Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 novembre 2009 6 21 /11 /novembre /2009 01:10
France

- Tariq et Hani Ramadan, conférence 2004 en Belgique (Vidéo 3mn26) - Hani explique, Evangiles et Coran à l'appui, combien les Juifs sont haïssables ; Tariq veut "contextualiser" les attentats terroristes contre des enfants de 8 ans pour les rendre "explicables".
http://www.dailymotion.com/video/xb7s6l_tariq-et-hani-ramadan_news

- Le NPA soutient François Cluzet, poursuivi pour sa défense de Salah Hamouri (Communiqué du NPA)
http://www.npa2009.org/content/communiqu%C3%A9-du-npa-le-npa-soutient-fran%C3%A7ois-cluzet-poursuivi-pour-sa-d%C3%A9fense-de-salah-hamouri
   "[...] François Cluzet, en mettant sa notoriété de comédien au service d’une cause juste et étouffée, a agi en citoyen responsable et en intellectuel digne de ce nom. Il a dénoncé sur France 2 à une heure de grande écoute, le scandale de la condamnation et de l’emprisonnement de Salah Hamouri [...] Le NPA poursuivra ses actions, avec l’ensemble du mouvement de solidarité pour la libération de Salah Hamouri. Tout comme nous assurons François Cluzet de notre entière solidarité."

- Alain Finkielkraut sur Europe 1 (Vidéo 8mn07) - sur le match peu glorieux France/Irlande et le match peu apaisé Algérie/Egypte.
http://www.youtube.com/watch?v=3ORLmcYt1KU&feature=player_embedded

****************************************************************************************************************
Israël

- Garder le cap, Herb Keinon (JP) - Bibi préfère continuer à viser un accord final plutôt qu'un accord sur des frontières provisoires :
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1258624599624&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "Un accord final plutôt qu'une solution provisoire. Le Premier ministre Binyamin Netanyahou a tranché alors que plusieurs voix au sein de son gouvernement appellent à un règlement provisoire pour dépasser les blocages actuels. Mais le Premier ministre n'entend pas dévier de sa trajectoire. Selon lui, la reprise des négociations permettra de parvenir à un accord de paix final, une solution préférable à la création d'un Etat palestinien avec des frontières provisoires.
    Ces derniers jours, de nombreuses voix à l'intérieur du gouvernement se sont prononcées pour un accord provisoire. Dont une de taille : Shimon Peres. Quel serait l'avantage d'un tel règlement ? Enlever, dans un premier temps, de la table des négociations les questions délicates qui ont empêché tout accord dans le passé : le retour des réfugiés palestiniens, Jérusalem…
    Les menaces de retrait de Mahmoud Abbas jouent le rôle d'épée de Damoclès au-dessus du pouvoir israélien. Mais Binyamin Netanyahou balaie cette perspective d'un revers de main. L'annonce du leader de l'Autorité palestinienne ne doit en aucun cas "peser" sur la reprise des négociations. Netanyahou a rappelé qu'en 1971 personne ne pensait que le président égyptien, Anwar Sadat, ferait la paix avec Israël. Il est ainsi bien trop tôt pour "rayer" le nom d'Abbas.
    Selon certaines rumeurs, Binyamin Netanyahou serait sur le point d'annoncer un moratoire de 10 mois sur les constructions dans les implantations afin de convaincre le leader palestinien de revenir dans la partie. Mais cette information n'a pas été confirmée jeudi par le bureau du Premier ministre. Pourtant, selon les proches du Premier ministre, Netanyahou serait disposé à faire ce premier pas tant que le gel ne concerne pas Jérusalem."

