Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 octobre 2009 2 27 /10 /octobre /2009 01:48
France

- L’Ambassadeur de France ne croit pas dans les “crimes” israéliens (JSS)
http://jssnews.com/2009/10/26/lambassadeur-de-france-ne-croit-pas-dans-les-crimes-israeliens/
   "[...] Son Excellence Christophe Bigot a contesté le rapport Goldstone mais également ce que les médias appellent “le blocus de Gaza”. Les propos sont rapportés ici par le Canard Enchaîné : “Le blocus est à mettre entre guillemets. Car, après tout, des produits entrent à Gaza, soit par les tunnels, soit par Israël. Tant que Gilad Shalit n’est pas libéré, Israël ne peut pas envisager une réouverture de Gaza. J’ai du mal à croire que des soldats israéliens aient tué délibérément des civils palestiniens. Nous savons tous comment l’armée israélienne opère à Gaza. Nous savons bien que ce n’est pas le cas”. [...]
    Le Canard Enchainé ne peut s’empêcher de commenter ainsi: “L’ambassadeur se moque du monde. Des témoignages de soldats et d’officiers sur des exécutions de civils palestiniens, ainsi que sur l’utilisation d’obus au phosphore blanc contre des immeubles ont été publiées, après la guerre par la presse de Jerusalem.” Mais le Canard ne parle étrangement pas du fait que toutes les accusations des soldats ont finalement été retirées ou discrédités du simple fait que les dires des soldats se basaient sur des rumeurs, des “ont dit” et non sur des faits établis.
    L’Ambassadeur Christophe Bigot aurait également laissé un commentaire sur la politique de l’administration américaine. Il aurait ainsi dit : “demander à Israël le gel intégral de la colonisation (…) est-ce vraiment réaliste ? (…) Si la colonisation était le principal problème, on n’aurait pas attendu 2009 pour le traiter.” [...]"

*********************************************************************************
Mont du Temple

- La police autorise l’entrée des visiteurs sur le Mont du Temple (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/10/la-police-autorise-lentree-des-visiteurs-sur-le-mont-du-temple/
   "La police de Jérusalem a décidé de permettre l’entrée des visiteurs et des fidèles musulmans sur le Mont du Temple, où des violentes manifestations ont eu lieu dimanche matin. Les effectifs des forces de l’ordre et des gardes-frontières ont été renforcés dans la Vieille Ville pour éviter tout nouveau débordement. Rappelons que neuf policiers ont été légèrement blessés lors des affrontements avec les émeutiers et 21 agitateurs ont été arrêtés."

- Des violences se poursuivent encore :
A Jérusalem, un policier a été légèrement blessé par des pierres lancées par des émeutiers arabes dans le quartier de Ras El Amoud.
(Guysen.International.News / 2009-10-26 22:21:00 ISRAEL)

- L’AP réclame un émissaire de l’Onu à Jérusalem (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/10/lap-reclame-un-emissaire-de-lonu-a-jerusalem/
   "L’Autorité palestinienne a demandé au secrétaire général de l’Onu Ban Ki-moon d’envoyer au Proche-Orient un émissaire spécial pour rendre compte de ce qui se passait à Jérusalem. Le responsable du dossier de Jérusalem au sein de l’AP, Ahmed a-Rawidi, interviewé par Al Arabiya, a déclaré que l’AP souhaitait que cet émissaire américain rédige un rapport sur les « tentatives déployées par Israël en vue de changer le statut religieux, démographique et géographique de la ville »."

- Mashaal : "Seule la force décidera du sort de Jérusalem" (JP) - et pour le Hamas, "Jérusalem, c'est tout Jérusalem, pas seulement Abou-Dis (Jérusalem-Est)".
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1256150053068&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "Khaled Mashaal, dirigeant politique de la branche syrienne du Hamas, s'est exprimé dimanche soir, à la suite de la journée d'émeutes sur le mont du Temple. "Le sort de Jérusalem ne se décidera pas autour d'une table de négociations mais par la force", a-t-il déclaré. "Les Israéliens veulent diviser la mosquée d'Al-Aksa, et ce n'est pas tout. Ils veulent que leurs cérémonies religieuses se tiennent dans la mosquée... avant de la démolir et d'y bâtir leur temple", affirme t-il.
    Il a accusé Israël, par ailleurs, de vouloir traiter de la question de Jérusalem de manière unilatérale et de tout faire pour ne pas inclure les exigences palestiniennes. "Jérusalem, c'est tout Jérusalem, pas seulement Abou-Dis (Jérusalem-Est). Les Arabes et les Musulmans en sont les habitants et les Sionistes n'ont aucun droit là-dessus." "J'appelle à des protestations violentes en Palestine et dans l'ensemble du monde arabe. Les révoltes ont commencé à Gaza et nous espérons qu'elles se propageront en Judée-Samarie. Il est fondamental que les Palestiniens ne soient pas divisés et affichent la même position. Nous devons envoyer un message au monde ; à la lumière des implantations et des évènements de Jérusalem, les négociations ne sont plus à l'ordre du jour", a conclu le responsable du Hamas. [...]"

- L’Egypte suit de près les événements à Jérusalem (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/10/legypte-suit-de-pres-les-evenements-a-jerusalem/
   "Les autorités égyptiennes affirment suivre avec beaucoup d’attention ce qui se passe à Jérusalem et demandent à Israël de « cesser cette escalade ». Dans un communiqué publié par le ministère égyptien des Affaires étrangères, il est indiqué que « le Caire met en garde contre les retombées que pourrait avoir l’attitude d’Israël ». Le porte-parole du ministère a souligné que « la situation à Jérusalem doit attirer l’attention de la communauté internationale et les organisations soutenant les efforts de paix »."

