Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 novembre 2016 7 13 /11 /novembre /2016 09:56
Trump
 
- Le monde arabe étonnamment satisfait de la victoire de Trump, Avi Issacharoff (Times of Israel) - "Beaucoup d’états arabes en veulent à Clinton pour son soutien au Printemps arabe et aux Frères musulmans en Egypte".
http://fr.timesofisrael.com/le-monde-arabe-etonnamment-satisfait-de-la-victoire-de-trump/
   "Les réactions mercredi dans certaines parties du Moyen Orient à la victoire surprise de Donald Trump étaient peut-être aussi inattendues que sa victoire elle-même.
    En Egypte, les dirigeants, dont le président Abdel-Fattah el-Sissi, avaient du mal à cacher leur satisfaction devant la défaite d’Hillary Clinton. Selon les médias égyptiens, Sissi a été le premier dirigeant étranger à appeler Trump pour le féliciter. Il a souhaité bonne chance à Trump et a exprimé son espoir que son mandat entraîne un épanouissement des relations américano-égyptiennes.
    Ce que Sissi n’a pas exprimé ouvertement, mais qui a été dit pour lui par l’un de ses proches au Parlement égyptien, Mustafa Bakri, était que la victoire de Trump était perçue comme « un coup porté aux Frères musulmans. »
    Cette satisfaction se retrouve dans d’autres pays arabes, dont ceux du Golfe, et même en Arabie saoudite, qui n’ont pas oublié ou pardonné à Clinton et au président américain Barack Obama leur soutien au Printemps arabe. Les dirigeants arabes n’ont jamais pu comprendre la position adoptée par Clinton, qui était alors secrétaire d’Etat, et a soutenu l’élection démocratique des Frères musulmans au Caire en 2012.
    Les médias égyptiens publiaient mercredi des citations flatteuses de Trump sur Sissi, et décrivaient le « choc » dans les pays rivaux comme le Qatar, qui soutient les Frères musulmans. L’un des articles décrivait en détail la donation d’un million de dollars du Qatar à la Fondation Clinton. Le journal qatari Al Arab, au contraire, décrivait la victoire de Trump comme un « séisme politique sans précédent ».
    Dans les pays dit pro-Frères musulmans du Qatar et de la Turquie, la réaction a en effet été discrète, les deux pays adoptant une attitude attentiste sur la future politique de Trump au Moyen Orient. L’Iran, pour sa part, ne paniquait certainement pas. Le général de brigade Hossein Salami, vice-commandant des Gardes de la révolution iraniens, a déclaré que l’élection de Trump ne signifiait pas nécessairement que les politiques de Washington envers l’Iran changeraient, même sur l’accord nucléaire que Trump a tant critiqué.
    Les Palestiniens étaient cependant visiblement déçus. L’Autorité palestinienne à Ramallah aurait préféré voir Clinton gagner et pousser Israël à la reprise des négociations de paix là où elles s’étaient arrêtées. Et pourtant, leur déception d’Obama a également eu un effet. Pendant huit ans, ils ont attendu un réel développement sous sa direction, et cela n’est jamais arrivé. A présent, les Palestiniens pensent qu’il y a une possibilité qu’Obama initie une action politique spectaculaire, ou appuie leur cause devant le Conseil de sécurité des Nations unies pendant les deux derniers mois de son mandat.
    Cependant, certains politiques palestiniens gardent espoir qu’un président républicain puisse les surprendre. Ils remarquent, en privé, que certains présidents républicains, comme George W. Bush, avaient adopté une position dure envers Israël et les implantations. Et ils affirment que Trump ne tiendra jamais sa promesse de campagne de déplacer l’ambassade américaine en Israël de Tel Aviv à Jérusalem."

*******************************************
"Processus de paix"

- PA TV: Israel murdered Arafat, now targeting Abbas - "the plot is renewed" (PMW)
http://www.palwatch.org/main.aspx?fi=157&doc_id=19074
   "Today, November 11, is the anniversary of former Palestinian Authority Chairman Yasser Arafat's death and on this occasion the PA traditionally repeats its libel that Israel murdered Arafat with poison. This year is no exception. In a new video, which PA TV has been broadcasting several times daily the last few days, Israel "and its allies" are accused of committing "the murder with poison". In addition, PA TV suggests that Israel is plotting to murder PA Chairman Abbas as well, stating that "the plot is renewed" [...]"

