Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 décembre 2009 5 11 /12 /décembre /2009 23:17
France

- La haine au sein de l'Université (UEJF) - "La Sorbonne doit continuer d’être un lieu de d’ouverture, de débat, voire de contestation, mais elle doit se prémunir de l’importation des logiques de haine".
http://www.primo-info.eu/selection.php?numdoc=Ed-16017066
   "Samedi 12 décembre, l’Université Paris 1 – Panthéon Sorbonne accueille Ali Fayad, député du Hezbollah, et Nadine Rosa Rosso, fervente défenseur de la légitimité du Hamas, dans le cadre d’une conférence du Mouvement des Indigènes de la République sur le thème « Gaza, un an après : les nouveaux risques d’agression dans la région ».
    Pour l’UEJF, le débat sur le conflit au Proche-Orient est légitime et nécessaire, il a toute sa place au sein de l’Université. Mais il ne doit pas ouvrir une tribune à un discours de haine, porté à la fois par les Indigènes de la République et par leurs indignes invités. Pour l’UEJF, il est intolérable qu’une Université accueille des membres ou soutiens d’organisations terroristes tels que le Hamas et le Hezbollah, qui prônent et mettent en œuvre l’assassinat de civils. L’UEJF demande instamment à son Président Monsieur Jean-Claude Colliard, d’intervenir contre cette initiative qui fait honte à la vocation de son Université, et de la rétablir ainsi dans son rôle : celui de transmettre des valeurs d’échange, d’ouverture et d’humanisme par la connaissance.
    Pour Arielle Schwab, Présidente de l’UEJF : « Au travers de cette conférence c’est la vocation même de l’Université qui se trouve dévoyée. La Sorbonne doit continuer d’être un lieu de d’ouverture, de débat, voire de contestation, mais elle doit se prémunir de l’importation des logiques de haine. Faisons des Universités françaises des lieux de compréhension fine des enjeux du conflit au Proche-Orient, afin qu’elles ouvrent le chemin du dialogue et de la promotion de la Paix. »"

***************************************************************************************************************************
Israël

- Pas de retour en arrière, Herb Keinon (JP) - "Seulement 5% [des bénéficiaires de la nouvelle carte] résident de l'autre côté de la ligne verte" ; "Les explications israéliennes semblent avoir convaincu l'administration américaine".
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1260447414771&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "Pas de coup de canif dans le gel : la nouvelle carte des zones classées "priorité nationale", qui doit être examinée dimanche lors de la réunion du conseil des ministres, ne contredit pas le gel de 10 mois des implantations de Judée-Samarie. La nouvelle carte devrait inclure quelque 110 000 habitants qui vivent de l'autre côté de la ligne verte et à l'extérieur des grands blocs d'implantations. Elle prévoit d'accorder un traitement préférentiel de la part du gouvernement notamment en matière d'éducation, de logement et d'emploi.
    Le bureau du Premier ministre s'est employé jeudi à éteindre les braises d'une nouvelle polémique : la nouvelle carte de zones prioritaires aura des retombées positives pour près de 2 millions d'Israéliens. Seulement 5% d'entre eux résident de l'autre côté de la ligne verte. Par ailleurs, elle donnerait un sérieux coup de pouce aux localités arabes israéliennes. Les explications israéliennes semblent avoir convaincu l'administration américaine. Pour Washington, la nouvelle carte ne pose aucun problème du moment que les fonds alloués aux implantations des zones prioritaires ne servent pas à construire de nouveaux logements interdits par le moratoire.
    Finalement, l'opposition la plus virulente vient du parti travailliste. Tous les ministres issus de la formation devraient se prononcer contre la nouvelle carte, lors de l'examen dimanche devant le conseil des ministres. Ils s'opposent à l'allocation de nouvelles aides à des implantations isolées situées hors des grands blocs d'implantations et plaident pour attribuer davantage de fonds aux villes du Néguev et de Galilée. Même le ministre de la Défense Ehoud Barak, jusqu'à présent sur la même longueur d'ondes que Binyamin Netanyahou, pourrait se prononcer contre le texte dans sa forme actuelle. [...]"

- Jérusalem : manifestation contre les démolitions à Jérusalem-est (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Jerusalem-manifestation-contre-les-demolitions-a-Jerusalem-est_255465.html
   "Près de 150 Juifs et Arabes ont manifesté vendredi contre les démolitions à Jérusalem est en partant du centre de la ville jusqu’au quartier de Sheikh Jarrah."
- Jérusalem : arrestation de 21 manifestants (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Jerusalem-arrestation-de-21-manifestants_255480.html
   "21 manifestants ont été arrêtés ce vendredi au cours d’un rassemblement à Jérusalem-est visant à dénoncer les démolitions de maisons dans ce quartier de la ville sainte. Six officiers de police ont également été blessés au cours d’altercations avec la foule."

- Tsahal préoccupée par une désobéissance à grande échelle des soldats (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Tsahal-preoccupee-par-une-desobeissance-a-grande-echelle-des-soldats_255400.html
   "Des officiers de Tsahal se sont dits préoccupés par une possible insubordination à grande échelle au sein de l'armée, selon le quotidien Haaretz. Une polémique secoue l’armée israélienne depuis que des soldats ont publiquement manifesté leur intention de désobéir aux ordres en cas d’évacuation d'implantations juives en Judée-Samarie."

- Sondage : 41 % des Israéliens soutiennent Barack Obama (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Sondage-41-des-israeliens-soutiennent-Barack-Obama_255405.html
   "Un nouveau sondage publié par le journal Haaretz dévoile que 41% des Israéliens soutiennent la politique du président américain mais 37% des sondés ont une opinion négative sur lui. 42% des personnes interrogées pensent qu'il est en faveur d'Israël et 52% que son élection est bonne pour le monde."