- La Jordanie à Israël : Prenez garde à ne pas faire de provocation à Jérusalem et autour de la mosquée al-Aqsa, Liel Kaiser, Avi Issacharof et Jacky Huri (Haaretz)
http://www.ambafrance-il.org/spip.php?article7199
   "[...] Ces incidents ont été largement répercutés par les médias arabes et notamment par la chaîne al-Jazira qui a suivi les événements en direct tout au long de la journée. La Jordanie a appelé Israël à s’abstenir de toute provocation à Jérusalem pour ne pas porter atteinte au processus de paix. Le cheikh Youssef al-Qardawi, un des plus importants dignitaires sunnites, a appelé la Ligue arabe à intervenir immédiatement pour déjouer la « menace qui pèse sur al-Aqsa ». Le député Taleb a-Sanaa, de la Liste arabe unifiée, a déclaré : « Israël brave un milliard de Musulmans qui n’hésiteront pas à protéger al-Aqsa de leurs corps ». Le commandant de la police, Dudi Cohen, a accusé le mouvement islamique de chercher à faire dégénérer la situation."

- Réaffirmer la présence juive sur le Mont du Temple, Abe Selig (JP) - "Plus nous chercherons à éviter le Mont du Temple, plus la violence augmentera".
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1256150052597&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "En toile de fond des émeutes qui envahissent le Mont du Temple, d'éminents rabbins et hommes politique ont appelé dimanche soir les Juifs à se rattacher de façon plus intense au lieu et à gravir le Mont du Temple avec un dynamisme renouvelé. [...] Ce rassemblement, en partie organisé par l'Institut du Temple (une organisation basée à Jérusalem et dédiée à la recherche et à la reconstruction du Temple), était relié aux troubles qui faisaient rage dans la capitale dimanche, alors que des groupes islamiques avaient manifestement eu vent de ce que les Rabbins ont exhorté les Juifs à se rendre sur le Mont du Temple. Les leaders musulmans ont mobilisé leurs fidèles à investir le Mont et à "le défendre".
    Le directeur de l'Institut du Temple, Yehouda Glick, qui a accueilli les conférenciers, a commencé par l'évocation du souvenir du Premier ministre défunt Itshak Rabin, déclarant aux participants : "Avant qu'il ne soit tué, Rabin disait que le plus grand danger auquel devait faire face la démocratie israélienne était la capitulation devant la violence". "Et les récents évènements témoignent d'un phénomène alarmant : la police israélienne luttant à couteaux tirés sur le Mont du Temple, face à la violence palestinienne". Le ton de la conférence était donc lancé, Glick insistant sur la "discrimination" dont les Juifs désirant visiter le site étaient l'objet.
    "Lorsqu'une personne visiblement juive souhaite se rendre sur le Mont du Temple, elle doit attendre, parfois des heures, être fouillée et interrogée par la Police de façon parfois humiliante", déclare Yossef Rabin, du "Mouvement pour la construction du Temple". "Dans le même temps, des Israéliens laïcs et des touristes non-Juifs sont autorisés à pénétrer sur le site librement. L'un des messages que nous souhaitons diffuser ce soir, en addition à celui d'appeler les Juifs à se rendre sur le Mont du Temple, c'est aussi de mettre fin à cette discrimination mise en place par la police. Il me semble trop absurde que le seul autre endroit du monde où les Juifs sont interdits d'accès soit la Mecque", a ajouté Yossef Rabin. "Ici, nous parlons du Mont du Temple, le site le plus saint du judaïsme".
    Le Rabbin Yaakov Meidan, directeur de la Yeshiva d'Alon Shvout, s'est adressée à la foule en les mêmes termes, déclarant : "Beaucoup de gens croient que les forces de police sont de gauche ou anti-juifs. Mais je peux vous dire qu'il n'en est rien. La Police sait deux choses : de quel côté se trouve la violence et comment travailler le moins possible. Pour se rendre la tâche plus aisée, elle sait donc ménager l'acteur le plus impétueux et préfère garder les Juifs loin du Mont du Temple pour éviter les réactions arabes". "Mais si les Juifs accroissaient leur présence sur le Mont, ils pourraient gagner ce combat", a-t-il ajouté. [...]
    Tzipi Hotovely a déclaré hier au  Jerusalem Post que les Juifs devaient se rattacher de façon plus intense au Mont du Temple. "La meilleure façon de réaffirmer ces liens est d'en parler", a-t-elle affirmé. "Nous devons être présents sur le Mont du Temple, nous y rendre, même si le monde rabbinique est divisé sur la question". Interrogée sur les tensions que pourrait causer une telle présence, Hotovely a répondu : "C'est exactement l'inverse. Plus nous chercherons à éviter le Mont du Temple, plus la violence augmentera. Et cette violence risque non seulement de croître, mais elle également risque de s'étendre à d'autres parties de Jérusalem, et pourquoi pas même, au Kotel"."

*********************************************************************************************
Israël

- Dans Newsweek : Israël et la sécurité (Nouvel Obs) - la question de la reconnaissance d'un Etat juif, selon Bibi, c'est "l’essentiel du problème et l’essentiel de la solution".
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/international/20091026.OBS5828/dans_newsweek__israel_et_la_securite.html
   "[...] - Selon vous, que faut-il faire vis-à-vis des Palestiniens ?
    - Pour résumer, je dirais que les négociations de paix doivent s’ouvrir sans conditions préalables, et que le résultat des négociations devrait être un Etat palestinien démilitarisé qui reconnaît l’Etat juif. Une courte phrase qui reprend l’essentiel du problème et l’essentiel de la solution. L’essentiel du problème est que depuis 62 ans, les Palestiniens refusent de reconnaître Israël comme l’Etat-nation du peuple juif.
    - Ils déclarent avoir reconnu Israël, mais qu’on leur demande aujourd’hui de le reconnaître en tant qu’Etat juif.
    - C’est exact. Israël n’est pas un état binational. Y vivent des non-juifs, qui disposent des mêmes droits intégraux, mais deux éléments garantissent son caractère spécifique. C’est le pays natal de tout Juif. Et un large consensus en Israël convient que le problème des réfugiés palestiniens doit être réglé hors des frontières d’Israël. Les Juifs viendront ici et les Palestiniens iront là. À vous de choisir. C’est le socle d’une solution. [...]"

