Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 octobre 2009 1 19 /10 /octobre /2009 14:29
France

- Le bureau de Pétain vendu aux enchères à une "association de défense du maréchal" (AFP) - "Il appartenait à une famille juive de Strasbourg, qui possédait une résidence secondaire à Vichy."
http://lemonde.fr/societe/article/2009/10/18/le-bureau-de-petain-vendu-aux-encheres-a-une-association-de-defense-du-marechal_1255505_3224.html
   "Le cabinet de travail du maréchal Philippe Pétain, composé d'un bureau, d'un fauteuil et de deux bibliothèques, a été vendu, dimanche 18 octobre, à Saint-Dié (Vosges) aux enchères pour 23 000 euros, au président de l'Association de défense du maréchal Pétain. "C'est un mobilier que nous cherchions depuis longtemps: nous ne savions pas où il était, nous pensions qu'il avait disparu", a expliqué à l'AFP l'acquéreur Hubert Massol, président de l'association, à l'issue de la vente. "C'est quand même quelque chose d'un peu émotionnel", a-t-il ajouté.
    L'Association de défense du maréchal Pétain, "qui milite pour la réhabilitation du maréchal en tant qu'homme, homme d'Etat et militaire", selon son président, revendique "plusieurs milliers d'adhérents". Fondée en 1951, elle a rassemblé plusieurs collaborateurs de Pétain, des militaires de haut-rang ou des personnalités de la droite conservatrice, comme l'ancien joueur de tennis Jean Borotra. [...]
    Le bureau en acajou et placage acajou, au cuir vert, est orné de bronze sur ses pattes. Il est de style Empire, daté de 1880-1900, de même que le fauteuil et les deux bibliothèques qui constituaient le lot. "Il appartenait à une famille juive de Strasbourg, qui possédait une résidence secondaire à Vichy. Ils l'ont acheté en 1938 à un antiquaire de la ville, en lui demandant de le conserver jusqu'à l'année suivante. Or, la famille n'a jamais pu revenir à Vichy", a expliqué Me Anne Morel, commissaire-priseur. [...]"

- Reportage d'Envoyé spécial au sein de la communauté musulmane, Mohammed Sifaoui (Vidéo 4mn18) - le vrai titre sur Dailymotion n'est pas celui-là, vous comprendrez vite pourquoi ! La vidéo est intéressante, mais mauvaise nouvelle : les juifs et les chrétiens n'iront pas au paradis.
http://www.dailymotion.com/search/sioniste/video/xaua2m_salope-de-sifaoui-le-suceur-des-sio_news

- Dieudonne humoriste militant (Vidéo 1mn03) - Discours dans son "dieudobus" : il se compare à Rosa Parks (http://fr.wikipedia.org/wiki/Rosa_Parks).
http://www.dailymotion.com/search/sioniste/video/xau976_dieudonne-humoriste-militant_news

- Rapport Goldstone : la France aux abonnés absents, David Ruzié (professeur émérite des universités, spécialiste de droit international) - "Si pour Henri IV « Paris (valait) bien une messe », l’Union Pour la Méditerranée vaut bien pratiquement, pour le président Sarkozy, une condamnation d’Israël."
http://www.desinfos.com/spip.php?page=article&id_article=15515
   "[...] C’est en lisant Le Monde, daté des 18-19 octobre, que nous avons appris que parmi les 5 Etats, qui n’ont pas pris part au vote, figuraient la Grande-Bretagne et la France (en revanche, le quotidien parisien du soir passait sous silence le courage de la Hongrie, de la Slovaquie et de l’Ukraine, dont nous avions relevé le vote hostile). Mais – ce que nous n’osions envisager – c’est le fait que, sur le fond, Paris n’est pas hostile au rapport Goldstone.
    Pour expliquer la position, finalement, adoptée par la France,  Le Monde se réfère à un communiqué diffusé, vendredi, par le Quai d’Orsay, dans lequel notre pays estimait « la mise aux voix de ce projet prématurée », et qu’il « mêlait de manière inopportune le rapport de la mission d’établissement des faits et des questions sans lien direct avec le mandat du Conseil des droits de l’homme ».
    Autrement dit, la France aurait voté la condamnation d’Israël, si le Conseil des droits de l’homme, manipulé par sa majorité quasi-automatique anti-israélienne n’avait pas profité de l’occasion pour condamner, également, « fermement toutes les politiques et les mesures prises par Israël dans les territoires palestiniens occupés sur la base de la nationalité, de la religion, du sexe, de l’âge ou de toute autre raison discriminatoire, dont la restriction de l’accès des Palestiniens à leurs propriétés et à leurs lieux saints, en particulier à Jérusalem-Est ». Le projet de résolution prenait aussi position contre « les récentes violations israéliennes des droits de l’homme à Jérusalem-Est, en particulier la confiscation de terres et de propriétés, la démolition de maisons, la construction et l’expansion des colonies, la poursuite de la construction du mur de séparation, le changement du caractère démographique et géographique de Jérusalem-Est, les restrictions de la liberté de mouvement des citoyens palestiniens de Jérusalem-Est, ainsi que la poursuite des travaux d’excavation dans et autour de la mosquée Al-Aqsa ».
    Bref, la France a reproché au Conseil des droits de l’homme de détourner son action « de l’objectif qu’il s’était initialement assigné ». Mais, sur ce point, encore, pas de condamnation de la France de la prise en compte des chimères relatives aux « travaux d’excavation dans et autour de la Mosquée Al-Aqsa ». Et Paris aurait sans doute préféré, également, que la police israélienne permette à des hordes de provoquer de graves incidents à partir de l’esplanade des Mosquées, pour pouvoir accuser, par la suite, Jérusalem de manquer à son obligation de maintenir l’ordre dans la ville. Comment s’explique cette position, qui cadre mal avec les déclarations d’amitié du président Sarkozy à l’égard d’Israël ?
    Pour notre part, nous pensons qu’elle est liée au souci du président français de sortir de l’ornière, dans lequel il s’est enlisé, son grand projet d’Union pour la Méditerranée (UPM). Ce projet qui, certes, aurait permis de servir de lieu de rencontre entre Israël et les pays arabes du bassin méditerranéen s’est heurté, dès l’abord, aux réticences de ces derniers et ceux-ci n’ont pas manqué l’occasion de se saisir du prétexte des événements de Gaza pour demander la « suspension institutionnelle » de l’Union.
    Finalement, alors que les travaux avaient repris et qu’une réunion ministérielle devait se tenir, début novembre à Istanbul, l’Egypte avait annoncé son intention de la boycotter pour protester contre la participation du ministre israélien des affaires étrangères. Si pour Henri IV « Paris (valait) bien une messe », l’UPM vaut bien pratiquement, pour le président Sarkozy, une condamnation d’Israël."