- Anniversaire : Yediot Aharonot, le journal israélien à grand tirage fête ses 70 ans (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Anniversaire-i-Yediot-Aharonot-i-le-journal-israelien-a-grand-tirage-fete-ses-70_255417.html
   "Yediot Aharonot, le journal israélien à grand tirage fête aujourd'hui ses 70 ans. Le premier exemplaire de ce journal à la fois populaire et sérieux a été tiré le 11 décembre 1939."

- Israel has made settlers of all its citizens, Amira Hass (Haaretz) - où l'on voit que le radicalisme de la célèbre "journaliste" du Haaretz la conduit à rejeter toute possibilité d'accord de paix, même l'Initiative de Genève. D'un autre côté, c'est comme ça qu'on remporte des prix dans le monde entier (ici et ), sans trop se fouler.
http://www.haaretz.com/hasen/spages/1133759.html
Traduction :
http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=7772
   "[...] Les colons qui s’affrontent aux forces de l’ordre ne savent-ils pas que ceux qui ont commis des crimes - des menaces racistes et blocages de routes aux ventes en gros d’arbres abattus, incendies criminels, tabassages et assassinats de Palestiniens - n’ont pas subi d’enquête ou qu’ils ont été pardonnés et oubliés, en un clin d’œil ? Le sentiment de trahison que ressentent les colons est naturel. L’Etat et ses institutions ne nous ont-ils pas appris que le colon était supérieur à tout autre ?
    Oui. Le colon, en fait, c’est chacun d’entre nous. Les ordres de gel ne changeront rien à ce qui existe aujourd’hui : un Etat élitiste pour les juifs et un sous-espace pour les Palestiniens - tronqué, coupé en morceaux, asphyxié. De nos jours, dans les esprits la distinction entre l’Etat d’Israël et les colonies est artificielle. [...]
    Ceux qui louent les ordres de gel le font en pensant aux relations avec les Etats-Unis. Les inférieurs et les occupés n’en tiennent pas compte dans leurs calculs. Et en effet, la terre qui leur a été volée à Beit Jala (au profit de Gilo) [pour Hass la version palestinienne est toujours sacrée] est la même que celle de Qalqilya que la colonie Alfei Menash convoitait et convoite encore. La légitimité des blocs de colonies n’existe que dans le consensus israélien. En réalité, ce sont ces blocs et Ma’aleh Adumim qui détruisent les chances d’une paix juste, parce qu’eux et les routes qui leur sont réservées ont jeté les bases d’une entité politique palestinienne paralysée. [...]"

*************************************************************************************************************
Gaza & Hamas

- Les "surprises" du Hamas, Khaled Abu Toameh (JP) - "Il s'agira de la première démonstration de force du Hamas depuis l'opération Plomb durci à Gaza".
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1260447415045&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "Discours enflammés, chants patriotiques et des "surprises". Le Hamas a donné la couleur des célébrations de son 22e anniversaire qui auront lieu lundi prochain. L'annonce énigmatique a éveillé de nombreuses spéculations, dont la révélation d'un accord final d'échange de prisonniers avec Israël.
    La manifestation devrait avoir lieu lundi après-midi sur la place Katiba où des centaines de supporters du mouvement islamique sont attendus. Mais cette année, le Hamas laisse planer le suspens alors que les négociations concernant la libération du soldat israélien, Guilad Shalit, semblent être parvenues à leur phase finale. Il s'agira en tout cas de la première démonstration de force du Hamas depuis l'opération Plomb durci à Gaza. Son objectif est clair : faire taire les rumeurs initiées par son frère ennemi, le Fatah, laissant entendre que la guerre a ébranlé la popularité du mouvement terroriste."

- Gaza: le Hamas démarre les célébrations de son 22e anniversaire (AFP) - "des milliers de manifestants ont défilé à pied avec des fausses roquettes en carton et en plastique".
http://www.lesechos.fr/depeches/monde/afp_00211763-gaza--le-hamas-demarre-les-celebrations-de-son-22e-anniversaire.htm
   "Le mouvement islamiste palestinien Hamas, au pouvoir à Gaza, a lancé vendredi les célébrations du 22e anniversaire de sa création avec des défilés et une grande peinture murale représentant des tirs de roquettes contre Israël. Des centaines de partisans du Hamas en voitures, en motos, en carrioles ou à dos de chevaux ont pris part aux défilés organisés dans l'ensemble du territoire palestinien, avant de converger vers la maison du Premier ministre du gouvernement Hamas Ismaïl Haniyeh qui a pris part aux célébrations. En outre, des milliers de manifestants ont défilé à pied avec des fausses roquettes en carton et en plastique. Dans le camp de réfugiés de Jabaliya, une immense peinture rurale montrant des Palestiniens se battant contre l'armée israélienne avec des pierres, des fusils et des roquettes, a été dévoilée. Les célébrations culmineront lundi, le jour anniversaire de la création du mouvement, avec un "rassemblement de masse" prévue à Gaza-ville. [...]
    Acronyme en arabe de "Mouvement de la Résistance islamique", le Hamas a été créé le 14 décembre 1987, peu après le début de la première intifada palestinienne, par des militants islamistes se réclamant des Frères musulmans. [...]"

