Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 décembre 2014 1 22 /12 /décembre /2014 13:48
France

- Dijon : un automobiliste fonce sur des passants au cri d'"Allahou Akbar", 11 blessés (AFP) - "Selon les témoignages recueillis par la police, l'homme, vêtu d'une djellaba, "a crié "Allahou Akbar" et a dit avoir agi pour les enfants de Palestine"."
https://fr.news.yahoo.com/dijon-automobiliste-fonce-passants-criant-allahou-akbar-210606179.html
- Entretien avec Louis Caprioli (conseiller sécurité chez Geos, ancien responsable de la lutte contre le terrorisme à la DST)
http://www.lexpress.fr/actualite/societe/fait-divers/attaques-a-dijon-et-joue-les-tours-leurs-methodes-rappellent-celles-des-terroristes_1634849.html
   "[...] - Dans le cas de Dijon, certains témoins disent avoir entendu l'individu hurler aussi "Pour les enfants de la Palestine"...
    - C'est vrai qu'en Israël, le Hamas utilise aussi cette méthode de renverser des gens avec une voiture. Ce n'est pas un phénomène nouveau. Mais cela ne veut pas dire que l'individu n'est pas un partisan de Daech. Leur cause, c'est de chasser les non-musulmans et ensuite de détruire Israël, qui représente l'ennemi suprême. Tous leurs actes participent à une démarche globale qui consiste à dire qu'il faut sauver l'Islam."

- Dany Boon : "En France, je me fais insulter et menacer quand je prends position pour Israël" (Vidéo)
http://www.i24news.tv/fr/actu/culture/54778-141217-antisemitisme-en-france-je-me-fais-amplement-insulter-dany-boon
   ""En France, je me fais amplement insulter et menacer quand je prends position pour Israël", a déclaré l'humoriste, réalisateur et acteur français Dany Boon, dans une interview pour l'émission Culture d'i24news mercredi. Ce fils de kabyle chrétien converti au judaïsme il y a 13 ans et marié à une juive française, qui "souhaite venir plus souvent en Israël", s'est dit inquiet de la montée de l'antisémitisme en France, et "partout dans le monde", a-t-il insisté.
    Boon, de son vrai nom Daniel Hamidou, né d'un père Kabyle et d'une mère catholique, raconte que les clichés antisémites en France ont la dent dure. "Les gens font des raccourcis, des amalgames, j'entends souvent 'maintenant que vous êtes juif vous êtes devenu très riche'", confie-t-il. "Mais je réplique 'd'abord j'étais déjà très riche quand j'étais catholique, ensuite je connais des Juifs pauvres". [...]"


Gaza & Hamas

- L'Egypte autorise temporairement le passage de Gazaouis à Rafah (Reuters) - "L'Egypte a ouvert dimanche pour la première fois en près de deux mois le point de passage de Rafah à la frontière avec la bande de Gaza dans le sens Gaza-Egypte" ; "De source officielle égyptienne, on indique que "pour des raisons de sécurité" il n'est pour l'heure pas question d'autoriser une réouverture permanente du point de passage".
https://fr.news.yahoo.com/legypte-autorise-temporairement-le-passage-gazaouis-%C3%A0-rafah-112954071.html
- Gaza : 630 Palestiniens partis en Egypte (AFP) - "Environ 630 Palestiniens malades ou détenteurs d'un titre de séjour à l'étranger ont quitté dimanche la bande de Gaza pour l'Egypte via le point de passage de Rafah, temporairement ouvert, a indiqué un responsable palestinien. A l'inverse, 378 résidents de la bande de Gaza ont pu rentrer chez eux en passant par Rafah" ; "Selon l'ONU, plus de 3.500 Palestiniens ont été empêchés de retourner chez eux à cause de la fermeture du passage".
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/12/21/97001-20141221FILWWW00198-gaza-630-palestiniens-partis-en-egypte.php

- Young Boy Recites Song on Hamas TV: The Jews Are Barbaric Apes, the Most Evil of Creatures (Al-Aqsa TV, 5 décembre, Vidéo 1mn40) - démentiel mais illustratif. Voir la (courte) vidéo ici.
http://www.memritv.org/clip/en/4675.htm

