Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2009 6 28 /11 /novembre /2009 01:51
France

- Du Cristal à la Fumée, pièce de Jacques Attali (Vidéo teaser 1mn02)
http://www.dailymotion.com/video/xbaj6s_du-cristal-a-la-fumee_creation
   "Reconstitution fidèle de la réunion qui s’est tenue le 12 novembre 1938 entre hauts responsables nazis. Ou comment l'ordre du jour sur la gestion des dégâts causés par la Nuit de Cristal a mené à la décision d'exterminer les Juifs d’Europe..."

- Grippe A(H1N1) : quelques réponses aux rumeurs qui inondent la Toile (Conspiracy Watch) - des dossiers toujours aussi sympas et... amusants !
http://www.conspiracywatch.info/Grippe-A-H1N1-quelques-reponses-aux-rumeurs-qui-inondent-la-Toile_a455.html

********************************************************************************************************
Israël

- Netanyahou gèle-t-il la construction à Jérusalem ?, Shraga Blum (Arouts 7) - "Malgré un démenti du Bureau du Premier ministre, les acteurs sur le terrain font état d’une interruption de nouveaux projets immobiliers, même dans la partie occidentale de la ville".
http://www.actu.co.il/2009/11/netanyahou-gele-t-il-la-construction-a-jerusalem/
   "Le gel des projets de constructions tels que défini par le Premier ministre peut être visible ou caché. Malgré l’exclusion de Jérusalem de l’application de la décision du gouvernement, il semble que Netanyahou ait également ordonné un gel plus officieux dans la capitale d’Israël.
    Le journal Makor Rishon révèle dans on édition du vendredi, que le Premier ministre a bloqué des projets de construction de 130 unités de logement à Har H’oma dans la banlieue sud de Jérusalem, et 300 à Pisgat Zeev dans sa banlieue nord. Ces projets lui étaient présentés par le ministre de la Construction et du Logement, Ariel Attias, avant d’être soumis à appels d’offres. Seuls 20 logements ont été autorisés à publication par Binyamin Netanyahou dans le quartier de Ramot, au nord-ouest de la capitale.
    Ce faisant, le Premier ministre annulait des décisions antérieure du « Forum des Sept » – qui est une sorte de cabinet restreint composé des ministres les plus importants – qui avait déjà donné son accord pour des appels d’offres concernant ces deux quartiers. Par ailleurs, un autre projet de construction à Guilo a également été bloqué par le Premier ministre sous la pression internationale et surtout américaine.
    Malgré un démenti du Bureau du Premier ministre, les acteurs sur le terrain font état d’une interruption de nouveaux projets immobiliers, même dans la partie occidentale de la ville, ce qui a pour effet immédiat la hausse des prix du terrain et des loyers, ainsi que le départ de Juifs de la capitale vers d’autres zones plus abordables. [...]"

- Les Musulmans célèbrent l'Aïd Al-Adha en Israël (Guysen.International.News / 2009-11-27 14:29)
   "1,2 millions de musulmans ont célébré la "fête du sacrifice" en Israël. En un an, la population musulmane d'Israël a augmenté de 34.000 âmes soit une croissance annuelle de 2,8%. Il s'agit du taux de croissance démographique le plus important de toutes les communautés religieuses du pays."

- Des manifestants protestent à Jérusalem-est (Guysen.International.News / 2009-11-27 14:14)
   "Quelque 50 manifestants font leur chemin vers le quartier de Cheikh Jarrah, à Jérusalem, pour protester contre la "politique de la municipalité dans les quartiers est." Ils prétendent n'avoir personne vers qui se tourner lorsqu'ils sont agressés par des résidents juifs."

