Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 février 2015 2 24 /02 /février /2015 10:23
France

- Le CFCM annonce boycotter le dîner du Crif après les propos de Roger Cukierman, Vincent Vantighem (20 minutes)
http://www.20minutes.fr/societe/1547527-20150223-cfcm-annonce-boycotter-diner-crif-apres-propos-roger-cukierman
   "Le dîner n’a pas encore commencé. Mais le Conseil français du culte musulman (CFCM) ne le digère déjà pas. Le CFCM a décidé de boycotter le dîner annuel du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) prévu ce lundi soir, en raison des propos de son président Roger Cukierman sur les «jeunes musulmans». Révélée par Europe 1, cette information a été confirmée à 20 Minutes par Abdallah Zekri, membre du CFCM, ce lundi après-midi.
    Sur Europe 1, Roger Cukierman, avait expliqué : «Il faut dire les choses : toutes les violences aujourd’hui sont commises par des jeunes musulmans. Bien sûr, c’est une minorité de la communauté musulmane et les musulmans en sont les premières victimes», a-t-il assuré, sans renier le terme «d’islamo-fascisme» utilisé par Manuel Valls mi-février.
   «Je ne comprends pas ces propos, s’emporte Abdallah Zekri. Quand on parle de jeunes juifs, on parle de Français. Et quand on parle de jeunes délinquants, on évoque des jeunes musulmans. Mais nous sommes tous des citoyens français. Ce n’est pas possible de dire ça.» Quant à l'islamo-fascisme, Abdallah Zekri explique que «cette expression renvoie à une époque révolue et qu'il ne faut plus l'utiliser».
    Selon lui, c’est la première fois que les dirigeants du CFCM, organe représentatif des musulmans de France, boycotte le prestigieux dîner annuel du Crif au cours duquel François Hollande doit s’exprimer. «M. Cukierman vient d’appeler Dalil Boubakeur, président du CFCM, pour s’expliquer. Mais notre décision est définitive et sans appel. Nous ne viendrons pas ce soir», conclut Abdallah Zekri."
- Cukierman réitère ses propos sur les musulmans et critique la décision du CFCM (AFP)
https://fr.news.yahoo.com/cukierman-r%C3%A9it%C3%A8re-propos-musulmans-critique-d%C3%A9cision-cfcm-182736368.html
   "Le président du Crif, Roger Cukierman, a réitéré lundi soir ses propos sur les jeunes musulmans et jugé sur RTL "pas du tout raisonnable" la décision du Conseil français du culte musulman (CFCM) de ne pas se rendre au dîner annuel de son organisation. "Je regrette cette décision et j'avoue qu'elle me surprend beaucoup car j'ai certes dit que la quasi-totalité ou l'immense majorité des actes de violence physique commis en France contre des juifs sont commis par des jeunes musulmans, mais j'ai également ajouté que c'était une infime minorité de la communauté musulmane qui en était responsable", a déclaré le président du Crif (Conseil représentatif des institutions juives de France).
    Indiquant s'être entretenu au téléphone avec le président du CFCM, Dalil Boubakeur, il a expliqué lui avoir dit qu'il trouvait "que c'était une décision pas du tout raisonnable et réfléchie" et lui avoir demandé de revoir sa position. [...] Se défendant sur RTL, Roger Cukierman a insisté : "il faut nommer les choses", ajoutant qu'"on ne peut pas guérir d'une maladie si on ne la nomme pas". [...]"
- Le président du CRIF, Roger Cukierman, embarrassé après ses propos sur les jeunes musulmans (AFP) - « Je n'ai fait que mettre l'éclairage sur le fait que tous les terroristes qui ont commis des meurtres dans la période récente se réclamaient de l'islam, et que les premières victimes de ces terroristes, ce sont les musulmans ».
http://www.lemonde.fr/societe/article/2015/02/24/le-president-du-crif-embarrasse-apres-ses-propos-sur-les-jeunes-musulmans_4581959_3224.html
- Le président du Consistoire soutient Cukierman (AFP) - "C'est une question de transparence de dire que quand des actes sont commis en disant 'Allah Akbar' ils sont commis au nom de l'islam".
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/02/24/97001-20150224FILWWW00059-le-president-du-consistoire-soutient-cukierman.php
   "Le président du Consistoire israélite de France Joël Mergui a apporté aujourd'hui son soutien au président du Crif Roger Cukierman après ses propos sur les musulmans et dénoncé un "islamisme radical". "On est dans un moment de vérité en France, on ne peut pas dire, faire comme si l'islamisme radical n'existe pas", a déclaré Joël Mergui, interrogé sur I-Télé.
   "C'est une question de transparence de dire que quand des actes sont commis en disant 'Allah Akbar' ils sont commis au nom de l'islam", a-t-il ajouté en référence notamment aux attentats commis début janvier à Paris. "Quand des meurtres ont été faits en France, ou dans différents pays, en instrumentalisant l'islam, on a le devoir de le dire", a ajouté le président du Consistoire, précisant que cela "ne concerne pas tous les musulmans" mais que "tous les musulmans doivent dénoncer ces actes faits au nom de l'islam"."

