Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 février 2016 3 24 /02 /février /2016 11:27

France


- Au Figaro, les modérateurs complices des fans antisémites de Dieudonné, Ilan Rein (Récits d'actu) - "Dieudonné dispose de nombreux relais parmi ses fans, qui se mobilisent pour le défendre dès que leur champion est mis en cause dans les médias. C’est normal. Ce qui l’est moins, c’est d’observer une telle unanimité dans les réactions. Cela dénote deux défauts graves dans la modération : Les modérateurs ne retirent pas les commentaires antisémites ; Les modérateurs censurent les commentaires opposés à l’antisémitisme !"
https://recitsdactu.wordpress.com/2016/02/22/au-figaro-les-moderateurs-complices-des-fans-antisemites-de-dieudonne/

- Koh-Lanta : Amir, victime de tweets antisémites, nous répond (VSD) - "Aussi­tôt son portrait diffusé dans le premier épisode, Twit­ter s'est déchaîné. Il faut dire que l'homme de 46 ans, venait d'expliquer, sourire aux lèvres: « j'ai grandi dans un kibboutz. Mes parents avaient cet esprit où tout le monde dépend des autres. J'ai récupéré cet héritage. C'est dans mon ADN »." Les nombreux commentaires antisémites furent alors particulièrement ignobles.
http://www.vsd.fr/loisirs/koh-lanta-amir-victime-de-tweets-antisemites-nous-repond-exclu-11899

***********************************************

Intifada ?

- Un Palestinien armé tué [dimanche] en Cisjordanie (AFP) - ""Un assaillant palestinien a tenté de poignarder un soldat au carrefour de Bitot, les soldats ont répondu (...) par des tirs et l'ont tué", a indiqué l'armée dans un communiqué".
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/02/21/97001-20160221FILWWW00043-un-palestinien-arme-tue-en-cisjordanie.php

- Abbas’s Fatah declares would-be attacker a ‘heroic martyr’ (Times of Israel) - "Raed Hamed, 20, was shot dead Friday as he tried to ram his car into soldiers at the entrance to a West Bank village".
http://www.timesofisrael.com/abbass-fatah-declares-would-be-attacker-a-heroic-martyr/

- A look back at Israel's year of terror (Ynet) - "2015 had the most terror-related deaths since 2008, Hebron had twice as many terror attacks as Jerusalem, and the number of wounded was four times greater than the year before".
http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4769984,00.html

- Proche-Orient : Kerry réclame auprès d'Abbas une baisse de la violence (AFP) - ""Le secrétaire d'Etat a continué d'appeler au calme et à une réduction de la violence, des incitations et d'une rhétorique incendiaire", a rendu compte le porte-parole du département d'Etat John Kirby" ; "MM. Kerry et Abbas ont discuté des "tensions actuelles entre Israéliens et Palestiniens en Cisjordanie, à Jérusalem et sur le Mont du Temple", l'esplanade des Mosquées dans la Ville Sainte, selon M. Kirby".
https://fr.news.yahoo.com/proche-orient-kerry-r%C3%A9clame-aupr%C3%A8s-dabbas-baisse-violence-213325297.html

- Israël : Netanyahu soutient le chef d'état-major contre l'usage excessif de la force (AFP) - "Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a apporté dimanche son soutien au chef d'état-major, le général Gadi Eisenkot, au coeur d'une polémique depuis qu'il a appelé ses hommes à ne pas avoir la gâchette trop facile face aux auteurs d'attaques contre des Israéliens" ; "Certains membres du gouvernement, tel Gilad Erdan, le ministre de la Sécurité intérieure dont dépend la police, ont vivement dénoncé les propos du général Eisenkot".
https://fr.news.yahoo.com/isra%C3%ABl-netanyahu-soutient-chef-d%C3%A9tat-major-contre-lusage-123001840.html

- Why can't the media even attempt to understand Israel's side? A former IDF soldier does what the media won't (Elder of Ziyon) - "Last week a viral video was released showing Israeli security forces violently prevent a wheelchair-bound man from approaching a woman who was shot trying to stab an officer". Cette vidéo a fait le buzz et suscité une nouvelle vague médiatique anti-israélienne. Des éclaircissements bienvenus (et vraiment intéressants) sur les circonstances de cette scène.
http://elderofziyon.blogspot.fr/2016/02/why-cant-media-even-attempt-to.html

