Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juillet 2017 7 09 /07 /juillet /2017 09:56
France

- Rafle du Vel d’Hiv : le PCF fustige la venue de Netanyahu (AFP) - "La commémoration de la rafle, le 16 juillet, « doit envoyer un message fort de paix, et Benjamin Netanyahu n’est pas l’homme de ce message », écrit le PCF dans un communiqué" ; "« Le Premier ministre israélien, dont l’obédience d’extrême droite n’est plus un secret pour personne, est un homme de guerres et de violences qui, chaque jour, fait obstacle à la construction d’un processus de paix, juste et durable, entre Israéliens et Palestiniens », poursuit le parti, qui « réprouve l’invitation faite à Benjamin Netanyahu par le président Emmanuel Macron »."
http://fr.timesofisrael.com/rafle-du-vel-dhiv-le-pcf-fustige-la-venue-de-netanyahu/

- AFP's Double Standard on Hebron Massacres: 1929 vs. 1994 (CAMERA) - "Why does AFP fail to note how many Jews were killed in the 1929 massacre? Indeed, the article doesn't even indicate that there were any fatalities in the "attacks." Why does it fail to identify the perpetrators (Arabs from Hebron) and their means of murder (knives, axes and iron bars used to kill and mutilate), while the key facts do appear with respect to the 1994 massacre?"
http://blog.camera.org/archives/2017/07/afps_double_standard_on_hebron.html
   "When it comes to two brutal massacres in Hebron, one in 1929 and the other in 1994, Agence France Presse coverage displays an egregious double standard.
    Today's article, "Palestinians, Israelis square off on UNESCO vote on Hebron," fails to give even the most basic information about the 1929 massacre, stating only: "There had been a Jewish community there for decades earlier, but they were forced out by attacks in British mandatory Palestine."
    AFP fails to note who carried out the attacks (local Arabs). It fails to note the outcome of the attack: 67 murdered Jews and 60 wounded. And it fails to note the nature of the attack: an enraged Arab mob wielding knives, axes and iron bars killed all of the Jewish students in the local yeshiva and the mob slaughtered a delegation of Jewish residents on their way to the police station. The mob also broke into the home of Rabbi Ya'akov Slonim, where Jews were seeking refuges, and murdered him, his family and all those sheltering there.
    Dutch-Canadian journalist Pierre Van Passen described the scene at Rabbi Slonim's house: "we found the twelve-foot-high ceiling splashed with blood. The rooms looked like a slaughterhouse . . . I intended to gather up the severed sexual organs and the cut-off women's breasts we had seen lying scattered over the floor and in the beds."
    Regarding the 1994 Hebron massacre, on the other hand, AFP provides all of the critical information, identifying the perpetrator ("Israeli-American Baruch Goldstein"), the outcome ("killing 29") and the means "opened fire on Muslims praying at the site." AFP reports: "In 1994, Israeli-American Baruch Goldstein opened fire on Muslims praying at the site, killing 29, before being beaten to death by survivors."
    Why does AFP fail to note how many Jews were killed in the 1929 massacre? Indeed, the article doesn't even indicate that there were any fatalities in the "attacks." Why does it fail to identify the perpetrators (Arabs from Hebron) and their means of murder (knives, axes and iron bars used to kill and mutilate), while the key facts do appear with respect to the 1994 massacre?"

********************************************
UNESCO

- L'Unesco adopte la résolution sur Hébron comme "patrimoine mondial palestinien" (i24) - "Les Palestiniens avaient estimé avant de proposer la résolution que le site était menacé en raison d'une montée "alarmante" du vandalisme contre des propriétés palestiniennes dans la vieille ville, qu'ils attribuent aux Israéliens".
http://www.i24news.tv/fr/actu/israel/149797-170707-nouveau-vote-a-l-unesco-hebron-zone-d-une-valeur-universelle-exceptionnelle
- La vieille ville d'Hébron inscrite au patrimoine mondial (Reuters) - "La vieille ville d'Hébron est explicitement mentionnée par l'Unesco comme appartenant à la "Palestine", membre à part entière de l'organisation depuis six ans".
https://fr.news.yahoo.com/la-vieille-ville-dh%C3%A9bron-inscrite-au-patrimoine-mondial-142109123.html
- L'Unesco inscrit Hébron sur sa liste du patrimoine mondial (AFP) - "L'Unesco a inscrit la vieille ville d'Hébron sur deux listes: celle du patrimoine mondial et celle du patrimoine en péril. Cette question était l'enjeu d'un affrontement diplomatique acerbe entre Palestiniens et Israéliens" ; "Le représentant du Centre Simon Wiesenthal --seule organisation non gouvernementale juive accréditée auprès de l'Unesco-- a déploré la "politisation" du dossier".
https://fr.news.yahoo.com/lunesco-inscrit-h%C3%A9bron-liste-patrimoine-mondial-220651072.html
- UNESCO adopts Hebron decision targeting Israel, against expert advice (UN Watch, Vidéo 4mn) - la vidéo du vote révèle bien à quel point il s'agit d'une mascarade politique.
https://www.youtube.com/watch?v=gDFru4kWqKc

