Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 novembre 2016 7 20 /11 /novembre /2016 13:16
France
 
- Conflit israélo-palestinien : Le CSA recadre France Inter, Gilles-William Goldnadel (Avocat, essayiste) - "Pour autant qu’ils souhaitent vraiment améliorer la rigueur de l’information sur le service public audiovisuel, Radio France et le CSA ont du pain noir sur la planche. C’est fatigant de faire le travail pour eux et de passer pour des grincheux".
http://www.causeur.fr/conflit-israelo-palestinien-le-csa-recadre-france-inter-41184.html
   "J’ai toujours développé l’idée que dans le cadre du conflit israélo-palestinien, la désinformation la plus sinueuse et insidieuse portait davantage sur ce qui n’était pas dit que sur ce qui l’était. Que le mensonge par omission était le plus dangereux. Que le manque d’esprit critique à l’égard des outrances de la partie palestinienne n’avait d’égal  que la focalisation abrasive et corrosive sur les fautes israéliennes. Que, quel que soit le regard que l’on porte sur les implantations juives et controversées dans les territoires, l’irrédentisme et la violence mortifère palestinienne les avaient précédées et n’avaient pas cessé.
    C’est un concentré de tout cela qui explique la dernière désinformation commise par la radio active de service public, qu’Avocats Sans Frontières et France-Israël ont dénoncée et que le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) vient de confirmer.
    Rappel du contexte : Fin juin 2016 une petite Israélienne habitant avec ses parents dans une implantation, est poignardée à mort dans son lit par un terroriste. Le 2 juillet à 13h, le correspondant de France Inter en Israël dit l’émotion que l’assassinat suscite dans le pays. Pour faire bonne mesure, il indique dans un reportage que le Quartette du Proche-Orient vient de condamner Israël « pour sa politique de colonisation ».
    Un auditeur, fut-il peu prévenu contre Israël, est en conséquence invité à en tirer la conclusion réflexe que c’est sans doute triste qu’une enfant juive ait été assassinée de cette atroce manière, mais que la responsabilité politique de ce geste irresponsable est à porter à l’unique débit du gouvernement de l’État juif.
    Il se trouve que, pour une fois, les diplomates du Quartette avaient tenu à être moins unilatéraux dans leur jugement, et qu’ils avaient symétriquement condamné les Palestiniens pour leur encouragement à la violence. La chose était tellement insolite que de nombreux journaux l’avaient souligné sans forcément s’en réjouir avec enthousiasme.
    Le CSA, dans sa décision signifiée le 2 novembre, a donc considéré que la radio avait « manqué de rigueur dans la présentation et le traitement de l’information ». Il en a donc sermonné les responsables de cette station souvent si sermonneuse. Il est à noter que la haute autorité a considéré que le journaliste oublieux et inéquitable n’avait pas été expressément « malhonnête ».
    Personnellement, je partage cet avis. C’est à la fois moins grave et pire. Étienne Monin, puisqu’il s’agit de lui, ne manifeste pas d’hostilité agressive à l’égard de la partie israélienne, ce n’est pas un militant encarté. Et, pour l’avoir connu quand il était chargé de la rubrique judiciaire, je le crois assez honnête homme. Il a, simplement, et comme beaucoup d’autres avant lui, baigné dans ce « palestinisme » islamo-gauchisant qui règne médiatiquement depuis quatre décennies. Indulgence aveugle extrême d’un côté, esprit critique acéré et vétilleux de l’autre. Depuis : le réflexe avant la réflexion.
    Je n’en dirais pas autant du correspondant de RFI, Nicolas Ropert, dans la même région. Un exemple risible et emblématique: un militant islamiste poste sur Twitter la photo de l’auteur en train de dîner en compagnie du Premier ministre israélien. Doux gazouillis de l’internaute pas franchement philosémite : « aux côtés du plus grand boucher d’Israhell ! ». Gentil cœur approbatif du journaliste de service public tenu théoriquement à la neutralité et la modération. On comprend un peu mieux ensuite l’étrange teneur de ses billets…
    Pour autant qu’ils souhaitent vraiment améliorer la rigueur de l’information sur le service public audiovisuel, Radio France et le CSA ont du pain noir sur la planche. C’est fatigant de faire le travail pour eux et de passer pour des grincheux."

