Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 novembre 2009 6 21 /11 /novembre /2009 22:52
France

- Interview de Bernard Kouchner (Libération) - "quelque chose pourrait se débloquer dans les jours ou les semaines qui viennent".
http://www.liberation.fr/monde/0101604218-les-iraniens-se-tirent-une-balle-dans-le-pied
   "[...] - La mise en construction de 900 logements dans le quartier de colonisation de Gilo, dans le sud de Jérusalem, a été annoncée la veille de votre arrivée. Le Premier ministre, Benyamin Nétanyahou, est-il prêt à faire un geste sur la colonisation ?
    - Cette annonce, plus que regrettable, ne vient pas du Premier ministre mais de la municipalité de Gilo. De toute façon, ce n’est pas une excuse et la France condamne toute forme de colonisation. Mais mon rendez-vous avec Benyamin Nétanyahou me fait penser que quelque chose pourrait se débloquer dans les jours ou les semaines qui viennent. Je crois qu’il est décidé à faire un geste. Lequel exactement, quand ? Je ne sais pas. On oublie queNétanyahou n’avait jamais accepté l’idée d’un Etat palestinien avant d’avoir été réélu. Aujourd’hui, il l’a acceptée. Je suis venu pessimiste et je suis ressorti de mes longs entretiens avec les dirigeants israéliens comme avec l’opposition, plus optimiste. Je peux me tromper, mais je pense qu’un Etat palestinien viable et démocratique est la seule façon d’assurer la sécurité d’Israël à laquelle nous tenons infiniment. [...]"

- La déclaration de Kouchner sur Gilo : "Je me suis fait expliquer..." (Vidéo Guysen à 1mn54) - Kouchner est vraiment tout sourire :
http://www.dailymotion.com/video/xb7z8z_vers-la-paix-au-mo_news

- De plus en plus de journaux sont tentés de résilier leur abonnement, jugé trop coûteux, aux agences de presse, Xavier Ternisien (Le Monde) - Lueur d'espoir utopique : et si les journalistes français se passaient enfin de l'AFP pour couvrir le Proche-Orient ? S'ils redécouvraient ici aussi la "rigueur" ?
http://lemonde.fr/economie/article/2009/11/21/de-plus-en-plus-de-journaux-sont-tentes-de-resilier-leur-abonnement-juge-trop-couteux-aux-agences-de-presse_1270187_3234.html
   "C'est un frémissement, à peine une tendance. Face à la crise, quelques journaux taillent dans les coûts et tentent de se passer des agences de presse. [...] Le premier a été Paris Normandie, en janvier 2009. Le quotidien normand, qui diffuse à 60 000 exemplaires, payait environ 300 000 euros son abonnement annuel à l'AFP. [...] En juillet, le quotidien La Provence, qui diffuse à 143 000 exemplaires, a fait le même choix. Comme Paris Normandie, il appartient à Groupe Hersant Média (GHM). [...]
    L'absence de l'AFP a des vertus. "Cela oblige à davantage de rigueur, se réjouit un rédacteur de La Provence. Il n'est plus possible d'écouter une conférence de presse d'une oreille distraite, en se disant qu'on recopiera la dépêche..." Un journaliste de Paris Normandie trouve que "Reuters a plus de recul que l'AFP sur l'actualité nationale". Tous sont d'accord pour dire que l'absence de l'AFP oblige à "travailler à l'ancienne", en passant des coups de téléphone et en cherchant davantage l'information. Ce qui donne finalement plus d'intérêt au métier."