- BBC Complaints clarifies discrepancies in terminology when reporting terrorism (BBC Watch) - "what the BBC is actually saying here is that it makes use of the term “Jewish terrorists” because Israeli officials use such wording".
http://bbcwatch.org/2016/02/17/bbc-complaints-clarifies-discrepancies-in-terminology-when-reporting-terrorism/
- The BBC's Twisted Logic to Explain Why it Describes Jews as Terrorists But Never Palestinians, Hadar Sela (CAMERA)
http://www.camera.org/index.asp?x_context=3&x_outlet=12&x_article=3257
"[...] There are two aspects to that differing terminology, one of which is the use of the word ‘terrorists’ – a term which is never used by the BBC to describe Palestinian attackers. The second difference is the specification of the suspects’ religion – as noted here last August in relation to a BBC radio report which referred to “Jewish terror attacks.” [...]
In response to complaints about this apparent double standard, the BBC replied that the Israeli government itself referred to the "Jewish" perpetrators as "terrorists," even though this justification is an apparent contradiction to BBC editorial guidelines on Language when Reporting Terrorism.
However, Palestinian officials will never be found using comparable terminology to describe their own citizens who carry out attacks against Israelis and so the BBC will not apply similar practice when reporting those stories.
There is an evident double standard according to which the accuracy of the terminology used by the BBC is dependent upon the honesty of the government or authority concerned – and that is clearly a big problem for a media organisation supposedly committed to accurate and impartial reporting. [...]"


***********************************************

"Processus de paix"

- L’Europe fera avancer la paix si elle encourage M. Abbas à négocier, Dore Gold (directeur général du ministère des affaires étrangères israélien) - "La question principale que la communauté internationale doit se poser est de savoir si elle encourage Mahmoud Abbas à revenir à la table des négociations ou bien si elle le dissuade. S’il voit qu’Israël est sur le point de faire face à de nouvelles pressions européennes alors il estimera qu’il peut atteindre ses objectifs sans conclure un accord de paix avec Israël".
http://www.lemonde.fr/idees/article/2016/02/23/l-europe-fera-avancer-la-paix-si-elle-encourage-m-abbas-a-negocier_4870488_3232.html
"L’histoire a démontré que la seule voie vers une solution au conflit israélo-palestinien est celle des négociations directes entre les parties elles-mêmes. Bien qu’il soit tentant pour certains en Occident d’envisager une conférence internationale qui fera avancer vers cet objectif, dans ce scénario, ce qui est beaucoup plus probable, est que les parties négocieront avec les autres Etats, et non pas l’une avec l’autre. Il n’est pas surprenant qu’Israël et ses voisins se soient pour la plupart opposés à ces grands rassemblements dès lors qu’ils voulaient avancer vers la paix.
La première fois que cela s’est clairement avéré était en 1977, lorsque les Etats-Unis ont envisagé de convoquer à nouveau la conférence de Genève sur le Moyen-Orient, qui à l’époque devait inclure des parties qui n’avaient aucun intérêt à la paix. Deux dirigeants du Moyen-Orient ont été horrifiés à la perspective qu’elle puisse se tenir : le président égyptien Anouar El-Sadate et le premier ministre israélien Menahem Begin. Ils ont envoyé des émissaires au Maroc pour planifier une autre ligne de conduite, qui a abouti plusieurs mois plus tard, lorsque Sadate a fait sa visite historique à Jérusalem.
Le choix était entre une conférence internationale ou des discussions directes – les parties elles-mêmes ont choisi les négociations directes. Le résultat a été l’accord de Camp David de 1978 et le traité de paix de 1979. Par la suite, tous les accords de paix entre Israël et les Arabes sont survenus grâce à des contacts directs. En 1993, Israël et l’OLP se sont tendus la main et ont préparé les accords d’Oslo. La Norvège a fourni les lieux pour leurs réunions. Un an plus tard, le traité de paix israélo-jordanien a été ainsi conclu au niveau bilatéral.
Faire pression sur Israël ? Ceux qui préconisent de faire pression sur le côté israélien supposent qu’Israël est l’obstacle à un accord de paix. En 2014, le secrétaire d’Etat américain John Kerry a proposé un « accord-cadre » entre Israël et les Palestiniens qui donnerait aux parties un aperçu de ce à quoi l’accord pourrait ressembler. Selon les dispositions de ce cadre, chaque partie avait le droit d’exprimer des réserves sur une clause ou sur une autre si elles le souhaitaient. Israël a accepté la proposition de M. Kerry. Lorsque la Maison Blanche, par la voix du président Obama, a demandé à Mahmoud Abbas s’il acceptait la proposition du secrétaire d’Etat, Kerry, il a dit : « Je vais revenir vers vous. » Il ne l’a jamais fait. Au lieu de cela, M. Abbas s’est éloigné des négociations, et il a refusé de répondre aux appels répétés du premier ministre, Nétanyahou, de les reprendre. Plutôt que de négocier et de faire des compromis avec Israël, M. Abbas a préféré internationaliser le conflit pour faire avancer la cause palestinienne en se tournant vers des institutions internationales.
La question principale que la communauté internationale doit se poser est de savoir si elle encourage Mahmoud Abbas à revenir à la table des négociations ou bien si elle le dissuade. S’il voit qu’Israël est sur le point de faire face à de nouvelles pressions européennes alors il estimera qu’il peut atteindre ses objectifs sans conclure un accord de paix avec Israël. Cela est le chemin le plus rapide pour que des puissances extérieures puissent détruire le processus de paix."

