Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 octobre 2014 3 15 /10 /octobre /2014 16:01
Israël

- Israël : tensions sur l'esplanade des mosquées [Mont du Temple] (AFP) - "A la suite d'informations sur l'intention de jeunes Arabes de provoquer des désordres à l'ordre public à la fin de la prière du vendredi, il a été décidé de limiter l'accès à l'esplanade aux fidèles de plus de 50 ans" ; "Le ministre israélien de la Sécurité intérieure Yitzhak Aharonovitch a menacé mardi soir de fermer complètement le site si le calme ne revenait pas : "Nous voulons que le Mont du Temple (nom donné par les juifs à l'esplanade) reste ouvert pour les musulmans et aussi pour les juifs, mais si les juifs ne peuvent plus y monter alors le musulmans non plus ne pourront plus s'y rendre"."
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/10/15/97001-20141015FILWWW00026-israel-tensions-sur-l-esplanade-des-mosquees.php
- More amazing footage of Muslims attacking Israeli police on Temple Mount (Elder of Ziyon) - "showing a huge number of incendiary devices and rocks - clearly stockpiled in the "holy site" - being shot and hurled at the police".
http://elderofziyon.blogspot.fr/2014/10/more-amazing-footage-of-muslims.html


Gaza & Hamas

- Le Hamas est déterminé à conserver son emprise sur Gaza, Avi Issacharoff (Times of Israel) - "En recrutant et en fabriquant des roquettes, les islamistes n’ont pas l’intention d’être délogés de la bande de Gaza".
http://fr.timesofisrael.com/le-hamas-est-determine-a-conserver-son-emprise-sur-gaza/

- Discrètement, Israël assouplit les restrictions sur Gaza, Elhanan Miller (Times of Israel) - "Dans un changement radical mais non déclaré de direction dans sa politique envers la bande de Gaza, Israël assouplit considérablement les restrictions sur le mouvement des marchandises et des personnes à l’intérieur et hors du territoire contrôlé par le Hamas après l’opération Bordure protectrice".
http://fr.timesofisrael.com/discretement-israel-assouplit-les-restrictions-sur-gaza/
   "[...] Pour la première fois depuis que le mouvement islamiste a pris le contrôle de l’enclave côtière en été 2007, le coordinateur des activités gouvernementales dans les territoires (COGAT), la branche de l’armée israélienne chargée des affaires civiles palestiniennes, permet aux agriculteurs et aux pêcheurs de Gaza de commercialiser leurs produits en Cisjordanie. Dans une autre première, Israël permet à des milliers de tonnes de matériaux de construction d’entrer à Gaza pour des projets de reconstruction gérés par des entrepreneurs privés. Auparavant, seule l’ONU était autorisée à importer de tels matériaux. [...]"
- Les premiers camions remplis de matériels de construction arrivent à Gaza (Times of Israel) - "Le transport et l’exportation des biens vers la Cisjordanie est contrôlée par l’AP et l’ONU au passage de Kerem Shalom".
http://fr.timesofisrael.com/les-premiers-camions-remplis-de-materiels-de-construction-arrivent-a-gaza/

- Le Hamas fustige le chef de l’ONU pour avoir critiqué les tunnels (Times of Israel) - "Un haut responsable qualifie Ban Ki-moon « d’hypocrite politique », ajoutant que les armes d’Israël sont beaucoup plus dangereuses".
http://fr.timesofisrael.com/le-hamas-fustige-le-chef-de-lonu-pour-avoir-critique-les-tunnels/

- En Palestine, l’infiltration discrète de l’Etat islamique, Nissim Behar (Libération) - "En revendiquant par tract, mercredi dernier, l’incendie du centre culturel français de la ville de Gaza, qu’il présente comme «une offense à l’islam», l’Etat islamique (EI) a fait une entrée remarquée sur la scène politico-militaire palestinienne. Une entrée d’autant plus fracassante qu’elle intervenait à la veille de la visite «historique» des responsables de l’Autorité palestinienne (AP) dans l’enclave contrôlée par le Hamas".
http://www.liberation.fr/monde/2014/10/13/en-palestine-l-infiltration-discrete-de-l-etat-islamique_1120956

