Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2016 1 11 /01 /janvier /2016 19:37

France


- Marseille : enquête pour "tentative d'assassinat" et "apologie du terrorisme" après l'agression à la machette d'un enseignant juif (France TV info)
http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/marseille-agression-a-la-machette-contre-un-juif-en-pleine-rue_1263449.html
"Une enquête pour "tentative d'assassinat en raison de la religion" et "apologie du terrorisme" a été ouverte par le parquet de Marseille, lundi 11 janvier, après l'agression d'un enseignant juif par un adolescent armé d'une machette, a-t-on appris de source judiciaire. "Nous savons que c'est un acte clairement antisémite, un acte grave commis à quelques dizaines de mètres" d'une école juive, a déclaré le préfet de police des Bouches-du-Rhône, Laurent Nunez, devant la presse.
La victime, légèrement blessée au dos et à la main, est un professeur de 35 ans, enseignant à l'Institut franco-hébraïque, selon Zvi Ammar, président du consistoire israélite de Marseille. Il se rendait au travail lorsqu'il a été agressé, selon la même source. Le préfet, qui s'est rendu dans l'établissement, a tenu à marquer toute la "solidarité" de l'État et sa "détermination à assurer la protection des sites", notamment les écoles juives, qui bénéficient déjà de gardes statiques à l'entrée et à la sortie des élèves."
- Agression antisémite à Marseille : l'auteur s'est revendiqué de l’État islamique (AFP) - "L'auteur de l'agression antisémite de Marseille est un jeune Turc d'origine kurde qui s'est revendiqué de l'État islamique, a annoncé cet après-midi le procureur de la République de Marseille. L'auteur, qui n'a pas d'antécédents judiciaires, a dit agir "au nom d'Allah"."
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/01/11/97001-20160111FILWWW00227-agression-antisemite-a-marseille-l-auteur-s-est-revendique-de-l8217etat-islamique.php

- Manuel Valls hyper couillu à l’Hyper Cacher, Marc Cohen (Causeur)
http://www.causeur.fr/manuel-valls-antisemitisme-hyper-cacher-36184.html
"[...] ce qu’il a dit devant l’Hyper Cacher était aussi clair, brutal, et authentique qu’un concert live de Motörhead. Vous croyez que j’exagère, jugez par vous-même avec ce court best of. « Je l’ai dit avec mes mots, avec mon cœur, avec mes tripes, et je ne cesserai de le répéter parce que c’est une conviction profonde : sans les juifs de France, la France ne serait pas la France ! »
«Voir des Français juifs quitter, de plus en plus nombreux, leur pays parce qu’ils ne se sentent plus en sécurité… mais aussi parce qu’ils ne se sentent plus compris, parce qu’ils ne se sentent plus à leur place, aurait dû être, depuis longtemps, pour nous tous Français, une idée insupportable»
“Nous avons subi un acte de guerre et c’est une véritable guerre qui nous a été déclarée, et nous devons l’affronter et la gagner”
“Pour ces ennemis qui s’en prennent à leurs compatriotes, qui déchirent ce contrat qui nous unit, il ne peut y avoir aucune explication qui vaille. Car expliquer, c’est déjà vouloir un peu excuser”
.
Manuel Valls a aussi dénoncé sans louvoyer la “détestation compulsive de l’Etat d’Israël". Rappelons pour ceux qui ne saisiraient pas l’allusion que le 16 décembre denier, à la tribune de l’Assemblée, le même Manuel Valls avait solennellement condamné « toutes les campagnes » de boycott des produits israéliens et autres manifestations d’un « antisionisme qui bascule dans l’antisémitisme ».
Encore sur l’antisémitisme, qui était quand même un peu le sujet du jour, Manuel Valls a fait une mise au point, peu répercutée dans nos médias et qui pourrait faire polémique : “L’antisémitisme, qu’il vienne de l’extrême droite ou de l’extrême gauche, qu’il vienne du fond des âges ou aujourd’hui d’une partie de la jeunesse de nos quartiers doit être combattu avec la même détermination”. [...]"

