Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 22:43
France

- La rencontre entre Netanyahou et Sarkozy prend fin (Guysen.International.News / 2009-11-11 20:54)
   "Le Premier ministre Binyamin Netanyahou et le président français Nicolas Sarkozy ont mis fin à leur rencontre, dans une loge privée du palais de l'Élysée. La réunion qui devait durer 45 minutes s'est prolongée d'une heure. Les dirigeants ont décidé de ne pas tenir de conférence de presse à l'issue de ce rendez-vous."

- Netanyahou à Sarkozy : Je suis prêt à parler avec Assad, Yael Ancri (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/11/netanyahou-a-sarkozy-je-suis-pret-a-parler-avec-assad/
   "[...] D’après les accompagnateurs du Premier ministre, Netanyahou a dit à Sarkozy au cours de la rencontre : « Je serais ravi d’exploiter toute occasion de négocier avec la Syrie, immédiatement et n’importe où dans le monde, sans conditions préliminaires. » [Le problème est précisément que Damas, de son côté, pose des conditions préalables.] Le chef du Likoud a fait cette proposition après que Sarkozy a évoqué les pourparlers avec la Syrie, car le président Bachar El-Assad est censé arrivé jeudi à Paris.
    Plus tôt, Netanyahou a rencontré la ministre française des Finances Christine Lagarde avec laquelle il a débattu de questions économiques. Le Premier ministre a entre autres proposé une collaboration entre les deux pays dans deux domaines principaux : l’énergie solaire et le dessalement d’eau. Netanyahou a également évoqué son projet national : trouver une source d’énergie qui remplacerait le pétrole. [...]
    Le Premier ministre ne rencontrera pas Kouchner, mais ses accompagnateurs  affirment qu’il n’y a pas de crise dans les relations entre Netanyahou et le chef du Quai d’Orsay. A la demande d’Israël, les Français ont déclaré que les propos de Kouchner avaient été sortis de leur contexte."

- France : Nicolas Sarkozy recevra le syrien Bashar Al-Assad, ce vendredi à Paris (Guysen.International.News / 2009-11-11 05:47) - pas de réaction des Verts, qui estiment apparemment le dictateur syrien infiniment plus respectable que Nétanyahou.
   "Diplomatie tout azimut pour le président français Nicolas Sarkozy. Après la visite, ce mercredi du Premier ministre israélien, Binyamin Netanyhou, il recevra dès vendredi, le président syrien Bashar Al-Assad. Le ministre français des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, ira voir le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas "dans les quelques jours qui viennent"."

- Un syndicat français se joint au boycott d'Israël (Guysen.International.News / 2009-11-11 19:06) - A vrai dire je suis étonné que la CNT ne l'ai pas fait plus tôt.
   "La Confédération nationale du travail a déclaré mercredi se joindre au mouvement international de boycott d'Israël, selon l'agence palestinienne de presse Maan. La Confédération nationale du travail se définit comme un syndicat anticapitaliste, internationaliste impliqué dans les luttes de classes sociales."

- Parti sio..liste ???? parti socialiste ? parti sioniste ? (Vidéo 1mn12) - ou comment pleurer de rire avec les antisionémites :
http://www.dailymotion.com/video/xb40qe_parti-sioliste-yyyy-parti-socialist_news

- Propagande du jour : par Chappatte sur Yahoo.fr, ou l'art de retourner la réalité pour qu'elle retombe sur des pattes politiquement correctes, c'est-à-dire où Israël reste encore et toujours coupable.
http://fr.news.yahoo.com/6/20091111/dessin/pen-abbas-veut-s-en-aller-3-665407945a1e.html

- Florilège d'interventions des antisionémites français (une bonne moisson aujourd'hui, je garde les meilleurs).
* Sur le fait qu'Abbas refuse toute négociation et exige le démantèlement de "toutes les colonies" (cf. ci-dessous rubrique AP) - Ou comment l'on voit que le plus grand espoir des propalestiniens est que les Palestiniens entrent en guerre, tant pis si ça détruira définitivement toutes leurs chances de construire un Etat, tant pis si c'est ce qui leur a fait manquer toutes les occasions depuis 1937. Oui, en réalité et pour qui veut bien considérer les choses froidement, les propalestiniens sont les pires ennemis des Palestiniens.
Menfin le légaliste!! (11.11.09 | 13h22)
"Bravo !Ce n'est pas parce que les Palestiniens sont faibles qu’ils doivent accepter le diktat Israélien.Sachant que les Palestiniens via l'autorité Palestinienne ont déjà fait une concession majeure:tirer un trait sur les terres dont ils ont été spoliés lors de la création d'Israël en 1948 pour se contenter juste des territoires occupés en 1967.Tout bénéficie pour Israël puisque cela revient à légitimer le vol des terres de 48 et donc Israël. Réponse d'Israël : plus de colons , plus d'Apartheid!"
JEAN PIERRE T. (11.11.09 | 13h32)
"Il a enfin compris . Il était temps . Avec Israel seule la force et la guerre peuvent les obliger à rentrer dans leur frontières telles que dessinées par l'ONU en 1947. La négociation ne sert à rien si ce n'est à leur permettre de coloniser encore et encore ... Abou Mazen vient de le comprendre."
A Z. (11.11.09 | 14h19)
"Il a enfin compris que céder aux colonisateurs était vain et qu'un dindon ça se plume, jusqu'au derme profond. [...] Il a donc raison de prendre une position dure qui sera positive."
Debut-Fin (11.11.09 | 15h07) - Pour celui-ci, particulièrement allumé, une maison juive, c'est l'équivalent d'un attentat terroriste.
"Il n'y a pas si longtemps, Israel reclamait l'arrêt total des attentats pour négocier. Il est donc tout à fait légitime qu'Abbas réclame l'arrêt total de la colonisation ainsi que le démantelement de toutes les colonies pour retourner à la table des négociations."
* Horreur symptomatique (http://lemonde.fr/proche-orient/reactions/2009/11/11/a-gaza-les-collaborateurs-enjeu-d-une-guerre-secrete-entre-israel-et-le-hamas_1265677_3218.html) :
Zlareu (11.11.09 | 19h30)
"Y-a-t'il une seule chose de propre, de sain, bref, d'humain, que ferait l'etat Israel à l'égard de ses voisins?"
* Inépuisable faculté de nier les faits (http://lemonde.fr/proche-orient/reactions/2009/11/10/nous-ne-sommes-pas-une-armee-de-pillards-et-de-braqueurs-se-defend-israel_1265481_3218.html) :
Carine (11.11.09 | 18h03)
"Le Colonel Richard Kemp est employé par un lobby pro israélien, UN Watch. Son témoignage n’est pas objectif et n’a quasiment aucune valeur, il ne fait que relayer les arguments de l’armée israélienne."

