Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 novembre 2015 6 07 /11 /novembre /2015 10:24

Intifada ?

- Deux blessés [mercredi] dans une attaque à la voiture-bélier près de Hébron (Times of Israel) - "Un jeune homme de 20 ans, agent de la police des frontières, est dans un état grave ; le terroriste palestinien a été abattu".
http://fr.timesofisrael.com/deux-blesses-dans-une-attaque-a-la-voiture-belier-pres-de-hebron/

- Un agresseur palestinien tué par l'armée israélienne [jeudi] (Reuters) - "Des soldats ont déjoué une attaque à un arrêt d'autobus bondé, au carrefour d'Etzion, où un Palestinien armé d'un couteau a tenté de les poignarder. Les forces présentes sur les lieux ont riposté à cette menace immédiate et ont fait feu sur l'agresseur".
https://fr.news.yahoo.com/un-agresseur-palestinien-tu%C3%A9-par-larm%C3%A9e-isra%C3%A9lienne-172406839.html

- Cisjordanie : un Israélien blessé dans une nouvelle attaque palestinienne au couteau [vendredi] (AFP) - "Un Palestinien a attaqué au couteau un Israélien devant un supermarché à Shaar Binyamin et l'a grièvement blessé".
https://fr.news.yahoo.com/cisjordanie-tentative-dattaque-%C3%A0-voiture-b%C3%A9lier-lassaillante-palestinienne-121519512.html

- Cisjordanie : nouvelle attaque à la voiture bélier [vendredi] (AFP) - "Une Palestinienne a tenté d'attaquer à la voiture bélier des soldats israéliens aujourd'hui dans la ville de Hébron et a été blessée par balle par des militaires".
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/11/06/97001-20151106FILWWW00153-cisjordanienouvelle-attaque-a-la-voiture-belier.php

- Deux adolescents Israéliens blessés par balles à Hébron [vendredi] (Times of Israel) - "Un jeune de 16 ans a été grièvement blessé ; un sniper a tiré sur les fidèles qui sortaient du Tombeau des Patriarches".
http://fr.timesofisrael.com/deux-adolescents-israeliens-blesses-par-balles-a-hebron/
- Un Israélien blessé par balles en Cisjordanie (AFP) - «Un Israélien a été sérieusement blessé par des tirs près du village de Beit Anon, au sud de Hébron».
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/11/06/97001-20151106FILWWW00284-un-israelien-blesse-par-balles-en-cisjordanie.php
- Trois Israéliens blessés par des tirs à Hébron, Cyrille Louis (Le Figaro) - "La double fusillade d'Hébron marque un développement inquiétant après un mois de violences caractérisées par des attaques au couteau et à la voiture-bélier".
http://www.lefigaro.fr/international/2015/11/06/01003-20151106ARTFIG00365-trois-israeliens-blesses-par-des-tirs-a-hebron.php
"La ville d'Hébron (Cisjordanie) et sa périphérie, où se concentrent depuis deux semaines l'essentiel des violences entre Palestiniens et Israéliens, ont été le théâtre, ce vendredi, de nouveaux incidents sanglants. Deux civils israéliens âgés de 16 et 18 ans ont été blessés par balles en fin d'après-midi, possiblement pas un tireur embusqué, alors qu'ils participaient à un important rassemblement religieux dans l'enceinte du tombeau des Patriarches. Un autre Israélien, âgé de 19 ans, a été grièvement blessé par balles dans un incident distinct près de Beit Einoun, quelques kilomètres au nord de la ville. Des opérations de recherche ont été lancées par l'armée, dont les fusées éclairantes illuminaient en début de soirée plusieurs parties de la ville. «Les soldats sont en train de fouiller, maison par maison, dans les quartiers situés au Sud et à l'Est», précise l'activiste palestinien Issa Amro, contacté par téléphone.
Plus tôt dans l'après-midi, dans un village située à l'entrée nord de Hébron, une Palestinienne avait été mortellement blessée par des tirs de l'armée israélienne, qui l'a accusée d'avoir tenté d'écraser un soldat. Un Israélien d'une quarantaine d'années a par ailleurs été grièvement blessé par une attaque au couteau dans une colonie proche de Ramallah. L'auteur de cette agression a réussi à s'échapper.
Une vidéo de revendication a été postée un peu plus tard par un jeune Palestinien posant devant un drapeau du Fatah. Il a décliné son identité et affirme avoir agi pour défendre la mosquée al-Aqsa, où de nombreux musulmans soupçonnent le gouvernement israélien de vouloir modifier le statu quo qui interdit aux juifs d'y prier - bien que celui-ci s'en défende.
La double fusillade d'Hébron marque un développement inquiétant après un mois de violences caractérisées par des attaques au couteau et à la voiture-bélier. [...]"
- Jewish pilgrims shot outside holy site (Elder of Ziyon) - "Imagine the world outcry if teenage Christians were shot by snipers leaving the cathedral in Notre Dame. That's pretty much the equivalent to what happened here. But since the victims are only Jews, and it happened in the territories that the world believes should be Jew-free even though Jews have been there for thousands of years. In other words, the lack of media outrage is because too many believe that the Jews deserve it".
http://elderofziyon.blogspot.fr/2015/11/jewish-pilgrims-shot-outside-holy-site.html