- Parti de gauche et antisémitisme : Mélenchon en pleine dérive ?, Frédéric Haziza (Journaliste à LCP et Radio J) - "Le Parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon en vient donc à pousser des cris d'Orfraie quand on ose constater les dégâts que son discours provoquent chez ses militants" ; "Pourtant, Jean-Luc Mélenchon a prononcé des phrases terribles, inacceptables, lourdement connotées le 24 août à Grenoble".
http://www.huffingtonpost.fr/frederic-haziza/front-de-gauche-antisemitisme_b_6733606.html
   "Le Parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon en vient donc à pousser des cris d'Orfraie quand on ose constater les dégâts que son discours provoquent chez ses militants. Le PG a ainsi annoncé le 17 février étudier « les conditions de déposer une plainte en contre Dominique Reynié », le directeur général de la Fondation pour l'innovation politique (Fondapol) , coupable d'avoir considéré ce même jour sur France Inter, « le Front de gauche et les électeurs de Jean-Luc Mélenchon en 2012 » comme un « foyer d'expression de l'antisémitisme ».
    A l'origine de ce constat, une étude déjà ancienne de Fondapol (elle date de novembre 2014) qui constate que « la société française comprend trois foyers d'expression de l'antisémitisme très forts. Le premier, ce sont les proches du Front national et les électeurs de Marine Le Pen en 2012, qui occupent une espèce de sommet en la matière. Le second groupe, c'est parmi les Français musulmans, où on trouve également une opinion antisémite qui se partage plus facilement. Et puis le troisième groupe ce sont les proches du Front de gauche et les électeurs de Jean-Luc Mélenchon en 2012, où là aussi on trouve, à un degré moindre et sur des ajustements ou des agencements différents, l'expression d'un antisémitisme fort ».
   « Une calomnie », a donc répondu Mélenchon avant de préciser : « Si vous trouvez qu'il n'y a pas assez d'antisémites et qu'il faut en inventer, on est vraiment dans la névrose. Ça va mal tourner : petit à petit, on installe une certaine banalité de l'antisémitisme ». Eric Coquerel le secrétaire national du PG de se sentir même « insulté » par les conclusions de l'étude de Fondapol et l'analyse de Reynié.
    Pourtant, Jean-Luc Mélenchon a prononcé des phrases terribles, inacceptables, lourdement connotées le 24 août à Grenoble en clôture du "Remue-méninge" du Parti de Gauche. S'adressant à la communauté juive de France à travers le Crif et donc aux Juifs français, il a osé dire : "La République, c'est le contraire des communautés agressives qui font la leçon au reste du Pays". Qui doit donc se sentir insulté par une personnalité de premier plan qui aspire à devenir Président de la République sinon les Juifs français ? Que n'aurait-on dit si Marine Le Pen, son père ou l'un des responsables du Front national avait tenu de pareils propos ?
    Où sont les défenseurs des valeurs de la République ? Du côté de M. Mélenchon qui a réduit l'été dernier, avant même la tuerie antisémite de l'HyperCacher, avant la profanation antisémite du cimetière de Sarre-Union, que les attaques de synagogues à Paris et à Sarcelles aux cris de "Mort aux Juifs", à "quelques excès" provenant de "quelques énergumènes", ou du côté de ceux qui comme Manuel Valls considèrent que "l'antisémitisme se répand dans nos quartiers populaires, auprès d'une jeunesse souvent sans repères, sans conscience de l'histoire qui cache sa "haine du Juif" derrière un antisionisme de façade et derrière la haine de l'État d'Israël" et que "la haine du Juif, la haine d'Israël et l'antisionisme sont les moteurs de l'antisémitisme dans notre pays, ce mal en train de ronger notre société". Un mal, qui n'en déplaise à Mélenchon et à ses camarades du Parti de gauche, a même transcendé les clivages politiques.
    Mélenchon a d'ailleurs ressorti au même rassemblement de Grenoble du 24 août cette vieille antienne : il serait la victime d'un procès en antisémitisme intenté par le Crif à lui comme à tous ceux qui auraient "l'audace de critiquer l'action d'un gouvernement", en l'occurrence du gouvernement israélien. Il n'a pas besoin de claironner : "Je ne suis pas antisémite", qu'il soit rassuré, on veut bien le croire. Mais un constat s'impose : Monsieur Mélenchon n'en finit pas de surfer sur la vague populiste. Pourquoi avoir désigné comme il l'a fait dans ce discours de Grenoble, un bouc-émissaire ? Celui qui dans l'imaginaire de certaines personnes cristallise toutes les haines et toutes les critiques.
    S'il est tout à fait légitime et salutaire de critiquer la politique du gouvernement israélien, en France comme d'ailleurs c'est le cas en Israël, Monsieur Mélenchon devrait savoir que les mots ont un sens et que l'Histoire a laissé des traces dans les mémoires. Défendre comme il l'a fait (le 24 août) devant "ses" militants, "les populations martyrisées de Gaza" en précisant : "Nous ne croyons pas aux Peuples supérieurs aux autres", est lourd, trop lourd de sous-entendus. Il suggère ainsi que les "crimes" de Gaza sont motivés par l'idée que les Juifs seraient un peuple élu. Or cette relation entre les deux (théologie et politique sécuritaire israélienne) est établie par Alain Soral. Ceux qui ont incarné la France républicaine, c'est ceux qui défendaient en fidélité à la mémoire du passé où déjà nous avons vu des petites communautés humaines être massacrées du seul fait de leur appartenance à une communauté.
    Quand le même Jean-Luc Mélenchon clame dans le même discours de Grenoble qu'"en fidélité à ces combats du passé, en fidélité au souvenir des meurtres de masse qui ont été commis dans le passé, nous nous sommes portés aux avant-postes du soutien à cette malheureuse population", il s'agit d'un second parallèle totalement inadapté entre la Shoah et la guerre de Gaza. Non l'opération israélienne de cet été à Gaza et au-delà, la guerre Israël-Palestine n'est pas un génocide. C'est une guerre avec ses horreurs, ses tragédies, ses morts et ses victimes innocentes. Monsieur Mélenchon le sait bien, et dire le contraire, c'est souffler sur les braises de l'antisémitisme et du négationnisme. [...]"

