Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 décembre 2014 1 29 /12 /décembre /2014 14:24
France

- Paris suburb honors jailed Palestinian leader (JTA) - "Marwan Barghouti, imprisoned for terror activity, named as honorary citizen of Aubervilliers".
http://www.timesofisrael.com/paris-suburb-honors-jailed-palestinian-leader/
- Paris suburb honors convicted Palestinian terrorist Marwan Barghouti (JTA) - "Jewish leader criticizes 'audacity' of comparing Barghouti to Nelson Mandela, who was sentenced to prison 'for his opinions - not his actions'."
http://www.haaretz.com/news/middle-east/1.634296

- Et si on arrêtait de diffamer le Hamas ?, Marc Cohen (rédacteur en chef de Causeur) - "dépeindre le Hamas comme des méchants, c’est mal. On aurait pu, par exemple, nous dit Julien [Salingue], illustrer ces articles [sur le retrait provisoire du Hamas de la liste européenne des organisations terroristes] avec des portraits « d’Ismail Haniyah, le dirigeant le plus connu du mouvement » ou encore avec des photos « de centres sociaux, de dispensaires ». Pas mal, Juju, pas mal. Mais suffira-ce à gommer l’image honteusement déformée que donnent du Hamas les médias aux ordres de la propagande impérialisto-sioniste ?" Un article assez marrant. (Pour rappel, Julien Salingue est un universitaire de Paris 8, chef de fil des défenseurs de BDS en France.)
http://www.causeur.fr/hamas-acrimed-salingue-30807.html

