Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 novembre 2009 5 27 /11 /novembre /2009 02:45
France

- Lyon: la citation de la Licra contre le dessinateur Siné annulée en appel (AFP) - "pour une question de procédure".
http://www.lesechos.fr/depeches/france/afp_00204998-lyon--la-citation-de-la-licra-contre-le-dessinateur-sine-annulee-en-appel.htm
   "La citation de la Licra contre le dessinateur Siné pour sa chronique ironique sur une éventuelle conversion au judaïsme de Jean Sarkozy, considérée par l'organisation comme une "incitation à la haine raciale", a été annulée jeudi par la cour d'appel de Lyon. Dans son délibéré, la cour a prononcé la "nullité de la citation" de la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme pour une question de procédure. Interrogé par l'AFP, l'avocat de la Licra, Me Alain Jakubowicz, a estimé que la cour "avait botté en touche" et a annoncé son intention de se pourvoir en cassation.
    Ancienne figure du journal satirique Charlie Hebdo, Maurice Sinet, alias Siné, 80 ans, avait été relaxé en première instance le 24 février dans cette affaire. Dans une chronique controversée sur le fils du président de la République, publiée le 2 juillet 2008 dans Charlie Hebdo, Siné ironisait sur la conversion éventuelle de ce dernier au judaïsme avant son mariage avec la fille du fondateur des magasins Darty. La citation de la Licra visait également une autre chronique de Siné, publiée le 11 juin, critiquant crûment des pratiquants chrétiens et juifs mais aussi les femmes musulmanes voilées."

- Un peu d'antisionémitisme français :
L'article :
"La balle est dans le camp palestinien" selon Lieberman (AFP)
http://lemonde.fr/proche-orient/article/2009/11/26/colonies-israeliennes-la-balle-est-dans-le-camp-palestinien-selon-lieberman_1272201_3218.html
   ""La balle est dans le camp palestinien", a affirmé, jeudi 26 novembre, le ministre des affaires étrangères israélien, Avigdor Lieberman, au lendemain de l'annonce d'un coup de frein temporaire de la colonisation par Israël en Cisjordanie. [...] "Nous avons fait tout ce qui est possible pour Abou Mazen [le surnom de Mahmoud Abbas, le président palestinien]. Le gouvernement a consenti à des gestes sans précédent et tout ce que nous avons reçu en échange, ce sont des coups et des manœuvres anti-israéliennes sur le front international de la part de l'Autorité palestinienne", a fustigé M. Lieberman. Le chef de la diplomatie israélienne a averti qu'à l'issue du moratoire, Israël "reviendra à la politique de construction des gouvernements précédents pour permettre aux Israéliens habitant dans les implantations de mener une vie normale". [...]"
Les réactions antisionémites :
un témoin ahuri (26.11.09 | 10h12)
"Les bras m'en tombent....Ils n'y a qu'eux pour oser dire des choses pareilles."
ML. (26.11.09 | 10h29)
"Y a-t-il quelqu'un qui doute encore de la mauvaise foi israélienne ?"
jlecynique (26.11.09 | 11h25)
"quel faux-cul! malhonneteté intellectuelle, mensonges éhontés, incroyable arrogance, c'est tout ce que ce gouvernement d'Israel peut nous montrer. pas brillant tout cela et bien dangereux pour l'avenir. je ne suis pas sur qu'Israel existera encore au siècle prochain. il l'aura bien cherché."
Patrick C. (26.11.09 | 12h12)
"[...] Israël démontre là son cynisme va-t-en-guerre et son arrogance. Le cynisme du plus fort, la morgue des dominateurs. Et nous en subissons tous les jours les conséquences : cette plaie au Proche-Orient nous blesse tous, y compris en France."
jean-claude z. (26.11.09 | 13h00)
"Decevant comme d´habitude,des artistes pour les coups tordus.A la fin Israel paiera pour sa mauvaise foi et je suis poli."
Antipropagande (26.11.09 | 17h56)
"Quelle foutaise ! Les Palestiniens doivent continuer à résister s'ils veulent survivre. Le Hezbollah leur a montré la voie. Israël, comme tout occupant, ne comprend que la force."

**********************************************************************************************************
Localités juives

- Obama : Ce n’est pas suffisant, Shimon Shiffer, Orly Azoulay & Roni Shaked (Yediot Aharonot) - les demandes américaines sont multiples et concernent aussi le transfert de contrôle en zones B et C ainsi que la libération de membres du Fatah.
http://www.ambafrance-il.org/spip.php?article7314
   "La Maison Blanche souhaite annoncer le plus rapidement possible une percée qui permettra la reprise des pourparlers entre Israël et l’Autorité palestinienne, et ce, avant le 10 décembre, date à laquelle le Président Obama est censé recevoir le Prix Nobel de la Paix. C’est pourquoi les Etats-Unis se sont félicité du gel de la construction dans les implantations, mais ne s’en satisfont pas.
    De hauts responsables américains ont pressé ces derniers jours Binyamin Netanyahu d’annoncer rapidement un gel de la construction, avant même que ne soit conclu un accord sur un échange de prisonniers avec le Hamas. Il a été convenu que les Américains feraient part de leur satisfaction, comme l’ont fait hier la secrétaire d’Etat, Hillary Clinton, et l’émissaire pour le Proche-Orient, George Mitchell, mais souligneraient aussi la nécessité pour Israël de faire des gestes supplémentaires envers les Palestiniens.
    Les Américains ont demandé au Premier ministre Netanyahu d’envisager le transfert de territoires à l’Autorité palestinienne. Il s’agit de territoires actuellement situés en « zone C », c’est-à-dire sous contrôle militaire et civil israélien. Ils ont également demandé à Binyamin Netanyahu de permettre à l’Autorité palestinienne d’introduire des forces supplémentaires en « zone B » qui se trouve sous contrôle civil palestinien mais sous contrôle militaire israélien.
    M. Netanyahu a rejeté ces demandes, affirmant que le transfert de territoires ne se fera qu’à la suite de négociations et en échange d’une contrepartie de la part des Palestiniens. Mais les demandes américaines ne s’arrêtent pas là. En effet, en prévision d’un échange de prisonniers avec le Hamas, le gouvernement américain attend du Premier ministre israélien qu’il libère un millier de prisonniers palestiniens supplémentaires afin de renforcer Abou Mazen face aux manifestations de victoire que le Hamas ne manquera pas de faire.
    La semaine prochaine, George Mitchell rencontrera le Premier ministre Netanyahu et Abou Mazen afin de convenir d’une date pour la reprise des pourparlers et d’un calendrier. « Le gel décidé par le gouvernement israélien est en deçà de ce que nous souhaitions, mais contribuera aux négociations qui mèneront à la fin du conflit », a déclaré hier Mitchell."

