Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juillet 2013 3 17 /07 /juillet /2013 10:04

Europe

- New EU directive bars all dealings with Israeli-held areas over the pre-1967 lines, Gavriel Fiske (Times of Israel) - "the directive would also apply to the Golan Heights, potentially drastically impacting exports to Europe from the Golan".
http://www.timesofisrael.com/future-eu-deals-will-force-israel-to-admit-west-bank-outside-state/
   "A dramatic new directive published by the European Union bars its 28 members from all cooperation with Israeli entities in the West Bank and East Jerusalem. The directive, sent out on June 30 and set to take effect on Friday, extends to “all funding, cooperation, and the granting of scholarships, research grants and prizes” to Israeli entities in East Jerusalem and the West Bank, Haaretz reported on Tuesday. It also requires that any contracts between EU member countries and Israel henceforth include a clause stating that East Jerusalem and the West Bank are not part of the State of Israel, a senior Israeli official told Haaretz.
    The anonymous official described the ruling as an “earthquake” which unprecedentedly turns “understandings and quiet agreements that the Union does not work beyond the Green Line” into “formal, binding policy.” The Prime Minister’s Office and the Foreign Ministry were reported to be in “great tension and anxiety” over how to respond to the territorial clause, which is likely to be a stumbling block in Israel-EU relations. Army Radio reported that the directive would also apply to the Golan Heights, captured by Israel from Syria in 1967, potentially drastically impacting exports to Europe from the Golan. [...]
    In an Army Radio interview, Deputy Foreign Minister Zeev Elkin called the decision worrying, and said it would strengthen the Palestinians’ stance — reducing their motivation to compromise with Israel in peace efforts. Regional Development Minister Silvan Shalom said the directive underlined “how disconnected” Europe has become from the realities of the Middle East and that its policies proved Europe could not play a sensitive, effective role in Israeli-Palestinian diplomacy. [...]
    One Israeli official told Haaretz that “we are not ready to sign on this clause” [acknowledging that areas beyond the Green Line are not part of Israel] in future agreements with the EU, and said that pushing back could cause a “halt to all cooperation in economics, science, culture, sports and academia” with Europe, which “would cause severe damage to Israel.” [...]"

- Israël dénonce un "diktat" de l'UE sur les frontières (AFP)
http://fr.news.yahoo.com/isra%C3%ABl-refuse-diktats-lue-fronti%C3%A8res-170120846.html
   "[...] "Nous n'accepterons pas de diktats de l'extérieur sur nos frontières", a affirmé le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. "Cette question ne sera tranchée que dans le cadre de négociations directes". M. Netanyahu avait convoqué une réunion ministérielle d'urgence à propos des "lignes directrices" que l'UE a adoptées en juin et qui doivent être publiées officiellement cette semaine.
    Cette nouvelle réglementation dispose que tous les accords entre Israël et l'UE "doivent indiquer sans ambiguïté et explicitement qu'ils ne s'appliquent pas aux territoires occupés par Israël en 1967", a expliqué à Bruxelles la porte-parole du service diplomatique de l'UE, Maja Kocijancic. Elle est "applicable à tous les prêts et instruments financiers financés par l'Union européenne à partir de 2014", a-t-elle ajouté. Cette initiative établit ainsi une distinction entre Israël d'une part et la Cisjordanie, Jérusalem-Est, la bande de Gaza et le plateau du Golan d'autre part [...]
    Selon de hauts responsables israéliens cités par le quotidien Haaretz, Israël se retrouvera face à un dilemme: signer une clause faisant référence aux lignes de 1967 qu'il récuse, ou renoncer à d'importants projets de coopération avec son principal partenaire commercial. "Si le gouvernement israélien veut signer des accords avec l'Union européenne ou l'un de ses États membres, il devra reconnaître par écrit que les [localités au-delà de la Ligne Verte] ne font pas partie d'Israël", a expliqué un de ces responsables.
   "J'aurais pensé que ceux qui s'inquiètent pour la paix et la stabilité dans la région n'évoqueraient une telle question qu'après avoir réglé des problèmes légèrement plus urgents, comme la guerre civile en Syrie et la course de l'Iran pour se doter d'armes nucléaires", a ironisé M. Netanyahu. Selon un haut responsable israélien s'exprimant sous le couvert de l'anonymat, cette initiative européenne risque de compliquer encore plus les efforts du secrétaire d'Etat américain John Kerry pour relancer le processus de paix. [...]
    Le gouvernement palestinien a pour sa part salué l'initiative européenne comme "une étape très importante pour arrêter la construction de colonies et mettre fin à l'occupation", selon un communiqué officiel. Hanane Achraoui, une membre du Comité exécutif de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), s'est réjouie que l'UE soit passée "du stade des déclarations (...) à des mesures concrètes qui auront un impact positif sur les chances de paix". [...]"

