Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 novembre 2009 4 19 /11 /novembre /2009 02:29
France

- Colonies: Bernard Kouchner regrette la décision d'Israël et appelle à des discussions directes (AFP) - Kouchner "regrette" qu'il y ait des constructions juives dans le plus grand quartier juif de Jérusalem. Kouchner soutient que le blocage dans les discussions vient du gouvernement israélien.
http://www.lesechos.fr/depeches/monde/afp_00202224-colonies--bernard-kouchner-regrette-la-decision-d-israel-et-appelle-a-des-discussions-directes.htm
   "Le ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner a "regretté" mercredi l'autorisation donnée par Israël à la construction de 900 logements dans Jérusalem-est, appelant Israéliens et Palestiniens à des discussions "face à face, les yeux dans les yeux". Interrogé par Radio France Internationale au cours de son voyage au Proche-Orient, M. Kouchner a estimé que "c'est évidemment une décision que nous regrettons, mais, en même temps, cela a toujours été fait ainsi". [...]
    "Pour le moment il faut repartir dans des discussions humaines face à face, les yeux dans les yeux", a-t-il souligné. Il y a "un moment politique à trouver" et "ce ne peut être (qu'au) gouvernement israélien" de le faire, a-t-il dit. "Du côté palestinien, je le pense vraiment, les choses sont tout à fait prêtes à être décidées", a-t-il ajouté. "Décider de reparler à nouveau comme cela a été fait pendant si longtemps me paraît nécessaire", a-t-il insisté. [...]"

- Livni à Kouchner : ''Guilo est un consensus israélien'' (Guysen.International.News / 2009-11-18 11:18)
   "La chef de l'opposition israélienne Tsipi Livni a déclaré au ministre français des Affaires étrangères Bernard Kouchner que ''le quartier de Guilo est un consensus israélien. Outre les considérations actuelles, cette entente est important pour tout débat sur les frontières définitives''. Se référant au dossier iranien, elle a estimé que le dialogue devait être limité dans le temps et que des sanctions sévères contre l'Iran s'avéraient nécessaires."

- Kouchner : la construction à Guilo ne devrait pas poser de problème (Arouts 7) - eh oui, une fois en Israël, il comprend enfin la situation. C'est qu'on est mal informé au Quai d'Orsay. Normal : on ne lit que l'AFP. (Laquelle brillante agence ne risque certainement pas de répercuter ces déclarations de Kouchner un peu trop "gênantes" pour son cadre idéologique.)
http://www.actu.co.il/2009/11/kouchner-la-construction-a-guilo-ne-devrait-pas-poser-de-probleme/
   "Le ministre français des Affaires étrangères Bernard Kouchner a évoqué mercredi soir la construction à Guilo et a changé de ton par rapport à ce matin, lorsqu’il a déclaré qu’il s’agissait d’une décision que la France regrette. Le chef du Quai d’Orsay a indiqué avoir compris qu’il ne s’agissait pas d’une décision politique. Aussi estime-t-il que la construction dans ce quartier de Jérusalem ne devrait pas être un obstacle à la reprise des négociations entre Israël et les Palestiniens. Kouchner a rappelé que la France s’opposait à la « colonisation », mais estimé que la construction à Guilo n’entrait pas dans cette catégorie."

- Bernard Kouchner : ''j'ai compris en venant ici que la décision d'extension de Guilo est municipale et non gouvernementale'' (Guysen.International.News / 2009-11-19 00:05) - Il n'est jamais trop tard pour apprendre. Dommage que les journalistes, eux, n'apprennent jamais.
   "Le ministre français des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, a déclaré, ce jeudi soir : "j'ai compris en venant en Israël, que la décision d'extension de Guilo est municipale et non gouvernementale mais elle reste regrettable. Malgré tout je repars plus optimiste qu'à mon arrivée"."

- Entretien avec Bernard Kouchner (Yediot Aharonot, 15 novembre) - Kouchner persiste : il n'y a plus de grande aspiration à la paix en Israël. Kouchner clarifie la position française quand Paris répétait le mantra pavlovien "C'est disproportionné !" pendant Plomb fondu : en fait, c'est l'entrée même de l'armée dans la Bande de Gaza qui était disproportionnée et insupportable. Car ce que Paris supporte par contre très bien, ce sont des roquettes quotidiennes sur le sud d'Israël et même sur Tel-Aviv, du moment que Tsahal ne réagit pas. Voilà la bonne "proportion". Sur Goldstone, Kouchner précise bien qu'il n'a aucune critique à formuler à l'encontre du rapport lui-même, qui semble bien, lui, "correspondre à la réalité". Il ne se demande pas non plus une seconde quelle serait la réaction française si Jérusalem conseillait fermement à Paris d'enquêter sur son soutien aux bombardements de l'OTAN en Afghanistan (ou sur le comportement de l'armée française au Rwanda).
http://www.ambafrance-il.org/spip.php?article7253
   "[...] Q - Alors à vos yeux, il existe toujours en Israël cette aspiration à la paix ?
    R - Je l’espère, je le veux, je le souhaite et je ne demande que cela. Est-ce la même chose que dans les années dont je parle, celles où il y avait de grandes manifestations pour la paix ? Non, ce n’est plus la même chose. Je me souviens de manifestations et de places noires de monde. Je me rappelle Begin et Rabin parlant à la foule. Begin était de droite, et je ne critique pas M. Netanyahou pour être de droite, de même je n’approuvais pas automatiquement Rabin parce qu’il était de gauche. Ce n’est pas cela le problème. J’aime la démocratie israélienne. Il y a eu un changement de gouvernement, un changement de majorité, je le comprends très bien. [...]
    Q - (Concernant le rapport Goldstone)
    R - Nous avons demandé aux Palestiniens de revoir le texte qu’ils ont déposé à Genève. Il ne nous semblait pas correspondre à la réalité. Je ne parle pas du rapport Goldstone lui-même mais du texte qui l’accompagnait. [...] Notre position est claire, nous avons toujours dit que nous voulions qu’il y ait du côté israélien une commission d’enquête indépendante. Ce n’est pas que nous adoptons une position inamicale, mais que, face à de telles accusations, cela me semble normal. Qui plus est, c’est dans l’intérêt d’Israël.
    Q - Les dirigeants israéliens ont qualifié le rapport de récompense au terrorisme.
    R - Je ne pense pas que ce soit le cas. La position française était claire, nous nous sommes opposés à l’entrée de l’armée israélienne dans Gaza et nous l’avons dit à l’époque, en tant qu’amis. Si des amis ne se parlent pas franchement, ce ne sont pas de véritables amis. Nous avions dit de manière très claire que ce n’est pas bon pour l’image d’Israël dans le monde. [...]"