- Vote de l'Unesco sur Hébron: les Palestiniens saluent un "succès" (AFP) - "Ce vote est "un succès dans la bataille diplomatique menée par les Palestiniens sur tous les fronts face aux pressions israéliennes et américaines", s'est félicité le ministère des Affaires étrangères palestinien dans un communiqué. De son côté, le mouvement islamiste Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza, a salué "une nouvelle affirmation de nos droits complets sur Hébron et sur toute la terre palestinienne", selon un communiqué de son porte-parole Hazem Qassem" ; "En revanche, le ministère israélien des Affaires étrangères a qualifié de "souillure morale" la décision de l'Unesco, estimant qu'elle niait l'histoire juive de la cité. "La décision de l'Unesco sur Hébron et le tombeau des Patriarches est une souillure morale. Cette organisation sans importance promeut l'HISTOIRE FAUSSE. Honte à l'Unesco", a écrit sur Twitter peu après le vote le porte-parole du ministère, Emmanuel Nahshon".
https://fr.news.yahoo.com/vote-lunesco-h%C3%A9bron-palestiniens-saluent-succ%C3%A8s-192534942.html
- Unesco sur Hébron : les Palestiniens saluent un « énorme effondrement pour Israël » (Times of Israel)
http://fr.timesofisrael.com/unesco-sur-hebron-les-palestiniens-saluent-un-enorme-effondrement-pour-israel/
   "[...] Ce vote est « un succès dans la bataille diplomatique menée par les Palestiniens sur tous les fronts face aux pressions israéliennes et américaines … et un échec et un énorme effondrement pour Israël », s’est félicité le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.
   « Malgré la campagne israélienne agressive, qui a répandu des mensonges, déformé et faussé les faits sur le droit palestinien, le monde a reconnu notre droit d’enregistrer Hébron et la Mosquée d’Ibrahimi sous la souveraineté palestinienne et sur la Liste du patrimoine mondial », a déclaré Riyad al-Maliki. « L’occupation israélienne de notre état ne lui confère aucune souveraineté sur aucun terrain », a ajouté Maliki.
    Un vote favorable de l’Unesco « aiderait à soutenir le tourisme » et « les efforts des Palestiniens à empêcher toute tentative de destruction », avait estimé avant le vote de vendredi Alaa Shahin, membre de la municipalité d’Hébron.
    Les responsables israéliens estiment que la résolution sur Hébron, qui qualifie cette ville « d’islamique », nie une présence juive de 4 000 ans. Le tombeau des Patriarches abriterait la dépouille d’Abraham, père des trois religions monothéistes, de son fils Isaac, de son petit-fils Jacob et de leurs épouses Sarah, Rebecca et Léa. [...]"

