Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 novembre 2012 1 19 /11 /novembre /2012 19:28

Opération Pilier de Défense

- Pilier de défense : 121 roquettes sur le sud d'israël depuis ce [lundi] matin (Guysen)
http://www.guysen.com/news_-Pilier-de-defense-121-roquettes-sur-le-sud-d-israel-depuis-ce-matin_367812.html
   "Selon un bilan provisoire, depuis lundi matin, 121 roquettes sont tombées sur le territoire israélien. Deux roquettes sont tombées sur des immeubles, 19 ont été interceptées par Dôme de Fer. Depuis le début de l'opération, 1.113 roquettes ont été tirées sur Israël, 324 ont été interceptées par Dôme de Fer et 37 ont touché des habitations."
- Pilier de défense : 100 roquettes tirées par les terroristes ont atterri à Gaza (Guysen)
http://www.guysen.com/news_-Pilier-de-defense-100-roquettes-tirees-par-les-terroristes-ont-atterri-a-Gaza_367688.html
   "Selon une information du porte-parole de Tsahal, une centaine de roquettes tirées depuis mercredi soir contre Israël par les organisations terroristes de Gaza, sont retombées en territoire palestinien, causant blessés et dégâts."
- Pilier de défense : Tsahal a attaqué 1350 cibles depuis le début de l'opération (Guysen)
http://www.guysen.com/news_-Pilier-de-defense-Tsahal-a-attaque-1350-cibles-depuis-le-debut-de-l-operation_367777.html
- Pilier de défense : élimination confirmée de 4 commandants du Hamas et du Jihad islamique (Guysen)
http://www.guysen.com/news_-Pilier-de-defense-elimination-confirmee-de-4-commandants-du-Hamas-et-du-Jihad-i_367813.html
- Gaza : bombardements meurtriers (AFP)
http://fr.news.yahoo.com/gaza-8-palestiniens-tu%C3%A9s-raids-isra%C3%A9liens-071514626.html
   "Les bombardements par air et par mer sur la bande de Gaza ont fait 10 morts lundi matin, au sixième jour de l'offensive israélienne contre les groupes armés palestiniens, [...] ce qui porte le bilan des violences à 90 morts -- 87 Palestiniens et 3 Israéliens -- depuis le début mercredi de l'offensive israélienne. Dans la nuit, l'aviation israélienne a aussi totalement détruit un bâtiment de la police de la ville de Gaza. [...] Les Brigades Ezzedine al-Qassam, la branche armée du Hamas qui gouverne la bande de Gaza, a promis que ce "massacre" ne resterait "pas impuni". [...]"

- Pilier de défense : le spécialiste es-roquette du Hamas peut-être pas éliminé, Tsahal se rétracte (Guysen)
http://www.guysen.com/news_-Pilier-de-defense-le-specialiste-es-roquette-du-Hamas-peut-etre-pas-elimine-Tsa_367596.html
   "Tsahal affirmait cet après-midi avoir réussi à éliminer le spécialiste es-roquettes du Hamas Yahiya Rabia, mais s'est rétractée par la suite, reconnaissant que le terroriste est encore en vie. Toutefois dans la frappe qui visait ce terroriste, 11 Palestiniens ont perdu la vie, la plupart membres d'une même famille. Les détails ne sont pas encore clairs, mais ce raid pourrait plonger Israël dans de sales draps, vu ses conséquences."
- Israël enquête sur une attaque qui a tué 11 Palestiniens à Gaza, Maayan Lubell (Reuters)
http://fr.news.yahoo.com/isra%C3%ABl-enqu%C3%AAte-sur-une-attaque-qui-tu%C3%A9-11-144406187.html
   "L'armée israélienne a dit lundi qu'une enquête était en cours pour déterminer les circonstances d'une attaque aérienne menée dimanche contre Gaza qui a coûté la vie à 11 civils palestiniens, dont neuf membres d'une même famille. Le bombardement, qui a détruit une maison de trois étages et tué deux voisins de la famille Dalou, est la plus meurtrière depuis le début de l'offensive israélienne contre l'enclave palestinienne, mercredi dernier.  Les circonstances de cette attaque n'ont pas encore été déterminées, a déclaré une porte-parole de Tsahal, disant ne pas être en mesure de fournir plus de détails à ce stade de l'enquête.
    Selon les quotidiens israéliens Haaretz et Maariv, l'armée s'est trompée de cible. Pour le quotidien Yedioth Ahronoth, la maison de la famille Dalou abritait un militant du Hamas. Tsahal avait annoncé dans un premier temps avoir atteint le commandant des opérations du Hamas, Yihia Abayah, avant de se montrer un peu plus prudent quelques heures plus tard. Les proches et les voisins de la famille Dalou affirment qu'ils ne connaissaient pas Yihia Abayah. Selon des proches de la famille, le père, propriétaire d'une épicerie, ne se trouvait pas à la maison au moment de l'attaque. [...]"
- IDF says it wasn’t aware civilians were present during airstrike that felled family, Aaron Kalman (Times of Israel)
http://www.timesofisrael.com/idf-says-it-wasnt-aware-civilians-were-present-during-deadly-airstrike/
   "The Israeli military says an initial probe shows its Israel Air Force hit and hurt a Hamas rocket chief in an airstrike on Sunday, but it was not aware of all the civilians present during the time of the attack, which reportedly killed 11 members of the Dalu family. [...] Israeli officials on Sunday said they killed Abiya, but the IDF said they could not confirm how badly he was hit. [...]"