- L’AP affirme qu’Israël prélève des organes des Palestiniens morts (Times of Israel) - "L’envoyé de l’AP à l’ONU affirme que les corps des terroristes palestiniens tués ont été retournés sans cornées et d’autres organes" ; "En réponse, Danny Danon a qualifié l’accusation de prélèvement d’organes « d’accusations de sang » et a déclaré que l’affirmation avait montré le vrai « visage antisémite » de l’ambassadeur palestinien".
http://fr.timesofisrael.com/lap-affirme-quisrael-preleve-des-organes-des-palestiniens-morts/

- 369 élus du Congrès américain demandent au dirigeant de l’AP de restaurer le calme (Times of Israel)
http://fr.timesofisrael.com/369-elus-du-congres-americain-demandent-au-dirigeant-de-lap-de-restaurer-le-calme/
"Les législateurs demandent à Abbas de ne pas inciter à la violence, de continuer la coopéraiton sécuritaire avec Israël et d’accepter de renouer les pourparlers de paix sans conditions. Leur lettre dit que Abbas et d’autres figures de l’Autorité Palestinienne incitent à la violence et que si le calme n’est pas ramené, il y aura peu de chances pour une solution à deux états. La lettre arrive à l’avance de la visite du Premier ministre Netanyahu à Washington la semaine prochaine. Le député Ed Royce, Président du Comité Républicain des Affaires Etrangères, et le député de New York Eliot Engel, démocrate important, ont publié la lettre."
- PLO makes light of cut in US aid, says it won't change PA policies (PMW) - "Responding to the report of a cut in US aid to the Palestinian Authority following intensified incitement by PA and Fatah leaders during the October 2015 terror campaign against Israelis, PLO Executive Committee Member Dr. Ahmed Majdalani said that the decrease in aid is an ineffective "means of pressure" employed by the US to impact on "the Palestinian political decision making." However, it has failed in the past, and will fail now, Majdalani stated".
http://www.palwatch.org/main.aspx?fi=157&doc_id=16103

