Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 novembre 2009 7 08 /11 /novembre /2009 20:37
France

- Pour Cluzet, une tentative d'assassinat est un délit d'opinion (Anatole Z) - Selon François Cluzet, Salah Hamouri est un prisonnier politique. François Cluzet devrait parfois s'informer ailleurs que sur Europalestine.
http://zedanatole.blogspot.com/2009/11/pour-cluzet-une-tentative-dassassinat.html
   "Invité du journal de 13h de France 2, le comédien François Cluzet a cru bon, à l'occasion d'une discussion sur l'identité nationale française mais sans rapport évident avec cette question, de soutenir le franco-palestinien Salah Hamouri, qui purge actuellement une peine de prison de 7 ans en Israël pour avoir projeté d'y assassiner le rabbin Ovadia Yossef [l'extrait du JT : http://www.dailymotion.com/video/xb30qi_francois-cluzet-parle-de-salah-ham_news]. Or, monsieur Cluzet a prétendu au cours de son intervention que M. Hamouri était emprisonné pour "délit d'opinion". Plus précisément, selon monsieur Cluzet, M. Hamouri aurait été emprisonné pour avoir critiqué la colonisation par Israël de territoires palestiniens.
    Monsieur Cluzet ne sait pas de quoi il parle : contrairement à ce qu'il veut croire et faire croire, Israël est une démocratie, la palette des opinions qui s'y expriment est d'ailleurs autrement plus large que celle que, de fait, on trouve dans notre propre pays, et ceux qui, à tort ou à raison, condamnent la "colonisation" de "territoires palestiniens" font tous les jours, et sans prendre le moindre risque, entendre leur voix dans les médias israëliens (et, évidemment, partout ailleurs)."

- Enquête sur l'islam radical en France (Le Figaro Magazine)
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2009/11/06/01016-20091106ARTFIG00587-enquete-sur-l-islam-radical-en-france-.php
   "La vision de ces silhouettes fantomatiques dans les rues dérange, surprend et effraie parfois. En France, le voile intégral est objet de polémiques. Pourtant, ces femmes ne sont que la partie la plus visible et la plus frappante de l'iceberg d'une mouvance appelée salafiste. Nous avons rencontré ces «puristes» de l'islam, pour qui les règles du quotidien ne peuvent se calquer que sur celles du prophète Mahomet. Quitte à faire fi des lois de la République..." (suite du dossier en suivant le lien)

********************************************************************************************
Un nouveau plan ?

- Le plan Mofaz, Gil Hoffman (JP) - "Nous conserverons seulement les blocs de notre frontière Est, où vivent 228 000 Israéliens. En ce qui concerne les 62 000 autres, nous devrons les reloger dans le Néguev et la Galilée".
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1257455208433&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "Le numéro 2 de Kadima, Shaoul Mofaz, a présenté, dimanche, son "nouveau plan diplomatique pour la formation d'un Etat palestinien dans 60 % de la Judée-Samarie", qui serait suivie de "négociations définitives au sujet des frontières". "Le gouvernement et le Premier ministre n'ont aucun plan", dit Mofaz. "Nous attendons, mais ne voyons aucune issue. [...] Il est temps de prendre des décisions. En tant que candidat pour diriger le pays, je ressentais le besoin de présenter un plan. Un leader ne peut pas rester silencieux alors que le Premier ministre, lui, ne présente aucune vision pour l'avenir."
    Mofaz a appelé à la création d'un Etat démilitarisé, qui fixerait des frontières israéliennes définitives. "Israël dirigera et ne sera pas dirigé", a-t-il poursuivi. "Nous cesserons d'occuper une autre nation. Nous devons renforcer la position israélienne sur la scène internationale. La première étape étant l'établissement d'un Etat palestinien sur 60 % des terres de Judée-Samarie et Gaza. 90 % des Palestiniens y vivront et aucune implantation ne sera évacuée."
    Au moment de créer l'Etat palestinien démilitarisé, Mofaz estime que les frontières permanentes seront négociées, et des lois de compensation des évacuations israéliennes seront décrétées. Puis, les deux entités pourront signer des accords sur des sujets cruciaux tels que la question des réfugiés, Jérusalem et les frontières. Si la première étape doit être unilatérale, la seconde exigera un référendum avant d'être mise en application, précise le député. "Je ne crois en aucune autre voie que celle du dialogue. Et toute tentative de l'éviter nuira au pays." [...]
    Mofaz précise, par ailleurs, qu'il a consulté le président Shimon Peres et le ministre de la Défense, Ehoud Barak, qui approuvent ses déclarations. "J'estime que ce plan est juste, en termes stratégiques, pour aujourd'hui et pour demain." "En fin de compte, les Palestiniens obtiendront pratiquement tous les territoires de 1967. Nous conserverons seulement les blocs de notre frontière Est, où vivent 228 000 Israéliens. En ce qui concerne les 62 000 autres, nous devrons les reloger dans le Néguev et la Galilée", conclut-il."

