Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 avril 2014 3 23 /04 /avril /2014 17:42
France

- Le bac, option complot, Elisa Mignot (Le Monde) - "Voilà peut-être le plus inquiétant : le mot « Illuminati » est souvent suivi de propos antisémites et négationnistes. Les professeurs racontent qu'au nom de la liberté d'expression des élèves soutiennent que les juifs se servent de la Shoah pour se victimiser alors qu'on ne parlerait pas assez de l'esclavage qui a causé la mort de centaines de milliers d'Africains. Ou encore que le 11-Septembre a été orchestré par le complot juif".
http://www.lemonde.fr/ecole-primaire-et-secondaire/article/2014/04/20/le-bac-option-complot_4404476_1473688.html
   "[...] D'habitude, leur professeur d'histoire-géographie tente à ce propos de limiter les discussions. Depuis quelque temps, ses cours sont régulièrement interrompus par un : « Mais madame, c'est la faute des Illuminati ! » Qu'il s'agisse des attentats du 11 septembre 2001 ou du manque d'infrastructures en Mauritanie, de l'esclavage ou de la pauvreté dans le monde, le mot est brandi, comme une explication suprême. « Les élèves craignent ces Illuminati, mais sont incapables d'expliquer qui ils sont exactement et pour quelles raisons ils existent », remarque Stéphanie P. [...]
    « Mes élèves m'ont plusieurs fois traitée d'Illuminati ! La dernière fois, parce que j'avais un collier avec un triangle, censé être un symbole illuminati. C'est grotesque », raconte Bénédicte G., professeur de français et d'histoire-géographie dans un lycée professionnel de Nanterre. Pour autant, elle refuse de nier les idées fixes de ces adolescents. « Ils ont l'impression d'être pris au piège d'un savoir qu'une élite voudrait leur imposer et, en tant qu'enseignant et détenteur d'une autorité, on est représentant de cette “élite”, dit-elle. Ils se nourrissent le soir de ce contre-savoir et la classe devient une tribune. » [...]
    Comme elle, d'autres enseignants remarquent que le public le plus poreux à ces thèses complotistes est souvent constitué de jeunes issus de milieux défavorisés. C'est dans les ZEP et les lycées professionnels que les professeurs paraissent les plus concernés. Bénédicte G. y voit également pour des jeunes issus de l'immigration, nombreux dans ses classes, une manière d'affirmer une identité malmenée, au présent comme au passé. « Avec les Illuminati, chacun défend sa souffrance. Pour les uns, ils sont responsables de l'esclavage, pour les autres du conflit israélo-palestinien. C'est comme une revanche sur cette société qui leur paraît injuste. »
    Auteur de La Foire aux illuminés (Mille et une nuits, 2005), Pierre-André Taguieff insiste sur le côté plastique et pratique de cette théorie. « Le récit Illuminati donne l'impression de connaître la cause de nos malheurs : discriminations, pauvreté, racisme, note-t-il. Pour des jeunes qui se sentent victimisés, ce grand récit explicatif omnipotent est séduisant : ils tiennent leurs coupables. Les Illuminati englobent les capitalistes, les francs-maçons, les juifs, les monarques, les clubs d'hommes politiques, les sociétés pseudo-secrètes, les finances apatrides, les banquiers, etc. Et ce mot latin a un parfum savant, secret. »
    Voilà peut-être le plus inquiétant : le mot « Illuminati » est souvent suivi de propos antisémites et négationnistes. Les professeurs racontent qu'au nom de la liberté d'expression des élèves soutiennent que les juifs se servent de la Shoah pour se victimiser alors qu'on ne parlerait pas assez de l'esclavage qui a causé la mort de centaines de milliers d'Africains. Ou encore que le 11-Septembre a été orchestré par le complot juif et donc Illuminati. « Plus que les Illuminati eux-mêmes, ce sont ces amalgames qui m'interpellent, fait valoir Jean-Baptiste Veber, professeur à Antony (Hauts-de-Seine). Les élèves ne sont pas totalement crédules. Ils attendent des réponses. Ça fait partie de notre mission de leur en donner. » [...]
    Stéphane François travaille sur les droites radicales. Chercheur et professeur, il a également observé, depuis deux ou trois ans, l'arrivée des thèses illuminati chez ses étudiants en licence qui préparent des concours administratifs. Pour lui, le phénomène, même s'il paraît être l'apanage d'une jeunesse dépolitisée, n'est pas déconnecté d'une sphère politiquement identifiée. « Ces discours sont très influencés par la mouvance de Dieudonné et d'Alain Soral, remarque le politologue. Mes élèves n'ont pas lu Soral, mais ils ont vu Soral sur Internet ! » Cet idéologue d'extrême droite, proche de l'humoriste condamné pour antisémitisme, professe qu'une oligarchie financiaro-américano-israélienne, qu'il appelle « l'empire », domine le monde. Les Illuminati en seraient-ils une version simplifiée, plus abordable pour les jeunes ? « Soral ne parle pas vraiment des Illuminati, mais, comme d'autres entrepreneurs en complot, il reprend les codes de cette contre-culture, observe Rudy Reichstadt. Le conspirationnisme est aujourd'hui une idéologie autant qu'un business. »"


