Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 10:45

France

- Morceaux choisis de "L’esprit de l’escalier" avec Elisabeth Lévy sur RCJ (Causeur) - avec Finkielkraut à propos de Stéphane Hessel.
http://www.causeur.fr/stephane-hessel-philip-roth-nicolas-sarkozy,22001
   "- Elisabeth Lévy : Stéphane Hessel s’est éteint à l’âge de 95 ans. Que vous inspire l’encensement quasi général auquel sa mort a donné lieu ?
    - Alain Finkielkraut : Paul Ricoeur avait un souhait : être vivant jusqu’à la mort. « Les dangers du grand âge, disait-il, sont la tristesse et l’ennui. La tristesse n’est pas maîtrisable, mais ce qui peut être maîtrisé, c’est le consentement à la tristesse. Ce que les Pères de l’Église appelaient l’acédie. Il ne faut pas céder là-dessus. La réplique contre l’ennui, c’est être attentif et ouvert à tout ce qui arrive de nouveau. » Stéphane Hessel n’a connu ni la tristesse ni l’ennui. Je l’ai vu, il y a quelques années, aux Rencontres de Pétrarque, à Montpellier : il récitait fougueusement  des vers d’Apollinaire car il était doué, et il est resté doué jusqu’à la fin, d’une mémoire phénoménale. L’ostentation de cette mémoire faisait de lui, si j’ose dire, un cabotin magnifique. J’en serais resté à cet hommage en demi-teinte et j’aurais respecté le délai de décence avant d’exercer mon droit d’inventaire sur Stéphane Hessel, sa vie, son oeuvre, s’il n’avait pas fait, dans la presse, l’objet d’un éloge délirant. C’est le « Santo subito ! » de Stéphane Hessel qui m’oblige à réagir. Et réagir,  c’est relire tranquillement Indignez-vous !, le petit livre beige du nouveau siècle. Stéphane Hessel dit : « Le motif de la résistance, c’est l’indignation. » En d’autres termes : « Indignez-vous et vous serez résistants ! » Mais la résistance, ce n’est pas cela. La résistance, c’est le courage. La résistance, c’est ce qu’écrit René Char dans Les Feuillets d’Hypnos : « Nous avons recensé toute la douleur qu’éventuellement le bourreau pouvait prélever sur chaque pouce de notre corps ; puis le coeur serré, nous sommes allés et avons fait face. » Toute ma génération s’est demandé si elle aurait eu ce courage. Elle l’a espéré, elle l’a mimé, jusque dans les analogies les plus folles comme « CRS-SS ! ».
    Stéphane Hessel dispense les jeunes de cette question. L’indignation suffit, dit-il. En même temps, différence essentielle avec le nazisme, il faut chercher pour trouver de quoi nourrir cette émotion fondamentale. « Regardez autour de vous », demande Stéphane Hessel. Il invente ainsi le tourisme de l’indignation. Aux jeunes qui, comme Primo Levi le dit dans Les Naufragés et les Rescapés, n’aiment pas l’ambiguïté car leur expérience du monde est pauvre, Stéphane Hessel parle le langage manichéen qu’ils ont envie d’entendre. Alors que la morale est faite de dilemmes et de conflits de devoirs, il leur enjoint de ne pas se casser la tête. Autrement dit, la phrase  de Ricoeur n’est pas vraiment adaptée à son cas. Il n’est pas resté vivant, il est resté adolescent jusqu’à sa mort et c’est ce qui explique son succès dans une France désemparée par la crise mais qui aime d’autant moins réfléchir que l’éducation y est devenue, depuis quarante ans, une arme de déculturation massive. Qu’est-ce, de surcroît, qu’un kamikaze sinon un homme (ou une femme) qui explose d’indignation ? Il faut être aveugle et sourd pour célébrer, en notre époque de fanatismes, l’indignation comme telle, l’indignation sans complément d’objet. C’est peut-être la raison pour laquelle Stéphane Hessel propose in fine un objet à l’indignation générale : Israël." (suite payante)