- L’Intifada Facebook ? Beaucoup de terroristes ne sont pas sur Facebook, Avi Issacharoff (Times of Israel) - "Ils ont été motivés à agir par l’incitation de l’ancienne génération, le type d’incitation qui a joué un rôle dominant au siècle dernier : les conversations, les bavardages autour d’un café – certaines émissions de télévision, avec certitude, mais surtout la propagation ultra-rapide des rumeurs par le bouche-à-oreille" ; "le média le plus important cité par les terroristes comme influençant leur décision était la chaîne Al-Aqsa TV du Hamas, qui dispose d’un large public en Cisjordanie, avec la chaîne du Jihad islamique".
http://fr.timesofisrael.com/lintifada-facebook-beaucoup-de-terroristes-ne-sont-pas-sur-facebook/
"[...] d’après les interrogatoires des terroristes arrêtés suite aux récentes attaques, ou qui ont été arrêtés avant de commettre leur attentat, une image différente et surprenante émerge. Un bon nombre de ces terroristes ne disposent pas de comptes Facebook ou sur tout autre réseaux sociaux. Les vidéos en ligne exhortant aux attaques contre les Juifs ne les ont pas atteint.
Ils ont été motivés à agir par l’incitation de l’ancienne génération, le type d’incitation qui a joué un rôle dominant au siècle dernier : les conversations, les bavardages autour d’un café – certaines émissions de télévision, avec certitude, mais surtout la propagation ultra-rapide des rumeurs par le bouche-à-oreille. Ce sont eux qui ont conduit à la dernière mobilisation contre les Juifs.
Dans le passé, ce phénomène a été appelé fazaah, un terme arabe utilisé pour une alarme ou un cri destiné à entraîner ceux qui l’entendent à l’attaque. Ce vieux mécanisme semble être au cœur de l’incitation à la violence qui est au cœur de cette dernière « intifada ». Ces mécanismes d’incitation peuvent être retrouvés pendant la révolte arabe de 1936 et se combinent aujourd’hui avec ceux des jeunes modernes alimentés par (entre autres sources) les réseaux sociaux de 2015.
Bien sûr, les réseaux sociaux ne sont pas absents de l’arène. Ils jouent un rôle clair dans l’inflammation des passions de l’escalade actuelle, mais peut-être pas un rôle aussi central que les médias le suggèrent. Près de la moitié de la jeunesse palestinienne urbaine est sur Facebook mais dans les villages et les camps de réfugiés, l’image qui se profile est très différente.
Les terroristes qui sont venus des villages de la région d’Hébron, par exemple, ne sont non seulement pas sur Facebook, ils vivent souvent dans des maisons avec de l’électricité par intermittence. Une jeune femme d’un village près de Naplouse a dit aux enquêteurs que son village n’a pas un approvisionnement régulier en électricité, et a expliqué qu’elle a décidé de mener une attaque quand elle a entendu quelqu’un dire que Hudai Hashalmoun, la femme palestinienne portant le niqab abattu par un soldat Givati ​​à Hébron, a été assassinée de sang-froid, massacrée et profanée. Elle a décidé alors et à ce moment-là de mener une attaque pour venger la mort d’une jeune femme qu’elle ne connaissait pas.
Cette histoire est emblématique d’un autre constat dramatique des interrogatoires : un certain nombre de terroristes mènent leurs attaques en moins d’une heure après avoir été exposés à des nouvelles ou des rumeurs, que ce soit à travers des vidéos en ligne ou le bouche-à-oreille, sur des « meurtres » de Palestiniens par Israël. D’autres ont planifié leurs attaques pendant un certain temps et ont même filmé leurs testaments dans des vidéos destinées à être diffusées après leur mort.
Ce fait, que certains des terroristes étaient motivés pour mener une attaque terroriste sur une simple déclaration des voisins et des membres de la famille ou par des images graphiques de manifestations meurtrières ou des attaques terroristes précédents diffusés à la télévision, souligne l’importance des plates-formes traditionnelles conduisant à la violence.
En effet, le média le plus important cité par les terroristes comme influençant leur décision était la chaîne Al-Aqsa TV du Hamas, qui dispose d’un large public en Cisjordanie, avec la chaîne du Jihad islamique ainsi que deux autres : Al-Quds et de la Palestine Mubasher. Toutes ces chaînes sont des chaînes populaires de la télévision palestinienne. Leurs émissions et les enquêteurs ont contribué à donner le sentiment de mission des terroristes. [...]
Les citadins sont plus nombreux que les Palestiniens ruraux de près de deux citadins pour un rural : 45 des terroristes venaient de villes ou petites villes (comme Qabatiya), 24 de villages ruraux, et seulement quatre des camps de réfugiés – ou, pour être exact, un d’un camp de réfugiés, le quartier de Shuafat à Jérusalem-Est.
C’est peut-être dans cette dernière donnée que réside peut-être la différence la plus spectaculaire entre l’actuelle Intifada et celles de 1987 et 2000. Dans le passé, les camps de réfugiés ont été à la pointe de la flambée de la violence et se sont engagés dans la plupart des combats. Aujourd’hui, malgré les conditions économiques et sociales lamentables dans les camps, ils ne font pas réellement partie de l’Intifada au couteau. (Shuafat est plus représentatif de la centralité de Jérusalem-Est dans le phénomène que les camps de réfugiés en général.)
Alors que dans le passé, des dizaines de milliers de résidents du camp sont descendus dans les rues de la Cisjordanie et de la bande de Gaza, ont rejoint les cellules armées du Fatah et du Hamas et constitué le « fer de lance » de la violence, ils ne sont que des acteurs périphériques dans les protestations qui ont eu lieu en Cisjordanie au cours des dernières semaines, et sans ambiguïté évitent de prendre part aux attaques au couteau. Cette absence peut expliquer le manque de participation populaire plus large dans la violence, qui a jusqu’à présent été limité à quelques milliers de militants. [...]"