- « Boycotter Israël ce n’est pas boycotter les Juifs », Victor Perez - "Ce programme [du MRAP] devant forcer le peuple israélien à accepter l’inacceptable, on est en droit de se demander légitimement dans quelle mesure le peuple juif ne se retrouverait pas lui-même en péril".
http://victor-perez.blogspot.com/2009/10/boycotter-israel-ce-nest-pas-boycotter.html
   "Qui, de nos jours, ne connaît pas le MRAP ? Ce Mouvement contre le Racisme, l’Antisémitisme et pour la Paix, crée - parmi d’autres - par des Juifs en 1949, converti depuis la main mise de Mouloud Aounit en Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples. Le fléau de l’Antisémitisme ayant probablement, au vu de cette nouvelle dénomination, disparu de la planète terre ! ‘’Disparition’’ qui prête singulièrement à interrogation dès la lecture du dernier tract publié par cette association intitulé « Israël : Boycottons les produits de l’oppression ». (http://www.mrap.fr/campagnes/international/urgence-palestine/Boycott-Tract.pdf)
    Les termes choisis de ce texte confirment, au moins et sinon plus, les soupçons que l’Amitié entre les peuples n’est plus la priorité de cette ligue ouvertement anti-israélienne. Dans les raisons du boycott données, plusieurs relèvent purement du mensonge et de la calomnie. Ainsi, il est fait part dans ce tract des « concessions faites par les Palestiniens, (…) nombreuses au moment du processus d’Oslo ». Quelles sont-elles ? Le MRAP ne sera pas plus disert à ce sujet faute, évidemment, de leur réalité.
    Autre raison assénée : « Les gouvernements israéliens n’ont eu de cesse d’attenter par tous les moyens à l’unité des Palestiniens et de trouver tous les prétextes pour refuser toute négociation sérieuse ». Là encore, aucune précision ! Le non dit fera office de vérité. On se souviendra pour autant des négociations d’Oslo, de Camp David II, d’Annapolis et même du retrait unilatéral de la bande de Gaza. Toutes choses qui démontrent une bonne volonté israélienne et qui rappelleront que les ‘’Palestiniens’’ n’ont toujours pas admis, à ce jour, le droit légitime d’un Etat juif à vivre en toute sûreté.
    Un besoin de sécurité israélien qui sert, aux yeux du MRAP, comme argument pour « masquer leur manque évident de volonté à répondre aux aspirations légitimes des Palestiniens à un Etat conforme aux résolutions de l’ONU ». Une sécurité recouvrée dès 2002 par la construction d’une clôture de sécurité baptisée, dans le programme de boycott, « mur d’annexion ».
    Autre ‘’démonstration’’ mrapiste de la culpabilité israélienne : « L’intervention contre Gaza démontre qu’Israël saisit toute occasion pour rendre la paix impossible. Aujourd’hui les conditions inacceptables mises par le gouvernement Netanyahou à la création d’un Etat palestinien ne peuvent que rendre quasiment impossible tout accord ». Cette thèse vire au burlesque, dès lors que le rappel des 90 « roquettes artisanales » tirées par jour en novembre et décembre 2008 sur les riverains israéliens de la bande de Gaza reviennent en mémoire. Comme vire au grotesque l’assertion condamnant le programme de Benjamin Netanyahou exigeant une ‘’Palestine’’ démilitarisée et la reconnaissance de son pays comme Etat du peuple juif !
    A lui seul, ce libellé prête à croire que seul un Israël pieds et poings liés conviendrait au MRAP. Un pays dont son économie, de surcroît, serait rendue exsangue par un boycott généralisé. Un ostracisme qui ne serait pas ‘’dirigé contre les Juifs’’, mais « contre un peuple pour le punir (… et) lui faire prendre conscience que la communauté internationale des citoyens ne peut tolérer les dénis de justice que commet son gouvernement en son nom ». Vient ensuite la liste des exigences, dont « la reconnaissance de la résolution 194 relative au retour des réfugiés ». Au sein de l’Etat d’Israël, cela va de soi !
    On ne peut douter, suite à l’analyse de ce tract, que le MRAP fait ici manifestement œuvre d’ONG anti-israélienne. Par ailleurs, une telle ONG - ouvertement antisioniste - n’aurait guère de mal à reprendre à son compte ce programme illégal et à la limite de l’antisémitisme. D’où le rappel du MRAP, comme pour s’en exempter d’avance, que « Boycotter Israël ce n’est pas boycotter les juifs ». Et donc mettre ces derniers en danger. Ce programme devant forcer le peuple israélien à accepter l’inacceptable, on est en droit de se demander légitimement dans quelle mesure le peuple juif ne se retrouverait pas lui-même en péril. Doutons sérieusement que le MRAP serait, alors, à ses côtés."

------------------------------
---------------------------------------------------------------------------
Israël

- Les camions de pompier ont droit aux pierres, même en Israël :
Des Arabes israéliens ont lancé des pierres contre un camion de pompiers circulant près de Nazareth. On ne déplore pas de blessés.
(Guysen.International.News / 2009-10-18 14:29:00 ISRAEL)

- Mauvaise nouvelle pour les boycotteurs qui iront en radiologie :
Une percée israélienne va permettre de remplacer les rayons X par des rayons laser non-cancérigènes. Les professeurs Léonid Schwartzman et Boris Leichtman de l'Université hébraïque de Jérusalem, ont développé un appareil permettant de fabriquer des rayons teraherz à forte puissance à partir d'une petite source de rayonnement.
Jusqu'à présent, un immense appareil était nécessaire à la fabrication de tels rayons, mais les 2 chercheurs israéliens ont réussi à en produire à partir d'un petit appareil bon marché.

(Guysen.International.News / 2009-10-18 19:27:00 ISRAEL)

----------------------------------------------------------------------------------------------------------
Goldstone

- Remerciements du Hamas aux instances des « droits de l’homme » (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/10/remerciements-du-hamas-aux-instances-des-%C2%AB-droits-de-lhomme-%C2%BB/
   "L’un des dirigeants du Hamas, Mahmoud Al-Zahar, a exprimé publiquement la satisfaction ressentie par le mouvement terroriste en raison de la décision de l’instance onusienne de porter le rapport Goldstone devant le Conseil de sécurité de l’Onu. « Nous tenons à remercier vivement tous les organismes des droits de l’homme et les Etats qui (…) ont permis de faire passer cette décision. Nous pouvons transformer le domaine international en une grande prison et autant de cages pour les criminels de guerre sionistes », s’est-il flatté. [...]"

- Le colonel d'artillerie de Tsahal pendant Plomb fondu réplique au rapport :
Le Colonel Shai Malka, qui a dirigé les tirs d'artillerie de Tsahal durant l'opération ''Plomb durci'' a déclaré, ce samedi soir : ''je ne me sens en rien un criminel de guerre. Nous n'avons utilisé qu'un dixième de notre puissance de feu. Lorsque l'on utilise la population civile comme bouclier humain, le seul moyen d'éviter des pertes est d'éloigner les civils. Nous avons donné de nombreux avertissements aux civils, à travers les médias et des dépliants et par téléphone. Nous avons procédé à des tirs de dissuasion avant le tir sur les cibles où se trouvaient les terroristes et celui qui voulait sortir aurait pu le faire''.
(Guysen.International.News / 2009-10-18 01:25:00 ISRAEL)

- Steinitz accuse la communauté internationale d’antisémitisme (Arouts 7) - « Si l’AP continue à s’en prendre à Israël dans tout forum international, nous devrons nous demander si nous voulons continuer à apporter notre contribution à son développement. »
http://www.actu.co.il/2009/10/steinitz-accuse-la-communaute-internationale-dantisemitisme/
   "Le ministre des Finances Youval Steinitz, interrogé sur le rapport Goldstone, a accusé la communauté internationale d’antisémitisme. Rappelant que les conclusions de ce rapport ont été adoptées par le Conseil des droits de l’Homme de l’Onu à Genève, il a précisé: « Il s’agit d’une tentative antisémite établissant que ce qui est permis aux Etats-Unis en Afghanistan, aux Russes en Tchétchénie et aux Turcs dans le Nord de l’Irak est interdit à l’Etat d’Israël qui se défend des attaques de Gaza ».
   
