Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2017 5 09 /06 /juin /2017 11:15
France

- Sarah Halimi : un crime antisémite ? (France Culture, "La Question du Jour", Emission 7mn) - un bon récapitulatif sur cette affaire glaçante.
https://www.franceculture.fr/emissions/la-question-du-jour/sarah-halimi-un-crime-antisemite

- Arte a-t-elle censuré un docu sur l’antisémitisme qu’elle avait elle-même financé ? (Times of Israel)
http://fr.timesofisrael.com/arte-a-t-elle-censure-un-docu-sur-lantisemitisme-quelle-avait-elle-meme-finance/
   "[...] “Je pense qu’ils n’ont pas apprécié que nous dressions la liste des actes antisémites et antisionistes commis en France depuis 2006,” explique Joachim Shroeder au quotidien du soir. Mettre en évidence les relations entre antisionisme et antisémitisme est justement l’un des angles d’attaques du film, pour lequel les réalisateurs se sont rendus en Israël et à Gaza “pour examiner les récits antisémites les plus communs”.
    La réalisation de ce film a suscité de nombreuses discussions dans les couloirs de la chaîne franco-allemande. “Il faut que vous compreniez que le sujet est très délicat, lui dit un jour Marco Nassivera, le directeur de l’information d’Arte. Nous sommes coincés entre les lobbys juifs et musulmans. C’est la raison pour laquelle la conclusion de ce documentaire doit rester indéterminée”.
    Ou comment, par l’entremise d’une polémique on entrevoit les coulisses de l’information, et les secrets de la représentation du Proche-Orient sur les chaînes européennes."
- Documentaire Arte: le lien entre antisémitisme et antisionisme "pas acceptable" ? (i24) - "Catherine Dupeyron, co-auteure de la partie relative à la France, qui était l'invitée d'i24NEWS mercredi soir, a confirmé que l'équipe d'Arte France avait décidé de ne pas le diffuser. "Dès l'origine, Arte France était réticent par rapport à Arte Allemagne", explique-t-elle, car la chaîne craignait un manque d'objectivité" ; "Derrière ces motivations officielles, des implications plus politiques. "Moi qui ai participé au terrain sur la France: je suis a moitié étonnée que le film ait été refusé", confie Catherine Dupeyron, invoquant le "contexte politique français et les attentats". "Ce qui gêne je pense, c'est que le réalisateur tente de montrer un lien entre l'antisémitisme d'antan et l'antisémitisme islamiste plus récent, et il fait aussi le lien entre l'antisémitisme et l'antisionisme", ce qui n'est pas acceptable pour une partie des gens d'Arte, car ils considèrent que cela alimente la haine des Musulmans, explique la journaliste".
http://www.i24news.tv/fr/actu/international/europe/147321-170608-documentaire-arte-le-lien-entre-antisemitisme-et-antisionisme-pas-acceptable

- Y a-t-il un déni d'antisémitisme en France ? (Emission "Du grain à moudre", France Culture, Audio 40mn) - "Après le meurtre de Sarah Halimi, des intellectuels ont critiqué le traitement judiciaire et médiatique de cette affaire. De la mort d’Ilan Halimi en 2006 à aujourd’hui, la société française est-elle traversée par un déni d’antisémitisme ?" Une bonne émission sur le sujet.
https://www.franceculture.fr/emissions/du-grain-moudre/y-t-il-un-deni-dantisemitisme-en-france

- Belgique: la peine de prison ferme de Dieudonné confirmée en cassation (AFP) - "Mais malgré cette décision de la plus haute cours de justice belge, Dieudonné ne devrait pas aller en prison. "C'est symbolique, car en Belgique, on n'exécute jamais les peines de deux mois de prison ferme", avait expliqué en janvier dernier à L'Express Me Eric Lemmens, l'avocat qui représentait les organisations juives de Belgique lors du procès en appel. "Il n'ira pas en prison, mais ça lui fera tout de même un antécédent judiciaire, ce qui pourrait lui coûter cher s'il est condamné une nouvelle fois en Belgique"" ; "A l'issue de son enquête sur les propos de l'humoriste français, la justice avait retenu plusieurs préventions, qui ont été retenues par la cour d'appel de Liège: incitation à la haine, tenue de propos antisémites et discriminatoires, diffusion d'idées à caractère raciste, "négationnisme" et "révisionnisme"."
http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/belgique-la-peine-de-prison-ferme-de-dieudonne-confirmee-en-cassation_1915572.html

