Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 décembre 2015 4 03 /12 /décembre /2015 17:57

France


- Le magazine en français de Daech déclare la guerre à l'école républicaine, Robin Verner (Slate) - "Il faut dire que les choses sont simples pour les militants salafistes de l’EI : l’éducation obligatoire française ne vise qu’à abrutir les enfants, à les avilir pour «imposer le mode de pensée corrompu de la judéo-maçonnerie» les rendre «esclaves des vrais maîtres de l’Occident : les juifs corrupteurs»."
http://www.slate.fr/story/110885/magazine-francais-ei-complotisme
"[...] [On] ferait bien de parcourir le dossier que ce septième numéro du magazine francophone de l’EI a échafaudé autour de la question de l’éducation en terres «d’incroyance», tant ces pages sont, elles aussi, pleines d’élucubrations complotistes grotesques. Il faut dire que les choses sont simples pour les militants salafistes de l’EI : l’éducation obligatoire française ne vise qu’à abrutir les enfants, à les avilir pour «imposer le mode de pensée corrompu de la judéo-maçonnerie» les rendre «esclaves des vrais maîtres de l’Occident : les juifs corrupteurs».
Bien entendu, l’article ne manque pas de vitupérer contre la Charte de la laïcité désormais promue par l’enseignement français et lui trouve un commode nouveau label : «la Charte de la mécréance».
Partant de là, personne ne sera surpris que la publication rejette tout en bloc : de l’alimentation scolaire à la démocratie (décrite comme «une fausse religion») en passant par la mixité, l’interdiction du voile, ou encore la tolérance et l’égalité : «Dans les écoles de la jâhiliyah (ignorance ou paganisme, ndlr), sont enseignés la tolérance, le respect des valeurs républicaines et le pluralisme des convictions», autant de valeurs que le musulman, revu et corrigé par l’EI, doit «détester». Sur sa lancée, le magazine intime aux parents musulmans l’ordre de retirer leurs enfants des écoles françaises... voire de tuer les professeurs y enseignant la laïcité.
Pourtant, Daech ne juge pas que la laïcité française soit islamophobe : «La loi du 28 mars 1882 avait pour but d’arracher l’éducation à l’église catholique pour la confier aux enseignants républicains.»
Ce sera bien la seule concession faite à l’Éducation nationale de la république française car ce «dossier pédagogique» bien particulier enchaîne : «Le musulman doit savoir que le système éducatif français s’est construit contre la religion en général et que l’Islam en tant que seule religion de vérité ne peut cohabiter avec cette laïcité fanatique.»
Un sens de la vérité qui n’a rien d’évident pour un lecteur familier de la pensée de Darwin puisque Dar Al Islam tente aussitôt de disqualifier la théorie de l’évolution, dans la plus pure tradition créationniste. [...]"
- L'école républicaine : un complot "judéo-maçonnique" selon l'Etat islamique (Conspiracy Watch) - "Lu dans le numéro 7 de Dâr al-Islâm (30/11/2015, pp. 12-17), le magazine en français édité par l’organisation de l’Etat islamique : "Quant à toi qui est bouleversé par les enfants palestiniens que tuent les juifs, sache que tous les jours des enfants musulmans sont assassinés dans les institutions de la république judéo-maçonnique"."
http://www.conspiracywatch.info/L-ecole-republicaine-un-complot-judeo-maconnique-selon-l-Etat-islamique_a1505.html

- Le Guide suprême iranien blâme l’Occident pour les attentats de Paris (Le Monde) - "Ali Khamenei critique avant tout l’Occident, son « hypocrisie », son soutien « inconditionnel au terrorisme gouvernemental d’Israël »".
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2015/12/01/le-guide-supreme-iranien-blame-l-occident-pour-les-attentats-de-paris_4821488_3218.html
"Le Guide suprême iranien, Ali Khamenei, a pris son temps pour réagir aux attentats du 13 novembre à Paris. Il a attendu le 29 novembre pour adresser une lettre « aux jeunes d’Europe » sur « les événements amers que le terrorisme aveugle a provoqués en France ». Dans sa missive, traduite en français et en anglais, Ali Khamenei critique avant tout l’Occident, son « hypocrisie », son soutien « inconditionnel au terrorisme gouvernemental d’Israël » et ses « interventions militaires contre le monde musulman ».
Les drames de Paris et de Saint-Denis sont considérés par Ali Khamenei comme le fruit des politiques « contradictoires » des pays occidentaux, qui essaient d’imposer leur « culture » à l’étranger. Une culture constituée principalement de « violence » et de « débauche morale ». « Avec beaucoup de regrets, je dois dire que ces groupes lâches comme Daech [l’acronyme arabe de l’organisation Etat islamique, EI] sont les enfants des cultures importées de l’extérieur (…) », écrit-il. [...]
Pour conclure, il invite les jeunes Européens à « changer » la mentalité occidentale, « teintée d’hypocrisie » dont « l’art consiste à dissimuler des objectifs lointains et à embellir des buts sournois ». Contrairement à de nombreux autres religieux en Iran, Ali Khamenei n’essaie pas de défendre « le vrai islam » que l’EI défigure par sa violence. Pour lui, seul l’Occident est coupable. [...]"

