Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 décembre 2009 4 17 /12 /décembre /2009 02:07
France

- Voile intégral : dernières auditions, vers une loi d'interdiction (AFP) - Gerin : "un quart sont volontaires alors que les autres y sont contraintes, y compris des mineures et il est donc question de protection judiciaire de la jeunesse".
http://www.lesechos.fr/depeches/france/afp_00213791-voile-integral---dernieres-auditions--vers-une-loi-d-interdiction.htm
   "Une loi interdisant le port du voile intégral mais qui ne stigmatiserait pas les musulmans: c'est ce que semble privilégier la mission parlementaire qui achève mercredi ses auditions sur le sujet en entendant trois ministres (Intérieur, Immigration, Travail). La mission, mise en place en juillet 2009 et qui réunit 32 députés de toutes tendances, doit entendre en fin de journée Brice Hortefeux, Eric Besson et Xavier Darcos sur le port du "niqab", une pratique minoritaire qui concerne moins de 2.000 musulmanes en France, selon les spécialistes. Selon plusieurs sources, Brice Hortefeux serait pour une loi d'interdiction dans les lieux publics et Xavier Darcos plutôt pour une résolution parlementaire, une déclaration solennelle non contraignante.
    Interrogé par l'AFP, André Gerin, député PCF du Rhône et président de cette mission qui doit rendre ses conclusions fin janvier, s'est déclaré favorable à "une proposition de loi touchant à la notion de l'ordre public". Toutefois, a-t-il souligné, la position commune de la mission parlementaire "n'est pas de proposer une loi qui aurait un sens de stigmatisation" des musulmans dans leur ensemble, mais de proposer des mesures touchant à l'interdiction du voile intégral "particulièrement dans les domaines de l'éducation et de la santé". Qualifiant le port du voile intégral de "dérive intégriste", M. Gerin a justifié cette position en expliquant que, parmi les femmes qui le portent, "un quart sont volontaires alors que les autres y sont contraintes, y compris des mineures et il est donc question de protection judiciaire de la jeunesse". [...]"

- Voile intégral : vers une loi d'interdiction, souhaitée par Hortefeux (AFP) - "quelque 1.900 femmes portent le voile intégral sur l'ensemble du territoire", "50% des femmes voilées sont en Ile-de-France".
http://www.lesechos.fr/depeches/france/afp_00213791-voile-integral---vers-une-loi-d-interdiction--souhaitee-par-hortefeux.htm
   "[...] Brice Hortefeux, ministre de l'Intérieur, chargé des cultes, a estimé qu'il fallait interdire le voile intégral dans les services publics, y compris par la loi, et que la naturalisation pourrait être refusée à une femme portant le niqab et à son mari. Le voile intégral est "l'expression d'un communautarisme radical", a déclaré le ministre pour qui "la République ne peut accepter le radicalisme et le repli communautaire". "Notre réponse doit être efficace, pour juguler ou diminuer cette pratique radicale", a-t-il dit, ajoutant que cette réponse doit être "acceptable pour être acceptée", "applicable pour être appliquée", "juste" et "solide sur le plan juridique". [...]
    Il a indiqué que quelque 1.900 femmes portent le voile intégral sur l'ensemble du territoire, "soit quelque 3 cas pour 100.000 habitants". Toutes les régions sont concernées "mis à part peut-être la Corse", a-t-il ajouté, précisant que 50% des femmes voilées sont en Ile-de-France. 90% des femmes portant le niqab ont moins de 40 ans, un quart d'entre elles sont des converties, les deux tiers seraient françaises. La pratique du voile intégral est d'inspiration salafiste, groupe minoritaire au sein de l'islam qui prône un retour aux orginines et un refus de la société non-musulmane. Il y aurait 12.000 salafistes en France, selon Brice Hortefeux et ils seraient à la tête de 50 mosquées ou lieux de culte (sur un total de 1.900).
    Xavier Darcos, ministre du Travail, qui était ministre de l'Education au moment de la loi sur les signes religieux à l'école, a proposé que le port du voile intégral fasse l'objet d'une résolution parlementaire rappelant les valeurs de la République, éventuellement complétée par une loi. "La question qui nous est posée est non seulement la compatibilité de port du voile intégral avec les valeurs de la République, mais aussi celle de la capacité de notre société à être suffisamment sûre de ses valeurs pour admettre l'expression de convictions et de croyances différentes des siennes", a déclaré Xavier Darcos.
    Quant à Eric Besson, ministre de l'Immigration, il estime que "notre République doit interdire cette atteinte à la dignité humaine dans l'ensemble de son espace public". Lui aussi pense que le port du voile intégral peut empêcher la délivrance ou le renouvellement du titre de séjour. [...]"

*************************************************************************************************************
Israël

- 46 % du public opposés au gel (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/12/46-du-public-opposes-au-gel/
   "D’après un sondage réalisé par le journal télévisé de la chaîne Aroutz 10, en collaboration avec l’institut Dialogue, auprès de la population juive israélienne, 46 % du public s’opposent au gel de la construction en Judée Samarie, contre 31 % qui approuvent la décision. 40 % des personnes interrogées approuvent l’annulation du contrat entre Tsahal et les Yéshivot Hesder encourageant le refus d’obtempérer à des ordres contraires à la Torah, tandis que 37 % sont opposés à cette démarche."