**********************************************************
"Processus de paix"

- Exclusive: Obama’s Detailed Plans for Mideast Peace Revealed - and How Everything Fell Apart (Haaretz) - "Documents obtained by Haaretz detail where Netanyahu was willing to compromise on borders, and how the U.S. failed to get Abbas on board over Jerusalem in 2014".
http://www.haaretz.com/israel-news/.premium-1.794292
   "[...] When Kerry met Abbas in Paris on February 19, 2014 and presented him with this version of the framework accord, the Palestinian president responded with anger and disappointment. Former U.S. officials say his biggest concern was with how the document addressed Jerusalem. The weak wording on this paramount issue was a nonstarter for him.
    As a result of Abbas’ reaction, the U.S. team realized that in order to get a “yes” from the Palestinian president, they would have to change some parts of the framework document. The challenge was how to do it without losing Netanyahu, who had verbally expressed his openness toward the February version of the document (although he never accepted it in writing).
    Abbas was scheduled to meet President Barack Obama in the White House on March 16, 2014 – less than a month after his dinner with Kerry in Paris. Ahead of that meeting, the U.S. peace team crafted an updated version of the framework, which, unlike the February document, was not pre-negotiated with the Israelis. The result was a different document, one that on a number of issues was tilted more toward the Palestinians.
    After failing to first negotiate a document with Netanyahu and then get a “yes” from Abbas, the Americans now wanted to test the opposite option: Getting the Palestinian leader to agree to a document on the core issues, and then take it back to Netanyahu. But Abbas didn’t accept Obama’s framework document. He didn’t reject it, though – he simply didn’t respond.The Obama administration was disappointed and frustrated by his reaction. Obama asked Abbas to “see the big picture” instead of squabbling with “this or that detail” – to no avail. A month later, Kerry’s peace talks collapsed. [...]"
- Add two more to the ever growing list of peace plans that "moderate" Palestinians have rejected (Elder of Ziyon) - "If Haaretz cannot find anything bad to say about Netanyahu's position and cannot find anything flexible about Abbas' position, that is all the proof you need to know who wants peace and who prefers the status quo".
http://elderofziyon.blogspot.com/2017/06/add-two-more-to-ever-growing-list-of.html
   "[...] Haaretz tries to spin this as best it can to fits its narrative, saying that Netanyahu has lied to the public about the extent of what he was willing to give up for peace and trying to justify Abbas' rejection of the plans. But the facts that they uncovered cannot be spun: the "moderate" Palestinians have twice again rejected formulas for peace while Israel has shown amazing flexibility to end the conflict.
    There are scores of articles this week in major media  decrying "50 years of occupation" - but the fact is that Israeli leaders, both left and right, have proposed and accepted peace deals throughout the entire five decades which would end Israeli rule over disputed territories, and Palestinians have rejected every single one either directly or indirectly. 1967, 2000, 2001, 2008, and now 2014. How many times does this need to occur before the world sees the truth? [...]"

- Abbas prêt à abandonner l’exigence du gel des implantations avant d’entamer des pourparlers (Times of Israel) - "Un conseiller économique affirme que le président de l’AP serait disposé à renoncer aux poursuites pour crimes de guerre et à réduire la pression exercée à l’ONU pour donner aux États-Unis la possibilité de relancer les négociations".
http://fr.timesofisrael.com/abbas-pret-a-abandonner-lexigence-du-gel-des-implantations-avant-dentamer-des-pourparlers/

- Fatah spokesman presents Protocols of the Elders of Zion as authentic document (PMW) - "In an interview on official Palestinian Authority TV, a Fatah spokesman cited the Antisemitic forgery The Protocols of the Elders of Zion as an authentic source followed by Israel. Fatah spokesman Osama Al-Qawasmi stated that The Protocols instructs "the Zionists" to create extreme Islamic religious streams in order to cause internal disputes among the Arabs. This would keep the Arab regimes occupied and prevent them from dealing with important issues like "arming [themselves] against the enemy"." Voir la vidéo ici.
http://www.palwatch.org/main.aspx?fi=157&doc_id=21219