- George Mitchell : Netanyahou a proposé plus que tout autre gouvernement israélien (Guysen.International.News / 2009-11-26 03:26)
   "L'envoyé spécial américain au Proche-orient, George Mitchell a déclaré, ce mercredi soir, que "le gel des constructions n'est pas complet mais c'est plus que ce qu'a proposé tout autre gouvernement israélien. Cela va aider à faire progresser un accord entre les deux parties"."

- Netanyahou : ''c'est au tour d'Abou Mazen d'agir et de reprendre les négociations, il n'a plus d'excuses'' (Guysen.International.News / 2009-11-26 06:55)
   "Lors de la conférence de presse qu'il a donné, ce mercredi tard dans la nuit, après le vote du Cabinet de sécurité approuvant le gel des constructions dans les implantations, le Premier ministre a déclaré que "la balle est maintenant dans le camp palestinien, et c'est au tour d'Abou Mazen d'agir et de reprendre les négociations, il n'a plus d'excuses"."

- Processus de paix: Israël renvoie la balle dans le camp palestinien (AFP) - les réactions du Yediot Aharonot et du Haaretz :
http://www.lesechos.fr/depeches/monde/afp_00205031-processus-de-paix--israel-renvoie-la-balle-dans-le-camp-palestinien.htm
   "[...] A droite, un éditorialiste du quotidien populaire Yédiot Aharonot a critiqué "le lien entre le gel de la construction dans les implantations et l'accord en cours de discussion avec le Hamas" pour la libération du soldat otage Gilad Shalit en échange de centaines de prisonniers palestiniens. "Dans les deux cas, les Israéliens donnent et ne reçoivent rien ou beaucoup moins en échange", déplore le Yédiot. A gauche, le quotidien Haaretz, évoquant la reprise hypothétique du processus de paix, estime affirme que M. Netanyahu "a réussi (temporairement) a passer la patate chaude au président Mahmoud Abbas". "Mais aucun processus de paix ne sortira de tout cela", conclut le journal."

- Mohamed Dahlan pas convaincu par le gel provisoire des implantations (Guysen.International.News / 2009-11-26 08:44)
   "Mohamed Dahlan, l'un des hommes forts du Fatah, n'a pas été impressionné par le gel provisoire des implantations annoncé par Binyamin Netanyahou. Il soutient que le Premier ministre israélien ''poursuit sa politique de duperie et de bluff et met en danger le processus de paix''."

- Hamas: ''la reprise des négociations serait un crime national'' (Guysen.International.News / 2009-11-26 00:05)
   "Le porte-parole du Hamas, Sami Abou Zouhri a déclaré, ce mercredi soir, que la déclaration du Premier ministre Benjamin Netanyahu, sur un gel temporaire des constructions est une "étape inutile". "Elle devait permettre la reprise des négociations inutiles avec l'Autorité palestinienne sans qu'Israël paie un coût réel. Le peuple palestinien n'acceptera pas un retour aux négociations, ce serait un crime national"."

- Implantations : le scepticisme gagne la communauté internationale (Guysen.International.News / 2009-11-27 01:16)
   "En dépit de la volonté du Premier ministre de faire preuve d'une "grande flexibilité" concernant les implantations, et malgré la récente décision de geler les constructions pour une période de 10 mois, le scepticisme gagne la communauté internationale. L'émissaire américain au Proche-Orient, George Mitchell a souligné que le plan restait « en deçà » des attentes américaines."

- « La déclaration de Netanyahou et Barak ne nous arrêtera pas », Yéochoua Sultan (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/11/%C2%AB-la-declaration-de-netanyahou-et-barak-ne-nous-arretera-pas-%C2%BB/
   "Des membres actifs ont travaillé toute la nuit pour renforcer les avant-postes civils et ont commencé à y ajouter de nouvelles constructions. Ils n’ont pas été surpris par la déclaration politique de mercredi, consistant à accepter les revendications d’Abbas et d’Obama, ni par son acceptation de la part de l’ensemble des ministres, excepté Landau. Peu après la conférence de presse du Premier ministre qui s’est tenue dans son cabinet, les habitants des localités commençantes ne se sont pas laissé abattre. Ils se sont aussitôt mis au travail et ont commencé à construire de nouveaux chalets. Il s’agit des jeunes localités de Ramat Migron, Ma’oz Esther, Shevout Ami, Guivat Egoz et Rekhes Sela.
    Le mouvement qui regroupe une partie des membres les plus actifs, Komemiouth, a déclaré qu’il ferait en sorte de faire tomber le gouvernement de Netanyahou. Il a rédigé un communiqué remis aux agences de presse: « Le gouvernement de Netanyahou a une fois de plus retourné sa veste pour devenir la branche exécutive des partis et organismes d’extrême-gauche. Le gel de la construction en Judée-Samarie s’ajoute à une série de démarches de soumission et de flatterie ordonnées  par Bibi Netanyahou, qui commence par la reconnaissance d’un Etat terroriste palestinien arabe, qui continue par la brutalité et la violence envers les avant-postes et l’utilisation de Tsahal qu’il précipite au cœur du débat public, et qui se termine par cette lamentable décision d’interdire aux Juifs la construction. »
    Ils en ont donc conclu : « Le gouvernement de Netanyahou se conduit en contradiction totale avec ses engagements envers le public à la veille des élections, il a donc perdu son mandat moral et démocratique lui permettant de gouverner. C’est pourquoi il faut le faire tomber et s’en remettre au peuple qui a prouvé son engagement et la clarté de ses idées envers le sionisme et l’Etat d’Israël ».
    De son côté, le conseiller juridique du gouvernement, Meni Mazouz, a prévenu le cabinet ministériel qu’il n’y a pas de moyens réellement effectifs de mettre en application le décret consistant à empêcher toute construction chez les Juifs de Judée-Samarie. « Dans toute la région il n’y a que 14 contrôleurs pour la construction. Sans un changement, il sera très difficile d’assumer la bonne marche de cette décision. »"

- "Geler les constructions, c'est geler les naissances", Tovah Lazaroff (JP) - "Pour autant, le projet de Netanyahou se met d'ores et déjà en place sur le terrain".
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1259243012508&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "Le ministre de la Diaspora Yuli Edelstein, membre du cabinet de sécurité, s'est montré très vindicatif envers la décision du Premier ministre Binyamin Netanyahou mercredi soir : il a fortement critiqué le moratoire d'une dizaine de mois sur de nouvelles constructions dans les implantations de Judée-Samarie. "Geler les constructions signifie geler les naissances en Judée-Samarie. Cela marque une concession et un transfert des Juifs qui souhaitent habiter dans cette région d'Israël", explique-t-il. "Je ne donnerai pas mon accord à une mesure qui pourrait mettre en péril la sécurité d'Israël sans la moindre certitude que nous progressons pour autant vers la paix." [...]
    Pour sa part, la députée [Likoud] Tzipi Hotovely rappelle "que la Judée-Samarie est sensée avoir le même statut que Jérusalem". Selon elle, c'est une grave erreur stratégique de différencier les constructions à Jérusalem-Est et en Judée-Samarie, comme si certaines étaient plus légitimes que d'autres. [...]
    Pour autant, le projet de Netanyahou se met d'ores et déjà en place sur le terrain : l'administration civile de Judée-Samarie recevra prochainement du matériel complémentaire pour s'assurer que le gel soit bien appliqué : nouveaux inspecteurs des bâtiments, carte dressée des avant-postes illégaux, déploiement des forces de l'ordre pour éviter toute croissance ou installation de caravanes, propositions pour des sanctions plus sévères envers ceux qui continuent les constructions."

