Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 décembre 2012 7 16 /12 /décembre /2012 21:53

Gaza & Hamas

- Gaza : un Palestinien blessé (AFP)
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/12/14/97001-20121214FILWWW00596-gaza-1-palestinen-blesse-par-des-israeliens.php
   "Un Palestinien a été légèrement blessé ce soir dans le sud de la bande de Gaza par des tirs de soldats israéliens, a-t-on appris de source sécuritaire palestinienne. Le blessé, âgé de 22 ans, a été atteint d'une balle quand les soldats, après avoir tiré des tirs de semonce en l'air, ont ouvert le feu contre une vingtaine de Palestiniens qui s'approchaient de la barrière de sécurité délimitant la frontière avec Israël à la hauteur de la ville de Khan Younès. Interrogée par l'AFP, une porte-parole militaire n'a ni confirmé ni démenti ces informations dans l'immédiat. [...]"

- L'Europe pourrait rétablir sa surveillance sur le passage de Rafiah entre l'Egypte et Gaza (Guysen)
http://www.guysen.com/news_L-Europe-pourrait-retablir-sa-surveillance-sur-le-passage-de-Rafiah-entre-l-Egyp_370745.html
   "Catherine Ashton, la chef de la diplomatie européenne, a indiqué à un journal saoudien que l'Union européenne pourrait rétablir sa surveillance sur le passage de Rafiah entre l'Egypte et la Bande de Gaza. L'UE avait retiré ses surveillants il y a 7 ans lorsque la Bande de Gaza est tombée sous le contrôle du Hamas."


Judée-Samarie

- Un nouveau groupe palestinien souhaite une 3e intifada (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Un-nouveau-groupe-palestinien-souhaite-une-3e-intifada_370690.html
   "Les Brigades pour l'Unité Nationale , nouveau groupe palestinien , se compose de supporters des mouvements terroristes du Hamas et du Djihad Islamique, mais également de membres du Fatah. Ils revendiquent une unité palestinienne pour combattre Israël et estiment que la 3e intifada a déjà commencé hier à hébron."
- New Palestinian group declares 3rd intifada against Israel, Khaled Abu Toameh (JP) - "We will not give up one inch of the lands of Palestine, from the river to the sea."
http://www.jpost.com/MiddleEast/Article.aspx?id=296013
   "Masked men belonging to various Palestinian factions on Saturday announced the establishment of the Brigades of National Unity in Hebron and the beginning of a third intifada against Israel. In a video posted on several Palestinian websites, a spokesman for the new group said it consisted of members of Fatah, Hamas, Islamic Jihad and the Popular Front for the Liberation of Palestine.
    The spokesman said that although his group backed Palestinian Authority President Mahmoud Abbas's statehood bid at the UN, "We will not give up one inch of the lands of Palestine, from the river to the sea." He said the group would "pursue our struggle until we expel the occupation and liberate all Palestine." The spokesman said that the new group has decided to launch the third intifada "from the heart of Hebron so that it could extend to all Palestine."
    The spokesman also threatened to kidnap IDF soldiers and kill Israelis if Israel arrested or killed Palestinians. "We will strike at you with an iron fist with full force if you don't stop your aggression against the Palestinian people," the masked man threatened. The spokesman demanded that Israel remove all checkpoints and barriers in the West Bank, release all Palestinians from Israeli prisons, withdraw fully from Palestinian territories, release funds belonging to the PA government and reopen all the border crossings."

- L'Autorité palestinienne perd le contrôle, Amir Rappaport (Maariv)
http://www.ambafrance-il.org/REVUE-HEBDOMADAIRE-DE-LA-PRESSE,10511.html
   "Contrastant avec l’accalmie qui règne dans la bande de Gaza, la Cisjordanie connait une recrudescence de violence. Munie de caméras et de Smartphones dernier cri, la lutte populaire reprend vie. Abou Mazen ne cherche peut-être pas l’Intifada, mais il risque de la trouver malgré lui. Le président de l’Autorité palestinienne n’est pas fait pour mener une Intifada mais les Palestiniens sont convaincus que seule la lutte est efficace et que les Juifs ne comprennent que la force. [...]
    C’est toutefois à Mahmoud Abbas que l’on doit imputer la plus grande part de responsabilité. Pour faire face au gel du processus et aux pressions de la rue palestinienne, il a entrepris une démarche unilatérale de reconnaissance à l’ONU et a appelé à des « protestations populaires ». Mais entre « protestation populaire » et « terrorisme populaire » la frontière est ténue. Certes, contrairement à Arafat, Abbas souhaite contrôler l’intensité des émeutes, mais celles-ci ont leur propre dynamique et les choses ont vite fait de dégénérer."

