Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juillet 2017 6 22 /07 /juillet /2017 10:09
France

- Netanyahu aurait dit à Macron qu’il était sceptique sur les initiatives de paix américaines (Times of Israel)
http://fr.timesofisrael.com/netanyahu-aurait-dit-a-macron-quil-etait-sceptique-sur-les-initiatives-de-paix-americaines-media/
   "[...] Bien que les deux chefs d’État n’aient pas consacré plus de deux minutes à la question, Macron aurait demandé à Netanyahu ce qu’il comptait faire pour faire avancer le processus de paix. Netanyahu aurait alors sorti une carte du Moyen Orient avec des légendes en couleur, indiquant comment les différents états étaient alignés, ainsi que la vidéo qu’il avait montrée à Trump sur l’incitation anti-Israël dans les médias palestiniens. C’est suite à cette vidéo que Trump s’en serait pris verbalement au président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas en mai et l’aurait accusé d’être directement impliqué dans la campagne d’incitation contre Israël.
    Selon le journal, Netanyahu aurait déclaré à Macron que « la question palestinienne est compliquée ». Quand Macron a rétorqué qu’il « la compliquait davantage en construisant de plus en plus d’implantations », le Premier ministre a répliqué que la plupart de ces constructions se faisaient dans les blocs d’implantation qu’Israël conserverait, quel que soit l’accord de paix. Il aurait également déclaré que si un accord de paix venait à être signé, il n’évacuerait pas les implantations, mais autoriserait les Juifs à vivre dans un état palestinien.
    Quant aux tentatives de Trump de faire progresser les négociations de paix, Macron a indiqué qu’il y voyait « une opportunité de paix ». Netanyahu a répondu qu’il pensait que l’opportunité reposait davantage sur les relations entre Israël et ses voisins arabes sunnites, et qu’il était intéressé par un processus « en parallèle », l’un avec les pays sunnites, et un second avec les Palestiniens, selon l’article.
    Des sources diplomatiques ont relayé des propos de Netanyahu, qui a indiqué qu’il « sera compliqué de mettre en œuvre rapidement le projet américain. Je ne sais pas si Abbas peut en respecter les termes, en raison de sa politique interne. Mais nous coopérerons avec les mesures de Trump ».
    Les sources indiquent que le Premier ministre israélien a quitté cet entretien très enthousiaste, et n’avait pas l’impression que Macron prévoyait une initiative de paix comme l’avaient fait ses prédécesseurs François Hollande et Nicolas Sarkozy. [...]"

- Mélenchon fustige la venue de Netanyahu et le discours de Macron (Times of Israel)
http://fr.timesofisrael.com/melenchon-fustige-la-venue-de-netanyahu-et-le-discours-de-macron/
   "Le leader de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon et député des Bouches-du-Rhône a jugé lundi dans son blog, à travers un long texte intitulé ‘Cela ne s’invente pas’, que « l’invitation » du Premier ministre de l’état juif « a suscité des haut-le-cœur de tous côtés pour les raisons politiques que l’on comprend sans difficulté quand on n’est pas d’extrême droite ». [...]
    Le leader de La France Insoumise a ensuite consacré le reste de son texte à tenter d’analyser le discours prononcé par le président français, Emmanuel Macron, lors de cette cérémonie. « Lier l’antisionisme et l’antisémitisme est une thèse très ancienne des milieux communautaristes. Mais c’est la première fois que cette thèse est rendue officielle par le président de notre République, » écrit-il. Avant de s’interroger plus loin : « Qui pourrait admettre qu’une telle option soit prise au nom du pays tout entier sans une seconde de discussion par qui que ce soit, du seul fait que le Prince l’a décidé ? » [...]
    Il soutient un boycott général contre Israël. Fidèle à son style oratoire populiste, il avait déclaré que permettre à Israël de conserver même quelques implantations en Cisjordanie « est comme laisser les voleurs de banque garder l’argent ». [...]
    A l’instar de Marine Le Pen et Henri Guaino, le président du groupe LFI à l’Assemblée a aussi fustigé dans son blog l’idée selon laquelle « la France est responsable de la rafle du Vel d’Hiv » en 1942. « Dire que la France, en tant que peuple, en tant que nation est responsable de ce crime c’est admettre une définition essentialiste de notre pays totalement inacceptable », a affirmé Mélenchon. [...]
    Tout en reconnaissant la responsabilité de certains Français, Mélenchon réfute la culpabilité de la France [...] : « La France n’est rien d’autre que sa République. À cette époque, la République avait été abolie par la révolution nationale du maréchal Pétain. Dans cette vision de l’Histoire, la France, à cette époque, était à Londres avec le général De Gaulle et partout des Français combattaient l’occupant nazi. »
    Il continue plus loin : « Jamais, à aucun moment, les Français n’ont fait le choix du meurtre et du crime antisémite ! Ceux qui ne sont pas juifs ne sont pas tous, globalement et en tant que Français, coupables du crime qui a été commis à ce moment-là ! » – mettant plutôt volontiers l’accent sur la « résistance » de la France en jugeant qu’il n’est pas du « pouvoir de M. Macron d’assigner tous les Français à une identité de bourreau. Non, non, Vichy ce n’est pas la France ! »
    Sa conclusion [...] : « Je mets en garde : méconnaître les fondamentaux de l’identité républicaine du pays expose ceux qui la molestent ou la violentent à de puissants et irréversibles retours de bâton venant du plus profond du sentiment commun des Français. »"