- Gaza professor explains why Jews are so damned evil (Elder of Ziyon) - "Hamas newspaper Felesteen has an article by Professor Saleh Alrqub, a senior Hamas figure as well as a Muslim Brotherhood leader, where he explains exactly why Jews are so evil".
http://elderofziyon.blogspot.fr/2014/10/gaza-professor-explains-why-jews-are-so.html

- Palestinians flip their allegiances: Gaza prefers Fatah, WB prefers Hamas (Elder of Ziyon) - "The Gaza public appears to be growing increasingly disillusioned and unhappy with the Hamas administration; while in the West Bank the public is becoming similarly disillusioned and unhappy with the Palestinian Authority, led by Abbas and Fatah".
http://elderofziyon.blogspot.fr/2014/10/palestinians-flip-their-allegiances.html

- Egypt destroys jihadist rocket factory near Israel (Elder of Ziyon) - "It seems likely that the Sinai jihadists have learned rocket manufacturing techniques from the Gaza terror groups. Which means that the Egyptian crackdown on tunnels and travel between Gaza and Sinai really does have a solid security rationale behind it".
http://elderofziyon.blogspot.fr/2014/10/egypt-destroys-jihadist-rocket-factory.html

- While Western Media Fixated on Gaza, The Main Action Was Elsewhere, Steven Stotsky (CAMERA) - "AP devoted 40 times the resources to Israel and the Palestinians as it did to the far larger conflict in Syria. Yemen is even more remote and inaccessible to the media than Syria. Inevitably, the unbalanced allocation of resources imparts exaggerated importance to minor incidents between Israel and the Palestinians that would not register as newsworthy anywhere else".
http://www.camera.org/index.asp?x_context=9999&x_article=2856


"Processus de paix"

- Le Parlement britannique reconnaît un Etat palestinien lors d'un vote symbolique (AFP) - "Le vote des députés britanniques ne va rien changer dans l'immédiat puisqu'il revêt un caractère purement symbolique et que le gouvernement de David Cameron ne sera pas contraint de s'y conformer" ; "Selon [l'auteur de la motion] Grahame Morris, un vote positif au Parlement britannique permettra également d'exercer "une pression énorme sur le gouvernement actuel et le suivant" au Royaume-Uni, qui doit élire son nouveau Premier ministre en mai 2015. Pendant la guerre meurtrière cet été à Gaza, la politique du gouvernement Cameron a été vivement critiquée et des manifestations pro-palestiniennes hebdomadaires ont rassemblé des dizaines de milliers de personnes à Londres. Le 5 août, la secrétaire d'État aux Affaires étrangères Sayeeda Warsi avait même démissionné en réaction à une position britannique qu'elle a qualifiée de "moralement indéfendable". D'autres membres du Parti conservateur avaient exprimé leur malaise et le leader du Parti travailliste Ed Miliband avait regretté le silence "injustifiable" de David Cameron sur la mort de centaines de "Palestiniens innocents"."
https://fr.news.yahoo.com/parlement-britannique-reconna%C3%AEt-etat-palestinien-lors-dun-vote-214613122.html

