Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 novembre 2009 5 13 /11 /novembre /2009 02:40
France

- Jugé pour tracts antisionistes, Valérie Mahaut (Le Parisien) - il s'agit du fameux rappeur facho catholique antisionémite de Dailymotion. La justice, heureusement, ne se laisse pas flouer par l'usage préventif du terme "sionistes" dans les diatribes antisémites contemporaines.
http://www.leparisien.fr/courbevoie-92400/juge-pour-tracts-antisionistes-04-11-2009-698376.php
   "« Le sionisme, c’est la gangrène, on l’élimine ou on crève. » « Le sionisme, c’est la gangrène, à Paris comme à Gaza, intifada. » Pour avoir diffusé ces slogans dans la ville de Courbevoie, Thomas Werlet, fondateur d’un groupuscule ultranationaliste, « garant de la grandeur de la France » et « antisioniste » comme on peut le lire sur son site Internet, a comparu hier devant le tribunal correctionnel de Nanterre pour « provocation à la discrimination nationale, raciale, religieuse ». Car en découvrant les affichettes portant ces inscriptions sur les lampadaires de la commune, la ville de Courbevoie avait déposé plainte en septembre 2008.
    Décrit comme « un personnage inquiétant » par le procureur Marie-Christine Daubigney, Thomas Werlet rejette en bloc les accusations d’antisémitisme. « Je suis un peu surpris de me retrouver devant le tribunal à cause du sionisme, qui est un concept politique », se défend cet homme de 26 ans à l’allure ordinaire, masquant sa nervosité à la barre avec un brin d’assurance en trop. Tout en tripotant ses mains croisées dans le dos, Thomas Werlet ne se démonte pas plus en exposant que « l’antisionisme n’est pas l’antisémitisme ». « Dire que le sionisme est un concept politique ne tient pas la route une seconde », rétorque Marie-Christine Daubigney.
    Le prévenu ne se démonte pas plus lorsque, tour à tour, le procureur et le président du tribunal, Olivier Fourmy, l’interrogent sur le choix et le sens du mot intifada. « Dans mon esprit, intifada signifie résistance. La résistance peut être passive. Ici en France, la guerre politique se fait en paroles, là-bas avec des armes et des bombes. » « Dans ces tracts, vous assimiliez le peuple juif à la gangrène, décrypte Marie-Christine Daubigney. Et vous suggérez à ceux qui croiseraient un juif sioniste de mener l’intifada. »
    Thomas Werlet sera fixé sur son sort le 1er décembre. Si le tribunal suivait les réquisitions du procureur, il serait condamné à six mois d’emprisonnement avec sursis et privé de ses droits civiques pendant cinq ans, et le jugement serait affiché à la mairie de Courbevoie."

- Netanyahou à Prasquier : Israël apprecie la fermeté française face à l’Iran (CRIF) - Bibi a été choqué par Kouchner :
http://www.desinfos.com/spip.php?page=article&id_article=15899
   "Richard Prasquier a été reçu par Benjamin Netanyahou avant la visite de ce dernier à l’Elysée, où il a longuement rencontré Nicolas Sarkozy. Le Premier ministre israélien a indiqué au président du CRIF qu’il avait été stupéfait en apprenant la déclaration de Bernard Kouchner suivant laquelle il n’y avait pas de partenaire pour la paix en Israël.
    Le chef du gouvernement israélien a indiqué qu’aucun gouvernement israélien jusqu’à maintenant n’a freiné, plus que le sien, les constructions sur la rive occidentale. A aucun moment du passé, cet état de fait n’avait empêché la poursuite des négociations avec l’Autorité palestinienne, a-t-il estimé. Le Premier ministre israélien s’est déclaré surpris de ce que ces efforts réels de son pays ne soient pas pris en compte de façon plus objective par les commentateurs. [...]
    Benjamin Netanyahou s’est félicité de la fermeté de la position française sur l’Iran. Le président du CRIF a fait part au Premier ministre israélien des développements récents de la situation en France et en Europe en ce qui concerne les tentatives de boycott d’Israël. Il l’a assuré de la profonde sensibilité de la communauté juive de France vis-à-vis d’Israël et de son combat contre les déformations que subissait l’image d’Israël aux dépens de la vérité des faits."

- Un fiasco (éditorial du Monde) - Personnellement, je pense que c'est l'intégrité de ce "quotidien de référence" qui est un fiasco.
http://lemonde.fr/opinions/article/2009/11/12/un-fiasco_1266192_3232.html
    - "Il faut cesser de se payer de mots. Au Proche-Orient, il n'y a pas de "processus" de négociation en cours. Il n'y a pas non plus de perspective de paix. Pour autant, ce n'est pas le statu quo : la situation régresse. Dangereusement."
La situation sécuritaire et économique progresse continuellement depuis de nombreux mois. Les éditorialistes devraient parfois quitter leur télévision pour aller un peu sur le terrain.
    - "Les Israéliens ont dit non [à Obama] : la colonisation se poursuivra, mais un peu ralentie, a répondu le premier ministre, Benjamin Nétanyahou. Les Etats-Unis ont encaissé : par la voix de la secrétaire d'Etat, Hillary Clinton, ils ont platement endossé la position de M. Nétanyahou..."
Faux, Nétanyahou n'a pas proposé de "ralentissement", mais un gel de 9 mois qui certes ne concerne pas (et ne risquait pas de concerner) Jérusalem-Est. Le Monde a l'air de trouver par contre tout à fait normal que les pays arabes aient tous dit non aux demandes répétées d'Obama d'obtenir un geste de normalisation de leur part. En fait, Nétanyahou est le seul à avoir tenté de répondre aux demandes d'Obama. Résultat : Nétanyahou est aussi le seul à être accusé de son échec. Il faut dire qu'à partir du moment où les délirants du Monde adoptent le terme idéologique de "colonisation", la partie était perdue d'avance. Mais la partie ne sera-t-elle pas toujours perdue d'avance pour l'opinion européenne, quoi qu'Israël fasse ?
Dire que Mme Clinton a "platement endossé" quoi que ce soit est une ineptie facile et coupée des faits. Manifestement les éditorialistes n'ont même pas pris la peine de lire la transcription intégrale des propos de la Secrétaire d'Etat (cf. Boucle 292). Mais il est effectivement plus aisé de faire de la propagande quand on a affaire à des chimères.
    - "Le chef de l'Autorité palestinienne et patron du Fatah, Mahmoud Abbas, s'est estimé trahi par Washington. Les Etats-Unis l'avaient déjà malmené en l'obligeant à ne pas défendre et porter devant l'ONU un rapport stigmatisant le comportement d'Israël durant la guerre de Gaza."
Information non vérifiée. De nombreuses informations indiquent qu'Abbas a craint la diffusion par Israël de cassettes où l'on entend les dirigeants du Fatah (dont lui) demander à Tsahal d'anéantir le Hamas et les civils qui lui servaient de bouclier avec.
    - "Agé de 74 ans, M. Abbas est un homme d'une dignité exemplaire. Il est l'un des rares dirigeants de la région à s'être publiquement attaqué au sacro-saint modèle de la "lutte armée", si populaire chez les Palestiniens. Aujourd'hui, largement désavoué dans la population pour le peu de résultat obtenu par la voix pacifique, il menace de démissionner."
Cette description est à pleurer de rire et ne mérite même pas de réponse. A croire qu'ils n'ont pas suivi la dernière conférence du Fatah, où des terroristes ont été acclamés, où les Brigades des Martyrs d'Al Aqsa ont été officialisées branche armée du Fatah, où la lutte armée a été proclamée comme "option"... Il est faux aussi de le dire "largement désavoué". A croire qu'ils ne lisent même pas les sondages palestiniens.
A croire qu'ils n'ont aucun professionnalisme non plus.
    - "En continuant la colonisation, M. Nétanyahou sait qu'il rend la création d'un Etat palestinien à côté d'Israël moins probable que jamais."
Peut-être qu'un jour Le Monde pourra enfin nous expliquer en quoi des habitations supplémentaires (ou des crèches, ou des écoles...) dans les grands blocs, sans extension territoriale, pourrait en quoi que ce soit nuire à l'établissement d'un Etat palestinien. J'attends la démonstration avec impatience. A moins que Le Monde soit contre l'Initiative de Genève qui prévoit leur statut israélien ? A moins que Le Monde soutienne aussi que chaque Juif présent en Palestine est un obstacle en soi à l'Etat purifié en gestation ?
    - "Et, pourtant, le règlement d'une question qui est au coeur des ressentiments du monde arabo-musulman changerait la face de la région. Tous les conflits s'en trouveraient posés de manière moins aiguë, à commencer par le nucléaire iranien."
Tous les conflits s'expliquent par ces salauds de Juifs colonisateurs. Même s'ils sont si peu nombreux. Même s'il s'agit d'un confetti géographique. Il est certain d'ailleurs que les dirigeants iraniens se sont lancés vers la bombe atomique à cause d'eux - pour quelle autre raison sinon ? C'est amusant, les "ressentiments du monde arabo-musulman" battaient déjà leur plein contre Israël avant 1967 - c'est-à-dire avant la moindre implantation. Mais c'est pas grave, la stratégie du bouc émissaire fait quotidiennement ses preuves. Et au Monde, on n'a pas non plus besoin de livres d'histoire.
    - "Question : le Nobel de la paix 2009 est-il à la hauteur ?"
Question : quand est-ce que Le Monde osera enfin dire tout haut ce qu'il souhaite de tout son coeur - qu'il y ait un boycott et des sanctions américaines (et probablement mondiales) contre Israël ? Allez un peu de courage, faites-vous plaisir !

