Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 octobre 2015 7 25 /10 /octobre /2015 21:56

Intifada ?


- Ce qu'il ne faudrait plus entendre sur l'''Intifada des couteaux", Bernard-Henri Lévy (Le Point) - "Insupportable, la rhétorique de l'« appel à la retenue », ou de l'invitation à ne pas « enflammer la rue », qui renverse, elle aussi, l'ordre des causes et fait comme si le militaire ou le civil en situation de légitime défense avaient les mêmes torts que celui qui a pris le parti de mourir après avoir semé la plus grande terreur autour de lui".
http://www.lepoint.fr/editos-du-point/bernard-henri-levy/bhl-ce-qu-il-ne-faudrait-plus-entendre-sur-l-intifada-des-couteaux-20-10-2015-1975160_69.php
"Inaudible, de plus en plus inaudible, la formule « loups solitaires » au sujet de ces poignées, peut-être demain de ces dizaines et, après-demain, de ces centaines, d'assassins de juifs « likés » par des milliers d'« amis », suivis par des dizaines de milliers de « twittos » et connectés à une constellation de sites (l'« Al-Aqsa Media Center », la page « La troisième intifada de Jérusalem »…) qui, pour partie au moins, orchestrent le ballet sanglant.
Inaudible, de plus en plus inaudible, le refrain sur la « jeunesse palestinienne échappant à tout contrôle » quand on a vu la série de prêches, opportunément mis en ligne par le Memri, où des prédicateurs de Gaza, poignard à la main, face à la caméra, appellent à descendre dans la rue pour supplicier le maximum de juifs, faire couler le maximum de sang ; ou quand on se souvient de Mahmoud Abbas lui-même, il y a quelques semaines, au début de la séquence tragique, trouvant d'abord « héroïque » l'assassinat des époux Henkin en présence de leurs enfants, puis s'indignant de voir des juifs « souiller » de leurs « pieds sales » l'esplanade des Mosquées et, dans la même déclaration, décrétant « pure », à l'inverse, « chaque goutte de sang » de « chaque chahid » tombé pour Jérusalem.
Insupportable et, surtout, irrecevable, le couplet connexe sur la « désespérance politique et sociale » expliquant, ou excusant, ces actes criminels quand tout ce que l'on sait des nouveaux terroristes, de leurs mobiles et, souvent, de la fierté des proches transmuant, après leur mort, le crime en martyre et l'infamie en sacrifice est beaucoup plus proche, hélas, du portrait-robot du djihadiste parti se sacrifier, hier au Cachemire, aujourd'hui en Syrie ou en Irak.
Pas sûr, du coup, que soit toujours approprié le mot d'« intifada » pour désigner ce qui ressemble davantage à un énième épisode de ce djihad mondial dont Israël est une des scènes, mais une des scènes seulement.
Pas sûr que les doctes analyses sur l'occupation, la colonisation, l'intransigeance netanyahesque expliquent encore grand-chose d'une vague de violences qui compte au nombre de ses cibles prioritaires les juifs à papillotes ; donc les juifs les plus visiblement et ostensiblement juifs ; donc ceux que leurs assassins doivent tenir, j'imagine, pour l'image même du juif et qui, soit dit en passant, se tiennent parfois eux-mêmes à grande distance de l'État d'Israël, quand ce n'est pas en sécession ouverte avec lui.
Pas sûr, d'ailleurs, que la question même de l'État, celle des deux États et, donc, du partage négocié de la terre qui est, pour les modérés des deux bords, la seule question qui vaille, ait quoi que ce soit à voir avec cet embrasement où le politique cède la place au fanatisme, voire au complotisme, et où on décide de poignarder un passant, n'importe quel passant, à l'aveugle, du fait d'une vague rumeur rapportant que l'on aurait ourdi le plan secret d'interdire à tout jamais l'accès au troisième lieu saint de l'islam.
Pas sûr, en d'autres termes, que la cause palestinienne gagne quelque chose à cette montée aux extrêmes – et sûr, absolument sûr, qu'elle a tout à y perdre ; que ce sont les esprits raisonnables qui, en son sein, achèveront d'être laminés par ce déferlement ; et que ce sont les derniers partisans du compromis qui, avec ce qui reste du camp de la paix en Israël, paieront au prix fort les imprécations irresponsables des imams de Rafah et Khan Younès.
Irrecevable encore, la formule « cycle de violences », ou « spirale des représailles », qui, en renvoyant dos à dos les kamikazes et leurs victimes, entretient la confusion et vaut incitation à recommencer.
Insupportable, pour la même raison, la rhétorique de l'« appel à la retenue », ou de l'invitation à ne pas « enflammer la rue », qui renverse, elle aussi, l'ordre des causes et fait comme si le militaire ou le civil en situation de légitime défense avaient les mêmes torts que celui qui a pris le parti de mourir après avoir semé la plus grande terreur autour de lui.
Étranges, oui, ces indignations embarrassées et dont on ne peut s'empêcher de penser qu'elles seraient probablement plus fermes si c'était dans les rues de Washington, de Paris ou de Londres que l'on se mettait à occire le premier venu ou à lancer des voitures béliers sur les arrêts de bus.
Plus qu'étrange, troublante, la différence de ton entre ces réactions et l'émotion mondiale, la solidarité internationale sans faille ni nuance, suscitées, le 22 mai 2013, par la mort d'un militaire, en pleine rue, à Londres, assassiné à l'arme blanche et selon un scénario pas très différent de celui qui a cours, aujourd'hui, à Jérusalem et Tel-Aviv.
Insupportable encore que la plupart des grands médias ne portent pas aux familles israéliennes endeuillées le dixième de l'intérêt qu'ils portent aux familles des Palestiniens.
Et insupportable enfin, la petite mythologie en train de se constituer autour de cette histoire de poignards : l'arme du pauvre, seulement ? celle dont on se sert parce qu'elle est là, sous la main, et qu'il n'en est point d'autre ? Quand je vois ces lames, je pense à la lame de la mise à mort de Daniel Pearl ; je pense à celle des décapitations d'Hervé Gourdel, James Foley ou David Haines – je pense que les vidéos de Daesh ont, décidément, fait école et que l'on se trouve là au seuil d'une barbarie qu'il faut inconditionnellement dénoncer si l'on ne veut pas qu'elle exporte partout, je dis bien partout, ses procédures."