- Macron a raison, le Vel d’Hiv c’était la France, Benoît Rayski (Causeur) - "Vichy, c’est l’ignoble statut des Juifs d’octobre 1940, statut qui ne devait rien à l’occupant : les Allemands n’en demandaient pas tant. Vichy, c’est le triomphe de notre antisémitisme, bien à nous, bien français et parfaitement autonome par rapport à l’antisémitisme nazi avec lequel il avait bien sûr des affinités électives".
https://www.causeur.fr/macron-a-raison-le-vel-dhiv-cetait-la-france-145649
   "Comme Régis de Castelnau, je ne porte pas Emmanuel Macron dans mon cœur. Comme Régis de Castelnau, je suis farouchement hostile à toute forme de repentance. Mais contrairement à lui, je ne crois pas qu’Emmanuel Macron, en disant « Vichy c’était la France », se soit livré à un exercice de génuflexion expiatoire. Ni qu’il ait demandé qu’on fasse pénitence pour cela.
    Vichy, parlons-en, justement, parce qu’il y a eu la commémoration du 75ème anniversaire de la rafle du Vel d’Hiv. Vichy, c’est l’ignoble statut des Juifs d’octobre 1940, statut qui ne devait rien à l’occupant : les Allemands n’en demandaient pas tant. Vichy, c’est le triomphe de notre antisémitisme, bien à nous, bien français et parfaitement autonome par rapport à l’antisémitisme nazi avec lequel il avait bien sûr des affinités électives.
    Vichy, c’est la victoire des ligues fascisantes et anti-juives d’avant-guerre, une revanche affichée sur l’Affaire Dreyfus. Vichy, ce sont les gendarmes français, seuls à l’œuvre en juillet 1942 pour rafler les Juifs, les parquer au Vel d’Hiv, puis à Drancy, et de là vers les chambres à gaz.
    Vichy, ce sont des dizaines de milliers de miliciens et de policiers obéissant aux ordres, y compris les plus abjects, des pouvoirs pétainistes. Vichy, ce sont des centaines de milliers de fonctionnaires dociles et souvent serviles. Vichy, ce sont des magistrats aux ordres, qui, sans état d’âme, expédiaient des résistants à la guillotine.
    Vichy, ce sont les Brigades spéciales de la police parisienne qui font le travail que la Gestapo n’aurait pas été capable de faire. Vichy, c’est évidemment, à ce moment-là, la France. Une France répugnante, mais la France quand même. Comme l’Allemagne hitlérienne était également l’Allemagne. Comme l’Italie fasciste de Mussolini était l’Italie.
    Mais pourquoi évoquer un passé vieux de 75 ans ? Parce que si on s’interdit de nommer les assassins d’hier, on s’empêche de désigner ceux d’aujourd’hui. Macron, à qui on peut faire bien des reproches, a trouvé les mots justes quand il a cité les noms des Juifs assassinés dans la France d’aujourd’hui : d’Ilan Halimi à Sarah Halimi… Macron a dit aussi, en substance, que « l’antisionisme était l’antisémitisme réinventé ». Rien que pour cette phrase, il doit être remercié."