- L'affaire Cluzet est en instruction au CSA, Emmanuel Berretta (Le Point) - "un reportage sur Salah Hamouri est en train d'être tourné et sera diffusé prochainement" sur France 2.
http://www.lepoint.fr/actualites-medias/2009-11-17/info-lepoint-fr-l-affaire-cluzet-est-en-instruction-au-csa/1253/0/395944
   "Selon nos informations, le Conseil supérieur de l'audiovisuel instruit l'affaire liée  aux propos controversés tenus par l'acteur François Cluzet lors de son passage dans l'émission 13 h 15 le dimanche , le 8 novembre, animée par Laurent Delahousse. En prenant alors la défense de Salah Hamouri, un ressortissant français enfermé dans une prison israélienne, l'acteur a provoqué la protestation du BNVCA (Bureau national de vigilance contre l'antisémitisme), une association qui réclame aujourd'hui que France 2 corrige la version des faits présentée par l'acteur.
    "À ce stade, on ne peut pas vous dire ce que risque la chaîne", précise-t-on au CSA, dont la plénière a été repoussée à jeudi pour cause de déplacement à l'étranger du président, Michel Boyon. De son côté, France 2, contactée par lepoint.fr, précise qu'un reportage sur Salah Hamouri est en train d'être tourné et sera diffusé prochainement. La démarche - spontanée - de la chaîne pourrait dans ce cas vider le contentieux. [...]"

****************************************************************************************************
Gilo

- Colonies [ah les titres de l'AFP] : Obama estime que l'attitude d'Israël "pourrait être très dangereuse" (AFP) - Je crois que je n'ai jamais entendu Obama tenir des propos aussi durs envers l'Iran. Même si par "dangereux", il veut dire "pour le processus de paix".
http://www.lesechos.fr/depeches/monde/afp_00202728-colonies--obama-estime-que-l-attitude-d-israel--pourrait-etre-tres-dangereuse-.htm
   "Le président américain Barack Obama a estimé que la décision d'Israël d'autoriser la construction de nouveaux logements dans Jérusalem-est était potentiellement "très dangereuse", selon des extraits d'une interview publiés mercredi sur le site internet de la chaîne Fox News."

- Une critique peu constructive, Orly Azoulay & Danny Adino Abeba (Yediot Aharonot)
http://www.ambafrance-il.org/spip.php?article7262
   "[...] La décision de permettre la construction à Guilo est perçue à Washington comme une violation des ententes obtenues ces dernières semaines. « Israël agit de manière unilatérale alors qu’il demande que le monde s’oppose aux démarches unilatérales des Palestiniens. Cela ne marchera pas. Nous sommes déçus de Netayahu », a déclaré un responsable américain."

- La Suède dénonce la construction à Guilo (Guysen.International.News / 2009-11-18 17:19)
   "La Suède a dénoncé mercredi le plan d'agrandissement du quartier de Guilo à Jérusalem comme illégale et contraire à la loi internationale. "Les mesures prises par le gouvernement israélien contreviennent aux positions de la communauté internationale et du Quartette", a souligné le communiqué."

- Le député Danny Danon : ''dire que les Juifs ne peuvent vivre à Jérusalem est une demande raciste'' (Guysen.International.News / 2009-11-19 01:48)
   "Le député Danny Danon s'en est pris au président américain Barack Obama, ce mercredi, en inaugurant un nouvel ensemble de logements pour les Juifs à Jérusalem. "Le président Obama ne devrait pas interférer avec les droits du peuple juif à vivre à Jérusalem. Dire que les Juifs ne peuvent vivre à Jérusalem est une demande raciste", a-t-il déclaré."

- Le maire de Jérusalem : ''je ne peux pas imaginer l'administration américaine exigeant un arrêt de la construction aux États-Unis fondée sur la race, la religion ou le sexe'' (Guysen.International.News / 2009-11-18 06:47)
   "Le maire de Jérusalem, Nir Barkat a fustigé la demande américaine de bloquer la construction juive à Jérusalem. "La loi israélienne ne fait aucune distinction entre Juifs et Arabes et entre l'est et l'ouest de Jérusalem, et la demande américaine de stopper la construction spécifiquement pour les Juifs n'est pas légal aux États-Unis ou dans tout pays éclairé dans le monde. Je ne peux pas imaginer l'administration américaine exigeant un arrêt de la construction aux États-Unis fondée sur la race, la religion ou le sexe, et la tentative d'exiger cela de Jérusalem constitue un double standard et est inacceptable", a-t-il déclaré."

- Les résidents de Guilo sont ''consternés'' par la réaction américaine (Guysen.International.News / 2009-11-19 02:07)
   "Les résidents de Guilo ont réagi avec surprise et colère... et consternation, ce mercredi, en apprenant que l'administration américaine était "consternée" par la décision d'approuver la construction de 900 nouveaux logements dans le quartier. Quelques réflexions qu'on pouvait entendre ce matin : "C'est tellement ridicule" ; "Toute personne qui s'oppose de construire à Guilo ne connait pas du tout le quartier" ; "Il y a plus de 40.000 personnes qui vivent ici, c'est une ville, pas deux caravanes sur une colline"..."

- Des affiches satiriques pour ''évacuer'' le quartier de Guilo (Guysen.International.News / 2009-11-19 02:55)
   "Les membres de Titrzu Im, un groupe de militants sionistes ont placardés d'affiches, cette nuit, les murs de Jérusalem demandant ironiquement au gouvernement "d'évacuer" le quartier de Guilo. Les affiches mettent en garde contre la poursuite des activités du mouvement "la Paix maintenant", opposé à la présence juive dans certaines zones de Jérusalem et conclu : "à ce rythme, nous allons tous bientôt vivre dans des mobile homes"."

- « Guilo fait partie intégrante de Jérusalem » (Entretien audio avec un habitant de Guilo, Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/11/guilo-fait-partie-integrante-de-jerusalem/

*********************************************************************************************************
Israël

- Israël : Netanyahou va annoncer un moratoire (Guysen.International.News / 2009-11-18 21:38) - Aucun doute à avoir : Abbas n'engagera pas les négociations pour autant. Et les journalistes européens lui donneront raison. Car c'est un dogme invincible : l'intransigeant, c'est Bibi. Il le faut. Sinon plus rien ne colle : de manichéenne la situation risquerait - horreur ! - de devenir complexe.
   "Binyamin Nétanyahou doit bientôt annoncer un moratoire de dix mois de la construction à l'intérieur des implantations juives. Une mesure qui ne concernera pas Jérusalem, a déclaré mercredi soir Yossi Beilin, l'ancien leader du parti d'extrême gauche Meretz."

- L'armée israélienne met des rabbins en garde contre les appels à la rébellion (Guysen.International.News / 2009-11-18 20:47)
   "L'armée israélienne a mis en garde mercredi un groupe de rabbins contre les manifestations politiques de soldats étudiant dans leurs séminaires dans le cadre de leur service militaire, a indiqué un communiqué de Tsahal. Cet avertissement intervient après que deux groupes de soldats ont arboré lors de cérémonies militaires des banderoles indiquant qu'ils n'accepteraient pas de prendre part d'éventuelles opérations visant à évacuer les implantations juives en Judée-Samarie."

- Destruction d’une habitation illégale à Jérusalem (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/11/destruction-dune-habitation-illegale-a-jerusalem/
   "Des employés de la municipalité de Jérusalem tentent de détruire une habitation construite illégalement dans le quartier arabe d’Issawiya. Cette opération s’avère difficile en raison de l’opposition de la population du quartier qui tente de s’y opposer. Il a été décidé de démolir la maison, construite sur le tracé de la route."