- Le mur Israélien de la paix (Vidéo 5mn56) - une vidéo officielle pas mal faite et en français pour expliquer ce qu'est la clôture de sécurité et les raisons qui ont conduit à l'édifier. Ils tentent de répondre aux objections habituelles.
http://www.youtube.com/watch?v=_AFpNL5fBLw&feature=player_embedded

- Sarkozy réitère son opposition à la burqa (Guysen.International.News / 2009-11-12 19:18)
   "Alors qu'une commission d'information parlementaire examine depuis cet été la légalité du port de la burqa et du niqab en France, le président de la République a de nouveau exprimé son opposition au voile islamique, déclarant que "la France est un pays où il n'y a pas de place pour la burqa, où il n'y a pas de place pour l'asservissement de la femme"."

****************************************************************************************************************
Israël

- Le plan de paix de Mofaz menacé par l'opposition, Gil Hoffman (JP)
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1257770047794&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "L'ancien ministre de la Défense, Shaul Mofaz (Kadima), a accusé ses adversaires politiques, mercredi, de vouloir faire échouer son plan diplomatique, présenté dimanche. Ils s'entêteraient à ne mettre l'accent que sur les propositions ayant trait au Hamas. Mofaz veut mettre les choses au clair : "Mes opposants politiques ont pris ce que j'ai dit sur le Hamas et en ont fait le point central de mon plan", a-t-il déclaré. Et d'ajouter : "Par le passé, j'ai communiqué avec le Hamas par l'intermédiaire des hélicoptères Apache [utilisés pour tuer les représentants du Hamas, Ahmed Yassin et Abdel Aziz Rantissi quand il était ministre de la Défense]. Mais le Hamas pourrait arriver au pouvoir. Et si ce scénario se réalise, ils devront décider s'ils veulent continuer ce qu'ils appellent la défiance ou décider de construire les bases d'un Etat non-terroriste."
    Dans une interview accordée au Jerusalem Post, Mofaz a nié toute intention de parler aux leaders du Hamas, à moins qu'ils n'acceptent toutes les conditions du Quartet - y compris la reconnaissance d'Israël, le désarmement des terroristes et l'entérinement de tous les accords internationaux signés par Israël. Il a assuré que si le Hamas remportait les élections du 24 janvier prochain, il n'en rencontrera les représentants que s'ils décidaient officiellement de tourner la page. [...]
    Par ailleurs, il a affirmé qu'il ne pensait pas que le mouvement islamiste allait changer sa charte qui appelle à détruire Israël. La chef de l'opposition Tzipi Livni et son porte-parole ont refusé de répondre aux critiques de Mofaz, qui les accuse de vouloir saboter son plan."

- Bataillon de Shimshon: les réservistes protestent, Yéochoua Sultan (Arouts 7) - les récalcitrants appellent eux aussi "à mettre un terme à l’ingérence de la politique dans les activités militaires" !
http://www.actu.co.il/2009/11/bataillon-de-shimshon-les-reservistes-protestent/
   "Après la mise à pied des soldats ayant brandi la banderole contre l’expulsion des Juifs de Homesh lors de la cérémonie du Kotel, les protestations ne se sont pas arrêtées pour autant. Des réservistes du Gdoud Shimshon (bataillon de Shimshon) se mobilisent. Ils ont signé une lettre qu’ils ont remise à leur commandant exigeant que l’armée cesse d’être politisée. Ils renvoient ainsi la balle dans le camp du commandement qui a accusé les intéressés d’avoir commis un acte politique. L’un des signataires de la pétition, Arié Ydelss, officier de réserve, interrogé par Aroutz 7, a déclaré que le combat des personnes critiquées est juste.
    « J’ai servi dans l’unité de Shimshon, et j’ai terminé mon service régulier voici trois ans. Nous avons appris ces derniers temps que les soldats sont utilisés pour renvoyer des Juifs. Il s’agit du régiment Kfir, qui est arrivée dans la région de Shavé Shomron, dans le but de chasser des Juifs. Ces activités nous ternissent personnellement. Le Gdoud Shimshon, c’est notre prestige à nous. Nous avons fait de grandes choses pour l’Etat, et nous n’accepterons pas que l’on dévalorise la tradition de notre bataillon. Ça nous fait mal qu’il soit utilisé de la sorte, c’est pourquoi nous avons écrit cette lettre et avons appelé le magad (chef du bataillon), à mettre un terme à l’ingérence de la politique dans les activités militaires. »
    Pour Ydelss, ce mouvement de protestation est légitime, conforme à la législation et à la morale. Officiellement, leur lettre n’est pas le résultat de l’affaire de la banderole au Kotel: « Il est hors de question que l’on fasse endosser à des soldats des actes politiques, la protestation au Kotel n’a pas été le déclencheur de notre mobilisation. Notre lettre ne mentionne pas ce qui s’est passé au Kotel. Notre appel provient de notre propre initiative. »
    Il a expliqué que de telles activités diminuent la motivation et les capacités de l’armée à se mesurer à de véritables situations de guerre: « Quand une armée commence à s’occuper de problèmes qui ne font pas partie de ce à quoi elle à été préparée, comme servir des vues politiques, les commandants perdent peu à peu la possibilité d’agir contre l’ennemi. L’assujettissement à la manipulation politique fait diminuer progressivement la volonté de vaincre, la perspicacité et l’entreprise. » Il a défini le rôle du soldat comme devant se concentrer sur des objectifs précis liés à la défense d’Israël, comme l’indique le nom de son armée."