**********************************************************
Israël

- Radiohead dénonce les appels au boycott d'Israël (AFP)
https://fr.news.yahoo.com/radiohead-d%C3%A9nonce-appels-au-boycott-disra%C3%ABl-194753264.html
   "Radiohead a dénoncé vendredi la campagne enjoignant le groupe britannique d'annuler un concert en Israël, qualifiant les appels au boycott de l'Etat hébreu de condescendant et d'"extraordinaire gaspillage d'énergie". [...] "Tout cela encourage la discorde. Vous ne rassemblez pas les gens. Vous n'encouragez pas le dialogue ou la compréhension mutuelle", a-t-il déclaré au magazine américain Rolling Stone.
    Les signataires de cette campagne, parmi lesquels le militant anti-apartheid et prix Nobel de la paix Desmond Tutu, la romancière Alice Walker et le musicien Thurston Moore, ont écrit une lettre ouverte à Radiohead, soulignant l'engagement politique du groupe britannique pour d'autres causes. Radiohead a notamment donné des concerts de soutien pour les droits des Tibétains, Amnesty International et la lutte contre le changement climatique.
    Thom Yorke a qualifié d'"extrêmement condescendant" de penser que Radiohead n'est pas familier avec le conflit israélo-palestinien et a souligné que la femme du guitariste Jonny Greenwood était israélienne. "C'est vraiment énervant que des artistes que je respecte pensent que nous ne sommes pas capables de prendre une décision morale nous-mêmes après toutes ces années", a-t-il ajouté.
    Radiohead était jusqu'ici resté silencieux sur ces appels au boycott. Une bannière les exhortant à annuler leur concert à Tel Aviv avait été suspendue dans le public alors qu'ils se produisaient récemment à Berkeley, en Californie."
- Radiohead frontman slams BDS in no uncertain terms (Elder of Ziyon) - "It's deeply distressing that they choose to, rather than engage with us personally, throw shit at us in public. It's deeply disrespectful to assume that we're either being misinformed or that we're so retarded we can't make these decisions ourselves. I thought it was patronizing in the extreme"; "The person who knows most about these things is [Radiohead guitarist] Jonny [Greenwood]. He has both Palestinian and Israeli friends and a wife who's an Arab Jew. All these people to stand there at a distance throwing stuff at us, waving flags, saying, "You don’t know anything about it!" Imagine how offensive that is for Jonny. And imagine how upsetting that it's been to have this out there. Just to assume that we know nothing about this. Just to throw the word "apartheid" around and think that's enough. It's fucking weird. It's such an extraordinary waste of energy".
http://elderofziyon.blogspot.com/2017/06/radiohead-frontman-slams-bds-in-no.html

