Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 décembre 2009 2 08 /12 /décembre /2009 23:27
France

- Remise du Prix des droits de l’homme de la République française au Réseau des Organisations Non Gouvernementales Palestiniennes (PNGO) : le CRIF fait part de sa stupéfaction au ministre des Affaires étrangères et à la CNCDH (CRIF) - La France va récompenser une organisation qui soutient le Hamas, traite les Israéliens de nazis et soutient le boycott de l'Etat hébreu.
http://www.crif.org/index.php?page=articles_display/detail&aid=17734&artyd=2
   "A l’occasion de la remise du Prix des Droits de l’Homme de la République française « Liberté-Egalité-Fraternité », au Réseau des Organisations Non Gouvernementales Palestiniennes (PNGO), par Bernard Kouchner, ministre des Affaires étrangères, le 10 décembre 2009, Richard Prasquier, Président du CRIF, a adressé un courrier à Yves Repiquet, Président de la CNCDH, et une lettre à Bernard Kouchner.
    Dans ces courriers, que nous reproduisons in extenso, Richard Prasquier marque la stupéfaction du CRIF et dit regretter « qu’hâtivement la CNCDH ait crû devoir distinguer ces ONG. Il eut été préférable qu'elle vérifie au minima les informations que nous transmettons (au sujet du PNGO). Il eut été préférable également que la CNCDH se garde d’honorer des associations qui diabolisent constamment Israël. Ce faisant nous regrettons que la CNCDH nuise aux intérêts de la paix », conclut Richard Prasquier. [...]
    "[...] Nous comprenons que la CNCDH veuille honorer des ONG qui visent à soutenir, consolider et renforcer la société civile palestinienne sur la base des principes de démocratie, de justice sociale et de développement durable. Seulement, nous avons fait part de notre stupéfaction à Yves Repiquet, président de la CNCDH, dans le courrier que vous trouverez copie en pièce jointe.
    Le PNGO est une plateforme qui regroupe 132 organisations membres à Jérusalem, en Cisjordanie et dans la Bande de Gaza. La CNCDH peut-elle confirmer que ces associations ne seraient pas contrôlées indirectement à Gaza, par le Hamas ? La CNCDH peut-elle assurer connaître les activités des 132 organisations membres et disposer d’informations fiables sur les liens qu’elles pourraient avoir avec le Hamas ? De plus, dans sa terminologie actuelle, le PNGO parle de « résistance » lorsqu’il évoque les faits d’armes ou de terrorisme du Hamas. Nous craignons ainsi qu’en distinguant le PNGO, la CNCDH ne donne du crédit, un blanc-seing et/ou officialise la proximité entre certaines associations membres du PNGO et le Hamas.
    Par ailleurs, nous savons que le PNGO a été un participant actif à la conférence antisémite de Durban en 2001 et qu’à cette occasion, il a soutenu le boycott et des embargos contre Israël, il a également retourné la terminologie de la Shoah, pour critiquer les opérations militaires israéliennes. Il convient également de noter que le PNGO soutient expressément le boycott et toutes formes de désinvestissement à l’égard d’Israël. Comment se peut-il par conséquent que la CNCDH fasse l’impasse sur ce point et soutienne un projet qui contrevient pourtant et clairement de fait aux Lois de la République ? [...]"
"

- Le Grand mufti, les Palestiniens et le nazisme, Dominique Vidal (Le Monde Diplomatique) - Le Monde Diplo se désole du documentaire à venir sur Arte, c'est assez amusant à voir ! Leur sympathique argumentaire : les SS musulmans formés par Hadj Hamin étaient peu nombreux, et en fait ce sont les sionistes les méchants parce que certains ont passé un accord avec le IIIe Reich pour faciliter l'émigration de Juifs allemands. Bravo, retournement très noble de la part de Dominique Vidal, et tout à son honneur.
http://www.monde-diplomatique.fr/carnet/2009-12-08-Grand-mufti
   "[...] la propagande israélienne exhibe, depuis des décennies, la période durant laquelle le Grand mufti de Jérusalem, Hadj Amine Al-Husseini, collabora activement avec le IIIe Reich comme avec l’Italie fasciste. Sous le titre La Croix gammée et le turban. La tentation nazie du Grand mufti, Arte consacre à ces événements une émission, mercredi 9 novembre à 20 h 45. Sans préjuger de son contenu, regrettons que les réalisateurs n’aient pas fait appel à notre collaborateur Gilbert Achcar [...].
    [...] l’ex-leader palestinien [s'allia] à Mussolini et Hitler, au point de constituer en 1942 deux légions SS musulmanes. Composées pour l’essentiel de Bosniasques, celles-ci ne participèrent toutefois pas au « nettoyage ethnique » antijuif des Balkans : elles combattirent surtout les Serbes. A Berlin comme à Rome, les unités palestiniennes proprement dites ne dépassèrent jamais quelques dizaines d’hommes, pour la plupart prisonniers de guerre, contre neuf mille dans la seule armée britannique…
    Le mufti a pris fait et cause pour le nazisme, au point d’approuver le judéocide [bel euphémisme : il ne l'a pas "approuvé", il l'a appelé de ses voeux !]. Ce faisant, il est allé bien plus loin que la logique, certes simpliste, selon laquelle « l’ennemi (allemand) de mon ennemi (britannique) est mon ami ». Et il a ainsi porté un tort considérable à la cause du peuple palestinien, comme en témoigne l’exploitation effrénée par la propagande pro-israélienne de cet épisode de sa vie. Mais il ne fut pas le seul à tisser des relations compromettantes.
    Après tout, fin 1940, le Lehi d’Itzhak Shamir, issu d’une scission des Révisionnistes de Zeev Jabotinsky, n’avait-il pas proposé au Reich une alliance stratégique ? Sept ans plus tôt, l’Organisation sioniste mondiale conclut même avec les autorités nazies l’accord dit de la Haavara, grâce auquel plusieurs dizaines de milliers de juifs allemands gagnèrent la Palestine avec une partie de leur capital – mais nul, à l’époque, n’imaginait la Shoah… [...]"

- Les Coulisses du duel Fourest / Ramadan (Vidéo 16mn42) - Caroline Fourest revient sur les points forts du "débat" chez Taddeï, et c'est assez passionnant.
http://www.dailymotion.com/video/xbesjy_les-coulisses-du-duel-fourest-ramad_news

