Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 octobre 2009 4 29 /10 /octobre /2009 09:50


View from old city of Jaffa towards the new city of Tel Aviv, 1970 (Rudi Weissenstein)
Repost 0
Published by Occam - dans Novembre 2009
commenter cet article
29 octobre 2009 4 29 /10 /octobre /2009 09:42
France

- Dieudonné à Lyon 20/10/09 et le 24/10/09 (Vidéo 15mn53) - un public jeune et survolté ; interviewé à la sortie (vers 11mn de la vidéo), Dieudonné pointe la "démonstration de force du lobby sioniste français" derrière la décision de la préfecture de lui interdire une représentation à Grenoble, ce qui révélerait que "la France est un territoire occupé" ; "le CRIF, la LICRA, ces associations racistes [...] n'apprécient peut-être pas les Noirs aussi" et "ont le pouvoir de faire pression sur le préfet" ; Pour Dieudonné, le CRIF et la LICRA sont des "associations israéliennes", qui doivent "retourner dans leur pays", car "c'est de l'ingérence d'association étrangères dans la vie culturelle française".
http://www.dailymotion.com/video/xay07c_dieudonne-a-lyon-201009_news

- Le recteur de la Grande Mosquée de Paris, Dalil Boubakeur : ''trop tard'' pour lutter contre la burqa (Guysen.International.News / 2009-10-29 03:04:00 ISRAEL)
   "Le recteur de la Grande Mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, a déclaré, ce mercredi, qu'il était "trop tard" pour lutter contre la burqa, lors de son audition devant une mission parlementaire. "C'est trop tard parce qu'on a laissé beaucoup filer le problème du fondamentalisme, il y a longtemps qu'on aurait dû y être sensible", a-t-il dit."

******************************************************************************************
Lawfare, ONU, Amnesty & Goldstone

- Gaza: l'Assemblée générale de l'ONU devrait examiner le rapport Goldstone le 4 novembre (AP)
http://fr.news.yahoo.com/3/20091029/twl-onu-israel-palestiniens-gaza-951b410.html
   "[...] Le président de l'Assemblée générale Ali Treki a reçu une lettre de son homologue du Conseil des droits de l'Homme transmettant le rapport et des demandes de pays arabes et du mouvement des non-alignés composé de 118 membres d'examiner ses conclusions et ses recommandations au cours de la première semaine de novembre, selon Jean Victor Nkolo, porte-parole de l'Assemblée. Il a précisé que M. Treki avait "l'intention de convoquer une réunion plénière de l'Assemblée générale le 4 novembre"."

- Une commission spéciale pour affronter Goldstone, Herb Keinon (JP)
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1256557983554&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "Le bureau du Premier ministre a officiellement annoncé, mardi, son intention de créer une commission spéciale chargée de trouver divers moyens d'affronter les conséquences du rapport Goldstone. Il précise toutefois que les soldats et officiers israéliens ne seront pas interrogés au cours de ce processus. Parmi les membres de cette commission figureront : le procureur général Menahem Mazouz, l'avocat général de Tsahal Avihaï Mandelblit, le conseiller juridique de ministère des Affaires étrangères Ehoud Kenan ainsi que celui du ministère de la Défense Ahaz Ben-Ari, et le secrétaire de cabinet du Premier ministre Zvi Hauser.
    Le groupe soumettra ses recommandations au Premier ministre, Binyamin Netanyahou, ainsi qu'au ministre de la Défense, Ehoud Barak, d'ici "peu de temps". Et, si nécessaire, ces recommandations seront portées devant les membres du gouvernement pour recevoir leur approbation. Il y de fortes chances que cette commission choisisse également de désigner une figure juridique à la tête du panel de discussion chargé de revoir les enquêtes internes de l'armée israélienne (concernant les supposés crimes commis pendant Plomb durci). Le panel devra également déterminer si ces enquêtes ont été menées de manière suffisamment approfondies - en sachant que certaines sont toujours en cours. L'un des candidats potentiels à la tête du panel est Aharon Barak, ancien président de la Cour suprême.
    Peu de temps après l'annonce du bureau du Premier ministre, l'entourage de Netanyahou a pris l'initiative de contacter les médias israéliens. Et ce, afin de réitérer l'intention israélienne de tenir les responsables militaires à l'écart des travaux de la nouvelle commission. Le ministère de la Défense a, à son tour, publié un communiqué reprenant les récents propos de Barak à ce sujet : "Aucune commission ne sera créée pour interroger les soldats et les officiers israéliens. Un point c'est tout."
    Alors que plusieurs ministres ont encouragé à plusieurs reprises le Premier ministre à créer une commission d'enquête pour répondre aux conclusions du rapport Goldstone, Barak et le chef d'état-major, Gabi Ashkénazi, restent fermement opposés à une telle initiative. Tsahal a les moyens d'évaluer ses propres actions, estiment-ils."

- Un avocat britannique veut poursuivre Yaalon, Claire Dana-Picard (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/10/un-avocat-britannique-veut-poursuivre-yaalon/
   "L’avocat britannique Daniel Makover, qui défend des activistes prétendant œuvrer pour les « droits de l’homme » et soutient leurs actions contre des dirigeants et des officiers israéliens, a appelé à arrêter sans délai le ministre Moshé Yaalon dès qu’il atterrira en Europe. Makover a déclaré que Yaalon avait commis des « crimes de guerre » très graves en tant qu’ancien chef d’état-major de Tsahal, lors de l’élimination du chef terroriste Salah Shehadeh, il y a sept ans. Makover prétend ainsi vouloir faire appliquer le droit international."

- NGO Monitor : Amnesty International est systématiquement contre Israël (Guysen.International.News / 2009-10-29 00:35:00 ISRAEL)
   "L'ONG israélien "NGO Monitor" dénonce le parti pris d'Amnesty International et la stigmatisation systématique d'Israël dans les rapports de l'ONG. Depuis l'opération Plomb durci, Amnesty International a publié 20 rapports, tous anti-israéliens. Le dernier en date (Israël priveraient les Palestiniens d'eau) coïncide avec une série de conférences organisées aux Etats-Unis, au mois de novembre, par des groupes de boycott anti-israéliens sur le thème "Israël : contrôle de l'eau comme outil d'apartheid et moyen de nettoyage ethnique"."

- ''Diamants de sang'' : Israël rejette les accusations (Guysen.International.News / 2009-10-29 00:27:00 ISRAEL) - de quoi Israël n'a-t-il pas encore été accusé par l'ONU ?
   "Israël a rejeté, ce mercredi, les accusations d'un groupe d'experts des Nations unies selon lesquels le pays serait impliqué dans l'exportation et la vente illégale des "diamants du sang" de Côte d'Ivoire. Le contrôleur de l'Israel's Diamond, Shmouel Mordekhaï s'est dit choqué par ce qu'il appelle les "fausses accusations" des experts. Les "diamants de sang" sont des diamants africains dont la vente illégale et clandestine alimente financièrement des groupes en rébellion contre les pouvoirs centraux."

- Ban Ki-moon : ''Jérusalem sera la capitale de deux Etats'' (Guysen.International.News / 2009-10-29 07:54:00 ISRAEL) - l'ONU adopte des positions politiques (palestiniennes) qui préjugent du résultat de négociations :
   "Le secrétaire général de l'Onu, Ban Ki-moon, a déclaré mercredi soir que ''Jérusalem doit être la capitale de deux Etats -Israël et la Palestine- qui coexisteront dans la paix et la sécurité''. Il a souligné que l'accès aux lieux saints doit être autorisé à tous."

*********************************************************************************************
Israël

- Population de Jérusalem : les jeunes palestiniens sont plus nombreux que les jeunes israéliens (Guysen.International.News / 2009-10-29 04:26:00 ISRAEL)
   "Un nouveau rapport présenté aux parlementaires israéliens montre que malgré des décennies de tentatives du gouvernement d'assurer une majorité juive à Jérusalem, les Palestiniens représentent la majorité de la population de la ville des moins de 20 ans. Le rapport, publié par le Centre israélien pour la macro économie politique en partenariat avec la Fondation Friedrich Ebert, a constaté que la population palestinienne est passée de 25,5% en 1967 à 35% aujourd'hui. "Le nombre de Palestiniens vivant dans la ville n'a cessé de croître et les Palestiniens vont bientôt constituer la majorité des habitants de Jérusalem." a déclaré le Dr Nathanson, auteur du rapport."

- La grande solitude, Stéphane Juffa (Mena) - "Il existe aujourd’hui, au sommet des pyramides décisionnelles des démocraties, une façon de traiter les relations avec tous les Etats, et une autre, spécifique, de régenter les relations avec l’Etat d’Israël".
http://www.menapress.com/
   "[...] force est de constater qu’Israël traverse une période de solitude dans ses relations internationales, tant au niveau des gouvernements que des peuples, dont on n’a pas souvenir depuis la création de l’Etat. Parmi les nations civilisées, il n’y a guère que la Tchéquie qui fait exception à la pandémie de rejet qui nous frappe, et où l’on peut être à peu près certain de trouver un jugement équilibré relativement à la considération des questions nous concernant.
    Il est vrai que l’amitié entre les Juifs et les Tchèques ne date pas d’hier, puisqu’à Prague, on trouve presque autant de musées consacrés au judaïsme, que de musées de toutes les autres sortes réunis. Ca n’est pas très étonnant, lorsque l’on constate que c’est la statue d’un rabbin qui trône sur la place centrale de cette ville. Pas étonnant non plus, quand on fait l’effort de se rappeler que la majorité des dirigeants jugés lors des fameux procès de l’époque communiste étaient israélites. Et que la plupart d’entre eux avaient fait avancer la Tchécoslovaquie d’alors, en dépit de l’occupation soviétique.
    Ici, en Israël, on n’oublie pas non plus que les premiers avions de chasses qui équipèrent notre armée de l’air, et participèrent à nous permettre de gagner notre indépendance, furent des Messerschmitt, fabriqués dans ce pays d’Europe centrale après la Seconde Guerre mondiale. Beaucoup de bonnes volontés et de sympathies pour notre cause furent nécessaires pour nous livrer ces appareils. [...]
    Reste, qu’à l’exception de la Tchéquie et de la portion majoritaire de sa population, l’Etat hébreu cherche ses amis à la longue vue et au microscope. Et des relations décentes avec un pays de dix millions d’habitants ne suffisent certes pas à développer une stratégie diplomatique globale.
    On pourrait assurément se dire que nous sommes (presque) les seuls justes sur Terre, mais cela ne participe pas d’une réflexion stratégique. Ce genre de repli autarcique et narcissique mène au désastre, car plus aucun pays ne peut s’exclure totalement de la communauté des nations. Chacune est tributaire des autres pour ce qu’elle ne produit pas, tributaire des autres pour les relations commerciales et l’apport de devises, indissociable de la capacité à se défendre. Au reste, les boîtes de vitesses de nos chars sont anglaises et tous nos avions sont américains. Sans eux et les pièces détachées qui les maintiennent en service, il nous faudrait affronter les Iraniens avec des arcs et des flèches. Ce, pour autant, encore, que l’on trouve sur place suffisamment de bois pour en faire.
    Dans cet article, je ne me demande pas "pourquoi les autres ne nous aiment pas ?", question que les rédacteurs de notre agence traitent en abondance, mais "quelles sont les conséquences de ce désamour ?" En vérité, elles sont terribles !
    Essayez donc de prendre la parole devant un parterre de syndicalistes européens modérés – ce que je tente de faire au moins une fois l’an – qui n’ont pas lu la moindre ligne de ce que vous écrivez, qui ne connaissent rien de vos idées et de vos préférences, mais se contentent de réagir en ne considérant que le fait que vous êtes un intellectuel israélien. Vous saisirez alors immédiatement ce qu’est la haine, à quel point elle peut être profonde, et le peu qui lui est nécessaire pour qu’elle se déclenche.
    Cette posture, aussi désagréable que représentative d’un état d’esprit largement répandu, traduit en fait une situation qui dépasse de très loin le seul isolement diplomatique. Aujourd’hui, n’en déplaise à M. Attali, qui me semble débarquer d’une planète étrangère au système solaire, l’Etat hébreu doit faire face à un antagonisme quasi général, qui atteint également, et de plein fouet, les Israélites qui refusent la dénonciation automatique d’Israël.
    Ceci suffit-il à décrire la pandémie actuelle comme une crise aigue d’antisémitisme ? Absolument. D’une part, parce qu’il suffit de se promener en Europe pour s’apercevoir que toutes les institutions appartenant à la communauté israélite sont transformées en camps retranchés, et qu’elles sont gardées en permanence par des hommes en armes. [...]
    Mais la situation est autrement plus sérieuse, car l’épidémie a déjà gagné les responsables politiques des grandes démocraties. Ce, de la manière la plus préjudiciable et incontestable que l’on puisse imaginer : l’acceptation d’une attitude d’exception à l’encontre d’Israël. La plus grave des formes de ségrégation. Il existe aujourd’hui, au sommet des pyramides décisionnelles des démocraties, une façon de traiter les relations avec tous les Etats, et une autre, spécifique, de régenter les relations avec l’Etat d’Israël. Une double mesure qui, disons-le une fois pour toutes, à haute et intelligible voix, n’a strictement rien à faire avec les actions de l’Etat hébreu.
    Exemple, le traitement du rapport Goldstone au Conseil onusien des droits de l’Homme : le Conseil en question ne s’est penché, le plus arbitrairement du monde, que sur les allégations de crimes de guerre qu’aurait commis Tsahal à Gaza. Avoir appliqué à Israël ce traitement unique, en l’épargnant au Sri-Lanka, au Soudan, à la Russie, aux Etats-Unis et ses alliés en Irak et en Afghanistan, à la France pour son rôle dans le génocide des Tutsis porte un nom, toujours le même : ségrégation.
    Pour que le Théâtre-Guignol autour du rapport Goldstone ait un sens, il aurait fallu que l’examen des "actions" de l’armée française au Rwanda en 1994, ait également lieu, avec audition des témoins, à Genève et non à Kigali. Il faudrait, de même, que les instances internationales définissent ce qu’est une riposte militaire disproportionnée, avant qu’elles ne l’appliquent à un seul Etat. L’invasion de la Géorgie par les chars de Poutine, après l’intervention de Tbilissi afin de rétablir l’ordre dans sa province d’Ossétie du Sud, était-elle proportionnée ? A partir de combien de bombes que des terroristes tirent intentionnellement sur vos civils, après combien de morts au sein de ceux-ci, est-il "proportionné" de réagir militairement ? Dans le cas d’Israël, huit mille roquettes tirées sur ses villes ont été considérées insuffisantes par l’ONU. [...]
    L’existence de cette autre ségrégation anti-israélienne, qui ne provoque aucun tollé parmi les nations dites démocratiques, démontre à elle seule à quel point la planète se moque toujours de la question des droits de l’homme, les démocraties n’ont aucune intention de lui apporter des solutions. Tant pis pour ceux qui souffrent d’en être privés, la majorité des êtres humains, la priorité appelle à participer à la stigmatisation d’Israël. Tant pis pour les Tamouls, les Tibétains, la population Nord-coréenne, les femmes qu’on excise toujours à tours de bras, les homosexuels qu’on pend au bout des grues en Iran, et qu’on décapite à la Mecque, les condamnées chinois, qu’on exécute d’une balle dans la nuque à l’issue de procès sommaires. Tant pis pour ces milliards d’individus privés de Goldstones ; il faut condamner Israël." (suite payante)

****************************************************************************************************
Gaza & Hamas

- Un obus kassam tiré depuis Gaza (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/10/un-obus-kassam-tire-depuis-gaza/
   "Une roquette kassam vient de s’abattre dans la région d’Eshkol. Elle a été lancé du nord de la bande de Gaza. On ne déplore ni victimes ni dégâts."

- Sources palestiniennes : deux obus de mortier tirés sur des véhicules de Tsahal à l'est de Gaza, ce mercredi (Guysen.International.News / 2009-10-29 02:00:00 ISRAEL)
   "Selon des sources palestiniennes, le Front populaire de libération de la Palestine (FPLP) a revendiqué les tirs de deux obus de mortier sur des véhicules militaires de Tsahal, ce mercredi, à proximité du cimetière à l'est de Gaza ville. Tsahal n'a pas confirmé l'attaque."

- Le Hamas interdit la participation au scrutin de janvier (Reuters) - "ce différend sur les élections pourrait être tactique et laisser aux deux parties une marge de manoeuvres suffisante pour permettre un apaisement".
http://fr.news.yahoo.com/4/20091028/twl-palestiniens-election-hamas-38cfb6d.html
   "Le Hamas a interdit aux Palestiniens de la bande de Gaza de participer aux élections présidentielle et législatives de janvier convoquées par le président Mahmoud Abbas, chef du Fatah. Le ministère de l'Intérieur du gouvernement dirigé par le Hamas dans la bande de Gaza a déclaré que la convocation aux élections du 24 janvier avait été émise sans l'accord du Hamas et d'autres factions et était illégale. "Tous préparatifs, toute commission, tout recensement de noms seront considérés comme des actes illégaux et donneront lieu à des poursuites", a déclaré Ehab Al-Ghsain, porte-parole du ministère.
    Il a ajouté que le ministère avait ordonné aux responsables locaux de ne pas coopérer avec Mahmoud Abbas dont le parti laïc domine la vie politique en Cisjordanie mais a été chassé de la bande de Gaza. Le Hamas a précisé que sa décision impliquait une interdiction faite à la Commission électorale centrale (CEC), qui dispose de cinq bureaux dans la bande de Gaza, d'obéir aux ordres de Mahmoud Abbas. L'actuelle CEC n'est plus habilitée à préparer des élections car les factions palestiniennes sont convenues lors de discussions de réconciliation menées sous médiation égyptienne de la nécessité de former une nouvelle instance, a déclaré Ghsain. [...]
    Des politologues estiment que ce différend sur les élections pourrait être tactique et laisser aux deux parties une marge de manoeuvres suffisante pour permettre un apaisement. Abbas a déclaré qu'il pourrait reporter le scrutin si le Hamas accepte la réconciliation et le Hamas a fait savoir qu'il pourrait participer à des élections l'été prochain. Un diplomate proche des discussions du Caire a néanmoins estimé que Abbas n'aurait d'autre choix que de procéder aux élections en janvier si aucun accord n'intervenait dans les deux prochains mois.
    Un juriste palestinien a observé qu'Abbas ne peut reporter le scrutin, maintenant qu'il a promulgué un décret présidentiel, à moins que le Parlement y consente. Mais le fonctionnement du Parlement est actuellement bloqué par les divisions entre le Hamas et le Fatah. Certains dirigeants du Hamas ont dit que le mouvement islamiste pourrait décider d'organiser des élections distinctes en janvier dans la bande de Gaza, ce qui perpétuerait les divisions et ferait de Gaza et de la Cisjordanie des entités géographiques et politiques distinctes."

- Fashion police à Gaza, Aimée Joubert (Causeur)
http://www.causeur.fr/fashion-police-a-gaza,3218
   "On a trop souvent prétendu, et parfois ici même, que les forces de sécurité gazaouites servaient de couverture légale à des activités terroristes. Ce n’est pas vrai, ou plutôt ce n’est qu’une partie de la vérité, puisque, comme vient de nous l’apprendre le Guardian, elles ont bien d’autres activités. Son envoyé spécial sur place a pu observer la multiplication des contrôles de police sur les plages locales. Des officiels en armes dispersent les couples non mariés, renvoient chez elles les jeunes filles non chaperonnées par un individu mâle de leur famille et, faut-il le dire, font passer un mauvais quart d’heure aux femmes de 0 à 99 ans en tenue jugée indécente. Mais n’allez surtout pas voir là un quelconque sexisme : d’après le reporter du Guardian les messieurs qui auraient le mauvais goût de bronzer vêtus de leur seul maillot de bain sont eux aussi rhabillés pour l’hiver…"

********************************************************************************************************
Judée-Samarie & AP

- Mahmoud Abbas "tend" la main au Hamas pour une reconciliation (AFP)
http://www.lesechos.fr/depeches/monde/afp_00196369-mahmoud-abbas--tend--la-main-au-hamas-pour-une-reconciliation.htm
   "Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas s'est dit mercredi à Rabat prêt à "tendre la main" au mouvement islamiste palestinien Hamas, qui contrôle la bande de Gaza. "Nos mains sont tendues (vers le Hamas) pour mettre fin à la division et au différend car l'intérêt de la patrie est plus important", a déclaré M. Abbas lors d'un forum international sur Al Qods (Jérusalem) qui se tient mercredi et jeudi à Rabat. "Le Hamas est appelé à faire un pas en notre direction", a-t-il souligné avant de l'accuser d'avoir "fait échouer le récent dialogue" de réconciliation au Caire."

- L'Autorité palestinienne arrête 2 membres du Hamas en Judée-Samarie (Guysen.International.News / 2009-10-28 10:18:00 ISRAEL)
   "La police palestinienne a mis en garde à vue ces 2 derniers jours 2 terroristes du Hamas en Judée-Samarie. La Sécurité préventive palestinienne a appréhendé Montasser Shadid, un haut responsable du Hamas à Hébron qui a déjà purgé 15 ans de prison en Israël, ainsi que Kamel Sabah, autre gros poisson du Hamas à Djénine déjà derrière les barreaux durant 13 ans en Israël."

- L'Autorité palestinienne met à jour un dépôt d'armes souterrain à Kalkiliya (Guysen.International.News / 2009-10-28 15:21:00 ISRAEL)
   "La Sécurité préventive palestinienne a découvert un important arsenal d'armes sous terre à Kalkilya. Elle a notamment mis la main sur des dizaines de fusils automatiques et ouvert l'enquête pour déterminer qui a bien pu dissimuler ce ''trésor''."