- Israeli leaders blast EU directive as bad for peace, Haviv Rettig Gur (Times of Israel) - Un député travailliste : “This directive is simply a mistake, a stupid move that strengthens the right’s sense that we are under siege and keeps Abbas from entering negotiations.”
http://www.timesofisrael.com/israeli-leaders-blast-eu-directive-as-bad-for-peace/
   "[...] “It certainly doesn’t add to the atmosphere of peace talks. On the contrary, it fuels the Palestinian refusal to return to the negotiation table,” Deputy Foreign Minister Ze’ev Elkin said Tuesday. “This is the wrong decision. It doesn’t help us reach an agreement,” agreed MK Hilik Bar (Labor), considered one of the Knesset’s most dovish representatives.
    Bar is a founder of a Knesset caucus advocating a two-state solution and the author of a bill that would outlaw Israeli annexation of territory in the West Bank except in the framework of a two-state agreement with the Palestinians. But according to Bar, the European move would bring further obstacles to any Palestinian return to the negotiating table. “This directive is simply a mistake, a stupid move that strengthens the right’s sense that we are under siege,” he said, adding that it would help keep Palestinian President Mahmoud Abbas from coming to the negotiating table. [...]
    Energy Minister Silvan Shalom, a Likud hawk who also serves as minister for regional development, blasted the directive as “another wrench stuck in the wheels of the negotiations.” “Construction in the settlements didn’t prevent Begin from leaving Sinai, Sharon from leaving Gaza, Netanyahu from signing the Wye Accords, or Olmert from negotiating over practically the entire territory,” Shalom noted. By strengthening the Palestinian sense that they could gain concessions and bring more pressure to bear on Israel by refusing to negotiate, “the EU is pushing [the Palestinians] away from any possibility of being part of the negotiations.” He argued it was the Palestinians who were resisting the push for new peace talks, noting the Palestinian Authority was demanding the freezing of all settlement construction, including in some Jewish neighborhoods of Jerusalem, and an agreement on borders — all as a precondition for negotiations. [...]"


France

- Ilan Halevi est mort, Luc Rosenzweig (Causeur) - "C’était le juif que les ennemis d’Israël adoraient adorer".
http://www.causeur.fr/ilan-halevi-israel-olp,23454

- Crispations communautaires : état des lieux des tensions entre juifs et musulmans en banlieue (Atlantico)
http://www.atlantico.fr/decryptage/crispations-communautaires-propos-racistes-et-visibilite-grandissante-fait-religieux-etat-lieux-tensions-entre-juifs-et-musulman-788714.html
   "- Atlantico : Quel est aujourd’hui l’état des relations communautaires en Ile-de-France et plus particulièrement dans les départements de banlieue ? Peut-on parler d’un climat délétère entre les communautés juives et musulmanes ?
    - Sophie Ferhadjian (agrégée d’histoire, enseignante dans le secondaire dans un lycée appartenant au système éclair et chargée de mission et des études au Haut Conseil à l’Intégration) : En tant que professeur et que membre du Haut Conseil à l’intégration, ce que j‘ai vu et les dire de mes collègues font clairement apparaître que d’importantes tensions existent entre ces communautés. Depuis dix ans, depuis la publication de Les territoires perdus de la République, il me semble clair que ces tensions ont nettement augmenté.
    Il y a une parole antisémite ainsi que des propos racistes de plus en plus libérés, les jeunes ont de moins en moins l’impression que c’est grave. De plus, on constate une crispation communautaire, une façon de se recentrer sur les siens plutôt que de s’ouvrir. A l’intérieur même de chaque communauté on sent un repli vers le religieux et donc une réaffirmation dans la sphère publique de toute la dimension religieuse.
    Cela prend parfois des formes anodines mais quand nous auditionnons par exemple l’Union des étudiants juifs de France (UEJF), on note ce repli identitaire et communautaire au sein de l’Université et pas uniquement dans le secondaire. Ce phénomène s'est généralisé car lorsque nous avons publiés Les territoires perdus de la République, l’augmentation des actes antisémites et la difficulté à évoquer la religion se concentraient dans l'enseignement secondaire.
    - Diriez-vous que les élèves juifs, qu’ils reçoivent une éducation religieuse ou qu’ils fréquentent des établissements privés, subissent une pression particulière ? De quelle ampleur est-elle ?
    - Ma fonction et mon expérience ne me permettent pas de livrer d’informations sur l’enseignement juif privé, mais seulement sur le cas de l'enseignement public. Dans le public, nous avons noté une fuite des élèves de confession juive vers l’enseignement privé à cause, surtout dans le secondaire, d’insultes antisémites et de violences particulières mais aussi à cause d’un retour à la foi. On pourrait penser que ce retour à la foi est en bonne partie dû à ces actes de violence mais si on regarde le phénomène de manière plus global ce n’est pas évident.
    Ces persécutions se constatent dans le public, dans les quartiers sensibles que les journalistes aiment à appeler « populaires ». Les actes et les propos antisémites émanent dans ces quartiers davantage de gens issus de la communauté musulmane. Sans vouloir excuser quoi que ce soit, les musulmans sont surreprésentés dans ces quartiers ce qui provoque un effet mathématique. [...]"