Israël

- Israël : la vie s'arrête deux minutes pour la journée de la Shoah (AFP)
http://fr.news.yahoo.com/journ%C3%A9e-shoah-vie-sarr%C3%AAte-deux-minutes-isra%C3%ABl-081019767.html
   "La vie s'est arrêtée dans les rues, au travail, dans les écoles, pendant deux minutes lundi à 10H00 (07H00 GMT), au son lugubre des sirènes, en mémoire des six millions de victimes juives du nazisme à l'occasion de la journée de la Shoah [Yom Hashoah]. Toutes les chaînes de radio et de télévision diffusaient depuis dimanche soir des émissions, documentaires et films sur le génocide nazi, présentant des témoignages de survivants. Au son des sirènes, les automobilistes, le tramway à Jérusalem, les autobus, les piétons se sont arrêtés. [...]"

- Israël : attaque informatique massive (AFP) - "Mais dimanche en fin de matinée, les dégâts étaient plus ou moins inexistants".
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/04/07/97001-20130407FILWWW00051-israel-attaque-informatique-massive.php
   "Israël subit actuellement une attaque informatique massive mais a pour l'instant réussi à limiter les dégâts grâce à une meilleure préparation qu'il y a un an, a assuré ce matin l'un des experts informatiques les plus reconnus du pays. Le groupe de pirates informatiques Anonymous a annoncé samedi une grande attaque dimanche sur les sites internet israéliens, avec pour objectif d'"effacer Israël du cyber-espace", en solidarité avec le peuple palestinien.
    Mais dimanche en fin de matinée, les dégâts étaient "plus ou moins inexistants", a assuré à la radio militaire le professeur Yitzhak ben Israël, fondateur d'un centre national contre la cybercriminalité qui dépend du bureau du premier ministre Benjamin Netanyahu. L'attaque a touché en particulier les sites du premier ministre, des ministères de la Défense et de l'Education, ainsi que le Bureau central des statistiques, mais tous ces sites semblaient fonctionner normalement dimanche.
   "Anonymous n'a pas la capacité, ni l'objectif, de détruire les infrastructures essentielles du pays. Si cela avait été le cas, il ne l'aurait pas annoncé à l'avance", a expliqué Ben Israël, estimant que le groupe cherchait plutôt à relancer le débat sur le conflit israélo-palestinien. "Le pays était bien mieux préparé qu'il y a un an, lors d'une vague d'attaques contre la Bourse et (la compagnie aérienne) El Al et d'autres sites. Cette fois-ci l'attaque est plus massive et plus intense, mais nous sommes mieux préparés", a-t-il insisté, en référence à une attaque début 2012.
    Selon Guy Mizrahi, co-fondateur de Cyberia, une agence de consultants en protection de données, les sites internet israéliens subissent une "attaque importante" depuis plusieurs jours. "Hier (samedi), il y a eu une vraie tempête, pas mal de sites gouvernementaux piratés, avec des messages laissés sur certains et des données dérobées sur d'autres", a-t-il déclaré à la radio publique.
    En novembre, le groupe Anonymous avait déjà lancé une attaque contre de nombreux sites israéliens, et affirmé avoir bloqué ou vidé près de 700 sites, pour protester contre l'offensive militaire israélienne contre la bande de Gaza."

- Perpétuité pour un colon assassin de deux Palestiniens en 1997, Jeffrey Heller (Reuters)
http://fr.news.yahoo.com/perp%C3%A9tuit%C3%A9-pour-un-colon-assassin-deux-palestiniens-en-153034488.html
   "Un colon israélien, surnommé le "terroriste juif" par la presse israélienne, a été condamné mardi à la réclusion à perpétuité pour le meurtre de deux Palestiniens en 1997. Reconnu coupable en janvier dernier, Yaakov "Jack" Tytell, qui a émigré des Etats-Unis, avait reconnu le meurtre d'un chauffeur de taxi à Jérusalem et d'un berger à Hébron alors qu'il visitait Israël en tant que touriste. Yaakov Tytell a été condamné par un tribunal de Jérusalem a deux peines de prison à vie et à 30 années de prison supplémentaires déclarant qu'il "avait décidé de tuer un Arabe" en mai 1997 avant d'assassiner le chauffeur de taxi. [...]"