- Les rebelles de la secte à "Dieudo", Marion Van Renterghem (Le Monde) - "Les pulsions antisémites sont édulcorées depuis que le Conseil d'Etat a validé l'interdiction du Mur, le spectacle de Dieudonné prévu en début d'année au Zénith de Nantes. Elles persistent néanmoins, conservées avec soin, au maximum de ce que la loi permet".
http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/12/27/les-rebelles-de-la-secte-dieudonne_4546733_3224.html
   "[...] Jo Dalton a assuré bénévolement pendant des années la sécurité du sulfureux humoriste. Il lui a maintenant déclaré la guerre. Ça chauffe dans "la dissidence", cette vaste nébuleuse "antisystème" agitée par Dieudonné dans ses shows au théâtre et sur Internet, par les écrits et vidéos de son compère idéologue antisémite Alain Soral sur son site Egalité & Réconciliation (E & R), et maintenant par le parti politiqueRéconciliation nationale que tous deux ont fondé ensemble. [...]
   "Dieudonné et ses cerveaux, ils m'ont envoyé des gens pour me contacter et essayer de nous faire entrer en conflit avec Jo, raconte le boxeur. Ils m'ont dit “Ouais, qu'est-ce qui se passe avec Jo, c'est quoi son embrouille avec Dieudo sur le Net, t'es au courant que Jo, c'est un envoyé du sionisme, tout ça…” Le "sionisme", dans la planète Dieudonné, est le gros mot qui s'utilise comme l'insulte suprême. Personne n'a l'air de savoir ce qu'il recoupe mais il sert de synonyme à : "le système", "les colonialistes", "les Américains", "certaines communautés privilégiées et soutenues par l'Amérique" ou carrément "les juifs"… Tout ce contre quoi la fameuse "quenelle" inventée par Dieudonné au début des années 2000, mixture gestuelle entre le salut hitlérien et le bras d'honneur, est devenue le signe de ralliement "pour rire". [...]
    Jo Dalton a assuré bénévolement la sécurité pendant des années de Dieudonné M'bala M'bala. Comme des millions d'autres, dans les quartiers, il a été impressionné par le théoricien blagueur de "l'antisystème"  : un gloubi boulga rhétorique et ricanant mêlant la cause des Noirs et l'antisémitisme par le truchement de l'antisionisme, de la concurrence des mémoires et des parallélismes fallacieux entre la Shoah, le nazisme, l'esclavage, la colonisation, le sionisme. La théorie du complot et la haine des juifs qui tiendraient les rênes de la planète sont ses principales obsessions. Son ami essayiste antisémite Alain Soral est le grand horloger. Il était présent au mariage de Dieudonné, en  2012, dans sa somptueuse villa de Saint-Lubin-de-la-Haye (Eure-et-Loir), avec piscine intérieure chauffée. Jean-Marie Le Pen, parrain de sa troisième fille, n'est jamais loin. [...]
    Jo Dalton s'est "fait avoir". Les actions promises par Dieudonné pour les Noirs, il les attend toujours. Dieudo cherchait les financements pour produire un film qui dénonce l'esclavage et le code noir de Napoléon. Il a vendu des tee-shirts pour l'occasion, est allé voir Kadhafi en Libye et le président Ahmadinejad en Iran. Il a obtenu les fonds… et n'a pas fait de film.
    L'antisémitisme de "Dieudo" ne gêne pas Jo outre mesure. Ni sa candidature à Dreux sur une liste du parti antisioniste en  1997, ni le fait que l'humoriste ait invité sur sa scène du Zénith le négationniste Robert Faurisson, fin 2008, pour lui remettre "le prix de l'infréquentabilité et de l'insolence". En revanche, l'association officielle de Dieudonné avec Jean-Marie Le Pen est pour l'"antifa", ex-chasseur de skins, la goutte de trop. Dès 2006, Dieudonné se rapproche du Front national, se rendant à la fête du parti au Bourget avant de soutenir un candidat FN aux élections législatives. En  2008, il le prend pour parrain de sa fille. "Les skinheads et les mecs du GUD ont commencé à arriver autour de lui, note Jo. Ils viennent après le spectacle et s'installent avec Dieudo et Soral jusqu'à 2 heures du mat, quand le théâtre est fermé." [...]
    Dieudonné continue son spectacle au Théâtre de la Main d'or, derrière la Bastille, comme si de rien n'était. Deux spectacles successifs en soirée, trois jours par semaine depuis six mois, et la salle de 200 places pleine à craquer. On y vend des places à 40  euros, des tee-shirts et autres babioles. Au bar du théâtre – le bien-nommé "Comptoir de la quenelle" –, on peut se nourrir d'une "assiette quenelle" ou d'un "sandwich hallal". Rien de kasher, mais qui songerait à en demander ? L'artiste apparaît sur scène enchaîné dans un costume orange, celui des prisonniers de Guantanamo, et rugit. C'est "la bête immonde", mal-aimée et proscrite, qu'il adore être.
    Les pulsions antisémites sont édulcorées depuis que le Conseil d'Etat a validé l'interdiction du Mur, le spectacle de Dieudonné prévu en début d'année au Zénith de Nantes. Elles persistent néanmoins, conservées avec soin, au maximum de ce que la loi permet. L'artiste, bête immonde, est aussi une bête de scène. "Le plus fort de nous tous", dit encore son ancien compagnon de sketch Elie Semoun, malgré leur rupture. Les spectateurs, jeunes et sans signe particulier, rient de tout à gorge déployée. A la fin, ils font patiemment la queue pour saluer la bête en vrai. Le gourou signe des autographes à la pelle, se fait prendre en selfie, fait des quenelles en veux-tu en voilà. [...]
    Les vidéos de Dieudonné peuvent atteindre plus de 1,5  million de vues sur YouTube. Son théâtre est plein. Il s'apprête à entamer une tournée en France en commençant par Nantes, là où son spectacle avait été interdit. Les livres d'Alain Soral se vendent à plusieurs dizaines de milliers d'exemplaires. [...]"

