Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 avril 2016 2 12 /04 /avril /2016 19:28

France


- Renaud rend hommage aux victimes de l’Hyper Cacher (Times of Israel) - "Très touché par les attentats qui ont ensanglanté la capitale française en 2015, il y consacre deux morceaux". Ecouter la chanson sur l'Hyper Casher ici.
http://fr.timesofisrael.com/renaud-rend-hommage-aux-victimes-de-lhyper-cacher/

- Faurisson encore accusé de négationnsime (AFP)
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/04/12/97001-20160412FILWWW00294-faurisson-encore-accuse-de-negationnsime.php
"Le délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l'antisémitisme (Dilcra), Gilles Clavreul, a annoncé ce mardi avoir saisi le parquet de Bobigny des propos niant la réalité de l'extermination des juifs prononcés par Robert Faurisson, lors d'un banquet du journal d'extrême droite Rivarol. "Je saisis le parquet des propos négationnistes de R. Faurisson, ce multirécidiviste de la haine", a indiqué Gilles Clavreul sur son compte Twitter mardi après-midi. Contacté, le parquet de Bobigny a indiqué n'avoir pas été saisi à ce stade.
Lors d'un discours très applaudi samedi, M. Faurisson, plusieurs fois condamné pour avoir nié la réalité de la Shoah, a feint de s'étonner qu'aucune "expertise médico-légale" n'ait abouti "depuis 70 ans" pour établir "comment était l'arme du crime". Devant les invités de ce banquet organisé à Bagnolet (Seine-Saint-Denis) pour les 65 ans de l'hebdomadaire d'extrême droite, Robert Faurisson, 86 ans, a en outre mis en doute la réalité de l'assassinat de masse par asphyxie dans les chambres à gaz : "aucune trace d'acide cyanhydrique" n'a été retrouvée, "même dans les conduits, les pièces, les cheminées, les quelques cadavres conservés", a-t-il affirmé. Quant au terme de "camp d'extermination" utilisé pour désigner Auschwitz-Birkenau, M. Faurisson a jugé le qualificatif "bizarre pour un camp qui avait un terrain de volley, un terrain de foot...".
Pendant la Seconde Guerre mondiale, environ 1.100.000 personnes, dont près d'un million de juifs, ont été tuées par les nazis dans le camp d'Auschwitz-Birkenau entre 1940 à 1945."

- Proche-Orient : l’initiative diplomatique française à la peine, Piotr Smolar (Le Monde) - "Sans attendre les résultats de la démarche française, l’Autorité palestinienne a lancé un nouveau projet de résolution destiné au Conseil de sécurité des Nations unies, dont l’objet est de condamner la colonisation israélienne en Cisjordanie. Il fait l’objet de concertations avec les pays de la Ligue arabe. Ceux-ci doivent décider dans les prochaines semaines de la meilleure date pour le soumettre au vote".
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2016/04/11/proche-orient-l-initiative-diplomatique-francaise-a-la-peine_4899712_3218.html
- ONU, initiative française : Abbas joue sur les deux tableaux (AFP) - "La direction palestinienne compte la France comme l’un de ses meilleurs soutiens occidentaux. L’ancien ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius avait alarmé Israël en déclarant que Paris reconnaîtrait la Palestine si l’initiative française échouait. La France dit à présent qu’il n’y a rien « d’automatique »" ; "Les Français entendent que l’effort palestinien à l’ONU ne sape pas leur initiative. Fin 2014, après avoir coopéré avec les Français, les Palestiniens avaient choisi de faire cavalier seul au Conseil de sécurité avec un projet de résolution qui aurait fixé une date de fin à la présence israélienne dans les territoires palestiniens et qui avait capoté".
http://fr.timesofisrael.com/onu-initiative-francaise-abbas-joue-sur-les-deux-tableaux/

**********************************************

Intifada ?