- Egypte: une barrière souterraine contre les tunnels avec Gaza (AFP) - "La barrière de métal sera également complétée par d'autres dispositifs de détection et d'alerte, dont certains sont déjà en place". Un contrebandier : "nous irons simplement plus profond que les plaques".
http://www.lesechos.fr/depeches/monde/afp_00211662-egypte--une-barriere-souterraine-contre-les-tunnels-avec-gaza.htm
   "L'Egypte est en train d'installer une barrière métallique souterraine à sa frontière avec la bande de Gaza pour lutter contre les tunnels de contrebande, ont indiqué vendredi des habitants et des responsables égyptiens. Des plaques sont enfouies jusqu'à 20 ou 30 mètres sous terre, a indiqué à l'AFP un habitant de Sarsawiya, une localité égyptienne au sud de la ville-frontière de Rafah, confirmant des informations en ce sens du quotidien israélien Haaretz. Un autre témoin a déclaré avoir vu des plaques de métal insérées dans le sol à Dihniya, un peu plus au sud.
    Les informations selon lesquelles les autorités égyptiennes ont entamé ces travaux sont "très largement exactes", a déclaré un officiel en poste dans le secteur, sous couvert de l'anonymat en raison d'une interdiction de parler aux médias. Les travaux n'en sont qu'à leurs débuts, et pourraient être adaptés en fonction du terrain au fur et à mesure de leur progression. La barrière de métal sera également complétée par d'autres dispositifs de détection et d'alerte, dont certains sont déjà en place.
    Haaretz avait indiqué mercredi, citant des sources égyptiennes, que cette barrière en acier serait déployée sur 10 km de long, et pourrait aller jusqu'à 30 mètres sous terre. "Elle sera impossible à découper ou à faire fondre", selon le journal, qui avait ajouté qu'il n'était toutefois pas sûr qu'elle parvienne à stopper complètement toute contrebande vers l'enclave palestinienne contrôlée par le mouvement islamiste Hamas.
    Des contrebandiers opérant dans les tunnels, interrogés par l'AFP, ont d'ailleurs affirmé que cette barrière ne les empêcherait pas de continuer leurs trafics. "Creuser des tunnels continuera à ne pas poser de problème, nous irons simplement plus profond que les plaques", a assuré l'un d'eux. Un autre trafiquant a raconté qu'une plaque avait traversé un tunnel, mais qu'il avait été possible de découper un trou au travers de l'acier. [...]"

- Le Hamas fustige la déclaration européenne (Al Manar) - Le Hamas est contre toute division de Jérusalem puisqu'il est contre l'existence même d'Israël : "Jérusalem est la capitale éternelle d’un seul et unique pays : la Palestine". Pareil pour le FPLP, qui en veut à Abbas d'avoir salué la résolution européenne.
http://www.desinfos.com/IMG/pdf/Hamas.declaration_UE.pdf
   "Pour le Premier ministre de la Palestine occupée Ismaïl Haniyeh, la déclaration européenne n'est pas à la hauteur des aspirations du peuple palestinien. Selon lui, Jérusalem est la capitale éternelle d’un seul et unique pays : la Palestine. Les Palestiniens espèrent que l’Union européenne franchira un pas plus constructif au sujet de la ville sainte et les droits du peuple palestinien a-t-il ajouté. [...] Abou Ahmad Fouad a ajouté que nous attendions que l’Union européenne insiste également sur l’application de la résolution 194 de l’Assemblée générale de l’ONU concernant le droit de retour des réfugiés palestiniens dans leur pays ancestral.
    Le membre du bureau politique du FPLP a qualifié d’inappropriée la position de l’Autorité autonome concernant la position de l’Union européenne au sujet de la noble Qods avant de souligner : cette autorité devait examiner cette question au comité exécutif de l’OLP pour que la position officielle soit annoncée par un organe officiel et non pas par certains responsables ça et là. L’Autorité autonome dirigée par Mahmoud Abbas a accueilli favorablement la position de l’Union européenne qui a annoncé Jérusalem comme la capitale partagée de la Palestine et de l’entité sioniste et l’a qualifiée de pas positif sachant que Washington et Tel-Aviv n’acceptent pas Jérusalem-est comme la capitale des Palestiniens."

*****************************************************************************************************
Judée-Samarie & AP

- Mosquée vandalisée en Judée-Samarie (JP) - "Les autorités israéliennes ont promis la plus grande sévérité pour les auteurs".
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1260447415292&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "Des activistes extrémistes des implantations auraient vandalisé une mosquée avant d'y mettre le feu. L'attaque a eu lieu dans le village de Yasuf près de Salfit en Samarie. L'information a été révélée vendredi par les autorités palestiniennes. Du côté israélien, l'Administration civile a confirmé l'acte de vandalisme sans donner d'élément sur les auteurs.
    Une enquête a été ouverte. Le responsable de l'Administration civile, Yoav Mordechai, s'est entendu avec le chef palestinien de Salfit pour coordonner les investigations. Les autorités israéliennes ont promis la plus grande sévérité pour les auteurs. Selon les premiers éléments, les assaillants auraient mis le feu à un tapis dans la bibliothèque située au 2e étage de la mosquée. Ils auraient également écrit des insultes en hébreu sur les murs. Plusieurs affaires de vandalisme et de destructions ont été rapportées depuis l'annonce du gel de 10 mois par Binyamin Netanyahou."

- Mosquée vandalisée : Yesha condamne (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Mosquee-vandalisee-Yesha-condamne_255432.html
   "Le président du conseil des localités juives de Judée-Samarie (Yesha) a condamné les actes de vandalisme contre la mosquée deYoussouf, émettant l'espoir que la police retrouverait les pyromanes qui ont tenté de faire disparaître la mosquée sous le flammes et que ceux-ci seraient traduits en justice."
- Heurts à Yassouf (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Heurts-a-Yassouf_255439.html
   "Des jeunes hommes palestiniens lancent des pierres sur des soldats postés près de la mosquée qui a été incendié dans le village de Yassouf. D'autres affrontements ont été signalés dans la région."
- Un garde-frontière blessé près de la mosquée vandalisée (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Un-garde-frontiere-blesse-pres-de-la-mosquee-vandalisee_255442.html
   "Des affrontements violents ont éclaté entre des manifestats palestiniens et les gardes-frontières. Un garde-frontière a été blessé, il reçoit actuellement des soins médicaux sur place."
- Les rabbins de Judée-Samarie condamnent la violence (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Les-rabbins-de-Judee-Samarie-condamnent-la-violence_255447.html
   "Le rabbin Elyakim Levanon, le rabbin de la localité juive d'Elon Moreh, a déclaré au nom des rabbins de Judée-Samarie : "Nous sommes opposés à toute violence envers les Juifs et les Arabes"."
- Mahmoud Abbas : la violence des Juifs habitant dans des implantations doit cesser (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Mahmoud-Abbas-la-violence-des-juifs-habitants-dans-des-implantations-doit-cesser_255453.html
   "Le président palestinien Mahmoud Abbas a soutenu ce vendredi que la violence des juifs résidant dans des implantations devait cesser, rapporte Channel 10."
- Territoires palestiniens : un garde-frontière blessé (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Territoires-palestiniens-un-garde-frontiere-blesse_255459.html
   "Un garde-frontière a été légèrement blessé ce vendredi lors d’une latercation avec des Palestiniens dans le village de Yassouf."
- Territoires palestiniens : cinq manifestants blessés à Yasouf (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Territoires-palestiniens-cinq-manifestants-blesses-a-Yasouf_255469.html
   "Selon des sources palestiniennes, cinq manifestants ont été blessés ce vendredi au cours d’altercations avec les forces de sécurité dans le village de Yassouf."

