Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 décembre 2009 5 25 /12 /décembre /2009 01:29
Judée-Samarie & AP

- Attentat meurtier contre un habitant de Shavé-Shomron, Yéochoua Sultan (Arouts 7) - "La victime était âgée de 45 ans".
http://www.actu.co.il/2009/12/assassinat-dun-habitant-de-shave-shomron/
   "Un habitant du village juif de Shavé-Shomron a été assassiné non loin de la localité juive de ‘Einav, au nord de la Samarie, jeudi soir. Il a été grièvement blessé avant de décéder sur les lieux. Les premiers résultats de l’enquête indiquent qu’il était au volant de sa voiture sur la route n°57, quand un groupe de terroristes a ouvert le feu. Le véhicule s’est retourné et toutes les tentatives de sauvetage n’ont pu aboutir. Tsahal a d’abord fait part de vives inquiétudes quand la femme et le jeune enfant de la victime n’ont pas été retrouvés alors qu’ils étaient en sa compagnie. Ils ont été localisés par la suite sain et sauf.
    Les habitants de la région ont fait remarquer que le meurtre s’est produit sur la route menant de Sichem à Toul-Karem après que l’armée a retiré les barrages voici quelques semaines. Tsahal a rouvert la circulation sur cet axe malgré les mises en garde selon lesquelles il allait se transformer en « route de la mort », puisqu’il allait permettre la libre circulation  de terroristes.
    Le président du parti d’Union Nationale (Ihoud Leumi), Ya’acov Katz, a réagi et déclaré: « Voici le début du prix du « à tout prix » de la transaction Shalit, et encore, avant même qu’elle n’ait été réalisée. Les empreintes conduisent à la politique de Netanyahou qui est prêt à libérer des archi-tueurs, à geler la vie des Juifs et à ouvrir les barrages en encourageant la terreur devant laquelle il a abdiqué. » Le député Dani Danon s’est exprimé après l’assassinat par balles en Samarie: « Il faut vérifier si l’attentat perpétré aujourd’hui n’est pas le résultat de la politique de Barak qui a reconverti les forces de sécurité pour qu’elles agissent contre la construction dans les implantations israéliennes, au lieu de continuer à s’occuper du terrorisme. »
    La victime était âgée de 45 ans. Il y a un mois, une jeune fille a réchappé à une tentative de meurtre. Elle a été poignardée à l’entrée de Kiryat Arba, près d’Hébron. Un soldat de l’unité de Shimshon qui se trouvait là a empêché le terroriste arabe de donner encore d’autres coups de couteau, et a tiré sur le terroriste pour  le neutraliser."
- Le Rav Meïr Haï était un homme très humble, Yael Ancri (Arouts 7) - « Les habitants sont très choqués, blessés, mais aussi en colère. »
http://www.actu.co.il/2009/12/le-rav-meir-hai-etait-un-homme-tres-humble/
   "Les résidents de la localité juive de Shavei Shomron en Samarie sont sous le choc, après avoir appris le meurtre de l’un des leurs, le Rav Avshalom Meïr Haï, 45 ans, tué dans un attentat à l’arme automatique dirigé contre son véhicule sur la route 57. Un porte-parole du village a déclaré que le Rav Haï, père de sept enfants de huit mois à 18 ans, était un homme très apprécié et respecté, qui contribuait énormément au bien-être de la communauté. « Les habitants sont très choqués, blessés, mais aussi en colère. » [...]"
- Le conseil de Yésha accuse (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/12/le-conseil-de-yesha-accuse/
   "Le conseil de Yésha a accusé le gouvernement d’être responsable de l’attentat à l’arme automatique perpétré jeudi contre une voiture en Samarie, dans lequel a été assassiné un résident de Shavei Shomron. « L’attentat meurtrier est la conséquence directe de la levée des barrages indispensables en Judée Samarie et du transfert de la responsabilité de la sécurité à ceux du sein desquels sont issus les terroristes qui ont assassiné des Juifs. Comme par le passé, les gestes de bonne volonté à l’égard d’Abou Mazen sont payés du sang de Juifs innocents », indique un communiqué."
- Des centaines d'habitants des implantations marchent vers Shavei Shomron (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Des-centaines-d-habitants-des-implantations-marchent-vers-Shavei-Shomron_257144.html
   "Des centaines d'habitants de Kedoumim et d'autres implantations de la région marchent vers l'endroit où a eu lieu l'assassinat de Meir Hai, pour un rassemblement de protestation et de prière."

- Une bombe retrouvée sur la route 443, Yaakov Katz (JP) - "Ces derniers mois, l'armée a noté une légère augmentation des tentatives d'attaques terroristes en Judée-Samarie".
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1261364495023&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "Les forces de sécurité ont découvert, la semaine dernière, les restes d'un engin explosif improvisé (IED) sur le bord de la route 443. La bombe n'avait pas totalement explosé. La détonation, mineure, a toutefois causé d'importantes perturbations du trafic autoroutier entre Jérusalem et Modiin, précise l'armée. L'explosif a été trouvé près de Dir Naballah, au Sud de Ramallah, jeudi soir dernier. Tsahal l'a détruit plus tard dans la soirée.
    La route 443 est l'un des principaux axes du pays et l'attaque ciblait clairement les automobilistes. L'artère fait désormais l'objet d'une surveillance accrue, notamment par les forces de défense et la police des frontières. Des attaques au cocktail Molotov ont parfois lieu, également, sur la route. Elles proviennent des villages palestiniens alentours.
    L'IED était constituée d'un ballon de gaz et de pétards. Attaché à la bombe, l'armée a trouvé un papier sur lequel était inscrite la manière dont les terroristes avaient prévu de poser la bombe - pour faire le plus de dégâts possible. On pouvait aussi y lire la signature "Brigades des martyrs d'Al-Aqsa, Unité Allah Abou Sharifa". Ces derniers mois, l'armée a noté une légère augmentation des tentatives d'attaques terroristes en Judée-Samarie."