- Un professeur égyptien déclare qu’Israël est derrière les attaques de Paris (Times of Israel) - "un membre de la délégation égyptienne de l’UNESCO, Ramy Ashour, a indiqué qu’Israël était derrière les attaques terroristes de Paris, afin de détruire l’image de l’islam et afin de convaincre les juifs français de fuir la France".
http://fr.timesofisrael.com/un-professeur-egyptien-declare-quisrael-est-derriere-les-attaques-de-paris/

- Une hausse des départs de juifs français vers Israël moins forte qu’annoncée, Piotr Smolar (Le Monde)
http://www.lemonde.fr/attaques-a-paris/article/2015/12/03/une-hausse-des-departs-de-juifs-francais-vers-israel-moins-forte-qu-annoncee_4823337_4809495.html
"Une hausse continue, mais moins spectaculaire que prévu. C’est ainsi que se présentent les statistiques de l’alya pour l’année 2015 chez les juifs français. Après le record de l’année précédente, au cours de laquelle 7 200 personnes avaient sauté le pas et étaient « montés » en Israël, selon l’expression consacrée, l’Agence juive prévoit une nouvelle augmentation d’environ 10 %. Sur l’année, le chiffre devrait s’élever à 8 000. Ils n’étaient que 3 300 en 2013. Mais ce résultat est en dessous des prévisions [...]"

********************************************************

Intifada al-Aqsa

- Jérusalem : un policier israélien blessé au couteau [jeudi] (AFP)
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/12/03/97001-20151203FILWWW00239-jerusalem-un-policier-israelien-blesse-au-couteau.php
"Un policier israélien a été blessé au couteau jeudi près de la Vieille ville de Jérusalem et son agresseur a été abattu, a indiqué la police. Il s'agit de la dernière en date d'une série de dizaines d'attaques au couteau commises par des Palestiniens contre les Israéliens depuis plusieurs semaines."
- Un policier grièvement blessé dans une attaque au couteau à Jérusalem (Times of Israel) - "Les forces de sécurité ont abattu l’homme qui a poignardé et blessé le policier, ont indiqué les médias israéliens. Le policier blessé a été touché par des tirs amis pendant que les forces de sécurité tiraient sur le terroriste, a indiqué la Deuxième chaîne".
http://fr.timesofisrael.com/un-policier-grievement-blesse-dans-une-attaque-au-couteau-a-jerusalem/

- Cisjordanie : un soldat israélien blessé [jeudi] (AFP) - "Un soldat israélien a été blessé par balles aujourd'hui dans un attentat à l'arme à feu en Cisjordanie, près de Jérusalem".
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/12/03/97001-20151203FILWWW00101-cisjordanieun-soldat-israelien-blesse-par-balles.php

