Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 décembre 2016 5 23 /12 /décembre /2016 22:46

 

Repost 0
Published by Occam
commenter cet article
23 décembre 2016 5 23 /12 /décembre /2016 22:45
ONU
- Les membres du Conseil de Sécurité à l’Egypte : Faites avancer cette motion anti-implantations ou nous le ferons (Times of Israel) - "Ce projet de résolution demande qu’Israël cesse ses activités d’implantation en Cisjordanie et à Jérusalem-Est. Le pays devra déclarer que toutes les implantations existantes « n’ont aucune validité légale », qu’elles sont une “violation flagrante” de la loi internationale".
http://fr.timesofisrael.com/les-membres-du-conseil-de-securite-a-legypte-faites-avancer-cette-motion-anti-implantations-ou-nous-le-ferons/

- Vote vendredi sur la résolution anti-implantations à l’ONU (Times of Israel) - "« Cette résolution est une initiative palestinienne qui vise à nuire à Israël. Nous appelons les États-Unis à rester à nos côtés et nous attendons de notre plus grand allié de poursuivre sa politique de longue date et de s’opposer à cette résolution, » a déclaré l’ambassadeur d’Israël à l’ONU, Danny Danon".
http://fr.timesofisrael.com/vote-probable-vendredi-sur-la-resolution-anti-implantations-a-lonu/

- ONU/Implantations : "la résolution proposée mauvaise pour la paix", selon Netanyahou (i24) - "Cette paix n’obtiendra pas par les résolutions de l'ONU, mais seulement par des négociations directes entre les parties. Et c'est pourquoi cette résolution proposée est mauvaise. Mauvaise pour Israël ; mauvaise pour les États-Unis ; et mauvaise pour la paix".
http://www.i24news.tv/fr/actu/international/133296-161222-onu-implantations-la-resolution-proposee-mauvaise-pour-la-paix-netanyahou
   "[...] Dans un bref message, M. Netanyahou a tout d’abord déclaré que "les Israéliens apprécient profondément l'un des piliers phare de l'alliance entre les États-Unis et Israël", faisant référence à "la volonté des États-Unis de s'opposer aux résolutions anti-israéliennes à l'ONU".
    Le chef du gouvernement israélien a ensuite affirmé espérer que cette tendance des Etats-Unis à mettre leur véto continuera à l’avenir. "J'espère que les États-Unis n'abandonneront pas cette politique ; j'espère que le pays se conformera aux principes établis par le président Obama lui-même dans son discours à l'ONU en 2011."
    Netanyahou a conclu son message en qualifiant la résolution de mauvaise pour la paix, car selon lui, cette dernière ne peut s’obtenir que "par des négociations directes entre les parties." "Cette paix n’obtiendra pas par les résolutions de l'ONU, mais seulement par des négociations directes entre les parties. Et c'est pourquoi cette résolution proposée est mauvaise. Mauvaise pour Israël ; mauvaise pour les États-Unis ; et mauvaise pour la paix"."

- La résolution de l'ONU sur les colonies israéliennes adoptée (AFP) - "Dans un renversement de leur position habituelle sur ce dossier, les Etats-Unis se sont abstenus. Les 14 autres membres du Conseil de sécurité ont eux voté en faveur du texte. Il s'agit d'"un grand camouflet" pour Israël, a immédiatement réagi Nabil Abou Roudeina, porte-parole de la présidence palestinienne" ; "Le vote, qui a été accueilli par des applaudissements, avait été réclamé par la Nouvelle-Zélande, la Malaisie, le Sénégal et le Venezuela. Ces quatre pays se sont impliqués après la volte-face du Caire qui avait proposé mercredi soir cette résolution rédigée par les Palestiniens et présentée au nom du groupe arabe à l'ONU. Mais l'Egypte avait demandé jeudi le report du vote initial" ; "Un haut responsable israélien a accusé vendredi Barack Obama et son secrétaire d'Etat John Kerry d'être à l'origine du projet de résolution égyptien. "L'administration américaine a secrètement concocté avec les Palestiniens une résolution anti-israélienne radicale, derrière le dos d'Israël, qui encouragerait le terrorisme et les boycotts", a-t-il déclaré à l'AFP sous couvert d'anonymat".
https://fr.news.yahoo.com/vote-probable-vendredi-%C3%A0-lonu-colonies-isra%C3%A9liennes-160940037.html

- Choosing not to veto, Obama lets anti-settlement resolution pass at UN Security Council (Times of Israel) - "Israeli cabinet minister Tzachi Hanegbi said the US vote also “spits in the face” of incoming president Donald Trump".
http://www.timesofisrael.com/choosing-not-to-veto-obama-lets-anti-settlement-resolution-pass-at-un-security-council/

- Trump : "les choses seront différentes à l'ONU après mon investiture" (i24)
http://www.i24news.tv/fr/actu/international/133384-161223-les-etats-unis-ont-abandonne-israel-ministre-israelien
   "Le président élu Donald Trump a fait savoir vendredi que "les choses seront différentes à l'ONU" après son arrivée à la Maison Blanche dans un mois, réagissant dans la foulée de l'adoption d'une résolution au Conseil de sécurité contre les implantations israéliennes en Cisjordanie. "Concernant l'ONU, les choses seront différentes après le 20 janvier", a simplement tweeté M. Trump [...]
   "Ce n'est pas une décision contre les implantations, mais contre Israël, contre le peuple juif", a déclaré Steinitz à la deuxième chaîne de télévision israélienne. "Ce soir, les Etats-Unis ont lâché leur allié, leur seul ami au Moyen-Orient (...) Cela fait mal au coeur de voir qu'après huit ans d'amitié avec le gouvernement (américain de Barack) Obama, huit ans où il y a aussi eu des divergences notamment sur le dossier iranien, mais huit ans d'amitié et de coopération, on en arrive à cet acte hostile", a-t-il ajouté. [...]
    Des groupes juifs américains ont également critiqué l'abstention américaine. Le lobby américain pro-israélien AIPAC s'est dit "profondément troublé par l'échec de l'administration Obama à exercer son veto pour empêcher qu'une résolution destructrice, unilatérale et anti-israélienne soit adoptée par le Conseil de sécurité des Nations Unies", dans un communiqué. [...]"

- The anti-Israel resolution passes. Here's what it says (Elder of Ziyon) - lecture suivie et commentée de la fameuse résolution anti-israélienne.
http://elderofziyon.blogspot.com/2016/12/the-anti-israel-resolution-passes-heres.html
   "The US abstained on the latest UNSC anti-Israel resolution, allowing it to pass. Here's what it says, highlighting some problematic sections:
   "The Security Council,
    Reaffirming its relevant resolutions, including resolutions 242 (1967), 338 (1973), 446 (1979), 452 (1979), 465 (1980), 476 (1980), 478 (1980), 1397 (2002), 1515 (2003), and 1850 (2008),
    Guided by the purposes and principles of the Charter of the United Nations, and reaffirming, inter alia, the inadmissibility of the acquisition of territory by force,

    Except for Russia, and Turkey, and Morocco, and China, and....
    Reaffirming the obligation of Israel, the occupying Power, to abide scrupulously by its legal obligations and responsibilities under the Fourth Geneva Convention relative to the Protection of Civilian Persons in Time of War, of 12 August 1949, and recalling the advisory opinion rendered on 9 July 2004 by the International Court of Justice,
    Condemning all measures aimed at altering the demographic composition, character and status of the Palestinian Territory occupied since 1967, including East Jerusalem, including, inter alia, the construction and expansion of settlements, transfer of Israeli settlers, confiscation of land, demolition of homes and displacement of Palestinian civilians, in violation of international humanitarian law and relevant resolutions,

    The human right to live in your ancestral lands is denied to only one people.
    Expressing grave concern that continuing Israeli settlement activities are dangerously imperilling the viability of the two-State solution based on the 1967 lines,
    Making the assumption that a two-state solution must be based on arbitrary lines and not through negotiations.
    Recalling the obligation under the Quartet Roadmap, endorsed by its resolution 1515 (2003), for a freeze by Israel of all settlement activity, including “natural growth”, and the dismantlement of all settlement outposts erected since March 2001,
    While Palestinians were free to send suicide bombers to all of Israel without a peep of protest by this august organization.
    Recalling also the obligation under the Quartet roadmap for the Palestinian Authority Security Forces to maintain effective operations aimed at confronting all those engaged in terror and dismantling terrorist capabilities, including the confiscation of illegal weapons,
    Even though they are the ones who encourage such actions.
    Condemning all acts of violence against civilians, including acts of terror, as well as all acts of provocation, incitement and destruction,
    This is what makes it "even handed" so the US could abstain.
    Reiterating its vision of a region where two democratic States, Israel and Palestine, live side by side in peace within secure and recognized borders,
    Which contradicts the "1967 lines" paragraph.
    Stressing that the status quo is not sustainable and that significant steps, consistent with the transition contemplated by prior agreements, are urgently needed in order to (i) stabilize the situation and to reverse negative trends on the ground, which are steadily eroding the two-State solution and entrenching a one-State reality, and (ii) to create the conditions for successful final status negotiations and for advancing the two-State solution through those negotiations and on the ground,
    There is literally nothing making a two-state solution any further today than it was in 2001, except the palestinian decision to stop negotiating and to let the UN impose what it wants by fiat.
    1. Reaffirms that the establishment by Israel of settlements in the Palestinian territory occupied since 1967, including East Jerusalem, has no legal validity and constitutes a flagrant violation under international law and a major obstacle to the achievement of the two-State solution and a just, lasting and comprehensive peace;
    Except in 1967 not one person called it "Palestinian territory." An inconvenient fact.
    2. Reiterates its demand that Israel immediately and completely cease all settlement activities in the occupied Palestinian territory, including East Jerusalem, and that it fully respect all of its legal obligations in this regard;
    The US is now acceding to the maximalist Arab demands that Judaism's holiest sites should be under Muslim control.
    3. Underlines that it will not recognize any changes to the 4 June 1967 lines, including with regard to Jerusalem, other than those agreed by the parties through negotiations;
    Lines that were meant to be temporary since 1949.
    4. Stresses that the cessation of all Israeli settlement activities is essential for salvaging the two-State solution, and calls for affirmative steps to be taken immediately to reverse the negative trends on the ground that are imperilling the two-State solution;
    How many lies can be piled on?
    5. Calls upon all States, bearing in mind paragraph 1 of this resolution, to distinguish, in their relevant dealings, between the territory of the State of Israel and the territories occupied since 1967;
    In other words: Internationally imposed BDS.
    6. Calls for immediate steps to prevent all acts of violence against civilians, including acts of terror, as well as all acts of provocation and destruction, calls for accountability in this regard, and calls for compliance with obligations under international law for the strengthening of ongoing efforts to combat terrorism, including through existing security coordination, and to clearly condemn all acts of terrorism;
    The Arab states consider this to only apply to Israel, and the UN itself cannot define terrorism to include murdering Jews.
    7. Calls upon both parties to act on the basis of international law, including international humanitarian law, and their previous agreements and obligations, to observe calm and restraint, and to refrain from provocative actions, incitement and inflammatory rhetoric, with the aim, inter alia, of de-escalating the situation on the ground, rebuilding trust and confidence, demonstrating through policies and actions a genuine commitment to the two-State solution, and creating the conditions necessary for promoting peace;
    Yes, Hanan Ashrawi and Mahmoud Abbas, pretty please don't say that Jews drink the blood of Palestinians, or else...well, nothing. OK?
    8. Calls upon all parties to continue, in the interest of the promotion of peace and security, to exert collective efforts to launch credible negotiations on all final status issues in the Middle East peace process and within the time frame specified by the Quartet in its statement of 21 September 2010;
    What incentive does Abbas have to negotiate when the UN just handed him everything without his having to promise a thing?
    9. Urges in this regard the intensification and acceleration of international and regional diplomatic efforts and support aimed at achieving, without delay a comprehensive, just and lasting peace in the Middle East on the basis of the relevant United Nations resolutions, the Madrid terms of reference, including the principle of land for peace, the Arab Peace Initiative and the Quartet Roadmap and an end to the Israeli occupation that began in 1967; and underscores in this regard the importance of the ongoing efforts to advance the Arab Peace Initiative, the initiative of France for the convening of an international peace conference, the recent efforts of the Quartet, as well as the efforts of Egypt and the Russian Federation;
    Yes, international efforts are so effective in pressuring "both sides" to compromise.
    10. Confirms its determination to support the parties throughout the negotiations and in the implementation of an agreement;
    Look how great this support is!
    11. Reaffirms its determination to examine practical ways and means to secure the full implementation of its relevant resolutions;
    12. Requests the Secretary-General to report to the Council every three months on the implementation of the provisions of the present resolution;
    13. Decides to remain seized of the matter"
."