- Destruction d’une structure illégale à Silwan (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/11/destruction-dune-structure-illegale-a-silwan/
   "Des employés de la municipalité de Jérusalem ont détruit une structure illégale construite dans le quartier Silwan de Jérusalem Est. Des gardes frontières ont assuré la sécurité des employés, mais des Arabes ont jeté des pierres dans leur direction. On ne déplore fort heureusement ni blessés ni dégâts."

- Jérusalem : arrestation de 2 policiers suspectés d'avoir frappé un Arabe israélien (Guysen.International.News / 2009-11-18 12:56)
   "La "police des polices" a procédé à l'arrestation de deux policiers suspectés d'avoir frappé un jeune Arabe israélien près de la porte des Lions à Jérusalem."

*******************************************************************************************************************
Gaza & Hamas

- Une roquette Kassam sur Shaar Hanéguev (Arouts 7) - voilà qui choque infiniment moins que des maisons juives à Jérusalem.
http://www.actu.co.il/2009/11/une-roquette-kassam-sur-shaar-haneguev-2/
   "Une roquette Kassam, tirée depuis la bande de Gaza, s’est abattue mercredi matin dans une zone inhabitée du conseil régional de Shaar Hanéguev.  On ne déplore, fort heureusement, ni blessés ni dégâts matériels."

- Bande de Gaza : des soldats visés par une charge explosive au point de passage de Karni (Guysen.International.News / 2009-11-18 14:24) - ils mettent des bombes sur les points de passage, tout en exigeant dans le même temps qu'on les ouvre...
   "Une charge explosive a été actionnée contre des forces de Tsahal près du point de passage de Karni au nord de la Bande de Gaza. Il n'y a ni blessés ni dégâts."

- Guilad Shalit libéré vendredi prochain ? (Guysen.International.News / 2009-11-19 01:36)
   "Le journal américain de langue arabe Alhurra rapporte, dans son édition de mercredi, qu'un accord serait "au dernier stade" pour la libération de Guilad Shalit. Citant des "sources crédibles", l'annonce de la libération du prisonnier israélien serait faite la veille de la fête musulmane de l'Aïd al Adha, qui tombe vendredi prochain. Guilad serait transféré en Egypte dans un premier temps puis remis à Israël."

- Les soldats de Tsahal en cible (AP)
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1258489196011&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "Le groupe Waad a envoyé un courriel hier appelant les Palestiniens résidents en Israël à capturer des soldats de Tsahal. Récompense: 1,4 millions de dollars. L'organisation, visant à soutenir les prisonniers palestiniens détenus par Israël, est liée au ministre de l'Intérieur du Hamas, Fathi Hamad. Ce dernier a refusé de faire tout commentaire sur ce courriel. Le directeur de Waad, Usama Kahlout, explique quant à lui que l'offre répond à celle des groupes israéliens qui proposent de payer les gazaouites pour toute information sur la localisation de Gilad Shalit, détenu par le Hamas depuis plus de trois ans. [...]"

- Hamas: "Wanted: Soldat israélien vivant. 1.000.000 d’Euros" (JSS)
http://jssnews.com/2009/11/18/hamas-wanted-soldat-israelien-vivant-1-000-000-deuros/
   "Les européens ne pourront plus dire qu’ils ne savent pas ou passe l’argent des contribuables [...]. Verra t-on, avec cette nouvelle annonce du Hamas, des réactions européennes ? J’ai bien peur que non ! Et pourtant…
    Et pourtant !  Une association caritative de Gaza liée au Hamas a offert 1,4 million de dollars (936.300 euros) à quiconque capturerait un soldat israélien. En d’autres termes, une associations qui reçoit des fonds de l’UNRWA et de l’Union Européenne promet de redistribuer ses fonds (alors qu’ils se plaignent de ne pas avoir d’argent) pour enlever et torturer un jeune homme ou une jeune femme juive d’Israël. Puisque le cas de Gilad Shalit se promet fabuleux pour le Hamas (Shalit contre 1000 terroristes), celui-ci prépare l’après Shalit !
    Le groupe Waad appelle les “militants” à capturer des soldats israéliens. Pire, cette organisation est dirigée par le ministre de l’Intérieur Fathi Hamad. Le directeur de Waad, Usama Kahlout, a expliqué que cette offre était une réponse à une offre israélienne de payer les habitants de Gaza pour toute information sur le soldat Gilat Shalit, prisonnier du Hamas depuis trois ans.
    Prochaine étape probable pour Israël: l’ONU accusant Israël de vouloir corrompre les palestiniens contre des informations sur l’otage franco-israélien ?"

- Mechaal présente un plan d'unification des factions palestiniennes (Guysen.International.News / 2009-11-18 22:28) - ça promet.
   "Le chef du bureau politique du Hamas, Khaled Mechaal a déclaré que l'organisation terroriste élaborait un plan visant à unifier toutes les factions derrière «l'opération résistance». Il a déclaré à Al Jazeera que le projet d'unifier les factions palestiniennes serait fondé sur le rejet de tout accord avec Israël et sur l'adoption de l'option «résistance» comme moyen d'obtenir des droits pour les Palestiniens."

- Unwra : difficultés financières pour 2010 (Guysen.International.News / 2009-11-18 19:25)
   "La directrice de l'Unwra, l'agence onusienne d'aide aux réfugiés palestiniens a déclaré mercredi que son organisation éprouvait des difficultés financières graves, et qu'elle aurait du mal à fonctionner au cours de l'année prochaine. Le budget de l'organisation est en déficit d'environ 30 millions de dollars pour l'année 2009."

********************************************************************************************************************
Judée-Samarie & AP

- Jets de pierres à El Aroub (Guysen.International.News / 2009-11-18 17:49)
   "Des Palestiniens ont jeté des pierres sur un autobus israélien près de El Aroub. Il ni a ni blessés ni dégâts."
- Jets de pierres près de Avnei Hefets (Guysen.International.News / 2009-11-18 17:57)
   "On signale des jets de pierres sur des véhicules près du barrage deAvnei Hefets en Samarie. On ne déplore pas de blessés mais il y a des dégâts."
- Un Israélien légèrement blessé par des jets de pierres (Guysen.International.News / 2009-11-19 00:14)
   "Un Israélien a été légèrement blessé, ce mercredi soir, lorsque son véhicule a essuyé des jets de pierres près de Walaja, entre Jérusalem et Beit Jala. Il a été soigné sur place."