*******************************************************************************************************************
Gaza & Hamas

- Obus, riposte, victimes… le cercle vicieux de Gaza (JP)
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1259243019777&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "Reprise d'un scénario bien connu à Gaza. L'aviation israélienne a frappé, vendredi matin, une cellule terroriste sur le point de lancer des roquettes sur l'Etat hébreu. Quatre Palestiniens ont été blessés dans l'attaque menée près du camp de réfugiés de Jabalya au nord de la bande de Gaza. Selon les services d'urgence gazaouites, deux des personnes souffrent de lourdes blessures.
    Jeudi dans la soirée, plusieurs terroristes ont lancé cinq obus de mortier vers l'ouest du Néguev. Ils ont touché la région d'Eshkol sans faire de dégâts, ni de blessés. Dans un communiqué, Tsahal s'est exprimé sur cette reprise des hostilités. Selon l'armée, le Hamas a la responsabilité pleine et entière de maintenir le calme dans le Sud. Dans le cas contraire, les avions israéliens continueront de riposter sévèrement."

- Raid de Tsahal à Gaza : un terroriste tué (Guysen.International.News / 2009-11-27 11:59)
   "Un terroriste a été tué dans un raid de Gaza contre une cellule terroriste. Tsahal a attaqué une cellule de terroristes dans le nord de la Bande de Gaza, qui s'apprêtait à tirer des roquettes sur Israël. L'opération a été réalisée avec l'aide des services de sécurité du Shin Bet. Selon des sources palestiniennes, quatre hommes armés ont été blessés, dont deux grièvement."

- « Les prisonniers lourds ne seront libérés que dans trois ans », Roni Shaked (Yediot Aharonot) - "le processus a beaucoup progressé, en comparaison avec le passé".
http://www.ambafrance-il.org/spip.php?article7316
   "Israël propose de ne pas les libérer les prisonniers du Hamas les plus « lourds » tout de suite mais d’alléger leurs peines et de les libérer d’ici trois à dix ans. C’est ce qu’a rapporté hier le journal londonien en arabe al-Hayat, à qui le Hamas aurait communiqué des détails de la proposition israélienne. [...]
    Toujours selon Al Hayat, la question de l’expulsion des prisonniers « lourds » est au cœur du désaccord entre les parties. « Israël souhaite expulser tous les [prisonniers lourds] qui seront libérés (…) alors que nous demandons que l’expulsion ne s’applique qu’à des cas exceptionnels et à condition que les prisonniers concernés donnent leur accord », a déclaré hier Muhammad al-Nazal, membre du bureau politique du Hamas, dans une interview à la chaîne al-Arabiya.
    Un autre point de désaccord serait la libération de prisonniers arabes-israéliens et de ressortissants jordaniens ou syriens incarcérés en Israël. Un point de divergence supplémentaire serait la demande du Hamas de libérer Marwan Barghuti et Ahmed Sa’adat. Pour al-Nazal, « le processus a beaucoup progressé, en comparaison avec le passé ; l’obstacle n’est plus le nombre de prisonniers à libérer mais les critères et la manière dont sera mise en œuvre cette libération. Le Hamas est résolu à obtenir un marché respectable ».
    En effet, certains prisonniers palestiniens auraient déjà fait part à leurs familles de la possibilité qu’ils soient expulsés une fois libérés de prison. Abbas Sayed, responsable de l’attentat à l’hôtel Park de Netanya, a déjà informé sa famille qu’il accepterait de partir pour la Syrie."

***********************************************************************************************************************
Judée-Samarie & AP

- Jets de pierres à Hébron (Guysen.International.News / 2009-11-27 13:29) - cette fois, les lanceurs sont juifs !
   "Des résidents juifs ont lancé des pierres sur des véhicules palestiniens circulant près de Hébron. On ne déplore pas de blessés. Les forces de Tsahal ratissent le secteur à la recherche des assaillants."

- Troubles à Na’alin (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/11/troubles-a-naalin/
   "Quelques 70 Arabes palestiniens ainsi que des militants de gauche israéliens comme étrangers provoquent en ce moment des troubles près de la Barrière de Sécurité à Na’alin, près de Ramallah. Ils lancent des pierres sur les soldats, qui répliquent avec des moyens de dispersion de manifestations."