- Un monument commémoratif pour les victimes des attentats du 11 septembre à Jérusalem (Guysen.International.News / 2009-11-12 03:07)
   "Ce jeudi après midi, dans la vallée d'Arazim dans le quartier Ramot de Jérusalem, aura lieu le dévoilement d'un monument commémorant les victimes des attentats du 11 septembre 2001 à New York. Ce sera le seul site dans le monde, à l'exception de New York, avec un monument sur lequel est inscrit le nom de toutes les victimes. Henri Fuerte, un rescapé de la tragédie, qui a fait son alyah depuis, assistera à l'evènement."

- “Finalement un arabe traité comme un être humain“ (Juif.org)
http://www.juif.org/societe-israel/113280,finalement-un-arabe-traite-comme-un-etre-humain.php
   "Le père d’un jeune de 17 ans, habitant de Nazareth, et qui a été acquitté mercredi après avoir été accusé d’avoir jeté des pierres contre une voiture de police durant l’opération Cast Lead, a déclaré mercredi soir : « c’était la première fois que nous avons eu le sentiment d’êtres traité comme des êtres humain, indépendamment du fait que nous soyons juifs ou arabes. » La famille de l’adolescent s’est félicitée de la décision du juge Youval Shadmi, du tribunal de Nazareth, qui a accepté les arguments de la défense clamant que l’Etat était discriminant vis-à-vis des jeunes arabes impliqués dans des « violences idéologiques ».
    Le bureau du Procureur du district Nord a subi un coup majeur à la lumière de la décision du juge, qui a sévèrement critiqué la décision d’accuser un jeune garçon de 17 ans d’une infraction qui peut mener à une peine de 20 ans de prison. Les membres de la famille, qui étaient certains que leur fils serait envoyé en prison pour de nombreuses années, soufflèrent de soulagement après avoir entendu la décision du juge. [...]"

- L'excellent Yohanan Manor, spécialistes des manuels scolaires dans le monde arabe, réagit à l'affaire du Hezbollah contre Anne Frank sur GuysenTV (voir à 14mn37) - il parle aussi de la négation de la Shoah et de l'antisémitisme dans les manuels scolaires en général (il note que la Tunisie se détache heureusement de cette haine), et il parle en fin d'interview des manuels israéliens :
http://www.guysen.com/tv/index_flash.php?vida=3964

****************************************************************************************************
Gaza & Hamas

- Fournitures scolaires pour Gaza (Guysen.International.News / 2009-11-12 06:39)
   "Tsahal a facilité, ce mercredi, un important transfert de fournitures scolaires à Gaza pour une utilisation dans les écoles gérées par l'UNRWA. La cargaison comprenait des photocopieuses, des imprimantes et des projecteurs qui sont entrés à Gaza via le passage de Kerem Shalom."

- La Haute cour de justice saisie par un étudiant palestinien de Gaza (Guysen.International.News / 2009-11-12 03:57)
   "La Haute Cour de Justice examinera, ce jeudi, une requête déposée par une organisation des droits de l'homme concernant le cas d'un étudiant palestinien renvoyé à Gaza après un contrôle. Azzam Berlanty est étudiant à l'Université de Bethléem quand il a été contrôlé, le 28 octobre, par l'armée, lors d'un déplacement. Comme l'adresse indiquée sur sa carte d'identité se situait à Gaza, les soldats l'ont fait reconduire à son domicile, dans la bande de Gaza. Il demande à réintégrer son université et que les soldats soient sanctionnés."

- Soldat Shalit : les progrès de la médiation allemande, Adrien Jaulmes (Le Figaro) - "L'Allemagne occupe une position diplomatique jugée plus neutre au Moyen-Orient que la France ou la Grande-Bretagne".
http://www.lefigaro.fr/international/2009/11/12/01003-20091112ARTFIG00392-soldat-shalit-les-progresde-la-mediation-allemande-.php
   "Un mystérieux agent allemand est depuis quelques mois au cœur des négociations pour la libération de Gilad Shalit. Cet homme, membre des très efficaces services secrets allemands et spécialiste du Moyen-Orient, serait parvenu à gagner la confiance des Israéliens comme du Hamas et pourrait être sur la voie d'un accord. [...]
    Les exigences du Hamas, qui ré­clame pour Gilad Shalit la libération de près d'un millier de prisonniers palestiniens, dont de nombreux auteurs de crimes de sang et d'actes de terrorisme, continuent à faire hésiter les autorités israéliennes. Outre le risque de remettre en liberté un certain nombre de cadres du Hamas, les Israéliens craignent d'encourager ainsi la prise d'otages. [...]
    Selon le quotidien israélien Yedioth Ahronoth, l'agent allemand aurait permis de remettre à plat les tractations. Il aurait commencé son rôle de médiateur en juillet dernier. Après l'échec de ses prédécesseurs, le nouveau responsable israélien chargé du dossier, Hagai Hadas, ancien directeur adjoint du Mossad, aurait pris contact avec Ernst Urhlau, le directeur des services secrets allemands, le BND (Bundesnachrichtendienst), pour obtenir la discrète contribution de Berlin.
    Le médiateur allemand serait parvenu, selon le Spiegel, à découper en deux étapes l'échange de prisonniers, permettant aux deux parties de ne pas sembler négocier directement. Après la libération de 450 prisonniers palestiniens, Gilad Shalit serait remis aux Égyptiens. Un second groupe de 550 prisonniers serait alors libéré, officiellement pour des raisons humanitaires et en remerciement des efforts égyptiens, et Shalit remis aux Israéliens.
    L'Allemagne occupe une position diplomatique jugée plus neutre au Moyen-Orient que la France ou la Grande-Bretagne. La coopération entre le BND et le Mossad est excellente. Et les services secrets allemands ont déjà à leur actif de délicates tractations avec le Hezbollah libanais. En 2004, le BND avait réussi un premier coup en obtenant la libération d'environ 400 prisonniers palestiniens et libanais contre les dépouilles de trois soldats et d'un ancien colonel israélien, Elhanan Tannenbaum, détenu par le Hezbollah. En juillet 2008, le médiateur secret allemand, Gerhard Konrad, avait été l'organisateur d'un nouvel échange. Les corps des deux soldats israéliens tués dans l'embuscade qui avait déclenché en 2006 la seconde guerre du Liban avaient été restitués par le mouvement libanais contre la libération de Samir Kuntar, auteur d'un sanglant attentat en Israël."

*****************************************************************************************************************
ONU & Goldstone

- Ehoud Olmert s'exprime sur le rapport Goldstone (Guysen.International.News / 2009-11-12 19:09)
   "Ehoud Olmert, qui fut Premier ministre lors de l'Opération Plomb durci a qualifié Richard Goldstone "d'hypocrite prenant part à une agression orchestrée par des instances d'hypocrites feignant de passer pour des justes". Il a tenu un discours lors de l'inauguration du monument en hommage des victimes du 11 septembre. "Il y a des attaques malhonnêtes fomentées contre les Etats qui luttent contre le terrorisme", a-t-il conclu."