Critiquant ensuite l’Autorité palestinienne, Steinitz a estimé: « Si l’AP continue à s’en prendre à Israël dans tout forum international, nous devrons nous demander si nous voulons continuer à apporter notre contribution à son développement. Nous ne pourrons pas continuer à tendre l’autre joue »."

- Jérusalem ne devrait pas trop en tenir rigueur à Moscou :
Israël ne va pas refroidir ses relations avec la Russie, malgré son soutien à l'adoption du rapport Goldstone à l'Onu. Le vice-ministre des Affaires étrangères Danny Ayalon a toutefois reconnu que le vote russe en faveur du rapport Goldstone au Conseil des droits de l'homme de l'Onu ne renforçait pas la candidature de Moscou pour jouer le rôle de médiateur dans le conflit au Proche-Orient.
(Guysen.International.News / 2009-10-18 07:44:00 ISRAEL)

- Rapport Goldstone : Des Israéliens approuvent, Serge Dumont (Le Temps) - Yossi Beilin et Yossi Sarid représentent la gauche de la gauche. NB : Le Temps (journal suisse) est, avec la Libre Belgique, un des journaux européens les plus anti-israéliens (Aftonbladet excepté).
http://www.letemps.ch/Page/Uuid/33bde62c-ba93-11de-861c-d14e3809d202/Des_Isra%C3%A9liens_approuvent
   "« Le rapport de la commission Goldstone ne devrait pas être rejeté a priori. » A l’instar de l’ex-ministre et ex-député Yossi Beilin, plusieurs personnalités israéliennes appellent les dirigeants de l’Etat hébreu à « faire preuve de plus de discernement » dans leur condamnation radicale de l’enquête menée au nom du Conseil des droits de l’homme.
    Certes, ces voix ne sont pas nombreuses. Pourtant, les ex-ministres Yossi Sarid et Shulamit Aloni, quelques professeurs d’université et intellectuels réussissent à faire entendre leur différence. A ce jeu-là, Shulamit Aloni se montre d’ailleurs la plus incisive. « En évoquant des crimes de guerre envers la population civile palestinienne, Richard Gold­stone a confirmé ce que beaucoup d’Israéliens savent de longue date sans oser se l’avouer », lance-t-elle.
    Outre les grandes organisations israéliennes de défense des droits humains, les dix députés arabes à la Knesset estiment que le rapport Goldstone « est un document de première importance ». « Il marque une étape cruciale pour l’affirmation des droits de l’homme », proclame le député Ahmed Tibi. [...]"

- Les certitudes de la culpabilité d’Israël à Gaza ont été émises bien avant la mission d’enquête, Zion Evrony (Ambassadeur d’Israël en Irlande) - la traduction du texte d'hier :
http://www.upjf.org/actualitees-upjf/article-17303-145-7-certitudes-culpabilite-disrael-gaza-ont-ete-emises-bien-avant-mission-denquete.html

- Le Verbatim abrégé des interventions lors du débat au Conseil des Droits de l'homme (je ne mets pas celles des dictatures, c'est très répétitif, mais seulement certaines qui sont marquantes, vert pour les gentils, rouge pour les méchants !) :
http://www.unhchr.ch/huricane/huricane.nsf/view01/256468C04BA76568C1257651004F7DA0?opendocument

    ALISON LECLAIRE CHRISTIE (Canada) said that her delegation had taken note of the request made by the Palestinian delegation, during the last session, to defer consideration of a resolution on the Goldstone Report until the next regular session in March 2010. The lead co-sponsors had believed that this would allow for more time for broad-based and comprehensive consideration of the report. Canada was very concerned that this Special Session had been called so soon after this assessment had been made. The Council's credibility depended on its preparedness to confront violations of human rights and Canada strongly supported the use of a Special Session to address grave violations of human rights wherever and whenever they occurred but was concerned at the continued and unbalanced attention given by the Council to Middle East issues. This Special Session was considered by Canada as a very poor precedent for the Council which undermined its integrity.

    MIRANDA BROWN (Australia) took note of the request made by the Palestinian delegation at the twelfth session of the Human Rights Council to defer consideration of a resolution on the Goldstone report until the thirteenth regular session of the Council in March 2010. Only two weeks ago, the lead co-sponsors of the resolution considered that that would allow "more time for broad-based and comprehensive consideration" of the report. Australia agreed. The earlier decision of the Council in March reflected the complexity and seriousness of the question. Australia did not consider this Special Session was warranted at this time.

    JURG LAUBER (Switzerland) said that Switzerland expressed serious concern over the situation in the Occupied Palestinian Territories. In Gaza, no noteworthy progress had been made to meet the needs of the population. The dependence of the population on external help was increasing. The building of settlements was continuing, in violation of international law. Restrictions of access to places of worship were making the situation explosive [Fab : la Suisse prend donc clairement partie pour l'interprétation palestinienne]. In the absence of any settlement to the conflict, Switzerland reminded the parties that they had to live up to their obligations under international law. The report of the international fact-finding mission gave an objective and global reading of the situation. Switzerland was pleased to see that the Mission had investigated violations by all parties. Very serious crimes had been committed by both parties. Switzerland could only underscore the importance of the report. Any follow-up needed a broad support. The resolution should be well-balanced. If the parties were unwilling to bring to justice the perpetrators of international law, it would be up to the international community to bring these perpetrators to justice.

    PATRIZIA SCANELLA, of Amnesty International, said that the Goldstone Report had addressed comprehensively and authoritatively alleged Israeli and Palestinian violations of international human rights and humanitarian law. Without effective action to address accountability and end impunity, there would be no long-term peace in the Middle East. A central recommendation of the report called on the Government of Israel and the relevant authorities in Gaza to launch appropriate investigations. To date, no such credible investigation had been conducted by either Israel or the Palestinian side.

    DOUGLAS M. GRIFFITHS (United States), in an explanation of the vote before the vote, said that they were disappointed at the outcome of this session. They believed that the Council could be a key forum for human rights. The United States had participated actively in the debate on the Goldstone report. They regretted that the Council had chosen to take precipitated action on the report. It was unfortunate that the Council had agreed to the Special Session without giving to everyone time to study the report in-depth. Regrettably, the resolution before them today was not balanced and went further than the content of the Goldstone report. The United States had voiced their serious concerns over several of the recommendations in the report. They had continued to stress the need of holding all parties to the conflict accountable before law. They had been prepared to support a resolution that would have done so. The United States was still working with the Palestinian Authority and Israel in the peace process. The proposed resolution could only exacerbate polarization. The United States would vote against the resolution, but this would in no way diminish their efforts to achieve a just and lasting peace in the Middle East. The United States thus called for a vote on the resolution for these reasons.

    HUGO BRAUWERS (Belgium), in an explanation of the vote after the vote, said that the fight against impunity was one of the priorities of Belgium and that they attached great importance to the respect of international humanitarian law and international human rights law. The principle of accountability required that all grave violations be the subject of in-depth investigations. People committing violations had to be brought to justice. Belgium had appreciated the efforts that had been made to arrive at a more balanced mandate of the Fact-Finding Mission. Both parties should conduct their national investigations in an appropriate manner. The Council should ensure appropriate follow-up.