- Once again, Abbas brags about how he hasn't made a single concession to Israel for peace (Elder of Ziyon) - "Abbas is bragging once again that no concessions have been made by the PLO since before Oslo, let alone during his entire term as Arafat's successor. None. During that time period, Israel has has allowed terrorist leaders to move into the territories, it has given up land, it has accepted a two state solution. And the Palestinians have done literally nothing for peace since 1988 - according to their own leader".
http://elderofziyon.blogspot.com/2016/11/once-again-abbas-brags-about-how-he.html

- Wikileaks: Clinton advisor - Netanyahu never abandoned two-state outcome (AIJAC) - "Yesterday, Wikileaks' published an email discussion  between Hillary Clinton's top advisors that occurred the day after Netanyahu's re-election which confirmed that Netanyahu had spent "dozens of hours of convos" with Clinton "where he not only support[ed] a two-state solution but actively negotiated to bring it about"."
http://aijac.org.au/news/article/wikileaks-clinton-advisor-netanyahu-never-abando

*******************************************
Judée-Samarie

- Palestinian leadership tensions flare amid Arafat death anniversary (Reuters) - "Speaking at a memorial commemorating the 12th anniversary of the death of Palestinian leader Yasser Arafat, Abbas implies that one of his political opponents in Fatah are responsible for the former leader's death"; "Although he stopped short of naming suspects, Abbas's comments were widely seen as referring to his main political rival—Mohammad Dahlan, a former Fatah security chief".
http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4877926,00.html

- Nearly 1/4 of all West Bank Arab worker income is from Israel (Elder of Ziyon) - "While joblessness increased across the board, there are still nearly 112,000 Arabs working in Israel or Israeli settlements, about 13% of the workforce. But Arab workers in Israel get more than double the income of those in the West Bank, 222 shekels a day compared to 97. They also work fewer hours every week. This means that nearly a quarter of the total income of West Bank Arabs comes from Israelis".
http://elderofziyon.blogspot.com/2016/11/nearly-14-of-all-west-bank-arab-worker.html

*******************************************
Egypte

- Un général égyptien tué dans le nord du Sinaï (Reuters) - "Un général de l'armée égyptienne a été tué par balles vendredi à El Arish, dans le nord du Sinaï où les djihadistes de l'Etat islamique multiplient les actes de guérilla".
https://fr.news.yahoo.com/un-g%C3%A9n%C3%A9ral-%C3%A9gyptien-tu%C3%A9-dans-le-nord-du-171151814.html

*******************************************
Syrie

- Syrie : des civils tués par une frappe de la coalition (AFP) - "Vingt civils ont été tués par des frappes de la coalition internationale dirigée par Washington près de Raqqa" ; "Selon l'OSDH, "20 civils dont neuf femmes et deux enfants ont été tués" dans des frappes de la coalition".
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/11/09/97001-20161109FILWWW00261-syrie-des-civils-tues-par-une-frappe-de-la-coalition.php

*******************************************
Monde arabe

- « Mort à l’Amérique, mort à Israël ! » à la COP22 au Maroc où un drapeau israélien a été brûlé (AFP)
http://fr.timesofisrael.com/mort-a-lamerique-mort-a-israel-a-la-cop22-au-maroc-ou-un-drapeau-israelien-a-ete-brule/
   "La présence du drapeau israélien sur le site de la conférence internationale sur le climat à Marrakech a suscité des critiques au Maroc, rejetées par les organisateurs marocains de la COP22 comme de « l’exploitation politicienne ».
    Mercredi, entre 200 et 300 personnes ont manifesté devant le Parlement à Rabat pour dénoncer la présence du drapeau israélien aux côtés des 196 autres États membres de la Convention sur le climat, sur le site de la COP22 qui s’est ouverte lundi à Marrakech. « Mort à l’Amérique, mort à Israël ! », ont scandé les manifestants, qui ont brûlé un drapeau israélien. « Le drapeau israélien à la COP22, c’est une reconnaissance symbolique par le Maroc de l’Etat d’Israël, c’est inacceptable », a dénoncé un manifestant, interrogé par l’AFP. [...]"
 