************************************************************************************************************
Israël

- Raëd Salah, chef des radicaux du Mouvement islamiste israélien, dont les prêches enflamment Jérusalem, Laurent Zecchini (Le Monde) - "chaque pouce de terrain à Jérusalem est sacré, et les juifs n'y ont aucun droit".
http://lemonde.fr/proche-orient/article/2009/11/21/raed-salah-chef-des-radicaux-du-mouvement-islamiste-israelien-dont-les-preches-enflamment-jerusalem_1270161_3218.html#ens_id=1228030
   "[...] Cheikh Raëd Salah, père de huit enfants, est un Janus palestinien, plutôt radical. S'il nous reçoit à Um El-Fahm, ville arabe perchée sur la crête de la montagne du même nom et dont il a été maire, à deux heures de route de Jérusalem, c'est parce qu'il y est interdit de séjour depuis les affrontements qui s'y sont produits, début octobre. Plus exactement, il ne doit pas approcher à moins de 150 mètres des limites de la vieille ville, ni participer à un rassemblement de plus de sept personnes. Ce qui n'entame en rien sa détermination : "Si je dois aller défendre Al-Aqsa, j'irai."
    La coupole d'Al-Aqsa, c'est l'obsession de cheikh Raëd. En le quittant, l'un de ses affidés nous remettra pas moins de 12 DVD obscurs, censés montrer les tunnels que les Israéliens creusent sous le Haram Al-Charif (l'esplanade des Mosquées), pour faire s'écrouler Al-Aqsa. Cheikh Raëd Salah n'a aucun doute sur le but de ce "complot" : "Sur les décombres, les juifs voudraient reconstruire leur Temple", détruit par l'empereur Titus en l'an 70. Depuis quarante ans, affirme-t-il, il ne se passe pas de semaine sans que des travaux souterrains aient lieu sous l'esplanade.
    Le département israélien des antiquités ne nie pas les fouilles, mais indique qu'elles ont lieu un peu plus loin, au pied du mur des Lamentations, le site le plus sacré du judaïsme, en contrebas du Haram Al-Charif. Et les archéologues israéliens assurent que ces travaux ont "multiplié par dix la stabilité structurelle du site".
    La querelle est politique. Raëd Salah est persuadé que tout ceci participe d'une vaste entreprise de "judaïsation de Jérusalem", que traduit la colonisation juive continue à Jérusalem-Est. Or, insiste-t-il, "chaque pouce de terrain à Jérusalem est sacré, et les juifs n'y ont aucun droit". Dès lors, il n'y a qu'une attitude possible pour les Palestiniens : "mettre fin à l'occupation" israélienne.
    Faudra-t-il pour cela déclencher une troisième Intifada ? Le cheikh reste de marbre : "Si elle a lieu, ce sera pour se débarrasser de l'occupant." Raëd Salah n'a rien d'un illuminé. Il choisit ses mots avec précaution : pas question d'appeler ouvertement à un soulèvement palestinien, au risque d'être poursuivi par la justice israélienne. En 2003, Raëd Salah a été condamné à deux ans de prison pour avoir récolté des millions de shekels au profit du Hamas. Depuis, il a été interpellé à plusieurs reprises et le Shin Bet (sécurité intérieure) le surveille.
    Le Mouvement islamique israélien date de la fin du mandat britannique, qui s'est achevé en 1948. Fruit de l'alliance entre les Frères musulmans et l'ancien grand mufti de Jérusalem, Hadj Amin al-Husseini, il se scindera après les accords d'Oslo (1993) : la branche sud participe aux élections, contrairement à la branche nord. Cheikh Raëd Salah reste évasif sur ses relations avec le Hamas (lui aussi issu des Frères musulmans). Il sait bien que le moindre élément pourrait être utilisé pour interdire son propre mouvement.
    Lors des derniers affrontements sur l'esplanade des Mosquées, l'Autorité palestinienne, le Hamas, mais aussi les gouvernements de Jordanie, de Syrie et d'Arabie saoudite, ainsi que l'Organisation de la conférence islamique (OCI), ont dénoncé les "provocations" d'Israël. L'homme qui peut soudainement enflammer Jérusalem est donc à surveiller, autant qu'à ménager. "Je m'arrêterai, dit-il tranquillement, lorsque j'aurai vu de mes yeux le départ des juifs"."

- Nir Barkat : pas de consultation avec Netanyahou sur les logements à Guilo (Guysen.International.News / 2009-11-21 11:38)
   "Le maire de Jérusalem a soutenu samedi qu'il n'avait pas consulté le Premier ministre israélien avant d'approuver la construction des 900 unités de logements à Guilo."
- Nir Barkat : "je n'acccepterai pas de gel des constructions basé sur la religion" (Guysen.International.News / 2009-11-21 12:23)
   "Evoquant le sujet de construction de nouveaux logements à Guilo, le maire de Jérusalem a indiqué vendredi qu'il n'acceptera pas "le gel de constructions basé sur la religion", rapporte Channel 2."