- Dieudonné : The Polanski Case (Vidéo 17mn20) - après le soutien de BHL et Finkielkraut à Polanski, Dieudonné voit le lobby juif derrière les bourreaux d'enfants. Car désormais Dieudonné délaisse le vocabulaire antisioniste, et commence progressivement à s'assumer comme franchement antisémite. Faurisson imite un Juif avec une kippa : "nous avons encore la main !" Bref, âmes sensibles s'abstenir.
http://www.dailymotion.com/video/xbetfa_dieudonne-the-polanski-case_webcam
    Dieudonné avec une kippa (un sous-titre donne son nom de pseudo-présentateur : "Marc-Didier Ardigiel") : "Bienvenue sur le plateau de "Vérité, toute la vérité, rien que la vérité". Shalom à tous mes amis, bénéfices et dividendes au Grand Israël. Aujourd'hui, émission spéciale Polanski. Vous n'êtes pas sans ignorer que Roman Polanski a été incarcéré dans les geôles suisses, où il est depuis 14 jours, enfermé sans aucune raison, dans ce pays qui a collaboré, je vous le rappelle, avec l'Allemagne nazie. Que lui reproche-t-on exactement ? On ne sait pas très bien, l'affaire n'est pas très claire. Une relation sexuelle avec une femme de 15 ans, 20 ans, on ne sait pas exactement..."
    Faurisson avec une kippa (sous-titre : "Simon Krokfield, Président de l'association des beaux-frères et belles-soeurs de déportés") : "13 ans."
    Dieudonné : "Entre 13 et 30 ans. Cette femme, dont je vous le rappelle le grand-père était collectionneur de timbres allemands, des années 30 aux années 40. Faut-il que je rajoute quelque chose ? [Il regarde Faurisson et un autre compère, qui haussent les épaules.] Je crois que c'est éloquent, tout le monde a compris sur quel terrain nous sommes aujourd'hui, toujours ce même terrain de la haine, la haine du Juif. On a pu constater que ce lynchage médiatique [...] est particulièrement violent, orchestré par cette presse, aujourd'hui que l'on peut qualifier ouvertement de presse antisémite. Roman est incarcéré, entre la vie et la mort, par la volonté d'un procureur américain, le Führer, j'ai envie de l'appeler le Führer. Excusez-moi si je vais un petit peu loin, mais je crois que la situation est réellement dramatique. [...]"
    Son deuxième compère avec une kippa a pour sous-titre "Mortz Lévi-Strauss, spécialiste du cinéma juif". Dieudonné le présente ainsi : "Mortz Lévi-Strauss, qui est un spécialiste du cinéma, et plus particulièrement du cinéma juif, donc du cinéma tout court." [...]
    Faurisson : "Je suis, comme vous, bouleversé. [...] Il a pensé, n'est-ce pas, pour éviter de la mettre enceinte, il a quand même eu une idée que nous pouvons saluer au passage : il l'a sodomisée."
    Dieudonné : "Il l'a sodomisé... Et ça la presse n'en parle pas !" [La presse en a beaucoup parlé.]
    Faurisson : "La presse n'en parle pas et ne montre pas ce que cela témoigne..."
    Dieudonné : "Il a pris soin de son avenir, de ce qui allait lui arriver."
    Faurisson : "Et cette ingrate, n'est-ce pas, lui en a tenu rigueur, néanmoins, et c'est tout à fait insupportable. [...] Et puis, qui a-t-il ainsi sodomisé ? Il ne s'agissait pas d'une Juive, n'est-ce pas, mais d'une "chisk" [???], tout simplement, donc par conséquent, quel égard, tout de même."
    Dieudonné : "Et quelque part, l'enfant de Cracovie qui, par cet acte libérateur, est-ce qu'il ne tue pas le Führer ? [...] Voir en Polanski un pédophile, n'est-ce pas là l'expression d'un transfert psychologique de la part de certains non-Juifs ? Parce que pourquoi voir la pédophilie là où elle n'existe pas ? C'est quand même extraordinaire ! [...] Encore une fois la démonstration qu'on est face à un lynchage particulièrement odieux. Je vais me faire l'avocat, si vous me le permettez, l'avocat du diable. Beaucoup nous disent : mais alors, ce soutien à l'artiste Polanski, pourquoi ne s'est-il pas exercé sur d'autres artistes qui, pour des faits peut-être "apparemment" moins graves, je pense notamment au sketch de cet humoriste - peut-on d'ailleurs encore l'appeler humoriste ? - Dieudonné, qui a fait monter, je vous le rappelle, sur scène l'ignoble, l'irréparable Robert Faurisson, et qui là est menacé effectivement d'un an de prison avec sursis... Comment expliquer à l'opinon publique qui nous regarde qu'effectivement on ne peut pas parler de deux poids deux mesures ? Que les choses sont différentes ? Je vais vous laisser la parole."
    Faurisson : "Ne mêlons pas les choses. Le cas de ce personnage infâme, vous l'avez nommé, je ne le nommerai pas..."
    Dieudonné : "Un Africain."
    Faurisson : "Et puis un Africain, après tout, n'est-ce pas. Ce cas est quand même radicalement différent, [...] parce que là, quand même, le crime de ce personnage est épouvantable, n'est-ce pas."
    Dieudonné : "Mais il n'a blessé personne, physiquement il n'y a eu que des mots échangés..."
    Faurisson : "Non non, excusez-moi, vous me décevez."
    Dieudonné : "Non mais j'essaye d'argumenter un peu le débat, excusez-moi, je ne voudrais pas..."
    Faurisson : "Non parce qu'écoutez, ce qu'il fait est beaucoup plus grave, n'est-ce pas : tuer l'esprit, tuer l'âme, tuer un peuple, tuer sa mémoire, c'est quand même beaucoup plus grave que d'avoir, comme ça, sodomisé une allumeuse, après tout. Quand même, la différence est là."
    Le compère : "C'est un viol des consciences !"
    Faurisson : "C'est un viol des consciences, et par conséquent il est tout à fait normal que le tribunal s'apprête à le condamner. Il est tout à fait normal que la procureuse ait dénoncé vigoureusement ce personnage..."
    Dieudonné : "C'est là où tout n'est pas perdu."
    Faurisson : "Tout n'est pas perdu, oui parce que je crains que vous ne sombriez dans le pessimisme, n'est-ce pas. Je suis d'accord avec Finkielkraut qui, très agité, trop agité, nous a dit que la France le bouleversait, que c'était la fin de tout... Il ne faut pas exagérer : nous avons encore la main !" [...]
    Dieudonné : "Est-ce qu'aujourd'hui on peut, c'est une question que je vous pose, on peut continuer à envisager de vivre en France ? Faut-il envisager de partir ? Est-ce que l'affaire Polanski, on n'est pas en train de nous dire à nous : Juif, va-t-en, pars, fuis ?"
    Faurisson, qui se frotte les mains d'un air sournois : "Nous autres, qui ne sommes pas, je parle pour moi-même, qui ne sommes pas des résidents en Israël, nous nous rendons compte quand même que la situation en Israël n'est pas tout à fait brillante, n'est-ce pas. Je pense, en tant que Juif de la diaspora, qu'assez rapidement beaucoup d'Israéliens regagneront nos climats." [C'est une antienne antisioniste très courante : les Israéliens seraient en train de quitter leur pays, ayant eux-mêmes compris qu'il était voué à disparaître.] [...]
    Dieudonné : "Moi j'aimerais peut-être pour terminer que nous [...] voyons les choses du bon côté : une intervention possible en Iran, bientôt, pour nous libérer, pour écarter ce danger iranien. Qu'est-ce que vous en pensez aujourd'hui ? Une intervention possible dans les mois qui viennent sur l'Iran ?"
    Faurisson : "Cette intervention s'impose depuis longtemps."
    Dieudonné : "Je pense qu'on est tous d'accord."
    Faurisson : "Mais nous pouvons le faire de façon humaine, nous ne sommes pas obligés d'atomiser l'Iran tout entier, mais quelques bombes atomiques ça et là, nous avons tout ce qu'il faut, comme nous avons eu recours à Gaza au phosphore blanc, comme ailleurs à l'uranium appauvri. Rappelez-vous, quand même, l'attitude héroïque des Etats-Unis, et de Bush en particulier, qui se sont lancés contre ces nids d'antisémites, et qui ont essayé d'y mettre bon ordre, mais comme par hasard les antisémites sont là qui font barrage, ils ne sont pas contents, ils parlent d'abandonner l'Irak, ils parlent d'abandonner l'Afghanistan ! Alors on éteindrait comme ça toutes les guerres ? ça ne va plus, n'est-ce pas, ça ne va plus, soyons raisonnables."
    Dieudonné : "Je pense que là nous sommes motivés, je crois qu'Israël en tout cas par notre voix s'exprime, et il faudra compter avec Israël dans les années qui viennent et dans les siècles qui vont arriver. La colonisation palestinienne a existé à un moment donné, mais Israël a toujours été un Etat juif, et Israël le restera. [...] Aujourd'hui une cotisation [pour Polanski] va être mise en place pour le faire libérer et pourquoi pas pour le faire extrader pour qu'il soit au moins protégé en Israël. Jamais nous ne te laisserons tomber Roman, jamais. De Cracovie à Hollywood, nous serons là." Dieudonné prend la main de ses amis, et chante en un simili d'hébreu quelque chose comme : "Héshlatonatéshlato..." etc.

***************************************************************************************************************
Projet suédois

- Les pays de l’UE adopteront aujourd’hui une déclaration sur Jérusalem, Gideon Kutz (Maariv) - "on peut distinguer grossièrement les pays qui soutiennent ou s’opposent à l’initiative et à Jérusalem on affirme : « Ce sont les pays qui sont pour ou contre Israël »."
http://www.ambafrance-il.org/spip.php?article7379
   "[...] La déclaration mentionnera Jérusalem mais comme future capitale des deux Etats. C’est là aussi une déclaration inconfortable pour Israël car c’est la première fois que l’UE prend position sur la question sensible de Jérusalem. « Le fait que les négociations n’aient pas repris nuit à nos efforts pour freiner des démarches extrêmes telles que celle-ci. Sous le gouvernement Olmert ce ne serait pas arrivé car il y avait des pourparlers sur un accord permanent », a déclaré un diplomate étranger de haut rang.
    Pour l’heure on peut distinguer grossièrement les pays qui soutiennent ou s’opposent à l’initiative et à Jérusalem on affirme : « Ce sont les pays qui sont pour ou contre Israël ». L’initiative est celle de la Suède et à ses côtés on trouve la Grande-Bretagne, la Belgique, l’Irlande, Malte et Chypre. Face à eux on trouve la France, l’Italie, l’Allemagne, la République tchèque, la Hongrie, la Pologne, la Roumanie et la Slovaquie qui s’opposent à la proposition. [...]"

- Jérusalem, israélo-palestinienne ?, Herb Keinon (JP) - Helsinki : "Je pense que les négociations doivent recommencer et ce texte est un moyen de les relancer". On se demande bien par quel miracle, vue la brillante stratégie européenne...
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1260181021410&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "[...] Pour l'heure, Israël reste fermement opposé à la proposition européenne. Un texte qui ne reconnaît pas les revendications israéliennes sur la partie Est de la ville trois fois sainte. L'Etat hébreu avait, par ailleurs, avertit les Européens que leurs exigences auraient des conséquences graves. Il craint notamment que cette résolution - ardemment défendue par l'actuel président de l'UE, le ministre suédois des Affaires étrangères Carl Bildt - n'ignore les besoins sécuritaires de l'Etat hébreu. Et ce, en plus d'écarter l'importance du caractère démilitarisé du futur Etat palestinien ainsi que la reconnaissance d'Israël en tant qu'Etat juif. Selon le ministère des Affaires étrangères, l'initiative européenne pourrait nuire au rôle de médiateur de l'UE au Proche-Orient. [...]
    Selon le chef de la diplomatie finlandaise, Alexander Stubb, il est important que l'UE maintienne sa position au sujet de Jérusalem et qu'elle exerce plus de pression sur l'Etat hébreu contre la reprise des constructions dans les implantations. "L'UE est dotée de principes forts et nous devons les honorer", ajoute Stubb. "Je pense que les négociations doivent recommencer et ce texte est un moyen de les relancer"."

- Statut de Jérusalem : le projet suédois va créer la confusion, selon S. Pérès (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Statut-de-Jerusalem-le-projet-suedois-va-creer-la-confusion-selon-S_255019.html
   "Le président israélien Shimon Pérès a dénoncé l'examen par les diplomates européens du projet suédois visant à déclarer Jérusalem-est capitale de la Palestine. Il a estimé que cela ''créerait la confusion''. ''C'est une tentative de remplacer l'Onu'', a-t-il ajouté."