- Israël-Palestine : la diplomatie de la mauvaise foi, Martine Gozlan (rédactrice en chef à Marianne) - "ne cherchez plus, si nous sommes frappés à Paris, c'est cette affaire [israélo-palestinienne] qui en est cause et non le totalitarisme égorgeur de l'Etat islamique qui, d'après ces extralucides, s'éteindra de lui-même pourvu qu'Israël, apparemment seul fauteur de troubles du chaos moyen-oriental, soit ramené à la raison".
http://www.marianne.net/israel-palestine-diplomatie-mauvaise-foi-100240508.html
"Douze ex-diplomates ont publié récemment dans le Monde une tribune très peu diplomatique, car le treizième invité qui inspirait leur texte était la mauvaise foi. Sous le titre «Paris et Bruxelles doivent agir pour sauver l'Etat palestinien», ils se livrent en effet à des insinuations et des anathèmes peu compatibles avec l'éthique d'une fonction - ambassadeur - exercée naguère et dont ils se prévalent aujourd'hui pour valider des thèses agressives. Qui ne voudrait agir «pour sauver l'Etat palestinien» ? A Marianne, comme dans le journal qui le précéda, l'Evénement du jeudi, j'ai consacré, aux côtés de Jean-François Kahn, suffisamment d'analyses et de reportages à cette nécessité - le droit à un Etat pour les Palestiniens, le droit à la sécurité pour l'Etat d'Israël - pour ne pas réagir à des manipulations sémantiques qui, sous couvert d'appeler à une solution, ne font qu'entériner une impasse.
D'abord, les auteurs accréditent un mensonge. L'actuelle vague de terreur au couteau, à la voiture bélier ou à l'arme automatique serait «aggravée par les rumeurs concernant la récupération par les juifs du mont du Temple». On sait que ces rumeurs ont été répandues par l'islamiste Salah Raed, leader du Mouvement islamique, qui a envoyé des jeunes recrues, dûment rémunérées, à l'intérieur de la mosquée Al-Aqsa pour déclencher les troubles au début de l'automne dernier. Le même groupe a diffusé ce bruit assassin sur les réseaux sociaux, sans être jamais démenti par l'Autorité palestinienne. Nos observateurs vigilants devraient avoir à cœur de rétablir les faits. L'esplanade des Mosquées - le mont du Temple pour les juifs - est administrée par le Waqf, l'office des biens musulmans, sous l'autorité de la Jordanie. Ce «statu quo», selon la dénomination en rigueur, n'a jamais été remis en question depuis 1967 par les différents gouvernements israéliens, comme l'a réaffirmé immédiatement Benyamin Netanyahou. Le Premier ministre - dont par ailleurs Marianne récuse la ligne - tient bon sur ce point crucial face à ses extrémistes. De cette réalité, pas un mot. Mais une phrase, une seule, chargée, semble-t-il, de donner corps et légitimité à une calomnie.
Ensuite, les signataires considèrent que la question palestinienne «constitue un objet grave de dissentiment avec le monde arabo-musulman et qu'elle est, en toutes circonstances, utilisée contre l'Occident par les extrémismes religieux». Autrement dit, ne cherchez plus, si nous sommes frappés à Paris, c'est cette affaire qui en est cause et non le totalitarisme égorgeur de l'Etat islamique qui, d'après ces extralucides, s'éteindra de lui-même pourvu qu'Israël, apparemment seul fauteur de troubles du chaos moyen-oriental, soit ramené à la raison. Hélas, déplorent-ils, «l'Europe est inhibée par l'ombre de la Shoah et la puissance des lobbies qui défendent les options les plus extrêmes de la droite israélienne». Elle est donc invitée à secouer le joug de la mémoire de l'extermination autant que celui de ces puissances occultes... dont, faut-il le rappeler à ces vieux ambassadeurs retirés de tout sauf du pire, l'évocation fantasmatique conduisit précisément il y a plus de soixante-dix ans au génocide. Ils manient enfin l'amalgame suprême, appelant la coalition internationale contre Daech à «un effort équivalent» en faveur du peuple palestinien. La boucle est bouclée : si on lutte contre l'Etat islamique, il faut aussi lutter contre Israël ! En attendant, toute coopération doit être suspendue avec ce pays décidément pas comme les autres «pour lui éviter de perdre son âme».
Pour l'âme d'Israël, que ces bons médecins se rassurent : aussi déchirée qu'elle soit, elle a toujours survécu. Pour l'âme palestinienne, qu'elle se méfie de tels amis : aujourd'hui comme hier, ils aggravent son malheur."