- Missile from Gaza not news for the BBC but Israeli response gets headlines (BBC Watch) - Bien entendu, c'est aussi le cas dans nos médias français.
http://bbcwatch.org/2014/12/20/missile-from-gaza-not-news-for-the-bbc-but-israeli-response-gets-headlines/


Judée-Samarie

- Cisjordanie : un Palestinien arrêté pour une attaque au couteau (i24)
http://www.i24news.tv/fr/actu/israel/diplomatie-defense/55250-141222-cisjordanie-un-palestinien-arrete-pour-une-attaque-au-couteau
   "Un Palestinien a été arrêté lundi matin par l'armée israélienne au check point de Tulkarem après avoir tenté de poignarder un soldat israélien. Le Palestinien a été maîtrisé par des soldats de l'armée israélienne et emmené pour être interrogé par les services de sécurité. Dans la nuit de dimanche à lundi, l'armée israélienne avait procédé à l'arrestation de 8 Palestiniens suspects, y compris un membre du Hamas, en Cisjordanie.
    L'attaque au couteau intervient au lendemain de la grève menée par les Palestiniens qui dénonçaient les conditions de contrôle aux points de passage entre la Cisjordanie et Israël. Selon le journal Haaretz, environ 4500 Palestiniens de Cisjordanie ont manifesté dimanche pour protester contre le traitement humiliant qu'ils disent subir au point de contrôle de Tul Karem lors des contrôles effecutés par l'armée israélienne, l'attente pouvant durer jusqu'à 4 heures. Des milliers de Palestiniens ne sont donc pas venus travailler en Israël dimanche comme ils le font habituellement pour rejoindre essentiellement des chantiers de construction. On ne dispose pas d'information précise sur la poursuite du mouvement lundi."

- Lies about medical care in the territories under Israel debunked in new paper (Elder of Ziyon) - "A new article in the Fathom Journal by Dr. David Stone,  Emeritus Professor of Pediatric Epidemiology at the University of Glasgow, methodically takes apart the continuous allegations of the Lancet that Israeli actions has caused sub-par medical care in the territories".
http://elderofziyon.blogspot.fr/2014/12/lies-about-medical-care-in-territories.html


"Processus de paix"

- Livni et Herzog jurent de garder le Mur occidental sous contrôle israélien, Stuart Winer (Times of Israel)
http://fr.timesofisrael.com/livni-et-herzog-jurent-de-garder-le-mur-occidental-sous-controle-israelien/
   "Les deux dirigeants du camp politique de centre-gauche d’Israël, qui ont uni leurs partis pour l’actuelle campagne électorale, ont déclaré dimanche soir que l’esplanade du Mur occidental dans la Vieille Ville de Jérusalem restera toujours sous contrôle israélien, bien que situé à Jérusalem-Est.
    Le dirigeant du parti travailliste Isaac Herzog et la chef du parti Hatnua Tzipi Livni ont allumé la ménorah sur le site à l’occasion de Hanoukka, la « fête des lumières » qui dure huit jours et qui a commencé mardi soir dernier. « Nous nous sommes engagés, Tzipi Livni et moi, à préserver Jérusalem comme notre capitale, d’assurer son avenir et de préserver ce lieu saint, pour s’assurer que nous resterons à Jérusalem, » a déclaré Herzog. « Nous allons tout faire pour qu’elle ne soit jamais déchirée ou divisée, nous allons renforcer son caractère social de sorte que Jérusalem ne soit pas seulement des pierres ».
    Livni a fait écho au vœu du candidat travailliste de garder l’esplanade – située au-dessus du Mur – sous contrôle israélien. « Nous nous engageons sur le fait que – quoi qu’il arrive – elle restera à nous, au peuple juif, sous la juridiction de l’Etat d’Israël, » a-t-elle déclaré. Le sort de la Vieille Ville de Jérusalem est l’une des questions au cœur de la fracture droite-gauche de la politique israélienne et des négociations de paix avec les Palestiniens. [...]"