- Mahmoud Abbas rejette le plan Mofaz (Guysen.International.News / 2009-11-08 18:47) - la réponse fut rapide. Mais les Palestiniens n'ont pas à s'inquiéter : pour l'opinion mondiale, les "intransigeants", ce sont et ce seront toujours les Israéliens.
   "Réagissant dimanche soir à la proposition du député Shaoul Mofaz (Kadima), le porte-parole de la présidence palestinienne, Nabil Abou Roudeineh, a qualifié ce plan d'« inapplicable ». M. Mofaz avait proposé dans la matinée la création d'un Etat palestinien dans des frontières provisoires, jusqu'à la signature d'un règlement définitif."

- Le Hamas réagit positivement au programme de Mofaz (Arouts 7) - rien n'est moins sûr en réalité.
http://www.actu.co.il/2009/11/le-hamas-reagit-positivement-au-programme-de-mofaz/
   "Interviewé par le site Ynet, un haut responsable du Hamas, Moushir al Masri, a salué le programme politique que vient de présenter le député Kadima Shaoul Mofaz.  Estimant qu’il s’agissait d’une démarche d’une grande importance, al Masri a ajouté qu’elle devait se traduire par des actes concrets. Al Masri a précisé encore que son organisation (terroriste) ne repoussait aucune proposition « si elle se base sur la reconnaissance des droits élémentaires du peuple palestinien, y compris celui de lutter pour se débarrasser de l’occupation »."

- Porte-parole du Hamas : les déclarations de Mofaz sont une nouvelle manœuvre d'Israël (Guysen.International.News / 2009-11-08 16:49)
   "Réagissant dimanche soir à la proposition du député Shaoul Mofaz (Kadima) concernant la création d'un Etat palestinien avec des frontières provisoires, Le porte-parole du Hamas, Fawzi Barhoum, a affirmé que ces propos étaient une « nouvelle manœuvre d'Israël » pour attiser les tensions interpalestiniennes. « Notre mouvement ne reconnaît pas du tout l'ennemi sioniste et par conséquent, il n'a pas l'intention de négocier avec lui », a-t-il ajouté."

**************************************************************************************************
Ou une déclaration unilatérale d'indépendance ?

