Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 12:12

France

- Lettre ouverte au Maire de Bezons, Richard Prasquier (Président du CRIF) - "nous apprenons tout cela le jour de la commémoration, empreinte de fraternité républicaine, de l'assassinat d'Imad Ibn Ziaten, et alors que le président Peres, symbole de la recherche de la paix dans cette région du monde est dans notre pays".
http://www.crif.org/fr/lecrifenaction/lettre-ouverte-au-maire-de-bezons/35723

- Lettre du Préfet du Val d’Oise au Maire de Bezons (CRIF)
http://www.crif.org/fr/actualites/lettre-du-pr%C3%A9fet-du-val-d%E2%80%99oise-au-maire-de-bezons/35762
   « Le préfet du Val-d’Oise, Jean-Luc Nevache, exprime sa vive condamnation quant au contenu de la délibération de la ville de Bezons prise le 13 février dernier et décidant d’élever M. Majdi Irhima-al-Rimawi au rang de citoyen d’honneur de la ville alors que ne pouvait être ignorée l’implication de l’intéressé dans l’assassinat d’un ministre israélien en 2001 à Jérusalem et sa condamnation à 80 ans de prison.
    Cette initiative, présentée comme la célébration « des liens d’amitié et de coopération qui unissent la ville de Bezons avec la commune de West-Bani-Zeïd » n’a rien à voir avec la coopération décentralisée et constitue un manquement à l’obligation de neutralité républicaine. Dans ce département du Val-d’Oise qui se caractérise par la présence d’un éventail particulièrement large d’habitants de différentes origines et croyances, la mission quotidienne de l’État est de favoriser les relations de confiance et de respect mutuel entre les uns et les autres ; cette exigence ne peut qu’être fortement contrariée par une décision qui contrevient gravement au message de sérénité et de tolérance que les élus de la République ont le devoir de porter. Les services de la préfecture analysent actuellement les conditions d’un éventuel déféré de cette délibération municipale devant le tribunal administratif au titre du contrôle de légalité. »

- On n’est pas couché, une histoire à dormir debout, Josiane Sberro (Primo) - "Leur obsession anti-israélienne franco française explose en un ricanement malsain qui leur tient lieu d’idéologie politique".
http://www.primo-info.eu/selection.php?numdoc=Me-214485741

- Commentaires du jour sur Le Monde.fr (ça faisait longtemps !) :
http://www.lemonde.fr/proche-orient/reactions/2013/03/12/iran-nous-nous-approchons-de-la-ligne-rouge-previent-shimon-peres_1846578_3218.html
- Bruno GUIGUE (12/03/2013 - 14h39)
   "Le président d'un Etat colonial qui vient nous expliquer que le problème, c'est la résistance à son propre colonialisme .. Il est vrai que le Hezbollah, à deux reprises, a indiqué la porte de sortie à l'envahisseur, on serait rancunier pour moins que ça ! Et ce même chef d'Etat vient nous faire la leçon à propos d'une bombe iranienne virtuelle, alors qu'Israël détient un arsenal nucléaire conséquent .. Il n'y a que l'opinion occidentale lobotomisée pour accorder le moindre crédit à ce charlatan."
- Gérard BARBIER (12/03/2013 - 15h26)
   "Sans la résistance du Hezbollah le Liban serait annexé,sans le Hamas Gaza serait annexé,la colonisation se poursuit,les meurtres aussi,quant aux détentions de milliers de Palestiniens elle ne ralentit pas au contraire...avant de vouloir donner des leçons au reste du monde Israël a du ménage à faire chez lui..."