- Ehoud Barak appelle à sévir contre l'insubordination d'une ''main de fer'' (Guysen.International.News / 2009-11-21 22:19)
   "Le ministre israélien de la Défense Ehoud Barak préconise la ''tolérance zéro'' face aux récents cas d'insubordination dans les rangs de Tsahal. Lors d'un débat à huis clos, il a appelé à mettre fin à ce fléau ''venant de droite ou de gauche, d'une main de fer''."

- Moshé Ahrens parle du refus d’obéir aux ordres, Shraga Blum (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/11/moshe-ahrens-parle-du-refus-dobeir-aux-ordres/
   "Moshé Ahrens qui, bien que civil, fut l’un des meilleurs ministres de la Défense qu’Israël a eu, s’est référé au phénomène du refus d’obéir aux ordres de soldats de la Brigade « Shimshon »: « Je suis contre le refus d’obéissance dans Tsahal et contre les manifestations politiques au sein de l’armée. Mais je pense que c’est le rôle de la Police et non de l’armée de procéder à ce genre d’activités. Par ailleurs, ce phénomène récent de refus d’obéir aux ordres est le résultat direct du désengagement de Gaza et de l’expulsion de Juifs de leurs maisons par des soldats. L’expulsion du Goush Katif a constitué un acte politique et non militaire »."

- Manifestations orthodoxes contre Intel, Shraga Blum (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/11/manifestations-orthodoxes-contre-intel/
   "Des centaines de Juifs orthodoxes ont manifesté ce Shabbat près de Har Hotsvim, à Jérusalem, non loin de l’entreprise Intel. Ils protestaient contre le fait que cette compagnie fait travailler ses employés durant le Shabbat. A l’opposé, une manifestation avait eu lieu vendredi soir par des habitants laïcs, témoignant leur « solidarité » avec Intel, et appelant à lutter contre « la coercition religieuse ». Quelque deux cent orthodoxes ont également manifesté à proximité du parking Karta pour protester contre son ouverture le Shabbat."

- Des croix gammées à la grotte du saint rabbi Shimon Bar Yohaï (Guysen.International.News / 2009-11-21 23:28)
   "Des promeneurs ont découvert des croix gammées et l'inscription ''mort aux orthodoxes'' dans la grotte où, selon la tradition, le saint rabbi Shimon Bar Yohaï, auteur du livre kabbalistique Zohar, s'était réfugié avec son fils Eleazar, pour échapper aux Romains, près de Pekiin (Galilée). La police a ouvert l'enquête."

*****************************************************************************************************************
Gaza & Hamas

- Israël : une roquette Qassam tombe dans le Neguev (Guysen.International.News / 2009-11-21 10:55)
   "Une roquette Qassam tirée depuis la Bande de Gaza est tombée ce samedi dans le conseil régional du Shaar HaNeguev. On ne déplore aucune victime."

- Le Hamas annonce un accord avec les mouvements Palestiniens à Gaza pour cesser les tirs contre Israël (AP) - pour combien de temps ?
http://fr.news.yahoo.com/3/20091121/twl-israel-palestiniens-roquettes-951b410.html
   "Le Hamas a annoncé samedi être parvenu avec un accord avec les autres groupes palestiniens armés à Gaza, en vue de cesser les tirs de roquettes sur le sud d'Israël. [...] Selon le ministre de l'Intérieur du Mouvement de la résistance islamique Fathi Hamad, les différentes factions sont convenues de ne plus tirer de roquettes sur Israël. Cet accord, a-t-il expliqué samedi soir devant la presse, vise à éviter une nouvelle intervention militaire israélienne et permettre à la population de Gaza de reconstruire les infrastructures détruites lors de l'opération militaire de l'hiver dernier."