    BOUDEWIJN J. VAN EENENNAAM (Netherlands) [gouvernement chrétien-démocrate], speaking in an explanation of the vote after the vote, said that the Netherlands remained convinced that the concerned parties should undertake their own investigations into allegations of human rights violations. Where relevant, the concerned parties had to bring to justice those concerned. While the situation in East Jerusalem was worrisome, it was not to the extent to merit consideration by the Human Rights Council in a Special Session. If the situation threatened international peace and security, it should be considered in the Security Council. If it threatened cultural sites, it should be considered by the United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization. The debate in this Special Session had not been helpful in the process of reinvigorating the peace process. That should be their goal. For that reason, the Netherlands had voted no.

    LAURA MIRACHIAN (Italy), in an explanation of the vote after the vote, said that they sincerely regretted that they had reached an outcome that was not consensual and that the attempt to rebalance the text by the European Union had failed. Italy had thus not been able to vote in favour of the text.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Gaza & Hamas

- Une roquette Kassam explose dans le Néguev (Arouts 7) - je ne comprends pas, Libération était pourtant formel : il n'y a plus de roquette sur Israël !
http://www.actu.co.il/2009/10/une-roquette-kassam-explose-dans-le-neguev/
   "Une roquette Kassam, tirée en direction de Sdérot par des terroristes du Nord de la bande de Gaza, a explosé près de la clôture de sécurité dans un secteur dépendant du conseil régional de Shaar Hanéguev. On ne déplore fort heureusement ni victimes ni dégâts matériels."

- Une roquette « kassam » s’abat sur le Néguev (Arouts 7) - une deuxième roquette "inexistante" :
http://www.actu.co.il/2009/10/une-roquette-%C2%AB-kassam-%C2%BB-sabat-sur-le-neguev-2/
   "Une roquette a été tirée du nord de la bande de Gaza en direction des localités de l’ouest du Néguev. L’alerte rouge a été déclenchée. Des habitants de la région ont entendu une détonation."

- English is the language of the enemy (PMW)
http://www.palwatch.org/main.aspx?fi=157&doc_id=1395
   "Hamas children’s program, "Tomorrow’s Pioneers", last week included a part in which children learned that it is important to know English because it is “the language of their enemy.” (http://www.youtube.com/watch?v=1bndGwXtisU&feature=player_embedded) Following is the transcript:
    Child host: "What do you want to be in the future, Allah willing?"
    Child caller: "A teacher of the English language."
    Host: "Why do you want to be specifically an English teacher?"
    Child: "To teach children the language of their enemy." [Child host smiles.]
    Host: "Very nice. A great field. It is not enough for us to know our own language… We also want to study the language of our enemies, to know how to have contacts with them, and so that we can convey the message of Palestinian children..."
    Nassur: "Like me! Just like I know the Zionist enemy’s language."
    Host: "Really?"
    Nassur: "Hebrew."
    Host: "Okay, speak [in Hebrew]."
    Nassur: "I can't." [laughing]. [Al-Aqsa (Hamas) TV, Oct. 16, 2009]"

- Ouverture d'une nouvelle école pour former des policiers Hamas :
Le Hamas a annoncé, ce samedi soir, l'ouverture d'une nouvelle école de police. ''Nous avons pris la décision d'ouvrir cette école parce que les pays arabes refusent les élèves originaires de la bande de Gaza'', a déclaré le ministre des Affaires étrangères du Hamas, Fathi Hamed .
(Guysen.International.News / 2009-10-18 01:03:00 ISRAEL)

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Judée-Samarie & AP

- Un véhicule israélien frappé par des pierres (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/10/un-vehicule-israelien-frappe-par-des-pierres/
   "Des Arabes ont lancé des pierres sur un véhicule israélien près de Bet-Omar, au sud-ouest de Bethlehem. Il n’y a pas de blessés, mais on déplore des dégâts matériels. Depuis la levée des barrages, des automobilistes devant passer par ce secteur sont agressés d’une façon quasi quotidienne."

- Cocktails Molotov :
Des Palestiniens ont jeté des pierres et des cocktails Molotov sur plusieurs voitures israéliennes roulant dans la région de Binyamin. On ne signale ni blessé ni dégât. Des forces de Tsahal ratissent le secteur.
(Guysen.International.News / 2009-10-18 18:55:00 ISRAEL)

- Pour Yasser Abed Rabbo, un Juif qui construit une maison, même s'il possède le terrain, est un criminel contre l'humanité :
L'OLP appelle les USA à se positionner contre l'expansion des implantations. Yasser Abed Rabbo secrétaire général du comité exécutif de l'Organisation de libération de la Palestine, a demandé samedi à l'administration Obama d'''adopter une attitude sérieuse envers Israël sur la question de la colonisation''.
M. Rabbo n'a pas hésité à qualifier la construction en Judée-Samarie de M. Rabbo, ''crime de guerre, contre l'humanité et le droit international''.

(Guysen.International.News / 2009-10-18 09:56:00 ISRAEL)

- La popularité d'Abbas a baissé au point d'atteindre quasiment le niveau d'Haniyeh :
La popularité de Mahmoud Abbas s'affaiblit en raison de ses positions sur le rapport Goldstone. C'est ce que révèle une enquête menée par le Jerusalem Media and Communications Center (JMCC), qui montre que si les élections présidentielles se tenaient aujourd'hui, M. Abbas recevrait 16,8 % des votes, se positionnant coude à coude avec le chef de file du Hamas Ismaïl Haniyeh, crédité quant à lui de 16 % des votes.
(Guysen.International.News / 2009-10-18 13:28:00 ISRAEL)

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
"Réconciliation" palestinienne

- Accord de réconciliation interpalestinien: le Hamas diffère sa réponse (AFP)
http://www.lesechos.fr/depeches/monde/afp_00193119-accord-de-reconciliation-interpalestinien--le-hamas-differe-sa-reponse.htm
   "Le Hamas a différé dimanche le départ de sa délégation chargée remettre la réponse du mouvement islamiste aux médiateurs égyptiens sur l'accord de réconciliation interpalestinien, a annoncé dimanche un responsable du Hamas. "Le Hamas a différé l'envoi de sa délégation en Egypte car le général Omar Souleimane n'est pas au Caire", a expliqué Ayman Taha, l'un des hauts responsables du mouvement dans la bande de Gaza, en référence au chef des renseignements égyptiens, qui supervise les discussions interpalestiniennes. "La communication entre l'Egypte et le Hamas se poursuit", a néanmoins précisé M. Taha, tout en refusant à avancer une date pour le départ de cette délégation. [...]"

- Le Caire commence à s'irriter contre le Hamas :
Réconciliation interpalestinienne : l'Egypte fustige l'attitude du Hamas. Le torchon brûle entre le Caire et le Hamas, qui a demandé à reporter la signature de l'accord de réconciliation avec le Fatah, selon un site internet palestinien se basant sur des sources à Amman.
Le général Omar Souleimane, chef des Renseignements égyptiens, aurait ainsi exprimé son mécontentement au Hamas, l'accusant de vouloir torpiller les efforts égyptiens.

(Guysen.International.News / 2009-10-18 08:54:00 ISRAEL)
L'Egypte en a assez des ''tergiversations'' du Hamas face à la signature d'un accord de réconciliation avec le Fatah sous l'égide du Caire, a rapporté dimanche le journal gouvernemental al-Ahram, s'appuyant sur une source au sein du pouvoir.
"L'Egypte a été surprise par les tergiversations du gouvernement du Hamas qui a affirmé qu'il ne pouvait pas venir au Caire à la date prévue", a déclaré cette source officielle ayant requis l'anonymat.