- Pressions arabes sur Mahmoud Abbas pour négocier avec Israël (Guysen.International.News / 2009-10-28 12:13:00 ISRAEL)
   "Des pays arabes font pressions sur le Premier ministre palestinien pour qu'il reprenne les négociations avec Israël afin de prouver que le refus de faire la paix vient du côté israélien. C'est ce qu'ont révélé des officiels palestiniens à Yediot Aharonot."

- Autorité palestinienne : ceux qui commercent avec les implantations sont des traitres (Guysen.International.News / 2009-10-29 02:15:00 ISRAEL) - le commerce avec les Juifs est vu comme une trahison, et ils prétendent vouloir la paix des peuples ?
   "Le nouveau ministre de l'Economie de l'Autorité palestinienne, Hassan Abu Libdeh a promis, ce mercredi, de traduire en justice tout palestinien qui fera du commerce avec des produits importés des implantations juives de Judée-Samarie. "Ceux qui font le commerce de ces produits porteront le stigmate de la trahison", a t dit depuis Ramallah."

*******************************************************************************************************************
Liban & Hezbollah

- Notre région touchée par un tir de Katiouchas (Mena) - "Nous rappelons que c’est à la FINUL (Force Intérimaire de l’Onu au Liban) et à l’armée libanaise qu’incombe, entre autre, le contrôle de la zone où se situe Houla, que la FINUL a pour fonction d’empêcher l’installation des terroristes et de leurs armes dans ce secteur".
http://www.menapress.com/
   "Il était 18h 48, heure locale, lorsqu’une salve de roquettes tirée du Liban a atteint le territoire israélien, dans l’Ongle de la Galilée, à proximité de notre rédaction. De source officielle israélienne, on annonce qu’une Katioucha a explosé dans un terrain inhabité, à une dizaine de kilomètres de Métoula, en direction de Kiriat-Shmona. Le centre hospitalier d’urgence de cette ville nous a confirmé qu’aucune personne n’avait été blessée. De nos bureaux, il nous semble cependant avoir entendu plusieurs impacts, probablement deux ou trois. Il arrive assez fréquemment que les projectiles, dans notre environnement accidenté, ne soient pas retrouvés par les sapeurs.
    L’origine des tirs se situe dans le village sud-libanais de Houla, à moins d’un kilomètre de nos fenêtres, au sud de Kfar-Kileh. L’armée libanaise a confirmé le fait. L’artillerie israélienne a lancé deux obus à la lisière de Houla, prenant toutes les précautions pour ne pas y faire de victimes. Houla est un village peuplé exclusivement de chiites, placé sous contrôle à peine dissimulé du Hezbollah. Ses habitants le surnomment "La porte de la liberté", prétendant qu’il aurait été la première agglomération "libérée", en 2006, par les miliciens islamistes aux ordres d’Hassan Nasrallah et de Téhéran. En fait, Houla a été abandonné par Tsahal lors de sa retraite volontaire, alors qu’aucun milicien vivant ne s’y trouvait plus.
    Lors de la seconde Guerre du Liban, Houla avait payé un lourd tribut, suite à la réaction israélienne à l’agression meurtrière perpétrée par le Hezbollah contre l’une de ses patrouilles de routine, en territoire israélien. Lors d’un bombardement aérien, le village qui cachait des terroristes (individus armés s’attaquant intentionnellement à des civils) occupés à lancer des roquettes sur les villes israéliennes, a relevé 67 morts, des terroristes, mais également des villageois qui leur servaient volontairement de boucliers humains.
    Suite à la nouvelle agression spontanée de ce mardi en provenance du Liban, le porte-parole de l’armée a déclaré considérer l’incident "avec la plus extrême sévérité", tenant l’Etat libanais responsable de cette attaque. Quelques heures avant elle, le ministre de la Défense Ehoud Barak, en visite sur la frontière nord, était l’hôte de Métoula, exprimant son souhait de "préserver le calme relatif qui régnait dans la région". Ce tir fait suite à celui de deux Katiouchas, le mois dernier, en Galilée occidentale, cette fois, à 65 km de l’endroit où nous vivons. [...]
    Nous rappelons que c’est à la FINUL (Force Intérimaire de l’Onu au Liban) et à l’armée libanaise qu’incombe, entre autre, le contrôle de la zone où se situe Houla, que la FINUL a pour fonction d’empêcher l’installation des terroristes et de leurs armes dans ce secteur. A la Ména, nous ignorons comment faire respecter ce mandat du Conseil de Sécurité tout en s’abstenant de pénétrer sur le lieu de lancement d’une salve de roquettes.
    La tension est encore très vive : de la rédaction aux fenêtres ouvertes, il fait 23 degrés, nous entendons les instructions lancées dans la base de l’armée située dans notre dos (Sud). La Ména se situe en fait entre le Liban – Kfar Kileh et Houla – et la première base de Tsahal. Dans l’Ongle et le Doigt de la Galilée la population n’a pas été appelée à gagner les abris et les activités civiles n’ont pas été interrompues. Nous suivons évidemment la situation de près et interviendrons immédiatement en cas de nouveaux événements, qui nous paraissent peu probables."

- Une Katioucha tirée à partir du sud-Liban s’est abattue sur une zone inhabitée en Galilée, Anshel Pfeffer, Amos Harel et Eli Ashkenazi (Haaretz) - le Hezbollah laisse-t-il délibérément agir les djihadistes palestiniens ?
http://www.ambafrance-il.org/spip.php?article7213
   "[...] La roquette aurait été tirée par une organisation palestinienne inspirée des réseaux du « Jihad mondial » affiliés à Al-Qaïda. [...] la multiplication relative des incidents depuis le début de l’année pourrait être révélatrice de deux tendances : Le Hezbollah fermerait délibérément les yeux sur les activités des petites organisations radicales, tandis que la FINUL et l’armée libanaise perdraient graduellement leur contrôle, déjà limité, du sud du pays. En effet, on constate ces derniers mois une montée d’un cran de la tension entre Israël et le Hezbollah alors que deux explosions ont révélé l’existence d’arsenaux du Hezbollah au sud-Liban, et qu’un dispositif d’écoute israélien aurait été découvert."

- Le chef de l’armée libanaise accuse son gouvernement de crimes contre les libanais (JSS) - « L’Etat est notre autorité non pas le Hezbollah. »
http://jssnews.com/2009/10/28/le-chef-de-larmee-libanaise-accuse-so-gouvernement-de-cr/
   "Le président du conseil exécutif des Forces Libanaises Samir Geagea a tenu le gouvernement libanais responsable du tir de roquette, hier, contre Israël. Dans un entretien accordé, mardi soir, à la chaine MTV, Geagea a affirmé que « le tir de roquette contre Israël constitue un crime contre les Libanais en cette période régionale assez difficile ». « Il est inacceptable que la partie responsable de ce tir demeure inconnue en présence de 15000 soldats libanais déployés au Liban sud, outre les troupes de la FINUL », a-t-il souligné. Geagea a soutenu que toutes les parties déploient des efforts sérieux pour établir un Etat des institutions puissants.
    « Nous condamnons ces actions. L’Etat est notre autorité non pas le Hezbollah. Le Chef de l’Etat, l’Armée Libanaise et les forces de sécurité sont responsables de la sécurité du Liban sud », a-t-il accentué. « Pourquoi ne dévoilent-ils pas l’identité de la partie qui a exécuté le tir ? » s’est interrogé Geagea. Le chef des FL a conclu que l’Etat est en train de remplir normalement ses fonctions et qu’il est capable d’assumer ses responsabilités en matière de sécurité. Il a ainsi exhorté tous les dirigeants libanais à réveiller leur conscience, tenir compte de la sécurité du Liban et assumer leurs responsabilités auprès des Libanais.
    Par ailleurs, l’armée libanaise a découvert mercredi quatre nouvelles roquettes prêtes à être lancées à partir du sud du Liban, au lendemain d’un tir d’un de ces engins sur le nord d’Israël."

- Yossi Peled : le gouvernement libanais, responsable du tir de Katioucha (Guysen.International.News / 2009-10-29 04:16:00 ISRAEL)
   "Le ministre sans portefeuille, Yossi Peled, a déclaré ce mercredi soir que le gouvernement libanais est responsable de l'attaque à la katioucha sur le nord d'Israël. "Il est très difficile de savoir ce qui se passe dans le nord, car pour l'instant, il n'y a pas de contrôle central au Liban", a t-il dit. "Mais nous devons être très clair avec eux, nous ne revenons pas à la même stratégie d'avant la seconde guerre du Liban où nous ne ripostions pas", a t il ajouté."

- Liban : le président accuse Israël d'avoir orchestré le tir de roquette de mardi (Guysen.International.News / 2009-10-29 08:55:00 ISRAEL)
   "Le président libanais Michel Sleimane a déclaré au journal libanais Al Akhbar, apparenté au Hezbollah, que le tir de roquette Katioucha mardi soir sur Kiryat Shmona ''sert de prétexte à Israël pour continuer à violer la souveraineté du Liban et poursuivre ses activités d'espionnage au Liban, à cause de la présence du Hezbollah''."

- A Beyrouth, le fief du Hezbollah en pleine renaissance (AP) - "A Dahiyah, il n'y a ni bar, ni magasin vendant de l'alcool et encore moins de boîtes de nuit. Les tenues féminines sont sobres et le voile est de rigueur" ; "C'est le Hezbollah qui assure la sécurité à Dahiyah".
http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/international/proche_moyenorient/20091028.FAP0532/a_beyrouth_le_fief_du_hezbollah_en_pleine_renaissance.html
   "Trois ans après avoir essuyé les bombes israéliennes, le quartier chiite de Dahiyah, dans la banlieue sud de Beyrouth, est en plein boom immobilier. Cet essor illustre sur le terrain les ambitions politiques du Hezbollah, qui tente d'obtenir davantage de poids dans le futur gouvernement libanais. [...] A présent, des dizaines d'immeubles neufs ou rénovés s'élèvent dans cette banlieue sud de Beyrouth, grâce à un programme de reconstruction géré par le Hezbollah, qui reçoit des millions de dollars par an de son allié iranien. [...]
    La renaissance de Dahiyah intervient alors que le Hezbollah négocie depuis des mois sa place au sein d'un gouvernement d'union nationale. Les discussions sont dans l'impasse, faute d'accord sur la distribution des portefeuilles ministériels. Sunnites et chrétiens craignent que le Hezbollah ne tente d'imposer au Liban des décisions prises à Damas ou à Téhéran.
    Cependant, Dahiyah ne porte aucun signe de l'"iranisation" que redoutent tant les adversaires du Hezbollah. Des femmes en jean moulant font du shopping dans des boutiques qui exposent en vitrine bikinis et minijupes. "Ici à Dahiyah, nous avons réussi à avoir la résistance, la liberté et la mode au même endroit", se félicite Hussein al-Zein, 40 ans, qui tient une boutique de vêtements féminins.
    Cependant, on est loin des quartiers du centre de Beyrouth où l'on peut voir des jeunes femmes très maquillées se promener de bar en bar en robe ultracourte au décolleté plongeant. A Dahiyah, il n'y a ni bar, ni magasin vendant de l'alcool et encore moins de boîtes de nuit. Les tenues féminines sont sobres et le voile est de rigueur, même s'il n'est pas imposé. "Je ne me couvrirai (les cheveux) qu'après mon mariage", confie une étudiante de 18 ans qui travaille en jean et T-shirt moulant à Dahiyah, où elle est née. [...]
    C'est le Hezbollah qui assure la sécurité à Dahiyah. Ses hommes en uniforme font la circulation mais s'occupent aussi d'affaires de police comme de trafics de drogue. La milice chiite explique qu'elle y est contrainte, à cause de l'inaction des autorités centrales. "Nous n'essayons pas de remplacer l'Etat mais nous essayons de trouver des solutions", explique Ghassan Darwish, un responsable du Hezbollah. "Nous ne pourrions pas remplacer le gouvernement, même si nous essayions"."

************************************************************************************************************
Syrie

- Assad prêt à faire la paix (Israël-Infos)
http://www.israel-infos.net/Assad-pret-a-faire-la-paix-4794.html
   ""De notre coté, nous avons le soutien du peuple pour poursuivre les négociations avec Israël. La condition en est que les Israéliens eux-mêmes désirent également poursuivre ce dialogue", a déclaré le président syrien Bachar el Assad lors d'une conférence de presse donnée en Croatie où il s'est rendu en visite officielle. Appelant la communauté européenne à s'impliquer d'avantage dans le processus de paix, Assad a estimé que la médiation d'une tierce partie serait nécessaire pour permettre la reprise de ces pourparlers israélo-syriens. [...]"

- Vilnaï: la Syrie arme toujours le Hezbollah (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/10/vilnai-la-syrie-arme-toujours-le-hezbollah/
   "Le vice-ministre de la Défense Matan Vilnaï a déclaré que la Syrie continuait à livrer des armes au Hezbollah. Il a ajouté qu’il était difficile, dans ce contexte, de prendre au sérieux les appels de Damas en faveur de pourparlers avec Israël."

**************************************************************************************************************
Monde arabe

- L'Irak veut relancer un programme nucléaire (Slate.fr)
http://www.slate.fr/story/12265/irak-nucleaire-programme-france-onu-aiea
   "L'Irak a commencé à faire du lobbying, notamment auprès de l'ONU, afin d'obtenir l'autorisation de relancer un programme nucléaire dix neuf ans après la destruction en 1991, lors de la première guerre du Golfe, par les aviations américaines et anglaises des deux derniers réacteurs construits par Saddam Hussein. Le gouvernement irakien a pris des contacts, selon le Guardian (http://www.guardian.co.uk/world/2009/oct/27/iraq-nuclear-reactor-programme), à la fois avec des représentants de l'industrie nucléaire française, de l'Agence internationale pour l'énergie atomique (AIEA) et de l'ONU afin d'obtenir des premiers une aide technique et des autres le feu vert pour relancer un programme nucléaire. [...]
    La volonté irakienne de renouer avec des technologies pouvant construire à la fabrication d'armes de destruction massive intervient au moment même où son voisin et ennemi historique l'Iran est engagé dans un bras de fer avec les pays occidentaux sur son programme nucléaire présenté comme civil mais considéré par la quasi-totalité des experts comme militaire. Si des doutes existent sur la nature seulement civile de l'éventuel programme nucléaire irakien, le souci immédiat serait celui de la sécurité des installations. [...]"

****************************************************************************************************************
Iran

- Israël s’aligne, Shimon Shiffer (Yediot Aharonot) - "Le gouvernement américain avait accueilli avec colère le fait que les dirigeants israéliens, qui connaissent les détails du dossier [nucléaire iranien], aient mis en doute leur manière d’agir".
http://www.ambafrance-il.org/spip.php?article7213
   "La liaison vidéo codée entre Washington et Jérusalem a fonctionné cette semaine plus qu’à l’accoutumée et le contenu de ces conversations n’était pas agréable à entendre pour les Israéliens. En effet, c’est peu de dire que les Américains n’ont pas apprécié les propos de responsables politiques et militaires israéliens contre l’accord proposé à l’Iran par les Etats-Unis, la Russie et la France, concernant le programme nucléaire de Téhéran. En réaction à ces remontrances, Israël s’est empressé de s’aligner sur la position américaine, les critiques contre l’accord se sont tues et hier un responsable israélien déclarait : « L’accord qui est en train de s’élaborer est un pas positif dans la bonne direction, pour empêcher l’Iran d’obtenir l’arme nucléaire ».
    Le gouvernement américain avait accueilli avec colère le fait que les dirigeants israéliens, qui connaissent les détails du dossier, aient mis en doute leur manière d’agir. « Nous ne sommes pas aussi stupides ou naïfs que vous le laissez entendre quand vous vous exprimez publiquement ou anonymement », a lancé un haut responsable américain lors d’une vidéoconférence cette semaine. [...]"

******************************************************************************************************************
Europe

- Pourquoi la presse allemande ignore Ashkenazi ?, Benjamin Weinthal (JP) - "Les Juifs musclés prêts à se défendre ne constituent pas un sujet terriblement attirant pour la majorité des Allemands qui nourrissent une grande aversion à la guerre". Les Allemands préfèrent aussi minimiser la menace iranienne.
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1256557984122&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "Le désintérêt des médias allemands pour la visite du chef d'état-major, Gabi Ashkenazi, prouve que quelques contradictions internes hantent la "relation spéciale" qui lie les deux pays. Le docteur Alexander Brenner, ancien directeur de la communauté juive de Berlin (forte de 12 000 membres) et ancien diplomate en Israël et en ex-URSS, a exprimé mardi son incrédulité concernant cette médiocre couverture médiatique qu'il qualifie même d'"extrêmement étrange".
    Alors qu'il défendait l'armée israélienne, dans un robuste discours tenu au Mémorial de la Shoah, la faible présence médiatique a pointé le manque de réception pour le message central d'Ashkenazi : "Tsahal, protectrice de la nation juive, n'est pas une armée belliqueuse mais une armée défensive". Et même si la chancelière allemande, Angela Merkel, ne cesse de qualifier les appels iraniens à l'anéantissement d'Israël de "menace directe à l'existence de l'Etat juif", il n'est pas rare de lire dans la presse que les déclarations de Téhéran ne sont qu'une rhétorique politique vide ou même le résultat de traductions erronées. Par ailleurs, un sondage du Forsa Institute, réalisé il y a quelques mois, a révélé que, durant l'opération Plomb durci, 75 % de la population allemande considérait Israël comme un "Etat agressif".
    Après la chute de l'Allemagne nazie, la culture radicalement pacifiste - aussi favorisée par la remontée d'un sentiment antisémite et anti-israélien contemporain - joue son rôle dans l'incompréhension des besoins sécuritaires de l'Etat hébreu. La plupart des quotidiens de gauche montrent ainsi difficilement de l'intérêt dans l'incontestable nécessité d'Israël de disposer d'une armée. Et, à l'exemple du quotidien Die Tageszeitung - qui avait consacré deux pages d'interview à un jeune Israélien ayant refusé de faire son service miliaire - ce sont les initiatives pacifistes du pays qui sont privilégiées. Les Juifs musclés prêts à se défendre ne constituent pas un sujet terriblement attirant pour la majorité des Allemands qui nourrissent une grande aversion à la guerre. En plus de s'attacher à une vision déformée des Juifs comme de rats de bibliothèque. Dès lors, on comprend mieux pourquoi Ashkenazi a reçu un si piètre accueil.
    Mais les diplomates israéliens reviennent sur le point, selon eux, le plus inquiétant : ce ricanement constant autour de la menace iranienne. A titre d'exemple, les publications fréquentes de Katajun Amirpur, écrivain germano-iranien, dans le journal Süddeutsche Zeitung (très fort lectorat de gauche), où il explique que Mahmoud Ahmadinejad n'a jamais dit vouloir "effacer Israël de la carte". Certains critiques du régime iranien en Allemagne, comme Nasrin Amirsedghi, expliqueront qu'Amirpur ou Bahman Nirumand, spécialiste à la Böll Foundation Iran - structure qui investit son argent dans l'influence de l'opinion publique à propos de l'Iran - minimisent volontairement la menace iranienne vers Israël et l'Occident. Nirumand écrit pour Die Tageszeitung et travaille pour le parti écologique allemand. [...]"

- La Grande-Bretagne estime que les frontières israéliennes n'incluent ni le Golan ni la Judée-Samarie (Guysen.International.News / 2009-10-28 10:54:00 ISRAEL) - et la Norvège s'oppose à l'entrée d'Israël à l'OCDE :
   "La Grande-Bretagne persiste à exiger qu'Israël ne transfère à l'OCDE que des données statistiques sur les territoires à l'intérieur de la ligne Verte, et ne tienne pas compte des zones situées à l'extérieur des frontières de 67, à savoir - le Golan et la Judée-Samarie. Israël craint que les positions britanniques, associées à l'opposition de la Nouvelle-Zélande et de la Norvège ne fassent échouer son adhésion à l'Organisation de coopération et de développement économiques."
Repost 0
Published by Occam - dans Novembre 2009
commenter cet article
28 octobre 2009 3 28 /10 /octobre /2009 08:56


Emeutier à Jérusalem (AFP-JONATHAN NACKSTRAND)
Repost 0
Published by Occam - dans Novembre 2009
commenter cet article
28 octobre 2009 3 28 /10 /octobre /2009 08:52
France

- Nouvelle manifestation hurlante du Collectif Cheikh Yassine le 25 octobre à Paris, pour "défendre Al-Aqsa" (Vidéo 14mn05)
http://www.dailymotion.com/video/xaxku4_attaque-de-al-aqsa-25-octobre_news
   "[...] Vous [les sionistes] n'allez pas finir par tuer tous les Palestiniens, parce qu'ils vous auront avant. Il y aura bien sûr une Palestine libre, toute la Palestine. Palestine vivra ! Palestine vaincra ! [...] Tous les médias sont des caisses de résonance pour l'entité sioniste. Tous les médias sont pilotés à Tel-Aviv, et pas à Paris. C'est pour cette raison qu'il n'y aura aucun média français ici. C'est pourquoi vous n'avez vu aucune image du massacre du peuple palestinien. [...]" Le prédicateur invite alors les passants à regarder des pancartes exhibant des "images d'enfants massacrés, des images d'enfants déchiquetés".
   "Je parle de la pieuvre sioniste. La pieuvre sioniste a plusieurs tentacules. Alors qu'est-ce qu'ils essaient de faire ? C'est de nous museler. [...] Même si on n'a pas, nous, la fondation Rothschild, qui finance les sionistes ; nous, nous avons tout simplement notre détermination, nous avons notre éthique, et nous avons tout simplement notre amour de la liberté. [...]"
   "Aujourd'hui tous vous savez qu'un peuple est en train d'être massacré, vous savez tous qu'il y a des enfants qui brûlent sous les bombes au phosphore [...]. Le criminel, le sioniste, c'est un sanguinaire qui ne connaît aucune limite." "Vous [les indifférents] êtes en train d'écrire la page la plus sombre de l'histoire de l'humanité. [...] Arrêtons ce crime, arrêtons ce génocide, arrêtons cette barbarie !" "Jamais, jamais, jamais les sionistes ne connaîtront la paix !" "Hamas, résistance ! Hamas, résistance !"


