Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 novembre 2012 7 25 /11 /novembre /2012 22:56

Opération Pilier de Défense

- Le Hamas, combien de roquettes ? (AFP) - un général palestinien à la retraite, représentant les "modérés" : "Parvenir à faire souffrir l'ennemi, les Israéliens, obligés à chercher les abris, c'est un goût de victoire pour les Palestiniens."
http://www.lepoint.fr/monde/le-hamas-combien-de-roquettes-25-11-2012-1533303_24.php
   "Un bruit évoquant du papier froissé assourdit Gaza : "Tir de M75, roquette du Hamas", commente un habitué. Peu après, les sirènes hurlent à Jérusalem. Le Hamas a tenu le choc contre Israël, au prix de capacités militaires longues à reconstituer. Dès les premières heures de l'opération, Israël a annoncé la destruction de l'essentiel des roquettes de portée supérieure à 40 kilomètres, mais le Hamas et le Jihad islamique sont parvenus à en tirer plusieurs vers Tel-Aviv et Jérusalem, à une distance inédite pour les groupes armés palestiniens.
   "La décision de la résistance de frapper Tel-Aviv était la plus difficile et la plus dangereuse", explique Khader Abbas, général à la retraite de la Sécurité préventive de l'Autorité palestinienne à Gaza. "Elle a inversé les termes de l'équation" avec Israël, qui prévoyait une "opération limitée", ajoute-t-il. Selon Moukhaïmer Abou Saada, professeur de science politique à l'université Al-Azhar de Gaza, "depuis que Saddam Hussein a tiré 39 missiles sur Tel-Aviv en 1991, les Palestiniens attendaient que quelqu'un envoie le 40e".
    Le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, "a dit en 2006 : 'Nous frapperons bien au-delà de Haïfa', il voulait sûrement dire Tel-Aviv, mais il n'a même pas osé le mentionner", rappelle-t-il. "Parvenir à faire souffrir l'ennemi, les Israéliens, obligés à chercher les abris, c'est un goût de victoire pour les Palestiniens." La grande inconnue, selon les experts, réside dans le nombre de roquettes restant à Gaza, sur une estimation de quelque 10 000 avant l'opération, et la capacité du Hamas à se réapprovisionner. L'armée israélienne a affirmé avoir touché 1 500 cibles, dont 19 centres de commandement, 26 sites de fabrication et de stockage d'armes et 980 lance-roquettes enterrés. [...]
    Depuis deux ans, "l'Iran a fait passer à Gaza des roquettes Fajr-5 d'une portée de 75 km via le Soudan, l'Égypte et les tunnels de contrebande. Parallèlement, le Hamas et le Jihad islamique ont fabriqué des roquettes de 200 mm dont la portée approche les 80 km, avec le savoir-faire fourni par l'Iran", écrivait mercredi le quotidien israélien Haaretz. "Une dizaine ont été tirées vers la zone de Tel-Aviv et la région de Jérusalem, la plupart étant les roquettes improvisées de 200 mm produites localement à Gaza. Le renseignement israélien considère qu'il n'en reste qu'un petit nombre", précise-t-il. [...]
    La branche armée du Hamas, les Brigades Ezzedine al-Qassam, a revendiqué le tir de 1 573 roquettes vers Israël en huit jours, dont les M75 "de fabrication locale, d'une portée de 80 km". Tous ces projectiles "ne sont pas entrés en contrebande à Gaza. Ceux qui sont tombés sur les colonies du Goush Etzion, près de Jérusalem, les M75, n'étaient pas des roquettes iraniennes, mais de fabrication Hamas", remarque Moukhaïmer Abou Saada. "Même si l'Égypte parvient à fermer les tunnels, le Hamas pourra produire ses propres roquettes" à plus longue portée. "Avant qu'Israël n'évacue Gaza en 2005, il y avait beaucoup de tunnels utilisés par le Hamas pour faire passer des armes", rappelle-t-il, "il ne sera pas facile à l'Égypte de les fermer"."