(Guysen.International.News / 2009-10-18 13:42:00 ISRAEL)

- Le Hamas ne veut pas que les demandes du Quartet soient satisfaites dans l'accord :
Un porte-parole du Premier ministre du Hamas, Ismaïl Haniyeh a déclaré, ce samedi soir, que l'organisation n'était pas opposée à la proposition égyptienne de réconciliation avec le Fatah, mais le texte ne devait pas mentionner les exigences du Quartet, à savoir la reconnaissance d'Israël et l'acceptation des accords déjà signés par l'Autorité palestinienne.
(Guysen.International.News / 2009-10-18 00:45:00 ISRAEL)

- Une forte majorité de Palestiniens ne croit pas que l'accord sera signé ce mois-ci :
Selon un sondage en ligne proposé par l'agence palestinienne Maan, 68% des internautes pensent que le Hamas et le Fatah ne signeront pas d'accord de réconciliation en octobre.
(Guysen.International.News / 2009-10-18 02:37:00 ISRAEL)

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Egypte

- L'UE réagit contre le boycott d'Israël par l'Egypte :
L'UE doit protester dimanche officiellement auprès de l'Egypte contre l'interdit d'accès à son sol du président de la fédération israélienne des entrepreneurs, Yossi Gordon. Il était l'un des 3 représentants israéliens à devoir participer à la réunion du Comité économique et sociale européen (CESE) les 18 et 19 octobre à Alexandrie.
La délégation israélienne a finalement décidé d'annuler sa venue à cause des difficultés à obtenir des visas pour l'Egypte.

(Guysen.International.News / 2009-10-17 22:27:00 ISRAEL)

- Egypte: 20 membres des Frères musulmans arrêtés (AFP)
http://www.lesechos.fr/depeches/monde/afp_00193113-egypte--20-membres-des-freres-musulmans-arretes.htm
   "Vingt membres de la confrérie islamiste des Frères musulmans, la principale force d'opposition en Egypte, ont été arrêtés samedi, ont indiqué un responsable des services de sécurité et le groupe. Les vingt islamistes, dont fait partie un ancien candidat aux législatives de 2005, Mohammed Saada, ont été interpellés dans la ville de Mansoura (delta du Nil), a affirmé le responsable de la sécurité sous le couvert de l'anonymat. "Ils sont accusés d'avoir tenu une réunion politique au domicile de l'un d'entre eux", a-t-il ajouté. Fondés en 1928, les Frères musulmans ont été officiellement interdits en tant que parti politique en 1954 mais sont relativement tolérés dans les faits.
    Les 20 hommes ont pour leur part affirmé que leur réunion était un sit-in organisé pour protester contre les "exactions" israéliennes visant l'esplanade des Mosquées, à Jérusalem, selon la même source. La confrérie a confirmé les arrestations sur son site internet, ajoutant que la police avait fait irruption au domicile de neuf autres membres mais qu'ils étaient absents au moment de l'intervention. Les membres de la confrérie font régulièrement l'objet d'arrestations. La semaine dernière, 24 d'entre eux avaient été interpellés alors qu'ils participaient à des sit-in pour protester contre les "agissements" israéliens à Jérusalem.
    Depuis leur percée historique lors des législatives de 2005, les Frères détiennent un cinquième des sièges au Parlement. Leurs députés avaient alors été élus sous l'étiquette d'"indépendants". Les prochaines législatives sont prévues pour novembre 2010."

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Liban, Syrie & Hezbollah

- Liban: trois "engins d'espionnage israéliens" détruits dans le sud (AFP)
http://www.romandie.com/ats/news/091018143619.ebppz6b3.asp
   "Trois "engins d'espionnage israéliens" ont été détruits samedi et dimanche au Liban dans une zone frontalière avec Israël, dont deux par l'armée israélienne, a indiqué une source militaire libanaise. "Une explosion s'est produite avant minuit la nuit dernière dans une zone sauvage accidentée dans (le secteur) frontalier de Houla, puis une seconde explosion s'est produite (dimanche) matin au même endroit", a dit la source. Il "est apparu que les deux détonations avaient été provoquées par Israël qui a fait exploser deux engins d'espionnage qu'elle avait installés dans le secteur il y a visiblement longtemps", a indiqué la source militaire libanaise.
    Israël "craignait pour une raison ou une autre qu'ils ne soient découverts et a procédé à leur destruction en les faisant exploser à distance", a-t-elle souligné. Selon elle, l'armée libanaise, qui s'est déployée en force la nuit dernière dans la région, "a repéré un troisième engin et l'a fait exploser dimanche matin". Une source au sein des services de sécurité dans le sud du Liban a indiqué à l'AFP que les engins détruits servaient "aux écoutes et à la surveillance des communications de la résistance", faisant référence au Hezbollah.
    L'armée israélienne a de son côté estimé dans un communiqué que le Hezbollah tentait "une fois de plus de détourner l'attention de la communauté internationale de ses violations continuelles de la résolution 1701" de l'ONU. "Ces violations ont été prouvées par les événements récents (les explosions). Les incidents de ce jour prouvent la présence militaire du Hezbollah dans le sud du Liban, particulièrement dans les zones rurales chiites proches de la frontière avec Israël", a ajouté l'armée. [...]"

- Damas fait une démonstration de force en menaçant Israël :
La Syrie a effectué des manœuvres militaires destinées « à conserver un état d'alerte maximal qui permettra de récupérer les terrains conquis (le plateau du Golan, ndlr) », a indiqué dimanche l'agence de presse officielle. Ces manœuvres se sont déroulées en présence du ministre syrien de la Défense, le général Ali Habib et d'autres hauts responsables militaires.
(Guysen.International.News / 2009-10-18 18:47:00 ISRAEL)

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------
Turquie

- A Jérusalem, on ne veut plus d'Ankara comme intermédiaire avec Damas :
A l'issu de sa rencontre avec le Premier ministre espagnol, Jose Luis Zapatero, le Premier ministre Binyamin Netanyahou a déclaré qu'il s'oppose à ce que la Turquie reprenne son rôle de médiateur avec la Syrie et ne voit pas comment ce pays pourrait être un ''honnête courtier'' entre les deux parties.
(Guysen.International.News / 2009-10-18 03:44:00 ISRAEL)
''La Turquie ne peut jouer le rôle de médiateur dans le processus de paix entre Israël et la Syrie ou un autre pays musulman'', estime le député Avi Dichter (Kadima). Il a indiqué sur les ondes de Kol Israël, que le leadership islamique prend le dessus depuis quelques années en Turquie sur l'échelon militaire.
(Guysen.International.News / 2009-10-18 09:47:00 ISRAEL)

- Obama aurait discuté de ces tensions avec son homologue turc :
Le président américain Barack Obama et le président turc Abdullah Gül, se sont entretenus par téléphone ce samedi soir. Selon le directeur de recherche à l'Institut turc de Washington, Soner Tagaptay, ''il n'y a aucune affaire pressante entre les USA et la Turquie aujourd'hui pour nécessiter un appel d'urgence le week-end et mon hypothèse est qu'ils ont parlé de la crise avec Israël''.
(Guysen.International.News / 2009-10-18 05:38:00 ISRAEL)