*******************************************

UNESCO

- Quand l'Unesco s'autodétruit, Roger-Pol Droit (Les Echos) - "Quand ceux-là mêmes qui ont pour mission de défendre éducation et culture se mettent à travestir les faits, déforment les noms, biaisent les discours, ils se renient - car ils détruisent ainsi ce qu'ils sont chargés de défendre et de promouvoir. C'est une situation de honte, telle qu'il n'est pas possible de se taire. Que la France ait pu voter le premier de ces textes, et se soit abstenue - seulement abstenue ! - à la ratification du second est également une honte".
http://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/0211456495921-quand-lunesco-sautodetruit-2040297.php?BE3GZBjh8RVgTVza.01
   "Ce n'est pas un incident. Ce serait même une grave erreur de banaliser cette histoire. Les résolutions que l'Unesco vient d'adopter à propos de Jérusalem suscitent à juste titre un scandale international, et le Premier ministre italien, Matteo Renzi, comme beaucoup d'autres, s'honore de les juger inacceptables. En effet, dans ces textes, le lieu historique du Temple de Jérusalem est dorénavant désigné par son seul nom arabe (Al Buraq), comme si le judaïsme et son histoire n'avaient jamais existé. Ces résolutions défendent exclusivement le point de vue musulman et palestinien sur l'esplanade des Mosquées et sur cette partie de la Ville sainte, sans souci ni des juifs ni des chrétiens. Leur adoption est donc choquante, aussi bien d'un point de vue religieux et culturel qu'historique.
    Elle se révèle de surcroît monstrueuse d'un point de vue philosophique. Il faut expliquer pourquoi. En rappelant d'abord que l'Unesco fut une institution particulièrement philosophique, dans ses principes et ses textes fondateurs. Elle fut créée à partir d'une idée précise de la raison et du savoir : la compréhension mutuelle garantit la paix, les guerres proviennent du mépris et de l'ignorance réciproques. Son Acte constitutif, adopté à Londres le 16 novembre 1945, stipule que « les guerres prenant naissance dans l'esprit des hommes, c'est dans l'esprit des hommes que doivent être élevées les défenses de la paix ». Le texte - inspiré par l'Américain Archibald MacLeish (1892-1982), bibliothécaire, poète, prix Pulitzer - constitue, de fait, une des déclarations capitales du XXe siècle. Au coeur des ténèbres, il a marqué la résurgence d'une philosophie des Lumières. Surtout, il a promu cette idée régulatrice : les forces de l'esprit - sciences, éducation, culture - se doivent d'être des remparts contre la barbarie. C'est pourquoi il fut un temps, je m'en souviens, où je m'honorais d'avoir, au sein même de l'Unesco, publié de nombreux textes sur l'histoire de cette institution et sa portée.
    Elle se révèle de surcroît monstrueuse d'un point de vue philosophique. Il faut expliquer pourquoi. En rappelant d'abord que l'Unesco fut une institution particulièrement philosophique, dans ses principes et ses textes fondateurs. Elle fut créée à partir d'une idée précise de la raison et du savoir : la compréhension mutuelle garantit la paix, les guerres proviennent du mépris et de l'ignorance réciproques. Son Acte constitutif, adopté à Londres le 16 novembre 1945, stipule que « les guerres prenant naissance dans l'esprit des hommes, c'est dans l'esprit des hommes que doivent être élevées les défenses de la paix ». Le texte - inspiré par l'Américain Archibald MacLeish (1892-1982), bibliothécaire, poète, prix Pulitzer - constitue, de fait, une des déclarations capitales du XXe siècle. Au coeur des ténèbres, il a marqué la résurgence d'une philosophie des Lumières. Surtout, il a promu cette idée régulatrice : les forces de l'esprit - sciences, éducation, culture - se doivent d'être des remparts contre la barbarie. C'est pourquoi il fut un temps, je m'en souviens, où je m'honorais d'avoir, au sein même de l'Unesco, publié de nombreux textes sur l'histoire de cette institution et sa portée.
    La même volonté anime les récentes résolutions concernant Jérusalem. Pourtant, elles atteignent quelque chose de neuf dans le registre de l'absurde et de l'insupportable. Parce qu'elles franchissent le cap de la réécriture subreptice de l'histoire, de la falsification des noms, de l'effacement de la mémoire. S'agissant de documents internationaux officiels, c'est inacceptable. S'agissant de résolutions de l'Unesco, cela devient proprement monstrueux - et la directrice générale, Irina Bokova, a tenté d'exprimer quelques réticences. Car les sciences, l'éducation, la culture - tout simplement la pensée - exigent comme conditions premières l'exactitude des termes et le respect des faits, autrement dit la vérité. Vouloir combattre la politique israélienne est une chose, faire comme si le mur occidental et le mont du Temple n'étaient pas juifs est d'une tout autre nature.
    Il ne s'agit donc ni d'une simple faute ni d'un incident de parcours. Quand ceux-là mêmes qui ont pour mission de défendre éducation et culture se mettent à travestir les faits, déforment les noms, biaisent les discours, ils se renient - car ils détruisent ainsi ce qu'ils sont chargés de défendre et de promouvoir. C'est une situation de honte, telle qu'il n'est pas possible de se taire. Que la France ait pu voter le premier de ces textes, et se soit abstenue - seulement abstenue ! - à la ratification du second est également une honte. Dans les deux cas, envers l'Unesco comme envers la France, il s'agit d'une forme particulière de honte - face aux principes trahis, à la langue trafiquée, à la vérité flouée. Une honte philosophique, en fait."

Partager cet article

Repost 0
Published by Occam
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Boucle d'Occam
  • La Boucle d'Occam
  • : Chaque jour, une Boucle reprend l'actualité de France et du Moyen-Orient autour des thèmes d'Israël et de l'antisémitisme.
  • Contact

Recherche

Pages