- Conseil des localités de Judée-Samarie (Yesha) : la décision de geler les constructions est illégitime (Guysen.International.News / 2009-11-26 20:17)
   "La direction du Conseil des localités de Judée-Samarie (Yesha) a estimé jeudi que la décision du gouvernement d'arrêter la construction dans les implantations était illégitime et que ses membres "continueraient de bâtir (dans la région) avec ou sans l'accord du gouvernement". "Le gel de la construction est un acte immoral, une étape dans la création dangereuse d'un Etat palestinien, qui constitue une menace existentielle pour l'Etat d'Israël", est-il écrit dans une déclaration au nom du Conseil."

- Deux femmes poignardées (JP) - Oded Ravivi : "Cela s'appelle du terrorisme prévisible", suite à l'annonce du gel.
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1259243013059&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "Deux femmes ont été légèrement blessées jeudi après-midi, après avoir été poignardées par un Palestinien dans une station service de Kiryat Arba. D'après les premiers rapports, l'auteur du crime est sorti d'un taxi près de la station située à l'entrée de la ville juive, voisine d'Hébron. Il a ensuite poignardé les deux femmes, âgées de 16 et 45 ans, avant de fuir la scène du crime. Il s'est fait tirer dessus par un passant, quelques instants après. Les infirmiers du Magen David l'ont retrouvé sévèrement blessé. Les forces de police ont été appelées en masse sur les lieux. Les deux victimes ont reçu des soins de premiers secours avant d'être transportées - en même temps que le terroriste - à l'hôpital Hadassah Ein-Kerem de Jérusalem.
    Le député Uri Ariel (Union nationale) a lié l'attaque terroriste aux concessions israéliennes. "Tous les fléchissements du gouvernement face aux Palestiniens - par les négociations pour Guilad Shalit, l'ouverture des routes et l'étouffement des constructions en Judée-Samarie - se font déjà sentir", a-t-il déclaré. Ariel a ajouté que "si cette tendance continue, nous devrons faire face à beaucoup plus d'attaques". Oded Ravivi, chef du conseil local d'Efrat, a aussi commenté l'accident : "Cela s'appelle du terrorisme prévisible […]. Chaque fois que le gouvernement israélien fait preuve de faiblesse, les Arabes intensifient leur violence. Le gouvernement devrait 'geler' le gel [des implantations]"."

- Attentat à Kiryat-Arba : mise à jour (Guysen.International.News / 2009-11-26 16:55)
   "Contrairement aux informations diffusées plus tôt dans l'après-midi, le Maguen David Adom a fait savoir que les deux blessés étaient un homme de 49 ans et une femme de 52 ans. Ils ont tous deux été transportés à l'hôpital Hadassah Ein Kerem de Jérusalem."

- Attaque à Kyriat Arba : un témoin raconte (Guysen.International.News / 2009-11-27 01:31)
   "Un témoin de la scène a narré le drame qui s'est déroulé jeudi après midi. Un Palestinien a poignardé et légèrement blessé deux Israéliennes près de l'implantation de Kiryat Arba, en Judée-Samarie. Il a lui-même été blessé par balle, par la suite. Une dizaine d'ambulances et des dizaines de soldats ont été appelés en renfort sur le site, près d'une station essence."

- Ben Ari: « C’est ainsi que les Arabes disent ‘merci’ à Netanyahou » (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/11/ben-ari-cest-ainsi-que-les-arabes-disent-merci-a-netanyahou/
   "Le député Michaël Ben Ari (Ihoud Leoumi) a immédiatement réagi après l’attentat qui eu lieu à Kiryat Arba: « Cet attentat est la manière arabe de dire merci à Netanyahou et Barak pour leur décision de geler la construction juive. Celui qui cède devant le terrorisme sera poursuivi par le terrorisme ». Le Conseil Municipal de Kiryat Arba ainsi que le Conseil du Yishouv de Hevron ont également réagi avec vigueur: « Voici encore un exemple des fameux ‘gestes pour construire la confiance’, toujours exigés d’Israël, et accueillis par nos ennemis comme autant de marques de faiblesse. Des gouvernements faibles cédent à la terreur et aux menaces, et ce sont toujours des citoyens israéliens innocents qui paient la facture. »"

- Barak autorise des constructions publiques (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/11/barak-autorise-des-constructions-publiques/
   "Le ministre de la Défense Ehoud Barak a accordé des permis de construire à 28 établissements scolaires et publics en Judée Samarie, lesquels devraient ouvrir leurs portes pour la rentrée de septembre 2010. « Nous avons tous l’obligation de dialoguer ouvertement avec les dirigeants des résidents de Judée Samarie. Mais il ne faut pas se faire d’illusions : l’Etat a l’intention de faire ce qu’il a promis », a déclaré Barak au sujet de la décision de suspendre la construction en Judée Samarie."

- Ehoud Barak donne la consigne à Tsahal d'émettre un décret ordonnant l'arrêt des constructions en Judée-Samarie (Guysen.International.News / 2009-11-26 19:14)
   "Lors d'une réunion fermée dans les bureaux du ministère de la Défense à Tel-Aviv, Ehoud Barak a lancé le processus d'application de la décision du gouvernement de geler la construction en Judée-Samarie. Le ministre israélien de la Défense a donné la consigne à Tsahal d'émettre un décret ordonnant l'interruption des chantiers en cours dans les localités juives de Judée-Samarie. Le document doit être signé par le commandant de la région Centre, le général Avi Mizrahi."

- Judée-Samarie : des soldats de Tsahal attaqués (Guysen.International.News / 2009-11-26 19:08) - des Juifs sont furieux après l'annonce du gel.
   "Des résidents juifs de Judée-Samarie, certains cagoulés, ont attaqué des forces de Tsahal près de la localité juive de Itzhar. Selon le rapport, les hommes ont fait rouler des rochers en direction des soldats et ont rayé leurs véhicules . Aucune arrestation ou blessés n'ont été signalés."