- Le concours "Miss Palestine" aura lieu à Ramallah (Guysen) - hurlements du Hamas.
http://www.guysen.com/news_Le-concours-Miss-Palestine-aura-lieu-a-Ramallah_255422.html
   "Dans une quinzaine de jours, un concours de beauté aura lieu à Ramallah pour désigner "Miss Palestine" malgré les critiques virulentes du Hamas et d'organisations musulmanes extrémistes."

*****************************************************************************************************************
Liban & Hezbollah

- Manifestation contre l'ONU à Ghajar (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Manifestation-contre-l-ONU-a-Ghajar_255430.html
   "Des centaines de résidents de Ghajar, village situé sur la frontière libanaise, manifestent contre un projet de remettre la partie nord du village au contrôle de l'ONU. Les résidents ont fait valoir qu'ils n'ont pas reçu des informations fiables sur les événements qui auront une incidence sur leur vie et qu'ils sont obligés de compter sur les rapports des médias."

*****************************************************************************************************************
Monde arabe

- Algérie-Egypte: la guerre du foot, Ursula Lindsey (journaliste indépendante au Caire) - Un journal algérien : «Comment se fait-il que les Égyptiens aujourd'hui se proclament sans vergogne leaders du monde arabe, alors qu'ils en ont trahi la cause la plus noble, la Palestine, en étant les premiers à signer la paix et à échanger des ambassadeurs avec Israël?» ; "Avant les matchs, des cyberpirates algériens ont placé une étoile de David sur le drapeau égyptien du site Internet de l'équipe nationale de football. Un journal algérien a baptisé le stade du Caire «stade Tel Aviv»".
http://www.slate.fr/story/14207/algerie-egypte-guerre-foot-football
   "[...] Ce qui a débuté comme une rivalité sur le terrain de foot s'est changé en profonde division diplomatique entre deux alliés de longue date, révélant la précarité de la confiance en eux des deux gouvernements autocrates moyen-orientaux et l'instabilité de l'association entre démagogie et nouveaux médias. [...]
    Algériens et Égyptiens avaient déjà disputé le même genre de match vingt ans auparavant, d'où l'Égypte était sortie victorieuse. Ce match avait débouché sur des violences: un médecin égyptien y avait perdu un œil et Interpol avait lancé un avis de recherche contre un footballeur algérien. Ce fut aussi la dernière fois que l'Égypte se qualifiait pour la Coupe du monde, tandis que l'Algérie n'y avait pas participé depuis 1986. Cette revanche était ardemment attendue par les deux pays. Les ventes de drapeaux ont explosé, les médias tant officiels que privés ne parlaient plus que du match à venir. La veille, le journal Al Akhbar affichait en titre: «Quatre-vingt quatre millions d'Égyptiens supplient: s'il vous plaît, Dieu.»
    Pour des raisons historiques, mais aussi en partie à cause des enjeux, les réjouissances étaient empreintes dès le départ d'un courant d'animosité. Pendant des semaines, supporters égyptiens et algériens se sont livrés à une guerre virtuelle, se raillant mutuellement sur des forums, échangeant des photos d'équipes bidouillées, des chansons maison provocantes et des vidéos sur YouTube - pour finir par se pirater mutuellement leurs sites. Amr Adeeb, présentateur vedette du talk-show populaire du soir Al Qahera Al Youm (Le Caire aujourd'hui) sur la chaîne satellite Orbit et l'un des principaux instigateurs de la manie footballistique égyptienne, a déclaré la veille du match: «Ce qui m'ennuie c'est cette façon de parler des Algériens... cette provocation, cette suffisance.... Pourquoi les Algériens nous haïssent-ils à ce point? Nous les avons soutenus pendant leur révolution du million de martyrs, nous leur avons envoyé des professeurs pour leur apprendre l'arabe.» Inutile de préciser que les remarques provocatrices et paternalistes comme celles d'Adeeb - et elles furent légion - furent mal reçues en Algérie.
    Le soir de l'arrivée de l'équipe algérienne au Caire, son bus fut poursuivi et caillassé par des supporters égyptiens. On ne tarda pas à voir apparaître des vidéos sur Internet montrant des joueurs algériens indignés arrivant, ensanglantés, à leur hôtel. Pendant ce temps, les médias égyptiens protestaient que l'attaque n'était qu'une mise en scène et que les joueurs algériens avaient brisé les fenêtres de leur propre véhicule dans le but de faire changer le lieu du match. La FIFA a lancé une enquête qui reste ouverte. [...]
    En représailles, des commerces égyptiens en Algérie ont été pillés, et des travailleurs égyptiens ont dû bénéficier d'une protection policière. L'opérateur de téléphonie mobile Djezzy - propriété de l'entreprise égyptienne Orascom Telecom - a été particulièrement visé. Des clients auraient brûlé leurs cartes sim Djezzy et pillé les bureaux de l'entreprise, causant, selon les responsables d'Orascom, des dizaines de millions de dollars de dégâts. [...]
    Cette virulence a choqué les observateurs, surtout lorsqu'on considère qu'historiquement, les deux pays entretiennent de bonnes relations. L'homme fort égyptien Gamal Abdel Nasser avait activement soutenu la résistance algérienne, et en 1973, l'Algérie avait envoyé du matériel militaire et 3 000 hommes pour aider l'Égypte à reprendre la péninsule du Sinaï aux Israéliens.
    Tous les vestiges de sentiments de camaraderie panarabe sont en lambeaux aujourd'hui, et les problèmes politiques sous-jacents s'imposent au premier plan à mesure que le conflit footballistique prend un tournant plus personnel. Alaa Mubarak a déclaré aux présentateurs de la télé: «Le nationalisme ou la fraternité arabe n'existe pas. Ce ne sont que des mots qui ne veulent rien dire dans la réalité... Quand les Algériens apprendront à parler arabe alors ils pourront venir dire qu'ils sont arabes.» Ces mots ont incité le journal algérien Liberté à demander si l'Algérie devrait quitter la Ligue arabe, un organisme qui «a toujours été entre les mains des Égyptiens» et à se demander: «Comment se fait-il que les Égyptiens aujourd'hui se proclament sans vergogne leaders du monde arabe, alors qu'ils en ont trahi la cause la plus noble, la Palestine, en étant les premiers à signer la paix et à échanger des ambassadeurs avec Israël?»
    Les relations de l'Égypte et Israël font l'objet de nombreux sarcasmes algériens. Avant les matchs, des cyberpirates algériens ont placé une étoile de David sur le drapeau égyptien du site Internet de l'équipe nationale de football. Un journal algérien a baptisé le stade du Caire «stade Tel Aviv.» L'Égypte est de longue date l'un des leaders du monde arabe et continue à se voir ainsi. Mais la mauvaise volonté ou l'incapacité du gouvernement à offrir de l'aide à Gaza bloquée, surtout pendant les bombardements israéliens de 2008, a porté préjudice pour un bon moment à son prestige aux yeux des autres pays arabes. [...]"