- Arab MK: No peace without end to Zionist regime, Ariel Ben Solomon (JP) - "Balad chairman Zahalka tells 'Post' Israel has no future in Middle East; says he's "quite sure" third intifada coming". Et il s'agit bien d'un membre de la Knesset.
http://www.jpost.com/Diplomacy-and-Politics/Arab-MK-No-peace-without-end-to-Zionist-regime-309035


Gaza & Hamas

- Une roquette explose à Shaar Hanéguev [dimanche] (Guysen)
http://www.guysen.com/fil-infos/missile-identifie-dans-le-negev/
   "Un missile a été repéré dans un terrain vague du conseil régional de Shaar Hanéguev, au sud d’Israël. Tiré un peu plus tôt, il a explosé sans faire de dommages corporels et matériels."
- Missiles fired from Gaza, marring Shoah remembrance ceremony, Asher Zeiger (Times of Israel)
http://www.timesofisrael.com/missiles-fired-from-gaza-strip/
   "Three missile were fired from the Gaza Strip into Israel Sunday night, minutes after Israelis began somberly marking the destruction of Europe’s Jews 70 years ago. Several explosions were heard in the Western Negev region and the remains of a rocket were found in the open area in the Shaar Hanegev region. No injuries or damage were reported. Two of the rockets landed inside Gaza. A video from a Holocaust remembrance ceremony in the area shows crowds scrambling cover as the alert siren sounds. [...]"

- Gaza : le Hamas sévit contre les chevelures masculines "indécentes" (AFP)
http://fr.news.yahoo.com/gaza-hamas-s%C3%A9vit-contre-chevelures-masculines-ind%C3%A9centes-170648817.html
   "Les services de sécurité du Hamas, au pouvoir à Gaza, ont interpellé des jeunes hommes à la chevelure jugée "indécente" pour leur couper les cheveux de force, a affirmé le Centre palestinien pour les droits de l'Homme (PCHR), basé à Gaza. Ces jeunes hommes ont été conduits ces derniers jours dans des postes de police au motif que leur chevelure était "indécente", a précisé le PCHR dans un communiqué dimanche.
   "Leurs cheveux ont été coupés en détention et certains ont été battus", selon l'ONG, ajoutant que les hommes interpellés ont "été forcés de signer une déclaration par laquelle ils s'engageaient à ne plus se laisser pousser les cheveux longs, ne plus adopter une coiffure étrange ou porter des pantalons taille basse". L'organisation appelle les autorités du Hamas à "faire cesser les violations des droits civiques et politiques par les officiers des forces de l'ordre", qu'elle exhorte à "respecter les droits fondamentaux de l'Homme". [...]"
- Gaza : la police du Hamas lutte contre la mode masculine trop provocante (Guysen)
http://www.guysen.com/fil-infos/gaza-la-police-du-hamas-lutte-contre-la-mode-masculine-trop-provocante/
   "Selon une information du site israélien Walla, les policiers du Hamas arrêtent les jeunes Gazaouis vêtus de pantalons taille basse « trop basse » qui « font passer un message sexuel flagrant », ainsi que des Palestiniens aux coupes de cheveux trop occidentales. L’information rapportée également par le journal Al-Qods publié à Jérusalem-est a été démentie par le Hamas."


Judée-Samarie

- Great video showing co-existence at Rami Levy (Elder of Ziyon & Missing Peace) - "Missing Peace made a great video on the same topic as my last video, the co-existence between Arabs and Jews at Rami Levy supermarkets in the territories".
http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=HoQEFybrGj4


"Processus de paix"