- Does Abbas Really Want Israel to Withdraw From the West Bank?, Gadi Taub (Haaretz) - "Why should he exchange victimhood for an uncertain future that is liable to have many more victims?"
http://www.haaretz.com/opinion/.premium-1.704003
- Haaretz Op-Ed: Abbas Gains More from Conflict than from Peace (The Tower) - "Absent the Israeli presence in the West Bank, PA leaders would lose both the personal security the links with Israel provide, as well as a rallying point to demonstrate their relevance".
http://www.thetower.org/2987-haaretz-op-ed-abbas-gains-more-from-conflict-than-from-peace/
"Palestinian Authority President Mahmoud Abbas has many compelling reasons not to achieve statehood, which may explain why peace negotiations have failed, Gadi Taub argued in a Haaretz op-ed Thursday.
Taub was prompted to examine why Abbas doesn’t seem to be taking the steps necessary to “liberate his people from Israeli military control and be free to rebuild their national life” after a Palestinian journalist recently asked him, “What makes you think we will let you leave the territories? Who will protect us?”
Taub pointed out that in order to make a peace deal with Israel, Abbas would have to give up the “right of return” for Palestinian refugees and their descendants. But it would be very difficult for Abbas to do that without losing his credibility “after swearing allegiance to this right so many times, and after immortalizing the refugee problem for three generations with the help of the United Nations Relief and Works Agency.”
Additionally, if Abbas thought that peace would lead to improved human rights for Palestinians, independence may not be an easy answer: “the Palestinian Preventive Security force isn’t exactly Amnesty International and it isn’t clear it will abuse those rights any less.”
Abbas might prefer to have Israel protecting his rule in the West Bank from a Hamas takeover (as occurred in Gaza in 2007) rather than being forced to fight his own people to maintain control. Abbas is able to declare “that it will never stop the struggle for liberation from Zionist colonialism” while benefiting from Israeli protection. Absent the Israeli presence in the West Bank, PA leaders would lose both the personal security the links with Israel provide, as well as a rallying point to demonstrate their relevance.
Taub also noted that Abbas’ chief concern with ending the Israeli occupation would be the questionable viability of a Palestinian state. A nascent Palestinian state “with institutions that have not been groomed for nation-building and with a shaky economy that’s dependent on others … would not be a particularly safe bet.” The only buffer between a weak Palestinian state and ISIS would be Jordan, which is currently burdened with a huge refugee population.
Finally, accepting responsibility for his own state would end Israeli occupation and the resulting diplomatic and political problems that result from it. The end of occupation would be “a gift” to Israel that “the PA won’t be too happy to give.”
Given these considerations, Taub asked, “Why should Abbas exchange victimhood for an uncertain future that is liable to have an even higher toll of victims?”
Abbas’ history suggests that he, in fact, has little interest in creating a Palestinian state. Last November, Abbas admitted publicly for the first time that he had rejected a peace agreement offered by then-Israeli Prime Minister Ehud Olmert. He also was identified by former Israeli peace negotiator Tzipi Livni as the party most responsible for torpedoing the American-sponsored peace talks two years ago."

***********************************************

Israël

- Palestinien brûlé vif : le principal accusé reconnu sain d'esprit (AFP) - "Le principal accusé israélien du meurtre d'un adolescent palestinien brûlé vif en 2014 a été déclaré sain d'esprit à la suite d'un examen psychiatrique et peut donc être jugé" ; "Deux de ses complices israéliens, mineurs au moment des faits, ont été condamnés l'un à la perpétuité et l'autre à 21 ans de prison le 4 février" ; "Après des mois de procès, le tribunal avait causé la surprise et l'émoi le 30 novembre en décidant à la dernière minute de se pencher sur la santé mentale de Yosef Haim Ben David avant de se prononcer sur sa culpabilité".
https://fr.news.yahoo.com/palestinien-br%C3%BBl%C3%A9-vif-principal-accus%C3%A9-reconnu-sain-desprit-055040090.html