Israël

- Netanyahu a formé une coalition de gouvernement en Israël, Dan Williams (Reuters)
http://fr.news.yahoo.com/netanyahu-form%C3%A9-une-coalition-gouvernement-en-isra%C3%ABl-072754243.html
   "Benjamin Netanyahu est parvenu à former une coalition de gouvernement en Israël, a annoncé jeudi une porte-parole de son parti, le Likoud-Beitenou, qui a tourné le dos à ses traditionnels partenaires ultra-orthodoxes pour s'allier avec la formation laïque de Yaïr Lapid. "Il y a un gouvernement", a dit Noga Katz, trois jours avant l'expiration du délai accordé au Premier ministre sortant pour former un nouveau cabinet.
    Outre la formation centriste et laïque de Yaïr Lapid, Yesh Atid, le Likoud-Beitenou a conclu une alliance avec le parti ultranationaliste de Naftali Bennett, Bayit Yehudi ("Foyer juif"), et avec la formation de l'ancienne ministre des Affaires étrangères Tzipi Livni, Hatnouah ("Le Mouvement"), a précisé cette porte-parole. Cette coalition contrôlera au moins 68 des 120 sièges de la Knesset issue des élections législatives du mois de janvier. [...]"

- Obama va dîner avec la première Miss Israël noire de l'histoire (Le Figaro) - "Lors de sa visite officielle à Jérusalem, la semaine prochaine, le président américain aura à sa table Yityish «Titi» Aynaw, la jeune Israélienne d'origine éthiopienne qui a remporté le titre de Miss Israël 2013".
http://www.lefigaro.fr/mon-figaro/2013/03/13/10001-20130313ARTFIG00679-obama-va-diner-avec-la-premiere-miss-israelnoire-de-l-histoire.php

- The Great Apartheid Photo Contest (Elder of Ziyon) - "These pictures bring the sorry truth about Israel to light. They contradict the prevailing ideas about Israel that so many people have thought were true from reading the media".
http://elderofziyon.blogspot.fr/2013/03/the-great-apartheid-photo-contest.html


Gaza & Hamas

- Hamas : nous continuerons à acheminer des armes vers Gaza (Guysen)
http://www.guysen.com/fil-infos/hamas-nous-continuerons-a-acheminer-des-armes-vers-gaza/
   "Un porte-parole du Hamas a affirmé  dans une interview pour un journal égyptien que l’organisation terroriste contrôlait toujours les transferts d’armes du Sinaï vers Gaza et le réseau de contrebande via les tunnels souterrains pour le passage de munitions. « Personne ne peut empêcher les armes d’entrer à Gaza, que ce soit bien clair. Nous nous procurons des armes et savons en fabriquer. Nous parviendrons à nous approvisionner en arme sous Morsi comme nous l’avons fait sous Moubarak »."
- Egypte : l’armée indique avoir détruit la semaine dernière 40 tunnels de contrebande entre le Sinaï et Gaza (Guysen)
http://www.guysen.com/fil-infos/egypte-larmee-indique-avoir-detruit-la-semaine-derniere-40-tunnels-de-contrebande-entre-le-sinai-et-gaza/
   "L’armée égyptienne indique jeudi que le corps du génie a détruit la semaine dernière 40 tunnels de contrebande entre le Sinaï et Gaza. Selon le journal koweïtien Al-Raï, des dizaines d’armes ont été découvertes dans ces tunnels."
- Média égyptien : Trois hauts dirigeants du Hamas responsables de l’attaque ayant tué 16 policiers égyptiens en août 2012 à Rafah (Guysen)
http://www.guysen.com/fil-infos/trois-hauts-dirigeants-du-hamas-responsables-de-lattaque-ayant-tue-16-policiers-egyptiens-en-aout-2012-a-rafah-media-egyptien/
   "Trois hauts responsables du Hamas sont les organisateurs de l’attaque qui avait coûté la vie à 16 policiers égyptiens en août 2012 à Rafah à la frontière entre le Sinaï et la bande de Gaza, rapporte le journal égyptien Ahram al Arabi. Parmi eux, précise le journal égyptien, figure le commandant de la branche armée du Hamas à Rafah, Raëd al Atar, qui est impliqué dans le rapt du soldat israélien Guilad Shalit. Le Hamas a vigoureusement démenti ces informations, affirmant que le magazine Ahram al Arabi « collabore » avec Israël."

