Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2017 5 02 /06 /juin /2017 13:00

Israël


- Armée : une roquette a été lancée sur Israël depuis le Sinaï (Times of Israel) - "Une roquette a été tirée mardi matin sur le sud d’Israël depuis la péninsule égyptienne du Sinaï, en pleine visite du président américain Donald Trump".
http://fr.timesofisrael.com/armee-une-roquette-a-ete-lancee-sur-israel-depuis-le-sinai/

- De plus en plus de Palestiniens de Jérusalem Est choisissent de devenir Israéliens (Times of Israel) - "Pour des raisons pratiques, et non idéologiques, les plus de 300 000 Palestiniens de Jérusalem-Est tentent de contourner un statut à part et précaire".
http://fr.timesofisrael.com/de-plus-en-plus-de-palestiniens-de-jerusalem-est-choisissent-de-devenir-israeliens/

********************************************
Gaza & Hamas

- Israël ignore les demandes de l’AP visant à couper l’électricité à Gaza (Times of Israel) - "Steinitz a dit refuser de laisser Israël être entraîné dans les rivalités politiques palestiniennes entre l’AP et le Hamas".
http://fr.timesofisrael.com/israel-ignore-les-demandes-de-lap-visant-a-couper-lelectricite-a-gaza/

********************************************
"Processus de paix"

- Israël accepte d’élargir le contrôle palestinien de la zone C (Times of Israel) - "Selon les médias palestiniens, cette décision a été acceptée par Kahlon et Hamdallah et les mesures incluraient des concessions économiques".
http://fr.timesofisrael.com/israel-accepte-delargir-le-controle-palestinien-de-la-zone-c/

- Trump à Abbas : Pas de paix là où on « récompense » la violence (Times of Israel) - "« La paix ne peut jamais s’enraciner dans un environnement où la violence est tolérée, financée et même récompensée », a déclaré Trump, faisant apparemment référence aux salaires versés par l’AP aux terroristes palestiniens emprisonnés et aux familles des prisonniers palestiniens morts alors qu’ils commettaient des attentats. « Nous devons nous montrer résolus à condamner de telles actions d’une seule voix », a-t-il expliqué".
http://fr.timesofisrael.com/trump-a-abbas-pas-de-paix-la-ou-on-recompense-la-violence/
- Le grand flou de Donald Trump sur le conflit israélo-palestinien, Piotr Smolar (Le Monde) - les critiques américaines du financement palestinien des "martyrs" terroristes agacent visiblement le journaliste du Monde.
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2017/05/23/trump-appelle-israeliens-et-palestiniens-au-compromis_5132598_3218.html
   "[...] M. Nétanyahou, qui n’a reculé devant rien pour illustrer sa complicité avec M. Trump, a vu ses efforts récompensés : le président américain a fait de l’arrêt des incitations à la violence une exigence vis-à-vis des dirigeants palestiniens, tandis qu’il n’en a posé aucune, du moins publiquement, à l’adresse d’Israël.
   « Le financement et la récompense du terrorisme doivent cesser, a dit M. Nétanyahou, prenant la parole avant M. Trump. Le président Abbas a condamné l’horrifiante attaque de Manchester. J’espère que cela illustre un vrai changement, parce que si l’assaillant avait été palestinien, la famille du kamikaze aurait reçu un salaire de l’Autorité palestinienne. C’est la loi palestinienne. Cette loi doit être changée. »
    L’administration américaine, à la suite du gouvernement israélien, critique vivement le système d’aides sociales qui existe depuis des décennies à l’intention des familles des « martyrs » palestiniens, qu’ils soient auteurs d’attaques, prisonniers ou victimes des soldats israéliens. Mardi matin à Bethléem, M. Trump a mis en garde son hôte palestinien, de façon indirecte : « La paix ne peut jamais prendre racine dans un environnement où la violence est tolérée, financée et même récompensée », a-t-il dit. [...]"