**********************************************************************************************************************
Shalit

- Echange de Guilad ajourné (Israël-Infos)
http://www.israel-infos.net/Echange-de-Guilad-ajourne-4940.html
   "Le Hamas a annoncé l'ajournement des négociations pour la libération de Guilad Shalit, et accusé Israël d'avoir fait capoter, en dernière minute, l'accord qui était sur le point d'être conclu, en refusant de remplir toutes les exigences palestiniennes. D'après des sources islamistes, Israël persiste dans son refus de libérer les deux "ultra-terroristes" Ibrahim Hamad - 44 ans, arrêté en 2006 après avoir été recherché pendant 8 ans par Tsahal, responsable notamment, de la programmation des attentats du café "Moment" à Jérusalem et de celui de la cafétéria de l'université hébraïque de la capitale, et de la mort de dizaines d'Israéliens - et Abdallah Barghouti, condamné à 67 peines de prison à perpétuité pour la préparation des explosifs ayant servi à des attentats au cours desquels 65 Israéliens ont été tués, et 500 autres blessés."

- Les négociations ont été reportées à la semaine prochaine, Amit Cohen & Yossi Bar (Maariv) - "Selon la presse arabe, les « faucons », dirigés par le chef du bureau politique Khaled Mashal, ont pris le dessus".
http://www.ambafrance-il.org/spip.php?article7314
   "Face aux divergences importantes à Damas, le Hamas a décidé de reporter la suite des négociations sur Guilad Shalit à la semaine prochaine, après la fête musulmane de l’aïd el-Adha. Selon la chaîne al-Arabiya, le Hamas a l’intention de faire part aujourd’hui au médiateur allemand de ses réserves. Mais ces demandes du Hamas risquent aussi de mener à une impasse. Hier se sont poursuivies à Damas les concertations entre hauts responsables du Hamas, dont les représentants de l’organisation à Gaza, concernant un échange de prisonniers. Selon la presse arabe, les « faucons », dirigés par le chef du bureau politique Khaled Mashal, ont pris le dessus.
    Plus tôt dans la journée, Osama Hamdan, chargé des relations extérieures du commandement du Hamas à Damas, a déclaré que l’accord n’est pas encore parvenu à maturité. Selon lui, tout ce qu’on peut dire à l’heure actuelle c’est que les négociations se poursuivent et que le Hamas souhaite véritablement parvenir à un accord qui permettra la libération de milliers de prisonniers. [...]"

- Un accord mais pas à n'importe quel prix (JP) - Barak : "Israël est sur une pente glissante… Cela doit s'arrêter."
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1259243013012&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "Guilad Shalit doit être libéré par toute "voie envisageable et appropriée, mais pas à n'importe quel prix", a affirmé jeudi le ministre de la Défense, Ehoud Barak. Cette déclaration vient au lendemain de la décision des chefs du Hamas de suspendre les négociations jusqu'à la fin de la fête musulmane de l'Aïd-al-Adha. "Nous faisons des efforts... Le Hamas discute les propositions, nous négocions. Il faut espérer qu'un accord en sortira, mais je ne peux rien prédire ; s'il y en aura un et quand", a-t-il déclaré à Galeï Tsahal (radio de l'armée).
    Le ministre de la Défense a ensuite expliqué qu'il se montrerait favorable à un accord d'échange avec quelques centaines de terroristes du Hamas. Mais, dans le même temps, il s'oppose à des négociations avec les kidnappeurs. D'après Barak, une régulation des conduites à suivre pour de telles affaires vient à peine d'être consolidée sur la base de recommandations d'un comité d'experts. "Israël est sur une pente glissante… Cela doit s'arrêter. Mais pas au prix d'une personne déjà aux mains du Hamas", a-t-il continué. "Avec les prisonniers de guerre, la règle est simple : tous nos prisonniers contre tous ceux de nos ennemis, même si nous en avons 3 000 et qu'ils n'en ont que trois. Le problème avec les enlèvements - de plus en plus faciles à réaliser - est dans sa possible transformation en une tactique pour extorquer l'Etat d'Israël… Et nous sommes tirés vers le bas de cette pente. Les autres [l'Occident] ne négocient pas avec les ravisseurs et le nombre de enlèvements diminue", a souligné Barak.
    "Mais pour Shalit, ma position est que vous ne changez pas un processus de vingt ans lorsque vous avez un soldat captif." Il a poursuivi en justifiant pourquoi les raisons mentionnées ci-dessus ne devraient pas s'appliquer au réserviste retenu. "Un système de principes, règles et procédures devrait être décidé pour ces cas. Ce genre de problèmes ne devrait pas peser de tout son poids sur les épaules du Premier ministre - qui subit de fortes pressions publiques." Barak a enfin réitéré : "Quand une opération militaire est possible, elle doit être exécutée […]. Si ce n'est pas le cas, il y aura des négociations. Mais celles-ci doivent s'accorder aux principes et procédures déterminées lors de discours publics et non à l'occasion de l'enlèvement d'un soldat ou d'un civil"."

*************************************************************************************************************
Israël

- Une autre tentative d’attentat déjouée (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/11/une-autre-tentative-dattentat-dejouee/
   "La censure a été levée sur une information indiquant qu’une force de Tsahal avait déjoué un attentat dans la nuit de mercredi à jeudi, après avoir repéré à la frontière avec l’Egypte un homme suspect qui transportait un sac et essayait de s’infiltrer en Israël. La force a essayé d’arrêter le suspect, mais il s’est enfui. En ratissant le secteur, les soldats ont découvert une charge explosive de plusieurs kilos. La bombe devait apparemment servir à perpétrer un attentat en Israël."

- Une charge explosive saisie près d’Eilat, Yael Ancri (Arouts 7) - "La charge est du genre de celles utilisées par les organisations terroristes par le passé pour perpétrer des attentats".
http://www.actu.co.il/2009/11/une-charge-explosive-saisie-pres-deilat/
   "[...] Dans la nuit, une force de Tsahal a repéré à la frontière israélo-égyptienne un homme suspect qui transportait un sac. A l’intérieur, les soldats ont découvert une puissante charge explosive de 15 kg. Le terroriste pour sa part a réussi à prendre la fuite. La force de réservistes a repéré le suspect près de la frontière à quelques kilomètres au nord d’Eilat. Les soldats lui ont intimé l’ordre de s’arrêter. Mais comme l’homme a refusé d’obéir, ils ont tiré en l’air. Le suspect a jeté son sac et s’est enfui.
    En ratissant, jeudi matin, le secteur où le suspect a été aperçu, les soldats ont retrouvé le sac dans lequel se trouvait une charge explosive de 15 kg. Des artificiers de l’armée ont neutralisé la bombe, qui devait apparemment servir à perpétrer un méga-attentat en Israël. Le terroriste avait peut-être l’intention de se rendre à Eilat même. Il semble qu’il n’était pas accompagné de complices. La charge est du genre de celles utilisées par les organisations terroristes par le passé pour perpétrer des attentats. Le commandant de la région centre Yoav Galant a félicité la force pour sa vigilance et le professionnalisme dont elle a fait preuve, déjouant ainsi un attentat, dont les conséquences auraient pu être terribles.
    Tsahal enquête maintenant pour déterminer si le terroriste était un Palestinien de la bande de Gaza, arrivé dans la péninsule du Sinaï en passant par des galeries souterraines à Rafiah et qui aurait ensuite essayé de s’infiltrer en Israël, ou un terroriste d’une organisation du Djihad mondial actif dans la péninsule du Sinaï."