- L'islamisation de Gaza se heurte à la résistance de la population, Laurent Zecchini (Le Monde) - "tout en étant bien plus conservatrice qu'en Cisjordanie, la société gazaouie est capable de se défendre contre une islamisation forcée voulue par les courants salafistes et une partie des cadres du Hamas".
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2013/03/12/l-islamisation-de-gaza-se-heurte-a-la-resistance-de-la-population_1846727_3218.html
   "[...] Leur décision, début janvier, d'imposer le port du hijab (foulard islamique) et du jilbab (une longue robe informe) a provoqué un "emballement sur Internet et les blogs tout à fait démesuré", assure le docteur Neamat Shaban Alwan, vice-président pour les affaires culturelles d'Al-Aqsa.
    Le conseil, explique-t-il, avait pris cette décision en 2007 (année où le Hamas a pris le pouvoir à Gaza), et il vient simplement de la rappeler. Fermement. "Notre rôle est d'orienter, de guider les jeunes filles à respecter les habitudes et les traditions de la société palestinienne. Nous demandons simplement que le vêtement ne dévoile pas la forme du corps de la femme", expose-t-il. A en juger par la seule étudiante portant jean (mais foulard), parmi toutes celles qui, dans le jardin, font une pause déjeuner, la consigne a été entendue.
    Est-ce la preuve d'une islamisation rampante à Gaza qui "érode les droits des femmes", selon la journaliste et blogueuse Asmaa El-Ghoul ? Est-ce une décision "illégale" qui relève d'une volonté de "talibaniser" la société gazaouie, comme l'a assuré, à Ramallah, Hanane Achraoui, responsable du département culturel de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) ? [...]
    S'agit-il d'un autre ballon d'essai ? Le Hamas n'est en effet pas toujours victorieux dans ses tentatives d'imposer une islamisation dans la bande de Gaza. Certes, dans le centre-ville, le nombre de femmes portant un niqab (voile qui ne laisse apparaître que les yeux) s'est accru. Le docteur Neamat Shaban Alwan en convient, tout en assurant que "ce n'est pas imposé, sauf par certains maris". D'autres exemples montrent que, tout en étant bien plus conservatrice qu'en Cisjordanie, la société gazaouie est capable de se défendre contre une islamisation forcée voulue par les courants salafistes et une partie des cadres du Hamas. La police des mœurs a cessé d'interpeller les couples pour leur demander un certificat de mariage et il y a des endroits semi-publics où les femmes osent fumer le narguilé. [...]"

- Il y a trop de voitures dans le 'camp de concentration' de Gaza (Philosémitisme) - "Le nombre de voitures est si élevé que le 'ministre des Transports' de Gaza a imposé un quota. Ce n'est pas une officine de propagande sioniste qui le rapporte".
http://philosemitismeblog.blogspot.fr/2013/03/il-y-trop-de-voitures-dans-le-camp-de.html

- Shin Bet: Hamas minister promoted terror attempts, Yoav Zitun (Ynet) - "Captured Hamas terror cell says they received assistance from senior Hamas operatives in Gaza, including interior minister Fathi Hamad".
http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4356152,00.html

- Partial list of Gazans killed by terrorist rockets, and why journalists can't get it right (Elder of Ziyon)
http://elderofziyon.blogspot.fr/2013/03/partial-list-of-gazans-killed-by.html
   "[...] there have been literally hundreds of rockets that fell short in Gaza, causing much damage and injuries. Even a UNRWA school has been hit. The Mishrawi case is hardly unique. Unless you read the mainstream media that couldn't quite figure out that many Gaza rockets fall short. In many of these cases, Gaza officials blamed Israel for the deaths. Just as they did for the eight family members killed on a Gaza beach from a Hamas weapons stash. And then, as now, the media believed them.
    The question is, why can the members of the media not figure out that they are often being lied to, especially when it comes to civilian casualties? Especially when it comes from officials in a territory that can hardly be described as a bastion of free speech and transparency?
    The only conclusion is that journalists'  ability to think critically is impaired when they have a preconceived idea of who is right and wrong. They take all evidence - even from proven liars, like Gaza's Health Ministry - as proof their ideas were right to begin with. Israeli denials, even though they have been proven to be correct time and time again, are instead treated with the skepticism that is missing when listening to Gaza officials. The sad part is that, judging from the way that journalists have been trying to deflect or blame others for their mistakes, they cannot learn the basic lesson to be skeptical of all sides, not just one."