- Peres: Goldstone is a small man out to hurt Israel, Shuki Sadeh (Haaretz) - « Si quelqu’un doit faire l’objet d’une enquête, c’est lui. »
http://www.haaretz.com/hasen/spages/1127695.html
Traduction Menahem Macina :
http://www.upjf.org/actualitees-upjf/article-17440-130-5-peres-goldstone-est-homme-envergure-resolu-nuire-israel.html
   "S’adressant à son homologue brésilien, Luiz Ignacio Lula da Silva, Pérès a affirmé : « Goldstone est un homme sans envergure, dénué de tout sens réel de la justice, un technocrate sans réelle compréhension des principes du droit. » Et d’ajouter que le juriste sud-africain « accomplit une mission injuste pour nuire à Israël ». Se référant à la recommandation de Goldstone d’enquêter sur de possibles crimes de guerre commis par Israël à Gaza, Pérès a affirmé : « Si quelqu’un doit faire l’objet d’une enquête, c’est lui. »
    Le président a ajouté que le Brésil, qui a voté aux Nations Unies en faveur de l’adoption des recommandations du rapport, ainsi que les autres pays qui ont soutenu ce document, ont commis une grave erreur. Répondant aux appels demandant à Israël d’enquêter sur sa conduite durant la guerre de Gaza, Pérès a affirmé : « Israël a montré qu’il est capable, quand il le faut, d’enquêter et de s’interroger sur ses actes, et qu’il le fait. Nous avons démis des ministres de la Défense et des commandants militaires, au lendemain de guerres. » [...]"

- Manifestations au Brésil contre Pérès (Guysen.International.News / 2009-11-12 22:08)
   "Des dizaines d'activistes pro-palestiniens manifestent à l'extérieur d'une réception à laquelle le président israélien Shimon Pérès a participé au cours de sa visite au Brésil. Les manifestants ont agité des drapeaux palestiniens, libanais et des pancartes condamnant Israël. Certaines affiches montraient le président, affublé d'une moustache sur fond de drapeau israélien décoré d'une swastika."

- Goldstone fustige Shimon Pérès (Guysen.International.News / 2009-11-13 00:12)
   "Le juriste sud-africain Richard Goldstone, a fustigé le président Shimon Peres, jeudi, suite à une attaque personnelle à son encontre. «Je dirais que les commentaires du président ne conviennent pas au chef de l'Etat d'Israël», a affirmé Goldstone dans une interview. Shimon Pérès avait déclaré, suite aux conclusions du rapport, que Goldstone était "un petit homme qui avait nuit à l'Etat d'Israël"."

- Navi Pillay : Israël est responsable de 1000 morts civils à Gaza (Guysen.International.News / 2009-11-12 06:05) - Ce sont les chiffres du Hamas ; les chiffres sérieux sont de l'ordre de 400.
   "Le Haut Commissaire aux droits de l'homme, Navi Pillay, a affirmé, devant le Conseil de sécurité de l'ONU, ce mercredi, qu'Israël est responsable de la mort de 1000 civils à Gaza et de la "confiscation" de terres arabes à Jérusalem."

***************************************************************************************************************
Judée-Samarie & AP

- Jets de pierres palestiniens au nord-est de Ramallah (Guysen.International.News / 2009-11-12 10:22)
   "Des Palestiniens ont lancé des pierres sur un véhicule israélien qui circulait près de Sinjil, au nord-est de Ramallah. Les passagers sont indemnes, mais la voiture a été endommagée."

- Ramallah : jets de pierres palestiniens contre un véhicule israélien (Guysen.International.News / 2009-11-12 18:23)
   "Un véhicule israélien circulant près de Ramallah a été la cible de jets de pierres palestiniens. On ne déplore pas de blessés mais le véhicule a été endommagé."

- Une soldate israélienne blessée par des jets de pierres palestiniens (Guysen.International.News / 2009-11-12 20:35)
   "Une jeune soldate israélienne a été légèrement blessée par des jets de pierres palestiniens au point de passage de Shofat, portant à trois le nombre d'incident du type en l'espace de quelques heures."

- Un autobus israélien pris pour cible par des jeteurs de pierres (Guysen.International.News / 2009-11-12 21:24)
   "Des Palestiniens ont jeté des pierres jeudi sur un autobus israélien qui circulait dans la région de Beit Omar, au sud de Bethléhem. Il n'y a pas de blessés mais des dégâts matériels."

- Judée-Samarie : 5 membres du Hamas arrêtés par les Palestiniens (Guysen.International.News / 2009-11-12 11:54)
   "Les forces de sécurité fidèles au président Mahmoud Abbas ont interpellé ces deux derniers jours 5 membres du Hamas en Judée-Samarie. Parallèlement, 4 enseignants affiliés au Hamas ont également été limogés. Le Hamas accuse la police palestinienne de collaborer avec Israël en pratiquant la politique des ''portes battantes'' : à savoir qu'elle arrête les détenus Hamas libérés par Israël et vice-versa côté israélien."

- Des oliviers palestiniens saccagés en Judée-Samarie (Guysen.International.News / 2009-11-12 11:36)
   "Les Palestiniens reprochent aux habitants des implantations d'avoir arraché des branches à des dizaines d'oliviers près de Yitzhar. Une enquête a été ouverte."

- Vers le report de l'élection palestinienne (AP) - on s'y attendait :
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/11/12/01011-20091112FILWWW00544-report-des-elections-palestiniennes.php
   "Des responsables électoraux ont recommandé jeudi de reporter la présidentielle prévue pour le 24 janvier, en raison officiellement de l'absence de coopération du Hamas au pouvoir à Gaza. Un délai pourrait permettre au président Mahmoud Abbas de revenir sur sa décision de ne pas se présenter. M. Abbas devrait approuver la recommandation, ce qui signifierait qu'il resterait à la tête de l'Autorité palestinienne sine die. [...]
    Jeudi, le président de la Commission électorale palestinienne, Hanna Nasser, a expliqué que le scrutin ne pouvait avoir lieu tant que les Palestiniens ne pourraient pas voter à Gaza. "Nous avions prévu d'aller dans la bande de Gaza pour voir comment nous pouvons organiser les élections là-bas. Le Hamas nous a répondu que nous n'étions pas les bienvenus à Gaza. Il est clair désormais que nous ne pouvons pas organiser d'élection à Gaza", a-t-il conclu. [...]"

- Des responsables du Fatah accusent Saalam Fayad de mettre en place un coup d'Etat ''sans effusion de sang" contre Mahmoud Abbas (Guysen.International.News / 2009-11-12 01:35) - Le Fatah ne reconnaît pas le droit d'Israël à exister (seule l'OLP en effet a "accordé" cette reconnaissance).
   "Des responsables du Fatah ont accusé, ce mercredi, le Premier ministre palestinien, Saalam Fayad de mettre en place, tranquillement, un coup d'Etat "sans effusion de sang" contre le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas. D'autre part, un proche collaborateur du président palestinien, Azzam al-Ahmed, a déclaré que "le Fatah n'a jamais reconnu le droit d'Israël à exister et ne le fera jamais" en réponse aux critiques du Hamas."