- The Secret War of Agence France Presse against Israel, Yves Mamou (Gatestone Institute) - "It is so thoroughly a "pro-Palestinian news agency" that this French institution does not see anything unethical about hiring Palestinian activists as reporters: Nasser Abu Baker, the chairman of the Palestinian Journalists' Syndicate, the leading force for the boycott of Israeli journalists and media, also writes for the influential French news agency."
https://www.gatestoneinstitute.org/8742/agence-france-presse-israel

**************************************************
Israël

- Femmes israéliennes à l'épreuve du feu (AFP) - "Depuis des décennies, avant même la création de l'Etat d'Israël, les femmes occupent une place importante dans les forces armées, y compris dans les organisations historiques du Palmach et de la Haganah qui livrèrent la guerre d'Indépendance de 1948 et donnèrent naissance à Tsahal, aujourd'hui la plus puissante armée de la région. Israël est l'un des rares pays au monde où hommes et femmes, sauf exception, sont soumis à la conscription" ; "Les Israéliens de 18 ans sont appelés sous les drapeaux pour deux ans et huit mois, les Israéliennes pour deux ans. Celles qui veulent porter l'uniforme combattant doivent s'engager à huit mois supplémentaires. Cela ne dissuade pas les volontaires. Garçons et filles dorment sous les mêmes tentes et accomplissent les mêmes missions, explique Smadar, la recrue du bataillon Bardelass. "Ce qu'un homme peut faire, une femme peut le faire aussi"."
https://fr.news.yahoo.com/femmes-isra%C3%A9liennes-%C3%A0-l%C3%A9preuve-feu-105321486.html

- Israel’s Population Bomb is Disappearing, Elliott Abrams (Senior Fellow for Middle Eastern Studies)
http://blogs.cfr.org/abrams/2016/11/16/israels-population-bomb-is-disappearing/
   "Everyone knows that because Arab population growth rates in Israel and the West Bank far exceed Jewish ones, the percentage of the population that is not Jewish will rise steadily.  The only problem with that statement is that it is not true.
    As The Times of Israel has just reported, "The fertility rates of Jewish and Arab women were identical for the first time in Israeli history in 2015, according to figures released by the Israel Central Bureau of Statistics on Tuesday….Jewish and Arab women had given birth to an average of 3.13 children as of last year…."
    The explanation is a sharp drop in Arab Israeli birth rates while Jewish birth rates have been rising: “In 2000, the fertility among the country’s Arab population stood at 4.3 children per woman, while the fertility rate of Jewish women was 2.6. Since then the gap has narrowed as the Arab rate dropped off and the Jewish fertility rates steadily increased.”
    This high fertility rate is not simply an artifact of Israel’s growing ultra-Orthodox or Haredi population; the non-Haredi fertility rate is 2.6.  (This is, by the way, a far higher fertility rate than that of American Jews, which is 1.9; the replacement rate is 2.3.) The overall Israeli Jewish fertility rate of 3.13 also suggests that the population balance between Israel and the West Bank will not change: “Palestinian fertility on the West Bank has already fallen to the Israeli fertility rate of three children per woman, if we believe the Palestine Ministry of Health numbers rather than the highly suspect Central Bureau of Statistics data. In 1963, Israeli Arab women had eight or nine children; today they have three, about the same as Israeli Jews.”
    What are the political implications? Whatever they are, the debate must begin with facts rather than assumptions–including facts about population growth."

**************************************************
"Processus de paix"

- Where’s the Coverage? Incitement in Palestinian Textbooks (CAMERA) - "Last week David Bedein of the Israel Resource News Agency discussed the results of a review of 240 Palestinian children’s textbooks used in 400 UNRWA schools, including in the West Bank and east Jerusalem, as well as in Gaza. According to the Jerusalem Post, he found that the books “prepar[e] … children for war.” The Post reported that Bedein found, for example, “a math word problem asking students to use variables, including the number of Jews killed during the first and second intifadas,” as well as this poem [à lire sur le site]".
http://blog.camera.org/archives/2016/11/wheres_the_coverage_incitement_1.html