- More proof of Israel’s restraint (National Post editorial board) - Selon le bureau éditorial de ce journal canadien : "Considering the densely populated nature of Gaza, such accuracy represents a level of precision essentially unknown in any prior war in history".
http://fullcomment.nationalpost.com/2013/03/12/national-post-editorial-board-more-proof-of-israels-restraint/
   "On Nov. 14, 2012, the Israeli Defense Forces began Operation Pillar of Defense, aimed at Hamas’ Gaza-based network of rocket batteries and terrorist hideouts. Soon after the conflict began, tragedy befell one Palestinian family. Their home was destroyed by a powerful explosion. Three civilians, including an 11-month-old boy, were killed.
    The father of the child was a photojournalist working for the BBC in Gaza. Photos of his anguished reaction to the tragic loss of his son were seen around the world, and quickly became a rallying point for those opposed to the Israeli operation. Media reports laid the boy’s death at Israel’s feet. Journalists slammed the death of the child of one of their own. Israel again faced criticisms that its attacks, no matter the provocation, could not be justified.
    But, thanks to a new report from the UN Human Rights Council (UNHRC), we now know better. The 17-page report, released last week, provides a detailed breakdown of the seven-day conflict between Israel and Hamas. It documents the military actions, and casualties, of both sides. And it concludes that the missile that killed the young child was, in fact, a Hamas rocket. It apparently malfunctioned and crashed into Gaza on its way to Israel, after being launched by Hamas from a position near the family home — itself a violation of international law. (The report also concludes that another child killed in the fighting, whose body was shown in public being kissed by the visiting Egyptian prime minister and senior Hamas officials, was also killed by errant Hamas fire.)
    The reassignment of the responsibility for these terrible incidents is just some of the bad news for Israel’s critics to be found in the report. It is true that the UNHRC did cite several incidents where Israel’s conduct may not have been fully in line with international law, including several in which civilian areas were hit either accidentally or without prior warning, and several others where media or medical facilities were struck by Israeli munitions. (There are indications that at least some of these incidents were accidents, including one where a hospital roof was struck by illumination flares that failed to ignite in midair as designed, causing minor damage). We trust Israel will review these incidents, and draw the appropriate lessons from them.
    But the relative handful of potential violations pales next to the enormous scale of the military operation. Israel conducted 1,500 air strikes on targets within Gaza, as well as seven naval attacks and several hundred strikes with artillery, but the UNHRC found that only 101 civilians deaths could be attributed to Israeli military action. Considering the densely populated nature of Gaza, such accuracy represents a level of precision essentially unknown in any prior war in history.
    Every civilian death is a tragedy, of course, and every effort should be made to avoid such incidents in the future. Yet the report makes clear that many of these civilians were killed, not because Israel was aiming at them, but because they had the terrible luck of being in the vicinity of legitimate targets that Israel was striking in response to continued Hamas aggression. The UNHRC’s experts are naive if they believe that any country, in any war, can find a way to prevent any civilian casualties when fighting erupts in urban areas.
    And Israel rarely struck without warning. During the week-long conflict, Israel dropped 200,000 leaflets, made 20,000 telephone calls and sent 12,000 text messages, warning civilians in Gaza of imminent military actions and urging them to seek safety. (Apparently blind to the irony, the UNHRC concluded that such warnings may make Israel guilty of intentionally displacing civilians, only several pages after criticizing Israel for not always providing sufficient warning of planned combat operations in populated areas.)
    The report does not spare Hamas from criticism. While chastising Israel for the incidents where it struck without warning or apparent military targets, it notes that, “Many, if not the vast majority of the Palestinian attacks on Israel constituted indiscriminate attacks.” Hamas is also criticized for targeting civilians, firing from populated areas and summarily executing alleged Israeli spies.
    Israel is not perfect, and some of its policies can serve to give even its closest allies pause. But the UNHRC report can, and should, be read as further proof that Israel makes every reasonable effort to wage war against a determined, indiscriminate enemy with precision and restraint."