- Jérusalem : jets de pierres (Guysen.International.News / 2009-11-26 19:59)
   "Des Palestiniens ont jeté des pierres sur un autobus israélien circulant à Jérusalem en direction de Talpiyot. On ne déplore pas de blessés mais le poids lourd a subi des dégâts."

- Le taux de natalité de la communauté musulmane sur le déclin (Guysen.International.News / 2009-11-27 02:42)
   "D'après les données publiées par le Bureau central des statistiques (CBS) la croissance de la communauté musulmane diminue. Bien que le taux communiqué demeure supérieur à ceux de tout autre groupe religieux en Israël (musulmans à 2,8%, druzes à 1,8%, chrétiens arabes à 1,3%, Juifs et autres à 1,6%), il est un point entier inférieur à celui mesuré en 2000."

**********************************************************************************************************************
Gaza & Hamas

- Israël bombardé (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/11/israel-bombarde/
   "Cinq obus de mortier ont frappé le sol israélien jeudi, en provenance de Gaza. Ils ont tous explosé dans des terrains ouverts. Le directeur du Conseil régional d’Eshkol, Haïm Yalin, a déclaré: « Le Hamas vient tout juste de s’engager à faire cesser les bombardements contre Israël… Les organisations terroristes doivent comprendre que si elles nous agressent, Israël ripostera. » Il a invité le juge Goldstone à commencer à prendre des notes pour son prochain rapport."

- Le Hamas nie des négociations secrètes avec Israël (Guysen.International.News / 2009-11-26 12:56)
   "Ismaïl Haniyeh, chef du gouvernement Hamas à Gaza, a démenti les propos tenus en début de semaine par le président palestinien Mahmoud Abbas à la BBC, selon lesquels son mouvement négocie secrètement avec Israël un Etat palestinien aux frontières provisoires. ''Le Hamas n'accepte pas un Etat palestinien avec des frontières provisoires. Les allégations de M. Abbas ne doivent tromper personne'', a-t-il indiqué."

- Les salafistes, futurs décisionnaires à Gaza ?, Jonathan Spyer (chargé de recherche au Centre des Affaires internationales d'Herzliya) - "les anciens hommes armés du Hamas, du Djihad islamique et du Hizb al-Tahrir sont de plus en plus attirés par les groupes salafistes" ; "Quant au Djihad islamique palestinien, qui aurait pu regrouper les membres déçus du Hamas, il est considéré comme cruellement pauvre et sur le point de fermer boutique" ; "Les activités salafistes, tant au sein du Hamas que dans d'autres groupuscules, bénéficient, selon des sources diplomatiques, d'un soutien à grande échelle et d'un financement qui provient de l'extérieur de Gaza. Leur croissance est le résultat de la conjonction d'un terrain de militantisme islamique, d'une aide externe importante et sans condition, et d'une optique religieuse et idéologique en pleine expansion".
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1259231076217&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "Des groupes fondamentalistes trouvent un soutien parmi les militants du Hamas. Un processus politique inquiétant est en mouvement à Gaza : la montée des organisations "salafi-djihadistes" (Le mot arabe salafi fait référence à la première génération de musulmans "pieux prédécesseurs" qui suivaient le Coran à la lettre. Les salafistes dénoncent toutes superstitions et toutes innovations dans les préceptes ou les pratiques religieuses). Des factions qui ont pour mission de diffuser le message de l'islamisme sunnite lié à Al-Qaïda.
    En août dernier, la tentative du Hamas de réprimer le groupe Jund Ansar Allah, dans le sud de Gaza, avait momentanément pointé les projecteurs sur les mouvements salafistes. Ils font en effet encore partie du paysage. Et suite à la mini-répression du Hamas, ils ont même repris du poil de la bête. Entre eux et les islamistes plus "modérés" du Hamas : pas vraiment de ligne claire. Pour preuve, les croyances salafistes prolifèrent dans les rangs du Hamas, en particulier au sein de sa branche armée - les Brigades Izzedin el-Kassam.
    Gaza abrite une myriade de groupuscules salafistes. La question clé : savoir s'ils parviendront à s'unifier, et ainsi constituer un défi plus sérieux pour les autorités du Hamas. Parmi les groupes les plus importants : le Jund Ansar Allah, le Jaish al-Islam (l'Armée de l'islam) et le Jaish al-Oumma (armée de la Nation). Le Jaish al-Islam évolue autour du puissant clan gazaoui des Doghmush. Le Jaish al-Oumma, quant à lui, est dirigé par le cheikh Hafez Abou al-Maqdissi, un imam salafiste illustre du sud de Gaza. Mais c'est le Jund Ansar Allah qui, selon de nombreux analystes, semble être tout désigné pour servir de pôle unificateur à la pléthore de petites sectes salafistes de Gaza.
    Suite à la tentative du Jund Ansar Allah de proclamer un émirat islamique dans la bande de Gaza en août, le Hamas avait entrepris une action répressive contre lui. Résultat : le leader saalfiste, Abdoul Latif Abou Moussa (Abou al-Nour al-Maqdesi), avait été tué dans les combats. Son mouvement lui a survécu et tente à présent de réunir les petits groupuscules sous son aile.
Parmi les plus importants, l'Al-Souyouf al-Haq Islamiyyah. Sans oublier le groupe du Fatah al-Islam, composé de 120 rescapés du groupe libanais du même nom, sauvagement supprimé par les Forces armées libanaises dans le camp de réfugiés Nahr al-Bared.
    Derrière ce tourbillon de noms brumeux, on peut observer un phénomène récurrent : les anciens hommes armés du Hamas, du Djihad islamique et du Hizb al-Tahrir sont de plus en plus attirés par les groupes salafistes. La raison est assez simple. Un nombre considérable de jeunes Palestiniens gazaouis veulent se lancer dans la "lutte armée" et les actions militaires contre Israël. Depuis l'opération Plomb durci, et déjà lors des mois qui précédaient, le Hamas avait été soumis de facto à un cessez-le-feu. Les groupuscules périphériques salafistes ont ainsi joué le rôle de remplaçants temporaires, vers qui les populations avides de violence se sont tournées.
    Il faut dire qu'ils ne souffrent pas d'une réelle concurrence. Les groupes nationalistes laïcs palestiniens sont pour le moins insignifiants. Le parti populaire Hizb al-Tahrir n'est pas engagé dans la lutte armée. Il sert plutôt de transition et d'"université" aux jeunes avant leur engagement dans des actions terroristes. Quant au Djihad islamique palestinien, qui aurait pu regrouper les membres déçus du Hamas, il est considéré comme cruellement pauvre et sur le point de fermer boutique.
    Le Jund Ansar Allah et les groupes qui gravitent autour de lui ont prouvé l'an dernier que leur engagement envers l'activisme islamiste n'est pas seulement verbal. Sa plus grande tentative d'attaque contre Israël a eu lieu le 8 juin 2009. Un attentat déjoué (de justesse) mentionné avec un certain amusement en Israël, en raison de la participation de sept cavaliers djihadistes. L'attaque avait toutefois impliqué quelque 40 engins explosifs (IED) et aurait provoqué un lourd bilan en cas de réusite.
    En plus des attaques de roquettes et des opérations transfrontalières, le Jund Ansar Allah et ses alliés sont également considérés comme responsables d'un grand nombre d'"exécutions d'honneur" à Gaza et à l'origine d'attaques contre la minoritéchrétienne. L'organisation aurait aujourd'hui à son actif 700 combattants, et un réseau beaucoup plus large de sympathisants. L'inaction du Hamas favorise la propagation des idées salafistes au sein même du mouvement au pouvoir. Le "Djaljalat" - terme qui désigne la "salafisation" au sein du Hamas - est né au cours de la période de cessez-le-feu. Des personnages puissants au sein du Hamas sont liés à des éléments salafistes. Parmi eux : le cheikh Nizar Rayan, tué lors de l'opération Plomb durci. Egalement : Ahmed al-Jaabari, chef des Brigades Izzedin el-Qassam.
    Les regroupements Djaljalat entretiennent une relation mi-figue mi-raisin avec le Hamas. Certains de ses membres ont commencé à s'organiser militairement en dehors du cadre du mouvement, tout en maintenant leur appartenance au Hamas. La direction du mouvement islamique garde un œil grand ouvert sur ce phénomène. Et rechigne à agir contre le Djaljalat, de crainte de provoquer une scission au sein du mouvement. Parallèlement, elle opère une répression localisée, quand des militants du Djaljalat entreprennent des actions qui pourraient ébranler la position du Hamas comme unique autorité au pouvoir à Gaza.
    Les activités salafistes, tant au sein du Hamas que dans d'autres groupuscules, bénéficient, selon des sources diplomatiques, d'un soutien à grande échelle et d'un financement qui provient de l'extérieur de Gaza. Leur croissance est le résultat de la conjonction d'un terrain de militantisme islamique, d'une aide externe importante et sans condition, et d'une optique religieuse et idéologique en pleine expansion. Les salafistes sont désormais fermement établis sur la carte politique palestinienne - à deux pas de la scène principale des événements quotidiens. Certains les considèrent comme les futurs caïds de la région."