- Abbas reconnaît que Trump lui a crié dessus pour ses incitations à la violence (Times of Israel) - "La Deuxième chaîne avait annoncé cette semaine que pendant leurs discussions à Bethléem, Trump avait crié sur Abbas et l’avait accusé d’être directement impliqué dans les incitations contre Israël. « Vous m’avez piégé à [Washington] DC ! Vous y avez parlé de votre engagement pour la paix, mais les Israéliens m’ont montré votre implication dans l’incitation [à la violence contre Israël] », aurait crié Trump à Abbas, choqué. La chaîne a indiqué que cette explosion avait été suivie de plusieurs minutes de silence de la part des Palestiniens choqués, et que la réunion avait été très tendue".
http://fr.timesofisrael.com/abbas-reconnait-que-trump-lui-a-crie-dessus-pour-ses-incitations-a-la-violence-media/

- Une ville de Cisjordanie refuse de renommer le centre qui porte le nom d’une terroriste (Times of Israel) - "Le maire affirme que les habitants ont voulu rendre hommage à l’“héroïne” Dalal Mughrabi [dont l'attentat de 1978 a tué 38 civils israéliens, dont 13 enfants], et ne “céderont jamais à la pression ou au chantage”."
http://fr.timesofisrael.com/une-ville-de-cisjordanie-refuse-de-renommer-le-centre-qui-porte-le-nom-dune-terroriste/

- Les Palestiniens ont versé un milliard de dollars aux terroristes en 4 ans, selon un panel de la Knesset (Times of Israel) - "Révélant les chiffres, Yossi Kuperwasser a indiqué à la Commission des Affaires étrangères et de la Défense que plus la période d’incarcération d’un prisonnier sécuritaire palestinien est longue, « plus élevé est le salaire… Tous ceux qui restent en prison plus de 30 ans obtiennent 12 000 shekels », a expliqué Kuperwasser. « Quand ils sont libérés, ils obtiennent une indemnité et il leur est promis un emploi au sein de l’Autorité palestinienne. Ils obtiennent un grade militaire qui est déterminé en fonction du nombre d’années qu’ils ont passé en prison ». Kuperwasser a également déclaré à la Commission que les allégations de l’AP prétendant que les paiements réalisés auprès des familles de terroristes sont des allocations sociales versées aux nécessiteux sont mensongères. Les propres documents budgétaires des Palestiniens, a-t-il affirmé, « établissent clairement qu’il s’agit de salaires et non d’allocations »."
http://fr.timesofisrael.com/les-palestiniens-ont-verse-un-milliard-de-dollars-aux-terroristes-en-4-ans-selon-un-panel-de-la-knesset/