- Indépendance palestinienne ou non ?, Tovah Lazaroff & Herb Keinon (JP) - Face à l'absence de soutien international, Erekat a facilement trouvé qui accuser : "Les Israéliens cherchent toujours à déformer nos propos." La mauvaise foi ne tue pas.
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1258489192850&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "Les Palestiniens ne comptent pas proclamer de manière unilatérale un Etat indépendant, affirme le négociateur palestinien Saëb Erakat. Ils préfèrent demander le vote d'une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU qui viendrait valider la solution à deux Etats, sur la base des frontières définies avant 1967.
    Les Israéliens estiment qu'Erakat est ainsi revenu sur les déclarations précédentes de l'Autorité palestinienne (AP) au sujet d'une éventuelle "auto-proclamation d'Etat indépendant". "Les Palestiniens veulent que le Conseil de sécurité établisse les frontières de leur futur Etat ainsi que celles d'Israël", a assuré Erakat. "Nous cherchons avant tout à préserver la formule de deux Etats. Un seul Etat n'est pas une option." Et compte tenu du point mort dans lequel se trouvent actuellement les négociations, les Palestiniens ont senti qu'ils n'avaient aucune autre solution que de se tourner vers la communauté internationale, poursuit Erakat. [...]
    Le négociateur palestinien indique, par ailleurs, que la demande de l'AP est parfaitement conforme à la résolution 1515 du Conseil de sécurité, votée en 2003. Celle-ci adoptait les principes de la Feuille de route et la solution à deux Etats, sans toutefois préciser la délimitation des futures frontières. "Nous voulons simplement que le monde reconnaisse ces frontières comme étant celles d'avant 1967 (...). Et je veux que les Israéliens comprennent que nous ne parlons pas d'une déclaration unilatérale." Et d'ajouter : "Les Israéliens cherchent toujours à déformer nos propos." [...]"

- Salam Fayyad : le squelette d'un Etat palestinien sera achevé dans 2 ans (Guysen.International.News / 2009-11-18 09:21)
   "Le Premier ministre palestinien Salam Fayyad, interviewé par le journal égyptien Al Ahram, a indiqué que ''l'armature d'un Etat palestinien et de ses institutions sera achevée d'ici 2 ans''. ''Seule l'occupation (israélienne) demeurera, et les Palestiniens pourront alors jouir de l'estime de la communauté internationale et compter sur son aide'', a-t-il ajouté."

- Les enfants palestiniens en meilleure santé que les autres enfants arabes (Philosémitisme) - C'est un problème pour les propagandistes.
http://philosemitismeblog.blogspot.com/2009/11/les-enfants-palestiniens-en-meilleure.html
   "Sources: Irin (Bureau pour la Coordination des Affaires Humanitaires des Nations Unies)
    195 millions d'enfants de moins de cinq ans dans les pays en voie de développement présentent un retard de croissance imputable à la sous-alimentation aussi bien de la mère que de l'enfant, selon un rapport de L'UNICEF (http://www.unicef.org/french/nutrition/index_51688.html). Celui précise : "Le retard de croissance est l'une des conséquences d'une mauvaise nutrition à long terme pendant la petite enfance. Il est associé à des problèmes de développement qui sont souvent impossibles à corriger. Un enfant atteint d'un retard de croissance souffrira vraisemblablement toute sa vie d'une mauvaise santé et ne pourra réaliser tout son potentiel".
    L'enquête révèle que 10% des enfants palestiniens souffrent d'un retard de croissance et que la situation dans les territoires palestiniens est bien meilleure que celle qui prévaut dans les autres pays de la région dont certains sont très riches :
    - Liban : 11%
    - Jordanie : 12%
    - Oman : 13%
    - EAU : 17%
    - Arabie Saoudite : 20%
    - Koweït : 24%
    - Iraq : 26%
    - Syrie : 28%
    - Egypte : 29%
    - Yémen : 58%
    Quant aux autres pays arabes, les chiffres sont également accablants, à part la Tunisie et le Qatar :
    - Algeria : 15%
    - Morocco : 36%
    - Qatar : 10%
    - Bahreïn : 12%
    - Libye : 17%
    - Tunisie : 6% [...]"

- L'usage des enfants pour le terrorisme (Vidéo 6mn32) - les premières minutes, avec la militante occidentale propalestinienne désillusionnée et effarée par l'endoctrinement des enfants, sont impressionnantes.
http://www.dailymotion.com/video/xb6syc_honteuse-propagande-terroriste-pale_lifestyle

********************************************************************************************************************
Liban

- Liban : dix membres du Fatah al-Islam arrêtés et inculpés (Guysen.International.News / 2009-11-18 18:58)
   "Le juge commissionné au tribunal militaire Saqr Saqr a inculpé dix membres du Fatah al-Islam (trois Libanais et sept Palestiniens) pour formation d'une bande armée ayant pour but d'organiser et d'exécuter des attaques terroristes, pour avoir surveillé les activités de la Finul et forgé des billets et des faux papiers. Les inculpés ont été transférés à un juge militaire pour enquête."

********************************************************************************************************************
Turquie

- Erdogan : la Syrie ne voudra peut-être pas de la médiation française (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/11/erdogan-la-syrie-ne-voudra-peut-etre-pas-de-la-mediation-francaise/
   "Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré mercredi qu’il n’était pas sûr que la Syrie accepterait que la France serve de médiateurs lors de négociations futures entre Jérusalem et Damas. Au sujet des relations de la Turquie avec Israël, Erdogan a affirmé : « Israël ne nous fait pas confiance. L’ancien Premier ministre nous croyait, mais pas Nétanyahou. C’est son choix. »"

- La Turquie réitère ses critiques contre Israël (Guysen.International.News / 2009-11-18 09:29)
   "Le ministre turc des Affaires étrangères Ahmet Davutoglu a déclaré que ''l'attitude du gouvernement israélien et ses menaces de recours à la force laisseront le Moyen-Orient en état de tension''. Selon lui, la politique d'Israël continue à faire échouer les tentatives pour l'obtention d'un accord de paix global dans la région. L'expansion des implantations risque d'aggraver les tensions entre Israël et la Turquie pendant des années, a-t-il mis en garde."

********************************************************************************************************************
Monde arabe

- Appel à arrêter Tzipi Livni au Maroc (Israël-Infos)
http://www.israel-infos.net/Appel-a-arreter-Tzipi-Livni-au-Maroc-4889.html
   "Le parti islamiste marocain et des organisations des droits de l'Homme dans ce pays ont prévu l'organisation d'une grande manifestation, contre la venue la semaine prochaine à Tanger de la chef de l'opposition israélienne, Tzipi Livni, qui faisait partie du gouvernement - en tant que ministre des Affaires étrangères - lors de l'opération "Plomb durci" dans la bande de Gaza.
    Le président de la Commission des Affaires étrangères du Sénat, et représentant au Parlement marocain du parti islamiste "Justice et développement", Saad A Din el Otmani, a pour sa part appelé à arrêter la députée israélienne dès son arrivée à l'aéroport. "Nous repoussons la visite de Livni, et de tout autre représentant de l'entité sioniste, particulièrement après l'adoption par l'Assemblée générale des Nations Unies du rapport Goldstone, condamnant et accusant les responsables israéliens de crimes de guerre à Gaza", a encore déclaré Otmani. [...]"

- Fuyant la guerre, les Juifs du Yémen se sont réfugiés dans la capitale Sanaa (Guysen.International.News / 2009-11-18 05:55)
   "Contraints de fuir les combats entre les rebelles chiites et l'armée dans le nord, les Juifs du Yémen se sont réfugiés dans la capitale Sanaa, où ils bénéficient d'une protection spéciale du président Ali Abdullah Saleh. "Puisse D.ieu le maintenir en vie", répète le rabbin Yahya Youssef Moussa, chef de file de la communauté juive d'Al-Salem, chaque fois qu'il se réfère au président yéménite."