- La méfiance l'a emporté au carrefour où se croisaient Israéliens et Palestiniens, Sarah Benhaida & Michael Blum (AFP) - "le carrefour du Goush [Etzion], un symbole de la coexistence entre juifs et Arabes, est visé de manière délibérée".
https://fr.news.yahoo.com/cisjordanie-m%C3%A9fiance-au-carrefour-o%C3%B9-croisaient-isra%C3%A9liens-palestiniens-143644715.html
"Avant, colons israéliens et villageois palestiniens venaient au carrefour du Goush Etzion faire leurs courses ou leur plein d'essence, servis par des employés israéliens et palestiniens. Aujourd'hui, plusieurs attentats ont transformé cette intersection de Cisjordanie en camp retranché. "Ici, au coeur des événements, la situation est très dure", confie Abou Malak, un Palestinien de 38 ans, dont 17 passés à travailler à la station d'essence du Goush Etzion.
A égale distance de Jérusalem et d'Hébron, deux villes sacrées pour les juifs et les musulmans, la jonction a été le théâtre d'une dizaine d'attaques depuis le début d'une nouvelle vague de violences [...] Le carrefour du Goush Etzion tire son nom d'un important bloc de colonies israélien à l'ouest. Vers l'est, la route mène à des villages palestiniens. [...]
Mais aujourd'hui, l'intersection située sur la route 60, un axe de vie qui traverse la Cisjordanie au nord au sud, est devenu une forteresse hérissée de blocs de béton et fourmillant de soldats israéliens surarmés et encagoulés qui contrôlent tous les Palestiniens, qu'ils soient à pied ou en voiture.
Le supermarché discount Rami Levy qui se vante d'employer 40% de Palestiniens et compte parmi ses clients habituels de nombreux Palestiniens de la région est presque vide, tout comme la douzaine de commerces implantés autour du carrefour. "Depuis le début des évènements, certains Palestiniens sont arrêtés aux checkpoints et les autres ont trop peur de venir", explique Abou Malak. "Certains clients (israéliens) continuent à nous parler normalement, d'autres nous regardent bizarrement et pensent qu'on est tous des terroristes, ils nous disent : c'est sûrement ton frère ou ton cousin qui nous attaque". [...]
Pour Rivka Pavie, une Israélienne qui vit dans une colonie de la région, "on ne peut pas imaginer éviter ce carrefour". "On ne vas pas se laisser terroriser", lance-t-elle, avant de reconnaître qu'elle n'y vient plus avec des enfants.
A la station de bus où elle attend, les soldats, arme automatique au poing, portent désormais des cagoules noires pour "effrayer" les potentiels assaillants, assure l'un d'eux, membre d'une unité d'élite qui dit avoir assisté à deux agressions en 10 jours. "Il y a deux mois encore, il n'y avait pas plus de deux ou trois soldats sur le carrefour. Aujourd'hui, c'est devenu une zone de guerre", déplore Daniel Wolf, un colon d'une quarantaine d'années. Pour lui, "le carrefour du Goush, un symbole de la coexistence entre juifs et Arabes, est visé de manière délibérée".
Depuis cinq ans, Nahoum Barouh, un juif venu de Syrie, accueille, en arabe et en hébreu, colons et Palestiniens dans son échoppe. Avant, dit-il, "15 à 20 personnes étaient en permanence dans mon magasin" pour acheter un paquet de cigarettes, une bouteille d'alcool, de quoi grignoter ou remplir une grille de loto. Personne alors "ne se souciait de l'identité religieuse où ethnique des autres clients". "En deux mois, j'ai perdu 90% de chiffre d'affaires", soupire-t-il. "Aujourd'hui, tout le monde paie le prix de la situation, juifs et Arabes"."

- PA school honors two terrorist stabbers with tennis tournament in their names (PMW)
http://www.palwatch.org/main.aspx?fi=157&doc_id=16439
"Another Palestinian sports tournament for children has been named after terrorists. In keeping with PA policy of honoring terrorists and promoting them as heroes and role models, official PA school the Al-Rashideen High School for Boys, held a tennis tournament named after terrorists Basel and Farouq Sidr who recently attempted to murder Israelis. Several teams in the tournament were also named after terrorists who either murdered or attempted to murder Israelis in the last two months.
Basel Sidr, 19, tried to stab Israeli border policemen near Damascus Gate in the Old City of Jerusalem on Oct. 14, 2015 and was shot and killed by police while trying to escape. Farouq Sidr planned to stab Israeli soldiers in Hebron on Oct. 29, 2015, and soldiers saw him approaching with a knife in hand and shot and killed him. [...]"