- Wassyla Tamzali : "Désormais, l'islamisation des moeurs triomphe", Josyane Savigneau (Le Monde) - "quand ici, à Paris, on me parle de liberté et de choix de se voiler, je souris".
http://lemonde.fr/opinions/article/2009/12/11/wassyla-tamzali-desormais-l-islamisation-des-moeurs-triomphe_1279305_3232.html
   "Née en 1941, Wassyla Tamzali a été avocate à Alger puis directrice des droits des femmes à l'Unesco. Elle milite dans le mouvement féministe maghrébin. Elle a publié, en 2007, chez Gallimard, Une éducation algérienne. Là elle publie Une femme en colère - Lettre d'Alger aux Européens désabusés (Gallimard 150 p., 9,50 euros).
    [...] - Vous êtes pessimiste sur la situation des femmes aujourd'hui. Croyez-vous vraiment que les avancées sociales soient de simples réaménagements du système patriarcal ?
    - Si les réformes sociales sont la seule solution, oui. Que penser du travail si les femmes sont de plus en plus obligées de se voiler pour aller travailler ? La culture du harem a pris possession de la rue, ce n'est pas la modernité qui est entrée dans les maisons ! Prenons l'éducation, qui est la panacée des réformateurs. A travers l'éducation religieuse dans les écoles on enfonce dans la tête des petits que la domination des femmes est voulue par Dieu. [...]
    Aujourd'hui nous sommes confrontés à un vaste chantier d'endoctrinement sur l'infériorité des femmes mené par des savants, par l'école, les télévisions par satellite, les cassettes audio, les prêches des mosquées, les milliers d'imams autodidactes, et des stars médiatiques. Alors quand, ici, à Paris, on me parle de liberté et de choix de se voiler, je souris.
    La question de l'égalité est une question éthique ; elle doit être abordée sur le plan des principes et pas par des réformes sociales. D'où la nécessité de la laïcité, elle seule peut renverser les rapports d'oppression dont souffrent les femmes et les hommes dans les sociétés musulmanes ; seule la laïcité peut conduire à l'émergence d'une conscience moderne musulmane. [...]
    - Qu'avez-vous envie de dire aux filles, qui, en France, revendiquent le port du voile ?
    - Qu'elles sont tombées dans un piège. Certaines se sont voilées par jeu, par provocation, mais aussi par rébellion contre l'ordre dominant, trouvant là une définition de la liberté. J'ai envie de leur dire qu'on ne peut pas exprimer sa liberté en se jetant pieds et poings liés dans une culture dont l'objectif est la domination des femmes. Les mouvements des années 1970 ont été le rejet de toute identification. Aujourd'hui, on ne se lève que pour revendiquer son identité et, en général, une identité de victime ; exemple, les Indigènes de la République, les prostituées... Face à quoi on nous demande d'abandonner l'idée que l'histoire va dans le sens de l'émancipation des femmes et de l'égalité pour tous. Nous serions des ringardes, et les femmes voilées représenteraient le futur né des couches de la liberté, et de la décolonisation. Elles aident à la démocratie réelle et nous entretenons des conflits de culture entre les peuples !
    - Vous êtes également critique à l'égard de l'islam modéré.
    - [...] Ils sont nombreux à rejeter l'islamisme sous toutes ses formes. Je voudrais leur dire qu'au lieu de voir dans le débat sur la burqa les signes du racisme, ils devraient dire qu'ils refusent la burqa et que c'est abject de vouloir mettre les femmes dans cette posture. Une grande manifestation dans ce sens aurait changé la face du problème, dont la clé est entre les mains des musulmans silencieux, et de leur courage de dire ce qu'ils pensent. Ces musulmans existent, ils sont très nombreux, mais pour l'heure leur musique est ténue, faible, elle n'intéresse pas les médias.
    - Comment expliquez-vous qu'au Maroc, en Algérie, en Tunisie, des femmes intellectuelles décident de se voiler ?
    - On évoque plusieurs raisons, et j'en vois plusieurs, comme la recherche d'une honorabilité, une bonne conduite, l'affichage de sa soumission pour attirer les hommes, etc. Mais je veux dire ici que l'explication religieuse ne me convainc pas, j'ai vécu l'islam dans ma famille où les femmes et les hommes pratiquaient leur religion sans avoir besoin de tous ces signes. Je crois plutôt que la raison principale est que le voile est vécu comme un rempart contre la violence sexiste, symbolique ou exprimée. Il y a des écoles et des universités, des lieux, en Algérie, où l'on ne peut plus être dévoilée. En arabe algérien on dit qu'une femme dévoilée est nue, ce qui en dit long. C'est un rempart illusoire ; dans mon livre je montre l'escalade de la violence dans les rues arabes où il y a de plus en plus de femmes voilées.
    - Vous dites que même où l'islamisme politique n'a pas triomphé, l'islamisation des moeurs est en train de gagner.
    - Oui. Désormais, l'islamisation des moeurs triomphe, elle s'étend sous la bonne garde de la violence islamique qui n'est qu'endormie. Je ne me fais pas d'illusion. Mais je suis une irréductible optimiste. Les "bonnes musulmanes" qui se battent dans le giron de la religion sont la preuve que le phénomène d'oppression ne peut durer éternellement. Et aussi parce que de notre côté, nous, féministes laïques, nous sommes toujours mobilisées, avec les hommes et les femmes de nos pays qui ont, malgré tout, le goût de la liberté."