- Netanyahu : le vote de l’Unesco sur Hébron est une « décision délirante » (Times of Israel) - "ils ont estimé que le tombeau des Patriarches à Hébron est un site palestinien, ce qui veut dire non juif, et que c’est un site en danger".
http://fr.timesofisrael.com/netanyahu-le-vote-de-lunesco-sur-hebron-est-une-decision-delirante/
   "[...] Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a lancé un tweet accompagné d’une courte vidéo dans laquelle il fustige la décision et promet de protéger le site du Tombeau de Patriarches à Hébron, vénéré comme l’endroit biblique de sépulture des patriarches et des matriarches juifs.
   « Une autre décision délirante de l’Unesco. Cette fois-ci, ils ont estimé que le tombeau des Patriarches à Hébron est un site palestinien, ce qui veut dire non juif, et que c’est un site en danger. Pas un site juif ?! », s’est interrogé Netanyahu avec indignation.
   « Qui est enterré là-bas ? Abraham, Isaac, Jacob, Sarah, Rivka, Leah nos patriarches et matriarches. Le site est en danger ? En effet, il n’y a que dans les endroits où Israël est présent, comme Hébron, que la liberté religieuse est garantie pour tous. Au Moyen-Orient, ils bombardent des mosquées, des églises et de synagogues, dans les endroits où Israël n’est pas présent », a-t-il continué.
   « Et le site est en danger ? Il n’y a que dans les endroits où Israël est présent, comme Hébron, que la liberté de religion est garantie pour tous », a-t-il dit. « Donc nous continuerons à préserver le tombeau des Patriarches, la liberté de religion pour tous, et nous continuerons à préserver la vérité », a-t-il conclu.
    Puis il a écrit sur compte Facebook en français : « En réponse à la résolution de l’UNESCO, j’ai décidé de réduire d’un million de dollars le financement israélien destiné à l’ONU et de l’investir dans la construction du Musée de l’héritage juif à Hébron. La réponse aux mensonges de l’UNESCO est la vérité – et la vérité historique dit que notre lien à Hébron est inébranlable et le restera à jamais. » [...]"
- Hébron au patrimoine mondial : Israël dénonce un « moment déshonorant » pour l’Unesco (Times of Israel) - "Le président du parti Yesh Atid, Yair Lapid, a déclaré pour sa part : « la décision de l’UNESCO de reconnaître le tombeau des patriarches en tant que site patrimonial palestinien est une falsification ignoble de l’histoire. L’UNESCO ne croit-elle pas que la Bible est un héritage ? C’est une décision qui, au mieux, provient d’une ignorance totale et, au pire, de l’hypocrisie et de l’antisémitisme ». Hébron – la plus grande ville de Cisjordanie – est l’une des quatre villes saintes dans le judaïsme, outre Jérusalem, Safed et Tibériade. Selon la tradition religieuse, les ancêtres bibliques comme Abraham et Sarah, Isaac et Rebecca, Jacob et Leah sont enterrés là-bas. Le livre de la Genèse de la Torah décrit comment Abraham a acheté une grotte pour y être enterré".
http://fr.timesofisrael.com/hebron-au-patrimoine-mondial-israel-denonce-un-moment-deshonorant-pour-lunesco/
- Vote de l'Unesco sur Hébron: Israël réduit encore sa contribution à l'ONU (AFP) - "Il s'agit de la quatrième réduction ordonnée en un an par le gouvernement israélien, qui a fait baisser sa contribution auprès des Nations unies de 11 millions de dollars annuels à 2,7 millions, selon un responsable israélien".
https://fr.news.yahoo.com/lunesco-inscrit-h%C3%A9bron-liste-patrimoine-mondial-105648633.html

- Palestinians falsely claim Hebron is "fourth holiest site in Islam" (Elder of Ziyon) - "Just as the Mufti managed to inflate the importance of Jerusalem to indifferent Muslims in the 1920s because of his hatred of Jews, so are the Palestinians today doing the same to Hebron. There is only one reason they say this: to loosen the Jewish claim on lands that are historically, religiously and culturally the most important places in Judaism".
http://elderofziyon.blogspot.com/2017/07/palestinians-falsely-claim-hebron-is.html
   "Ma'an Arabic, writing about the UNESCO vote delegitimizing the Jewish connection to the place where the Biblical Patriarchs and Matriarchs are buried, says, says as a backgrounder: "The city of Hebron is one of the oldest ancient cities that are still inhabited in the world, and stretches back more than 6,000 years. It is a holy city of heavenly religions, and became the fourth holiest Islamic city after Mecca, Medina and Jerusalem."
    Really? Because, since they believe UNESCO so much, Harar in Ethiopia is the fourth most holy site in Islam. Many argue Kairouan, Tunisia.
    I found a discussion from Lonely Planet ten years ago where people were discussing just this issue of what the fourth holiest site in Islam is. Cities mentioned in the discussion include Harar, Najaf, Karbala, Mashad, and Nagash. Hebron isn't mentioned at all. The only place I could find any mention of Hebron as one of the holiest Muslim cities are from Palestinian sources.
    Just as the Mufti managed to inflate the importance of Jerusalem to indifferent Muslims in the 1920s because of his hatred of Jews, so are the Palestinians today doing the same to Hebron. There is only one reason they say this: to loosen the Jewish claim on lands that are historically, religiously and culturally the most important places in Judaism."