****************************************************************************************************************
Judée-Samarie & AP

- Jets de pierres contre des véhicules israéliens (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/11/jets-de-pierres-contre-des-vehicules-israeliens/
   "Des Palestiniens ont jeté des pierres en direction de véhicules israéliens en deux endroits de Judée-Samarie: à H’alh’oul, près de Hebron et près de H’awara, aux environs de Sichem. Il n’y a pas eu de blessés mais les véhicules ont subi des dommages."

- Judée Samarie : arrestation de responsables de la sécurité palestinienne (Guysen.International.News / 2009-11-21 15:47)
   "Tsahal a poursuivi ce samedi ses arrestations en Judée- Samarie visant des responsables de la sécurité palestinienne."
- Judée-Samarie : Tsahal dément l'arrestation de responsables sécuritaires palestiniens (Guysen.International.News / 2009-11-21 22:27) - tout ça est peu clair...
   "Tsahal a démenti les informations palestiniennes selon lesquelles les soldats auraient arrêté dans la nuit de vendredi à samedi 5 Palestiniens recherchés en Judée-Samarie, dont 3 membres des forces de sécurité palestiniennes."

- Un conseiller d’Abou Mazen : Nous n’avons pas confiance en Israël, Amit Cohen (Maariv)
http://www.ambafrance-il.org/spip.php?article7275
   "Les nouvelles démarches diplomatiques destinées à contrer le projet des Palestiniens, qui entendent saisir le Conseil de sécurité des Nations-Unies pour que celui-ci reconnaisse un Etat palestinien, ne semblent pas impressionner l’Autorité palestinienne. « Avec Israël, les solutions provisoires deviennent permanentes », affirme le conseiller politique d’Abou Mazen, Nimar Hamed, qui accompagne le président palestinien dans le cadre de sa visite en Amérique du sud.
    Nimar Hamed évoque la proposition selon laquelle un Etat provisoire serait créé sur près de la moitié de la Cisjordanie, un projet qu’il juge problématique. « Comment peut-on convaincre qui que ce soit que cela aura une suite ? que la construction à Jérusalem et à Ariel cessera ? », s’interroge Hamed. Les Palestiniens ont déjà fait savoir qu’ils étaient fermement opposés à toute solution provisoire.
    Le conseiller d’Abou Mazen mentionne aussi le plan diplomatique publié par Shaul Mofaz mais ajoute que les Palestiniens ne lui attribuent pas une grande crédibilité. « Nous n’avons confiance dans aucune proposition de reprise des pourparlers qui ne parle pas d’un arrêt complet de la construction dans les colonies », affirme Hamed.
    Nimar Hamed explique que la saisie du Conseil de sécurité « n’est qu’une option », mais de ses propos on comprend que l’Autorité palestinienne s’est bien préparée à cette démarche. « Avant d’entamer des négociations, nous voulons des garanties », dit-il. « En 1947 il y a eu un plan de partage, alors pourquoi n’y aurait-il pas aujourd’hui de résolution du Conseil de sécurité qui reconnaîtrait un Etat palestinien dans les frontières de 1967 ? Ce serait une garantie suffisante. Nous négocierons ensuite sous contrôle international afin d’appliquer cette résolution sur le terrain »."

*****************************************************************************************************************
Jordanie

- Jordanie : manifestation contre les constructions à Guilo (Guysen.International.News / 2009-11-21 12:56)
   "De nombreux Jordaniens ont manifesté vendredi à Ammam pour s'opposer à la construction de 900 unités de logement à Guilo."

******************************************************************************************************************
Egypte

- Egypte: violences anti-chrétiennes (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/11/egypte-violences-anti-chretiennes/
   "Dans le sud de l’Egypte, des centaines de paysans musulmans s’en sont pris à des magasins tenus par des chétiens coptes, ainsi qu’à un poste de Police dans lequel se trouvait un Copte. Les magasins ont subi de graves dommages et ont été pillés. La Police a dispersé les assaillants à l’aide de grenades lacrymogènes."