- Un jeune frappé à la tête (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/12/un-jeune-frappe-a-la-tete/
   "Un adolescent de 14 ans du village d’Itzar, en Samarie, a été frappé jeudi soir à la tête par une pierre lancée par des Arabes au carrefour d’Itzar. Une équipe de secouristes tente de le sauver."
- Jets de pierres palestiniens près de Bethléem (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Jets-de-pierres-palestiniens-pres-de-Bethleem_257061.html
   "Des Palestiniens ont lancé des pierres sur un autobus israélien qui circulait au sud-ouest de Bethléem. On ne déplore aucun blessé mais le véhicule a été endommagé."

- Libre circulation pour Noël (JP)
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1261364493009&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "A l'approche des fêtes de Noël, Tsahal et l'administration civile autorisent, pendant un mois, la circulation illimitée d'une partie des résidents palestiniens de Judée-Samarie. Ils pourront ainsi entrer en Israël pour les fêtes chrétiennes. Selon l'armée, plus de 10 000 permis - valides du 20 décembre au 20 janvier - ont été octroyés jusqu'à présent. En outre, 300 Chrétiens palestiniens, résidant dans la bande de Gaza et âgés de plus de 35 ans, seront autorisés à entrer en Judée-Samarie pour une durée de 24 heures. 300 autres Chrétiens palestiniens seront autorisés à arriver par l'aéroport Ben Gourion - leurs permis seront émis sous réserve d'une habilitation préalable de sécurité. Les forces de sécurité continueront de fonctionner de manière à garantir la liberté de religion et le droit à une vie normale pour "les Palestiniens non impliqués dans le terrorisme", précise Tsahal. [...]"

- Le concours de Miss Palestine torpillé par le Hamas, Sid Ahmed Hammouche (Rue89) - « Nos valeurs islamiques sont menacées, tandis que s'étendent les valeurs occidentales menant à la débauche » ; "ce n'est pas la première fois que le concours est organisé. Mais cette année, les islamistes de Gaza, qui ne ratent désormais aucune occasion pour discréditer le gouvernement de Mahmoud Abbas, se sont déchaînés".
http://www.rue89.com/2009/12/24/le-concours-de-miss-palestine-torpille-par-le-hamas-131188
   "Cachez-moi cette Miss Palestine que le Hamas ne saurait voir ! La cérémonie de Miss Palestine, prévue le 26 décembre à Ramallah, a été tout simplement annulée. Depuis des semaines, des personnalités de haut rang du Hamas ont tiré à boulets rouges sur le concours de beauté organisé sous le parrainage de l'Autorité palestinienne. Face aux pressions, les organisateurs ont finalement jeté l'éponge. Ils ont renoncé à leur manifestation, une des rares plages de respiration pour la jeunesse palestinienne, coincée entre guerre et misère.
    Pour le Hamas, Miss Palestine coïncidait avec la commémoration du premier anniversaire de l'opération israélienne « plomb durci » contre Gaza. La manifestation est également une incitation à la débauche. Pour des responsables du Hamas s'exprimant dans le journal « Al Quds Al Arabi » : « En organisant de telles activités, inspirées du mode de vie occidental, l'Autorité palestinienne est en pleine dérive. Faire défiler des filles en maillot de bain est considéré par les islamistes du Hamas comme indécent. Nos valeurs islamiques sont menacées, tandis que s'étendent les valeurs occidentales menant à la débauche. » [...]
    Loin de ces querelles politiques, Salwa Youssef, la Geneviève de Fontenay locale, a remballé le podium de Miss Palestine et a renvoyé les 58 filles participantes chez elles. Les futures Miss Palestine venaient de partout : de Cisjordanie, et de la Galilée. Agées de 18 à 22 ans, les jeunes Palestiniennes ont été choisies parmi 200 candidatures. Au diable les prix promis par l'organisation à la gagnante : une voiture dernier cri, une semaine paradisiaque en Turquie et un gros chèque de 10 000 shekels (1900 €) ! Car le rêve s'est transformé en cauchemar. L'identité des candidates a été cachée afin de les protéger et pour échapper aux menaces des islamistes, soulignent les organisateurs du concours.
    Pour Soraya, étudiante à l'Université de Jérusalem : « On ne comprend pas pourquoi le Hamas a torpillé Miss Palestine alors que ce n'est pas la première fois que le concours est organisé. Mais cette année, les islamistes de Gaza, qui ne ratent désormais aucune occasion pour discréditer le gouvernement de Mahmoud Abbas, se sont déchaînés. Des sites internet avaient même pastiché les photos des d'anciennes Miss par celles des martyrs du Hamas. » [...]"

- Ehoud Barak salue les propos ''nouveaux et positifs'' d'Abbas (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Ehoud-Barak-salue-les-propos-nouveaux-et-positifs-d-Abbas_257057.html
   "Le ministre de la Défense, Ehoud Barak, salue les propos du président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas selon lesquels les Palestiniens abandonneront leurs revendications historiques si un accord définitif est conclu sur les dossiers-clés du conflit. ''Cette déclaration met en exergue sa volonté de parvenir à un accord définitif et de mettre en application le principe de deux Etats pour deux peuples'', a-t-il ajouté."