- Le Conseil constitutionnel conforte l’incrimination du négationnisme, Jean-Baptiste Jacquin (Le Monde) - « le législateur a tenu à réprimer, en tant que tel, le fait de nier l’holocauste nazi, considérant qu’en lui-même, il “servait de masque à l’antisémitisme” et contribuait ainsi à diffuser des idées racistes ».
http://www.lemonde.fr/societe/article/2016/01/09/le-conseil-constitutionnel-conforte-l-incrimination-du-negationnisme_4844410_3224.html
"La négation de la réalité des crimes contre l’humanité perpétrés par le régime nazi restera un délit. Mais pas celle d’autres crimes contre l’humanité, comme le génocide arménien ou la traite des esclaves, qui relève de la liberté d’expression. Le Conseil constitutionnel a tranché vendredi 8 janvier cette très délicate question prioritaire de constitutionnalité (QPC) soulevée par Vincent Reynouard, un ancien professeur révoqué de l’éducation nationale en 1997 parce qu’il développait des thèses négationnistes pendant ses cours de mathématiques.
Condamné en appel en juin 2015 à un an de prison ferme pour une vidéo qu’il a postée sur YouTube en 2014, M. Reynouard, qui s’est longtemps réclamé du national-socialisme ainsi que d’un minuscule courant catholique intégriste, s’est pourvu en cassation et a demandé cette fois de vérifier la constitutionnalité de la loi Gayssot de 1990 avant de l’appliquer à son encontre. Son avocat, Wilfried Paris, a estimé que la répression du négationnisme était susceptible de violer l’article 11 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 sur la liberté d’expression.
Il a demandé ensuite de s’assurer que cette loi, qui « incrimine la seule contestation des crimes contre l’humanité définis par l’article 6 du statut du tribunal militaire international annexé à l’accord de Londres du 8 août 1945 et qui ont été commis, soit par des membres d’une organisation criminelle en application de l’article 9 dudit statut, soit par une personne reconnue coupable de tels crimes par une juridiction française ou internationale », ne crée pas une inégalité devant la loi et la justice, dans la mesure où elle n’incrimine pas la contestation d’autres crimes contre l’humanité pourtant reconnus comme tels par la loi française.
La Cour de cassation, chargée d’opérer un tri des QPC, a jugé le 6 octobre 2015 que la question soulevée par M. Reynouard présentait « un caractère sérieux » et l’a transmise aux gardiens de la Constitution. La loi « tendant à réprimer tout acte raciste, antisémite ou xénophobe » – qui porte le nom de Jean-Claude Gayssot, alors député communiste, qui en était à l’origine – n’avait pas été soumise au contrôle du Conseil constitutionnel.
L’institution présidée par Jean-Louis Debré rejette cette QPC, déclarant cet article de loi conforme à la Constitution, non sans avoir répondu aux deux griefs soulevés. Elle rappelle que le législateur peut « instituer des incriminations réprimant les abus de l’exercice de la liberté d’expression qui portent atteinte à l’ordre public et aux droits des tiers ». En l’occurrence, note la décision, « le législateur a entendu sanctionner des propos qui incitent au racisme et à l’antisémitisme ». En se référant aux débats parlementaires sur le projet de loi de 1990, le Conseil constitutionnel rappelle dans son commentaire que « le législateur a tenu à réprimer, en tant que tel, le fait de nier l’holocauste nazi, considérant qu’en lui-même, il “servait de masque à l’antisémitisme” et contribuait ainsi à diffuser des idées racistes ».
C’est justement pour cette raison que les gardiens de la Constitution ont balayé l’argument de Me Wilfried sur « l’atteinte au principe de l’égalité devant la loi pénale ». A la différence des débats historiques ou polémiques sur les autres crimes contre l’humanité, « la négation des crimes contre l’humanité commis durant la seconde guerre mondiale (…) a par elle-même une portée raciste et antisémite », affirme la décision de l’institution de la rue Montpensier. La différence de traitement apportée par le législateur ne viole donc pas de principe constitutionnel.
La jurisprudence européenne a d’ailleurs considéré à plusieurs reprises les thèses négationnistes comme « liées à l’idéologie nazie », antithèse de la démocratie et des droits de l’homme, concluant que les condamnations pénales prononcées contre leurs auteurs étaient « nécessaires dans une société démocratique ».
La Licra et le MRAP se réjouissent par la voix de leur avocat, Patrice Spinosi, de cette « défaite de ceux qui croyaient que la procédure de la QPC leur permettrait de remettre en cause l’incrimination de leur discours de haine »."

******************************************************

Intifada ?