- Barak critique la "pensée magique" de la gauche :
Le ministre de la Défense, Ehud Barak, a déclaré, ce lundi, que ''la gauche a tort d'exiger une solution politique immédiate au conflit israélo-palestinien. Il n'y a pas de solution magique», Alors que le président palestinien Mahmoud Abbas a annoncé que les élections palestiniennes auraient lieu le 24 janvier prochain, Ehud Barak pense que ces élections se dérouleront, au mieux, en juillet 2010.
(Guysen.International.News / 2009-10-27 00:46:00 ISRAEL)

- Pérès explique pourquoi, au grand dam d'une opinion mondiale assoiffée de loi de Talion, les enfants israéliens ne meurent pas :
Devant les élèves d'une école du nord d'Israël, ce lundi, le président Shimon Peres a critiqué le Hamas, pour l'utilisation d'enfants comme ''boucliers humains''.
"Les médias disent que des enfants palestiniens sont tués et pas les nôtres. Ceci est juste, nous savons comment donner la sécurité à nos enfants, nous savons défendre nos enfants, nous ne les utilisons pas comme boucliers humains et nous ne les mettons pas devant nous pour nous protéger" a-t-il déclaré.

(Guysen.International.News / 2009-10-27 01:46:00 ISRAEL)

- Loi de la « Nakba » : débats houleux à la Commission des Lois, Shraga Blum (Arouts 7) - "Cette loi veut éviter que le contribuable israélien finance sans le savoir des atteintes aux symboles d’Israël".
http://www.actu.co.il/2009/10/loi-de-la-%C2%AB-nakba-%C2%BB-debats-houleux-a-la-commission-des-lois/
   "Il y a trois mois, la Commission interministérielle des lois avait approuvé la proposition de loi du député Alex Miller (Israël Beiteinou), qui entend interdire à tout organisme ou institution bénéficiant d’un financement public de commémorer la « Nakba » (« Catastrophe ») pendant qu’Israël fête Yom Haatsmaout, ou de financer de telles manifestations. Ces initiatives émanant des partis politiques arabes israéliens mais que l’on voit aussi dans les écoles du secteur arabe, donnent généralement lieu à des expressions de haine vis-à-vis de l’Etat hébreu, de solidarité avec les Palestiniens et les mouvements terroristes, et on y brûle volontiers des drapeaux israéliens. [...] Ce lundi, c’est dans le cadre de la Commission parlementaire des Lois que ce texte remanié a été discuté, donnant lieu à de violents échanges verbaux entre députés arabes et députés de droite.
    Prenant la parole en premier, le Président de la Commission, David Rotem (Israël Beiteinou) a d’emblée annoncé la couleur : « Je ne veux pas que l’Etat d’Israël mette lui-même dans sa poche le serpent qui veut le piquer », expliquant qu’il visait « ceux qui au sein de l’Etat soutiennent le terrorisme palestinien contre Israël ». [...] Taleb A-Saana (Raam-Taal) [...] a rétorqué : « Je crois que le parti Israël Beiteinou est en difficulté, car toute leur campagne était basée sur des slogans vides, et maintenant ils veulent se justifier aux yeux électeurs en proposant des lois qui menacent la démocratie. (…) Cette loi vise à museler les opinions et es idées, et demain on interdira les rêves ».
    Ca à quoi répondait Rotem : « Cette loi vise des actes et non des opinions ! Ce que vous pensez m’est égal. D’ailleurs cette loi est générale et il n’y aucune mention particulière au sujet des Arabes dans le texte ». Puis, se tournant vers Ahmad Tibi (Raam-Taal), David Rotem lui fit une déclaration cinglante : « Pour vous, je serai toujours un étranger et un occupant. Sachez que je suis le maître de maison, ici, en non un conquérant. Si vous aviez la possibilité de jeter les Juifs à la mer, vous l’auriez fait depuis longtemps, mais on ne vous le laissera pas faire ! » [...]
    David Rotem a accusé Tibi « de ne pas être loyal envers l’Etat d’Israël et qu’à ce titre il pouvait tranquillement quitter le pays, et aller à Gaza où le Hamas l’accueillerait à bras ouverts ». [...] [Réponse d'Ahmed Tibi :] « Ceux qui sont arrivés ici en dernier devront quitter le pays en premier, et que le dernier d’entre eux n’oublie pas d’éteindre la lumière à l’aéroport Ben Gourion !» (Reprenant une expression de Golda Meïr).
    Lors des débats, l’initiateur de la loi, Alex Miller a expliqué « que ce texte vise à faire face à différentes menaces qui utilisent la démocratie ouverte israélienne et les moyens qu’elle procure dans le but de lutter contre elle et saper les bases de l’Etat d’Israël. Cette loi veut éviter que le contribuable israélien finance sans le savoir des atteintes aux symboles d’Israël, de la propagande antisioniste et antisémite et parfois même des actes de collaboration avec des organisations terroristes »."

*****************************************************************************************
Goldstone

- Le rapport sur Gaza examiné par l'Assemblée générale de l'ONU début novembre (AFP)
http://www.lesechos.fr/depeches/monde/afp_00195686-le-rapport-sur-gaza-examine-par-l-assemblee-generale-de-l-onu-debut-novembre.htm
   "[...] Le représentant permanent de la Ligue arabe à l'ONU, Yahya Mahmassani, a indiqué à l'AFP qu'il allait remettre au président de l'Assemblée, Ali Triki, une lettre demandant, au nom du groupe arabe soutenu par le Mouvement des Non-alignés, que "le rapport Goldstone soit débattu début novembre" par cette instance. Le débat aura lieu "probablement le 4 novembre", a-t-il précisé. M. Mahmassani a affirmé que l'intention du groupe arabe était de proposer à l'Assemblée générale d'adopter à cette occasion une résolution, qui approuverait le rapport Goldstone et "demanderait au Conseil de sécurité de l'examiner" à son tour de manière formelle. [...]
    Le conflit avait fait suite à des tirs de roquettes sur le territoire israélien à partir de Gaza par les militants palestiniens. [Oui, pour l'AFP, 8000 roquettes en huit ans, ce sont juste "des roquettes" (on en imagine donc deux ou trois), et viser des villes israéliennes, c'est du "militantisme" !] [...]"