- Après la déclaration de Netanyahu : deux personnes poignardées à Kiryat Arba et un attentat déjoué, Ahikam Moshé David & Roï Sharon (Maariv) - plus de détails sur l'attaque :
http://www.ambafrance-il.org/spip.php?article7316
   "Une série d’incidents graves est survenue hier, au lendemain de la déclaration du gel de la construction dans les territoires : Des obus de mortier ont été tirés vers la région d’Eshkol depuis la bande de Gaza ; deux Israéliens ont été blessés à coups de couteau à Kiryat Arba, près de Hébron ; et Tsahal a révélé qu’une tentative d’introduire une charge explosive en Israël a été déjouée dans la nuit de mercredi à jeudi, près d’Eilat.
    L’attentat à Kiryat Arba s’est produit dans l’après-midi. Un terroriste palestinien a attaqué à coups de hache un homme de 49 ans et une femme de 52 ans dans une station-service à l’entrée de la colonie de Kiryat Arba, les blessant légèrement. Un soldat qui se trouvait sur les lieux a tiré sur le terroriste et l’a blessé. La police enquête sur la possibilité que le mari de la femme poignardée se soit rendu en voiture sur le lieu de l’attentat pour essayer d’écraser le terroriste, alors que celui-ci avait déjà été neutralisé. [...]"

- Israël : un avion photographie les implantations en Judée Samarie (Guysen.International.News / 2009-11-27 18:19)
   "Le ministre israélien de la Défense Ehoud Barak a confirmé ce vendredi que son ministère avait envoyé un avion pour photographier les implantations en Judée Samarie, afin de rendre compte de l'état des constructions."

- Amnisties en chaîne pour soutenir Abbas, Yaakov Katz (JP)
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1259243020170&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "92 fugitifs du Fatah "graciés" par les services secrets israéliens. Le Shin Bet s'engage à les laisser en liberté à condition qu'ils mettent fin à leurs activités terroristes. Les personnalités concernées font toutes parties des Brigades des martyrs d'Al-Aqsa, la branche militaire du Fatah. En clair, ces hommes auparavant recherchés par les autorités israéliennes pourront dorénavant se déplacer librement entre les villes palestiniennes, à l'intérieur de la "zone A" de Judée-Samarie. L'un des fugitifs "graciés" n'est autre qu'Ala Sankara, le commandant d'Al-Aqsa dans le camp de réfugiés de Balata, près de Naplouse.
    Pourquoi prendre une telle mesure maintenant ? Les autorités israéliennes craignent que le pouvoir de Mahmoud Abbas, leader du Fatah, se retrouve à nouveau affaibli après un éventuel échange de prisonniers avec le Hamas. Ce n'est pas la première fois que le Shin Bet "gracie" des Palestiniens recherchés pour terrorisme. En 2007, il avait abandonné les charges retenues contre 150 suspects. Sous deux conditions : rendre les armes et abandonner toute activité terroriste. Les services secrets ont continué d'offrir des propositions similaires à des dizaines de suspects, tous affiliés au Fatah, pour leur permettre à terme de rejoindre les rangs des forces policières palestiniennes."