- Tentative d’attaque au couteau contre des soldats, deux Palestiniens tués (Times of Israel)
http://fr.timesofisrael.com/tentative-dattaque-au-couteau-contre-des-soldats-deux-palestiniens-tues/
"Des soldats israéliens en poste à un barrage routier en Cisjordanie, ont été la cible samedi d’une tentative d’attaque aux couteau et ont abattu leurs deux agresseurs palestiniens, a indiqué l’armée israélienne.
Ali Abou Mariam, 23 ans et Saïd Abou el-Wafa, 38 ans, tous deux originaires de villages proches de Jénine, la grande ville du nord de la Cisjordanie, ont été abattus au check-point d’al-Hamra dans la vallée du Jourdain, a indiqué le ministère palestinien de la Santé. Les autorités israéliennes ont rendu peu de temps après leur mort leurs dépouilles aux Palestiniens, a de son côté affirmé l’armée israélienne. [...]"

- Le fossé se creuse entre Israël et sa minorité arabe, Nissim Behar (Libération)
http://www.liberation.fr/planete/2016/01/10/le-fosse-se-creuse-entre-israel-et-sa-minorite-arabe_1425458
"Le malaise d'Israël vis-à-vis de sa minorité arabe ne cesse de s'accroître. En effet, deux jours après la «liquidation » de Nichaat Mulhem, le terroriste armé d’une mitraillette qui avait tué deux personnes en ouvrant le feu sur une terrasse du centre de Tel-Aviv avant d’abattre un chauffeur de taxi le 1er janvier, l’enquête réserve son lot de surprises quotidiennes. Car pendant que la police et le Shabak (la Sûreté générale) le traquaient à Tel-Aviv, le tueur se planquait tranquillement dans son village d’Arara. Là, certains de ses cousins et de ses amis lui ont offert leur aide pour lui permettre de camper dans des logements appartenant à des proches. Pourtant, les représentants politiques et religieux de la communauté arabe d’Israël (20% de la population) ont dénoncé la tuerie peu après qu’elle a eu lieu. Mais cela n’a pas empêché une partie du village de protéger le fuyard jusqu’à ce que son avocat le dénonce en envoyant un SMS au Shabak.
«Cette affaire confirme l’existence d’un gros malaise. Beaucoup, parmi le million et demi d’Arabes vivant dans ce pays, se considèrent comme des citoyens de seconde zone. Des "sous-Israéliens" délaissés par les institutions publiques, qui se préoccuperaient d’abord du bien-être de la majorité juive avant le leur», estime le chroniqueur Amnon Abramowicz. [...]
Le «cas Mulhem» conforte en tout cas les préjugés de la majorité juive d’Israël, selon lesquels les Arabes ne sont «pas fiables» et constitueraient une sorte de cinquième colonne, plus tournée vers la Cisjordanie palestinienne que vers le reste de l’Etat hébreu. [...]"

******************************************************

"Processus de paix"

- PA and Fatah glorify Tel Aviv murderer of 3 (PMW) - "Abbas’ Fatah movement posted an uncensored version of the picture of dead terrorist murderer Nashat Melhem lying in a pool of blood. It also praised the killer of 3 as a “Martyr” and congratulated him on its official Facebook page"; "The PA Ministry of Health called the murderer “one of the dearest Martyrs (Shahids),” whose “name is engraved with his pure blood”."
http://www.palwatch.org/main.aspx?fi=157&doc_id=16864

- Palestinian children wear “suicide belts” to celebrate Fatah’s 51 years of violence (PMW) - voir les images sur le site.
http://www.palwatch.org/main.aspx?fi=157&doc_id=16869
"[...] At Fatah's anniversary celebrations in Bethlehem last week, young masked children were dressed with “suicide belts” and equipped with "guns" and "RPGs". [...] The official PA daily reported on this Fatah event, specifically mentioning the fact that children participated in the procession brandishing toy weapons and “suicide belts,” however the PA mouthpiece did not express any reservation or disapproval over this at all: “Children were seen carrying models of RPGs (rocket-propelled grenades) and explosive belts, and they all walked through the alleys of the refugee camp in the procession, during which the sound of songs of the national revolution were heard.” [Al-Hayat Al-Jadida, Jan. 8, 2016] [...]"