- Israël : les sirènes retentissent à nouveau à Tel-Aviv (AFP, Vidéo 1mn18)
http://www.dailymotion.com/video/xv7gk1_israel-les-sirenes-retentissent-a-nouveau-a-tel-aviv
- Pilier de défense : une deuxième école touchée par une roquette à Ashkelon, pas de victimes (Guysen)
http://www.guysen.com/news_-Pilier-de-defense-une-deuxieme-ecole-touchee-par-une-roquette-a-Ashkelon-pas-de_367811.html
   "Une roquette tirée par les terroristes palestiniens de Gaza a touché une école d'Ashkélon de plein fouet en fin d'après-midi, sans toutefois provoquer de victimes, les écoles étant fermées dans le sud d'Israël en raison de la situation sécuritaire. Il s'agit de la deuxième école d'Ashkélon touchée en 24H par des roquettes palestiniennes."
- Grad rocket hits Ashkelon school (Times of Israel) - "Vacant school reportedly suffers third hit in past decade".
http://www.timesofisrael.com/missile-hits-home-near-beer-tuvia-as-fire-continues-after-brief-lull/
- Second Ashkelon school hit by missile fire from Gaza (Times of Israel)
http://www.timesofisrael.com/all-eyes-on-cairo-ahead-of-gaza-ground-incursion/
- Défense passive : les murs protègent très bien des tirs de roquette (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Defense-passive-les-murs-protegent-tres-bien-des-tirs-de-roquette_367654.html
   "La Défense passive réitère ses instructions à la population pour une protection maximale contre les tirs de roquettes. Il faut si possible se rendre aux abris, à défaut se précipiter dans la pièce la plus interne de la maison, le plus éloignée des portes et des fenêtres. Plus il y aura de murs entre l'extérieur et le lieu de refuge, moins le risque d'être touché par des éclats de roquettes est important, procurant une protection quasi-maximale contre les missiles."

- Israël maintient ses options ouvertes contre le Hamas, Marc Henry (Le Figaro) - "Si les tirs de roquettes se poursuivent et provoquent la mort de civils israéliens, Benyamin Nétanyahou pourrait être contraint de donner son feu vert à une incursion dans la bande de Gaza".
http://www.lefigaro.fr/international/2012/11/18/01003-20121118ARTFIG00196-israel-maintient-ses-options-ouvertes-contre-le-hamas.php
   "Pour Israël, la guerre contre le Hamas est désormais arrivée au point critique. Le choix est simple: un cessez-le-feu négocié par l'intermédiaire de l'Égypte ou une opération terrestre après l'offensive tous azimuts menée ces derniers jours par l'aviation israélienne - qui a pilonné à plus de mille reprises des objectifs dans la bande de Gaza. «Nous sommes prêts à étendre notre offensive si le Hamas ne se décide pas à dire : assez», a prévenu Moshe Yaalom, le ministre chargé des Affaires stratégiques.
    Sur le terrain, l'armée israélienne n'attend plus que l'ordre du gouvernement pour lancer les blindés, les pièces d'artillerie et les unités d'infanterie à l'assaut de la bande de Gaza. Quelque 75.000 réservistes ont été rappelés, un contingent aussi important que celui mobilisé lors de la dernière guerre au Liban contre le Hezbollah, en 2006.
    Ce déploiement de forces, aussi impressionnant soit-il, n'a pas encore eu l'effet dissuasif escompté. Le sud d'Israël ainsi que Tel-Aviv, attaquée pour la troisième journée consécutive, ont de nouveau subi une pluie de roquettes, qui ont fait des blessés et des dégâts. Ce bilan aurait pu être beaucoup plus lourd sans les cinq batteries de «dôme de fer», système antimissile qui a permis l'interception de plus de 200 roquettes.
    Malgré tout, Benyamin Nétanyahou, le premier ministre, semble hésiter à se lancer dans une aventure militaire. Des combats pourraient provoquer de lourdes pertes parmi les soldats engagés au sol et augmenteraient les risques de «bavures» parmi la population civile palestinienne, ce qui ne manquerait pas d'accroître les pressions de la communauté internationale, qui a jusqu'à présent fait preuve de «compréhension pour le droit d'Israël de se défendre», a relevé Benyamin Nétanyahou.
    Avigdor Lieberman, le chef de la diplomatie, a résumé l'enjeu : «Lorsqu'on lance une opération terrestre on ne peut pas s'arrêter au milieu, il faut aller jusqu'au bout sinon ce n'est pas la peine de commencer», a affirmé ce ministre connu pour son franc-parler. Autrement dit, il ne peut y avoir de demi-mesure: si le gouvernement donne son feu vert, l'objectif d'Israël devrait être d'éliminer le pouvoir que les islamistes du Hamas exercent dans la bande de Gaza. Or, pour le moment, le prix à payer pour atteindre un tel objectif, nécessitant sans doute des semaines de combats, paraît excessif à Benyamin Nétanyahou.
    Reste l'option diplomatique. Sur ce front, les dirigeants israéliens misent avant tout sur les bons offices de l'Égypte pour parvenir à un cessez-le-feu avec le Hamas, avec le parrainage des États-Unis et le soutien de l'Europe. Mais l'arrivée au pouvoir au Caire des Frères musulmans, mouvement hostile à Israël et «maison mère» du Hamas, a rendu les choses plus compliquées qu'à l'époque de Hosni Moubarak, qui avait joué à plusieurs reprises le rôle d'intermédiaire dans de précédents affrontements. Comme le souligne Chico Menaché, le commentateur politique de la radio publique, «si l'Égypte ne parvient pas à convaincre le Hamas de conclure une houdna (une trêve en Arabe), qui pourrait bien le faire ?»
    Seule certitude : Israël est engagé dans une course contre la montre. Si les tirs de roquettes se poursuivent et provoquent la mort de civils israéliens, Benyamin Nétanyahou pourrait être contraint de donner son feu vert à une incursion dans la bande de Gaza. En lançant ainsi la «première guerre» de ses deux mandats, le premier ministre prendrait un risque pour les élections législatives du 22 janvier, au cas où les choses tourneraient mal pour Israël."
- Proche de Netanyahou : Israël préfère une solution diplomatique à Gaza (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Proche-de-Netanyahou-Israel-prefere-une-solution-diplomatique-a-Gaza_367723.html
   "L'Etat d'Israël est prêt à mener une opération terrestre dans la bande de Gaza, mais préfère une solution diplomatique, a déclaré lundi un responsable proche du Premier ministre Binyamin Netanyahou. "Nous préférerions une solution diplomatique qui garantisse la paix pour la population du sud d'Israël. Si c'est possible, une opération terrestre ne sera plus nécessaire. Mais, si la diplomatie échoue, nous pourrions ne pas avoir d'autre choix que d'envoyer des troupes au sol", a-t-il déclaré à Reuters."