- Why We Should Delay The Israel-Palestinian Peace Process, Aaron David Miller (U.S. Advisory Council of Israel Policy Forum, Public Policy Scholar at the Woodrow Wilson International Center for Scholars, and has been an advisor to six Secretaries of State) - "That the parties themselves have been unable or unwilling to solve the Israeli-Palestinian conflict does not mean the international community can. In fact, they can easily make matters worse".
http://www.thedailybeast.com/articles/2014/12/19/why-we-should-delay-the-israel-palestinian-peace-process.html
   "Woody Allen once remarked that 80 or 90 % of life was just showing up. But the comedic genius was wrong; success in most dimensions of the human enterprise is showing up at the right time.
    So what is it that the Arabs, Palestinians and Europeans don’t understand? Now is hardly the time to be doing anything on the so-called peace process other than trying to avoid an explosion on the ground. Efforts to push meaningless draft resolutions at the UN and others by European Parliaments to recognize Palestinian statehood certainly don’t threaten Israel in any serious way. But neither will they advance a two state solution.
    If the European and Arab objective is to embarrass the US, feed Palestinian fantasies that international recognition will somehow produce a real state, and buck up the Israeli right, then full steam ahead. But if the goal is to maintain any hope—grim as it is— for serious negotiations leading to a two state solution, they’d be better advised to defer UN votes, kick this particular can down the road until after the March 2015 Israeli elections, and spend more time watching Woody Allen movies. And here’s why.
    - There is no peace process to advance
    In case you haven’t noticed, there is no credible peace process and hasn’t been for at least a decade and a half, and no chance of promoting one right now.. Sure you’ve had various Israeli-Palestinian bilateral talks and US brokered efforts to get talks going and even to develop proposals to bridge gaps. But none of these, including the Camp David summit of July 2000, not to mention John Kerry’s most recent efforts in 2013, ever got close enough to be considered even a “close but no cigar” outcome. The gaps on the big issues are just too large, the mistrust between Israelis and Palestinians too deep, and the current leaders far too constrained for a successful outcome. Add to that the grim realities in a Middle East that seems more turbulent by the day and the more important priority of getting a US-Iranian deal on the nuclear issue and you have a perfect storm of factors gathering against focusing on a successful peace process.
    - UN resolutions won’t help
    If you did have serious negotiations of course you wouldn’t need actions at the United Nations, particularly ones that impose deadlines that are unlikely to be met and terms that at least one of the parties to putative talks—Israel—and maybe the United States— are likely to oppose. There is simply no credible argument as to how action at the UN now is going to seriously lead to an agreement or even prepare the ground for one. And the idea that by pushing paper in New York you can somehow keep matters calm on the ground and avoid violence in Jerusalem and the West Bank never added up. It is the perverse relationship between the occupier and the occupied that drives confrontation and violence, no meaningless talking at the UN.
    Moreover, the idea that locking in a consensus on either timing or terms of reference of a negotiation at the UN now will somehow make the Israelis and Palestinians more compliant just doesn’t compute. And this is particularly true given the lack of consensus that exists on issues such as Jerusalem and refugees, and security. The idea that the so-called great powers—the five Permanent Members of the Security Council—will be able to develop positions for negotiations or to create an environment conducive to building confidence and trust between the core parties is frankly laughable. The reason the UN issue has materialized now is because the Europeans and Arabs are frustrated and want to do something not because that something makes sense, will actually work, or is coming along at the right time. That the parties themselves have been unable or unwilling to solve the Israeli-Palestinian conflict does not mean the international community can. In fact, they can easily make matters worse. [...]
    The best advice is to stop the UN shenanigans and focus on keeping the situation between Israelis and Palestinians non-violent on the ground. If there’s a blow-up there it’s likely to strengthen the right in Israel. This is hardly the time for peacemaking. The doubters and cynics may well be right that a new Israeli Government will either be too right wing to want to negotiate or too left of center to be able to do so.
    But that still doesn’t alter the central reality right now. What remains of the peace process will turn not on what happens in the corridors of New York or in Euro parliaments, but in Israel’s March 2015 elections. And the best advice on that one is to stay the hell away from doing anything to try to Israel’s elections and refrain from too clever by half tactics that just might produce precisely the opposite of what the putative peace processors want to achieve."