Judée-Samarie

- Palestinian killed in clash with IDF in West Bank, Yaakov Lappin (JP)
http://www.jpost.com/Defense/Article.aspx?id=306230
   "One Palestinian was killed and a number of others were injured during a West Bank clash with IDF forces that saw soldiers open fire after being attacked, the army said on Tuesday evening.
    An IDF force entered the West Bank village of Fawar, southwest of Hebron, in pursuit of Palestinians suspected of hurling Molotov cocktails at Israeli vehicles in the South Mount Hebron area. A major riot erupted in the area, and soldiers came under a hail of rocks, the IDF Spokesman’s Office said. “During the disturbance, a part of the force found itself in a situation in which soldiers felt their lives to be in danger, and opened fire on the attackers,” the IDF added. Red Crescent paramedics evacuated the injured.
    Palestinians have identified Mahmoud al-Titi, 22, as the man killed during the clash, and have circulated his photograph on Twitter. According to Abir Kopty of the Popular Struggle Coordination Committee, Titi was a communications and journalism student. He was also among the founders of a Hebron youth movement in support of freeing Palestinian prisoners from Israeli jails. Titi’s funeral is Wednesday at 12:30 in Fawar. The army is investigating the incident. [...]"
- Israeli army says its troops killed Palestinian after their vehicle was attacked, Chaim Levinson (Haaretz) - "The army probe into the shooting death of a Palestinian in the Al-Fawwar refugee camp Tuesday showed that the reservists' vehicle got stuck and came under attack. The soldiers, who had come to make arrests, had to fight their way out using live fire."
http://www.haaretz.com/news/diplomacy-defense/israeli-army-says-its-troops-killed-palestinian-after-their-vehicle-was-attacked.premium-1.509196

- Co-existence workshop ends with rock hurling, Adiv Sterman (Times of Israel)
http://www.timesofisrael.com/co-existence-workshop-ends-with-rock-hurling/
   "A group of young students from a school in the Western Galilee city of Sakhnin threw stones at a bus full of students from an elementary school in Yokneam, after the two groups concluded a co-existence project in Sakhnin aimed at encouraging Arabs and Jews to live harmoniously. No one was injured in the incident, but a number of Yokneam parents told Channel 10 News that they did not intend to allow their children to take part in the project again anytime soon. Following the incident, the principal of the Sakhnin school sent an apology letter to his Yokneam counterpart, telling her that the stone throwers were suspended from school for a week and would be required to deliver a presentation on co-existence to their fellow students."

- Where's the Coverage? Prisoner Dies in Palestinian Custody (CAMERA) - "Contrast that with the widespread coverage of the case of Arafat Jaradat, a 30-year-old Palestinian who died in Israeli custody. Actually you don’t have to. In American Thinker, Leo Rennert does that for us".
http://blog.camera.org/archives/2013/03/wheres_the_coverage_prisoner_d_1.html

- 2 implantations de Judée-Samarie démantelées avant la venue d’Obama (Guysen)
http://www.guysen.com/fil-infos/2-implantations-de-judee-samarie-demantelees-avant-la-venue-dobama/
   "Les implantations de Oz Tzion et de Ramat Migron seront démantelées en l’honneur de la visite d’Obama. D’autre part, les villes de  Beit El, Psagot, Tel Tzion, Kochav Ya’akov, et Migron seront totalement fermées lors de sa venue à Ramallah."