- Jets de pierre : l'insécurité au quotidien, Abe Selig (JP) - "Ceux qui jettent des pierres sont souvent des enfants. C'est difficile de les arrêter".
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1258705147723&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "Les attaques à coup de pierres ne se limitent pas aux violences épisodiques près du Mont du Temple. Les véhicules stationnés à Maaleh Zeitim, un bloc d'habitations près du cimetière sur le mont des Oliviers à Jérusalem-est, sont quotidiennement attaqués. Pour les habitants de Maaleh Zeitim, le retour au calme après les émeutes de Souccot a annoncé le début d'un autre phénomène : des attaques de pierre quotidiennes souvent orchestrées par de très jeunes enfants. Elles n'avaient jamais atteint ces proportions avant la série d'émeutes près de la Vieille Ville.
    "Rien qu'hier, la voiture de ma voisine a été touchée alors qu'elle circulait dans le voisinage", explique Shabach, un habitat de Maaleh Zeitim. Shabach déplore l'impuissance des forces de police : "Ceux qui jettent des pierres sont souvent des enfants. C'est difficile de les arrêter", explique-t-il. De nombreux autres habitants font écho à ce sentiment d'insécurité. "Les attaques se répètent de nombreuses fois par jour", ajoute un autre résident de Maaleh Zeitim. "Ils s'en prennent aux voitures, aux bus Egged et aux transports privés qui amènent les écoliers." Selon certains habitants, les policiers cherchent à les dissuader de porter plainte devant la multiplication des incidents. Ce que dément catégoriquement le porte-parole de police, Shmuel Ben-Ruby."

- Jérusalem: l’agression de jeudi était préméditée (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/11/jerusalem-lagression-de-jeudi-etait-premeditee/
   "L’agression au poignard par un jeune juif d’un Arabe dans le quartier de Ramat Eshkol Hatsarfatit, était apparemment due à des « motifs nationalistes ». Selon la Police. Dans un premier temps, le jeune homme, qui s’était rendu à la Police après avoir fui les lieux, avait affirmé « que l’Arabe l’avait menacé et qu’il avait réagi par légitime défense », mais en l’interrogeant, la Police en a conclu à un « acte aux motivations nationalistes »."

- Nouvelle vague d'insubordination, Yaakov Katz (JP)
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1258705147479&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "Un nouvel acte d'insubordination a été déjoué à la dernière minute, jeudi, dans la base militaire de la Brigade "Kfir". Les commandants ont découvert une banderole, "Kfir n'expulse pas les Juifs", juste avant qu'elle soit accrochée sur un des bâtiments adjacents. La base militaire est située près de Bekaot dans la Vallée du Jourdain. Il s'agit de la troisième inscription découverte dans le camp de la Brigade "Kfir". Des marques d'insubordination qui inquiètent le Premier ministre Binyamin Netanyahou. Selon lui, elles menacent "l'équilibre de la société israélienne". [...]"

- De l'importance des îles Salomon pour Israël, Benjamin Barthe (Le Monde) - le vote pro-Goldstone de l'archipel a-t-il été acheté par Téhéran ?
http://lemonde.fr/proche-orient/article/2009/11/20/de-l-importance-des-iles-salomon-pour-israel_1269828_3218.html#ens_id=1228030
   "Dans sa lutte contre le rapport "Goldstone" qui l'accuse d'avoir commis des crimes de guerre dans la bande de Gaza, Israël ne ménage aucun front. Un de ses diplomates était attendu cette semaine à Honiara, la capitale des îles Salomon, micro-Etat d'Océanie [...] après que cet archipel a contribué, le 6 novembre, à l'adoption par l'Assemblée générale des Nations unies du rapport rédigé par le juge sud-africain Richard Goldstone. "Devant l'Assemblée générale, la voix des îles Salomon compte autant que celle de la Chine ou de la France", explique Yigal Palmor, le porte-parole du ministère des affaires étrangères israélien.
    [...] jusque-là, ce pays peuplé d'un demi-million d'habitants était un allié aussi constant qu'anonyme de l'Etat juif. A l'intar du Vanuatu, de Palau, Nauru ou des îles Marshall, ses minuscules voisins des mers du Sud. "On sait que les îles Salomon ont reçu 200 000 dollars (134 164 euros) de l'Iran pour envoyer des étudiants à Cuba, dit Yigal Palmor. Rien ne dit que le vote aux Nations unies a été acheté, mais on est en droit de nourrir quelques soupçons." Une diplomate israélienne, de passage dans la région, a donc été chargée de rendre visite au premier ministre, Derek Sikua, qui gère un millier d'atolls et d'îlots. [...]"