- La résolution de l’ONU qui pourrait bien redéfinir l’héritage d’Obama sur Israël, David Horovitz (Times of Israel) - "Ces condamnations générales ont éloigné une grande partie des Israéliens conventionnels – qui s’opposent aux implantations dans des secteurs qui viendraient compliquer une éventuelle séparation d’avec les Palestiniens mais qui soutiennent les constructions au sein de Jérusalem et ce qu’on appelle les blocs d’implantation – et cela a donc oeuvré en défaveur du propre objectif poursuivi par l’administration Obama qui était de soutenir les Israéliens désireux de trouver un compromis éventuel".
http://fr.timesofisrael.com/la-resolution-de-lonu-qui-pourrait-bien-redefinir-lheritage-dobama-sur-israel/
   "[...] Si — et à l’heure où je suis en train d’écrire, nous nous trouvons encore dans l’hypothèse de ce “si” – l’administration devait peut-être être prête à renoncer à son droit de veto et à permettre à une résolution créee pour les Palestiniens de passer devant le Conseil de Sécurité, condamnant toutes les implantations et ouvrant potentiellement la voie à de nouvelles pressions diplomatiques et financières, elle choisirait alors un mode d’action qui pourrait bien saboter son admirable histoire, qui a couru pendant deux mandats, de défense d’Israël contre les acteurs internationaux qui lui veulent du mal. Elle se sera fondamentalement alors placée aux côtés de ces forces négatives et contre Israël.
    Elle aura fait volte-face et deviendra ridicule en raison de ses promesses et de ses positionnements antérieurs – de façon notable, lorsqu’elle avait brandi son veto contre une résolution similaire il y a cinq ans, avec l’explication que le Conseil de Sécurité n’était pas le bon endroit pour gérer des problèmes qui devaient être résolus par les parties impliquées elles-mêmes.
    (Susan Rice, envoyée des Etats Unis à l’ONU à l’époque, avait noté que le veto “ne devait pas créer de malentendu sur le fait que nous soutiendrions des activités d’implantation”, et avait ajouté : "Malheureusement, ce projet de résolution risque de durcir les positions des deux parties et pourrait encourager ces dernières à se tenir à l’écart des négociations".)
    Et l’administration aura agi sans nuance sur le problème des implantations, sapant ses propres objectifs s’agissant de cette question controversée et complexe – comme elle l’a hélas souvent fait.
    Pendant huit ans, l’administration Obama a fréquemment condamné toutes les constructions érigées au-delà de la ligne d’avant 1967 comme étant des délits de gravité égale, choisissant rarement de faire la distinction entre les nouvelles habitations construites sur le territoire de Cisjordanie – sur lequel les Palestiniens cherchent à faire un état – et celles à Jérusalem ou proches des lignes d’avant 1967, ces zones où même les Palestiniens réalisent qu’ils n’obtiendront pas le contrôle.
    Ces condamnations générales ont éloigné une grande partie des Israéliens conventionnels – qui s’opposent aux implantations dans des secteurs qui viendraient compliquer une éventuelle séparation d’avec les Palestiniens mais qui soutiennent les constructions au sein de Jérusalem et ce qu’on appelle les blocs d’implantation – et cela a donc oeuvré en défaveur du propre objectif poursuivi par l’administration Obama qui était de soutenir les Israéliens désireux de trouver un compromis éventuel. [...]
    Dore Gold, jusqu’à une date récente directeur-général du ministère des Affaires étrangères, a déclaré vendredi au Times of Israel que le langage de la résolution appelant “tous les Etats… à faire la distinction, par les accords concernés, entre ce que sont les territoires appartenant à l’Etat d’Israël et les territoires occupés depuis 1967,” pouvait être considéré comme venant soutenir les efforts livrés sans relâche et invitant au boycott des produits provenant des implantations israéliennes, tel qu’il est formulé par le BDS (boycott, divestment and sanctions). De plus, note Gold, en approuvant une résolution qui affirme que les implantations « n’ont pas de validité légale », les Etats Unis pourraient être considérés comme ayant changé leur position, eux qui ont jusqu’ici formellement choisi de considérer les implantations « illégitimes » plutôt qu’illégales – une différence subtile mais toutefois importante, les autres pays et organisations regardant ce que font les Etats Unis lorsqu’ils sont amenés à réfléchir à des actions de sanction et de boycott.
    De nombreux officiels Israéliens dont l’identité n’a pas été révélée ont prétendu, ce dernier jour, qu’Obama était en effet sur le point d’autoriser le passage de cette résolution et que Kerry s’apprêtait à faire un discours jeudi après-midi expliquant le changement dramatique survenu dans la politique américaine jusqu’à ce que l’Egypte, contactée par le prochain président Trump, ait choisi de retirer la résolution. [...]
    Mais la saga n’est pas encore terminée. Si l’Egypte choisit de ne pas changer d’avis une troisième fois en réintroduisant sa résolution, il semblerait qu’il n’y ait pas de pénurie parmi les membres du Conseil de Sécurité qui soient prêts à s’engouffrer dans la brèche et à soumettre un texte similaire.
    On pourrait voir alors de manière définitive, après huit années où elle a échoué à proposer une approche plus nuancée sur les problèmes relatifs aux implantations, l’administration Obama quitter la scène par une action qui viendrait renforcer les critiques les plus radicales d’Israël, qui viendrait amoindrir ses positionnements de longue haleine en ce qui concerne le rôle tenu par les Nations unies dans le conflit israélo-palestinien, qui viendrait amender son héritage relationnel avec Israël tout en imposant une politique américaine à un nouveau président qui va prendre ses fonctions dans moins un mois.
    Nous pourrions voir si le président Barack Obama — qui aurait été le seul président américain en 50 ans à avoir bloqué toutes les résolutions anti-israéliennes au Conseil de Sécurité – va choisir de redéfinir ses relations avec Israël via une abstention dans ses derniers jours à la présidence."

- At the U.N., Only Israel Is an ‘Occupying Power’, Eugene Kontorovich & Penny Grunseid (scholars on international law) - "What about Russia in Crimea, Armenia in parts of Azerbaijan, or what Vietnam did in Cambodia?"
http://www.wsj.com/articles/at-the-u-n-only-israel-is-an-occupying-power-1473808544
   "[...] If Mr. Obama is seeking to leave his mark on the Israeli-Arab conflict—and outside the negotiated peace process that began in Oslo—there is no worse place to do it than the U.N. New research we have conducted shows that the U.N.’s focus on Israel not only undermines the organization’s legitimacy regarding the Jewish state. It also has apparently made the U.N. blind to the world’s many situations of occupation and settlements.
    Our research shows that the U.N. uses an entirely different rhetoric and set of legal concepts when dealing with Israel compared with situations of occupation or settlements world-wide. For example, Israel is referred to as the “Occupying Power” 530 times in General Assembly resolutions. Yet in seven major instances of past or present prolonged military occupation—Indonesia in East Timor, Turkey in northern Cyprus, Russia in areas of Georgia, Morocco in Western Sahara, Vietnam in Cambodia, Armenia in areas of Azerbaijan, and Russia in Ukraine’s Crimea—the number is zero. The U.N. has not called any of these countries an “Occupying Power.” Not even once.
    It gets worse. Since 1967, General Assembly resolutions have referred to Israeli-held territories as “occupied” 2,342 times, while the territories mentioned above are referred to as “occupied” a mere 16 times combined. The term appears in 90% of resolutions dealing with Israel, and only in 14% of the much smaller number of resolutions dealing with the all the other situations, a difference that vastly surpasses the threshold of statistical significance. Similarly, Security Council resolutions refer to the disputed territories in the Israeli-Arab conflict as “occupied” 31 times, but only a total of five times in reference to all seven other conflicts combined. [...]"

- Trump was Right to Stop Obama from Tying his Hands on Israel, Alan M. Dershowitz (Former Felix Frankfurter Professor of Law at Harvard Law School) - "President Obama's lame duck attempt to tie the hands of his successor is both counterproductive to peace and undemocratic in nature".
https://www.gatestoneinstitute.org/9635/trump-was-right-to-stop-obama-from-tying-his
   "[...] in the context of the Security Council where only an American veto can prevent anti-Israel resolutions from automatically passing, an abstention is a vote for the resolution. And because of this automatic majority, an anti-Israel resolution like this one cannot be reversed by a future American president. A veto once cast cannot be cast retroactively.
    The effect, therefore of the Obama decision to push for, and abstain from, a vote on this resolution is to deliberately tie the hands of President Obama's successors, most particularly President elect Trump. [...]
    [This resolution makes] it far more difficult for himself to try to bring about a negotiated resolution to the Israeli-Palestinian conflict.
     The reason for this is that a Security Council resolution declaring the 1967 border to be sacrosanct and any building behind those boarders to be illegal would make it impossible for Palestinian leaders to accept less in a negotiation. Moreover, the passage of such a resolution would disincentivize the Palestinians from accepting Israel Prime Minister Netanyahu's invitation to sit down and negotiate with no preconditions. Any such negotiations would require painful sacrifices on both sides if a resolution were to be reached. And a Security Council resolution siding with the Palestinians would give the Palestinians the false hope that they could get a state through the United Nations without having to make painful sacrifices.
    President Obama's lame duck attempt to tie the hands of his successor is both counterproductive to peace and undemocratic in nature. The lame duck period of an outgoing president is a time when our system of checks and balances is effectively suspended. The outgoing president does not have to listen to Congress or the people. He can selfishly try to burnish his personal legacy at the expense of our national and international interests. He can try to even personal scores and act on pique. That is what seems to be happening here. Congress does not support this resolution; the American people do not support this resolution; no Israeli leader – from the left, to the center, to the right – supports this resolution. Even some members of Obama's own administration do not support this resolution. But Obama is determined – after 8 years of frustration and failure in bringing together the Israelis and Palestinians – to leave his mark on the mid-East peace process. But if he manages to push this resolution through, his mark may well be the end of any realistic prospect for a negotiated peace. [...]
    But it now appears that Obama will not be stopped. Four temporary Security Council members have decided to push the resolution to a vote now. It is difficult to believe that they would have done so without the implicit support of the United States. [...]"