- Abbas Wants Netanyahu to Present a Map of 'Palestine', Elad Benari (Arutz 7) - "New precondition: PA Chairman demands that Netanyahu present a map for a future Palestinian state before peace talks can resume".
http://www.israelnationalnews.com/News/News.aspx/166801#.UWEe4cq8reI
   "Palestinian Authority Chairman Mahmoud Abbas has demanded that Prime Minister Binyamin Netanyahu present a map for a future Palestinian state before any peace talks can resume, an aide told AFP on Friday. Abbas "wants to know, through a map to be presented by Benjamin Netanyahu to (U.S. Secretary of State John) Kerry, what the prime minister's view of a two-state solution would be, especially the borders," political adviser Nimr Hammad told AFP. The remarks came just days ahead of a visit by Kerry, who will hold fortnightly meetings with Israeli and PA leaders as he tries to revive the stalled peace process.
   "Any return to negotiations requires Netanyahu to agree on 1967 borders," Hammad said, repeating one of Abbas’s usual preconditions for talks with Israel. Abbas has insisted that participation in new talks be conditioned on using the borders that existed before the 1967 Six Day War as the basis for negotiating future borders. Abbas also repeated to Barack Obama, on his first visit to the region as U.S. president in March, that a halt to Israeli construction in Judea, Samaria, and eastern Jerusalem was a precondition for any peace negotiations. [...]"
- Israël rejette les préconditions d’Abbas à une reprise du dialogue (Guysen)
http://www.guysen.com/fil-infos/israel-rejette-les-preconditions-dabbas-a-une-reprise-du-dialogue/
   "Alors que le chef de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a exigé samedi une carte précise des frontières de la solution à deux Etats pour reprendre le dialogue avec Israël, à Jérusalem on a balayé cette requête. Un haut diplomate israélien a estimé qu’à ce stade l’Etat juif ne présenterait pas de carte. « Nous accepterons de mettre les frontières sur table quand nous saurons ce que nous recevrons des Palestiniens. (L’ex-Premier ministre israélien) Olmert avait présenté une carte généreuse et cela ne l’a mené nulle part », a-t-il ajouté sous couvert d’anonymat."

- Kerry appelle Abbas à reprendre les pourparlers de paix (Guysen)
http://www.guysen.com/fil-infos/kerry-appelle-abbas-a-reprendre-les-pourparlers-de-paix/
   "Le secrétaire d’Etat américain John Kerry s’est entretenu dimanche soir à Ramallah avec le chef de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas. Selon l’agence de presse palestinienne Maan, M. Kerry a demandé à M. Abbas de revenir à la table des négociations en échange du transfert par Israël d’autres territoires sous contrôle palestinien, d’une possibilité de construire en zone dite C sous contrôle israélien, et d’un engagement d’Israël à ne plus bloquer les transferts de fonds destinés aux Palestiniens. M. Abbas avait affirmé avant l’entretien qu’il conditionnait un retour au dialogue par l’arrêt de la construction israélienne dans les Territoires disputés et la libération des détenus, en particulier ceux incarcérés avant les accords d’Oslo. M. Abbas a également reçu dans son bureau de la Mouqataa  l’émissaire du Quartette international pour la paix, Tony Blair, et l’a informé des derniers contacts pour reprendre le processus de paix."
- Abbas Continues to Impose Preconditions for Negotiating with Israel (CAMERA)
http://blog.camera.org/archives/2013/04/abbas_continues_to_impose_prec_1.html
   "According to Ma'an News Agency and the Jerusalem Post, during talks with US Secretary of State Kerry now, Palestinian Authority President Mahmoud Abbas is still demanding preconditions to joining Israel for negotiations. Despite US President Obama's urging Abbas to drop his preconditions to negotiations, the PA continues to make negotiations with Israel contingent on Israeli acquiescence to prior demands, including:
    a) to halt all construction and renovation within the West Bank and eastern Jerusalem
    b) to immediately release Palestinian prisoners held in Israel
    c) to submit a map of the final borders
    d) to turn over parts of Area C, currently under Israeli security and civil control, to Palestinians
    e) to promise never to withhold Palestinian tax revenues for any reason in the future
    According to Ma'an News Agency, the latter two conditions were "incentives" offered by US Secretary of State Kerry to the Palestinian leader so that he would agree "to return to direct negotiations with Israel."
    As President Obama's stated during his recent visit to the region in March, "If the expectation is that we can only have direct negotiations when everything is settled ahead of time, then there is no point for negotiations..." Indeed, with all the demands made of Israel prior to negotiating with Israel, what is left to negotiate? And will anyone in the mainstream take note?"
- Jerusalem won’t hand Kerry list of concessions, Aaron Kalman (Times of Israel)
http://www.timesofisrael.com/jerusalem-wont-hand-kerry-list-of-concessions/
   "Any gestures made by Israel before returning to negotiations with the Palestinian Authority would weaken its position, government officials said over the weekend, adding that Israel would not deliver to US Secretary of State John Kerry a list of concessions, as requested by the PA, before talks resumed. [...] Unnamed Israeli officials told the Hebrew daily Yedioth Ahronoth that the PA would simply use such a map as a new starting point for negotiations, having scored a victory without having to make a move. [...] The gaps between the sides are too big, sources close to Netanyahu were quoted as saying by the Hebrew daily. Any concession Israel makes now would only harm it in the future. [...]"