"Processus de paix"

- Israël: Netanyahu accuse l'Autorité palestinienne après la mort d'un cadre du renseignement, Daphné Rousseau (AFP, 15 avril)
https://fr.news.yahoo.com/isra%C3%ABl-netanyahu-accuse-lautorit%C3%A9-palestinienne-apr%C3%A8s-mort-dun-203826177.html
   "Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a accusé mardi l'Autorité palestinienne du président Mahmoud Abbas au lendemain de l'attaque meurtrière contre un officier de police israélien près de Hébron, en Cisjordanie. "Cet assassinat est le résultat des incitations à la haine des responsables de l'Autorité palestinienne qui continuent à véhiculer dans les médias des contenus haineux contre Israël, qui se sont traduits par l'assassinat d'un père de famille en route pour célébrer le dîner de Pessah", a déclaré le Premier ministre israélien dans un communiqué. M. Netanyahu a également déploré l'absence de condamnation de la part de l'Autorité palestinienne.
    Lundi soir, peu avant le début des festivités de la Pâque juive, un officier supérieur de la police israélienne a été tué lorsque sa voiture a été la cible de tirs sur une route près de Hébron, dans le sud de la Cisjordanie. La femme de la victime a été grièvement blessée, et un enfant de neuf ans légèrement touché, selon l'armée. La police israélienne a révélé mardi soir l'identité de la victime tuée lundi, précisant qu'il s'agissait d'un officier supérieur chargé d'opérations de renseignement au sein de la police israélienne. [...]
    Une famille israélienne, qui précédait la voiture attaquée, avait affirmé avoir "vu un homme casqué qui tirait avec une kalachnikov", selon la radio militaire. "Les fouilles sont toujours en cours", a confirmé à l'AFP le lieutenant-colonel Peter Lerner, porte-parole, ajoutant que l'armée n'était pas en mesure de préciser si l'attaque avait été menée par un ou plusieurs tireurs, ni si elle était due à "une organisation terroriste locale". [...]
    Le Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza, et son allié radical du Jihad islamique se sont félicités de cette "opération héroïque", qu'ils ont liée aux heurts survenus récemment entre policiers et Palestiniens sur l'esplanade des Mosquées à Jérusalem-Est. Mardi, le chef du gouvernement du Hamas à Gaza, Ismaïl Haniyeh, a salué l'attaque et appelé à "la résistance sous toutes ses formes contre Israël", y compris en enlevant des soldats israéliens."