- Le Hamas et Israël posent leurs conditions pour une trêve, Laurent Zecchini (Le Monde) - "[Israël] demande que le Hamas s'engage, en son nom et en celui du Jihad islamique et de tous les autres groupes armés de Gaza, à mettre fin, définitivement, à toute action hostile envers Israël".
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2012/11/19/le-hamas-et-israel-posent-leurs-conditions-pour-une-treve_1792757_3218.html
   "[...] Les deux parties sont engagées dans une épreuve de force qui est militaire mais aussi psychologique, dont l'enjeu est la conclusion d'un cessez-le-feu ayant vocation à se transformer en trêve de longue durée. Cette fois, plus question de se contenter d'un arrêt des hostilités qui sera immanquablement rompu au bout de quelques semaines ou quelques mois.
    Le Hamas a posé ses conditions et elles sont dangereusement ambitieuses : la levée du blocus israélien (a fortiori égyptien, s'agissant du poste-frontière de Rafah), et l'arrêt "de toutes les formes d'agression, y compris les assassinats ciblés". Ce message a été transmis par les dirigeants du Hamas, notamment Khaled Mechaal (dont la succession à la tête de la branche politique du mouvement est en cours), aux Egyptiens, aux Turcs et aux Qataris, qui s'efforcent d'être les artisans d'un cessez-le-feu.
    Le Caire, fidèle à sa tradition, joue un rôle de premier plan, dans la mesure où les relations de ses responsables de la sécurité avec ceux d'Israël perdurent. Le gouvernement de M. Nétanyahou est tout aussi exigeant : il demande que le Hamas s'engage, en son nom et en celui du Jihad islamique et de tous les autres groupes armés de Gaza, à mettre fin, définitivement, à toute action hostile envers Israël. D'intenses pourparlers diplomatiques sont en cours pour tenter de rapprocher les positions.
    Le président Barack Obama, la chancelière Angela Merkel, les premiers ministres italiens et britanniques, Laurent Fabius, le ministre français des affaires étrangères (dimanche à Jérusalem), tous s'efforcent d'inciter M. Nétanyahou à ne pas prendre l'ultime décision consistant à ordonner une offensive terrestre contre la bande de Gaza, tout en insistant auprès du président égyptien, Mohamed Morsi, pour qu'il augmente ses pressions sur les responsables du Hamas.
    L'Egypte, plus encore que par le passé, joue un rôle charnière, en raison de sa proximité avec le Hamas, issu des Frères musulmans. La stratégie d'une telle négociation pourrait être graduelle : dans un premier temps, le Hamas renoncerait à ses frappes à longue portée contre le territoire israélien, tandis qu'Israël cesserait de cibler les dirigeants du Mouvement de la résistance islamique. Dans un second temps, des garanties à long terme pour les deux parties pourraient être négociées.
    Le problème avec ce scénario, c'est qu'il obéit à une échelle de temps peut-être irréaliste : à l'aune des roquettes qui visent Tel-Aviv et des bombardements sur Gaza, le risque d'un bain de sang qui forcerait l'un ou l'autre camp à une escalade s'accroît d'heure en heure."

- Israël : Les roquettes palestiniennes ne font pas plier les kibboutz du sud, William Molinié (20 minutes) - «les bombes qu’on envoie là-bas sont ciblées sur des terroristes. Eux, ils nous arrosent au hasard.»
http://www.20minutes.fr/article/1044976/ynews1044976?xtor=RSS-176
   "Réfugié au sous-sol d’un abri anti-missile avec ses ordinateurs et ses statistiques, Ilan, 43 ans et trois enfants, dirige les opérations de secours du kibboutz. Depuis mercredi, 17 roquettes sont tombées aux environs de Réïm, un village collectiviste laïc. Bien que situé à un peu plus de 5km à vol d’oiseau de la bande de Gaza, ce kibboutz n’est pas protégé par le «dôme de fer», le système israélien de défense conçu pour intercepter les tirs de roquettes en provenance de l’enclave palestinienne.
   «Quand l’alerte est donnée, les habitants doivent se réfugier dans les bâtiments construits en béton armé. Il y en a un à proximité de chaque bloc d’habitation», explique-t-il. En théorie. Car en pratique, bien souvent, les 15 secondes nécessaires pour trouver un abri ne leur suffisent pas. Au mieux, ils trouveront un pas de porte, au pire, ils s’allongeront par terre, les mains sur la tête, en espérant que le missile s’écrase plus loin. Un pan entier de mur d’une habitation a été soufflé par une roquette, un matin du début du mois de novembre. Un trou béant laisse maintenant apparaître la chambre à coucher.
   «La dame qui était dans son lit au moment de l’alerte s’est levée et a eu le bon réflexe d’attendre dans le couloir. Ça lui a sauvé la vie», confie Jean-Olivier, un Franco-palestinien installé ici depuis quinze ans. Lui aussi dispose dans sa maison d’un espace d’un mètre carré entre la salle de bain et les toilettes, protégé par des murs porteurs. «A force, notre chienne va à cet endroit-là avant tout le monde car elle entend l’arrivée des missiles avant même le déclenchement de l’alarme. Ça nous fait gagner quelques secondes», assure-t-il. [...]
    Jean-Olivier assure prendre du recul sur le conflit qui oppose Israël aux Palestiniens. «De l’autre côté, c’est vrai que la population civile, les plus pauvres morflent. Ils n’ont rien», reconnaît-il avant d’avouer que la défense de son territoire passe avant tout. «Pour autant, les bombes qu’on envoie là-bas sont ciblées sur des terroristes. Eux, ils nous arrosent au hasard.»"