- PA refuses to change "a few words" for Kerry, Tzvi Ben-Gedalyahu (Jewish Press)
http://www.jewishpress.com/news/pa-refuses-to-change-a-few-words-for-kerry/2013/04/08/
   "The Palestinian Authority revealed Monday that it refused to agree with visiting U.S. Secretary of State John Kerry’s request to change a “few words” in the 2002 Saudi Peace Initiative. The Saudi peace plan promises “normalization” of relations with Israel – without express recognition of the country – in return for Israel’s retreating back to the 1949 Temporary Armistice Lines that existed until 1967 and accepting the immigration of several million foreign Arabs. [...]
    [John Kerry] dug up the Saudi Peace Plan in an effort win the support of the Arab League and, according to senior PA negotiator Saeb Erekat, asked Ramallah to make a small compromise in the wording. “Kerry asked us to change a few words in the Arab Peace Initiative but we refused,” Erekat told the Voice of Palestine radio station Sunday, according to the Washington Post. [...]"

- L’Autorité Palestinienne continue de payer les terroristes en prison (Guysen)
http://www.guysen.com/fil-infos/lautorite-palestinienne-continue-de-payer-les-terroristes-en-prison/
   "Les terroristes palestiniens détenus dans des prisons israéliennes reçoivent entre 10.000 et 12.000 shekels par mois (2.800 à 3.300 dollars), pour ceux ayant de lourdes peines pour assassinat. Chaque mois 17,5 millions de shekels sont ainsi transférés des caisses de l’Autorité Palestinienne vers les prisonniers."

- Fatah calls suicide bomber "Bride of Palestine" (PMW)
http://www.palwatch.org/main.aspx?fi=157&doc_id=8762
   "17 year-old Ayyat Al-Akhras became the youngest female Palestinian suicide bomber, when she killed 3 and wounded 28 Israelis in a suicide bombing near a Jerusalem supermarket on March 29, 2002. On the 11th anniversary of the attack, Fatah chose to glorify her as a hero for Palestinians, calling her the "Bride of Palestine" on Fatah's Facebook page. Part of Fatah's praise read: "11th anniversary March 29, 2013. Ayyat, we are committed to your promise. We are committed to the promise of freedom, oh Bride of Palestine, Ayyat Al-Akhras."
    Fatah also chose to glorify Ahmed Masharqa, another suicide terrorist. In 2006, he dressed up as a religious Jew and hitchhiked to the Israeli town of Kedumim where he blew himself up inside the car that gave him a lift, killing 4 Israelis. Part of Fatah's praise read: "The Al-Aqsa Martyrs' Brigades - Fatah's military wing/ Southern region proudly announce the death of their hero Martyr Ahmed Mahmoud Ahmed Al-Masharqa." [...]"