- La Cour Suprême désavoue le gel, Yéochoua Sultan (Arouts 7) - "il aurait fallu prévoir des critères précis afin de dédommager les habitants touchés par ce décret".
http://www.actu.co.il/2009/12/la-cour-supreme-desavoue-le-gel/
   "Les juges de la Cour Suprême critiquent violemment l’Etat qui n’a pas prévu, en promulguant l’ordre de l’arrêt de la construction dans les localités juives de Judée-Samarie, de procédure d’indemnisation pour les habitants. Dorit Beinish, la présidente du tribunal, en réponse aux plaintes déposées par des conseils locaux et des habitants, a déclaré qu’il aurait fallu prévoir des critères précis afin de dédommager les habitants touchés par ce décret. Elle a ajouté qu’elle ne sait pas dans quelle mesure les décideurs ont envisagé les dégâts susceptibles d’être provoqués par cet ordre.
    La présidente a demandé à la représentante de l’Etat, l’avocate ‘Hani Ofek, si dans le cadre du décret d’arrêt de la construction, une procédure de dédommagement adéquate avait été prévue. Ofek a répondu que le cabinet ministériel avait pensé à ce problème et qu’il avait donné un délai de trente jours pour trouver des sources financières en vue des indemnités à payer. « Il est évident que cela fait partie des éléments du décret », a-t-elle répondu. Elle a ajouté que cette procédure se trouvait actuellement entre les mains des hautes sphères du pouvoir, et qu’on y travaille ardemment.
    Le président du Conseil local de Beit Arié, présent à l’audience, a précisé qu’il ne voulait pas contester l’autorité de l’Etat: « Nous admettons l’autorité de l’Etat. Je voudrais juste faire connaître mon humble avis au tribunal. Nous sommes arrivés à une situation qui nous force à hurler la détresse de la population de l’Etat d’Israël. Il s’agit de 300 000 victimes qui sont touchées d’une manière ou d’une autre. Il s’agit aussi des responsables de prestations de services qui sont indirectement touchés et qui ne font certainement pas partie des personnes pour lesquelles les instances sont prêtes à régler des indemnités. (…)
    Nous parlons de milliers de citoyens de l’Etat d’Israël respectueux de la loi qui ont été grièvement frappés. Ils y ont mis tout leur argent. La mesure disproportionnée de l’émission de ce décret est une injustice dont la plainte s’élève jusqu’au ciel. Des milliers de citoyens étaient en règle et détenaient toutes les autorisations. Je ne parle pas seulement des dégâts économiques, mais de l’atteinte à la personne humaine. »
Il a également protesté contre le traitement violent des manifestants protestant dans les localités juives: « Nous aussi, nous avons le droit de protester quand on porte atteinte à notre vie. »"

- Violences à Tzoufim, Yaakov Lappin & Tovah Lazaroff (JP) - "Il s'agit de l'incident le plus grave depuis l'annonce du moratoire".
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1260930878267&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "Une recrue féminine de la police des frontières a été légèrement blessée dans l'implantation de Tzoufim, mardi, pendant des affrontements avec les habitants locaux. Elle a été évacuée à l'hôpital Meir de Kfar Saba. Trois mitnahalim (habitants des implantations) ont été arrêtés et sont actuellement interrogés par la police. La police de Judée-Samarie a indiqué qu'une soixantaine de jeunes bloquaient l'entrée de l'implantation. Les violences auraient éclaté quand la police a essayé de les déplacer.
    Pourtant, les habitants affirment que l'altercation est due aux inspecteurs de l'administration civile : ils venaient de confisquer un bulldozer dont le travail était pourtant autorisé par un permis légal. Selon Itzhak Basel, un résident, il ne s'agissait que d'une provocation pure et simple. Après quelques tentatives avortées d'explications, la situation a dégénéré vers 14h et les violences ont duré près de cinq heures. Il s'agit de l'incident le plus grave depuis l'annonce du moratoire de dix mois sur les constructions dans les implantations, fin novembre. Deux autres policiers et 11 résidents ont été légèrement blessés.
    En fin d'après-midi, la police bloquait la route à son tour. "J'ai vu un bulldozer à l'arrière d'un immense camion. Il roulait à travers une foule de gens. Je n'avais jamais rien vu d'aussi effrayant de toute ma vie", raconte Gila Slonim, habitante de Tzoufim. Il y a bien eu des tentatives de discussions mais, selon Slonim, les forces de l'ordre sont devenues agressives : "Il y avait beaucoup de violence, des femmes et des enfants étaient battus." Elle ajoute que la petite implantation de Samarie, créée en 1989 et située à 1,8 km de la Ligne verte, est un lieu calme dont les 1 200 résidents sont respectueux des lois."

- Shalom: les Palestiniens cherchent des excuses pour éviter les négociations (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Shalom-les-Palestiniens-cherchent-des-excuses-pour-eviter-les-negociations_256049.html
   "Le vice-Premier ministre Silvan Shalom a déclaré qu'Israël était intéressé par un retour à la table des négociations, contrairement aux Palestiniens qui « trouvent des excuses » pour les fuir. « Tout a commencé avec la demande de reconnaître la solution à deux Etats, a suivi la demande de gel des implantations et maintenant ils exigent de reconnaître les frontières de 1967 », a-t-il résumé au cours d'une réunion avec le ministre des Affaires étrangères lituanien."