- Au bord de la troisième Intifada, Alex Fishman (Yediot Aharonot) - "Le processus de réconciliation entre l’Autorité palestinienne et le Hamas – même s’il se trouve à ses débuts – encourage la violence contre Israël, puisque l’AP a cessé d’agir contre les infrastructures de la Da’awa du Hamas, qui appuient les cellules terroristes de l’organisation islamiste".
http://www.ambafrance-il.org/REVUE-HEBDOMADAIRE-DE-LA-PRESSE,10511.html
   "Les conditions pour une irruption d’une troisième Intifada en Cisjordanie sont réunies et il ne manque désormais que l’incident déclencheur qui embrasera le terrain. Telle est l’hypothèse de travail au cœur des concertations qui se tiennent depuis un certain temps au sein des services de sécurité, y compris la principale réunion consacrée à ce sujet, présidée il y a deux semaines par le chef d’état-major de Tsahal.
    Au vu de cette nouvelle situation, il a été décidé de procéder à certains changements dans le déploiement et le mode opératoire du Commandement Centre de Tsahal (qui est chargé de la Cisjordanie – Ndt) : commençant par des modifications tactiques du déploiement de l’armée afin de pouvoir mieux faire face à de larges émeutes ; et finissant par des préparatifs en vue d’une dégradation qui nécessiterait l’envoi de renforts en Cisjordanie. Autrement dit, l’armée se prépare, avec beaucoup plus de force et de moyens de dispersion de manifestations qu’auparavant, à « tuer dans l’œuf » tout début de heurts.
    Parallèlement, l’armée et le Shin Beth s’efforcent de collecter des informations non seulement sur les attentats qui se préparent, mais également sur l’atmosphère et l’état d’esprit qui règnent en Cisjordanie, afin de pouvoir anticiper une déflagration prochaine. De plus, de hauts responsables du Commandement du Centre dialoguent avec leurs homologues de l’AP. Il s’avère en effet que depuis un certain temps, et contrairement au passé, ceux-ci ne font plus d’efforts et parfois ne se présentent même pas sur les lieux des émeutes, permettant ainsi leur propagation.
    Les développements négatifs en Cisjordanie ont commencé quelques mois avant l’opération « Pilier de Défense », notamment dans le contexte de la hausse des prix du carburant et des produits alimentaires. Au début, l’AP essayait d’empêcher les frictions avec Israël, mais très vite elle s’est mise à détourner la colère de la population vers l’Etat juif, le présentant comme responsable de la crise économique.
    Simultanément, le Hamas et d’autres organisations opposées au Fatah, comme le Jihad islamique, rétablissent leurs infrastructures en Cisjordanie. Se sentant mieux établi à Gaza, le Hamas est passé à la deuxième étape de son plan de prise de contrôle de l’OLP. Il a mis en place un mécanisme œuvrant à la réinstallation en Cisjordanie de son réseau d’aide socio-économique et sa base de soutien politique – la Da’awa. De plus, la branche militaire du Hamas a actionné ses cellules militaires en Cisjordanie, surtout dans les régions de Hébron et de Naplouse. Ce sont ces cellules-là qui organisent une partie des émeutes dont nous sommes témoins actuellement.
    Ce qui est flagrant aujourd’hui n’est pas seulement le grand nombre d’incidents, mais également la bravoure des militants palestiniens. Ainsi, la route 443 a été à plus d’une reprise barrée par des Palestiniens hissant des drapeaux du Fatah, du Hamas et du FPLP. Ils ne font qu’annoncer aux chauffeurs (israéliens – Ndt) que la route est fermée car elle passe dans une zone "occupée". Il s’agit d’un phénomène relativement nouveau, qui a été renforcé depuis la reconnaissance de l’AP par l’ONU.
    Le processus de réconciliation entre l’Autorité palestinienne et le Hamas – même s’il se trouve à ses débuts – encourage la violence contre Israël, puisque l’AP a cessé d’agir contre les infrastructures de la Da’awa du Hamas, qui appuient les cellules terroristes de l’organisation islamiste. L’AP ne saisit plus de fonds et n’ordonne plus la fermeture de ces « établissements de charité », ce qui oblige Tsahal à reprendre les arrestations à large échelle.
    Le terrain est donc prêt à une explosion, or dans cette période électorale en Israël, il semble que personne au gouvernement ne soit capable de prendre les décisions permettant de désamorcer cette bombe à retardement qu’est la Cisjordanie."