Israël

- 2,000 Israeli Arabs rally in support of Morsi (Times of Israel) - "Sheikh Raed Salah blames Israel, the US and Iran for ouster of Egypt’s Muslim Brotherhood president".
http://www.timesofisrael.com/2000-israeli-arabs-rally-in-support-of-morsi/

- 75,000 Muslims on Temple Mount, but they obsess over a handful of Jews (Elder of Ziyon) - "Note how even the Arab media admits that the Jews need police protection from the Muslims on the Mount. The converse, of course, is not true".
http://elderofziyon.blogspot.fr/2013/07/75000-muslims-on-temple-mount-but-they.html
- Hundreds of Jews denied entry to Temple Mount after riot threats (JP) - "Politicians responded with outrage and bitter disappointment Tuesday morning after being denied entry – along with hundreds of rank and file Jews and Christians – to the Temple Mount on Tisha Be’av, the sacred annual day of mourning, due to police concerns over Muslim rioting".
http://www.jpost.com/National-News/Hundreds-of-Jews-denied-entry-to-Temple-Mount-after-riot-threats-320038


Gaza & Hamas

- Gaza : les "colos" du Hamas (Reportage Arte, Vidéo 2mn15) - Un adolescent : "Si Dieu le veut, nous libérerons toute la Palestine avec les brigades Al-Qassam". Un reportage honnête sur Arte qui vaut le coup d'oeil.
http://www.arte.tv/fr/gaza-les-colos-du-hamas/7591248.html
   "A Gaza le Hamas propose a des centaines d'enfants et d'adolescents des centres aérés un peu particuliers. Il s'agit de véritables stages paramilitaires qui ont pour but avoué de préparer la jeunesse à la lutte armée. Des pratiques qui scandalisent les organisations de défense des droits de l'homme palestiniennes. Reportage de Stéphane Amar et Rami Aboujamous."

- Hamas manufacturing rockets that can reach Tel Aviv, Yoav Zitun (Ynet) - "Terror group testing medium to long range M75 rockets that can reach Tel Aviv metropolitan area".
http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4405206,00.html
- Gaza: Hamas boosts rocket production, Elior Levy (Ynet) - "Egypt cracks down on smuggling tunnels, Hamas pushed to produce own medium-long range rockets; Palestinian source says Gaza residents now used to sounds of test launches".
http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4405557,00.html

- Egypt: Govt Demolishes 805 Tunnels to Smuggle Fuel to Gaza (All Africa)
http://allafrica.com/stories/201307140067.html
   "The Egyptian army targeted on Sunday a number of tunnels on the Rafah border in the Sinai Peninsula which were used to smuggle fuel to Gaza. Army sources said that 80 percent of all tunnels have been demolished, amounting to about 805 tunnels. The sources added that bulldozers were used to remove several machines dedicated to pumping fuel into the Gaza Strip through the tunnels. They noted that the army's efforts to demolish all smuggling tunnels are ongoing."