- Mahmoud Abbas: Murdering Israelis is "popular peaceful uprising" (PMW) - voir la courte vidéo ici.
http://www.palwatch.org/main.aspx?fi=157&doc_id=16437
"A statement by PA Chairman Abbas explains why he has not yet condemned even one of the 22 murders of Israelis during the past two months of terror, even though he tells the international community he is against terror. Referring to the current Palestinian terror uprising, which at the time of Abbas’ statement had already murdered 14 Israelis and wounded 167 in 65 stabbings and 8 shootings, Abbas announced on PA TV that it is a “peaceful uprising.” [Figures from http://mfa.gov.il]
Abbas: “No one called for this uprising and no one asked for it. It stemmed from the hearts of the young... We said to everyone that we want peaceful popular uprising, and that’s what this is. That’s what this is. However, the aggression of firing bullets has come from the Israelis.” [Official PA TV, Nov. 16, 2015]
According to Abbas, when Palestinians kill young Israeli parents in front of their children, kill Israeli teens, or kill Israeli fathers with their sons, it is not to be condemned as terror because it is an expression of “peace.” And therefore, when Israelis kill the stabbers and shooters who are trying to peacefully kill Israelis - it is the Israelis who are the “aggressors.” Significantly, Abbas openly admitted that he called “to everyone” for this violence: “We said to everyone that we want peaceful popular uprising, and that’s what this is. That’s what this is.” Click to view
Since this public expression of support by Abbas for this terror, another 8 Israelis have been murdered, 48 have been wounded, and there have been 43 additional attempted murders. [...]"

- PA official on Palestinian terror attacks: They are “acts of bravery, I am proud of them” (17 octobre, Vidéo 2mn)
https://www.youtube.com/watch?v=CvhlU-6ysUY
"- Deputy Secretary of the Fatah Central Committee and Head of the Supreme Council for Sport and Youth Affairs, Jibril Rajoub: "Clearly these are individual operations (i.e., terror attacks), however, they comprise bravery and composure. They contain a range of values that obligate the political elite and political and national Palestinian powers to see the will of that hero who wrote a blog. It can be a document they could teach in schools, on the meaning of Martyrdom-death...
- PA TV host: Fadi Alloun (i.e., terrorist who stabbed one).
- Rajoub: ...and the meaning of patriotism... This is the Palestinian behavior in the field that comprises a high willingness to sacrifice. You see [an Israeli] soldier with a rifle fleeing [a Palestinian] with a knife or even one with nothing, or [an Israeli] scared in front of a Palestinian, only because he is Palestinian... These are individual acts of bravery, and I am proud of them. I congratulate everyone who carried them out. I say to you, we are proud of you... Whoever confronts, fights, dies as a Martyr, is arrested or injured – his identity is known. What I mean is that the fighter, the prisoner, or the Martyr, they are assets to the entire Palestinian people... The international community does not agree to a bus exploding in Tel Aviv. But the international community does not ask what happens to a settler or soldier in the occupied territories at the wrong time and in the wrong place. No one asks about him! Therefore, we want to fight in such a way that the world and the international community will remain by our side." [Official PA TV, Oct. 17, 2015]

- Mahmoud Abbas personally violates agreement that he signed. No one notices (Elder of Ziyon)
http://elderofziyon.blogspot.fr/2015/12/mahmoud-abbas-personally-violates.html
"In April 2014, to much fanfare, Mahmoud Abbas signed letters of accession to 15 multilateral treaties and conventions.
One of them was the 1966 International Covenant on Civil and Political Rights.
Article 20 of that covenant says:
"1. Any propaganda for war shall be prohibited by law.
2. Any advocacy of national, racial or religious hatred that constitutes incitement to discrimination, hostility or violence shall be prohibited by law.
"
Not only does Abbas' government, media and political party regularly violate this, but Mahmoud Abbas regularly violates it himself.
Abbas said in October that Jews must be prevented from visiting the Temple Mount "by all means," meaning including violence.
He called Jews who waned to visit their holiest site a "herd of cattle."
And of course in September Abbas said "They have no right to desecrate them with their filthy feet. We won’t allow them to do so and we will do whatever we can to defend Jerusalem."
This is incitement for violence against Jews and Israelis. This is propaganda for war.
And this is all an explicit violation of a treaty that Mahmoud Abbas signed himself."

********************************************************

"Processus de paix"

- Abbas’ Fatah honors “heroic” killer of “11 Zionists” (PMW)
http://www.palwatch.org/main.aspx?fi=157&doc_id=16473
"PA Chairman Abbas' Fatah movement never misses an opportunity to glorify terrorists who have murdered Israelis. Fatah found such an occasion last week, when the movement released a new photo of a "heroic" terrorist who killed 11 Israelis 13 years ago. Thaer Hammad is a Palestinian terrorist who is serving 11 life sentences in an Israeli prison for shooting and killing 7 soldiers and 3 civilians with a sniper rifle from a hilltop in Wadi Al-Haramiya in the West Bank on March 3, 2002. Fatah posted two photos of the murderer Thaer Hammad on its official Facebook page [voir image sur le site] [...]"