- Un Arabe palestinien courageux…, Shraga Blum (Arouts 7) - Sari Nusseibeh est déjà connu pour avoir appelé en 2001 à cesser de revendiquer un "droit au retour", et pour avoir élaboré avec l'Israélien Ami Ayalon une initiative de paix réputée plus crédible que celle de Genève.
http://www.actu.co.il/2009/11/un-arabe-palestinien-courageux/
   "Le Dr. Sari Nusseibeh, intellectuel connu et Président de l’Université Al-Quds, va sans doute devenir l’ennemi n°1 des responsables palestiniens. Lors d’un colloque international de chercheurs, qui s’est tenu la semaine dernière à l’Ecole Biblique de Jérusalem, sur le thème de « l’Histoire du Mont du Temple », le Dr. Nusseibeh a admis « un lien entre les Juifs et le Mont du Temple, et que D.ieu avait accordé la sainteté à la Terre de Cananan pour la donner aux Enfants d’Israël ». Il a également admis la présence juive sur cette terre avant celle des Chrétiens et des Musulmans, et l’existence du Temple sur le Mont Moriah (Mont du Temple).
    Nusseibeh développe également d’autres thèses moins compatibles avec la souveraineté israélienne actuelle sur Jérusalem, mais il est indéniable qu’il prend des positions courageuses et dangereuses, ce qui est une première dans la société civile palestinienne. Preuve en est, les réactions vives du côté palestinien, et les diverses menaces sur sa personne depuis qu’il a publié son livre. Il a avoué « être pratiquement entré en clandestinité »."

****************************************************************************************************************
Monde arabe

- Egypte et Jordanie : le gel temporaire des constructions n'est pas suffisant (Guysen.International.News / 2009-11-27 09:34)
   "L'Egypte et la Jordanie ont indiqué que la décision israélienne d'un gel temporaire des constructions en Judée-Samarie n'est pas suffisante. De plus, le fait que Jérusalem ne soit pas incluse dans le programme témoigne, selon le Caire, du refus d'Israël de répondre aux exigences internationales."

- Le Soudan propose d'être intermédiaire entre l'Egypte et l'Algérie (Guysen.International.News / 2009-11-27 07:37)
   "Le Soudan a proposé hier soir de faire l'intermédiaire entre l'Egypte et l'Algérie pour calmer les tensions apparues à la suite du match de football qui a opposé les deux pays."

- Une Soudanaise à la jupe jugée "indécente" condamnée au fouet (Reuters)
http://lemonde.fr/afrique/article/2009/11/27/une-soudanaise-a-la-jupe-jugee-indecente-condamnee-au-fouet_1273210_3212.html
   "Une Soudanaise âgée de 16 ans a reçu cinquante coups de fouet parce qu'un juge a estimé la longueur de sa jupe, au niveau du genou, "indécente", a annoncé vendredi 27 novembre l'avocat de la jeune fille. La mère de Silva Kashif a fait savoir qu'elle avait l'intention de porter plainte contre le policier qui a procédé à l'arrestation ainsi que contre le magistrat qui l'a condamnée.
    La jeune fille, de confession chrétienne, est originaire de Yambio, dans le sud du pays, majoritairement animiste et chrétien. Elle a été arrêtée la semaine dernière alors qu'elle se rendait à pied au marché proche de son domicile de Kalatla, un faubourg de la capitale, Khartoum. [...] L'avocat de la jeune fille, Azhari Al-Hadj, a estimé quant à lui que la loi interdisait de fouetter des mineurs. "Elle portait une jupe et une chemisier normaux, comme des milliers de jeunes filles de son âge. Les autorités n'ont pas contacté ses parents et l'ont châtiée sur-le-champ", s'est-il insurgé. [...]"

****************************************************************************************************************************
Iran

- Les missiles russes seront bien livrés à l'Iran (Guysen.International.News / 2009-11-27 13:49) - si c'est vrai (ce dont on peut douter), alors une intervention israélienne est imminente.
   "L'ambassadeur iranien à Moscou Mahmoud Reza Sajjadi a affirmé vendredi que la Russie lui avait assuré que le système de missiles controversé S-300 sera bien livré à Téhéran, alors que la République islamique s'impatiente du retard dans la livraison."