**********************************************************************************************************************
Iran

- Nucléaire iranien: Téhéran refuse le projet d'accord de l'AIEA et veut encore discuter (AFP)
http://www.lesechos.fr/depeches/monde/afp_00202708-nucleaire-iranien--teheran-refuse-le-projet-d-accord-de-l-aiea-et-veut-encore-discuter.htm
   "L'Iran a annoncé mercredi son refus de transférer à l'étranger son uranium faiblement enrichi et a appelé à une nouvelle réunion à Vienne avec les grandes puissances, signifiant ainsi son rejet du projet d'accord proposé par l'AIEA il y a près d'un mois. "Nous avons fait un examen technique et économique (...) Très certainement, nous ne transférerons pas à l'étranger notre uranium enrichi à 3,5%", a déclaré le ministre iranien des Affaires étrangères Manouchehr Mottaki, cité mercredi par l'agence Isna. "Cela signifie que nous sommes prêts à examiner un échange simultané en Iran même", a-t-il ajouté. [...]
    "Il y a une réponse très claire et négative des Iraniens", a commenté le ministre français Bernard Kouchner, tout en souhaitant "continuer à parler" avec Téhéran. [...]"

- Iran : le moment n'est ''pas encore'' venu d'exercer plus de pression, selon les USA (Guysen.International.News / 2009-11-18 22:09)
   "Le moment n'est "pas encore" venu pour la communauté internationale d'exercer plus de pression sur l'Iran au sujet de son programme nucléaire controversé, a déclaré mercredi Ian Kelly, le porte-parole de la diplomatie américaine, en dépit du déclin iranien de l'offre de l'AIEA. "Nous n'allons pas fermer la porte du dialogue, mais à un certain point nous commencerons à prêter plus d'attention à l'autre voie", a-t-il précisé, faisant allusion à la "piste double" du dialogue et des menaces de sanctions pratiquée par le groupe des Six (Allemagne, Chine, Etats-Unis, France, Royaume-Uni et Russie)."

***********************************************************************************************************************
USA

- Hillary Clinton ne sait pas garder les secrets (Guysen.International.News / 2009-11-18 06:16)
   "Des responsables de la Maison blanche ont déclaré au magazine New Republic, cette semaine, qu'à au moins deux occasions, l'administration Obama avait été gênée par des déclarations d'Hillary Clinton qui révélaient publiquement les politiques que le Département d'Etat était censées garder privées entre Israël, l'Autorité palestinienne, et les Etats-Unis. Une fois, en révélant publiquement la demande américaine du gel des constructions et la deuxième en parlant des "concessions sans précédent" d'Israël."

************************************************************************************************************************
Monde

- Manifestation à Buenos Aires contre la venue de Shimon Peres (Vidéo 3mn53) - "Prix Nobel de la muerte !", "Peres génocidaire !", des images de Nasrallah, des drapeaux palestiniens et libanais... Pas très rassurant pour l'importante communauté juive d'Argentine. L'océan n'est décidément pas une frontière pour l'antisionémitisme.
http://www.europalestine.com/spip.php?article4507
   "[...] Le défilé aux cris de "assassin !", "criminel de guerre !", "Vive la résistance palestinienne !" montre les revendications concernant la "rupture des relations entre l’Argentine et l’Etat raciste d’Israël", le "refus d’accueillir Israël au sein de Mercosur", l’"arrêt de la répression à l’encontre des militants luttant contre l’impérialisme sioniste", l’arrêt de "l’holocauste à Gaza", la "libération des prisonniers palestiniens enfermés dans les geôles sionistes". [...]"

- Somalie : lapidation pour une femme adultère (Guysen.International.News / 2009-11-18 12:47)
   "Une jeune femme somalienne âgée de 20 ans a été condamnée à la peine de mort par lapidation pour avoir eu des relations sexuelles en dehors des liens du mariage. Son amant recevra 100 coups de fouet."

*************************************************************************************************************************
Goldstone