********************************************************

Israël

- Israël annonce des arrestations après un incendie ayant décimé une famille palestinienne (AFP)
https://fr.news.yahoo.com/isra%C3%ABl-annonce-arrestations-apr%C3%A8s-incendie-ayant-d%C3%A9cim%C3%A9-famille-132738870.html
"[...] Les services de sécurité confirment la piste extrémiste juive, qui ne faisait guère de doute pour personne. Les suspects arrêtés au cours des jours récents et sur lesquels pèsent des "éléments concrets" pouvant les impliquer dans l'incendie sont "des jeunes soupçonnés d'appartenir à une organisation terroriste juive et d'avoir commis des attentats", a indiqué le Shin Beth (sécurité intérieure) dans un communiqué.
Le Shin Beth ne précise pas le nombre, l'identité, les motivations des personnes arrêtées, ni l'organisation à laquelle elles appartiendraient. L'enquête, compte tenu de sa sensibilité, est toujours soumise à un black-out judiciaire.
L'incendie du 31 juillet à Douma a coûté la vie à un bébé palestinien de 18 mois et à ses deux parents qui ont succombé à leurs blessures les jours suivants. Aux premières heures avant l'aube, des individus ont lancé des engins incendiaires à l'intérieur de la petite maison où les Dawabcheh dormaient les fenêtres ouvertes pour se procurer un peu de fraîcheur au coeur de l'été. [...]"

- Une cellule volante de l’Etat islamique chez les Arabes israéliens, Piotr Smolar (Le Monde) - "lorsqu’on se penche sur la fratrie des Higleh, soit trois des six suspects, un cliché s’effondre : celui de l’explication par la pauvreté".
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2015/12/03/une-cellule-volante-de-l-etat-islamique-chez-les-arabes-israeliens_4823278_3218.html
"[...] Alors que les attentats viennent d’ensanglanter Paris, le Shin Bet (service de renseignement intérieur) rend l’information publique : une cellule de l’organisation Etat islamique (EI) a été démantelée. Le premier ministre, Benyamin Nétanyahou, évoque ces arrestations en ouverture du conseil des ministres, le 22 novembre. Il explique qu’il a saisi le parquet général pour déchoir de leur nationalité les candidats au djihad. « Toute personne rejoignant l’EI ne sera pas un citoyen israélien, dit-il. Et s’il traverse les frontières de l’Etat, il ne reviendra pas. »
Selon les services, une quarantaine d’Arabes israéliens (qui représentent 20 % des 8 millions d’habitants) sont partis combattre en Syrie. Un chiffre faible. Mais l’interdiction, le 17 novembre, de la branche nord du Mouvement islamique, organisation très influente dans cette communauté, fait craindre d’autres cas de radicalisation. [...]
La vraie surprise n’est pas l’existence de candidats au djihad ou de simples sympathisants de l’EI, parmi les Arabes israéliens. En revanche, lorsqu’on se penche sur la fratrie des Higleh, soit trois des six suspects, un cliché s’effondre : celui de l’explication par la pauvreté. La famille habite sur plusieurs étages dans un immeuble situé à l’entrée du village, au-dessus d’un supermarché qu’elle possède. On frappe à la porte. Haïla Higleh, 44 ans, la mère, ouvre puis nous reçoit, après avoir changé de voile, qui laisse son visage découvert.
Un étage plus haut se trouve l’appartement de Jihad, 26 ans, et Ihab, 22 ans. Le premier, diplômé en informatique, est considéré comme le chef de la cellule. C’est lui qui a été le référent religieux du groupe, qu’il conviait régulièrement chez lui. Jihad prenait des cours de parapente. « C’était son hobby, il n’y a pas de secret là-dedans », dit sa mère. Pour les Israéliens, il cherchait à traverser la frontière sans se faire repérer. [...]"