- Lieberman : "Le nouvel antisémitisme aujourd'hui c'est être contre Israël" (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Lieberman-Le-nouvel-antisemitisme-aujourd-hui-c-est-etre-contre-Israel-_256068.html
   "Le ministre des Affaires étrangères, Avigdor Lieberman a déclaré mercredi au troisième Forum annuel pour la lutte contre l'antisémitisme que "l'antisémitisme classique, soutenu par les fonds iraniens et l'antisémitisme musulman, est utilisé pour inciter à la haine contre les juifs, et contre la légitimité de l'Etat d'Israël". "Au lieu de parler de jeter les juifs à la mer, ils parlent d'un monde sans sionisme et sans Israël", a-t-il affirmé."

- Le ministre Moshe Yaalon : ''Les Arabes cherchent à délégitimer Israël'' (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Le-ministre-Moshe-Yaalon-Les-arabes-cherchent-a-de-legitimer-Israel-_256121.html
   "Le Vice-Premier Ministre Moshe Yaalon a déclaré au journal Ynet mercredi : "Les ennemis arabes d'Israël ont eu recours à des campagnes de propagande après avoir réalisé qu'ils ne pouvaient vaincre l'État juif sur le champ de bataille", il a ajouté : "Lorsque les Arabes ont réalisé qu'ils ne pouvaient pas nous battre avec leurs armées, ils se sont tournés vers le terrorisme et les roquettes". Puis : "Maintenant, ils se rendent compte qu'ils ne peuvent pas vaincre de cette façon non plus, alors ils prennent le chemin de la délégitimation"."

- Pérès : « L'indépendance d'Israël est autant une victoire qu'un miracle » (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Peres-L-independance-d-Israel-est-autant-une-victoire-qu-un-miracle-_256108.html
   "Lors de la traditionnelle cérémonie d'allumage des bougies de Hanoucca dans la maison présidentielle, le chef de l’Etat Shimon Pérès a rendu hommage aux survivants de la Shoah. Il a souligné leur importance et l’héroïsme dont ils ont fait preuve lors de l’établissement de l’Etat Juif, qui « revêt tout autant de la victoire que du miracle ». Il a ainsi fait le parallèle avec l’histoire de Hanoucca qui « symbolise la victoire d'une minorité contre la majorité »."

- Hanoucca sur le mont du Temple, Abe Selig (JP)
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1260930876306&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "Un groupe favorisant le retour des Juifs sur le mont du Temple a confié au Jerusalem Post mardi qu'il espérait voir une centaine de participants lors du "pèlerinage de masse", prévu jeudi matin en l'honneur de la fête de Hanoucca. Ce pèlerinage, qui comprend également une visite guidée, sera un véritable test en cette période de calme relatif. Des affrontements avaient eu lieu entre des émeutiers arabes et les forces de l'ordre sur ce lieu saint et dans plusieurs quartiers de Jérusalem-Est. [...]"

*******************************************************************************************************
Gaza & Hamas

- Explosion à Sderot (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/12/explosion-vers-sederoth/
   "Une forte explosion vient de retentir dans la ville de Sderot. Il semblerait qu’elle résulte de la chute de deux roquettes Kassam tirées depuis la bande de Gaza. Les bombes ont probablement atterri dans des terrains vagues, car aucune information n’a été rapportée pour l’instant quant à d’éventuels victimes ou dégâts."
- Deux Qassams tombent près de Sdérot (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Deux-Qassams-tombent-pres-de-Sderot_256083.html
   "Deux roquettes Qassam sont tombées mercredi soir dans un terrain vague près de la ville de Sdérot."

- Israël va autoriser les chrétiens de Gaza à se rendre à Bethléem (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Israel-va-autoriser-les-chretiens-de-Gaza-a-se-rendre-a-Bethleem_256029.html
   "A l'occasion des fêtes de fin d'année, Israël va autoriser des centaines de chrétiens de Gaza à accéder à son sol et à se rendre à Bethléem. Le ministre du Tourisme Stas Misezhnikov a indiqué que cette mesure ''met en exergue la cruauté inhumaine du Hamas'' qui n'autorise pas la Croix Rouge à rendre visite au soldat captif Guilad Shalit. ''J'espère que dans l'esprit de la principale fête de la chrétienté, le Hamas fera un geste pour promouvoir la libération de Guilad'', a-t-il ajouté."

- Gaza : affrontements entre Hamas et étudiants du Fatah (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Gaza-affrontements-entre-Hamas-et-etudiants-du-Fatah_256048.html
   "Des affrontements ont éclaté dans l’université Al-Azhar de Gaza lorsque des membres du Hamas ont cherché à accrocher des drapeaux de l’organisation terroriste. Le site étant affilié au Fatah, des violences se sont déclenchées. Les forces de sécurité ont été dépêchées sur les lieux et ont procédé à diverses arrestations."