**************************************************************************************************
Gaza & Hamas

- L'échange comprendra aussi des détenus du Fatah (Israël-Infos)
http://www.israel-infos.net/
   "D'après des sources palestiniennes, l'accord pour la libération de Guilad Shalit pourrait intervenir d'ici la fin de cette année. Par ailleurs, Israël devrait relâcher, dans le cadre de l'échange prévu de l'otage israélien contre des prisonniers du Hamas, également des détenus du Fatah, pour éviter des mouvements d'opinion en faveur des islamistes, au détriment du parti de Mahmoud Abbas."

**************************************************************************************************
Judée-Samarie & AP

- Jets de pierres sur des véhicules israéliens près de Naplouse (Guysen.International.News / 2009-11-20 07:11)
   "Des pierres ont été jetées contre des véhicules israéliens au sud de Naplouse. Il n'y a pas de blessés mais des dégâts matériels."
- Jets de cocktails molotov entre Tapouah et Migdalim (Guysen.International.News / 2009-11-20 11:19)
  
"Des Palestiniens ont lancé des cocktails molotov sur des véhicules israéliens circulant sur une route entre Tapouah et Migdalim. On ne déplore pas de blessés."
- Judée Samarie : des véhicules israéliens attaqués (Guysen.International.News / 2009-11-20 18:10)
   "Des Palestiniens ont lancé ce vendredi deux cocktails Molotov sur des véhicules israéliens à Naplouse et sur un garde-frontière près de Naalin."

- L’Autorité Palestinienne menace d’une nouvelle Intifada, Shraga Blum (Arouts 7)
- "les Palestiniens seraient appelés à former une muraille humaine autour de chaque village juif".
http://www.actu.co.il/2009/11/l%E2%80%99autorite-palestinienne-menace-d%E2%80%99une-nouvelle-intifada/
   "[...] Des hauts responsables de l’Autorité Palestinienne ont confirmé que la Direction du mouvement a pris la décision stratégique d’appeler à une troisième Intifada, « mais sans appel à la violence physique » ! Lors de la réunion en question, les intervenants ont souligné « le succès des deux premières récoltes » rappelant « que la première Intifada avait imprimé dans la mémoire collective du monde entier l’image de l’enfant palestinien, muni d’une simple pierre, faisant face à un tank israélien ».
    On se rappelle aussi que la deuxième avait été officiellement baptisée « Intifada Al-Aqsa » – et acceptée comme telle par la communauté internationale – les Palestiniens attribuant officiellement cette longue et meurtrière flambée de violence à la visite d’Ariel Sharon sur l’Esplanade du Temple. Les Palestiniens eux-mêmes ont avoué plus tard qu’elle avait été décidée bien avant. Cette fois-ci, l’appel à l’Intifada se « concentrerait sur les territoires de Judée-Samarie, et les Palestiniens seraient appelés à former une muraille humaine autour de chaque village juif ».
    Lors d’une interview accordée au journal Ha’dit Annas, qui paraît à Nazareth, des membres du Comité Central du Fatah ont précisé qu’il s’agissait en fait de « l’application d’une décision prise lors du Congrès de Beth Leh’em », élément qu’il faudra retenir pour le jour où les Palestiniens argueront une fois de plus « d’une réaction spontanée de la population palestinienne à une provocation israélienne ».
    Abou Mazen, qui n’a plus rien à perdre, aurait fini par accepter cette idée, « à condition que cette Intifada ne soit pas armée ». Mais d’autres sources indiquent que le chef de l’AP n’a plus de contrôle sur son mouvement, et qu’il veut tout simplement « se couvrir » face aux troubles qui risquent de se produire dans la période intermédiaire qui suivrait son départ du pouvoir, si toutefois il fait ce qu’il a annoncé. Selon un membre d’un parti arabe israélien, qui est en contact étroit avec le Fatah, « les manifestations contre la Barrière de Sécurité vont aller en s’amplifiant jusqu’au jour où une nouvelle révolte populaire éclatera » (sans doute soutenue par les partis arabes à la Knesset).
    Au Fatah, on estime « qu’une révolte populaire qui se concentrerait sur les villages de Judée-Samarie et sur les symboles de ‘l’occupation israélienne’ recueillerait l’appui de la communauté internationale. Israël ne pourrait plus se plaindre de la violence palestinienne contre des civils israéliens dans les centres urbains du pays »."