********************************************
Violences au Mont du Temple

- La colère palestinienne monte contre les mesures de sécurité autour de l’esplanade des Mosquées, Piotr Smolar (Le Monde) - "« Al-Aqsa, c’est le sang dans nos veines », dit-il. Il refuse toute comparaison avec le mur des Lamentations, où des portiques similaires existent : « Ils ont mis ça en place là-bas parce qu’ils savent que le lieu ne leur appartient pas, c’est pour se protéger. »"
http://abonnes.lemonde.fr/proche-orient/article/2017/07/19/la-colere-palestinienne-monte-contre-les-mesures-de-securite-autour-de-l-esplanade-des-mosquees_5162217_3218.html
   "Les talkies-walkies des policiers israéliens grésillent, pendant que les fidèles musulmans s’agenouillent sur le bitume, devant eux. La porte des Lions, à l’entrée est de la vieille ville de Jérusalem, devient un lieu de ralliement pour la cause la plus explosive qui soit, côté palestinien : la défense de la mosquée Al-Aqsa sur l’esplanade des Mosquées (mont du Temple pour les juifs). Le soir, les affrontements débutent avec les forces de l’ordre, qui répondent en tirant des balles en caoutchouc et des grenades assourdissantes. Une quinzaine de Palestiniens ont été blessés mardi 18 juillet.
    A la suite de l’assassinat de deux policiers, le 14 juillet, par trois Arabes israéliens, les autorités ont pris une mesure exceptionnelle : le bouclage du lieu saint pendant quarante-huit heures. Puis ils ont installé des portiques de détection de métaux à plusieurs portes d’entrée. Cette mesure, présentée comme une évidence sécuritaire par le gouvernement israélien, fournit un motif de mobilisation à une scène palestinienne éclatée et déprimée, surtout à Jérusalem-Est. Une idée fait consensus : Israël porte atteinte au compromis régissant la gestion et l’accès à l’esplanade des Mosquées, considérée comme le troisième lieu saint de l’islam. Pour cette raison, le Waqf, la fondation pieuse jordanienne qui administre le site, a appelé les fidèles à ne pas se soumettre aux portiques, et à prier dehors.
    Le soir, ils sont plusieurs centaines à s’agenouiller. Tous connaissent le risque d’escalade. « On est contre la violence, explique Khaled Ghazaoui, imam à la mosquée Al-Aqsa. Mais quand on voit les gens prier dans la rue, entourés par des policiers israéliens, on ne sait jamais ce qui peut se passer. » Selon lui, pas de doute : « Les Israéliens ont un plan ancien, qu’ils réalisent pas à pas : ils veulent prendre le contrôle du lieu saint et le placer sous leur souveraineté entière. » [...]
    Saïd Abousbaih, 50 ans, employé dans une école d’imams à Beït Hanina, montre sa jambe droite violacée. Dimanche, une balle en caoutchouc l’a atteint, lors des premières échauffourées. Il est resté. « Al-Aqsa, c’est le sang dans nos veines », dit-il. Il refuse toute comparaison avec le mur des Lamentations, où des portiques similaires existent : « Ils ont mis ça en place là-bas parce qu’ils savent que le lieu ne leur appartient pas, c’est pour se protéger. » A ses côtés, assis par terre, Mohammed Abousneleh écoute. Ce jeune homme de 21 ans, originaire du camp de Chouafat, près de Jérusalem, travaille en temps normal dans une boulangerie de Tel-Aviv. Mais ce n’est pas un temps normal. « Depuis l’attaque de vendredi, je viens chaque jour, dit-il. Les Israéliens finiront par enlever les portiques. Sinon ça continuera dix jours, vingt jours… »"

- Palestinian Authority says aim of Temple Mount metal detectors is to "humiliate worshipers" (Elder of Ziyon) - "Once again, Arabs put everything in terms of honor and shame. Even though the holy places in Saudi Arabia have metal detectors and tight security, the problem here is that Jews are the ones who are enforcing the security, which is humiliating to them. Since they are so sensitive to being humiliated, which is often worse than death, they assume that Israel's aim is to humiliate them".
http://elderofziyon.blogspot.com/2017/07/palestinian-authority-says-aim-of.html

- Nouveaux heurts sur l'esplanade des Mosquées, à Jérusalem (Reuters) - "Mardi, à la fin de la prière, plusieurs dizaines de personnes se sont mises à lancer des pierres et des bouteilles en direction des agents israéliens, qui ont eu recours à des moyens de dispersion".
https://fr.news.yahoo.com/nouveaux-heurts-sur-lesplanade-des-mosqu%C3%A9es-%C3%A0-j%C3%A9rusalem-054016470.html
- Jérusalem: prières autour de l'esplanade des Mosquées (AFP) - "A la fin de la prière ce soir, les musulmans ont scandé devant la porte des Lions: "par notre âme et notre sang, nous nous sacrifierons pour toi al-Aqsa" face à une haie de garde-frontières israéliens".
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/07/19/97001-20170719FILWWW00296-jerusalem-tensions-sur-l-esplanade-des-mosquees.php