- Après 10 jours de vacances forcées, les cours reprennent ce dimanche en bordure de Gaza (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Apres-10-jours-de-vacances-forcees-les-cours-reprennent-ce-dimanche-en-bordure-d_368638.html
   "Les cours reprennent ce dimanche dans les localités israéliennes en bordure de Gaza, après une dizaines de jours de congés forcés dus aux tirs de roquettes incessants des terroristes de Gaza dans le cadre de l'opération Pilier de défense. Les écoles et jardins d'enfants rouvriront leurs portes dans les conseils régionaux d'Eshkol, Sdot Néguev, Hof Ashkelon et Shaar Hanéguev, ainsi que dans les villes d'Ofakim et de Sdérot."

- Demande pour que B. Netanyahou arrête les transferts d'argent liquide vers la Bande de Gaza (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Demande-pour-que-B_368649.html
   "Plusieurs avocats membres d'une aqssociation israélienne "Chourat Hadin" ont envoyé une lettre au Premier ministre lui demandant d'arrêter les transferts d'argent liquide vers la Bande de Gaza. En effet aujourd'hui, Binyamin Netanyahou et le ministre des Finances Youval Steinitz autoriseront le transfert par camion blindé de 13.5 millions de dollars à la Bande de Gaza."

- Fatah: We also fought against Israel in Pillar of Defense, Khaled Abu Toameh (JP) - "The Fatah groups also "welcomed" last week's terror attack against a civilian bus in Tel Aviv, in which 21 people were injured".
http://www.jpost.com/MiddleEast/Article.aspx?id=293297
   "Several armed groups belonging to Fatah in the Gaza Strip claimed Saturday that they had also fired various types of rockets and missiles at Israel during Operation Pillar of Defense. A spokesman for the groups, which are affiliated with Fatah's armed wing, Aqsa Martyrs Brigades, told reporters that his men fired 516 rockets and missiles at Israel during the conflict.
    The spokesman warned that the Fatah groups would "continue to defend the heroic Palestinian people against Israeli crimes and massacres." According to the spokesman, Fatah gunmen fought alongside members of other groups in the Gaza Strip during the IDF offensive. He urged Palestinian Authority President Mahmoud Abbas and Hamas leader Khaled Mashaal to "head immediately to the Gaza Strip to put an end to the state of despicable state of division [between Hamas and Fatah]."
    The Fatah groups also "welcomed" last week's terror attack against a civilian bus in Tel Aviv, in which 21 people were injured. The masked Fatah spokesman revealed that a member of his group, Mohamed al-Zaini, who was responsible for launching rockets and missiles at Israel, was killed in an IDF air strike. Abbas Zaki, member of the Fatah Central Committee, was quoted over the weekend as praising Hamas and Islamic Jihad for "deciding to die for the sake of the Gaza Strip." [...]"
- Une délégation du Fatah en visite à Gaza (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Une-delegation-du-Fatah-en-visite-a-Gaza_368632.html
   "Une délégation du Fatah est attendue ce dimanche à Gaza, à la demande du chef de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas. Selon l'agence Maan, les 11 membres de la délégation se rendront dans les hôpitaux de la région pour visiter les blessés de l'opération Pilier de défense. Ils présenteront leurs condoléances aux familles des victimes. Ils n'ont pas l'intention de rencontrer les dirigeants du Hamas ou d'entamer des contacts pour la réconciliation interpalestinienne."