- Abbas inciting with one hand, restraining with the other, Ron Ben-Yishai (Ynet) - "The Palestinian elements fanning the flames of terror and pushing stabbers on the streets are the same ones working intensively to prevent an escalation. This absurd situation has prevented the wave of terror from turning into a real intifada, but what will happen if Fatah's militant faction joins in?"
http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4720726,00.html

****************************************************

Israël

- La police israélienne commence à lever des barrages à Jérusalem-Est (AFP) - "Ces mesures sont "la conséquence directe d'une certaine stabilisation de la situation sécuritaire, qui permet cette politique plus clémente" et doit autoriser le "public à retrouver une vie normale"."
https://fr.news.yahoo.com/police-isra%C3%A9lienne-commence-%C3%A0-lever-barrages-%C3%A0-j%C3%A9rusalem-150500086.html

****************************************************
"Processus de paix"

- Palestinian views (Jerusalem Post editorial) - "Polisar examined more than 330 surveys carried out by four major independent Palestinian research institutes to determine what Palestinians think of Israel and Jews, Zionism and the value of carrying out terrorist attacks". Une bonne synthèse du résultat de cette étude minutieuse.
http://www.jpost.com/Opinion/Palestinian-views-432068
"Why are so many Palestinian teenagers waking up in the morning, grabbing a knife from the family kitchen, and attacking Jews – actions that usually result in their own deaths? What could motivate a 19-year-old Palestinian grandson to stab an 80-yearold Jewish grandmother in the back? The teenage terrorists are often described as “lone wolves” because their violence is spontaneous and lacking the organization of previous terrorists, such as suicide bombers. But this categorization fails to acknowledge the broad support that Palestinian society gives them, not to mention the certainty that they will be rewarded for their deeds in heaven and on earth by having a street, or square, or stadium named in honor of their “holy martyrdom.”
Daniel Polisar, a political scientist at Jerusalem’s Shalem College, wrote an illuminating essay, What Do Palestinians Want?in Mosaic magazine’s November 2 issue. He presents the results of numerous public opinion polls among Palestinians on “what ordinary Palestinians think about Israel, Jews, and terrorist attacks on civilians.”
While the focus of most of the current terrorism is the general Palestinian belief that the Jews are endangering al-Aksa Mosque, a close second is that Israel is summarily executing Palestinian children. The first libel is commonly traced to the notorious grand mufti of Jerusalem, Haj Amin al-Husseini, who used it to set off the 1929 massacre of Hebron’s Jews. It has become a recurrent theme of Palestinian violence, the latest instance being its constant reiteration by Palestinian Authority President Mahmoud Abbas. Palestinians do not believe Israel’s denials of seeking to change the status quo and ignore the undeniable evidence of Palestinian attacks on visitors to the Mount using rocks and firebombs stockpiled in al-Aksa itself.
The Palestinian Center for Policy and Survey Research, headed by Khalil Shikaki, has been conducting attitudinal surveys among Palestinians for decades. A constant theme he has documented over the years is a worldview that most Israelis would find puzzling. For example, a PSR survey that appeared after the August 2014 cease-fire with Hamas found that fully 79 percent of Palestinians believe Hamas won the war, with only 3% seeing Israel as the victor. The same poll found that 54% applauded the 2014 abduction and murder by Hamas three Israeli yeshiva students.
Polisar examined more than 330 surveys carried out by four major independent Palestinian research institutes to determine what Palestinians think of Israel and Jews, Zionism and the value of carrying out terrorist attacks:
• With regard to the Gaza wars, a large majority of Palestinians are convinced that Israel deliberately targeted civilians and that Hamas was blameless for positioning its leadership, fighters and weapons in residential areas.
• With regard to Israel’s goals, an average of 59% think Israel wants to “extend its borders to cover all the area between the Jordan River and the Mediterranean Sea and to expel its Arab citizens.”
• A 51% majority of Palestinians believes Israel will destroy al-Aksa Mosque and the Dome of the Rock shrine and replace them with a synagogue.
“Palestinians characterize Israelis as belligerent and untrustworthy but clever and strong, and finger Judaism as the most violent of all religions.”
• The Palestinian Center for Public Opinion asked residents of the West Bank and the Gaza Strip: “Do you think that Jews have some rights to the land along with Palestinians?” Only 12% agreed that “Both Jews and Palestinians have rights to the land,” while more than 80% asserted that “This is Palestinian land and Jews have no rights to it.”
• In a 2001 PSR poll 98% of Palestinians said the killing of 29 Palestinians in Hebron by Baruch Goldstein in 1994 was terrorism, but only 15% were willing to say the same for an attack by suicide bombers that killed 21 Israelis at the Dolphinarium discotheque in Tel Aviv in 2001. An average finding of six Pew polls over the past decade is that 59% of Palestinians see suicide bombings as justified.
• With regard to the efficacy of violence, a 2005 poll by the PSR found that “Sharon’s plan to evacuate the Israeli settlements from Gaza was a victory for the Palestinian armed resistance against Israel.”
Palestinian attitudes toward Israel are formed by a complexity of religious and nationalist beliefs that underlie the motivation for terrorist attacks – but are aroused into violence by incitement. Until the Palestinian leadership recognizes the true self-interest of coexistence with Israel and takes a firm stand against the violence, it will continue."