- Le Parlement britannique vote la reconnaissance de la Palestine (Le Monde) - "Ce qui nous inquiète [en Israël], c’est le message envoyé aux Palestiniens. Plus il y aura de reconnaissances unilatérales, moins ils auront de raisons de négocier avec nous".
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2014/10/14/le-parlement-britannique-vote-la-reconnaissance-de-la-palestine_4505807_3218.html
   "Les députés britanniques ont mis la pression sur le premier ministre David Cameron, lundi 13 octobre, au sujet de son attitude jugée trop conciliante vis-à-vis du gouvernement israélien. Par 274 voix pour contre 12 (sur 650 élus), la Chambre des communes a adopté un texte réclamant la reconnaissance de la Palestine. Ce vote non contraignant relève d’une initiative travailliste destinée à mettre en difficulté le gouvernement. Néanmoins, sa portée symbolique et politique témoigne d’un phénomène plus large : la frustration croissante des dirigeants européens à l’égard du gouvernement israélien et la volonté de sortir de l’impasse sur la question palestinienne.
    La motion, déposée par le député travailliste Grahame Morris, proposait de « reconnaître l’Etat de Palestine à côté de l’Etat d’Israël ». Elle était présentée comme « une contribution destinée à assurer une solution négociée à deux Etats » et comme un pas « petit mais symboliquement important » vers la paix. David Cameron a indiqué qu’il ne ferait pas évoluer sa position. Mais sa décision de ne pas donner de consigne de vote négatif aux députés conservateurs est critiquée par des défenseurs de la politique israélienne. La plupart des élus conservateurs étaient d’ailleurs absents et les ministres avaient l’ordre de se tenir à l’écart.
    Le Royaume-Uni s’était abstenu en 2012 lors du vote aux Nations unies sur l’attribution d’un statut d’Etat observateur à la Palestine. Aujourd’hui, le gouvernement de David Cameron ne se sent pas engagé par le vote des députés. Le sous-secrétaire d’Etat parlementaire aux affaires étrangères, Tobias Ellwood, a expliqué que la Grande-Bretagne reconnaîtrait la Palestine « lorsque cela servira la recherche de la paix. »
    L’opération « Bordure protectrice », conduite par l’armée israélienne dans la bande de Gaza cet été, a provoqué de vifs remous dans le pays. Les dirigeants européens se trouvent sous la pression d’une partie de leurs opinions publiques, choquées par la disproportion des moyens militaires employés par Israël. Cette opération, destinée à réduire les capacités opérationnelles du Hamas, a fait plus de 2 100 morts, pour l’essentiel des civils, du côté palestinien [oui, Le Monde reprend les chiffres du Hamas, et naturellement sans émettre le moindre doute à leur égard]. Des quartiers et des villages entiers, dans la bande de Gaza, ont été réduits à l’état de ruines.
    A Londres, les manifestations propalestiniennes ont rassemblé des dizaines de milliers de personnes. Le 5 août, la secrétaire d’État aux affaires étrangères, Sayeeda Warsi, a même démissionné, qualifiant la position britannique de « moralement indéfendable ». L’image d’Israël se dégrade. En juillet, 62 % des Britanniques estimaient que le gouvernement de M. Nétanyahou était responsable de crimes de guerre dans la bande de Gaza. A la même époque, 27 % des personnes interrogées se disaient solidaires des Palestiniens, tandis que 14 % seulement exprimaient la même sympathie à l’égard des Israéliens.
   « On ne veut pas faire toute une affaire de ce vote, réagit le porte-parole du ministère des affaires étrangères israélien, Emmanuel Nahshon. Ce qui nous inquiète, c’est le message envoyé aux Palestiniens. Plus il y aura de reconnaissances unilatérales, moins ils auront de raisons de négocier avec nous. » Le vote britannique intervient peu après une initiative dans le même sens du gouvernement suédois. [...]"

- Israël estime que le vote britannique sur la Palestine "sape les chances" de paix (AFP)
https://fr.news.yahoo.com/isra%C3%ABl-estime-vote-britannique-palestine-sape-chances-paix-070811592.html
   "Israël a estimé mardi que le vote du parlement britannique en faveur d'une reconnaissance de l'Etat de Palestine nuisait à la recherche de la paix. "Une reconnaissance internationale prématurée envoie aux dirigeants palestiniens le message alarmant qu'ils peuvent se soustraire aux choix difficiles que les deux parties ont à faire, et sape les chances d'atteindre une paix véritable", dit un communiqué du ministère israélien des Affaires étrangères. [...]
    L'Autorité palestinienne a salué ce vote comme "un pas important en direction de la justice et de la paix". "Notre droit à l'autodétermination n'est pas un objet de négociations", a dit dans un communiqué au nom de l'Autorité palestinienne Mme Hanan Ashrawi, rejetant ainsi l'objection israélienne selon laquelle une telle reconnaissance doit passer par des négociations avec Israël. "La reconnaissance de la Palestine ne dépend pas de l'issue de négociations avec Israël et ne fera l'objet d'aucune transaction de notre part ; une telle prétention n'est pas seulement injuste, elle est immorale", a dit Mme Ashrawi, membre du Comité exécutif de l'OLP, qui chapeaute l'Autorité palestinienne."

