Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 janvier 2015 1 26 /01 /janvier /2015 10:30
France

- Most Palestinians think Israel involved in Paris attacks — poll (Times of Israel) - plus de 84% des Palestiniens soupçonnent l'Etat juif d'être derrière les attentats, et des théories conspirationnistes antisémites sont régulièrement publiées dans le journal officiel de l'Autorité palestinienne.
http://www.timesofisrael.com/most-palestinians-think-israel-involved-in-paris-attacks-poll/
   "A poll conducted by the Palestinian Ma’an News Agency after this month’s string of terror attacks in Paris yielded a startling conclusion: the vast majority of respondents believe Israel may have played a role in the Paris attacks. The survey, which was released last week by the official Palestinian Authority newspaper Al-Hayat al-Jadida, showed 84.4 percent of Palestinians, 5,142 of the 6,090 interviewed, believed that the attacks were “suspicious, and that Israel may be behind it.” Only 8.7 percent of those interviewed thought the attacks were the result of growing Islamic fundamentalism in Europe.
    The results of this poll are likely a disappointment to those hoping for a more moderate response from the Palestinian population, but it will not come as a surprise to readers of Al-Hayat al-Jadida. Since the attacks earlier this month, Palestinian Media Watch reported, the official PA media has been filled with conspiracy theories linking Prime Minister Benjamin Netanyahu, the Mossad and Jewish leaders to the Paris attacks. Some of these op-eds have been more oblique, only implying a connection based on Israel’s benefiting from the terror attacks by way of increased immigration from France. [...]"

- Nouvelles manifestations anti-Charlie Hebdo (AFP)
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/01/23/97001-20150123FILWWW00500-nouvelles-manifestations-anti-charlie-hebdo.php
   ""A bas Charlie Hebdo", ont scandé aujourd'hui plusieurs dizaines de milliers de manifestants en Afghanistan et au Pakistan, leur plus grande mobilisation depuis la dernière caricature de Mahomet dans l'édition post-attentat du journal satirique, ainsi qu'au Cachemire indien où des heurts ont éclaté avec la police.
   "Mahomet est ma vie", "Notre prophète, notre honneur", "Décapitez le blasphémateur", pouvait-on lire sur des pancartes au cours d'un rassemblement organisé par la Jamaat-e-Islami (JI), l'un des principaux partis islamistes du Pakistan, qui a rassemblé 15.000 personnes à Islamabad, la capitale. "O peuple de France, ô peuple du Danemark, écoutez bien, nous serons aux trousses de quiconque blasphème", a déclaré le chef de la JI, Siraj ul-Haq, appelant à boycotter les produits des pays dont des médias ont publié des caricatures de Mahomet.
    Dans le reste du pays, d'autres manifestations organisées par les islamistes réunissaient aussi des milliers de personnes à Quetta (sud-ouest), Peshawar (nord-ouest), à Karachi (sud), Muzaffarabad (nord-est), dans la portion du Cachemire administrée par le Pakistan, et à Lahore (est), capitale de la province du Pendjab, selon des journalistes de l'AFP sur place. [...]
    En Afghanistan, on comptait près de 20.000 manifestants à Herat, troisième ville du pays. Des manifestants y ont brûlé le drapeau français et demandé des excuses officielles de la France pour la publication de caricatures de Mahomet par Charlie Hebdo. [...]
    Par ailleurs, entre 200 à 300 musulmans ont manifesté à Abidjan contre la caricature du prophète Mahomet publiée en Une de Charlie Hebdo, un événement rarissime en Côte d'Ivoire, a-t-on appris de source sécuritaire. [...]"

- Attentats commis par des islamistes à Paris : 30% des sondés ont des doutes ou ne se prononcent pas (Sud Ouest) - "La version "officielle" n'est donc pas partagée par une partie des sondés. 16% d'entre eux estiment en effet qu'il reste des zones d'ombres, "que ce n'est pas vraiment certain que ces attentats ont été planifiés et réalisés uniquement par des terroristes islamistes." 12% des personnes interrogées ne se prononcent pas, tandis que 2% estiment qu'il s'agit d'un complot, "organisé par le gouvernement et les services secrets français"."
http://www.sudouest.fr/2015/01/24/attentats-de-paris-vous-etes-30-a-avoir-des-doutes-sur-la-version-officielle-1808102-6093.php