- Erekat : les contacts reprendront avec le gel total des implantations (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Erekat-les-contacts-reprendront-avec-le-gel-total-des-implantations_257054.html
   "Saëb Erekat, l'un des leaders de l'Autorité palestinienne, a une fois de plus souligné que les négociations avec Israël ne reprendront qu'avec le gel total de la construction en Judée-Samarie. Les discussions pourront alors redémarrer au point où elles se se sont arrêtées sous le gouvernement Olmert. Selon lui, Israéliens et Palestiniens étaient alors ''près de conclure un accord''. Dans une interview à un journal autrichien, il a précisé que l'AP ne déclarera pas unilatéralement un Etat palestinien indépendant car elle souhaite parvenir à un règlement négocié conforme au principe des 2 Etats-nations vivant côte à côte en paix."

****************************************************************************************************************
Israël

- 9 bombes neutralisées (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/12/9-bombes-neutralisees/
   "Des enquêteurs de la police de Lod ont suivi une indication des services secrets et localisé mercredi 9 bombes artisanales qui avaient été cachées derrière une station de bus, dans la région de la plaine côtière, au carrefour Guinton sur la route 40. Les démineurs de la police ont neutralisé les bombes."

- Kadima se désagrège, Gil Hoffman (JP)
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1261364489673&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "Selon des sources proches du Premier ministre Binyamin Netanyahou, au moins six députés Kadima auraient décidé de quitter le parti. Des informations publiées mercredi soir révèlent que les législateurs Eli Aflalo, Ronit Tirosh, Shai Hermesh, Otniel Schneller, Arieh Bibi et Youlia Shamalov Berkovich auraient signé un document avec Itzhak Molho, conseiller du Premier ministre, attestant qu'ils abandonnaient le mouvement. Le député Zeev Boïm et d'autres représentants Kadima pourraient se joindre à cette vague de démissions. Les élus qui se retirent pourraient former une nouvelle faction avant que la plupart ne rallie les rangs du Likoud, d'Israël Beiteinou ou des Travaillistes.
    Netanyahou et ses associés auraient négocié ces départs avec une quinzaine de membres de l'opposition ces trois derniers mois. Ils espèrent en convaincre une dizaine, mais sept suffiront pour engager une demande légale de retrait du parti. En attendant d'obtenir le chiffre clé, le document ne peut pas être remis à la Knesset. Le choix des députés indécis repose sur les progrès de la libération du soldat Guilad Schalit, détenu par le Hamas depuis plus de trois ans.
    Chaque député abandonnant Kadima se verra confier un poste de ministre, secrétaire d'Etat ou membre de la commission parlementaire. Ainsi, Aflalo espère devenir ministre du Développement du Néguev et de Galilée, Tirosh se voit déjà au ministère des Affaires étrangères, Boïm prendrait en charge les Affaires des retraités et Jérusalem et Shamalov Berkovich siègerait comme secrétaire d'Etat aux Communications. Pour leurs parts, Arieh Bibi serait ministre adjoint à la Sécurité intérieure, Hermesh à l'agriculture et Schneller président de la commission parlementaire des affaires étrangères et de la défense.
    Livni peut s'offusquer, mais les membres du Likoud font valoir qu'il serait hypocrite pour la chef Kadima de condamner Netanyahou pour cette manœuvre, alors qu'elle essaie elle-même de recruter des membres du parti travailliste - ce que les associés de Livni nient avec fermeté. La tête de Livni est en jeu. Mofaz attend que le délitement de Kadima soit officiel pour mieux conquérir la tête du parti."

- Netanyahou invite Livni à rejoindre la coalition, Rebecca Anna Stoil (JP)
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1261364497081&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "Le Premier ministre, Binyamin Netanyahou, a invité la chef de l'opposition, Tzipi Livni, à rejoindre la coalition. L'offre a été formulée jeudi en fin d'après-midi, suite à un entretien de deux heures entre Netanyahou et Livni. A l'agenda : plusieurs sujets d'ordre national et sécuritaire. Le Premier ministre a fait savoir à la dirigeante Kadima que le futur gouvernement d'union nationale - dont elle ferait éventuellement partie - serait fondé sur des urgences "de paix et de sécurité". Cela, afin de représenter efficacement le "consensus national" auquel Netanyahou avait fait référence à plusieurs reprises lors de son discours de juin dernier à Bar Ilan. Le ministre de l'Education, Guideon Saar, a également appelé Livni, ainsi que l'ensemble du parti Kadima, à "faire preuve de responsabilité nationale" en répondant positivement à l'invitation du Premier ministre. [...]"
- Livni : je n’aiderai pas Netanyahou à détruire Kadima (Arouts 7) - « Je ne claque pas la porte, mais il faudra parler sérieusement. »
http://www.actu.co.il/2009/12/livni-je-naiderai-pas-netanyhou-a-detruire-kadima/
   "La cheffe de l’opposition Tsippi Livni a déclaré qu’elle était prête à considérer la proposition du Premier ministre Binyamin Netanyahou de rejoindre le gouvernement, mais seulement en respect des principes et positions du parti. « J’ai dit à Netanyahou que si son but est de démolir Kadima, je ne me prêterai pas à ce jeu. Je lui ai aussi dit que parler des menaces ne suffit pas. La question est de savoir si nous comprenons de la même façon ce qu’il faut faire face aux menaces, y compris au sujet des pourparlers avec les Palestiniens. Je ne claque pas la porte, mais il faudra parler sérieusement », a déclaré l’ancienne ministre des Affaires étrangères."

**************************************************************************************************************
Gaza & Hamas

- Ban Ki-Moon remercie Israël de laisser entrer du verre à Gaza (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Ban-Ki-Moon-remercie-Israel-de-laisser-entrer-du-verre-a-Gaza_257142.html
   "Le secrétaire-général des Nations Unies a exprimé jeudi sa satisfaction de la décision israélienne de permettre l'importation de verre dans la bande de Gaza, pour la reconstruction des bâtiments endommagés dans la guerre il y a une année."