- Five reasons the UNESCO Hebron decision matters to Israel and the world, Seth Frantzman (JP) - "The Israel-Palestinian conflict playing out at UNESCO is not good news for archaeology or history".
http://www.jpost.com/Arab-Israeli-Conflict/Five-reasons-the-UNESCO-Hebron-decision-matters-to-Israel-and-the-world-499084
   "[...] The UNESCO decision has wider implications for Israel and the Palestinians, and for UNESCO as well. Here are five major impacts and issues that were raised by the vote on Hebron.
    - Palestinians on a winning streak at UNESCO
    While the Palestinians have been thwarted on the ground in the West Bank and Gaza to create a state or remove Israel’s presence from areas they claim, they have been successful in international forums like UNESCO. The Palestinian Authority successfully sought membership in UNESCO as a state in 2011, as part of a campaign to join numerous UN agencies. It won membership in a vote of 107 to 14, presaging the vote on Friday in which 12 voted in favor of inscribing Hebron and three against. At the time, Israel’s ambassador to UNESCO, Nimrod Barkan, condemned the decision.
    Since 2011, the Palestinians successfully got the Church of the Nativity and pilgrimage route in Bethlehem inscribed in 2012 and the “Cultural Landscape of Southern Jerusalem, Battir” inscribed in 2014. UNESCO, which declared the Old City of Jerusalem and its walls a world heritage site in 1981 at the behest of Jordan, has frequently criticized Israeli actions in Jerusalem. On Tuesday, it labeled Israel an “occupying power” in Jerusalem and criticized archaeological excavations. Israel lost a vote in May at the UNESCO executive board that also negated Israeli sovereignty in Jerusalem. This has been the routine for years. UNESCO, like other UN bodies, criticizes Israel’s actions, and it will continue to do so. Lobbying by Israeli allies or even whittling away at the automatic pro-Palestinian majority hasn’t worked. Palestinians will likely use the coming years to try to register more sites, especially those they think will undermine Israel’s rule in the West Bank. This could include campaigns regarding Rachel’s Tomb, or sites such as Nabi Samwil or even the monastery inside Ma’ale Adumim.
    - Politicizing world heritage
    The votes at UNESCO, especially related to Hebron and Battir, have been more about politics and the conflict between Israel and the Palestinians than a purely historical interest in preserving world heritage. Without Israel and the Palestinians being involved in Hebron, the site would still merit inclusion on a list of sites of extraordinary value in the region. With thousands of years of history, it is the burial place of Abraham, Isaac, Jacob, Sarah, Rebecca and Leah of the Bible. The main building was built by Herod and is considered one of his best preserved structures. It was later used as a church under the Crusaders and additional Islamic elements were added to it in the 14th century that led to its present form. Declaring it and the area around it a unique site is no different from what UNESCO has done with parts of Mexico City or the historic center of Cordoba. However UNESCO notes at Cordoba that “in the 13th century, under Ferdinand III, the Saint, Cordoba’s Great Mosque was turned into a cathedral.” In Mexico City there is no attempt to deny the Aztec heritage. With Hebron, there is an attempt to minimize the Jewish connection to the tomb, as if thousands of years of Jewish connection and the fact that the current building was built as a Jewish site initially, is of less significance. An article in The Guardian on the UNESCO decision only mentions that the building was constructed as “the Ibrahimi mosque, also known as the Sanctuary of Abraham, in the 14th century.” The opposite terminology as that used to describe the Cordoba mosque that became a cathedral.
    - Palestinians sites are always “in danger”
    The Palestinian Authority has exploited UNESCO to declare all three of its sites “in danger,” including Hebron, Battir and the Church of the Nativity in Bethlehem. The Old City of Jerusalem is also on the list of 54 UNESCO sites in “danger.” This puts Palestinian sites “in danger” up there with Libya, Mali, Iraq, Congo, Syria and Yemen. The other countries are undergoing vicious wars, and in Iraq and Syria sites have been totally razed by ISIS. ISIS demolished Hatra and blew up parts of Palmyra. Battir, Hebron, Bethlehem and Jerusalem’s Old City are not in danger in the way other sites UNESCO lists as “in danger” are. The decision to keep voting them onto the “danger” list is part of a Palestinian campaign against Israel, not an honest weighing of whether these sites face any danger. For instance, the Bethlehem sites are under the control of the Palestinian Authority, yet in “danger” ostensibly from Israel. This disproportionate claim of “in danger” is used as a tool to attack and undermined Israel’s rule in the West Bank and Jerusalem. Ironically sites like Sebastia, the important historical site of ancient Samaria, which is actually in danger after years of neglect, go unrecognized by UNESCO.
    - Israel has nine UNESCO sites
    Israel has nine UNESCO sites, including Masada, the White City of Tel Aviv and the Necropolis of Beit Shean which was inscribed in 2015. Israel should recognize that, although it won’t win at UNESCO in any areas over the Green Line or in Jerusalem, all of which is not seen as part of Israel by the UN, Israel has ample opportunities to develop and register new UNESCO sites in other areas. In recent years, it has registered the Caves of Maresha at Beit Guvrin, for instance. Rather than arguing with the Palestinians at UNESCO, Israel might consider seeking to add more sites to its list.
    - Will UNESCO be reformed?
    The Israel-Palestinian conflict playing out at UNESCO is not good news for archaeology or history. The concept of UNESCO was supposed to be a way for the world to acknowledge a list of sites, now numbering 1,052, that are of special cultural, historic, scientific or other significance. The sites would be protected, monitored and be a sort of “bucket list” of places in the world of supreme worth. Turning sites into part of a religious, ethnic or political conflict runs contrary to the purpose, but because of the way UNESCO is run, with countries represented and voting, the ability to prevent politicization is difficult. Sites such as Preah Vinear on the Thai-Cambodian border have also found themselves in the middle of national disputes. The difficulty of registering sites in Taiwan, which is seen as part of China, mean sites are less likely to be recognized there. Other international disputes or religious disputes or reluctance of countries to declare a place a UNESCO site because it means they should preserve it, all go against the ideal of UNESCO.  The dispute in Hebron could engender attempts to reform how sites are registered or shed a light on which sites are declared “in danger".”