- Gaza: les contrebandiers se moquent d'un mur anti-tunnels construit par l'Egypte, Samer Al-Atrush (AFP)
http://www.lesechos.fr/depeches/monde/afp_00213394-gaza--les-contrebandiers-se-moquent-d-un-mur-anti-tunnels-construit-par-l-egypte.htm
   "Leurs camions chargés de marchandises de toutes sortes cahotent sur la route menant à la bande de Gaza. Les contrebandiers se moquent des informations sur la construction par l'Egypte d'un mur métallique souterrain censé, à terme, faire cesser leurs trafics. "Là-dedans vous avez du ciment", raconte Abou Khaled en montrant son pick-up camouflé avec de la boue. Ce Bédouin émacié et barbu s'est spécialisé dans ce matériau de construction, qu'il fait entrer dans l'enclave palestinienne par un tunnel qu'il gère lui-même. Recherché par la police, il balaye l'idée qu'une telle barrière puisse l'empêcher de continuer à travailler. "Cela ne devrait pas poser de problème", car on pourra toujours creuser plus profond, assure-t-il.
    Les trafiquants qui prospèrent côté égyptien ont appris depuis longtemps à déjouer les pièges des garde-frontière. Ils regardent avec amusement et commisération les lourds engins de chantier, visibles au loin, qui enfouissent des tubes et des plaques de métal dans le sol. "Ils prennent de l'argent américain et le jettent dans des trous", ironise un autre contrebandier près de la ville-frontière de Rafah, en ne donnant que son prénom, Mohammed. [...]
    Les contrebandiers estiment toutefois qu'un tel ouvrage, s'il est mené à son terme, ne pourra pas empêcher tous les tunnels, estimés à plusieurs centaines. Il pourrait même aider leurs affaires, en faisant monter les prix des marchandises acheminées par les galeries restantes. Et tant que les Bédouins resteront marginalisés, ils n'auront de meilleur choix que de devenir contrebandiers pour joindre les deux bouts, fait valoir Abou Ahmed."

- Newborn girl with heart condition transferred from Gaza to Israeli hospital (JSS) - "In 2009, ten thousand sick patients and their escorts were able to leave the Gaza Strip in order to receive medical treatment within Israel".
http://jssnews.com/2009/12/16/newborn-girl-with-heart-condition-transferred-from-gaza-to-israeli-hospital/
   "This is one out of ten thousand patients that left the Gaza Strip in 2009 to receive medical treatment in Israel and Judea and Samaria. On december 11th 2009, a newborn baby girl suffering from a heart condition was transferred to the Tel Hashomer hospital in Israel from the Nasri Children’s Hospital in the Gaza Strip for immediate medical treatment.
    The Head of the DCO in Gaza, Col. Moshe Levi said: “The District Coordination Office routinely coordinates and absorbs the many patients that are transferred from the Gaza Strip into Israel for medical treatment. This incident is an example of the many incidents that the DCO deals with on a daily basis and acts to help and save human lives in the humanitarian framework of the State of Israel. We view this with much importance and concentrate many efforts in the humanitarian realm and the transfer of patients from the Gaza Strip to Israel for medical treatment.”
    In 2009, ten thousand sick patients and their escorts were able to leave the Gaza Strip in order to receive medical treatment within Israel and the Judea and Samaria region."

****************************************************************************************************
Judée-Samarie & AP

- Jets de pierres en Samarie (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Jets-de-pierres-en-Samarie_256066.html
   "On signale des jets de pierres près d'Azzoun, qui ont causé des dégâts mais n'ont pas fait de blessés. De même, sur la route 446, des palestiniens ont jeté des pierres sur des véhicules près de Naalin. Là encore, des dégâts mais pas de blessés."

- Heurts près de Shilo : un habitant juif légèrement blessé (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Heurts-pres-de-Shilo-un-habitant-juif-legerement-blesse_256034.html
   "Un habitant de l'implantation de Shilo a été légèrement à sérieusement blessé au cours des affrontements avec des militants d'extrême gauche et des Palestiniens qui voulaient travailler des terres, près de la localité. Les Palestiniens ont commencé à déraciner des plants sur un terrain appartenant à des Juifs. Un Palestinien avait été arrêté un peu plus tôt."

- Abou Mazen au Haaretz : Si la construction est complètement gelée, nous parviendrons à un accord en six mois, Avi Issacharof (Haaretz)
http://www.ambafrance-il.org/spip.php?article7428
   "« Si Israël gèle totalement la construction pendant six mois, il sera possible de terminer les négociations sur l’accord permanent ». C’est ce qu’a déclaré hier Mahmud Abbas dans une interview exclusive au Haaretz. Au cours de cette entretien, Mahmud Abbas s’est montré de bonne humeur, sûr de lui et surtout optimiste. Selon lui, l’Autorité palestinienne ne pose pas de conditions préalables à Israël mais demande au gouvernement Netanyahu de respecter les engagements pris par Israël dans le cadre de la Feuille de route qui demande explicitement l’arrêt de la construction dans les implantations.
    « Ces dernières semaines, je me suis entretenu deux fois au téléphone avec le ministre de la Défense, Ehud Barak. Il y a trois semaines, je lui ai proposé qu’Israël gèle totalement la construction dans les colonies pendant six mois, y compris à Jérusalem-est, sans faire de déclaration, juste en gelant la construction sur le terrain. J’insiste sur le fait qu’il n’est même pas nécessaire de l’annoncer. J’ai cependant réclamé que toute construction cesse dans les colonies. Il y a suffisamment de gens sur le terrain qui sont capables de vérifier l’état de la construction. Durant cette période, on pourrait reprendre les pourparlers et même terminer les négociations sur l’accord permanent. A ce jour, je n’ai toujours pas eu de réponse », affirme Mahmud Abbas."