- La proclamation d'un Etat palestinien est dans l'air, Mati Ben-Avraham (Israël Valley)
http://www.israelvalley.com/edito/25059-israel-palestine-la-proclamation-unilaterale-d-un-etat-palestinien-est-dans-l-air
   "Voici quelque temps déjà que, dans le prolongement des conférences d’Annapolis et de Paris, le Premier ministre palestinien Salam Fayyed, avait proposé un plan de travail destiné à la mise en place de structures administratives étatiques, à même de permettre une transition sans heurts de l’Autorité palestinienne à un gouvernement d’un Etat palestinien. Une proposition qui avait été reçue positivement par les pays européens et les Etats-Unis et que, depuis, Salam Fayyed s’applique à réaliser.
    Les indiscrétions qui se multiplient depuis la nuit dernière font mention d’un document annexe, resté secret, qui fait état du scénario suivant : un Etat palestinien sera proclamé unilatéralement, au terme de cette mise en place des structures étatiques, lequel Etat reconnu d’emblée par la Ligue arabe et avec le soutien de celle-ci exigera, et du Conseil de sécurité, et de l’Assemblée générale de l’ONU la reconnaissance immédiate de la souveraineté palestinienne dans les territoires conquis par Israël lors de la guerre des six jours. Ces mêmes indiscrétions évoquent aussi la mise au point, par Salam Fayyed, d’une proposition de résolution onusienne rendant d’une part caduque les résolutions 242 et 338 où, on le sait, la question palestinienne est marginale, et fixant d’autre part un nouveau cadre de pourparlers israélo-palestinien.
    Et l’on murmure que ce document annexe a déjà le soutien de plusieurs pays européens de premier plan, telles la France et la Grande Bretagne, et bénéficie par ailleurs d’un regard positif du côté de l’administration américaine. A l’arrivée : Jérusalem n’aura d’autre choix que de négocier les conditions d’un retrait total, du tracé des frontières et du lien territorial entre Ramallah et Gaza. Ce qui renvoie à la boutade d’un diplomate américain, membre de l’équipe Mitchell, qui résumait la situation actuelle par ces mots : Netanyahou veut des négociations mais sans solution tandis que Abbas veut une solution, mais sans négociations.
    Alors, cette acrobatie diplomatique a-t-elle des chances de prendre corps? Ou s’agit-il là d’une épée de Damoclès que Washington et Ramallah suspendent au-dessus de la tête d’Israël, pour l’inciter à témoigner de souplesse? A Jérusalem, des clignoteurs se sont mis au rouge, tant à la présidence du Conseil qu’au ministère de la Défense et à celui des Affaires étrangères. [...]"

- Le Premier ministre palestinien, Salam Fayyad, aurait conclu un accord secret avec Barak Obama (Guysen.International.News / 2009-11-08 06:27)
   "Selon des sources diplomatiques, le Premier ministre palestinien, Salam Fayyad, aurait conclu un accord secret avec l'administration Obama sur la reconnaissance par les Etats-Unis, d'un Etat palestinien indépendant. Une telle reconnaissance serait susceptible de transformer toute présence militaire israélien à travers la ligne verte, même à Jérusalem, comme une incursion illégale à laquelle les Palestiniens seraient autorisés à exercer des mesures de légitime défense."

- Inquiétudes à Jérusalem sur la possibilité d'une déclaration unilatérale d'indépendance palestinienne (Guysen.International.News / 2009-11-08 06:18)
   "Inquiétudes à Jérusalem sur la possibilité d'une déclaration unilatérale d'indépendance palestinienne dans les frontières de 1967, une décision qui pourrait être reconnue par le Conseil de sécurité des Nations unies. Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a récemment demandé à l'administration du président américain Barack Obama, de son veto à toute proposition de ce type, après avoir appris le soutien des principaux pays de l'Union européenne, et apparemment aussi de certains responsables américains, à une telle déclaration."

**************************************************************************************************
Israël

- Israël : une bombe neutralisée devant une maison de Jérusalem (Guysen.International.News / 2009-11-07 19:15)
   "Les sapeurs pompiers sont parvenus samedi à neutraliser une bombe déposée à l'entrée d'une maison à Jérusalem, rapporte la radio de l'armée."

- Des milliers d'Israéliens réunis pour commémorer l'assassinat d'Itzhak Rabin (Guysen.International.News / 2009-11-07 21:10)
   "Quatorze ans après l'assassinat de l'ex-Premier ministre Itzhak Rabin, entre 10.000 et 15.000 personnes se sont rassemblées place Rabin à Tel-Aviv. Le président Shimon Pérès en a profité pour lancer un appel au président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas : ''Mieux vaut une paix imparfaite, qu'une guerre totale sans fin''. A propos de Rabin il a estimé qu'''il a été assassiné, mais que sa voie a triomphé''."