- 6 Things You Need To Know About The UN's Israel-Hatred (The Daily Wire) - "In 2016, the UN issued more resolutions against Israel than North Korea and Syria combined".
http://www.dailywire.com/news/11819/heres-what-you-need-know-about-uns-israel-hatred-james-barrett
   "[...] 1. The United Nations Human Rights Council (UNHRC) dedicated 56 of its first 103 resolutions to criticizing Israel. Just how disproportionately and unfairly focused is the UN on Israel? The UNHRC aimed more than half of its first 103 resolutions at Israel. The reason for the obsession and gross bias against Israel is in large part because of the heavy influence of Islamist countries on the council committed to Israel's destruction.
    As an example of the bias of those resolutions, one passed in 2014 supposedly intended to address "human rights violations" in Gaza failed to so much as mention Hamas. "There are 1,725 words in the latest resolution released by the United Nations Human Rights Council, which cynically chastises Israel for so-called 'human rights violations' in Gaza," wrote Ido Aharoni in a piece for Time. "Nowhere among those 1,725 words will you find the name of the terror organization that is truly responsible for every civilian death and every human rights violation in both Israel and Gaza: Hamas."
    2. Between 2006 and 2014, the UNHRC’s devoted 33% of its special sessions to condemning Israel. In the first eight years of its existence, the UNHRC spent far more time criticizing Israel than any other country. From 2006 to 2014, an egregious 33% of its special sessions supposedly addressing emergency human rights situations were aimed at Israel. During that time only the human rights atrocities in Sudan, Libya, and the Ivory Coast only received 4.7% of the UN's attention each.
    3. In that same period, the UN never held a single session on Saudi Arabia, China, or Russia. While it repeatedly condemned Israel, devoting a third of its time to doing so, in the first 8 years after its founding the UN did not hold a single special session about the overt human rights violations occurring regularly in Saudi Arabia, China, or Russia.
    4. In 2016, the UN issued more resolutions against Israel than North Korea and Syria combined. Another egregious example of the UN's failure to recognize true human rights atrocities while targeting Israel: In 2016, while the UN issued five resolutions against Israel, it only issued one such rebuke of North Korea and one against Syria, despite the Syrian government’s genocide of its own people resulting in thousands dead.
    5. The UN has created committees specifically designed to target Israel. In a 2014 article, Touro Institute on Human Rights director Anne Bayefsky provided a few examples of the committees created by the UN that were effectively designed to decry Israel, including, "the UN Committee on the Exercise of the Inalienable Rights of the Palestinian People; the UN Special Committee to Investigate Israeli Practices Affecting the Human Rights of the Palestinian People; the UN Special Rapporteur on the situation of human rights in the Palestinian territories; the UN Division for Palestinian Rights, and the UN Information System on the Question of Palestine."
    6. Even the UN Secretary-General has admitted that the UN treats Israel with "bias" and "discrimination." During a meeting with students at a Model UN program in Jerusalem in 2013, Ban Ki-Moon, the current UN Secretary-General, admitted that Israel faces "bias" and "discrimination" at the UN.
   "Unfortunately, because of the [Israeli-Palestinian] conflict, Israel’s been weighed down by criticism and suffered from bias — and sometimes even discrimination. It's an unfortunate situation," Ban told students participating in Rishon Lezion College of Management’s Model UN program. [...]"
- Where’s the Coverage? UN Head Admits Anti-Israel Bias (CAMERA) - "As CAMERA has frequently noted, the U.N. has a history of anti-Israel discrimination. According to U.N. Watch, a Geneva-based non-profit organization, in 2016 alone, the U.N. General Assembly passed more than 20 resolutions singling out the Jewish state for opprobrium. This, in a year in which the Islamic State and Syrian-dictator Bashar al-Assad—supported by Iran and Security Council member Russia—have carried out mass slaughter in the Middle East"; "Clear-cut occupations such as Morocco’s conquest of the Western Sahara, China’s takeover of Tibet, and Turkey’s seizure of Northern Cyprus, among others, are often given short shift by the U.N. and the media (“Hypocrisy is Thy Name, Blaming Israel Thy Game,” CAMERA, Aug. 19, 2014)".
http://blog.camera.org/archives/2016/12/_wheres_the_coverage_un_head_a.html
- Is the UN Fair to Israel?, Prager University (Vidéo 5mn31)
https://www.youtube.com/watch?v=2tYdL-jiBQE

*********************************************
"Processus de paix"

- Are Israeli Settlements the Barrier to Peace?, Alan Dershowitz (Vidéo 4mn32) - une petite vidéo très pédagogique sur cette fameuse question qui fait de nouveau l'actualité.
https://www.youtube.com/watch?v=dhbCtAz_BQc

- Erekat : l’OLP annulera sa reconnaissance d’Israël si l’ambassade américaine est déplacée (Times of Israel) - "Erekat a déclaré qu’il démissionnerait immédiatement en tant que négociateur palestinien, et que « l’OLP reviendra sur sa reconnaissance d’Israël », ainsi que sur tous les accords déjà signés avec Israël. De plus, a déclaré Erekat, toutes les ambassades américaines du monde arabe devraient fermer, pas nécessairement parce que les dirigeants arabes le souhaiteraient, mais parce que la population furieuse du monde arabe ne « permettra » pas à ces ambassades de continuer à travailler".
http://fr.timesofisrael.com/erekat-lolp-annulera-sa-reconnaissance-disrael-si-lambassade-americaine-est-deplacee/

- Le Fatah célèbre la mort de plus de 100 Israéliens sur Facebook (Times of Israel) - "Deux publications consécutives mettent en lumière « les opérations spectaculaires » de l’histoire du mouvement d’Abbas et de la Seconde intifada".
http://fr.timesofisrael.com/le-fatah-celebre-la-mort-de-plus-de-100-israeliens-sur-facebook/
- Fatah celebrates its murdering 116 Israelis (PMW) - "On two consecutive days this month, Fatah celebrated on its Facebook page 10 different "most outstanding" terror attacks - in total 20 attacks that killed 78 adult civilians, 16 soldiers, and 22 children".
http://www.palwatch.org/main.aspx?fi=157&doc_id=19577

- UK imposes severe oversight on aid for Palestinians, hopefully others will follow suit (Elder of Ziyon) - "In October, after reports surfaced in the UK that much of the monetary aid given to the Palestinian Authority was going towards payments to terrorists and their families, the government suspended sending millions in aid pending review"; "That review is now bearing fruit, and (for now) the UK's aid towards Palestinians has been drastically limited to specific sectors"; "This is very welcome. It is way past time to end blanket aid to the Palestinian Authority with little oversight as to how the money is actually spent".
http://elderofziyon.blogspot.com/2016/12/uk-imposes-severe-oversight-on-aid-for.html

*********************************************
Israël

- Le Shin Bet a déjoué un attentat suicide du Hamas à Haïfa et Jérusalem (Times of Israel) - "L’agence de sécurité a démantelé une cellule du Hamas qui disposait de fusils, d’explosifs et qui avait engagé des kamikazes".
http://fr.timesofisrael.com/le-shin-bet-a-dejoue-un-attentat-suicide-du-hamas-a-haifa-et-jerusalem/
- Un réseau terroriste qui préparait des attentats-suicides en Israël démantelé (i24) - "La plupart des membres de ce réseau, arrêtés lors de cette opération des forces de sécurité israéliennes sont des anciens prisionniers, ayant été accusés d'implication dans des activités terroristes contre Israël".
http://www.i24news.tv/fr/actu/israel/diplomatie-defense/133297-161222-un-reseau-terroriste-qui-preparait-des-attentats-suicides-en-israel-demantele

- Israël en quête d’amitiés dans le camp sunnite, Piotr Smolar (Le Monde) - « Nous devons être attentifs aux asymétries. Si la situation évolue vers un déséquilibre entre le camp sunnite modéré, dont Israël est plus proche, et l’axe chiite, c’est un problème pour nous. »
http://www.lemonde.fr/international/article/2016/12/23/israel-en-quete-d-amities-dans-le-camp-sunnite_5053341_3210.html
   "Si seulement le Moyen-Orient s’inspirait du Caucase ! En visite en Azerbaïdjan le 13 décembre, le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, a été accueilli chaleureusement dans cette république turcophone peuplée à la fois de sunnites et de chiites. Depuis deux ans, M. Nétanyahou vante un rapprochement historique mais discret avec les pays du « camp sunnite modéré », selon l’expression en vigueur en Israël. [...]
    Pourtant, une inquiétude domine parmi les experts israéliens : les récentes avancées majeures de l’armée syrienne, à commencer par la conquête d’Alep, avec le soutien décisif du Hezbollah libanais et de la Russie. « Nous devons être attentifs aux asymétries, explique Hagai Tzuriel, directeur du ministère du renseignement et ancien haut responsable du Mossad. Si la situation évolue vers un déséquilibre entre le camp sunnite modéré, dont Israël est plus proche, et l’axe chiite, c’est un problème pour nous. »
    Jusqu’à présent, l’Etat hébreu avait fixé deux lignes rouges dans la guerre syrienne : le transfert d’armes sophistiquées vers le Hezbollah, qui dispose déjà d’un arsenal de 100 000 roquettes de portées variables ; et tout tir transfrontalier, intentionnel ou non, sur le plateau du Golan, annexé par Israël. Régulièrement, les forces armées israéliennes ont frappé en Syrie lorsque ces lignes ont été franchies. Mais elles savent que le Hezbollah, malgré ses pertes élevées, a trouvé en Syrie une école de la guerre sans pareil.
    Pour Israël, l’axe chiite n’est donc pas une abstraction mais une menace frontalière. A ce titre, le pays partage une même analyse régionale avec les pays arabes sunnites, notamment l’Arabie saoudite. M. Nétanyahou avait cessé, un temps, de concentrer ses discours sur la « menace existentielle » incarnée par l’Iran, après la signature de l’accord sur le nucléaire en 2015. Mais l’élection de Donald Trump à la Maison Blanche change tout. Le président élu a souvent fustigé l’accord nucléaire. Le premier ministre israélien a annoncé son intention de lui proposer « cinq idées » pour défaire le texte.
    Bien qu’entouré de forces hostiles – le Hamas à Gaza, les djihadistes dans le Sinaï égyptien, le Hezbollah libanais, sans compter les accès de violences en Cisjordanie et à Jérusalem –, Israël représente un îlot de stabilité dans une région en implosion. Le calcul de M. Nétanyahou est qu’une reconfiguration est possible [...] : les accords de paix signés avec l’Egypte, puis la Jordanie, pourraient inspirer d’autres pays. Mais la Ligue arabe continue d’appuyer les revendications palestiniennes. [...]"