- Le Hamas se lance dans la reconquête politique de la Cisjordanie, tenue par le Fatah, Laurent Zecchini (Le Monde) - "Nous suivons Abbas pour qu'il obtienne un Etat palestinien sur la base des frontières de 1967 ; une fois que cet objectif sera atteint, le Hamas poursuivra son but, la libération de toute la Palestine, du fleuve à la mer".
http://www.lemonde.fr/international/article/2012/12/15/le-hamas-se-lance-dans-la-reconquete-politique-de-la-cisjordanie-tenue-par-le-fatah_1806900_3210.html
   "C'est une forêt de bannières presque monocolore, où émergent de rares drapeaux palestiniens, noyés dans une masse verte, couleur du Hamas. Le vert des étendards portés sur les épaules des hommes, des femmes et des enfants qui marchent dans le long défilé qui s'étire, vendredi 14 décembre, sur l'avenue Ain Sarah, principale artère de Hébron ; le vert des ballons, des foulards et des bandeaux qui ceignent le front des militants.
    Les slogans, amplifiés par des haut-parleurs, sont scandés par la foule, y compris par des enfants qui brandissent des roquettes en carton-pâte, pour rappeler que le Mouvement de la résistance islamique fête non seulement le 25e anniversaire de sa fondation, mais surtout sa "victoire" lors de la brève guerre de Gaza de la mi-novembre. "En avant Brigades Ezzedine al-Qassam , allez jusqu'à Haïfa !", "Hamas, tu es le canon, nous sommes tes munitions", ou encore "Capturez d'autres soldats israéliens, pour faire libérer les prisonniers palestiniens"...
    C'est une foule convaincue de 3 000 à 4 000 personnes, déterminée mais comme étonnée par sa propre audace. C'est la première fois depuis 2007, date du divorce entre le Hamas et le Fatah et de la prise de pouvoir du premier dans la bande de Gaza, que le Mouvement de la résistance islamique, victime de la répression de la police palestinienne, tente ainsi de reconquérir le terrain politique en Cisjordanie. Car le rassemblement de Hébron, autorisé par l'Autorité palestinienne, n'est pas isolé. Vendredi, des manifestations similaires ont eu lieu à Ramallah et à Tulkarem, alors que Naplouse avait connu, jeudi, un défilé inédit de plusieurs milliers de personnes. [...]
   "Aujourd'hui, nous montrons que le Hamas est encore une force avec laquelle il va falloir compter en Cisjordanie, même si beaucoup de gens ont encore peur de la police palestinienne", avance Islam Kimada, un militant. Il explique ainsi les intentions à long terme de son mouvement : "Nous suivons Abbas pour qu'il obtienne un Etat palestinien sur la base des frontières de 1967 ; une fois que cet objectif sera atteint, le Hamas poursuivra son but, la libération de toute la Palestine, du fleuve à la mer".
    Disant cela, Islam Kimala reprend les récentes déclarations de Khaled Meschaal, chef du bureau politique du Hamas, qui lui ont valu une rebuffade de Mahmoud Abbas. L'Organisation de libération de la Palestine (OLP) a reconnu Israël en 1993, a-t-il rappelé, et "un accord, approuvé par Meschaal, affirme la vision de deux Etats". C'est peu dire que le président de l'Autorité palestinienne n'est pas populaire parmi les porteurs de drapeaux verts. "Abbas doit choisir le chemin de la résistance armée, qui a montré son efficacité à Gaza, insiste Abou Hamam, parce que le chemin de la négociation, c'est celui de l'humiliation."
    A la tribune, Aziz Dweik, président du Conseil législatif palestinien, assure que "le chemin de la libération de la Palestine passera par les prochains missiles de la résistance". La démonstration de force du Hamas en Cisjordanie, tout comme le climat de réconciliation avec le Fatah, aura-t-elle des lendemains ? Dans l'immédiat, le Mouvement de la résistance islamique s'efforce de reconstruire ses réseaux politiques, sociaux et économiques en Cisjordanie. C'est une première étape. La suivante est clairement de prendre, s'il le peut, le contrôle de l'OLP.
    Outre qu'il est peu probable que le Fatah et les services de sécurité palestiniens ne réagissent pas, Israël n'a pas dit, non plus, son dernier mot. L'Etat juif, reconnaît Akram Natsheh, journaliste à la chaîne de télévision Al Quds (proche du Hamas), "a autorisé ces manifestations pour se rendre compte de la capacité de mobilisation du Hamas ; mais pour combien de temps ?""