- Geste israélien d'apaisement à Jérusalem, heurts violents en Cisjordanie et à Gaza (AFP) - "La levée des restrictions d'âge semble relever des "propositions constructives" évoquées par le secrétaire d'Etat américain John Kerry et M. Netanyahu jeudi".
https://fr.news.yahoo.com/isra%C3%ABl-fait-geste-dapaisement-lesplanade-mosqu%C3%A9es-090440482.html
"Des milliers de Palestiniens ont afflué vendredi sur l'esplanade des Mosquées à Jérusalem, ouverte par Israël sans restriction pour la première fois depuis des semaines dans un geste d'apaisement mais des heurts violents ont fait plus de 80 blessés en Cisjordanie et à Gaza. [...]
Une Israélienne et ses deux filles de 4 et 11 ans ont par ailleurs été blessées en Cisjordanie quand leur véhicule a essuyé un jet de cocktail Molotov, a indiqué l'armée israélienne.
Les mouvements palestiniens avaient appelé à une "journée de la colère" devenue rituelle après la prière, en Cisjordanie et à Gaza.
La situation dans la Vieille ville de Jérusalem par laquelle on accède à l'esplanade des Mosquées était en revanche sans comparaison avec celle de la semaine dernière quand les ruelles étaient hérissées de checkpoints où des centaines de policiers israéliens contrôlaient presque tout le monde et interdisaient le passage aux hommes de moins de 40 ans. Environ 25.000 musulmans ont participé à la prière alors qu'ils sont habituellement 10 à 15.000, a dit à l'AFP cheikh Azzam al-Khatib, chef de la fondation islamique qui administre l'esplanade. Israël a évoqué 30.000. [...]
La levée des restrictions d'âge semble relever des "propositions constructives" évoquées par le secrétaire d'Etat américain John Kerry et M. Netanyahu jeudi. M. Kerry doit rencontrer samedi à Amman le président palestinien Mahmoud Abbas et le roi Abdallah II de Jordanie. [...]"
- Esplanade des Mosquées : Netanyahu défend la mise en place de caméras de surveillance (AFP) - "Il est dans l'intérêt d'Israël qu'on installe des caméras sur tout le mont du Temple. D'abord pour réfuter l'allégation selon laquelle Israël viole le statu quo. Deuxièmement pour montrer d'où viennent vraiment les provocations, et pour les prévenir".
https://fr.news.yahoo.com/esplanade-mosqu%C3%A9es-netanyahu-d%C3%A9fend-mise-place-cam%C3%A9ras-surveillance-100308887.html
- Netanyahou : Les non-musulmants autorisés uniquement à visiter le mont du Temple (i24) - ""Israël réaffirme son engagement à maintenir le statu quo (...) sur le papier et en pratique" et "continuera à appliquer sa politique suivie de longue date : les musulmans prient sur le Mont du Temple; les non-musulmans visitent le Mont du Temple", a déclaré Netanyahou dans un communiqué".
http://www.i24news.tv/fr/actu/israel/diplomatie-defense/90189-151025-les-non-musulmants-autorises-uniquement-a-visiter-le-mont-du-temple-netanyahou
- Netanyahu pledges to prevent Jewish prayer on Temple Mount (Times of Israel) - "Prime minister confirms ‘increased coordination’ with Jordanian Waqf in bid to defuse tensions at volatile Jerusalem site".
http://www.timesofisrael.com/netanyahu-pledges-to-prevent-jewish-prayer-on-temple-mount/
- International law prohibits banning Jewish worship on the Temple Mount (Elder of Ziyon) - "Bibi's' declaration to stop Jews from praying on the Temple Mount may be against international law"; "The overriding consideration in international law is the right to be treated equally, and barring Jews from the Temple Mount is about as discriminatory as possible"; "From these articles it appears that Israel is obligated to allow Jews to visit and pray there, and to protect them from those who want to take away their rights"; "this isn't only a legal issue, but a moral one as well. Denying the rights of one party because of the threats of violence of another party is not something to celebrate. It is capitulation to blackmail".
http://elderofziyon.blogspot.fr/2015/10/international-law-prohibits-banning.html