- Mahmoud Abbas reste à la présidence palestinienne, Mohammed Assadi (Reuters)
http://fr.news.yahoo.com/4/20091216/twl-po-olp-abbas-38cfb6d.html
   "Le Conseil central de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) a prorogé jusqu'à de nouvelles élections le mandat du président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, qui arrivait normalement à expiration le 25 janvier prochain. Réunis à Ramallah, en Cisjordanie, les membres du Conseil, sorte de bureau permanent du parlement palestinien, ont décidé qu'Abbas resterait en poste jusqu'à ce que des élections puissent être organisées dans les territoires palestiniens. [...]
    Pour le Hamas, qui ne siège pas au sein de l'OLP, le maintien d'Abbas à la présidence palestinienne après le 25 janvier est illégitime. Lors de sa réunion mardi et mercredi à Ramallah, le Conseil central a également appuyé Mahmoud Abbas dans son refus de toute reprise des négociations de paix avec Israël sans un gel total de la colonisation juive dans les territoires palestiniens. [...]"

- Les Nations-Unies accusent Israël d’empêcher la construction de bâtiments palestiniens en Judée-Samarie (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Les-Nations-Unies-accusent-Israel-d-empecher-la-construction-de-batiments-palest_256000.html
   "Selon un nouveau rapport de l'Office des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires, Israël autoriserait seulement 60% des Palestiniens à construire en Judée-Samarie. Le rapport affirme également que cette année Israël a démoli 180 structures palestiniennes."

****************************************************************************************************************
Liban & Hezbollah

- Liban : peine de mort demandée pour deux inculpés de coopération avec Israël (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Liban-peine-de-mort-demandee-pour-deux-inculpes-de-cooperation-avec-Israel_256074.html
   "Le juge militaire Samih al-Hajj a demandé mercredi la peine de mort pour les deux ressortissants libanais accusés de coopération et de communication avec Israël et une peine de travaux forcés pour le troisième accusé."

****************************************************************************************************************
Turquie

- Contacts secrets en vue d’une visite d’Ehud Barak en Turquie, Itamar Eichner (Yediot Aharonot) - "Obama a pressé le Premier ministre Erdogan de rétablir les relations avec Israël".
http://www.ambafrance-il.org/spip.php?article7428
   "Israël et la Turquie mènent des contacts discrets afin d’organiser une visite en Turquie du ministre de la Défense, Ehud Barak. Ceci dans le cadre des efforts pour rétablir des relations normales entre les deux pays.
    La date de la visite n’a pas encore été fixée mais en Israël on espère qu’elle aura lieu dans les prochaines semaines et symbolisera un retour à la normale. Le ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Emploi, Binyamin Ben-Eliezer, a effectué il y a deux semaines une visite très réussie en Turquie et a convenu avec ses interlocuteurs turcs d’un cadre pour le rétablissement des relations. Il a été notamment convenu que le niveau des visites bilatérales serait progressivement rehaussé. Les Turcs souhaitent eux organiser une visite en Israël de leur ministre du Tourisme et de la Culture.
    Par ailleurs, des responsables israéliens ont appris que lors de la visite aux Etats-Unis du Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, le président Obama lui a dit que ses propos vis-à-vis d’Israël empêchent la Turquie de prendre la tête de processus diplomatiques dans la région, comme c’était le cas auparavant. M. Obama a pressé le Premier ministre Erdogan de rétablir les relations avec Israël."

- Réunion commune pour les Premiers ministres turc et syrien (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Reunion-commune-pour-les-Premiers-ministres-turc-et-syrien_256093.html
   "Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé mercredi qu’il tiendra une réunion du cabinet conjointement avec le Premier ministre syrien Muhammad Naji al-Otari à Damas, en Syrie."

*****************************************************************************************************************
Monde arabe

- Les rebelles chiites yéménites accusent les Etats-Unis (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Les-rebelles-chiites-yemenites-accusent-les-Etats-Unis_256001.html
   "Les rebelles chiites yéménites ont accusé les forces aériennes américaines ce mardi de les avoir attaqué lors d'un raid dans le nord de l'Etat, tuant au moins 120 personnes. « Le crime barbare commis par l'armée de l'air américaine montre le vrai visage des Etats-Unis », ont-ils déclaré."