***********************************************************************************************************
Rencontre Bibi/Obama

- Obama a donné une leçon à Netanyahu, Shimon Shiffer (Yediot Aharonot) - un peu spéculatif.
http://www.ambafrance-il.org/spip.php?article7239
   "[...] Lorsque M. Netanyahu est sorti du bureau ovale de la Maison Blanche à l’issue d’un entretien d’une heure et quarante minutes avec le Président Obama, ses conseillers l’attendaient dans le salon Roosevelt pour entendre ce qu’il avait à dire. Selon certains d’entre eux, il avait l’air « très tendu, les lèvres serrées et, surtout, il était moins sûr de lui ». La Maison Blanche n’a pas publié de photo de la rencontre comme il est de coutume de le faire, se contentant d’un communiqué laconique de cinquante et un mots. [...]
    Ce n’est pas un hasard si Netanyahu a décidé d’annuler les points de presse qu’il avait prévus après cette rencontre nocturne. En effet, le Président américain aurait essayé de lui donner une leçon et de bien lui faire comprendre qu’il trouvait inacceptables les fuites israéliennes. Obama a laissé entendre à Netanyahu que s’il souhaitait bâtir une relation de confiance, il était préférable qu’il reste discret et ne soit plus à l’origine de titres du genre « Veni, vidi, vici ». Netanyahu pour sa part aurait bien assimilé cette insinuation et c’est pourquoi avant son départ pour l’Europe, lorsqu’on l’a interrogé sur le contenu de son entretien avec le Président américain, il a évité de rentrer dans les détails [...].
    Il n’est pas impossible qu’Obama n’ait pas dit à Netanyahu que de bonnes choses. Selon des sources à Washington, Obama aurait voulu faire la lumière sur des propos problématiques imputés à Netanyahu et lui a demandé de ne plus tenter d’intimider la Maison Blanche en se prévalant des appuis qu’Israël possède à Washington. La présence d’Ehud Barak a aidé Netanyahu à calmer les esprits, Barak étant perçu à Washington comme un acteur positif qui s’emploie à convaincre Netanyahu de faire les concessions nécessaires au redémarrage des pourparlers israélo-palestiniens."

- Un des proches de B. Netanyahou : le Premier ministre a été reçu amicalement à la Maison Blanche (Guysen.International.News / 2009-11-11 12:39)
   "Selon Ouzi Ered, un des proches collaborateurs du Premier ministre, Binyahamin Netanyahou a été reçu à la Maison blanche de façon amicale. La rencontre avec Barack Obama a été efficace et professionnelle."

- Proche-Orient: la rencontre Netanyahu-Obama, "une base décisive" (AFP) - Barak : "Cette rencontre a été bonne, importante et constructive".
http://www.lesechos.fr/depeches/monde/afp_00200464-proche-orient---la-rencontre-netanyahu-obama---une-base-decisive-.htm
   "Le ministre israélien de la Défense, Ehud Barak, a affirmé mercredi soir à Tel-Aviv que la rencontre lundi à Washington du Premier ministre Benjamin Netanyahu et du président américain Barack Obama a créé "une base décisive" pour la relance des pourparlers israélo-palestiniens. "Cette rencontre a été bonne, importante et constructive. Elle a levé de nombreux obstacles et créé une base décisive pour la reprise des négociations qui nous permettront de parvenir à un accord avec nos voisins, les Palestiniens", a déclaré M. Barak lors d'une cérémonie officielle. Le ministre, qui dirige le parti travailliste, a ajouté que l'accord en question "permettrait aux deux peuples de coexister dans deux Etats, mettrait fin au conflit et à notre domination sur un autre peuple". [...]
    M. Netanyahu s'est lui aussi félicité mardi devant les journalistes des résultats de ses discussions à la Maison Blanche qu'il a qualifiées de "très positives sur des sujets importants concernant la sécurité d'Israël et nos efforts communs pour faire avancer le processus de paix" au Proche-Orient. "J'ai beaucoup apprécié l'approche positive que j'ai pu constater. L'atmosphère a été très ouverte, chaleureuse et amicale. Cette visite s'avèrera très importante", a ajouté le Premier ministre. [...]"

- Emanuel incite Israël à poursuivre le dialogue, Hilary Leila Krieger & E.B. Solomont (JP) - Rahm Emanuel est contre les "conditions préalables" et considère la proposition de Bibi d'un gel partiel comme positive. Emanuel devrait expliquer ces choses à Kouchner.
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1257770038123&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   ""Ce n'est que par le dialogue que nous pourrons réaliser la paix durable que recherche Israël", a déclaré mardi le chef de cabinet de la Maison Blanche Rahm Emanuel à l'Assemblée générale des Fédérations juives d'Amérique du Nord. "Personne ne devrait permettre à la question des implantations d'occulter l'objectif d'une paix durable entre Israël, les Palestiniens et le monde arabe", a-t-il ajouté devant une assistance de 3 000 personnes.
    Il a en outre appelé à des négociations sans actions unilatérales et "sans conditions préalables". Il faisait ainsi référence à l'exigence palestinienne de gel total des constructions israéliennes avant la reprise du dialogue. Le gel partiel qu'a accepté Israël, même s'il n'est pas suffisant pour les Etats-Unis, est néanmoins considéré comme une démarche positive par la Maison Blanche, précise-t-il. [...]"

***********************************************************************************************************
Israël

- « La brigade Shimshon ne veut pas évacuer des localités juives » (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/11/la-brigade-shimshon-ne-veut-pas-evacuer-des-localites-juives/
   "25 réservistes de la brigade Shimshon ont envoyé une lettre à leurs supérieurs pour leur demander de ne pas utiliser leur unité pour l’évacuation de localités juives. Cette demande fait suite à l’intervention de deux soldats, le mois dernier, lors d’une prestation de serment, qui ont déclaré haut et fort que « la brigade Shimshon n’évacue pas Homesh »."

- "Tsahal doit rester neutre" (JP)
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1257770038201&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "Le mouvement La Paix maintenant a critiqué, mercredi, une lettre rédigée par des réservistes du bataillon Shimshon de la Brigade Kfir. Ces derniers ont exprimé leur appui aux deux soldats qui avaient publiquement protesté contre le rôle de leur unité militaire dans l'évacuation de l'avant-poste Homesh, en Judée-Samarie. [...] "Il revient à l'armée israélienne de sanctionner chaque soldat qui fera preuve d'insubordination, et cherchera à politiser ses actions au sein de Tsahal."
    Le mois dernier, deux réservistes de Shimshon ont été condamnés à 20 jours de prison, avant d'être exclus de leur unité. Les soldats avaient participé à une manifestation illégale, arborant une bannière "Shimshon n'évacue pas Homesh". La protestation avait eu lieu lors d'une cérémonie d'assermentation au Kotel. La tempête médiatique qui s'en était suivi avait relancé de vieux débats sur la neutralité de Tsahal."

- Il manque encore la moitié des noms des Juifs exterminés durant la Shoah (Guysen.International.News / 2009-11-11 07:19)
   "L'institut Yad Vashem est toujours à la recherche de la moitié des noms de la moitié des Juifs morts dans les camps durant la Seconde Guerre mondiale. L'institut dispose des noms et des détails de quelque 3,6 millions de Juifs disparus dans la tourmente et tente actuellement d'obtenir d'autres informations sur le restant de la population exterminée durant la Shoah."