******************************************************************************************************************
Liban & Hezbollah

- L’armée libanaise a tiré sur des drones israéliens, Shraga Blum (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/11/larmee-libanaise-a-tire-sur-des-drones-israeliens/
   "L’armée libanaise affirme avoir ouvert le feu sur des avions de reconnaissance sans pilotes de Tsahal. L’incident s’est produit dans la région de Binjt Bell, au sud du Liban. Suite aux tirs, les drones israéliens ont pris de la hauteur et on quitté l’espace aérien libanais. Bien qu’interdit par la Résolution 1701 du Conseil de Sécurité, ces vols de reconnaissance sont rendus indispensables par la violation systématique de ces accords par le Hezbollah, et notamment par l’acheminement régulier d’armement en provenance d’Iran via la Syrie."

********************************************************************************************************************
Monde arabe

- Livni au Maroc, Shraga Blum (Arouts 7) - elle rappelle son soutien aux constructions de Gilo, mais reste bien accueillie. Le Maroc (avec la Tunisie) reste le pays arabe le moins anti-juif.
http://www.actu.co.il/2009/11/livni-au-maroc/
   "La cheffe de l’opposition Tsipi Livni, a eu droit à un accueil chaleureux au Maroc, malgré des manifestations anti-israéliennes qui avaient lieu sur son passage, et en dépit des appels de différents avocats marocains pour arrêter l’ancienne ministre et « la livrer à la Justice Internationale ». Lors de son intervention devant un Forum sur le Proche-Orient, elle a bien souligné ses divergences avec la politique menée par Binyamin Netanyahou, mais a cependant tenu à préciser « qu’elle était favorable à la poursuite de la construction à Guilo, qui est dans le consensus israélien »."

- Les pays musulmans remettent l'interdiction du blasphème sur la table (AP) - pour l'ambassadeur algérien, l'absence de punition des blasphémateurs justifie les attentats-suicide contre les Juifs !
http://fr.news.yahoo.com/3/20091121/twl-onu-islam-diffamation-religions-1be00ca.html
   "Quatre ans après l'affaire des caricatures de Mahomet, l'Organisation de la conférence islamique (OCI) reprend sa campagne contre la "diffamation des religions", malgré l'opposition des pays occidentaux à l'interdiction du blasphème, contraire au principe de la liberté d'expression. [...]
    Cette fois, l'OCI, qui compte 56 pays membres, a envoyé l'Algérie et le Pakistan en première ligne pour faire pression sur le comité spécial du Conseil des droits de l'Homme chargé d'élaborer des normes complémentaires contre la discrimination, selon des documents obtenus par l'Associated Press. Si le comité reconnaît la nécessité d'un traité pour protéger les religions, ce sera le premier pas vers l'élaboration d'un protocole international qui finira par être soumis à l'Assemblé générale de l'ONU. Le processus pourrait prendre une dizaine d'années, voire plus, mais des spécialistes lui donnent de réelles chances d'aboutir si les pays musulmans qui le soutiennent persévèrent. Et le débat menace de raviver le ressentiment de musulmans contre les pays occidentaux. [...]
    Les Etats-Unis ont de leur côté fait savoir qu'ils refuseraient tout traité international contraire au premier amendement de leur Constitution garantissant la liberté d'expression, mais ils semblent inquiets. Ils ont ainsi dépêché un haut diplomate à Genève le mois dernier pour faire avorter le projet de l'OCI.
    Le Pakistan, lui, invoque une augmentation des insultes à la religion. L'OCI "juge que l'attaque des croyances sacrées et la diffamation des religions, des symboles religieux, des personnalités et des dogmes contrarie la jouissance des droits de l'Homme des adeptes de ces religions", écrit-il dans une lettre envoyée le mois dernier au comité spécial des normes complémentaires. Il propose dans un autre document d'interdire dans le traité contre le racisme toute "insulte à ce qui est tenu pour sacré par la religion". La définition du caractère injurieux appartiendrait probablement à la justice de chaque pays signataire, a précisé Marghoob Saleem Butt, un diplomate pakistanais en poste à l'ONU à Genève. "Il doit y avoir un équilibre entre la liberté d'expression et le respect des autres", a-t-il expliqué. "Pour nous, la limite est franchie quand on prend le symbole de toute une religion pour le représenter en terroriste", a-t-il ajouté, faisant référence à l'une des caricatures de Mahomet.
    [...] l'ambassadeur algérien à l'ONU Idriss Jazairy, qui préside le comité spécial pour les normes complémentaires, soutient que rejeter la proposition de l'OCI renforcerait les extrémistes dans le monde arabe. "Si nous continuons de nous heurter à ce mur de verre et qu'on dit qu'on ne peut rien contre l'islamophobie - alors qu'on peut faire quelque chose contre l'antisémitisme -, c'est la porte ouverte au recrutement de kamikazes", assure-t-il."