- Un Israélien légèrement blessé par des jets de pierres près d'Hébron (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Un-Israelien-legerement-blesse-par-des-jets-de-pierres-pres-d-Hebron_370711.html
   "Un Israélien a été légèrement blessé par des jets de pierres alors qu'il circulait près de la localité d'Otniel, au sud du mont Hébron, dans les Territoires disputés. Il a été soigné sur place. Les forces de sécurité ratissent le secteur à la recherche des agresseurs."

- Les Palestiniens ont jeté des cocktails Molotov dans le Goush Etzion (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Les-Palestiniens-ont-jete-des-cocktails-Molotov-dans-le-Goush-Etzion_370817.html
   "Les Palestiniens ont jeté ce soir quatre cocktails Molotov au poste de garde de l'entrée de l'implantation juive de Migdal Oz, dans le Goush Etzion. Ils se sont arrêtés à l'entrée, sont sortis de leur véhicule et ont jeté la bouteille, avant de s'enfuir vers le proche village de Beit Fajr. Personne n'a été blessé, mais l'une des bouteilles a pris feu. Les forces de Tsahal ont commencé a ratisser la région afin de les localiser."


"Processus de paix"

- Le Premier minitre palestinien appelle au boycott des produits israéliens (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Le-Premier-minitre-palestinien-appelle-au-boycott-des-produits-israeliens_370811.html
   "Le Premier ministre de l'Autorité palestinienne, Salam Fayyad, appelle à ouvrir "l'Intifada" du boycott économique des produits israéliens, en réponse au gèle des transferts de fonds de la taxe par le gouvernement israélien vers l'Autorité palestinienne. Fayyad a appelé l'opération "piratage et vol", et avait précédemment appelé à boycotter les produits provenant des territoires disputés, et non des produits dans leur ensemble."
- Salam Fayyad urges total boycott of all Israeli goods, Khaled Abu Toameh (JP)
http://www.jpost.com/DiplomacyAndPolitics/Article.aspx?id=296165
   "Palestinian Authority Prime Minister Salam Fayyad Sunday called on Palestinians to boycott not only settler products, but all Israeli-manufactured goods. "We call on Palestinian citizens to stop purchasing Israeli goods as a way of resisting the occupation," Fayyad told Palestinian reporters in Ramallah. He said his call for a total boycott of Israeli products came also in response to the Israeli government's decision to withhold tax revenues belonging to the PA. [...]"

- 87.7% of Palestinian Arabs support Hamas-style terror (Elder of Ziyon)
http://elderofziyon.blogspot.fr/2012/12/877-of-palestinian-arabs-support-hamas.html
   "From the latest AWRAD poll we see this question: "The results of the recent Gaza conflict prove that armed struggle, as adopted by Hamas, is the best means of achieving Palestinian independence". Among all Palestinian Arabs, 55.6% said they "strongly agree" and 32.1% said they "agree." In the "moderate" West Bank, the percentage that agreed was 86.4%. Rockets aimed at civilians are nothing less than terrorism. Which means that Palestinian Arabs overwhelmingly support terror."