- Israël réplique, Herb Keinon (JP)
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1256150053350&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "Israël a déterminé sa marche à suivre : le pays est prêt à se défendre des allégations de Goldstone. Le Premier ministre Binyamin Netanyahou avait convoqué le conseil des ministres dimanche. A l'ordre du jour : lois de la guerre, commission d'enquête sur Tsahal, échanges diplomatiques et autres conséquences possibles du rapport onusien. Conclusions : Israël n'ouvrira pas une nouvelle enquête interne sur les actions de l'armée au cours de l'opération Plomb durci à Gaza. Mais le gouvernement accepte de créer une équipe spéciale qui reprendra les investigations menées à ce jour par l'armée, afin d'attester de leur transparence.
    Galeï Tsahal (radio de l'armée) a confirmé qu'un expert de renom dirigera l'équipe : il lui faudra reprendre les 26 dossiers déjà traités sur les 36 accusations de crime de guerre du Conseil des droits de l'Homme. Les soldats ne seront en aucun cas interrogés par une commission d'enquête. Le ministre de la Défense, Ehoud Barak, a rappelé après la réunion que le gouvernement continuera de soutenir les soldats et officiers qu'il a envoyés au combat.
    Au cours de la réunion, le ministre de l'Intérieur a proposé une idée pour le moins originale : il souhaite rendre publics les protocoles du conseil des ministres au cours de l'hiver dernier, pour prouver au monde la bonne foi de l'État hébreu au cours de l'offensive à Gaza. Cette solution lui semble plus simple que de devoir se justifier encore et encore aux yeux du monde.
    Israël persiste, d'autre part, dans l'initiative d'une réforme internationale du droit martial. Pour Netanyahou, le droit mondial doit s'adapter à l'ère moderne et tenir compte des évolutions du terrorisme. Mais certains analystes voient dans cette réforme un aveu implicite de Jérusalem : Tsahal se serait rendu coupable aux yeux de la loi actuellement en vigueur, et cherche donc à la transformer en prétendant qu'elle n'est pas suffisante combattre les actes terroristes. L'avenir nous dira si l'opinion internationale compte soutenir cette initiative."

- Rapport Goldstone "unilatéral et irrecevable" (Israël-Infos) - le Congrès américain se veut clair :
http://www.israel-infos.net/Rapport-Goldstone-unilateral-et-irrecevable--4776.html
   "Des membres républicains et démocrates du Congrès américain vont faire voter une proposition appelant le président Barack Obama et la secrétaire d'Etat Hillary Clinton à s'opposer à ce que le rapport Goldstone soit désormais porté devant une quelconque instance internationale. Mis en cause pour "représenter la longue histoire de la partialité de l'ONU envers Israël", c'est également le mandat des Nations Unis en lui-même qui est critiqué pour sa demande unilatérale "d'enquêter sur toutes les violations des droits de l'Homme et des lois humanitaires internationales par Israël contre le peuple palestinien", tout comme les condamnations formulées par les membres de la commission Goldstone, avant même qu'ils ne commencent leur "enquête". La chambre des Représentants devrait voter en faveur de cette proposition qui accuse également "les ennemis d'Israël d'exploiter ce rapport comme justification d'actions militantes contre l'Etat Hébreu, et défense des pays qui appuient celles-ci"."

*************************************************************************************************
Gaza & Hamas

- Le Hamas gèle ses contacts avec le Fatah :
Un porte parole du Hamas, Salah Bardawil, a déclaré, ce dimanche soir que ''le discours du président Mahmoud Abbas de vendredi et l'annonce d'une date pour les élections palestiniennes ont rompu les liens et les contacts avec le Fatah sont totalement gelés''.
(Guysen.International.News / 2009-10-26 03:45:00 ISRAEL)

- Le Hamas tente de mettre au pas les salafistes djihadistes :
Selon des sources palestiniennes, un nombre important d'hommes du Hamas a attaqué, la nuit dernière, la maison d'Ehsan Sleila, située dans le quartier de Sheikh Redwan à l'ouest de Gaza-ville et des affrontements violents ont éclaté avec les membres de la famille.
Le Hamas reprocherait à la famille Sleila d'appartenir à Jaljalat, un groupe salafiste, affilié à Al Quaïda.

(Guysen.International.News / 2009-10-26 05:56:00 ISRAEL)

- Colombes contre roquettes à Sdérot (Vidéo Guysen 1mn50) - C'était avant Plomb fondu ; car malheureusement les colombes n'ont guère convaincu le Hamas.
http://www.dailymotion.com/video/xaxf96_colombes-contre-roquettes-a-gaza_news

**********************************************************************************************************
Judée-Samarie & AP

- Une charge explosive en Samarie (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/10/une-charge-explosive-en-samarie-2/
   "Un terroriste a lancé une charge explosive en Samarie, près du village arabe de Yaabed, au sud de Djénine. Fort heureusement, cette attaque n’a fait ni blessés ni dégâts matériels. Les forces de sécurité ont ratissé le secteur pour tenter de retrouver l’assaillant qui a pris la fuite."