***************************************************************************************************
Gaza & Hamas

- Tsahal bombarde le nord de la bande de Gaza (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/11/tsahal-bombarde-le-nord-de-la-bande-de-gaza/
   "Une force de Tsahal a tiré plusieurs obus de mortier en direction d’une cible suspecte dans le nord de la bande de Gaza. Des terroristes palestiniens s’apprêtaient à tirer des roquettes Kassam sur Israël à partir de cet endroit. On ignore si des terroristes ont été touchés dans le bombardement."

- Le Hamas enlève deux cadres du Fatah de la bande de Gaza (Guysen.International.News / 2009-11-08 05:28)
   "Selon des sources palestiniennes, les hommes du Hamas ont enlevés, ce samedi, Faraj Eleyan de Jabalya et Mohamed Hamouda de Beit Lahya, deux cadres du Fatah. Ils ont été conduits vers une destination inconnue."

- Mahmoud Abbas fustige Amr Moussa pour son soutien au Hamas (Guysen.International.News / 2009-11-08 11:10)
   "Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas fulmine contre le secrétaire général de la Ligue arabe Amr Moussa car il a rejeté sa demande d'arrêter de rencontrer des membres du Hamas et en tête Khaled Mechaal. C'est du moins ce qu'affirment ce matin des sources citées comme ''fiables'' par la chaîne qatarie Al Jazira."

- Cooperation renforcée entre le Hamas et ses alliés du Hezbollah, Georges Malbrunot (Blog Le Figaro) - le Hezb donnerait des leçons au Hamas après sa faible performance pendant Plomb fondu :
http://blog.lefigaro.fr/malbrunot/2009/11/cooperation-renforcee-entre-le.html
   "Les services de renseignements militaires israéliens affirment que les missiles du Hamas peuvent désormais atteindre la proche banlieue de Tel Aviv, à plus de 50 kms du nord de la bande de Gaza. [...] Cette amélioration qualitative s’explique en grande partie par l’aide apportée au Hamas par le Hezbollah chiite libanais et ses parrains iraniens, qui ont profité de l’impasse du processus de paix et de la marginalisation subie par les islamistes pour entrer dans le jeu palestinien.
    A cet égard, un diplomate généralement bien informé à Jérusalem nous signale qu’après la guerre de l’hiver dernier, deux délégations d’experts du Hezbollah se sont rendues au printemps à Gaza. La première pour tirer les leçons de la stratégie militaire adoptée par les islamistes pendant les combats face à Tsahal. A l’issue de cette visite, plusieurs cadres de la branche militaire ont été rétrogradés et des membres de la branche politique ont été, au contraire, transférés chez les militaires. Pendant l’assaut israélien, le Hamas, à l’abri dans ses tranchées - comme le Hezbollah en 2006 face à Tsahal au sud-Liban - avait peu combattu. Ce qui lui avait valu les critiques de certaines franges de la population à Gaza, qui avait été la première victime du conflit. La seconde délégation à se rendre ensuite dans le fief islamiste était composée, celle-là, de militaires et d’artificiers, qui ont restructuré la branche militaire, en la familiarisant avec les nouveaux armements, dont disposent désormais le Hamas. [...]"

- Gaza : 32 enfants palestiniens sont morts dans les tunnels de contrebande (Guysen.International.News / 2009-11-07 21:54)
   "Dans les tunnels de contrebande entre Gaza et l'Egypte sont employés des enfants travaillant 12 heures par jour. Certains se dopent même aux amphétamines pour pouvoir tenir le rythme. Selon le rapport de l'"Organisation palestinienne pour la démocratie et la loi" publié ce samedi, 117 Palestiniens ont trouvé la mort dans ces galeries souterraines ces 2 dernières années, dont 32 enfants."

**********************************************************************************************************
Goldstone

- Goldstone réplique (JP)
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1257455210569&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "Le juge Richard Goldstone, qui dirigeait la mission d'établissement des faits sur l'opération Plomb durci, a condamné les réactions de Washington et Jérusalem à son rapport. "Les réactions de la communauté internationale sont très variées, mais celles des Etats-Unis m'ont déçu", a annoncé Goldstone, aux journalistes de l'hebdomadaire allemand Das Parlament. "Le fait que les réactions israéliennes aient été aussi violentes m'a réellement surpris", poursuit-il. "J'espérais que notre appel à prendre des mesures judiciaires à l'échelle nationale serait reçu par un public plus ouvert." [...]"