- Erekat : Les Palestiniens pourraient revenir sur la reconnaissance d’Israël (Times of Israel) - "Dans une interview publiée jeudi par le journal al-Quds al-Arabi, Saeb Erekat, le secrétaire général de l’Organisation de Libération de la Palestine (OLP), a déclaré que la reconnaissance de l’OLP d’Israël en amont de la signature des accords d’Oslo en 1993 pourrait être annulée en raison de ce qu’il décrit comme l’échec d’Israël à respecter sa part des obligations stipulées dans les accords. Alors même que les accords ont été signés entre Israël et l’OLP, le retrait de la reconnaissance d’Israël pourrait constituer un retrait du processus d’Oslo en lui-même, laissant l’Autorité palestinienne dans un vide juridique et diplomatique".
http://fr.timesofisrael.com/erekat-les-palestiniens-pourraient-revenir-sur-la-reconnaissance-disrael/

- 20 ans après l’assassinat de Yitzhak Rabin : entretien avec Gilles William Goldnadel (avocat pénaliste, président fondateur d'Avocats sans frontières) - "Contrairement à la légende dorée, Yitzhak Rabin n'avait plus la cote au sein de l'opinion occidentale avant son assassinat" ; "Ceux qui pensent que M. Rabin aurait pu arriver à un accord de paix avec Yasser Arafat ont oublié qu'ensuite Ehud Barak a échoué avec ce même Arafat. Et ce, même en lui promettant de lui céder 90% du territoire contesté et Jérusalem-Est".
http://www.atlantico.fr/decryptage/20-ans-apres-assassinat-yitzhak-rabin-blessure-qui-continue-produire-effets-politiques-en-israel-gilles-william-goldnadel-2422871.html
"- Atlantico : Le 4 novembre 1995, le Premier ministre Israélien Yitzhak Rabin était assassiné par Yigal Amir, nationaliste fermement opposé aux accords d'Oslo. Vingt ans après, les Israéliens s'en sont-ils remis ? Le traumatisme est-il toujours présent ?
- Gilles-William Goldnadel : Yitzhak Rabin était un chef d'Etat major victorieux, valeureux pendant la Guerre des Six Jours, qui a également été Premier ministre pendant le raid d'Entebbe en 1976. Deux événements que les Israéliens n'oublieront jamais. Et c'est selon moi grâce à son prestige, que le processus d'Oslo a pu être enclenché. Par conséquent, lorsqu'un homme d'Etat de la valeur et de la profondeur de M. Rabin disparait dans un attentat commis par l'un des leurs, c'est forcément quelque chose qui restera ancré dans la mémoire collective des Israéliens. Les commémorations sont là pour le rappeler.
- Quelle place Yitzhak Rabin a-t-il laissé dans l'Histoire du peuple israélien? Comment sa place est-elle interprétée aujourd'hui ? M. Rabin a-t-il emporté avec lui l'espoir de vivre en paix durablement ?
- Non. Lorsque Yitzhak Rabin a été assassiné, le processus de paix avait du plomb dans l'aile en raison des attentats suicide commis quotidiennement par le Hamas, avec un Yasser Arafat pour le moins passif. Les Israéliens avaient déjà une vision beaucoup plus contrastée des bénéfices d'Oslo. Yigal Amir n'a pas tué la colombe en plein vol.
Contrairement à la légende dorée, Yitzhak Rabin n'avait plus la cote au sein de l'opinion occidentale avant son assassinat. A l'époque, quelques mois avant sa mort, j'avais d'ailleurs commis un article dans le Figaro titré "SOS Rabin". Ce qui me désolait, c'était de voir la popularité d'Yitzhak Rabin – comme celle de Shimon Peres – avoir déjà fondu comme neige au soleil. M. Rabin avait fait la proposition de combattre le terrorisme du Hamas en utilisant les moyens légaux de l'armée, tout en continuant la négociation. Or, les médias occidentaux lui reprochaient l'utilisation de cette violence, exactement dans les mêmes termes que l'on reproche aujourd'hui à Tsahal de répliquer violemment aux attaques du Hamas depuis Gaza. A l'époque, le Yitzhak Rabin que l'on pleure aujourd'hui à chaudes larmes dans les médias occidentaux, rencontrait très peu d'appui de la part de ces mêmes médias occidentaux.
A ce jour, la situation concernant le processus de paix n'a guère changé. L'Israélien d'aujourd'hui a l'impression – qui n'est pas fausse – qu'il n'y a pas d'interlocuteur acceptant un véritable processus de paix qui pourrait déboucher sur un accord définitif (certes au prix d'un compromis douloureux pour Israël), dans lequel serait acceptée la présence d'un Etat pour le peuple juif sur une partie du territoire disputé.
- Si Yitzhak Rabin n'avait pas été assassiné en 1995, que cela aurait-il changé pour Israël ?
- Très sincèrement, je pense que la droite serait revenue aux affaires. Ceux qui pensent que M. Rabin aurait pu arriver à un accord de paix avec Yasser Arafat ont oublié qu'ensuite Ehud Barak a échoué avec ce même Arafat. Et ce, même en lui promettant de lui céder 90% du territoire contesté et Jérusalem-Est, parce que M. Arafat ne voulait pas céder sur le retour des réfugiés. Au-delà de cela, je pense qu'une acceptation de la paix définitive aurait signifié pour Yasser Arafat un arrêt de mort, compte-tenu de l'opinion irrédentiste des arabes de Palestine et de la posture adoptée à l'époque par les pays arabes. Yasser Arafat craignait - peut-être à juste titre - de subir le même sort qu'Anouar el-Sadate, assassiné le 6 octobre 1981. Par ailleurs, comme Ehud Barak, Ehud Olmert s'est également vu opposé une fin de non recevoir.
Donc, si au sein de l'occident médiatique - si peu critique qu'il soit envers les Palestiniens -, on a oublié les faits historiques, alors je me charge de les rappeler ici. Les Israéliens, eux, ne les ont pas oubliés, y compris les partis de gauche.
- Les Israéliens craignent-ils particulièrement les attaques nationalistes actuellement ?
- On reste dans un cadre très marginal. Il y a eu une médiatisation d'événements, dont un mortel ces derniers temps, à lier aux événements terroristes palestiniens, mais on ne peut pas du tout laisser penser qu'il y ait une sorte d'"OAS juive" qui ferait que l'armée ou le gouvernement israélien seraient dépassés.
Toutefois, je tiens pour fait qu'il y a une radicalisation d'une partie des Israéliens. Cela s'observe aussi bien dans les territoires que chez une partie de ceux qui voudraient maintenant voir les juifs avoir le droit de prier sur le Mont du Temple, ce qui est moralement compréhensible mais politiquement inepte. Il n'en demeure pas moins qu'encore aujourd'hui, 80% du peuple israélien serait d'accord pour consentir un compromis territorial avec les Arabes de Palestine, à condition que cela soit fait en l'échange d'une certitude : celle d'une paix définitive. Contrairement à ce que l'on peut croire en Occident, une grande partie de la droite et du centre sont dans cet état d'esprit, et non pas seulement les successeurs travaillistes d'Yitzhak Rabin."