************************************************************************************************************
Iran

- Nucléaire: Taiwan approvisionne l'Iran en technologies prohibées (Slate.fr) - "l'Iran a répondu aux sanctions par une accélération de ses efforts pour obtenir des technologies prohibées".
http://www.slate.fr/story/14275/iran-technologies-nucleaire-taiwan-prohibees
   "Selon des services de renseignements occidentaux cités par le quotidien britannique Daily Telegraph en date du 10 décembre, l'Iran utiliserait un réseau clandestin via Taiwan pour importer des technologies prohibées pour son programme d'armement nucléaire. Des inspecteurs de l'AIEA (Agence internationale de l'énergie atomique) auraient ouvert des enquêtes.
    En réponse aux pressions internationales croissantes pour stopper ses opérations d'enrichissement d'uranium, Téhéran aurait accru au cours des dernières semaines ses efforts pour acquérir les technologies nécessaires à la fabrication de bombes nucléaires. Selon le Daily Telegraph, des responsables du ministère de la défense iranien auraient eu une série de contacts avec des sociétés taïwanaises et leur auraient notamment commandés des centaines de capteurs et transmetteurs de pression utilisés pour produire de l'uranium enrichi de niveau dit militaire.
    L'Iran tente désespérément d'acquérir ce type de matériel depuis plus d'un an et s'est vu refuser cette possibilité par des sociétés américaines et européennes. Même la Chine, qui dans le passé a pourtant soutenu le programme nucléaire iranien, s'est montrée réticente au cours des dernières semaines après avoir soutenu une motion sanctionnant Téhéran le mois dernier par l'AIEA après la révélation de l'existence d'une deuxième usine secrète d'enrichissement d'uranium à Qom.
    Selon les services de renseignements occidentaux, l'Iran a répondu aux sanctions par une accélération de ses efforts pour obtenir des technologies prohibées et notamment des capteurs de pression. Ces derniers auraient été à l'origine fabriqués en Europe et ensuite vendu à une société Taiwan qui servait d'intermédiaire et de paravent. L'AIEA chercherait à savoir si la société européenne a été trompée ou a sciemment utilisé un partenaire taïwanais pour vendre cet équipement interdit à l'Iran.
    «C'est une sérieuse brèche dans l'embargo car elle a permis à l'Iran d'acquérir des équipements sophistiqués pour développer son programme nucléaire» a déclaré au Daily Telegraph un officiel de l'ONU. «Nous devons empêcher les sociétés de mener ce type de transactions avec l'Iran», a-t-il ajouté. Au début de l'année, un Canadien d'origine iranienne a été arrêté pour tenter illégalement de transférer en Iran des transmetteurs de pression achetés aux Etats-Unis."

- Nucléaire iranien: l'UE appelle la communauté internationale à l'action (AP)
http://fr.news.yahoo.com/3/20091211/twl-nucleaire-iran-ue-ba66223.html
   "Les 27 dirigeants de l'Union européenne ont appelé vendredi la communauté internationale à agir face au refus de l'Iran de coopérer sur son programme nucléaire. "L'incapacité persistante de l'Iran à remplir ses obligations internationales, et son manque d'intérêt dans la poursuite des négociations nécessitent une réponse claire", selon un communiqué approuvé par les 27 dirigeants de l'UE réunis en conseil à Bruxelles. "L'Union européenne est prête à prendre les mesures nécessaires", poursuit le communiqué, chargeant les ministres des Affaires étrangères des 27 de préparer ces "mesures". [...]"

- Iran : les autorités rendent la médaille du prix Nobel à Shirin Ebadi (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Iran-les-autorites-rendent-la-medaille-du-prix-Nobel-a-Shirin-Ebadi_255408.html
   "Le gouvernement iranien a indiqué qu'il avait rendu la médaille du prix Nobel de la Paix confisquée à l'avocate Shirin Ebadi. Cette dernière avait reçu la prestigieuse récompense en 2003. La confiscation avait entraîné l'indignation de la Norvège."