- Aumôniers musulmans et surveillants démunis face à la radicalisation en prison, Anna Villechenon (Le Monde) - « La plupart se convertissent pour avoir la paix » ; « Les musulmans ont le monopole. Alors, pour ne pas avoir de problèmes et être protégés, beaucoup se convertissent, pour faire partie de la bande ».
http://www.lemonde.fr/societe/article/2015/01/23/surveillants-et-aumoniers-musulmans-demunis-face-a-la-radicalisation-en-prison_4561589_3224.html
   "« Ils ont crié “Allah Akbar” pendant deux jours. On a aussi eu des menaces : “Si ça t'a pas suffi, à la sortie, on va faire comme les frères Kouachi”. » Du 7 au 9 janvier, la maison centrale hypersécurisée de Condé-sur-Sarthe (Orne) a vécu au rythme des cris de gloire de certains prisonniers, exaltés par les attaques terroristes en région parisienne, qu'ils suivaient en direct à la télévision et à la radio.
    Mais pour Emmanuel Guimaraes, surveillant pénitentiaire (FO) depuis deux ans dans cet établissement, « le rejet de l'autorité et des valeurs de la République » par des détenus qui se disent musulmans est loin d'être nouveau. Ce type d'incident a souvent lieu en fonction de l'actualité. La dernière fois, c'était lors du regain de tension dans le conflit israélo-palestinien, à la mi-2014, explique-t-il d'une voie posée.
    Le reste du temps, ce sont des tensions devenues banales entre détenus, pour la plupart dans les lieux de vie collectifs. De Fleury-Mérogis, dans l'Essonne, à Ensisheim, en Alsace, les surveillants énumèrent les mêmes anecdotes. Les brimades infligées à ceux qui fument ou qui écoutent de la musique, des appels à la prière, de vives incitations à lire le Coran, le prosélytisme auprès des détenus les plus isolés. Et le personnel a peu de marge de manœuvre pour agir face à ces comportements inadaptés — qu'il a appris à repérer en formation —, si ce n'est les signaler au bureau du renseignement pénitentiaire. Chargé de détecter les signes de repli identitaire, ce bureau est actuellement composé d'une trentaine de personnes — trop peu, selon plusieurs responsables syndicaux du personnel pénitentiaire. Mercredi, le premier ministre, Manuel Valls, a annoncé le renforcement de ses effectifs, parmi la série de mesures prises pour lutter contre le terrorisme.
    A force de voir conversions et radicalisations en milieu carcéral, Emmanuel Guimaraes parle de l'islam en détention comme d'une « sorte de mode ». « Certains nous disent “Allah va te punir” alors qu'ils ne sont pas musulmans. Quelques-uns sont juste en colère, d'autres veulent avoir des avantages, comme pour le ramadan par exemple », poursuit-il. Si environ un détenu sur quatre observe le jeûne traditionnel dans les prisons françaises, nombre d'entre eux le font pour bénéficier du dîner plus copieux. « Mais la plupart se convertissent pour avoir la paix », lâche le surveillant sur un ton d'évidence.
    Libéré il y a un an, Franck Steiger a passé au total six années en détention, dans huit prisons différentes. Sans confession religieuse, il dit avoir vécu ses années d'incarcération en tant que « minorité ». « Les musulmans ont le monopole. Alors, pour ne pas avoir de problèmes et être protégés, beaucoup se convertissent, pour faire partie de la bande », assène-t-il. Il a aussi été « approché » mais s'est dirigé vers d'autres groupes. Selon lui, les conditions de détention sont déterminantes dans ce processus. « Le manque de respect, les violences, les mesures de rétorsion, tout ça, ça provoque la haine » et l'envie de se tourner vers la religion, dit-il, en colère.
   « On voit des détenus changer, se raser la tête, se laisser pousser la barbe, changer de fréquentations, raconte Richard Payet, surveillant (FO) à la maison centrale d'Ensisheim. Ils se créent une nouvelle famille. » La religion devient alors pour beaucoup le moyen de se recentrer dans un univers carcéral où les détenus n'ont pas ou peu de repères. « Ils sont dans un état de faiblesse et de précarité, ont besoin d'écoute et d'encadrement pour ne pas dériver », prévient Missoum Chaoui, aumônier pénitentiaire en Ile-de-France. [...]"