- Le 15 novembre décrété jour férié par les Palestiniens pour commémorer la déclaration de création d'un état palestinien... en 1988 (Guysen.International.News / 2009-11-12 01:46)
   "La décision, prise ce mardi par le gouvernement de l'Autorité palestinienne, de décréter le 15 novembre, joué férié "marquant la déclaration d'indépendance palestinienne" a donné lieu à des spéculations dans les médias sur une éventuelle déclaration importante des responsables palestiniens pour ce dimanche 15 novembre. L'agence palestinienne Maan, qui avait diffusé l'information, précise dans une dépêche de ce mercredi, que la date en question fait référence à une déclaration, à Alger, du Conseil national palestinien proclamant la création d'un Etat palestinien, le 15 novembre...1988 !"

- Il y a cinq ans, la mort de Yasser Arafat... et la naissance d'une théorie du complot, Rudy Reichstadt (Conspiracy Watch)
http://www.conspiracywatch.info/Il-y-a-cinq-ans,-la-mort-de-Yasser-Arafat-et-la-naissance-d-une-theorie-du-complot_a451.html
   "De quoi le leader historique de la cause palestinienne est-il mort ? En quoi les rumeurs selon lesquelles il aurait été assassiné relèvent-elles de la théorie du complot ? Quelles fonctions le récit complotiste remplit-il ? Quels sont ses arguments ? Quelle est sa généalogie ? C'est à toutes ces questions que le texte qui suit tentera de répondre." (texte sans doute passionnant, mais trop long pour la Boucle)

******************************************************************************************************************
Localités juives

- Des résidents juifs expulsés de Nachliel dans la région de Binyamin (Guysen.International.News / 2009-11-12 00:36)
   "Des inspecteurs de l'administration civile, accompagnés de soldats, ont expulsé, ce mercredi soir, des résidents juifs de deux immeubles dans la ville de Nachliel à l'ouest de la région de Binyamin. Les résidents n'ont opposé aucune résistance."

*******************************************************************************************************************
Liban, Syrie & Hezbollah

- Nasrallah appelle ''au renforcement de la résistance'' (Guysen.International.News / 2009-11-12 01:24) - et félicite Ankara pour son anti-israélisme :
   "Le Secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a appelé ses partisans à "renforcer le rôle de la résistance au Liban et en Palestine après l'échec de tous les efforts pour parvenir à la paix", dans un discours d'une heure diffusé par Al-Manar TV, ce mercredi. Il a salué la Turquie et le Venezuela "pour leur soutien à la Palestine et au Liban"."

- Damas prêt à reprendre des négociations compliquées avec Israël (AFP) - compliquées, c'est le mot.
http://www.lesechos.fr/depeches/monde/afp_00200680-damas-pret-a-reprendre-des-negociations-compliquees-avec-israel.htm
   "La Syrie, dont le président Bachar al-Assad est attendu jeudi en France, se dit prête à reprendre les négociations de paix avec Israël mais celles-ci s'annoncent compliquées en raison de l'exigence syrienne d'une restitution intégrale du Golan occupé. "Nous ne posons pas de conditions pour faire la paix mais nous avons des droits auxquels nous ne renoncerons pas", a affirmé M. Assad mercredi, dans une allusion claire au plateau stratégique du Golan occupé depuis 1967 et annexé en 1981 par Israël. [...]
    La Syrie réclame en échange de la paix la restitution totale du Golan jusqu'aux rives du lac de Tibériade, principale réserve d'eau douce d'Israël. Ce dernier refuse et demande pour sa part que Damas adopte "une attitude responsable" vis-à-vis du mouvement chiite libanais Hezbollah et du mouvement islamiste palestinien Hamas, considérés comme des groupes terroristes par Israël [et par l'UE, les USA, le Canada...]. [...]"

******************************************************************************************************
Iran

- Iran : le nouveau site d'enrichissement en uranium avait été construit il y a sept ans (Guysen.International.News / 2009-11-12 18:17)
   "Selon des diplomates, l'usine d'enrichissement d'uranium récemment révélée par Téhéran a été construite par à-coups, mais les travaux ont débuté il y a sept ans. Les diplomates affirment que l'Iran a commencé à construire l'usine près de Qom en 2002, puis les travaux ont été interrompus pendant deux ans en 2004 avant de reprendre en 2006."

- L'Iran réclame ses missiles S-300 à la Russie (Guysen.International.News / 2009-11-12 11:29)
   "Le ministre iranien de la Défense Ahmad Vahidi a appelé la Russie à honorer son contrat de vente de missiles anti-aériens S-300 à Téhéran. ''Concernant l'achat de missiles S-300, nous avons un contrat avec la Russie, et je ne pense pas que la Russie voudrait être considérée comme un partenaire non fiable sur la scène mondiale'', a-t-il déclaré dans une interview au journal Siyasat-e Rouz publiée ce jeudi."

*******************************************************************************************************
USA

- Un signe en direction de Damas, Maya Bengal et Gideon Kutz (Maariv) - "Selon l’entourage du Premier ministre, celui-ci aurait réussi à convaincre le Président américain de sa volonté de parvenir à une solution de deux Etats pour les deux peuples".
http://www.ambafrance-il.org/spip.php?article7243
   "[...] Selon des responsables politiques, lors de sa rencontre avec le Président Obama avant-hier, le Premier ministre Netanyahu aurait fait une promesse significative et ce serait pour cela qu’il a été décidé de ne pas révéler le contenu de la rencontre. Vu les déclarations du Premier ministre et du ministre de la Défense concernant la Syrie, et face à l’absence d’avancée dans le processus face aux Palestiniens, on ne peut exclure que les pourparlers indirects avec Damas reprennent. Les Américains font pression et l’émissaire George Mitchell s’est exprimé en ce sens lors de ses rencontres en Israël.
    Après leur rencontre à la Maison Blanche, les relations entre le Premier ministre et le Président américain sont entrées dans une période-test, mais cette fois, dans une atmosphère positive. Aussi bien du côté américain qu’israélien on affirme que la rencontre en tête-à-tête entre les deux hommes a été une tentative réussie de mettre sur table les colères et les accusations réciproques, pour ensuite tourner la page.
    Selon un membre de la délégation du Premier ministre : « Avant la rencontre l’atmosphère était effectivement tendue, mais dès qu’ils sont entrés dans la salle les relations ont changé du tout au tout et la glace s’est brisée ». MM. Netanyahu et Obama auraient convenu de la mise en place de mesures opérationnelles destinées à faire avancer le processus de paix ainsi que des mesures de sécurité en faveur d’Israël. « C’était une très bonne rencontre qui s’est déroulée dans une atmosphère positive », a dit le Président Obama à ses collaborateurs après la rencontre.
    Le Premier ministre Netanyahu a dit au président Obama qu’il a véritablement l’intention de faire avancer le processus diplomatique : « Je ne cherche pas à faire de manœuvres ni à gagner du temps. Je souhaite véritablement mener des négociations qui aboutissent à un accord entre Israël et les Palestiniens ». Selon l’entourage du Premier ministre, celui-ci aurait réussi à convaincre le Président américain de sa volonté de parvenir à une solution de deux Etats pour les deux peuples.
    M. Netanyahu s’est également dit convaincu que le Président de l’Autorité palestinienne, Mahmud Abbas, est le partenaire avec lequel il sera possible de mener à bien ce processus historique et a convenu qu’il est nécessaire d’agir pour le convaincre de ne pas quitter ses fonctions."