- Nucléaire: l'Iran condamné par l'AIEA (AFP) - "Le soutien à cette résolution de la Chine et de la Russie, jusque-là réticentes dès qu'il s'agissait de condamner l'Iran, est interprété comme un signe de la frustration grandissante de la communauté internationale face au refus de Téhéran de coopérer".
http://www.lesechos.fr/depeches/monde/afp_00205274-nucleaire--l-iran-condamne-par-l-aiea.htm
   "Le conseil des gouverneurs de l'AIEA a condamné vendredi l'Iran pour son programme nucléaire controversé, demandant la "suspension" de la construction d'un nouveau site nucléaire, dans une résolution adoptée à la majorité de ses membres, ont indiqué des diplomates. Sur les 35 pays membres du conseil des gouverneurs, 25 ont voté en faveur de la résolution, trois contre (Venezuela, Malaisie et Cuba) et six se sont abstenus (Afghanistan, Afrique du Sud, Brésil, Egypte, Pakistan, Turquie). L'Azerbaïdjan était absent au moment du vote, ont précisé des diplomates. Cette résolution, la première à l'encontre de l'Iran depuis février 2006, va être déférée au Conseil de sécurité de l'ONU, qui aura à en tirer les conséquences et, éventuellement, décider de nouvelles sanctions contre l'Iran, les trois précédentes n'ayant pas été suivies d'effet.
    Dans ce texte, dont l'AFP a obtenu copie, et qui était présenté par le Groupe des Six -- les cinq pays membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU (Etats-Unis, Grande-Bretagne, France, Russie, Chine) et l'Allemagne -- l'Iran se voit enjoindre de "suspendre immédiatement" la construction de son nouveau site d'enrichissement de l'uranium, situé dans une montagne à Fordoo, près de la ville sainte de Qom, et dont Téhéran avait dissimulé l'existence jusqu'en septembre dernier. L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) demande aussi à l'Iran de fournir des informations sur les objectifs du site et son calendrier de réalisation. Enfin, les grandes puissances réclament instamment au régime islamique de "confirmer" qu'il "n'a pas pris de décision quant à la construction ou l'autorisation de construction de quelque installation nucléaire que ce soit qui n'ait pas été signalée à l'AIEA". [...]
    Le soutien à cette résolution de la Chine et de la Russie, jusque-là réticentes dès qu'il s'agissait de condamner l'Iran, est interprété comme un signe de la frustration grandissante de la communauté internationale face au refus de Téhéran de coopérer. [...]"

- Etats-Unis : la résolution de l'AIEA est ''importante'' (Guysen.International.News / 2009-11-27 18:07)
   "Un responsable de la diplomatie américaine a indiqué ce vendredi que la résolution adoptée ce vendredi par l'Agence internationale de l'énergie atomique était "importante"."

- Israël salue la résolution de l'AIEA (Guysen.International.News / 2009-11-27 17:22)
   "L'Etat juif a salué vendredi l'adoption par l'AIEA d'une résolution condamnant l'Iran.Le ministère des Affaires étrangères a indiqué qu'une telle initiative signifiait la reconnaissance internationale des violations de la République islamique."

*********************************************************************************************************************
Europe