****************************************************
Gaza & Hamas

- Le Hamas appelle à intensifier l'intifada pour «libérer Jérusalem» (AFP) - "S'adressant à des journalistes à Gaza par vidéo-conférence depuis Doha, Khaled Mechaal a exhorté les Palestiniens à «former une direction opérationnelle de l'Intifada» et insisté sur «la nécessité de se mettre d'accord sur une stratégie de lutte commune qui soit efficace et mette la pression sur l'occupant pour parvenir à nos objectifs»".
http://www.leparisien.fr/international/israel-le-hamas-appelle-a-intensifier-l-intifada-pour-liberer-jerusalem-04-11-2015-5247879.php

- Un pêcheur de Gaza tué par des tirs égyptiens (AFP)
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/11/05/97001-20151105FILWWW00290-un-pecheur-de-gaza-tue-par-des-tirs-egyptiens.php
"Un pêcheur palestinien a été tué jeudi par des tirs de la marine égyptienne en Méditerranée entre les eaux territoriales de l'Egypte et de la bande de Gaza, a indiqué le porte-parole du ministère de la Santé dans l'enclave palestinienne. On ignore si le bateau à bord duquel se trouvait Fares Miqdad, 18 ans, est entré dans les eaux territoriales égyptiennes, au sud de la bande de Gaza. Un autre palestinien a été blessé, a dit le porte-parole, Achraf al-Qodra."