"Processus de paix"

- Palestinian Authority honors female terrorists tor International Women's Day (Elder of Ziyon) - "the ambassador gave a speech extolling the role of Palestinian women in the "struggle" and specified master terrorist Dalal Mughrabi, "martyr" Shadia Abu Ghazaleh (member of the PFLP, who died while preparing a bomb that prematurely exploded in 1968,) and hijacker Leila Khaled".
http://elderofziyon.blogspot.fr/2013/03/palestinian-authority-honors-female.html

- Western-funded Palestinian TV insists, "land occupied in 1948 will return to us one day" (The Commentator) - "In yet another revelatory video, Palestinian Media Watch shows how despite consistent calls for a two-state solution, Palestinian television is still teaching its children to await the destruction of Israel".
http://www.thecommentator.com/article/2911/western_funded_palestinian_tv_insists_land_occupied_in_1948_will_return_to_us_one_day

- Entretien avec Shimon Pérès (Président de l'Etat d'Israël), Christophe Ayad (Le Monde)
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2013/03/12/iran-nous-nous-approchons-de-la-ligne-rouge-previent-shimon-peres_1846578_3218.html
   "[...] - Vous parliez du processus de paix. Le seul processus en cours semble être la colonisation toujours croissante des territoires occupés...
    - Le processus de paix avec les Palestiniens a un début et des grandes lignes communément acceptés. Le début, ç'a été la mise en place de l'Autorité palestinienne et la décision unilatérale d'Israël de démanteler ses vingt-deux colonies dans la bande de Gaza. C'était un bon début. Hélas, à partir du moment où les Israéliens ont quitté Gaza, les Palestiniens, au lieu d'en faire la première étape de leur futur Etat, l'ont transformée en base terroriste et ont tiré des missiles vers Israël. C'était un terrible coup porté au processus de paix. Les gens, en Israël, ont commencé à dire : si on fait la même chose en Cisjordanie, cela conduira au même résultat. Nous devons continuer à construire une solution pour deux Etats, mais en tirant les leçons des étapes précédentes.
    - Mais, bientôt, deux Etats ne seront plus possibles tant la colonisation progresse...
    - Il y a eu un changement idéologique majeur en Israël : la gauche et la droite sont d'accord sur le fait que la solution des deux Etats est la seule possible. Il n'y en a pas d'autre et pas de meilleure. Durant les négociations menées à Washington , le président Bill Clinton avait proposé une idée dont je pense qu'elle était plus ou moins acceptée par les deux parties : créer trois blocs de colonies pour les Israéliens vivant en Cisjordanie, et donner en échange aux Palestiniens des terres en Israël. C'est la bonne façon de procéder.
    Je ne partage pas le point de vue de ceux qui disent que nous avons perdu la volonté ou que la solution des deux Etats est impossible. C'est absurde. Nous avons connu un revers et nous savons comment le surmonter. Cela se fera par le consensus et non par des diktats. [...]"
- Entretien avec le président Shimon Pérès, Jean-Pierre Elkabbach (Europe 1, Vidéo 15mn53) - avec une focalisation sur le "processus de paix" à partir de 7mn20.
http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=XsyBfkmoPPw
   "Le président d'Israël, Shimon Peres, revient sur la situation de son pays au micro de Jean-Pierre Elkabbach."

- Taking refugees off the table, Haviv Rettig Gur (Times of Israel) - "A new effort is underway, backed by Israel, to tackle ‘the major hurdle to peace:’ how the UN defines a Palestinian refugee".
http://www.timesofisrael.com/taking-refugees-off-the-table/


Egypte

- Documentary about Egyptian Jews banned in Egypt (Elder of Ziyon) - "Notice that the apparent excuse for blatant censorship of a film that reveals anti-Jewish attitudes of Egyptians is - "security." Which is pretty much what one would expect from an authoritarian state".
http://elderofziyon.blogspot.fr/2013/03/documentary-about-egyptian-jews-banned.html


Syrie

- Palestinian death toll in Syria rises above 1000 (Elder of Ziyon) - "You must have seen the news coverage of the many "pro-Palestinian" demonstrations outside world embassies protesting these deaths every day, right?"
http://elderofziyon.blogspot.fr/2013/03/palestinian-death-toll-in-syria-rises.html

- Who Are These Moralists?, Douglas Murray (Gatestone Institute) - "With Israel, every death is investigated, every movement protested against. Yet when it comes to the wholesale slaughter in Syria, there is just a single global shrug. People cannot be wholly surprised if some of us choose to observe that many of those who comment with fury about Israel have revealed themselves to be neither humanitarians nor journalists but pure and simple anti-Israel political activists".
http://www.gatestoneinstitute.org/3617/who-are-these-moralists