******************************************************

Gaza & Hamas

- Gaza sheikh issues fatwa against pointless riots at border with Israel (Elder of Ziyon) - "Abu Jamea said that these clashes are a waste of the nation's youth, and do not accomplish anything"; "Those who give rides to youths to start riots at the Gaza border are responsible for their deaths, the sheikh said".
http://elderofziyon.blogspot.fr/2016/01/gaza-sheikh-issues-fatwa-against.html

- Hamas preventing Gazans from rebuilding homes. NGOs silent (Elder of Ziyon) - "residents of a neighborhood in Beit Hanoun, Gaza whose houses have been completely destroyed in the summer of 2014 are angry because the Hamas’ Land Authority prevents them from rebuilding their houses. Hamas says the area, known as “Azbat Beit Hanoun," is government-owned land. An official named Dr. Yousef Al-Kafarne said that the Land Authority also prevented UNRWA from building and repairing there".
http://elderofziyon.blogspot.fr/2016/01/hamas-preventing-gazans-from-rebuilding.html

******************************************************

Syrie

- Revealed: British government refusing to accept evidence of civilian fatalities in UK air strikes, Judith Duffy (Herald Scotland)
http://www.heraldscotland.com/news/14193998.Revealed__British_government_refusing_to_accept_evidence_of_civilian_fatalities_in_UK_air_strikes/
"The British government is refusing to accept evidence of civilian fatalities in UK air strikes from human rights groups monitoring the results of bombing raids on the ground in Syria and Iraq. The Ministry of Defence told the Sunday Herald that it will not investigate reports of deaths on the ground in Syria and Iraq - from anyone but UK military personnel, and 'local forces' deemed friendly. The UK Government is being urged to launch an immediate investigation after independent monitoring group Airwars reported between 72 and 81 civilian deaths in Iraq could be linked to British air strikes. [...]"
- Hypocrisy alert: British gov't refuses to accept evidence of civilian casualties (Elder of Ziyon) - "Israeli policy is for the Military Advocate General to investigate all reports of civilian casualties during wartime - from human rights groups as well as from Palestinian sourses themselves. But the British apparently believe that they cannot trust information from any non-British source in the first place".
http://elderofziyon.blogspot.fr/2016/01/hypocrisy-alert-british-govt-refuses-to.html

- Douze écoliers tués dans un raid aérien en Syrie, selon l'OSDH (Reuters) - "Au moins douze enfants ont été tués dans une frappe aérienne qui a touché une école dans la province d'Alep en partie contrôlée par les rebelles, dans le nord de la Syrie".
https://fr.news.yahoo.com/douze-%C3%A9coliers-tu%C3%A9s-dans-une-frappe-a%C3%A9rienne-en-133613073.html
- La Russie accusée d’avoir bombardé une école en Syrie (Le Monde) - "le coordinateur de l’opposition syrienne Riad Hijab a fait état d’un bilan beaucoup plus lourd, accusant la Russie d’avoir bombardé trois écoles : « Plus de trente-cinq enfants ont été tués, il y a des dizaines d’enfants qui sont encore sous les décombres et des dizaines de blessés. »"
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2016/01/11/la-russie-accusee-d-avoir-bombarde-une-ecole-en-syrie_4845427_3218.html

- Syrie : près de 60 morts dans des raids russes contre une prison d'Al-Qaïda (AFP) - "dont 21 civils y compris un enfant et deux femmes, 23 combattants d'Al-Nosra, 6 rebelles et sept détenus".
https://fr.news.yahoo.com/syrie-au-moins-10-morts-raid-russe-contre-123240225.html

******************************************************

Yémen

- Un missile touche un centre médical de MSF au Yémen, 4 morts (AFP) - "Il s'agit de la troisième attaque contre des installations de MSF, selon le communiqué. Le 27 octobre, l'hôpital Hayadin avait été détruit par un raid aérien de la coalition arabe, dans la même province de Saada".
https://fr.news.yahoo.com/y%C3%A9men-centre-m%C3%A9dical-msf-vis%C3%A9-tir-missile-3-114311609.html

Partager cet article

Repost 0
Published by Occam
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Boucle d'Occam
  • La Boucle d'Occam
  • : Chaque jour, une Boucle reprend l'actualité de France et du Moyen-Orient autour des thèmes d'Israël et de l'antisémitisme.
  • Contact

Recherche

Pages