- Dieudonné condamné à 10.000 euros d'amende pour "injures" antisémites (AFP) - Et ce n'est pas fini : "Le parquet de Paris a ouvert le 4 juin 2009 une enquête préliminaire à l'encontre de l'humoriste pour injure antisémite dans une vidéo sur internet où il dénonce "le puissant lobby de youpins sionistes"."
http://www.lesechos.fr/depeches/france/afp_00195885-dieudonne-condamne-a-10-000-euros-d-amende-pour--injures--antisemites.htm
   "L'humoriste Dieudonné a été condamné mardi à 10.000 euros d'amende par le tribunal correctionnel de Paris pour des propos sur la scène du Zénith lors de la remise du "prix de l'infréquentabilité" à l'historien révisionniste Robert Faurisson par une personne déguisée en déporté juif. Un an de prison avec sursis et 10.000 euros d'amende avaient été requis à son encontre le 22 septembre. A l'audience, l'humoriste avait qualifié son geste d'"attentat humoristique" tout en tentant d'en relativiser la portée et en invoquant sa "liberté d'expression".
    Le tribunal a par ailleurs condamné Dieudonné M'Bala M'Bala à verser un euro au titre de dommages et intérêts à huit associations qui s'étaient portées partie civile et un total de 10.000 euros pour frais de justice à l'ensemble de ces associations. Dans son jugement, le tribunal a estimé que Dieudonné s'était bien rendu coupable d'"injure publique" envers des personnes d'origine ou de confession juive.
    Me Michael Ghnassia, avocat de SOS Racisme s'est déclaré "tout à fait satisfait de cette décision qui confirme que Dieudonné est un récidiviste de l'injure raciale". "Cette énième condamnation montre que Dieudonné M'Bala M'Bala n'est pas un humoriste mais se cache derrière cette étiquette pour exprimer sa haine et le rejet de l'autre", a ajouté l'association, dans un communiqué. Pour Me Stéphane Litli (Union des étudiants Juifs de france), "ce provocateur a ainsi été invité par le tribunal à réviser les fondements de son humour antisémite".
    Deux condamnations pour propos antisémites ont déjà été prononcées à l'encontre de Dieudonné. La cour d'appel de Paris avait confirmé le 26 juin 2008 sa condamnation à 7.000 euros d'amende pour avoir assimilé en 2005 la mémoire de la Shoah à de la "pornographie mémorielle". La cour d'appel l'avait condamné le 15 novembre 2007 à 5.000 euros d'amende pour avoir comparé en 2004 les "Juifs" à des "négriers". [...]
    Le parquet de Paris a ouvert le 4 juin 2009 une enquête préliminaire à l'encontre de l'humoriste pour injure antisémite dans une vidéo sur internet où il dénonce "le puissant lobby de youpins sionistes". [...]"

********************************************************************************************
Amnesty contre Israël

- Israël limite l'accès à l'eau dans les territoires palestiniens, selon Amnesty International (AP)
http://fr.news.yahoo.com/3/20091027/twl-israel-eau-amnesty-951b410.html
   "L'organisation de défense des droits de l'Homme Amnesty International accuse mardi Israël de limiter l'accès à l'eau potable dans les territoires palestiniens, en maintenant notamment un contrôle total sur les ressources en eau. "Israël ne laisse les Palestiniens accéder qu'à une infime partie des ressources communes en eau, qui se situent principalement en Cisjordanie occupée, tandis que les colonies israéliennes illégales en reçoivent des quantités pratiquement illimitées", souligne l'organisation dans un rapport rendu public mardi. [...]
    Le porte-parole du gouvernement israélien Mark Regev a dénoncé des affirmations "complètement absurdes", assurant que l'Etat hébreu récupérait beaucoup moins d'eau de l'aqueduc qu'en 1967. Et depuis cette époque, la consommation des Palestiniens a triplé, a-t-il déclaré. Il a accusé les Palestiniens de ne pas investir dans le développement en Cisjordanie, précisant qu'ils n'avaient même pas encore commencé à creuser des puits déjà autorisés. [...]"

- Exemple de commentaire brillant que parvient à susciter Amnesty sur Le Monde.fr :
Brigitte B. (27.10.09 | 07h53)
"Comment pouvons nous rester insensible à cette cruauté? Comment les Israéliens peuvent ils être si cruels après avoir vécu l'holocauste? On dirait qu'ils en prennent du plaisir de faire souffrir ce peuple qui est chez eux, à qui ils ont pris tout. Obama quand vas-tu enfin mettre fin à tout ça? Il n'y a pas d'autre priorité."

- Amnesty accuse encore Israël, Claire Dana-Picard (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/10/amnesty-accuse-encore-israel/
   "L’organisation Amnesty international vient de publier un nouveau rapport dans lequel elle accuse Israël de priver d’eau les Palestiniens. Elle prétend que les résidents israéliens de Judée-Samarie ont droit à 300 litres d’eau par jour alors que leurs voisins palestiniens doivent se contenter de 20 à 30 litres par personne.
    Le service des eaux a réagi en affirmant que le rapport était tendancieux et mensonger. « La consommation d’eau des Palestiniens a nettement augmenté ces dernières années et s’il existe des écarts, ils ne sont pas grands et ne correspondent certainement pas aux données publiées par le rapport ». Tsahal, de son côté, affirme que le rapport est partial, rempli d’accusations infondées et publié sans qu’Israël ait eu la possibilité de réagir. Et d’ajouter que l’armée aide au contraire le service des eaux des Palestiniens.
    Le ministre des Infrastructures nationales, Ouzi Landau (Israël Beteinou), a rappelé pour sa part que les Palestiniens polluaient les eaux souterraines et refusaient d’installer des purificateurs d’eau. Il ne faut pas oublier non plus que de nombreux Palestiniens volent l’eau de leurs voisins juifs en Judée-Samarie."

- Publication du rapport d'Amnesty sur l'eau en Israël, Ehoud Zion Waldoks (JP) - "Nous avons une nouvelle fois affaire à un rapport où les conclusions sont courues d'avance".
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1256557972163&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "Le nouveau rapport d'Amnesty sur la répartition de l'eau entre Israël et l'Autorité palestinienne (AP) est affligeant pour Israël. L'Autorité des eaux, qui réfute ses conclusions, regrette de ne pas avoir été consultée avant sa publication mardi matin. Les trois sources principales d'eau naturelle sont le lac de Tibériade (Kinneret), la montagne et la côte aquifère. Concernant la montagne aquifère qui coule presque entièrement sous la Judée-Samarie, Amnesty reproche à Israël d'en prendre à son compte 80 %.
    Les ressources d'eau sont l'une des questions clés des négociations entre Israël et l'AP. Aucun changement n'est à envisager en dehors du contexte de ces négociations, ce qui n'a pas empêché Amnesty d'exhorter Israël à partager dès à présent les ressources d'eau et de mettre fin à la discrimination contre les Palestiniens en faveur des habitants des implantations. En outre, pour Amnesty, la consommation d'eau quotidienne est de 400 litres pour un Israélien, et de 70 pour un Palestinien, plaçant les Palestiniens en dessous de la recommandation de 100 litres de l'Organisation mondiale de la santé. L'Autorité de l'eau réfute ce chiffre. Pour elle, la consommation est de 408 litres d'eau pour un Israélien et de 200 pour un Palestinien. En admettant qu'il existe un écart important, l'Autorité affirme qu'il n'est pas aussi drastique que le prétend Amnesty.
    A partir des témoignages palestiniens, le rapport cite par ailleurs des exemples d'actions israéliennes ces neuf dernières années, comme la destruction de citernes, le tir sur des trombones d'eau installées sur les toits ou encore la fermeture par Tsahal de certaines zones, obligeant les porteurs d'eau à faire des détours, faisant ainsi augmenter le prix de l'eau. D'après Donatella Rovera, chercheur d'Amnesty International, "plus de 40 ans d'occupation et de restrictions imposées par Israël sur l'accès palestinien à l'eau ont empêché le développement de l'infrastructure de l'eau dans les TPO [Territoires palestiniens occupés] et ont retiré à des milliers des Palestiniens le droit de vivre une vie normale, l'accès à une alimentation et à un logement adéquats, à la santé et au développement économique." Le rapport dicte également une liste de recommandations, exhortant Israël à cesser de "violer les droits de l'homme" des Palestiniens.
    De son côté, l'Autorité de l'eau explique notamment que le volume d'eau accordé aux deux populations est dicté par les accords d'Oslo ou encore que les Palestiniens creusent régulièrement des puits illégalement, refusent de purifier l'eau et utilisent les eaux usées pour l'agriculture. Ils les reversent également dans les cours d'eau du Judée-Samarie, provoquant une pollution majeure. Le ministre des Infrastructure nationales, Ouzi Landau (Israël Beitenou), a pour sa part comparé le rapport d'Amnesty au rapport Goldstone. "Nous avons une nouvelle fois affaire à un rapport où les conclusions sont courues d'avance", a-t-il estimé."

- Colère des Juifs du mont Hébron contre Amnesty :
''Le rapport d'Amnesty sur l'eau est mensonger et manipulateur'', estime le président du conseil régional du sud du mont Hébron. ''Les vols d'eau par les Palestiniens se sont multipliés ces dernières années, avec 75 raccords clandestins (rajoutés aux infrastructures) et plus de 3 millions de mètres cube d'eau dérobés l'an dernier pour la seule région du mont Hébron.
(Guysen.International.News / 2009-10-27 13:10:00 ISRAEL)

- Israël réagit officiellement au rapport d’Amnesty (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/10/israel-reagit-officiellement-au-rapport-damnesty/
   "Le ministère des Affaires étrangères a réagi officiellement au dernier rapport d’Amnesty international qui accuse Israël de priver d’eau les Palestiniens. En réponse à ces allégations, Israël précise que la politique de l’eau vis-à-vis des Palestiniens s’appuie sur les accords intérimaires conclus entre les deux camps. Il précise que, conformément aux accords, Israël devait transférer à l’AP plus de 23 millions de mètres cubes d’eau par an et qu’en fait, les Palestiniens en reçoivent le double."

- Response to Amnesty International’s report on Israeli-Palestinian water issues (MFA) - "The authors of the report chose to ignore Israeli data, papers and reports, although they contain verifiable facts presented with total transparency."
http://www.mfa.gov.il/MFA/About+the+Ministry/MFA+Spokesman/2009/Press+releases/Response_Amnesty_International_Israeli-Palestinian_water_27-Oct-2009.htm
   "The Israel-Palestinian water policy is based on an interim agreement between the two parties, particularly on Article 40 of Annex III to the agreement (http://www.mfa.gov.il/MFA/Peace+Process/Guide+to+the+Peace+Process/THE+ISRAELI-PALESTINIAN+INTERIM+AGREEMENT+-+Annex+III.htm), which relates to the question of water and sewage. According to the agreement, 23.6 million cubic meters of water will be allocated to the Palestinians annually. In actual effect, they have access to twice as much water.
    Israel has fulfilled all its obligations under the water agreement regarding the supply of additional quantities of water to the Palestinians, and has even extensively surpassed the obligatory quantity. The Palestinians, on the other hand, have significantly violated their commitments under the water agreement, specifically regarding important issues such as illegal drilling (they have drilled over 250 wells without the authorization of the Joint Water Commission) and handling of sewage. (The Palestinians are not constructing sewage treatment plants, despite their obligation to do so and the important foreign funding earmarked for this purpose).
    Data regarding consumption of fresh natural water clearly shows Israel's fair treatment of Palestinian requirements: In 1967, Israel's per capita consumption of fresh natural water was 508 (m3/person/year). In 2008, it dramatically dropped to 149. The Palestinian figures for the same consumption went from 86 (in 1967) to 105 (in 2008). Israel has offered to supply Palestinians with desalinated water, but this possibility is systematically rejected due to political motivations.
    While Israel has significantly reduced its use of fresh natural water since 1967, consistently closing the gap between Israeli and Palestinian consumption, it remains unclear how Amnesty's claims of "discriminatory policies" towards Palestinians can sustain the trial of reality. The authors of the report chose to ignore Israeli data, papers and reports, although they contain verifiable facts presented with total transparency. This questionable approach, which consists in systematically disregarding
Israeli material while relying exclusively on Palestinian allegations, raises doubts as to the real intentions of the report's authors and of the organization itself.
    A thorough report on the issue of water between Israel and the Palestinians (http://www.water.gov.il/NR/rdonlyres/A111EFEF-3857-41F0-B598-F48119AE9170/0/WaterIssuesBetweenIsraelandthePalestinians.pdf) can be consulted on the website of the Israel Water Authority."

- Israël prive-t-il d’eau les Palestiniens ? Entretien audio (7mn) avec le Dr David Zeitoun (ministère des Infrastructures nationales pour l'eau) (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/10/israel-prive-t-il-deau-les-palestiniens-dr-zeitoun/
    Le rapport n'est fait qu'à partir de témoignages palestiniens, il n'y a eu aucune prise en compte des calculs israéliens, il n'y a pas de base scientifique aux chiffres d'Amnesty (par ex. pour le calcul de quantité de litres par personne et par jour ou par an, dont beaucoup de paramètres ont été ignorés) ; la différence de consommation est avant tout dûe à la consommation industrielle côté israélien ; le problème n'est pas la quantité, mais la gestion de l'eau côté palestinien ; Amnesty reprend les critères de l'UNESCO pour ses calculs, lesquels critères excluent l'eau de mauvaise qualité, or l'eau est souvent de mauvaise qualité côté palestinien du fait d'une mauvaise gestion ; au niveau technique de l'hydrologie, le rapport doit être rectifié ; côté palestinien, il n'y a pas de structure d'ingéniérie hydrologique qui soit entretenue, il faudrait des écoles d'ingénieur ; les canalisation détériorées font que plus de 70% de l'eau donnée par Israël à un village (par ex.) retourne dans la terre ; le problème est structurel, et si on veut aider les Palestiniens, il faut investir dans l'infrastructure.

***********************************************************************************************
Liban & Hezbollah

- Une Katioucha contre la Galilée (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/10/une-katioucha-contre-la-galilee/
   "De source sécuritaire palestinienne, on indique qu’une roquette Katioucha a été tirée du village de Houla, au sud-Liban, en direction du nord d’Israël. Une grosse explosion a été entendue dans la région d’Etsba HaGalil. A Tsahal, on suppose qu’il s’agit d’une Katioucha d’un diamètre de 107 mm."

- Tsahal riposte au tir de Katioucha (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/10/tsahal-riposte-au-tir-de-katioucha/
   "Des appareils de Tsahal ont tiré 15 obus en direction du Sud Liban, duquel a été tirée vers 19:30 une roquette Katioucha en direction de la Galilée. Fort heureusement, personne n’a été blessé dans l’attaque contre Etsba HaGalil. Les responsables sécuritaires estiment que le Hezbollah ne serait pas responsable du tir, mais plutôt une petite organisation terroriste palestinienne."

- Une Katioucha tirée contre la Galilée (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/10/une-katioucha-tiree-contre-la-galilee/
   "[...] L’explosion du projectile a provoqué un incendie qui s’est propagé dans un champs et une forêt. Deux équipes de pompiers de Kiryat Shmona ont tenté de maîtriser les flammes. Fort heureusement, personne n’a été blessé. [...] Les responsables des communautés du Nord se sont félicités de la retenue de Tsahal. L’un d’eux a déclaré : « Ce tir est inquiétant, mais il semble que quelqu’un nous cherche. Je pense que Tsahal réagit de la meilleure façon en évitant des représailles risquant d’entraîner une guerre. Ce tir rappelle au gouvernement que le front nord existe encore et que nous avons besoin de tous les budgets qui reviennent aux résidents du nord. » [...]"

- Katioucha sur le nord : Israël porte plainte auprès du Conseil de sécurité de l'ONU (Guysen.International.News / 2009-10-28 03:06:00 ISRAEL)
   "L'ambassadeur d'Israël aux Nations Unies, Gabriella Shalev, a déposé une plainte officielle, ce mardi soir, auprès du secrétaire général de l'Onu, Ban Ki-moon et du président du Conseil de sécurité après le tir d'une roquette Katioucha sur le territoire israélien, ce mardi à partir du Liban. L'ambassadeur a déclaré qu'il y avait une augmentation importante et alarmante des activités hostiles à partir du territoire libanais et a noté qu'Israël avait mise en garde, depuis 3 ans, contre le renouvèlement de l'arsenal militaire du Hezbollah."

- L'émissaire onusien au Liban : ''Le Hezbollah opère en dehors des frontières libanaises'' (Guysen.International.News / 2009-10-28 07:19:00 ISRAEL)
   "Terje Roed-Larsen a déclaré lors d'un débat à huis clos au Conseil de sécurité de l'Onu que le Hezbollah continue à détenir des infrastructures et un arsenal militaire important. De plus, les évènements de ces derniers mois prouvent que la milice chiite opère à l'extérieur du Liban, a-t-il indiqué, sans toutefois donner plus de précisions. M. Larsen a encore indiqué que le temps est venu pour le Hezbollah de respecter la résolution 1559 et de désarmer pour devenir un mouvement uniquement politique."

- Katioucha sur le nord d'Israël : une provocation contre Barak (Guysen.International.News / 2009-10-28 01:05:00 ISRAEL)
   "Le président du Conseil régional de Mevoot Hermon, Benny Ben-Muvchar, relie le tir de katioucha sur le nord d'Israël avec la visite que le ministre de la Défense, Ehoud Barak, a fait ce mardi dans la région. "Ce doit être une tentative pour provoquer le ministre de la Défense, qui est venu rencontrer les responsables du Conseil et surveiller la mise à niveau de notre système d'alerte", a-t-il dit."

- Le Liban repère 4 autres roquettes prêtes à l'envoi (Guysen.International.News / 2009-10-28 08:50:00 ISRAEL)
   "Après le tir d'un missile Katioucha mardi soir sur le nord d'Israël, l'armée libanaise a localisé 4 autres engins dans le même secteur, selon les médias libanais. Conjointement avec la Finul, l'armée libanaise a neutralisé les engins découverts près du domicile du maire du village de Houla, d'où a été tirée la première roquette."

***********************************************************************************************
Israël

- Ehoud Barak provoque un tollé… à gauche ! (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/10/ehoud-barak-provoque-un-tolle%E2%80%A6a-gauche/
   "« Barak est aujourd’hui l’homme le plus dangereux d’Israël ! » Ce n’est pas un militant de droite qui le dit, mais l’ancienne pasionaria de la gauche israélienne, Shoulamit Aloni. L’extrême gauche a vivement réagi aux propos du leader du parti travailliste qui accusait une partie de la gauche « de se comporter comme des enfants en répétant béatement qu’elle veut la paix. Ce qui caractérise un enfant, c’est qu’il veut son bonbon ici et tout de suite. L’adulte lui, sait qu’il faut attendre et qu’il faut peser le pour et le contre de chaque chose », déclarait le ministre de la Défense lors d’une réunion de la formation travailliste à la Knesset.
    Au sein de son propre parti, les critiques ont rapidement fusé, de la part de Youli Tamir, l’accusant « d’être plus à droite que Netanyahou et encore plus convaincant que lui ! », ou d’Eytan Cabel, qui affirme « que les principes du parti travaillistes sont totalement étrangers à Ehoud Barak ». Cabel demande aux députés encore fidèles à Barak (Hertzog, Braverman, Bensimon et Yehimovitz) « de se positionner une fois pour toutes entre la droite du parti, incarnée par Barak, et la gauche, représentée par les députés rebelles ». [...]"

- Trois maisons détruites dans des quartiers arabes de Jérusalem (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/10/trois-maisons-detruites-dans-des-quartiers-arabes-de-jerusalem/
   "La municipalité de Jérusalem a fait détruire ce mardi trois habitations dans les quartiers arabes d’Anata, Jabel Moukaber et Tsour Baher. L’opération a été réalisée sur ordre du tribunal qui a décrété qu’elles ont été construites illégalement dans des espaces verts."

- "Meme le zahtar, vous nous l'avez volé" (Israël-Infos) - à l'occasion de la loi anti-Nakba, retour sur les invectives emblématiques des tensions internes à Israël :
http://www.israel-infos.net/-Meme-le-zahtar-vous-nous-l-avez-vole--4785.html
   "[...] Le Dr. Ahmed Tibi du parti Raam-Tahal s'en pris aux initiateurs de ce projet de loi - les députés d'Israël Beitenou - qualifiés de "membres du parti fasciste israélien", qu'il a accusés d'afficher de façon ouverte leur positions anti-arabes. Tibi a encore affirmé qu'il s'agit "d'une loi de police contre les pensées", citant à ce propos le "Big Brother" de l'univers totalitaire imaginé par l'écrivain anglais George Orwell.
    David Rotem du parti d'Avigdor Lieberman lui a rétorqué qu'il ne s'agissait nullement de "pensées" mais de loyauté envers l'Etat d'Israël, et invité Tibi à déménager à Gaza, s'il avait un quelconque problème à rester en Israël. "La démocratie", a répondu Tibi, "n'est pas le droit de la majorité à régner et à opprimer, mais surtout celle de la minorité à être différente et égale, chose que ni vous, ni votre parti ne pouvez comprendre", et affirmé également qu'il "s'oppose au sionisme", et que "celui qui est arrivé le dernier (dans le pays) doit être le premier à le quitter".
    - "Je suis ici chez moi … et je t'en renverrai bien avant que tu ne puisses m'expulser toi-même" a répliqué Rotem
    - "Tu n'es pas chez toi, tu es un colonisateur !"
    - "Non, je suis ici le propriétaire des lieux, et non un colonisateur. Il ne sera pas possible de nous jeter à la mer. Vous avez essayé de nous détruire, mais vous n'y arriverez pas, car nous resterons ici, en dépit de votre volonté ardente de nous chasser".
    - "Nous verrons bien qui aura le plus d'endurance. Même le zahtar (épice orientale) vous nous l'avez volé!"
a encore lancé le parlementaire arabe."