- Intellectuals in service of Palestinian propaganda, Ben-Dror Yemini (Ynet) - "the Palestinians' appeal to the parliaments of Europe is not born out of frustration. It's an appeal that stems from the fact that they are rejectionists".
http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4605830,00.html
   "What exactly goes through the minds of intellectuals when they sign a petition that urges European parliaments to support the Palestinian Authority's demand for statehood? One can understand intellectuals, and even justify their actions sometimes, when they work to promote human rights, when they protest mass killings, when they demand equality for disadvantaged groups. But what the hell qualifies them to poke their long noses into political issues and developments?
    After all, the Palestinians have time and again rejected the offer of a Palestinian state alongside Israel. After all, they've rejected the formula of two states for two peoples time and again too. After all, Mahmoud Abbas has made it clear, recently too, in an interview with Akhbar Alyoum, that his opposition to a Jewish state is a direct consequence of his demand for the right of return. After all, his appeal to the European states and United Nations is not designed to promote a peace settlement, but to dodge the formula of two states for two peoples instead.
    In other words, the Palestinians' appeal to the parliaments of Europe is not born out of frustration. It's an appeal that stems from the fact that they are rejectionists. They rejected the Clinton offer. They rejected Olmert's proposal. They rejected John Kerry's draft proposal. They demanded the so-called right of return time and again. And in his last interview, Abbas spoke of "six million who want to return to their homes, and I among them." And what do our intellectuals do? They back Abbas. [...]"


Monde arabe

- Comment les Juifs furent expulsés des pays arabes, Maya Nahum (Causeur) - "On commémore enfin cette histoire méconnue et occultée".
http://www.causeur.fr/comment-les-juifs-furent-expulses-des-pays-arabes-30710.html
   "Après de longues années d’efforts et de tractations, le parlement israélien (Knesset) a adopté en juin dernier une loi fixant au 30 novembre de chaque année la commémoration de l’expulsion et l’exode des juifs des pays arabes et de l’Iran. En Israël et dans la diaspora devront être organisées des journées pédagogiques afin de renforcer la conscience internationale en ce qui concerne ces réfugiés ; ce qui devrait déboucher sur leur droit a la réparation dans le cadre des négociations de paix au Proche-Orient. Après soixante ans, ce n’est pas trop tôt.
    Mercredi dernier, c’est à la mairie du 17e  arrondissement  que s’est tenue la première réunion à Paris, organisée par Josiane Sberro, avec l’appui du centre Simon Wiesenthal. Entre 1940 et 1970, une civilisation entière a disparu des pays arabes. Pourquoi cette histoire est-elle restée méconnue ? Que sont devenus ces 800 000 juifs des pays arabes et d‘Iran (pourquoi omettre  la Turquie ?) Quel impact cette reconnaissance et cette commémoration peuvent avoir sur ce qui se passe au Proche Orient et en France? Quelques-unes des questions auxquelles Schmuel Trigano a donné des réponses. Il a rappelé les degrés et les formes différents qu’avait pris l’exclusion de Juifs, selon les pays et les époques. De la discrimination juridique (Syrie) à la dénationalisation (Egypte) et  la spoliation économique et sociale (Liban, Yemen) en passant par l’événement pogromique (Irak). Tous les pays arabes sont concernés, dont la Tunisie et le Maroc.
    À propos des deux derniers, ça dérange.  Pays de la douceur du vivre-ensemble…   Nombreux sont les Juifs qui continuent de s’anesthésier à la nostalgie, perpétuent le mythe du bonheur en pays arabes et  folklorisent  le passé.  Cet exode est une histoire politique niée,  trop peu analysée, voire travestie afin de justifier le traitement exclusif des réfugiés palestiniens. Schmuel  Trigano n’hésite pas à parler du silence  sépharade comme d’une faute politique. Mais il rappelle aussi que le Wojac (World organisation of Jews from Arab countries) a tenté en vain dans les années 80 de convaincre Israël de la nécessité de verser au dossier de la paix l’exode des 800 000 juifs chassés des pays arabes. Cette histoire ne serait-elle pas la clé de la délivrance de la mémoire et du rétablissement de la vérité ? Trigano démontre que ce qui se passe aujourd’hui dans le monde musulman du Pakistan au Mali est la dernière étape d’un processus commencé avec les Arméniens, poursuivi avec les juifs et se terminant aujourd’hui avec les Chrétiens.
    Georges Bensoussan revient sur la difficulté  d’écrire l’ histoire de ce presque million de Juifs des pays arabes virés de leur terre natale. Plusieurs facteurs, selon lui, convergent.
    1/Les Juifs eux-mêmes, avec cette  difficulté pour les Ashkénazes de donner crédit aux Séfarades qui eux, n’ont pas été décimés par la Shoah.
    2/ Le monde arabe, négationniste, et qui continue de travestir la réalité en mettant sur le dos de la création de l’État d’Israël, le « malaise » juifs/arabes et le départ des juifs. Si c’était vrai, alors pourquoi les juifs ont-ils été si soulagés de voir arriver les colonisateurs en qui ils virent leurs libérateurs ? (rappelons que les juifs étaient des « dhimmis », des protégés)
    3/ L’Occident qui préfère croire au mythe du bonheur juif en pays arabe et ne s’intéresse qu’aux 700 000 réfugiés palestiniens. Pourtant des travaux existent : ceux de Bensoussan et Trigano, ainsi que N. Weinstock  P. Fenton ou Litman. Mais la presse n’en fait pas écho… La fin de 800 000  Juifs en terre d’Islam dérangerait la mécanique intellectuelle progressiste qui veut qu’un dominé ne peut pas être en même temps un dominateur, spoliateur et antisémite.
    Enfin, avec humour, Daniel Sibony a rappelé que le pouvoir arabe protégeait les juifs  en terre d’Islam de la masse arabe  elle-même : en effet moyennant impôt, les juifs pouvaient vivre  tranquillement et faire la fête ! D’où cette nostalgie sans doute… Cette nouvelle journée de commémoration peut permettre aux Juifs séfarades de faire connaître leur Histoire, de faire la paix avec leur mémoire et  cesser de nourrir un mythe que d’autres utilisent avec une habileté perverse.
    En reconnaissant ce fait politique majeur, la disparition des communautés juives des pays arabes, Israël, le monde arabe et la communauté internationale seront contraints de poser enfin cette pièce manquante  sur l’échiquier de la paix à construire. Car nier n’est pas jouer."