***********************************************

Gaza & Hamas

- Hamas detonations and battle calls heard near border fence (Ynet) - "Ynet obtains a recording of explosions and battle cries coming from a nearby Hamas outpost revealing the extent of their prepartion for the next round of fighting".
http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4770225,00.html

- Gaza officials say Israel plans to open those nonexistent dams again (Elder of Ziyon) - "It is raining in Gaza, and you know what that means. Rumors started spreading in Palestinian social media that Israeli officials formally told their Palestinian counterparts that they plan to open up those dams that don't exist so Gaza can be flooded. As usual, these rumors were accepted as fact".
http://elderofziyon.blogspot.fr/2016/02/gaza-officials-say-israel-plans-to-open.html

***********************************************

Judée-Samarie

- Number of Palestinians working in settlements jumps 19% in a single quarter (Elder of Ziyon) - "This means that about 2.5% of all Palestinian workers are working for and paid by Israeli settlers. Given that the average daily wage for those working for Israelis is more than double those who work domestically in the West Bank (200.6 shekels vs. 93.6 shekels) it means that over 5% of total Palestinian wages are dependent on the settlements! My back of the envelope calculation is that Palestinians working in settlements contribute $300 million annually to the Palestinian economy".
http://elderofziyon.blogspot.fr/2016/02/number-of-palestinians-working-in.html
- Palestinians confront dilemma of working in the settlements (Reuters) - "Israeli companies in the West Bank are pressured by the international community to move out of the disputed territories, but that would leave tens of thousands of Palestinian workers without a job they depend on to make ends meet".
http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4769525,00.html

***********************************************

Europe

- La campagne BDS dans le métro londonien (photos) (Europalestine) - "Des millions d’usagers du métro de Londres ont découvert lundi matin la réalité de l’apartheid israélien, grâce à une série de photos apposées sur les panneaux publicitaires de quelque 500 trains desservant la capitale britannique"...
http://www.europalestine.com/spip.php?article11587

- Umberto Eco, avant de mourir, dénonçait le « racisme » des boycotteurs d’Israël (Israel Valley) - "Il s’était exprimé en ces termes au sujet d’Ian McEwan, écrivain britannique récipiendaire du prix de Jérusalem, qui avait subi les pressions des groupes britanniques favorables au boycott pour renoncer au Prix".
http://www.israelvalley.com/news/2016/02/20/49236/umbert-eco-est-mort-le-boycott-d-israel-est-du-racisme


***********************************************

Monde

- Des étudiants à l’université McGill de Montréal passent une motion pro-BDS (JTA) - "La motion, sans engagement, de la Société d’Etudiants de l’université a été votée lundi par 512 pour contre 357 contre, mais représentant seulement 3 % du corps étudiant de près de 30 000 votes. C’était la troisième fois que la Société de Etudiants de McGill University a voté sur le BDS au cours des 18 derniers mois".
http://fr.timesofisrael.com/des-etudiants-a-luniversite-mcgill-de-montreal-passent-une-motion-pro-bds/
- Anti-BDS Motion Passes in Canadian Parliament With Bipartisan Support (JTA) - "Motion condemns 'any and all attempts to promote BDS' in Canada or abroad, and notes country's ties with Israel".
http://www.haaretz.com/jewish/news/1.704872

***********************************************

Histoire

- When UNRWA tried to resettle Palestinian refugees (Elder of Ziyon) - "The 1952 UNRWA annual report includes sections on all areas where it had operations - Egypt, Jordan, Lebanon and Syria. And Iraq. And Libya. [...] why did UNRWA have operations in Iraq and Libya? Because, back in its early days, UNRWA actually tried to help resettle refugees anywhere it could, much like UNHCR has done ever since"; "By 1957, the organization simply decided that the Arab world would never integrate the Palestinians, so all pressure would henceforth be directed at Israel for accepting the mythical "right of return." The "resettlement" that was envisioned by the UN and that was part of UNRWA's mandate was simply swept under the rug. And UNRWA silently stopped providing monetary support for refugees to move outside its areas of operations, a policy that remains in place today".
http://elderofziyon.blogspot.fr/2016/02/when-unrwa-tried-to-resettle.html

Partager cet article

Repost 0
Published by Occam
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Boucle d'Occam
  • La Boucle d'Occam
  • : Chaque jour, une Boucle reprend l'actualité de France et du Moyen-Orient autour des thèmes d'Israël et de l'antisémitisme.
  • Contact

Recherche

Pages