- Vidéo: les palestiniens relancent l’Intifada armée à Jérusalem (JSS)
http://jssnews.com/2009/10/27/video-les-palestiniens-relancent-lintifada-armee-a-jerusalem/
   "En ce mois d’octobre 2009, voilà une vidéo encore anonyme. C’est celle qui enregistre, 24h/24 et 7j/7 ce qu’il se passe près du Dôme d’Or et de la Mosquée de Jérusalem (Al Aqsa). Sur cette vidéo prise récemment, on voit deux policiers israéliens protéger deux touristes français voulant visiter le monument. Mais cela ne plaira pas à tout le monde et… La suite, tout le monde la connaît !" La vidéo (2mn27) :
http://www.youtube.com/watch?v=4LXuGYBm-Tk&feature=player_embedded

************************************************************************************************************
Gaza & Hamas

- Une Qassam vise un kibboutz :
Gaza : une roquette Qassam tirée sur Israël a atterri à l'aube près du kibboutz Nir Am, côté palestinien, sans faire de blessé.
(Guysen.International.News / 2009-10-27 10:45:00 ISRAEL)

- Bande de Gaza : deux morts dans une explosion (Guysen.International.News / 2009-10-27 17:30:00 ISRAEL)
"Des sources médicales ont indiqué ce mardi que deux membres des Brigades Salah al-Din avaient été tués dans une explosion survenue dans une maison à Rafah. Selon plusieurs sources, cette explosion serait un "accident de travail" et aurait eu lieu lors de la préparation d'un engin explosif."

**************************************************************************************************************
Judée-Samarie & AP

- Affrontements entre Israéliens et Palestiniens en Samarie (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/10/affrontements-entre-israeliens-et-palestiniens-en-samarie/
   "Des résidents de localités juives de Samarie proches de Shehem ont protesté contre la présence de Palestiniens venus cueillir des olives, affirmant qu’ils faisaient de la provocation avec l’aide de militants d’extrême gauche israéliens. Les forces de sécurité sont intervenues pour séparer les deux groupes, qui avaient commencé à lancer des pierres, et éviter des affrontements plus sérieux. Un jeune agitateur palestinien a finalement été arrêté."

- Des affrontements Juifs-Palestiniens en Samarie, Claire Dana-Picard (Arouts 7) - à quoi sert une cueillette s'il n'y a plus d'olives ?
http://www.actu.co.il/2009/10/des-affrontements-juifs-palestiniens-en-samarie/
   "Que s’est-il passé en Samarie ? Pourquoi y a-t-il eu des affrontements entre habitants de localités juives et Palestiniens des villages environnants avec notamment des échange de jets de pierres de part et d’autre ? Alors que certains parlent de cultivateurs arabes venus cueillir des olives, les résidents juifs présentent une autre version des faits.
    Une centaine d’habitants de Goush Shilo et de Kida, dans la région de Binyamin, ont entamé mardi matin une marche de protestation dans le village arabe de Kerayot, pour dénoncer l’attitude de Tsahal qui a permis la cueillette des olives près des localités juives. Ils ont précisé que les oliveraies étaient pratiquement vides en cette saison et que les Palestiniens et leurs amis israéliens d’extrême gauche cherchaient uniquement à faire de la provocation.
    Les manifestants juifs se sont rendus notamment dans une oliveraie située près de Kida, à l’endroit précis où s’est tenu le terroriste qui a ouvert le feu sur leur camarade, Yaïr Hirsch, le mois dernier et l’a blessé. Ils ont expliqué que les Palestiniens profitaient de la cueillette des olives pour trouver des postes d’observation.
    Les habitants de Kida avaient averti l’armée, lundi, que si elle permettait aux Arabes et aux militants de gauche de se rendre sur les lieux, ils organiseraient de leur côté une manifestation dans le village arabe pour protester contre ces provocations. Ils ont rappelé que leur présence dans les oliveraies n’était certainement pas due à la cueillette, étant donné qu’il n’y avait pratquement plus d’olives en cette saison de l’année, et qu’ils ne s’y rendaient que pour récolter des informations nécessaires pour la préparations de leurs attentats. Ils ont conclu en affirmant: « Nous lèverons la tête et nous ne permettrons pas ces procédés qui nous mettent en danger ainsi que nos enfants »."

- Ouverture des routes israéliennes aux Palestiniens, Dan Izenberg & Tovah Lazaroff (JP) - le principe de proportionnalité entre sécurité et dommages aux Palestiniens n'était pas respecté, selon la Cour Suprême :
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1256557973307&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "La Haute Cour de Justice a tranché : Israël ne pourra plus interdire aux Palestiniens de circuler sur une route qui relie des petites localités des environs de Hébron aux grandes villes. Trois mois ont été accordés au pays pour mettre en place les mesures nécessaires au lever de l'interdiction. Représentant l'Association des droits civils en Israël (ADCI), Me Limor Yehouda avait déposé plainte en 2006 au nom des fonctionnaires de trois villes et villages pénalisés par l'interdiction militaire. [...]
    L'association ne s'arrête pas là, et s'insurge contre toutes les mesures qu'elle juge discriminatoires. Ses prochains combats : les contrôles qui régissent l'entrée des Palestiniens en Judée-Samarie du côté "israélien" de la barrière de sécurité et l'administration de la Judée-Samarie qui maintient un système juridique distinct pour les Palestiniens.
    Jusqu'à présent, les Palestiniens avaient l'interdiction de voyager sur une petite route est-ouest entre la ville palestinienne de Beit Awa et les villages voisins de Dura, à Hébron. L'armée empêchait également aux piétons et automobilistes palestiniens de franchir l'intersection là où la route rencontre une artère nord-sud principale, l'autoroute 354. Une décision qui visait à protéger les 150 habitants de l'implantation juive de Negouhot, et l'avant-poste situé à proximité, tous deux à quatre kilomètres de l'intersection de Beit Awa. La plainte avait été déposée en 2006. Depuis, l'armée avait levé l'interdiction, permettant à la majorité des Palestiniens de voyager librement. Près de 4.000 habitants continuent cependant à subir ces contraintes sécuritaires.
    Jeudi, la Cour a tranché. Elle estime que l'armée n'a pas sérieusement envisagé d'autres alternatives pour protéger les résidents des implantations. Selon elle, les bénéfices sécuritaires découlant de l'interdiction ont été dévalués par les dommages causés aux Palestiniens. "Nous sommes confrontés à des ordres militaires, fondés sur une politique de séparation. Une discrimination injustifiée et honteuse qui viole les principes fondamentaux du droit administratif et constitutionnel en Israël et du droit international", clament les plaignants. Un argument sans fondement pour la Cour qui rend sa décision sur la base du principe de proportionnalité. Difficile de prévoir comment elle statuera dans les autres cas, tels que celui de l'autoroute 443, qui fait l'objet d'accusations semblables. [...]"

- Judée Samarie : arrestation d'un haut responsable du Djihad islamique (Guysen.International.News / 2009-10-27 17:40:00 ISRAEL)
   "L'Autorité palestinienne a indiqué ce mardi avoir procédé à l'arrestation de Sharif Tahaina, un haut responsable du Djihad islamique, à Djénine."

- Abbas dément avoir menacé de démissionner :
Mahmoud Abbas dément avoir menacé de démissionner à cause du gel du processus de paix. Un proche du président palestinien affirme avoir assisté à la conversation téléphonique entre M. Abbas et son homologue américain Barack Obama ce week-end, et soutient que ce dossier n'a pas du tout été évoqué.
Des premières informations indiquaient que M. Abbas avait menacé de démissionner au cours de cet entretien téléphonique.

(Guysen.International.News / 2009-10-27 08:45:00 ISRAEL)

- Elections en janvier : Abbas au défi, Khaled Abu Toameh (JP) - "la décision d'Abbas d'organiser un nouveau scrutin a détruit toutes les chances de mettre un terme à la lutte de pouvoir entre les deux partis".
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1256557971933&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "La décision de Mahmoud Abbas, chef de l'Autorité palestinienne (AP), de convoquer des élections en janvier prochain n'est rien d'autre qu'une réponse au Hamas. Et plus précisément à son refus de signer l'accord égytpien de réconciliation. Un refus motivé par les ordres iranien et syrien. [...] Beaucoup d'analystes politiques palestiniens n'hésitent cependant pas à exprimer leurs doutes quant aux capacités d'Abbas d'appliquer sa décision. [...]
    Le parti [Hamas] n'a donc pas seulement prévu de boycotter les élections mais de les interdire dans la bande de Gaza. Dans le meilleur des cas, Abbas maintiendra le vote en Judée-Samarie, voire dans certaines zones de Jérusalem sous gouvernance israélienne. Mais, assez ironiquement, cette volonté du leader palestinien d'organiser les nouvelles élections pourrait nuire à la crédibilité du Fatah : de récents sondages d'opinion publique indiquent une augmentation du soutien au Hamas.
    Tous s'accordent à dire que la décision d'Abbas d'organiser un nouveau scrutin a détruit toutes les chances de mettre un terme à la lutte de pouvoir entre les deux partis. Au contraire, ce choix exacerbe les tensions entre les représentants palestiniens. [...] Au sein de l'OLP, Yasser Abed Rabbo, porte parole non officiel d'Abbas menace. Le parti redoute que le Hamas n'empêche les Palestiniens de Gaza de participer aux élections. "La bande de Gaza appartient à son peuple et au Hamas", clame-t-il. "La population seule décidera"."

- PA President Mahmoud Abbas: Hamas Leaders Fled to the Sinai in Ambulances during the Israeli Campaign in Gaza (Memri) - à voir, c'était le 13 octobre. Abbas accuse aussi le Hamas de s'être abrité dans les mosquées !
http://www.memritv.org/clip/en/2255.htm

*************************************************************************************************************
Localités juives

- Judée-Samarie : un soldat blessé lors de l'évacuation d'un avant-poste à Zayit Raanan (Guysen.International.News / 2009-10-27 16:00:00 ISRAEL)
   "L’administration civile et les garde-frontières chargés de l’évacuation ont été attaqués à leur arrivée par un groupe d’habitants juifs qui leur ont jeté des pierres.
L’officier blessé a reçu des premiers soins sur place et la caravane a finalement été évacuée."

*************************************************************************************************************
Jordanie

- Traité de paix entre l'Etat d'Israël et le royaume hachémite de Jordanie (65 pages)
http://untreaty.un.org/unts/144078_158780/11/6/4047.pdf

- Des Frères musulmans jordaniens manifestent contre l'accord de paix :
Jordanie : des dizaines de partisans des Frères musulmans ont manifesté lundi contre l'accord de paix avec Israël. Ils appelaient à l'annulation du traité de paix, à l'occasion du 15e anniversaire de sa signature, et ont incendié des drapeaux israéliens.
La radio jordanienne a qualifié la manifestation de ''honteuse'' car seule une poignée d'individus y a participé.

(Guysen.International.News / 2009-10-27 09:38:00 ISRAEL)

***************************************************************************************************************
Egypte

- L'Egypte sous le vent des critiques, Herb Keinon (JP) - "le Caire "nuit autant à ses propres intérêts" qu'il "énerve les Etats européens"."
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1256557972600&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "Une pluie de critiques suivent l'annulation du colloque prévu en novembre à Istanbul, entre l'Union européenne et les Etats méditerranéens. Et pour cause : les Egyptiens refusent de s'asseoir à la même table que le ministre israélien des Affaires étrangères, Avigdor Lieberman. [...] L'Egypte, actuellement co-présidente de l'UPM avec le président de l'UE, a mené une rude campagne à travers les Etats arabes afin d'empêcher Lieberman d'assister à la conférence. Selon des sources proches de Lieberman, en adoptant une telle attitude, le Caire "nuit autant à ses propres intérêts" qu'il "énerve les Etats européens". [...]"

*****************************************************************************************************************
Monde arabe

- Le Yémen arraisonne un navire d'armes iranien en mer Rouge (Guysen.International.News / 2009-10-28 07:54:00 ISRAEL)
   "Le gouvernement yéménite a annoncé l'arrestation de 5 Iraniens à bord d'un cargo d'armes intercepté mardi en mer Rouge, dans la région de la province de Saada, au nord-ouest du pays. L'Iran dément en bloc tout lien avec cet évènement, accusant les médias de diffuser des informations mensongères. Le bateau transportait principalement des obus antichar. Dernièrement, le Yémen accuse l'Iran de financer les insurgés chiites contre lesquels l'armée yéménite a entamé un combat de longue date."

- Le Bahreïn renforce son boycott d'Israël :
Bahreïn : le parlement du Bahreïn a voté ce mardi l'interruption de tout contact avec Israël, rapporte l'agence Reuters.
"Quiconque entretiendra des discussions avec des représentants israéliens sera condamné à une peine de prison de 3 à 5 ans", a indiqué le parlementaire Jalal Fairooz.

(Guysen.International.News / 2009-10-27 15:50:00 ISRAEL)

********************************************************************************************************************
Iran

- Erdogan accueilli à bras ouverts à Téhéran (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/10/erdogan-accueilli-a-bras-ouverts-a-teheran/
   "[...] Lors de ses entretiens avec Ahmadinejad, ce dernier l’a chaudement félicité pour ses récentes prises de position « contre le régime sioniste », estimant que ses déclarations avaient eu des retombées bénéfiques dans le monde entier. Il a précisé: « Le régime sioniste menace toutes les nations et fait tout pour qu’il n’y ait aucun pays puissant dans la région. Nous constatons que l’usage de la force à Gaza ne lui suffit pas et il attaque aussi Jérusalem la Sainte ».
    Les deux chefs d’Etat, qui se sont rencontrés dans la résidence présidentielle d’Ahmadinejad, ont parlé de resserrer les relations entre leurs pays et ont débattu du nucléaire iranien. Ahmadinejad a déclaré: « L’Iran et la Turquie ont des intérêts communs et sont soumis aux mêmes menaces. Si nous coopérons, nous pourrons surmonter toutes nos difficultés pour le bien de nos deux peuples ». [...]"

- Ahmadinejad : "Le régime sioniste menace toutes les nations" (JP)
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1256557975071&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   ""Le régime sioniste est une menace pour toutes les nations... Il ne peut pas supporter l'existence d'une autre puissance dans la région", a déclaré le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, lors de la visite de Recep Tayyip Erdogan, le Premier ministre turc, à Téhéran. Si la Turquie et l'Iran "renforcent leur unité, ils surmonteront de sérieuses menaces et créeront ainsi de grandes opportunités pour leurs nations", estime Ahmadinejad. Selon lui, il est également impensable d'empêcher certains pays de disposer de "l'énergie nucléaire à des fins pacifiques", alors que "d'autres régimes illégaux s'en sont dotés depuis longtemps". [...]
    Mahmoud Ahmadinejad a annoncé mardi que son pays persisterait dans son programme nucléaire. Il s'agit de sa première déclaration depuis la proposition de l'ONU visant à apaiser les tensions avec l'Occident - notamment en sous-traitant l'enrichissement d'une partie de son stock d'uranium en Russie. L'Iran devrait répondre à la proposition onusienne d'ici vendredi."

**************************************************************************************************************************
USA

- Clinton à Obama : Il faut renforcer Abou Mazen, Barak Ravid (Haaretz) - "La secrétaire d’Etat demandera également à ses homologues arabes de prendre des mesures de normalisation vis-à-vis d’Israël".
http://www.ambafrance-il.org/spip.php?article7204
   "Dans le rapport qu’elle a remis la semaine dernière au président Obama, la secrétaire d’Etat américaine, Hillary Clinton, a souligné qu’à l’heure actuelle, les efforts devaient porter sur le renforcement du président de l’Autorité palestinienne, Mahmud Abbas (Abou Mazen), pour qui l’estime des Palestiniens a nettement baissé. [...] Selon un haut responsable politique informé du contenu du rapport remis par Mme Clinton au président Obama, la secrétaire d’Etat américaine souligne le fait que le renoncement de Mahmud Abbas à demander l’adoption du rapport Goldstone par le Conseil des droits de l’homme lui a causé un préjudice important. [...]
    Hillary Clinton a recommandé au président de prendre diverses mesures pour renforcer Abou Mazen en demandant, entre autres, à Israël de faire des gestes et de se rapprocher de la position palestinienne afin de permettre la reprise des pourparlers. Elle a souligné que ce renforcement est d’autant plus important que des élections palestiniennes pourraient se tenir l’année prochaine. [...]
    Mme Clinton a également fait part au président de son intention de rencontrer, le 2 novembre prochain au Maroc, des ministres des Affaires étrangères de pays arabes à qui elle demandera de soutenir Abou Mazen face au Hamas, tant sur le plan politique qu’économique. La secrétaire d’Etat demandera également à ses homologues arabes de prendre des mesures de normalisation vis-à-vis d’Israël. [...]"

- Poll: American Support For Israel Remains Solid; Increase In Support For Action To Prevent Iran From Going Nuclear (ADL)
http://www.adl.org/PresRele/IslME_62/5631_62.htm
"[...] Key findings on Israel and the Palestinians
    - 67%, the highest figure in recent years, see Israel as a country to be counted on as a strong, loyal U.S. ally.
    - By a 3-1 ratio, the American people express more sympathy with Israel than with the Palestinians.
    - 64% of Americans continue to believe that Israel is serious about reaching a peace agreement with the Palestinians.
    - Americans see the Israeli-Palestinian conflict as difficult to resolve. Of the 26% who believe the prospects for peace have worsened, 51% blame the Palestinians.
    - There is increased support for U.S. involvement in the process --39%, up from 30% in 2007, but still a significant plurality - 48% -- believe that the sides must solve their own problems with minimal US involvement.
    - Americans are skeptical about "peace dividends" that would result from a freeze on settlements. 53% believe leaders of the Arab world will continue to refuse to recognize Israel's right to exist, even if Israel stops all further construction settlements; only 25% believe the Palestinians would be prepared to achieve a final resolution of the conflict if Israel stopped further construction of settlements.
    - 61% of Americans believe that the differences between Israelis and Palestinians will drag on for years. Only 29% believe that the two sides "will never have a better opportunity to reach a peace agreement than they do at the present moment".
    - While Americans support the creation of a Palestinian state, 56% believe it must not be established until the Palestinians end the violence and accept Israel's legitimacy.
    - A majority place the onus for peace on Palestinians because of the division between the Palestinian Authority and Hamas, and the Arabs, because of their refusal to accept Israel's right to exist as the major obstacle to peace other than Israeli settlements. 51% believe Palestinian division stands in the way of peace. [...]"

*******************************************************************************************************************
Europe

- Des avocats européens préparent une liste de « prévenus » de Tsahal, Shraga Blum (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/10/des-avocats-europeens-preparent-une-liste-de-%C2%AB-prevenus-%C2%BB-de-tsahal/
   "Des avocats de divers pays européens, aidés par des groupes pro-palestiniens et certains militants israéliens d’extrême gauche, mettent actuellement au point une liste de responsables militaires israéliens qu’ils comptent poursuivre en justice dans leur pays respectifs suite à l’Opération antiterroriste « Plomb Durci ». Les lois en vigueur dans ces pays leur permettraient éventuellement de mettre à exécution leur projet, et de retenir dans le pays ces personnalités israéliennes au cas où elles y entreraient.
    Depuis le mois de janvier, ces « juristes » recueillent des « témoignages » de Palestiniens de Gaza qui accusent Tsahal de « crimes de guerre » lors de l’opération militaire lancée contre le Hamas. Cette « internationale anti-israélienne » se manifeste déjà en Grande-Bretagne, au Pays-Bas, en Espagne, en Belgique et en Norvège. [...]
    Suite à tout cela, une véritable collaboration s’est instaurée entre les officiers supérieurs de Tsahal, des juristes de droit international et des responsables du ministère israélien des Affaires Etrangères, afin de les « briefer » sur la manière de se comporter lors de leurs déplacements à l’étranger, et sur les endroits « sûrs » ou au contraire « risqués »."

- Boycott et résistance : Israël et Afrique du Sud (CAPJPO) - les antisionémites considèrent sans rire le Hamas comme un nouveau Mandela :
http://www.europalestine.com/spip.php?article4460
   "Le boycott d’Israël prend une ampleur jamais vue grâce à la campagne BDS (Boycott, Désinvestissements et Sanctions), portée par des militants du monde entier. Il s’élargit de jour en jour. Nadine ROSA-ROSSO [communiste belge] revient sur la comparaison avec l’Afrique du Sud de l’Apartheid, pour rappeler une certain nombre de faits trop souvent passés à la trappe. [...] "Le boycott n’est pas une alternative à la résistance, c’est un soutien à la résistance. Et pour que ce soutien soit complet et cohérent, il doit comprendre l’appel à retirer le Hamas, le FPLP et toutes les organisations palestiniennes de résistance des listes d’organisations terroristes, avec autant de passion que nous avons chanté et crié pendant des années « Free Nelson Mandela ».""
Repost 0
Published by Occam - dans Novembre 2009
commenter cet article
27 octobre 2009 2 27 /10 /octobre /2009 01:56


Fisherman at the street, Tel Aviv, 1952 (Rudi Weissenstein)
Repost 0
Published by Occam - dans Novembre 2009
commenter cet article
27 octobre 2009 2 27 /10 /octobre /2009 01:48
France

- L’Ambassadeur de France ne croit pas dans les “crimes” israéliens (JSS)
http://jssnews.com/2009/10/26/lambassadeur-de-france-ne-croit-pas-dans-les-crimes-israeliens/
   "[...] Son Excellence Christophe Bigot a contesté le rapport Goldstone mais également ce que les médias appellent “le blocus de Gaza”. Les propos sont rapportés ici par le Canard Enchaîné : “Le blocus est à mettre entre guillemets. Car, après tout, des produits entrent à Gaza, soit par les tunnels, soit par Israël. Tant que Gilad Shalit n’est pas libéré, Israël ne peut pas envisager une réouverture de Gaza. J’ai du mal à croire que des soldats israéliens aient tué délibérément des civils palestiniens. Nous savons tous comment l’armée israélienne opère à Gaza. Nous savons bien que ce n’est pas le cas”. [...]
    Le Canard Enchainé ne peut s’empêcher de commenter ainsi: “L’ambassadeur se moque du monde. Des témoignages de soldats et d’officiers sur des exécutions de civils palestiniens, ainsi que sur l’utilisation d’obus au phosphore blanc contre des immeubles ont été publiées, après la guerre par la presse de Jerusalem.” Mais le Canard ne parle étrangement pas du fait que toutes les accusations des soldats ont finalement été retirées ou discrédités du simple fait que les dires des soldats se basaient sur des rumeurs, des “ont dit” et non sur des faits établis.
    L’Ambassadeur Christophe Bigot aurait également laissé un commentaire sur la politique de l’administration américaine. Il aurait ainsi dit : “demander à Israël le gel intégral de la colonisation (…) est-ce vraiment réaliste ? (…) Si la colonisation était le principal problème, on n’aurait pas attendu 2009 pour le traiter.” [...]"