- L'UE appelle à ce que Jérusalem soit une capitale partagée (AFP) - Frattini : "Décider ici à Bruxelles ce que doit être le statut de Jérusalem serait très frustrant pour les négociateurs".
http://www.lesechos.fr/depeches/monde/afp_00209823-l-ue-appelle-a-ce-que-jerusalem-soit-une-capitale-partagee.htm
   "[...] L'initiative du texte avait été lancée par la présidence suédoise de l'UE. Mais contrairement à ce que souhaitait Stockholm à l'origine, les ministres européens ont refusé d'être plus explicites sur les contours d'un futur Etat palestinien. Alors qu'un premier projet de texte suédois précisait clairement que le futur Etat palestinien devait être composé de la Cisjordanie, de la bande de Gaza et de Jérusalem-Est, la version finale indique simplement que le futur Etat palestinien doit être "contigu (à Israël) et viable".
    Plusieurs pays dont la République tchèque et l'Allemagne ne souhaitaient pas qu'on impose une solution à Israël et aux Palestiniens. Le ministre allemand Guido Westerwelle n'a pas caché sa "satisfaction personnelle". "Préempter le résultat des négociations" sur le statut de Jérusalem aurait "nui à ces négociations", a-t-il estimé. "Décider ici à Bruxelles ce que doit être le statut de Jérusalem serait très frustrant pour les négociateurs" israéliens et palestiniens, lui a fait écho le chef de la diplomatie italienne Franco Frattini. [...]"

- Jérusalem “future capitale de deux Etats”, Gilles Paris (Le Monde) - le texte de la résolution :
http://israelpalestine.blog.lemonde.fr/2009/12/08/jerusalem-future-capitale-de-deux-etats/#xtor=RSS-32280322
   "Il s’agit du 8ème des 12 points de la déclaration de l’Union européenne rendue publique mardi 8 décembre. [...] Voici la formulation finalement retenue par les Vingt-Sept:
    “Le Conseil est profondément préoccupé par la situation à Jérusalem Est. Compte tenu des récents incidents, il appelle toutes les parties à s’abstenir de toute provocation. Le Conseil rappelle qu’il n’a jamais reconnu l’annexion de Jérusalem-Est. S’il doit y avoir une paix authentique, une voie doit être trouvée pour résoudre par la négociation le statut de Jérusalem comme future capitale de deux Etats. Le Conseil appelle à la réouverture des institutions palestiniennes à Jérusalem en conformément à la Feuille de route. Il invite également le gouvernement israélien à cesser toutes les formes de discriminations des Palestiniens à Jérusalem Est.“
    Dans son point 2, les Européens précisent que “l’Union européenne ne reconnaîtra aucune modification aux frontières d’avant 1967, y compris en ce qui concerne Jérusalem, autres que celles convenues par les parties.” [...]"

- L'UE appelle à négocier le partage de Jérusalem (Reuters) - bonheur de Carl Bildt malgré tout :
http://fr.news.yahoo.com/4/20091208/twl-po-jerusalem-union-bd5ae06.html
   "[...] "Les discussions de ces derniers jours montrent que la voix de l'Europe compte, qu'elle ne s'évanouit pas dans le désert", s'est félicité le ministre suédois des Affaires étrangères, Carl Bildt, à l'issue de la réunion. "Cette voix, qui milite pour une reprise la plus rapide possible du processus de paix, compte et saura être entendue", a-t-il ensuite ajouté face à la presse. [...]"

- Jérusalem/UE: Israël et Palestiniens satisfaits, mais avec des réserves (AFP) - "Compte tenu des efforts du gouvernement israélien pour contribuer à une reprise des négociations, il est regrettable que l'Union européenne ait choisi d'adopter un texte qui ne contribue pas à cette cause".
http://lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-41116028@7-60,0.html
   "Israéliens et Palestiniens se sont félicités mardi, mais avec des réserves, de la déclaration de l'Union européenne appelant à faire de Jérusalem "la future capitale de deux Etats" palestinien et israélien dans le cadre d'un règlement négocié. "Compte tenu de la version de départ extrême soumise par la présidence suédoise, nous ne pouvons que nous féliciter qu'au bout du compte, la voix des Etat responsables et équilibrés ait prévalu", a réagi le ministère israélien des Affaires étrangères dans un communiqué.
    Toutefois, la déclaration européenne "ignore le principal obstacle pour parvenir à la paix entre Israël et les Palestiniens, (à savoir) le refus des Palestiniens de revenir à la table des négociations", poursuit le communiqué. "Compte tenu des efforts du gouvernement israélien pour contribuer à une reprise des négociations, il est regrettable que l'Union européenne ait choisi d'adopter un texte qui ne contribue pas à cette cause", conclut le communiqué israélien.
    En revanche, le maire israélien de Jérusalem, Nir Barkat, s'est vivement élevé contre la déclaration de l'UE, qui met selon lui en péril l'avenir de la ville. "Le maire Nir Barkat rejette totalement la décision de l'UE de soutenir la division de Jérusalem, qu'il qualifie de véritable danger pour l'avenir de Jérusalem", a indiqué un communiqué de la mairie. "Aucune ville dans l'histoire du monde n'a fonctionné correctement après avoir été divisée", a poursuivi M. Barkat, en faisant allusion au 20e anniversaire de la réunification de Berlin récemment célébré.
    De son côté, l'Autorité palestinienne a regretté que le contenu de cette déclaration ait été édulcoré au regard de sa version initiale. "C'est un pas positif même si nous espérions quelque chose de plus fort et de plus clair", a déclaré Nimr Hamad, un conseiller politique du président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas. "Nous considérons néanmoins cela comme une étape positive", a-t-il ajouté, en critiquant "l'ampleur des pressions exercées par Israël et d'autres, dont des pays européens, pour modifier le texte." [...]"

- Livni « peinée » par la décision de l’Union européenne (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Livni-peinee-par-la-decision-de-l-Union-europeenne_255061.html
   "La dirigeante de l'opposition, Tsipi Livni, a critiqué l'appel de l'Union européenne à négocier l'avenir de Jérusalem. "Je suis peinée par la décision et pense qu'elle n'est pas en faveur d'Israël"."

- Le statut de Jérusalem à négocier (USA) (AFP) - "Nous pensons qu'en tant que question relevant du statut définitif, c'est dans le cadre d'une négociation formelle entre les parties directement qu'elle sera le mieux traitée".
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/12/08/01011-20091208FILWWW00573-le-statut-de-jerusalem-a-negocier.php
   "Les Etats-Unis ont réagi à la déclaration des Européens réclamant que Jérusalem devienne "la future capitale de deux Etats" en réaffirmant que le sort de la ville devra être réglé, selon Washington, dans la négociation d'un statut définitif entre les parties. "Nous sommes au courant de la déclaration de l'UE, mais notre position sur Jérusalem est claire", a indiqué le porte-parole du département d'Etat, Philip Crowley: "Nous pensons qu'en tant que question relevant du statut définitif, c'est dans le cadre d'une négociation formelle entre les parties directement qu'elle sera le mieux traitée". [...]"

****************************************************************************************************************
Israël & Localités juives

- Gel des constructions : remous internes, Tovah Lazaroff & Anica Pommeray (JP) - ""Dès le lendemain de la fin du gel", les chantiers devront reprendre, exigent les députés. Promesse que les concessions d'aujourd'hui ne se transformeront pas en sacrifices de demain".
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1260181019996&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "Mis à part les protestations de terrain, Netanyahou doit aussi affronter les risques d'insoumission de son propre camp. [...] Depuis plus d'une semaine, Binyamin Netanyahou est la cible des reproches de son propre camp. En tête de file : les députés Likoud Danny Danon et Tzipi Hotovely, deux fervents opposants au gel des implantations. Danon appelait même, la semaine dernière, à un vote à bulletin secret au sujet du moratoire, lors de la prochaine rencontre du comité central du Likoud prévue le 29 décembre. Hotovely, elle, insiste davantage sur les promesses du parti : celles faites aux électeurs durant toute la campagne électorale et dont l'un des principes consistait précisément à défendre l'identité nationale juive du pays.
    Pour d'autres encore, c'est le caractère "draconien" du gel qui a surpris. Dès le 26 novembre, les arrêts de constructions étaient délivrés et les rangs de l'administration civile renforcés. Dans les implantations, c'est la douche froide, malgré quelques mots de réconfort des dirigeants : toutes les constructions entamées avant le moratoire se poursuivront et les projets de 28 nouveaux édifices publics dans les localités juives de Judée-Samarie seront autorisés, annonce le ministre de la Défense Ehoud Barak. Netanyahou, lui, insiste : la mesure reste "temporaire".
    Qu'à cela ne tienne, dimanche 6 décembre, les voix critiques se taisent, mais à une condition : que les ordres de construction "post-moratoire" soient déjà signés. "Dès le lendemain de la fin du gel", les chantiers devront reprendre, exigent les députés. Promesse que les concessions d'aujourd'hui ne se transformeront pas en sacrifices de demain. Bien que, techniquement, le moratoire doit encore être soumis aux votes de la Knesset et du gouvernement, l'initiative de Netanyahou semble vraisemblablement hors de danger. [...]"

- Livni : "Le gel nuit aux intérêts israéliens", Rebecca Anna Stoil & Gil Hoffman (JP) - Bibi ironise : "Je suis heureux d'apprendre que les députés de l'opposition sont devenus de fervents défenseurs des blocs d'implantation".
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1260181021799&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "La chef de l'opposition Tzipi Livni a accusé lundi le Premier ministre Binyamin Netanyahou de nuire aux intérêts israéliens avec le moratoire de dix mois sur le gel de la construction. "Le Premier ministre a dit aux habitants des implantations : 'Nous endurerons le gel ensemble, c'est temporaire, tout redeviendra comme avant'… mais le fait est que nous n'en savons rien", a déclaré Livni à la rencontre hebdomadaire de Kadima. "Et, malheureusement, quand ce gouvernement met le Goush Etzion et [l'avant poste illégal] Migron dans le même sac, cela nuit aux intérêts d'Israël", a-t-elle ajouté.
    "Je suis heureux d'apprendre que les députés de l'opposition sont devenus de fervents défenseurs des blocs d'implantation", a déclaré Netanyahou, en retour. "C'est bien. J'invite tous les députés de l'opposition à venir dans les blocs d'implantation à Tou Bichvat pour planter des arbres", a-t-il ajouté. Plus tard, un message de son bureau se réjouissait de nouveau du soutien "de l'opposition pour les blocs d'implantation. C'est excellent, parce que cela signifie qu'il n'y a aucune discussion à ce sujet".
    Ce à quoi un responsable de Kadima a répondu : "Ce serait bien que Netanyahou trouve un moyen de sortir Israël de l'isolement diplomatique dans lequel il l'a placé, au lieu de délivrer des messages destinés à se défendre des critiques qu'il a méritées"."