- What happened at mosque?, Jonathan Dahoah Halevi (Ynet) - nouvelle réponse à la prestation de Goldstone à l'Université Brandeis, cette fois sur le fameux cas (qu'il répète à tous les médias) de la mosquée touchée par une frappe aérienne. La partialité des membres de la Commission, ici Desmond Travers, est toujours aussi hallucinante.
http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-3804323,00.html
Traduction Marc Brzustowski :
http://www.aschkel.info/article-que-s-est-il-reellement-passe-a-la-mosquee--39600193.html
   "Le 5 novembre 2009 a eu lieu à l’Université Brandeis du Massachusetts, une confrontation entre le Président du Centre des Affaires Publiques de Jérusalem, le Dr Dore Gold et le Juge Richard Goldstone. Il a été question, entre autres choses, de l’affaire de la Mosquée Maqadmah de Beit Lahia, dans le nord de la bande de Gaza, à propos de laquelle deux versions contradictoires existent, celle d’Israël et celle de la Commission du rapport Goldstone.
    Le rapport Goldstone sur l’Opération Plomb Durci  accuse Israël d’une frappe aérienne sur la mosquée, le 3 janvier 2009, qui aurait causé la mort « d’au moins 15 Palestiniens », présents à ce moment-là. Durant la controverse avec le Dr Gold, Goldstone a déclaré que 21 Palestiniens avaient été tués, et il a présenté cette attaque comme un exemple flagrant de l’existence d’une politique israélienne délibérée visant à prendre pour cible des civils innocents. Cependant, Israël a produit des documents officiels affirmant que l’armée de l’air n’avait pas attaqué la mosquée et que les morts avaient tués durant des affrontements directs avec les Forces de Défense d’Israël.
    Que s’est-il vraiment passé à la mosquée Ibrahim al-Maqadmah, appelée ainsi en souvenir de l’un des chefs de la branche armée-terroriste du Hamas ? La version de la Commission Goldstone est problématique, à cause de ses erreurs essentielles et nombreuses et de ses points faibles. Les membres de la Commission s’appuient exclusivement sur les témoignages de « témoins oculaires » qui, précisément, n’ont pas pu voir ce qui se passait à l’extérieur, et en particulier à l’entrée, où le missile est tombé. De plus, la Commission était avertie que tous les témoins palestiniens ont délibérément refusé de donner des informations sur les activités des organisations terroristes, du fait qu’ils étaient terrorisés par le Hamas.
    Surtout, il reste logiquement impossible de déterminer de façon certaine si les allégations palestiniennes sont ou non « crédibles et fiables ». La méthodologie douteuse utilisée par La Commission afin d’examiner les circonstances de l’évènement est une autre source de préoccupation. Les déclarations enregistrées des « témoins oculaires » palestiniens et publiées sur le site des Nations-Unies révèlent également que les membres de la Commission n’ont pas posé la moindre question aux Palestiniens, concernant la présence d’hommes armés et de cargaisons d’armes dans la mosquée, ni pour savoir ce qui s’était passé dans l’espace à l’air libre juste en face d’elle.
    La position fondamentale de la Commission Goldstone a été entièrement fondée sur de fausses hypothèses. La Commission a déclaré qu’elle n’avait pas trouvé de preuve que la mosquée était utilisée pour des objectifs militaires, et même affirmé qu’Israël avait adopté une « position mensongère » lorsqu’un rapport du Ministère des Affaires étrangères a nié toute attaque contre la mosquée. Cependant, dans le même rapport qui a été lu par les membres de la Commission, existent des informations incontestables soutenues par des photographies montrant les Forces de défense israéliennes en train de se saisir d’armes dans la mosquée Salah a-Din de la ville de Gaza, durant l’opération « Plomb Durci ».
    Les photos produites par le Ministère des affaires étrangères montrent clairement différents types d’armements et de munitions, comprenant des missiles antitanks visant à attaquer les véhicules blindés et des mitrailleuses employées pour attaquer l’armée de l’air israélienne. La Commission n’a jamais voulu expliquer pourquoi elle a choisi d’ignorer ces informations en totalité, et sa version devient plus étrange et incompréhensible encore, à la lumière apportée par un autre passage du même rapport, où elle admet qu’elle n’a visité que deux mosquées dans la Bande de Gaza, parce qu’il s’agissait des seuls endroits que l’Administration de fait du Hamas ait autorisé la Commission à visiter, au moment où elle souhaitait exhiber les dommages provoqués par les attaques israéliennes.
    La Commission Goldstone a également omis d’examiner précisément les données fournies. Si les membres de la Commission avaient examiné les noms des Palestiniens tués à la Mosquée Maqadmah, ils auraient alors découvert que les identités et l’appartenance de la plupart d’entre eux à des organisations terroristes contredisaient les allégations des « témoins oculaires » selon lesquels il n’y avait pas de combattants terroristes dans cette zone, et contredisait, dès lors, autant les conclusions du Rapport sur ce sujet.
    Sept des 15 Palestiniens tués près de la Mosquée étaient membres d’organisations terroristes qui ont participé au conflit contre les Forces israéliennes, la plupart d’entre eux, membres des Brigades Izzal-Din al-Qassam, la branche armée militaro-terroriste du Hamas, et quelques-uns du Jihad Islamique palestinien. Concernant l’un d’entre eux (Ahmed Abu Ita des Brigades Izz-al-Din-al-Qassam), on a prétendu qu’il s’était rendu à la mosquée pour y rencontrer « des amis », ce qui signifie d’autres combattants armés terroristes.
    Sans vouloir le préciser, Desmond Travers, membre de la Commission, a dévoilé (harpers.org) l’agenda politique (de sa Commission), lorsqu’il a déclaré que les allégations à propos de l’utilisation des mosquées pour des objectifs militaires reflétaient la perception occidentale, présente dans certains cercles, que l’Islam était une religion violente. « Nous n’avons pas non plus relevé de preuve que les mosquées étaient utilisées comme dépôts de munitions. Ces accusations reflètent les perceptions occidentales, existant dans certaines franges d’opinion que l’Islam est une religion violente…. Si j’étais un combattant du Hamas, le dernier endroit où j’entreposerais des munitions serait bien une mosquée ! »
    Apparemment, il affirme qu’il serait faux de seulement mentionner cette hypothèse, sans même chercher à examiner les faits. Or, les faits que lui-même et le reste de la Commission n’ont jamais examinés, contredisent cette posture. Pour le Hamas, la fonction la plus importante des mosquées, dans le Jihad contre Israël, est mentionnée et répétée à l’envi, à commencer par sa charte, à travers les remarques faites par les personnalités majeures de l’organisation, jusque dans la documentation des activités militaro-terroristes des Brigades Izz-al-Din-al-Qassam.
    Durant les première et deuxième Intifadas, les mosquées ont été utilisées afin d’identifier et recruter les bombes humaines et combattants pour les diverses ailes militaro-terroristes, pour entreposer des munitions, et en tant que lieux de rassemblement pour les hommes armés terroristes, lors de la planification des attentats, ainsi que comme bastions à partir desquels attaquer les forces israéliennes. [...]
    A la lumière des informations précédentes, il existe un autre scenario qui peut expliquer les circonstances de l’attaque contre la mosquée et combler le fossé entre les positions des forces de défense israéliennes et la Commission Goldstone : le renseignement israélien a découvert les intentions de l’agent des Brigades Izz-al-Din-al-Qassam, Ahmed Abu Ita de se rendre à la mosquée Maqadmah pour y rencontrer d’autres terroristes, ou à proximité de celle-ci. Le drone de l’Armée de l’air israélienne l’a localisé alors que lui-même et les autres arrivaient, mais n’a pas détecté les civils, parce qu’ils étaient à l’intérieur en train de prier. Durant l’étroite fenêtre d’opportunité, la décision a été prise d’attaquer le groupe de terroristes armés près de l’entrée de la mosquée. Le missile lancé les a atteints, en tuant plusieurs juste à l’extérieur, endommageant le mur de la mosquée et tuant aussi des Palestiniens à l’intérieur.
    La Commission Goldstone, qui n’a pas accusé le Hamas de crimes de guerre (plutôt a-t-elle mentionné des « groupes armés palestiniens ») et d’attaques à la roquette, n’a pas non plus examiné le scenario mentionné précédemment, qu’on peut aisément trouver dans des sources ouvertes, et n’a même pas essayé de demander aux témoins Palestiniens si une telle éventualité aurait pu exister. Se fondant sur des informations partielles et biaisées et sans faire la moindre tentative d’approche de la vérité, la Commission a alors accusé Israël du meurtre délibéré de civils palestiniens.
    Israël a commis l’erreur de ne pas présenter les faits et les sources au public, dans les limites de sa sécurité, pour dissiper les accusations de crimes de guerre mises en avant par le Rapport Goldstone."

*****************************************************************************************************************
Histoire

- Le discours du général de Gaulle du 28 novembre 1967 (Vidé INA, 14mn45)
http://www.dailymotion.com/video/x4vx39_de-gaulle-israel-guerre-1967-de-gau_news