Monde arabe

- Les chrétiens sur les pas des Juifs d'Irak ?, Salam Faraj (AFP) - "La population juive d'Irak comptait dans le passé des dizaines de milliers de personnes avant de devenir quasi inexistante".
http://fr.news.yahoo.com/chr%C3%A9tiens-juifs-dirak-110119397.html
   ""Nous allons peut-être marcher dans les pas de nos frères juifs" et partir. Après dix ans d'attaques contre les chrétiens d'Irak, le père Pios Cacha craint que les jours de cette communauté ancestrale ne soient comptés dans le pays. La population juive d'Irak comptait dans le passé des dizaines de milliers de personnes avant de devenir quasi inexistante et le religieux redoute que les chrétiens subissent le même sort. [...]
    Avant 2003, plus d'un million de chrétiens vivaient en Irak mais en raison des violences ils ne sont aujourd'hui que moins de 500.000 répartis entre Bagdad, Mossoul et Kirkouk, et le Kurdistan, dans le nord. Entre 2003 et mai 2012, environ 900 chrétiens ont été tués et 200 enlevés, selon l'organisation Hammourabi pour les droits de l'Homme en Irak (HOHR). Quelque 325.000 ont été déplacés à l'intérieur du pays. "Il y avait 300 églises en Irak. Aujourd'hui il n'en reste que 57 et même ces églises demeurent des cibles", déplore le patriarche chaldéen Louis Sako. [...]
   "Les prochaines années seront très dures pour les chrétiens au Moyen-Orient et dans le monde arabe. Il y aura des défis à relever sur les moyens de protéger leurs droits", a déclaré Saad Sirop Hanna, prêtre de l'église Saint Joseph du quartier de Karrada, dans le centre de Bagdad. "Je ne sais pas à quel point les leaders politiques du Printemps arabe sont mûrs pour traiter ce défi", a-t-il ajouté en exprimant en outre les craintes des chrétiens de se retrouver au milieu d'un conflit opposant musulmans chiites et sunnites. [...]"