- Le « lobby juif » a refait surface lors du vote anglais, Lazar Berman (Times of Israel) - "Le débat a montré que certains députés parlaient de « lobby juif » ou d’Israël comme un « pays qui cherche à supprimer un autre peuple »".
http://fr.timesofisrael.com/le-lobby-juif-a-refait-surface-lors-du-vote-anglais/
   "Lors du vote à la Chambre des communes lundi sur la reconnaissance d’un Etat palestinien, des parlementaires ont fait part de critiques acerbes envers Israël, et en particulier envers le gouvernement actuel. Un député a parlé de la puissance du « lobby juif » aux États-Unis, tandis que l’autre a insinué qu’Israël était à blâmer pour la montée de l’antisémitisme dans le monde entier.
    Alors que le député conservateur James Clappison, vice-président du groupe des Amis d’Israël au parti conservateur, a prononcé un discours contre la motion, son collègue Andrew Bridgen s’est levé et a demandé : « Est-ce que mon honorable ami est d’accord qu’étant donné que le système politique de la superpuissance du monde et notre grand allié américain est très sensible aux groupes de pression puissants bien financés et à la puissance du lobby juif, il appartient à notre pays et à la Chambre d’être l’ami critique dont Israël a besoin, et que le vote de ce soir pourra contribuer à sortir de l’impasse ? »
   « Il y a de puissants lobbies de tous les côtés, » a répondu Clappison, « et je suis sûr que mon ami serait d’accord avec moi pour rendre hommage au travail que le secrétaire d’Etat Kerry a effectué en essayant de rapprocher les deux parties à la table des négociations ; il mérite vraiment notre soutien indéfectible ».
    Plus tard au cours de la procédure, un député, éminent critique d’Israël, Gerald Kaufman, lui-même fils de Juifs polonais, semblait blâmer les actions israéliennes pour une augmentation de l’antisémitisme dans le sillage des combats de l’été à Gaza : « J’appelle les députés des deux côtés de la Chambre pour donner leurs droits aux Palestiniens et montrer ainsi aux Israéliens qu’ils ne peuvent pas supprimer un autre peuple tout le temps. Pour les Israéliens, ce n’est pas une façon juive de faire. Ils nuisent à l’image du judaïsme, et de terribles épidémies d’antisémitisme ont maintenant lieu. Je veux voir une fin à l’antisémitisme, et je veux voir un Etat palestinien »."
- Some of the absurd anti-Israel arguments in British parliament (Elder of Ziyon) - "Here are some of the more ridiculous things said during yesterday's debate in British Parliament". Et c'est assez impressionnant.
http://elderofziyon.blogspot.fr/2014/10/some-of-absurd-anti-israel-arguments-in.html