***********************************************************************************************************
Europe

- L’Union Européenne veut décider du statut de Jérusalem, Shraga Blum (Arouts 7) - « la Suède disqualifie désormais encore davantage l’Union Européenne dans sa volonté d’être un d’acteur équilibré au Proche Orient. »
http://www.actu.co.il/2009/11/l%E2%80%99union-europeenne-veut-decider-du-statut-de-jerusalem/
   "[...] Le ministère israélien des Affaires Etrangères est en train de mener une campagne auprès des ambassadeurs des pays de l’UE en Israël, mais aussi en Europe même, après que les dirigeants de la Suède – qui préside actuellement l’Union Européenne – ont commencé à utiliser officiellement l’expression de « Jérusalem, capitale d’Israël et de la Palestine » dans leurs documents. Selon l’un de ses hauts responsables, « le ministère israélien des Affaires Etrangères a envoyé un message à toutes ses ambassades en Europe, leur demandant d’agir de manière très ferme afin de stopper cette initiative suédoise avant qu’elle ne devienne irréversible. »
    Selon le journal Haaretz, qui a obtenu l’une de ces lettres, des diplomates suédois mais aussi de plus en plus de documents diplomatiques officiels diffusés par la Suède mentionnent maintenant Jérusalem comme capitale de deux Etats. Certains pays européens affirment que ce grave changement de terminologie a été fait avec leur consentement, mais les Suédois prétendent de leur côté avoir obtenu l’assentiment de la quasi-totalité des membres de l’Union, lors de discussions confidentielles initiées par Stockholm sur ce sujet.
    Le ministère israélien des Affaires Etrangères était au courant depuis un certain temps des intentions de la Suède, mais a voulu attendre avant de réagir, pour savoir s’il s’agissait d’une tentative limitée à la Suède ou si cette nouvelle offensive contre Israël bénéficierait de l’accord des autres pays de l’UE. Au vu des résultats, il a été décidé de mener une campagne dans chacun des pays européens, par le biais des représentations diplomatiques israéliennes.
    Parallèlement, le directeur-adjoint du Département « Europe de l’Ouest » au ministère des Affaires Etrangères, Naor Gil’on, a convoqué les ambassadeurs des 27 pays de l’Union Européenne, afin qu’ils fassent part à leurs gouvernements respectifs « du fort mécontentement israélien face à cette initiative ». Gil’on leur a expliqué « que seules les négociations entre Israël et les Palestiniens seront de nature à définir le futur statut de Jérusalem, et que les tentatives extérieures de forcer une solution sont contre-productives et malvenues».
    L’un des diplomates présents a souligné que « cette position adoptée par la Suède était en fait depuis longtemps sur le papier dans les documents internes à l’Union, et que l’officialisation devait se faire un jour ou l’autre ». Mais il aussi reconnu que « l’un des messages les plus clairs qui ressortait des paroles de Naor Gil’on, était qu’en ce faisant, la Suède disqualifiait désormais encore davantage l’Union Européenne dans sa volonté d’être un d’acteur équilibré au Proche Orient ». Lors de son intervention devant les ambassadeurs, Gil’on se demandait même « si la Suède n’avait pas pris là une décision qui contournait les institutions européennes ». [...]"

- Suède : Bostrom se rétracte (JP) - ce simplet a découvert subitement que les Israéliens n'avaient pas les doigts crochus :
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1258027272921&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "Le journaliste suédois Donald Bostrom, auteur de l'article accusant Tsahal d'avoir pratiqué un trafic d'organes sur les Palestiniens lors de l'opération Plomb durci, a fini par changer d'avis, a rapporté jeudi la radio de l'armée. Des sources proches de Bostrom ont confié que sa visite en Israël et les dialogues auxquels il a participé l'ont incité à repenser la version de son article. Invité à participer à la conférence des médias dans la ville de Dimona, Bostrom s'est livré à de nombreuses interviews et a pu entendre une série de critiques sur son article. [...] A son retour en Suède, Bostrom a décidé d'annuler sa participation à la conférence de Beyrouth, destinée à calomnier Israël. [...]"

- Un Suédois qui s’interroge, Yéochoua Sultan (Arouts 7) - « En fait, les médias, chez vous en Israël, ont fait preuve de beaucoup plus d’ouverture d’esprit et ont été bien plus précis à mon sujet et au sujet de cette affaire que la presse suédoise. »
http://www.actu.co.il/2009/11/un-suedois-qui-sinterroge/
   "[...] En pratique, il vient d’annoncer au Liban qu’il ne viendrait pas chez eux pour donner une conférence pour laquelle il a été invité. « J’ai compris que, cette fois-ci, il ne s’agit pas d’un événement journalistique professionnel, mais également d’un événement politisé. Je n’avais pas envie d’être associé aux déclarations de ces groupes politiques », a déclaré le journaliste au micro de la Deuxième chaîne.
    Donald se trouve en ce moment en Israël, et l’accueil simplement humain qu’il a rencontré l’a mis paradoxalement mal à l’aise. « Il est évident que j’aurais rédigé mon article avec beaucoup de différences, si je l’avais écrit aujourd’hui. » Invité au congrès de la ville de Dimona, dans le Néguev, il a déclaré: « J’ai été étonné de voir l’ouverture et le courage démocratique d’Israël qui a accepté de me rencontrer, de dialoguer avec moi ; j’ai beaucoup apprécié cela. »
    Il a tiré ses propres conclusions: « En fait, les médias, chez vous en Israël, ont fait preuve de beaucoup plus d’ouverture d’esprit et ont été bien plus précis à mon sujet et au sujet de cette affaire que la presse suédoise. » Se dédisant de ses propos, il a déclaré: « J’ai été exploité. Ça m’a révolté. Chacun veut donner ses interprétations personnelles et on m’a exploité de tous les côtés. » [...]"

- Bostrom se rétracte et confirme que son article était bidon (JSS)
http://jssnews.com/2009/11/12/bostrom-se-retracte-et-confirme-que-son-article-etait-bidon/
   "[...] Un lecteur suédois a laissé un message dans le forum en anglais du Jerusalem Post indiquant que Boström, après son voyage, a reconnu que la presse israélienne était supérieure à la suédoise : “From the beginning it was clear that Bostrom was more intoxicated by the anti-Israel slander machine working day & night, than founded in the truth. I of course saw this from the outset when reading clips of his article. As a whole, it was a gain for Israel to let him come, and he appeared truly surprised (’shocked’ he said) to see the Israeli fairness and openness from “the press” as he said. He actually told that the Swedish press was “not as good”. Now I don’t believe in a real change of heart regarding him, but as it seems, he moved some distance in the right direction.” [...]"

- L’université norvégienne réfute le boycott d’Israël (Arouts 7) - ouf.
http://www.actu.co.il/2009/11/luniversite-norvegienne-refute-le-boycott-disrael/
   "L’Université Norvégienne des Sciences et Technologies de Trondheim à rejeté la demande de discrimination envers les milieux universitaires israéliens pour la supposée politique d’occupation d’Israël. La semaine dernière, le professeur Yossi Ben Artzi, recteur de l’université de Haïfa, a envoyé une lettre au recteur de l’institution norvégienne où il prévenait des dangers éthiques liés à ce type de démarche."