- Eviter une "victoire psychologique" du Hamas (Israël-Infos)
http://www.israel-infos.net/
   "Selon le quotidien arabe Al Quds al Arabi, publié à Londres, le Hamas voudrait annoncer que l'accord d'échange de Guilad Shalit contre des prisonniers palestiniens est conclu, le 27 décembre prochain, jour anniversaire du début de l'opération Plomb durci de Tsahal dans la bande de Gaza. Citant des sources "très proches" des négociateurs islamistes, le journal affirme que c'est Israël - ayant accepté presque toutes les exigences formulées - qui retarde maintenant cet accord pour empêcher qu'il ne soit signé à cette date, et accorder ainsi une victoire psychologique au Hamas, dont la direction a prévu qu'un discours soit prononcé par Khaled Meshaal "au peuple palestinien et à la nation arabe et musulmane"."

- Echange de prisonniers: le Hamas promet une réponse "la semaine prochaine au plus tard" (AP)
http://fr.news.yahoo.com/3/20091224/twl-israel-palestiniens-prisonniers-hama-951b410.html
   "Le Hamas répondra d'ici la semaine prochaine à la contre-offre d'Israël sur un échange de détenus palestiniens contre le soldat Gilad Schalit, a annoncé jeudi l'un des responsables politiques du Mouvement de la résistance islamique. Depuis Damas, Moussa Abu Marzouk, vice-président du bureau politique du Hamas, a indiqué que son mouvement étudiait la proposition israélienne remise mercredi via un médiateur allemand et qu'il rendrait sa réponse "la semaine prochaine au plus tard". [...]"

- Un dessin animé sur la télévision du Hamas trace un portait maléfique des juifs et accuse le système éducatif israélien de promouvoir la haine (Vidéo MEMRI 4mn46, 4 décembre) - toujours aussi fascinant de créativité !
http://www.memritv.org/clip/en/0/0/0/0/0/0/5050.htm?lang=fr
Transcription :
http://www.upjf.org/actualitees-upjf/article-17679-109-1-television-hamas-diffuse-portrait-malefique-juifs-programme-enfants.html

- Gaza : un chef salafiste s'échappe de prison (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Gaza-un-chef-salafiste-s-echappe-de-prison_257088.html
   "Mahmoud Taleb, l'une des étoiles montantes du courant salafiste, apparenté à Al-Qaïda, a réussi à échapper à ses geôliers du Hamas à Gaza. Il avait été arrêté l'été dernier après que l'un des chefs du mouvement salafiste avait annoncé la création d'un califat islamique à Rafah."

- Noël à Gaza (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Noel-a-Gaza_257082.html
   "Le père Noël n'a semble-t-il pas de frontières : des figurines en chocolat du père Noël ont été introduites dans la Bande de Gaza depuis l'Egypte, via les tunnels de contrebande à Rafah, pour permettre aux chrétiens de Gaza de se mettre dans l'ambiance de la fête. Imad Barkat, qui a obtenu les figurines, a confié qu'''elles ont fait un véritable tabac''.

****************************************************************************************************************
Egypte

- Un convoi d'aide à Gaza pas autorisé à entrer en Egypte par la mer Rouge (AFP) - Galloway doit sans doute commencer à agacer le Caire.
http://www.lesechos.fr/depeches/monde/afp_00217016-un-convoi-d-aide-a-gaza-pas-autorise-a-entrer-en-egypte-par-la-mer-rouge.htm
   "Un convoi d'aide destinée à la bande de Gaza, mené par le député britannique George Galloway, ne sera pas autorisé à entrer en Egypte par le port de Noueiba (mer Rouge), la route la plus directe, a annoncé jeudi le ministère des Affaires étrangères égyptien. Le convoi, environ 250 camions chargés d'aides européennes, turques et arabes - de la nourriture et du matériel médical -, est arrivé mercredi en Jordanie en provenance de Syrie et se dirigeait au port jordanien d'Aqaba, sur la mer Rouge, pour entrer en Egypte via le port de Noueiba.
    Le convoi, environ 250 camions chargés d'aides européennes, turques et arabes - de la nourriture et du matériel médical -, est arrivé mercredi en Jordanie en provenance de Syrie et se dirigeait au port jordanien d'Aqaba, sur la mer Rouge, pour entrer en Egypte via le port de Noueiba. Dans un communiqué, le ministère a affirmé que: "le passage du convoi dans la bande de Gaza le 27 décembre était le bienvenu, à condition d'obéir aux mécanismes mis en place pour les convois d'aide au peuple palestinien, notamment l'entrée des convois par le port d'Al-Arich". [...]"