- Sus au café turc à Tel-Aviv !
Dans le contexte de crise diplomatique entre Israël et la Turquie, la chaîne israélienne de restaurant, Ilan, a décidé de ne plus vendre... de café turc ! Selon la société, tous les cafés de Tel Aviv ne devraient plus vendre de café turc pour protester contre la diffusion, en Turquie, de la série montrant des soldats israéliens tuant des enfants.
(Guysen.International.News / 2009-10-18 04:56:00 ISRAEL)

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Monde arabe

- Algérie: important responsable d'Al-Qaïda au Maghreb tué (AFP)
http://www.lesechos.fr/depeches/monde/afp_00193177-algerie--important-responsable-d-al-qaida-au-maghreb-tue.htm
   "Un islamiste armé tué par les forces de sécurité algériennes le 7 octobre à El Bayadh dans le Sud-ouest algérien et identifié comme étant Mourad Louzaï, était un haut responsable d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), a indiqué dimanche une source sécuritaire. Mourad Louzaï, 43 ans, alias Nouh Abou Qotada El Salafi, a été tué le 7 octobre avec un autre islamiste dans une opération des forces de sécurité dans la région d'El Kheither près d'El Bayadh, à environ 600 km au Sud-Ouest d'Alger. [...]
    Depuis début octobre, les services de sécurité algériens ont tué plusieurs dizaines d'islamistes armés dont Bilal Abou Adnane, numéro deux de la zone ouest de l'ex-GSPC, selon des informations officielles ou de presse. Vendredi, trois membres de ces groupes sont morts dans une opération d'envergure de l'armée contre les maquis islamistes dans la région de Tizi Ouzou, selon des sources locales."

- Les rebelles chiites du Yémen crient "mort à Israël" et "malédiction pour les Juifs" :
Yemen : Deux rebelles chiites ont été condamnés à mort, ce samedi soir, et neuf autres à 8 et 12 ans de prison pour avoir combattu avec les rebelles Houthis, dans le nord du pays. A la lecture de la sentence, les condamnés ont hurlé ''mort à l'Amérique, mort à Israël, la malédiction pour les juifs et la victoire à l'islam''.
(Guysen.International.News / 2009-10-18 04:48:00 ISRAEL)

- Ben Laden serait autoritaire, fan de bagnoles, fort en calcul mental, phobique envers l'électro-ménager :
La première femme et un fils d'Oussama Ben Laden dépeignent le chef d'Al-Qaïda, dans un livre à paraître. Dans ''Grandir comme un Ben Laden'' (''Growing Up Bin Laden''), Nawja, la première femme d'Oussama Ben Laden, et Omar son 4e fils brossent le portrait d'un père et mari autoritaire, fan des grosses mécaniques, génie du calcul mental et ayant horreur des appareils électro-ménagers...
(Guysen.International.News / 2009-10-18 09:21:00 ISRAEL)

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Iran

- Nucléaire iranien: Téhéran se rend à Vienne confiant et déterminé (AFP) - "Téhéran possède la technologie pour enrichir l'uranimum et "va s'asseoir à la table des négociations avec un moyen de pression", a souligné le porte-parole".
http://www.lesechos.fr/depeches/monde/afp_00193112-nucleaire-iranien--teheran-se-rend-a-vienne-confiant-et-determine.htm
   "L'Iran affiche sa confiance et estime se présenter en position de force, lundi à Vienne, pour de nouvelles discussions sur son programme nucléaire qui doivent déboucher sur un accord autour de la production par un pays tiers d'uranium enrichi à 20%. En cas d'échec, Téhéran a déjà laissé entendre qu'il jugerait l'autre partie responsable et qu'il serait en mesure de procéder lui-même à l'enrichissement. [...]
    A Vienne, "l'Iran cherchera à obtenir la garantie de la livraison d'uranium enrichi à 20% selon un calendrier serré", affirme à l'AFP un responsable du journal anglophone Iran Daily, Mohammad Reza Mohammad Karimi. Téhéran se rend en Autriche "dans la perspective d'obtenir un accord concret. Si aucun obstacle imprévu n'apparaît, la réunion devrait déboucher sur des résultats positifs", poursuit-il. "Il n'est pas difficile d'obtenir un accord", explique également un responsable du nucléaire iranien, sous couvert d'anonymat. "Notre priorité est d'avoir ce combustible", qui entre, a-t-il assuré, dans le cadre d'un programme civil. [...]
    Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Hassan Ghashghavi, a averti, qu'en l'absence d'accord, que son pays procéderait à l'enrichissement de l'uranium par ses propres moyens. Téhéran possède la technologie pour enrichir l'uranimum et "va s'asseoir à la table des négociations avec un moyen de pression", a souligné le porte-parole de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique (OIEA), Ali Shirzadian. Selon certains analystes iraniens, Téhéran pourrait exiger de pouvoir conserver 1.000 kilos d'uranium faiblement enrichi, sur les 1.500 en sa possession, d'après des chiffres de l'AIEA. [...]"

- ElBaradei ne craint pas Téhéran (JP) - son obsession reste Israël :
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1255694833743&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "Selon Mohamed ElBaradei, chef sortant de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), l'unique solution au programme nucléaire iranien reste la négociation. "La menace du programme nucléaire iranien est exagérée. Je ne pense pas que nous allons nous réveiller demain et découvrir que l'Iran possède une arme nucléaire", a-t-il déclaré au journal autrichien Die Presse. "Le président [américain] Barack Obama a compris que le dialogue est la seule solution possible avec l'Iran (...). Téhéran peut jouer un rôle central au Proche-Orient, en Afghanistan ou même en Irak", estime le lauréat 2005 du prix Nobel de la paix.
    Le plus grand danger de la région, selon ElBaradei, serait une frappe israélienne sur les installations nucléaires de la République islamique. "Nous devrions nous demander pourquoi les pays développent l'arme nucléaire (…). Israël ne veut pas que l'Iran en dispose. Mais les dirigeants arabes ne supportent pas, non plus, que l'Etat hébreu soit une puissance nucléaire", poursuit ElBaradei. "La solution : assurer une paix durable dans la région et faire disparaître toute arme nucléaire du Moyen-Orient. Cela prendra du temps. Nous devons tenir compte d'un déséquilibre important : un pays, à savoir Israël, reste exclu des exigences de non-prolifération nucléaire, tandis que d'autres pays sont liés par ce contrat"."

- Iran: des hauts responsables des Gardiens de la révolution tués dans un attentat-suicide (AP) - au moins 42 morts :
http://fr.news.yahoo.com/3/20091018/twl-iran-attentat-ba66223.html
   "Au moins 42 personnes, dont cinq commandants des Gardiens de la révolution, ont été tuées dans un attentat-suicide attribué à la rébellion sunnite dans le sud-est de l'Iran dimanche, selon l'agence de presse officielle iranienne IRNA, qui fait aussi état de plus d'une vingtaine de blessés. L'attentat a été perpétré dans la province du Sistan-Baloutchistan, frontalière du Pakistan et de l'Afghanistan. IRNA a précisé que le général Noor Ali Shooshtari, commandant adjoint des forces terrestres des Gardiens de la révolution, et Rajab Ali Mohammadzadeh, commandant en chef du corps d'élite dans la province, comptaient au nombre des morts. D'autres membres des Gardiens de la révolution et des dirigeants tribaux locaux ont également été tués.
    Le procureur général de la province, Mohammad Marzieh, cité par IRNA, a affirmé que Jundallah, "les Soldats de Dieu", avait revendiqué l'attentat. Ce ne serait pas la première attaque du groupe contre des cibles chiites et les Gardiens de la révolution au Sistan-Baloutchistan. [...] Le groupe Jundallah est actif depuis plusieurs années dans le sud-est de l'Iran. En mai, il a revendiqué un attentat à la bombe dans une mosquée chiite qui a fait 25 morts à Zahedan, capitale du Sistan-Baloutchistan, alors que les autorités avaient renforcé la sécurité dans la province en avril. Treize membres du groupe ont été pendus en juillet. [...]
    Les autorités iraniennes accusent Jundallah d'être soutenu par Al-Qaïda et les talibans pakistanais mais pour Chris Zambelis, consultant risque à Washington, il est plus probable que le groupe se soit inspiré des techniques et ait peut-être reçu un soutien matériel de rebelles baloutches du Pakistan. [...]"