- La religion ne motive plus l’intifada des « loups solitaires », et semble pour le moment sur le déclin, Avi Issacharoff (Times of Israel) - "Bien trop de jeunes Palestiniens voulaient devenir des shahid, des martyrs, comme leurs amis partis avant eux. Ils ont vu une société entière glorifier le phénomène (principalement dans les premiers mois de l’intifada), les reportages élogieux sur les différentes chaînes de télévision, les affiches, les statuts accordés aux familles dont les fils ont été tués pendant des attaques terroristes ; ils voulaient aussi en faire partie. Les attaques étaient leur moyen de grimper depuis le bas de l’échelle sociale jusqu’au statut de héros".
http://fr.timesofisrael.com/la-religion-ne-motive-plus-lintifada-des-loups-solitaires-et-semble-pour-le-moment-sur-le-declin/
"[...] Le mot « intifada » se traduit approximativement par une sorte de débordement ou de secousse. Il semble que l’on ait affaire à ce type de débordements ou « secousses » : des centaines de jeunes Palestiniens, âgés d’une vingtaine d’années pour la plupart, ont tenté de secouer tout ce qui ressemble de près ou de loin à la société dans laquelle ils vivent.
Ils tentent de secouer le cadre traditionnel patriarcal au sein duquel leurs pères et leurs chefs de clan leur disent quoi faire. Ils essaient de se défaire des organisations palestiniennes qui les ont menés à la destruction. Ils ont en horreur l’Autorité palestinienne (AP) et, de toute évidence, ‘l’occupation’ israélienne.
C’est là l’intifada de la génération Y des Palestiniens. Ce sont ces jeunes hommes, gel dans les cheveux, communiquant avec leur smartphones, suivant Facebook et autres réseaux sociaux. Mais ce sont aussi des jeunes hommes qui tirent leur inspiration de la mosquée, des chaînes de télévision du Hamas et du Jihad islamique, de la rumeur de la rue ou de l’école, parfois dans un désir d’imiter leurs amis qui ont commis des attentats. [...]
Il est difficile de décrire ou de caractériser ces jeunes gens en un seul mot. Ils ne sont ni particulièrement pauvres ni spécialement défavorisés. Ils viennent de l’ensemble de la Cisjordanie, à l’exception des grands camps de réfugiés. Certains viennent de familles nanties… mais ne représentent pas la majorité.
Ce qui est sans doute le plus remarquable à leur sujet, c’est que beaucoup (à tout le moins ceux qui ont été arrêtés et interrogés) espéraient ou croyaient que le fait de commettre un attentat leur permettrait d’augmenter leur prestige au sein de la société palestinienne. Ils s’attendaient à devenir les héros de leur village ou de leur quartier.
L’intifada des « loups solitaires » a tout d’abord été expliquée par l’islamisme, en lien avec les incidents au mont du Temple. En septembre 2015, une vidéo du voyage d’Uri Ariel, ministre de l’Agriculture, avait fait le tour sur YouTube. Cet événement a été l’un des éléments déclencheurs majeurs sur les réseaux sociaux palestiniens. De plus en plus de terroristes sont alors passés à l’acte, principalement à Jérusalem, afin de « défendre Al-Aqsa ». Mais à peine quelques semaines après, le mont du Temple disparaissait des gros titres et Hébron prenait la tête du nombre croissant d’attaques, particulièrement d’attaques au couteau. [...]
Le zèle religieux n’est pas le facteur dominant ici. Alors, qu’est-ce qui les fait sortir pour commettre une attaque terroriste ? Peut-être leur situation économique incertaine, des motifs nationalistes ou le manque d’espoir, ainsi qu’une raison psychologique personnelle. Mais aussi étrange et peut-être légèrement insensé que cela puisse sembler, la raison principale est un désir de prestige social, un souhait d’être « cool ».
Bien trop de jeunes Palestiniens voulaient devenir des shahid, des martyrs, comme leurs amis partis avant eux. Ils ont vu une société entière glorifier le phénomène (principalement dans les premiers mois de l’intifada), les reportages élogieux sur les différentes chaînes de télévision, les affiches, les statuts accordés aux familles dont les fils ont été tués pendant des attaques terroristes ; ils voulaient aussi en faire partie. Les attaques étaient leur moyen de grimper depuis le bas de l’échelle sociale jusqu’au statut de héros.
Un chiffre qui peut expliquer une partie des motivations de ces jeunes gens est le déclin remarqué du nombre de jeunes Palestiniens de la région de Hébron qui se sont suicidés pour des raisons psychologiques au cours des six derniers mois. [...]
Il y a énormément d’incitations à la violence au sein des médias palestiniens, y compris de la part des médias appartenant à l’AP et sur les pages Facebook du Fatah. Mais, et il s’agit d’un gros « mais », cette incitation à la violence n’est pas la raison principale, ni même l’une des raisons principales, de ce qui se passe ici ces derniers mois.
Les jeunes Palestiniens sont épuisés de l’AP et ne regardent ni ne suivent ses médias ou ceux du Fatah. Il est vrai qu’Abbas n’a pas condamné les attaques terroristes, mais en réalité, peu de jeunes palestiniens s’intéressent ne serait-ce qu’un peu au fait qu’il les condamne ou pas. [...]
C’est le double jeu de l’AP et le dilemme d’Israël : l’AP est engagée d’une part à inciter à la violence, mais d’autre part à empêcher les attaques. Cela peut aussi être vu dans la politique ambigüe d’Abbas lui-même, qui dit à chaque coin de rue qu’il est opposé à la violence, mais refuse de condamner les attaques terroristes de l’intifada actuelle. Pourtant ces derniers mois, même lui a réalisé le danger qu’une détérioration sur le terrain apporterait, principalement quand le Hamas est celui qui tire parti de cela pour affaiblir l’AP. [...]
L’activité de relations publiques intenses de l’AP dans ces villages a empêché nombre de gens de mettre en place des attaques terroristes. Les incitations à la violence des médias du Fatah et de l’AP ont également diminué, bien qu’elles n’ont pas complètement cessé. [...]
Bien sûr, le déclin du nombre d’attaques n’est pas dû uniquement aux actions de l’AP. Le crédit doit aussi en être attribué au côté israélien. Le comportement extrêmement prudent de la part d’Israël en termes d’intrusion dans la vie ordinaire de la population palestinienne dans son ensemble a empêché une détérioration à large échelle et a évité au public palestinien de s’y joindre. [...]
En ce qui concerne les destructions de maison, il y a un accord entre les échelons politique et militaire pour penser qu’elles agissent au moins comme moyen de dissuasion partiel, mais il y a toujours un différend quand il s’agit de garder les corps des terroristes. [...]
Du côté palestinien, au moins, les gens partout, particulièrement les jeunes, expriment un soutien majeur à l’idée d’« un état pour deux peuples », même si cet état doit d’abord s’appeler Israël. De la façon dont ils le voient, dans quelques décennies, avec une majorité palestinienne robuste, le nom de l’Etat sera changé en Etat d’Israstine. Et viendra alors le jour où ce sera seulement celui de la Palestine."