- En Egypte, repli conservateur des Frères musulmans, Patrice Claude (Le Monde) - les réformateurs "ont perdu leur unique représentant au sein du bureau politique".
http://lemonde.fr/afrique/article/2009/12/24/en-egypte-repli-conservateur-des-freres-musulmans_1284572_3212.html
   "Fondés en 1928, interdits par le gouvernement depuis 1954, les Frères musulmans, qui représentent à la fois le plus puissant et le mieux organisé des mouvements d'opposition d'Egypte, s'apprêtent à élire la semaine prochaine un nouveau "guide suprême". Plus divisée que jamais entre "conservateurs" et "réformistes", la confrérie a élu lundi 21 décembre les 16 membres de son bureau d'orientation. Les "conservateurs", qui prônent un repli de l'organisation sur les fondamentaux qui ont fait son succès - les oeuvres sociales, caritatives, éducatives, ainsi que le retour à la religion - y occupent désormais une position dominante. Nul doute que le prochain guide suprême, successeur du pragmatique Mohammed Mahdi Akef, qui se retire à 81 ans, viendra de leurs rangs.
    Généralement plus jeunes et très actifs dans les blogs Internet, les réformateurs qui luttent à la fois pour l'ouverture aux autres opposants politiques du régime Moubarak et pour une plus grande implication du mouvement dans le jeu politique national, ont perdu leur unique représentant au sein du bureau politique, Abdel Monem Abou Al-Fottouh qui, à l'instar du pragmatique docteur Mohammad Seyed Habib, ex-numéro deux, n'a pas été réélu.
    En revanche, un autre réformateur populaire, Essam Al-Erian, 55 ans, qui tentait d'entrer dans le bureau d'orientation depuis quelque temps, a été élu. Membre de la confrérie depuis trente-cinq ans, ce médecin modéré qui, contrairement au dogme officiel de l'organisation, accepterait qu'une femme ou un chrétien se présente à la présidence de l'Etat, prône une "plus grande coopération" avec l'Occident. Pour lui, il "est temps d'accepter l'existence d'Israël dans le cadre d'une solution à deux Etats" pour résoudre la question palestinienne. Sauf improbable miracle, il n'a aucune chance de devenir "guide suprême".
    Le président Moubarak qui préfère avoir face à lui une organisation conservatrice et si possible repliée sur elle-même plutôt qu'une confrérie réformiste et dynamique, "a obtenu, grâce à la répression, exactement ce qu'il voulait", déplore un autre moderniste célèbre, Abdel Monem Mahmoud, journaliste et blogueur. "Quand il y a la liberté, les idées réformistes prédominent, commente-t-il. S'il y a tyrannie, ce sont les conservateurs qui gagnent." Avis partagé par Joshua Stacher, un politologue américain spécialisé de la Kent State University (Ohio) pour qui "l'Etat égyptien a en quelque sorte dicté le genre de confrérie que nous voyons aujourd'hui". Selon lui, les Frères conservateurs ont beau jeu d'avancer l'idée selon laquelle "participer aux élections en Egypte n'apporte rien sauf un surcroît d'arrestations".
    La confrérie, qui a officiellement renoncé à tout recours à la violence il y a plus d'une trentaine d'années, et qui dispose d'une certaine influence en Jordanie, en Palestine et ailleurs dans le monde arabe, n'a jamais pu obtenir de l'Etat égyptien le droit de créer un parti politique légal. Plusieurs de ses anciens membres, qui avaient démissionné précisément pour créer une formation indépendante, attendent depuis quinze ans une autorisation officielle qui ne vient pas. [...]"

***************************************************************************************************************
Liban & Hezbollah

- Le traffic de drogue entre le Liban et Israël au service du Hezbollah (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Le-traffic-de-drogue-entre-le-Liban-et-Israel-au-service-du-Hezbollah_257043.html
   "Shamai Golan, un porte parole le l'Agence Anti-drogue israélienne craint que le Hezbollah se serve des réseaux de contrebande de drogue entre le Liban et Israël pour obtenir du renseignement et affaiblir la société israélienne. Parallèlement, une enquête de l'Associated Press (AP) révèle le nouvel essor de la production de stupéfiants dans la région de la Bekaa."

***************************************************************************************************************
Monde arabe

- Le nombre de chrétiens divisé par deux en Irak, entretien avec Sébastien de Courtois, chercheur à l'École pratique des hautes études (Le Figaro) - "Au Proche-Orient, la question est simple : peuvent-ils continuer à vivre dans des pays où le fondamentalisme veut en faire des étrangers" ?
http://www.lefigaro.fr/international/2009/12/24/01003-20091224ARTFIG00017-le-nombre-de-chretiens-divise-par-deux-en-irak-.php
   "- Où les chrétiens ont-ils le plus souffert cette année ?
    - En Irak, sans hésitation. Il n'y a pas de baisse de tension dans la cam­pagne de violences initiée contre eux depuis 2003. Ils sont combattus pour ce qu'ils sont, c'est-à-dire «chrétiens». À l'approche des fêtes de Noël, puis de l'Épiphanie, le gouvernement irakien a promis sa protection à une communauté traumatisée. En un an, des dizaines de chrétiens ont été assassinés à Mossoul. Douze mille ont quitté la ville. La semaine dernière, pour la première fois, une école chrétienne a été la cible des extrémistes.
    - Quelle est l'ampleur de leur diaspora au Proche-Orient ?
    - D'une population estimée à 800 000 chrétiens, il n'en resterait plus que la moitié en Irak. Ils ont quitté les grandes villes, Bagdad, Bassora, et Mossoul, pour la région kurde. Mais ils sont également partis pour la Jordanie, la Syrie, l'Iran, le Liban et la Turquie. Où ils espèrent des visas pour l'Europe et le Nouveau Monde.
    - Quel est le défi principal des chrétiens en situation minoritaire ?
    - Chaque situation est différente. Au Proche-Orient, la question est simple : peuvent-ils continuer à vivre dans des pays où le fondamentalisme veut en faire des étrangers ! Souvent, ils en sont les habitants les plus anciens…"

- Yémen: 34 membres présumés d'Al-Qaïda tués dans un nouveau raid de l'armée (AFP) - le raid du 17 décembre a tué "49 civils, dont 23 enfants et 17 femmes". En avez-vous entendu parler dans les médias ?
http://www.lesechos.fr/depeches/monde/afp_00216768-yemen--34-membres-presumes-d-al-qaida-tues-dans-un-nouveau-raid-de-l-armee.htm
   "L'armée yéménite a tué jeudi 34 membres présumés d'Al-Qaïda, dont des responsables du réseau, dans un raid aérien qui a visé une réunion du groupe dans le centre du Yémen, portant à 68 le nombre des tués parmi les activistes extrémistes en huit jours, selon des sources de sécurité. [...] Le 17 décembre, l'armée avait mené un raid contre un camp d'entraînement d'Al-Qaïda dans la province d'Abyane, tuant 30 activistes. Ce premier raid avait aussi coûté la vie à 49 civils, dont 23 enfants et 17 femmes, selon des sources politiques et tribales. [...]"