- Au nom des « martyrs », sombres héros de la Palestine, Piotr Smolar (Le Monde) - "La martyrologie prend racine à l’école, même si les autorités s’en défendent" ; "Mais il y a aussi chez de nombreux « martyrs » une forme de suicide à peine maquillé".
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2017/06/01/au-nom-des-martyrs-sombres-heros-de-la-palestine_5137097_3218.html
   "[...] Affiches, photos, plaques commémoratives offertes par des factions politiques… parents de « martyr », c’est comme une nouvelle peau. Une fierté obligée. Les sentiments intimes des parents se forgent, aussi, dans le regard des autres, dans leur admiration et leur bienveillance. [...]
    Martyr : un mot omniprésent, dès le plus jeune âge, chez les Palestiniens. Il désigne à la fois les prisonniers de sécurité, détenus en Israël, les assaillants tués par les Israéliens, et les simples victimes des soldats, mortes ou blessées. Outre les marques de solidarité au sein de la société, un système complexe d’aides financières existe depuis des décennies. Il fut d’abord géré exclusivement par l’Organisation de libération de la Palestine, puis l’Autorité palestinienne (AP) a pris en main ­les pensions des prisonniers. Selon Israël, ce système représenterait environ 300 millions de dollars (270 millions d’euros) par an. Il est dénoncé par l’Etat hébreu, mais aussi par l’administration Trump, qui y voit une promotion de la violence.
    [...] chaque famille des 294 morts depuis octobre 2015 a le droit de déposer une demande de pension. Mais l’administration n’est guère pressée de les satisfaire. « On entend les complaintes des familles, dont les dossiers ne sont pas pris en compte sous prétexte qu’il manque des documents, dit Mohammed Sbehat. Mais on ne sait pas s’il y a une décision en haut lieu. On a été éduqués dans le respect des martyrs. C’est une question très difficile pour l’AP de convaincre les gens qu’il n’y a plus d’argent pour ça. L’AP est coincée entre les pressions internationales, surtout américaines, et celles du peuple. »
    La martyrologie est un ciment social, alors que le rêve d’un Etat semble plus éloigné que jamais. Même si une majorité de familles ne souhaitent qu’une vie normale et la réussite de leurs enfants, Kaddoura Fares, président du Club des prisonniers palestiniens, pense que le culte des martyrs n’est pas près de disparaître. « On continuera à honorer nos martyrs. Ce n’est pas un principe religieux. On est en guerre. L’idée de se sacrifier pour des principes comme la liberté ou l’indépendance reste forte. »
    La martyrologie prend racine à l’école, même si les autorités s’en défendent. Tharwat Zeid, 55 ans, est responsable des ­programmes scolaires palestiniens. Les premiers manuels sont apparus en 2000, sept ans après les accords d’Oslo. Le ministère a décidé de réviser les manuels, dont de nouvelles versions, pour l’école primaire, sont sorties en septembre 2016. Les experts israéliens ont immédiatement noté certains exercices controversés. Par exemple celui où, en mathématiques, on demande aux élèves d’additionner le nombre des martyrs de la première et de la seconde Intifada. [...]
    Mais il y a aussi chez de nombreux « martyrs » une forme de suicide à peine maquillé. Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie, est l’une des zones où les épisodes de confrontation sont les plus fréquents. L’ONG Médecins du monde (MDM) y a déployé une mission de prise en charge des troubles psychologiques. En 2016, elle a recensé en moyenne trois ­incidents traumatiques par semaine. « La société entière est affectée, souligne Maximilien Zimmermann, qui a dirigé la mission jusqu’en mai. Dans les groupes de parole, les jeunes filles exprimaient une telle souffrance, liée à l’occupation mais aussi aux violences familiales, qu’elles se disaient prêtes à mourir, sans vouloir tuer. Les jeunes garçons, eux, sont prêts à être blessés voire handicapés, car un tel engagement donnerait un sens à leur vie. Il les valoriserait. » [...]"

- PLO leader: Everyone knows our goal is to take all of Israel – “liberate all of Palestine” (15 mai, Vidéo 47 secondes)
https://www.youtube.com/watch?v=Bd6uB0BvFU4

********************************************
Monde arabe

- Le Liban interdit "Wonder Woman" à cause de la star israélienne Gal Gadot (Huffington Post) - "Un responsable de la Sûreté générale libanaise a indiqué à l'AFP que le ministère de l'Intérieur avait "décidé d'interdire la projection de ce film sur la base d'une recommandation du bureau de boycottage d'Israël au sein de la Ligue arabe", dont fait partie le Liban" ; "En une nuit, toutes les affiches ont été retirées des rues au Liban".
http://www.huffingtonpost.fr/2017/06/01/le-liban-interdit-wonder-woman-a-cause-de-la-star-israelienne_a_22120793

- Algeria bans Jews from pilgrimage to holy site. Not Israelis - Jews (Elder of Ziyon) - "Israel has nothing to do with this. It is naked, explicit anti-semitism. And the lack of pushback from the Arab community shows (as if we need more proof) that Arab antisemitism is endemic and condoned. Whenever Arabs claim they have nothing against Jews, ask them what they are doing about Algeria".
http://elderofziyon.blogspot.com/2017/05/algeria-bans-jews-from-pilgrimage-to.html