- Resolutions and condemnations: The history of UNESCO against Israel (Ynet) - "Israel has been a member of UNESCO for 68 years with a five-year hiatus after it was removed following excavations carried out on the Temple Mount; the UN Educational, Scientific and Cultural Organization's decision yesterday to declare the Cave of the Patriarchs a Palestinian heritage site is just one of many decisions against the Jewish state".
http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4986357,00.html

********************************************
Gaza & Hamas

- Une réalité à “3 états” émerge avec la mise en place d’une direction Hamas-Dahlane à Gaza, Avi Issacharoff (Times of Israel) - "La réconciliation politique dans la bande de Gaza va probablement retarder la guerre contre Israël à court terme, mais entraîner une confrontation plus mortelle par la suite".
http://fr.timesofisrael.com/une-realite-a-3-etats-emerge-avec-la-mise-en-place-dune-direction-hamas-dahlane-a-gaza/
   "Samir Mashrawi revient à Gaza. Et son retour suggère qu’un tremblement de terre est sur le point de secouer le territoire palestinien. Mashrawi est un homme de Mohammad Dahlane, ancien cadre du Hamas et rival de Mahmoud Abbas. Dahlane était le chef de la sécurité préventive du Fatah dans la bande de Gaza, et était autrefois persona non grata pour le Hamas, qui l’a expulsé de Gaza pendant le coup d’état ayant mis le groupe terroriste islamiste au pouvoir.
    Mashrawi, vu comme le bras droit de Dahlane et son conseiller crucial pendant les périodes de conflit intense avec le Hamas, était particulièrement haï en raison du rôle central qu’il a joué dans la poursuite des membres du Hamas en 1996 et 1997. Célèbre pour avoir rasé leurs barbes et avoir arrêté ces membres pendant de longues périodes, Mashrawi a été le premier à quitter Gaza quand les tensions entre le Hamas et le Fatah se sont réellement intensifiées, en 2007.
    C’est cependant le Hamas qui a annoncé son retour imminent. Ahmad Yusuf, cadre du Hamas, a transmis l’information lundi pendant un entretien avec un journal jordanien. Son retour entre dans le cadre de l’accord qui prend forme entre Dahlane, le Hamas et l’Egypte, officiellement pour surveiller les opérations d’une commission formée pour aider les familles dont des membres ont été blessés ou tués. En réalité, le retour de Mashrawi signifie l’existence d’une réconciliation, non pas entre le Hamas et le Fatah, mais entre le Hamas et la faction du Fatah de Dahlane.
    Qu’est-ce que cela veut dire pour Israël ? Trois choses ? D’abord, comme nous l’avons récemment souligné, le danger d’une guerre entre le Hamas à Gaza et Israël diminue, pour l’instant.
    L’accord de réconciliation entre Dahlane et le Hamas, qui est en train d’être négocié entre des cadres du Hamas, les proches de Dahlane et les renseignements égyptiens, devrait permettre l’ouverture du poste-frontière de Rafah entre la bande de Gaza et l’Egypte, a indiqué Yusuf, et la mise en place d’une nouvelle « commission de gestion », en d’autres termes, un nouveau gouvernement de facto pour la bande de Gaza. Cette commission comprendra bien sûr des représentants du Hamas, d’autres factions palestiniennes de l’enclave, et de Dahlane. Impact attendu : une amélioration des conditions humanitaires à Gaza, ce qui réduira la probabilité d’une guerre.
    Ce qui nous amène au deuxième point intéressant Israël : le nouvel accord séparera encore plus la bande de Gaza de la Cisjordanie. Un état palestinien est en train d’être créé juste devant nos yeux, mais seulement à Gaza, sans aucun lien avec la Cisjordanie. Nous allons voir l’émergence d’une sorte de situation à « trois états », Israël, la Cisjordanie et la bande de Gaza. Selon Yusuf, le Hamas restera responsable de la sécurité à Gaza, et en parallèle, la nouvelle « commission », avec des représentants de Dahlane, supervisera les relations de Gaza avec le monde extérieur. Des proches de Dahlane seront par conséquent présents au poste-frontière de Rafah.
    Malheureusement, le troisième point est que si Rafah est totalement ouvert à la circulation des personnes et des biens, les préparatifs du Hamas pour la guerre seront renforcés. Les hommes de Dahlane n’empêcheront pas l’entrée d’armes ou de terroristes du Hamas dans Gaza. C’est le piège : le nouvel accord diminue la probabilité d’une guerre avec Israël à court terme, mais ne fait que retarder la prochaine. Le Hamas sera renforcé à long terme, comme sa confiance en lui. Quand elle arrivera, la prochaine confrontation sera prochainement plus mortelle et plus dangereuse pour Israël.
    Le nouvel accord marquera le retour de Dahlane au centre de la scène, avec une aura de pouvoir, contrairement à Abbas, perçu comme faible, comme les cadres du Fatah de Cisjordanie. [...] Il n’y a toujours pas d’amour entre Hamas et Dahlane, c’est un euphémisme, ou entre le Hamas et Mashrawi. Des années d’amertume ne s’évanouiront pas en une nuit. Dès que l’une des parties se sentira menacée par l’autre, la notion de réconciliation disparaîtra, et elles seront à nouveau en guerre. C’est ce qu’il s’est passé il y a dix ans. [...]"