- Violences et barrages palestiniens près de Kyriat Arba :
De violents troubles ont été signalés suite à des barrages palestiniens érigés sur une route au nord de Kyriat Arbah. Aucun blessé n'est à déplorer mais les automobiles israéliennes circulant sur ce tronçon de route ont été prises pour cibles de jets de pierres et cocktails Molotov.
(Guysen.International.News / 2009-10-26 19:15:00 ISRAEL)

- Marouan Barghouti est-il vraiment un "modéré" ?
Le terroriste Marwan Barghouti, quelquefois présenté en Israël comme un leader ''modéré de l'Autorité palestinienne'', a appelé à reprendre les attaques terroristes contre les Israéliens dans une interview au journal Al-Qods. ''L'Autorité palestinienne ne peut atteindre ses objectifs seulement par la négociation'' a-t-il déclaré. Il suggère de poursuivre les pourparlers de paix et le terrorisme en même temps.
Barghouti purge cinq peines de prison à vie en Israël pour la planification de nombreux attentats sanglants. En août, il a été élu, par contumace, à la première place du conseil central du Fatah. Le ministre du Travail, Avishai Braverman, a déclaré récemment qu'Israël devrait libérer Barghouti "afin de créer une direction politique forte et modérée chez les Palestiniens".

(Guysen.International.News / 2009-10-26 04:25:00 ISRAEL)

- Abbas menacerait à nouveau de démissionner parce qu'il n'aime pas la tête de Bibi :
Lors de son entretien téléphonique, la semaine dernière avec le président américain Barack Obama, le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, aurait déclaré qu'il avait l'intention de démissionner de son poste, selon la chaine 10 de la télévision israélienne, ce lundi soir.
Il aurait ajouté "qu'il ne voit aucune chance de faire avancer le processus de paix avec le Premier ministre Binyamin Netanyahou au pouvoir".

(Guysen.International.News / 2009-10-27 00:35:00 ISRAEL)

- L'annonce d'élections en janvier accroît les tensions entre le Fatah et le Hamas, Laurent Zecchini (Le Monde) - "le Hamas envisagerait d'organiser ses propres élections à Gaza si la date du 24 janvier était maintenue".
http://lemonde.fr/proche-orient/article/2009/10/26/l-annonce-d-elections-en-janvier-accroit-les-tensions-entre-le-fatah-et-le-hamas_1258666_3218.html#ens_id=1228030
   "[...] Un large scepticisme prévalait, dimanche 25 octobre, quant à la possibilité d'organiser cette double consultation à la date fixée par M. Abbas. Le chef de l'Autorité palestinienne a pris acte de la persistance des divisions entre le Fatah, mouvement qui domine largement l'Autorité palestinienne, et le Hamas, que les efforts de médiation égyptiens, engagés il y a plusieurs mois, n'ont pas réussi à surmonter. [...] M. Abbas n'a pas exclu de retarder la date des scrutins si le Hamas signe l'accord interpalestinien, mais il vient de prendre un engagement qui sera difficile à tenir, tant à Gaza qu'à Jérusalem-Est.
    Dans la bande de Gaza, où vivent environ 1,5 million de Palestiniens (2,5 millions en Cisjordanie), les militants du Fatah ne sont pas en mesure d'organiser des élections contre la volonté du Hamas. A Jérusalem-Est, aucun scrutin n'est envisageable sans l'accord des autorités israéliennes. Celui-ci semble improbable, sauf à envisager que le premier ministre israélien, Benjamin Nétanyahou, monnaye son acquiescement en échange de concessions palestiniennes, dans le cadre des tentatives en cours pour relancer le processus de paix. A ce stade, la décision de Mahmoud Abbas risque donc d'accroître la tension entre les deux branches du mouvement palestinien, voire à entériner sa division : le Hamas envisagerait d'organiser ses propres élections à Gaza si la date du 24 janvier était maintenue.
    La popularité du président de l'Autorité palestinienne s'est beaucoup effritée à la suite de ses atermoiements à propos du rapport Goldstone sur la guerre de Gaza de l'hiver 2008. Selon un sondage réalisé par l'Institut d'enquêtes palestinien JMCC, Mahmoud Abbas recueillerait 16,8 % d'intentions de vote lors d'un scrutin présidentiel, soit à peine plus qu'Ismaïl Haniyeh (16 %), premier ministre du Hamas, et autant que Marouan Barghouti, l'ancien responsable de la branche armée du Fatah, emprisonné en Israël. Le Fatah demeure cependant nettement plus populaire que son rival (40 % d'intentions de vote, contre 18,7 %) au sein de la population palestinienne.
    M. Abbas a manifestement voulu donner des gages – tant aux Américains qu'à la population palestinienne – de sa volonté de respecter les échéances démocratiques. Se faisant, il a pris un risque politique, puisqu'il est généralement admis que la réconciliation interpalestinienne est une condition indispensable pour faire progresser le processus de paix."

****************************************************************************************************
Jordanie

- 15 ans de "paix froide" avec Amman :
En ce jour du 15ème anniversaire de l'accord de paix avec la Jordanie, les medias de ce pays évoquent une ''paix froide'' car ''Israël l'a tuée''.
(Guysen.International.News / 2009-10-26 12:20:00 ISRAEL)

- Un opposant roué de coups :
Selon des sources arabes, un opposant jordanien, Leith Shubeilat, a été roué de coups, à Amman, la capitale de la Jordanie ce dimanche, par 5 individus masqués, quelques heures après avoir dénoncé la corruption du gouvernement et avoir appelé à la fin du traité de paix avec Israël, lors d'une interview sur une chaine satellitaire arabe. Il a été hospitalisé.
(Guysen.International.News / 2009-10-26 03:54:00 ISRAEL)