***************************************************

"Processus de paix"

- PLO official calls on the world to treat "settlers" as terrorists, war criminals (Elder of Ziyon)
http://elderofziyon.blogspot.com/2016/04/plo-official-calls-on-world-to-treat.html
"At a speech in Bloemfontien, South Africa for "Israel Apartheid Week" in March, PLO ambassador Hashem Dajani outlined a number of initiatives to pressure Israel diplomatically.
These initiatives were, for the most part, things we have heard from the PLO for years - recognize them as a state, pressure Israel to stop any building for Jews in "east" Jerusalem, Judea and Samaria, unconditional release of all Palestinian terrorists from prison, end the "illegal blockade" on Gaza, and to stop Jews from visiting the Temple Mount ("violations against holy places.")
But it looks like Dajani floated a new idea as well, which is almost certainly part of a strategy by the PLO.
Reading from a prepared text, Dajani demanded, "Terrorist settlers must be considered as war criminals, and should be prevented from entering all countries of the world." He then added, "I think that, at a minimum, friendly countries who support Palestinian rights of self-determination or who recognize the state of Palestine...can help us with this issue. Just put more pressure on the Israeli government not to allow these criminals to enter their states, just because they are criminals."
There is no basis in international law to consider Jews who move to Judea and Samaria to be committing a crime. The usual basis given to describe the settlements as illegal comes from a purposeful misreading of the Geneva Conventions, but even that cannot be interpreted as saying that the "settlers" themselves are doing anything illegal.
Expect to see this idea floated in other forums. The PLO knows that no Western government at this time wants to appear to be "pro-settlement" and therefore they are unlikely to push back against a call for illegal discrimination against Israeli Jews (and only Jews!) based on where they choose to live.
The entire speech can be seen here. It was not reported anywhere as far as I can tell."