- Mahmoud Abbas confirme le report des élections palestiniennes (Reuters)
http://fr.news.yahoo.com/4/20091120/twl-po-palestiniens-abbas-38cfb6d.html
   "Le président Mahmoud Abbas confirme le report des élections présidentielle et législatives initialement prévues le 24 janvier dans les territoires palestiniens. S'exprimant sur les ondes de la BBC en langue arabe, il a précisé que l'Autorité palestinienne prendrait les mesures nécessaires pour éviter un vide constitutionnel à l'expiration de la législature en cours et à la fin de son mandat présidentiel, le 25 janvier. Il a également réaffirmé qu'il ne briguerait pas un deuxième mandat à la tête de l'Autorité palestinienne.
    "Naturellement, les élections seront reportées, par réalisme, en raison de l'opposition du Hamas et de ses menaces d'empêcher par la force le scrutin", a dit Mahmoud Abbas dans cette interview diffusée jeudi soir. Les élections "seront peut-être repoussées d'une année, ou moins, je ne sais pas. Mais ce que je dis maintenant c'est que je ne serai pas candidat", a-t-il poursuivi. "C'est une décision définitive, même si les choses changent."
    Le Conseil central de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) devrait prolonger le mandat de Mahmoud Abbas lors de sa prochaine réunion en décembre. Abbas, qui a la faveur des Occidentaux, restera de ce fait en fonction. [...]"

- Abbas : le peuple doit résister, comme à Bilin (Guysen.International.News / 2009-11-20 12:12)
   "Le président palestinien Mahmoud Abbas a réaffirmé vendredi qu'il n'y aurait pas de pourparlers avec Israël tant que la construction dans les implantations se poursuivait. Dans une interview à la British Broadcasting Corporation (BBC), le leader palestinien laisse entendre que son peuple devait adopter un nouveau type de lutte contre Israël : la "résistance"."

- Naalin : un manifestant légèrement à sérieusement blessé (Guysen.International.News / 2009-11-20 12:46)
   "Quelque 400 Palestiniens et militants de gauche israéliens et étrangers manifestent à Naalin pour protester contre la barrière de sécurité en construction dans la région. Plus tôt, l'armée israélienne a transmis un message aux manifestants que les manifestations seraient traités d'une manière agressive. Un manifestant a été légèrement à sérieusement blessé par des tirs de Tsahal."
- Naalin : un autre manifestant blessé (Guysen.International.News / 2009-11-20 13:23)
   "Une personne qui manifestait contre la barrière de sécurité à Naalin, à l'ouest de Ramallah, a été sérieusement blessé par des tirs de Tsahal."
- Israël : des députés soutiennent Tsahal sur les manifestations en Judée-Samarie (Guysen.International.News / 2009-11-20 19:24)
   "Les députés Ofir Akonis, Zeev Elkin et Zion Pinyan ont exprimé leur soutien à Tsahal dans leurs actions visant à contenir les manifestations hebdomadaires organisées à Naalin et Bilin."