- Settlements not main issue, Dan Calic (Ynet) - "Settlements are not, nor have they ever been the obstacle to peace. The real issue is the Arab refusal to accept the existence of a Jewish state, period".
http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4365630,00.html
   "Another round of Middle East diplomacy recently took place with President Obama being center stage. He met with Israeli Prime Minister Netanyahu, Palestinian President Mahmoud Abbas and King Abdullah of Jordan. [...]
    In his post-meeting remarks, Abbas once again made settlements the obstacle to peace, saying "peace shall not be made through….settlements." Abbas walked away from direct negotiations with Israel in 2009 over the building of settlements. Israel responded by freezing construction for 10 months, yet Abbas refused to re-engage. He has continued to abstain from direct talks and has demanded a freeze on construction before he returns to negotiations.
    While standing next to Abbas, President Obama, to his credit, said requiring demands be met ahead of negotiations is pointless. Having said that, he concurred with Abbas that settlement construction is one of two key issues which are necessary to resolve the conflict. He said the other is Israel's security. However, there are two reasons why this is a misrepresentation of the facts on the ground.
    First, while settlements are a matter which should be discussed during negotiations, their existence cannot be compared to the right of Israel to exist. Putting them on par is a fundamental breach of moral standards. Israel's right to exist is non-negotiable, and it must be addressed first and foremost. Aside from Israel’s security having no moral equivalent, calling settlements the number one issue is baseless. Why?
    There were no settlements during the wars of '48 and '67. Since they didn't exist, what was the main issue then? This is where the underbelly of the Palestinians gets exposed. Settlements are not, nor have they ever been the obstacle to peace. The real issue is the Arab refusal to accept the existence of a Jewish state, period. This was the #1 issue in '48, '67 and in every other conflict since. It remains the real issue to this day. Abbas has even stated publically he will never accept a Jewish state of Israel. Accepting a Jewish state on land the Arabs covet as theirs would put Abbas squarely at odds with Hamas and all Islamist fundamentalists. It could also put his life in danger.
    The second reason why settlements aren't the number one issue is because the Palestinians themselves say so. A recent study conducted by the Palestinian Center for Policy and Survey Research revealed two issues which are of greater concern. The first is poverty, and the second is the strife between the various political factions. This tends to suggest Abbas is fabricating the importance of settlements, which actually makes sense from his perspective. Why? Poverty and political strife are both internal issues which cannot be blamed on anyone else. They must be addressed among themselves. By making settlements the marquee issue, he deflects attention away from the Palestinians' own problems and points the finger of blame at Israel. Avoiding their own accountability and vilifying Israel is something the Arabs have repeatedly done since Israel’s rebirth in 1948.
    This should come as no surprise to anyone. However what is surprising, and disappointing, is Israel's best friend, the US has taken the bait. If President Obama wants to be a broker of peace he need not have a conversation with the leaders of Israel. Peace has always been their goal. He also needs to realize what the true obstacle to peace is, and it has nothing to do with settlement construction."


Liban

- Lebanese apartheid: More than half of Palestinians in Lebanon live in poverty (Elder of Ziyon) - "Yet this blatant discrimination against Palestinian Arabs in Lebanon is simply not mentioned by those who pretend to care about them. No calls for boycotts by rock stars, no campus demonstrations, no calls for aid. When their suffering cannot be blamed, even indirectly, on Israel, no one really gives a damn".
http://elderofziyon.blogspot.fr/2013/04/lebanese-apartheid-more-than-half-of.html