- Le Hamas se réjouit malgré les bombardements israéliens, Nidal al-Mughrabi (Reuters) - "les Palestiniens que l'on peut croiser se réjouissent chaque fois qu'ils entendent le vrombissement caractéristique des roquettes tirées par les activistes".
http://fr.news.yahoo.com/le-hamas-se-r%C3%A9jouit-malgr%C3%A9-les-bombardements-isra%C3%A9liens-191604290.html
   "Le Hamas pense avoir redoré son blason auprès des Palestiniens à la faveur du conflit en cours dans la bande de Gaza, en tirant des roquettes sur Tel Aviv et Jérusalem, jadis hors de portée et en attirant à Gaza des dirigeants arabes. Sorti en pyjama pour acheter des oeufs et des barres de chocolat pour ses trois enfants, Ali al Ahmed résume le sentiment d'une partie des habitants de Gaza, bombardée depuis mercredi par l'armée israélienne : "Terrorisés, c'est ce que nous sommes. Mais ils sont aussi terrorisés de l'autre côté de la frontière. Honnêtement, je croyais que le Hamas avait oublié de combattre Israël. J'avais tort."
     Composée par deux chanteurs de Cisjordanie, la chanson "Frappez Tel Aviv" est devenue un tube sur YouTube. Elle félicite le Hamas et les autres mouvements palestiniens pour leur capacité nouvelle à menacer Tel Aviv et Jérusalem. Sur Facebook, de nombreux internautes expriment un soutien enthousiaste au mouvement islamiste tout en se réjouissant des malheurs des Israéliens. "Message spécial aux habitants d'Israël : toutes sortes de moyens de transport rapides disponibles pour se précipiter dans les abris, rickshaw, camionnette et limousine", a écrit un habitant de Gaza sur sa page.
    Le fait que les tirs de roquettes sur Tel Aviv et Israël n'aient fait ni victimes ni dégâts semble peu importer au Hamas, qui se réjouit simplement de voir les Israéliens se précipiter dans les abris. Même le président palestinien Mahmoud Abbas, voué aux gémonies par le Hamas en raison de sa reconnaissance d'Israël et de son refus de la violence, a appelé les dirigeants du mouvement islamiste pour exprimer sa solidarité. [...]
     Depuis mercredi, les rues de Gaza sont quasiment désertes. Les boutiques et les écoles restent fermées. Mais les Palestiniens que l'on peut croiser se réjouissent chaque fois qu'ils entendent le vrombissement caractéristique des roquettes tirées par les activistes. La branche armée du Hamas, les Brigades Ezzedine al Kassam, se moque du bouclier antimissile israélien, "Dôme de fer", qu'elle rebaptise "Dôme de papier". Porte-parole du Hamas, Sami Abou Zouhri affirme que les membres de son mouvement sont "fiers de notre résistance (...) et d'une performance qui a surpris l'ennemi".
    Face à la menace d'une entrée imminente des blindés israéliens dans la bande de Gaza, Ali al Ahmed, dans son pyjama, affirme : "C'est effrayant en ce moment. Des centaines de civils pourraient être tués si les Israéliens nous envahissent. Mais quand ils partiront, les roquettes les suivront chez eux et ils auront donc échoué"."
- A Gaza, la peur… et la fierté, Hélène Jaffiol (Le Parisien) - "Quant aux tirs de roquettes ou missiles du Hamas atteignant des sanctuaires israéliens autrefois inaccessibles — comme Tel-Aviv ou Jérusalem —, ils ont beau viser des civils israéliens, ils provoquent la fierté de nombreux Gazaouis".
http://www.leparisien.fr/international/a-gaza-la-peur-et-la-fierte-19-11-2012-2335003.php
   "[...] Le contrôle du mouvement islamiste ne se ressent vraiment qu’en un seul lieu : les hôpitaux, sans doute l’îlot qui reste le plus à l’abri des bombardements [ce que Le Parisien ne dit pas clairement ici, c'est que les gradés du Hamas se cachent dans les sous-sol de l'hôpital Shifa, utilisant donc les civils comme boucliers humains]. A l’hôpital Al-Shifa, le plus grand de Gaza, les gardes en treillis bleu foncé du Hamas continuent de faire la police pour canaliser les allers et venues de centaines de Gazaouis qui se pressent pour visiter leurs blessés, consoler des proches endeuillées, ou tout simplement se mettre à l’abri. « Ici, on peut souffler car on se dit que les Israéliens n’iraient pas frapper un hôpital », confie Ahmad. [...]
    Quant aux tirs de roquettes ou missiles du Hamas atteignant des sanctuaires israéliens autrefois inaccessibles — comme Tel-Aviv ou Jérusalem —, ils ont beau viser des civils israéliens, ils provoquent la fierté de nombreux Gazaouis : « J’ai été surpris par notre propre puissance. Nous avions l’impression d’être faibles face à Israël. Cela renforce notre confiance en nous », assure sans états d’âme Talaart, infirmier. Reste que les habitants sont suspendus à l’angoisse du lendemain. Que va-t-il se passer, un cessez-le-feu ? Opération terrestre comme en 2009 ? « Nous sommes beaucoup plus forts aujourd’hui, je ne crois pas qu’Israël prendrait le risque d’une invasion, conclut Talaart… Mais je ne me risquerais pas à parier. »"
- Gaza enterre ses «martyrs», William Molinié & Vincent Wartner (20 minutes) - «Il faut être avec les combattants et faire de la résistance».
http://www.20minutes.fr/article/1045566/ynews1045566?xtor=RSS-176
   "[...] Parti de la morgue de l’hôpital principal, le cortège s’est rendu vers la mosquée, la foule scandant «on va venger le sang des martyrs». Avant de rejoindre le cimetière où des trous avaient été déjà creusés pour accueillir les corps. Sur le chemin, des membres du Hamas ont tiré vers le ciel à coups de kalachnikovs. Au moins trois roquettes ont aussi été lancées vers Israël. Réponse immédiate de Tsahal, un missile a provoqué une forte détonation, violemment ressentie depuis le cimetière.
    «Ce sont des martyrs. Ne pleurons pas, ils iront droit au paradis», a lancé à la foule l’imam de la mosquée. «Il faut être avec les combattants et faire de la résistance», a-t-il ajouté, demandant aux Palestiniens de «donner [leur] sang». La parole a ensuite été donnée à un porte-parole du Hamas, Ismail Radwan. «Patientez, la victoire va venir», a-t-il promis. «Israël croit que vous lâchez. C’est faux. Le peuple palestinien est avec nous.» Il a par ailleurs rappelé que le Hamas n’entamerait pas de cessez-le-feu sans que ses conditions ne soient acceptées par Israël, à savoir la fin du blocus et «l’indépendance de Gaza». «La résistance a mis des conditions pour une trêve. Si ces conditions ne sont pas remplies, il n’y aura pas de trêve», a-t-il assuré. [...]"