- New baby names in Gaza: 'Fajr' and 'Ahmed Jabari', Elior Levy (Ynet)
http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4311608,00.html
   "Less than a week after the declaration of a ceasefire between Israel and Hamas, Operation Pillar of Defense has already left its mark on the people of Gaza, in a rather unexpected way. Some parents from the Strip have decided to name their newborn babies after operation-affiliated icons – from assassinated Hamas commanders to long-range missiles fired at Israel. Muhammad al-Shafi'i Abu Nassat named his son, who was born Friday, after the Fajr missile. Naming his baby Fajr, Abu Nassat told Gaza media, was his way of expressing his gratitude to Iran, which was responsible for supplying Gaza with rockets that, according to Abu Nassat "struck the enemy for eight days."
    Amira Abu Assus, from the northern Gaza Strip, also named her child Fajr, Arabic for 'dawn', and says she picked out the name even before she went into labor last week. She said she knew that the unborn baby would have "a bright future within Palestinian resistance. He would carry the rockets whose names he bears so as to free Palestine from Israeli occupation."
    Adham Murtaja of Gaza City decided to name his son, born on Friday, after Ahmed Jabari, the Hamas military chief who was assassinated by the IDF at the onset of Operation Pillar of Defense. Murtaja said he decided to name his child Ahmed Jabari to prove to Israel that the Jabari assassination did not mean that the Palestinian nation stopped producing heroes. [...]"

- Israël allège les restrictions pesant sur les pêcheurs gazaouis, Allyn Fisher-Ilan (Reuters)
http://fr.news.yahoo.com/isra%C3%ABl-all%C3%A8ge-les-restrictions-pesant-sur-les-p%C3%AAcheurs-141549934.html
   "Le Hamas au pouvoir dans la bande de Gaza a annoncé qu'Israël a allégé samedi les restrictions imposées sur le travail des pêcheurs opérant au large des côtes de l'enclave palestinienne. Selon un communiqué d'Ismail Haniyeh, Premier ministre du gouvernement du Hamas, l'Egypte lui a notifié que l'Etat juif "autorise les pêcheurs palestiniens à opérer dans les eaux gazaouies jusqu'à 6,9 km des côtes, contre 4,8 km (jusqu'ici)". Les autorités israéliennes n'ont fait aucun commentaire sur cette annonce mais d'après le texte de l'accord de cessez-le-feu conclu mercredi sous l'égide du Caire, l'Etat juif est invité à alléger les restrictions pesant sur la bande de Gaza. [...]"
- Israël confirme des allègements pour les pêcheurs gazaouis (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Israel-confirme-des-allegements-pour-les-pecheurs-gazaouis_368592.html
   "Des responsables israéliens ont confirmé qu'en vertu des ententes sur le cessez-le-feu avec le Hamas, Israël a commencé ce samedi à octroyer certains allègements à la population civile gazaouie. Les pêcheurs palestiniens disposent désormais d'une zone de pêche doublée : ils peuvent aller jusqu'à 6 milles des côtes gazaouies pour trouver du poisson (soit 11,1 km) au lieu des 3 milles auxquels ils avaient droit jusqu'à présent."

- Photo Fraud in Gaza (Vidéo 2mn47)
http://www.youtube.com/watch?v=4HBlAf9g6dc
   "Hamas is using the media to incite public opinion against Israel. News agencies are complicit in this fraud."


France

- France : Delanoë soutient le statut d'Etat non-membre de la Palestine à l'Onu (Guysen) - il choisit apparemment Fabius contre Hollande.
http://www.guysen.com/news_France-Delanoe-soutient-le-statut-d-Etat-non-membre-de-la-Palestine-a-l-Onu_368611.html
   "Le maire PS de Paris, Bertrand Delanoë, s'est prononcé samedi en faveur de l'adhésion de la Palestine au statut d'Etat observateur de l'ONU, "souhaitant" que la France "soutienne activement" la démarche des Palestiniens. "Après l'admission de la Palestine comme membre de l'UNESCO en octobre 2011, ce statut constituerait en effet une étape importante sur le chemin de la reconnaissance d'un Etat palestinien à part entière qui permettrait au peuple palestinien, qui aspire depuis longtemps à un Etat libre et démocratique, de se constituer en tant que nation. (... ) Cette reconnaissance, ajoute Bertrand Delanoë, faciliterait la mise en place des conditions de la sécurité au Proche Orient, en premier lieu celle d'Israël, et constituerait ainsi un pas de plus vers la paix", a-t-il écrit."