- Nouveau "jour de colère" dans les territoires palestiniens (Reuters)
https://fr.news.yahoo.com/nouvelle-journ%C3%A9e-col%C3%A8re-dans-les-territoires-palestiniens-085913790.html
"Des affrontements ont opposé vendredi l'armée israélienne à des manifestants palestiniens en Cisjordanie et à la frontière de la bande de Gaza, où le Fatah et le Hamas avaient appelé à un nouveau "jour de colère" après plus de trois semaines de violences entre les deux communautés.
Une agression a été signalée en début de journée [de vendredi] par l'armée en Cisjordanie. Un Palestinien de 16 ans a blessé un soldat à l'arme blanche avant d'être lui-même blessé par balles par d'autres militaires. [...]
Une série d'agressions anti-israéliennes et des violences entre manifestants palestiniens et forces de sécurité israéliennes ont fait 50 morts côté palestinien, dont 25 agresseurs, et neuf morts côté israélien depuis le 1er octobre. [...]"

- Une famille blessée [samedi] dans une attaque au cocktail Molotov à Beit El (Times of Israel)
http://fr.timesofisrael.com/une-mere-et-2-filles-blessees-dans-une-attaque-au-cocktail-molotov-a-beit-el/
"La mère et ses deux filles, âgées de 4 et 11 ans, attaquées près de Beit El dans leur voiture sur la route 60 en Cisjordanie ont reçu les premiers soins des secouristes de Magen David Adom et ont été prises en charge par l’hôpital Shaare Zedek à Jérusalem. La mère, 44 ans, et l’une des filles, 11 ans, ont été légèrement blessées tandis que l’autre fille, 4 ans, est dans un état modéré. Selon les premiers rapports, elles souffrent de brûlures après que leur voiture a été frappée par un cocktail Molotov [...]
Un tweet des secouristes d’Hatzolah Judée et Samarie montre le siège bébé brûlé d’une fillette de 4 ans, qui a été blessée lorsque des terroristes palestiniens ont lancé un cocktail Molotov sur la voiture dans laquelle elle voyageait. [Voir images sur le site.] [...]"