*********************************************************************************
Mont du Temple

- La police autorise l’entrée des visiteurs sur le Mont du Temple (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/10/la-police-autorise-lentree-des-visiteurs-sur-le-mont-du-temple/
   "La police de Jérusalem a décidé de permettre l’entrée des visiteurs et des fidèles musulmans sur le Mont du Temple, où des violentes manifestations ont eu lieu dimanche matin. Les effectifs des forces de l’ordre et des gardes-frontières ont été renforcés dans la Vieille Ville pour éviter tout nouveau débordement. Rappelons que neuf policiers ont été légèrement blessés lors des affrontements avec les émeutiers et 21 agitateurs ont été arrêtés."

- Des violences se poursuivent encore :
A Jérusalem, un policier a été légèrement blessé par des pierres lancées par des émeutiers arabes dans le quartier de Ras El Amoud.
(Guysen.International.News / 2009-10-26 22:21:00 ISRAEL)

- L’AP réclame un émissaire de l’Onu à Jérusalem (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/10/lap-reclame-un-emissaire-de-lonu-a-jerusalem/
   "L’Autorité palestinienne a demandé au secrétaire général de l’Onu Ban Ki-moon d’envoyer au Proche-Orient un émissaire spécial pour rendre compte de ce qui se passait à Jérusalem. Le responsable du dossier de Jérusalem au sein de l’AP, Ahmed a-Rawidi, interviewé par Al Arabiya, a déclaré que l’AP souhaitait que cet émissaire américain rédige un rapport sur les « tentatives déployées par Israël en vue de changer le statut religieux, démographique et géographique de la ville »."

- Mashaal : "Seule la force décidera du sort de Jérusalem" (JP) - et pour le Hamas, "Jérusalem, c'est tout Jérusalem, pas seulement Abou-Dis (Jérusalem-Est)".
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1256150053068&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "Khaled Mashaal, dirigeant politique de la branche syrienne du Hamas, s'est exprimé dimanche soir, à la suite de la journée d'émeutes sur le mont du Temple. "Le sort de Jérusalem ne se décidera pas autour d'une table de négociations mais par la force", a-t-il déclaré. "Les Israéliens veulent diviser la mosquée d'Al-Aksa, et ce n'est pas tout. Ils veulent que leurs cérémonies religieuses se tiennent dans la mosquée... avant de la démolir et d'y bâtir leur temple", affirme t-il.
    Il a accusé Israël, par ailleurs, de vouloir traiter de la question de Jérusalem de manière unilatérale et de tout faire pour ne pas inclure les exigences palestiniennes. "Jérusalem, c'est tout Jérusalem, pas seulement Abou-Dis (Jérusalem-Est). Les Arabes et les Musulmans en sont les habitants et les Sionistes n'ont aucun droit là-dessus." "J'appelle à des protestations violentes en Palestine et dans l'ensemble du monde arabe. Les révoltes ont commencé à Gaza et nous espérons qu'elles se propageront en Judée-Samarie. Il est fondamental que les Palestiniens ne soient pas divisés et affichent la même position. Nous devons envoyer un message au monde ; à la lumière des implantations et des évènements de Jérusalem, les négociations ne sont plus à l'ordre du jour", a conclu le responsable du Hamas. [...]"

- L’Egypte suit de près les événements à Jérusalem (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/10/legypte-suit-de-pres-les-evenements-a-jerusalem/
   "Les autorités égyptiennes affirment suivre avec beaucoup d’attention ce qui se passe à Jérusalem et demandent à Israël de « cesser cette escalade ». Dans un communiqué publié par le ministère égyptien des Affaires étrangères, il est indiqué que « le Caire met en garde contre les retombées que pourrait avoir l’attitude d’Israël ». Le porte-parole du ministère a souligné que « la situation à Jérusalem doit attirer l’attention de la communauté internationale et les organisations soutenant les efforts de paix »."

- La Jordanie à Israël : Prenez garde à ne pas faire de provocation à Jérusalem et autour de la mosquée al-Aqsa, Liel Kaiser, Avi Issacharof et Jacky Huri (Haaretz)
http://www.ambafrance-il.org/spip.php?article7199
   "[...] Ces incidents ont été largement répercutés par les médias arabes et notamment par la chaîne al-Jazira qui a suivi les événements en direct tout au long de la journée. La Jordanie a appelé Israël à s’abstenir de toute provocation à Jérusalem pour ne pas porter atteinte au processus de paix. Le cheikh Youssef al-Qardawi, un des plus importants dignitaires sunnites, a appelé la Ligue arabe à intervenir immédiatement pour déjouer la « menace qui pèse sur al-Aqsa ». Le député Taleb a-Sanaa, de la Liste arabe unifiée, a déclaré : « Israël brave un milliard de Musulmans qui n’hésiteront pas à protéger al-Aqsa de leurs corps ». Le commandant de la police, Dudi Cohen, a accusé le mouvement islamique de chercher à faire dégénérer la situation."

- Réaffirmer la présence juive sur le Mont du Temple, Abe Selig (JP) - "Plus nous chercherons à éviter le Mont du Temple, plus la violence augmentera".
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1256150052597&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "En toile de fond des émeutes qui envahissent le Mont du Temple, d'éminents rabbins et hommes politique ont appelé dimanche soir les Juifs à se rattacher de façon plus intense au lieu et à gravir le Mont du Temple avec un dynamisme renouvelé. [...] Ce rassemblement, en partie organisé par l'Institut du Temple (une organisation basée à Jérusalem et dédiée à la recherche et à la reconstruction du Temple), était relié aux troubles qui faisaient rage dans la capitale dimanche, alors que des groupes islamiques avaient manifestement eu vent de ce que les Rabbins ont exhorté les Juifs à se rendre sur le Mont du Temple. Les leaders musulmans ont mobilisé leurs fidèles à investir le Mont et à "le défendre".
    Le directeur de l'Institut du Temple, Yehouda Glick, qui a accueilli les conférenciers, a commencé par l'évocation du souvenir du Premier ministre défunt Itshak Rabin, déclarant aux participants : "Avant qu'il ne soit tué, Rabin disait que le plus grand danger auquel devait faire face la démocratie israélienne était la capitulation devant la violence". "Et les récents évènements témoignent d'un phénomène alarmant : la police israélienne luttant à couteaux tirés sur le Mont du Temple, face à la violence palestinienne". Le ton de la conférence était donc lancé, Glick insistant sur la "discrimination" dont les Juifs désirant visiter le site étaient l'objet.
    "Lorsqu'une personne visiblement juive souhaite se rendre sur le Mont du Temple, elle doit attendre, parfois des heures, être fouillée et interrogée par la Police de façon parfois humiliante", déclare Yossef Rabin, du "Mouvement pour la construction du Temple". "Dans le même temps, des Israéliens laïcs et des touristes non-Juifs sont autorisés à pénétrer sur le site librement. L'un des messages que nous souhaitons diffuser ce soir, en addition à celui d'appeler les Juifs à se rendre sur le Mont du Temple, c'est aussi de mettre fin à cette discrimination mise en place par la police. Il me semble trop absurde que le seul autre endroit du monde où les Juifs sont interdits d'accès soit la Mecque", a ajouté Yossef Rabin. "Ici, nous parlons du Mont du Temple, le site le plus saint du judaïsme".
    Le Rabbin Yaakov Meidan, directeur de la Yeshiva d'Alon Shvout, s'est adressée à la foule en les mêmes termes, déclarant : "Beaucoup de gens croient que les forces de police sont de gauche ou anti-juifs. Mais je peux vous dire qu'il n'en est rien. La Police sait deux choses : de quel côté se trouve la violence et comment travailler le moins possible. Pour se rendre la tâche plus aisée, elle sait donc ménager l'acteur le plus impétueux et préfère garder les Juifs loin du Mont du Temple pour éviter les réactions arabes". "Mais si les Juifs accroissaient leur présence sur le Mont, ils pourraient gagner ce combat", a-t-il ajouté. [...]
    Tzipi Hotovely a déclaré hier au  Jerusalem Post que les Juifs devaient se rattacher de façon plus intense au Mont du Temple. "La meilleure façon de réaffirmer ces liens est d'en parler", a-t-elle affirmé. "Nous devons être présents sur le Mont du Temple, nous y rendre, même si le monde rabbinique est divisé sur la question". Interrogée sur les tensions que pourrait causer une telle présence, Hotovely a répondu : "C'est exactement l'inverse. Plus nous chercherons à éviter le Mont du Temple, plus la violence augmentera. Et cette violence risque non seulement de croître, mais elle également risque de s'étendre à d'autres parties de Jérusalem, et pourquoi pas même, au Kotel"."

*********************************************************************************************
Israël

- Dans Newsweek : Israël et la sécurité (Nouvel Obs) - la question de la reconnaissance d'un Etat juif, selon Bibi, c'est "l’essentiel du problème et l’essentiel de la solution".
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/international/20091026.OBS5828/dans_newsweek__israel_et_la_securite.html
   "[...] - Selon vous, que faut-il faire vis-à-vis des Palestiniens ?
    - Pour résumer, je dirais que les négociations de paix doivent s’ouvrir sans conditions préalables, et que le résultat des négociations devrait être un Etat palestinien démilitarisé qui reconnaît l’Etat juif. Une courte phrase qui reprend l’essentiel du problème et l’essentiel de la solution. L’essentiel du problème est que depuis 62 ans, les Palestiniens refusent de reconnaître Israël comme l’Etat-nation du peuple juif.
    - Ils déclarent avoir reconnu Israël, mais qu’on leur demande aujourd’hui de le reconnaître en tant qu’Etat juif.
    - C’est exact. Israël n’est pas un état binational. Y vivent des non-juifs, qui disposent des mêmes droits intégraux, mais deux éléments garantissent son caractère spécifique. C’est le pays natal de tout Juif. Et un large consensus en Israël convient que le problème des réfugiés palestiniens doit être réglé hors des frontières d’Israël. Les Juifs viendront ici et les Palestiniens iront là. À vous de choisir. C’est le socle d’une solution. [...]"

- Barak critique la "pensée magique" de la gauche :
Le ministre de la Défense, Ehud Barak, a déclaré, ce lundi, que ''la gauche a tort d'exiger une solution politique immédiate au conflit israélo-palestinien. Il n'y a pas de solution magique», Alors que le président palestinien Mahmoud Abbas a annoncé que les élections palestiniennes auraient lieu le 24 janvier prochain, Ehud Barak pense que ces élections se dérouleront, au mieux, en juillet 2010.
(Guysen.International.News / 2009-10-27 00:46:00 ISRAEL)

- Pérès explique pourquoi, au grand dam d'une opinion mondiale assoiffée de loi de Talion, les enfants israéliens ne meurent pas :
Devant les élèves d'une école du nord d'Israël, ce lundi, le président Shimon Peres a critiqué le Hamas, pour l'utilisation d'enfants comme ''boucliers humains''.
"Les médias disent que des enfants palestiniens sont tués et pas les nôtres. Ceci est juste, nous savons comment donner la sécurité à nos enfants, nous savons défendre nos enfants, nous ne les utilisons pas comme boucliers humains et nous ne les mettons pas devant nous pour nous protéger" a-t-il déclaré.

(Guysen.International.News / 2009-10-27 01:46:00 ISRAEL)

- Loi de la « Nakba » : débats houleux à la Commission des Lois, Shraga Blum (Arouts 7) - "Cette loi veut éviter que le contribuable israélien finance sans le savoir des atteintes aux symboles d’Israël".
http://www.actu.co.il/2009/10/loi-de-la-%C2%AB-nakba-%C2%BB-debats-houleux-a-la-commission-des-lois/
   "Il y a trois mois, la Commission interministérielle des lois avait approuvé la proposition de loi du député Alex Miller (Israël Beiteinou), qui entend interdire à tout organisme ou institution bénéficiant d’un financement public de commémorer la « Nakba » (« Catastrophe ») pendant qu’Israël fête Yom Haatsmaout, ou de financer de telles manifestations. Ces initiatives émanant des partis politiques arabes israéliens mais que l’on voit aussi dans les écoles du secteur arabe, donnent généralement lieu à des expressions de haine vis-à-vis de l’Etat hébreu, de solidarité avec les Palestiniens et les mouvements terroristes, et on y brûle volontiers des drapeaux israéliens. [...] Ce lundi, c’est dans le cadre de la Commission parlementaire des Lois que ce texte remanié a été discuté, donnant lieu à de violents échanges verbaux entre députés arabes et députés de droite.
    Prenant la parole en premier, le Président de la Commission, David Rotem (Israël Beiteinou) a d’emblée annoncé la couleur : « Je ne veux pas que l’Etat d’Israël mette lui-même dans sa poche le serpent qui veut le piquer », expliquant qu’il visait « ceux qui au sein de l’Etat soutiennent le terrorisme palestinien contre Israël ». [...] Taleb A-Saana (Raam-Taal) [...] a rétorqué : « Je crois que le parti Israël Beiteinou est en difficulté, car toute leur campagne était basée sur des slogans vides, et maintenant ils veulent se justifier aux yeux électeurs en proposant des lois qui menacent la démocratie. (…) Cette loi vise à museler les opinions et es idées, et demain on interdira les rêves ».
    Ca à quoi répondait Rotem : « Cette loi vise des actes et non des opinions ! Ce que vous pensez m’est égal. D’ailleurs cette loi est générale et il n’y aucune mention particulière au sujet des Arabes dans le texte ». Puis, se tournant vers Ahmad Tibi (Raam-Taal), David Rotem lui fit une déclaration cinglante : « Pour vous, je serai toujours un étranger et un occupant. Sachez que je suis le maître de maison, ici, en non un conquérant. Si vous aviez la possibilité de jeter les Juifs à la mer, vous l’auriez fait depuis longtemps, mais on ne vous le laissera pas faire ! » [...]
    David Rotem a accusé Tibi « de ne pas être loyal envers l’Etat d’Israël et qu’à ce titre il pouvait tranquillement quitter le pays, et aller à Gaza où le Hamas l’accueillerait à bras ouverts ». [...] [Réponse d'Ahmed Tibi :] « Ceux qui sont arrivés ici en dernier devront quitter le pays en premier, et que le dernier d’entre eux n’oublie pas d’éteindre la lumière à l’aéroport Ben Gourion !» (Reprenant une expression de Golda Meïr).
    Lors des débats, l’initiateur de la loi, Alex Miller a expliqué « que ce texte vise à faire face à différentes menaces qui utilisent la démocratie ouverte israélienne et les moyens qu’elle procure dans le but de lutter contre elle et saper les bases de l’Etat d’Israël. Cette loi veut éviter que le contribuable israélien finance sans le savoir des atteintes aux symboles d’Israël, de la propagande antisioniste et antisémite et parfois même des actes de collaboration avec des organisations terroristes »."

*****************************************************************************************
Goldstone

- Le rapport sur Gaza examiné par l'Assemblée générale de l'ONU début novembre (AFP)
http://www.lesechos.fr/depeches/monde/afp_00195686-le-rapport-sur-gaza-examine-par-l-assemblee-generale-de-l-onu-debut-novembre.htm
   "[...] Le représentant permanent de la Ligue arabe à l'ONU, Yahya Mahmassani, a indiqué à l'AFP qu'il allait remettre au président de l'Assemblée, Ali Triki, une lettre demandant, au nom du groupe arabe soutenu par le Mouvement des Non-alignés, que "le rapport Goldstone soit débattu début novembre" par cette instance. Le débat aura lieu "probablement le 4 novembre", a-t-il précisé. M. Mahmassani a affirmé que l'intention du groupe arabe était de proposer à l'Assemblée générale d'adopter à cette occasion une résolution, qui approuverait le rapport Goldstone et "demanderait au Conseil de sécurité de l'examiner" à son tour de manière formelle. [...]
    Le conflit avait fait suite à des tirs de roquettes sur le territoire israélien à partir de Gaza par les militants palestiniens. [Oui, pour l'AFP, 8000 roquettes en huit ans, ce sont juste "des roquettes" (on en imagine donc deux ou trois), et viser des villes israéliennes, c'est du "militantisme" !] [...]"

- Israël réplique, Herb Keinon (JP)
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1256150053350&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "Israël a déterminé sa marche à suivre : le pays est prêt à se défendre des allégations de Goldstone. Le Premier ministre Binyamin Netanyahou avait convoqué le conseil des ministres dimanche. A l'ordre du jour : lois de la guerre, commission d'enquête sur Tsahal, échanges diplomatiques et autres conséquences possibles du rapport onusien. Conclusions : Israël n'ouvrira pas une nouvelle enquête interne sur les actions de l'armée au cours de l'opération Plomb durci à Gaza. Mais le gouvernement accepte de créer une équipe spéciale qui reprendra les investigations menées à ce jour par l'armée, afin d'attester de leur transparence.
    Galeï Tsahal (radio de l'armée) a confirmé qu'un expert de renom dirigera l'équipe : il lui faudra reprendre les 26 dossiers déjà traités sur les 36 accusations de crime de guerre du Conseil des droits de l'Homme. Les soldats ne seront en aucun cas interrogés par une commission d'enquête. Le ministre de la Défense, Ehoud Barak, a rappelé après la réunion que le gouvernement continuera de soutenir les soldats et officiers qu'il a envoyés au combat.
    Au cours de la réunion, le ministre de l'Intérieur a proposé une idée pour le moins originale : il souhaite rendre publics les protocoles du conseil des ministres au cours de l'hiver dernier, pour prouver au monde la bonne foi de l'État hébreu au cours de l'offensive à Gaza. Cette solution lui semble plus simple que de devoir se justifier encore et encore aux yeux du monde.
    Israël persiste, d'autre part, dans l'initiative d'une réforme internationale du droit martial. Pour Netanyahou, le droit mondial doit s'adapter à l'ère moderne et tenir compte des évolutions du terrorisme. Mais certains analystes voient dans cette réforme un aveu implicite de Jérusalem : Tsahal se serait rendu coupable aux yeux de la loi actuellement en vigueur, et cherche donc à la transformer en prétendant qu'elle n'est pas suffisante combattre les actes terroristes. L'avenir nous dira si l'opinion internationale compte soutenir cette initiative."

- Rapport Goldstone "unilatéral et irrecevable" (Israël-Infos) - le Congrès américain se veut clair :
http://www.israel-infos.net/Rapport-Goldstone-unilateral-et-irrecevable--4776.html
   "Des membres républicains et démocrates du Congrès américain vont faire voter une proposition appelant le président Barack Obama et la secrétaire d'Etat Hillary Clinton à s'opposer à ce que le rapport Goldstone soit désormais porté devant une quelconque instance internationale. Mis en cause pour "représenter la longue histoire de la partialité de l'ONU envers Israël", c'est également le mandat des Nations Unis en lui-même qui est critiqué pour sa demande unilatérale "d'enquêter sur toutes les violations des droits de l'Homme et des lois humanitaires internationales par Israël contre le peuple palestinien", tout comme les condamnations formulées par les membres de la commission Goldstone, avant même qu'ils ne commencent leur "enquête". La chambre des Représentants devrait voter en faveur de cette proposition qui accuse également "les ennemis d'Israël d'exploiter ce rapport comme justification d'actions militantes contre l'Etat Hébreu, et défense des pays qui appuient celles-ci"."

*************************************************************************************************
Gaza & Hamas

- Le Hamas gèle ses contacts avec le Fatah :
Un porte parole du Hamas, Salah Bardawil, a déclaré, ce dimanche soir que ''le discours du président Mahmoud Abbas de vendredi et l'annonce d'une date pour les élections palestiniennes ont rompu les liens et les contacts avec le Fatah sont totalement gelés''.
(Guysen.International.News / 2009-10-26 03:45:00 ISRAEL)

- Le Hamas tente de mettre au pas les salafistes djihadistes :
Selon des sources palestiniennes, un nombre important d'hommes du Hamas a attaqué, la nuit dernière, la maison d'Ehsan Sleila, située dans le quartier de Sheikh Redwan à l'ouest de Gaza-ville et des affrontements violents ont éclaté avec les membres de la famille.
Le Hamas reprocherait à la famille Sleila d'appartenir à Jaljalat, un groupe salafiste, affilié à Al Quaïda.

(Guysen.International.News / 2009-10-26 05:56:00 ISRAEL)

- Colombes contre roquettes à Sdérot (Vidéo Guysen 1mn50) - C'était avant Plomb fondu ; car malheureusement les colombes n'ont guère convaincu le Hamas.
http://www.dailymotion.com/video/xaxf96_colombes-contre-roquettes-a-gaza_news

**********************************************************************************************************
Judée-Samarie & AP

- Une charge explosive en Samarie (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/10/une-charge-explosive-en-samarie-2/
   "Un terroriste a lancé une charge explosive en Samarie, près du village arabe de Yaabed, au sud de Djénine. Fort heureusement, cette attaque n’a fait ni blessés ni dégâts matériels. Les forces de sécurité ont ratissé le secteur pour tenter de retrouver l’assaillant qui a pris la fuite."