- Israel knows that peace just doesn't pay, Amira Hass (Haaretz) - Amira Hass ne craint pas de mêler à sa haine une bonne louchée de sauce conspi. Si Israël, ignoble Etat, ne veut pas la paix, c'est à cause des lobbys de l'industrie de la sécurité, et à cause du plaisir incomparable de faire de la "dicrimination ethnique". Oui, voilà quel genre de journaliste reçoit un prix de l'UNESCO.
http://www.haaretz.com/hasen/spages/1084656.html
Traduction antisionémite :
http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=6603
   "Les gouvernements successifs depuis 1993 ont certainement su ce qu’ils faisaient alors qu’ils ne se pressaient en rien de faire la paix avec les Palestiniens. En tant que représentants de la société israélienne, ces gouvernements ont compris que la paix occasionnerait de sérieux préjudices aux intérêts nationaux.
    L’industrie de la sécurité est une branche importante de l’exportation - d’armes, de munitions et de perfectionnements testés quotidiennement dans la bande de Gaza et en Cisjordanie. [...] La protection des colonies requiert une amélioration constante de la sécurité, de la surveillance et des moyens de dissuasion, telles que les clôtures, les barrages routiers, la surveillance électronique, les caméras et les robots. C’est le top de la sécurité dans le monde développé, et cela sert aux banques, aux entreprises comme dans les quartiers huppés proche des bidonvilles et des enclaves ethniques où les rébellions doivent être anéanties. La créativité israélienne collective en matière de sécurité est fécondée par une situation de conflit permanent entre la plupart des Israéliens et une population définie comme hostile. [...]
    Le maintien de l’occupation et d’une situation de non paix permet l’emploi de centaines de milliers d’Israéliens. Quelque 70 000 personnes travaillent dans l’industrie de sécurité. [...] Par conséquent, la paix constitue une menace pour la carrière et l’avenir professionnels d’une couche importante et prestigieuse d’Israéliens, une couche qui a une grande influence sur le gouvernement. [...]
    Une paix aurait comme incidence également d’atténuer, voire de supprimer complètement le prétexte de sécurité qui permet la discrimination à l’encontre des Israéliens palestiniens - dans la répartition des terres, les ressources de développement, l’enseignement, la santé, l’emploi et les droits civils (tels que le mariage et la citoyenneté). Les gens qui ont l’habitude d’être privilégiés dans le cadre d’un système basé sur la discrimination ethnique verraient sa suppression comme une menace à leur bien-être."

**********************************************************************************************************
Gaza & Hamas

- Le Hamas: “on ne négociera jamais avec les juifs” (JSS) - Mais les non-Juifs exigent que les Juifs négocient avec le Hamas. Sympa, non ?
http://jssnews.com/2009/11/11/le-hamas-on-ne-negociera-jamais-avec-les-juifs/
   "Le Hamas a déclaré ce matin qu’il ne négociera jamais avec “les juifs et l’entité sioniste qu’ils représentent”, critiquant les officiels palestiniens du Fatah qui ont parlé d’éventuelles négociations entre le mouvement islamique et l’Etat hébreu. “Nous le répétons, le Hamas ne négociera pas avec l’occupation juive et ne servira pas de canot de sauvetage pour l’équipe d’Oslo”, a déclaré Sami Abu Zuhri, porte-parole du mouvement terroriste Hamas, faisant référence aux négociations de l’Autorité nationale palestinienne (ANP) avec Israël sous les accords d’Oslo depuis 1993. [...]
    Par ailleurs, des officiels palestiniens, dont le principal négociateur Saeb Erekat, ont mis en garde contre les tentatives israéliennes d’ouvrir un canal alternatif pour négocier avec le Hamas. Dans un communiqué envoyé à la presse, le porte parole des terroristes, Abu Zuhri a déclaré que les remarques de Saeb Erekat “sont une tentative d’impliquer le Hamas dans les négociations entre l’ANP et Israël”. Le Fatah, qui domine l’ANP, “devrait considérer de nouveaux choix pour réinstaller l’unité nationale, et rétablir la dignité de la résistance au lieu de tenter d’utiliser le Hamas pour renforcer sa position dans les négociations”, a ajouté Abu Zuhri. [...]"

- Le Hamas arrête des manifestants rendant hommage à Arafat à Gaza, Nidal al Moughrabi (Reuters) - et rejette les propositions de réconciliation avec le Fatah :
http://fr.news.yahoo.com/4/20091111/twl-po-palestiniens-gaza-38cfb6d.html
   "Le Hamas a arrêté mercredi une demi-douzaine de personnes qui avaient allumé des bougies à Gaza pour rendre hommage à Yasser Arafat. La police du mouvement islamiste a en outre dispersé des dizaines d'autres Palestiniens qui s'étaient rassemblés pour célébrer le cinquième anniversaire de la mort du premier président palestinien.
    En Cisjordanie, Mahmoud Abbas, successeur d'Arafat à la tête de l'Autorité palestinienne, de l'OLP et du Fatah, a tendu la main au Hamas en l'invitant à signer le projet de réconciliation interpalestinienne proposé par l'Egypte. "Nous avons accepté le document égyptien et nous appelons le Hamas à faire de même, sans faire traîner les choses. Nous lui tendons la main en vue d'une réconciliation", a dit Abbas devant des milliers de personnes rassemblées à Ramallah en hommage à Arafat.
    Le président du Conseil législatif palestinien, Aziz Doueïk, un membre modéré du Hamas, a lui aussi exhorté le mouvement islamiste à la réconciliation avec le Fatah. "La réponse à l'intransigeance israélienne, à la poursuite des colonies de peuplement et au soutien total des Américains à l'occupation doit être l'unité", a-t-il dit.
    Mais Sami Abou Zouhri, porte-parole du mouvement a aussitôt rejeté ces appels, qu'il a assimilés à une manoeuvre politique de la part d'Abbas, accusé par le Hamas de brader la cause palestinienne."

- Le Fatah accuse le Hamas d'enlever ses hommes à Gaza pour empêcher toute commémoration de la mort d'Arafat (Guysen.International.News / 2009-11-11 01:25)
   "Le porte-parole du Fatah, Fahmi Al Za'rir, a accusé, ce mardi, le Hamas d'avoir lancé une campagne d'enlèvements "à grande échelle" contre des membres du Fatah de la bande de Gaza, pour empêcher toute commémoration de la mort de Yasser Arafat."

************************************************************************************************************
Judée-Samarie & AP

- Jets de pierres près de Bethlehem (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/11/jets-de-pierres-pres-de-bethlehem-3/
   "Des Palestiniens ont lancé des pierres sur une voiture israélienne circulant près de Bet Omar, à proximité de Bethlehem. Un peu plus tôt, c’est dans la région d’El Aroub que des jets de pierres ont été signalés. On ne déplore aucun blessé mais les véhicules visés ont été endommagés."