- Yes, the IDF is the most moral army in the world (Elder of Ziyon) - "there have been over 1000 Israeli strikes in Gaza since Wednesday, and the number of civilian deaths is still less than 50. If anyone needs proof that Israel is not targeting civilians, this is irrefutable".
http://elderofziyon.blogspot.fr/2012/11/yes-idf-is-most-moral-army-in-world.html
   "It has been difficult to determine the ratio of terrorists to civilians being killed in Gaza. Certainly through Saturday there were more terrorists killed than civilians, it appears that this morning the ratio may be about the same (although this Reuters article uses the more vague term "non-combatants" and the number of dead who are males of military age still seem to be higher than those of women, children and the elderly.) It is hard to tell; since Gaza authorities are notorious liars and some lists of the dead include those killed by Hamas rockets.
    The terrorist websites seem to have all agreed to not identify mujahadeen being killed as they did in the early days of the operation. We saw this in Cast Lead as well, as the public relations advantage of pretending that Israel is perpetrating "massacres" outweighs the normal lionization of brave fighting "martyrs." Some Arab media will say that Israel targeted a "civilian car" without noting that the people inside were leaders of Islamic Jihad. What we don't know at all, and may never know, is the number of civilians who were killed by errant Hamas rockets and by secondary explosions of terrorist ammunition and weapons caches. PCHR, notorious for not distinguishing between members of terror groups and civilians but somewhat honest in their descriptions of how people died, has not updated their statistics since Saturday.
    It appears though that the ratio of civilians to militants to is still about 1:1, about what it was during Cast Lead. The IDF claims 1:2 this [monday] morning. For all the gruesome photos of dead people and sick photo-ops in Gaza hospitals with babies, it is a remarkable ratio for wartime, especially in urban areas that house legitimate targets. This is far better than the ratio of civilian to militant deaths in Afghanistan, in a far more rural environment. Outside of Cast Lead, it is essentially an unprecedented achievement.
    Even more amazing is that there have been over 1000 Israeli strikes in Gaza since Wednesday, and the number of civilian deaths is still less than 50. If anyone needs proof that Israel is not targeting civilians, this is irrefutable. It needs to be stressed that Israel has zero incentive to kill civilians, and in fact has every reason to avoid killing civilians. The hyperbole about bloodthirsty Israelis and "genocide" and "massacres" is just propaganda. Unfortunately, the media rarely looks at context, and photos of injured people - real or imagined - is where the ratings are.
    It is still notable that the Arab side gleefully shows videos of Israelis panicking during missile strikes and Israelis grieving over their losses. Video clips made by the mainstream media, meant to humanize Israeli victims of rocket attacks, are being shown by Arab websites to gloat. Even the regular Arab audience loves to see terrorized Israelis. One side sends warnings to save civilians, the other sends warnings to terrorize them. One grieves when the other sides loses innocents, the other cheers. This is the real difference between the two sides - one side really wants to attack civilians and cause terror, and the other wants to avoid it as much as humanly possible."

- Un centre des médias touché à Gaza (Sipa) - "Cette attaque aurait tué un membre éminent du groupe Jihad islamique".
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/11/19/97001-20121119FILWWW00584-un-centre-des-medias-touche-a-gaza.php
   "Un immeuble abritant les locaux de plusieurs médias, notamment étrangers, a été touché lundi par une frappe israélienne dans le centre de Gaza, ont annoncé des témoins. Cette attaque aurait tué un membre éminent du groupe Jihad islamique. De la fumée noire s'élevait au-dessus du bâtiment, et des ambulances sont arrivées rapidement sur place. Selon des responsables des services médicaux, une personne a été tuée et plusieurs autres blessées. Les locaux de la télévision du Hamas, Al Aqsa, se trouvent au dernier étage. C'est la deuxième frappe en deux jours sur un immeuble à Gaza."
- Legal analysis: Targeting Hamas police, media sites, Yonah Jeremy Bob (JP) - "Hamas police possessed not only assault rifles, but also hand grenades and anti-tank weapons. Similarly, Hamas’s naval police had a record of, and responsibility for, firing on Israeli naval patrol and attack boats. To the extent that initially non-military locations make “an effective contribution to military action,” they can become valid military targets. (...) Media installations are somewhat more complicated."
http://www.jpost.com/Defense/Article.aspx?id=292498
- Will media groups condemn Islamic Jihad for using them as human shields? (Elder of Ziyon) - "Now that we know that the existence of senior Islamic Jihad officials in that same building, who were clearly using the international media presence as a shield for their own operations, will RSF modify its condemnation? After all, we now see that Israel behaved exactly as they are supposed to under international law: they identified a legitimate target, and warned the civilians to get out of the way so they could attack."
http://elderofziyon.blogspot.fr/2012/11/will-media-groups-condemn-islamic-jihad.html

- Israël autorise l'entrée de 80 camions d'aide humanitaire à Gaza (Guysen)
http://www.guysen.com/news_-Israel-autorise-l-entree-de-80-camions-d-aide-humanitaire-a-Gaza-_367556.html
   "Les autorités israéliennes ont autorisé dimanche l'entrée de 80 camions chargés de denrées alimentaires dans la Bande de Gaza, via le terminal de Kerem Shalom. Par ailleurs 35 diplomates étrangers ont été autorisés à sortir de Gaza et 26 malades et leur famille sont entrés en Israël pour y recevoir des soins."
- Israel sends aid to Gaza - while Egypt sends human shields (Elder of Ziyon) - "Does anyone think that if Israel was indiscriminately bombing Gaza buildings, the way that the Arab and leftist media portray them, that hundreds of Egyptians would be pouring in to "show solidarity"?"
http://elderofziyon.blogspot.fr/2012/11/israel-sends-aid-to-gaza-while-egypt.html
- Israel’s hospitals continue to treat Gazan patients, Judy Siegel-Itzkovich (JP) - “We regard our hospital as a bridge to peace.”
http://www.jpost.com/Health/Article.aspx?id=292503

- Haaretz poll: More than 90 percent of Israeli Jews support Gaza war (Haaretz) - "At the same time, however, only 30 percent of the public supports a ground attack in Gaza."
http://www.haaretz.com/news/diplomacy-defense/haaretz-poll-more-than-90-percent-of-israeli-jews-support-gaza-war.premium-1.478903


Réactions arabes

- Palestinian Authority warns of chaos in West Bank, Khaled Abu Toameh (JP)
http://www.jpost.com/MiddleEast/Article.aspx?id=292349
   "The Palestinian Authority warned Saturday of “chaos” in the West Bank in response to the ongoing IDF operation in the Gaza Strip. The warning came as Palestinians staged demonstrations in various parts of the West Bank in protest against the IDF offensive. Many protesters carried Hamas’s green flags and chanted slogans calling on the Islamic movement’s armed wing, Izzadin Kassam Brigades, to “destroy Tel Aviv.” In Ramallah, hundreds of demonstrators marched toward IDF soldiers stationed near Ofer Prison on the southern outskirts of the city. [...]
    A PA official in Ramallah said that the confrontations could lead to a state of “chaos” in the West Bank. Holding Israel fully responsible for the escalation, the official warned that the PA could lose control over the situation if the Israeli “aggression” on the Gaza Strip continued."
- Territoires disputés : mort d'un manifestant pro-Hamas (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Territoires-disputes-mort-d-un-manifestant-pro-Hamas-sources-palestiniennes-_367804.html
   "Un Palestinien blessé samedi dans les Territoires disputés au cours d'affrontements avec l'armée israélienne lors d'une manifestation de solidarité avec le Hamas de Gaza, est mort lundi de ses blessures, a-t-on appris de sources médicales palestiniennes."