*********************************************
Judée-Samarie

- Cisjordanie : un Israélien blessé dans une attaque au couteau (i24) - "Un résident israélien âgé de 50 ans a été légèrement blessé par un terroriste palestinien vendredi soir dans une attaque au couteau dans l'implantation d'Efrat, au sud de Jérusalem. L'homme a été transféré à l'hôpital de Shaarey Zedek, à Jérusalem" ; "Après quelques mois de calme relatif, plusieurs attaques contre des Israéliens ont eu lieu récemment".
http://www.i24news.tv/fr/actu/international/moyen-orient/133373-161223-cisjordanie-un-israelien-blesse-dans-une-attaque-au-couteau
Repost 0
Published by Occam
commenter cet article
19 décembre 2016 1 19 /12 /décembre /2016 10:12

 

Repost 0
Published by Occam
commenter cet article
19 décembre 2016 1 19 /12 /décembre /2016 10:11
France
 
- France : le directeur d’un journal d’extrême droite condamné pour des tweets antisémites (AFP)
http://fr.timesofisrael.com/france-le-directeur-dun-journal-dextreme-droite-condamne-pour-des-tweets-antisemites/
   "Le directeur du journal français d’extrême droite Rivarol, Jérôme Bourbon, a été condamné mercredi à 11 000 euros d’amende pour contestation de crime contre l’humanité et provocation à la haine, après avoir diffusé des tweets antisémites. En juin 2015, il avait notamment tweeté « Triste époque : les gens ne croient pas en Dieu ni en l’enfer, mais ils croient aux chambres à gaz sans les avoir vues. » A un internaute qui lui avait envoyé en réplique des photos de l’entrée du camp de Birkenau et de corps émaciés de déportés, il avait répondu que « ces photos ne constituent pas en elles-mêmes des preuves de l’existence des chambres à gaz homicides. »
    Début juillet 2015, il avait aussi vu dans la condamnation en 2009 à 11 ans de prison pour négationnisme d’Horst Mahler, figure de l’extrême droite allemande, la « preuve que nous vivons dans une Europe juive ». Dans ce dossier, il a été condamné à 100 jours amende à 80 euros, soit 8 000 euros. Une peine de jours amende implique que le condamné voit cette peine transformée en emprisonnement s’il ne s’acquitte pas de la totalité de l’amende.
    Puis en février 2016, Jérôme Bourbon avait tweeté au sujet de l’ex-ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius : « Fabius président du Conseil constitutionnel. Après Badinter et Debré le petit-fils de rabbin. Le Palais-Royal est un territoire occupé. » [...]"

- La ville de Clermont-Ferrand adopte un voeu pour que la France cesse l’importation des produits des colonies israéliennes (AFPS) - "Suite à des contacts avec l’AFPS 63 et BDSF 63 pris depuis juin dernier, les élus des groupes Front de Gauche et du groupe EELV de la municipalité de Clermont-Ferrand ont déposé un voeu pour que la France stoppe l’importation des produits des colonies israéliennes en Palestine. Ce voeu a été adopté à une large majorité le 16 décembre 2016 (24 pour, 5 abstentions, 12 contre)".
http://www.france-palestine.org/La-ville-de-Clermont-Ferrand-adopte-un-voeu-pour-que-la-France-cesse-l

****************************************
Israël

- Israël : l’ambassadeur nommé par Trump veut s’installer dans la « capitale » Jérusalem (AFP)
http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2016/12/16/israel-l-ambassadeur-nomme-par-trump-veut-s-installer-dans-la-capitale-jerusalem_5049784_3222.html
   "Le président élu des Etats-Unis, Donald Trump, a annoncé jeudi 15 décembre la nomination comme ambassadeur dans l’Etat hébreu de David Friedman. L’avocat a réagi en affirmant avoir hâte de remplir sa mission « dans la capitale éternelle d’Israël, Jérusalem », touchant un point très sensible dans la région.
    Il reprend ainsi une promesse de campagne du républicain, qui avait assuré que Washington reconnaîtrait la ville comme la capitale du pays et y installerait sa représentation diplomatique s’il devenait président. Les Etats-Unis, comme la majorité de la communauté internationale, n’accordent pas à Jérusalem ce statut et maintiennent leur ambassade à Tel-Aviv. [...]
    L’équipe de Donald Trump avait annoncé en septembre, après une rencontre entre ce dernier et le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou, que les Etats-Unis reconnaîtraient Jérusalem comme « la capitale indivisible de l’Etat d’Israël » s’il était élu. Sa proche conseillère Kellyanne Conway avait quant à elle répété, en début de semaine, que le déménagement de l’ambassade de Tel-Aviv dans la ville était une « très grande priorité ». [...]"
- Erekat : Déplacer l’ambassade américaine à Jérusalem « serait une destruction du processus de paix » (AFP) - "Ce serait un séisme diplomatique car la plupart des pays – Etats-Unis en tête – ont leur ambassade à Tel-Aviv. Pire, une telle mesure « serait une destruction du processus de paix », a averti le secrétaire général de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) Saëb Erekat".
http://fr.timesofisrael.com/erekat-deplacer-lambassade-americaine-a-jerusalem-serait-une-destruction-du-processus-de-paix/

****************************************
Gaza & Hamas

- A Gaza, le Hamas fête son 29ème anniversaire (i24) - avec des images du défilé pro-Hamas.
http://www.i24news.tv/fr/actu/international/moyen-orient/132678-161215-a-gaza-le-hamas-fete-son-29eme-anniversaire
- Des milliers de personnes rassemblées à Gaza pour l’anniversaire du Hamas (Times of Israel et agences)
http://fr.timesofisrael.com/des-milliers-de-personnes-rassemblees-a-gaza-pour-lanniversaire-du-hamas/
   "Des dizaines de milliers de Palestiniens, dont des centaines d’hommes armés et des enfants portant des imitations de fusils, se sont rassemblés mercredi à Gaza en soutien au groupe terroriste islamique Hamas qui gouverne le territoire, à l’occasion du 29ème anniversaire de sa fondation.
    Au cours de cette manifestation qui a été l’occasion d’une véritable démonstration de force de la part du Hamas, des haut-parleurs ont hurlé les slogans du groupe à travers les rues, alors que des roquettes installées sur des pick-ups accompagnaient le cortège. Des centaines de militants masqués ont défilé et des douzaines d’enfants portant des imitations de fusils d’assaut ont arpenté les rues de la ville aux côtés de leurs familles. [...]
    Pour certains Palestiniens, le message transmis par ce déploiement public d’armements est dirigé contre la population locale pour lui faire comprendre que le mouvement islamique ne tolérera aucune révolte. « Les gens sont fatigués, ils ont besoin de vivre une existence d’êtres humains », a confié le propriétaire d’un magasin de cosmétiques qui s’était assis devant son commerce pour regarder passer le cortège, n’acceptant de s’identifier que sous le nom d’Abu Ahmed par peur des représailles. « Qui osera se soulever contre eux ? » a-t-il demandé en évoquant les militants du groupe. « Ils doivent faire des concessions pour qu’on puisse retrouver le cours de nos vies. » [...]"

- Hamas again admits that Gaza is not occupied (Elder of Ziyon) - "Gaza is "liberated" and [Hamas leader Fathi Hammad] contrasts it with the PA-controlled areas, which he would obviously consider to be "occupied." The UN, ICRC, Amnesty and HRW all claim, falsely, that Gaza is still occupied - when even its own leaders brag about how they are completely independent and liberated".
http://elderofziyon.blogspot.com/2016/12/hamas-again-admits-that-gaza-is-not.html

****************************************
Autorité palestinienne

- Un des grands rivaux d’Abbas condamné à 3 ans de prison (AFP) - "Condamné pour corruption, Dahlane semble en réalité avoir été soigneusement écarté par le président de l’Autorité palestinienne".
http://fr.timesofisrael.com/un-des-grands-rivaux-dabbas-condamne-a-3-ans-de-prison/

****************************************
"Processus de paix"

- 65% of Palestinians have abandoned two-state solution (Arutz 7)
http://www.israelnationalnews.com/News/News.aspx/221681
   "Two-thirds of Palestinian Arabs believe a two-state solution to their conflict with Israel is no longer possible, a new poll released Tuesday finds, according to The Associated Press. The number of those who have lost faith in the idea rose from 56 percent in September to 65 percent now, according to the poll by the Palestinian Center for Policy and Survey research. The poll was conducted last week among 1,270 Palestinian Arabs and had an error margin of three percentage points.
    The survey also found that 54 percent have no faith in the newly elected leadership of Mahmoud Abbas's Fatah movement. The vote at a last week's Fatah congress affirmed aging party representatives in top jobs and was seen as a move to sideline Abbas's exiled arch-enemy and rival, Mohammed Dahlan. The poll comes a day after Abbas decided to strip four Palestinian Arab legislators seen as close to Dahlan of their parliamentary immunity, taking yet another step to prevent a Dahlan political comeback. [...]"

- Nazareth municipality has school children honor murderer of 3 Israelis (PMW)
http://www.palwatch.org/main.aspx?fi=157&doc_id=19562
   "Last week, the municipality of Nazareth, a predominantly Arab town in Israel headed by Israeli-Arab Mayor Ali Salam, held an event that glorified terrorist murderer Baha Alyan who together with an accomplice murdered 3 Israelis on a bus in Jerusalem last year. "Hundreds of elementary and high school students and young men and women of all ages" participated in the event organized by Nazareth municipality and the Inma'a Association for Democracy and Capacity Building. [Al-Quds, Dec. 11, 2016] [...]"

****************************************
Egypte

- L’EI au Sinaï revendique l’attaque à la roquette qui a manqué Israël (Times of Israel) - "Le groupe terroriste en Egypte explique avoir lancé deux roquettes sur un checkpoint il y a deux jours, frappant le territoire égyptien, et ajoute que Tsahal a bombardé ses positions en représailles".
http://fr.timesofisrael.com/lei-au-sinai-revendique-lattaque-a-la-roquette-qui-a-manque-israel/

- Fortement aidé par le Hamas, l’EI approfondit sa guerre contre l’Egypte, Avi Issacharoff (Times of Israel) - "Cette coopération survient malgré la revendication par l’Etat Islamique de l’attaque terroriste majeure perpétrée dans une église copte du Caire".
http://fr.timesofisrael.com/fortement-aide-par-le-hamas-lei-approfondit-sa-guerre-contre-legypte/
   "Malgré un apparent dégel des relations entre l’Egypte et la bande de Gaza et l’ouverture attendue du passage frontalier de Rafah dans la semaine à venir, le Hamas autorise encore le transfert de soldats blessés de l’Etat islamique (EI) dans la bande de Gaza tout en ignorant le trafic d’armes dans la péninsule du Sinaï à destination de la branche locale de l’organisation extrémiste, selon des sources arabes.
    Cette coopération survient malgré la revendication par l’Etat Islamique de l’attaque terroriste majeure perpétrée dans une église copte du Caire. Le trafic continue également tandis que des combats acharnés persistent dans le Sinaï, et ailleurs en Egypte, entre l’armée égyptienne et les partisans de l’EI. Il est récemment devenu évident pour les Egyptiens que l’un des principaux tunnels utilisés pour les trafics par l’EI est sous la protection du Hamas, et appartient à un trafiquant travaillant avec les Brigades Ezzedine al-Qassam, la branche militaire du Hamas.
    L’explosion survenue dans l’église, dimanche dernier, a été l’un des pires attentats terroristes du Caire cette année. Au moins 25 personnes sont décédées et presque 40 personnes ont été blessées après qu’un dispositif explosif a été actionné dans la section réservée aux femmes. Le régime égyptien a aussitôt attribué l’attentat aux Frères musulmans, mais c’est l’EI qui a finalement revendiqué l’attaque.
    Ce dernier attentat, s’avère-t-il, n’a pas ralenti le flux de soldats blessés appartenant au groupe affilié à l’EI, « Province du Sinaï » vers la Bande de Gaza. L’Egypte sait dans quel hôpital les blessés sont pris en charge (à Khan Younis) et qui sont les hommes de main du Hamas. L’un des quelques tunnels que les Egyptiens ne sont pas parvenus à détruire, qui appartiennent à un célèbre trafiquant nommé Mohammad Shaar, est la voie par laquelle les combattants de l’EI pénètrent à Gaza. Shaar, ont appris les Egyptiens, opère sous la protection du Hamas et avec son soutien, agissant comme « sous-traitant » lors des opérations de trafic.
    Le Hamas a également autorisé le transfert d’une grande quantité d’armement dans le Sinaï, en particulier des missiles anti-tank et des bombes improvisées. Ces bombes, installées sur le bas-côté des routes, sont un défi majeur pour l’armée égyptienne qui essuie à cause d’elles des pertes hebdomadaires. Les Egyptiens utilisent des moyens technologiques sophistiqués variés pour tenter de résoudre le problème, mais n’ont pas encore réussi à le surmonter totalement. Certaines de ces bombes proviennent de Gaza ; d’autres sont assemblées dans le Sinaï. Les experts en explosifs de la branche militaire du Hamas sont arrivés dans le Sinaï pour aider les combattants à en maîtriser la technique.
    La semaine passée, Province du Sinaï, groupe affilié à l’EI, a publié un message revendiquant la responsabilité du tir de roquettes vers Israël qui étaient tombées dans le Sinaï. L’EI a également affirmé que les forces aériennes israéliennes avaient riposté par des frappes à trois occasions sur la péninsule, en visant l’organisation. [...]"