- Une bouteille incendiaire sur un véhicule israélien (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/11/une-bouteille-incendiaire-sur-un-vehicule-israelien-5/
   "Des Palestiniens ont lancé une bouteille incendiaire sur une voiture israélienne circulant en Samarie, près du village arabe d’Azoun, non loin de Qalqiliya. Personne n’a été blessé, fort heureusement, et aucun dégât matériel n’a été causé au véhicule."

- Les Palestiniens rendent hommage à Arafat cinq ans après sa disparition (AP)
http://fr.news.yahoo.com/3/20091111/twl-palestiniens-arafat-2844f0d.html
   "Plusieurs dizaines de milliers de Palestiniens se sont rassemblés mercredi à Ramallah autour de la tombe de Yasser Arafat à l'occasion du cinquième anniversaire de la disparition du dirigeant historique, premier président de l'Autorité palestinienne. Mahmoud Abbas, le successeur d'Arafat à la tête de l'Autorité, a profité de l'occasion pour répéter qu'il ne reprendrait pas les négociations de paix tant qu'Israël n'aura pas mis fin à sa politique de colonisation de la Cisjordanie. [...]"

- 5 ans après sa mort, les Palestiniens regrettent toujours Yasser Arafat (Guysen.International.News / 2009-11-11 04:53)
   "Selon un récent sondage, 81,9 % des Palestiniens regrettent la disparition de Yasser Arafat. "Abou Ammar (le surnom de Yasser Arafat) était et reste toujours le symbole de notre lutte", affirme Mohammad Daher, 49 ans, un Palestinien de Jéricho. "Lorsqu'Abou Ammar était là, le monde entier nous respectait, mais à présent, nous sommes très faibles", déplore Sali Abou Nadir, 36 ans, enseignant à Naplouse. Le négociateur palestinien, Saëb Erakat, ajoute : "si la division Fatah-Hamas s'était produite sous Arafat, il aurait eu le sentiment de mourir dix fois par heure. Cette sombre discorde est la plus douloureuse des blessures palestiniennes"."

- Guerre froide à Ramallah, Khaled Abu Toameh (JP) - "Depuis plusieurs mois déjà, les opinions de Fayyad et d'Abbas divergent en tous points, de la plus petite question financière aux problèmes administratifs les plus graves".
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1257770037740&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "Les responsables du Fatah ont accusé le Premier ministre de l'Autorité palestinienne (AP), Salam Fayyad, de fomenter un coup d'Etat contre le chef de l'AP, Mahmoud Abbas. Ces allégations, clairement émises lors d'une série de réunions du Fatah cette semaine, stipulent que Fayyad disposerait de l'aide des Etats-Unis, de quelques nations européennes et des pays arabes.
    Le Comité central du Fatah et le Conseil révolutionnaire - les deux principaux organes du parti - ont tenu des réunions quotidiennes depuis jeudi 5 novembre. Date à laquelle Abbas a annoncé n'avoir "aucun désir" de briguer un autre mandat. Or, le Comité central, dirigé par Fayyad s'est abstenu d'inviter Abbas à reconsidérer sa décision. Il a simplement approuvé la tenue d'élections présidentielles et législatives le 24 janvier prochain.
    Dimanche soir, les membres du Conseil révolutionnaire ont violemment attaqué l'attitude de Fayyad qui, selon eux, espère prendre la place du chef de l'AP. Basé à Londres, le quotidien palestinien Al-Qods al-Arabi a rapporté que les représentants du Fatah avaient également critiqué le dernier plan Fayyad visant à établir un Etat dans les deux prochaines années. Et pour cause : le Premier ministre n'avait pas consulté son parti à ce sujet avant de s'engager.
    Depuis plusieurs mois déjà, les opinions de Fayyad et d'Abbas divergent en tous points, de la plus petite question financière aux problèmes administratifs les plus graves. Par ailleurs, l'un des leaders du Fatah redoute un soutien américain et européen à la candidature de Fayyad aux élections de janvier 2010.
    Les partisans d'Abbas ont donc voulu envoyer un message clair à la communauté internationale, pour qu'elle n'intervienne d'aucune manière. Des rassemblements de soutien au leader palestinien ont lieu quotidiennement dans les Territoires de Judée-Samarie. Les manifestants sont principalement des fonctionnaires, des policiers et des militants du Fatah. Ils exhortent Abbas de revenir sur sa décision. Selon le négociateur en chef de l'AP, Saëb Erakat, les Palestiniens et le Fatah n'ont pas d'autre alternative qu'Abbas. "Nous n'allons pas chercher de remplaçant pour Abbas, ni maintenant, ni jamais", a-t-il déclaré. "Il représente le programme national palestinien et les principes pour lesquels le Fatah a toujours lutté"."

- Le 15 novembre, les Palestiniens vont ils faire une déclaration d'indépendance palestinienne unilatérale ? (Guysen.International.News / 2009-11-11 03:15)
   "Selon l'agence palestinienne Maan, le gouvernement de l'Autorité palestinienne s'est réuni ce mardi et à décider de "la création d'un comité de pilotage pour aider à réduire sa dépendance vis-à-vis de l'aide étrangère, développer des piliers de l'économie nationale en vu de la création d'un état palestinien". Le gouvernement insiste "sur la nécessité pour la communauté internationale d'assumer la responsabilité de la stagnation du processus politique et son incapacité à atteindre des objectifs convenus". Dernière décision importante, le gouvernement de l'Autorité palestinienne a décrété que "le 15 novembre sera un jour férié marquant la Déclaration d'indépendance palestinienne"."

- Dahlan: nous pourrions demander une résolution des Nations Unies sur un Etat palestinien (Juif.org)
http://www.juif.org/diplomatie-moyen-orient/113131,dahlan-nous-pourrions-demander-une-resolution-des-nations-unies-sur.php
   "L’Autorité Palestinienne s’intéresse à la possibilité de se tourner vers le Conseil de Sécurité en le pressant d’adopter une résolution reconnaissant les frontières du futur état palestinien, expliquait mardi Mohamed Dahlan, membre important du Fatah. L’AP va demander un état dans les frontières de 1967, incluant Jérusalem-Est. Dahlan a ajouté que toutes les options étaient ouvertes à l’heure actuelle, y compris la possibilité d’une déclaration unilatérale d’indépendance. Un veto américain au Conseil de Sécurité prouverait que la Maison Blanche n’est pas intéressée par la solution de deux états, dit-il, s’engageant à « continuer la lutte contre les plans politiques et diplomatiques de Netanyahou. »
    Les remarques de Dahlan arrivent alors que l’Autorité Palestinienne a annoncé mardi soir qu’elle était déterminée à poursuivre la mise en œuvre d’un plan visant à mettre en place  les institutions étatiques palestiniennes. Le processus sera mené conformément à un document présenté il y a deux mois environ par le premier ministre Salam Fayyad. L’AP a annoncé qu’elle continuerait à travailler sur le schéma connu sous le nom : « Palestine : Fin de l’Occupation, Création d’un Etat. » Les palestiniens disent que le plan sera mis en pratique, et ce sans considération pour les différentes zones (A, B et C) définissant l’autonomie ou non des palestiniens en Judée Samarie. [...]"