***************************************************************************************************************
Iran

- Ahmadinejad déçu par Obama, Hilary Leila Krieger (JP)
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1261364494749&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "Le président américain Barack Obama est une déception pour le monde, a affirmé mercredi soir le président iranien Mahmoud Ahmadinejad. Reprenant les paroles d'Obama prononcées lors de son discours au Caire - dans lequel il affirmait offrir une main tendue à l'Iran - Ahmadinejad a demandé : "Quelle main a-t-il tendue ? Sa main droite ou la gauche ? Il a simplement étendu les sanctions contre nous (…). Il n'a pas su répondre aux attentes du peuple américain et du monde", a-t-il ajouté.
    Ahmadinejad a en outre rejeté la date limite d'un an - période durant laquelle Téhéran devra répondre à une proposition de l'ONU consistant à envoyer son uranium enrichi à l'étranger pour le traiter à des fins non belligérantes. Les Etats-Unis et ses alliés peuvent établir "autant de dates limites qu'ils le veulent, on s'en moque", a-t-il prévenu. "Monsieur Ahmadinejad peut ne pas reconnaître, pour quelque raison que ce soit, la valeur de cette date limite. Mais elle reste une référence pour la communauté internationale. Et je pense que ceux qui sont impliqués dans le P5+1 devraient encourager l'Iran à prendre ce délai très au sérieux", a prévenu le porte-parole de la Maison Blanche, Robert Gibbs."

*****************************************************************************************************************
Europe

- Des Israéliens portent plainte contre le Hamas à Bruxelles (JSS)
http://jssnews.com/2009/12/24/des-israeliens-portent-plainte-contre-le-hamas-a-bruxelles/
   "Des Israéliens viennent d’annoncer avoir déposé une plainte devant la justice belge contre le mouvement islamiste Hamas, accusé de crimes de guerre.  La plainte a été déposée par quinze Israéliens ayant la nationalité belge, indiqué leur avocat, Me Roel Coveliers. Les plaignants affirment avoir été victimes à des degrés divers des roquettes palestiniennes. Des milliers d’entre elles ont été tirées depuis la bande de Gaza, faisant plusieurs morts en Israël, des dizaines de blessés et surtout des milliers de personnes traumatisés, depuis que le Hamas a pris le pouvoir dans ce territoire en juin 2007.
    Cette action a été engagée par le groupe pro-israélien, “L’initiative européeenne”, en réponse aux tentatives de déférer des responsables israéliens devant des tribunaux étrangers. La plainte s’appuie notamment sur le rapport du juge sud-africain Richard Goldstone qui a accusé Israël, mais aussi et surtout les groupes terroristes palestiniens, de “crimes de guerre” durant l’offensive israélienne dans la bande de Gaza en décembre-janvier derniers.
    Selon le droit belge, les tribunaux peuvent juger “des crimes internationaux si les victimes sont des Belges ou ont vécu en Belgique pendant au moins trois ans au moment où les faits ont été commis”. Jusqu’à 2003, la loi “de compétence universelle” accordait aux tribunaux belges le droit de juger les auteurs présumés de crimes internationaux, même si ni les auteurs ni les victimes n’avaient aucun lien avec la Belgique. Mais à la suite d’une avalanche de plaintes concernant des dirigeants comme Ariel Sharon et George Bush, qui avait provoqué une tempête diplomatique, le Parlement belge avait abrogé la loi à l’été 2003, en en reprenant certains éléments dans le code pénal."

- Le Guardian admet avoir publié une information erronée sur Israël (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Le-Guardian-admet-avoir-publie-une-information-erronee-sur-Israel_257143.html
   "Le journal britannique The Guardian a admis que le titre d'un article n'aurait pas du être "Israël admet avoir collecté des organes sur des Palestiniens" et a corrigé le titre qui est devenu "Un médecin admet que des pathologistes israéliens ont collecté des organes sans consentement"."

- Elévation de Pie XII : le grand rabbinat d'Israël la juge ''malheureuse'' (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Elevation-de-Pie-XII-le-grand-rabbinat-d-Israel-la-juge-malheureuse-_257053.html
   "Oded Viner, le directeur général du grand rabbinat d'Israël, estime que la décision du Vatican d'accélérer la béatification de Pie XII est ''malheureuse et inopportune''. Il a précisé que le grand rabbinat ne s'ingère pas dans les affaires internes de l'Eglise mais l'affaire Pie XII ''est humiliante et douloureuse'' pour beaucoup de Juifs, et notamment les rescapés de la Shoah. Il n'y a pas de crise dans les relations entre le grand rabbinat et le Saint-Siège, a-t-il ajouté."