*****************************************************************************************************************
Iran

- Nucléaire iranien : enquête sur de nouvelles révélations (Le Figaro) - le document du Times "serait la preuve que Téhéran a continué de mener un programme pour se doter de l'arme atomique après 2003, malgré ses engagements auprès de la communauté internationale."
http://www.lefigaro.fr/international/2009/12/14/01003-20091214ARTFIG00667-nucleaire-iranien-enquete-sur-de-nouvelles-revelations-.php
   "Que cache vraiment le programme nucléaire iranien ? Au moment où les menaces de sanctions à l'ONU se font plus pressantes, les Etats-Unis ont annoncé mardi une enquête après un article du Times affirmant que l'Iran étudiait un composant de bombe nucléaire. Un signe que Washington prend au sérieux cette information démentie par Téhéran.
    Le quotidien britannique s'est procuré un document technique iranien qui pourrait dater de 2007, décrivant un programme sur quatre ans ayant pour objet l'hydrure d'uranium. Selon des experts consultés par le journal, aucun usage civil ou militaire ne justifierait une telle démarche, hormis la fabrication d'une arme nucléaire. Physicien et président de l'Institute for Science and International Security (Isis) basé à Washington, David Albright, cité par le Times, le confirme : «Il n'y a pas d'application civile possible (…) c'est une indication très solide de recherche sur des armements».
    Selon le Times, l'hydrure d'uranium est également l'élément dont s'est servi le Pakistan pour fabriquer «sa» bombe. Plusieurs agences de renseignement occidentales disposeraient de ce document, qui a également été transmis à l'Agence International de l'Energie Atomique. S'il était authentifié (la date du document n'est pas confirmée), il serait la preuve que Téhéran a continué de mener un programme pour se doter de l'arme atomique après 2003, malgré ses engagements auprès de la communauté internationale.
    Le quotidien a également publié un «mémo» daté de décembre 2005 qui identifierait le responsable iranien de l'agence soupçonnée de concevoir ce programme nucléaire clandestin, un certain Mohsen Fakhrizadeh. Dans une lettre aux douze départements de son agence, il s'interroge à mots couverts sur la manière dont doivent être menées des recherches : «La manière la plus appropriée pour obtenir le personnel adéquat est d'employer les personnes travaillant sur les recherches correspondantes dans le passé.» Selon le Times, ce mémo ferait référence aux travaux entrepris par l'Iran pour se doter de la bombe dans les années 90, officiellement interrompus en 2003.
    «On peut dire avec une grande certitude que les Etats-Unis vont enquêter sur ces informations», a déclaré mardi le porte-parole du département d'Etat américain, Philip Crowley, qui n'a pas voulu en dire plus, soulignant que l'administration ne discutait pas avec la presse des «sujets relevant du renseignement». «Guerre psychologique», avait plus tôt dénoncé Téhéran en démentant l'information. L'Iran a toujours affirmé que son programme nucléaire était uniquement civil.
    Si ces informations se confirmaient, elles pourraient fournir des arguments à ceux qui estiment qu'il faut durcir le ton face à l'Iran sans tarder. Déjà visée par cinq résolutions du Conseil de sécurité, la République Islamique a annoncé son intention de construire dix sites d'enrichissement supplémentaires."

- Nucléaire : un agent secret britannique était infiltré dans la centrale de Qom (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Nucleaire-un-agent-secret-britannique-etait-infiltre-dans-la-centrale-de-Qom_256016.html
   "L'Iran a décidé de révéler l'existence de sa centrale nucléaire de Qom après qu'un agent secret britannique eut présenté à l'Occident la véritable nature de l'installation. Les USA, la Grande-Bretagne et Israël avaient déjà des images satellites du site, mais ils n'ont appris son véritable objectif, à savoir l'enrichissement d'uranium, que par cet agent du MI-6 qui a été détecté par l'Iran."

- USA: nouvelles sanctions approuvées contre l’Iran, Claire Dana-Picard (Arouts 7) - Washington et le Congrès ne s'accordent pas sur le rythme des sanctions.
http://www.actu.co.il/2009/12/usa-nouvelles-sanctions-approuvees-contre-liran/
   "[...] Pour tenter de faire pression sur le régime des Ayatollahs, la Chambre des Représentants des Etats-Unis a adopté dans la nuit de mardi à mercredi, à une majorité écrasante, un projet de loi permettant de sanctionner les entreprises exportant du pétrole raffiné vers l’Iran. Le texte, soutenu par 412 élus contre 12 qui s’y sont opposés, doit encore être approuvé par le Sénat.
    Mais de telles mesures ne semblent pas enthousiasmer outre mesure l’administration américaine qui préférerait que leur application soit reportée pour coïncider avec l’emploi du temps diplomatique du Conseil de Sécurité. A Washington, on craindrait en effet qu’une démarche américaine unilatérale, encouragée par le Sénat, nuise aux efforts déployés à l’heure actuelle en vue de convaincre la Russie et la Chine, plus clémentes à l’égard des Iraniens, de rejoindre le camp de l’Occident.
    Expliquant le manque d’empressement actuel de la Maison Blanche, le porte-parole du président américain aurait déclaré que la politique menée par Barack Obama face à l’Iran avait permis d’enregistrer des « progrès réels et véritables susceptibles de donner des résultats dans les prochaines semaines ». Le sous-secrétaire d’Etat américain, James Steinberg, a fait parvenir au Sénat une lettre dans laquelle il réclamait un report du vote sur les sanctions contre l’Iran mais il ne s’est pas adressé à la Chambre des Représentants qui a donc consulté ses élus et a obtenu les résultats précités.
    Si ces pressions obtiennent l’aval des autorités américaines et sont adoptées par la Communauté internationale, elles pourraient provoquer une crise énergétique immédiate en Iran bien que ce pays soit l’un des premiers producteurs de pétrole. En effet, ne disposant pas d’un nombre suffisant de raffineries, les Iraniens sont contraints d’importer entre 25 et 40 % de leur essence. A Washington, malgré les réserves émises sur l’emploi du temps, on espère que ces pressions massives touchant l’énergie iranienne feront fléchir le régime des Ayatollahs et l’inciteront à mettre un terme à son programme nucléaire.
    Suite au vote à la Chambre des Représentants, l’ambassadeur d’Israël aux Etats-Unis Michael Oren a fait part du contentement du gouvernement israélien qui saluait « l’engagement formel du président Obama et du Congrès américain, déterminés à empêcher l’Iran de se procurer l’arme atomique ». Oren a déclaré qu’Israël « déployait, aux côtés des Etats-Unis, des efforts historiques en vue d’instaurer la sécurité au Proche Orient et d’obtenir une paix durable dans la région »."