- Syrie: record de civils tués par la coalition (AFP) - "Entre le 23 avril et le 23 mai, les raids de la coalition ont causé la mort de 225 civils, dont 44 enfants et 36 femmes" ; "C'est le bilan le plus lourd de civils en un mois. Durant la même période, 122 djihadistes du groupe Etat Islamique ont péri ainsi que huit membres des forces prorégime, tués près d'Al-Tanaf". Imaginez juste une minute qu'Israël, dans des raids contre le Hamas, tue plus de 200 civils en un mois. Quelque chose me dit qu'on en parlerait beaucoup dans les médias. Ici, aucune info, si ce n'est cette minuscule dépêche qui a vite fait de disparaître dans le flux.
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/05/23/97001-20170523FILWWW00159-syrie-record-de-civils-tues-par-la-coalition.php

********************************************
50 ans après la Guerre des Six Jours

- Did you ever notice that Palestinian Arabs were never "occupied" by Jordan? Or Britain? Or Ottomans? (Elder of Ziyon)
http://elderofziyon.blogspot.com/2017/06/did-you-ever-notice-that-palestinian.html
   "I saw this at the UN website: "United Nations Forum to Make Fifty Years of Occupation". Of course, they mean 50 years of "occupation" by Jews. Because no one was overly concerned about the previous 19 years of "Palestinian territory" being annexed or administered by Jordan or Egypt. no one was overly concerned about the previous 19 years of "Palestinian territory" being annexed or administered by Jordan or Egypt. Or the 30 years of British administration before that. Or the 400 years of Ottoman rule before that.
    No, the only interest in what the world now calls "Palestinian lands" only started when Jews have some level of control over them. Not when generations of others - Muslims and Christians, Arabs and non-Arabs - controlled the land.
    Somehow, only the years when the life expectancy of Palestinians skyrocketed, when the infant mortality rate plummeted, when practically all of the universities and major hospitals were built in the territories - only those years are considered tragic. [...]"

- Saying "50-year occupation" without mentioning Khartoum is knowingly deceptive (Elder of Ziyon)
http://elderofziyon.blogspot.com/2017/05/saying-50-year-occupation-without.html
   "There are lots of articles being published in recent and upcoming weeks about the Six Day War and its legacy. Any article that talks about "occupation" and "colonialism" and all the other evils that are ascribed to Israel, that do not mention the Khartoum Resolution of September 1, 1967, is an example of deceit. The main paragraph of the Khartoum Resolution said:
   "The Arab Heads of State have agreed to unite their political efforts at the international and diplomatic level to eliminate the effects of the aggression and to ensure the withdrawal of the aggressive Israeli forces from the Arab lands which have been occupied since the aggression of June 5. This will be done within the framework of the main principles by which the Arab States abide, namely, no peace with Israel, no recognition of Israel, no negotiations with it, and insistence on the rights of the Palestinian people in their own country."
    That last sentence means "destroy Israel," by the way. It was not referring to the territories in any way. Nobody at all demanded a Palestinian state in the territories in 1967.
    As Michael Oren writes in an abbreviated history of the Six Day War published on Sunday: "A month after the war, Israel formally annexed East Jerusalem, but it also offered to return almost all of land captured from Syria and Egypt in exchange for peace. The Arabs responded with “the three noes”: no negotiations, no recognition, no peace."
    I don't think that returning the lands would have been a good idea, but the fact is that Israel did offer land for peace - a much more generous offer than the Palestinian Arabs are likely to ever receive. And the Arab leaders said "no."
    Who can blame Israel for holding onto a small percentage of the territory it won in a defensive war, on a front where it warned its enemy to stay out of the fighting to no avail? Where the alternative is a state that is only nine-miles wide that is literally indefensible?
    But Israel did make the foolhardy offer. And the Arabs responded that they would prefer war to peace - an attitude that the Palestinian Arabs have maintained and demonstrated very bloodily on multiple occasions, most notably in 2001 but also by encouraging the more recent "knife intifada." [...]"

Partager cet article

Repost 0
Published by Occam
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Boucle d'Occam
  • La Boucle d'Occam
  • : Chaque jour, une Boucle reprend l'actualité de France et du Moyen-Orient autour des thèmes d'Israël et de l'antisémitisme.
  • Contact

Recherche

Pages