- Violences et barrages palestiniens près de Kyriat Arba :
De violents troubles ont été signalés suite à des barrages palestiniens érigés sur une route au nord de Kyriat Arbah. Aucun blessé n'est à déplorer mais les automobiles israéliennes circulant sur ce tronçon de route ont été prises pour cibles de jets de pierres et cocktails Molotov.
(Guysen.International.News / 2009-10-26 19:15:00 ISRAEL)

- Marouan Barghouti est-il vraiment un "modéré" ?
Le terroriste Marwan Barghouti, quelquefois présenté en Israël comme un leader ''modéré de l'Autorité palestinienne'', a appelé à reprendre les attaques terroristes contre les Israéliens dans une interview au journal Al-Qods. ''L'Autorité palestinienne ne peut atteindre ses objectifs seulement par la négociation'' a-t-il déclaré. Il suggère de poursuivre les pourparlers de paix et le terrorisme en même temps.
Barghouti purge cinq peines de prison à vie en Israël pour la planification de nombreux attentats sanglants. En août, il a été élu, par contumace, à la première place du conseil central du Fatah. Le ministre du Travail, Avishai Braverman, a déclaré récemment qu'Israël devrait libérer Barghouti "afin de créer une direction politique forte et modérée chez les Palestiniens".

(Guysen.International.News / 2009-10-26 04:25:00 ISRAEL)

- Abbas menacerait à nouveau de démissionner parce qu'il n'aime pas la tête de Bibi :
Lors de son entretien téléphonique, la semaine dernière avec le président américain Barack Obama, le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, aurait déclaré qu'il avait l'intention de démissionner de son poste, selon la chaine 10 de la télévision israélienne, ce lundi soir.
Il aurait ajouté "qu'il ne voit aucune chance de faire avancer le processus de paix avec le Premier ministre Binyamin Netanyahou au pouvoir".

(Guysen.International.News / 2009-10-27 00:35:00 ISRAEL)

- L'annonce d'élections en janvier accroît les tensions entre le Fatah et le Hamas, Laurent Zecchini (Le Monde) - "le Hamas envisagerait d'organiser ses propres élections à Gaza si la date du 24 janvier était maintenue".
http://lemonde.fr/proche-orient/article/2009/10/26/l-annonce-d-elections-en-janvier-accroit-les-tensions-entre-le-fatah-et-le-hamas_1258666_3218.html#ens_id=1228030
   "[...] Un large scepticisme prévalait, dimanche 25 octobre, quant à la possibilité d'organiser cette double consultation à la date fixée par M. Abbas. Le chef de l'Autorité palestinienne a pris acte de la persistance des divisions entre le Fatah, mouvement qui domine largement l'Autorité palestinienne, et le Hamas, que les efforts de médiation égyptiens, engagés il y a plusieurs mois, n'ont pas réussi à surmonter. [...] M. Abbas n'a pas exclu de retarder la date des scrutins si le Hamas signe l'accord interpalestinien, mais il vient de prendre un engagement qui sera difficile à tenir, tant à Gaza qu'à Jérusalem-Est.
    Dans la bande de Gaza, où vivent environ 1,5 million de Palestiniens (2,5 millions en Cisjordanie), les militants du Fatah ne sont pas en mesure d'organiser des élections contre la volonté du Hamas. A Jérusalem-Est, aucun scrutin n'est envisageable sans l'accord des autorités israéliennes. Celui-ci semble improbable, sauf à envisager que le premier ministre israélien, Benjamin Nétanyahou, monnaye son acquiescement en échange de concessions palestiniennes, dans le cadre des tentatives en cours pour relancer le processus de paix. A ce stade, la décision de Mahmoud Abbas risque donc d'accroître la tension entre les deux branches du mouvement palestinien, voire à entériner sa division : le Hamas envisagerait d'organiser ses propres élections à Gaza si la date du 24 janvier était maintenue.
    La popularité du président de l'Autorité palestinienne s'est beaucoup effritée à la suite de ses atermoiements à propos du rapport Goldstone sur la guerre de Gaza de l'hiver 2008. Selon un sondage réalisé par l'Institut d'enquêtes palestinien JMCC, Mahmoud Abbas recueillerait 16,8 % d'intentions de vote lors d'un scrutin présidentiel, soit à peine plus qu'Ismaïl Haniyeh (16 %), premier ministre du Hamas, et autant que Marouan Barghouti, l'ancien responsable de la branche armée du Fatah, emprisonné en Israël. Le Fatah demeure cependant nettement plus populaire que son rival (40 % d'intentions de vote, contre 18,7 %) au sein de la population palestinienne.
    M. Abbas a manifestement voulu donner des gages – tant aux Américains qu'à la population palestinienne – de sa volonté de respecter les échéances démocratiques. Se faisant, il a pris un risque politique, puisqu'il est généralement admis que la réconciliation interpalestinienne est une condition indispensable pour faire progresser le processus de paix."

****************************************************************************************************
Jordanie

- 15 ans de "paix froide" avec Amman :
En ce jour du 15ème anniversaire de l'accord de paix avec la Jordanie, les medias de ce pays évoquent une ''paix froide'' car ''Israël l'a tuée''.
(Guysen.International.News / 2009-10-26 12:20:00 ISRAEL)

- Un opposant roué de coups :
Selon des sources arabes, un opposant jordanien, Leith Shubeilat, a été roué de coups, à Amman, la capitale de la Jordanie ce dimanche, par 5 individus masqués, quelques heures après avoir dénoncé la corruption du gouvernement et avoir appelé à la fin du traité de paix avec Israël, lors d'une interview sur une chaine satellitaire arabe. Il a été hospitalisé.
(Guysen.International.News / 2009-10-26 03:54:00 ISRAEL)

******************************************************************************************************
Egypte

- Restauration des synagogues d'Egypte: entre indifférence et hostilité, Matti Friedman & Hadeel Al-Shalchi (AP)
http://fr.news.yahoo.com/3/20091026/twl-egypte-judaisme-patrimoine-1be00ca.html
   "Si la communauté juive a quasiment disparu d'Egypte, elle a laissé derrière elle de nombreuses traces de son passé. Les habitants sont pour la plupart indifférents face à cet héritage, voire hostiles lorsque les autorités restaurent des synagogues, geste qu'ils jugent trop zélé vis-à-vis d'Israël.
    Dans le Quartier juif du Caire, où plus un juif ne vit, l'ancienne synagogue Ben Maimon est en pleine rénovation. Elle n'a plus de toit, mais de jeunes ouvriers s'activent pour la nettoyer. "Dans le pays, il n'y a pas assez à manger et il n'y a pas d'eau potable", rappelle un voisin musulman qui tient une boutique de vêtements. "Pourquoi est-ce que nous payons pour ces temples?" demande Mahmoud Fahim, qui y voit une "mesure superficielle pour que l'Occident et Israël aient une bonne image de l'Egypte".
    Beaucoup d'Egyptiens font un lien entre la préservation de l'héritage juif et la candidature de leur ministre de la Culture Farouk Hosni à la tête de l'UNESCO - candidature qui s'est récemment soldée par un échec. [...] Zahi Hawass, secrétaire général du Conseil suprême des autorités égyptiennes, assure que la restauration de la synagogue Ben Maimon n'est en rien liée à la cette affaire de candidature, et qu'elle va se poursuivre. "Les sites juifs constituent une part significative de notre patrimoine et nous attachons autant d'importance à leur maintenance et à leur mise en valeur qu'à celles des mosquées et des églises", affirme-t-il. [...]
    La communauté juive d'Egypte, vieille de plusieurs millénaires, a connu un âge d'or au début du XXe siècle. Elle comptait encore 80.000 personnes dans les années 40, avant de se réduire comme peau de chagrin, surtout après l'arrivée au pouvoir du colonel Nasser, puis du fait des persécutions liées au conflit israélo-arabe. Nadia Haroun Silvera, 55 ans, avocate et membre de la petite communauté des quelques dizaines de juifs vivant encore en Egypte, se souvient que sa grand-mère l'emmenait à Shaar Hashamayim lorsqu'elle était enfant. Il n'y avait alors pas besoin de policiers pour garder le bâtiment. "Ils devraient prendre soin de toutes les synagogues", estime-t-elle. "Ca fait partie de l'histoire égyptienne"."

************************************************************************************************
Liban & Hezbollah

- Conflit arabo-israélien: un illusoire règlement (Walid Joumblatt) (RIA Novosti) - Joumblatt veut "revenir à l'arabisme", c'est-à-dire à l'anti-israélisme :
http://fr.rian.ru/world/20091026/123677181.html
   "Le leader du Parti socialiste progressiste (PSP), chef de la communauté druze du Liban Walid Joumblatt a qualifié d'illusoire le règlement du conflit avec Israël. Bien connu pour sa versatilité politique, Walid Joumblatt lance, depuis quelque temps, une initiative de réconciliation avec Damas. Tout au long de la guerre civile au Liban (1975-1980), il comptait parmi les alliés de la Syrie. Toutefois, au printemps 2005, juste après l'assassinat de l'ex-premier ministre libanais Rafik Hariri, M. Joumblatt a fait un virage à 180 degrés et occupe depuis une position nettement anti-syrienne.
    "Tous ceux qui croient dans ce genre d'illusions sont soit des cinglés, soit des conjurés", a annoncé M. Joumblatt hier, lors d'une rencontre de réconciliation avec le Parti social-nationaliste syrien (PSNS) du Liban. M. Joumblatt, ayant joué un rôle-clé dans la "révolution du Cèdre" au Liban, a annoncé, il y a environ trois mois, que "ses routes ne se croisaient plus avec celles de la coalition au pouvoir soutenue par l'Ouest" et qu'il "revenait à l'arabisme".
    La situation géopolitique du Liban lui offre deux choix: la mer ou la Syrie, qu'il a appelée "chemin vers le monde arabe". "Ce chemin, lorsque nous l'avons suivi avec l'armée syrienne, nous a conduits à la libération en 1983", a-t-il ajouté. [...]"

- Israël à l’ONU : Tant que la menace du Hezbollah existera, nous poursuivrons notre collecte de renseignements au sud-Liban, Barak Ravid (Haaretz)
http://www.ambafrance-il.org/spip.php?article7199
   "A la demande du gouvernement libanais, les Nations-Unies ont réclamé d’Israël des éclaircissements concernant les « dispositifs d’écoute » israéliens qui, selon les Libanais, auraient été découvert la semaine dernière près du village de Houla, au sud-Liban. Israël n’a ni démenti ni confirmé avoir dissimulé ce matériel mais a souligné que, tant que le gouvernement de Beyrouth ne contrôlerait pas pleinement la situation sur le terrain, Israël poursuivra son travail de collecte de renseignements au sud-Liban.
    Une réunion tripartite en présence de représentants des Nations-Unies, du Liban et d’Israël s’est tenue mercredi dernier dans la base de la FINUL de Rosh-Hanikra. Selon un diplomate occidental, un des principaux sujets évoqués lors de cette réunion a été la découverte de ces dispositifs d’écoute qui, selon les autorités libanaises, étaient reliés au réseau téléphonique du Hezbollah."

************************************************************************************************
Monde arabe

- Annulation de la réunion de l’Union pour la Méditerranée (Arouts 7) pour cause de boycott de Lieberman :
http://www.actu.co.il/2009/10/annulation-de-la-reunion-de-lunion-pour-la-mediterranee/
   "La France a annoncé l’annulation de la réunion des pays de l’Union pour la Méditerranéenne en raison de l’opposition de l’Egypte et d’autres pays arabes à la participation du ministre des Affaires étrangères Avigdor Lieberman. Ce rassemblement était prévu pour le mois prochain en Turquie."

- Le roi d'Arabie saoudite annule la condamnation à des coups de fouet d'une journaliste (AP)
http://fr.news.yahoo.com/3/20091026/twl-arabie-saoudite-journaliste-justice-1be00ca.html
   "Le roi Abdallah d'Arabie saoudite a annulé lundi la condamnation à 60 coups de fouet infligée à une journaliste pour avoir participé à une émission de télévision lors de laquelle un homme a publiquement parlé de sexe. Le porte-parole du ministère de l'Information, Abdul-Rahman al-Hazza, a précisé que le roi avait ordonné l'abandon de la sanction. L'évocation du sexe est un sujet tabou dans ce royaume musulman ultraconservateur. [...]"

************************************************************************************************
Turquie

- Turquie : "Lieberman a menacé de bombarder Gaza" (JP) - selon Erdogan, les Iraniens "travaillent à la puissance nucléaire dans le seul but d'obtenir de l'énergie".
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1256150052550&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a accusé le ministre des Affaires étrangères Avigdor Lieberman de menacer d'envoyer une bombe nucléaire sur la bande de Gaza et a qualifié l'Iran d'"ami de la Turquie" dans une interview publiée lundi dans le Guardian. Tout en insistant sur l'alliance stratégique qui existe toujours entre Israël et la Turquie, ses relations semblent être désormais meilleures avec les dirigeants iraniens qu'avec les Israéliens. "C'est sans aucun doute notre ami", a dit Erdogan du président iranien Mahmoud Ahmadinejad qui a appelé à plusieurs reprises à l'éradication d'Israël. "En tant qu'ami nous entretenons jusqu'à présent de très bonnes relations et ne rencontrons aucune difficulté."
    L'article rapporte également qu'Erdogan se rendra à Téhéran dans le courant de la semaine pour y rencontrer Ahmadinejad et le guide suprême Ayatollah Ali Khamenei et discuter de liens commerciaux entre les deux pays. Erdogan a en outre balayé l'inquiétude de l'Occident sur le programme nucléaire iranien : "Ils travaillent à la puissance nucléaire dans le seul but d'obtenir de l'énergie." Le Premier ministre turc ne craint pas non plus que sa critique d'Israël envenime les relations entre la Turquie et les États-Unis. "Je ne pense pas que ce soit possible. La politique américaine dans cette région n'est pas dictée par Israël", a-t-il dit. [...]"

- Manifestation anti-israélienne en Turquie (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/10/manifestation-anti-israelienne-en-turquie/
   "Près de 500 personnes ont manifesté ce lundi contre Israël à Istanbul, capitale de la Turquie, pour protester contre la répression des troubles sur le Mont du Temple. Les protestataires ont entamé une marche en direction du consulat d’Israël, ont brûlé des drapeaux israéliens et ont lancé des appels pour la « protection de la mosquée El Aksa »."

- A Jérusalem, on ne cherche même plus à répondre aux délires d'Erdogan :
Les propos du Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, selon lesquels le ministre des Affaires étrangères Avigdor Lieberman aurait prévu d'utiliser l'arme nucléaire au cours de l'opération Plomb durci ont été accueillis avec dédain par les officiels du ministère. ''Il s'agit de propos hallucinants'', ont-ils déclaré.
(Guysen.International.News / 2009-10-26 12:58:00 ISRAEL)

***************************************************************************************************
Iran

- L'Iran a besoin de 18 mois pour la bombe A, selon des experts (Reuters) - il est "très possible que l'Iran possède, dissimulée quelque part, une autre usine non déclarée d'enrichissement de l'uranium".
http://fr.news.yahoo.com/4/20091026/twl-iran-nucleaire-renseignement-bd5ae06.html
   "Les services de renseignement occidentaux et des diplomates estiment qu'il faudrait probablement au moins 18 mois à l'Iran pour fabriquer une bombe atomique si Téhéran choisit cette option. [...] Un diplomate occidental souligne qu'il s'agit du "scénario du pire", pas du plus probable. Un autre diplomate occidental a confirmé cette estimation, ajoutant qu'elle reposait sur l'hypothèse qu'il faudrait au moins six mois à Téhéran pour porter ses stocks d'uranium à un degré d'enrichissement permettant la fabrication d'armes et 12 mois supplémentaires pour fabriquer la bombe. Le temps minimum nécessaire pour se doter de la bombe est essentiel parce qu'il représente le laps de temps dont disposent, pour parvenir à un accord, les six pays cherchant à convaincre l'Iran de suspendre son programme d'enrichissement de l'uranium. [...]
    Des diplomates interrogés par Reuters ont jugé très possible que l'Iran possède, dissimulée quelque part, une autre usine non déclarée d'enrichissement de l'uranium similaire à celle de la région de Qom que les inspecteurs de l'AIEA ont visitée dimanche pour la première fois. L'existence du site de Qom a été révélée le mois dernier par les Etats-Unis, la France et la Grande-Bretagne. Un responsable des renseignements a néanmoins dit à Reuters que même si l'Iran disposait d'une telle usine, elle ne serait probablement pas capable de produire de l'uranium enrichi en quantité importante et n'aurait dès lors qu'un impact réduit sur le laps de temps nécessaire à la fabrication d'une bombe."

- Khamenei s'oppose à un dialogue avec les Américains :
Iran : l'ayatollah Ali Khamenei s'oppose à un dialogue direct avec les USA. Selon un journal iranien, le vice-président du Majlis (Parlement iranien), Mohamed Reza Bahonar, a indiqué : ''le Guide suprême et le conseil suprême à la sécurité nationale soulignent que notre politique stratégique actuelle est de ne pas dialoguer avec les Américains''.
(Guysen.International.News / 2009-10-26 08:46:00 ISRAEL)

*********************************************************************************************************
Monde

- Le Sri Lanka appelé à enquêter sur les crimes commis lors de l'offensive contre les Tigres, Philippe Bolopion (Le Monde) - "Tout au long du conflit, Colombo a pilonné des civils, jusque dans les hôpitaux, faisant des milliers de morts". Mais qui peut croire que l'ONU pourra agir ? Ces soldats ont la meilleure des protections contre l'indignation internationale : ils ne sont pas Israéliens !
http://lemonde.fr/archives/article/2009/10/26/le-sri-lanka-appele-a-enqueter-sur-les-crimes-commis-lors-de-l-offensive-contre-les-tigres_1258821_0.html
   "Le Sri Lanka, qui a pour l'heure échappé à toute enquête internationale, se retrouve de nouveau confronté aux tueries qui ont marqué l'offensive finale de son armée contre la rébellion des Tigres de libération de l'Eelam tamoul (LTTE), de janvier à mai 2009. Un rapport du département d'Etat américain, publié jeudi 22 octobre, soulève la possibilité que des "crimes contre l'humanité" aient été commis. Les auteurs se gardent de tirer des conclusions sur les responsabilités des deux camps, mais ils reviennent sur les événements les plus sanglants, tels que rapportés par des sources "crédibles".
    Des témoins racontent ainsi qu'au dernier jour du conflit, le 18 mai, l'armée sri-lankaise a fait venir des bulldozers pour enterrer les cadavres qui jonchaient la plage du nord-est du pays où les Tigres tamouls avaient trouvé refuge. Selon ces témoins, "des blessés appelaient à l'aide" parmi les corps, mais l'armée n'a pas toujours fait le tri. Des soldats auraient jeté "par précaution" des grenades dans les bunkers creusés par les civils. Ce jour-là, un camion de l'armée aurait roulé sur des blessés. Tout au long du conflit, Colombo a pilonné des civils, jusque dans les hôpitaux, faisant des milliers de morts.
    [...] selon Brad Adams, de Human Rights Watch, "étant donné l'absence d'enquête au Sri Lanka sur de possibles crimes de guerre, une enquête internationale indépendante est le seul espoir de justice". Le Haut-Commissariat de l'ONU pour les droits de l'homme est du même avis. "Nous continuons de penser que quelque chose comme la mission d'enquête (du juge Goldstone) à Gaza est requise", a affirmé à Genève Rupert Colville, porte-parole de la haut-commissaire Navi Pillay. [...]
    Les enquêteurs, qui n'ont pas pu se rendre sur place, ne se prononcent pas sur le bilan civil des victimes, qui, selon des sources onusiennes, pourrait être de 7 000 à 20 000 morts. [...] Le 25 mars, selon un témoin, une vingtaine de roquettes sont tombées sur des tentes près d'un temple hindou dans la "no fire zone" où les civils étaient censés pouvoir se réfugier. "Les mères pleuraient et il y avait beaucoup d'enfants morts. Les corps étaient très endommagés et certains n'avaient plus de tête ou de membres", rapporte ce témoin. Le 31 mars, l'ambassade américaine a reçu les témoignages d'officiers sri-lankais selon lesquels "des soldats de l'armée avaient tiré sur des civils qui fuyaient", de peur qu'ils cachent des kamikazes. [...]"

*************************************************************************************************
Rions un peu avec... Gidéon Lévy

- Israel's attacks will lead to its isolation, Gideon Levy (Haaretz) - une prose paradigmatique de la détestation d'Israël de l'intérieur, chez les "alterjuifs" (Shmuel Trigano) :
http://www.haaretz.com/hasen/spages/1122812.html
Traduction :
http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=7525
   "[...] Israël est en passe de devenir un paria pour le reste du monde, provoquant le rejet des autres nations. Qui faut-il incriminer ? L’opération Plomb Durci, par exemple. Il n’y a plus que les États-Unis qui soient restés systématiquement nos alliés, aveugles à toutes nos erreurs. Toute autre démocratie qui aurait vu son statut international se dégrader autant aurait commencé à se demander quelles erreurs ont été commises. [...] Nous renvoyons tout le monde dans les cordes sans ménagement, en espérant ainsi qu’ils changent d’avis, et deviennent soudainement emplis de compréhension pour le meurtre des enfants de Gaza. [...] Tous sauront désormais que « la seule démocratie au Moyen-Orient » n’est pas exactement cela, et que quiconque ne répète pas ses messages de propagande sera considéré comme un ennemi - qui pourra également être sévèrement puni. [...]"