- Un Palestinien tué [samedi] par des tirs israéliens après avoir tenté de poignarder un garde (AFP) - "Le garde, employé d’une compagnie privée, était posté à un check-point".
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2015/10/24/un-palestinien-tue-par-des-tirs-israeliens-apres-avoir-tente-de-poignarder-un-garde_4796305_3218.html#xtor=AL-32280515

- Une Palestinienne armée d'un couteau tuée [dimanche] (AFP) - "Une Palestinienne agissant de manière suspecte s'est approchée des gardes-frontières. Ils lui ont demandé de décliner son idendité quand elle a tout à coup sorti un couteau et s'est approchée d'eux en hurlant. Les forces ont ouvert le feu et l'ont neutralisée".
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/10/25/97001-20151025FILWWW00053-une-palestinienne-armee-d-un-couteau-blessee.php

- Cisjordanie : un Israélien blessé au couteau [dimanche] (AFP) - "non loin de la colonie de Mezad, au nord-est d'Hébron".
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/10/25/97001-20151025FILWWW00024-cisjordanie-un-israelien-blesse-au-couteau.php

- Un Israélien poignardé dans le Goush Etzion en Cisjordanie (i24) - "Une attaque au couteau a eu lieu dimanche matin dans la région de Goush Etzion en Cisjordanie, dans le sud de Jérusalem. Un terroriste a poignardé un Israélien, âgé de 40 ans, qui était sorti de son véhicule après avoir été ciblé par des jets de pierres. Le terroriste a ensuite pris la fuite".
http://www.i24news.tv/fr/actu/israel/diplomatie-defense/90189-151025-les-non-musulmants-autorises-uniquement-a-visiter-le-mont-du-temple-netanyahou