- De Gaulle, Israël et les Juifs, Raymond Aron - "Le général de Gaulle s'est abaissé parce qu'il voulait porter un coup bas : expliquer l'impérialisme israélien par la nature éternelle, l'instinct dominateur du peuple juif". La fin est magistrale, et reste d'une remarquable actualité sur "une sorte de tabou [qui] inhibait la liberté de parler sur ce sujet" depuis la Shoah.
   "[...] Nul n'osera soupçonner le général de Gaulle de ne pas peser ses mots, de s'abandonner aux jeux et aux délices de l'improvisation. Or, trois incidentes révèlent l'intention, délibérément agressive, de l'orateur.
    "On pouvait se demander, en effet, et on se demandait même chez beaucoup de Juifs, si l'implantation de cette communauté sur des terres qui avaient été acquises dans des conditions plus ou moins justifiables et au milieu de peuples arabes qui lui étaient foncièrment hostiles, n'allait pas entraîner d'innombrables, d'interminables frictions et conflits." On se posait en effet de telles questions, et à juste titre. On pourrait aussi se demander si le Président de la République juge utile à sa diplomatie et conforme à l'intérêt de la France, de revenir sur le passé, de raconter à sa façon le cours des événements qui conduisit à la naissance de l'Etat d'Israël. L'expression "plus ou moins justifiables" pour qualifier l'acquisition de terres a heurté les Israéliens ; elle tranche, en faveur des Arabes, un des procès vainement plaidés depuis des dizaines d'années. Mais, nul ne pourrait le nier sans mentir, beaucoup de Juifs, en effet, ont rejeté le Sionisme non pas seulement parce qu'ils se voulaient Français, Allemands ou Américains, mais parce qu'ils prévoyaient une guerre interminable entre les deux communautés, juive et arabe, de Palestine.
    Lisons ensemble [...] la phrase suivante : "Certains même redoutaient que les Juifs, jusqu'alors dispersés, qui étaient restés ce qu'ils avaient été de tout temps, un peuple d'élite, sûr de lui-même et dominateur, n'en viennent, une fois qu'ils seraient rassemblés, à changer en ambition ardente et conquérante les souhaits très émouvants qu'ils formulaient depuis dix-neuf siècles : L'an prochain à Jérusalem." [...]
    "Certains" ont-ils éprouvé à l'avance de telles craintes ? Il se peut : comment démontrer que ces "certains"-là n'ont pas existé ? Mais quand on se souvient de l'image du Juif que peignaient les antisémites - le Juif à l'échine courbée et aux doigts crochus - "on peut se demander" combien avaient prévu et redouté les exploits militaires des Israéliens. Au reste, que le général de Gaulle ait ou non pris à son compte les "craintes de certains", n'importe guère. Les mots qui ont "ému les coeurs meurtris" - à savoir les Juifs "jusqu'alors dispersés, restés ce qu'ils avaient été de tout temps, c'est-à-dire un peuple d'élite, sûr de lui-même et dominateur" -, ces mots-là, le général de Gaulle ne les attribue à personnes ; c'est lui qui qualifie le peuple juif de "sûr de lui-même et dominateur". Définir un "peuple" par deux adjectifs : un homme d'Etat s'abaisse lui-même lorsqu'il recourt à un pareil procédé, celui des stéréotypes nationaux, des préjugés raciaux, celui dont les habitués du Café du Commerce ne se lassent pas et dont les psychologues et psychiatres analysent infatigablement les mécanismes. Le général de Gaulle s'est abaissé parce qu'il voulait porter un coup bas : expliquer l'impérialisme israélien par la nature éternelle, l'instinct dominateur du peuple juif. Pourquoi ce coup bas ? Je ne sais. [...]
    La phrase relative au peuple juif "resté sûr de lui-même et dominateur", ne répondait nullement aux besoins de la démonstration. Que les Juifs constituent ou non un peuple, qu'ils soient ou non dominateurs, l'établissement d'un foyer juif en Palestine risquait en effet, peut-être même devait-il inexorablement entraîner des conflits interminables. Et la dialectique de l'hostilité, à son tour, pouvait inciter les Israéliens à l'agressivité, sans pour autant que le peuple juif, par nature et à travers les siècles, soit et reste "sûr de lui-même et dominateur".
    Un peu plus loin, une rectification du général de Gaulle par lui-même trahit sinon les sentiments de l'écrivain, du moins les intentions du politique. Faut-il dire que les Juifs "provoquaient" ou "suscitaient" les "malveillances" (que l'on admire l'euphémisme !). Le Président de la République n'a permis à personne de s'y tromper. Lisons ensemble [...] : "en dépit du flôt tantôt montant, tantôt descendant des malveillances qu'ils provoquaient, qu'ils suscitaient plus exactement, dans certains pays et à certaines époques, un capital considérable d'intérêt et même de sympathie s'était accumulé en leur faveur, surtout, il faut bien le dire, dans la chrétienté."
    Admirons une fois de plus l'art du Prince. Bien sûr, il y a longtemps que nous le savons : sur les persécutés retombe la responsabilité de la persécution. Quant au capital d'intérêt et de sympathie à l'endroit des Juifs accumulé dans la chrétienté, me sera-t-il permis de recommander au Président de la République la lecture de quelques livres d'histoire de l'antisémitisme ? L'enseignement du mépris, les pogroms de Rhénanie à la veille de la première croisade, vingt siècles tragiques se ramassent en un morceau de bravoure littéraire qui n'appellerait qu'un haussement d'épaule si l'orateur ne prenait le monde entier à témoin de son génie.
    [...] les Juifs de France ou, pour mieux dire, du monde entier, ont immédiatement saisi la portée historique des quelques mots prononcés le 28 novembre 1967 par le Président de la République française : les antisémites (et M. Xavier Vallat n'a pas eu un instant d'hésitation) recevaient du chef de l'Etat l'autorisation solennelle de reprendre la parole et d'user du même langage qu'avant le grand massacre. L'antisémitisme d'Etat, d'un coup, devenait de nouveau salonfähig, comme disent les Allemands. Or, et sur ce point, je mets au défi n'importe quel homme de bonne foi de me contredire, le général de Gaulle ne pouvait pas ne pas prévoir les réactions passionnelles qu'il a "provoquées, suscitées plus exactement". Aucun homme d'Etat occidental n'avait parlé des Juifs dans ce style, ne les avait caractérisés comme "peuple" par deux adjectifs. Ce style, ces adjectifs, nous les connaissons tous, ils appartiennent à Drumont, à Maurras, non pas à Hitler et aux siens. Après tout, Georges Bernanos n'a jamais admis un lien quelconque entre son vieux maître Drumont auquel il demeura fidèle jusqu'au bout, et Hitler, qui lui inspirait une horreur profonde.
    Depuis vingt ans, une sorte de tabou inhibait la liberté de parler sur ce sujet. Un ami me répond que les Juifs exerçaient une sorte de terreur ; évoquant ou invoquant leurs morts, ils interdisaient la discussion d'un problème qui ne cesse pas d'exister du seul fait qu'on en nie l'existence. A vrai dire, il arrive aussi que l'on créé un problème en le posant. Mais admettons l'existence du problème. Je croyais, en toute naïveté, qu'un "certain silence" s'expliquait moins par le terrorisme juif que par des scrupules de conscience. Qu'aurait pensé un Drumont s'il avait vécu assez longtemps pour assister au génocide : "Je n'avais pas voulu cela" ? Ou bien aurait-il été plus loin dans l'autocritique ?...
    Probablement je me trompais. Laissons les morts enterrer les morts. Aucun juif ne doit imposer silence aux antisémites en rappelant le malheur d'hier, si démesuré qu'il ait été. Je n'assimilerai pas les antisémites de 1967 à Hitler et aux siens pour les disqualifier sans les entendre. Mais, écrivant librement en un pays libre, je dirai que le général de Gaulle a, sciemment, volontairement, ouvert une nouvelle période de l'histoire juive et peut-être de l'antisémitisme. Tout redevient possible. Tout recommence. Pas question, certes, de persécution : seulement de "malveillance". Pas le temps du mépris : le temps du soupçon."