********************************************************************************************************************
Judaïsme

- Dossier : pourquoi les juifs ne croient pas en Jésus (Aschkel)
http://www.aschkel.info/article-dossier-pourquoi-les-juifs-ne-croient-pas-en-jesus-41767976.html

*********************************************************************************************************************
Points de vue

- Proche Orient : du passé faisons table rase !, Luc Rosenzweig (Causeur.fr) - Robert Malley et Hussein Agha "estiment que jamais, à vue humaine, les Palestiniens n’accepteront la légitimité de l’Etat juif établi sur un sol qu’ils estiment leur appartenir pour l’éternité, et que les Israéliens ne font aucune confiance à la signature des Palestiniens au bas d’un traité."
http://www.causeur.fr/proche-orient-du-passe-faisons-table-rase,3492
   "De retour d’un séjour en Israël, j’ai retiré de deux semaines de tribulations chez les Hébreux l’impression que les discours tenus dans nos contrées, aussi bien par les admirateurs que par les détracteurs de l’Etat juif, n’étaient pas de nature à nous rendre plus intelligents, ni surtout à faire avancer d’un millimètre la solution du conflit en cours depuis plus d’un demi-siècle. [...]
    Dès son arrivée à la Maison Blanche, Obama et son conseiller spécial pour la région George Mitchell, ont tenté de reprendre, dans le sens souhaité par Barnavi, ce dossier laissé en déshérence par George W. Bush, et d’imposer au gouvernement israélien un gel total des constructions dans les implantations juives de Cisjordanie et de Jérusalem-Est. On s’accorde aujourd’hui pour estimer que cette exigence était une erreur, car elle était impossible à accepter pour Benyamin Netanyahou, non seulement à cause de la pression politique des colons extrémistes, mais parce qu’elle remettait en cause la promesse faite à Sharon par George W. Bush, dans sa lettre de mai 2004, selon laquelle les frontières de l’Etat palestinien prévu dans le cadre de la “feuille de route” établie par son administration tiendraient compte des réalités sur le terrain, notamment de l’existence de “blocs d’implantations juives” à la limite de la “ligne verte” de 1967 et dans la périphérie de Jérusalem. S’il est possible, à la rigueur, de désespérer Elon Moreh et Kyriat Arba, implantations isolées et “ idéologiques”, il est suicidaire pour tout dirigeant israélien de s’aliéner Ariel ou Maaleh Adoumim qui bénéficient du soutien de l’immense majorité de l’opinion, y compris celle de gauche. D’où ce refus du gel des constructions dans des localités qu’ils pensent destinées à rester israéliennes dans le cadre du règlement final.
    Résultat : Obama est obligé de faire plus ou moins marche arrière, au risque de gâcher son capital de confiance acquis dans le monde arabo-musulman depuis son fameux discours du Caire… Comme au jeu d’échec, une mauvaise entame en diplomatie pèse lourdement sur la suite de la partie, même si elle n’induit pas automatiquement la défaite.
    Il faut donc aller lire l’article de Robert Malley et Hussein Agha dans la dernière livraison de la New York Review of Books pour y voir un peu plus clair sur les raisons du non-fonctionnement de la belle construction diplomatique réalisée sous la direction de l’architecte américain, avec la collaboration des petites mains européennes et russes réunies au sein du “Quartette”. Ces deux auteurs ne sont pas réputés pour être des pro-sionistes rabiques, ce serait même plutôt le contraire : Robert Malley fut l’un des conseillers de Bill Clinton sur le dossier israélo-palestinien, et parmi eux, le seul à avoir fait porter à Israël et à Ehud Barak la responsabilité de l’échec de Camp David en octobre 2000. Hussein Agha, professeur à Oxford, écrit régulièrement dans The Guardian des articles très critiques sur la politique israélienne et américaine. Ils estiment, dans leur article très charpenté et écrit avec un style inhabituellement allègre pour ce genre de littérature, que la solution des deux Etats, telle qu’elle est actuellement présentée est un obstacle pour l’évolution de la situation vers non pas une paix définitive jugée inaccessible, mais même vers un état durable de non-belligérance.
    Pour eux, l’équation est simple : Netanyahou ne peut accepter plus de concessions que son prédécesseur Olmert dans ses ultimes négociations avec Mahmoud Abbas en 2008, et Mahmoud Abbas ne peut pas céder plus que ce qu’Arafat avait consenti à Camp David… Mais on voit mal comment un Mahmoud Abbas affaibli serait capable d’imposer à ses partisans, sans parler du Hamas, la carte proposée par Olmert aux Palestiniens la veille de sa démission qui comporte l’annexion des “blocs d’implantations” en échange d’une surface équivalente de terres israéliennes contiguës à la Cisjordanie et à Gaza.
    Pour Malley et Agha, l’imposition d’une solution territoriale par la communauté internationale n’est pas de nature à mettre un terme définitif au conflit, puisqu’elle serait contestée sur le terrain par les deux parties, y compris par des moyens militaires. D’autre part, l’arrière-plan psychologique de ce conflit dans les populations est un obstacle insurmontable à sa solution : les auteurs estiment que jamais, à vue humaine, les Palestiniens n’accepteront la légitimité de l’Etat juif établi sur un sol qu’ils estiment leur appartenir pour l’éternité, et que les Israéliens ne font aucune confiance à la signature des Palestiniens au bas d’un traité.
    D’autre part, un élément non mentionné dans l’article de la New York Review of Books mais évident pour tous ceux qui fréquentent la région constitue un autre obstacle à une paix du type de celle qui s’est instaurée, par exemple entre la France et l’Allemagne. Israël est un pays développé alors que tous les pays de son entourage immédiat sont des pays du Tiers Monde, où règnent la misère, la corruption et l’arbitraire, quand ce n’est pas la terreur verte comme à Gaza. On comprend que l’existence tout près de chez eux d’un pays prospère et libre énerve quelque peu les populations avoisinantes…
    La solution d’un seul Etat entre le Jourdain et la Méditerranée, où cohabiteraient deux nations dans le cadre d’une démocratie égalitaire ne paraît pas, non plus réaliste à Malley et Agha, car elle ne pas prend en compte la force du mouvement national juif dont l’objectif est toujours de faire exister et prospérer un état fondé sur une majorité juive de la population, et sur les principes politiques et moraux issus du judaïsme et des Lumières européennes.
    Alors que faire ? Les deux auteurs proposent aux décideurs en la matière de réduire leurs ambitions : l’objectif n’est plus la fin du conflit mais la réduction de son intensité au minimum possible dans le cadre d’une trêve de longue durée. Celle-ci permettrait à la confiance réciproque de revenir petit à petit, et de changer la donne psychologique pour les générations à venir. Malley et Agha vont même – sacrilège pour la vulgate palestinienne !- jusqu’à évoquer la solution d’un retour des territoires palestiniens dans le giron du Royaume hachémite de Jordanie, qui permettrait à l’armée du roi Abdallah, dont les relations avec Tsahal sont depuis des années placées sous le signe d’une coopération fructueuse, de garantir la sécurité d’Israël. Les troupes de Bédouins héritiers de la Légion arabe de Glubb Pacha ont montré leur efficacité à empêcher les infiltrations de terroristes le long de la frontière jordano-israélienne.
    À la différence de ceux qui se croient autorisés à pontifier sur la situation au Proche-Orient, Malley et Agha ne sont ni des militants, ni des idéologues. C’est pourquoi ils devraient être écoutés par tous ceux qui manquent d’imagination en dépit de leurs prétentions à intervenir de manière décisive dans la solution du conflit. Ils se reconnaîtront."