- Crise de l'électricité à Gaza: l'AP bloque les paiements à l'Egypte (i24) - "Deux des trois générateurs de la seule centrale électrique de Gaza ne fonctionnaient pas, car "l'Autorité palestinienne à Ramallah a cessé toutes les transactions financières par l'intermédiaire des banques palestiniennes pour acheter du carburant à l'Egypte", a déclaré l'Autorité de l'électricité du Hamas. "Cela a conduit à l'arrêt des (livraisons) du carburant il y a deux jours en provenance d'Egypte", a-t-elle ajouté. L'Autorité de l'énergie à Gaza paie l'Egypte pour le carburant qu'elle reçoit mais doit effectuer les transferts via les banques palestiniennes situées en Cisjordanie et régies par les lois de l'Autorité palestinienne".
http://www.i24news.tv/fr/actu/international/moyen-orient/149919-170708-crise-de-l-electricite-a-gaza-l-ap-bloque-les-paiements-a-l-egypte

********************************************
Sinaï

- Egypte : 26 soldats tués ou blessés dans des attaques dans le Sinaï (Times of Israel) - "Vingt-six soldats égyptiens ont été tués ou blessés vendredi dans une vague d’attaques, dont des attentats à la voiture piégée, contre plusieurs barrages dans le nord du Sinaï, a indiqué l’armée dans un communiqué. Elle a affirmé avoir tué 40 des assaillants lors des affrontements avec des combattants extrémistes dans la région où sévit la branche égyptienne du groupe Etat islamique (EI). Des ambulances ont été dépêchées sur les lieux des attaques au sud de la localité de Rafah, proche de la frontière avec la bande de Gaza".
http://fr.timesofisrael.com/egypte-26-soldats-tues-ou-blesses-dans-des-attaques-dans-le-sinai/