- Palestinian writer: "We have thousands of Anne Frank houses" (Elder of Ziyon) - "This sensitive student at the University of Jordan has more in common with the Nazis than she realizes. To write an essay that claims that there are thousands of Palestinians who are in more dire circumstances than Anne Frank is to be an antisemite. And calling Zionist Jews inhuman is a nice touch. Maybe she should have called them Untermenschen".
http://elderofziyon.blogspot.com/2016/04/palestinian-writer-we-have-thousands-of.html

***************************************************

AP

- Panama Papers : l'Autorité palestinienne dans la tourmente, Baudouin Eschapasse (Le Point) - "L'information a semé le trouble dans l'entourage du président de l'Autorité palestinienne, âgé de 81 ans. D'autant que ce n'est pas la première fois que les affaires de son fils défrayent la chronique".
http://www.lepoint.fr/monde/panama-papers-l-autorite-palestinienne-dans-la-tourmente-11-04-2016-2031399_24.php
"[...] Du côté palestinien, les révélations embarrassent l'entourage du président de l'Autorité palestinienne. Le fils de Mahmoud Abbas apparaît, en effet, comme lié à une société ayant ouvert un compte aux îles Vierges britanniques. Enregistrée, en septembre 1994, la Compagnie d'investissement arabo-palestinienne (Arab Palestinian Investment Company ou APIC), administrée depuis Dubaï par un gérant saoudien, le cheikh Omar Aggad, intervient dans de nombreux pans de l'économie en Cisjordanie. Le Fonds d'investissement palestinien, créé en 2003 et qui dépend directement de l'Autorité palestinienne, détient 18 % du capital de cette société.
Tareq Abbas a intégré le conseil d'administration de l'APIC en 2011. Si cette nomination est connue et a été largement médiatisée, des documents de Mossack Fonseca, datés de juin 2013, attestent une prise de participation du fils de Mahmoud Abbas dans cette société. Le montant total des actions qu'il détient s'élève à 982 000 dollars. L'information, révélée par Uri Blau et Daniel Dolev, deux journalistes du quotidien israélien de centre gauche Haaretz, a semé le trouble dans l'entourage du président de l'Autorité palestinienne, âgé de 81 ans. D'autant que ce n'est pas la première fois que les affaires de son fils défrayent la chronique.
En 2009, l'agence Reuters s'était déjà penchée sur l'état de fortune des deux fils de Mahmoud Abbas. Cette enquête journalistique avait établi que plusieurs de leurs entreprises, à commencer par le cabinet de relations publiques Sky, avaient signé de substantiels contrats avec l'organisme américain USA Agency for International Development (USAID). Ces contrats s'établissaient à près de deux millions de dollars et visaient notamment à « améliorer l'image des États-Unis dans les territoires ».
La présence du nom de Tareq Abbas dans les Panama Papers n'arrange pas les affaires de son père, dont la cote de popularité n'a jamais été aussi basse auprès de la population palestinienne. L'agence Associated Press indiquait ainsi, le 21 mars dernier, que les sondages récents étaient désastreux pour le président de l'Autorité palestinienne. Sur 1 270 personnes, interrogées en Cisjordanie comme à Gaza, deux tiers réclament sa démission, selon l'agence américaine. [...]"

***************************************************

Syrie

- Islamic State declares control of Yarmouk camp, "pro-Palestinians" silent (Elder of Ziyon) - "While you will sometimes see the "pro-Palestinian" crowd say how terrible things are in Yarmouk, the amount of attention given to it by them - and as a result, by the media - is tiny compared to how they report anything Israel does. The Action Group for Palestinians in Syria reports that five people of Palestinian origin have been killed in Yarmouk this month, and 1,247 have been killed in the camp alone so far during Syria's civil war".
http://elderofziyon.blogspot.com/2016/04/islamic-state-declares-control-of.html