- L’irrésistible ascension de Mohamed Dahlan, Chaker Al-Jawhari (Al-Sharq, 22 octobre)
http://www.courrierinternational.com/article/2009/10/22/l-irresistible-ascension-de-mohamed-dahlan
   "Mohamed Dahlan est plus près que jamais d’accéder à la présidence de l’Autorité palestinienne et de prendre la place d’un Mahmoud Abbas qui vacille sur son siège. C’est en tout cas ce que Mohamed Dahlan lui-même laisse entendre en privé, selon des témoignages concordants de personnes qui fréquentent les cercles qui comptent à Ramallah et jusque dans les capitales des pays arabes voisins.
    Dans ses conversations, il se présente comme le dirigeant de facto du Fatah depuis la mort de Yasser Arafat. Mahmoud Abbas est pour sa part dépeint comme un homme trop faible pour le poste, au point qu’il dit oui à tout ce qu’on lui demande. C’est cette ­faiblesse qui aurait permis au Hamas de prendre le contrôle de la bande de Gaza, accusation que Dahlan a formulée ouvertement dans son discours devant la sixième assemblée générale du Fatah à Bethléem. Par ailleurs, il rappelle qu’il est le chef du principal groupe au sein du comité central du Fatah et, plus généralement, du courant réformateur au sein du mouvement. C’est ainsi, conclut-il, qu’avec ou sans élections c’est lui qui succédera à Abbas lors des prochaines échéances. [...]"

- Ouverture du point de passage de Jalama, Ron Friedman (JP) - Sylvan Shalom veut la paix, mais il faut "être deux pour danser le tango". "Les Palestiniens croient encore que le dialogue économique dépend du dialogue politique. C'est une erreur."
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1257770038365&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "Le point de passage Jalama, reliant la basse Galilée à la ville palestinienne de Djénine, a été ouvert aux véhicules mardi pour la première fois depuis huit ans. Cette ouverture a valu une cérémonie à laquelle ont participé l'envoyé du Quartet Tony Blair, les ministres Silvan Shalom, Avishaï Braverman, Matan Vilnaï, et le gouverneur de Djénine, Musa Kadura. Jusqu'à présent, Jalama n'était ouvert qu'aux piétons. Permettre le trafic routier pourrait augmenter le nombre de visiteurs et dynamiser l'économie palestinienne locale.
    "La coopération économique peut entraîner d'énormes changements au Proche-Orient", a déclaré Shalom, vice-Premier ministre et ministre pour la Coopération régionale. "Les Palestiniens croient encore que le dialogue économique dépend du dialogue politique. C'est une erreur." Il a ajouté qu'Israël voulait poursuivre les négociations avec les Palestiniens mais qu'il fallait "être deux pour danser le tango".
    "L'ouverture du point de passage de Jalama, à l'instar d'autres actions que nous menons, ne contribue pas seulement à instaurer la confiance mais est aussi un moteur important de croissance", a poursuivi Shalom en expliquant que cette initiative "promouvra l'économie palestinienne en attirant les consommateurs Arabes israéliens dans les villes palestiniennes". Le porte-parole du ministère de la Défense, Shlomo Dror, prévoit le passage de 500 véhicules par jour.
    Les personnes qui travaillent à Jalama sont des civils employés par une entreprise privée. Dror a expliqué que son ministère avait décidé de placer des civils et non des soldats afin d'offrir un meilleur service. Grâce à la technologie biométrique utilisée, Dror assure que le contrôle exercé au point de passage ne durera pas plus de cinq minutes, et que l'attente au passage sera entre une demi-heure et une heure les jours d'affluence.
    Le point de passage de Jalama est fermé depuis le début de la seconde Intifada. Son ouverture est une nouvelle étape vers les efforts de normalisation dans la région. Les améliorations constatées à Djénine au niveau sécuritaire et les bonnes relations entre les dirigeants locaux et leur personnel a permis à ce projet de voir le jour. Le fait que 40 % de la population du Gilboa soit arabe et connectée à leurs voisins palestiniens est également lié. Des projets touristiques et commerciaux sont déjà en cours, ainsi que le projet de création d'une zone commerciale dans la zone frontalière."

*********************************************************************************************************
Localités juives

- Attias : depuis qu'il est en poste, Netanyahou n'a pas autorisé une seule construction en Judée Samarie (Guysen.International.News / 2009-11-11 00:14)
   "Le ministre du Logement, Ariel Attias, a déclaré, ce mercredi soir à la télévision, que malgré tous les discours sur la poursuite de la construction dans les implantations, le Premier ministre, depuis qu'il est en poste, n'a pas autorisé la construction d'une seule nouvelle maison en Judée Samarie ou dans les quartiers de Jérusalem à l'exterieur de la ligne verte."

- Abbas réclame le démantèlement de toutes les colonies israéliennes (AFP) - c'est-à-dire l'expulsion de 300.000 Juifs, sans exception. Alors même qu'il s'agit d'un territoire disputé. Voilà qui donne bien envie de négocier.
http://lemonde.fr/proche-orient/article/2009/11/11/abbas-reclame-le-demantelement-de-toutes-les-colonies-israeliennes_1265647_3218.html#ens_id=1228030
   "[...] Il a réclamé mercredi le démantèlement de toutes les colonies israéliennes dans les territoires occupés, lors d'un discours commémorant le cinquième anniversaire de la mort du leader historique Yasser Arafat. "Il est de notre droit de demander le démantèlement de toutes les colonies car elles sont illégales", a déclaré M. Abbas dans cette allocution à Ramallah. [...]"

- Evacuation dans un point de peuplement (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/11/evacuation-dans-un-point-de-peuplement-2/
   "Des représentants de l’administration civile et de la police se sont rendus mercredi matin au point de peuplement de Guivat Menahem, dans la région de Binyamin. Ils ont fait évacuer deux habitations provisoires construites sur place récemment."

**********************************************************************************************************
Jordanie

- Le roi Abdullah de Jordanie : non à la Jordanie comme patrie des Palestiniens (Guysen.International.News / 2009-11-11 00:05)
   "Le roi Abdullah de Jordanie a condamné, ce mardi, les propos de ses compatriotes qui ont envisagé de faire de la Jordanie, une patrie pour les Palestiniens. "Malheureusement, ceux qui soulèvent cette question se trouvent le plus souvent en Jordanie", a-t-il déclaré."