*************************************************************************************************************************
Judée-Samarie & AP

- Jets de pierres en Judée-Samarie (Guysen.International.News / 2009-11-26 12:39)
   "Des Palestiniens ont jeté des pierres sur des véhicules israéliens circulant en divers endroits de Judée-Samarie dans la matinée : près de Maaleh Amos dans le Goush Etzion, à Wadi Harmia, et près d'Ein Yabroud, au nord de Ramallah. Dans tous les cas on ne que des dégâts matériels."
- Des véhicules israéliens cibles de cocktails molotov (Guysen.International.News / 2009-11-26 19:29)
   "Des Palestiniens ont lancé des cocktails molotov sur des véhicules israéliens circulant près de Naalin. On ne déplore pas de blessés."

- Aïd el-Atha : 93 Palestiniens graciés par Israël (Guysen.International.News / 2009-11-26 17:36)
   "De source palestinienne on apprenait jeudi soir qu'à l'occasion de la fête musulmane Aïd el-Atha, qui tombe demain, Israël aurait accepté de gracier 93 Palestiniens recherchés pour activité terroriste. Ces derniers se seraient engagés à remettre leurs armes et à obéir aux ordres de l'Autorité palestinienne."

***************************************************************************************************************************
Liban & Hezbollah

- Israël s’apprêterait à évacuer Rajar (Radio Kol Israël)
http://www.ambafrance-il.org/spip.php?article7314
   "Selon un journal libanais, Israël aurait annoncé au commandement de la FINUL son intention de quitter rapidement la partie libanaise du village de Rajar, et que c’est une affaire d’heures. Le journal al-Ahbar cite une source aux Nations-Unies selon laquelle le retrait israélien sera complet et le village sera placé sous le contrôle de l’ONU. Cette information n’a pas été confirmée par ailleurs."

- Le Liban reconnaît la lutte armée contre Israël (Arouts 7) - Beyrouth officialise donc sa violation de la résolution 1701 en légitimant le bellicisme du Hezbollah.
http://www.actu.co.il/2009/11/le-liban-reconnait-la-lutte-armee-contre-israel/
   "Le ministre libanais de l’Information Tarek Mitri a indiqué jeudi que son gouvernement avait approuvé un document politique reconnaissant au Hezbollah le droit de mener une lutte armée contre Israël. Le texte a été approuvé mercredi malgré l’opposition de plusieurs membres de la coalition."

- Liban : le gouvernement donne un blanc-seing au Hezbollah, Shraga Blum (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/11/liban-le-gouvernement-donne-un-blanc-seing-au-hezbollah/
   "Au sein des partis chrétiens tout comme dans l’Armée régulière libanaise, on se dit « stupéfaits par la décision gouvernementale de laisser l’entière liberté au Hezbollah pour utiliser son armement contre Israël ». Plus de trois ans après la Deuxième Guerre du Liban, le cabinet de sécurité issu du nouveau gouvernement libanais dirigé par Saad Al-Hariri – pourtant chrétien – n’a laissé aucune place au doute : le Hezbollah pourra librement attaquer Israël depuis le territoire libanais.
    Le ministre libanais de l’Information, Tarik Mitari, a précisé « que cette décision avait été prise à l’issue d’une série de neuf rencontres entre les ministres du cabinet de sécurité », qui ont signé un document qui stipule « que le gouvernement légitime du Liban, ainsi que le Mouvement de Résistance (Hezbollah), sont habilités à utiliser les armes pour libérer toute parcelle de territoire national qui se trouve aux mains d’Israël ». [...]"

*********************************************************************************************************************************
Monde arabe

- Yémen : violents combats (Guysen.International.News / 2009-11-26 22:27)
   "Plusieurs milliers de personnes ont fui les affrontement entre rebelles et l'armée yéménite dans le nord du pays, alors que le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) vient d'y mettre en place un nouveau camp de déplacés, a annoncé jeudi le CICR dans un communiqué."

**********************************************************************************************************************************
Iran

- ElBaradei : l'enquête sur le nucléaire iranien est ''dans l'impasse'' (Guysen.International.News / 2009-11-26 13:54)
   "Le directeur sortant de l'AIEA, Mohamed ElBaradei, a déclaré que l'enquête pour clarifier la nature véritable du programme nucléaire iranien, a abouti ''à une impasse'' à cause du manque de coopération de Téhéran. ''Je suis déçu que l'Iran, jusqu'à présent, n'ait pas accepté la proposition initiale ou les modalités alternatives'' quant au processus d'enrichissement de son uranium, a déclaré M. ElBaradei à l'ouverture d'une réunion de deux jours du conseil des gouverneurs de l'AIEA."