****************************************************************************************************
Points de vue

- On nous déteste ? Nous, nous plantons un arbre, notre force de toujours, Deborah Fait (Informazione Corretta)
http://www.informazionecorretta.it/main.php?mediaId=115&sez=120&id=31730
Traduction :
http://www.desinfos.com/spip.php?page=article&id_article=15632
   "[...] En 1948 les juifs sont devenus israéliens et ont dû faire la guerre contre des Syriens, des Irakiens, des Jordaniens, des Soudanais, ils ont gagné la guerre et en 1967, les Arabes locaux se sont fait appeler Palestiniens, un nom qu’ils ne savaient même pas prononcer et qu’ils ont déformé immédiatement en filastin, donnant en pâture au monde le plus grand mensonge du Moyen-Orient depuis ce jour. Le monde s’est abreuvé de ce mensonge et s’est nourri de la haine la plus grande de l’histoire du monde, des origines à nos jours.
    La haine pour les juifs, la haine pour Israël, une haine tellement immense qu’elle fait perdre la raison à ceux qui y goûtent et que nous, chaque jour, nous pouvons toucher avec la main. Tout le monde nous déteste à sa manière, ceux qui nous calomnient, ceux qui nous boycottent, ceux qui nous insultent, ceux qui nous dénient le droit de vivre et de se défendre et nous chargent de tous les péchés du monde.
    Mais savoir supporter en continuant à vivre toujours mieux, voici notre force de toujours. Si nous ne l’avions pas eue, nous aurions disparu il y a 2000 ans mais nous sommes ici, nous avons construit un beau pays en partant de zéro. On nous déteste ? Nous, nous plantons un arbre. On nous calomnie ? Nous, nous plantons une forêt. On nous boycotte ? Nous, nous construisons une centrale solaire dans le désert. On devrait nous admirer et nous respecter, on devrait se rendre compte de l’énorme travail accompli par les Israéliens, dans des conditions de vie à la limite du supportable pour transformer une terre de sable, de marais et de paludisme en ce jardin d’Éden actuel. [...]"
Repost 0
Published by Occam - dans Novembre 2009
commenter cet article
25 octobre 2009 7 25 /10 /octobre /2009 21:26



Repost 0
Published by Occam - dans Novembre 2009
commenter cet article
25 octobre 2009 7 25 /10 /octobre /2009 21:23
France

- Dieudonné: le tribunal administratif de Grenoble autorise le spectacle de l'humoriste (AFP)
http://www.lesechos.fr/depeches/france/afp_00195317-dieudonne--le-tribunal-administratif-de-grenoble-autorise-le-spectacle-de-l-humoriste.htm
   "Le tribunal administratif de Grenoble a suspendu dimanche l'arrêté préfectoral interdisant le spectacle de l'humoriste controversé Dieudonné M'Bala M'Bala, autorisant ainsi ce dernier à se produire ce même jour en soirée à Grenoble, a-t-on appris de source judiciaire. Dieudonné M'Bala M'Bala avait assigné en référé le préfet de l'Isère pour "atteinte à la liberté d'expression" après que ce dernier eut annulé par arrêté préfectoral son spectacle, craignant "des troubles à l'ordre public".
    "L'appel à se mobiliser de la Licra (Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme), du Crif (Conseil représentatif des institutions juives de France) et SOS-racisme Grenoble-Isère ne caractérise pas en lui-même un risque de trouble sérieux à l'ordre public", a justifié dans son ordonnance le tribunal. Le juge des référés a par ailleurs retenu que l'arrêté préfectoral constituait une "atteinte grave et illégale à une liberté fondamentale". [...]"


******************************************************************************
Jérusalem

- Nouvelles tensions sur le Mont du Temple, Claire Dana-Picard (Arouts 7) - nouvelles émeutes arabes pour « protéger le site de la mainmise juive » :
http://www.actu.co.il/2009/10/nouvelles-tensions-sur-le-mont-du-temple/
   "[...] Dimanche matin, les affrontements ont repris et les manifestants ont lancé, une fois de plus, des pierres sur les policiers, déployés en grand nombre dans le secteur. Ces derniers ont précisé que les manifestants arabes, résolus à faire de la provocation, les attendaient avec l’intention de jeter sur le sol de l’huile pour les faire glisser. Toutefois, grâce aux caméras, la police a vu les préparatifs des émeutiers et a pu réagir en conséquence.
    Finalement, douze jeunes Arabes ont été arrêtés et la plupart des fidèles musulmans ont été évacués de l’esplanade. Seules quelques dizaines de personnes sont restées dans les mosquées. Un peu plus tard, de nouvelles violences suscitées par des agitateurs musulmans ont eu lieu, contraignant la police à utiliser les grands moyens et à procéder à de nouvelles arrestations pour rétablir le calme. Parmi les personnes interpellées se trouve le responsable du dossier de Jérusalem au sein de l’Autorité palestinienne, Khatem Abed El Khader. Il aurait notamment attaqué des policiers et appelé les fidèles à sortir en procession. Suite à ces nouvelles tensions, l’accès du site sera interdit jusqu’à nouvel ordre aux visiteurs et aux touristes, y compris les Chrétiens venus de l’étranger.
    Ces nouveaux affrontements sont dus aux appels lancés ces derniers par les leaders arabes, qui ont exhorté les fidèles musulmans de venir en masse sur le Mont du Temple pour « protéger le site de la mainmise juive ». Le commandant en chef de la police nationale, Doudy Cohen, s’est rendu sur les lieux. Interviewé par la presse, il a accusé les leaders musulmans d’attiser les tensions. Il doit tenir dans la journée une conférence de presse pour mettre les choses au point.
    Le député arabe Taleb A-Sana a commenté ces dernières en déclarant qu’Israël « provoquait un milliard de musulmans qui n’hésiteraient pas à venir défendre de leur corps la mosquée d’El Aksa ». Et d’ajouter: « La police nationale permet à des éléments extrémistes de profaner la mosquée d’El Aksa et encourage des émeutes qui se terminent par des blessés et des effusions de sang ». [...]"

- Attentat à l’arme blanche à Jérusalem (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/10/attentat-a-larme-blanche-a-jerusalem/
   "Une Palestinienne a poignardé un Israélien au poste de contrôle de Kalandia dans le nord de Jérusalem. Le vigile a été assez sérieusement blessé. La terroriste a été capturée et son arme confisquée. Des équipes du Maguen David Adom sont en route vers le lieu de l’attentat. L’Arabe a été confiée aux forces de sécurité pour interrogatoire."

- Israël accuse le Mouvement islamique, Abe Selig (JP) - "aucun policier n'est rentré dans la mosquée d'Al-Aksa".
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1256150044882&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "Trois policiers ont été légèrement blessés dimanche matin et 15 émeutiers arrêtés dimanche matin dans la Vieille Ville de Jérusalem. Les forces de sécurité tentaient d'encadrer le mont du Temple où une douzaine de jeunes musulmans ont commencé à jeter des pierres, tôt dimanche matin. Deux des policiers ont été soignés sur place ; le troisième a été évacué à l'hôpital Hadassah d'Ein Kerem. Les incidents sont survenus alors que les officiers de police tentaient de parler au responsable musulman des lieux (également baptisés Esplanade des mosquées) afin de faire évacuer une centaine d'émeutiers de l'enceinte de la mosquée d'Al-Aksa où ils s'étaient enfermés.
    Le porte-parole de la police, Mickey Rosenfeld, a affirmé que les officiers avaient promis de ne pas procéder à des arrestations si les émeutiers évacuaient immédiatement les lieux. Il tient tout particulièrement à insister sur le fait qu'au cours des incidents, aucun policier n'est rentré dans la mosquée d'Al-Aksa, contrairement à ce qu'affirment certains Musulmans priant sur les lieux.
    La police rappelle que les perturbations ont commencé alors que les policiers accompagnaient un groupe de touristes sur le Mont et qu'une poignée de musulmans a été vue sur une vidéo en train de répandre des barils d'huile sur le sol pour empêcher les forces de sécurité et les visiteurs de pénétrer sur le site. Les forces de sécurité avaient alors dû intervenir. Les policiers ont alors dispersé les émeutiers par tous les moyens dont ils disposaient et le calme est provisoirement revenu sur le site. Quinze personnes, au total, ont été arrêtées sur le site et ses alentours. L'accès au mont du Temple a été limité aux musulmans de plus de 50 ans détenant des cartes israéliennes (dites cartes d'identité "bleues"). Les prières au Mur occidental ne se sont pas interrompues.
    Pourtant les rumeurs de nouveaux affrontements à Jérusalem-Est ne cessent de se répandre depuis un nouvel appel à "défendre le Mont" a été lancé. Rosenfeld affirme que les forces de police ont usé d'une force minimale pour se défendre contre le groupe de 50 à 80 émeutiers de ce matin. Les unités de police continuent de patrouiller dans la Vieille Ville."

- Le Hamas accusé d'être derrière les émeutes de Jérusalem (JP) - pour les islamistes, "la véritable bataille reprend".
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1256150047579&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "[...] la police a accusé le Hamas et le Mouvement islamique d'inciter une nouvelle fois la population arabe d'Israël à la violence dans la capitale. "Toute la journée, d'importants groupes d'habitants arabes de Jérusalem-Est et d'autres Arabes israéliens sont venus ici, encouragés par le Mouvement islamique", a expliqué l'inspecteur général de police David Cohen. "Je les exhorte [le Mouvement islamique] à faire preuve de retenue et à ne pas inciter à la violence.""une main forte" des émeutiers du mont du Temple et de tous ceux qui poussent aux affrontements.
    De son côté, le Hamas a condamné Israël pour s'être "infiltré dans la mosquée d'Al-Aksa" et l'avoir "désacralisée". Le groupe a également appelé les Palestiniens à s'élever contre Israël et le monde musulman à punir l'Etat hébreu. "La véritable bataille reprend", a déclaré le porte-parole Fawzi Barhoum. En Judée-Samarie, l'Autorité palestinienne (AP) a condamné l'opération israélienne. "Jérusalem est la ligne rouge qu'Israël ne doit pas dépasser", a prévenu Nabil Abou Rdeneh, porte-parole du chef de l'AP, Mahmoud Abbas.
    Les députés arabes israéliens ont également blâmé Israël pour l'escalade des tensions, comme ils l'avaient fait lors des émeutes précédentes. Le député Ahmed Tibi (Liste arabe unie) a ajouté qu'Israël avait "enfreint la loi", et s'est plaint d'avoir attendu 50 minutes avant de pouvoir accéder au mont du Temple. De son côté, le député Michael Ben-Ari (Union nationale) a suggéré qu'une "autonomie musulmane" était en train de se former dans la capitale."

- Selon Mechaal, Jérusalem appartient à tout le monde sauf aux Juifs :
''Le sort de Jérusalem sera tranché par le djihad et la résistance, et non par les pourparlers'', affirme Khaled Mechaal. Selon le chef du bureau politique du Hamas à Damas, ''Israël n'a aucun droit sur Jérusalem, qui appartient aux Arabes, aux chrétiens et aux musulmans''.
Il a fait le voeu que les Arabes israéliens se joignent aux Palestiniens de Judée-Samarie et de Gaza pour un défilé de protestation contre la situation à Jérusalem.

(Guysen.International.News / 2009-10-25 19:36:00 ISRAEL)
Cohen a ajouté que la police se chargerait d'

- L'OCI dénonce une violation par Israël d'Al-Aqsa, convoque une réunion (AFP)
http://lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-40722476@7-60,0.html
   "L'Organisation de la conférence islamique (OCI) a dénoncé dimanche la "violation" par la police israélienne de l'esplanade des Mosquées à Jérusalem et appelé à une réunion extraordinaire de son Comité exécutif pour examiner les moyens de riposter à cette violation. "C'est une violation de tous les sanctuaires musulmans", déclare le secrétaire général de l'OCI, le Turc Ekmeleddin Ihsanoglu, dans un communiqué. [...]"


******************************************************************************
Goldstone

- Goldstone : Netanyahou se défend, Herb Keinon (JP) -
"Je croyais qu'il y avait des limites à l'hypocrisie, j'avais visiblement tort".
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1256150044087&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "Israël a déjà enquêté sur 26 des 36 allégations de mauvaise conduite durant l'opération Plomb durci, a affirmé le Premier ministre Binyamin Netanyahou dans une interview au Washington Post publiée samedi. A la question de savoir s'il penchait pour une enquête indépendante à la lumière du rapport de la commission Goldstone, qui accuse Israël de crimes de guerre, Netanyahou a répondu : "Nous vérifions [ces allégations] non pas à cause du rapport Goldstone mais pour nos propres besoins personnels." Le meilleur moyen de diffuser l'information est de "dire la vérité, de prendre position, parce Israël s'est défendu par de justes moyens contre une attaque injuste", ajoute-t-il.
    Interviewé sur l'initiative israélienne de changer les lois internationales de la guerre pour les rendre compatibles à la lutte contre le terrorisme, Netanyahou a expliqué que les "pays sérieux devaient envisager d'adapter les lois de la guerre. Il ne s'agit pas de les changer mais de les adapter à l'ère du terrorisme et de la guérilla". "Je croyais qu'il y avait des limites à l'hypocrisie, j'avais visiblement tort", a-t-il déclaré. "La prétendue commission des droits de l'Homme accuse un Etat qui se défend légitimement contre les crimes de guerre du Hamas. Ne vous déplaise, le Hamas en a commis quatre."
    "Premièrement, il appelle à la destruction d'Israël, ce qui, d'après la charte de l'ONU, est considéré comme un crime de guerre, une incitation au génocide ; deuxièmement, il tire délibérément sur des civils ; troisièmement, il s'abrite derrière les civils ; et quatrièmement, il retient notre soldat captif, Guilad Shalit, sans aucun accès à la Croix-Rouge depuis trois ans", a poursuivi le Premier ministre. "Et qui se fait accuser de comportement criminel en fin de compte ?", a-t-il demandé. "Israël a envoyé de messages et passé des appels téléphoniques à des milliers de Palestiniens [pour leur demander d'évacuer les lieux sur le point d'être bombardés]"."


- Barak toujours opposé à une nouvelle commission d'enquête en plus des enquêtes de Tsahal déjà en cours :
Ehoud Barak s'oppose toujours à une commission d'enquête sur le rapport Goldstone. Le ministre de la Défense a une fois de plus souligné qu'il n'y aura pas de telle commission. ''Nous avons envoyé nos soldats au combat, ils ont droit à un soutien absolu'', a-t-il ajouté.
Israël va continuer à se battre contre la légitimité du rapport Goldstone et oeuvrera à l'amendement des lois de la guerre.

(Guysen.International.News / 2009-10-25 21:10:00 ISRAEL)


******************************************************************************
Monde arabe

- Le "Made in Israël" boycotté, Michael Freund (JP) - "l'Arabie Saoudite, le Liban, la Syrie et l'Irak continuent de refuser l'entrée de tout produit fabriqué en Israël".
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1256150045525&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "Les représentants de 16 États arabes se sont réunis à Damas la semaine dernière pour une conférence dont le but est de renforcer le boycott économique envers Israël qui dure depuis des décennies. L'événement, qui a rassemblé des agents de liaisons de la Ligue arabe boycottant Israël, se tient une fois par an. La liste des participants : dirigeants de pays arabes, représentants des Palestiniens, multiples organisations de conférences islamistes... Bien que le Quartier général de la Ligue arabe soit basé au Caire, le bureau de l'organisation en charge du boycott d'Israël se trouve en Syrie depuis sa création en 1951. Les conférenciers ont insisté sur l'importance du renforcement de l'embargo parmi les moyens de pression sur l'État Juif.
    Mohammed Subaih, assistant du Secrétaire Général de la Ligue Arabe en charge des Affaires Palestiniennes, a affirmé que le boycott était nécessaire « pour combattre les crimes et agressions d'Israël » et a remercié chaleureusement les hôtes syriens pour leur soutien. Muhammad al-Tayyeb Busala, ancien responsable de la Commission de la Ligue Arabe pour le boycott d'Israël, a quant à lui dénoncé ce qu'il nomme "l'agression sioniste persistante" et a expliqué que l'État Juif devait assumer la responsabilité de ses "crimes de guerres".
    Depuis quelques années le boycott s'était affaibli et quelques pays de la Ligue Arabe tels que l'Egypte et la Jordanie l'avaient même cessé totalement après la signature de traités de paix avec Israël. D'autres pays comme la Mauritanie, le Maroc et la Tunisie s'étaient contentés de ne pas l'amplifier. A noter que d'autres États arabes, comme l'Arabie Saoudite, le Liban, la Syrie et l'Irak continuent de refuser l'entrée de tout produit fabriqué en Israël ou contenant des composants en provenance de l'État hébreu."


******************************************************************************
Points de vue

- Rights Watchdog, Lost in the Mideast, Robert L. Bernstein (fondateur de Human Rights Watch, président de Human Rights Watch de 1978 à 1998) - "Human Rights Watch a perdu son point de vue critique" ; "il y a une différence entre les fautes commises en situation d'auto-défense et les torts perpétrés de propos délibéré" ; "C'est seulement en retournant à sa mission d'origine et à l'esprit d'humilité qui l'animait initialement qu' Human Rights Watch peut se ressusciter comme une force morale au Moyen-Orient et partout dans le monde".
http://www.nytimes.com/2009/10/20/opinion/20bernstein.html?_r=3&ref=global
Traduction française :
http://philosemitismeblog.blogspot.com/2009/10/le-fondateur-de-human-rights-watch.html
   "En tant que fondateur de Human Rights Watch, son président actif pendant 20 ans et maintenant président honoraire fondateur, je suis amené à faire quelque chose que je n'aurais jamais cru devoir faire: rejoindre publiquement les critiques du groupe. Human Rights Watch avait pour mission initiale de de forcer l'ouverture des sociétés fermées, de défendre les libertés fondamentales et de soutenir les dissidents. Mais récemment HRW a émis des rapports sur le conflit israélo-arabe qui aident ceux qui veulent faire d'Israël un Etat paria.
    A Human Rights Watch, nous avons toujours reconnu que les sociétés ouvertes, démocratiques ont des défauts et commettent des exactions. Mais nous savions qu'elles ont la capacité de les corriger - à travers un débat public vigoureux, une presse contradictoire et de nombreux autres mécanismes qui facilitent les réformes. C'est pourquoi nous avons toujours tracé une ligne nette entre les sociétés démocratique et non démocratique, dans le but d'assurer la clarté en matière de droits de l'homme. Nous voulions éviter que l'Union soviétique et ses satellites jouent à un jeu de fausses équivalences morales avec l'Occident et nous voulions encourager la libéralisation (de ces sociétés) en attirant l'attention sur le sort des dissidents comme Andreï Sakharov, Natan Sharansky et ceux du goulag soviétique - et les millions des Laogai, les camps de travail en Chine.
    Quand en 1998 j'ai quitté mon poste à Human Rights Watch , celle-ci était active dans 70 pays, la plupart étant des sociétés fermées. Maintenant, l'organisation, avec une fréquence croissante, se dépouille de cette distinction importante entre les sociétés ouvertes et fermées. Nulle part, cela n'est aussi évidente que dans son travail au Moyen-Orient. La région est remplie de régimes autoritaires avec des pratiques épouvantables en matière des droits de l'homme. Pourtant, ces dernières années, Human Rights Watch a écrit beaucoup plus de condamnations d'Israël pour les violations du droit international que de tout autre pays dans la région.
    Israël, avec une population de 7,4 millions d'habitants est le siège d'au moins 80 organisations des droits de l'homme, connaît une presse libre vibrante, un gouvernement démocratiquement élu, un pouvoir judiciaire qui, souvent intervient contre le gouvernement, un monde universitaire politiquement actif, plusieurs partis politiques et, à en juger par le montant de la couverture des nouvelles, sans doute plus de journalistes par habitant que tout autre pays dans le monde - nombre d'entre eux sont d'ailleurs expressément là pour couvrir le conflit israélo-palestinien.
    Pendant ce temps, les régimes arabes et iraniens contrôlent quelque 350 millions de personnes, et la plupart sont brutaux, fermés et autocratiques, permettant peu ou pas de dissensions internes. Pourtant le sort de leurs ressortissants aurait tout à gagner de l'attention d'une grande organisation internationale des droits de l'homme bien financée. Mais ces populations sont ignorées par Human Rights Watch Moyen-Orient qui au contraire prépare rapport après rapport sur Israël.
    Human Rights Watch a perdu son point de vue critique sur un conflit dans lequel Israël a été attaqué à plusieurs reprises par le Hamas et le Hezbollah, des organisations qui attaquent délibérément les citoyens israéliens et utilisent leur propre peuple comme boucliers humains. Ces groupes sont pris en charge par le gouvernement de l'Iran, qui a ouvertement déclaré son intention non seulement de détruire Israël, mais aussi d'assassiner des Juifs partout dans le monde. Cette incitation au génocide est une violation de la Convention sur la prévention et la répression du Crime de Génocide.
    Les dirigeants de Human Rights Watch savent que le Hamas et le Hezbollah ont choisi de faire la guerre à partir de zones densément peuplées, et de transformer délibérément les quartiers d'habitation en champs de bataille. Ils savent que des armes plus nombreuses et meilleures arrivent dans la bande de Gaza et au Liban et sont prêtes à frapper à nouveau. Et ils savent que ce militantisme continue de priver les Palestiniens de toute chance de la vie paisible et productive à laquelle ils ont droit. Pourtant, Israël, la victime d'agressions répétées, supporte tout le poids des critiques de Human Rights Watch. L'ONG s'exprime essentiellement sur la façon dont les guerres sont menées, et non quant à leurs motifs. Bien sûr, même les victimes d'agressions doivent respecter les lois de la guerre et faire tout leur possible pour minimiser les pertes civiles. Néanmoins, il y a une différence entre les fautes commises en situation d'auto-défense et les torts perpétrés de propos délibéré.
    Mais comment Human Rights Watch sait que ces lois ont été violées? À Gaza et ailleurs, où il n'y a pas d'accès au champ de bataille pas plus qu'aux dirigeants militaires et politiques qui prennent les décisions stratégiques, il est extrêmement difficile de prononcer des jugements définitifs sur des crimes de guerre. Les rapports s'appuient souvent sur des témoins dont les récits ne peuvent être vérifiées et qui peuvent témoigner contre l'obtention d'avantages politiques ou parce qu'ils craignent les représailles de leurs propres dirigeants. Il est significatif que le colonel Richard Kemp, ancien commandant des forces britanniques en Afghanistan et expert sur la guerre, a déclaré que les Forces de Défense Israéliennes à Gaza "ont fait plus pour sauvegarder les droits des civils dans une zone de combat que n'importe quelle autre armée dans l'histoire de la guerre."
    C'est seulement en retournant à sa mission d'origine et à l'esprit d'humilité qui l'animait initialement qu' Human Rights Watch peut se ressusciter comme une force morale au Moyen-Orient et partout dans le monde. Si elle ne le fait pas, sa crédibilité sera sérieusement compromise et le rôle important qu'elle doit jouer dans le monde, significativement diminué."