- Egypte: l'EI revendique l'attentat dans le Sinaï (AFP) - "Dans un communiqué publié dans la nuit de vendredi à samedi sur les réseaux sociaux, le groupe "Province du Sinaï" a indiqué que des "soldats du califat" ont attaqué une position de l'armée au sud de la localité de Rafah, proche de la frontière avec la bande de Gaza".
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/07/08/97001-20170708FILWWW00056-egypte-l-ei-revendique-l-attentat-dans-le-sinai.php
- Sinaï/Attentat EI: 4 terroristes étaient des ex-membres du Hamas selon Israël (i24) - "D’après le haut responsable israélien, quatre des terroristes appartenaient auparavant à l’aile militaire du Hamas avant de rejoindre l’Etat islamique".
http://www.i24news.tv/fr/actu/international/moyen-orient/149942-170709-sinai-attentat-ei-4-terroristes-etaient-ex-membres-du-hamas-selon-israel
- La police égyptienne tue 16 activistes à Ismailia et Gizeh (Reuters) - "la plupart étaient des activistes en fuite liés à des attaques récentes dans le nord du Sinaï".
https://fr.news.yahoo.com/la-police-%C3%A9gyptienne-tue-16-activistes-%C3%A0-ismailia-161131436.html

********************************************
"Processus de paix"

- Murdering 22 children is heroic, says PA TV (PMW) - "Murdering 22 children and 4 adults is an "act of heroism," if you ask the Palestinian Authority. Recently the PA has emphasized this message to Palestinians by glorifying the Ma'alot massacre - a terrorist attack in 1974 in which Palestinian terrorists took over a hundred Israeli children and their teachers hostage in a school. When Israeli forces tried to rescue them, the terrorists attacked the hostages with guns and grenades, murdering 22 of the children and 4 adults". Voir la vidéo ici.
http://www.palwatch.org/main.aspx?fi=157&doc_id=21483

********************************************
Iran

- Israël s’inquiète de la montée en puissance régionale de l’Iran, Piotr Smolar (Le Monde) - Chagaï Tzuriel : « Ces dernières semaines, les Iraniens ont fait de grandes avancées pour renforcer leur contrôle en Syrie et préparer le terrain pour un corridor terrestre qui va de l’Iran vers la Syrie et le Liban, en passant par l’Irak. Ce corridor n’est pas seulement une affaire de transfert de forces ou de systèmes d’armement. C’est aussi une délimitation de la zone d’influence iranienne. Ils redessinent la carte stratégique de la région. Ce n’est pas un problème tactique, mais un développement tectonique. Pendant que tout le monde est occupé par la crise avec le Qatar, les Iraniens avancent, pas à pas. »
http://abonnes.lemonde.fr/proche-orient/article/2017/07/07/israel-s-inquiete-de-la-montee-en-puissance-regionale-de-l-iran_5157196_3218.html
   "La progression militaire et politique de l’Iran en Syrie, à la faveur du recul de l’organisation Etat islamique (EI), est dangereuse et trop négligée : telle est l’analyse d’un haut responsable de l’appareil sécuritaire israélien, Chagaï Tzuriel. Dans un entretien au Monde, le directeur général du ministère du renseignement s’inquiète des avancées territoriales de l’Iran et de ses affiliés chiites. Les frappes aériennes israéliennes en Syrie contre des convois d’armements sophistiqués à destination du Hezbollah libanais ne permettent que de limiter l’impact d’un mouvement de fond plus large.
   « Ces dernières semaines, les Iraniens ont fait de grandes avancées pour renforcer leur contrôle en Syrie et préparer le terrain pour un corridor terrestre qui va de l’Iran vers la Syrie et le Liban, en passant par l’Irak, explique Chagaï Tzuriel. Ce corridor n’est pas seulement une affaire de transfert de forces ou de systèmes d’armement. C’est aussi une délimitation de la zone d’influence iranienne. Ils redessinent la carte stratégique de la région. Ce n’est pas un problème tactique, mais un développement tectonique. Pendant que tout le monde est occupé par la crise avec le Qatar, les Iraniens avancent, pas à pas. »
    Nommé à son poste en mai 2016, Chagaï Tzuriel a passé près de trente ans au Mossad, l’une des trois agences de renseignement en Israël. Fait rare, il critique en termes diplomatiques les positions récentes de l’administration Trump sur la Syrie, résumées notamment dans un article de Foreign Policy, le 3 juillet. « Des déclarations attribuées au secrétaire d’Etat Tillerson ont donné l’impression que les Etats-Unis étaient prêts à abandonner l’avenir de la Syrie entre les mains de la Russie, pour se concentrer uniquement sur la campagne contre l’Etat islamique, dit-il. Si c’était le cas, ce serait inquiétant. »
    La zone frontalière entre la Syrie et l’Irak concentre l’attention du responsable israélien. Là aussi, il doute de la ligne suivie par Washington. « Les forces affiliées à l’axe iranien, dont les milices chiites, ont pris le contrôle de portions de la frontière irako-syrienne, autour de Tanf, Abou kamal et Baaj, souligne-t-il. Elles veulent tenir la route ouest-est. Au début, il semblait que les Etats-Unis allaient arrêter leur progression. Les milices chiites ont été bombardées, un Soukhoï-22 syrien abattu. Mais les intentions américaines, leur politique, sont moins claires à présent. On ne comprend pas si les Américains regardent cette frontière d’un point de vue tactique ou stratégique. Nous ne savons pas si nous sommes sur la même longueur d’onde. »
    Pour Chagaï Tzuriel, cette frontière est non seulement un enjeu stratégique, mais aussi une ligne symbolique entre l’avant et l’après. « L’après, dit-il, c’est le chapitre à venir, après la libération de Rakka et Mossoul des mains de l’EI. Pour des raisons défensives ou offensives, toutes les parties se précipitent pour remplir le vide laissé derrière les djihadistes en repli. »
    L’Etat hébreu redouble de vigilance à sa frontière nord. Les affrontements entre l’armée syrienne et des groupes rebelles se sont rapprochés. Mais la récente vague de projectiles tirés du versant syrien du plateau du Golan vers Israël « ne représente pas un souci pressant pour nous, estime Chagaï Tzuriel, tant que le Hezbollah et l’Iran ne prennent pas position près de notre frontière ». En revanche, le renforcement des capacités de frappe du Hezbollah lui inspire une vive inquiétude.
    Le major-général Herzl Halevi, chef du renseignement militaire, a récemment confirmé l’existence d’ateliers de fabrication d’armes sophistiquées au Liban même. Ce « développement stratégique nous préoccupe fortement, dit Chagaï Tzuriel. Les ateliers permettraient localement au Hezbollah, grâce au savoir-faire iranien, de construire et moderniser ses propres missiles ».
    Le responsable israélien se souvient que le Hamas palestinien avait aussi dû développer sa propre production de roquettes artisanales dans la bande de Gaza, lorsque Israël avait « mis un terme aux transferts d’armement du Soudan vers Gaza ». Mais la qualité et la précision de la production du Hezbollah seraient « bien plus élevées »."