****************************************
Jordanie

- Jordanie : 10 morts, dont une Canadienne, dans des attaques près d'un site touristique (AFP) - "Il n'était pas possible de déterminer dans l'immédiat qui était responsable de ces attaques mais la Jordanie a été visée par des attaques de groupes islamistes dans le passé. Elle est membre de la coalition internationale antijihadistes qui bombarde le groupe Etat islamique (EI) en Syrie et en Irak depuis 2014".
https://fr.news.yahoo.com/jordanie-5-morts-dont-touriste-lattaque-dun-commando-142129942.html

****************************************
Liban, Syrie & Hezbollah

- 'Tiger' Israel has wary eye on Iran after Syrian rebels lose Aleppo (Reuters)
http://www.reuters.com/article/us-mideast-crisis-syria-israel-idUSKBN1441Q2
   "The fall of Aleppo to Syrian government forces backed by Russia and Iran has heightened alarm in Israel about potential threats to its borders and a wider reshaping of the region. Prime Minister Benjamin Netanyahu left no doubt on Wednesday about the depth of Israel's concern about Tehran, whose position and that of its proxies in Syria has been strengthened by the crushing of rebel resistance in Aleppo.
    At a meeting in Astana with Kazakh President Nursultan Nazarbayev, Netanyahu was asked whether he had a message for Iranian President Hassan Rouhani, who is scheduled to visit Kazakhstan next week. "Don't threaten us. We are not a rabbit, we are a tiger," the Jerusalem Post newspaper quoted Netanyahu as telling Nazarbayev. "If you threaten us, you endanger yourself." Asked by Nazarbayev if he seriously believed Iran wanted to destroy Israel, Netanyahu replied: "Yes, I do." [...]
    Avi Dichter, the chair of Israel's foreign affairs and defence committee and the former head of the Shin Bet intelligence agency, said Iran had tried several times in the past to move forces into the Syrian Golan Heights, next to territory that Israel captured in the 1967 Middle East war.
    Those moves were repelled, Dichter told Reuters. But he said that, with Iran flush with cash and confidence after last year's agreement restricting Iran's nuclear program, it was possible further attempts would be made to test Israel's responses. "Iran has a strategic plan," he said. "It might bring Iranian troops closer to Israel, either Revolutionary Guards, who are pure Iranians, or others, like Hezbollah or the Basij militia, which might be a very good cover for them."
    Beyond the threat from Iran and its proxies, Dichter has warned that Israel, widely thought to be the only nuclear capable state in the Middle East despite maintaining a policy of ambiguity, must not put too much confidence in Russia. The Israeli government sees Moscow as an ally but Dichter says it could shift position if its interests are threatened. [...]"

- Golan Heights: From annexation to recognition, Zvi Hauser (former cabinet secretary)
http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4893516,00.html
   "Wednesday marked 35 years since the enactment of the Golan Heights Law, which applied Israeli law to the Golan Heights and essentially annexed the Golan to the State of Israel. Since the law was enacted, the face of the Middle East has changed beyond recognition. The Syrian state has collapsed, and at the same time there appears to be a strategic change in the geopolitical perception of the United States in terms of the Middle East.
    For the first time in nearly 50 years, an historic window of opportunity has been created to change the formula of the future arrangement in the Golan Heights from yesterday’s formula, which focused on an Israeli withdrawal in exchange for an agreement with Syria, to tomorrow’s formula, which should and can include an international agreement for long-lasting Israeli control of the Golan Heights as a core component of the region’s stabilization. [...]
    In the Golan Heights, there is no component of “controlling another people.” Syria, if it even continues to exist as one state, will never be the same. The human rights discourse is irrelevant for the Golan. In a reality in which 25,000 of its Druze residents are entitled to citizenship in the only democracy in the Middle East, the Syrian alternative has never seemed more delusional to them.
    All this should lead to a change in the anachronistic international convention that the border between Syria and Israel should be along the shores of the Sea of Galilee. The groundlessness of this convention is being proved on a daily basis in light of the incomprehensible bloodshed which has been taking place in Iraq and Syria, reaching the Golan Heights, for half a decade now. [...]"

****************************************
Iran

- Pour le président iranien Rohani, les musulmans doivent s'unir contre un grand complot occidentalo-sioniste (Conspiracy Watch)
http://www.conspiracywatch.info/Pour-le-president-iranien-Rohani-les-musulmans-doivent-s-unir-contre-un-grand-complot-occidentalo-sioniste_a1718.html
   "A l'occasion de la 30ème Conférence internationale de l'Unité islamique, organisée à Téhéran, Hassan Rohani a affirmé jeudi 15 décembre 2016 que les massacres en cours dans les pays musulmans étaient orchestrés par les grandes puissances et les sionistes, rapporte la chaîne d'Etat iranienne PressTV.
   « Le but des ennemis est de créer le désespoir et de détruire les opportunités des communautés musulmanes. (...) Les grandes puissances ont transformé les rues de Mossoul en rivières de sang et ont détruit cette belle ville. Ils ont tiré de leur sommeil les musulmans et ont réduit en esclavage les filles musulmanes et chrétiennes qui étaient sous la bannière d'un seul gouvernement [le gouvernement syrien - ndlr]. (...) D'abord et avant tout, le péché lié à ces crimes retombe sur les grands colonialistes, les puissances occidentales et les occupants de la région qui ont ouvert la voie à des groupes terroristes, les ont armés et leur ont acheté du pétrole de contrebande. Les seconds coupables sont certains des pays musulmans qui ont donné de l'argent et des armes à des groupes terroristes ».
    Source : PressTV, 15 décembre 2016."

****************************************
Europe

- Une mairie norvégienne appelle au boycott des produits israéliens des « Territoires occupés » (JTA) - "Le Conseil municipal de Tromso en Norvège a adopté une résolution jeudi, appelant ses habitants à boycotter les produits fabriqués en Cisjordanie, à Jérusalem Est et dans le plateau du Golan".
http://fr.timesofisrael.com/une-mairie-norvegienne-appelle-au-boycott-des-produits-israeliens-des-territoires-occupes/

****************************************

ONU

- ONU : une quantité disproportionnée de rapports contre Israël selon Ban Ki-moon (i24) - ""Des décennies de manœuvres politiques ont créé une quantité disproportionnée de résolutions, de rapports et de conférences critiquant Israël", a déclaré vendredi le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon. Lors de sa dernière allocution devant le Conseil de sécurité des Nations unies sur la situation au Moyen-Orient à la fin d'un mandat de dix ans, Ban a noté que "dans bien des cas, plutôt que d'aider la cause palestinienne, cette réalité a entravé la capacité du Conseil de l'ONU à remplir son rôle de manière efficace"."
http://www.i24news.tv/fr/actu/international/132806-161216-onu-une-quantite-disproportionnee-de-rapports-contre-israel-selon-ban-ki-moon
- UN Secretary-General acknowledges organization’s anti-Israel bias (TIP)
http://www.theisraelproject.org/un-secretary-general-acknowledges-organizations-anti-israel-bias/
   "Outgoing United Nations Secretary-General Ban Ki-moon acknowledged the UN’s fixation on and bias against Israel in a speech on Friday. “Decades of political maneuverings have created a disproportionate volume of resolutions, reports and conferences criticizing Israel,” Ban said. “In many cases, rather than helping the Palestinian cause, this reality has hampered the ability of the UN to fulfill its role effectively.”
    In response, Israel’s ambassador to the UN, Danny Danon, issued a statement in which he said, “The Secretary-General admitted the clear truth, the UN’s hypocrisy towards Israel has broken records over the past decade. During this time the UN passed 223 resolutions condemning Israel while only eight resolutions condemning the Syrian regime as it has massacred its citizens over the past six years. This is absurd.”
    The Associated Press reported last June that, while human rights are violated worldwide and thousands have been killed in Syria, Iraq, and Yemen, only Israel “has its record inspected at every single session of the United Nations Human Rights Council (UNHRC). From all the nations in the world, only Israel is subject to a permanent agenda item – Item 7 – that forces the UNHRC to review “the human rights implications of Israel’s occupation of Palestinian territory” during every session. “The standing item at the 10-year-old council has come to exemplify the spotlight on Israel in a number of UN bodies,” the AP noted.
    Ban criticized the UNHRC’s singular focus on Israel shortly after assuming his post in 2007, saying that he was “disappointed at the council’s decision to single out only one specific regional item, given the range and scope of allegations of human rights violations throughout the world.” [...]"

Repost 0
Published by Occam
commenter cet article
14 décembre 2016 3 14 /12 /décembre /2016 17:47

- Shoah : les sites néonazis et négationnistes arrivent en tête sur Google, Raphaël Grably (BFM TV)
http://hightech.bfmtv.com/epoque/shoah-sur-google-les-sites-neonazis-et-negationnistes-arrivent-en-tete-1070082.html
   "Si vous demandez à Google de vous confirmer l’existence de la Shoah, le moteur de recherche pourrait vous laisser penser que non. C’est le constat fait par Carole Cadwalladr, éditorialiste pour le site du Guardian. Quelques jours après que le géant américain a fait un peu de ménage dans ses suggestions de recherche - mais pas en France, Cadwalladr a constaté la présence de résultats contestables concernant la Seconde Guerre mondiale. Si l’on recherche (en anglais) “Est-ce que l’Holocauste a existé ?”, le premier résultat est : “Les 10 raisons pour lesquelles l’Holocauste n’a jamais existé”. Il provient de Stormfront, un site néo-nazi fondé par un ancien dirigeant du Ku Klux Klan. [...]
    En France, les résultats remettent également en cause l’existence de la Shoah. A la question “Est-ce que l’Holocauste a existé ?”, Google renvoie d’abord vers le blog de Robert Faurisson, un négationniste plusieurs fois condamné par la justice. La situation est comparable en utilisant le terme “Shoah”. Cette fois, le premier résultat a pour titre : “La shoah : un ignoble mensonge !”
    Comme le souligne Carole Cadwalladr, ces résultats sont cantonnés à des questions remettant elles-mêmes en cause l’existence de l’Holocauste. En recherchant uniquement les mots “Shoah” ou “Holocauste”, on aboutit à des résultats liés à des sites historiques ou à des dictionnaires et encyclopédies. Mais avec ses suggestions automatiques -celles qui apparaissent lorsque l’on écrit les premières lettres d’un mot ou d’une phrase, Google peut inciter ses utilisateurs à faire des recherches plus poussées… et parfois plus douteuses. En recherchant le terme “chambres à gaz”, toutes les suggestions laissent à penser que ces dernières pourraient ne jamais avoir existé. Dans les trois cas, les premiers résultats renvoient vers des sites négationnistes."