- Colonisation, djihad, esclavage, Shoah : le "melting-puant" de Dieudonné, Marion Van Renterghem (Le Monde) - "Inutile de prononcer le mot "juif", on l'a entendu".
http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/12/27/colonisation-djihad-shoah-le-melting-puant-de-dieudonne_4546736_3224.html
   "La vidéo avait été partiellement censurée, elle a bizarrement ressuscité sur le Net sous sa forme initiale avec cette image insoutenable : la décapitation manuelle de l'otage américain James Foley par un bourreau masqué de l'Etat islamique. En septembre, le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire pour "apologie d'actes de terrorisme" contre son auteur, Dieudonné M'bala M'bala. Plusieurs versions "édulcorées" du film se sont depuis succédé en ligne. L'une des dernières ne comprenait plus cette autre image où "l'humoriste" Dieudonné a trouvé matière à rire : la tête coupée de James Foley posée sur son corps.
    Dans ce petit film d'une vingtaine de minutes, il ricane d'un air grave et concerné, assis derrière son bureau encombré de babioles, de posters, de petits jouets. Il joue avec ses lunettes en demi-lune et fait une mine attristée après avoir balancé le spectacle de l'otage. Il enchaîne sur des images d'archives. En vrac : la lapidation du footballeur camerounais Albert Ebossé, tué par un jet de pierre en quittant le terrain au championnat d'Algérie. La décapitation de Louis XVI. Le lynchage de Kadhafi. La pendaison de Saddam Hussein. Les têtes d'Africains fichées sur des piques par l'armée française colonisatrice. Les Noirs américains lynchés pendant la ségrégation.
   "Ce que je trouve étrange, c'est que la décapitation symbolise avant tout le progrès et l'accès à la civilisation, commente Dieudonné de son air le plus benêt. En France on a décapité sur la place publique, c'est pour ça que je suis étonné." En un tour de passe-passe et au mépris de toute intelligence historique, les islamistes sont les progressistes révolutionnaires de 1789. Dans ce fatras absurde et puant, c'est l'"œil occidental" qui chipoterait inutilement : il veut bien regarder la pendaison de Saddam Hussein ou celle des Noirs, mais pas le cou cisaillé à la main d'un journaliste américain : "Ça, c'est bizarre, ça les répugne." Sur le fond, tout serait pareil.
    Dieudonné ricane grassement. Les "pleurnicheries" des parents de James Foley, l'indignation de ce monde occidental à l'âme trop sensible, ça le fait marrer. L'émotion de Hollande, celle d'Obama "et ses petites pattes qui flageolent". A la fin, un message : vivement Marine Le Pen à la tête de la France. Et aussi : "critiquer la politique israélienne" et "ne plus dire qu'on arrêtera la misère du monde en allant buter les musulmans". Inutile de prononcer le mot "juif", on l'a entendu.
    La tambouille historique est habile. Un numéro d'illusionniste. Tout vaut tout, d'un siècle à l'autre, sans contexte ni explication. La colonisation, le djihad, l'esclavage, la Shoah, le sionisme, l'apartheid ou la révolution, quelle différence ? Pourquoi expliquer puisque c'est "pour de rire" ? Le film commence joyeusement avec l'inscription "Allez tous vous faire enculer !" et l'humoriste lui a donné ce titre, très fin : "Dieudonné sur Feu Foley". Qu'est-ce qu'on rigole."


Israël

- Jérusalem-Est : un cocktail molotov cause un incendie dans une maison (i24)
http://www.i24news.tv/fr/actu/israel/societe/55840-141228-jerusalem-est-un-cocktail-molotov-cause-un-incendie-dans-une-maison
   "Un incendie a éclaté dans une maison dans le quartier Armon Hanatziv à Jérusalem Est samedi soir, rapportent les médias israéliens. Les premiers éléments de l'enquête laissent penser qu'un cocktail Molotov a été lancé sur le balcon d'un des appartements. Le feu a été maîtrisé mais les pompiers ont déclaré que des dommages aux biens ont été causés. En revanche, aucun blessé n'est à déplorer. Les agents de la police sont à la recherche des auteurs possibles, dont les motivations pourraient être politiques."