**********************************************************************************************************
Judée-Samarie & AP

- Jets de pierre sur un autobus israélien (Guysen.International.News / 2009-11-08 15:06)
   "Un autobus israélien a fait l'objet de jets de pierre près du barrage militaire de Hawara, en Samarie. On ne signale pas de blessés mais le véhicule a subi des dégâts."

- Jets de pierre sur des véhicules israéliens à Hébron (Guysen.International.News / 2009-11-08 16:19)
   "Des Palestiniens ont jeté des pierres sur des voitures israéliennes circulant dans le quartier juif de la ville. On ne signale aucun blessé. Des forces de Tsahal ratissent le secteur."

- Encore des jets de pierre sur des véhicules israéliens (Guysen.International.News / 2009-11-08 18:17)
   "Des Palestiniens ont jeté des pierres dimanche soir sur des voitures israéliennes roulant près de la localité de Karnei Shomron, en Samarie. On ne signale pas de blessé mais un véhicule a été endommagé. Des forces de Tsahal ratissent le secteur."

- Une majorité de Palestiniens contre la démission d'Abbas (Guysen.International.News / 2009-11-08 20:17)
   "Selon un sondage réalisé par une société de Ramallah 62% des Palestiniens de Gaza et de Judée-Samarie se sont déclarés contre la décision prise jeudi par président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, de ne pas se représenter aux prochaines élections."

- Manifestations en Cisjordanie en faveur de Mahmoud Abbas, Haïssam Tamimi (Reuters)
http://fr.news.yahoo.com/4/20091108/twl-po-abbas-38cfb6d.html
   "Des milliers de Palestiniens ont manifesté à Hébron pour exhorter Mahmoud Abbas à revenir sur sa décision de ne pas briguer un deuxième mandat à la présidence de l'Autorité autonome palestinienne. Agitant des drapeaux, ils se sont massés dans les rues de cette ville du Sud de la Cisjordanie où Abbas effectuait un rare déplacement. "Mahmoud Abbas, ne démissionne pas! Tu es notre base", scandaient les manifestants. "Nous avons besoin de vous", a déclaré au président palestinien Hussein al Aradj, gouverneur de Hébron, lors d'une réception en son honneur. Abbas a brièvement pris la parole à cette occasion, mais sans évoquer sa décision. [...]"

- Mahmoud Abbas à ses partisans : Israël ne veut pas la paix (Guysen.International.News / 2009-11-08 17:49)
   "S'adressant aux centaines de personnes venues lui exprimer leur soutien à Betléhem, le président palestinien Mahmoud Abbas a affirmé dimanche qu'Israël n'avait rien fait pour promouvoir la paix. « Ils semblent qu'ils ne sont pas intéressés par la paix. Ils ne veulent pas cesser la construction dans les implantations et n'acceptent pas l'idée de deux Etats », a-t-il déclaré. Ceci dit, a-t-il ajouté, nous devons continuer à croire en la paix."

- Mahmoud Abbas menace de dissoudre l'Autorité palestinienne (Guysen.International.News / 2009-11-08 07:38)
   "Au cours du week-end, des responsables palestiniens ont révélé que Mahmoud Abbas pense dissoudre l'Autorité palestiniennes et déclarer l'échec du processus de paix avec Israël. Selon ces sources, il attendrait de voir si les Etats-Unis pourraient faire suffisamment pression sur Jérusalem pour geler la construction dans les implantations et reconnaître la solution des deux états avant de prendre sa décision."