- Rien de commun entre Netanyahu et Abbas, donc pas de fin de la violence, Avi Issacharoff (Times of Israel) - "L’Autorité palestinienne a une longue liste d’exigences pour Israël et pense que Netanyahu en acceptera au moins quelques unes, mais il ne le fera probablement pas".
http://fr.timesofisrael.com/rien-de-commun-entre-netanyahu-et-abbas-donc-pas-de-fin-de-la-violence/
"[...] Jawad, fleuriste [à Ramallah] juste à côté du café, s’est lancé dans un monologue politique alors qu’il préparait un bouquet de roses. Il a déclaré que le public palestinien, dans son ensemble, perçoit les attaques terroristes (il les a qualifiées « d’actions ») comme une réponse légitime à la tentative d’Israël de porter atteinte à la mosquée Al-Aqsa et des soi-disant attaques d’habitants d’implantations.
« Pour nous, ce sont des groupes de criminels, et les attaques enevrs les Juifs ne sont rien d’autre qu’une manifestation, a-t-il affirmé. Nous voulons la paix et pas la guerre, je veux être clair là-dessus. Mais les attaques des habitants d’implantations contre les Palestiniens doivent cesser ».
Mohammed, qui possède un magasin de jus de fruits naturels près de la Place Manara, a déclaré que ce n’était pourtant pas une intifada. « Dans la situation actuelle, les Israéliens ne comprennent que la force. Lorsqu’ils ressentent un manque de sécurité, ils cherchent des solutions. Cela n’a jamais compté jusqu’à présent. 90 % de public soutient les « actions » [attaques terroristes], et même l’Autorité palestinienne et les services de sécurité ne les condamnent pas ». [...]
Mohammed, dont le boutique de jus de fruit est considérée comme étant particulièrement populaire, a exposé la situation politique et diplomatique de l’Autorité palestinienne et de ses dirigeants en termes précis. D’un côté, il a expliqué que les service de sécurité de l’AP travaillent pour empêcher les attaques terrorites contre les Israéliens et empêchent même les tirs lors des manifestations. Pourtant, d’un autre côté, ils n’essaieront pas d’arrêter complètement les manifestations, et l’AP et Abbas ne condamneront pas les attaques terroristes. La situation actuelle est dangereuse pour l’AP, le « tigre » pourrait facilement être hors de contrôle, mais, pour l’instant, il n’y a pas d’alternative. Elle a trouvé un juste milieu assez confortable : maintenir une relative stabilité en Cisjordanie, arrêter tout ce qui ressemble à une organisation terroriste, tout particulièrement si cela vient du Hamas, permettre aux manifestants de décompresser à des points de frictions comme l’intersection de Beit El, sans condamner les attaques terroristes à Jérusalem et Hébron. Le moins mauvais de tous les mondes.
Des officiels de l’Autorité palestinienne sont bien conscients que le Premier ministre Benjamin Netanyahu est sous pression. Son affirmation cette semaine qu’Hadj Amin al-Husseini, le grand mufti de Jérusalem, a persuadé Adolf Hitler de mener le génocide peut en témoigner. Des officiels de l’AP pensent savoir ce qui se passe lorsque Netanyahu est sous pression. Il se retire, comme il l’a fait de la plus grande partie d’Hébron lorsque la violence a augmenté en flèche à la suite de l’ouverture du tunnel d’entrée au mur Occidental sur la Via Dolorosa en 1996.
Cela a entraîné un plan entier de l’AP pour mettre de la pression sur Israël afin d’obtenir des concessions importantes. Des officiels ont fait une liste d’exigences qu’ils ont présenté samedi au Secrétaire d’Etat John Kerry avec Abbas. La liste semble irréaliste, peut-être l’espoir est qu’au moins quelques unes des exigences seront acceptées.
Les exigences des Palestiniens sont divisées en trois parties. Sur le long terme, les Palestiniens demandent de reprendre les négociations de paix, avec un calendrier limité, pour un Etat palestinien basé sur les lignes de 1967. A moyen terme, l’AP veut une série de rencontres pour discuter d’accords intérimaires signés auparavant par les deux parties qui traitent des arrangements de sécurité et d’économie. Et à court terme, on demande à Israël de prendre une série de mesures supplémentaires comme arrêter les expropriations de terre [lesquelles ??], transférer des parties de la Zone C au contrôle de l’Autorité Palestinienne, arrêter la violence des habitants de implantations, et restaurer le statu quo qui dominait sur le mont du Temple avant que la visite du chef de l’opposition d’alors Ariel Sharon en septembre 2000, en d’autres termes, que le Waqf décide qui visite et quand, y compris les Juifs et d’autres groupes non musulmans, plutôt que la police israélienne, qui en est responsable depuis 2003.
Quand l’on suggère aux officiels de haut rang de l’Autorité palestinienne à Ramallah que Netanyahu ne pourrait pas être d’accord avec de telles mesures, et que les accepter entraînerait la chute de son gouvernement, ils ne semblaient pas trop contrariés. « S’il n’y a pas de mesures israéliennes fortes, nous arrêterons la coordination sécuritaire », ont-ils menacé. En ce qui les concerne, Israël est le seul qui peut perdre dans la situation actuelle. L’Autorité palestinienne n’a pas le contrôle des choses sur le terrain dans tous les cas.
Netanyahu semble à des années lumière d’accepter beaucoup des exigences des Palestiniens ; il ne va certainement pas donner au Waqf l’autorité complète sur les visiteurs juifs du lieu le plus saint du Judaïsme.
Des sources arabes ont déclaré cette semaine que Netanyahu avait envoyé une proposition au Roi Abdallah II de Jordanie qu’Israël diminuerait le nombre de visiteurs juifs sur le mont du Temple en échange d’un appel au calme. Mais pour le roi et Abbas, il s’agit d’une offre insultante. Environ 12 000 Juifs montent sur le mont du Temple chaque année, et réduire à, disons, 11 000, ne ferait aucune différence. (Le bureau de Netanyahu a nié avoir fait l’offre).
L’énorme fossé entre ce que qu’Abbas et Abdallah disent que Netanyahu a besoin de faire pour ramener le calme, et ce qu’il ferait ou pourrait politiquement faire, conduit à une conclusion franchement sinistre, qui ne ressemble en rien à une « stratégie de sortie » de la vague de terrorisme et de violence qui présente tous les signes pour devenir la nouvelle routine."