- Mont du Temple : Le chef du Hamas appelle le monde musulman à ‘passer à l’action’ (Times of Israel) - "« Où es-tu, nation d’un milliard, alors que la prière est interdite à la mosquée Al-Aqsa ? Où sont tous les sommets arabes alors que la mosquée est souillée par les colons ? » a-t-il demandé. Les Palestiniens se réfèrent souvent aux Israéliens comme étant des « colons ». Haniyeh a demandé une action urgente « pour faire face à l’agression et au terrorisme israéliens à Al-Aqsa », la mosquée située sur le mont du Temple qui accueille également le sanctuaire du Dôme du Rocher".
http://fr.timesofisrael.com/mont-du-temple-le-chef-du-hamas-appelle-le-monde-musulman-a-passer-a-laction/

- Hanegbi : les détecteurs de métaux et les caméras maintenus au mont du Temple (Times of Israel)
http://fr.timesofisrael.com/hanegbi-les-detecteurs-de-metaux-et-les-cameras-maintenus-au-mont-du-temple/
   "[...] La politique du gouvernement israélien, a-t-il ajouté, était que « nous ne nuirions pas aux droits des musulmans et de tous les fidèles à prier au mont du Temple. Bien au contraire. Afin d’assurer la sécurité de ceux qui prient, et ceux qui les protègent, nous ne capitulerons pas face à ceux qui veulent nous entraîner dans le sang ».
    Hanegbi a indiqué que les plaintes au sujet des détecteurs de métaux étaient un prétexte. « Il y a des détecteurs de métaux au Vatican », a-t-il noté, précisant qu’il les avait récemment parcourus lors de sa rencontre avec le pape. « Personne ne s’en inquiète. » Il y a des détecteurs de métaux depuis des années au mur Occidental, a-t-il rappelé.
    Ce qui est vraiment en jeu, c’est qu’« il y a ceux qui n’aiment pas le fait qu’Israël soit souverain à Jérusalem et au mont du Temple », a déclaré le ministre. Il a cité le Hamas et la branche Nord du Mouvement islamique israélien. Mais « nous ne les laisserons pas utiliser le mont du Temple comme un lieu où ils tuent des policiers », a déclaré Hanegbi, en se référant aux meurtres des deux policiers survenue le 14 juillet dernier. [...]"

- Un ministre de l’AP accuse Israël de profiter de l’attentat pour creuser sous le mont du Temple (Times of Israel)
http://fr.timesofisrael.com/un-ministre-de-lap-accuse-israel-de-profiter-de-lattentat-pour-creuser-sous-le-mont-du-temple/
   "Adnan al-Husseini, ministre des Affaires de Jérusalem de l’Autorité palestinienne (AP), a accusé dimanche Israël d’avoir profité de la fermeture de deux jours du mont du Temple pour chercher des moyens de creuser sous la mosquée Al-Aqsa. L’accusation, dont l’ampleur est explosive, a été faite le jour de la réouverture du site par Israël après un attentat qui a tué vendredi deux policiers, et dans un contexte de fortes protestations après l’installation de détecteurs de métaux aux entrées du site. Les terroristes auraient utilisé des armes cachées sur le lieu saint pour l’attentat.
    Husseini a affirmé que l’opération sécuritaire organisée sur le site pendant les deux jours de sa fermeture – pour la première fois depuis des décennies, le complexe était fermé aux fidèles musulmans un vendredi – était un prétexte à d’autres activités. « Pendant que les forces de l’occupation ont fermé Al-Aqsa, elles sont descendues dans les puits par les escaliers. Je pense qu’elles cherchaient un moyen de continuer à creuser », a-t-il déclaré, selon un article du site d’information officiel de l’AP, Wafa.
    Husseini n’a pas dit pourquoi il pensait qu’Israël voulait creuser sous la mosquée Al-Aqsa. Il a cependant déjà tenu des propos similaires, et affirmé qu’Israël cherchait à prouver l’existence des Temples juifs antiques afin de faciliter la construction éventuelle d’un troisième temple à la place de la mosquée Al-Aqsa. Une autre théorie du complot très répandue chez les Palestiniens et dans le monde arabe en général est qu’Israël creuse sous la mosquée pour détruire physiquement le lieu saint musulman.
   « Les fouilles sont minutieuses pour respecter la dignité du mont du Temple. Malgré les plaintes du Mouvement islamique et d’associations palestiniennes, pas une seule fouille ne s’est faite sous le mont », a rapporté en 2016 le quotidien israélien Haaretz. [...]"
- Mesures israéliennes à Al-Aqsa: les Palestiniens "gèlent" les contacts avec Israël (AFP) - ""Au nom de la direction palestinienne, j'annonce (...) un gel de tous les contacts avec l'Etat d'occupation à tous les niveaux jusqu'à ce qu'Israël s'engage à annuler toutes les mesures contre notre peuple palestinien en général et à Jérusalem et dans la mosquée Al-Aqsa en particulier", a déclaré M. Abbas".
https://fr.news.yahoo.com/mesures-israéliennes-à-al-aqsa-palestiniens-gèlent-contacts-192738360.html
- Fatah threatens more violence: “Rage for the Al-Aqsa Mosque!” (PMW)
http://www.palwatch.org/main.aspx?fi=157&doc_id=21556