- A nouveau, l'antisémitisme tue en France, Brice Couturier (Chronique France Culture, Audio 4mn) - une bonne (et courte) synthèse historique sur l'histoire de l'antisémitisme et du peuple juif.
http://www.franceculture.fr/emission-la-chronique-de-brice-couturier-a-nouveau-l-antisemitisme-tue-en-france-2015-02-23


USA

- L'Autorité palestinienne condamnée aux USA pour des attentats (Reuters) - "L'OLP et l'Autorité palestinienne savent désormais que le soutien au terrorisme a un coût".
https://fr.news.yahoo.com/lautorit%C3%A9-palestinienne-condamn%C3%A9e-aux-usa-pour-des-attentats-193913724.html
   "Un jury populaire de l'Etat de New York a condamné l'Autorité palestinienne et l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) à verser 218 millions de dollars (192 millions d'euros) d'indemnités aux familles de victimes d'attentats commis en Israël pendant la seconde Intifada, entre 2002 et 2004, lundi.
    La justice américaine avait été saisie par les familles de 11 victimes israélo-américaines de six attentats attribués aux Brigades des martyrs d'Al Aqsa [branche armée du Fatah] et au Hamas à Jérusalem, qui ont fait en tout 33 morts et plus de 450 blessés. Les plaignants réclamaient des indemnités de 350 millions de dollars. A l'issue de six semaines de procès, ils ont obtenu 218 millions de dollars, une somme susceptible d'être multipliée par trois en vertu de la loi antiterroriste américaine.
   "L'OLP et l'AP (Autorité palestinienne, NDLR) savent désormais que le soutien au terrorisme a un coût", a déclaré Nitsana Darshan-Leitner, un des avocats des familles des victimes.  Selon ces dernières, l'ancien dirigeant palestinien Yasser Arafat et son entourage faisaient en sorte que les employés de l'OLP qui voulaient commettre des attentats soient payés et que les familles de ceux qui y laissaient la vie soient dédommagées.
    Les avocats de l'OLP et de l'AP ont plaidé le fait que les deux entités avaient condamné les attentats et que ceux-ci avaient été le fait de fonctionnaires subalternes n'obéissant pas à leur hiérarchie. L'Autorité palestinienne et l'OLP ont fait appel du verdict et même si la condamnation est maintenue, il n'est pas sûr que les plaignants pourront percevoir les indemnités. Ce procès devant le tribunal fédéral de Manhattan, à forte dimension politique, a suivi l'adhésion de l'AP à la Cour pénale internationale (CPI), qui pourrait poursuivre des responsables israéliens, mais aussi palestiniens, pour crimes de guerre."
- USA : Netanyahou salue la condamnation des Palestiniens (AFP) - "Au lieu de tirer les leçons nécessaires, l'Autorité palestinienne a pris des mesures qui menacent la stabilité régionale telles que sa demande hypocrite d'adhésion à la Cour pénale internationale alors qu'elle est alliée au Hamas, une organisation terroriste".
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/02/24/97001-20150224FILWWW00046-usa-netanyahou-salue-la-condamnation-des-palestiniens.php
- Condamnation des Palestiniens aux Etats-Unis : Israël salue une "victoire morale" (AFP) - Lieberman : "Cette décision constitue avant tout une victoire morale pour l'Etat d'Israël et pour les victimes du terrorisme".
https://fr.news.yahoo.com/condamnation-palestiniens-etats-unis-isra%C3%ABl-salue-victoire-morale-194407009.html