Judée-Samarie

- Hevron: Muslim Worshippers Desecrate Jewish Holy Site (Arutz 7) - "Tomb of the Patriarchs is Judaism's second holiest site".
http://www.israelnationalnews.com/News/News.aspx/169886#.UeLjB222-2A


"Processus de paix"

- Netanyahu pays Abbas Ramadan phone call, urges peace (Reuters)
http://www.jpost.com/Middle-East/Netanyahu-pays-Abbas-Ramadan-phone-call-urges-peace-319835
   "Prime Minister Binyamin Netanyahu on Sunday telephoned Palestinian Authority President Mahmoud Abbas and said he hoped the two sides could resume peace talks, stalled for three years, Israeli officials said. Netanyahu offered greetings for the Muslim holy month of Ramadan, his office said, adding that he told Abbas: "I hope we will have the opportunity to speak with one another not only during festivals, and will start negotiating. It's important." [...]"


Egypte

- Egypt crisis brings Fatah, Hamas tensions to new high, Khaled Abu Toameh (JP)
http://www.jpost.com/Middle-East/Egypt-crisis-brings-Fatah-Hamas-tensions-to-new-high-319751
   "The crisis in Egypt has aggravated tensions between Fatah and Hamas, dashing hopes of reconciliation between the rival Palestinian parties. While Fatah supports the military coup that toppled the Muslim Brotherhood regime, Hamas has come out in favor of deposed president Mohamed Morsi.
    During Friday’s prayers at the Temple Mount in Jerusalem, hundreds of Muslims staged a demonstration in support of Morsi. Hoisting Hamas flags, they chanted slogans against Egyptian Defense Minister Abdul Fatah al-Sisi and the US. They also posted a large portrait of Morsi at the entrance to the Aksa Mosque. The demonstration drew sharp criticism from Fatah and Palestinian Authority leaders. Shortly after the demonstration, PA President Mahmoud Abbas phoned Sisi and Egyptian interim President Adly Mansour and told them he was opposed to any attempt to meddle in Egypt’s internal affairs.
    In Kafr Kana, near Nazareth, on Saturday, more than 2,000 supporters of the Islamic Movement demonstrated against the overthrow of Morsi. The head of the northern branch of the Islamic Movement in Israel, Sheikh Raed Saleh, told the demonstrators that those who acted against Morsi were also operating against Jerusalem, the Aksa Mosque and Palestine.
    Abbas, who was one of the first Arab leaders to congratulate the Egyptians on the coup, is worried that the demonstration on the Temple Mount would cause further damage to relations between Egypt and the Palestinians, a PA official in Ramallah said. “Hamas’s meddling in Egypt’s internal affairs has already caused extensive damage to our relations with the Egyptians,” the official said. “We respect the choice of the Egyptian people, who decided to remove their president for their own reasons.” [...]"

- Terrorists open fire on Israel from Sinai border, Asher Zeiger (Times of Israel) - "No reports of injuries in cross-border attack on IDF troops, as Islamists and Egyptians continue to battle in peninsula".
http://www.timesofisrael.com/terrorists-open-fire-on-israel-from-sinai-border/
- Morsi's removal fuels Islamist militancy in Sinai (Reuters) - "Egyptian army sources are playing down possibility of major operation in Sinai, as resources are stretched thin; such an operation will also need Israeli approval, as a part of the peace treaty between the two countries".
http://www.jpost.com/Middle-East/Morsis-removal-fuels-Sinai-Islamist-militancy-in-Sinai-319850


Monde arabe

- Arab TV stations air anti-Semitic show over Ramadan (Times of Israel) - "After fast, viewers get to sit down and watch ‘Khaiber,’ a historic drama rife with negative Jewish stereotypes".
http://www.timesofisrael.com/arab-tv-stations-air-anti-semitic-show-over-ramadan/