- Ahmadinejad accuse (AP) - c'est "l'œuvre de l'arrogance mondiale".
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1255694833903&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "Le Président iranien Mahmoud Ahmadinejad a juré dimanche de porter un coup dur aux commanditaires de l'attentat suicide qui a tué dimanche cinq commandants des Gardiens de la Révolution ainsi que 26 autres personnes. "Ces criminels verront bientôt venir la réponse à leurs crimes inhumains", a reporté l'agence de presse officielle iranienne IRNA. Plus tôt Ahmadinejad avait également accusé les Etats-Unis et les Grande-Bretagne d'être derrière cet attentat suicide.
    Les chaînes de télévision officielles à Téhéran ont cité les propos tenus par un responsable de la sécurité affirmant que le gouvernement britannique était directement impliqué dans cet attentat, depuis l'organisation de l'explosion, jusqu'au recrutement des terroristes, en passant par l'approvisionnement des fournitures et de l'équipement nécessaires. L'Agence Press TV a déclaré que les Etats-Unis étaient pour leur part impliqués du fait de leur volonté de renverser le régime iranien. "Cet attentat avait été prévu il y a longtemps, par des personnes liées aux Etats-Unis et à d'autres pays qui souhaitent anéantir le gouvernement central iranien", a affirmé le réseau de télévision d'état.
    Les Gardiens de la Révolution ont pour leur part déclaré que "cet attentat était l'œuvre de l'arrogance mondiale et de la provocation de certains mercenaires locaux". Des Officiels iraniens se sont à plusieurs reprises interrogés sur la possibilité que Washington puisse inciter certaines minorités iraniennes à agir contre le gouvernement chiite. [...]
    L'attentat n'a pas été revendiqué dans l'immédiat, mais les soupçons se portent sur le groupe sunnite Jundallah (soldats de Dieu). Cette junte a déjà attaqué des cibles chiites et les Gardiens de la Révolution dans le sud-est de l'Iran. [...]"

- Téhéran veut lutter contre la porosité de sa frontière pakistanaise :
Attentat en Iran : un haut diplomate pakistanais a été convoqué au ministère iranien des Affaires étrangères. Les auteurs de l'attentat qui a coûté la vie à 35 personnes au sud-est du pays, seraient venus du Pakistan. Le diplomate a promis que son pays ferait tout pour sécuriser leur frontière commune.
(Guysen.International.News / 2009-10-18 20:21:00 ISRAEL)

- Collaboration Téhéran/Caracas pour la recherche d'uranium :
L'Iran aide le Venezuela à trouver de l'uranium, a indiqué Hugo Chavez. Le président vénézuélien, en visite en Bolivie, a précisé que son pays utiliserait la technologie nucléaire uniquement à des fins pacifiques.
(Guysen.International.News / 2009-10-17 22:45:00 ISRAEL)

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
USA

- Protestors shut down Ehud Olmert speech at University of Chicago (Vidéo 7mn32) - c'était le 15 octobre :
http://www.youtube.com/watch?v=wgN02ZTe5AU&feature=player_embedded

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Europe

- Une Equipe de basketball sioniste expulsée du terrain (Vidéo 3mn27) - le 5 février, match FC Barcelona / Maccabi Tel-Aviv, le public espagnol hurle sa haine contre l'équipe israélienne et tente d'envahir le terrain.
http://www.dailymotion.com/search/sioniste/video/xau86a_une-equipe-de-basketball-sioniste-e_news

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Histoire

- Aux sources de la révolte des Maccabées, entretien La Recherche (n°434) avec Dov Gera (professeur d'histoire juive à l'université Ben Gourion, et spécialiste des inscriptions grecques)
   "- Vous venez de déchiffrer une inscription du IIe siècle trouvée en Israël. Que nous apprend-elle sur cette période ?
    - C'est une grande stèle en calcaire, retrouvée en quatre fragments : l'un sur le marché des Antiquités, et trois lors de fouilles près du temple païen de Maresha, au sud-est de la Judée. Y sont gravées, en grec, les 53 premières lignes d'un édit du roi Séleucos IV, daté de mai 178 av. J.-C. Le roi y annonce des réformes des cultes de toute la région, en vue d'aligner leur gestion sur ceux du reste de l'Empire séleucide.
    - Pourquoi est-ce important pour l'histoire juive ?
    - C'est un document archéologique précieux, car il précède de quelques années seulement la révolte juive des Maccabées, motivée par des raisons religieuses, qui a abouti à l'indépendance de la Judée. Cette révolte n'est connue que par un texte juif, le deuxième livre des Maccabées, intégré ensuite par les chrétiens à l'Ancien Testament.
    - Quelles étaient les relations de ces rois avec les Juifs ?
    - Quand Antiochos III, prédécesseur de Séleucos IV, a pris la région à l'Egypte grecque en 200 av. J.-C., il a favorisé les Juifs sur un plan juridique et fiscal, car ceux-ci avaient pris parti pour lui. Séleucos IV a d'abord poursuivi cette politique. Mais ensuite, il a ordonné à son Premier ministre de faire main basse sur le trésor du Temple de Jérusalem. Cet incident est un signe avant-coureur de la profanation du Temple par son successeur Antiochos IV en 167 av. J.-C., et de la révolte dirigée par Judas Maccabée.
    - En quoi la stèle éclaire-t-elle les racines du conflit ?
    - Alors que le livre des Maccabées en faisait une affaire purement juive, cette inscription le replace dans un cadre plus large : elle présente une mesure qui ne vise pas que la Judée. Elle précise aussi que le roi nomme un certain Olympiodoros, dont la mission n'est pas détaillée. Etait-il un simple administrateur, chargé de spolier les temples ? Séleucos devait en effet verser un lourd tribut aux Romains, à la suite d'une défaite. Olympiodoros avait sans doute aussi une
fonction sacerdotale. Cela expliquerait mieux l'indignation des Juifs dont les convictions monothéistes ne pouvaient tolérer la suprématie d'un grand prêtre païen."