- Nucléaire iranien: Téhéran menace de limiter au strict minimum sa coopération avec l'AIEA (AFP) - parce que c'était pas déjà le cas ?
http://www.lesechos.fr/depeches/monde/afp_00204902-nucleaire-iranien--teheran-menace-de-limiter-au-strict-minimum-sa-cooperation-avec-l-aiea.htm
   "L'Iran menace de "limiter au strict minimum" sa coopération avec l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) si son conseil de gouverneurs devait approuver une résolution condamnant Téhéran, selon le représentant iranien à l'AIEA cité dans la presse allemande de jeudi. Toute résolution contre l'Iran risque de "mettre en danger l'atmosphère constructive actuelle" et d'avoir "des conséquences à long terme", a prévenu Ali Asghar Soltanieh dans le quotidien Süddeutsche Zeitung. La coopération de Téhéran avec l'AIEA sera le cas échéant "limitée au strict minimum de ce à quoi nous sommes contraints juridiquement", a-t-il ajouté.
    En raison de son programme nucléaire controversé, l'Iran devait être de nouveau sur la sellette d'une réunion du conseil des gouverneurs de l'AIEA prévue jeudi et vendredi à Vienne. Pour la première fois en quatre ans, le Groupe des Six, les cinq pays membres permanents du Conseil de sécurité de l'Onu (Etats-Unis, Grande-Bretagne, Chine, Russie et France) plus l'Allemagne, a préparé un projet de résolution condamnant l'Iran et qui pourrait être soumis au vote des 35 gouverneurs de l'AIEA. Le soutien de la Chine et de la Russie à cette initiative est interprété comme un signe de la frustration grandissante de la communauté internationale face au refus de Téhéran de coopérer sur la question de la nature véritable de son programme nucléaire: purement civil comme l'affirme l'Iran ou, au contraire, également militaire comme le suspectent les grandes puissances.
    Si le texte n'obtenait pas la majorité suffisante au sein du conseil des gouverneurs, les grandes puissances envisagent, selon des diplomates, de le publier comme une simple déclaration condamnant l'Iran pour avoir dissimulé la construction d'un nouveau centre d'enrichissement de l'uranium à Fordoo près de la ville sainte de Qom."

- Convaincre la Chine du danger du nucléaire iranien (JP) - "Les Etats-Unis mettent en garde les responsables chinois : si Israël bombarde l'Iran, les conséquences pour la région seront très graves".
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1259010989037&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "Des émissaires américains sont actuellement en voyage à Pékin. Leur objectif : mettre en garde la Chine sur le danger que représente le nucléaire iranien. Deux hauts responsables de la Maison Blanche, Dennis Ross et Jeffrey Bader, sont en voyage en Chine pour mener une "mission spéciale". Ils souhaitent recueillir le soutien de Pékin face au programme nucléaire iranien. Les fonctionnaires se sont rendus en Chine deux semaines avant que le président américain Barack Obama s'y rende.
    Les émissaires américains affirment que, si la Chine ne soutient pas les Etats-Unis sur la question du nucléaire, Israël serait susceptible de bombarder les installations nucléaires iraniennes. Le  Washington Post rapporte les propos des responsables : Israël considérerait le problème comme "une question existentielle" et "les pays qui ont un problème existentiel n'écoutent pas les autres pays". Les Etats-Unis mettent en garde les responsables chinois : si Israël bombarde l'Iran, les conséquences pour la région seront très graves. Selon les responsables de la Maison Blanche, les efforts américains portent leurs fruits. [...]"

- Ahmadinejad à Dakar, soutien du Sénégal sur le dossier du nucléaire (AFP) - Wade : "le Sénégal restera à côté de l'Iran".
http://www.lesechos.fr/depeches/monde/afp_00205174-ahmadinejad-a-dakar--soutien-du-senegal-sur-le-dossier-du-nucleaire.htm
   "Le président sénégalais Abdoulaye Wade a réaffirmé son "soutien à l'Iran" dans le dossier du nucléaire, jeudi à Dakar, à l'occasion d'une visite de Mahmoud Ahmadinejad, en plaidant que Téhéran avait toujours dit que son programme d'enrichissement d'uranium était pacifique. Au côté du président Ahmadinejad, Abbdoulaye Wade a déclaré: "Je lui ai dit que le Sénégal était contre la prolifération des armes atomiques, c'est une position bien connue, mais dans le cas de l'Iran, je prends acte du fait que le président de l'Iran, pour la énième fois, me dit que son pays est simplement en train de développer l'uranium à des fins pacifiques".
    "Les commissaires de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) sont venus, ils n'ont rien trouvé. Vous savez en droit (...), c'est celui qui accuse qui doit apporter la preuve (...) Or dans le cas de l'Iran, on n'a rien trouvé jusqu'à présent", a assuré M. Wade. "J'ai réaffirmé mon soutien à l'Iran. Tant que l'Iran défendra sa liberté et son indépendance en disant "je n'enrichis pas de l'uranium à des fins militaires", le Sénégal restera à côté de l'Iran", a insisté le chef de l'Etat sénégalais, devant la presse. [...]
    "L'Iran aide beaucoup le Sénégal", a fait valoir M. Wade, citant l'exemple de la rénovation du parc des taxis. En octobre, M. Wade avait tenté une médiation entre l'Iran et la France, en affirmant que Téhéran était prêt à une libération de la Française Clotilde Reiss contre celle de deux Iraniens retenus en France et en proposant que cet "échange se fasse au Sénégal". Mais cette hypothèse avait été catégoriquement rejetée par la France qui l'avait jugée "scandaleuse"."

- Hugo Chavez : Israël est le bras meurtrier de l'Empire yankee (Guysen.International.News / 2009-11-26 04:16)
   "Le président vénézuélien Hugo Chavez a déclaré, ce mercredi devant le président iranien Mahmoud Ahmadinejad, en évoquant les récents propos du président Shimon Peres : "nous savons que l'État d'Israël est le bras meurtrier de l'Empire yankee. Ce que le président d'Israël a dit, nous le prenons comme une menace"."
- Ahmadinejad à Chavez : ''nous allons être ensemble jusqu'à la fin'' (Guysen.International.News / 2009-11-26 06:46)
   "Ce mercredi soir, lors d'un diner, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad s'est adressé en ces termes à son homologue vénézuélien, Hugo Chavez : "nous nous sentons à l'aise ici, chez nos frères ... Nous allons être ensemble jusqu'à la fin"."