Iran

- Netanyahu : Israël pourrait intervenir contre l'Iran avant les États-Unis (AFP)
http://fr.news.yahoo.com/netanyahu-pr%C3%A9sident-iranien-loup-d%C3%A9guis%C3%A9-mouton-172843243.html
   "Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a averti dimanche sur une télévision américaine qu'Israël pourrait intervenir militairement avant les Etats-Unis contre le programme nucléaire iranien, qualifiant le nouveau président Hassan Rohani de "loup déguisé en mouton". "Nous sommes plus proches (de l'Iran) que les Etats-Unis. Nous sommes plus vulnérables. Et nous devrons donc aborder cette question de comment arrêter l'Iran, peut-être avant les Etats-Unis", a averti M. Netanyahu dans un entretien à la chaîne CBS.
   "Il y a un nouveau président en Iran. Il critique son prédécesseur pour avoir été un loup déguisé en loup. Sa stratégie est d'être un loup déguisé en mouton: de sourire tout en fabriquant la bombe", a-t-il estimé. "Ils se rapprochent de la ligne rouge. Ils ne l'ont pas encore franchie", a une nouvelle fois affirmé le Premier ministre, en référence au seuil à partir duquel l'Iran sera selon lui capable de fabriquer sa première arme nucléaire. "Et il faut leur dire sans aucune ambiguïté que cela ne sera pas permis". [...]"
- Netanyahu pledges to thwart Iran ‘before it’s too late’, Lazar Berman (Times of Israel) - "Appearing on CBS’s ‘Face the Nation,’ PM calls for world to take nuke threat seriously, keeps mum on strike against Syrian arms depot".
http://www.timesofisrael.com/netanyahu-pledges-to-thwart-iran-before-its-too-late/

- L'Iran se moque des menaces d'Israël (AFP)
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/07/17/97001-20130717FILWWW00198-liran-se-moque-des-menaces-israeliennes.php
   "Hassan Rohani a qualifié de risibles les menaces d'attaques militaires proférées par le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. "Lorsque certains (Etats-Unis et Israël, ndlr) disent que toutes les options sont sur la tables et qu'un pays misérable de la région (Israël, ndlr) dit des choses, cela vous fait rire", a déclaré le nouveau président iranien devant un parterre d'anciens combattants de la guerre Iran-Irak (1980-88). Des propos rapportés par les médias iraniens. "Qui sont les sionistes pour nous menacer ?", a ajouté Hassan Rohani, faisant valoir que la réaction promise par les Iraniens empêchait Israël de mettre ses menaces en pratiques. [...]"
- Iran : le "rôle destructeur" d'Israël (AFP)
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/07/16/97001-20130716FILWWW00270-iran-le-role-destructeur-d-israel.php
   "L'Iran a condamné aujourd'hui le "rôle destructeur" d'Israël après que son premier ministre Benyamin Nétanyahou a comparé dimanche le président élu iranien à "un loup déguisé en mouton" [...] Les propos de Benyamin Netanyahou sont "une preuve du rôle destructeur (d'Israël) et de ses tentatives de nuire aux relations de l'Iran" avec les pays étrangers, a déclaré le porte-parole de la diplomatie iranienne Abbas Araghchi. [...] Abbas Araghchi a également estimé que Benyamin Netanyahou était "mécontent" que la victoire de Hassan Rohani ait été "saluée par la communauté internationale, créant une atmosphère positive" dans la perspective d'un règlement de la crise du nucléaire iranien."

- Iran’s Rouhani affirms support for Syria, Hezbollah (AP) - "President-elect says close ties with Damascus will help vanquish Zionists, who conspire with US to destabilize region".
http://www.timesofisrael.com/irans-rouhani-affirms-support-for-syria-hezbollah/