- Serge Klarsfeld : "Il n'y a aucune raison pour que Pie XII ne devienne pas saint" (Le Point) - "Les archives devraient être libres d’accès pour que l’on constate, par nous-mêmes, quels ont été les gestes et la réaction de Pie XII".
http://www.lepoint.fr/actualites-societe/2009-12-23/interview-serge-klarsfeld-pie-xii-a-joue-un-role-determinant-contre-hitler/920/0/407982
   "- lepoint.fr : Que pensez-vous de la prochaine béatification de Pie XII ?
    - Serge Klarsfeld : C’est une affaire interne à l’Église ! Je pourrais presque dire que cette décision me laisse assez indifférent. Il n’y a aucune raison pour que Pie XII ne devienne pas saint ! En revanche, une chose me heurte davantage : la publication des lettres antisémites de Céline dans La Pléiade, chez Gallimard. Même si Louis-Ferdinand Céline est considéré comme un génie littéraire, je trouve cela choquant. Et puis, si l’on parle beaucoup de Pie XII, pourquoi ne regarde-t-on pas aussi le général de Gaulle ? Il est considéré comme un saint en France ! Eh bien, lors de l’été 1942, après la rafle du Vel’ d’hiv, le général de Gaulle n’a pas élevé la voix. Pourtant, par la suite, de nombreuses autres rafles ont suivi, menées uniquement par des uniformes français et organisées par l’administration préfectorale ! Le général de Gaulle n’a pas élevé la voix pour avertir par exemple : ’Fonctionnaires, si vous arrêtez les juifs, vous serez arrêtés et traduits en justice !’
    - Quel est votre jugement sur la position de Pie XII pendant la Seconde Guerre mondiale ?
    - Pie XII a joué un rôle déterminant contre Hitler, mais aussi dans la lutte contre le communisme en Europe de l’Est. Le Polonais Karol Wojtyla, futur Jean-Paul II, est né de la volonté de Pie XII de lancer ce mouvement de résistance. Le rôle de Pie XII a aussi été diplomatique et idéologique : il a été le rédacteur de l’encyclique de 1937 condamnant le nazisme et publiée par son prédécesseur.
    - Pourtant, on reproche à Pie XII son silence pendant la Shoah...
    - Tout cela est très difficile à apprécier. N’occultons pas que Pie XII a eu des gestes discrets et efficaces pour aider les juifs. Citons par exemple ce qui s’est passé à Rome. Un millier de juifs ont été arrêtés lors d’une rafle-surprise. Pie XII n’a pas protesté à voix haute, mais il a demandé aux établissements religieux d’ouvrir leurs portes. Résultat : des milliers de juifs ont pu être sauvés. Alors que si Pie XII avait élevé la voix, quelles auraient été les conséquences ? Est-ce que cela aurait changé les choses pour les juifs ? Probablement pas. Déjà, ses déclarations pour défendre les catholiques n’ont pas été entendues puisqu’en Pologne deux millions de catholiques ont été tués. Néanmoins, une prise de parole publique aurait sûrement amélioré la propre réputation de Pie XII aujourd’hui.
    - Au sein du monde juif, certains sont plus virulents que vous...
    - Quelques-uns, comme moi, essaient de regarder quels étaient la réalité historique et le contexte de l’époque. En revanche, d’autres ne pensent pas une seconde aux milliers de catholiques tués, mais en priorité aux rabbins et aux juifs massacrés pendant la Shoah. Mais le pape, c’est avant tout le pape des catholiques. La priorité de Pie XII était de protéger les catholiques des régimes nazi et communiste.
    - Alors que pensez-vous de cette polémique ?
    - Cette controverse ne me surprend pas. Elle me paraît assez normale dans la mesure où les archives du Vatican n’ont pas été ouvertes malgré des promesses. Il s’est quand même passé plus de 60 ans depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Les archives devraient être libres d’accès pour que l’on constate, par nous-mêmes, quels ont été les gestes et la réaction de Pie XII."
Quelque 1500 chrétiens vivent à Gaza aux côtés de 1,5 million de musulmans."

Partager cet article

Repost 0
Published by Occam - dans Novembre 2009
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Boucle d'Occam
  • La Boucle d'Occam
  • : Chaque jour, une Boucle reprend l'actualité de France et du Moyen-Orient autour des thèmes d'Israël et de l'antisémitisme.
  • Contact

Recherche

Pages