******************************************************************************************************************
Liban & Hezbollah

- La télévision du Hezbollah proteste contre l'inclusion du récit d'Anne Frank à un manuel scolaire d'anglais (Vidéo Memri 3mn01) - le reportage d'Al-Manar sur "l'invasion culturelle sioniste". Anne Frank y est qualifiée "d'Israélienne". Glaçant.
http://www.memritv.org/clip/en/0/0/0/0/0/0/5038.htm?lang=fr

- Le Hezbollah, sur le pied de guerre (JP) - "Si ce n'est cet hiver, ce sera au printemps".
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1257455207810&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "Dans la crainte d'une éventuelle frappe israélienne sur les infrastructures nucléaires iraniennes, le Hezbollah serait en train de se préparer à une nouvelle guerre, selon le journal The Observer. L'hebdomadaire britannique affirme que le mouvement chiite "renforce ses positions de défense" au nord de la rivière Litani. Après avoir perdu un certain nombre de ses bunkers, pendant la seconde guerre du Liban, il prépare également "une nouvelle stratégie" pour défendre les villages du Sud-Liban.
    "Bien sûr, nous nous réarmons. Nous avons même beaucoup plus de roquettes et de missiles qu'en 2006", a déclaré un commandant du Hezbollah aux journalistes. "Nous avons dû faire exploser ou abandonner certains de nos bunkers et nos zones de tir. Mais nous avons encore de très grosses capacités dans le Sud. Nous nous attendons à une attaque israélienne très prochainement. Si ce n'est cet hiver, ce sera au printemps." Les révélations britanniques se présentent moins d'une semaine après la saisie d'une cargaison d'armes iraniennes au large des côtes israéliennes. L'arsenal était destiné au Hezbollah.
    Pourtant, selon Andrew Exum, spécialiste du Hezbollah au Centre pour la Nouvelle Sécurité américaine, le groupe terroriste n'a plus aucun contrôle sur les frontières libanaises. Et ce, en raison de la présence de la FINUL (Forces intérimaires des Nations unies au Liban). "Ils donnent l'impression de renforcer leur présence dans les villages en vue d'un nouveau round de combats, mais ils s'éloignent de plus en plus au nord, pour échapper à la FINUL. Ils veulent protéger Beyrouth et la vallée de Bekaa"."

********************************************************************************************************************
Egypte

- Egypte : ElBaradei pourrait se présenter à la présidentielle (Guysen.International.News / 2009-11-08 11:48)
   "Mohamed ElBaradei, le directeur sortant de l'AIEA, a déclaré à CNN qu'il n'exclut pas de se porter candidat à la présidentielle égyptienne en 2011. Il a précisé qu'il faudra s'assurer de la conformité du scrutin. C'est la deuxième fois que M. ElBaradei laisse entendre qu'il pourrait briguer la présidence, alors que par le passé il jugeait préférable qu'on trouve un candidat plus jeune."

**********************************************************************************************************************
Turquie

- Le Premier ministre turc préfère parler avec le président soudanais (Guysen.International.News / 2009-11-08 20:57) - Pour Erdogan, Nétanyahou est un génocidaire, mais certainement pas Al-Assad puisqu'il est musulman :
   "Le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan a déclaré dimanche être plus à l'aise pour parler avec le président soudanais Omar el-Béchir qu'avec son homologue israélien, Binyamin Netanyahou. "Je pourrais parler à l'aise avec Béchir... Un musulman ne pourrait pas commettre de génocide", a-t-il ajouté."

**********************************************************************************************************************
Iran

- Un haut responsable politique iranien met en garde la Russie contre le retard dans la livraison de missiles (Guysen.International.News / 2009-11-08 13:59) - Téhéran attend ses S-300 :
   "La télévision d'Etat iranienne rapporte qu'un haut responsable politique iranien a mis en garde la Russie sur un retard dans la livraison d'un système anti-missiles antiaériens. "Si la Russie ne remplit pas sa promesse de livraison des missiles, ce sera "un point négatif" dans nos relations", a averti Alaeddin Boroujerdi."

- Iran: 109 arrestations lors d'un rassemblement de l'opposition (AP)
http://fr.news.yahoo.com/3/20091107/twl-iran-opposition-arrestations-ba66223.html
   "La police iranienne a interpellé 109 personnes pour "troubles à l'ordre public" au cours d'un rassemblement de l'opposition cette semaine à Téhéran, a rapporté samedi l'agence de presse officielle IRNA. [...] Les forces de sécurité iraniennes ont frappé des manifestants anti-gouvernementaux à coups de matraques mercredi en marge de rassemblements visant à marquer le 30e anniversaire de la prise d'otages à l'ambassade des Etats-Unis à Téhéran. Les contre-manifestations étaient la première démonstration de force de l'opposition dans les rues de Téhéran depuis près de deux mois. Selon des informations, trois journalistes figuraient au nombre des personnes arrêtées, dont Farhad Pouladi, de l'Agence France Presse et deux journalistes étrangers."