- We Are Hyper Cacher, Leon Wieseltier (The Atlantic) - "In the wake of the slaughter at Hyper Cacher, the government has posted hundreds of heavily armed guards at Jewish institutions throughout the country. This is encouraging about the short term and discouraging about the long term. Is the choice for the Jews of France now between friendly assault rifles and unfriendly assault rifles?"
http://www.theatlantic.com/international/archive/2015/01/jews-france-israel-hyper-cacher/384649/
   "Journalists and Jews: The victims of the atrocity in Paris are a shattering reminder of an old historical conjunction. The link between Charlie Hebdo and Hyper Cacher exists not only in the murderous minds of their common enemies, but also in the overlapping histories of Europe and the Jewish people.
    When, in the late 18th and early 19th centuries, as a result of various intellectual and social convulsions, the liberal dispensation was introduced into Western Europe, the Jews of the modernizing countries kindled to it immediately. If there was anguish in the various Jewish communities about the instabilities and even the treasons that were demanded by emancipation, it was owed to the extraordinary Jewish enthusiasm for the transformation, and to the unsettling speed with which the new order seemed to be supplanting the old one. The Jews flocked to the almost eschatological prospect of civil liberties—so ardently that some of their spiritual leaders in the eastern countries prayed for Napoleon’s defeat, because the victory of his secularizing forces would leave “the hearts of Israel separated and distanced from their father in heaven”; and the civil liberties of the Jews were dazzling proof, or so it seemed, that Europe was changing, that enlightenment was real.
    The mockers at Charlie Hebdo had no place in their hearts for the believers who shopped at Hyper Cacher, and the pious consumers at Hyper Cacher were not readers of the witheringly anticlerical Charlie Hebdo, but they were unlikely partners in the same project: a society of freedoms and rights. In striking at them both, the killers struck at the same thing. The cartoons and the challahs both were talismans of democracy, which is Islamism’s nightmare. [...]
    There are two courses that are available to the frightened and imperiled Jews of France. The first is to continue to rely on the French government to secure and to validate the French Jewish community—a reaffirmation, even a renovation, of French liberalism in the context of the new dangers. Liberty, equality, fraternity—and security. This would represent an extraordinary act of faith in French democracy and French decency. It would leave the matter of Jewish safety, and more generally of the validity of the Jewish sense of belonging, in the hands of the government and the population. It would also require that the government confront the social and ideological origins of the anti-Semitic (and anti-French and anti-Western) violence, which no French government has been eager to do. Liberty, equality, fraternity, security—and candor. No, more: liberty, equality, fraternity, security, candor—and social policy. In the wake of the slaughter at Hyper Cacher, the government has posted hundreds of heavily armed guards at Jewish institutions throughout the country. This is encouraging about the short term and discouraging about the long term. Is the choice for the Jews of France now between friendly assault rifles and unfriendly assault rifles?
    The other solution for the Jews of France is Zionism. It is not hard to understand the reasons for the steady increase in the number of French Jews who are leaving for Israel. The massacres in Paris have returned the Jews of France to a classical Zionist moment. Jewish nationalism, remember, was both a practical transformation and a philosophical one. The practical objective was for Jews to arrange for their own safety by a government of their own in a state of their own. The philosophical objective was to recover a sense of peoplehood and a sense of agency. Under Zionism, Jews would no longer rely on the will, even the good will, of hosts. They would no longer feel like fools for repeating the lachrymose patterns of their own history, for depending on anyone’s mercies but their own. As a Jew, one’s first response to the atrocity in the Jewish supermarket is not a fond thought for French patriotism. It is, rather, this: Whether or not France without Jews will still be France, Jews without France will still be Jews.
    In the days after the Paris massacres, I took off my shelf a small black book called Job’s Dungheap, published in New York in 1948 by Hannah Arendt, who worked as an editor at Schocken. It is a small but precious selection of essays by Bernard Lazare, a magnificent French Jewish essayist, a friend of Mallarmé and Péguy, a socialist, a Dreyfusard, a Zionist. There, in a lecture delivered to an association of Russian students in Paris in 1897, I read this: “People told me that by affirming the permanence and the reality of a Jewish nation, I made myself an ally of the anti-Semites. I have reflected a great deal upon this grave complaint, and I insist upon remaining, on this point, in alliance with the anti-Semites. … What indeed annoys me on the part of the anti-Semites is not to hear them say, 'You are a nation!', or even to hear them announce that we are a state within the State; I find that there are not enough states within the State; that is to say, to make myself clearer, that there are not, within modern states, enough free and autonomous groups bound to each other. ... It is because the Jews are a nation that anti-Semitism exists.” In these exclamations of Jewish national feeling one hears also a simultaneous yearning for pluralism, and an exasperated retort to Clermont-Tonnerre and the traditional French conception of citizenship as a schooling in homogeneity. [...]"