- L'Iran a testé des missiles Sajjil-II (AP) - "Le Sajjil-II est un engin capable de frapper Israël ainsi que des bases militaires américaines au Proche-Orient et le Sud-Est de l'Europe".
http://fr.news.yahoo.com/3/20091216/twl-iran-missile-test-ba66223.html
   "L'Iran annonce avoir testé avec succès une version avancée de ses missiles très longue portée Sajjil-II, a rapporté mercredi la télévision d'Etat. Les missiles Sajjil est un missile sol-sol à deux étages le plus perfectionné, entièrement alimenté par du combustible solide et d'une portée d'environ 2.000km. Le Sajjil-II est un engin capable de frapper Israël ainsi que des bases militaires américaines au Proche-Orient et le Sud-Est de l'Europe, avec une plus grande précision que le modèle précédent. L'Iran a intensifié son programme de développement de missile ces dernières années, provoquant l'inquiétude grandissante des Etats-Unis et ses alliés."

- Gordon Brown appelle à sanctionner Téhéran après un nouveau tir de missile (AFP)
http://lemonde.fr/proche-orient/article/2009/12/16/gordon-brown-appelle-a-sanctionner-teheran-apres-un-nouveau-tir-de-missile_1281298_3218.html#ens_id=677013
   "Le test par l'Iran d'une version améliorée de son missile de moyenne portée Sejil "plaide en faveur" de nouvelles sanctions, a estimé, mercredi 16 décembre, le premier ministre britannique, exprimant sa "profonde inquiétude". "Il s'agit d'un sujet de profonde inquiétude pour la communauté internationale et cela plaide en faveur d'une nouvelle avancée vers des sanctions. Nous allons traiter cela avec tout le sérieux requis", a déclaré M. Brown, peu après une rencontre à Copenhague avec le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon.
    La télévision d'Etat iranienne a annoncé que l'Iran avait testé avec "succès" une version améliorée de son missile de moyenne portée Sejil, le Sejil-2, capable d'atteindre une cible à 2 000 km de distance. C'est l'un des deux missiles de moyenne portée dont dispose l'Iran avec le Shahab-3, version dérivée du Nodong-1 nord-coréen, d'une portée de 1 800 km."

- La Maison blanche : le tir iranien ébranle notre confiance (Guysen)
http://www.guysen.com/news_La-Maison-blanche-le-tir-iranien-ebranle-notre-confiance_256070.html
   "Mike Hammer, le porte parole de la Maison blanche a déclaré mercredi que le lancement par l'Iran d'un missile amélioré ébranlait la foi que l'on pouvait avoir en ses intentions pacifiques et qu'il sera examiné sérieusement par le monde."

************************************************************************************************************************
Europe

- Catherine Ashton critique la politique israélienne (Arouts 7) - dès son premier discours !
http://www.actu.co.il/2009/12/catherine-ashton-critique-la-politique-israelienne/
   "La nouvelle ministre des Affaires étrangères de l’Union européenne ne perd pas son temps. Dans le premier discours qu’elle a prononcé devant les membres du parlement européen à Strasbourg, Catherine Ashton a déclaré que « la partie orientale de Jérusalem et la Cisjordanie étaient des territoires occupés ». Elle a en outre indiqué que l’UE s’opposait à la « barrière de séparation » ainsi qu’à « la destruction de maisons et à l’expulsion de Palestiniens de leur domicile ». Elle a également appelé Israël à « lever le blocus sur Gaza ». Pendant son discours, plusieurs députés européens ont réclamé des sanctions contre Israël et ont qualifié la politique d’Israël envers les Arabes d’apartheid. Après ces déclarations, Ashton a annoncé qu’elle comptait se rendre en Israël dès le début de l’année 2010."