- Israël : «On évacuera peut-être un jour la Cisjordanie mais le Golan, jamais !», Nissim Behar (Libération) - "Pour Israël, cette zone de 1 154 km2 n’est pas seulement militairement stratégique : elle présente aussi un intérêt économique, puisqu’elle compte des terres agricoles fertiles et d’importantes ressources en eau".
http://www.liberation.fr/planete/2017/06/04/israel-on-evacuera-peut-etre-un-jour-la-cisjordanie-mais-le-golan-jamais_1574514
   "«Regardez-les se battre. Des barbares qui s’entretuent.» Confortablement installés dans leurs fauteuils pliables, Avraham et Nehama Shamaï ont du mal à décoller leurs yeux du spectacle. Face à eux, à un kilomètre à peine, l’armée de Bachar al-Assad et diverses factions islamistes s’affrontent pour le contrôle de Kuneitra, la ville syrienne jouxtant la ligne de démarcation avec Israël. De temps en temps, des volutes de fumée blanche s’élèvent vers le ciel et l’on entend le staccato des mitrailleuses lourdes. «C’est le trou noir là-bas, la Syrie n’est plus qu’un mythe», lâchent ces commerçants originaires de la banlieue de Tel-Aviv.
    Comme des millions d’autres Israéliens qui y séjournent de deux à trois jours par an en moyenne, les époux Shamaï sont particulièrement attachés au plateau du Golan, conquis sur la Syrie durant la guerre des Six Jours et annexé en décembre 1981. Pour le cinquantième anniversaire de cette guerre éclair, ils ont donc décidé d’y faire un tour et de s’arrêter au pied du mont Bental où un promontoire leur offre une vue directe sur Kuneitra. «Le Golan est stratégique pour Israël. Quand j’étais petit, les canons syriens installés sur ce plateau tiraient sur nos villages et nos kibboutz situés en contrebas et cela me terrorisait lorsque j’entendais mes parents en parler, se souvient Avraham. Heureusement que nous l’avons annexé. On pourra peut-être évacuer un jour une partie de la Cisjordanie mais le Golan, jamais !»
    Pour Israël, cette zone de 1 154 km2 n’est pas seulement militairement stratégique : elle présente aussi un intérêt économique, puisqu’elle compte des terres agricoles fertiles et d’importantes ressources en eau. Et peut-être même du pétrole : des forages y sont en cours. Contrairement à ce qui s’est passé en Cisjordanie, les premiers à coloniser le plateau n’étaient pas les religieux messianiques mais les «camarades» des kibboutz socialistes et progressistes qui lorgnaient les terres abandonnées par la population. Trente-trois kibboutz et villages ont donc remplacé les 340 hameaux et fermes détruits ou abandonnés durant les combats de juin 1967. [...]
    Sur les 130 000 druzes syriens qui résidaient sur le plateau avant le conflit, 6 000 à 7 000 sont restés. Ils résident dans quatre bourgades dont la plus importante est Majd al-Shams. A part sa place centrale ornée de la statue guerrière d’un héros local, ce village se caractérise par ses rues escarpées. La principale mène au no man’s land séparant Israël de son voisin. Une double barrière de sécurité composée de clôtures d’acier et de barbelés étincelle sous le soleil. «On survit grâce aux cultures et au tourisme intérieur puisque les Israéliens aiment visiter "leur" Golan durant la belle saison, explique Marcel, propriétaire d’un des rares bars branchés du coin. Côté animation, ce n’est pas New York et pour les contacts avec les Israéliens, on s’en tient au strict minimum. Ils commandent leur repas, ils payent l’addition et on en reste là. Je ne sais pas ce qu’ils pensent de nous.»
    Longtemps, les druzes du Golan ont affiché une fidélité sans faille à la Syrie. Pour défier l’occupation israélienne plus que par adhésion aux pratiques dictatoriales du régime de Damas. Après l’annexion, la majorité d’entre eux ont refusé la nationalité de l’Etat hébreu. «Il fut un temps où nous défilions dans les rues de Majd al-Shams avec des drapeaux syriens lors de la fête nationale de ce pays. La tradition voulait d’ailleurs que les façades et les enseignes des magasins soient peintes aux couleurs du drapeau syrien pour lui marquer notre fidélité, mais c’est terminé, explique Youssef, un druze rencontré au "Farid mall", petit centre commercial en périphérie. Bien sûr, nous restons profondément attachés à la Syrie parce que nous y avons tous de la famille et que nous refusons l’occupation israélienne, mais nous gardons les pieds sur terre : ce pays n’existe plus en tant que tel. Pendant longtemps, mes parents, mes proches et moi avons entretenu l’espoir que les Israéliens évacueraient le Golan dans le cadre d’un accord de paix au Proche-Orient, mais ce n’est plus envisageable aujourd’hui. Puisqu’il faut bien s’adapter, nous allons nous tourner vers cette société israélienne que nous avons toujours rejetée jusqu’à présent.»"