***********************************************************************************************************************
USA

- Hillary Clinton met en garde les pays d’Amérique latine (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Hillary-Clinton-elle-met-en-garde-les-pays-d-Amerique-latine_255482.html
   "La secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton a mis en garde vendredi les pays d’Amérique latine, soutenant qu’une relation trop proche avec l’Iran était vraiment une "mauvaise idée"."

***********************************************************************************************************************
Europe

- Le Foreign Office ne permet pas à la Reine Elisabeth d'aller en Israël (Philosémitisme) - "En tant qu'acte de délégitimation d'Israël, ce boycott efficace est tout aussi grave que d'autres actes similaires, tel le boycott universitaire, et la faute incombe directement aux arabisants du Foreign Office".
http://philosemitismeblog.blogspot.com/2009/12/le-foreign-office-empeche-la-reine.html
   "Source: Melanie Phillips (An inconvenient truth)
    J'ai traduit un extrait du discours prononcé à l'occasion du dîner annuel de l'Association Anglo-Israélienne par l'historien Andrew Roberts sur la politique du Foreign Office (Ministère des Affaires étrangères). Celui-ci interdit aux membres de famille royale britannique de se rendre en Israël en voyage officiel. Andrew Roberts dénonce les agissements du Foreign Office à l'égard d'Israël - son discours est remarquable et mérite d'être lu en entier. [...]
    "Un domaine de la politique dans lequel traditionnellement le Foreign Office exerce beaucoup d'influence est la question de la destination des visites royales. Ce n'est donc pas un hasard si, bien qu'au cours de son règne, Sa Majesté a effectué plus de 250 visites officielles à l'étranger dans 129 pays différents, ni elle, ni aucun membre de la famille royale britannique, n'a jamais été en visite officielle en Israël. De surcroît, malgré le fait que la mère du Prince Philip, la Princesse Alice de Grèce, qui a été reconnue comme "Juste parmi les Nations" pour avoir caché une famille juive dans sa maison d'Athènes pendant la Shoah, soit inhumée dans le Mont des Oliviers, le duc d'Edimbourg n'a reçu qu'en 1994 [la Princesse étant décédée en 1969] l'autorisation du Foreign Office d'aller se recueillir sur sa tombe, et ce seulement dans le cadre d'une visite privée.
    Lorsque le Prince Edward fit un voyage privé en Israël à titre privé, un attaché de presse du Palais a expliqué que "Les visites officielles sont organisées et décidées sur les conseils du Foreign and Commonwealth Office". Un porte-parole du Foreign Office a précisé que "Israël n'est pas un cas unique" du fait de ne pas avoir reçu de visite royale officielle, dans la mesure où "Beaucoup de pays n'ont pas reçu de visites officielles". Cela pourrait être vrai pour le Burkina Faso et le Tchad, mais le Foreign Office a réussi, au fil des ans, à envoyer la reine en visite d'état en Libye, en Iran, au Soudan, au Koweït, au Bahreïn, au Qatar, aux Émirats arabes unis, à Oman, en Arabie saoudite, en Tunisie, en Algérie, au Maroc, en Jordanie et en Turquie. On ne peut donc pas évoquer comme raison qu'elle n'a jamais séjourné dans la région.
    Peut-être que dans l'optique du Foreign Office Sa Majesté n'est pas sur le trône depuis assez longtemps, c'est-à-dire depuis 57 ans, pour lui permettre de visiter l'une des seules démocraties au Moyen-Orient. Au moins, en Israël elle pouvait être assurée d'un accueil chaleureux, contrairement au Maroc où le Roi l'a fait atendre pendant trois heures par une température de 32°, ou à l'avant-dernière réunion des chefs de gouvernement du Commonwealth en Ouganda, la construction de son hôtel n'était pas terminée.
    La vraie raison, bien sûr, c'est que le Foreign Office interdit les visites officielles de la famille royale en Israël, et cette pratique est d'autant plus puissante qu'elle n'est ni actée ni reconnue. En tant qu'acte de délégitimation d'Israël, ce boycott efficace est tout aussi grave que d'autres actes similaires, tel le boycott universitaire, et la faute incombe directement aux arabisants du Foreign Office."

*********************************************************************************************************************
Points de vue