- Un terroriste palestinien tue trois Israéliens pendant un dîner de Shabbat (i24) - "Le terroriste s'est infiltré dans une maison vers 21h30 où une dizaine de personnes étaient réunies pour le traditionnel repas de Shabbat du vendredi soir. A coup de couteaux, le terroriste a grièvement blessé un homme de 70 ans, ainsi que son fils et sa fille, tous deux la trentaine. Tous ont succombé à leurs blessures. La femme du père de famille, âgée de 68 ans, a également été sérieusement blessée, mais est toujours en vie. "Il a attaqué et massacré une famille pendant le dîner de shabat, tuant le grand-père et deux de ses enfants et blessant la grand-mère", a indiqué une porte-parole de l'armée".
http://www.i24news.tv/fr/actu/international/moyen-orient/151023-170721-attaque-au-couteau-en-cisjordanie-2-personnes-dans-un-etat-critique
- Journée sanglante en Israël et en Cisjordanie (Reuters) - "Trois palestiniens et trois Israéliens ont perdu la vie vendredi alors que les deux parties continuent de s'opposer sur la question du maintien de maintien des détecteurs de métaux à l'entrée de l'esplanade des Mosquées, à Jérusalem. Les services de secours israéliens ont annoncé que trois Israéliens avaient été poignardés à mort dans leur domicile, situé dans l'implatation juive de Neve Tsuf".
https://fr.news.yahoo.com/s%C3%A9curit%C3%A9-renforc%C3%A9e-%C3%A0-j%C3%A9rusalem-pour-les-pri%C3%A8res-du-081042535.html
- Violences en Cisjordanie et à Jérusalem: 3 Palestiniens et 3 Israéliens tués (AFP) - "l'attaquant palestinien avait publié peu de temps avant de s'infiltrer dans la colonie un message sur sa page Facebook où il écrivait notamment: "Tout ce que j'ai c'est un couteau acéré et je répondrai à l'appel de (la mosquée) Al-Aqsa"."
https://fr.news.yahoo.com/palestinien-tu%C3%A9-balles-%C3%A0-j%C3%A9rusalem-123526771.html
   "[...] L'attaquant, âgé de 19 ans, a pénétré dans une maison de la colonie de Neve Tsuf, au nord-ouest de Ramallah, où il a tué trois civils israéliens et en a blessé un quatrième avant d'être lui-même blessé par balles par un voisin qui avait entendu les cris des victimes, a indiqué une porte-parole de l'armée. "Il a attaqué et massacré une famille pendant le dîner de shabat, tuant le grand-père et deux de ses enfants et blessant la grand-mère", a indiqué une porte-parole de l'armée [...]
    Sur une photographie du lieu de l'attaque diffusée par l'armée on voit le sol d'une cuisine totalement recouvert de sang. Selon l'armée, l'attaquant palestinien avait publié peu de temps avant de s'infiltrer dans la colonie un message sur sa page Facebook où il écrivait notamment: "Tout ce que j'ai c'est un couteau acéré et je répondrai à l'appel de (la mosquée) Al-Aqsa".
    Cette attaque est intervenue au terme d'une journée d'affrontements meurtriers entre forces de l'ordre israéliennes et manifestants palestiniens. [...]"
- Attaque à Halamish : 3 Israéliens poignardés à mort chez eux et une blessée grave ; le Hamas salue l’attaque « héroïque » (Times of Israel) - "Le Hamas a salué l’attaque comme « héroïque » et a déclaré qu’elle est intervenue après « les attaques d’Israël sur les droits de notre peuple à Jérusalem et dans la mosquée Al-Aqsa ». Après un premier interrogatoire, al-Jalil a révélé avoir acheté le couteau il y a deux jours, voulant commettre une attaque terroriste en raison des événements sur le mont du Temple à Jérusalem".
http://fr.timesofisrael.com/attaque-a-halamish-3-israeliens-poignardes-a-mort-chez-eux-et-un-blesse-grave/
   "[...] Selon une enquête préliminaire, le terroriste, un jeune palestinien originaire d’un village voisin, est arrivé dans l’implantation à pied et armé d’un couteau, a escaladé une des clôtures et a choisi la dernière maison située dans une rue proche. L’auteur a brisé une fenêtre et est entré dans la maison, surprenant les dix personnes à l’intérieur, a déclaré la Dixième chaîne. Une des femmes présentes dans la maison a caché un certain nombre d’enfants dans une des chambres, d’où elle a appelé la police et a commencé à crier dans le voisinage pour signaler qu’un terroriste était à l’intérieur de la maison. [...]
    Le Hamas a salué l’attaque comme « héroïque » et a déclaré qu’elle est intervenue après « les attaques d’Israël sur les droits de notre peuple à Jérusalem et dans la mosquée Al-Aqsa ». Après un premier interrogatoire, al-Jalil a révélé avoir acheté le couteau il y a deux jours, voulant commettre une attaque terroriste en raison des événements sur le mont du Temple à Jérusalem. [...]"
- Au moins 3 Palestiniens auraient été tués alors que les manifestations s’achèvent à Jérusalem (Times of Israel) - "Au moins 193 personnes ont été blessées lors des affrontements à Jérusalem et en Cisjordanie vendredi, a annoncé le Croissant-Rouge palestinien, ajoutant que les blessures avaient été causées par des balles réelles, des balles revêtues de caoutchouc, des incendies et des inhalations de gaz lacrymogènes. La police d’Israël a signalé qu’elle utilisait des moyens de dispersion de foule pour contrer les affrontements et qu’elle savait que deux personnes avaient été blessées et qu’elles ont été emmenées à l’hôpital Makassed".
http://fr.timesofisrael.com/un-ado-palestinien-aurait-ete-tue-alors-que-les-manifestations-sachevent-a-jerusalem/