**************************************************
Autorité palestinienne

- Abbas ne paie plus les salaires des partisans de son rival Dahlane, Avi Issacharoff (Times of Israel) - "L’ennemi politique du président de l’AP menace de manifestations contre la Conférence générale du Fatah, organisée à la fin du mois".
http://fr.timesofisrael.com/abbas-ne-paie-plus-les-salaires-des-partisans-de-son-rival-dahlane/
   "Dans une mesure sans précédent, le président de l’Autorité palestinienne (AP) Mahmoud Abbas a cessé de payer les salaires de 57 fonctionnaires de l’AP dans la bande de Gaza en raison de leur soutien présumé à son rival, l’ancien haut responsable du Fatah Mohamed Dahlane. Dahlane est considéré comme le plus grand opposant d’Abbas au sein du Fatah depuis qu’il a été expulsé de Ramallah en janvier 2011. Récemment, Dahlane a repris ses activités politiques, particulièrement dans la bande de Gaza, mais aussi en Cisjordanie, avec un fort soutien égyptien.
    Abbas a décidé en novembre, apparemment en réaction aux activités de Dahlane, de cesser de payer les salaires des partisans de ce dernier, a appris le Times of Israël. Selon des proches du président de l’Autorité palestinienne, il compte poursuivre ses efforts contre son rival et va au final bloquer les salaires de presque 500 alliés de Dahlane. Suite à cette mesure, Dahlane et ses partisans menacent d’organiser des manifestations dans la bande de Gaza et ailleurs pour protester contre la septième Conférence générale du Fatah, prévue le 29 novembre en Cisjordanie, et de s’opposer à sa légitimité.
    Dahlane a également contacté les dirigeants du groupe terroriste du Hamas dans la bande de Gaza pour demander la permission d’entrer dans l’enclave palestinienne pour rejoindre la manifestation et pour assurer des garanties de sécurité pour les manifestants. Cependant, beaucoup dans la bande de Gaza pensent que Dahlane ne compte pas participer lui-même à ces manifestations. Abbas travaille pour sa part avec les dirigeants du Hamas à l’étranger pour assurer la sécurité de ses propres partisans dans la bande de Gaza, qui comptent assister à la Conférence générale à Ramallah. [...]"

- Infighting clouds upcoming Palestinian leadership gathering (AP) - "Balata refugee camp mired in recent months with fierce shootouts between Palestinian security forces and Fatah-aligned gunmen, with the Palestinian leadership seen as corrupt and out of touch; 'I no longer want to fight Israel. I'm not willing to die for these officials who are only taking care of their families and letting us suffer'."
http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4881602,00.html

**************************************************
USA

- Trump’s win puts a smile on al-Sisi and Assad’s faces, Smadar Perry (Ynet) - "The Egyptian leader expects Washington to stop nagging Cairo on human rights issues, and the Syrian president believes his problem will be solved once the new American president teams up with Russia’s Putin".
http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4878817,00.html

- Jews get attacked 2.5X more than Muslims in America. Muslims get 25X more headlines (Elder of Ziyon)
http://elderofziyon.blogspot.com/2016/11/jews-get-attacked-25x-more-than-muslims.html
   "The latest FBI Hate Crimes statistics report, for 2015, shows that the number of antisemitic hate crimes increased by 9% last year, from 609 to  664. Hate crimes against Jews outnumber hate crimes against every other religious group.
    But anti-Muslim hate crimes increased sharply, by 67%, so most of the news headlines concentrate on how awful that is. But still, it is only 257 attacks, far less than the number of antisemitic attacks. I'm not saying that it is great, and it is a worrying trend, but Jews remain  far more likely to be targets of hate crimes in America than Muslims are. Yet most of the news stories barely mention that.
    AP waited until the last sentence of the article to mention that most religious based hate crimes are against Jews. So did CNN. Fox buried it in paragraph 9. The Guardian made it sound like there were far more Muslim hate crimes than any other, with a quote from an "expert": "Levin said that Muslims were now the most disdained social group in the US, and have subsequently been subject to widespread prejudice." The Christian Science Monitor mentioned Jewish attacks in the second paragraph but the headline was about Muslims.
    One of the only news outlets that tried to be accurate was MassLive. Even though its headline also only mentioned Muslim victims, the first paragraph says: "The number of hate crimes reported against Muslims nationally jumped by 67 percent in 2015 — but a majority of religiously motivated hate crimes were still committed against Jews, according to statistics released Monday by the FBI." Now, was that so hard?"

Partager cet article

Repost 0
Published by Occam
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Boucle d'Occam
  • La Boucle d'Occam
  • : Chaque jour, une Boucle reprend l'actualité de France et du Moyen-Orient autour des thèmes d'Israël et de l'antisémitisme.
  • Contact

Recherche

Pages