- La droite israélienne coupable, forcément coupable, Jean-Philippe Katz - "Les dirigeants syriens, iraniens, pakistanais, libanais n’ont finalement que peu de travail de propagande à fournir, les médias occidentaux sont parfaitement capables de s’intoxiquer tout seuls". Un texte amusant !
http://www.desinfos.com/spip.php?page=article&id_article=16224
   "Depuis que Barak Obama a remplacé Georges Bush, l’allié N°1 d’Israël dans le monde a changé de camp, du moins dans l’imaginaire de nos élites. Ainsi le représentant démocrate annexé sans coup férir par les gauches européennes se retrouve face au représentant de la droite israélienne (qualifiée soit de « dure » soit de « faucon », mais jamais de pragmatique ou de démocrate).
    Binyamin Netanyahu est forcément le porte-parole (ou le porte-flingue) des dits « colons », et n’est animé que par la volonté de conquête de territoires. Les médias français évoquent avec gourmandise les centaines de logements construits pour « judaïser » Jérusalem, au détriment du peuple palestinien. Ils racontent par le menu les attaques contre les oliviers (un appel du pied aux verts, certainement) ou les chantiers en cours dans les « colonies » de Judée Samarie.
    Ils s’indignent que des juifs (car il s’agit bien de juifs, les citoyens israéliens d’une autre confession semblent avoir plus le droit de résider ici ou là que les juifs) habitent tel ou tel quartier de Jérusalem, tels de nouveaux envahisseurs. Mais jamais ils ne notent que la population arabe israélienne connaît une croissance démographique dynamique, et que l’état israélien n’en fait pas une affaire digne d’une résolution de l’ONU. Autrement dit la présence juive doit être contingentée, celle des musulmans étant naturelle, pendant que celle des chrétiens indiffère l’occident depuis bien longtemps.
    La droite israélienne est également présentée comme raciste, comme si les travaillistes avaient le monopole de l’humanisme. Rappelons en passant que Begin puis Sharon sont parmi les principaux artisans de l’arrivée des Falashas en Israël. Certes, des propos de Liebermann ont pu heurter certains, mais de la même manière que ceux d’un Hortefeux sous nos latitudes sans qu’un jugement au Tribunal de la Haye ne soit requis.
    Plus que jamais Israël est seul, gouverné par une droite « dure », animé par des « faucons », face à l’intelligentsia de gauche appuyée par un Obama messianique. Pas un commentateur ne se risque à critiquer le califat radical mis en place par le Hamas, interdit de séjour qu’il est à Gaza. Il s’offusque du soi-disant boycott israélien sans citer celui des égyptiens, mais consent à être exclu du territoire en tant que journaliste occidental. D’où la vénération que l’occident a pour Amira Hass, journaliste israélienne travaillant en territoires palestiniens, qui sauverait à elle seule la moralité de tout un peuple.
    De même les médias ont relaté les attaques contre la communauté gay israélienne par les orthodoxes religieux, signe de la dégénérescence du judaïsme religieux, sans s’occuper de la condition faite aux homosexuels gazaouites réduits à se sauver à Tel Aviv pour sauver leur peau. Est-il besoin d’ajouter qu’il est implicite que « droite » et « homophobe » sont synonymes ?
    Les dirigeants syriens, iraniens, pakistanais, libanais n’ont finalement que peu de travail de propagande à fournir, les médias occidentaux sont parfaitement capables de s’intoxiquer tout seuls. Il se soucient comme de l’an 40 de la démocratie (on se demande d’ailleurs par quel miracle ils peuvent évoquer une opinion publique dans des dictatures), se lavent les mains des droits de la femme et des homosexuels (sauf à Tel Aviv), abandonnent les derniers chrétiens à leur sombre destin (chrétiens de droite, forcément), et déplorent que des forces obscures empêchent Obama de mater Israël (pas besoin de préciser que c’est le redoutable sionisme international qui ligote le président noir des USA tel un esclave).
    Les temps sont durs pour un Israël élisant démocratiquement un gouvernement de droite (suggérons au passage, comme pour d’autres votes malencontreux, de refaire une élection)."

- Soif de diffamation (directeur académique du Sommet de Jérusalem) - l'auteur (dont le nom est absent du JP à cause d'une erreur technique) est bien remonté contre Amnesty !
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1260447408616&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
Extraits :
    - "Grâce à de nouvelles mesures de consommation d'eau fraîche, le sort des Palestiniens s'est considérablement amélioré - jusqu'à devenir méconnaissable - depuis 1967, lorsqu'ils sont passés sous administration israélienne." ; "Sur la période 1967-2006, la consommation annuelle globale des Palestiniens en Judée-Samarie a augmenté de 300 % : pour passer de 60 millions à 180 millions de mètres cubes" ; "En 1967, seuls 50 villages des Territoires avaient l'eau courante, contre 260 dans les années 1990".
    - "les allégations malveillantes et mensongères selon lesquelles les pelouses luxuriantes et les piscines des colonies juives ont injustement privé les Palestiniens d'eau sont démenties par une statistique unique : Israël transporte plus d'eau de l'intérieur des frontières d'avant 1967 vers la Judée-Samarie (près de 56 millions de mètres cubes) qu'il n'en faut pour assouvir les besoins de la population juive des implantations (un peu plus de 48 millions de mètres cubes). En d'autres termes, il y a un afflux net d'eau d'Israël vers les Territoires, qui compense largement les pelouses et les piscines injustement décriées. [...] Des faits bien évidemment soigneusement occultés dans le rapport d'Amnesty".
    - "En ce qui concerne l'interruption d'apport en eau (qui, soit dit en passant, est chose courante dans les capitales arabes comme à Amman et à Damas), il convient de souligner qu'Israël ne fournit pas directement le consommateur palestinien. La compagnie nationale d'eau Mekorot est en contact avec les fournisseurs palestiniens (comme l'Autorité palestinienne, les municipalités et les compagnies d'eau privées). Ce sont ces entités qui approvisionnent la population, et ce sont elles qui initient les innombrables coupures d'eau. Généralement, ces interruptions sont dues à des vols, un mauvais entretien des infrastructures ou des factures impayées - fait que même le rapport d'Amnesty a été forcé de reconnaître bon gré mal gré."
    - "Dans une déclaration sur son site Web, qui relève d'une immense ignorance ou de la méconnaissance délibérée des réalités hydrologiques, Amnesty formule une requête qui, si elle était appliquée, signifierait une mise à mort certaine de l'aquifère pour les Israéliens et les Palestiniens : "... Israël doit lever immédiatement toutes les restrictions qu'elle impose sur l'approvisionnement des Palestiniens en eau...""
    - "On est impatient de recevoir le prochain rapport d'Amnesty sur une utilisation inéquitable des ressources partagées en eau. Que dire, par exemple, de l'Egypte, dont la politique de coercition engendre la famine et la faim. Ou de l'Ethiopie, qui puise la majorité de son eau du Nil. On suppose qu'Amnesty planche déjà sur le sujet, car on pourrait difficilement soupçonner l'organisme d'appliquer une politique de deux poids deux mesures. N'est-ce pas ?"

Partager cet article

Repost 0
Published by Occam - dans Novembre 2009
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Boucle d'Occam
  • La Boucle d'Occam
  • : Chaque jour, une Boucle reprend l'actualité de France et du Moyen-Orient autour des thèmes d'Israël et de l'antisémitisme.
  • Contact

Recherche

Pages