- Fatah is also fighting in Gaza (Elder of Ziyon) - "Fatah goes on to promise that as a result of Israel killing someone trying to kill Israelis, "there will be will be open war and volcanoes from under the feet of the sons of Zion." And these are the "moderates"."
http://elderofziyon.blogspot.fr/2012/11/fatah-is-also-fighting-in-gaza.html

- Gaza : Fatah, Hamas et Jihad islamique en Cisjordanie appellent à l'unité (AFP)
http://www.lepoint.fr/monde/gaza-fatah-hamas-et-jihad-islamique-en-cisjordanie-appellent-a-l-unite-19-11-2012-1530787_24.php
   "Les dirigeants des mouvements palestiniens Fatah, Hamas et Jihad islamique en Cisjordanie ont appelé à l'unité lundi à Ramallah et promis de mettre "fin à la division", en solidarité avec les Palestiniens de la bande de Gaza. "De Ramallah, nous annonçons avec les leaders des autres mouvements que nous mettons fin à la division", a déclaré Jibril Rajoub, un haut responsable du Fatah, parti dirigeant de l'Autorité palestinienne, devant un millier de manifestants brandissant le drapeau national palestinien. "Celui qui parlera de la division après aujourd'hui est un criminel", a assuré Mahmoud Al-Ramahi, un chef du Hamas en Cisjordanie. [...]"
- Ramallah: les habitants de Cisjordanie appellent à l'unité (AFP, Vidéo 57 secondes)
http://www.dailymotion.com/video/xv7nca_ramallah-les-habitants-de-cisjordanie-appellent-a-l-unite

- Yusuf Qaradawi asks Allah to "deal with" (destroy) the Jews (Vidéo 35 secondes) - "he isn't calling for Allah to punish Zionists or Israelis - but Jews. Qaradawi is perhaps the most popular preacher in the Sunni Muslim world and has famously encouraged suicide bombings."
http://elderofziyon.blogspot.fr/2012/11/yusuf-qaradawi-asks-allah-to-deal-with.html

- Muslim Brotherhood in Egypt ready to send jihadists and weapons to Gaza (Elder of Ziyon) - "he stressed that Hamas is not in need of members to support it because it has the best fighters in the world, saying that their first duty to support them is with weapons and money. Is this an admission that the Muslim Brotherhood is involved in smuggling weapons to Gaza?"
http://elderofziyon.blogspot.fr/2012/11/muslim-brotherhood-in-egypt-ready-to.html


Réactions françaises

- Gaza : 200 manifestants à Toulouse (AFP) - "Sionistes, racistes, c'est vous les terroristes"...
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/11/19/97001-20121119FILWWW00676-gaza-200-manifestants-a-toulouse.php
   "Près de 200 personnes, selon les organisateurs et la police, se sont rassemblées cet  après-midi sur la place du Capitole au centre de Toulouse pour protester contre les frappes israéliennes à Gaza, a constaté un journaliste de l'AFP. Derrière une banderole "Pas de paix sans justice", les manifestants, venus à l'appel du Parti communiste, du Parti de gauche et du NPA, agitaient des drapeaux palestiniens et des panonceaux "Palestine vivra, Palestine vaincra". Ils scandaient par ailleurs des slogans tels que "Sionistes, racistes, c'est vous les terroristes" ou "Etat d'Israël, Etat assassin". Deux prises de parole ont par ailleurs marqué la manifestation, dont une sur la campagne "Boycott, désinvestissement et sanctions", et une autre du Collectif Solidarité Palestine 31 appelant à la fin des bombardements et du blocus de Gaza."

- Hubert Védrine : "La responsabilité du Likoud" (TV5, Vidéo 31 secondes) - Pour Hubert Védrine, c'est clairement l'Etat juif qui est responsable de l'impasse du "processus de paix" depuis 30 ans. Si si.
http://www.dailymotion.com/video/xv749t_hubert-vedrine-la-responsabilite-du-likoud

- Leila Shahid, déléguée générale de Palestine sur RTL : "Il est temps que l’on sanctionne Israël" (RTL & AFP) - "la bande de Gaza est un territoire occupé, assiégé par air, par mer et par terre, et c’est une nouvelle fois un massacre de civils."
http://www.france-palestine.org/Leila-Shahid-deleguee-generale-de