- Le pompage de l'eau salée pour noyer les tunnels, un risque sanitaire à Gaza (i24) - "les responsables palestiniens à Gaza affirment que l'inondation des tunnels de contrebande par l'Egypte "a fait plus de dégâts dans l'enclave palestinienne en quelques semaines que les bombardements israéliens au cours des deux dernières décennies"."
http://www.i24news.tv/fr/actu/israel/91510-151105-eeee
"La destruction du réseau de tunnels palestiniens, notamment sous la ville frontalière de Rafah, afin de stopper la contrebande d'armes à destination des insurgés islamistes dans le désert du Sinaï égyptien, pose un problème sanitaire et environnemental selon les responsables palestiniens.
Le pompage de l'eau salée en provenance de la Méditerranée à proximité des tunnels, décidé par les responsables égyptiens, ne crée pas seulement un "gâchis" mais serait également à l'origine de la contamination des sources d'approvisionnement en eau potable, représentant une menace pour les terres agricoles et un risque de propagation de maladies. [...]
Selon l'agence de presse Reuters, les responsables palestiniens à Gaza affirment que l'inondation des tunnels de contrebande par l'Egypte "a fait plus de dégâts dans l'enclave palestinienne en quelques semaines que les bombardements israéliens au cours des deux dernières décennies". "Nous respectons nos voisins, et nous aimons l'Egypte, mais nos voisins rendent notre vie plus difficile", a par ailleurs déclaré à Reuters Mahmoud Bakeer, un résident de Gaza de 61 ans. [...]"

****************************************************
Syrie

- Syrie : 19 civils tués dans des raids (AFP) - "Au moins 19 civils, dont une femme et deux enfants, ainsi que des jihadistes ont été tués lorsque des avions ont frappé des positions de l'EI dans le centre de Boukamal".
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/11/05/97001-20151105FILWWW00269-syrie-19-civils-tues-dans-des-raids.php

- Syrie : des frappes russes ont tué 42 personnes (Reuters) - "dont 27 civils".
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/11/06/97001-20151106FILWWW00110-syrie-des-frappes-russes-ont-tue-42-personnes.php

****************************************************
France

- En France, l’appel au boycott de produits israéliens est illégal, Jean-Baptiste Jacquin (Le Monde) - "Désormais l’interprétation de la Cour de cassation s’impose à tous".
http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2015/11/06/l-appel-au-boycott-de-produits-israeliens-est-illegal_4804334_1653578.html
"[...] Pour la haute juridiction française, cela est [...] constitutif du délit de « provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence envers une personne ou un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée » (article 24 alinéa 8 de la loi sur la presse). [...] Désormais l’interprétation de la Cour de cassation s’impose à tous. [...]
Pour Pascal Markowicz, avocat, membre du comité directeur du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), la Cour de cassation « se contente d’appliquer la loi ». Si la France est isolée sur cette voie, « c’est que beaucoup de pays n’ont pas de lois aussi poussées en matière de lutte contre les discriminations » analyse-t-il. « Le problème est que derrière BDS il n’y a pas que la volonté de critiquer un Etat ou de défendre une cause », estime M. Markowicz. [...]
Dans leur arrêt [du 20 octobre], les juges de la haute cour constatent que cet appel au boycott discrimine « à raison de l’origine et de l’appartenance nationale des producteurs et des distributeurs israéliens ». Ils concluent que la liberté d’expression peut être soumise « à des restrictions ou sanctions qui constituent (…) des mesures nécessaires, dans une société démocratique, à la défense de l’ordre et à la protection des droits d’autrui ». [...]"

- Amédy Coulibaly : Il aurait tenté de viser une école juive de Montrouge (Ouest France) - "Amédy Coulibaly, le tueur d'une policière municipale le 8 janvier à Montrouge, « se rendait ce matin-là à l'école juive » de cette commune pour commettre son attentat".
http://www.ouest-france.fr/amedy-coulibaly-il-aurait-tente-de-viser-une-ecole-juive-de-montrouge-3816256