Repost 0
Published by Occam
commenter cet article
14 décembre 2016 3 14 /12 /décembre /2016 17:47
Syrie, Liban & Hezbollah
 
- Le front d'Alep s'embrase à nouveau (AFP) - "L'allié russe du président Bachar al-Assad a accusé les rebelles d'avoir déclenché à nouveau les hostilités, alors que le parrain de l'opposition, la Turquie, blâmait les troupes du régime et leurs alliés".
https://fr.news.yahoo.com/syrie-laccord-l%C3%A9vacuation-dalep-suspendu-093727040.html
- "Tout le monde a peur" à Alep, de nouveau dans l'enfer de la guerre (AFP) - "En plus des bombardements et des espoirs douchés, les habitants, dont nombre de femmes et d'enfants, sont affamés en raison des graves pénuries qu'ils subissent depuis le début du siège imposé par le régime sur Alep-Est en juillet".
https://fr.news.yahoo.com/monde-peur-%C3%A0-alep-nouveau-lenfer-guerre-140601367.html
- Des groupes rebelles bloqueraient les civils à Alep-est, selon l'ONU (AFP) - "Dans un communiqué, cette Commission déclare avoir "reçu des allégations à propos de groupes de l'opposition, dont le groupe terroriste Fateh al-Cham (ex-Front al-Nosra) et Ahrar al-Cham, qui empêcheraient des civils de partir, et à propos de combattants de l'opposition qui se mêleraient à la population, augmentant ainsi le risque pour les civils d'être tués ou blessés"."
https://fr.news.yahoo.com/groupes-rebelles-bloqueraient-civils-%C3%A0-alep-selon-lonu-153451218.html

- Syrie : 312.000 morts depuis le début du conflit (AFP) - "dont 90.000 civils et 16.000 enfants".
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/12/13/97001-20161213FILWWW00156-syrie-312000-morts-depuis-le-debut-du-conflit.php

- Syrie - Liban : le Hezbollah, machine de guerre, Laure Stephan & Cécile Hennion (Le Monde) - "Plusieurs convois d’armes présumés, à destination du Hezbollah, ont été bombardés par Israël, qui garde un œil attentif sur le potentiel militaire de sa bête noire libanaise. Signe de son affranchissement, le Hezbollah s’est attribué une sorte de « pré carré », dans la région de Qouneitra, au sud de Damas : là, près du Golan occupé par Israël, il chercherait à organiser des milices anti-israéliennes" ; "C’est autour de cette lutte contre « l’ennemi sioniste » que le Hezbollah bâtit son identité. S’il entendait exporter la révolution de 1979 à travers cette nouvelle milice chiite, l’Iran escomptait aussi, en s’insérant avec elle dans le conflit israélo-arabe, gagner le cœur du monde arabe" ; "Pour une grande part de l’opinion arabe sunnite, le Hezbollah n’est plus désormais perçu que comme une milice confessionnelle chiite et « properse »."
http://www.lemonde.fr/international/article/2016/12/09/syrie-liban-le-hezbollah-machine-de-guerre_5046338_3210.html
   "[...] A Beyrouth, l’entrée en guerre du Parti de Dieu aux côtés des troupes de Bachar Al-Assad a provoqué l’indignation de ses adversaires, puis l’acceptation fataliste devant le fait accompli. Pour l’organisation chiite libanaise, c’est sans conteste un tournant de son histoire : au fur et à mesure de son implication militaire en Syrie, elle a pris du galon. De l’envergure.
    Le Hezbollah n’est plus seulement l’acteur militaire le plus puissant du Liban, une force politique capable d’imposer son agenda sur la scène nationale, dictant, par exemple, le tempo de la récente élection de Michel Aoun à la présidence du pays. Il s’impose désormais, selon le politologue Ali Mourad, comme un « acteur régional non étatique » incontournable du Proche-Orient.
    Hassan Nasrallah, le secrétaire général du Hezbollah, l’a bien compris. Ce leader charismatique, lunettes cerclées sous un austère turban noir, se pose aujourd’hui en adversaire direct du roi d’Arabie saoudite, vilipendant la guerre menée par Riyad au Yémen et le soutien financier des Saoudiens aux factions anti-Assad en Syrie.
    Lors de manifestations de ses sympathisants, le slogan « Mort aux Saoud ! » est devenu aussi fréquent que celui de « Mort à Israël ! ». Le champ d’action du Hezbollah s’est élargi. Outre la Syrie, ses combattants sont déployés en Irak, des conseillers militaires ont été envoyés au Yémen. Le parti entretient d’étroites relations avec des opposants à Bahreïn… [...]
    Les relations entre le Hezbollah et Damas sont anciennes mais complexes. « Il y a eu des problèmes », reconnaissait Nasrallah en 2012, évoquant l’époque des guerres civiles au Liban (1975-1990) et de l’occupation syrienne, qui a duré jusqu’en 2005.
    Tout en ayant favorisé sa création, le régime syrien – du temps de Hafez Al-Assad – n’a pas hésité à châtier le Hezbollah, histoire de lui rappeler qui était le maître. Ainsi, les combats interchiites qui opposèrent, en 1988 à Beyrouth, le Hezbollah aux miliciens d’Amal, eux aussi manipulés en sous-main par Damas, répondaient à une injonction syrienne : affaiblir le Parti de Dieu. De même, lorsque, sur ordre d’Hafez Al-Assad, l’armée libanaise tire sur des partisans du Hezbollah qui manifestent contre les accords d’Oslo, en 1993, le message est clair : les questions de guerre et de paix au Moyen-Orient, en particulier le dossier israélo-palestinien, restent l’apanage de Damas.
    En avril 2014,le Hezbollah reprend le village chrétien de Maaloula aux rebelles dominés localement par les djihadistes du Front Al-Nosra, mais garde profil bas. Bachar Al-Assad s’offre une promenade triomphale sous les caméras. Les apparences sont sauves. Mais les relations changent avec l’arrivée au pouvoir de Bachar Al-Assad en juin 2000, au moment même où Israël se retire au sud du Liban, mettant fin à une occupation de plus de vingt ans. [...]
    Mais au fil de l’aggravation du conflit, les rapports de force se sont inversés. Damas n’est bientôt plus le « parrain », mais un allié, voire un obligé. « Avant 2011 [et le début du conflit], la Syrie était un Etat souverain. Elle contrôlait le transit d’armes destinées au Hezbollah en provenance d’Iran, rappelle Hussein, le combattant. Certains officiers syriens nous étaient hostiles. Cela a changé : jamais autant d’armes ne nous sont parvenues via la Syrie. »
    Plusieurs convois d’armes présumés, à destination du Hezbollah, ont été bombardés par Israël, qui garde un œil attentif sur le potentiel militaire de sa bête noire libanaise.
    Signe de son affranchissement, le Hezbollah s’est attribué une sorte de « pré carré », dans la région de Qouneitra, au sud de Damas : là, près du Golan occupé par Israël, il chercherait à organiser des milices anti-israéliennes. Début 2015, un raid de Tsahal dans cette région tue un général iranien des gardiens de la révolution, ainsi que Jihad Moughnieh, fils de l’ex-« vedette » du Hezbollah, Imad Moughnieh. Samir Kantar, rallié au Parti de Dieu après sa sortie des geôles israéliennes en 2008 et qui aurait eu le rôle de superviser ces milices, a été assassiné peu après.
    Il y a, en revanche, des relations immuables. Si Damas n’a plus la stature de « parrain » du Hezbollah, l’Iran demeure sa matrice originelle. En 1982, dans le sillage de l’invasion du Liban par Israël, ce furent les gardiens de la révolution iranienne, dépêchés dans la vallée de la Bekaa – sous l’œil attentif de Hafez Al-Assad –, qui formèrent les premiers bataillons de ce qui allait devenir le Hezbollah.
    Sont enrôlés de jeunes chiites libanais, grisés par la révolution islamique iranienne, en colère contre le mouvement Amal (alors principale force chiite, qui avait accepté l’expulsion par Israël de la guérilla palestinienne du Liban) ou désireux de combattre l’occupant israélien. C’est autour de cette lutte contre « l’ennemi sioniste » que le Hezbollah bâtit son identité. S’il entendait exporter la révolution de 1979 à travers cette nouvelle milice chiite, l’Iran escomptait aussi, en s’insérant avec elle dans le conflit israélo-arabe, gagner le cœur du monde arabe.
    Ce lien ne s’est pas affaibli. En témoigne l’allégeance des partisans du Hezbollah à l’ayatollah Ali Khamenei comme marja (guide spirituel). A Alep, comme ailleurs en Syrie, les troupes d’élite de Nasrallah ne combattent pas tant sous le commandement de Damas que sous celui de Téhéran. « Sauver le régime syrien est une nécessité stratégique et logistique, explique le politologue Ali Mourad, de l’université arabe de Beyrouth. Sans lui, le Hezbollah se retrouverait handicapé : “l’autoroute” Téhéran-Bagdad-Damas-Beyrouth doit rester ouverte [pour le passage d’armes]. »
    Avec l’aide des « conseillers » iraniens, en contact avec l’état-major syrien, le Hezbollah participe aussi aux décisions. « L’exercice ne pose pas de problème, car avec les Iraniens, ils partagent la même idéologie », explique Hicham Jaber, ancien général de l’armée libanaise. [...]
    Autre conséquence, l’image que projette le parti au-delà de ses membres a radicalement changé. Il n’est plus véritablement « la résistance » qui harcelait Tsahal au sud du Liban, et qui tirait de sa lutte contre Israël sa légitimité ainsi qu’une grande popularité auprès d’une partie du monde arabe. « En Syrie, avant la guerre, se souvient le politologue Ali Mourad, les Syriens affichaient dans leur salon les portraits de Hafez et de Bachar Al-Assad, et celui d’Hassan Nasrallah dans la cuisine. Dans le salon, ce qu’il fallait montrer ; dans la cuisine, ce qui tenait à cœur ! »
    Mais, à partir de février 2012, alors que les quartiers de la ville de Homs tenus par les rebelles étaient pilonnés jour et nuit, et que Nasrallah déclarait qu’il ne « s’y pass[ait] rien », « il s’est produit une rupture avec les Syriens [hostiles à Assad] », poursuit M. Mourad.
    Pour une grande part de l’opinion arabe sunnite, le Hezbollah n’est plus désormais perçu que comme une milice confessionnelle chiite et « properse ». « Le Hezbollah savait qu’il y aurait un coût : le sentiment arabe, sunnite, de rejet, qu’il était prêt à payer », avance le politologue. [...]
    L’autre combattant, Ali, qui a quitté le front pour des « raisons personnelles » et à cause de ses blessures, se flagelle de ne pas avoir « une foi aussi ardente » que ses ex-compagnons d’armes. Il n’attend qu’une chose : la victoire « du peuple syrien, du Hezbollah, de l’Iran, de l’islam ». Il dit aussi qu’il ne reprendra le combat qu’à une seule condition : « Si Israël vient sous mes fenêtres. »"

- Nasrallah : chrétiens et musulmans sont unis contre Israël et les “infidèles” (Times of Israel) - "Nasrallah faisait probablement référence à deux frappes aériennes récentes qui ont visé des cibles du Hezbollah en Syrie et qui ont été attribuées à Israël. Bien qu’Israël n’ait pas officiellement revendiqué les frappes, le ministre de la Défense Avigdor Liberman a semblé reconnaitre mercredi que Jérusalem en était responsable, déclarant qu’elles avaient pour objectif d’empêcher des « armes sophistiquées, des équipements militaires et des armes de destruction massive » d’atteindre le Hezbollah".
http://fr.timesofisrael.com/nasrallah-chretiens-et-musulmans-sont-unis-contre-israel-et-les-infideles/