- Ne plus jouer avec les "fous de Dieu", Raphaël Draï (L'Arche n°618, novembre 2009) - les menaces iraniennes contituent déjà en soi un casus belli eu égard à la Charte des Nations Unies ; l'argument "guerre froide" ne marche pas pour le cas du régime islamique, qui ne satisfait pas au critère de rationalité ; "parmi tous les enseignements du XXe siècle et de la seconde guerre mondiale, il en est un qu'il faut vraiment se mettre dans le crâne : les dictatures disent ce qu'elles font, [...] et, dès qu'elles en ont les moyens, elles font ce qu'elles ont annoncé".
   "[...] il n'est pas un seul régime arabe que les projets de cet Iran-là, l'Iranium, n'inquiète. Seulement, si l'inquiétude est partagée, les manières de réagir divergent. La fermeté ? A quel degré ? Celui de sanctions économiques et énergétiques pouvant aller jusqu'à un blocus ? L'expérience montre, depuis l'Irak de Saddam Hussein jusqu'à l'île castriste de Cuba, que ces sortes de sanctions, qui s'assimilent à des châtiments collectifs, seuls les peuples en font les frais ; des peuples qui se radicalisent alors, et qui se rangent plus résolument encore derrière leurs leaders, seraient-ils de sanguinaires dictateurs.
    L'équation se corse vis-à-vis du peuple juif et de l'Etat d'Israël, puisque le président actuel de l'Iran, Mahmoud Ahmadinejad, si mal élu, ne cesse de proclamer son intention d'effacer "l'entité sioniste" de la carte avec force métaphores cancéreuses, et affirme que la Shoah n'a pas eu lieu. Déclarations insensées qui motivent doublement ce qu'en droit international l'on qualifie de casus belli. Car aussi bien l'Iran que l'Etat d'Israël font partie de l'ONU et sont signataires de la Charte de l'organisation. Or cette Charte, d'une part leur interdit justement toute menace politicide mais, d'autre part, leur reconnaît le droit, en cas de violation de cette clause, d'assurer leur légitime défense.
    Les menaces itératives d'Ahmadinejad ouvrent ainsi à l'Etat d'Israël le droit continu à la légitime défense, puisque l'on n'a jamais entendu les dirigeants de cet Etat menacer, eux, d'annihiler la République islamique. Il appartient donc à ces dirigeants par eux-mêmes des circonstances et des conditions optimales qui leur permettront de mettre un terme à de pareilles menaces, lesquelles, ne seraient-elles que gesticulatoires, n'en seraient pas moins condamnables.
    La République islamique de Khamenei et d'Ahmadinejad ne doit certes pas être diabolisée. La dernière "consultation" électorale en Iran a révélé un fort besoin d'une démocratie classique qui ne soit pas passée au filtre de la théocratie. Ne pas la diaboliser, c'est admettre néanmoins qu'elle est fanatisée au point que l'on ne sait plus si c'est son fanatisme qui nourrit son nationalisme ou, à l'inverse, son nationalisme exacerbé qui alimente son fanatisme délirant.
    Car l'on aurait tort de croire ne serait pas persuadé de sa mission tant au sein du monde arabo-musulman qu'au regard du reste de la planète. Une fois les buts fixés, la stratégie suit, et celle-ci commande l'acquisition de tous les moyens permettant la réalisation de cette auto-mission, si l'on peut ainsi la qualifier. [...]
    C'est en ce point qu'il faut récuser un autre argument entendu de-ci de-là : après tout pourquoi avoir peur de la bombe iranienne puisque nous avons vécu des décennies avec les bombes soviétiques et que nous vivons avec les bombes d'une Chine toujours sous l'emprise de son parti communiste, sans parler de l'arsenal pakistanais ?
    A la différence des missiles iraniens, l'argument est de courte portée. Aussi bien la crise des fusées de Cuba en 1962 que celle des fusées Pershing en 1983 ont montré que les dirigeants de l'Union soviétique demeuraient des acteurs rationnels de la stratégie nucléaire de ce temps-là, qu'ils avaient une claire conscience de leurs intérêts et des lignes rouges tracées par le camp d'en face, au point de savoir sans ambiguïté jusqu'où ils pouvaient aller trop loin. Surtout, l'argument "soviétique" n'a plus d'effectivité, puisque l'URSS a finalement disparu, le monde dit libre s'étant systématiquement employé à précipiter sa fin.
    La République islamique ne satisfait pas, loin s'en faut, à ce critère de rationalité, et ce qui le démontre est justement sa négation de la Shoah. Pareille négation ne constitue pas seulement un scandale moral. Elle constitue un symptôme majeur de déconnexion de la réalité historique et même mentale au regard de l'histoire contemporaine, avec un refus pathologique de ses enseignements.
    C'est pourquoi ce symptôme ne doit pas être interprété au regard de la menace dirigée contre l'Etat d'Israël exclusivement. Il dessine un signe global particulièrement préoccupant - parce que clinique - pour toutes les démocraties. Aujourd'hui c'est la Shoah, dont la négation implique la répétition. Demain, ailleurs, d'autres dénis opéreront qui justifieraient d'autres passages à l'acte.
    Or, parmi tous les enseignements du XXe siècle et de la seconde guerre mondiale, il en est un qu'il faut vraiment se mettre dans le crâne : les dictatures disent ce qu'elles font, ou en tout cas le laissent discerner ; et, dès qu'elles en ont les moyens, elles font ce qu'elles ont annoncé. Les démocraties doivent se le tenir pour dit à leur tour [...]. Les mois qui viennent appartiendront aux êtres dotés de cette capacité vitale : la capacité de décision."