**********************************************************
Gaza & Hamas

- Pour illustrer Gaza, l'UNRWA utilise la photo d'une fillette syrienne (i24) - "Dans une campagne à connotation anti-israélienne, l'agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) a utilisé l'image d'une petite fille, présentée comme une gazaouie souffrant du blocus imposé par l'Etat hébreu, mais qui serait en réalité une fillette syrienne photographiée trois ans auparavant dans des décombres à Damas, a rapporté samedi l'organisation de surveillance de l'ONU, UN Watch".
http://www.i24news.tv/fr/actu/israel/diplomatie-defense/146913-170603-pour-illustrer-gaza-l-unrwa-utilise-la-photo-d-une-fillette-syrienne

- Thousands of surgeries canceled in Gaza due to anasthesia shortage (Elder of Ziyon) - "This is all because the PA refuses to pay for medicines and other critical equipment in Gaza in an effort to exert control - at the expense of ordinary Gazans".
http://elderofziyon.blogspot.com/2017/06/thosands-of-surgeries-canceled-in-gaza.html

**********************************************************
Judée-Samarie

- Amnesty International appelle au boycott des produits des implantations (Times of Israel) - "Amnesty International a lancé mercredi une campagne pour amener la communauté internationale à boycotter les produits fabriqués dans les implantations de Cisjordanie".
http://fr.timesofisrael.com/amnesty-international-appelle-au-boycott-des-produits-des-implantations/

- The truth about the occupation, Ben-Dror Yemini (Ynet) - "I can touch on more and more areas, in which an objective examination will reveal an amazing improvement in the past 50 years".
http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4970003,00.html
   "[...] Well, in 50 years of Israeli rule, 11,000 to 12,000 Palestinians have been killed, mostly terrorists or involved civilians. In fact, this conflict has claimed the lowest number of victims, less than the global average of traffic-related deaths and a lot less than the victims of murders in most big cities in the United States. Just for the sake of comparison, jihad massacres more than 20,000 people every year. That does not include wars.
    In general, the Palestinians' life expectancy has gone up from 48.6 in 1967 to about 73 (or 75, according to different sources) today. The population growth rate is among the highest in the world too—2.9% a year, according to World Bank figures in 2015, compared to a global average of 1.2% and the Arab world’s average of 2%.
    When one combines the low infant mortality rate, the high birth rates and the rise in life expectancy, the result can be called many things, but there is no serious damage to the Palestinians and definitely no genocide. As a matter of fact, that is such a crazy argument that—as George Orwell said—there are some ideas so absurd that only an intellectual could believe them.
    I can touch on more and more areas, in which an objective examination will reveal an amazing improvement in the past 50 years. For example, in the area of water. In 1967, only four of 708 Palestinian towns and villages were connected to running water. Today, 643 communities are connected to running water (97% of the population). The Palestinians' water consumption from natural sources has increased as well, while the Israelis’ water consumption has dropped (the Israelis are increasingly moving to desalinated water.
    Other claims made as part of the “occupation corrupts” festival are that Israel is becoming more violent. That’s not true. The National Violence Index points to a drop in violence since 2004. On an international level, Israel is similar to the OECD average. In other words, there is no proof of a connection between the control of the territories and the level of violence in Israel. The violent discourse on social media is on the rise, but that is a weed which characterizes all democratic countries with freedom of speech.
    The same applies to the cries of despair about the end of democracy. The Israel Democracy Institute’s 2015 Democracy Index stated as follows: “The common feeling that the situation of Israeli democracy is deteriorating and has reached its lowest level, as it is reflected primarily in the media, is likely not completely accurate in light of the comparative international findings.”
    It’s been 50 years since Israel gained control of the territories, and figures show that the Palestinians have actually experienced a major improvement. In most areas, their situation is much better than the situation of Arabs in neighboring countries. So the lies about Auschwitz and the destruction and the mass killing must be shattered.
    That doesn’t mean there is no injustice. That doesn’t mean there is no room for criticism, even profound criticism, against certain actions committed by Israel. That doesn’t mean that there are no hooligans in the territories, even if they are a small minority. That doesn’t mean that the settlement enterprise should be justified. And that definitely doesn’t mean that the occupation should be perpetuated or that we should march with our heads held high towards the disaster called one big state or a binational state.
    All it means is that we must refute the lies about what the Palestinians have experienced in the past 50 years under Israeli rule. That will only work to advance the discussion on the proper agreement, both for the Palestinians' sake and for Israel’s sake."