- Israeli hospital treats terrorists and victims alike (Haaretz) - "On one floor a young Palestinian terrorist is treated. On another, staff care for a victim of a terror attack. Despite this surreal situation at Hadassah Hospital and other Israeli medical centers, the doctors would not have it any other way".
http://www.haaretz.com/life/science-medicine/1.633374


Gaza & Hamas

- Hamas Military Parade: All Palestine Is Ours from the River to the Sea (Al-Aqsa TV, 14 décembre, Vidéo 4mn35) - "Khalil Al-Hayya of the Hamas leadership: Our basic principles are: Palestine, all of Palestine, from the Mediterranean Sea to the Jordan River, is pure Arab Islamic land, which we will share with no one. Hamas member: Allah Akbar! All praise to Allah!"; "Khalil Al-Hayya: Our principles say that the land of Palestine belongs to its residents – the Palestinians, the progeny of the Prophet's companions, his disciples, and the early Muslims. There is no solution for these Palestinians, who were dispersed hither and thither, and there is no possible solution for them other than return of them all to the land of Palestine. This is an axiom. We shall never agree to compromise on this, nor shall we accept any agreement with the enemy with regard to it. We shall not accept any agreement with the Zionist entity with regard to the return of the refugees". La vidéo elle-même est presque marrante (en un sens).
http://www.memritv.org/clip/en/4685.htm

- Le Hamas interdit à des enfants de participer à une visite en Israël (AFP) - "Le ministère de l’Intérieur du Hamas a précisé qu’il s’agissait de « protéger les enfants de la politique de normalisation » avec l’Etat d’Israël".
http://fr.timesofisrael.com/le-hamas-interdit-a-des-enfants-de-participer-a-une-visite-en-israel/
- Gaza : des enfants privés de sortie en Israël par le Hamas (AFP) - "Le ministère de l'intérieur du Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, a annoncé avoir refusé que ces 37 jeunes, orphelins depuis la guerre cet été entre Israël et le Hamas, quittent le territoire pour un séjour d'une semaine en Israël car « ils devaient visiter des colonies et des villes occupées » [NB : pour le Hamas, les villes près de Gaza sont des "colonies" et tout le territoire israélien est un territoire "occupé" voué à la "libération"]. Un photographe de l'Agence France-Presse a vu les 37 enfants rebrousser chemin au point de passage de Beit Hanoun, dans le nord de Gaza, après avoir été empêchés de traverser par les forces de sécurité du mouvement islamiste. Cette visite était destinée à permettre aux enfants, âgés de 12 à 15 ans, « de s'aérer et de faire la connaissance d'enfants israéliens de leur âge »."
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2014/12/28/gaza-des-enfants-prives-de-sortie-en-israel-par-le-hamas_4546803_3218.html
- Hamas bars Gaza children bereaved in war from visiting Israel (The Guardian) - "Hamas authorities in the Gaza Strip prevented a group of Palestinian children who lost parents in the July-August war against Israel from making a rare goodwill visit to the Jewish state on Sunday, organisers of the trip said".
http://www.theguardian.com/world/2014/dec/28/hamas-childrens-visit-gaza-border-blocks

- Historical revisionism about Cast Lead (Elder of Ziyon) - "I've noted in the past how Hamas soon abandoned the narrative of heroically starting the war and changed it to being the victim of Zionist aggression - a lie that was repeated by Amnesty, HRW, Goldstone and many other supposedly "objective" observers".
http://elderofziyon.blogspot.fr/2014/12/historical-revisionism-about-cast-lead.html


Judée-Samarie

- No Xmas spirit at West Bank protests (Times of Israel) - "Britain’s Daily Mail headlined a prominent article on the incident: “Bad Santa: Palestinian dressed in Father Christmas costume throws tear gas at Israeli security forces in Jerusalem”." Avec des images très illustratives de l'instrumentalisation de Noël dans les violences palestiniennes.
http://www.timesofisrael.com/in-bilin-christmas-themed-protests/
   "Several Palestinians taking part in Friday’s weekly protests against the security fence in Bil’in, near the West Bank town of Ramallah, apparently decided to inject some holiday flavor into the proceedings this time. A number of individuals wearing Santa Claus costumes and sporting gas masks (to shield themselves from tear gas) were photographed Friday hurling rocks at Israeli security forces.
    A series of photographs seemed to show one of the protesters catapulting a tear gas canister at Israeli troops. Britain’s Daily Mail headlined a prominent article on the incident: “Bad Santa: Palestinian dressed in Father Christmas costume throws tear gas at Israeli security forces in Jerusalem.”
    Since 2005 the village of Bil’in has become a symbol of Palestinian objection and resistance to Israel’s security barrier — which was established to thwart the waves of Palestinian suicide bombers entering Israel from the West Bank during the Second Intifada — with weekly protests at the site regularly leading to clashes between demonstrators and Israeli troops.
    The fence has separated villagers in the area from much of their farmlands. Palestinians claim this was done for political reasons, while Israel cites security concerns. A Supreme Court ruling in 2007 forced the Israeli government to change part of the barrier’s route, returning some of the lands to the Palestinian side of the barrier."