- A propos de Gaza/Israël, Gilles William Goldnadel (avocat pénaliste, président fondateur d'Avocats sans frontières) - "Sur le fond de ce nouvel épisode opposant Israël à la radicalité palestinienne en action sur un territoire évacué, on constatera, une fois de plus, la spécificité française".
http://www.atlantico.fr/decryptage/mariage-homo-ayraultport-gazaisrael-ravages-totalitarisme-insidieux-gauchisme-gilles-william-goldnadel-549866.html?page=0,2
   "[...] la chaîne franco-allemande Arte a présenté lundi le chef militaire du Hamas, Jabaari, éliminé par Israël, comme un «résistant», lui qui se proposait d'éliminer tous les « rats » ennemis jusqu'au dernier et à qui on attribue cette formule savoureuse : « j'ai goûté à la chair des juifs, et je l’ai trouvé bonne ». Si l'on veut se donner une chance de décrypter ici le terme de « résistant », on doit comprendre que pour les enfants dociles des enfants indociles mais un peu bas du front qui ont crié « CRS SS », le militaire occidental demeure dans leur inconscient collectif, l'héritier en extrême droite ligne du Waffen-SS.
    C'est la cruelle ironie dont l'État juif fait les frais depuis plusieurs décennies. Voilà pourquoi la chaîne la plus obsédée par la Shoah est sans doute l'une des plus prévenue contre l'État juif. J'ai écrit quelque part que ceux qui adorent le juif en pyjama rayé, l'abhorrent en uniforme kaki. Voilà également pourquoi les écervelés, ou plutôt les décérébrés d’Anonymous ont décidé -sans rien savoir du conflit- de prendre cybernétiquement fait et cause en faveur de ceux qui apprécient la chair des juifs. (Le Monde du samedi).
    Sur le fond de ce nouvel épisode opposant Israël à la radicalité palestinienne en action sur un territoire évacué, on constatera, une fois de plus, la spécificité française. Alors que l’Amérique d’Obama, le Canada, l'Australie, l'Union Européenne (Allemagne, Pologne, Grande-Bretagne en tête) n'ont pas hésité à incriminer l'agression islamiste, le président de la République, a cru devoir indiquer qu'il n'était pas urgent d'accuser.
    Je gage que lorsque que les agences de presse internationales -largement représentées à Gaza pour des raisons de sécurité par des militants au service du Hamas- pourront montrer des boucliers humains sacrifiés au moloch de la guerre médiatique (ce qui n'est pas étonnant lorsque l'on place des batteries lance-roquettes à 94 mètres d'une maternelle) ou des femmes en fichu prenant les cieux à témoin de l'injustice qui leur est faite tout en proposant leur fils comme nouveaux martyrs, alors il deviendra urgent de condamner.
    De même, alors que l'ensemble des chancelleries des pays démocratiques reconnaissaient le droit à l'agressé de se défendre en employant les moyens adéquats, Laurent Fabius faisait entendre une musique légèrement discordante en reconnaissant ce droit tout en ajoutant « que la violence ne réglerait rien ». Manifestement, M. Fabius n'applique pas ce noble principe lorsqu'il s'agit d'armer l'opposition syrienne ou d'envisager une reconquête du Mali. Je croyais notre ministre sorti de l'ENA, j'ignorais qu'il avait fait ses classes au collège de La Flèche. [...]"


Réactions internationales

- Pilier de défense : une majorité d'Américains soutient l'opération israélienne (Guysen)
http://www.guysen.com/news_-Pilier-de-defense-une-majorite-d-Americains-soutient-l-operation-israelienne-so_367798.html
   "Un sondage de la chaîne américaine CNN révèle que 57% des Américains interrogés soutiennent l'opération israélienne "Pilier de défense", estimant qu'elle est justifiée, alors que 24% y sont opposés. En outre, 59% expriment leur sympathie à l'Etat d'Israël contre 13% pour la partie palestinienne."

- Israël commet des "actes terroristes" selon la Turquie (AFP)
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/11/19/97001-20121119FILWWW00537-israel-actes-terroristes-turquie.php
   "L'Etat d'Israël commet des "actes terroristes" dans la bande de Gaza, a affirmé aujourd'hui le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan, au sixième jour de l'offensive de Tsahal dans l'enclave palestinienne. "Ceux qui assimilent l'islam au terrorisme ferment les yeux sur les meurtres de masse de musulmans, détournent la tête du massacre d'enfants à Gaza", a-t-il déclaré lors d'une conférence du Conseil islamique eurasien à Istanbul. "Pour cette raison, je dis qu'Israël est un Etat terroriste et que ses actes sont des actes terroristes", a ajouté le chef du gouvernement."

- Pilier de défense : 2.000 journalistes en Israël pour couvrir l'opération (Guysen) - et combien pour couvrir les frappes turques au Kurdistan, ou les frappes américaines au Pakistan, pourtant tout aussi létales ?
http://www.guysen.com/news_-Pilier-de-defense-2_367805.html
   "Un demi-millier de journalistes étrangers se sont rendus en Israël pour couvrir l'opération "Pilier de défense" contre les terroristes palestiniens dans la bande de Gaza, s'ajoutant au millier et demi de correspondants déjà en poste dans le pays, rapporte le Bureau de presse du gouvernement israélien (GPO). "A peu près un tiers des 500 journalistes qui ont déjà débarqué en Israël viennent renforcer les équipes sur place", a indiqué Nitzan Hen, chef du GPO. Ces chiffres de dimanche dernier ne tiennent cependant pas compte des journalistes qui auraient pu entrer en Israël sans se donner la peine de se faire accréditer officiellement. Un tiers des journalistes sont des Américains, et un autre tiers sont des Européens."

- Caricature anti-israélienne de Chappatte - très caractéristique de l'opinion européenne :
http://fr.news.yahoo.com/photos/bombardement-gaza-photo-232030725.html

- Guardian UK: Teach your children lies (Elder of Ziyon) - "they seem to be as biased against Israel as the Guardian itself".
http://elderofziyon.blogspot.fr/2012/11/guardian-uk-teach-your-children-lies.html

- Oops, 'Sorry': BBC Reporter Identified Syrian Victim as Gazan (CAMERA) - "Reporters tweeting false information, such as bogus Ha'aretz headlines about the "apartheid poll," is a creeping problem".
http://blog.camera.org/archives/2012/11/oops_sorry_bbc_reporter_identi.html


"Processus de paix"