- Gallup: Americans still love Israel, a lot (Legal Insurrection) - "Seventy percent of Americans now view that country favorably, and 62% say they sympathize more with the Israelis than the Palestinians in the Mideast conflict. By contrast, 17% currently view the Palestinian Authority favorably, and 16% sympathize more with the Palestinians".
http://legalinsurrection.com/2015/02/gallup-americans-still-love-israel-a-lot/


Israël

- Le maire de Jérusalem maîtrise l'auteur d'une agression au couteau, Roland Gauron (Le Figaro) - "Nir Barkat, commandant réserviste chez les parachutistes, n'en est pas à son premier acte de bravoure. Il y a 11 ans jour pour jour, l'élu avait sauvé la vie de Liz Montilio. L'adolescente, alors âgée de 16 ans, se trouvait dans un bus quand celui-ci a été visé par un attentat suicide à Jérusalem-Ouest. Nir Barkat était là encore à proximité du lieu de l'explosion, il avait porté secours à de nombreuses victimes. L'attaque, revendiquée par les Brigades des martyrs d'al-Aqsa [branche armée du Fatah], avait fait huit morts et 59 blessés".
http://www.lefigaro.fr/international/2015/02/23/01003-20150223ARTFIG00139-le-maire-de-jerusalem-maitrise-l-auteur-d-une-agression-au-couteau.php

- Israel's Legal Founding (Prager University, Vidéo 5mn23) - une bonne vidéo pédagogique sur les fondements juridiques de l'Etat juif, avec Alan Dershowitz (Felix Frankfurter Professor of Law at Harvard Law School).
https://www.youtube.com/watch?v=12KJa4a0d64
   "When the state of Israel was founded in 1948, it was done so with the approval of the United Nations. But today, Israel's enemies routinely challenge the legitimacy of its very existence. So, under international law, who's right? Israel? Or its enemies?"

- Arab Israelis volunteering for Israel’s national service (The Media Line) - "Despite negative stigma among Israeli Arabs, some youths from the sector decide to join civilian alternative to army".
http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4629634,00.html


Gaza & Hamas

- AFP Lies, Dam Lies and Floods, Tamar Sternthal (CAMERA) - "this week AFP posted a brief video ("Gaza village floods after Israel opens dam gates") claiming that Israel has deliberately flooded Gaza by opening dams. In fact, Israel has no dams that can be opened in southern Israel. [...] AFP did not include any Israeli voice to refute the false charge".
http://www.camera.org/index.asp?x_context=9999&x_article=2947
- Flood libel, part 2 (Elder of Ziyon) - "I pointed out a false Ma'an story claiming that Israel deliberately opened up "dams" to flood Gaza with excess rainwater. As I pointed out, there are no dams near Gaza; there are some reservoirs but no evidence that they released any water. This is one of those obvious lies that start getting believed by being repeated year after year, and even AFP ended up reporting that Israel opened up dams without doing a modicum of fact checking. ("Journalist" Max Blumenthal repeated the lie as well, as did Radio France International.)"
http://elderofziyon.blogspot.fr/2015/02/flood-libel-part-2.html

- Muslims keep admitting to each other how the Quran tells them to hate Jews (Elder of Ziyon) - "Here is an English synopsis of a Gaza university research paper on this topic".
http://elderofziyon.blogspot.fr/2015/02/muslims-keep-admitting-to-each-other.html