Gaza & Hamas

- Hamas leader says "No Jew will ever enter Gaza" (Elder of Ziyon) - "Zahar forgot the rule to pretend that this has nothing to do with Jews and to always use the word "Zionists" as a substitute".
http://elderofziyon.blogspot.fr/2015/01/hamas-leader-says-no-jew-will-ever.html
   "Mahmoud Zahar gave a speech on Friday night, during a memorial for Hamas "martyrs" killed last year during Operation Protective Edge. It was widely published in Arabic media. During the speech, after assuring families of the dead terrorists that Hamas will do everything necessary to "unconditionally liberate the land of Palestine," Zahar said that Gaza "would remain defiant of the Jews, and no Jew would ever enter it, whatever it costs us." Zahar forgot the rule to pretend that this has nothing to do with Jews and to always use the word "Zionists" as a substitute, even when referring to how evil "Zionists" have been for 3000 years."

- Les tensions entre Abbas et Dahlane montent à Gaza, Avi Issacharoff (Times of Israel) - "l’AP a décidé de suspendre les salaires de quelque 200 employés de Gaza, connus comme des fidèles de Dahlane".
http://fr.timesofisrael.com/les-tensions-entre-abbas-et-dahlane-montent-a-gaza/
   "La situation économique dans la bande de Gaza s’est aggravée ces derniers jours, ainsi que le conflit entre les adeptes du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas et ceux de l’ancien homme puissant du Fatah, Mohammed Dahlane.
    Dans le contexte de l’escalade des tensions entre les deux hommes, l’AP a décidé de suspendre les salaires de quelque 200 employés de Gaza, connus comme des fidèles de Dahlane. En réaction, les partisans de Dahlane ont publié les noms d’environ 100 officiers de l’AP à Gaza, qu’ils accusent d’informer les forces de sécurité de l’AP à Ramallah. Dans l’intervalle, une voiture appartenant à un officier de l’AP a été incendiée.
    Dahlane, un opposant de longue date d’Abbas, expulsé du parti Fatah d’Abbas en 2011, est considéré par certains Palestiniens et dirigeants de l’OLP comme un candidat légitime pour ce dernier, au pouvoir depuis 2005. Dahlane était en charge du portefeuille de la sécurité intérieure et dirigeants des forces de sécurité à Gaza. Il est tombé en disgrâce en juin 2007, lorsque le Hamas a évincé le Fatah de Gaza après de violents combats de rue qui ont duré plusieurs jours.
    Le Hamas, qui détient seul le contrôle de Gaza – malgré un accord nominal de partage du pouvoir avec le Fatah d’Abbas – s’est rangé du côté de Dahlane, en publiant une déclaration soutenant les 200 fonctionnaires impayés. Une source du Fatah accuse les fidèles de Dahlane d’avoir envoyé des messages menaçants et anonymes à 2 000 hommes du Fatah à Gaza. [...]"


Judée-Samarie

- Fatah : « résistance » contre Tsahal et les résidents des implantations (Times of Israel) - "Abbas a publiquement critiqué l’Intifada armée contre des civils israéliens, mais soutient la « résistance populaire » qui consiste en de grandes manifestations, et le boycott des produits des implantations. La nouvelle déclaration semble légitimer les attaques physiques contre les soldats et contre les Israéliens vivant en Cisjordanie, lesquelles ont augmenté de façon spectaculaire ces derniers mois".
http://fr.timesofisrael.com/fatah-resistance-contre-tsahal-et-les-residents-des-implantations/
- Fatah adheres to violent means and armed struggle (PMW) - "A few days ago, Mahmoud Abbas' Fatah movement posted the above picture to their official Facebook page [voir image sur le site]. It demonstrates that the movement still favors violence as the way to obtain statehood. A stone, a knife, a Molotov cocktail, a gun, a hand grenade, an assault rifle and an RPG illustrate Fatah's progress in terms of more and more sophisticated weapons. These are the means with which it works toward its goal - to "finish with a state," as the poster states".
http://www.palwatch.org/main.aspx?fi=157&doc_id=13764