- Gel des implantations : pneus crevés et graffitis à Jérusalem (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Gel-des-implantations-pneus-creves-et-graffitis-a-Jerusalem_255004.html
   "Des vandales ont crevé les pneus d'une vingtaine de véhicules dans le quartier de la Guiva Hatzarfatit, au nord de Jérusalem, et laissé des tracts contre le gel des implantations. Ils ont également inscrit sur des murs du secteur : ''Attention, danger ! On construit !'' La police a ouvert l'enquête."
- Gel des constructions : D.Dayan condamne les auteurs des pneus lacérés à Jérusalem (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Gel-des-constructions-D_255030.html
   "Le chef des localités de Judée et Samarie, Danny Dayan a condamné mardi les lacérations de pneus qui ont eu lieu dans le quartier de French Hill à Jérusalem en protestations contre le plan de gel des constructions. "Nous devons agir sans violence dans notre lutte contre le gel. Ces actes sont moralement illégitimes et nuisent à notre cause", a-t-il précisé."

- Manifestation d'extrême gauche (Guysen) - Shalom Arshav nargue les mitnahalim avec des glaçons.
http://www.guysen.com/news_Manifestation-d-extreme-gauche_255058.html
   "Quelque 40 militants du parti d’extrême gauche « La Paix Maintenant » ont manifesté mardi devant le ministère de la Défense à Tel-Aviv. Ils protestaient contre les implantations de Judée-Samarie et agitaient des panneaux demandant aux résidents des implantations de « rentrer chez eux » Les manifestants ont apporté des sacs de glace avec eux, qu'ils ont placés le long du trottoir symbolisant le gel annoncé."

- Sommet de Copenhague : Israël isolée ? (Guysen) - la Suisse boycotterait l'Etat juif.
http://www.guysen.com/news_Sommet-de-Copenhague-Israel-isolee-_255043.html
   "Tous les pays participant au Sommet de Copenhague sur le climat se sont regroupés par centre d'intérêt. Selon des sources non officielles, Israël ne participerait à aucun groupe car la Suisse aurait opposé son veto à sa participation à celui qui lui correspondait au nom de la neutralité."

- Les travaillistes contre le référendum (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Les-travaillistes-contre-le-referendum_255065.html
   "Des sources proches du ministère de la Défense d’Ehoud Barak ont déclaré que le parti travailliste s'opposait au projet de loi demandant un référendum sur la cession de tout territoire israélien, y compris les hauteurs du Golan."

- La mosquée Al-Asqua en examen à la Knesset (Guysen) - une loi contre le muezzin du matin ?
http://www.guysen.com/news_La-mosquee-Al-Asqua-en-examen-a-la-Knesset_254971.html
   "Selon le quotidien palestinien Al Quds Al Arabi, la Knesset examine depuis quelques jours un projet de loi visant à interdire l'appel à la prière de l'aube à la mosquée d'Al-Aqsa afin de ne pas déranger les résidents situés aux alentours. Selon le même journal, des groupes nationalistes juifs ont également demandé la fermeture du mont du Temple aux musulmans tant que le soldat franco-israélien Gilad Shalit n’est pas libéré."

- Un soldat dédommagé par la presse (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/12/un-soldat-dedommage-par-la-presse/
   "Le juge Solberg du tribunal d’instance de Jérusalem a condamné la journaliste Ilana Dayan, du programme télévisé « Ouvda » (des faits), à payer 300 000 shekels à l’officier R., pour avoir décrété sans aucun fondement dans les faits qu’il avait ordonné à ses soldats de tirer sur une fillette qui se serait approchée par erreur de leur position. L’accusé a d’abord été acquitté par un tribunal militaire, à la suite de l’enquête qui a démystifié cette calomnie."

- Ilana Dayan condamnée par la Justice de Jérusalem (Guysen) - elle devra faire état de son "erreur" à la télévision :
http://www.guysen.com/news_Ilana-Dayan-condamnee-par-la-Justice-de-Jerusalem_255085.html
   "Le Tribunal d'instance de Jérusalem a statué mardi sur l'enquête menée par la reporter Ilana Dayan pour le réseau Telad qui produit son émission. Elle devra verser 300.000 shekels de dommages à un capitaine de Tsahal. Elle avait rapporté, à tort, que le militaire avait admis avoir tiré à bout portant sur une fillette palestinienne. Dayan doit également préciser à ses téléspectateurs avoir transmis un message erroné."

- Affaire al Doura à la télévision israélienne, Yéochoua Sultan (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/12/affaire-al-doura/
   "La première chaîne diffusera mercredi à 21h45 le reportage de la chaîne allemande ARD, qui démontre la supercherie du reportage diffusé en France le 30 septembre 2000, et qui mettait en scène un enfant palestinien de Gaza  tué par balles. Le porte-parole de Tsahal avait maladroitement présenté des excuses juste après la diffusion des images, avant que des équipes ne démontrent que les balles ne pouvaient provenir balistiquement de la position israélienne du carrefour de Netzarim mais des forces locales."

- Convaincre Abbas de négocier (Israël-Infos) - Ben Eliezer espère :
http://www.israel-infos.net/
   "Selon Benjamin Ben Eliezer, "le chef du gouvernement Benjamin Netanyahou a pris la décision la plus difficile de sa vie, concernant le gel de la construction dans les implantations de Judée-Samarie, après avoir accepté le principe de deux Etats pour deux peuples, et les Palestiniens refusent toujours de s'asseoir à la table des négociations". "J'espère que les dirigeants du monde voient ce qui se passe ici, et qu'ils arriveront à convaincre Abbou Mazen de reprendre les pourparlers de paix" a encore ajouté le ministre travailliste des Infrastructures."

****************************************************************************************************************
Gaza & Hamas

- Chef du Hamas: l'entêtement d'Israël retarde l’accord Shalit (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Chef-du-Hamas-l-entetement-d-Israel-retarde-l-accord-Shalit_255074.html
   "Le chef du Hamas, Khaled Mechaal, a déclaré que l'opération d’échange de prisonniers Palestiniens destinés à obtenir la libération du soldat israélien enlevé Guilad Shalit est retardé à cause de « l'entêtement d'Israël ». Dans une conférence de presse tenue au Yémen, Mechaal a déclaré que le Hamas ne sera pas reculera pas dans ses exigences."

- L'Egypte met à jour une contrebande de fioul vers Gaza (Guysen)
http://www.guysen.com/news_L-Egypte-met-a-jour-une-contrebande-de-fioul-vers-Gaza_254989.html
   "Les forces égyptiennes ont découvert dans la région d'El Arish, près de la frontière israélo-gazaouie, un entrepôt avec 30.000 litres de fioul destinés à la contrebande vers Gaza. Des tuyaux et une pompe se trouvaient également sur place."

- Entrée interdite à Gaza, Herb Keinon (JP) - "Des responsables du gouvernement ont fait remarquer que les hommes politiques étrangers pouvaient toujours arriver par l'Egypte".
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1260181017892&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "Le gouvernement du Premier ministre Binyamin Netanyahou applique une politique qui, bien qu'elle ne soit pas officielle, interdit de facto l'entrée dans la bande de Gaza à des hommes politiques. Le Jerusalem Post a appris par des responsables du gouvernement que l'objectif de ce raisonnement était double : retirer la légitimité que de telles visites peuvent apporter au Hamas, et tenter de mettre la pression en vue de la libération du soldat captif Guilad Shalit.
    Cette politique a été particulièrement mise en lumière après la déclaration du ministre irlandais des Affaires étrangères. Michael Martin a affirmé la semaine dernière à un comité parlementaire qu'Israël lui avait interdit de se rendre à Gaza. Des responsables du gouvernement ont fait remarquer que les hommes politiques étrangers pouvaient toujours arriver par l'Egypte. [...] En revanche les diplomates d'un moindre niveau et l'aide humanitaire continuent de circuler."

- Psychose à Gaza, touchée par ses premiers cas mortels de grippe H1N1, Joseph Krauss (AFP) - "Les autorités israéliennes ont rapidement fait savoir mardi qu'elles avaient transféré 10.000 doses de vaccin vers la bande de Gaza et coopéraient avec l'Autorité palestinienne pour tenter de contenir la grippe".
http://www.lesechos.fr/depeches/monde/afp_00209916-psychose-a-gaza--touchee-par-ses-premiers-cas-mortels-de-grippe-h1n1.htm
   "[...] Un chirurgien de 35 ans, le docteur Mahmoud al-Haddad, réputé à Gaza, est devenu la quatrième victime en 48 heures de la grippe. Il est décédé après son transfert en Israël, a indiqué à l'AFP une source médicale à Gaza sous couvert de l'anonymat. Avant lui, un bébé et deux femmes --dont une souffrait d'autres pathologies-- avaient perdu la vie après avoir contracté la maladie. Les premiers cas dans le territoire palestinien ont été rendus publics dimanche. A ce jour, les autorités sanitaires ont confirmé 19 cas de grippe A(H1N1) sur 40 suspects. [...]
    Le bruit court que le chiffre des malades est plus élevé mais que le Hamas refuse de le divulguer à quelques jours du traditionnel "rassemblement de masse" qu'il doit organiser à Gaza pour célébrer le 22e anniversaire de sa création, le 14 décembre. La population de Gaza se sent également démunie face au délabrement du système sanitaire du territoire, pauvre et exigu, qui dépend en grande partie de l'aide humanitaire internationale. [...] Les autorités israéliennes ont rapidement fait savoir mardi qu'elles avaient transféré 10.000 doses de vaccin vers la bande de Gaza et coopéraient avec l'Autorité palestinienne pour tenter de contenir la grippe. [...]"