- Les Palestiniens relancent leurs efforts de réconciliation interne (AFP)
https://fr.news.yahoo.com/palestiniens-relancent-efforts-r%C3%A9conciliation-interne-055145921.html
   "[...] Une entente est intervenue dans la nuit de mardi à mercredi lors d'une réunion à Gaza entre une délégation de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) et des dirigeants du mouvement islamiste Hamas "pour former un gouvernement d'union nationale d'ici cinq semaines", a déclaré à l'AFP un membre de la mission de l'OLP qui a requis l'anonymat. Ce gouvernement doit être composé de technocrates, a précisé la source. "Il y a également eu des progrès sur la tenue de futures élections et la composition de l'OLP", a ajouté le responsable palestinien sans donner d'autres détails.
    A plusieurs reprises dans le passé, des annonces sur la formation imminente d'un gouvernement d'union n'ont pas été suivies d'effet. [...] Le Fatah, le principal parti de l'OLP, et le Hamas ont signé en 2011 au Caire un accord de réconciliation pour mettre fin à la division politique entre les deux territoires. Mais la plupart des clauses sont restées lettre morte.
    Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a pour sa part accusé les Palestiniens de saborder le processus de paix. "L'Autorité palestinienne, qui menaçait hier de se dissoudre, parle aujourd'hui de réunification avec le Hamas", a déploré lundi M. Netanyahu. "Ils doivent décider s'ils veulent la paix ou se réunifier avec le Hamas". Le Hamas est catégoriquement opposé aux négociations en cours avec Israël. [...]"
- Le Fatah et l'OLP annoncent un gouvernement d'union nationale (AFP)
http://www.20minutes.fr/monde/1358813-territoires-palestiniens-le-fatah-et-l-olp-vont-former-un-gouvernement-d-union-nationale
   "Les Palestiniens ont décidé de former prochainement un gouvernement d'union nationale. Un communiqué signé mercredi à Gaza par le mouvement islamiste Hamas et l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) en a fait l'annonce officielle. «Un accord a été conclu sur la formation d'un gouvernement indépendant dirigé par le Président Mahmoud Abbas d'ici cinq semaines», a indiqué ce communiqué lu par le chef du gouvernement du Hamas à Gaza, Ismaël Haniyeh, en présence d'une délégation de l'OLP. [...]
    Mais ce n'est pas la première fois que les frères ennemis du mouvement national palestinien font état de la formation imminente d'un gouvernement d'union, des annonces qui n'ont pas été suivies d'effet. «Les gens ont déjà entendu la même chose à moult reprises mais à chaque fois l'accord a été violé par le Fatah ou le Hamas. Il est clair que les deux côtés ne respectent pas leurs engagements », a expliqué à l'AFP Samir Awad, professeur de sciences politiques à l'université de Birzeit, en Cisjordanie. «La réconciliation (interpalestinienne) et les négociations (avec Israël) sont maintenant des tactiques. Chaque côté a ses propres calculs et cette réconciliation n'a guère de substance sur le terrain. Elle pourrait capoter à tout instant», a renchéri un autre politologue, Hani al-Masri. [...]"
- Netanyahu : Abbas doit choisir entre le Hamas et Israël (Times of Israel) - "Le Premier ministre israélien « espère que les Palestiniens opteront pour la paix – même si jusqu’ici ils ne l’ont pas fait »."
http://fr.timesofisrael.com/netanyahu-abbas-doit-choisir-entre-le-hamas-et-israel/
- 'Instead of making peace with Israel, Abbas making peace with Hamas' (Ynet) - "Netanyahu bemoans fact Abbas keeps stacking additional conditions during peace talks; Fatah and Hamas reach an agreement to form a unity government within the "next five weeks"."
http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4512399,00.html
- U.S.: New Palestinian government must recognize Israel, renounce violence (Haaretz) - "Senior U.S. official tells Haaretz that economic aid will depend on these stipulations".
http://www.haaretz.com/news/diplomacy-defense/.premium-1.586946