***************************************************

Yémen

- Le grand bond en arrière du Yémen, Louis Imbert (Le Monde) - "Depuis le début de l’intervention de la coalition saoudienne, le conflit au Yémen a fait plus de 6 300 morts, dont une moitié de civils, selon les Nations unies. Dans les zones de combat, les armes explosives (roquettes, bombes, mortiers) ont fait 36 000 blessés depuis un an, d’après Handicap international" ; "En janvier, l’armée saoudienne, qui a multiplié les erreurs de tir au fil du conflit, a reconnu sa responsabilité dans le bombardement d’une structure de Médecins sans frontières (MSF) à Haydan, mené le 26 octobre. Elle a annoncé la création d’une commission d’enquête indépendante sur des incidents similaires. MSF a subi deux autres bombardements dans les trois mois suivants, dans les villes de Taëz et de Razeh" ; "La guerre a fait en un an près de 2,5 millions de déplacés à l’intérieur du Yémen. Elle a poussé 173 000 personnes à l’exil". Où sont les manifestations parisiennes contre les "massacres de civils" et les "bombardements d'hôpitaux" par l'Arabie saoudite, soutenue par les Occidentaux ?
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2016/04/09/le-yemen-un-pays-en-miettes_4899069_3218.html

***************************************************

Iran

- La Russie a commencé à livrer à l'Iran ses missiles S-300 (Reuters) - "La Russie a livré à l'Iran la première partie de son système de missiles antiaériens S-300" ; "Les S-300, déployés pour la première fois en pleine guerre froide en 1979, sont considérés comme l'un des systèmes de défense antiaérienne les plus performants au monde, capables de frapper simultanément plusieurs avions ou missiles balistiques à une distance de 300 km. Israël a toujours manifesté son inquiétude à l'idée de voir l'Iran, son ennemi juré, se doter d'un tel système".
https://fr.news.yahoo.com/la-russie-commencé-à-livrer-à-liran-ses-084940389--sector.html
- L’Iran précise : nous devons encore recevoir le système S-300 (Times of Israel) - "L’Iran a rapidement retiré son affirmation de lundi disant que le système de missiles S-300 était arrivé dans le pays, déclarant à la place qu’un accord sur la livraison avait été atteint" ; "L’agence de presse iranienne Tasnim, qui avait dévoilé l’information, a également retiré son article initial et son tweet sur la livraison du S-300. A la place, Tasnim a cité un officiel russe qui a anticipé que la livraison d’une batterie anti-aérienne aurait lieu plus tard en 2016".
http://fr.timesofisrael.com/la-russie-livre-son-systeme-de-missiles-s-300-a-liran/