**********************************************************************************************************
Liban, Syrie & Hezbollah

- Hezbollah : Toutes les villes d’Israël sont à la portée de nos missiles (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/11/hezbollah-toutes-les-villes-disrael-sont-a-la-portee-de-nos-missiles/
   "Le président du « bureau politique » du Hezbollah Mahmoud Qomati a répondu au chef d’état-major israélien Gaby Ashkenazy qui a déclaré qu’Israël réagirait si le Hezbollah se vengeait de la mort d’Imad Mougniyah. Qomati a mis en garde Israël en déclarant : « Toutes les villes, les bases militaires, les usines et les implantations israéliennes sont à la portée des missiles de notre organisation. » Et d’ajouter : « Les menaces d’Ashkenay sont vides de sens. Il essaie de reprendre l’initiative après la déconfiture de l’ennemi au Liban et dans la bande de Gaza. L’ennemi sait que s’il tente de nous attaquer dans les conditions actuelles, son échec sera si écrasant qu’il changera l’équilibre des forces en notre faveur : l’ennemi disparaîtra. » Qomati a averti que si Israël attaquait le quartier général du Hezbollah à Dahiya au sud de Beyrouth, le Hezbollah réagirait à cette attaque en bombardant Tel Aviv."

- Liban : Ban Ki-moon exorte le nouveau gouvernement à désarmer le Hezbollah (Guysen.International.News / 2009-11-11 02:54)
   "Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a exhorté, ce mardi, le nouveau gouvernement libanais d'unité nationale, à appliquer pleinement la résolution 1701 du Conseil de sécurité, qui demande le désarmement du Hezbollah et "à consolider la souveraineté du Liban et la capacité institutionnelle de l'État libanais"."

- Liban: premier conseil des ministres après la formation du gouvernement (AFP) - la question du désarmement du Hezbollah ne sera pas soulevée par ce cabinet, Ban Ki-moon peut donc attendre.
http://www.romandie.com/infos/news2/091110165355.hdq0t4ta.asp
   "Le gouvernement d'union nationale au Liban a tenu mardi son premier conseil des ministres, au lendemain de sa formation, et laissé entendre qu'il prendrait soin de ne pas aborder la question épineuse de l'armement du Hezbollah dans sa déclaration de politique générale. "Nous allons rédiger une nouvelle déclaration, mais sur la base du texte accepté par le précédent cabinet", a souligné le ministre de l'Information Tarek Mitri, interrogé sur la volonté du gouvernement d'y aborder la question des armes du Hezbollah. Le précédent gouvernement de Fouad Siniora, après trois semaines de tractations difficiles pour l'élaboration de la déclaration de politique générale, n'avait finalement pas exigé le désarmement du Hezbollah. Le parti islamiste chiite, qui mène la minorité au Parlement, est la seule faction libanaise à ne pas avoir déposé les armes après la fin de la guerre civile au Liban en 1990. [...]"

- Liban : 4 personnes condamnées à mort pour coopération avec Israël (Guysen.International.News / 2009-11-11 17:43)
   "Le juge militaire libanais a condamné à mort quatre personnes accusées d'avoir coopéré avec Israël. Deux d'entre eux, qui vivent en Israël ont été condamnés par contumace. Les deux autres personnes sont le général Haytham et sa femme."

- La Syrie veut le lac de Tibériade parce qu'elle a besoin d'eau (Guysen.International.News / 2009-11-11 06:15)
   "Dans une interview le spécialiste du Moyen-Orient, Moshe Sharon, a déclaré qu'il n'y avait "pas lieu de prendre au sérieux les menaces syriennes de retour à la violence si Israël acceptait de céder le Golan". Le président syrien Bachar el-Assad "souhaite que les Druzes du Golan s'organisent pour combattre Israël, mais c'est une menace en l'air, parce que les Druzes du Golan sont trop intelligents pour cela, et ils n'ont aucune raison de ruiner leur vie pour Assad. Les Syriens veulent vraiment être capable de contrôler les ressources d'eau de la région car ils souffrent d'une grave pénurie. Ils veulent le lac de Tibériade pour être en mesure de répondre à leurs besoins", a-t-il conclu."

******************************************************************************************************************
Egypte

- Des bédouins armés attaquent une patrouille égyptienne dans le Sinaï (Guysen.International.News / 2009-11-11 06:55)
   "Des bédouins armés ont tendu une embuscade à une patrouille égyptienne, ce mardi soir, au sud de la ville frontière de Rafah, dans le Sinaï. L'attaque, qui a duré une heure, a fait six blessés, un officier et cinq soldats. Auparavant, la patrouille égyptienne avait saisi du ciment devant être acheminé dans la bande de Gaza dans un entrepôt des contrebandiers."

******************************************************************************************************************
Monde arabe

- Lieberman: que font les Arabes pour les Palestiniens ? (Juif.org)
http://www.juif.org/diplomatie-moyen-orient/113116,lieberman-que-font-les-arabes-pour-les-palestiniens.php
   "Le ministre des affaires étrangères a pointé du doigt les voisins d’Israël du lointain Danemark. Après avoir mis en garde l’Europe contre l’Islam radical, lundi, le ministre des affaires étrangères Avigdor Lieberman a fait une sortie contre les états arabes qui, selon lui, « contribuent bien moins que le reste du monde à améliorer la vie des palestiniens sur le terrain et ne travaillent pas a la normalisation des relations entre Palestiniens et Israéliens. » Lieberman a fait ces déclarations suite à une rencontre avec son homologue danois, Par Stieg Moeller. [...]"

- Un Cheik explique la pensée des femmes (Vidéo 1mn36) - un classique, mais je ne m'en lasse pas. Jetez au moins un oeil pour colorer autrement votre journée !
http://www.dailymotion.com/video/xb45f0_un-cheik-explique-la-pensee-des-fem_news

*******************************************************************************************************************
Iran

- Ahmadinejad: Les USA doivent choisir entre l’Iran et Israël (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/11/ahmadinejad-les-usa-doivent-choisir-entre-liran-et-israel/
   "Dans un discours prononcé à Istanbul, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a appelé les Etats-Unis à « choisir entre Israël et l’Iran ». Il a encouragé le président Obama à opérer un changement dans sa politique et a ajouté qu’il n’était pas possible de soutenir en même temps Israël et l’Iran."

- Israël montre des documents impliquant l'Iran dans la cargaison d'armes saisie la semaine dernière (AP)
http://fr.news.yahoo.com/3/20091111/twl-israel-palestiniens-armes-951b410.html
   "L'armée israélienne a rendu publics mercredi des documents et des photos qui selon elle prouvent que l'Iran était bien derrière une importante cargaison d'armes saisie la semaine dernière par les commandos de marine de l'Etat hébreu au large de Chypre. [...] L'examen détaillé de la cargaison retrouvée prouve aussi qu'il s'agit bien d'armes iraniennes, notamment les obus d'artillerie "haseb" de 107 mm. Et même les emballages des munitions sont de marque iranienne."