***********************************************************************************************************************
Goldstone

- Lettre ouverte au Juge Goldstone à propos de Fakhoura, Dr David Zangen (Maariv) - Le principal témoin était déjà à l'origine du mythe du "massacre de Jénine". "Dans le monde moderne, la propagande et les mensonges sont partie intégrante de la guerre. Et en tant que juge, vous ne devriez pas servir d’outil à l’accroissement de la haine et des conflits".
http://www.goldstonereport.org/case-study/al-fakhoura-un-school/330-david-zangen-open-letter-to-judge-goldstone-on-fakhoura-maariv-271009
Traduction Menahem Macina :
http://www.upjf.org/actualitees-upjf/article-17583-145-7-lettre-ouverte-au-juge-goldstone-propos-fakhoura-dr-david-zangen.html
   "Cher Juge Goldstone,
    Mon nom est David Zangen. Je suis médecin consultant en endocrinologie pédiatrique et diabète à l'hôpital universitaire Hadassah de Jérusalem. Plus de 50% de mes patients sont des Palestiniens de Jérusalem, de Cisjordanie et de Gaza. Je parle arabe et j’ai initié le premier programme de formation pour les médecins palestiniens dans le domaine de l'endocrinologie pédiatrique. Les médecins formés ont été pleinement respectés et ont été inclus comme premiers auteurs des études que nous avons publiées dans les plus prestigieuses revues professionnelles dans le monde.
    Mais il se trouve aussi que j’ai été médecin-chef de ma brigade durant l’Opération Rempart, à Jénine en 2002. J’avais la responsailité des soins médicaux de nos soldats, mais aussi celle de permettre à l'hôpital de Jénine de fournir des services médicaux complets à la population civile, et j'ai été personnellement impliqué dans de nombreux traitements médicaux que les Palestiniens (y compris les combattants) ont reçus des médecins israéliens.
    Pendant et après l'opération, le directeur de l'hôpital de Jénine a été à l’origine des informations concernant ce qui a été appelé à tort le « massacre de Jénine, au cours duquel 5000 personnes auraient été abattues ». Cette même personne, le Dr Abou Rali, a également fait valoir qu'une partie de l'hôpital de Jénine a été détruite par les obus de chars israéliens, en affirmant « 12 obus antichar ont été tirés sur l'hôpital ».
    Vous devriez savoir, honorable Juge, qu’il a été établi, documents à l’appui, que ces déclarations étaient de purs mensonges, non seulement par des sources israéliennes, mais aussi par Human Rights Watch et d'autres organisations de l'ONU, qui ont fait état de 52 morts du côté palestinien et 23 du côté israélien. Tant les rapports de ces organisations que les photos de l'hôpital de Jénine n’ont fourni aucune preuve de destructions dans l'enceinte de l’hôpital ayant résulté de l'opération.
    Ce Dr Abou Rali, directeur de l'hôpital et médecin, ment et incite au culte des Shahids [martyrs]. Il est difficile de croire que l'administrateur d'un hôpital peut porter un tel témoignage, de toute évidence faux. Je ne peux le comprendre. Et vous ne pouvez certainement pas le comprendre non plus. Mais, malheureusement, c'est ce qui s'est passé. Même les personnes qui seraient normalement considérées comme des sources fiables deviennent des défenseurs de mensonges flagrants. Tragiquement, la mauvaise conduite morale des médecins de l'Autorité palestinienne n'est pas nouvelle. Le pédiatre Georges Habache a envoyé ses terroristes pour tuer des enfants dans les écoles israéliennes, tout comme le chef de file du Hamas et pédiatre, Dr. Abd al-Aziz Al-Rantissi, Ainsi que le pédiatre, le Dr Mahmoud Zaher, qui continue à encourager le lancement depuis Gaza de roquettes visant des écoles israéliennes.
    Cher Juge Goldstone, vous devriez être très prudent lorsque ces mensonges flagrants doivent vous servir comme base pour votre rapport. Je suis sûr de votre bonne foi, mais ayant été personnellement témoin oculaire, tant pour les événements de Jénine que pour les reportages de presse ultérieurs et le premier faux rapport de l'ONU, je ne comprends ce qui s'est passé en vous, comment une personne intègre de votre stature a pu s’associer à un tel rapport rempli de mensonges.
    Reportez-vous, cher juge Goldstone, dans votre rapport, à l'incident de Al Fakhura, qui a eu lieu entre le 5 et le 6 Janvier 2009 (paragraphes 651-688). Vous accusez Israël d’être responsable du bombardement de l'école de l'UNRWA. Il a fallu deux semaines pour que cette accusation soit retirée. Mais vous, honoré juge, pour obtenir votre seul témoignage, vous êtes retourné auprès des mêmes personnes qui ont répandu mensonges et calomnies au sujet de l'attentat contre l'école. En outre, lors de l'analyse de la scène, vous affirmez vous-même que vous n'avez pas pu vérifier le nombre de 24 morts et 40 blessés, mais malgré tout, ces chiffres ne vous ont pas paru exagérés. Enfin, dans la section « Conclusions factuelles », vous statuez déjà que 24 personnes ont été tuées et 40 blessées !
    Avez-vous, par hasard, essayé de corroborer ne serait-ce qu’un de ces « détails », pures inventions mensongères, favorisant l’incitation ? Avez-vous essayé de corroborer votre « Conclusion factuelle » en essayant au moins d’obtenir des relevés d’admission en salle d'urgence des personnes admises ce jour-là ? Avez-vous vérifié l’identité des «morts» et le lieu de sépulture où ils étaient censés avoir été enterrés ? Non, vous ne l’avez pas fait !
    Dans la totalité de la séquence des « 40 morts et 40 blessés », filmée par Al-Jazira et d’autres chaînes de télévision, le jour même de l'événement et diffusée dans le monde entier, on ne pouvait pas voir de cadavres, ni de taches de sang dans les rues, à l’exception de deux ou  trois victimes et d’une séquence montrant un seul mur endommagé par une explosion. En tant que médecin présent sur les lieux de terribles attentats-suicide ayant causé moins de victimes, je peux vous dire à quoi cela ressemble dans les heures qui suivent l'événement… Le matériau de presse de l’incident d'Al Fakhura ne cadre pas avec la fantaisie et les mensonges de vos témoins, ni ne corroborent leurs dires.
    En tant que juge, je suis sûr que vous ne cherchiez pas à nuire à Israël. Je m’efforce de croire que vous êtes venu à Gaza sans préjugés. Mais on s’attend à ce qu’un juge s’enquière au moins de quelques éléments de preuve et de vérification des témoignages (médias, registre d’entrées en salle d'urgence, lieux de sépulture, etc.), et qu’il n’accepte pas des faits "impossibles". Vous vous êtes laissé tromper par des falsifications réalisées soit par des terroristes, soit par des médecins comme le Dr Abou Rali, de Jénine. [...]
    Dans le monde moderne, la propagande et les mensonges sont partie intégrante de la guerre. Et en tant que juge, vous ne devriez pas servir d’outil à l’accroissement de la haine et des conflits. [...]"

- Justice Goldstone "Answers" CAMERA's Letter (CAMERA) - "how long can Justice Goldstone continue to hide behind the deceptive argument that no one has addressed the substance or findings of the report?"
http://www.camera.org/index.asp?x_context=7&x_issue=76&x_article=1764
   "Justice Goldstone has consistently tried to defend his eponymous report from criticism by claiming that "no one has been able to show any error of substance in the report nor any of its findings" (see, for example, South Africa's Sunday Times, Nov. 15), but when faced directly with the above questions, how did he respond? In answer to a follow-up call by CAMERA on Dec. 7th about whether he had received our letter, Justice Goldstone responded:
   "Dear Ms. Hollander,
    I confirm receipt of your letter. I have no intention of responding to your open letter.
    Sincerely,
    Richard Goldstone"

    In the same type of double standard that typifies the report, Justice Goldstone refuses himself to answer questions or provide clarification about the substance of his mission's findings, yet slams Israel for having refused to cooperate with or answer the questions of his investigating team. The real question now is how long can Justice Goldstone continue to hide behind the deceptive argument that no one has addressed the substance or findings of the report?"

********************************************************************************************************************
Judée-Samarie & AP

- Jets de pierres dans le Goush Etsion (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Jets-de-pierres-dans-le-Goush-Etsion_254954.html
   "Des Palestiniens ont lancé des pierres sur un autobus circulant près du Goush Etsion. On ne déplore pas de blessés mais le véhicule a subi des dégâts."
- Jets de pierre en Judée-Samarie contre des véhicules israéliens (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Jets-de-pierre-en-Judee-Samarie-contre-des-vehicules-israeliens_255042.html
   "Des palestiniens ont jeté des pierres contre des véhicules israéliens en Judée-Samarie. Il y a des dégâts mais pas de blessés."
- Jets de pierres dans le Goush Etsion (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Jets-de-pierres-dans-le-Goush-Etsion_255056.html
   "Des Palestiniens ont lancé des pierres sur des véhicules israéliens circulant sur la route menant à Hévron, dans le Goush Etsion. On ne déplore pas de blessés mais le véhicule a subi des dégâts."