**********************************************************

Monde arabe

- Après la mise au ban du Qatar, Israël espère se rapprocher du monde arabe, Cyrille Louis (Le Figaro)
http://www.lefigaro.fr/international/2017/06/06/01003-20170606ARTFIG00310-apres-la-mise-au-ban-du-qatar-israel-espere-se-rapprocher-du-monde-arabe.php
   "Les autorités israéliennes ont accueilli avec un optimisme prudent la mise au ban du Qatar, lundi 5 juin, par l'Arabie saoudite, l'Égypte, les Émirats arabes unis et Bahreïn. Les mesures de rétorsion adoptées contre le petit émirat, parce qu'elles visent à sanctionner une attitude jugée trop conciliante envers l'Iran ainsi qu'envers «plusieurs groupes terroristes comme la confrérie des Frères musulmans, Daesh et al-Qaida», sont à première vue de nature à satisfaire l'État hébreu. Elles vont dans le sens d'un rapprochement attendu avec les grands pays arabes sunnites au nom de la lutte contre un ennemi commun. Mais certains observateurs redoutent que ces pressions ne conduisent le Qatar à remettre en cause son aide financière à la bande de Gaza - au risque d'asphyxier totalement le Hamas et de précipiter ainsi une nouvelle spirale de violence. [...]"

- La Jordanie envisage d’interdire Wonder Woman à cause de la star israélienne (JTA) - "« Nous rappelons aux Jordaniens leur devoir de boycotter ce film, et nous refusons de nous associer aux crimes des sionistes et d’augmenter leurs profits de ce film. L’audience arabe ne sera pas impliquée dans des projets qui représentent le sionisme et l’armée israélienne », a déclaré l’une des campagnes jordaniennes contre la normalisation avec Israël" ; "En Algérie, une pétition appelle au boycott du film, qui a déjà été déprogrammé dans un festival de la capitale pour des motifs techniques, selon les organisateurs".
http://fr.timesofisrael.com/la-jordanie-envisage-dinterdire-wonder-woman-a-cause-de-la-star-israelienne/
- La programmation de Wonder Woman “suspendue” en Tunisie (AFP) - "“Il faut poursuivre la mobilisation sur ce type d’affaire, comme sur tout ce qui touche à la normalisation avec l’entité sioniste”, a affirmé le parti Al-Chaab".
http://fr.timesofisrael.com/la-programmation-de-wonder-woman-suspendue-en-tunisie/

- Syrie : 21 civils fuyant Raqa tués dans une frappe de la coalition (AFP) - "Une frappe aérienne de la coalition dirigée par les Etats-Unis a fait 21 morts parmi des civils qui tentaient lundi de fuir Raqa, bastion en Syrie du groupe Etat islamique, a annoncé l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). "Les civils embarquaient dans de petits bateaux sur la rive nord de l'Euphrate pour fuir les faubourgs du sud de Raqa", a expliqué le chef de l'OSDH Rami Abdel Rahman. Il a précisé que des femmes et des enfants faisaient partie des personnes tuées, sans pouvoir dire combien".
https://fr.news.yahoo.com/syrie-21-civils-fuyant-raqa-tu%C3%A9s-frappe-coalition-210429249.html
- Syrie: 17 civils tués dans une frappe de la coalition sur Raqa (AFP) - "Au moins 17 civils ont été tués par des frappes aériennes de la coalition dirigée par les Etats-Unis visant Raqa, bastion en Syrie du groupe Etat islamique, et sa banlieue dans la nuit de jeudi à vendredi". (NB : il s'agit d'une autre frappe.)
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/06/08/97001-20170608FILWWW00414-syrie-17-civils-tues-dans-une-frappe-de-la-coalition-sur-raqa.php

Partager cet article

Repost 0
Published by Occam
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Boucle d'Occam
  • La Boucle d'Occam
  • : Chaque jour, une Boucle reprend l'actualité de France et du Moyen-Orient autour des thèmes d'Israël et de l'antisémitisme.
  • Contact

Recherche

Pages