- Arrestation d’officiers de l’AP (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/11/arrestation-dofficiers-de-lap/
   "Selon les Palestiniens, Tsahal aurait procédé à l’arrestation de cinq officiers des Renseignements de l’Autorité Palestinienne en Samarie, durant la nuit de jeudi à vendedi. Si cela est confirmé, ce serait la première fois depuis 3 ans que Tsahal arrête des personnes haut placées au sein de l’AP."
- La Défense confirme l'arrestation de 5 officiers de l'Autorité Palestinienne (Guysen.International.News / 2009-11-20 14:10)
   "L'établissement de la Défense a confirmé que cinq officiers palestiniens ont été arrêtés vendredi matin, mais n'a pas révélé de détails sur les circonstances de leur arrestation."

- Israel poisoned Arafat - PA libel lives on (PMW)
http://www.palwatch.org/main.aspx?fi=157&doc_id=1433
   "The PA has been disseminating the libel that Israel poisoned Yasser Arafat since Arafat's death five years ago. This accusation was reiterated this month at events commemorating the anniversary of his death.
    At an official Fatah-PLO commemoration of the anniversary of Arafat's death, held in Beirut and broadcast live on PA TV, Fatah Central Committee member Sultan Abu Al-Einein said: "They [Israelis] killed the Shahid (Martyr) Yasser Arafat by poisoning, under the pretext of [fighting] terror." [PA TV (Fatah), Nov. 15, 2009] (http://www.youtube.com/watch?v=RmNwN7TUeiE&feature=player_embedded)
    Earlier this year, MP and senior Fatah leader Muhammad Dahlan also accused Israel of killing the former PA Chairman: "I think that we're at the end of a process of abuse of the [Fatah] movement. Israel started it with the ruining of the Fatah movement and the ruining of the Palestinian Authority and its institutions, and the killing of Chairman Yasser Arafat." [PA TV (Fatah), July 22, 2009] (http://www.youtube.com/watch?v=jChEMvjysOk&feature=player_embedded) [...]"

********************************************************************************************************
Egypte

- Égypte : manifestation après les violences aux qualifications de la Coupe du Monde (Guysen.International.News / 2009-11-20 20:11)
   "Des manifestants se sont rassemblés ce vendredi pour le deuxième jour consécutif près de l'ambassade algérienne au Caire pour dénoncer les violences contre les Égyptiens lors du match de barrage pour les qualifications pour la Coupe du Monde de football."

*********************************************************************************************************
Liban

- Liban : six terroristes présumés arrêtés (Guysen.International.News / 2009-11-20 17:54)
   "Les forces libanaises ont arrêté ce vendredi six terroristes présumés d'origine saoudienne."

**********************************************************************************************************
Iran

- Nucléaire: les grandes puissances "déçues" par l'Iran (AFP)
http://www.lesechos.fr/depeches/monde/afp_00203401-nucleaire--les-grandes-puissances--decues--par-l-iran.htm
   "Les six grandes puissances négociant sur le nucléaire iranien se sont dites "déçues" vendredi par l'attitude de Téhéran, qui n'a pas répondu "positivement" à l'offre de l'AIEA sur l'enrichissement de son uranium, mais l'idée de sanctions semble écartée dans l'immédiat. [...] Un haut responsable de l'UE a précisé de son côté que la question des sanctions à l'encontre de Téhéran avait été discutée au cours de la réunion entre les représentants des Six, mais "pas de façon spécifique". "Il y a eu une discussion générale sur les sanctions. La réponse est que sur toutes ces choses il y a une question de calendrier et ce n'était pas le bon moment", a ajouté ce responsable, sous couvert de l'anonymat. "La stratégie de "double approche" demeure en vigueur" face à l'Iran, a-t-il dit, en référence à la politique de la carotte et du bâton de la communauté internationale incluant offre de coopération d'une part et menace de sanctions de l'autre. [...]"