***************************************************

USA

- Sanders again inflates Gaza civilian death toll, though he’s getting closer (Times of Israel) - "Democratic candidate, who on Monday suggested Israel killed over 10,000 innocents, then accepted he was wrong, now claims UN says ‘over 2,000 civilians’ killed; UN figure is actually 1,423; Israel says true number is lower".
http://www.timesofisrael.com/sanders-again-inflates-gaza-civilian-death-toll-though-hes-getting-closer/
- How Did Bernie Get His Gaza Numbers So Wrong? (Israellycool) - "it was so easy for Sanders to believe Israel had killed so many innocent civilians because of the incessant and obsessive anti-Israel coverage of the media".
http://www.israellycool.com/2016/04/08/how-did-bernie-get-his-gaza-numbers-so-wrong/
"[...] how could the Jewish Senator from Vermont actually think Israel killed 10,000 innocent civilians? Sure he may have thought he heard that number, but why didn’t he question it? Even when the interviewer told him he thought it was too high, Sanders doubled down saying he thought the number actually exceeded 10,000 (though after the numbers were actually looked up, Sanders did not contest them further).
There are two reasons for this and they are interconnected.
The first is found in Sanders’s own words where he asserts that “the attacks against Gaza were indiscriminate and that a lot of innocent people were killed who should not have been killed” and that “a whole lot of apartment houses were leveled. Hospitals, I think, were bombed. So yeah, I do believe and I don’t think I’m alone in believing that Israel’s force was more indiscriminate than it should have been.” If the Senator’s beliefs matched reality, it would certainly make sense to assume Israel killed over 10,000 innocent civilians. If Israel attacked Gaza indiscriminately, hitting houses and hospitals left and right, it would be actually be remarkable if the number of dead was as low as 10,000. One would think that when confronted with the fact that his numbers were eight times higher than the actual numbers, he would ask himself “how is that possible? How could so few civilians have been killed if Israel was attacking indiscriminately and hitting apartments and hospitals? That would be impossible. It must not be true after all.” But of course facts have no place in the anti-Israel mindset, so instead of apologizing for slandering Israel and falsely accusing it of war crimes and genocide, his campaign just says he mixed up some numbers.
The second reason it was so easy for Sanders to believe Israel had killed so many innocent civilians is because of the incessant and obsessive anti-Israel coverage of the media. Every movement the IDF made and every sortie conducted by the IAF was endlessly covered and condemned. Massive protests swept through major cities around the world with an anger that could only be justified if Israel were in fact slaughtering thousands of civilians. The only way any of this could be partially forgiven would be if the media covered similar conflicts the same way or if the same angry protestors took to the streets to protest other wars. But of course this does not happen. The savagery of the Islamic State doesn’t get people to take to the streets no matter how many people they butcher in Syria, Iraq, Libya and Nigeria. When was the last time you saw a protest about the Saudi occupation of Yemen? Even Russian tanks pouring over the Ukrainian border and into Europe itself don’t get the coverage, let alone the anger, that Israeli defensive actions against a genocidal terrorist group does. The Senator no doubt got his understanding of Operation Protective Edge from the media, which blasted Israel 24/7 for “indiscriminate” and “disproportionate” attacks on Gaza. If he wasn’t a Senator running for the most powerful office in the world, one could almost excuse him for assuming the obsessive coverage and anger correlated to reality.
The level of media coverage and our own personal feelings should not trump facts. But when it comes to Israel, even presidential candidates fall victim to this all to familiar problem and once again Israel’s reputation is sullied for no reason at all."
- Clinton prend Sanders a partie après ses déclarations sur Gaza (Times of Israel) - "« Le Hamas provoque Israël. Ils ont souvent des membres en civil agissant comme s’ils étaient des civils, mais qui sont en fait des combattants du Hamas », a-t-elle dit à CNN".
http://fr.timesofisrael.com/clinton-prend-sanders-a-partie-apres-ses-declarations-sur-gaza/

***************************************************

Europe

- Une élue du Labour suspendue après des propos antisémites (Le Figaro.fr) - "Dans un tweet, elle faisait part de son espoir de voir l’Iran utiliser l’arme nucléaire pour « rayer Israël de la carte ». Dans un autre, elle exprimait son « dégôut » pour les « Juifs si puissants »". Il s'agit de "Aysegul Gurbuz, la plus jeune conseillère municipale de l’histoire de Luton", dont on peut voir la photo ici.
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/04/10/97001-20160410FILWWW00166-une-elue-du-labour-suspendue-apres-des-propos-antisemites.php
"[...] Dans des messages sur son compte Twitter, effacés depuis, Aysegul Gurbuz, 20 ans laissait transparaitre sa passion pour Adolphe Hitler qualifié de « mon homme Hitler » ou du « plus grand homme de l’Histoire ». Dans un autre tweet, elle faisait part de son espoir de voir l’Iran utiliser l’arme nucléaire pour « rayer Israël de la carte ». Dans un autre, elle exprimait son « dégôut » pour les « Juifs si puissants ». La jeune femme avait été élue en mai 2015 conseillère municipale à Luton et était également candidate pour le syndicat étudiant pour les minorités de Warwick.
Plusieurs membres du Labour ont été suspendus pour antisémitisme ces dernières semaines, comme Vicky Byrne, un député qui avait fait lui aussi des déclarations antisémites. Une enquête publique avait également révélé que certains étudiants Juifs d’Oxford étaient harcelés par les syndicats étudiants. Sur la BBC, l’actuel leader du parti Jeremy Corbyn s’est défendu, arguant que ces cas représentaient « une infime minorité du Labour ». « L’antisémitisme est absolument odieux et mauvais. Nous avons renvoyé et nous renverrons n’importe quel membre qui agira de cette façon », a-t-il assuré."

Partager cet article

Repost 0
Published by Occam
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Boucle d'Occam
  • La Boucle d'Occam
  • : Chaque jour, une Boucle reprend l'actualité de France et du Moyen-Orient autour des thèmes d'Israël et de l'antisémitisme.
  • Contact

Recherche

Pages