**********************************************************************************************************
Turquie

- Binyamin Ben Eliezer va tenter d'améliorer les relations avec la Turquie (Guysen.International.News / 2009-11-21 21:36)
   "A la veille de son départ pour la Turquie, le ministre israélien de l'Industrie et du Commerce, Binyamin Ben Eliezer, a fait le voeu d'arriver à ''restaurer les relations entre Israël et la Turquie à leur niveau antérieur''. Le ministre sera accompagné d'une importante délégation pour participer aux discussions de la commission conjointe israélo-turque à Istanbul et Ankara."

- La Turquie donne 50 jours à Israël pour livrer 10 drones (Guysen.International.News / 2009-11-21 22:10)
   "Le ministre turc de la Défense Vecdi Gönül a sommé Israël ce samedi de livrer à Ankara sous 50 jours les 10 drones promis dans le cadre d'un contrat signé il y a 4 ans, sous peine d'annulation de la transaction. Selon CNN en langue turque, une lettre très claire a été envoyée par la Turquie aux Industries aérospatiales israéliennes (IAI) et à la compagnie Elbit."

************************************************************************************************************
Iran

- L'Iran prépare des manoeuvres de défense aérienne, Hashem Kalantari (Reuters)
http://fr.news.yahoo.com/4/20091121/twl-iran-manoeuvres-38cfb6d.html
   "L'Iran prépare des exercices de défense aérienne visant à protéger ses installations nucléaires, rapportent les agences de presse de Téhéran. Ces manoeuvres auront lieu au cours de la semaine qui vient de débuter ce samedi, selon le calendrier iranien, rapporte Irna sans plus de précision. Elles impliqueront à la fois l'armée régulière et le corps d'élite des gardiens de la Révolution, ajoute l'agence. "Ces manoeuvres seront menées avec l'intention de protéger les installations nucléaires du pays", a déclaré le général de brigade Ahmad Mighani, chef du quartier général de la défense aérienne des forces armées, cité par l'agence Fars. [...]"

- Nouvelles menaces de l’Iran, Shraga Blum (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/11/nouvelles-menaces-de-liran/
   "« Si nous sommes attaqués, à peine la poussière aura-t-elle touché le sol que nos missiles atteindront le centre de Tel-Aviv », a déclaré l’un des proches de l’Ayatollah Ali Khamenei, « Guide de la Révolution ». Cette déclaration a été faite à la veille d’un exercice militaire de grande envergure par l’armée iranienne. Ces manoeuvres sont principalement dirigées vers la défense anti-aérienne et anti-missiles, et se dérouleront dans différentes régions, toutes situées à proximité d’installations liées au programme nucléaire iranien."

- L'Iran impute à Israël le retard de livraison des missiles russes S-300 (Guysen.International.News / 2009-11-21 23:19)
   "Un important général iranien rejette les allégations russes selon lesquelles des ''problèmes techniques'' retardent la livraison des missiles antiaériens perfectionnés à Téhéran. Selon le général-brigadier Ahmed Miriani, ''Israël est responsable de cet ajournement''. Il a fait le voeu que Moscou ignore les ''pressions du lobby sioniste''."