- Un important terroriste arrêté à Shehem (Naplouse) (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Un-important-terroriste-arrete-a-Shehem-Naplouse-_255005.html
   "Tsahal et le Shin Bet ont conjointement arrêté cette nuit Salah Bokhari, un terroriste du Djihad islamique recherché depuis 7 ans pour avoir conduit en Israël les deux terroristes qui s'étaient fait exploser à Kfar Sabba en 2002, blessant de nombreux Israéliens. Il était également impliqué dans d'autres activités terroristes en Judée-Samarie."

- Les Palestiniens boycottent les produits issus des implantations juives (AP) - "des tentatives palestiniennes précédentes pour enrayer leur consommation ont échoué" ; "Un embargo sur les produits fabriqués en Israël violerait les accords de paix intérimaires".
http://fr.news.yahoo.com/3/20091208/twl-israel-palestiniens-boycott-951b410.html
   "L'Autorité palestinienne a annoncé mardi avoir commencé à mettre en oeuvre un boycott des produits israéliens fabriqués dans les implantations juives de Cisjordanie. Elle a précisé avoir saisi pour plus d'un million de dollars (678.000 euros) de marchandises dans des commerces et des entreprises. Les produits israéliens, y compris ceux fabriqués dans les implantations, sont fréquents en Cisjordanie, soit parce qu'ils n'ont pas d'équivalents palestiniens ou parce que les consommateurs les préfèrent aux produits locaux. Et des tentatives palestiniennes précédentes pour enrayer leur consommation ont échoué. La saisie des produits issus des implantations, qui a commencé en novembre, représente l'effort le plus sérieux de l'Autorité palestinienne à ce jour pour faire appliquer un boycott. [...]
    Yigal Palmor, porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères, a jugé le boycott contreproductif. "Je ne crois pas qu'en concentrant leurs efforts sur des boycotts, (les Palestiniens) atteindront aucun de leurs objectifs politiques si ceux-ci incluent encore la conclusion d'un accord de paix avec Israël", a-t-il déclaré. Mais le ministre palestinien de l'Economie juge de son côté que le boycott est justifié. "Consommer des produits des colonies est mauvais, nationalement, économiquement, politiquement, et doit cesser immédiatement", a déclaré Abou Libdeh lors d'une conférence de presse à Ramallah.
    Il a précisé que pour environ un million de dollars (678.000 euros) de marchandises ont été confisquées en novembre, et que des produits d'une valeur totale de 66.000 dollars (45.000 euros) ont également été saisis lundi, ajoutant que cette campagne allait se poursuivre. Les produits visés incluent des jus de fruit, des conserves et des cosmétiques. Un embargo sur les produits fabriqués en Israël violerait les accords de paix intérimaires [...]."

- Saëb Erekat pressenti pour succéder à Mahmoud Abbas (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Saeb-Erekat-pressenti-pour-succeder-a-Mahmoud-Abbas_255010.html
   "Selon le journal Al Quds al-Arabi, Saëb Erekat serait le candidat Fatah préféré du président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas pour briguer la direction de l'Autorité palestinienne. M. Abbas aurait affirmé à ses proches qu'il ne se représentera pas à la présidentielle palestinienne si les tentatives pour faire reconnaître les frontières de 67 comme celles de l'Etat palestinien, par le Conseil de sécurité, échouent
."

- Abbas: pas d'élections en Cisjordanie si le Hamas refuse leur tenue à Gaza (AFP)
http://www.lesechos.fr/depeches/monde/afp_00209787-abbas--pas-d-elections-en-cisjordanie-si-le-hamas-refuse-leur-tenue-a-gaza.htm
   "Les élections palestiniennes ne se tiendront pas en Cisjordanie si le Hamas persiste à refuser leur tenue dans la bande de Gaza, contrôlée par le mouvement islamiste, a affirmé mardi à Beyrouth le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas. "Si le Hamas persiste à (refuser) l'organisation des élections (présidentielle et législatives) à Gaza, je n'accepterai pas qu'elles soient tenues en Cisjordanie", a souligné M. Abbas lors d'une rencontre avec des journalistes au terme d'une visite de deux jours au Liban. [...]
    M. Abbas a par ailleurs réitéré qu'il ne solliciterait pas un nouveau mandat. "Je ne suis pas revenu sur ma décision de ne pas me présenter à la présidentielle et cette décision n'est ni une manoeuvre, ni une tactique, ni une comédie", a-t-il précisé. [...] M. Abbas a de nouveau tendu la main au Hamas. "Nous voulons la réconciliation, nous ne voulons pas que le peuple palestinien reste déchiré", a-t-il dit. [...]"

****************************************************************************************************************************
Liban

- L'ONU gonflerait le nombre de réfugiés palestiniens au Liban (Philosémitisme) - "L'UNRWA ne radierait pas les Palestiniens qui ont quitté le Liban pour s'installer dans d'autres pays".
http://philosemitismeblog.blogspot.com/2009/12/lonu-gonflerait-le-nombre-de-refugies.html
   "Rassurons-nous. Ce n'est pas un organe de propagande "sioniste" qui dénonce les faits. C'est le site du journal Al Arabiya qui évoque la façon d'opérer de l'UNRWA (Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient) au Liban. Rappelons que, seuls au monde, les "réfugiés" palestiniens bénéficient, par la grâce de l'ONU, d'un statut de réfugié éternel et transmissible (voir à ce sujet les liens ci-dessous).
    Cette organisation onusienne - généreusement financée par l'Europe - dénombre près de 400.000 réfugiés palestiniens au Liban [des descendants des réfugiés de 1948]. Or les officiels libanais et palestiniens estiment qu'il pourrait n'y en avoir que 250.000. Comment expliquer cet énorme écart? L'UNRWA ne radierait pas les Palestiniens qui ont quitté le Liban pour s'installer dans d'autres pays. [...] Ainsi donc l'UNRWA gonfle de 60% le nombre de "réfugiés" palestiniens au Liban - et mendie auprès des gouvernements une généreuse aide financière calculée sur des chiffres largement exagérés."

- Israël tâchera de compléter son retrait de Rajar le mois prochain, Barak Ravid (Haaretz) - les habitants "conserveront leur statut de résidents israéliens".
http://www.ambafrance-il.org/spip.php?article7379
   "Israël et les Nations-Unies tâcheront de terminer le retrait des forces israéliennes de la partie nord du village de Rajar avant la fin du mandat du commandant de la FINUL, le général italien Claudio Graziano, fin janvier. Dans les prochains jours, Israël et l’ONU entameront des contacts sur la manière dont se réalisera le retrait des forces israéliennes et leur remplacement par des soldats de la FINUL.
    [...] Israël accepte la « solution temporaire » proposée par le général Graziano selon laquelle la FINUL aura le contrôle militaire de la partie nord du village où Tsahal ne sera plus présent. En revanche, Israël continuera de fournir des services tels que l’éducation et la santé aux habitants qui conserveront leur statut de résidents israéliens."

****************************************************************************************************************************
Syrie

- L'industrie de la haine : Nouvelle référence aux Protocoles des Sages de Sion dans l'un des programmes de Radio Damas (Centre d'Information sur les Renseignements et le Terrorisme) - "Il a rappelé aux rabbins que l'intifada précédente avait mené à l'expulsion des sionistes de Cisjordanie et de la bande de Gaza".
http://www.terrorism-info.org.il/malam_multimedia/fr_n/pdf/sy_f003.pdf
   "1. Le 1er décembre 2009, à 19h07, Radio Damas a diffusé une émission de propagande antisémite particulièrement provocatrice, recourant aux Protocoles des Sages de Sion et s'en prenant à des personnalités juives religieuses. Le commentateur était le célèbre Faez Qandil, qui dirige l'émission “Voix de la Palestine” dans le programme "Discussion du Jour" sur Radio Damas. Ci-dessous un extrait de ses propos :
      i) Qandil a débuté son programme en déclarant que "quiconque suit le crime sioniste constatera que les textes infâmes des Protocoles, c'est-à-dire les documents des rabbins de Sion et non des sages de Sion, comme [on le pense] habituellement, autorisent la mise à mort d'enfants non-juifs…"
      ii) D'après lui, le livre de Theodore Herzl, le fondateur du sionisme, contient des "propos bien pires que ceux qui figurent dans les Protocoles des Sages de Sion" : "Herzl dit que si nous - c'est-à-dire les Juifs - obtenons la Palestine, nous y détruirons tout ce qui n'est pas juif – tous les lieux saints musulmans et chrétiens…”
      iii) Il a également mentionné un livre publié par un des rabbins, qu'il a appelé "une momie desséchée." [On ignore de quel ouvrage il s'agit] Selon lui, ce livre a reçu l'aval "d'autres ordures parmi les momies desséchées appelées rabbins…" Il a accusé les rabbins [de prêcher] le génocide en opposition complète au concept selon lequel un tel crime ne peut pas être commis par une foi monothéiste ou non-monothéiste.
      iv) Il a terminé en avertissant les rabbins que "chaque criminel sioniste" payera le prix le plus élevé [c'est-à-dire, payera de sa vie] s'il nuit à un civil arabe. Il s'est adressé aux "momies israéliennes appelées rabbins," disant que l'intifada, qui est actuellement inactive, "pourrait facilement devenir active." Il a rappelé aux rabbins que l'intifada précédente avait mené à l'expulsion des sionistes de Cisjordanie et de la bande de Gaza, et avait également provoqué le départ de "nombreux sionistes" de Palestine pour "leurs pays réels en Europe." [...]"