"Processus de paix"

- Kerry aurait fait allusion à des sanctions si les Palestiniens poussent leur résolution (Times of Israel) - "Abbas a informé Kerry de cette décision qui a pour objectif de faire pression sur le Conseil de sécurité de l’ONU, puisque cette résolution appelle à la reconnaissance d’un Etat palestinien dans les deux ans. Kerry, en retour, a rétorqué à Abbas qu’il souhaitait un report, et a laissé entendre que les Etats-Unis mettraient leur veto à la proposition si nécessaire et imposeraient éventuellement des sanctions économiques aux Palestiniens, a déclaré un haut responsable palestinien anonyme".
http://fr.timesofisrael.com/kerry-aurait-fait-allusion-a-des-sanctions-si-les-palestiniens-poussent-leur-resolution/

- There already is a Palestinian state, and everyone knows it, Moshe Arens (Haaretz) - "Abbas does not want to sign an agreement with Israel, nor is he capable of implementing it if he were to sign one, and he knows it. He prefers to be a phantom at the UN".
http://www.haaretz.com/opinion/.premium-1.634146

- PA and Fatah: Jesus was a Palestinian (PMW)
http://www.palwatch.org/main.aspx?fi=157&doc_id=13536
   "For years, the Palestinian Authority and Fatah have claimed that Jesus was a Palestinian, thereby fabricating a Palestinian history dating back 2000 years. Ignoring the fact that Christian tradition defines Jesus as a Judean and that the Roman Empire changed the name of Judea into "Palestine" only a hundred years after Jesus lived, senior PA and Fatah leaders have presented as historic fact that Jesus and his mother Mary were Palestinians and that Jesus was "the first Palestinian Martyr," and the first Palestinian refugee, as documented by Palestinian Media Watch.
    This year was no exception. On the occasion of Christmas, Palestinian leaders and officials spoke of Jesus as "the Palestinian," "the first Palestinian" and "the first Palestinian Martyr". PA Chairman Mahmoud Abbas stated that: "We celebrate the birth of Jesus, a Palestinian messenger of love, justice and peace." [WAFA, Dec. 22, 2014] Mahmoud Al-Habbash, the Supreme Shari'ah Judge and Mahmoud Abbas' Advisor on Religious and Islamic Affairs announced that: "Christmas is also a Palestinian holiday, because Jesus, peace be upon him, was Palestinian. He was born in Palestine; lived and was sent [as prophet] to Palestine. Therefore, Christmas has a special Palestinian flavor.'" [Al-Hayat Al-Jadida, Dec. 22, 2014 and Ma'an, Dec. 21, 2014] [...]"


Jordanie

- Jordanian sheikh repents for his fatwa allowing Jews to worship on Temple Mount (Elder of Ziyon) - "Also, he published a poem on his Facebook page calling on Jews to abandon any plans to destroy the Al Aqsa Mosque and to convert to Islam, saying that Islam will be victorious over the Jews so there is time to switch sides before it is too late. Sort of like how he switched sides in the face of threats".
http://elderofziyon.blogspot.fr/2014/12/jordanian-sheikh-repents-for-his-fatwa.html

Partager cet article

Repost 0
Published by Occam
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Boucle d'Occam
  • La Boucle d'Occam
  • : Chaque jour, une Boucle reprend l'actualité de France et du Moyen-Orient autour des thèmes d'Israël et de l'antisémitisme.
  • Contact

Recherche

Pages