******************************************************************************************************
Egypte

- Restauration des synagogues d'Egypte: entre indifférence et hostilité, Matti Friedman & Hadeel Al-Shalchi (AP)
http://fr.news.yahoo.com/3/20091026/twl-egypte-judaisme-patrimoine-1be00ca.html
   "Si la communauté juive a quasiment disparu d'Egypte, elle a laissé derrière elle de nombreuses traces de son passé. Les habitants sont pour la plupart indifférents face à cet héritage, voire hostiles lorsque les autorités restaurent des synagogues, geste qu'ils jugent trop zélé vis-à-vis d'Israël.
    Dans le Quartier juif du Caire, où plus un juif ne vit, l'ancienne synagogue Ben Maimon est en pleine rénovation. Elle n'a plus de toit, mais de jeunes ouvriers s'activent pour la nettoyer. "Dans le pays, il n'y a pas assez à manger et il n'y a pas d'eau potable", rappelle un voisin musulman qui tient une boutique de vêtements. "Pourquoi est-ce que nous payons pour ces temples?" demande Mahmoud Fahim, qui y voit une "mesure superficielle pour que l'Occident et Israël aient une bonne image de l'Egypte".
    Beaucoup d'Egyptiens font un lien entre la préservation de l'héritage juif et la candidature de leur ministre de la Culture Farouk Hosni à la tête de l'UNESCO - candidature qui s'est récemment soldée par un échec. [...] Zahi Hawass, secrétaire général du Conseil suprême des autorités égyptiennes, assure que la restauration de la synagogue Ben Maimon n'est en rien liée à la cette affaire de candidature, et qu'elle va se poursuivre. "Les sites juifs constituent une part significative de notre patrimoine et nous attachons autant d'importance à leur maintenance et à leur mise en valeur qu'à celles des mosquées et des églises", affirme-t-il. [...]
    La communauté juive d'Egypte, vieille de plusieurs millénaires, a connu un âge d'or au début du XXe siècle. Elle comptait encore 80.000 personnes dans les années 40, avant de se réduire comme peau de chagrin, surtout après l'arrivée au pouvoir du colonel Nasser, puis du fait des persécutions liées au conflit israélo-arabe. Nadia Haroun Silvera, 55 ans, avocate et membre de la petite communauté des quelques dizaines de juifs vivant encore en Egypte, se souvient que sa grand-mère l'emmenait à Shaar Hashamayim lorsqu'elle était enfant. Il n'y avait alors pas besoin de policiers pour garder le bâtiment. "Ils devraient prendre soin de toutes les synagogues", estime-t-elle. "Ca fait partie de l'histoire égyptienne"."

************************************************************************************************
Liban & Hezbollah

- Conflit arabo-israélien: un illusoire règlement (Walid Joumblatt) (RIA Novosti) - Joumblatt veut "revenir à l'arabisme", c'est-à-dire à l'anti-israélisme :
http://fr.rian.ru/world/20091026/123677181.html
   "Le leader du Parti socialiste progressiste (PSP), chef de la communauté druze du Liban Walid Joumblatt a qualifié d'illusoire le règlement du conflit avec Israël. Bien connu pour sa versatilité politique, Walid Joumblatt lance, depuis quelque temps, une initiative de réconciliation avec Damas. Tout au long de la guerre civile au Liban (1975-1980), il comptait parmi les alliés de la Syrie. Toutefois, au printemps 2005, juste après l'assassinat de l'ex-premier ministre libanais Rafik Hariri, M. Joumblatt a fait un virage à 180 degrés et occupe depuis une position nettement anti-syrienne.
    "Tous ceux qui croient dans ce genre d'illusions sont soit des cinglés, soit des conjurés", a annoncé M. Joumblatt hier, lors d'une rencontre de réconciliation avec le Parti social-nationaliste syrien (PSNS) du Liban. M. Joumblatt, ayant joué un rôle-clé dans la "révolution du Cèdre" au Liban, a annoncé, il y a environ trois mois, que "ses routes ne se croisaient plus avec celles de la coalition au pouvoir soutenue par l'Ouest" et qu'il "revenait à l'arabisme".
    La situation géopolitique du Liban lui offre deux choix: la mer ou la Syrie, qu'il a appelée "chemin vers le monde arabe". "Ce chemin, lorsque nous l'avons suivi avec l'armée syrienne, nous a conduits à la libération en 1983", a-t-il ajouté. [...]"

- Israël à l’ONU : Tant que la menace du Hezbollah existera, nous poursuivrons notre collecte de renseignements au sud-Liban, Barak Ravid (Haaretz)
http://www.ambafrance-il.org/spip.php?article7199
   "A la demande du gouvernement libanais, les Nations-Unies ont réclamé d’Israël des éclaircissements concernant les « dispositifs d’écoute » israéliens qui, selon les Libanais, auraient été découvert la semaine dernière près du village de Houla, au sud-Liban. Israël n’a ni démenti ni confirmé avoir dissimulé ce matériel mais a souligné que, tant que le gouvernement de Beyrouth ne contrôlerait pas pleinement la situation sur le terrain, Israël poursuivra son travail de collecte de renseignements au sud-Liban.
    Une réunion tripartite en présence de représentants des Nations-Unies, du Liban et d’Israël s’est tenue mercredi dernier dans la base de la FINUL de Rosh-Hanikra. Selon un diplomate occidental, un des principaux sujets évoqués lors de cette réunion a été la découverte de ces dispositifs d’écoute qui, selon les autorités libanaises, étaient reliés au réseau téléphonique du Hezbollah."

************************************************************************************************
Monde arabe

- Annulation de la réunion de l’Union pour la Méditerranée (Arouts 7) pour cause de boycott de Lieberman :
http://www.actu.co.il/2009/10/annulation-de-la-reunion-de-lunion-pour-la-mediterranee/
   "La France a annoncé l’annulation de la réunion des pays de l’Union pour la Méditerranéenne en raison de l’opposition de l’Egypte et d’autres pays arabes à la participation du ministre des Affaires étrangères Avigdor Lieberman. Ce rassemblement était prévu pour le mois prochain en Turquie."

- Le roi d'Arabie saoudite annule la condamnation à des coups de fouet d'une journaliste (AP)
http://fr.news.yahoo.com/3/20091026/twl-arabie-saoudite-journaliste-justice-1be00ca.html
   "Le roi Abdallah d'Arabie saoudite a annulé lundi la condamnation à 60 coups de fouet infligée à une journaliste pour avoir participé à une émission de télévision lors de laquelle un homme a publiquement parlé de sexe. Le porte-parole du ministère de l'Information, Abdul-Rahman al-Hazza, a précisé que le roi avait ordonné l'abandon de la sanction. L'évocation du sexe est un sujet tabou dans ce royaume musulman ultraconservateur. [...]"