- Israël sous un jour positif, image par image (Times of Israel) - "Pour riposter au BDS et à d’autres opposants, deux colocataires d’université associent leur esprit d’entreprise et leur amour pour Israël afin de réaliser en ligne un site d’œuvres d’art murales, Israel Framed".
http://fr.timesofisrael.com/israel-sous-un-jour-positif-image-par-image/

********************************************************

Iran

- AIEA : L'Iran aurait cherché à acquérir la bombe avant 2003 (Reuters)
https://fr.news.yahoo.com/liran-aurait-cherch%C3%A9-%C3%A0-acqu%C3%A9rir-la-bombe-avant-215750696.html
"Les autorités iraniennes ont déployé jusqu'en 2003 des "efforts coordonnés" pour se doter de l'arme nucléaire, dit l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) dans un rapport rédigé dans des termes d'une clarté inattendue. Des activités potentiellement liées au volet militaire du programme nucléaire iranien se sont poursuivies ensuite, mais de façon moins coordonnée, et plus rien de crédible n'a été découvert après 2009, ajoutent les auteurs. [...] "Il n'y a pas de flagrant délit là-dedans, mais nous n'en attendions pas. L'important, c'est que le bilan n'est pas clair pour l'Iran", a commenté un diplomate en poste à Vienne. [...]"
- L’Iran a bien cherché à se doter de la bombe, selon l’AIEA (Le Monde) - "Le rapport de l’AIEA contredit les affirmations répétées des dirigeants iraniens sur le fait qu’ils n’ont jamais eu l’intention de se doter de l’arme nucléaire et que le programme, découvert en 2003, n’était qu’à visées civiles".
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2015/12/03/l-iran-a-bien-cherche-a-se-doter-de-la-bombe-selon-l-aiea_4823303_3218.html

********************************************************

Histoire

- Les réfugiés juifs des pays arabes réclament justice à l’ONU (Times of Israel) - "Les descendants des 850 000 Juifs qui ont été expulsés des pays du Moyen-Orient, entre 1948 et 1970, veulent rétablir la vérité".
http://fr.timesofisrael.com/les-refugies-juifs-des-pays-arabes-demandent-justice-aux-nations-unies/

- Révélations macabres sur la prise d'otage de Munich en 1972, Robin Verner (Slate) - "tous les membres de la délégation [israélienne] détenus par les militants palestiniens avaient été sévèrement battus. Yossef Romano avait, quant à lui, fait l’objet d’un traitement particulier. Laissé pour mort après avoir reçu une balle, il avait été castré par ses tortionnaires".
http://www.slate.fr/story/110935/interieur-prise-otage-munich
"Le 5 septembre, à l’aube, huit assaillants du collectif «Septembre noir» s’introduisent dans un complexe ConnolyStrasse de Munich où dorment les athlètes de la délégation israélienne et leurs entraîneurs venus disputer les Jeux olympiques. Les assaillants sont palestiniens et veulent contraindre Israël à libérer plus de deux cents de leurs compatriotes emprisonnés, et les exfiltrer vers l’Égypte.
C’est le début d’une prise d’otage durant laquelle deux Israéliens sont tués tandis que neuf autres seront assassinés dans la soirée lors d’une tentative d’intervention de la police allemande. On connaissait, heure par heure, le déroulement de cette tragédie et pourtant le New York Times vient de révéler des détails jusqu’ici inconnus du grand public.
Le journal new-yorkais s’appuie sur le témoignage d’Ilana Romano, veuve de Yossef Romano, champion d’haltérophilie tué par les terroristes alors qu’il s’opposait à leur entrée dans l’appartement des sportifs, et sur celui d’Ankie Spitzer, épouse du défunt Andre Spitzer, à l’époque entraîneur d’escrime. Celles-ci ont décidé de dire ce qu’elles ont vu et appris en 1992, vingt ans après les faits, dans le cabinet de leur avocat.
Le juriste leur avait alors montré des photos prises le jour de l’attaque. Les clichés mettaient en évidence que tous les membres de la délégation détenus par les militants palestiniens avaient été sévèrement battus. Yossef Romano avait, quant à lui, fait l’objet d’un traitement particulier. Laissé pour mort après avoir reçu une balle, il avait été castré par ses tortionnaires. Impossible de savoir si la mutilation a été réalisée avant ou après sa mort, même si sa veuve estime que l’action était probablement post-mortem. [...]"

Partager cet article

Repost 0
Published by Occam
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Boucle d'Occam
  • La Boucle d'Occam
  • : Chaque jour, une Boucle reprend l'actualité de France et du Moyen-Orient autour des thèmes d'Israël et de l'antisémitisme.
  • Contact

Recherche

Pages