Europe

- Oui, le Hezbollah est bien une organisation terroriste, Edith Ochs (Causeur) - "la Bulgarie est membre de l’Union européenne depuis 2007, cet attentat a eu lieu sur son territoire, et ne pas réagir serait sans aucun doute un aveu de faiblesse coupable".
http://www.causeur.fr/hezbollah-ue-israel,21644
   "Contrairement à ce que croit l’Europe, la botte secrète d’Israël, ce n’est pas Shimon Peres, mais la belle Rita. En attendant que les grands de ce monde trouvent comment s’y prendre pour doucher les ardeurs belliqueuses de Mahmoud Ahmadinejad, Israël a balancé une bombe de charme à l’ONU : la chanteuse Rita, une voix ample, chaude, vibrante. Le 5 mars, elle a chanté à New York la paix, l’amour et la vie en hébreu, en anglais et en farsi devant un parterre de personnalités comprenant le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, des diplomates et des représentants de la communauté juive et iranienne. Rita est une chanteuse populaire, une Israélienne d’origine iranienne, comme 250 000 de ses compatriotes qui ont été chassés de chez eux par les mollahs.
    Ce n’est pas la première fois qu’Israël tente une démarche innovante contre le va-t-en guerre iranien qui menace la paix du monde. Entre la cyber-guerre avec piratages informatiques et kits d’espionnage façon inspecteur Gadget dont le virus Stuxnet n’est qu’un exemple, les kidnappings et les éliminations ciblées, les Services Secrets (israéliens ou pas) ont de beaux jours devant eux. Toutes ces péripéties sont autant de tentatives d’Israël qui visent à ralentir le programme nucléaire iranien sans porter atteinte aux populations civiles.
    Des populations civiles qui ne pèsent guère aux yeux de certains dirigeants et esprits politiques au Proche-Orient. En effet, le cours de la vie s’est fortement dévalué ces temps-ci en Syrie et le Hezbollah, allié d’Ahmadinejad et de Bachar Al-Assad, trempe une main sanglante dans le massacre de la population syrienne  — saluons au passage l’impuissance de l’ONU et le grand silence des ONG. Après deux ans de tuerie, où est la courageuse flottille pour les enfants de Syrie, voire pour les camps de réfugiés syriens en Turquie ou en Jordanie ?
    L’Iran soutient le terrorisme, et le Hezbollah est son bras droit. Implanté dans le sud du Liban, cette organisation terroriste sape les fondements de l’Etat libanais, elle participe au gouvernement mais possède sa propre armée. Faut-il laisser ces assassins en liberté ?
    Liban-Syrie-Jordanie-Israël : C’est une région où les frontières se chevauchent de toutes parts, où tout le monde se marche sur les pieds. Vingt-et-un observateurs de l’ONU au Liban ont été enlevés sur le Golan le 6 mars dernier par des rebelles syriens qui les ont relâchés le 9… en Jordanie.
    Le 18 juillet 2012, c’est en Bulgarie que le terrorisme a débarqué sur les côtes européennes, télécommandé par l’Iran. Ainsi, l’été dernier, le Hezbollah a importé sur notre continent ses méthodes sanglantes, un attentat suicide tuant à Burgas cinq vacanciers israéliens (dont une femme enceinte) et un Bulgare, le chauffeur du car. Certes, comparé aux deux attentats de Buenos Aires, en 1992 en 1994, qui ont fait 29 et 84 morts et, à chaque fois, plus de 200 blessés, c’est un chiffre modeste. Mais la Bulgarie est membre de l’Union européenne depuis 2007, cet attentat a eu lieu sur son territoire, et ne pas réagir serait sans aucun doute un aveu de faiblesse coupable.
    Le Hezbollah lève des fonds en Europe, se livre au trafic de la drogue et recrute des agents. Mais l’Union européenne attend le feu vert de la France et de l’Italie pour l’inscrire sur la liste des organisations terroristes. Difficile situation pour ces deux pays engagés au Liban dans une mission de la paix avec la Force intérimaire des Nations unies au Sud Liban (FINUL), et particulièrement pour la France, qui entretient depuis toujours des relations privilégiées avec le Liban.
Le président israélien passe actuellement une semaine à Paris, Strasbourg et Bruxelles, et plaide pour que l’Europe inscrive le Hezbollah libanais sur sa liste noire. D’autres pays, comme les Etats-Unis, le Canada et l’Australie l’ont fait. Peres réclame aussi des sanctions plus efficaces contre l’Iran qui poursuit son programme nucléaire et s’équipe de missiles longue portée.
    L’Europe prétend distinguer une branche militaire d’une branche politique du Hezbollah, et craint de déstabiliser la région en affaiblissant cette dernière. Bien entendu, les craintes de représailles sont légitimes, car le “Parti de Dieu” pourrait alors activer ses cellules dormantes en Europe (il y aurait 900 agents en Allemagne) et sérieusement compliquer la tâche à la FINUL au Liban. Seuls en Europe, les Pays-Bas l’ont résolument proscrit de leur territoire et incitent le reste des membres de l’UE à l’imiter. Quant à la Grande-Bretagne, elle propose de n’inscrire au tableau noir que la soi-disant branche militaire. [...]"

- BOYCOTT d’Israël au Salon du Livre de Bruxelles (Europalestine) - Les antisionistes crient victoire : "Bravo à nos amis belges qui ont été rappeler que la culture de l’occupation et de la colonisation n’a pas sa place dans un Salon du Livre"...
http://www.europalestine.com/spip.php?article8146

- Italie : le Mouvement Zéro, un parti extrémiste et anti-israélien (Philosémitisme)
http://philosemitismeblog.blogspot.fr/2013/03/italie-le-mouvement-zero-un-parti.html

Partager cet article

Repost 0
Published by Occam - dans Mars 2013
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Boucle d'Occam
  • La Boucle d'Occam
  • : Chaque jour, une Boucle reprend l'actualité de France et du Moyen-Orient autour des thèmes d'Israël et de l'antisémitisme.
  • Contact

Recherche

Pages