************************************************************************************************
Turquie

- Turquie : "Lieberman a menacé de bombarder Gaza" (JP) - selon Erdogan, les Iraniens "travaillent à la puissance nucléaire dans le seul but d'obtenir de l'énergie".
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1256150052550&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a accusé le ministre des Affaires étrangères Avigdor Lieberman de menacer d'envoyer une bombe nucléaire sur la bande de Gaza et a qualifié l'Iran d'"ami de la Turquie" dans une interview publiée lundi dans le Guardian. Tout en insistant sur l'alliance stratégique qui existe toujours entre Israël et la Turquie, ses relations semblent être désormais meilleures avec les dirigeants iraniens qu'avec les Israéliens. "C'est sans aucun doute notre ami", a dit Erdogan du président iranien Mahmoud Ahmadinejad qui a appelé à plusieurs reprises à l'éradication d'Israël. "En tant qu'ami nous entretenons jusqu'à présent de très bonnes relations et ne rencontrons aucune difficulté."
    L'article rapporte également qu'Erdogan se rendra à Téhéran dans le courant de la semaine pour y rencontrer Ahmadinejad et le guide suprême Ayatollah Ali Khamenei et discuter de liens commerciaux entre les deux pays. Erdogan a en outre balayé l'inquiétude de l'Occident sur le programme nucléaire iranien : "Ils travaillent à la puissance nucléaire dans le seul but d'obtenir de l'énergie." Le Premier ministre turc ne craint pas non plus que sa critique d'Israël envenime les relations entre la Turquie et les États-Unis. "Je ne pense pas que ce soit possible. La politique américaine dans cette région n'est pas dictée par Israël", a-t-il dit. [...]"

- Manifestation anti-israélienne en Turquie (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/10/manifestation-anti-israelienne-en-turquie/
   "Près de 500 personnes ont manifesté ce lundi contre Israël à Istanbul, capitale de la Turquie, pour protester contre la répression des troubles sur le Mont du Temple. Les protestataires ont entamé une marche en direction du consulat d’Israël, ont brûlé des drapeaux israéliens et ont lancé des appels pour la « protection de la mosquée El Aksa »."

- A Jérusalem, on ne cherche même plus à répondre aux délires d'Erdogan :
Les propos du Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, selon lesquels le ministre des Affaires étrangères Avigdor Lieberman aurait prévu d'utiliser l'arme nucléaire au cours de l'opération Plomb durci ont été accueillis avec dédain par les officiels du ministère. ''Il s'agit de propos hallucinants'', ont-ils déclaré.
(Guysen.International.News / 2009-10-26 12:58:00 ISRAEL)

***************************************************************************************************
Iran

- L'Iran a besoin de 18 mois pour la bombe A, selon des experts (Reuters) - il est "très possible que l'Iran possède, dissimulée quelque part, une autre usine non déclarée d'enrichissement de l'uranium".
http://fr.news.yahoo.com/4/20091026/twl-iran-nucleaire-renseignement-bd5ae06.html
   "Les services de renseignement occidentaux et des diplomates estiment qu'il faudrait probablement au moins 18 mois à l'Iran pour fabriquer une bombe atomique si Téhéran choisit cette option. [...] Un diplomate occidental souligne qu'il s'agit du "scénario du pire", pas du plus probable. Un autre diplomate occidental a confirmé cette estimation, ajoutant qu'elle reposait sur l'hypothèse qu'il faudrait au moins six mois à Téhéran pour porter ses stocks d'uranium à un degré d'enrichissement permettant la fabrication d'armes et 12 mois supplémentaires pour fabriquer la bombe. Le temps minimum nécessaire pour se doter de la bombe est essentiel parce qu'il représente le laps de temps dont disposent, pour parvenir à un accord, les six pays cherchant à convaincre l'Iran de suspendre son programme d'enrichissement de l'uranium. [...]
    Des diplomates interrogés par Reuters ont jugé très possible que l'Iran possède, dissimulée quelque part, une autre usine non déclarée d'enrichissement de l'uranium similaire à celle de la région de Qom que les inspecteurs de l'AIEA ont visitée dimanche pour la première fois. L'existence du site de Qom a été révélée le mois dernier par les Etats-Unis, la France et la Grande-Bretagne. Un responsable des renseignements a néanmoins dit à Reuters que même si l'Iran disposait d'une telle usine, elle ne serait probablement pas capable de produire de l'uranium enrichi en quantité importante et n'aurait dès lors qu'un impact réduit sur le laps de temps nécessaire à la fabrication d'une bombe."

- Khamenei s'oppose à un dialogue avec les Américains :
Iran : l'ayatollah Ali Khamenei s'oppose à un dialogue direct avec les USA. Selon un journal iranien, le vice-président du Majlis (Parlement iranien), Mohamed Reza Bahonar, a indiqué : ''le Guide suprême et le conseil suprême à la sécurité nationale soulignent que notre politique stratégique actuelle est de ne pas dialoguer avec les Américains''.
(Guysen.International.News / 2009-10-26 08:46:00 ISRAEL)