- Les mollahs s'emparent des écoles en Iran, Ali Akbar Dareini (AP)
http://fr.news.yahoo.com/3/20091126/twl-iran-ecoles-religieux-ba66223.html
   "Les autorités religieuses ont commencé à resserrer leur emprise sur les écoles en Iran, d'après un rapport paru mercredi, à mesure que les partisans de la ligne dure étendent leur "guerre molle" contre l'influence occidentale. Ces tentatives de reprise en main s'inscrivent dans une campagne plus large contre les forces d'opposition. Elles visent à contrer les réformistes qui sont devenus plus audacieux après les manifestations de juin qui ont suivi les élections présidentielles. [...]
    Les autorités ont souligné dernièrement leur volonté de museler les médias occidentaux, leur point de vue et leur approche de la culture, ce qui a une forte résonance dans un pays où la moitié de la population est née après le basculement de régime de 1979. Le gouvernement tente de bloquer les accès à Internet et a mis en faillite les principaux organes de presse contestataires, tout en développant les médias officiels et en donnant plus de poids aux plus conservateurs dans l'éducation.
    "Maintenant, l'ennemi a inscrit la guerre "soft" dans son agenda, et notre principale priorité du moment est de combattre cette guerre molle", a déclaré explicitement l'ayatollah Ali Khamenei mercredi à une réunion des Gardiens de la révolution et de leur bras paramilitaire, les milices Bassidji. [...]"

- L'Iran confisque son Prix Nobel à Shirin Ebadi (AP)
http://fr.news.yahoo.com/3/20091126/twl-iran-nobel-ebadi-confiscation-ba66223.html
   "C'est sans précédent dans l'histoire du Prix Nobel de la Paix: les autorités iraniennes ont confisqué la médaille et le diplôme obtenus par Shirin Ebadi lors de la remise de la prestigieuse récompense à Oslo en 2003, a annoncé jeudi le gouvernement norvégien. Le ministre norvégien des Affaires étrangères Jonas Gahr Stoere a dénoncé une initiative "choquante". C'est "la première fois qu'un Prix Nobel de la Paix est confisqué par des autorités nationales", a-t-il déploré. [...]
    Les autorités norvégiennes, qui ont été en contact avec Mme Ebadi depuis l'incident, ont appris que la médaille et le diplôme, ainsi que d'autres effets personnels, avaient été saisis "au cours de la semaine écoulée ou à peu près" dans un coffre-fort en Iran, a précisé le ministère norvégien. Le ministère a également "exprimé sa grave préoccupation" au sujet de l'époux de Mme Ebadi qui, selon Oslo, a été arrêté à Téhéran et "sévèrement battu" il y a quelques semaines et dont le salaire et le compte en banque ont été gelés. Le secrétaire permanent du Comité Nobel norvégien, Geir Lundestad, a parlé d'un incident "sans précédent" et "inacceptable". Interrogé par l'Associated Press, il a exprimé l'intention du Comité d'adresser une lettre de protestation aux autorités iraniennes avant la fin de la semaine.
    L'Iranienne Shirin Ebadi, une avocate spécialisée dans la défense des droits de l'homme, a obtenu le Prix Nobel de la Paix en 2003 pour son action en faveur de la promotion de la démocratie. Lors de l'élection présidentielle du 12 juin dernier en Iran, l'avocate se trouvait hors du pays. Elle n'est pas rentrée en Iran depuis lors et se considère "de fait en situation d'exil"."

**********************************************************************************************************************
USA

- Floride : ''jour du coup de pied au juif'' (Kick a Jew Day) dans une école (Guysen.International.News / 2009-11-26 01:05)
   "Au moins dix élèves d'une école secondaire de Floride ont agressé ou encouragé l'agression de leurs camarades juifs pour célébrer ce qu'ils ont appelé "jour du coup de pied au juif (Kick a Jew Day)", ce mercredi. Plusieurs élèves juifs se sont plaints d'avoir été agressés."

- Appel au meurtre de Juifs via Facebook, Michael Freund (JP)
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1259231075545&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "Le célèbre réseau social Facebook a supprimé, sur la demande du Jerusalem Post, une page qui appelait à assassiner des Juifs. Cette page appartenait à un groupe nommé 'anti-sémitisme'. Sous l'inscription : "Nous haïssons les Juifs donc nous devons les tuer", figurait une liste d'une dizaine de membres. Le groupe présentait également un album photo intitulé "Nous devons tuer les Juifs" dans lequel figuraient de nombreuses images antisémites.
    Contacté par le Jerusalem Post lundi, Facebook a supprimé la page en quelques heures. "La page auquel vous faites référence est en effet contraire à notre règlement et a donc été supprimée", nous écrit Elizabeth Linder, porte-parole de Facebook. Elle explique : "Nous prenons nos conditions d'utilisation très au sérieux, et réagissons rapidement pour supprimer les groupes qui les violent." [...]"

****************************************************************************
*********************************************
Europe

- Frappe meurtrière en Afghanistan: départ du grand patron de l'armée allemande (AFP) - l'armée allemande a voulu cacher la mort d'une soixantaine de civils (au moins). A quand un rapport Goldstone contre les "crimes de guerre" en Afghanistan ?
http://www.lesechos.fr/depeches/monde/afp_00205025-frappe-meurtriere-en-afghanistan--depart-du-grand-patron-de-l-armee-allemande.htm
   "Le chef d'état-major de l'armée allemande et un secrétaire d'Etat à la Défense ont démissionné jeudi, premières conséquences d'un bombardement meurtrier controversé, en septembre en Afghanistan. [...] Le matin même, le quotidien Bild avait révélé que des informations avaient été dissimulées par le précédent ministère de la Défense à l'opinion publique et au parquet fédéral qui enquête sur ce bombardement qui a, selon l'Otan, peut-être tué jusqu'à 142 personnes, dont des civils [bel euphémisme de l'AFP ! Les enquêtes suggèrent une majorité de civils]. Ces rétentions d'informations, confirmées par M. zu Guttenberg, ont provoqué des critiques de l'opposition mais aussi de certains représentants de la majorité. [...]
    Le 4 septembre, l'Otan a bombardé, à la demande du colonel allemand Georg Klein, deux camions-citernes volés par les talibans près de Kunduz. L'officier allemand craignait que les véhicules ne soient utilisés comme bombes roulantes. Bild, qui s'appuie sur un rapport de l'armée et une vidéo, affirme que le colonel Klein a ordonné l'attaque sans pouvoir clairement exclure la présence de civils, ce qui est contraire aux règles d'engagement de l'Otan et aux directives du général Stanley McChrystal, commandant des forces internationales en Afghanistan.
    Fin octobre, le général Schneiderhan avait affirmé que Klein avait été dédouané par un rapport de l'Otan et avait dit n'avoir "pas de raison de douter que les soldats allemands, sur la base du mandat des Nations unies et étant donné la situation difficile, aient agi de façon militairement correcte". Mais selon une source militaire de l'Otan, les chasseurs américains ont deux fois proposé de faire une "démonstration de force" pour intimider, mais le commandement allemand a réclamé l'usage de la force. [...]"

Partager cet article

Repost 0
Published by Occam - dans Novembre 2009
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Boucle d'Occam
  • La Boucle d'Occam
  • : Chaque jour, une Boucle reprend l'actualité de France et du Moyen-Orient autour des thèmes d'Israël et de l'antisémitisme.
  • Contact

Recherche

Pages