- Le Conseil de sécurité : Nous sommes préoccupés par l’affaire du navire d’armes, Yaniv Halili (Yediot Aharonot)
http://www.ambafrance-il.org/spip.php?article7239
   "L’ONU changerait-il de direction ? Le Conseil de sécurité a exprimé hier son inquiétude suite à l’affaire du navire Francop, arraisonné par Israël la semaine dernière avec à son bord de nombreuses armes destinées au Hezbollah. Plusieurs membres du Conseil de sécurité, dont la Grande-Bretagne, ont exprimé leur inquiétude face à l’implication de l’Iran dans cette affaire, et ont laissé comprendre, lors du débat, que les armes saisies étaient effectivement destinées au Hezbollah. C’est la première fois depuis la deuxième guerre du Liban que le Conseil de sécurité exprime une réelle inquiétude quant aux violations de la résolution 1701 par le Hezbollah et la volonté de l’organisation chiite de se réarmer. [...]"

- Les USA accusent l’Iran d’avoir violé l’embargo, Claire Dana-Picard (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/11/les-usa-accuse-liran-davoir-viole-lembargo/
   "L’affaire du cargo arraisonné la semaine dernière par les forces navales israéliennes, continue à faire la une de l’actualité. Les Etats-Unis ont réagi, lors d’une réunion à huis clos du Conseil de sécurité de l’Onu, en accusant l’Iran d’avoir violé l’embargo des Nations unies en envoyant secrètement des armes à la Syrie. Les Américains ont précisé que le chargement était de toute évidence de provenance iranienne et destiné à la Syrie, ce qui constituait une violation de l’embargo imposé depuis mars 2007. Les USA ont également appelé les autorités syriennes et iraniennes à « mettre un terme au soutien matériel qu’elles apportaient au Hezbollah et à d’autres groupes terroristes agissant au Liban, qui ne respectent pas l’accord de cessez-le-feu datant de 2006. »
    La Grande Bretagne a condamné elle aussi l’Iran mais moins sévèrement que les Américains. Elle a indiqué qu’elle attendait de plus amples informations sur l’origine du bateau et sur sa destination. La Syrie, comme on pouvait s’y attendre, a préféré accuser Israël « d’acte de piraterie en haute mer» par l’intermédiaire de son ambassadeur à l’Onu, Bachar Jaafari. Ce dernier a en outre prétendu que « ces rumeurs propagées par les Israéliens étaient, comme toujours, des mensonges outranciers ». Mais pour le Britannique Philip Parham, représentant permanent aux Nations unies, le Francop est le troisième cas d’exportation illégale d’armes iraniennes cette année. Il a déclaré qu’il espérait voir les autorités iraniennes contribuer à l’instauration de la paix dans la région mais a ajouté que pour l’instant, « elles semblaient prendre une tout autre direction. »"

- L’Iran attend ses missiles russes (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/11/liran-attend-ses-missiles-russes/
   "Le ministre iranien de la Défense Ahmad Vahidi espère que la controverse entre son pays et la Russie sera réglée rapidement et que Téhéran pourra recevoir les missiles antiaériens 300-S que devaient lui livrer les Russes. Il a demandé à ces derniers de remplir leur part du contrat et de ne pas céder aux « pressions des sionistes »."

- Iran : exécution d'un militant des droits de l'homme kurde (Guysen.International.News / 2009-11-11 16:57)
   "Téhéran a exécuté mercredi par pendaison un militant des droits des kurdes. Il avait été arrêté dans la capitale de la région kurde iranienne et condamné à mort. Les intercessions des organisations humanitaires internationales ont été repoussées."

*************************************************************************************************************
Europe

- L'Europe aurait financé un festival à Jérusalem interdit aux Juifs (Philosémitisme)
http://philosemitismeblog.blogspot.com/2009/11/leurope-aurait-finance-un-festival.html
   "Le projet qui a coûté €50,000 a été subsidié par l'Union européenne par l'intermédiaire de l'ONG des Pays-Bas Cordaid [Cordaid est l'organisation catholique néerlandaise pour l’appui au développement et les urgences et est régulièrement dénoncée par NGO Monitor pour ses activités anti-israéliennes] et la Fondation euro-méditerranéenne Anna Lindh pour le dialogue entre les cultures basée à Alexandrie. L'opposition à l'aspect raciste du projet aurait mis en péril le budget.
    "Il y a quelques mois, les gens d'ici m'ont averti que les Israéliens ne seraient pas admis [au festival]. Notre équipe [composée de 12 activistes hollandais et 8 artistes] a dû promettre de barrer l'entrée à des Israéliens pacifiques." (Merlijn Twaalfhoven, directeur artistique du festival Al-Quds Underground) (http://www.jpost.com/servlet/Satellite?pagename=JPost/JPArticle/ShowFull&cid=1257455208093)"

- Baudouin Loos fait un rêve plaisant : le mur tombe et Ariel Sharon meurt (Philosémitisme)
http://philosemitismeblog.blogspot.com/2009/11/baudouin-loos-fait-un-reve-plaisant-le.html
   "Baudouin Loos, l'un des journalistes du quotidien belge Le Soir spécialisés dans le conflit israélo-arabe se révèle être également un poète capable de créer une fiction. Le style angélique ne doit pas tromper. L'expertise de Baudouin Loos consiste à donner des mauvais points aux Israéliens [...]. Avec le bon goût auquel Le Soir nous a habitués, Loos met en scène la mort d'Ariel Sharon. Même le soleil participe à l'ambiance festive - il est au zénith. Extraits de la "fiction" :
    "Je n’y crois pas, nous déclare Amr, épicier au camp et mari de Nadia. Que s’est-il passé pour que notre cauchemar paraisse soudain se terminer ? Comment les Israéliens ont-ils fini par reconnaître un État palestinien et admettre que ce mur de la honte devait disparaître ?" Pourtant, Amr sait la réponse. À 32 ans, il n’a connu que l’occupation, mais cet ancien activiste de la seconde intifada qui a passé trois ans dans les geôles israéliennes a bien suivi la chronologie récente. Ébahi mais ravi. [...]
    Simon, jeune cadre dans la finance, vient d’arriver de Tel-Aviv, avec sa femme et ses deux filles. "Depuis le “oui” des Israéliens la semaine dernière au référendum, on s’attendait un peu à cette explosion pacifiste, ici à Jérusalem et dans les alentours. Je n’aurais voulu manquer cela pour rien au monde. Vous savez, ce mur hideux n’enfermait pas seulement les Palestiniens. Il emprisonnait les Israéliens dans un ghetto de parano sans doute compréhensible mais qui nous minait tous. [...]
    Une rumeur se répand, qui fait frissonner les gens : ce matin, Ariel Sharon, qui avait ordonné la construction du mur en 2002, est décédé dans l’institution où il était maintenu en vie artificiellement depuis son attaque cérébrale de 2006. Il est midi. Le soleil est au zénith."
[...]"