Point de vue

- Iran, Egypte, Syrie : Israël face à la nouvelle donne de ses voisins, Alexandre del Valle (géopolitologue, enseigne les relations internationales à l'Université de Metz et chercheur associé à l'Institut Choiseul) - "L’avenir dira si le fanatisme anti-juif et anti-israélien des différentes branches du chiisme et d’autres minorités persécutées par les sunnites pèsera plus que leur intérêt communautaire direct".
http://www.atlantico.fr/decryptage/iran-egypte-syrie-israel-face-nouvelle-donne-voisins-alexandre-del-valle-786993.html
   "Ilot majoritairement juif, occidentalisé et pro-américain dans un océan arabo-musulman majoritairement anti-juif, anti-occidental et anti-américain, l’Etat hébreu ne doit pas seulement faire face, depuis la première guerre israélo-arabe de 1948, à des régimes hostiles, mais aussi à des peuples gagnés collectivement à une propagande haineuse alimentée par le nationalisme arabe et le fanatisme religieux. Or l’islamisme politique a remporté la plupart des élections depuis le début du printemps arabe. Et comme en Turquie avec le Premier ministre très anti-israélien Erdogan, seule la menace d’intervention militaire dissuade encore les partis issus des Frères musulmans au pouvoir en Tunisie, au Maroc ou en Egypte, d’aller plus loin.
    Parmi les ennemis de l’Etat hébreux, l’Iran chiite, jadis précieux allié d’Israël sous les Shah, revêt une place spéciale : il est certes le pire ennemi idéologique, politique et stratégique de l’Etat hébreux, depuis l’arrivée de l’Ayatollah Khomeyni en 1979, mais il est également en guerre avec le monde arabo-sunnite. Pour les stratèges les plus cyniques de Téhéran, Israël est un "ennemi utile", dont la dénonciation permet de mobiliser les masses arabes afin de leur faire croire que la bombe nucléaire de l’Iran islamiste n’est destinée qu’à "détruire Israël"... alors qu’elle est surtout tournée contre l’Arabie saoudite... Bien que n’étant pas en conflit de territoire avec l’Iran, Israël n’en est pas moins devenu l’ennemi suprême des Mollahs, tout comme d’ailleurs leurs alliés nationalistes arabes syriens ou Hezbollahis libanais, tous pris au piège de leur rhétorique maladivement antisioniste.
    Pourtant, dans le cadre de la guerre totale qui oppose l’axe chiite Irak-Liban-Syrie-Iran à l’axe sunnite Arabie-saoudite-Salafistes-Frères musulmans, les Mollahs chiites iraniens, irakiens ou libanais, comme les Syriens chiites-alaouïtes auraient tout intérêt à sceller avec l’Etat hébreux des "alliances de revers". Certes, le Premier ministre Benyamin Netanyahou a qualifié le nouveau président iranien, Hassan Rohani, de "loup déguisé en mouton". Il rappelle en effet le "réformateur" Khatami, qui présida la République islamique iranienne de 1997 à 2005 et qui endormit les Occidentaux afin de gagner du temps pour accélérer le programme nucléaire, ce que le "gentil mollah" Rohani pourrait très bien faire, sachant qu’il ne pourra pas imposer des improbables vues "modérées" au vrai homme fort du régime, le Guide suprême Khamenei.
    Quant à la Syrie, même si certains modérés de l’ASL annoncent de meilleures relations futures avec l’Etat juif, et bien que des stratèges syriens et israéliens estiment qu’une paix serait possible entre Damas et Jérusalem en échange de la restitution du Golan à la Syrie, on voit mal comment persuader les leaders du Baas au pouvoir en Syrie, comme les Frères musulmans ou autres salafistes du front al-Nosra, intégré à Al-Qaida en Irak, de voir en Israël autre chose qu’un diable coupable de tous les maux...
    Morale de l’Histoire, les Etats et hommes ne se battent pas seulement au nom d’intérêts géo-économiques froids. Ils sont souvent aveuglés par des fixations idéologiques qui contredisent leurs propres intérêts géopolitiques à long terme. Car les Etats chiites et les minorités alaouites (voir même chrétiennes) auraient tout intérêt, face à la menace globale de l’islamisme sunnite en provenance du Golfe, à s’allier avec Israël. Certes, on peut considérer cette proposition comme une fantaisie pure. Mais les exemples passés ou actuels des Druzes d’Israël, des chrétiens du Liban dans les années 1980 avec Béchir Gémayel ou encore des Iraniens chiites avant 1979 montrent que "l’alliance des minorités" peut fonctionner face à une masse hostile. L’avenir dira si le fanatisme anti-juif et anti-israélien des différentes branches du chiisme et d’autres minorités persécutées par les sunnites pèsera plus que leur intérêt communautaire direct...
    En tout cas, les révolutions arabes ont initié un nouveau processus qui risque, à terme de changer la donne régionale et idéologique : les masses musulmanes arabes ne se rebellent plus seulement contre le "sionisme" ou l’Occident impérialiste-croisé, mais de plus en plus contre leurs propres dirigeants, militaires nationalistes ou islamistes. L’idéologie du complot et du bouc-émissaire n’est plus le seul carburant des masses arabo-musulmanes. Et la réactivation de la guerre séculaire sunnites-chiites risque de contribuer encore plus à faire évoluer les registres et à détrôner les fixations..."

Partager cet article

Repost 0
Published by Occam - dans Juillet 2013
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Boucle d'Occam
  • La Boucle d'Occam
  • : Chaque jour, une Boucle reprend l'actualité de France et du Moyen-Orient autour des thèmes d'Israël et de l'antisémitisme.
  • Contact

Recherche

Pages