- Allemagne : la diffusion d'un film de Claude Lanzmann sur Israël dégénère, Cécile Calla (Le Monde) - "Ce qui s'est déroulé était de l'antisémitisme".
http://lemonde.fr/europe/article/2009/11/12/allemagne-la-diffusion-d-un-film-de-claude-lanzmann-sur-israel-degenere_1266218_3214.html#xtor=AL-32280184
   "Alors qu'une nouvelle scéance du film du réalisateur Claude Lanzmann Pourquoi Israël est prévue le 13 décembre, la précédente, le 25 octobre, dans un cinéma alternatif de Hambourg, a été empêchée par une trentaine de militants d'extrême gauche. Ils ont bloqué l'accès à la salle et ont mimé un poste de contrôle israélien. Des insultes "cochons juifs" ont fusé et quelques spectateurs ont même été blessés au visage. Les protestataires, issus pour la plupart du groupe anti-impérialiste Internationalistischen Zentrum B 5, installé dans les mêmes locaux que le cinéma, ont accusé Kritikmaximierung, un groupe politique d'étudiants de gauche, d'y avoir organisé un "événement pro-sioniste".
    Le parti Die Linke (gauche radicale) dont le site Internet a publié le tract des activistes, a immédiatement condamné cette action. Presque toute la presse allemande est restée muette sur cet incident. Seule la Taz, quotidien de gauche, et quelques blogs ont rapporté les faits. "Ce qui s'est déroulé était de l'antisémitisme", a expliqué au Monde Hanno Plass, un porte-parole de Kritikmaximierung."

- Réactions sympathiques (ou à vomir, au choix) à cet article :
http://lemonde.fr/europe/reactions/2009/11/12/allemagne-la-diffusion-d-un-film-de-claude-lanzmann-sur-israel-degenere_1266218_3214.html
La bergamote (12.11.09 | 15h45)
"Comment s'étonner que les films de propagande d'un réalisateur glorifiant l'armée d'un pays génocidaire finissent par être chahutés? On s'étonne par contre qu'il n'y ait que des éléments d'extrême gauche pour protester contre la barbarie."
Gérard B. (12.11.09 | 16h46)
"La Cisjordanie est un petit en-cas,Israël tient le Proche-orient,la cible c'est l'Europe,dont beaucoup de "sympathisants" siègent dans les gouvernement constitutifs de l'Union,mais aussi dans le gouvernement de l'Union,ce sera le cheval de Troyes des US... Il est donc de bon ton de forcer la propagande par tout les moyens. Un conseil des ministres Israelien doit avoir lieu en Allemagne bientôt... Les cérémonies du 11 Novembre en disent long!"
Nathan (12.11.09 | 17h01)
"Pourquoi Israël... ne se trouve pas en Allemagne? Voilà la bonne question! Car s'il y avait un seul endroit au monde où il eut été justifié d'établir un tel état c'est bien là où a eu lieu la Shoah. Pour quelles raisons les représailles se sont elles exercées contre le peuple palestinien?"

- Shlomo Sand, l'ignorant des sables, présente son livre à Londres (Philosémitisme) - Shlomo Sand qualifie Israël d'"enfant issu d'un viol".
http://philosemitismeblog.blogspot.com/2009/11/londres-shlomo-sand-lignorant-des.html
   "Shlomo Sand , professeur à l'Université de Tel Aviv, est allé présenter son livre sur "l'invention" du peuple juif à Londres. Il a déclaré à la BBC: "Je ne suis pas sioniste. Je ne me définis pas moi-même comme antisioniste ... mais je ne suis pas sioniste... Je ne mets en question l'existence d'Israël. Quand je parle à des étudiants arabes je compare la naissance de l'Etat d'Israël à un acte de viol. Mais même l'enfant issu d'un viol ... il faut le reconnaître ... aujourd'hui je ne mets pas en question l'existence d'Israël, comprenez-vous ?"
    Jonathan Hoffman a assisté à la présentation de son livre. L'événement était organisé par le magazine de gauche The New Statesman [...]. Il en parle sur le site Harry's Place, Shlomo the Sandlout (Shlomo, l'ignorant des sables http://www.hurryupharry.org/2009/11/10/shlomo-the-sandlout). Extraits :
    "On Monday night I went to hear Shlomo Sand who is doing three London meetings this week to promote the English translation of his book "The Invention of the Jewish People". In the book Sand attempts to prove that the Jewish people never existed as a “nation-race” with a common origin. His thesis is that Jews are a rag-tag collection of flotsam and jetsam that at various stages of history just happened to adopt the same religion. He argues that for a number of Zionist ideologues, the mythical perception of the Jews as an ancient people led to racist thinking. [...]
    I had a chance to see the book before the talk. The final chapter is full of lies, here is an example - Page 281: "The most important mission to be undertaken by the new state [of Israel] was the renewal, as best it could, of those who definitely did not regard themselves as Jews." And then he slips into the overtly antisemitic - Page 292: "Jewish and Democratic - An Oxymoron?" Page 313: "To what extent is Jewish Israeli society willing to discard the deeply embedded image of the "chosen people"?"
    I told him his book was antisemitic, citing the “chosen people” trope. I asked him how it was that the Khazars could "demographically probably" be the fathers of the 3 million Polish Jews who existed in the 20th century, when they had no Khazar names, spoke Yiddish and contained numerous Cohens and Levis who could not possibly be of Khazar ancestry (such status is obtained from the patrilineal line and cannot be obtained via conversion). (Frantzman makes this point). I also asked him why he wrote the book - was it for notoriety or was it for money?
    He failed to answer. He also failed to answer Richard Millett who pointed out that Hamas was not prepared to give the Jews any land area (Sand had said that the Jews were allocated too much land by the UN in 1947). Richard was heckled - uproar broke out. The meeting ended and I heard Sand got even more loutish later. [...] As Seth Frantzman writes: "If the Jews never really existed then why did Islam and Christianity spend so much time suppressing them?" [...]"

*****************************************************************************************************************
Les morts dont l'opinion se fout

- L'Onu accuse l'armée congolaise d'avoir tué des civils (Reuters) - au moins 270 ont été tués au début du mois.
http://fr.news.yahoo.com/4/20091112/twl-rdc-kivu-bd5ae06.html
   "L'armée congolaise a tué des dizaines de civils il y a quelques mois dans l'est de la RDC dans le cadre d'un litige foncier entre ethnies, disent les Nations unies dans un rapport que s'est procuré Reuters jeudi. Ce document s'appuie sur des témoignages de victimes de ces exactions, qui ont incité l'Onu à suspendre son appui aux seules unités de l'armée de Kinshasa impliquées dans ces violences. [...]
    La Monuc (Mission d'observation des Nations unies au Congo) croit que 62 villageois au moins ont été tués entre les mois de mai et de septembre et le rapport de l'Onu évoque au moins 55 personnes supplémentaires probablement tuées dans des attaques dans et aux abords de Lukweti, au Nord-Kivu. [...]
    Au début du mois, l'ONG Human Rights Watch, dont le siège est à New York, avait annoncé que l'armée avait tué au moins 270 civils - pour l'essentiel des femmes, des enfants et des vieillards - dans le secteur de Lukweti pendant la période citée par l'Onu. Certains auraient été achevés au "panga" (machette), décapités ou brûlés vifs dans l'incendie de leurs cases."