*****************************************************************************************************************
Points de vue

- The Campaign to Delegitimize Israel with the False Charge of Apartheid, Robbie Sabel (Rapport JCPA, 20 pages) - "The accusation is made that the very fact that Israel is considered a Jewish state proves an “Apartheid-like” situation. Yet the accusers have not a word of criticism against the tens of liberal democratic states that have Christian crosses incorporated in their flags, nor against the Muslim states with the half crescent symbol of Islam".
http://www.jcpa.org/text/apartheid.pdf
Executive Summary :
   "If Israel’s detractors can associate the Jewish movement for self-determination with the Apartheid South African regime, they will have done lasting and maybe irreparable damage. Yet the comparison of Israel to South Africa under white supremist rule has been utterly rejected by those with intimate understanding of the old Apartheid system.
    Israel is a multi-racial and multi-colored society, and the Arab minority actively participates in the political process. There are Arab parliamentarians, Arab judges including on the Supreme Court, Arab cabinet ministers, Arab heads of hospital departments, Arab university professors, Arab diplomats in the Foreign Service, and very senior Arab police and army officers. Incitement to racism in Israel is a criminal offence, as is discrimination on the basis of race or religion.
    The accusation is made that the very fact that Israel is considered a Jewish state proves an “Apartheid-like” situation. Yet the accusers have not a word of criticism against the tens of liberal democratic states that have Christian crosses incorporated in their flags, nor against the Muslim states with the half crescent symbol of Islam. For a Western state, with Jewish and Muslim minorities, to have Christmas as a national holiday is permissible, but for Israel to celebrate Passover as a national holiday is somehow racist. For various Arab states to denote themselves as Arab Republics is not objectionable.
    Zionism is perhaps the only national movement that has received explicit support and endorsement both from the League of Nations and from the United Nations. It was the League of Nations that approved the mandate for Palestine with its ringing endorsement of “the historical connection of the Jewish people with Palestine and to the grounds for reconstituting their national home in that country.”
    The real goal behind the Apartheid campaign is the denial of the legitimacy of the State of Israel and the determination that the only status the Jewish population in Israel can hope for is that of a “protected” ethnic minority in an Arab Palestinian state."
Conclusion :
   "The Apartheid campaign against Israel has another revealing feature. It rarely deals with the massive abuse of human rights or cases of real Apartheid elsewhere in the world. In other words, it singles out Israel with a false accusation. For example, President Carter has spoken about Israeli Apartheid but is careful about how he describes the conflict in Darfur, where Sudan’s Arab regime has been slaughtering black Muslims with the backing of many Arab states. The campaign against Israel is not based on a concern
with the universal application of human rights, but on something else. This treatment of Israel is nothing less than an effort to delegitimize the Jewish state, by attributing to it the most heinous crimes. Michael Ignatieff, the head of Canada’s Liberal Party who served as a professor of human rights policy at Harvard University in previous years, made this very point in March 2009: “International law defines ‘Apartheid’ as a crime against humanity. Labeling Israel as an ’Apartheid’ state is a deliberate attempt to undermine the legitimacy of the Jewish state itself.”
    Perhaps the most chilling indication of the real pu
rpose behind the “Israel is Apartheid” campaign is revealed in one of the most active websites behind the campaign. They write that among the goals of “prosecution for the crime of Apartheid is to force Israel to – (4) Enable the true majority to return to power over their own lands, while protecting the rights of ethnic minorities.” (http://www.geocities.com/savepalestinenow/internationallaw/studyguides/sgil3k.htm)
    In other words, the real goal behind the Apartheid campaign is the denial of the legitimacy of the State of Israel and the determination that the only status the Jewish population in Israel can hope for is that of a “protected” ethnic minority in an Arab Palestinian state."

- Is Mahmoud Abbas Becoming Chairman Arafat?, Hillel Frisch (associate professor in political studies at Bar-Ilan University and senior research associate at the Begin-Sadat Center for Strategic Studies) - "No more acting as nice guy to curry favor among feint-hearted European leaders; no more free elections; and no political moves without guaranteed outcomes in advance"...
http://www.biu.ac.il/SOC/besa/docs/perspectives95.pdf
   "EXECUTIVE SUMMARY: For years, Mahmoud Abbas has been viewed both as a weak political figure and as a moderate state-builder. However, recent statements and actions suggest that Abbas is becoming a more effective politician and, unfortunately, also a radical one. This raises the question of whether Mr. Abbas is turning into Mr. Arafat – dominating Palestinian Authority politics and posing an adversarial challenge for Israel. Recent signs of Abbas' radicalization include indications of support for violence against Israel which suggest that Abbas, in the event he indeed resigns, may not have been the address for negotiation of a stable, two-state solution."
    Extrait :
    "[...] In his handling of the Fatah general conference in summer 2009 (the first such
conference held since 1989), Abbas demonstrated that he learned a technique or two from his former leader and then foe, Chairman Arafat. He made mincemeat of his Fatah arch-rival in Tunis, Farouk Kaddoumi, the last name in Fatah’s historical pantheon to survive, by holding the conference in Bethlehem rather than outside the territories as Kaddoumi and his supporters wished for obvious reasons. Abbas made sure to ridicule and neutralize Khusam Khader, a leading "revolutionary" from "inside" the Fatah ranks. Most importantly, he made sure that his only major political rival, Marwan Barghuthi (who was a one-man
opposition in the Fatah central committee), remained neutralized in Israeli jail. Abbas made sure that the calls for the release of Barghuthi, Arafat’s would-be heir, were reduced to a whimper.
    Mr. Abbas had been transformed into Chairman Abbas. The Ra’is could now turn to his Arab allies, the leaders of Arab states so deft in Machiavellian craft and who remained in power for decades, and claim that he was one of them. No more acting as nice guy to curry favor among feint-hearted European leaders; no more free elections; and no political moves without guaranteed outcomes in advance. I’m one of yours, a brother-in-arms, Abbas demonstrated to President Mubarak and the kings and princes of Arabia.
    Does this, however, also mean that he is becoming Chairman Arafat in the diplomatic sphere; turning from a state-builder into a terrorist, a seditious leader, a man who engages in violence for violence's sake? There are worrying signs. To begin with, at the Fatah conference, Abbas adopted a policy plank which declares that armed conflict remains an option.
    Most recently, Abbas and the PA have been behind the violence and conflict in and around the Temple Mount. This is evident in the way the two semi-official PA newspapers, Al-Ayyam and al-Hayat al-Jadida, mobilized and promoted the tensions over the Temple Mount. (Their propagandist approach can be compared to the more independent al-Quds newspaper, which simply reported the events without inflammatory rhetoric).
    Another telling fact is found on the sophisticated Fatah websites, financed by Abbas and Fayyad,1 which publish countless pictures of Chairman Abbas straddling posters of the terrorist Fatah Tanzim and the Al-Aqsa Brigades against the backdrop of the Temple Mount. And although he banned armed groups, the communiqués of the al-Aqsa Martyrs’ Brigades appear on this official Fatah site. [...]"

Partager cet article

Repost 0
Published by Occam - dans Novembre 2009
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Boucle d'Occam
  • La Boucle d'Occam
  • : Chaque jour, une Boucle reprend l'actualité de France et du Moyen-Orient autour des thèmes d'Israël et de l'antisémitisme.
  • Contact

Recherche

Pages