- Au milieu des tensions au mont du Temple, on vous explique ce qu’est le Waqf (Times of Israel France) - "Alors qu’Israël contrôle l’accès de l’enceinte, à l’intérieur de ses neufs portes, le Département Awqaf de Jérusalem – parfois appelé Autorité de Dotations Religieuses Islamiques, ou simplement Waqf – exerce un contrôle quasi total. Le Waqf est entièrement contrôlé et financé par le gouvernement jordanien. Il administre la vie quotidienne sur le mont du Temple, ce qui comprend la mosquée Al-Aqsa, le Dôme du Rocher, les sites archéologiques, les musées et les écoles".
http://fr.timesofisrael.com/au-milieu-des-tensions-au-mont-du-temple-on-vous-explique-ce-quest-le-waqf/
- On Temple Mount, Israel long since made its fundamental compromise, David Horovitz (Times of Israel) - "Israel made its big-picture choice 50 years ago. It opted not to insist on religious freedom for Jews at the Temple Mount. Indeed, it opted not to insist on religious freedom at the Temple Mount, period. Israel deferred to Muslim sensitivities because of its perceived wider interests in working to normalize its very sovereign presence in the hostile Middle East".
http://www.timesofisrael.com/on-temple-mount-israel-long-since-made-its-fundamental-compromise/
   "[...] No concession, agreed by Israel in negotiations to resolve the current standoff, could come close to matching that most dramatic of compromises half a century ago, in which the revived Jewish nation, having defeated its enemies in a war foisted upon it and liberated the most sacred place in its religious heritage, promptly relinquished its religious rights there to the representatives of its vanquished enemies.
    And no compromise agreed to by Israel today could compare in its repercussions to the impact of that agreement 50 years ago, which has empowered a Palestinian and wider Muslim false narrative that asserts the Jews actually have no connection to the Mount, no history there, no legitimacy there — and by extension no sovereign legitimacy in Israel either. Why did defense minister Moshe Dayan’s concession on June 10, 1967, fuel that false narrative? Because, the way it was perceived in much of the Muslim world, the Jews could not and would not have relinquished their authority over the site if it truly constituted the most sacred physical focal point of their faith. Israel’s restraint, its religious realpolitik, in other words, has come to be regarded as proof of our illegitimacy. And of our duplicity. We were not the returning liberators; we were interlopers, who could and would be resisted until we returned to whence we ostensibly came.
    Why get into all that decades-old history again now? Why focus on Israeli forbearance half a century ago, and decades of Muslim delegitimization, when we’re grappling with immediate dangers swirling around the Temple Mount? Because that’s what all of this is really about. Israel made its big-picture choice 50 years ago. It opted not to insist on religious freedom for Jews at the Temple Mount. Indeed, it opted not to insist on religious freedom at the Temple Mount, period. Israel deferred to Muslim sensitivities because of its perceived wider interests in working to normalize its very sovereign presence in the hostile Middle East.
    Was that a historic mistake? Well, maybe it was, or maybe it was a vital, nation-saving imperative. It’s emphatically a question worth exploring. But the fact is that, today, right now, despite endless false assertions in the Muslim world to the contrary, there is no indication that the Netanyahu government intends to revisit that fundamental decision, no sign that it intends to reassert Israel’s fleeting full sovereignty at the Temple Mount.
In which case, it has less than three days, at most, to find an arrangement both sides can live with — to add one more tweak to that most dramatic of concessions from 50 years ago. [...]"