- Vidéo Y. Fofana : Dieudonné relaxé en appel (AFP) - "une vidéo diffusée sur internet en 2010, dans laquelle il appelait notamment à la libération de Youssouf Fofana, condamné pour le meurtre d'Ilan Halimi". Il est relaxé simplement parce qu'il n'a pas été à l'origine de la diffusion de la vidéo.
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/11/05/97001-20151105FILWWW00184-video-y-fofana-dieudonne-relaxe-en-appel.php
"La cour d'appel de Paris a confirmé aujourd'hui l'absence de condamnation du polémiste Dieudonné au sujet d'une vidéo diffusée sur internet en 2010, dans laquelle il appelait notamment à la libération de Youssouf Fofana, condamné pour le meurtre d'Ilan Halimi.
En première instance, poursuivi pour injure et diffamation raciale, il avait été relaxé, car l'enquête n'avait pas démontré que Dieudonné ait été à l'origine de la diffusion de la vidéo litigieuse en avril 2010 et ne s'était pas prononcé sur les propos eux-mêmes. Plusieurs associations avaient fait appel, mais celui-ci ne portait que sur leurs demandes de dommages et intérêts, dont ils avaient été déboutés. Certaines se sont désistées avant l'audience, les autres ne s'y sont pas fait représenter, si bien que la cour a confirmé la décision de première instance."

- L’inquiétant affichage antisémite contre BHL, Bernard Schalscha (La Règle du Jeu) - "Faut-il accorder de l’importance à l’initiative d’un quarteron de débris nostalgiques des ligues factieuses d’avant-guerre cherchant à se faire une place sur le marché de l’antisémitisme ? Oui, car leur pauvre petite mobilisation est malgré tout un symptôme grave du climat sinistre qui tend à se développer en France" ; "Ce qui différencie la dernière démonstration antisémite ciblant BHL, c’est qu’elle est ouvertement revendiquée par un groupe qui affiche clairement son nom et dont les membres, leur chef en tête, savent qu’ils seront aisément identifiés puisque ils assument d’être sur la vidéo tournée à l’occasion et mise en ligne. Ces gens tentent de franchir ostensiblement une ligne rouge".
http://laregledujeu.org/2015/11/05/26158/linquietant-affichage-antisemite-contre-bhl/

****************************************************
Iran

- In Iran, a Deal and Then a Crackdown (New York Times editorial) - "Iran’s supreme leader, Ayatollah Ali Khamenei, is fueling the crackdown. He allowed the nuclear deal to proceed, but has since denounced the United States as Iran’s chief enemy and warned against what he says is America’s intention to infiltrate Iran and attack the country’s revolutionary roots".
http://www.nytimes.com/2015/11/06/opinion/in-iran-a-deal-and-then-a-crackdown.html
"The anti-American backlash in Iran since the nuclear deal was signed has gotten so bad that one Iranian-American businessman in Tehran now likens it to a witch hunt. As alarming as that is, the crackdown will probably get worse.
Iranian hard-liners, led by the Islamic Revolutionary Guards Corps, long ago signaled their implacable opposition to the deal, which constrains Iran’s nuclear program in exchange for a lifting of international sanctions. Increasingly, these forces are demonstrating how far they are willing to go to undermine the agreement and the chance of improved relations with the West, which many supporters of the nuclear deal — in America as well as in Iran — hoped would be an added benefit.
The Revolutionary Guards Corps and its allies, of course, view any such opening as a grave threat to the political system and, perhaps more important, their control of large segments of Iran’s economy.
As a warning to moderates like President Hassan Rouhani, who championed the nuclear deal as necessary to revive Iran’s crippled economy and promised more freedoms when he was elected, Guards agents have started rounding up journalists, activists and cultural figures. In recent days, the intelligence unit arrested several prominent people, including Isa Saharkhiz, a well-known journalist and reformist; Ehsan Mazandarani, the top editor of a reformist newspaper, Farhikhtegan; and Afarin Chitsaz, an actress and newspaper columnist.
Other politically motivated arrests snared Siamak Namazi, an Iranian-American consultant known for his advocacy of improved ties with the United States, and Nizar Zakka, a Lebanese-American information technology expert. Even before the nuclear deal, three other Iranian-Americans were languishing in prison: Jason Rezaian, who is The Washington Post’s Tehran correspondent; Amir Hekmati; and Saeed Abedini. An unidentified operative working for the Guards went on state television this week to boast about dismantling a network of journalists working against the national interests.
Iran’s supreme leader, Ayatollah Ali Khamenei, is fueling the crackdown. He allowed the nuclear deal to proceed, but has since denounced the United States as Iran’s chief enemy and warned against what he says is America’s intention to infiltrate Iran and attack the country’s revolutionary roots. [...]"

Partager cet article

Repost 0
Published by Occam
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Boucle d'Occam
  • La Boucle d'Occam
  • : Chaque jour, une Boucle reprend l'actualité de France et du Moyen-Orient autour des thèmes d'Israël et de l'antisémitisme.
  • Contact

Recherche

Pages