- El Baradei opposé à des sanctions contre l'Iran (Guysen.International.News / 2009-11-20 14:27)
   "Le Président de l'Agence Internationale à l'Energie Atomique, l'égyptien Mahamed El-Baradeï s'est déclaré "contre de nouvelles sanctions vers l'Iran, car cela pousserait Téhéran à radicaliser ses positions"."

- Droits de l'homme: l'Iran épinglé par une commission de l'ONU (AP) - Téhéran dénonce une résolution "motivée politiquement".
http://fr.news.yahoo.com/3/20091120/twl-onu-iran-droits-homme-ba66223.html
   "La commission des droits de l'homme de l'Assemblée générale des Nations unies a approuvé une résolution vendredi appelant l'Iran à cesser de harceler les opposants politiques. Citant des arrestations arbitraires, des mises en détention et la disparition d'Iraniens après l'élection présidentielle controversée du 12 juin en Iran, la commission a approuvé la résolution par 74 voix contre 48 et 59 abstentions.
    L'ambassadeur de l'Iran auprès de l'ONU Mohammad Khazaee a qualifié la résolution de "motivée politiquement" et a rejeté les affirmations sur l'élection comme "totalement trompeuses et incorrectes". La résolution doit maintenant être approuvée lors d'une séance plénière de l'Assemblée générale, où son adoption est quasiment certaine."

- L'ONU dénonce les violations des droits de l'homme en Iran (AFP) - "Le soutien à l'Iran a ainsi légèrement diminué depuis l'an dernier".
http://lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-40962630@7-60,0.html
   "Une commission de l'ONU a dénoncé, vendredi dans une résolution, les "violations graves et répétées" des droits de l'homme en Iran, y compris lors de la répression des manifestations ayant suivi la dernière élection présidentielle. La résolution, non contraignante, a été votée par 74 voix contre 48, avec 59 abstentions, par la commission plénière des droits de l'Homme de l'Assemblée générale de l'ONU. Le soutien à l'Iran a ainsi légèrement diminué depuis l'an dernier, lorsqu'une résolution similaire avait été adoptée par 70 voix contre 51, avec 60 abstentions.
    Le texte devrait être adopté à une date ultérieure par l'Assemblée générale, où siègent les 192 Etats membres de l'ONU. Ce sera la 22e fois depuis 1985 que l'Assemblée plénière de l'ONU s'exprimera ainsi sur la situation des droits de l'homme en Iran. La résolution exprime la "profonde préoccupation" de la commission devant les "violations graves et répétées" des droits de l'homme en Iran. [...]"

*************************************************************************************************************
Europe

- Pas de panique: l'ONG belge INTAL ne boycotte qu'Israël, dixit Bert De Belder (Philosémitisme)
http://philosemitismeblog.blogspot.com/2009/11/pas-de-panique-long-belge-intal-ne.html
   "A la question de savoir si l'ONG belge INTAL - qui mène en ce moment plusieurs campagnes (soit dit en passant toutes 100% infructueuses) en faveur du boycott d'Israël, a dans sa ligne de mire des pays qui sont en délicatesse avec les droits de l'homme comme l'Arabie Séoudite, le Congo, la Syrie et la Libye, Bert De Belder explique sur le site de l'association (http://www.intal.be/nl/blogs/bert-de-belder/geslaagde-protestactie-tegen-handelsmissie-naar-israel): "Non, pas de panique, nous ne visons qu'Israël, un pays qui s'isole de la communauté internationale par ses crimes de guerre et du fait qu'il ne tient pas compte des résolutions de l'ONU". Donc le critère qui dicte que seul Israël est visé par les boycotts d'INTAL sont les résolutions de l'ONU... Bien joué Bert. Si dans son ominiscience l'ONU le décrète... c'est que c'est vrai."