- 3 minutes on the Temple Mount (Arab video) (Elder of Ziyon) - la vidéo est vraiment bien faite, il faut le reconnaître.
http://elderofziyon.blogspot.com/2017/07/3-minutes-on-temple-mount-arab-video.html
   "This video, done by an Arab filmmaker in late 2015, is very well done - and reveals interesting things.
    At the beginning, the videographer runs through one of the gates to the Temple Mount - with camera equipment - without any guards giving him a second look. Non-Muslims must wait in line, sometimes for hours, to go up. And Jews are checked for such contraband as prayer books.  (When I went up I had to leave most of my video equipment behind.)
    The videographer is running at top speed through the "holy site." That's what makes the video so dramatic. But it does appear that at least some of the people featured are acting. Kids playing soccer on the platform of the Dome of the Rock (at 1:05) is considered perfectly acceptable. Altogether, it appear to be more a park than a holy site."

********************************************
"Processus de paix"

- Former Peace Negotiator Acknowledges Mistakes (CAMERA) - "“One of the things that we foolishly never understood about Arafat [Yasser Arafat, Abbas’ predecessor],” Miller said, was that “he never gave up the gun from the beginning…”"
http://blog.camera.org/archives/2017/07/former_peace_negotiator_acknow.html
   "A former American Arab-Israeli peace negotiator, Aaron David Miller, acknowledged that the U.S. “overlooked” negative Palestinian behavior in its attempts to fashion a two-state solution. Miller, a former U.S. State Department employee and long-time author and commentator on the Middle East, made his remarks at a July 11, 2017 book launch at the Washington D.C.-based think tank, the Foundation for the Defense of Democracies (FDD).
    The event, attended by the press, policymakers and CAMERA, featured Miller, as well as FDD analyst Grant Rumley and Ha’aretz contributor Amir Tabon, both of whom were promoting their recent book The Last Palestinian: The Rise and Reign of Mahmoud Abbas. Politico’s Susan Glasser moderated a discussion between the three panelists, much of which revolved around the future of the Palestinian Authority (PA), which rules the West Bank (Judea and Samaria) and has been led for twelve years by Abbas.
    Miller, who participated in Arab-Israeli negotiations from the 1980s through the early 2000s, reflected on what American negotiators missed, noting:
   “We overlooked—in terms of the state-building capacity—we overlooked so many bad forms of behavior in the maybe well-intentioned pursuit of Israeli-Palestinian peace—corruption, authoritarian behavior, incitement—largely because the Israelis, however annoyed and disturbed they were by these trends, were also prepared to subordinate them to the overall goal and objective, and you see the consequences now. Same issues are there.”
   “One of the things that we foolishly never understood about Arafat [Yasser Arafat, Abbas’ predecessor],”
Miller said, was that “he never gave up the gun from the beginning…”
    Miller pointed out that these Palestinian institutional issues are endemic and stated, “the last thing the Middle East needs now—and Palestinians deserve a functional state for many reasons—is a broken, failed one.”
    The panelists’ discussion on Palestinian politics—a topic they all agreed was widely ignored by the media—also focused on who might succeed Abbas, an octogenarian who hasn’t stood for elections in more than a decade. Miller suggested Mohammad Dahlan, a former Fatah operative currently being embraced by the rival movement Hamas, as a possibility. Rumley stated that its currently a “competing race” between Marwan Barghouti, an imprisoned murderer and terrorist, and Jibril Rajoub “who hails from the security apparatuses.”
    Rumley also highlighted the chaos and confusion that might happen in the event of a succession:
   “What happened when Arafat passed was power went to the speaker of the PA’s parliament for 60 days while elections were prepared. That’s what Palestinian basic law says is supposed to happen. The problem with that now is that Hamas won the 2006 elections, so the speaker of parliament is a member of Hamas. It’s unlikely in any scenario that the Fatah-dominated PA is going to give power, even temporarily, to a member of Hamas.”
    Now, if not yesterday, might be a good time for the media to start devoting more attention to internal Palestinian affairs."