- Col. Richard Kemp's submission to UNHRC commission (Elder of Ziyon) - texte entier disponible ici, qui vaut largement la lecture. C'est une excellente synthèse des enjeux juridiques et militaires du dernier conflit à Gaza, de la part de l'ex-commandant général des forces britanniques en Afghanistan.
http://elderofziyon.blogspot.fr/2015/02/col-richard-kemps-submission-to-unhrc.html
Extraits :
   "This submission to the UN Commission of Inquiry on the 2014 Gaza conflict is based on observations on the ground during the conflict, 29 years’ military experience of conflicts of this type, intelligence work relating to Hamas and Palestinian Islamic Jihad, knowledge of the IDF and Israeli intelligence services, study of the Israel-Palestine conflict and observations on the ground during the 2012 Gaza conflict. I should add that I have no formal, paid or unpaid, connection with the IDF or with any other organ of the Israeli government.
   In my opinion the actions taken by the IDF were necessary to defend the people of Israel from the ongoing, intensive and lethal attacks by Hamas and other groups in Gaza. It is the inalienable duty of every government to use its armed forces to protect its citizens and its terrain from external attack. [...]
   If, as I am asserting, it was necessary for Israel to conduct military action to defend its people against attack from Gaza; and if, as I am also asserting, the IDF conducted, in general terms, the most appropriate form of operations, namely precision air and artillery strikes against the command and control infrastructure and the missile launching infrastructure, and a limited ground incursion to locate and destroy the tunnels; the question then arises as to how these operations were conducted in relation to the Laws of Armed Conflict.
    Much of the Hamas military infrastructure was located amongst the civilian population in Gaza. In these circumstances, neutralizing the threat from Hamas made civilian casualties unavoidable. Under the Laws of Armed Conflict this fact does not render such operations illegal assuming they were necessary. However the IDF had a duty to distinguish between legitimate military targets and civilians and to ensure that operations were conducted in accordance with the principle of proportionality as well as necessity.
    It is worth emphasizing that proportionality is not, as often believed by critics of Israel, a relationship between the numbers of casualties on either side in a conflict, but a calculation that considers whether the incidental loss of civilian life, injury to civilians or damage to civilian objects would be excessive in relation to the concrete and direct military advantage anticipated in an attack.
    From my own research as well as briefings from and discussions with Israeli legal, military and political leaders, I understand and know well the ethos and operating principles of the IDF and I know that their commanders place great emphasis on adherence to the laws of armed conflict. This includes the principle of proportionality, which is set out in Israel’s manual of military law and is recognized by the International Committee of the Red Cross. [...]
    I have frequently questioned senior and junior IDF personnel on these issues and I have found that communication of these directions is effective. In my experience the most junior soldiers in the IDF understand them and the imperative of adhering to them in conflict.
    I questioned Israeli commanders and soldiers on the ground on their actions in combat on the Gaza border immediately before and immediately after they were fighting in Gaza and during ceasefire periods. I spoke to soldiers from infantry, tank, artillery and engineer forces.
    Many of them expressed frustration at the restrictions imposed upon them by the rules of engagement, in the same way as British, US and other Western soldiers express such frustration. This was generally explained to me as frustration due to the additional risks imposed on their own lives and the lives of their fellow soldiers and also on the reduction in effectiveness against an enemy brought about by adherence to the highly restrictive IDF rules of engagement. The latter relates to restrictions that I was told frequently allowed enemy fighters to escape rather than take the risk that innocent civilians might be killed.
    Nevertheless all of the soldiers that I questioned – including those who claimed they were frustrated by these restrictions – accepted and understood the need to adhere to the rules and told me that they and their comrades did adhere to the rules during combat in Gaza. I found this level of acceptance to be higher than would generally be found among soldiers from other Western armies that I have commanded or served alongside. The expressions of frustration also, in my view, tend to confirm adherence to the rules of engagement – even though they didn’t necessarily like the rules they still apparently complied with them.
    Many soldiers that I questioned told me about encounters with Palestinian fighters among the civilian population and the steps they had taken to avoid civilian casualties. Soldiers told me that not only were they not permitted to kill, wound or mistreat innocent civilians but also that their own morality would not allow it. For example, one engineer soldier who had recently emerged from a Hamas attack tunnel told me that even while advancing along the tunnel, faced by a wide range of potential threats to his life, uppermost in his mind was the need to avoid killing innocent civilians. He explained that he knew Hamas sometimes used innocent civilians as human shields in the tunnels. [...]
    I previously commented in relation to the 2008-09 Gaza conflict that no army in the history of warfare had taken greater steps than the IDF to minimise harm to civilians in a combat zone. My observations during the 2014 conflict confirmed this. No other army that I have served in or alongside or that I have studied and researched has yet taken such extensive precautions. This includes British and US forces. It is in part due to the specific circumstances of the Gaza conflict, which allow the IDF to go to such lengths whereas other armed forces in other situations may not be able to do so.
    However, during some operations in Afghanistan, British and US forces adopted some methods developed by the IDF in Gaza. And in November 2014, General Martin Dempsey, Chairman of the US Joint Chiefs of Staff, said that the IDF ‘went to extraordinary lengths to limit collateral damage and civilian casualties’ during the 2014 conflict in Gaza. He revealed that he had sent a delegation of US military officers to Israel to learn about the measures that the IDF took to prevent civilian casualties. [...]
    In conclusion, in my opinion the IDF took exceptional measures to adhere to the Laws of Armed Conflict and to minimise civilian casualties in Gaza. During the conflict many politicians, UN leaders, human rights groups and NGOs called on the Israelis to take greater action to minimise civilian casualties in Gaza. Yet none of them suggested any additional ways of doing this. I conclude that this was because Israel was taking all feasible steps. I believe Israel to be world leaders in actions to minimise civilian casualties; and this is borne out by the efforts made by the US Army, the most sophisticated and powerful in the world, to learn from the IDF on this issue.
    In my opinion Israel is also making strenuous efforts to investigate incidents where civilians were apparently unlawfully killed, wounded or ill-treated, and where civilian property was unlawfully damaged or stolen. I am not aware of any nation that has conducted more comprehensive or resolute investigations into its own military activities than Israel during and following the 2014 Gaza conflict.
    On the other hand, Hamas and other groups in Gaza took the opposite approach to that of the IDF. Their entire strategy was based on flouting the Laws of Armed Conflict, deliberately targeting the Israeli civilian population, using their own civilian population as human shields and seeking to entice the IDF to take military action that would kill large numbers of Gaza civilians for their own propaganda purposes. There was and is of course no accountability or investigation of any allegations against Hamas and other extremist groups in Gaza. [...]
    Many people believe that your findings are a foregone conclusion, as the findings of the 2008-09 Commission regrettably proved to be. They believe that you will roundly and without foundation condemn Israel for war crimes while at best making only token criticism of Hamas and other Gaza extremist groups. If you genuinely want to contribute to peace and to improve human rights for the people of Gaza and of Israel then you must have the courage to reject the UN Human Rights Council’s persistent and discriminatory anti-Israel programme and produce a balanced and fair report into these tragic events."