- NYT: E1 plans don't preclude contiguous Palestine (JP)
http://www.jpost.com/International/Article.aspx?id=296139
   "The New York Times on Saturday published a correction to a December 2 article which claimed that prospective Israeli plans to develop the E1 corridor between Jerusalem and Ma'aleh Adumim "would be a roadblock to plans for a contiguous Palestinian state." [...] the Times conceded that the article "described imprecisely the effect of [E1] development on access to the cities of Ramallah and Bethlehem from Jerusalem, and on the West Bank." "Development of E1 would limit access to Ramallah and Bethlehem; it would not completely cut off those cities from Jerusalem," the correction continued. Accordingly, such plans "would not divide the West Bank in two."
    The correction concluded by stating that "proposed [E1] development would not technically make a contiguous Palestinian state impossible," a reality the December 2 article "referred incompletely to" due to "an editing error." Last week, Prime Minister Binyamin Netanyahu described as "simply false" suggestions that construction in E1 precluded the eventual emergence of a Palestinian state."
- NYT retracts claims that E-1 construction plans would divide West Bank, Chaim Levinson (Haaretz) - "Correction note regarding Jerusalem Bureau Chief Jodi Rudoren's December 1 article clarifies that piece 'referred incompletely to the possibility of a contiguous Palestinian state'."
http://www.haaretz.com/news/diplomacy-defense/nyt-retracts-claims-that-e-1-construction-plans-would-divide-west-bank.premium-1.485169


Syrie

- Syrie : l'armée bombarde un camp palestinien à Damas (AFP)
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2012/12/16/syrie-l-armee-bombarde-le-camp-palestinien-de-yarmouk-a-damas_1807087_3218.html
   "Au moins huit civils ont été tués, dimanche 16 décembre, dans un raid de l'aviation syrienne sur le camp de réfugiés palestiniens de Yarmouk, situé dans le sud de la capitale, Damas, a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). C'est la première fois que ce camp est bombardé en 21 mois de conflit. [...] les Palestiniens sont divisés sur la question du conflit en Syrie, certains ayant même pris les armes, une partie aux côtés des rebelles et d'autres avec les forces pro-régime. De fait, des combats entre rebelles et des combattants armés palestiniens du Front populaire de Libération de la Palestine d'Ahmad Jibril (FPLP-CG) se poursuivaient à Hajar al-Aswad et aux abords de Yarmouk. [...]"
- Syrie : Abbas réclame l'arrêt des bombardements sur les camps palestiniens (AFP)
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2012/12/16/syrie-l-armee-bombarde-le-camp-palestinien-de-yarmouk-a-damas_1807087_3218.html
   "[...] Le président palestinien Mahmoud Abbas a appelé en fin de journée à l'arrêt immédiat des bombardements : "Nous appelons toutes les parties belligérantes en Syrie à épargner les Palestiniens et leurs camps en Syrie", a précisé M. Abbas, dans un communiqué diffusé par l'agence officielle palestinienne Wafa. [...]"


USA

- Americans continue to sympathize far more with Israel (Elder of Ziyon) - "Note that even the one group that was least sympathetic to Israel, liberal Democrats, shows that they are 50% more likely to sympathize with Israel than with the Palestinian Arabs. And moderate Democrats were more sympathetic to Israel by nearly a 6-1 margin. Not the 37-1 of conservatives, but still very pro-Israel."
http://elderofziyon.blogspot.fr/2012/12/americans-continue-to-sympathize-far.html

Partager cet article

Repost 0
Published by Occam - dans Décembre 2012
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Boucle d'Occam
  • La Boucle d'Occam
  • : Chaque jour, une Boucle reprend l'actualité de France et du Moyen-Orient autour des thèmes d'Israël et de l'antisémitisme.
  • Contact

Recherche

Pages