*************************************************************************************************************************
Grande-Bretagne

- Londres-Jérusalem : crise diplomatique ?, Herb Keinon (JP) - "La Grande-Bretagne avait, par ailleurs, soutenu la proposition suédoise appelant à proclamer Jérusalem-Est capitale du futur Etat palestinien".
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1260930875385&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "Depuis les cinq dernières années, les dirigeants israéliens ont constamment été la proie de mesures judiciaires en Grande Bretagne. De source diplomatique, le gouvernement britannique s'est toujours engagé à combler les lacunes nationales qui permettent que de telles mesures soient prises. Pourtant, rien n'a encore jamais été fait. Alors que l'Etat hébreu ne faisait pas particulièrement pression sur les Anglais à ce sujet, dans le passé, sa position semble plus ferme aujourd'hui, depuis que le ministère des Affaires étrangères a exigé un changement de politique "une fois pour toutes". "Si les dirigeants israéliens ne peuvent pas se rendre en Grande Bretagne en toute dignité, le rôle de Londres dans le processus de paix au Proche-Orient sera particulièrement limité", annonce un communiqué du ministère israélien.
    Les possibilités juridiques sont assez uniques en Grande-Bretagne : aujourd'hui, tout individu peut demander la délivrance d'un mandat d'arrêt contre un supposé criminel de guerre sans aucune implication du gouvernement. Cette crise intervient alors que les relations israélo-anglaises semblent déjà menacées : Londres s'était abstenue lors du vote du Conseil de sécurité de l'ONU sur le rapport Goldstone. La Grande-Bretagne avait, par ailleurs, soutenu la proposition suédoise appelant à proclamer Jérusalem-Est capitale du futur Etat palestinien.
    En réponse au mandat d'arrêt, Tzipi Livni a tenu à rappeler l'utilité de l'opération Plomb durci, déclenchée l'hiver dernier. "L'opération à Gaza était destinée à restaurer la force de dissuasion israélienne", a expliqué l'ancienne ministre des Affaires étrangères. "C'est ce que n'importe quel pays aurait fait pour défendre ses citoyens contre le terrorisme"."

- « Nous recommanderons aux dirigeants de ne pas se rendre à Londres », Itamar Eichner, Yaron Sasson, Modi Kreitman & Yuval Karni (Yediot Aharonot) - « Cela ne peut continuer ainsi ».
http://www.ambafrance-il.org/spip.php?article7428
   "Une crise menace-t-elle les relations israélo-britanniques ? De hauts responsables du ministère des Affaires étrangères affirment que si la Grande-Bretagne ne modifie pas la loi qui a permis à un tribunal londonien d’émettre un mandat d’arrêt contre Tzipi Livni, le ministère n’aura d’autre choix que de recommander aux dirigeants israéliens de ne pas se rendre en Grande-Bretagne, par crainte d’y être arrêtés.
    « Cela ne peut continuer ainsi », ont dit hier de hauts responsables du ministère des Affaires étrangères ajoutant que la loi de compétence universelle permet à des magistrats subalternes d’émettre de façon presque arbitraire des mandats d’arrêt contre des Israéliens. Le Premier ministre Netanyahu a lui demandé au conseiller pour la sécurité nationale, Uzi Arad, d’adresser un message clair à ce sujet à l’ambassadeur de Grande-Bretagne en Israël, Tom Phillips, qui a également été convoqué par Naor Guilon, directeur du département Europe au ministère des Affaires étrangères. [...]"

- La Grande-Bretagne présente ses excuses (Guysen)
http://www.guysen.com/news_La-Grande-Bretagne-presente-ses-excuses_255999.html
   "David Miliband a présenté hier ses excuses à Tzipi Livni ainsi qu’à Avigdor Lieberman pour les mandats d’arrêts déposés à leur encontre. Il a également promis de tout faire pour changer les lois du Royaume-Uni qui permettent à l'émission de mandats d'arrêt contre des responsables israéliens accusés de crimes de guerre."

- Le Premier ministre britannique assure Livni qu'elle est la bienvenue à tout moment (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Le-Premier-ministre-britannique-assure-Livni-qu-elle-est-la-bienvenue-a-tout-mom_256061.html
   "Gordon Brown, le Premier ministre britannique a assuré la dirigeante de l'opposition Tsipi Livni qu'il s'opposait au mandat d'arrêt lancé contre elle. Il a ajouté qu'elle était bienvenue en Grande Bretagne et qu'il avait l'intention de changer les lois qui ont causé cette situation."

- Ron Proshor commente son entretien avec Miliband (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/12/ron-proshor-commente-son-entretien-avec-miliband/
   "L’ambassadeur d’Israël en Grande Bretagne Ron Proshor a donné des précisions sur son entretien avec le ministre britannique des Affaires étrangères David Miliband. Ce dernier, qui a condamné la décision prise par un tribunal de son pays contre Tsipi Livni, a indiqué qu’il rencontrerait prochainement le Premier ministre David Brown pour débattre de la question. Proshor a estimé que ce tribunal avait dépassé toutes les limites permises et que les Britanniques avaient compris que leur système judiciaire faisait preuve de défaillance lorsqu’il devait tenir compte d’initiatives insignifiantes de toutes sortes d’organismes anti-israéliens."

Partager cet article

Repost 0
Published by Occam - dans Novembre 2009
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Boucle d'Occam
  • La Boucle d'Occam
  • : Chaque jour, une Boucle reprend l'actualité de France et du Moyen-Orient autour des thèmes d'Israël et de l'antisémitisme.
  • Contact

Recherche

Pages