- Hamas : l’AP a arrêté plus de 1000 de ses membres en 2014, Avi Issacharoff (Times of Israel)
http://fr.timesofisrael.com/hamas-lap-a-arrete-plus-de-1-000-de-ses-membres-en-2014/
   "L’Autorité palestinienne aurait arrêté plus de 1 000 membres du Hamas en 2014, prétend le groupe terroriste dans un rapport publié ce week-end, confirmant les affirmations que Ramallah est activement engagé dans la lutte contre les Islamistes en Cisjordanie. [...] Le rapport souligne la persistance de tensions entre les factions malgré un accord d’unité signé au printemps dernier.
    En août, le Shin Bet avait annoncé qu’il avait déjoué un complot du Hamas visant à renverser le Président de l’AP Mahmoud Abbas, provoquant des dizaines d’arrestations; le chef du Shin Bet Yoram Cohen aurait rencontré Abbas à cette occasion. Alors qu’Abbas a menacé à plusieurs reprises de mettre fin à la coopération sécuritaire avec Israël, le rapport du Hamas prétend que la coopération se poursuit à ce jour. Les critiques israéliens de Abbas, dont certains sont membres du gouvernement du Premier ministre Benjamin Netanyahu, disent que l’AP s’en prend au Hamas pour ses propres intérêts, et non pour ceux d’Israël. [...]"


Syrie

- Syrie : 32 morts dont 6 enfants dans un raid (AFP) - "L'armée de l'air syrienne a mené aujourd'hui des raids meurtriers sur une localité rebelle proche de Damas tuant 32 civils, dont 6 enfants, a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) qui a dénoncé un "massacre"."
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/01/23/97001-20150123FILWWW00297-syrie-32-morts-dont-6-enfants-dans-un-raid.php


Iran

- Iran offers its weapons to any Muslim country to fight Israel (Elder of Ziyon) - "Dozens of Arabic media outlets are quoting FARS News saying that the deputy commander of Iran's Revolutionary Guards, Brigadier General Hossein Salami, stressed that "all the targets of the Zionist entity are in the range of our missiles." He then added, "All our [military] capabilities are at the disposal of the Islamic world"."
http://elderofziyon.blogspot.fr/2015/01/iran-offers-its-weapons-to-any-muslim.html


Europe

- Un journaliste suédois en kippa agressé à Malmö (JTA) - "Le journaliste suédois qui a traversé Malmö coiffé d’une kippa pour tester les comportements envers les Juifs, a été frappé et insulté par des passants avant de fuir par crainte de violences plus graves".
http://fr.timesofisrael.com/un-journaliste-suedois-en-kippa-agresse-a-malmo/

- Grèce : victoire historique de la gauche radicale (Le Monde.fr) - "Le parti néo-nazi Aube dorée, dont le leader est actuellement en prison, se classe durablement troisième avec 6,3 % (17 sièges, un de moins qu'en 2012)".
http://www.lemonde.fr/europe/article/2015/01/25/grece-victoire-historique-du-parti-de-gauche-radicale-syriza_4563125_3214.html


Histoire

- Regardez en avant-première le 1er volet du documentaire "Jusqu’au dernier, la destruction des Juifs d’Europe" (Vidéo 55mn)
http://www.francetvinfo.fr/monde/regardez-en-avant-premiere-le-1er-volet-du-documentaire-jusquau-dernier-la-destruction-des-juifs-deurope_803863.html
   ""Jusqu’au dernier, la destruction des Juifs d’Europe" revient, 70 ans après la libération du camp d’Auschwitz par l’Armée rouge, sur les étapes de la Shoah entre 1933 et 1945. Francetv info diffuse, samedi 24 et dimanche 25 janvier, en avant-première, les deux premiers volets de ce documentaire, La fin des illusions et Le piège, qui seront diffusés, lundi 26 janvier, à partir de 22h20 sur France 2.
    Au cours des huit volets de cette série, les réalisateurs William Karel et Blanche Finger s’interrogent sur le processus qui a amené les nazis à penser puis mettre en œuvre l’anéantissement des communautés juives d'Allemagne, mais aussi de tous les pays occupés par le Reich.
    L’objectif de ces huit films est de comprendre, à travers des témoignages d’une cinquantaine d’historiens internationaux de renom (dont certains sont des survivants de la Shoah), comment est né ce funeste projet, mais également d’analyser de quelle manière a été mise en œuvre et exécutée, à l’échelle de tout un continent, l’extermination des Juifs d’Europe."

Partager cet article

Repost 0
Published by Occam
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Boucle d'Occam
  • La Boucle d'Occam
  • : Chaque jour, une Boucle reprend l'actualité de France et du Moyen-Orient autour des thèmes d'Israël et de l'antisémitisme.
  • Contact

Recherche

Pages