*********************************************************************************************************
Monde

- Le Sri Lanka appelé à enquêter sur les crimes commis lors de l'offensive contre les Tigres, Philippe Bolopion (Le Monde) - "Tout au long du conflit, Colombo a pilonné des civils, jusque dans les hôpitaux, faisant des milliers de morts". Mais qui peut croire que l'ONU pourra agir ? Ces soldats ont la meilleure des protections contre l'indignation internationale : ils ne sont pas Israéliens !
http://lemonde.fr/archives/article/2009/10/26/le-sri-lanka-appele-a-enqueter-sur-les-crimes-commis-lors-de-l-offensive-contre-les-tigres_1258821_0.html
   "Le Sri Lanka, qui a pour l'heure échappé à toute enquête internationale, se retrouve de nouveau confronté aux tueries qui ont marqué l'offensive finale de son armée contre la rébellion des Tigres de libération de l'Eelam tamoul (LTTE), de janvier à mai 2009. Un rapport du département d'Etat américain, publié jeudi 22 octobre, soulève la possibilité que des "crimes contre l'humanité" aient été commis. Les auteurs se gardent de tirer des conclusions sur les responsabilités des deux camps, mais ils reviennent sur les événements les plus sanglants, tels que rapportés par des sources "crédibles".
    Des témoins racontent ainsi qu'au dernier jour du conflit, le 18 mai, l'armée sri-lankaise a fait venir des bulldozers pour enterrer les cadavres qui jonchaient la plage du nord-est du pays où les Tigres tamouls avaient trouvé refuge. Selon ces témoins, "des blessés appelaient à l'aide" parmi les corps, mais l'armée n'a pas toujours fait le tri. Des soldats auraient jeté "par précaution" des grenades dans les bunkers creusés par les civils. Ce jour-là, un camion de l'armée aurait roulé sur des blessés. Tout au long du conflit, Colombo a pilonné des civils, jusque dans les hôpitaux, faisant des milliers de morts.
    [...] selon Brad Adams, de Human Rights Watch, "étant donné l'absence d'enquête au Sri Lanka sur de possibles crimes de guerre, une enquête internationale indépendante est le seul espoir de justice". Le Haut-Commissariat de l'ONU pour les droits de l'homme est du même avis. "Nous continuons de penser que quelque chose comme la mission d'enquête (du juge Goldstone) à Gaza est requise", a affirmé à Genève Rupert Colville, porte-parole de la haut-commissaire Navi Pillay. [...]
    Les enquêteurs, qui n'ont pas pu se rendre sur place, ne se prononcent pas sur le bilan civil des victimes, qui, selon des sources onusiennes, pourrait être de 7 000 à 20 000 morts. [...] Le 25 mars, selon un témoin, une vingtaine de roquettes sont tombées sur des tentes près d'un temple hindou dans la "no fire zone" où les civils étaient censés pouvoir se réfugier. "Les mères pleuraient et il y avait beaucoup d'enfants morts. Les corps étaient très endommagés et certains n'avaient plus de tête ou de membres", rapporte ce témoin. Le 31 mars, l'ambassade américaine a reçu les témoignages d'officiers sri-lankais selon lesquels "des soldats de l'armée avaient tiré sur des civils qui fuyaient", de peur qu'ils cachent des kamikazes. [...]"

*************************************************************************************************
Rions un peu avec... Gidéon Lévy

- Israel's attacks will lead to its isolation, Gideon Levy (Haaretz) - une prose paradigmatique de la détestation d'Israël de l'intérieur, chez les "alterjuifs" (Shmuel Trigano) :
http://www.haaretz.com/hasen/spages/1122812.html
Traduction :
http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=7525
   "[...] Israël est en passe de devenir un paria pour le reste du monde, provoquant le rejet des autres nations. Qui faut-il incriminer ? L’opération Plomb Durci, par exemple. Il n’y a plus que les États-Unis qui soient restés systématiquement nos alliés, aveugles à toutes nos erreurs. Toute autre démocratie qui aurait vu son statut international se dégrader autant aurait commencé à se demander quelles erreurs ont été commises. [...] Nous renvoyons tout le monde dans les cordes sans ménagement, en espérant ainsi qu’ils changent d’avis, et deviennent soudainement emplis de compréhension pour le meurtre des enfants de Gaza. [...] Tous sauront désormais que « la seule démocratie au Moyen-Orient » n’est pas exactement cela, et que quiconque ne répète pas ses messages de propagande sera considéré comme un ennemi - qui pourra également être sévèrement puni. [...]"

****************************************************************************************************
Points de vue

- On nous déteste ? Nous, nous plantons un arbre, notre force de toujours, Deborah Fait (Informazione Corretta)
http://www.informazionecorretta.it/main.php?mediaId=115&sez=120&id=31730
Traduction :
http://www.desinfos.com/spip.php?page=article&id_article=15632
   "[...] En 1948 les juifs sont devenus israéliens et ont dû faire la guerre contre des Syriens, des Irakiens, des Jordaniens, des Soudanais, ils ont gagné la guerre et en 1967, les Arabes locaux se sont fait appeler Palestiniens, un nom qu’ils ne savaient même pas prononcer et qu’ils ont déformé immédiatement en filastin, donnant en pâture au monde le plus grand mensonge du Moyen-Orient depuis ce jour. Le monde s’est abreuvé de ce mensonge et s’est nourri de la haine la plus grande de l’histoire du monde, des origines à nos jours.
    La haine pour les juifs, la haine pour Israël, une haine tellement immense qu’elle fait perdre la raison à ceux qui y goûtent et que nous, chaque jour, nous pouvons toucher avec la main. Tout le monde nous déteste à sa manière, ceux qui nous calomnient, ceux qui nous boycottent, ceux qui nous insultent, ceux qui nous dénient le droit de vivre et de se défendre et nous chargent de tous les péchés du monde.
    Mais savoir supporter en continuant à vivre toujours mieux, voici notre force de toujours. Si nous ne l’avions pas eue, nous aurions disparu il y a 2000 ans mais nous sommes ici, nous avons construit un beau pays en partant de zéro. On nous déteste ? Nous, nous plantons un arbre. On nous calomnie ? Nous, nous plantons une forêt. On nous boycotte ? Nous, nous construisons une centrale solaire dans le désert. On devrait nous admirer et nous respecter, on devrait se rendre compte de l’énorme travail accompli par les Israéliens, dans des conditions de vie à la limite du supportable pour transformer une terre de sable, de marais et de paludisme en ce jardin d’Éden actuel. [...]"

Partager cet article

Repost 0
Published by Occam - dans Novembre 2009
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Boucle d'Occam
  • La Boucle d'Occam
  • : Chaque jour, une Boucle reprend l'actualité de France et du Moyen-Orient autour des thèmes d'Israël et de l'antisémitisme.
  • Contact

Recherche

Pages