- Israël/Palestine : les négociation bloquées (AFP)
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/04/22/97001-20140422FILWWW00054-israelpalestine-les-negociation-bloquees.php
   "Le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, a balayé les menaces de dissolution de l'Autorité palestinienne en cas d'échec du processus de paix qui semble moribond. "L'Autorité Palestinienne, qui menaçait hier de se dissoudre, parle aujourd'hui de réunification avec le Hamas. Ils doivent décider s'ils veulent être dissous ou se réunifier avec le Hamas, et quand ils voudront la paix, qu'ils nous le fassent savoir", a déclaré Benyamin Nétanyahou tard lundi lors d'une allocution marquant la fin des festivités de la Pâque juive.
    L'équipe de négociateurs palestiniens a fait savoir la semaine dernière au médiateur américain Martin Indyk que les Palestiniens pourraient décider de démanteler l'Autorité dirigée par le président Mahmoud Abbas afin de faire porter à Israël la responsabilité de la gestion de leur territoire en tant que puissance occupante.
    Les États-Unis ont qualifié d'"extrême" un démantèlement de l'Autorité palestinienne, créée à la suite des accords d'Oslo en 1993, et prévenu que ce geste pourrait remettre en cause l'aide financière américaine aux Palestiniens. "La communauté internationale aussi bien que les Palestiniens eux-mêmes ont déployé beaucoup d'efforts pour bâtir les institutions de l'Autorité et ce n'est pas dans l'intérêt des Palestiniens que d'y renoncer", a déclaré hier la porte-parole du département d'État. Une dissolution de l'Autorité palestinienne aurait de "graves conséquences" sur l'avenir de l'aide financière américaine, a-t-elle prévenu. [...]"
- Abbas sets conditions for extending talks with Israel (JP) - "PA leader’s demands: Settlement construction freeze, talks on borders and fourth prisoner release with no deportations for Israeli Arabs".
http://www.jpost.com/Diplomacy-and-Politics/Abbas-prepared-to-meet-Netanyahu-anytime-any-place-350095

- Les Palestiniens affirment ne pas vouloir démanteler l’Autorité (AFP) - "Saeb Erekat a écarté la menace que l’Autorité palestinienne avait elle-même brandie plus tôt".
http://fr.timesofisrael.com/les-palestiniens-affirment-ne-pas-vouloir-demanteler-lautorite/
- Dismantle the Palestinian Authority? Not likely, Avi Issacharoff (Times of Israel) - "Despite his repeated threat, Abbas knows that chaos, violence and economic catastrophe would follow such a drastic move".
http://www.timesofisrael.com/dismantle-the-palestinian-authority-not-likely/

- Fatah`s military wing: "Armed resistance” until Israel is destroyed (PMW)
http://www.palwatch.org/main.aspx?fi=157&doc_id=11274
   "Fatah's military wing, the Al-Aqsa Martyrs' Brigades, announced that they "will adhere to the option of armed resistance until the liberation of all of Palestine," the independent Palestinian news agency Ma'an reported. The expression "the liberation of all of Palestine" is a common Palestinian euphemism used to refer to the destruction of Israel. PA Chairman Mahmoud Abbas is also the head of Fatah and his movement's military wing stressed that the "calm has ended, as the occupation continues to kill, Judaize and settle." They urged Mahmoud Abbas not to accept US Secretary of State John Kerry's plan and not to give in to "political extortion by the Western powers." [Ma'an, March 11, 2014] [...]"


Gaza & Hamas

- Tirs de roquettes sur Israël qui réplique (AFP)
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/04/21/97001-20140421FILWWW00092-tirs-de-roquettes-sur-israel-qui-replique.php
   "Sept roquettes tirées de la bande de Gaza sont tombées lundi sur le sud d'Israël, sans faire de victime, et ont entraîné des raids aériens de l'armée israélienne contre deux bases d'entraînement du Hamas, groupe islamiste qui contrôle depuis 2007 le territoire côtier palestinien. Deux militants du Hamas ont été légèrement blessés dans ces attaques, a-t-on appris de source médicale à Gaza. [...]"

Partager cet article

Repost 0
Published by Occam - dans Avril 2014
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Boucle d'Occam
  • La Boucle d'Occam
  • : Chaque jour, une Boucle reprend l'actualité de France et du Moyen-Orient autour des thèmes d'Israël et de l'antisémitisme.
  • Contact

Recherche

Pages