******************************************************************************************************************
Point de vue

- What Does "Pro-Palestinian" Really Mean?, Khaled Abu Toameh (Hudson New York) - "Il est difficile de voir en quoi organiser des évènements telles que “la Semaine de l’Apartheid israélien” sur un campus universitaire pourrait bien être d’une utilité quelconque pour la cause des Palestiniens". A noter que Khaled Abu Toameh est Arabe israélien.
http://www.hudsonny.org/2009/11/what-does-pro-palestinian-really-mean.php
Traduction Marc Brzustowski :
http://www.aschkel.info/article-qu-est-ce-qu-etre-pro-palestinien-signifie-en-realite--39610467.html
   "Durant les dernières années, on a assisté à une augmentation significative du nombre de non-palestiniens qui se décrivent comme des militants « pro-Palestiniens ». On peut, la plupart du temps,  rencontrer ce genre de personnages sur les campus universitaires  d’Amérique du Nord et d’Europe. Ce qui est frappant, c’est que la plupart de ces militants “pro-Palestiniens” n’ont jamais mis les pieds au Moyen-Orient, abandonnant à elles-mêmes la Bande occidentale de Cisjordanie ou la Bande de Gaza. Dans la plupart des cas, ils ne sont pas Arabes ni même Musulmans. Qu’est-ce donc qui fait d’eux des « Pro-Palestiniens » ?
    Selon leur vision des choses, inciter à la haine contre Israël sur des campus universitaires ou publier des textes, matériaux « antisionistes » sur Internet leur suffit pour s’octroyer le titre de “pro-palestinien”.  Mais ce que ces gens-là n’ont pas réalisé, c’est que leurs actions et paroles concourent, le plus souvent, à très peu pour faire progresser les intérêts des Palestiniens. Dans pas mal d’exemples, ces actions et discours s’avèrent même contreproductifs. Il est difficile de voir en quoi organiser des évènements telles que “la Semaine de l’Apartheid israélien” sur un campus universitaire pourrait bien être d’une utilité quelconque pour la cause des Palestiniens. N’y a-t-il pas déjà suffisamment d’incitation anti-israélienne propagée par les médias arabes et islamiques ?
    S’il y en a bien qui méritent d’être appelés ”pro-Palestiniens”, ce sont ceux qui font campagne publiquement contre la corruption financière et les abus commis à l’encontre des Droits de l’Homme par le Fatah et le Hamas. Ceux qui tentent de changer le système de l’intérieur, eux, appartiennent au véritable camp ”pro-Palestinien”. Ce sont ces personnalités courageuses qui se tiennent debout aussi bien face au Fatah qu’au Hamas et qui les appellent à cesser de s’entretuer et à commencer de faire quelque chose qui serait susceptible d’améliorer les conditions de vie de l
eurs électeurs.
    Au lieu de dépenser leur argent et leurs efforts à organiser la “Semaine contre l’Apartheid israélien”, par exemple, ces « pro-Palestiniens » autoproclamés auraient pu envoyer une délégation de professeurs dans les villages palestiniens et les camps de réfugiés pour apprendre l’anglais aux jeunes palestiniens. Ou ils auraient pu envoyer une autre délégation dans la Bande de Gaza pour observer les violations des droits de l’homme par les autorités du Hamas et aider les femmes palestiniennes à affronter les fondamentalistes musulmans qui essaient de limiter leur rôle à cuisiner, élever les enfants et à pourvoir aux besoins de leurs maris.
    Là est l’idée : substituons la Semaine de la Démocratie Palestinienne à la semaine contre l’Apartheid israélien, qui pourrait servir à alerter et encourager l’exigence de mettre un terme à la corruption financière et à une mauvaise gouvernance. Les militants “pro-Palestiniens” en Occident, clairement, n'ont cure des réformes et de bonne gouvernance dans les territoires palestiniens. Pour autant que ces militants soient concernés, délégitimer Israël et faire de l’incitation contre les « Sionistes » est bien plus important que de pousser à mettre un terme à la corruption financière et à la violence au sein même de la société palestinienne.
    Clamer au monde à quel point Israël et les Juifs sont mauvais et démoniaques n’aide pas les Palestiniens, autant que le fait d’exiger un bon gouvernement et d’encourager à l’émergence d'une classe dirigeante jeune et « propre » (intègre) dans les territoires palestiniens. Si le camp “pro-Palestinien” occidental investissait une somme équivalente de ses efforts anti-israéliens à promouvoir la modération et la notion de société civile parmi les Palestiniens, là oui, ce serait leur rendre une fière chandelle. [...]
    Les Palestiniens n’ont aucun besoin que des étudiants ou des professeurs sur des campus universitaires leur disent qu’Israël est méchant.  Ils disposent déjà d’assez de cette sorte d’incitation venant du Hamas, du Fatah et d’autres médias et leaders arabes.  Il serait grand temps pour le camp ”pro-Palestinien” occidental qu’il reconsidère ses politiques et ses tactiques. Il serait grand temps pour ce camp de prêter une oreille attentive aux voix authentiques des Palestiniens – ceux qui répètent nuit et jour que les Palestiniens désirent de bons dirigeants et la fin de la corruption financière, de l’anarchie et de l’absence de toute légalité."

- La clôture antiterroriste d’Israël (MFA) - très clair et didactique.
http://www.mfa.gov.il/NR/rdonlyres/BD90C19E-6FE5-44DA-8A1B-C781AE5C7400/0/savinglives_fr.pdf
Réponses aux questions suivantes :
    - Pourquoi Israël édifie-t-il une clôture antiterroriste ?
    - Comment l'Autorité Palestinienne aurait-elle pu éviter l'édification de la clôture antiterroriste ?
    - S'agit-il d'un "mur" ou d'une "clôture" ?
    - La clôture antiterroriste ne créé-t-elle pas des faits permanents sur le terrain ?
    - Pourquoi la clôture antiterroriste n'est-elle pas édifiée seulement le long des lignes d'avant 1967 ?
    - Pourquoi la clôture antiterroriste ne constitue pas un obstacle à la paix ?
    - La clôture prend-elle en considération les intérêts de la population palestinienne ?
    - La clôture antiterroriste n'intensifie-t-elle pas l'hostilité et à la haine à l'égard d'Israël ?
    - La clôture antiterroriste partiellement achevée a-t-elle réussi à réduire le nombre des attentats terroristes ?
    - La clôture antiterroriste n'est-elle pas une manifestation d'apartheid et de racisme ?
    - La clôture antiterroriste n'est-elle pas un autre "mur de Berlin" ?
    - La clôture antiterroriste ne créé-t-elle pas des ghettos ?" etc.

Partager cet article

Repost 0
Published by Occam - dans Novembre 2009
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Boucle d'Occam
  • La Boucle d'Occam
  • : Chaque jour, une Boucle reprend l'actualité de France et du Moyen-Orient autour des thèmes d'Israël et de l'antisémitisme.
  • Contact

Recherche

Pages