********************************************
Antisémitisme

- Muslims continue to accuse their Muslim enemies of being Jews (Elder of Ziyon) - "Al Alam, Iran's state run Arabic media outlet, published an article today saying that the Saudi royal family is Jewish. [...] Iran, which strenuously pretends not to be antisemitic, finds that the most effective way to insult its enemies is to call them Jewish. Of course, the Al Saud family wants to do the same to those it is unhappy with as well".
http://elderofziyon.blogspot.com/2017/07/muslims-continue-to-accuse-their-muslim.html

********************************************
Europe

- Pro-Palestinian protest at Radiohead concert earns middle finger (Ynet) - "Radiohead—expected to arrive in Israel for a concert later this month—continues to draw ire from pro-Palestinian demonstrators waving flags and protest signs during a performance at a festival in Scotland; Frontman Thom Yorke responds with the middle finger".
http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4986490,00.html

********************************************
Coalition anti-EI

- Coalition: total de 600 civils tués selon un rapport officiel (Reuters) - "Cette estimation est bien inférieure aux chiffres avancés par les groupes de surveillance du conflit. D'après Airwars, au moins 4.354 civils ont été tués lors des raids aériens de la coalition". C'est-à-dire plus de dix fois le bilan des civils tués pendant Plomb fondu...
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/07/07/97001-20170707FILWWW00241-coalition-total-de-600-civils-tues-dans-ses-raids.php

********************************************
Histoire

- Raid d’Entebbé : coup de tonnerre sur l’Ouganda (Affaires sensibles, France Inter, Audio 54mn) - "Dans la nuit du 3 au 4 juillet 1976, l’armée israélienne lance une audacieuse opération commando en Afrique de l’Est. Son objectif : libérer une centaine d’otages à Entebbé". Une bonne émission qui est aussi un rappel historique efficace de la période du terrorisme palestinien international.
https://www.franceinter.fr/emissions/affaires-sensibles/affaires-sensibles-01-juillet-2017

Partager cet article

Repost 0
Published by Occam
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Boucle d'Occam
  • La Boucle d'Occam
  • : Chaque jour, une Boucle reprend l'actualité de France et du Moyen-Orient autour des thèmes d'Israël et de l'antisémitisme.
  • Contact

Recherche

Pages