- Le chef de l'armée allemande démissionne, Patrick Saint Paul (Le Figaro) - il y avait des enfants parmi la quarantaine de civils tués d'un coup. A noter qu'aucun journal français n'a versé dans le pathos en interrogeant longuement les familles endeuillées. On sait à l'inverse ce qu'il en aurait été si les pilotes avaient été israéliens.
http://www.lefigaro.fr/international/2009/11/27/01003-20091127ARTFIG00360-le-chef-de-l-armee-allemande-demissionne-.php
   "Le ministre allemand de la Défense, Karl-Theodor zu Guttenberg, a annoncé, jeudi devant le Bundestag, la démission du chef d'état-major allemand et du secrétaire d'État à la Défense. Guttenberg a dit avoir pris cette décision après les révélations du quotidien Bild faisant état de dissimulation de preuves dans l'enquête sur la frappe meurtrière en Afghanistan, commandée par l'état-major allemand de Kunduz et qui avait fait 142 morts, dont une quarantaine de civils. [...] Selon Bild, qui cite un rapport interne secret de la Bundeswehr et qui a diffusé sur son site Internet une vidéo des frappes, le ministère de la Défense du précédent gouvernement allemand a caché des informations à l'opinion publique et au parquet fédéral, qui enquête sur ce bombardement. [...]
    Dès le 4 septembre au soir, le commandement régional allemand de Mazar-e-Charif aurait transmis au commandement de la mission à Potsdam un rapport faisant état de victimes civiles. Selon ce document «six patients âgés entre 10 et 20 ans» étaient traités à l'hôpital de Kunduz, à la suite des bombardements et les corps de deux «garçons âgés de 14 ans» tués dans ces explosions reposaient à la morgue de l'hôpital. [...]
    Le rapport contredit aussi le précédent ministre de la Défense, Franz-Josef Jung, qui affirmait que les hommes autour des camions étaient clairement identifiables comme des talibans avant les frappes. Le colonel Klein explique dans le document qu'«au vu des images il est impossible de confirmer les dires de notre informateur». Contrairement à ce qu'affirmait le ministère de la Défense, le dit informateur n'avait pas eu de contact visuel direct avec la scène. Il s'était contenté de rapporter des témoignages recueillis par téléphone. La vidéo du survol des avions américains montre des petits points grouillant autour du camion, impossibles à identifier. [...]"

*****************************************************************************************************************************
Analyse

