liquidation. Les premiers tests de gazage dans des camions sont pratiqués en octobre 1941 et c'est ce même mois qu'est décidée la création des premiers camps d'extermination dans le cadre de l'Aktion Reinhard, en premier lieu, Belzec, qui débute le 1er novembre 1941, donc largement avant la rencontre entre Hitler et le grand mufti. Quant à la phrase qu'aurait lancée celui-ci, « brûlez-les», elle participe d'une réécriture a posteriori, car à cette époque, jusqu'au printemps 1942, il n'est question encore que de gazage des juifs. Enfin, Browning démontre clairement que la solution finale n'est pas à attribuer au processus décisionnel d'un seul homme, Hitler, mais à une série d'initiatives qui interprètent une volonté globale de Hitler de destruction des juifs, exprimée dès le célèbre discours du Reichstag du 30 janvier 1939. [...]"

- A history lesson by Bibi Netanyahu, Dan Poliwoda (Honours History student at the University of Western Ontario) - "Netanyahu is correct in reminding the world that those who rejected the establishment of a Jewish State bear responsibility for the deaths of six million Jews".
http://blogs.timesofisrael.com/a-history-lesson-by-bibi-netanyahu/
"On Tuesday evening, the Prime Minister addressed the World Zionist Congress and declared that Hajj Amin al-Husseini, the Grand Mufti of Jerusalem between 1921 and 1937, had suggested to Adolf Hitler to “Burn [the Jews].” The Premier continued and declared that it was al-Husseini who in fact convinced Hitler, not to expel the Jews, but rather to exterminate them.
Now as has been made clear by several historians- and political opponents who have joined in the chorus, al-Husseini did not truly take as active a role in the Final Solution as Netanyahu might have suggested. However, here I believe we must look at the big picture. What Netanyahu’s speech does do is highlight the culpability of the Arab leadership in British Mandatory Palestine. Unlike some, I thank Netanyahu for this brief and evocative history lesson.
Historians have examined the historical legacy of al-Husseini and have concluded unequivocally that he supported the extermination of the Jewish people. Indeed, al-Husseini, would spend the Second World War in Berlin serving as a consultant to Hitler, at one time even touring Auschwitz with glee. For what it’s worth, al-Husseini looked forward to “solv[ing] the Jewish problem…according to the scientific methods innovated by Germany in the handling of its Jews” upon his return to Palestine. Ultimately, al-Husseini’s evil designs for Palestine’s Jewish population were never realized and was even sought after by Allied authorities for prosecution during the Nuremburg Trials.
To truly understand Netanyahu’s address we must examine a factor in the murder of six million Jews; the denial of the Jewish Refugees. At almost each country’s door step, Jewish refugees fleeing Hitler were turned away. Among those whose gates remained firmly shut were those belonging to the United States, Canada, and Britain. Famously, Canada’s Minister of Immigration, Frederick Blair declared “none is too many” when discussing how many refugees were to be let into Canada.
Now, this refugee crisis would not have occurred had a Jewish State existed. While we place blame on the Western nations for denying asylum, the Nazi leadership for their racial policies, and on the peoples of Europe for joining in on the slaughter of Jews, not enough blame is put on those who prevented the establishment of a Jewish State. I believe this is who Netanyahu was trying to highlight; those who prevented the establishment of a Jewish State. A Jewish State, had it been allowed to exist, would have served as a sanctuary for fleeing European Jews.
This topic is described in detail by Alan Dershowitz in his book The Case for Israel, in the chapter, provocatively entitled, “Have the Jews Exploited the Holocaust.” Dershowitz examines the Arab High Committee’s and the Arab masses’ emphatic rejection of the 1937 Peel Commission Partition Plan for Palestine. Despite Jewish acceptance and David Ben-Gurion’s understanding that “a Jewish State must be established immediately,” Arab leadership denounced any form of partition and/or of granting equal rights to Jews. As a result, the plan could not be implemented, and a Jewish State that could have saved an unknown number of Jewish lives was tragically not allowed to exist.
Here Netanyahu is correct in reminding the world that those who rejected the establishment of a Jewish State bear responsibility for the deaths of six million Jews. The Premier’s address also creates a parallel between those who continue to and those who have historically dismissed Israel’s right to exist as a Jewish State. [...]"

- Why the Mufti is important today (Elder of Ziyon) - "yes, the Mufti is important to remember - because by praising the Mufti, the Palestinian Arabs are condoning his hate. And that is a big deal. The irony is that this "father of Palestinian nationalism" was in the forefront of wanting Palestine to become part of Syria in the early 1920s".
http://elderofziyon.blogspot.fr/2015/10/why-mufti-is-important-today.html

Partager cet article

Repost 0
Published by Occam
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Boucle d'Occam
  • La Boucle d'Occam
  • : Chaque jour, une Boucle reprend l'actualité de France et du Moyen-Orient autour des thèmes d'Israël et de l'antisémitisme.
  • Contact

Recherche

Pages