****************************************************************************************************************
ONU

- Le discours biaisé de Karen Abu Zayd, commissaire générale de l’UNRWA, Véronique Chemla (Philosémitisme) - à l'UNRWA, on est habitué à considérer les Palestiniens comme génocidés, et les Israéliens comme des Nazis.
http://philosemitismeblog.blogspot.com/2009/11/le-discours-biaise-de-karen-abu-zayd.html
   "Texte repris du blog de Véronique Chemla
    Le 15 octobre 2009, Karen Abu Zayd, commissaire-générale du controversé UNRWA (Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient), a donné une conférence de presse au CAPE (Centre d’accueil de la presse étrangère), à Paris. Après avoir imputé au "blocus et à l’occupation" la vie difficile des Gazaouis, elle a dressé un parallèle révisionniste entre l’Opération Plomb durci et la Shoah. Elle a souvent et délibérément exprimé le narratif palestinien comme la réalité.
    [...] Le ton grave, Karen Abu Zayd alertait sur le déficit de sept millions de dollars du "budget couvrant les dépenses générales" de l’UNRWA, qui a 29 000 employés et est responsable de "4,6 millions de réfugiés au Liban, en Syrie, en Jordanie, dans les territoires occupés". Karen Abu Zayd espérait obtenir un engagement du gouvernement français pour ses actions. Elle recherchait aussi des partenaires, publics et privés. Pendant environ 25 minutes, elle a souvent imputé à l’Etat d’Israël, "au blocus, à l’occupation", les problèmes des Gazaouis. [...]
    Soudain, j’étais interpellée par Noha Rashmawi [collaboratrice à la délégation de l’Autorité palestinienne (AP) à Paris], mécontente. Elle justifiait ce parallèle avec la Shoah, alléguait un génocide contre les Palestiniens. Je l’interrogeais : "Combien de morts ?" Un génocide suppose aussi une intention. Réponse : "Une seule mort est de trop". "Cela n’est pas la définition juridique du génocide", lui dis-je. "C’est ma définition !", me rétorquait-elle. A ses côtés, une journaliste du groupe public France Télévisions demeurait curieusement silencieuse. J’invitais Karen Abu Zayd à s’expliquer sur son parallèle avec la Shoah. Elle répondait, sèchement : "Si vous viviez à Gaza et si vous aviez connu les 22 jours de la guerre, c’est ce que vous auriez à l’esprit". Et elle s’éloignait.
    Karen Abu Zayd, qui prendra prochainement sa retraite, a souvent exprimé le narratif palestinien anti-israélien en occultant le rôle du Hamas. Ainsi, elle a imputé à Israël de nombreux problèmes des Gazaouis sans dire un mot sur le désengagement israélien de la bande de Gaza en 2005 ou sur le Hamas, qui dirige la bande de Gaza, avait notamment saisi trois de ses ambulances à l’été 2009, ni sur la florissante économie des tunnels notamment pour la contrebande d’armes, ni sur la belle vie estivale sur les plages de Gaza.
    Il était curieux que l’UNRWA minorât l’aide israélienne à Gaza, n’évoquât pas au moins le rôle du Hamas dans les destructions de ses bâtiments et l’obligation du mouvement terroriste islamiste à participer à cette indemnisation. En effet, le Hamas a utilisé les civils israéliens comme cibles, ce qui explique la réponse militaire israélienne, les civils gazaouis comme boucliers humains - ce qui constitue des crimes de guerre - et les bâtiments de l’UNRWA comme lieux de tirs vers les Israéliens ou de stockage d’armes, ce qui en fait des "cibles militaires légitimes". [...]
    Last but not least, ce parallèle infamant entre la situation des Gazaouis et la Shoah. Karen Abu Zayd l’avait déjà allégué le 7 octobre 2009 à l’AFP-Jérusalem, sans semble-t-il être contesté. Infondé, nazifiant les Israéliens, ce parallèle était omniprésent dans les défilés de la "rue arabe" pro-Hamas lors de l’opération Plomb durci pour exiger boycott et condamnation de l’Etat juif par l’ONU et par la Cour pénale à La Haye (Pays-Bas). Il avait été utilisé notamment dans une conférence organisée par le Comité pour l'exercice des droits inaliénables du peuple palestinien (CEIRPP) au siège de l’UNESCO (Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture), à Paris, en avril 2008.
    Il est choquant et grave que la commissaire-générale de la controversée UNRWA avalise cette comparaison infamante révisionniste, dissimulant les raisons pertinentes de l’opération Plomb durci contre le Hamas ainsi que le comportement éthique de Tsahal, et occultant l'aide économique et humanitaire d'Israël aux Gazaouis. De quoi s’interroger sur la manière dont sera enseignée la Shoah dans les écoles gérées par l’UNRWA.
    Ce parallèle récurrent de la propagande palestinienne poursuivait une autre finalité : désolidariser les juifs de diaspora d’Israël. S’ils ne le font pas, alors pour l’opinion publique, ils ne valent pas mieux que les Israéliens, et les agressions antisémites sont justifiées. Et "que ces juifs ne viennent pas s’en plaindre et réclamer protection et justice !", s’exclamera cette opinion publique. Ce parallèle tend également à marginaliser au sein de leur pays les juifs de diaspora solidaires d’un Etat juif diabolisé et à les éloigner de leurs concitoyens sensibles à une propagande anti-israélienne éhontée.
    Enfin, ce discours, qui occulte l’aide d’Israël aux Palestiniens et ternit l’image d’Israël, était destiné à apitoyer l’opinion publique via les médias, à justifier des demandes récurrentes d’aide financière et à dissimuler l’importante manne financière dont la communauté internationale a gratifié les réfugiés palestiniens depuis environ 60 ans. Et à éviter de s’interroger sur la pertinence de l’existence de l’UNRWA, alors que le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR ou HCR) existe. L’UNRWA est en effet critiquée pour son inefficacité à résoudre le "problème des réfugiés palestiniens" au statut héréditaire et pour les liens entre des bâtiments et employés de l’UNRWA et des organisations terroristes.
    Karen Abu Zayd a agi délibérément. Ainsi, le 2 novembre, présentant son dernier rapport à la Commission des questions politiques spéciales et de la décolonisation (Quatrième Commission) des Nations unies – le mandat de Karen Abu Zayd arrive à échéance en décembre 2009 -, elle a reconnu qu’elle n’employait pas le terme "blocus" dans "son sens juridique".*
    L’expression par une instance onusienne, dont on attend la neutralité, du narratif palestinien, jusque dans le révisionnisme, demeure inquiétante."
* Extrait :
   "Le représentant du Liban a salué « l’amie des réfugiés palestiniens ». Juridiquement, les restrictions imposées sur la bande de Gaza s’apparentent-elles à un siège ou à un blocus? a-t-il demandé.
    La Commissaire générale de l’UNRWA a répondu qu’elle parlait de « blocus » mais qu’il ne s’agissait pas d’un blocus au sens juridique. Pour moi, a-t-elle insisté, il s’agit d’un « blocus » car nous sommes complètement enfermés. Si ce n’est pas un « blocus », il ne s’agit pas non plus d’un siège, a-t-elle dit, rappelant la « vie misérable » qui règne à l’intérieur de la bande de Gaza."