Judée-Samarie

- Un Palestinien tué par l'armée israélienne près de Bethléem (AFP & Reuters) - On peut voir une photo du jeune militant du Fatah (armé d'un pistolet) ici.
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2015/02/24/un-palestinien-tue-par-l-armee-israelienne-pres-de-bethleem_4581967_3218.html
   "Un jeune Palestinien a été tué, dans la nuit du lundi 23 à mardi 24 février, par des tirs de soldats israéliens dans le camp de réfugiés de Dheisheh près de Bethléem en Cisjordanie. La victime, Djihad Al-Jafari, âgé de 19 ans, selon des sources médicales palestiniennes, était un militant du Fatah, le mouvement du président Mahmoud Abbas. Il a été atteint par balle en plein cœur.
    Une porte-parole de l'armée israélienne a rapporté que des soldats avaient été la cible de jets de pierres et de bouteilles incendiaires lorsqu'ils étaient entrés dans le secteur. « Après avoir tenté en vain de disperser la foule des assaillants, nos forces se sont senties en danger et ont ouvert le feu vers le leader des émeutiers, qui a été touché », a ajouté la porte-parole dans donner d'autre détail."
- Palestinian killed by IDF in West Bank refugee camp (Haaretz) - "One IDF soldier sustained a light head wound and was taken for treatment. The soldiers opened fire, and one Palestinian was hit, then taken to receive treatment".
http://www.haaretz.com/news/diplomacy-defense/1.643954

- Cisjordanie : Israël arrête 11 membres du Hamas (AFP) - "Ces militants originaires de la région de Hébron, dans le sud de la Cisjordanie, ont été arrêtés en janvier alors qu'ils préparaient "une série d'attaques, y compris un attentat suicide", a indiqué un communiqué du Shin Beth. Ils avaient prévu d'attaquer l'enclave où vivent des [Juifs] israéliens dans le centre de Hébron, l'une des plus grandes villes palestinienne de Cisjordanie, a ajouté le communiqué. "Deux d'entre eux devaient lancer un engin incendiaire pour attirer des soldats sur le site, puis faire exploser une bombe de forte puissance". Les interrogatoires des 11 hommes ont permis la découverte d'armes et d'explosifs, a poursuivi le Shin Beth".
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/02/23/97001-20150223FILWWW00200-cisjordanie-israel-arrete-11-membres-du-hamas.php
- Le Shin Bet épingle une cellule terroriste du Hamas à Hébron (Times of Israel) - "« Les activités de cette cellule reflètent la véritable menace des activités du Hamas à Hébron et surtout la menace représentée par les hommes du Hamas qui ont été arrêtés dans le passé et qui retournent au terrorisme [après leur libération] », peut-on lire dans le communiqué du Shin Bet".
http://fr.timesofisrael.com/le-shin-bet-epingle-une-cellule-terroriste-du-hamas-a-hebron/