- Une Palestine déchirée, Kristell Bernaud (Slate.fr) - "Un Fatah discrédité, un Hamas impopulaire".
http://www.slate.fr/story/65033/palestine-crise-legitimite-hamas-fatah
   "Avec l’opération militaire israélienne «Pilier de défense», Mahmoud Abbas est mis sur la touche. Tous les regards palestiniens sont rivés sur le Hamas et sa capacité de résistance à «l’ennemi sioniste». L'opération israélienne rend désormais inaudible la requête du président de l'Autorité palestinienne visant à obtenir le statut d'Etat non-membre aux Nations unies. Mahmoud Abbas a même dû écourter sa tournée diplomatique. [...]
    Avec le déclenchement de l’opération israélienne, le Hamas qui avait lui aussi perdu sa légitimité à Gaza pourrait retrouver un certain leadership sur la scène politique palestinienne. Comme à chaque offensive israélienne sur Gaza, la population gazaouie se range derrière son gouvernement qui apparaît comme le seul «résistant» face à Israël. Au détriment de l’Autorité palestinienne, qualifiée de collaboratrice avec l’Etat hébreu. [...]
    La décision du mouvement islamiste de ne pas participer aux élections municipales palestiniennes n’a fait qu’exaspérer les Gazaouis qui, phénomène récent, n’hésitent plus à condamner ouvertement le mouvement islamiste. «Nous sommes des citoyens, nous voulons des élections, s’insurge Rami, étudiant de 23 ans, interrogé avant les raids israéliens. Le Hamas agit comme un gang, ce n’est pas un gouvernement. Nous sommes otages du Hamas, car nous n’avons aucun droit. Je n’ai plus peur de le dire à haute voix.»
    Si le mouvement islamiste restait impopulaire sur ses propres terres, il pourrait bien, en cas de scrutin, perdre son fief arraché fièrement aux mains du Fatah, lors des dernières élections législatives de 2006. «Le sentiment anti-Hamas est de plus en plus fort, constate Mkhaimur Abusada, professeur de sciences politiques à l’université Al Azhar de Gaza. La corruption au sein du mouvement islamiste est sous le feu des critiques. La population a le sentiment que seul le Hamas profite des projets et de l’aide extérieure.»
    Un Fatah discrédité, un Hamas impopulaire, quelles options restent-ils au peuple palestinien ? Les Palestiniens sont désormais bien plus préoccupés par la crise sociale qui frappe la Cisjordanie. Ces derniers mois, ils sont descendus dans la rue à plusieurs reprises pour protester contre la flambée des prix. Blocage des routes, magasins fermés, pneus brûlés... Des affrontements violents ont opposé protestataires et forces de l’ordre. [...]"

- Pourquoi Obama ne doit pas délaisser le Moyen-Orient, Dominique Moïsi (Conseiller spécial IFRI, professeur à l'Université de Harvard) - "Désormais, au Caire comme à Gaza, il ne peut y avoir qu'une trêve avec Israël. [...] Pourquoi négocier aujourd'hui une partie « minuscule » et non viable de la Palestine historique, quand on pourra tout avoir demain ?"
http://lecercle.lesechos.fr/economie-societe/international/afrique/221159141/pourquoi-obama-doit-delaisser-moyen-orient
   "Elimination ciblée du chef militaire du Hamas à Gaza, missiles palestiniens lancés en direction de Tel-Aviv, représailles israéliennes… L'escalade de la violence, annoncée et attendue depuis des mois, se déroule donc à nouveau sous nos yeux. Pour la première fois depuis le printemps arabe le conflit israélo-palestinien se rappelle brutalement à notre attention. [...]
    La riposte musclée d'Israël aujourd'hui est un geste de dissuasion qui, au-delà des Palestiniens du Hamas, s'adresse à toute la région, aux chiites comme aux sunnites, aux Perses comme aux Arabes, à l'Iran comme à l'Egypte. Vous n'acceptez pas mon existence, mais il vous faudra bien vivre avec moi, parce que vous n'avez pas d'autre choix…
    La révolution arabe et sa principale conséquence, l'arrivée au pouvoir des Frères musulmans en Egypte, a changé la donne stratégique en profondeur dans la région. [...] dans la tête des nouveaux dirigeants égyptiens, il n'en est sans doute pas de même. Désormais, au Caire comme à Gaza, il ne peut y avoir qu'une trêve avec Israël. Certes aujourd'hui le rapport des forces n'est pas en faveur du monde arabe. Mais selon eux, il le sera demain pour des raisons démographiques tout autant que psychologiques. Les Israéliens se lasseront de vivre à l'ombre de la guerre. Les plus sophistiqués d'entre eux rejoindront des univers plus paisibles, l'Etat s'affaiblira inévitablement de l'intérieur. Pourquoi négocier aujourd'hui une partie « minuscule » et non viable de la Palestine historique, quand on pourra tout avoir demain ? Et si des Juifs veulent rester vivre comme citoyens de la Palestine, le monde arabe saura se montrer généreux comme il l'était hier : « Nous ne sommes pas des Chrétiens européens. » Mais … les Israéliens ne sont pas l'équivalent moderne des croisés. [...]
    Le président des Etats-Unis vient d'être réélu. Il peut parler haut et fort à un Premier ministre d'Israël qui a pris le risque inconsidéré de parier sur la victoire de son rival républicain. Il peut également rappeler opportunément au nouveau régime égyptien qu'il dépend toujours pour sa survie économique de la bonne volonté de Washington. Son soutien trop appuyé au Hamas ne saurait être accepté. Mais contraindre simplement les deux parties à faire semblant - d'accepter un Etat Palestinien dans des frontières viables pour Israël, d'accepter le droit à l'existence d'Israël pour le Hamas et les nouveaux régimes Islamistes de la région - ne suffira pas."

- Leïla Shahid (Autorité Palestinienne) : la stratégie non-violente face à Israël n’a rien donné (Europalestine) - "nous avons décidé, il y a 19 ans, d’arrêter toute la lutte militaire pour décider de négocier la solution de deux Etats. Mais soyons honnêtes, nous avons échoué".
http://www.europalestine.com/spip.php?article7809


Iran

- Le directeur de l'AIEA juge préoccupant le nucléaire iranien, Elizabeth Pineau (Reuters)
http://fr.news.yahoo.com/le-directeur-laiea-juge-pr%C3%A9occupant-le-nucl%C3%A9aire-iranien-114353184.html
   "Le directeur de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Yukiya Amano, a jugé lundi "préoccupante" la situation du nucléaire iranien, dont il s'est entretenu à Paris avec François Hollande. Le président français a estimé que le récent rapport des Nations unies sur les activités nucléaires controversées de l'Iran confirmait "une nouvelle fois les inquiétudes de la communauté internationale sur le sujet", qui fera l'objet d'une réunion le 13 décembre à Téhéran. [...]
     Selon un rapport des Nations unies sur le nucléaire publié vendredi, l'Iran est prêt à étendre de manière significative l'enrichissement en uranium qu'il pratique dans un site souterrain après avoir installé toutes les centrifugeuses destinées à cette installation. Ce rapport "confirme une n

Partager cet article

Repost 0
Published by Occam - dans Novembre 2012
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Boucle d'Occam
  • La Boucle d'Occam
  • : Chaque jour, une Boucle reprend l'actualité de France et du Moyen-Orient autour des thèmes d'Israël et de l'antisémitisme.
  • Contact

Recherche

Pages