****************************************************************************************************************************
Monde arabe

- Droits de l’homme bafoués dans les pays arabe: c’est la faute d’Israël ! (JSS) - "Les pays occidentaux ont largement affaibli le système des droits de l’Homme en cherchant à donner une immunité à l’Etat Juif", dixit l’Institut du Caire pour l’étude des droits de l’Homme.
http://jssnews.com/2009/12/08/droits-de-lhomme-bafoues-dans-les-pays-arabe-cest-la-faute-disrael/
   "Ben si, puisqu’on vous le dit!  Un rapport publié cet après-midi au Caire (et à Genève) par un organisme indépendant l’affirme dans sa conclusion! Tout est la faute d’Israël! La Syrie qui enlève les bénévoles des ONG pour les droits de l’homme ? La faute aux juifs! L’Egypte qui torture à tout va ? La faute aux sionistes ! Les militants sarahouis arrêtés par la police égyptienne ? Toujours la faute d’Israël… Et ce n’est pas fini! Le rapport dénonce aussi:
    - “Les autorités qui continuent d’imposer des restrictions aux activités portant sur les droits de l’Homme.”
    - “La police tunisienne poursuit sa sévère répression” envers les défenseurs de ces droits.”
    - “Les attaques contre la presse menées par le Hamas.”
    - “Les minorités traquées en Arabie Saoudite.” [...]
    Ce “rapport sur l’état général des droits de l’Homme dans le monde arabe”, rédigé par l’Institut du Caire pour l’étude des droits de l’Homme, estime que la situation s’est globalement “dégradée par rapport à 2008" dans la douzaine de pays passés au crible. Jeremie Smith, le représentant de cet institut à ainsi accusé certains pays de vouloir utiliser la notion de “diffamation des religions” pour “limiter les textes fondamentaux sur les droits et discriminer les minorités”. [...]
    Mais selon Smith, le pire, c’est que sans Israël tout irait tellement mieux: “les soutiens américain et européen à Israël donnent des arguments aux adversaires de la notion universelle des droits de l’Homme. Les pays occidentaux ont largement affaibli le système des droits de l’Homme en cherchant à donner une immunité à l’Etat Juif. Cela est largement utilisé par certains gouvernements pour appeler à une sorte de solidarité pervertie entre pays en développement.”
    Conclusion: Israël est coupable. Les USA et l’UE ne devrait pas soutenir la seule démocratie du Proche-Orient. En fait, les USA et l’UE devrait simplement interdire à Israël le droit d’exister. Et dire que les mouvements israéliens des droits de l’homme sont parmi les plus actif à travers le monde !"

- Le Vatican : plus des 3/4 des persécutions religieuses concernent les chrétiens (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Le-Vatican-plus-des-3-4-des-persecutions-religieuses-concernent-les-chretiens_255035.html
   "Dans son rapport annuel, la Congrégation pour l'évangélisation des peuples affirme que plus des trois quarts des persécutions religieuses dans le monde concernent des chrétiens. Le rapport fait état de violences antichrétiennes dans les pays musulmans et en Inde, soulignant des épisodes qui ont eu lieu au Pakistan, en Egypte et au Nigéria, et notant que la présence de gouvernements néo-socialistes en Amérique du sud impacte aussi négativement sur l'église catholique."

- L'Arabie saoudite appelle à boycotter la Suisse (Guysen)
http://www.guysen.com/news_L-Arabie-saoudite-appelle-a-boycotter-la-Suisse_255073.html
   "Un certain nombre de personnalités religieuses d'Arabie saoudite appellent à boycotter la Suisse et de retirer tous les dépôts musulmans de comptes bancaires dans le pays. Ils souhaitent protester contre le référendum suisse interdisant la construction de nouveaux minarets."

- 127 morts dans une vague d'attentats à Bagdad (AFP)
http://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-orient/127-morts-dans-une-vague-d-attentats-a-bagdad_834465.html#xtor=AL-447
   "Cinq attentats se sont produits quasi-simultanément ce matin dans différents quartiers de Bagdad. La première explosion s'est produite vers 10H25 locales (07H25 GMT) et a été suivie immédiatement par les autres déflagrations. Le bilan est particulièrement lourd: "Au moins 127 personnes ont péri et 448 ont été blessées dans les attentats à la voiture piégée, dont certains ont été commis par des kamikazes", a indiqué une source du ministère de l'Intérieur. [...]
    Le Conseil présidentiel, regroupant le chef de l'Etat et ses deux adjoints, devait se réunir en principe mardi avec la commission électorale pour fixer la date du scrutin prévu à l'origine en janvier, selon la commission électorale. [...] Si les violences en Irak sont clairement à la baisse, les insurgés parviennent toujours à organiser des attaques particulièrement sanglantes dans le pays. Le mois de novembre avait été ainsi le mois le moins sanglant depuis 2003. Mais l'armée américaine et le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki avaient prévu un regain des attaques avant le scrutin. [...]"

******************************************************************************************************************
Iran

- Israël : l'Iran est capable de produire une bombe atomique (source militaire) (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Israel-l-Iran-est-capable-de-produire-une-bombe-atomique-source-militaire-_254996.html
   "Le chef du service de recherche des Renseignements militaires, le général Yossi Beidetz, a indiqué lundi à la Knesset que l'Iran a franchi le cap de la capacité technique, et seule une décision le sépare de la fabrication d'une bombe atomique. Téhéran a en effet réussi à produire 1800 kg d'uranium enrichi, soit une quantité suffisante pour fabriquer une bombe et demi. Il a ajouté que l'Iran développe son arsenal balistique et possède des missiles pouvant être dotés d'ogives nucléaires capables d'atteindre Israël."

- Iran: un scientifique nucléaire iranien livré par Ryad à Washington (AFP) - "C'est la première fois que les autorités iraniennes reconnaissent que M. Amiri travaillait dans le domaine nucléaire".
http://www.lepoint.fr/actualites-monde/2009-12-08/iran-un-scientifique-nucleaire-iranien-livre-par-ryad-a/924/0/402717
   "Un "scientifique nucléaire" iranien, Shahram Amiri, qui avait disparu en Arabie saoudite en mai, a été "livré à Washington par Ryad", selon le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères cité mardi par l'agence Mehr. "Shahram Amiri, scientifique nucléaire iranien, qui était parti en pèlerinage en Arabie saoudite, a été livré par Ryad à Washington", a déclaré M. Ramin Mehmanparast à l'agence Mehr. M. Amiri fait partie des "onze Iraniens détenus dans des prisons américaines", a ajouté M. Mehmanpars qui a également indiqué que "leur situation est suivie par la diplomatie iranienne", sans autres précisions.
    La disparition de M. Amiri lors d'un pèlerinage à La Mecque, évoquée par la presse arabe, avait été confirmée en octobre par les autorités iraniennes, notamment par le ministre iranien des Affaires étrangères, Manouchehr Mottaki, qui l'avait imputée aux Etats-Unis. C'est cependant la première fois que les autorités iraniennes reconnaissent que M. Amiri travaillait dans le domaine nucléaire, ainsi que l'avait affirmé la presse arabe. [...]"

- L'Iran sera "sans pitié" pour les fauteurs de troubles (Reuters) - "Il sera difficile à la classe dirigeante de réduire les universités au silence. Le sort d'Ahmadinejad pourrait bien dépendre d'elles".
http://fr.news.yahoo.com/4/20091208/twl-iran-38cfb6d.html
   "Les autorités iraniennes n'auront "aucune pitié" pour les éléments contestataires dont elles considèrent qu'ils portent atteinte à la sécurité nationale, déclare un responsable judiciaire au lendemain de manifestations d'étudiants contre le gouvernement. [...] "Dorénavant, nous serons sans pitié envers toutes les personnes qui portent atteinte à la sécurité nationale. On s'occupera d'elles avec fermeté", a déclaré le procureur Gholamhossein Mohseni-Ejei selon l'agence officielle Irna. Des témoins ont fait état de violents accrochages, mardi dans des universités de Téhéran, entre étudiants acquis au dirigeant d'opposition Mirhossein Moussavi et partisans du président Mahmoud Ahmadinejad. [...]
    Les incidents de lundi à Téhéran étaient de moindre ampleur que les troubles postélectoraux, mais ils baignaient dans une atmosphère radicalisée, les contestataires scandant des slogans contre le clergé au pouvoir et non plus seulement contre la réélection d'Ahmadinejad. "Il sera difficile à la classe dirigeante de réduire les universités au silence. Le sort d'Ahmadinejad pourrait bien dépendre d'elles", commente un analyste qui demande à conserver l'anonymat. [...] "Ils se sentent humiliés par le système. Tant que les autorités continueront d'ignorer leurs revendications, les manifestations se poursuivront", dit l'analyste. "Aujourd'hui, c'est le peuple qui mène les dirigeants d'opposition." [...]"

- Iran: Plus de 200 manifestants arrêtés (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Iran-Plus-de-200-manifestants-arretes_255055.html
   "L'Iran a menacé de prendre des mesures plus sévères à l’encontre des manifestants mardi. Les autorités craignent que le mouvement de protestation lancé après les élections présidentielles contestées en juin ne prenne une forme nouvelle, la répression s’est donc intensifiée depuis quelques mois."

- Iran : les manifestants ont dénoncé l'ingérence de Téhéran à l'étranger (Guysen) - Proche-Orient compris :
http://www.guysen.com/news_Iran-les-manifestants-ont-denonce-l-ingerence-de-Teheran-a-l-etranger_254994.html
   "Au cours des violentes manifestations de l'opposition iranienne lundi à Téhéran, les étudiants ont notamment appelé le régime à cesser de s'ingérer dans les affaires internes du Liban, du Yémen et des Palestiniens."