- Le Congrès menace de geler l'aide financière à l'Autorité palestinienne (i24) - "Grander et Lowey ont rappelé dans le courrier que l'aide américaine était conditionnée à l'adhésion des Palestiniens aux accords d'Oslo, qui obligent l'AP à "lutter contre le terrorisme et l'incitation à la violence"." Un rappel sain et de bon sens, mais absolument inconcevable en Europe.
http://www.i24news.tv/fr/actu/international/90089-151024-usa-l-aide-financiere-du-departement-d-etat-a-l-ap-gele-medias-us
"La Chambre des représentants a décidé de geler temporairement l'aide américaine annuelle à l'Autorité palestinienne (estimé à 370 millions de dollars), compte tenu de la vague de violences qui frappe Israël et la Cisjordanie depuis plusieurs semaines, rapporte samedi le site d'information Ynet. La Chambre basse du Congrès a ainsi demandé au Département d'Etat de lui fournir des informations concernant l'incitation à la violence contre Israël perpétrée par l'Autorité palestinienne, et la volonté d'Abbas d'entamer des pourparlers avec Israël.
La présidente de la Commission des aides versées à l'étranger de la Chambre des représentants, la républicaine Kay Granger et la responsable démocrate Nita Lowey, ont envoyé une lettre à Abbas l'avertissant que le terrorisme et l'incitation à la violence mettraient fin à l'aide américaine. Dans la lettre, les deux membres du Congrès ont exhorté le dirigeant palestinien à cesser ces "déclarations incendiaires" et à rencontrer le Premier ministre Benyamin Netanyahou.
Grander et Lowey ont rappelé dans le courrier que l'aide américaine était conditionnée à l'adhésion des Palestiniens aux accords d'Oslo, qui obligent l'AP à "lutter contre le terrorisme et l'incitation à la violence".
Les deux membres du Congrès ont ainsi averti qu'elles ne débloqueront pas l'aide américaine si Abbas "abandonne les négociations directes avec Israël et ignore la nécessité de prendre des mesures visant à assurer la sécurité, la prospérité et la paix pour les deux parties". Les attaques contre les citoyens israéliens "jettent un doute sur le fait que les Palestiniens soient prêts à vivre aux côtés d'Israël dans la paix et la sécurité. La situation exige un véritable leadership pour restaurer la stabilité et éviter davantage de morts", ont-elles écrit.
Par ailleurs, le président de la Commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants Ed Royce a souligné lors d'une audition au Congrès la nécessité d'"examiner d'autres moyens de mettre fin à l'incitation à la violence palestinienne. Celle-ci est présente maintenant sur les réseaux sociaux, à la radio, à la télévision et dans les salles de classe". "Le Congrès cessera son soutien à l'Autorité palestinienne tant que les incitations au meurtre se poursuivront", a déclaré Royce.
Le département d'Etat envisage de réduire de 80 millions de dollars son aide allouée à l'Autorité palestinienne par rapport à 2014, afin de sanctionner son comportement à l'égard d'Israël l'année dernière."

*************************************************

Israël

- Des milliers d'Israéliens manifestent pour la paix avec les Palestiniens (AFP) - "Des milliers d'Israéliens ont manifesté samedi à Tel-Aviv pour une reprise des négociations avec les Palestiniens à l'occasion du 20e anniversaire de l'assassinat de l'ancien Premier ministre Yitzhak Rabin, grande figure de l'effort de paix".
https://fr.news.yahoo.com/milliers-disra%C3%A9liens-manifestent-paix-palestiniens-192142366.html


*************************************************

Bibi & le Mufti

- Mufti Advised Hitler on Holocaust, Says Middle East Forum Scholar (Middle East Forum) - "It is a historical fact that the Grand Mufti of Jerusalem al-Hajj Amin al-Husaini was an accomplice whose collaboration with Adolf Hitler played an important role in the Holocaust. He was the foremost extra-European adviser in the process to destroy the Jews of Europe."
http://www.meforum.org/5574/schwanitz-husaini
- Le Grand Mufti de Jérusalem a bien conseillé Hitler sur la destruction des juifs d’Europe (Slate) - "L’historien ajoute que «selon le témoignage de dirigeants nazis al-Husseini était l’un des instigateurs du génocide…». L’adjoint d’Adolf Eichmann au bureau des affaires juives, Dieter Wisliceny, a déclaré au procès de Nuremberg: il me semble que le Grand Mufti, qui a vécu à Berlin à partir de 1941, a joué un rôle, d’une importance non négligeable, dans la décision du gouvernement allemand d’exterminer les juifs d’Europe.»"
http://www.slate.fr/story/108869/grand-mufti-jerusalem-hitler-destruction-juifs