********************************************************************************************************************
Point de vue

- AP : sans violence et avec une intelligence inaccoutumée, Sami El Soudi (Mena) - "Durant ces derniers mois, le gouvernement actuel de Jérusalem a décerné moins de permis de construire aux Juifs dans "les territoires", que tous les gouvernements précédents, de gauche et de droite confondus. C’est d’ailleurs vers cette solution de "gel de facto" des implantations, disons sous la forme d’un accord qui ne serait pas rendu public, qu’Obama et Netanyahou se dirigent, en tentant de persuader Abbas de son bien-fondé et de sa fiabilité".
http://www.menapress.com/
   "A mon avis, la rencontre discrète entre le Président Obama et le 1er ministre israélien, Binyamin Netanyahou, de lundi dernier, a porté sur deux sujets : la crise iranienne et la possibilité que Washington reconnaisse un Etat palestinien proclamé unilatéralement. [...] En ce qui concerne ce qui se déroule dans mon jardin, les événements semblent vouloir se précipiter, et la Moukata de Ramallah est devenue, ces derniers jours, une vraie Cour des Miracles, au sein de laquelle circulent les rumeurs les plus débridées. [...]
    A Ramallah, à l’occasion de la commémoration du cinquième anniversaire de la mort de Yasser Arafat, les porte-parole autorisés se sont également appliqués à diffuser aux journalistes présents la
nouvelle de ce que le projet de retrait de la présidence d’Abbas ne concernait en aucun cas son abandon des postes de Président de l’OLP et de chef du Fatah. Deux fonctions qui suffisent à diriger l’AP, selon la constitution en vigueur, même sans occuper le fauteuil présidentiel.
    Il faut également signaler les nombreuses manifestations – pas spontanées du tout –, dans la plupart des villes de Palestine, de personnes descendues dans la rue, pour implorer Abou Mazen de revenir sur sa décision. Cela participe du même effort que celui qui avait fait convoquer 2 000 supporters du Fatah à la Moukata hier. Des "fans" de l’actuel président, dont l’attention s’est rapidement dissipée, tant les discours – dont celui d’Abbas – étaient monocordes, redondants et traînant en longueurs. Qu’importe. Ce qu’on doit en retenir, c’est que le Président de l’AP fait ce qu’il faut pour pouvoir revenir sur sa décision à la minute où il le jugerait opportun.
    On peut aussi observer que la stratégie adoptée à la tête de l’Autorité porte ses fruits. Car elle fait redouter deux choses à Netanyahou : une déstabilisation générale de la Cisjordanie en cas de guerre des chefs, qui pourrait bien drainer les énergies contre l’Etat hébreu, et faire replonger la Judée et la Samarie dans les conditions de chienlit terroriste qui prévalait avant Abbas, et que les Israéliens se sont donnés tant de peine à modifier. A cet égard, on ne mentionnera jamais assez à quel point Abou Mazen est opposé à la gabegie, ni le fait, qu’en dépit de toutes les fluctuations régionales, les brouilles et les embrouilles, il a toujours œuvré pour une très large coopération sécuritaire avec Tsahal et les Américains.
    L’autre chose que le 1er ministre israélien craint est la déclaration unilatérale d’indépendance de notre Etat, avec reconnaissance immédiate de la plupart des Etats, et surtout des Etats-Unis. Pour Netanyahou et Israël, ce serait la Bérézina. Un Etat palestinien reconnu, sur les frontières de 1967, générerait des problèmes d’ordre juridique international inextricables pour Israël. Pour n’en citer que deux exemples, disons que l’autoroute entre Tel-Aviv et Jérusalem, aorte de la communication chez nos voisins, passerait en territoire national palestinien, et que ce sont toutes les constructions israéliennes à Jérusalem-Est, y compris la Haute Cour de Justice, qui deviendraient subitement illégales aux yeux de la communauté internationale.
    Communauté qui ne manquerait pas de recourir à tous les prétextes légaux imaginables afin de rendre impossible la vie des Israéliens. Sans compter que le Mur Occidental, de même que les ruines du temple de Salomon se situant sous l’Esplanade des Mosquées, se retrouverait légalement chez nous. Or Binyamin Netanyahou saisit parfaitement la signification de tout cela. Mieux encore, il comprend, comme nous tous, qu’un accord négocié – disons sur la base des ententes non paraphées Livni-Erekat – serait objectivement infiniment plus favorable à son pays, sur tous les registres de la gamme. [...]
    A ce jeu du tout ou rien, Binyamin Netanyahou a rapidement compris où se trouvait son intérêt. Même avant sa rencontre de lundi avec Barak Obama, il avait ordonné un gel de facto des implantations. Durant ces derniers mois, le gouvernement actuel de Jérusalem a décerné moins de permis de construire aux Juifs dans "les territoires", que tous les gouvernements précédents, de gauche et de droite confondus. C’est d’ailleurs vers cette solution de "gel de facto" des implantations, disons sous la forme d’un accord qui ne serait pas rendu public, qu’Obama et Netanyahou se dirigent, en tentant de persuader Abbas de son bien-fondé et de sa fiabilité.
    Selon mes sources à la Moukata, confirmées par celles de mes camarades de la Ména israélienne, c’est ce qu’auraient convenu le Président US et le 1er ministre, lundi à Washington : gel total des implantations, activité de construction restreinte à Jérusalem-Est, contre reprise des négociations. A ce stade des choses, pour une fois en position de force relative, Ramallah demande (exige ?) que les négociations reprennent là où elles se sont arrêtées avec Tzipi Livni, et non ab initio. "Car si on recommence tout au début, chaque fois qu’un nouveau 1er ministre israélien est élu", m’a confié l’un des personnages sensés à la tête de l’Autonomie, "la paix avec les Juifs ressemblera sous peu au mythe de Sisyphe". Ce jeudi matin, je suis au moins en mesure de vous confirmer, avec un niveau de certitude de 100%, que les tractations secrètes, sur le thème que j’ai abordé, battent leur plein entre Washington, Jérusalem et Ramallah.
    A Ramallah, où, probablement afin de conserver la pression, il est également question aujourd’hui d’un "coup d’Etat", rien de moins, que préparerait notre 1er ministre Salam Fayyad, "contre", ou avec l’assentiment de Mahmoud Abbas. Etonnant de la part de mon ami Fayyad, le plus pro-paix et pro-occidental des leaders palestiniens ? Celui qui avait refusé de diriger un cabinet commun avec le Hamas, "tant que celui-ci ne reconnaîtrait pas le droit d’Israël à l’existence" ? Fayyad, expert mondialement reconnu en économie, diplômé de l’Université Saint Edwards et de celle du Texas à Austin, Monsieur Intégrité, le plus non-violent de tous les politiciens de mon peuple, ourdissant un putsch ?" (suite payante)

Partager cet article

Repost 0
Published by Occam - dans Novembre 2009
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Boucle d'Occam
  • La Boucle d'Occam
  • : Chaque jour, une Boucle reprend l'actualité de France et du Moyen-Orient autour des thèmes d'Israël et de l'antisémitisme.
  • Contact

Recherche

Pages