Syrie, Liban & Hezbollah

- Le Hezbollah menace Israël de "milliers" de roquettes s'il attaque le Liban (AFP)
http://fr.news.yahoo.com/hezbollah-menace-isra%C3%ABl-milliers-roquettes-sil-attaque-liban-114712113.html
   "Des "milliers" de roquettes s'abattront sur Israël si ce pays attaque le Liban, a menacé dimanche le chef du puissant mouvement libanais chiite Hezbollah en répétant son soutien à l'Iran, ennemi juré de l'Etat hébreu, et aux groupes armés palestiniens. Hassan Nasrallah s'exprimait via des écrans géants devant des dizaines de milliers de ses partisans réunis dans la banlieue sud de Beyrouth pour commémorer le deuil de l'Achoura marquant le martyre de l'imam Hussein, petit-fils du prophète Mahomet et 3e imam du chiisme, mort en 680 en Irak. [...]
   "Comment Israël, qui a tremblé face à des roquettes Fajr 5 dont le nombre ne dépassait pas celui des doigts d'une main, va-t-il supporter les milliers de roquettes qui vont frapper Tel-Aviv et ailleurs que Tel-Aviv en cas d'attaque du Liban ?" a lancé le chef du mouvement armé, bête noire d'Israël. [...] Selon des responsables du Pentagone, le Hezbollah dispose de 50.000 engins balistiques, dont 40 à 50 missiles Fateh-110 capables d'atteindre Tel-Aviv et la plupart des autres régions du territoire israélien, ainsi que 10 missiles Scud-D. Pendant la guerre de juillet-août 2006 entre Israël et le Hezbollah, ce dernier avait tiré plus de 4.000 roquettes sur le nord d'Israël. [...]"

- 10 enfants tués en Syrie (Reuters)
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/11/25/97001-20121125FILWWW00219-10-enfants-tues-en-syrie.php
   "Une frappe aérienne des forces syriennes fidèles au président Bachar el-Assad, sur un village détenu par les rebelles, a tué 10 enfants dimanche, selon des militants de l'opposition, une vidéo montrant des habitants ramassant de jeunes corps. Des enfants se trouvaient dehors alors que les combats s'étaient atténués lorsque des avions de chasse ont frappé la petite ville, selon des membres de l'opposition et des habitants.
    Une séquence vidéo prise par des insurgés montre les corps inanimés de deux jeunes filles ayant été touchées à la tête et dans la nuque.  Deux autres corps, deux jeunes garçons cette fois, apparaissent également à l'arrière d'une voiture. "Aucun des tués n'avait plus de 15 ans. Parmi les 15 blessés se trouvent deux femmes", témoigne Abou Kassem, un rebelle. [...]"


Iran

- Ahmadinejad again calls to "wipe Israel off the map" (Elder of Ziyon)
http://elderofziyon.blogspot.fr/2012/11/ahmadinejad-again-calls-to-wipe-israel.html
   "From the official Iranian Mehrnews Arabic site: "Iranian President Mahmoud Ahmadinejad said that resolving the Palestinian issue does not need war, but requires a unified Islamic decision to remove the Zionist entity off the map." Again, this is the official translation from Iran, and it has been copied by many Arabic newspapers."