****************************************************************************************************************************
Europe

- La BBC fait une liste des "murs" dans le monde. Sans surprise, Israël est le premier pays pointé :
http://news.bbc.co.uk/2/hi/in_depth/world/2009/walls_around_the_world/default.stm

*****************************************************************************************************************************
Monde

- Brésil : Lula appelle Israël au gel des implantations (Guysen.International.News / 2009-11-21 13:10) - eh oui, les constructions juives sont les seules à pouvoir mobiliser le monde entier, jusqu'à la Chine et le Brésil. Même un génocide ou une catastrophe humanitaire historique n'y parviendrait pas aussi facilement.
   "Le président brésilien Lula a appelé vendredi Israël au gel de ses implantations juives."

******************************************************************************************************************************
Histoire

- La guerre des Six Jours (Documentaire Arte en deux parties d'un peu moins d'une heure chacune)
http://www.dailymotion.com/video/xb77ym_la-guerre-des-six-jours-16-mai-1967_news

Partager cet article

Repost 0
Published by Occam - dans Novembre 2009
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Boucle d'Occam
  • La Boucle d'Occam
  • : Chaque jour, une Boucle reprend l'actualité de France et du Moyen-Orient autour des thèmes d'Israël et de l'antisémitisme.
  • Contact

Recherche

Pages