- Le OUI anglais à la Palestine : pas de tremblement de terre mais une secousse quand même, Raphael Ahren (Times of Israel) - « Il y a bien des raisons de s’inquiéter. Non pas parce que cela va se traduire dans la politique du gouvernement actuel, mais parce que c’est un marqueur pour l’opinion publique. Cela crée une tendance, d’une certaine manière ».
http://fr.timesofisrael.com/le-oui-anglais-a-la-palestine-pas-de-tremblement-de-terre-mais-une-secousse-quand-meme/
   "[...] La question sera probablement discutée dans la presse pendant quelques jours, les militants pro-palestiniens célébrant leur victoire et les responsables israéliens condamnant cette décision comme prématurée et inutile. Mais il y aura peu ou sinon aucune retombée diplomatique immédiate. [...]
    Pourtant, certains responsables israéliens ont reconnu en privé leur inquiétude sur le fait que le Parlement d’un pays important – l’ancienne puissance mandataire en Palestine – approuve un Etat palestinien de manière unilatérale, surtout après que le nouveau gouvernement à Stockholm ait annoncé plus tôt ce mois-ci que la Suède « reconnaîtra l’Etat de Palestine ». La motion proposée par le député Labour Grahame Morris et discutée dans une Commission de la Chambre des communes, est symbolique et non contraignante, mais elle pourrait déclencher un effet domino dans toute l’Europe, selon des responsables à Ramallah et à Jérusalem.
   « Quel que soit le caractère non contraignant du vote, il aura un impact significatif sur les politiques et les décisions à venir du gouvernement britannique sur la Palestine, » a estimé Hanan Ashrawi, une des responsables de l’OLP. « Il y a bien des raisons de s’inquiéter, » a déclaré lundi au Times of Israel un responsable diplomatique israélien de haut rang. « Non pas parce que cela va se traduire dans la politique du gouvernement actuel, mais parce que c’est un marqueur pour l’opinion publique. Cela crée une tendance, d’une certaine manière ».
    La décision a tout de même le potentiel pour un éventuel changement de politique au Royaume-Uni, a ajouté le haut fonctionnaire, parlant sous condition d’anonymat. « Si elle avait échoué, elle aurait renforcé ceux qui exhortent le gouvernement à ne pas soutenir de mesures unilatérales envers les Palestiniens et les aurait poussé à négocier avec Israël à la place, » a-t-il affirmé. « Mais le vote a réussi, et maintenant il pourrait avoir l’effet inverse ». [...]
    Le Royaume-Uni est historiquement beaucoup plus connecté à cette région que la plupart des autres pays européens, un fait sur lequel les Palestiniens cherchent à capitaliser. Un vote pour le Oui, avait prévenu avant le débat Hanan Ashrawi, « serait la première étape claire prise par le Royaume-Uni dans le cadre du processus de rectification historique des conséquences désastreuses de la Déclaration Balfour et du Mandat britannique sur la Palestine qui a pris fin en 1948 avec la création de l’Etat d’Israël ».
    Mais la plupart des observateurs israéliens et britanniques rejettent tout lien avec la Déclaration Balfour de 1917 – dans laquelle Londres avait déclaré qu’il considérait favorablement l’établissement en Palestine d’un « foyer national pour le peuple juif ». « Les liens Israël-Royaume-Uni ne sont pas basés principalement par l’histoire de la Grande-Bretagne dans la région, » estime Toby Greene du BICOM.
   « La politique britannique dans l’arène israélo-palestinienne, ajoute-t-il, est généralement déterminée par ce que le gouvernement du Royaume-Uni estime servir au mieux l’intérêt de la paix et de la stabilité : le soutien à un processus de paix négocié et le fait de se mettre derrière les États-Unis en tant que leader dans ce processus ». « Le Royaume-Uni a eu tendance à éviter les postures symboliques et déclaratives en faveur de l’aide possible pour la construction de l’Etat palestinien sur le terrain en se rangeant à l’approche « par le haut » que mènent les Américains pour la paix ». Le temps nous dira si cette position pourra tenir après le vote massif de lundi en faveur d’un Etat palestinien."

- C’est à cause des implantations, imbécile !, David Horovitz (Times of Israel)
http://fr.timesofisrael.com/cest-a-cause-des-implantations-imbecile/
   "[...] comme le débat à la Chambre des communes le prouve, ces arguments [pro-israéliens] essentiels n’ont pas la résonance nécessaire dans le monde occidental. Ils ne sont pas tout simplement éclipsés, parfois ils disparaissent devant la question des implantations. Leur crédibilité est minée par le problème des implantations. Ainsi, le soutien crucial pour Israël est érodé par la question des implantations.
    La construction des implantations a été citée de manière péjorative environ 40 fois pendant le débat lundi soir à Westminster. Peu importe que la construction à Givat Hamatos – l’objet de la récente volée de critiques de la part des États-Unis – n’a pas encore débuté, ou que Givat Hamatos se situe à peine au-delà de la Ligne verte, et se trouve dans le territoire revendiqué par Israël pour une Jérusalem unifiée et souveraine.
    Peu importe que l’annexion des terres prévue en Cisjordanie, qui est si pénible pour Sir Richard Ottaway, se situe dans la région de Gush Etzion, dans le sud de Jérusalem, des terres en grande partie achetées par des Juifs avant la création d’Israël, et que de nombreux Israéliens pensent que cette région fera partie d’Israël lors d’un éventuel échange de terres pour redéfinir les frontières dans le cadre d’un accord permanent avec les Palestiniens. Cela ne fait aucune différence pour eux que les 400 hectares en question sont à proximité de l’endroit où trois adolescents israéliens ont été enlevés et assassinés par une cellule terroriste du Hamas le 12 juin dernier.
    Israël construit au-delà de la Ligne verte. Israël reste sourd aux supplications ses amis, même les meilleurs, qui lui demandent de cesser de construire jusqu’à ce que le statut des territoires contestés soit résolu grâce à des négociations. Et même certains de ses meilleurs amis sont maintenant sourds aux besoins d’Israël, un Israël avec des préoccupations existentielles et légitimes.
    Netanyahu a également raison d’affirmer qu’à chaque fois qu’une Suède promet la reconnaissance de la Palestine, ou qu’un Parlement britannique exhorte à cette reconnaissance, ils renforcent les positions maximalistes palestiniennes pour les paramètres d’un tel Etat, et ainsi ils empêchent une conclusion satisfaisante pour les négociations israélo-palestiniennes en vue de trouver une solution à deux Etats. Mais une proportion sans cesse croissante de la communauté internationale ne se soucie plus de cela, tant elle est exaspérée par l’expansion constante des implantations. [...]"