****************************************
Israël

- Un Palestinien tué à Jérusalem après avoir attaqué un policier (Reuters) - "Un Palestinien a poignardé et légérement blessé un policier israélien avec un tournevis mercredi à Jérusalem-Est avant d'être abattu par la police" ; "Les attaques isolées, parfois commises à l'aide de voitures bélier, ont coûté la vie à 33 Israéliens et à deux Américains. L'attaque de mercredi s'est produite dans la Vieille Ville de Jérusalem".
https://fr.news.yahoo.com/un-palestinien-tu%C3%A9-%C3%A0-j%C3%A9rusalem-apr%C3%A8s-avoir-attaqu%C3%A9-152741386.html
- Jérusalem : plusieurs Israéliens blessés dans une attaque à la porte des Lions (i24)
http://www.i24news.tv/fr/actu/israel/diplomatie-defense/132617-161214-israel-attaque-au-couteau-a-la-porte-des-lions-a-jerusalem
   "Deux policiers et un enfant israéliens, ont été blessés lors d'une attaque au tournevis perpétrée par un terroriste palestinien mercredi après-midi près de la Porte des Lions dans la vieille ville de Jérusalem.
    Selon la police de Jérusalem, le terroriste s'est approché, au niveau de la porte de Damas, en direction des forces de sécurité et a attaqué un officier. Le terroriste "a sorti un tournevis et frappé le policier à la tête, le blessant légèrement", a rapporté une porte-parole de la police, Luba Samri. Il a par la suite été pris en charge par les services d'urgence, a indiqué, le Magen David Adom (MDA). Un enfant de 12 ans, qui a indiqué avoir aussi été attaqué, souffrirait d'un traumatisme crânien. Les détails de l'attaque restent cependant flous. [...]"

- The Myth of Israel's Demographic Doomsday, Gregg Roman (director of the Middle East Forum) - "When John Kerry declares again and again that Israel is "out of time," what he's really doing is communicating to Palestinians that the much dreaded Jewish state next door will cease to exist if they simply continue their refusal to compromise".
http://www.meforum.org/6421/the-myth-of-israel-demographic-doomsday
   "[...] In his drive to wrest Israeli concessions he believes will break the Israeli-Palestinian diplomatic logjam, Secretary Kerry has repeatedly warned of a demographic doomsday for Israel. "How does Israel possibly maintain its character as a Jewish and democratic state when from the river to the sea, there would not even be a Jewish majority?" he warned last December. Time is "running out" for Israel, Kerry maintains, insinuating that Arabs will be even less likely to accept a Jewish state as part of the former Palestine mandate once they become an overall majority, instead returning to their demand for a "one-state" solution. Israel then winds up "either being an apartheid state with second-class citizens — or ... a state that destroys the capacity of Israel to be a Jewish state."
    But time is not running out, at least not for Israel. There are three big problems with the demographic doomsday argument.
    For starters, the central underlying premise of this argument — that the combined ratio of Jews to non-Jews in Israel, the West Bank and Gaza matters — is laughably obsolete. There's no more reason to include Gaza in the equation than to include Lebanon or Jordan. The Israeli occupation there ended a decade ago, and its 1.6 million residents are pretty much free to determine their own future but for the brutal rule of their own homegrown Islamist regime. Indeed, most Palestinians in the West Bank also live in self-rule areas that Israel has effectively vacated and does not wish to govern.
    The real question, then, isn't what happens if Israel were to suddenly annex all territories where Palestinians live en masse, but what happens if it holds on only to territories that most Israelis want and can be easily defended? Jews currently make up roughly 80 percent of Israeli citizens, and there's no reason to believe this figure will be appreciably affected by implementation of a final status agreement.
    The second problem with Kerry's alarmism is that the oft-cited official PCBS estimates and projections of Arab population growth have been deliberately inflated to boost the PA's negotiating stance and qualify for more foreign aid. Yoram Ettinger, a former Israeli consul, found that PA numbers are inflated by, among other things, counting roughly 400,000 Palestinians who have lived abroad for a year or more — a large portion of whom won't be coming back if they can help it — including some 100,000 babies born abroad (ditto).
    Third, Kerry seems blithely unaware that the birth rate of Israeli Jews, which reached a low of 2.6 in the 1990s, has been rising steadily in recent years, to 3.1 in 2015 — the same as that of Israeli Arabs — even as Palestinian birth rates have steadily declined, to 3.7. With the highest birth rate in the developed world and substantial Jewish immigration adding to their ranks every year, Israeli Jews are not at risk of becoming a minority in the foreseeable future.
    Unfortunately for Secretary Kerry, most Israelis are well aware that time is not running out on Israel's future as a democratic Jewish state. A democratic Jewish state is very much in existence and running strong. For all of the loud condemnations of Israel on Western college campuses, Israel's diplomatic relations are stronger than ever before, even in the Arab world, and its international trade is massively expanding. It's kind of hard to rain on that parade. Most Israelis couldn't care less if Gazans or West Bankers choose to have slightly bigger families than the inhabitants of Tel Aviv.
    When John Kerry declares again and again that Israel is "out of time," what he's really doing is communicating to Palestinians that the much dreaded Jewish state next door will cease to exist if they simply continue their refusal to compromise.
    If the next secretary of state wants to bring about peace between Israelis and Palestinians, he should try appealing to their hopes, not their fears."

- Leader of Jewish state visits Muslim countries, but the mainstream media don't think it's worth reporting (Elder of Ziyon) - "As far as I can tell, no mainstream media outlets mentioned Prime Minister Netanyahu's visit to Azerbaijan on Tuesday or his visit to Kazakhstan today. This is probably because the media is invested in the idea of Muslims and Israeli Jews hating each other, with the subtext that Zionist Jewish invaders have taken over historically Muslim lands (and that Jews lived peacefully in Arab lands before Zionism ruined everything.) And this is a narrative that is not accurate".
http://elderofziyon.blogspot.com/2016/12/leader-of-jewish-state-visits-muslim.html

- A Jerusalem church was destroyed by Muslims two weeks ago. No one reported it (Elder of Ziyon) - "this was a major attack that for some reason went below the radar of virtually every media outlet until yesterday".
http://elderofziyon.blogspot.com/2016/12/a-jerusalem-church-was-destroyed-by.html

****************************************
Gaza & Hamas

- Hamas offers to export Qassam rockets to any Arabs willing to shoot them at Israel (Elder of Ziyon) - "Hamas official Fathi Hammad said that the terror group is s ready to export Qassam rockets to Arab armies in order "to fight the Zionist entity." Hammad said that the rocket is comparable in quality to those produced by other international military rocket factories"; "During his exclusive interview on Al-Aqsa Satellite Channel, Hammad emphasized - contrary to countless Western apologists for the terror group -  that the main objective of the Hamas movement is to "liberate the entire territory of Palestine"."
http://elderofziyon.blogspot.com/2016/12/hamas-offers-to-export-qassam-rockets.html

****************************************
"Processus de paix"

- Fatah honors a terrorist involved in Munich Olympic massacre and 1970s letter bombs (Elder of Ziyon)
http://elderofziyon.blogspot.com/2016/12/fatah-honors-terrorist-involved-in.html
   "The official Fatah Facebook page honors Ali Hassan Salameh, chief of operations for the Black September Fatah terror group in the 1970s. As such, Salameh was responsible for the Munich massacre as well as a series of letter bombs, one of which killed Ami Shachori, agricultural counselor in the Israeli Embassy to the United Kingdom.
    Fatah's tribute to Salameh claims that he killed "Mossad agents" with letter bombs. It openly brags about the Olympics attack.
    Black September also attempted to detonate three simultaneous car bombs in New York City in 1973. There were other Black September attacks and attempted attacks, not mentioned by the article.
    This isn't the anniversary of Salameh's birth or death. The political party that Mahmoud Abbas heads just decided to write how great he was before Israel managed to assassinate him in 1979."

- Fatah TV broadcasts terror promoting song 72 times (PMW) - "Fatah's official TV station, Awdah, broadcast a terror promoting music video 72 times in the month of November, the same month Fatah held its Seventh Fatah Conference. The theme of the song is: “My weapon has emerged. There is no force in the world that can remove the weapon from my hand." [Fatah-run Awdah TV, 72 times in November 2016]".
http://www.palwatch.org/main.aspx?fi=157&doc_id=19525

- Abbas greets US Consul General. The next day, in the same office, he greets a terror group (Elder of Ziyon) - "The PFLP is a designated terrorist organization according to the US, Canada, Australia and the EU". Les photos parlent d'elles-mêmes.
http://elderofziyon.blogspot.com/2016/12/abbas-greets-us-consul-general-next-day.html

- When did Jerusalem become a basic demand for a Palestinian state? (Elder of Ziyon)
http://elderofziyon.blogspot.com/2016/12/when-did-jerusalem-become-basic-demand.html
   "Everyone seems to agree that there cannot be peace without dividing Jerusalem and making it the capital of the Palestinian state. When did that idea first take hold?
    In the original 1964 PLO Charter, Jerusalem is not mentioned once.
    In the 1968 PLO Charter, after Fatah dominated the organization, Jerusalem is still not mentioned once.
    In Yasir Arafat's 1974 speech to the UN, he demands a single Arab-dominated state to replace Israel, but he does not say that Jerusalem must be its capital.
    The earliest mention of east Jerusalem as the capital of a Palestinian state that I could find in an official Arab document was the 1982 Fez Initiative, an Arab peace plan that was ambiguous enough to make it sound like it might have indirectly recognized Israel. And the 1988 Palestinian "Declaration of Independence" then went on to declare that Jerusalem was its capital.
    If Jerusalem is so key to the establishment of a Palestinian state, why was this not mentioned before the 1980s?"