- « Reporters sans frontières » ? Vous voulez dire plutôt « sans vergogne ! », Ugo Volli (Informazione Corretta) - le « Classement mondial 2009 » masque mal son crible idéologique anti-Bush et anti-Plomb fondu :
http://www.informazionecorretta.it/main.php?mediaId=115&sez=120&id=31683
Traduction :
http://lessakele.over-blog.fr/article--reporters-sans-frontieres-vous-voulez-dire-plutot-sans-vergogne--38155248.html
   "[...] Le problème de ce classement, c’est avant tout le classement. Qui le fait ? Avec quels critères ? Si vous ouvrez le site de « Reporters sans frontières » (http://www.rsf.org/-francais-.html) vous trouvez seulement des déclarations vagues, des revendications pour l’extension de l’organisation du réseau, des bonnes intentions. Mais si vous essayez de savoir comment le classement a été fait, vous trouverez seulement un étrange questionnaire qui commence avec le nombre de journalistes morts et finit avec le nombre de journaux d’opposition, mais on ne comprend pas bien par quels critères ces données sont appliquées aux pays jugés. [...]
    Vraiment, la Guyane, le Surinam et les iles du Cap-vert sont-ils plus libres que l’Italie ? Ont-ils une presse organisée et combative comme la notre ? Cela ne vous semble-t-il pas un peu ridicule ? Et Haïti, un des endroits les plus dangereux du monde, où dans les dernières années les dictatures se sont succédées et qui survit seulement grâce à l’intervention de l’ONU, est-ce un pays vraiment presque aussi libre que le notre (15 points, 57ème place) ? [L'Italie est à la 49e place] Juste après Haïti,  vient Taïwan avec 15,25 points, le Liban avec 15,42 points, le Botswana avec 15,50 points… Mais quelle est la signification de ces décimales ? Et le Liban, est-ce un bon endroit pour être journaliste sous la surveillance du Hezbollah ? Vous iriez y travailler, vous, à Beyrouth au lieu de vous occuper de ce qui se passe à Rome ? Moi, non. Franchement…
    Mon impression est que toute cette histoire n’est rien d’autre qu’un hybride entre un concours de Miss Italie, pas crédible par définition et un truc d’intimidation, essentiellement une opération spectacle, un jeu de propagande. Vous en voulez la preuve ? Les Etats-Unis ont fait un bond en avant de 20 positions cette année en passant de la 40ème place à la 20ème place. Vous voulez savoir pourquoi ?  Mais vous l’avez déjà deviné… En voici la raison : ils ont élu un président qui se nomme Obama. (« L’arrivée du nouveau président Barack Obama et son attitude moins belliqueuse que celle de son prédécesseur à l’égard de la presse y est pour beaucoup »). [...]
    Le cas d’Israël est similaire : confiné à la 83ème place  (après la Mongolie et la Guinée Bissau !) avec 23,75 points (presque dix fois moins libre que la Lituanie), perd 47 places en un an. Et vous savez pourquoi ? Mais c’est clair : parce qu’Israël s’est défendu à Gaza, naturellement. « L’opération militaire "Plomb durci" menée par Israël contre la bande de Gaza a eu également des répercussions sur la presse ».
    Parlons clairement : ces journalistes ne sont pas sans frontières, ils sont sans vergogne. S'ils récompensent ou punissent c'est, de manière flagrante,  en fonction de leurs sympathies politiques.  Puis ils arrangent tout par des chiffres avec la même rigueur scientifique qu’une grimace : Obama, 20 points en plus, Berlusconi, 10 points en moins.
    J’accepte très bien qu’ils aient leurs opinions mais beaucoup moins qu’ils la travestissent en une apparence pseudo-quantitative. Peut-être sont-ils tout simplement de mauvais journalistes, de ceux qui racontent les choses comme ça les arrange, sans vérification et sans explication."

Repost 0
Published by Occam - dans Novembre 2009
commenter cet article
25 octobre 2009 7 25 /10 /octobre /2009 09:38


Le parti de Mohammed Latrèche, explicitement antisionémite (http://fr.wikipedia.org/wiki/Mohammed_Latr%C3%A8che#Accusations_d.27antis.C3.A9mitisme).
Repost 0
Published by Occam - dans Novembre 2009
commenter cet article
25 octobre 2009 7 25 /10 /octobre /2009 09:36
Shavoua Tov

France


- Un spectacle de Dieudonné à Grenoble interdit par la préfecture (AFP)
http://www.lesechos.fr/depeches/france/afp_00195182-un-spectacle-de-dieudonne-a-grenoble-interdit-par-la-prefecture.htm
   "Le spectacle que l'humoriste controversé Dieudonné M'Bala M'Bala devait donner le 25 octobre à Grenoble a été interdit par arrêté préfectoral, a annoncé samedi dans un communiqué la préfecture de l'Isère, qui craint des "troubles à l'ordre public". La préfecture explique sa décision par les "prises de positions extrêmement controversées" de l'humoriste au cours de ces dernières années, qui "ont amené le Crif (Conseil représentatif des institutions juives de France), la Licra (Ligue Internationale Contre le Racisme et l'Antisémitisme) et SOS-racisme Grenoble-Isère" à appeler "les démocrates, élus et citoyens, à se mobiliser pour exprimer leur indignation et s'opposer au spectacle". "Ce rassemblement significatif, confronté à de nombreux spectateurs, ne manquera pas de provoquer de graves troubles à l'ordre public", ajoute le communiqué. En conséquence, le préfet de l'Isère a pris la décision d'interdire cette représentation.
    L'humoriste devait jouer son nouveau spectacle, "Sandrine", dimanche à l'espace Saint-Martin de Grenoble. Le 22 septembre dernier, un an de prison avec sursis et 10.000 euros d'amende ont été requis à l'encontre de Dieudonné par le tribunal correctionnel de Paris pour "injures raciales" pour avoir remis sur la scène du Zénith "le prix de l'infréquentabilité" à l'historien révisionniste Robert Faurisson. Le jugement a été mis en délibéré au mardi 27 octobre. L'humoriste a déjà été condamné à plusieurs reprises pour ses provocations. La cour d'appel de Paris avait ainsi confirmé le 26 juin 2008 sa condamnation pour avoir assimilé en 2005 la mémoire de la Shoah à de la "pornographie mémorielle". La cour d'appel l'avait également condamné le 15 novembre 2007 pour avoir tenu en 2004 des propos où il comparait les "juifs" à des "négriers"."

- Actes antisémites plus nombreux au premier semestre que durant toute l'année 2008 (AFP)
http://www.lesechos.fr/depeches/france/afp_00195165-actes-antisemites-plus-nombreux-au-premier-semestre-que-durant-toute-l-annee-2008.htm
   "Il y a eu en France au premier semestre 631 actes antisémites, dont 360 pour le seul mois de janvier, contre 474 pour l'ensemble de l'année 2008, selon les chiffres du service du ministère de l'Intérieur et du SPCJ (Service de protection de la communauté juive). Les incidents répertoriés en janvier étaient "pour la plupart directement liés à l"opération "Plomb durci" et faisaient référence au conflit" opposant Israël au Hamas dans la bande de Gaza, écrit le SPCJ. [...]
    Selon le SPCJ, "les dérives de la mobilisation pro-palestinienne de janvier 2009 (...) ont ouvert la voie à de nombreuses attaques antisémites visant biens et personnes. La parole antisioniste, galvanisée par un certain élan populaire anti-israélien (cependant limité) s'est libérée, s'exprimant parfois avec violence contre la communauté juive de France. Cette tendance s'est confirmée au fil des mois qui ont suivi".
    Cette semaine, Jacques Attali a provoqué un émoi certain dans la communauté juive en déclarant à un quotidien israélien qu'il n'y avait "aucun problème d'antisémitisme en France". Le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), Richard Prasquier, a réagi en estimant que "si la France n'est pas un pays antisémite (...), il existe un climat de détestation des Juifs qui s'exprime par des insultes et souvent par des agressions physiques"."

- Conseil régional Rhône-Alpes : la campagne BDS gagne du terrain, malgré les manœuvres du président (socialiste) Jean-Jacques Queyranne (CAPJPO) - les antisionémites parviennent à enroler les Verts :
http://www.europalestine.com/spip.php?article4453
   "La campagne BDS (Boycott, Désinvestissements, Sanctions) contre l’apartheid israélien s’est élargie, au Conseil Régional Rhône-Alpes, le groupe Vert ayant décidé de se joindre à une revendication déjà portée par le NPA et le Parti de Gauche. C’est l’élue NPA Myriam Combet (Savoie) qui avait pris l’initiative de déposer un vœu en ce sens, à l’occasion de l’Assemblée Plénière du Conseil, jeudi et vendredi à Lyon. A l’ouverture des travaux, le groupe Vert (fort de 20 élus, et à ce titre composante importante de la majorité régionale) a décidé de se joindre à la campagne [...].
    Mais bien que l’Assemblée ait été placée sous le signe d’une pseudo « démocratie participative », le président du Conseil régional, le socialiste Jean-Jacques Queyranne, a eu recours aux vieilles astuces de bureaucrate qu’il est pour empêcher toute discussion sur la question palestinienne. Queyranne s’est ainsi ingénié à faire traîner en longueur les discussions sur les rapports qui précédaient les vœux, y compris en n’hésitant pas à donner à de multiples reprises la parole au groupe UMP sur un même dossier. Il s’est ensuite arrangé avec les élus du groupe du Modem pour qu’ils demandent une suspension de séance de 15 mns, suspension qui a duré près d’une demi-heure…
    Mais juste après la reprise, « le président a alors fait voter ses propres vœux et a clos la séance en prétextant que le temps nécessaire pour examiner les vœux suivants n’était pas suffisant, sachant par ailleurs qu’il avait classé le nôtre en avant dernière position… », résume Myriam Combet, qui entend bien représenter le vœu, à la prochaine session."

- Arnaud Demanche se moque gentiment de la paranoïa conspirationniste (Vidéo 29mn43) - le début est excellent :
http://www.conspiracywatch.info/Arnaud-Demanche-se-moque-gentiment-de-la-paranoia-conspirationniste_a437.html
   "Machination est le titre d'un moyen-métrage écrit et réalisé par Arnaud Demanche, diffusé le samedi 23 mai 2009 sur Paris Première dans le cadre de la "Nuit du Court-Métrage". [...]"

**********************************************************************************************
Israël

- Jérusalem: la police israélienne pénètre sur l'esplanade des Mosquées (AFP) - l'AFP, reprend à son compte exclusivement le vocabulaire arabe (et non-occidental puisqu'on parle de Mont du Temple depuis des siècles en Europe) :
http://www.lesechos.fr/depeches/monde/afp_00195270-jerusalem--la-police-israelienne-penetre-sur-l-esplanade-des-mosquees.htm
   "La police israélienne a pénétré dimanche matin sur l'esplanade des Mosquées, dans la vieille ville de Jérusalem, à la suite de manifestations de Palestiniens, a-t-on indiqué de sources policières. Une force de police a pénétré sur l'esplanade à la suite de jets de pierres contre des visiteurs qui se trouvaient sur le site, a-t-on ajouté de mêmes sources. Les policiers ont été attaqués à coups de pierres par des manifestants qui ont également déversé de l'huile par terre pour les faire tomber, a précisé la radio publique en indiquant que 12 manifestants avaient été arrêtés. A la suite de ces incidents, la police a fermé l'accès de l'esplanade, qui avait ouvert normalement peu auparavant aux fidèles musulmans ainsi qu'aux visiteurs non-musulmans, a-t-on poursuivi de sources policières. En prévision d'incidents, la police israélienne avait déployé dimanche des renforts dans la vieille ville de Jérusalem.
    "Il y a eu des appels lancés parmi des Palestiniens et des Arabes israéliens pour venir manifester soi-disant pour défendre le Mont du Temple (l'esplanade des Mosquées), c'est pourquoi nous avons renforcé les patrouilles dans la vieille ville pour éviter tout désordre", a affirmé à l'AFP, le porte-parole de la police Micky Rosenfeld. La radio publique a indiqué que la prière au Mur des Lamentations situé en contrebas n'avait pas été perturbée. Un hélicoptère de la police survolait la vieille ville, a constaté un journaliste de l'AFP. [...]"

- Pour Peres, Bibi "n'est plus du tout de droite aujourd'hui" :
Dans une interview pour Newsweek publiée samedi, le président israélien Shimon Pérès déclare que le Premier ministre israélien Binyamin Netanyahou ''vient de la droite, mais n'est plus du tout de droite aujourd'hui ''.
"Il a accepté la solution des deux Etats et ce qu'aucun Premier ministre n'a jamais accepté - le gel des implantations", ajoute le président.

(Guysen.International.News / 2009-10-24 19:21:00 ISRAEL)

***********************************************************************************************
Judée-Samarie & AP

- L'aide européenne finance-t-elle la torture dans les geôles du Fatah ?
L'Autorité palestinienne, dirigée par le Fatah, a admis que ses forces de sécurité utilisent couramment la torture contre les détenus du Hamas, selon le journal britannique, The Mail. ''C'est une honte pour l'Autorité palestinienne'', a déclaré le chef du Département des droits de l'homme du ministère de l'Intérieur de l'Autorité palestinienne, Haitham Arar.
L'article précise que le gouvernement britannique a envoyé des policiers dans les territoires sous contrôle palestinien pour tenter de stopper les agissements de la police palestinienne, financée avec l'argent des contribuables anglais à raison de 100 000 livres sterling par an.

(Guysen.International.News / 2009-10-25 06:55:00 ISRAEL)

************************************************************************************************
Liban & Hezbollah

- Kouchner rencontre un représentant du Hezbollah, organisation dont il salue le "comportement positif" !
Liban : Bernard Kouchner s'est entretenu avec le chargé des relations internationales du Hezbollah, Amar Moussaoui. Le chef du Quai d'Orsay a notamment évoqué l'importance de l'application de la résolution onusienne 1701. Selon le journal libanais Al Akhbar, M. Kouchner a également salué le ''comportement positif et coopératif du Hezbollah'' avec la Finul.
(Guysen.International.News / 2009-10-25 08:26:00 ISRAEL)

- Le Liban défend son houmous face à Israël (AP)
http://fr.news.yahoo.com/3/20091025/twl-liban-houmous-record-2844f0d.html
   "Trois cents chefs libanais ont préparé samedi un gigantesque plat de houmous de deux tonnes, dans une tente plantée à Beyrouth, pour battre un record du monde, et river le clou à un rival, Israël. Ils ont utilisé 1,3 tonne de pois chiches, 400 litres de jus de citron et 26 kilos de sel pour réaliser ce plat dans un récipient en céramique. Les cuisiniers libanais ont le sentiment que leurs concurrents israéliens tirent un peu trop la couverture à eux en la matière, alors que le houmous est un plat traditionnel au Moyen-Orient.
    "Venez défendre ce que vous mangez, vous savez que vous avez raison", était le slogan de la manifestation, cachant une véritable guerre des toques blanches. Les relations tendues entre les deux pays depuis des décennies n'ont rien fait pour raccommoder les experts en amuse-gueules de part et d'autre. Les hommes d'affaires libanais accusent leurs voisins d'avoir volé tout une gamme de plats régionaux, et de les commercialiser dans le monde entier comme israéliens. "Le Liban essaie de gagner une bataille contre Israël en enregistrant ce nouveau record au Guinness Book et en disant au monde entier que le houmous est un plat libanais, qui fait partie de nos traditions", a expliqué Fady Jreissati, vice-président d'International Fairs & Promotions group, organisateur de l'événement.
    Le houmous est fait avec des pois chiches écrasés, de la pâte de sésame, de l'huile d'olive, du jus de citron, du sel et de l'ail, et a été consommé sous cette forme au Moyen-Orient depuis des siècles. Son origine exacte est mal localisée, mais il est généralement considéré comme un plat d'origine arabe. Pour autant, c'est aussi un plat immensément populaire en Israël, servi tous les jours et par de nombreux restaurants, et dont la renommée s'accroit dans le monde entier. [...]"

****************************************************************************************************
Monde arabe

- Arabie saoudite: une journaliste condamnée à 60 coup de fouet (AP)
http://fr.news.yahoo.com/3/20091024/twl-arabie-saoudite-journaliste-justice-1be00ca.html
   "Une journaliste saoudienne a été condamnée à 60 coups de fouet par un tribunal de Djeddah pour avoir participé à une émission de télévision lors de laquelle un homme a publiquement parlé de sexe, sujet tabou dans ce royaume musulman ultraconservateur. [...] "Je suis trop frustrée et bouleversée pour faire appel de la sentence", a déclaré Rozanna al-Yami, qui travaille à la coordination du programme mais affirme ne pas avoir officié pendant l'émission incriminée, diffusée en juillet sur la chaîne satellitaire libanaise LBC.
    L'homme qui a parlé de sexe pendant cette émission, Mazen Abdul-Jawad, a, lui, été condamné par le même tribunal il y a quelques jours à cinq ans de prison et 1.000 coups de fouet pour avoir évoqué une vie sexuelle apparemment riche et montré des accessoires, floutés par la chaîne de télévision. [...] L'affaire a fait scandale en Arabie saoudite, où parler de sexe en public est tabou et où la ségrégation entre les sexes est fermement appliquée. L'Etat saoudien a fermé les deux bureaux de la chaîne LBC dans le royaume et rapidement arrêté Mazen Abdul-Jawad, qui travaille pour la compagnie aérienne nationale. Trois autre hommes ont participé à l'émission. Ils ont été condamnés à deux ans d'emprisonnement et 300 coups de fouet chacun."

****************************************************************************************************
Iran

- Israël ne baisse pas la garde sur le nucléaire iranien, Laurent Zecchini (Le Monde) - "Les Iraniens ont suffisamment trompé les inspecteurs de l'AIEA et la communauté internationale pour que l'on reste sceptique".
http://lemonde.fr/proche-orient/article/2009/10/23/israel-ne-baisse-pas-la-garde-sur-le-nucleaire-iranien_1257826_3218.html
   "[...] Les autorités israéliennes font preuve à la fois de scepticisme et d'inquiétude à propos du projet d'accord nucléaire avec l'Iran qui a été mis au point dans le cadre de l'AIEA, et que Téhéran devait ou non entériner vendredi. Une réponse positive constituerait une mauvaise nouvelle pour Israël, dans la mesure où un climat international consensuel avec l'Iran rendrait beaucoup plus difficile l'option de frappes militaires contre les installations nucléaires iraniennes, option qu'Israël n'a pas abandonnée.
    Le gouvernement de Benyamin Nétanyahou souligne particulièrement l'absence de garanties concernant la supervision des capacités d'enrichissement de l'uranium, dont continuerait de bénéficier l'Iran. "Nous espérons que les dirigeants du monde ne vont pas s'enfoncer la tête dans le sable et ignorer les risques encourus", a souligné le ministre israélien de l'intérieur, Elie Yishai. "Les Iraniens ont suffisamment trompé les inspecteurs de l'AIEA et la communauté internationale pour que l'on reste sceptique", ajoute un diplomate israélien, qui souligne qu'un tel accord reviendrait à reconnaître à l'Iran le droit d'enrichir de l'uranium, contrairement aux décisions du Conseil de sécurité des Nations unies.
    Or Israël n'a aucun doute : l'Iran ne renoncera pas à se doter de l'arme atomique, qui lui conférerait un statut de puissance régionale incontestée au Proche-Orient. On craint aussi, à Jérusalem, que Téhéran monnaye son accord en exigeant que l'arsenal nucléaire israélien soit, lui aussi, supervisé par la communauté internationale..."

**********************************************************************************************************
Les morts dont le monde se fout

- Pakistan: l'armée annonce un premier succès au Waziristan (AFP) - des zones fermées à la Croix Rouge, une augmentation "forte et préoccupante" des victimes civiles. Mais pas d'indignation internationale, ni de manifestation parisienne, ni de condamnation dans la presse.
http://www.lesechos.fr/depeches/monde/afp_00195176-pakistan--l-armee-annonce-un-premier-succes-au-waziristan.htm
   "[...] Alors que près de 140.000 civils ont déjà fui la région des combats selon un nouveau bilan samedi des Nations unies, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) s'est plaint vendredi de ne pas avoir accès aux zones de combat. "Ce que nous voyons maintenant, c'est une augmentation, forte et très préoccupante, du nombre de victimes civiles", a déploré à Genève Jacques de Maio, le chef des opérations du CICR pour l'Asie du sud. L'armée pakistanaise n'a pas fait état de victimes civiles. [...]"
Repost 0
Published by Occam - dans Novembre 2009
commenter cet article

Présentation

  • : La Boucle d'Occam
  • La Boucle d'Occam
  • : Chaque jour, une Boucle reprend l'actualité de France et du Moyen-Orient autour des thèmes d'Israël et de l'antisémitisme.
  • Contact

Recherche

Pages