- PA official glorifies Martyrdom: "Our child Martyrs, Allah willing, are birds in Paradise” (PMW)
http://www.palwatch.org/main.aspx?fi=157&doc_id=21534
   "PA official Laila Ghannam, the District Governor of Ramallah and El-Bireh, praised the "Martyrdom-death" of a 17-year-old terrorist who was shot and killed while throwing Molotov cocktails at Jewish civilians.
    With a play on words, she emphasized that rather than obtaining his matriculation certificate ("shahada") this summer, the terrorist "achieved the highest Martyrdom" ("shahada".) [Donia Al-Watan, independent Palestinian news agency, July 12, 2017; Official PA daily Al-Hayat Al-Jadida, July 13, 2017] She gave the terrorist's family a statuette of a bird, symbolizing her wish that: "Our child Martyrs, Allah willing, are birds in Paradise."
    Ghannam’s reference is to the Islamic tradition attributed to Muhammad, the Hadith, which teaches that Martyrs in Paradise reside inside the bodies of green birds: “Narrated Ka'b bin Malik: From his father that the Messenger of Allah said: 'The souls of the martyrs are in green birds, suspended from the fruit of Paradise, or the trees of Paradise.' [Jami'at-Tirmidhi 1641] [...]"

- Palestinian official says Israel plans to impose its hegemony on the entire Arab world (Elder of Ziyon) - "I never understood how a nation that is so hell-bent on expansionism and hegemony has given away the Sinai, the Gaza Strip, southern Lebanon and much of the West Bank - far more than half the territory it once controlled. But it is all part of the evil plan".
http://elderofziyon.blogspot.com/2017/07/palestinian-official-says-israel-plans.html
   "Here is one of those throwaway stories that shine a lot of light over how Palestinian leaders think and act. It starts off as a routine-sounding denunciation of Israel's closing the Temple Mount last Friday, but the details are more enlightening:
   "Dr. Mustafa Barghouthi, Secretary General of the Palestinian National Initiative, called on all Arab and Islamic states to impose immediate sanctions against Israel and its government in response to its unprecedented practices towards the first Qiblah and the third holiest shrine, Al-Aqsa Mosque and against the city of Jerusalem and its people the Palestinians."
    Barghouti is a former leader of the Palestinian Communist party. Suddenly, this staunch secular Palestinian cares about the "first Qiblah."
   "Barghouthi said Netanyahu with his ministers are hatching dangerous schemes to divide and Judaize the Al-Aqsa Mosque and if it succeeded to close Al Aqsa in the old city of Jerusalem without consequences, it would not hesitate to repeat this crime and the escalation of incursions of settlers to the Al-Aqsa Mosque and to divide it, as it  did to the Ibrahimi Mosque in Hebron.
    He added that after fifty years of occupation of the Al-Aqsa Mosque and the seventy years of the Nakba, and after the majority of Palestinians, Arabs and Muslims are prevented from visiting,  it is high time to deal with what Israel is doing, which began which the Palestinian people, but aims to devour the whole region and impose its hegemony on them."

    I never understood how a nation that is so hell-bent on expansionism and hegemony has given away the Sinai, the Gaza Strip, southern Lebanon and much of the West Bank - far more than half the territory it once controlled. But it is all part of the evil plan.
    A Palestinian official can make statements like this without the slightest fear that any newspaper or politician will make fun of him for saying such inanities. On the contrary, if anyone would criticize Barghouti, they would be the ones who would be criticized and ostracized by mainstream Palestinian opinion! [...]
    At the meeting I attended last week hosted by Phyllis Chesler, author Tuvia Tenenbom said that he once heard a Palestinian official talk about the "10,000 year history of Palestinians" in the region. Tenenbom (pretending to be a non-Jewish sympathizer) acted offended and said, "How dare you say that! It is a 30,000 year history!" The official agreed, of course, it was 30,000 years, he was sorry he misspoke. [...]"

Partager cet article

Repost 0
Published by Occam
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Boucle d'Occam
  • La Boucle d'Occam
  • : Chaque jour, une Boucle reprend l'actualité de France et du Moyen-Orient autour des thèmes d'Israël et de l'antisémitisme.
  • Contact

Recherche

Pages