- L'Egypte poursuit 26 homosexuels (AFP) - "Vingt-six hommes accusés d'avoir organisé ou participé à des "orgies homosexuelles" en Egypte ont comparu daujourd'hui pour "débauche" quinze jours après leur interpellation dans un hammam du Caire. Les prévenus, certains en larmes, tentaient de dissimuler leur visage en gardant la tête baissée alors que des policiers les faisaient entrer dans le box grillagé d'un tribunal du Caire".
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/12/21/97001-20141221FILWWW00094-l-egypte-poursuit-26-homosexuels.php


Monde

- Les taliban réfutent un bilan de l'Onu sur les victimes afghanes (Reuters) - l'ONU ne prend pas en compte les accusations des talibans selon lesquelles "les victimes civiles de la guerre en cours sont principalement causées par les bombardements aériens aveugles des forces américaines"... mais reprend systématiquement et sans scrupule aucun la version du Hamas selon laquelle tous les civils tués lors des conflits à Gaza le sont toujours par Israël uniquement. Double standard ?
https://fr.news.yahoo.com/les-taliban-r%C3%A9futent-un-bilan-lonu-sur-les-171127990.html
   "Les taliban afghans ont accusé dimanche les Nations unies d'avoir affirmé à tort que les trois quarts des civils afghans tués cette année avaient été victimes des insurgés. "Les victimes civiles de la guerre en cours sont principalement causées par les bombardements aériens aveugles des forces américaines", affirment les taliban dans un communiqué.
    Ils accusent aussi l'armée afghane, la police et les milices de tuer sans discernement des civils et reprochent enfin aux Nations unies de classer comme civils les fonctionnaires du gouvernement assassinés - les taliban considèrent que tous les employés du gouvernement sont des cibles légitimes.
    Dans un rapport publié vendredi, l'Onu a indiqué qu'au moins 3.188 civils afghans avaient été tués dans les violences cette année en Afghanistan, un record depuis l'intervention internationale contre les taliban fin 2001. Les trois quarts des pertes civiles sont imputables aux taliban, a ajouté l'Onu."

Partager cet article

Repost 0
Published by Occam
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Boucle d'Occam
  • La Boucle d'Occam
  • : Chaque jour, une Boucle reprend l'actualité de France et du Moyen-Orient autour des thèmes d'Israël et de l'antisémitisme.
  • Contact

Recherche

Pages