- Israël coupe l’électricité de 2 villes palestiniennes pour cause d’impayés (Times of Israel) - "L’Autorité palestinienne doit plus de 2 milliards de shekels à la compagnie d’électricité".
http://fr.timesofisrael.com/la-compagnie-delectricite-israelienne-reduit-lenergie-distribuee-a-lap/
   "Le président d’Israel Electric Corporation (IEC), Yiftach Ron-Tal a annoncé que l’IEC commencera à réduire le débit d’électricité destinée à l’Autorité palestinienne lundi après-midi, indique Israel Radio. L’Autorité palestinienne doit plus de 2 milliards de shekels à la compagnie d’électricité. [...] L’IEC a coupé l’électricité à Jenine et à Naplouse pendant 45 minutes en raison de la dette due par l’AP et l’East Jerusalem Electric Company qui s’élève à 2 milliards de shekels.
    L’IEC a indiqué que ses représentants avaient prévenu les ministères du gouvernement au sujet de la dette palestinienne grandissante et de la nécessité de mettre en place un calendrier de remboursement, mais pour l’instant les deux parties n’ont pas réussi à trouver un accord. Les autorités locales palestiniennes ont expliqué à l’AFP que des milliers de maisons avaient été touchées par cette coupure. Les Israéliens les ont informées par avance, ont-elles dit. [...]"
- Cisjordanie : coupure de courant d'avertissement de la compagnie israélienne IEC (i24)
http://www.i24news.tv/fr/actu/israel/diplomatie-defense/62112-150223-cisjordanie-coupure-de-courant-d-avertissement-de-la-compagnie-israelienne-iec
   "La compagnie israélienne d'électricité (IEC) a interrompu lundi à 14H00 (heure locale) sa fourniture de courant à plusieurs villes de Cisjordanie, dont Jénine et Naplouse, mais a rétabli l'électricité au bout de 45 minutes. Après le rétablissement de l'électricité, IEC a publié un communiqué indiquant qu'il s'agissait d'une "coupure de courant en forme d'avertissement" car l'Autorité palestinienne et la compagnie palestinienne d'électricité ont accumulé au cours de ces dernières années une dette de 1,9 milliard de shekels (plus de 430 millions d'euros).
    La compagnie a ajouté que ces restrictions font partie des mesures visant à réduire la créance et précisé qu'elle avait "déjà par le passé mis en garde les autorités compétentes au gouvernement israélien sur la nécessité urgente d'apurer cette dette, mais que jusqu'à présent aucune solution n'avait été trouvée".
    Le président de IEC, Yiftach Ron-Tal a quant à lui déclaré qu'"en tant que président de la compagnie d'électricité j'ai dit il y a un an qu'il n'est pas possible de couper le courant à un consommateur privé qui doit payer sa facture d'électricité et de ne pas en faire de même à une population entière qui a une dette. L'Autorité palestinienne doit à la compagnie d'électricité, c'est-à-dire aux consommateurs israéliens près de 2 milliards de shekels. Cela fait un an et par conséquent nous commençons à réduire le courant à partir d'aujourd'hui". [...]"
- Israeli government says not behind electric corp. decision to cut West Bank power (Haaretz) - "Officials in the Prime Minister's Office said Monday night that the Israel Electric Corporation's decision to cut off power to hundreds of thousands of Palestinians in the West Bank was an "independent" decision of the company and was not ordered by the political echelon".
http://www.haaretz.com/news/diplomacy-defense/.premium-1.643910


Syrie

- En Syrie, le régime continue à massacrer les civils, Marie Kostrz (Le Point) - ""120 personnes sont mortes en seulement une semaine." Ahmad précise que parmi ces victimes, au moins 40 sont des enfants".
http://www.lepoint.fr/monde/en-syrie-le-regime-continue-a-massacrer-les-civils-23-02-2015-1907207_24.php


Egypte

- Les frappes égyptiennes en Libye ont tué 7 civils, selon Amnesty (Reuters) - "Amnesty estime que l'Egypte "n'a pas pris les précautions nécessaires" et parle de sept civils tués lors de bombardements sur un quartier résidentiel de la ville libyenne de Derna". S'il s'était agi d'une frappe israélienne, on connaîtrait aujourd'hui les noms de famille des victimes, et on aurait droit à des témoignages émouvants de leurs proches. Dans le cas présent, on n'a même pas droit à une dépêche AFP sur le sujet.
https://fr.news.yahoo.com/les-frappes-%C3%A9gyptiennes-en-libye-ont-tu%C3%A9-7-064603696.html