Egypte

- Et les Juifs quittèrent l’Egypte…, Sophie Anmuth (Causeur) - "Peu d’égyptiens israélites choisirent alors Israël, beaucoup goûtant assez peu l’idée d’aller travailler dans un kibboutz".
http://www.causeur.fr/juifs-egypte-leila-mourad,21954
   "Le pays des pyramides sort de la première semaine d’exploitation commerciale du documentaire "Juifs d’Egypte". Il ne reste officiellement que quelques dizaines de juifs dans cette contrée où les tensions vont croissant entre Coptes et Musulmans. Les Juifs auraient été plus de 80 000 à vivre en Egypte dans les années 1940. Le sujet est sensible, aussi la sortie du film a a été d’abord empêchée tant la Sécurité d’Etat s’inquiétait du mot « juif ». « Pour la Sécurité, le mot juif renvoie immédiatement à toute une imagerie d’espionnage pour Israël, de guerre froide, de paranoïa », explique Amir Ramses, le réalisateur.
    Quand on dit « juif », en Egypte, on risque de susciter des réactions un brin surprenantes, comme l’illustre le micro-trottoir qui ouvre le documentaire. L’un des Cairotes interrogés répond ainsi qu’il aime beaucoup la célèbre chanteuse égyptienne Leïla Mourad, égérie de la révolution de 1952. Mais lorsque le cameraman lui apprend qu’elle était juive, le fan déçu répond qu’elle ne vaut plus rien.
    Dans ces conditions, on comprend mieux pourquoi Amir Ramses, issu d’une famille égyptienne chrétienne, veut « se battre contre les stéréotypes ». Dans son documentaire, il interroge des témoins, anciens Egyptiens juifs expatriés, membres de la police dans les années 1950 et narre les histoires les plus rocambolesques des juifs d’Egypte, principalement du Caire et d’Alexandrie, dans les années 1940 et 1950. [...]
    Remontons le cours du temps. Après l’attaque franco-israélo-britannique contre l’Egypte en 1956, les juifs locaux ont été massivement expulsés ou déchus de leur nationalité. La propagande et la paranoïa alimentées par les quelques affaires d’espionnage pour Israël ont fait le reste.
    Amir Ramses rapporte que « dans un journal culturel financé par le Ministère de la Culture, on lit que mon documentaire essaie d’embellir l’image des juifs d’Egypte. Ce même critique avait dit en 1999 des cinéastes qui s’attaquaient au problème de l’excision qu’ils étaient financés par l’étranger pour détruire les coutumes égyptiennes. »
    Pourtant, tous les témoins interrogés se souviennent avec nostalgie de cette époque d’avant la création de l’Etat d’Israël. Apparurent les premières agressions envers la communauté juive avant que l’arrivée au pouvoir des Officiers libres en 1952 ne pousse à l’exil nombre de riches propriétaires, banquiers et bourgeois, juifs ou non. Peu d’égyptiens israélites choisirent alors Israël, beaucoup goûtant assez peu l’idée d’aller travailler dans un kibboutz. D’une manière générale, toutes les confessions cohabitaient paisiblement et célébraient leurs fêtes conjointement.
    À la sortie de la projection, un Égyptien musulman m’a confié : « Je regrette que le documentaire n’ait pas davantage montré à quel point les juifs étaient partie intégrante de la société, à quel point leur départ a fait drôle à tous leurs voisins qui subitement se sont retrouvés avec leurs commerçants, leurs voisins de palier, chassés, partis. »
    C’est sous la pression des médias et du Syndicat des cinéastes que le film a finalement pu obtenir l’autorisation de diffusion et sortir dans trois salles en Egypte. Le Ministère de la Culture a tout de même demandé à ce que le documentaire soit précédé d’une présentation pince-sans-rire, précisant que le documentaire n’est qu’« une création de l’imagination du cinéaste ». Sic transit gloria mundi."


Iran

- Les discussions sur le nucléaire iranien dans l'impasse, Bertrand Boucey (Reuters)
http://fr.news.yahoo.com/fin-des-pourparlers-dalmaty-sur-le-nucl%C3%A9aire-iranien-134701825.html
   "Les pourparlers entre l'Iran et les grandes puissances sur le programme nucléaire controversé de Téhéran se sont une nouvelle fois terminés sans avancée notoire samedi au Kazakhstan au terme de deux jours de discussions intensives. Catherine Ashton, porte-parole de la diplomatie européenne habilitée à s'exprimer au nom du groupe P5+1 qui discute avec Téhéran (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'Onu, plus l'Allemagne), a fait savoir que les positions restaient très éloignées. "En deux jours de discussions, nous avons eu des échanges longs et intensifs (...)", a déclaré Catherine Ashton lors d'une conférence de presse. "Il est apparu clairement que nos positions restaient très éloignées." Ce nouveau cycle de pourparlers était le deuxième de l'année 2013. Aucune date ne semble avoir été fixée pour un nouveau cycle. [...]"
- Nucléaire iranien : toujours pas d'accord en vue, Dmitry Zaks (AFP)
http://fr.news.yahoo.com/nucl%C3%A9aire-iranien-t%C3%A9h%C3%A9ran-grandes-puissances-n%C3%A9gocient-%C3%A0-almaty-073618400.html
   "[...] "L'Iran veut faire des concessions très limitées concernant son programme nucléaire et s'attend en échange à des résultats significatifs", a résumé un haut responsable américain sous couvert de l'anonymat. [...] "La qualité de la discussion a été différente. Nous avons parlé de tous les sujets d'une manière susceptible de rétablir la confiance", a souligné le diplomate américain. "Mais nous n'en sommes pas encore à des discussions substantielles", a-t-il ajouté. [...]"