************************************************************************************************************************
USA

- Sondage : très fort soutien du peuple américain envers Israël (Philosémitisme) - "Comme par le passé, un taux plus élevé de Républicains (68%), contre 43% (stable depuis 16 ans) pour les Démocrates, expriment des sentiments davantage favorables aux Israéliens qu'aux Palestiniens".
http://philosemitismeblog.blogspot.com/2009/12/sondage-tres-fort-soutien-du-peuple.html
   "Le dernier sondage de Pew Research (http://people-press.org/report/?pageid=1625) révèle qu'à peine 12% des Américains ont plus de sympathie pour les Palestiniens que pour les Israéliens. 51% disent avoir une bonne opinion des Israéliens (résultat stable par rapport aux sondages précédents). 14% indiquent ne favoriser aucune des parties et 19% ne se sont pas prononcés. Comme par le passé, un taux plus élevé de Républicains (68%), contre 43% (stable depuis 16 ans) pour les Démocrates, expriment des sentiments davantage favorables aux Israéliens qu'aux Palestiniens. Parmi les Républicains conservateurs ce chiffre atteint 72%. Les Protestants (58%) sont nettement plus favorables à Israël que les Catholiques (46%). Parmi les Protestants évangéliques ce chiffre atteint 72%. [...]"

****************************************************************************************************************************
Europe

- Le nazi Heinrich Boere avoue avoir assassiné 3 Hollandais (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Le-nazi-Heinrich-Boere-avoue-avoir-assassine-3-Hollandais_255025.html
   "L'ancien nazi octogénaire Heinrich Boere avoue avoir assassiné 3 hommes au Pays-Bas durant la Seconde Guerre mondiale. Jugé en Allemagne, il a affirmé qu'à l'époque des faits il ne pensait pas qu'il s'agissait d'un crime, mais qu'''aujourd'hui il comprend son erreur''. Durant l'Holocauste, Boere était membre d'un escadron de la mort de la Waffen SS, chargé d'abattre les opposants au régime."

- Danemark : création d'un parti musulman (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Danemark-creation-d-un-parti-musulman_255036.html
   "La commission électorale du ministère de l’Intérieur a autorisé la fondation d’un nouveau parti islamique au Danemark. Selon son fondateur, Ras Anbessa, le parti Danmarks Muslimer (les musulmans du Danemark) cherchera à mobiliser une majorité de musulmans pour avoir plus d’influence dans la politique danoise."

******************************************************************************************************************************
Afpak

- L'OTAN accusée d'avoir tué des civils en Afghanistan (AP) - Jérusalem devrait "conseiller amicalement" à Londres et Paris de mener des enquêtes !
http://fr.news.yahoo.com/3/20091208/twl-afghanistan-otan-bavure-fcd69a8.html
   "Le gouvernement afghan affirme mardi que les forces de l'OTAN ont tué des civils au cours d'une offensive contre des insurgés dans l'est du pays. L'Alliance atlantique a répondu que seuls des militants ont été abattus. Selon le porte-parole du ministère de l'Intérieur Zemeri Bashary, plusieurs civils ont été tués lors d'une opération de l'OTAN contre un responsable des talibans opérant dans la province de Laghman. Les responsables de la région ont affirmé que 12 Afghans avaient été tués dans cette offensive, menée à l'aube, dont des civils.
    Dans un communiqué, l'OTAN affirme que sept militants ont été tués et quatre autres arrêtés après le raid. L'opération visait un chef taliban accusé d'être à l'origine de plusieurs attentats-suicide. Plusieurs centaines d'habitants sont descendus dans la rue pour protester contre ce raid. Une enquête est en cours."

********************************************************************************************************************************
Point de vue

- Pacifiste – jusqu’au-boutiste, Abbas et Netanyahou changent une nouvelle fois de chapeaux, Sami El Soudi (Mena) - "Au sein des gouvernements de la région, on est en train de se dire que Bibi est peut-être quelqu’un avec qui on peut faire des affaires ; qu’il est peut-être un nouveau Rabin, Begin ou Sharon" ; "Comment descendre de l’arbre sans accréditer l’idée que l’on admet la mainmise des Israéliens sur la totalité de Jérusalem ? Et comment, dans le même temps, ne pas apparaître comme des ennemis du règlement politique, alors que les télévisions montrent quotidiennement les efforts consentis par le 1er ministre dans ce sens ?"
http://www.menapress.com/
   "La direction de l’Autorité Palestinienne est à nouveau sur la défensive, après la décision de Binyamin Netanyahou d’imposer le gel des implantations juives en Cisjordanie. C’est une véritable partie d’échecs diplomatique qui est en cours.
    A l’épisode précédent, il semblait à tout le monde que le 1er ministre israélien tentait uniquement de temporiser lors de ses concertations avec l’administration américaine. Washington, les capitales européennes, Ramallah, et même les membres de la sphère politique et les ministres du gouvernement hébreux étaient persuadés que le numéro 1 israélien ne lèverait pas le petit doigt afin de bloquer le développement des implantations, comme le Président Obama le lui demandait. Mahmoud Abbas, sur l’avis de ses conseillers, jouait la carte de la fermeté, refusant, même sous les pressions, de reprendre le dialogue avec Jérusalem sans conditions.
    Sur le plan domestique et dans ses contacts avec la communauté internationale, le président de l’AP endossait le manteau de Monsieur Juste, invoquant principalement le non-respect avéré, par l’équipe Netanyahou, des provisions de la Carte Routière. Cela faisait longtemps que l’Autorité n’avait pas bénéficié d’autant de sympathies authentiques et significatives sur la scène internationale. Nous ajoutions nous aussi, dans ces colonnes, notre commentaire, qualifiant le refus israélien d’erreur stratégique, et demandant à haute voix ce que M. Netanyahou avait à perdre en réalisant le gel des implantations durant une période déterminée, celle du temps que dureraient les négociations.
    Puis le président du Conseil israélien a changé d’avis, décidant de bloquer l’expansion de toutes les implantations pour dix mois. Certes, il n’a pas inclus la partie orientale de Jérusalem dans cette décision, mais cela n’a qu’une importance relative, puisque, initialement, nous l’avions également mentionné, dans ses contacts avec les Américains, M. Abbas n’avait pas exigé que le gel comprenne Jérusalem ; mais simplement qu’il soit mis un terme aux démolitions de maisons arabes dont les propriétaires ne disposent pas d’autorisations en bonne et due forme.
    Or désormais, c’est Netanyahou qui avance sur tous les tableaux : selon un ami ministre palestinien, il est même en train d’enraciner dans les esprits que Jérusalem-Est fait effectivement partie de l’Etat d’Israël. Car ce qui impressionne, c’est la fermeté avec laquelle le 1er ministre impose sa décision et, à l’ère de la déesse Télévision omnipotente, les images très photogéniques des gardes-frontières ne s’en laissant pas compter par les pionniers et les pionnières en furie.
    D’autre part, le monde arabe est assurément marqué par le courage politique de Netanyahou, n’hésitant aucunement à imposer ses vues aux autres composantes de sa coalition – très pro-implantations – ainsi qu’à l’opposition dans son propre parti. On ne cesse de rappeler, sur les chaînes arabes, que même le modéré Ehoud Olmert n’avait pas osé défier les militants du Grand Israël, en leur envoyant copie des décrets du gel, et en les faisant respecter à l’aide de bataillons d’inspecteurs et de gendarmes.
    Au sein des gouvernements de la région, surpris par le silence apparemment consentant du populiste Liebermann, on est en train de se dire que Bibi est peut-être quelqu’un avec qui on peut faire des affaires ; qu’il est peut-être un nouveau Rabin, Begin ou Sharon. Pour preuve, l’étonnant revirement du dictateur-président syrien, Béchar Al-Assad, qui vient d’abandonner la position traditionnelle de son père, exigeant l’acceptation israélienne d’un retrait du Golan, préalablement à toute négociation de paix entre les deux pays.
    Ces "victoires" du 1er ministre hébreu ne vont pas sans poser problème aux dirigeants et aux conseillers de Ramallah. Un début spectaculaire de prise de langue entre Damas et Jérusalem se ferait au détriment de la question palestinienne, atténuant notablement la pression existant sur le chef du Likoud. Personne ne peut exiger des Israéliens qu’ils avancent sur tous les fronts diplomatiques à la fois.
    Il y a également l’affaire Shalit, qui, se prolongeant, maintient la Moukata de Ramallah dans l’ombre au profit de ses adversaires du Hamas. Et même sur cette question-là, Netanyahou et son cabinet ont l’air sérieux et résistent de façon homogène aux manœuvres des islamistes et aux pressions du lobby Shalit, demandant qu’Israël accepte toutes les conditions de la Résistance Islamique, pourvu que le caporal soit libéré.
    Reste, pour Ramallah, que ce sont Hanya et Mashal qui tiennent la scène palestinienne, puisque ce sont eux qui discutent, avec l’Egypte et les émissaires allemands, des conditions de l’échange des prisonniers palestiniens ; un sujet qui touche presque chaque famille, sur la Rive Occidentale et à Gaza. Si leurs proches sont libérés, ce sera grâce au Hamas et à ses méthodes. Mais cela sera ressenti, symétriquement et simultanément, comme l’échec du Fatah et des siennes. Bien entendu, dans la poursuite de cet objectif, les islamistes "exigent" des Israéliens la relaxe de détenus appartenant au Fatah, en particulier la libération de Marwan Barghouti, une personnalité capable de mettre en ballotage la direction de l’AP par Abbas et son cercle de barons.
    On saisit ici qu’il faut reprendre le plus rapidement possible le chemin de la table des négociations si l’on ne veut pas se laisser déborder de toutes parts. Mais comment faire ? Comment descendre de l’arbre sans accréditer l’idée que l’on admet la mainmise des Israéliens sur la totalité de Jérusalem ? Et comment, dans le même temps, ne pas apparaître comme des ennemis du règlement politique, alors que les télévisions montrent quotidiennement les efforts consentis par le 1er ministre dans ce sens ?" (suite payante)
-

Partager cet article

Repost 0
Published by Occam - dans Novembre 2009
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Boucle d'Occam
  • La Boucle d'Occam
  • : Chaque jour, une Boucle reprend l'actualité de France et du Moyen-Orient autour des thèmes d'Israël et de l'antisémitisme.
  • Contact

Recherche

Pages