Iran

- Iran nucléaire : bras de fer entre Américains et Iraniens à Genève (AFP) - "Les deux parties s'étaient mises d'accord sur un calendrier en deux étapes pour conclure un accord politique avant le 31 mars, puis finaliser les détails techniques avant le 1er juillet. Mais Téhéran réclame désormais un seul accord comprenant à la fois l'aspect politique et les détails. Un des points clés sera la quantité d'uranium que l'Iran sera autorisé à enrichir et le nombre et le type de centrifugeuses dont il pourra disposer".
https://fr.news.yahoo.com/iran-nucl%C3%A9aire-bras-fer-entre-am%C3%A9ricains-iraniens-%C3%A0-114102836.html

- L'Iran bientôt doté de missiles russes ? (AFP) - "depuis qu'elle est elle aussi sous le coup de sanctions occidentales pour son rôle dans la crise ukrainienne, la Russie se rapproche progressivement de l'Iran", et pourrait livrer les fameux missiles sol-air S-300 (qui compliqueraient considérablement une éventuelle opération israélienne ou américaine contre les installations nucléaires).
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/02/23/97001-20150223FILWWW00123-l-iran-bientot-dote-de-missiles-russes.php
   "La Russie va proposer à Téhéran de lui fournir de nouveaux systèmes de missiles perfectionnés S-300 après avoir annulé en 2010 d'un contrat de livraison similaire à cause des sanctions de l'ONU contre l'Iran, a annoncé aujourd'hui l'entreprise qui les fabrique. "Nous leur avons proposé des Anteï-500", une version modifiée pour l'exportation des S-300 russes, a annoncé Sergueï Tchemezov, chef de Rostec, groupe public chargé notamment de promouvoir le développement et l'exportation d'armements. "La décision (de les acheter) n'a pas encore été prise" par Téhéran, a-t-il précisé.
    En 2007, la Russie avait conclu avec l'Iran un contrat de livraison de missiles S-300, des systèmes capables d'intercepter en vol des avions ou des missiles, d'un montant de 800 millions de dollars. Ce contrat avait été annulé en 2010 par Moscou, qui appliquait ainsi une résolution de l'ONU sur de nouvelles sanctions infligées à l'Iran en raison de son programme nucléaire controversé. Téhéran avait alors saisi la Cour internationale d'arbitrage à Genève (Suisse) pour réclamer à Moscou un dédommagement de 4 milliards de dollars.
    Mais depuis qu'elle est elle aussi sous le coup de sanctions occidentales pour son rôle dans la crise ukrainienne, la Russie se rapproche progressivement de l'Iran. Mi-janvier, Moscou et Téhéran ont ainsi signé un protocole d'accord pour renforcer leur "coopération militaire bilatérale en raison des intérêts communs" lors d'une visite dans la capitale iranienne du ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou."

- Nuclear-Themed Domino Show in Iran Culminates with Missile Destroying Israeli Flag (Vidéo 2mn04) - hallucinant. Il est difficile de ne pas y voir le symptôme d'une société malade.
https://www.youtube.com/watch?v=6z75PwWWNtI
   "A domino show held in the city of Gonabad, in the Razavi Korasan Province of Iran on February 16 focused on Iran's nuclear project. During the show, domino structures depicting obstacles to the progress of Iran's nuclear project - such as the assassination of scientists, sanctions, the Stuxnet virus, and various phases in the negotiations - were collapsed and were replaced by messages affirming Iran's nuclear achievements. The show featured US-related models, such as the word "CIA," the RQ-170 drone, and the US flag, some of which were collapsed. In addition, the word "ISIS" was set ablaze. The show ended with a missile destroying a domino structure of an Israeli flag. A short video and many images were posted on various Iranian websites."


Europe

- Racisme dans le football : des supporteurs de West Ham accusés d'avoir proféré des chants antisémites dans le métro londonien (AFP) - "Un passager du métro londonien a filmé l'incident dimanche après-midi, montrant des supporteurs de West Ham, qui se déplaçaient en direction du stade de Tottenham, entonnant les paroles : "J'ai un prépuce, qu'en est-il de vous ? Enc... de juifs"."
http://www.huffingtonpost.fr/2015/02/23/racisme-football-supporteurs-west-ham-antisemites-metro-londres_n_6737080.html

Partager cet article

Repost 0
Published by Occam
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Boucle d'Occam
  • La Boucle d'Occam
  • : Chaque jour, une Boucle reprend l'actualité de France et du Moyen-Orient autour des thèmes d'Israël et de l'antisémitisme.
  • Contact

Recherche

Pages