- Nucléaire : Israël appelle à durcir le ton face à l’Iran (Guysen)
http://www.guysen.com/fil-infos/nucleaire-israel-demande-a-avertir-liran-que-le-jeu-du-dialogue-tire-a-sa-fin/
   "Suite à l’impasse du nouveau round de discussions sur le nucléaire iranien, le ministre des Renseignements et de la Stratégie, Youval Steinitz, chargé de coordonner la campagne internationale contre l’Iran, a estimé que cet échec était prévisible : « Il est temps que la communauté internationale adopte une position beaucoup plus ferme et signifie clairement et sans ambiguïté à l’Iran que les jeux du dialogue tirent à leur fin ». « Les Iraniens profitent des discussions pour gagner du temps et progresser dans l’enrichissement d’uranium. Sans menace concrète et significative, comprenant un agenda restreint, il sera impossible d’obtenir sa dénucléarisation », a-t-il ajouté."


Monde

- Onze enfants tués dans un raid aérien de l'Otan en Afghanistan (Reuters) - et pourtant, aucun scandale médiatique en vue, et c'est un euphémisme. Qu'on ne nous répète donc plus le sophisme selon lequel l'obsession à l'égard des frappes israéliennes s'expliquerait simplement par le fait qu'il s'agit d'une démocratie "proche de nous". Car l'OTAN, c'est encore plus "nous".
http://fr.news.yahoo.com/onze-enfants-tu%C3%A9s-dans-un-raid-a%C3%A9rien-lotan-140633226.html
   "Onze enfants ainsi qu'une femme ont été tués lors d'un raid aérien de l'Otan visant des chefs militaires taliban dans l'est de l'Afghanistan, ont annoncé les autorités de la province de Kunar. [...] Un porte-parole de la Force internationale d'assistance à la sécurité, placée sous commandement de l'Otan, a reconnu que l'Isaf avait fourni "un appui aérien" lors de l'opération, réclamée par les forces de la coalition et non par leur allié afghan. Un journaliste de Reuters a pu apercevoir à Shigal les corps de onze enfants mais pas celui de la femme tuée. La tradition afghane veut qu'on n'expose pas le corps sans vie d'une femme. [...]"

- Augmentation de 30 % des actes antisémites dans le monde (AFP) - "La France est le pays qui a connu le plus d'incidents antisémites (200), suivie par les Etats-Unis (99), la Grande-Bretagne (84) et le Canada (74)".
http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/04/08/augmentation-de-30-des-actes-antisemites-dans-le-monde_3155588_3224.html
   "Les actes de violence et de vandalisme antisémites ont augmenté de 30 % dans le monde et en particulier en France l'an dernier, selon un rapport annuel publié dimanche par l'Université de Tel-Aviv. "Une augmentation considérable du niveau de la violence et des actes de vandalisme contre des juifs a été enregistrée l'an dernier", souligne le rapport, qui a recensé 686 actes de ce genre dans le monde contre 526 en 2011, soit une hausse de 30 %. La France est le pays qui a connu le plus d'incidents antisémites (200), suivie par les Etats-Unis (99), la Grande-Bretagne (84) et le Canada (74), a ajouté le rapport publié peu avant le début des célébrations annuelles des victimes de la Shoah en Israël dimanche soir.
    Le rapport estime que la montée des actes antisémites en France est en partie liée à l'assassinat de trois enfants juifs et d'un enseignant en mars 2012 devant une école juive à Toulouse par Mohamed Merah, un jeune Français d'origine algérienne tué ensuite lors d'un assaut de la police. "Cet attentat a provoqué une vague d'incidents violents contre des objectifs juifs, surtout en France", poursuit le rapport. Le document souligne également que les formations d'extrême-droite ont exploité les difficultés économiques en Europe pour faire avancer leur programme "clairement antisémite". "En Hongrie, en Grèce de même qu'en Ukraine, des représentants véhéments de ces partis se sont livrés à des incitations au sein de leur Parlement contre les communautés juives locales", a également déploré le rapport. [...]"

Partager cet article

Repost 0
Published by Occam - dans Avril 2013
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Boucle d'Occam
  • La Boucle d'Occam
  • : Chaque jour, une Boucle reprend l'actualité de France et du Moyen-Orient autour des thèmes d'Israël et de l'antisémitisme.
  • Contact

Recherche

Pages