Monde

- Le mea culpa de l'ONU sur le Sri Lanka, Jacques Follorou (Le Monde Géo&Politique) - "en Palestine, [les victimes civiles] sont l'objet d'une surexposition médiatique à l'origine d'une mobilisation d'organisations transnationales. Certains conflits, hasard de l'histoire et de la géographie, restent en revanche oubliés du monde". Or le conflit sri-lankais "aurait fait près de 100 000 victimes, dont près de 40 000 auraient été tuées au cours des derniers mois d'affrontement" en janvier 2009 (oui, pendant que les médias se focalisaient obsessionnellement sur Plomb fondu, au bilan 40 fois moindre).
http://www.lemonde.fr/international/article/2012/11/23/le-mea-culpa-de-l-onu-sur-le-sri-lanka_1795289_3210.html
   "Les victimes des guerres civiles ne sont pas toutes égales devant l'horreur de leur sort. Certaines peuvent au moins se targuer d'être au coeur de mouvements d'indignation et de protestation internationales qui conduisent, comme en Libye, à des interventions militaires. D'autres, comme en Palestine, sont l'objet d'une surexposition médiatique à l'origine d'une mobilisation d'organisations transnationales. Certains conflits, hasard de l'histoire et de la géographie, restent en revanche oubliés du monde.
    Véritable trou noir du droit d'ingérence et exemple de non-assistance à population en danger, la guerre qui a opposé, au Sri Lanka, entre 2006 et 2009, le gouvernement à la rébellion séparatiste des Tigres de libération de l'Eelam tamoul (LTTE) a été marquée d'un silence assourdissant de la communauté internationale qui pèse encore. Chose rare, les Nations unies, dont l'une des missions principales est de protéger les civils, ont publié, mercredi 14 novembre, un rapport provisoire aux allures de mea maxima culpa sur leur propre indifférence. [...]
    Selon ce document, accessible sur le site Internet des Nations unies, "de nombreux employés de l'ONU n'ont pas estimé qu'il était de leur responsabilité d'éviter la mort de civils", en dépit d'une situation "catastrophique" sur le terrain. [...] Ce conflit, selon des estimations fournies par l'ONU, aurait fait près de 100 000 victimes, dont près de 40 000 auraient été tuées au cours des derniers mois d'affrontement entre forces gouvernementales et rebelles tamouls. Les bombardements de l'armée sri-lankaise seraient à l'origine d'une grande partie des pertes humaines. Colombo et ses alliés sont également mis en cause dans plusieurs milliers de "disparitions" entre janvier 2006 et le premier semestre 2008. Les rebelles tamouls ont, pour leur part, été accusés d'exactions et d'avoir utilisé des civils comme boucliers humains. [...]
    Selon le rapport des Nations unies, "lors des derniers mois, l'ONU a publié de nombreux communiqués accusant les LTTE de graves violations des droits de l'homme, en omettant presque tout le temps de mentionner la responsabilité du gouvernement sri-lankais. Les responsables interrogés ont indiqué qu'ils ne voulaient pas critiquer les autorités afin d'être autorisés à poursuivre leur activité humanitaire (...). L'ONU n'a jamais, pour autant, eu accès à la zone de Wanni". La commission mandatée par le secrétaire général de l'ONU conclut "à l'échec grave des Nations unies dans sa capacité de répondre aux premières alertes comme aux instants les plus critiques, et ce au détriment de centaines de milliers de civils, en contradiction avec les principes fondamentaux et les responsabilités de l'organisation". [...]"


Histoire

- Les Juifs d’Algérie (émission "La marche de l'Histoire" de France Inter, Audio 30mn) - avec Raphaël Draï comme invité.
http://www.franceinter.fr/emission-la-marche-de-l-histoire-les-juifs-d-algerie
   "Quand commence la guerre d'Algérie, ils sont quelque 130000, présents dans tout le pays. Leur origine remonte à la plus haute antiquité : ils sont arrivés avant les arabes, bien avant les français. Après 1870 et le décret Crémieux, les gouvernements à Paris leur ont proposé un pacte : la citoyenneté et la promotion sociale en échange de la francisation.
    Le prix à payer a été un éloignement progressif des arabes. Sans que la France, de son côté, garantisse toujours ses assurances. En 1940, Vichy dénaturalise les juifs et il faut une année d'atermoiements après le débarquement de novembre 1942 pour qu'ils retrouvent leurs droits. Quand commence la guerre d'Algérie, ils ont préféré oublier cet épisode. Sollicités des deux côtés, ils sont devant un choix impossible. 130000 personnes en 1954. 1962 : c'est le départ contraint pour la plupart. Retour sur ce monde englouti."

Partager cet article

Repost 0
Published by Occam - dans Novembre 2012
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Boucle d'Occam
  • La Boucle d'Occam
  • : Chaque jour, une Boucle reprend l'actualité de France et du Moyen-Orient autour des thèmes d'Israël et de l'antisémitisme.
  • Contact

Recherche

Pages