- Bernard Lewis implies Mufti sought "Final Solution" in the 1930s (Elder of Ziyon) - "This doesn't mean that Hitler was influenced by the Mufti in any way for his own genocidal agenda, but it does show that the Mufti did not merely want to get rid of Zionists from Palestine but to eliminate Jews from the planet - and that this desire may very well have pre-dated the rise of Nazism".
http://elderofziyon.blogspot.fr/2015/10/bernard-lewis-implies-mufti-sought.html

- Bibi: Crazy like a fox, Caroline B. Glick (JP) - "Due to his “gaffe,” every Western media outlet reported on Husseini’s actions".
http://www.jpost.com/Opinion/Column-One-Crazy-like-a-fox-429841
"Prime Minister Binyamin Netanyahu is crazy like a fox.
Netanyahu’s assertion on Tuesday before the World Zionist Congress that the founder of the Palestinian people, Haj Amin al-Husseini, convinced Adolf Hitler to eradicate rather than expel the Jews of Europe was an overstatement of Husseini’s role. No, the Holocaust was not Husseini’s idea. But he was a partner in perpetrating and promoting it. He also made it inevitable. [...]
Husseini was indicted as a war criminal in Nuremberg. Rather than try him, the allies allowed him to flee to Egypt in 1946. There he was greeted as a war hero by King Farouk.
It is true that Hitler didn’t need Husseini to convince him to annihilate European Jewry. By the time Husseini arrived in Germany, the Nazis had already murdered a million Jews. But Netanyahu’s claim that Husseini made it impossible for Hitler to suffice with expelling the Jews from Europe is true. The only place that wanted the Jews of Europe was the nascent Jewish state in the Land of Israel.
Through his terror war against the Jews and the British Mandatory authorities, and through his incitement of pro-Nazi sentiment in Egypt, Iraq and the Levant, Husseini convinced the British to betray their legal obligation to allow free Jewish immigration to the Land of Israel and so closed off the Jews’ last avenue of escape from Nazi-dominated Europe.
As Netanyahu said, Husseini is revered and glorified by the Palestinians. Yasser Arafat claimed that he was Husseini’s political heir and blood relative as a means of legitimizing his claim to leadership over the Palestinians. Hamas as well has invoked Husseini as its ideological founding father. [...]
Netanyahu recognizes that the media have sided with the Palestinians [...]. He knows that the only stories they will report on are stories with an anti-Israel angle. It is reasonable then to assume that he decided to use their embrace of every possible angle of attack as a means to get the truth out about the nature of the war.
By exaggerating Husseini’s importance in the Holocaust, Netanyahu gave the media a means of attacking him. But by doing so, he forced the Times to report on the Palestinians’ founding father’s role in destroying European Jewry and his desire to carry out the Final Solution in the Middle East. They would have ignored the issue if Netanyahu had not exaggerated his actual role.
Due to his “gaffe,” every Western media outlet reported on Husseini’s actions. Some even mentioned that in his PhD dissertation, current Palestinian leader Mahmoud Abbas said the Holocaust was both a myth and a joint Zionist-Nazi project. For most Westerners, this is the first they’ve heard of the fact that the Palestinian’s George Washington was a Nazi war criminal.
Like I said, crazy as a fox."

*************************************************

"Processus de paix"

- "Legally obligated to resettle refugees?" (Elder of Ziyon) - "Isn't that interesting? The official UN agency for refugees says that if they arrive in a country, or even a military base of a country, that country is legally obligated to take care of and resettle them. Yet there are millions of people classified as "refugees" who get no such protection from the UN. Because they are Palestinian, UNHCR doesn't have any say over them, and UNRWA hasn't made such a demand in over fifty years for the host countries to resettle them".
http://elderofziyon.blogspot.fr/2015/10/legally-obligated-to-resettle-refugees.html

*************************************************

Syrie

- Syrie : les russes ont touché cinq hôpitaux (AFP) - "le raid sanglant de mardi contre un hôpital de campagne à Sermine dans la province d'Idleb (nord-ouest) "s'ajoute à huit autres ayant visé des hôpitaux"."
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/10/23/97001-20151023FILWWW00123-syrie-les-russes-ont-touche-cinq-hopitaux.php

Partager cet article

Repost 0
Published by Occam
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Boucle d'Occam
  • La Boucle d'Occam
  • : Chaque jour, une Boucle reprend l'actualité de France et du Moyen-Orient autour des thèmes d'Israël et de l'antisémitisme.
  • Contact

Recherche

Pages