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Points de vue

- Kissinger et moi - Géopolitique au Ritz, Sylvain Attal (Causeur) - Sur l'Iran : "Ce qui le chagrine ce n’est pas qu’il y ait une carotte, mais qu’on ne voie pas le bâton" ; “Il ne faut jamais que votre interlocuteur sente que vous êtes disposé à accepter finalement ce que vous qualifiez dès le départ d’inacceptable”.
http://www.causeur.fr/kissinger-et-moi,3165
   "[...] je rencontre cet homme, digne continuateur de Bismarck dans la realpolitik moderne et oracle diplomatique. [...] C’est ainsi que tout anti-communiste viscéral qu’il fût, Kissinger devint un symbole de la détente et de la fameuse méthode des “petits pas” puis de la “shuttle diplomatie” qui fit beaucoup d’émules avec les progrès de l’aviation. Car Kissinger est tout sauf un néo-con. Il parle beaucoup par understatement, par litote. Mais tâchons de résumer sa pensée:
    Il pense qu’il faut parler avec tout le monde et approuve par exemple la main tendue d’Obama aux Iraniens. Ce qui le chagrine ce n’est pas qu’il y ait une carotte, mais qu’on ne voie pas le bâton. Autrement dit que les Américains ne paraissent pas crédibles dans leurs menaces de rétorsion au cas où les négociations avec Téhéran sur le nucléaire échouaient. Préoccupation qu’il résume ainsi: “Il ne faut jamais que votre interlocuteur sente que vous êtes disposé à accepter finalement ce que vous qualifiez dès le départ d’inacceptable”. Et prend ça M. le prix Nobel à crédit !
    Deuxième question : l’Afghanistan est-elle un nouveau Vietnam? Peut-être bien. D’une part, Kissinger pense qu’Obama n’a pas d’autre choix que d’écouter le commandant qu’il a lui-même nommé sur place, le général Mc Chrystal, et d’envoyer des renforts importants, à défaut de quoi les talibans interprèteront cette irrésolution comme un signe de faiblesse voire de défaitisme. D’autre part, il sait que la victoire militaire n’est rien sans l’appui de l’opinion publique. Au Vietnam nous avions presque gagné, dit-il, mais l’opinion ne soutenait plus l’effort réclamé. Le Watergate a fini de tout ficher par terre et a précipité la débâcle. Cette fois-ci les alliés des Américains ne se bousculent pas non plus pour les appuyer militairement (Sarkozy vient d’annoncer qu’il n’y aurait pas un soldat français de plus). Conclusion: Obama a toutes les chances de se planter.
    Mais Kissinger est aussi un grand conteur. Allez tonton Henry (86 ans) une anecdote pour finir sur la fin du mur de Berlin, il y a 20 ans déjà: “J’étais en Chine, ou je m’entretenais avec Deng Xiaoping. Tout semblait calme, mais Deng m’explique que le bloc communiste en Europe de l’Est est condamné parce que Gorbatchev a fait la glasnost (ouverture démocratique) avant la perestroïka (modernisation économique et sociale), et que les Chinois ne feront jamais la même erreur. Là-dessus je m’envole pour Hawaï, ou j’atterris quelques heures plus tard. Et j’apprends que le mur n’existe plus ! Il faut toujours faire très attention à ce que disent les Chinois”."

- « Goldstone » méprise la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, Bertrand Ramas-Muhlbach (avocat) - la litote permanente est amusante : "il faudra bien un jour que la Communauté Internationale admette que les tirs de roquettes qassam sur les israéliens en considération de leur seule origine juive, constituent un mode de fonctionnement social tout à fait discriminatoire interdit par le texte".
http://lessakele.over-blog.fr/article--goldstone-meprise-la-declaration-universelle-des-droits-de-l-homme-b-ramas-muhlbach-37771261.html
   "[...] Si le rapport « Goldstone » avait pris soin de reprendre les motivations à l’origine de l’opération « plomb durci », il aurait confirmé que l’opération s’inscrivait bien dans le respect scrupuleux des prérogatives de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (DUDH). [...]
    Rappelons tout d’abord que si l’article 1er DUDH rappelle que « Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits.. .», il précise la nature des relations à entretenir entre les individus : les êtres humains « doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité ». Au cas particulier, les envois ininterrompus de roquettes qassam sur les populations juives ne participent pas spécialement d’un esprit fraternel. Il appartenait donc à Tsahal d’en provoquer l’arrêt dans la mesure où, selon l’article 2 DUDH, « chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés proclamés dans la présente Déclaration ».
    Parmi les Droits fondamentaux, l’article 3 DUDH cite : « Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne », ce qu’interdisent fatalement les envois (a fortiori incessants) de roquettes qassam sur le territoire israélien. Notons également que selon l’article 7 DUDH, tous « ont droit à une protection égale contre toute discrimination qui violerait la présente Déclaration ». Sur ce point, il faudra bien un jour que la Communauté Internationale admette que les tirs de roquettes qassam sur les israéliens en considération de leur seule origine juive, constituent un mode de fonctionnement social tout à fait discriminatoire interdit par le texte.
    On peut également citer les dispositions de l’article 12 DUDH qui interdit « l'immixtion arbitraire dans la vie privée » ou les « atteintes à l’honneur et à la réputation ». En effet, les agressions physiques sur des personnes en considération de leur origine juive, sont de véritables immixtions arbitraires dans leur vie privée.
    L’article 13 DUDH, offre quant à lui, le « droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l'intérieur d'un Etat ». Les israéliens contraints par les palestiniens de vivre sous des abris sont privés de cette prérogative. De même, les envois de qassam violent l’article 17 DUDH qui protège « le droit à la propriété privé », mais aussi l’article 18 DUDH qui vise « la liberté de pensée, de conscience et de religion, ou encore l’article 19 DUDH qui concerne la liberté d'opinion et d'expression »...
    Inversement et signe de sa partialité, il est regrettable que le rapport « Goldstone » ne se soit pas attaché au mode éducatif palestinien (particulièrement à Gaza) qui construit la personnalité des jeunes dans la haine des juifs alors que l’article 26 DUDH : « l’éducation doit viser au plein épanouissement de la personnalité humaine et au renforcement du respect des droits de l'homme et des libertés fondamentales, doit favoriser la compréhension, la tolérance et l'amitié entre toutes les nations et tous les groupes raciaux ou religieux »... Les jeunes palestiniens ne bénéficient pas d’une éducation conforme à ce texte sans que le rapport « Goldstone » ne s’en émeuve.
    Le rapport « Goldstone » a également fait fi de l’article 29 DUDH relatif aux obligations et devoirs envers les autres et occulté que les prérogatives des palestiniens sont limitées pour permettre d'assurer la reconnaissance et le respect des droits et libertés d'autrui, l'ordre public et le bien-être général dans une société démocratique (article 29 al 3). En effet, lorsque les palestiniens portent atteinte aux droits des juifs, ils violent l’article 30 DUDH  qui interdit à un Etat, un groupement ou un individu de se livrer à une activité ou d'accomplir un acte visant à la destruction des droits et libertés qui y sont énoncés.
    En fait, c’est également le rapport « Goldstone » (lui-même) qui viole la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. En qualifiant les actes israéliens de « crimes de guerre » ou « contre l’humanité », le document méconnaît l’article 10 DUDH qui permet à chacun de faire entendre sa cause équitablement et publiquement par un Tribunal indépendant et impartial. Au cas particulier, Israël a déjà été condamné avant d’avoir été entendu et jugé par une instance juridictionnelle. [...]"

Partager cet article

Repost 0
Published by Occam - dans Novembre 2009
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Boucle d'Occam
  • La Boucle d'Occam
  • : Chaque jour, une Boucle reprend l'actualité de France et du Moyen-Orient autour des thèmes d'Israël et de l'antisémitisme.
  • Contact

Recherche

Pages