France

- Trois députés PS : Paris doit "reconnaître un État palestinien" (AFP) - "dont l'ex-ministre Benoît Hamon".
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/10/15/97001-20141015FILWWW00231-paris-pressee-de-reconnaitre-un-etat-palestinien.php
   "Trois députés socialistes, dont l'ex-ministre Benoît Hamon, ont proposé aujourd'hui que l'Assemblée nationale adopte une résolution invitant à une reconnaissance française d'un Etat palestinien. Dans un communiqué publié deux jours après le vote en ce sens du parlement britannique, M. Hamon (Yvelines), Gwenegan Bui (Finistère) et François Loncle (Eure), tous trois membres de la Commission des Affaires étrangères, "proposent que l'Assemblée nationale adopte une résolution invitant le gouvernement français à reconnaître l'Etat de Palestine au côté de l'Etat d'Israël". [...]"

- Le rap français part en quenelle, Mathieu Molard (Street Press)
http://www.streetpress.com/sujet/1413189061-le-rap-francais-part-en-quenelle
   "Juin 2013, dans les studios de Skyrock, rue Greneta à Paris. Médine, star du rap français, squatte les lieux pour une semaine en tant qu’invité vedette de Planète Rap, l’émission hip-hop la plus écoutée de France. Il en profite pour glisser une quenelle et s’empresse de publier la photo sur Facebook. Un geste « antisystème » justifie l’artiste quelques mois plus tard. Dans les sommets des charts du rap français, Médine n’est pas le seul à revendiquer son « antisystème » à la sauce Dieudonné. En vrac : Rohff, Booba (à une époque), El Matador, Kamelancien, Sadek et la liste est encore longue…
    Après le rap conscient, le rap dissident ? [...] c’est bien tout le rap français qui se nourrit de quenelles. Du plus célèbre, comme Rohff. En concert au Zénith de Paris le 11 avril dernier, il interprète le morceau intitulé « Le Soleil », reprenant en guise de refrain l’expression « Au-dessus, c’est le soleil ». Une allusion au peuple juif, popularisée par l’humoriste Dieudonné. [...]"


Europe

- Des livres antisémites à la Foire du livre de Francfort (Times of Israel) - "Plusieurs éditeurs originaires de pays arabes ont présenté des livres antisémites, négationnistes ou faisant l’apologie du terrorisme à la Foire du livre de Francfort la semaine dernière, selon le rapport annuel du Centre Simon Wiesenthal. Les pires contrevenants étaient le Qatar, un éditeur palestinien, l’Egypte et l’Iran, indique le rapport. Il y avait par exemple des livres pour enfants à la gloire du Djihad, un texte en l’honneur du tueur d’enfants, Sami Kuntar, et une adaptation des « Protocoles des Sages de Sion »."
http://fr.timesofisrael.com/des-livres-antisemites-a-la-foire-du-livre-de-francfort/

- Shlomo Sand’s sickening Guardian article slams both Israel and Judaism (CiF Watch) - "Sand writes in his article: “I am often even ashamed of Israel, particularly when I witness evidence of its cruel military colonisation, with its weak and defenceless victims who are not part of the “chosen people”.”"
http://cifwatch.com/2014/10/14/shlomo-sands-sickening-guardian-article-slams-both-israel-and-judaism/

- Sept civils tués dans des bombardements près de Marioupol (AFP) - "Sept civils participant à une cérémonie funèbre ont été tués mardi par des bombardements en périphérie du port stratégique ukrainien de Marioupol, dans le sud-est de l’Ukraine".
http://www.liberation.fr/monde/2014/10/14/sept-civils-tues-dans-des-bombardements-pres-de-marioupol_1121553

Partager cet article

Repost 0
Published by Occam
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Boucle d'Occam
  • La Boucle d'Occam
  • : Chaque jour, une Boucle reprend l'actualité de France et du Moyen-Orient autour des thèmes d'Israël et de l'antisémitisme.
  • Contact

Recherche

Pages