- La gestion de l'eau au Moyen Orient, Alexandre Feigenbaum (Primo) - "Israël ne pourra pas régler à lui seul les problèmes d’eau de l’état palestinien".
http://www.primo-info.eu/selection.php?numdoc=Ed-422692379
   "Israël (6,7 millions d'habitants), les Territoires palestiniens (Gaza et la Cisjordanie, 3 millions d'habitants), et la Jordanie (4,5 millions d'habitants) sont confrontés à une pénurie d'eau sur le long terme. Pour l'essentiel, ces trois entités territoriales se partagent les mêmes ressources en eau :
    - le Jourdain, petit fleuve transfrontalier de 360 km alimenté par des rivières et des sources du Liban, de Syrie, de Jordanie, d’Israël et des Territoires palestiniens, avec un débit annuel moyen de l'ordre de 1,4 km3. Il se jette dans la Mer Morte ;
    - deux aquifères souterrains : l'aquifère de montagne sous les collines de Cisjordanie et sous Israël (capacité de 660 millions de m3 par an), et l'aquifère côtier, qui s'étend de Haïfa à Gaza (300 millions de m3 par an).
    Ces ressources sont extrêmement limitées. La quantité d’eau potable de bonne qualité disponible par personne et par an peut être estimée à 200 mètres3 pour la Jordanie, à 250 mètres3 pour Israël, et à 85 mètres3 pour les Territoires palestiniens, qui connaissent la plus forte pénurie. Deux pays en amont du bassin du Jourdain, le Liban et la Syrie, disposent de ressources en eau beaucoup plus importantes, de l'ordre de 800-1000 mètres cubes d'eau/personne/an soit quatre fois plus que les Jordaniens et les Israéliens et quelque dix fois plus que les Palestiniens.
    Comment partager une ressource aussi rare entre Israël, la Jordanie et les Palestiniens mais aussi avec tous les états arabes voisins ?
    Depuis plus d’un siècle, des fermes juives se sont installées sur le territoire qui est aujourd'hui Israël. Les fermiers juifs ont créé des moyens d'approvisionnement en eau de la région, et ont mis en œuvre des pompages. Ceci a été entrepris en toute légalité, conformément aux lois de l’Empire Ottoman, puis du mandat britannique établi par la Société des Nations, et enfin d'Israël, dont l'indépendance a été reconnue en 1947 par une décision des Nations Unies. Avant même le conflit de 1967, l'aquifère de montagne (celui qui s'étend sous la Cisjordanie et sous Israël, et qui s'écoule naturellement vers la mer), a toujours constitué une part importante de l'approvisionnement en eau d'Israël. Les puits creusés à l’intérieur des frontières d’Israël lui donnent accès à quelque 80% des eaux souterraines de cet aquifère.
    De leur côté, les Arabes firent peu pendant ces 100 dernières années pour développer l'approvisionnement en eau de leurs communautés et de leurs fermes. Cette réalité historique et géographique a conduit à un partage inégal des ressources en eau entre Israël et les Palestiniens. En 1956, les Etats-Unis envoyèrent au Moyen-Orient l'Ambassadeur Eric Johnston pour négocier une répartition équitable des eaux du bassin du Jourdain. Le plan Johnston fut accepté par Israël, mais rejeté par la Ligue Arabe et par tous les Etats arabes du bassin. Aucun des nombreux plans de partage des eaux proposés n'a d'ailleurs été accepté par tous. [...]
    Les Palestiniens revendiquent aujourd'hui 80 % des ressources de cet aquifère de montagne, alors que leurs puits (creusés en Cisjordanie) ne leur donnent accès qu'à 20 %. Cette revendication priverait Israël de 20 % des ressources actuellement disponibles. En fait, la législation internationale reconnaît toujours le droit d'un pays à utiliser les eaux de ressources transfrontalières, comme une nappe souterraine ou rivière internationale (le Rhin en est un exemple) qui coule d'un pays vers un autre. Le partage des ressources en eau entre états voisins s'effectue sur ce principe partout dans le monde. Les principales ressources en eau de la Syrie et de l'Irak proviennent de Turquie, et les principales sources du Nil se trouvent dans des pays en amont de l'Egypte. De même, les deux tiers de l'eau consommée en Israël viennent de l'extérieur de ses frontières de 1948.
    A Gaza, les ressources souterraines sont depuis longtemps surexploitées, comme elles l'étaient déjà sous l'administration égyptienne d'avant 1967. Cette eau est trop souvent impropre à la consommation humaine. La question de l'eau est cruciale pour le futur état palestinien.
    En conclusion il est évident que les Jordaniens, les Israéliens, et plus encore les Palestiniens souffrent de la pénurie d'eau. Ils ont besoin de davantage d'eau pour leur développement social et économique. Dans un traité de paix définitif, il est possible qu’Israël partage sa ration d'eau potable de l'aquifère de montagne avec les Palestiniens. Des officiels israéliens de haut niveau, dont le Commissaire du Service des Eaux, ont déclaré publiquement qu’Israël accepterait d'allouer une partie de son eau pour satisfaire des besoins domestiques et urbains criants. Shuval, un expert israélien indépendant a écrit que 'Israël devrait être intéressé à ce que les Palestiniens aient suffisamment d'eau, non seulement pour survivre, mais aussi pour coexister en tant que voisins prospérant dans le bien-être et la sécurité'.
    Néanmoins Israël ne pourra pas régler à lui seul les problèmes d’eau de l’état palestinien. Selon les principes du droit international sur l'eau, tous les riverains, tous les pays situés sur un bassin transfrontalier dont ils partagent les eaux, doivent veiller à l'équité de ce partage, afin de satisfaire les besoins de tous les partenaires. Ainsi, outre la contribution israélienne, des experts ont proposé de considérer très sérieusement de demander aux pays les mieux pourvus en eau, la Syrie et le Liban, de contribuer à l’approvisionnement en eau d’un pays arabe frère dans le besoin, et d'assister les Palestiniens à satisfaire leurs besoins urgents en eau."

Partager cet article

Repost 0
Published by Occam - dans Novembre 2009
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Boucle d'Occam
  • La Boucle d'Occam
  • : Chaque jour, une Boucle reprend l'actualité de France et du Moyen-Orient autour des thèmes d'Israël et de l'antisémitisme.
  • Contact

Recherche

Pages