**************************************************************************************************************
Point de vue

- Obama's impossible vision, Yisrael Harel (heads the Institute for Zionist Strategy in Jerusalem and writes a weekly political column in Haaretz) - "is there a way out? Not for the moment. In the longer run, if there emerges a Palestinian leadership capable of committing all factions to its decisions and if the decision is to go for a two-state solution, I believe the Israeli public will offer its support".
http://www.bitterlemons.org/issue/isr2.php
   "[...] anyone with eyes in their head, particularly here in the Middle East, should have known at some point that his commitments and style could not produce the results he promised. True, the man has vision, charisma and natural leadership qualities, but the trees he has climbed are too high. [...] Obama is beginning to realize that his vision enjoys no real support--aside from the rhetoric of a few so-called leaders--among the Israeli and Palestinian publics he is trying to serve. The vision, ostensibly so noble, has collided with reality.
    Obama's vision, first formulated by the Israeli left years ago, is two states for two peoples. Had the president of the United States done his homework and not relied on an ideology without foundations or bowed to the pressures of his closest aides (themselves influenced by far-left Israelis trying to weaken their government through their access to the White House and other centers of power), he would have discovered that his vision is a non-starter. Those in the Arab world with the real influence and power--not just Hamas--oppose it forthrightly. Even the Israelis who pay lip service to the two-state vision, like PM Binyamin Netanyahu in his Bar Ilan speech, in fact reject it. Indeed, even the moderate Zionist left that used to believe in this solution now has its reservations--not because it opposes giving up territory, but because it has lost faith in the sincerity of the Palestinian offer to make peace with a Jewish state on the basis of two states for two peoples.
    Accordingly, some of the proposals voiced in the media--and, lo and behold, taken seriously by the White House and State Department--to "deal head-to-head" with this or that leader (read: Netanyahu) are not serious, even childish. Like Obama himself, Netanyahu, even if pressed to the wall, cannot bend beyond his own capacity for political survival. Hence he withstood the pressure of an impossible American diktat to freeze all settlement construction, including in Jerusalem.
    With Abu Mazen the situation is far worse. First, Obama's rhetoric thwarted him: it raised his expectations to the sky and led him to make commitments, such as not meeting with Netanyahu until a freeze is in place, that he cannot keep if he wants to see any movement at all. In any case, his own status among his public is at best symbolic: even without binding himself with rhetoric, he can't really make significant commitments in the name of Palestinians. When he has committed, for example regarding an end to terrorism, his opponents have proven with Qassam rockets and suicide bombers that the president of Palestine has no authority.
    So what should Obama do? If he applies pressure, it will only generate more terrorism by Hamas and other Palestinian opposition groups, and this is the opposite of what he wants to achieve. Nor is toppling Netanyahu an option. That won't bring the Israeli left to power, but even if it did, there is today no leader there who can unite the public around a withdrawal to the 1967 lines and the dismantling of settlements--the American "vision". In a way, Netanyahu is the only leader who can move, within limits, in coordination with the Americans and hope to survive. The "only the Likud can" slogan is spot on when it comes to making territorial concessions, as Menachem Begin did in Sinai and Ariel Sharon in Gaza. A left-wing government could not have done it; the right would have flooded the streets with tens of thousands of demonstrators to prevent the dismantling of settlements.
    So is there a way out? Not for the moment. In the longer run, if there emerges a Palestinian leadership capable of committing all factions to its decisions and if the decision is to go for a two-state solution, I believe the Israeli public will offer its support, subject to the following minimal conditions. First, the Palestinians forego the right of return. Second, the settlements remain in place. And third, Palestinians do not receive land inside Israel as "swaps" for the "settlement blocs".
    After the trauma of the Qatif bloc in which "only" some 10,000 settlers were removed, I doubt any Israeli government could remove all or even most of the settlers in Judea and Samaria in accordance with the Palestinians' (and Americans') minimal demand. [...]"

Partager cet article

Repost 0
Published by Occam - dans Novembre 2009
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Boucle d'Occam
  • La Boucle d'Occam
  • : Chaque jour, une Boucle reprend l'actualité de France et du Moyen-Orient autour des thèmes d'Israël et de l'antisémitisme.
  • Contact

Recherche

Pages