********************************************************************************************************************
Europe

- Avigdor Lieberman en tournée en Europe (Guysen.International.News / 2009-11-07 23:44)
   "Le ministre israélien des Affaires étrangères Avigdor Lieberman entamera dimanche une tournée en Hollande et au Danemark. Aux Pays-Bas, il se réunira avec les ambassadeurs israéliens en poste en Europe qui le brieferont sur la situation dans leurs pays respectifs. Il rencontrera son homologue néerlandais et le président de la Chambre basse du Parlement auxquels il exprimera la gratitude d'Israël pour la farouche opposition des Pays Bas au rapport Goldstone.
Au Danemark, il s'entretiendra également avec son homologue et d'autres ministres et déposera une gerbe sur le monument dédié aux Juifs danois envoyés dans le camp de Teresienstadt."

- Des croix gammées à Dresden (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/11/des-croix-gammees-a-dresden/
   "Des antisémites ont couvert la synagogue de Dresden, en Allemagne de l’est, de croix gammées et de symboles d’extrême droite. La police locale a ouvert une enquête, mais n’a pas encore arrêté de suspects."

**********************************************************************************************************************
Afpak

- Afghanistan: sept morts dans une bavure de l'OTAN, selon le ministère de la Défense (AP) - mais aucune enquête n'est ici exigée ?
http://fr.news.yahoo.com/3/20091107/twl-afghanistan-otan-bavure-fcd69a8.html
   "Sept membres des forces de sécurité afghanes - quatre soldats et trois policiers - ont été tués par erreur lors d'une frappe aérienne de l'OTAN sur une base militaire dans l'ouest du pays, a annoncé samedi le ministère afghan de la Défense. L'OTAN n'avait pas commenté cette information dans l'immédiat. [...]"

Partager cet article

Repost 0
Published by Occam - dans Novembre 2009
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Boucle d'Occam
  • La Boucle d'Occam
  • : Chaque jour, une Boucle reprend l'actualité de France et du Moyen-Orient autour des thèmes d'Israël et de l'antisémitisme.
  • Contact

Recherche

Pages