****************************************
Autorité palestinienne

- La direction palestinienne en panne sèche, Piotr Smolar (Le Monde) - "De la reconduction de Mahmoud Abbas par simple acclamation de la salle à l’intervention policière autour du camp de Kalandia, pour empêcher un rassemblement des partisans de Mohammed Dahlan ; de discours creux à l’absence de saut générationnel promis dans les instances dirigeantes : tout trahit un parti en circuit fermé, clanique, croyant à peine au spectacle qu’il donne de lui-même, reclus dans l’enceinte de la Mouqata’a, le palais présidentiel".
http://www.lemonde.fr/idees/article/2016/12/12/l-obscure-direction-du-fatah_5047423_3232.html
   "[...] dans la politique palestinienne, celui qui tient l’appareil central du Fatah et le pouvoir exécutif – aux prérogatives rabotées par l’occupation israélienne – dispose d’un avantage imbattable. C’est ainsi que Mahmoud Abbas, 81 ans, privé de légitimité démocratique depuis l’expiration de son mandat en 2010, parvient à raffermir son emprise, et à être réélu à la tête de la principale composante de l’Organisation de libération de la Palestine.
    Mais pour faire quoi ? Rien de neuf. « Les réussites ont été gonflées, tandis que les échecs ont été ignorés malgré le fait que la cause ­palestinienne traverse la pire et la plus dangereuse phase de son histoire », souligne le politologue Hani Al-Masri, dans une tribune sévère. L’expert cite notamment la corruption, l’effondrement de la santé et de l’éducation, la violation des droits et des libertés, la destruction du système judiciaire, et enfin l’absence d’un véritable programme de réconciliation avec le Hamas, en préalable à des élections générales pour régénérer le système. On en est loin.
    La concentration des pouvoirs entre les mains de Mahmoud Abbas pose de graves questions pour la suite : sur le processus de transmission du pouvoir, après sa disparition, et sur l’avenir même de l’AP. Privilégier le pouvoir personnel au détriment du renforcement des institutions a un prix. Les rumeurs sur une implosion de l’AP courent depuis des années. Finiront-elles par se concrétiser ? [...]
    Le congrès du Fatah laisse une image accablante du système politique palestinien. Son échafaudage est d’une complexité et d’une opacité anachroniques pour une population de moins de cinq millions d’habitants, en comptant la bande de Gaza.
    De la reconduction de Mahmoud Abbas par simple acclamation de la salle à l’intervention policière autour du camp de Kalandia, pour empêcher un rassemblement des partisans de Mohammed Dahlan ; de discours creux à l’absence de saut générationnel promis dans les instances dirigeantes : tout trahit un parti en circuit fermé, clanique, croyant à peine au spectacle qu’il donne de lui-même, reclus dans l’enceinte de la Mouqata’a, le palais présidentiel.
    Selon un sondage publié fin septembre par le Palestinian Center for Policy and Survey Research (PSR), 61 % des Palestiniens souhaitent une démission de Mahmoud Abbas. Pour la suite, 37 % soutiendraient Marouane Barghouti, le plus célèbre prisonnier dans les geôles israéliennes, contre 19 % pour Ismaël Haniyeh, le chef du Hamas dans la bande de Gaza. Tandis que Mahmoud Abbas s’évertue à rester seul en scène, la bataille pour la succession fait rage en coulisse.
    Elle ne concerne pas seulement Mohammed Dahlan (que rien ne différencie politiquement de Mahmoud Abbas), mais aussi les membres du comité exécutif du Fatah, la plus haute instance. Elu avec le plus grand nombre de voix : Marouane Barghouti. Puis arrivent le président de la Fédération palestinienne de football, Jibril Rajoub, et ses alliés. Mais ce jeu de chaises musicales ne résout rien à la trame de fond. La colère gronde au sein de la population palestinienne contre ses dirigeants. [...]"

****************************************
Egypte

- Une bombe fait au moins 25 morts dans la cathédrale copte du Caire (Reuters) - "Aucune revendication n'a été rendue publique pour l'instant [NB : c'est désormais revendiqué par l'EI] mais sur les réseaux sociaux, l'annonce de l'attaque a déclenché la liesse de sympathisants du groupe Etat islamique (EI)" ; "Les coptes orthodoxes représentent environ 10% de la population égyptienne".
https://fr.news.yahoo.com/une-explosion-fait-20-morts-dans-la-cath%C3%A9drale-100921838.html
- Égypte : onde de choc dans la communauté copte (Reportage France Culture, Audio 5mn) - "en plus de la menace terroriste, ceux qui représentent près de 10% de la population, soit 9 à 10 millions de personnes, doivent faire face à des discriminations quotidiennes de la part de la société égyptienne et de l'état".
https://www.franceculture.fr/emissions/le-choix-de-la-redaction/egypte-onde-de-choc-dans-la-communaute-copte

****************************************
France

- Appel pour la suspension de l’Accord d’Association Union Européenne-Israël (CNPJDPI) - "l’État d’Israël, dans sa politique de colonisation et d’annexion des territoires palestiniens, viole en toute impunité le droit international, le droit humanitaire, la 4ème convention de Genève, les nombreuses résolutions de l’ONU, et ces atteintes répétées aux droits de l’Homme caractérisent une infraction majeure à l’article 2 de l’accord d’association entre l’Union Européenne et Israël"... parmi les signataires de cette nouvelle (et inepte) pétition anti-israélienne : EELV, le PCF, la FSU, la LDH, le MRAP, le Parti de Gauche, l'UNEF, le NPA (ainsi que nommément Philippe Poutou et Olivier Besancenot), ATTAC, la CGT...
http://cnpjdpi.org/appel/?p=4
Repost 0
Published by Occam
commenter cet article
10 décembre 2016 6 10 /12 /décembre /2016 10:14

- Jordan is Palestine (Dry Bones) - "77% of Palestine is territory occupied by the kingdom of Jordan. Israel, the West Bank (Judea and Samaria) and Gaza all together make up only 23%".
http://drybonesblog.blogspot.fr/2016/01/jordan-is-palestine.html

Repost 0
Published by Occam
commenter cet article
10 décembre 2016 6 10 /12 /décembre /2016 10:14
France
- En France, une levée de fonds pour sauver des animaux se finit dans un antisémitisme féroce et débridé, Cnaan Liphshiz (JTA) - "cette collecte mise en place par Rémi Gaillard a pris la semaine dernière une tournure pour le moins déplaisante, avec le lancement d’une campagne de ‘shaming’ grossière aux relents antisémites à l’encontre d’Elie Semoun — l’un des acteurs les plus connus du pays dont le seul péché a été de refuser d’aider la cause soutenue par Gaillard".
http://fr.timesofisrael.com/en-france-une-levee-de-fonds-pour-sauver-des-animaux-se-finit-dans-un-antisemitisme-feroce-et-debride/

- Résurgence de l’antisémitisme, résistance des institutions ? (France Culture, Emission 43mn) - avec la sociologue Dominique Schnapper, qui a fait partie du Conseil constitutionnel pendant neuf ans.
https://www.franceculture.fr/emissions/les-discussions-du-soir/resurgence-de-lantisemitisme-resistance-des-institutions

****************************************
Israël

- Démantèlement d'une cellule terroriste prévoyant des attentats à Jérusalem (i24) - "L'enquête du Shin Bet a révélé qu'au cours de l’année 2015, alors qu'ils purgeaient des peines de prison pour de multiples délits violents, huit membres du réseau terroriste planifiaient une attaque à l’arme à feu dans la ville de Jérusalem".
http://www.i24news.tv/fr/actu/israel/132179-161209-demantelement-d-une-cellule-terroriste-prevoyant-des-attentats-a-jerusalem

- Biblical Jewish fortress vandalized once again (Ynet) - "Fortress built in 800 BCE vandalized in Sebastia National Park, a Jewish and Christian heritage site; culprits smashed a 2,000-year-old marble pillar buttressing the palace in the ancient capital of Israel".
http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4887488,00.html
- Who is destroying ancient heritage sites again? (Elder of Ziyon) - "I gave many examples of how important Jewish historic sites have been attacked, damaged and destroyed over the years by Arabs including under Palestinian Authority control. Here's another example of a direct attack on Jewish heritage from last week".
http://elderofziyon.blogspot.com/2016/12/who-is-destroying-ancient-heritage.html

****************************************
Congrès du Fatah

- Le Fatah dévoile sa nouvelle direction (AFP) - "A l'issue de ce Congrès, M. Abbas "a prouvé qu'il contrôle toujours à la fois le Fatah et l'Autorité palestinienne en termes financiers et organisationnels et qu'il peut les utiliser pour servir sa vision", affirme Wajih Abou Zarifa, professeur gazaoui de sciences politiques" ; ""Il n'est plus question de réconciliation interne au Fatah ou de réintégration des opposants et ces derniers n'ont plus qu'une possibilité, celle de former un nouveau mouvement", estime M. Abou Zarifa dans un article. Un tel mouvement pourrait attirer les dissidents d'autres formations palestiniennes, "mais aussi beaucoup de jeunes qui ne se retrouvent pas dans les institutions partisanes et politiques", ajoute-t-il".
https://fr.news.yahoo.com/fatah-palestinien-va-d%C3%A9voiler-nouvelle-direction-103541176.html

- Abbas resserre son étreinte autour du parti lors de la 7ème conférence du Fatah (i24)
http://www.i24news.tv/fr/actu/international/moyen-orient/131853-161205-abbas-resserre-son-etreinte-sur-le-parti-lors-du-7eme-congres-du-fatah
   "[...] Les fidèles du président Mahmoud Abbas ont gagné la majorité des 18 sièges au sein du Comité Exécutif du mouvement du Fatah et du Conseil Révolutionnaire.
    Marwan Barghuthi, qui purge quatre condamnations à perpétuité dans une prison israélienne, s'est placé en tête de liste, suivi par Jibril Rajoub, le directeur de l'association de Football Palestinien. Pour beaucoup, la carrière politique de Monsieur Rajoub était arrivée à son terme mais sa forte performance l'a ramené au centre de la politique imprédictible palestinienne.
    Parmi les autres gagnants, se trouve Dr. Saeb Ereakat, un proche d'Abbas perçu comme l'un de ceux les plus susceptibles de succéder au président de l'Autorité palestinienne. [...]"

- Rajoub et Abbas sortent vainqueurs du congrès du Fatah, Avi Issacharoff (Times of Israel) - "Le président de l’AP a réussi à organiser le congrès général, dans l’ombre d’une possible scission du Fatah, et malgré les efforts obstinés de ses opposants, menés par l’ancien homme fort de Gaza, Mohammad Dahlane, pour empêcher que l’évènement ne prenne place. Abbas a réussi cela alors que tous les états arabes modérés, et particulièrement l’Egypte, lui ont tourné le dos et ont apporté leur soutien à une réconciliation avec Dahlane, qui vit en exil à Dubaï. Malgré ces obstacles, Abbas sort de ce sommet comme le chef inattaquable du Fatah, tandis que son rival Dahlane et des dizaines d’acolytes de ce dernier se retrouvent exclus du parti, sans aucun signe de retour possible dans un futur proche".
http://fr.timesofisrael.com/rajoub-et-abbas-sortent-vainqueurs-du-congres-du-fatah/

- Mahmoud Abbas calls for jihad (Elder of Ziyon)
http://elderofziyon.blogspot.com/2016/12/mahmoud-abbas-calls-for-jihad.html
   "[...] This is what Abbas said at the end of the Fatah conference Sunday: "When you return to your cities and villages and camps and fields tomorrow or the day after tomorrow remember every moment that what you have accomplished during this conference is the smaller Jihad; and the task before us now is to go onto greater jihad."
    It is Abbas who chooses to frame the conflict in religious terms, not Israel. And while he didn't call explicitly for a violent jihad, his closing remarks made it clear that violence will be condoned, as he praised the terrorists of the past and the present:
   "Congratulations to all of us have gathered here from all generations and all actors in the march of the Palestinian national struggle: pioneer guerrilla heroes from the beginning, and the brave revolution fighters in defense of Palestine...and the brave resistance fighters against the occupation in the occupied territory, and the courageous fighters for the intifada in Jerusalem and the West Bank and Gaza Strip, and the epic steadfastness  of our hero prisoners in Israeli jails." [...]"

- “Slice open the enemy’s chest - slice it!” - Fatah song on PA TV (PMW) - "PA TV chose to honor Fatah during the Seventh Fatah Conference, held from Nov. 29 - Dec. 4, by broadcasting 11 times in six days a song celebrating Fatah’s terror and murder of Israelis. The Fatah movement is headed by Mahmoud Abbas, who is also chairman of the Palestinian Authority. The Fatah song emphasizes that Fatah’s “oath” is to destroy Israel, saying “free the state from the hands of the Zionists,” and that this will be done through violence, terror and killing". Voir la vidéo ici.
http://www.palwatch.org/main.aspx?fi=157&doc_id=19459
- PA TV video shows exactly how "peaceful" the Palestinian Authority and Fatah are (Elder of Ziyon) - "This is the  message being given to Palestinians, day in and day out. It has been 23 years since Oslo and an entire new generation has been raised on hate while Mahmoud Abbas, Saeb Erekat and Hanan Ashrawi tell the world that it is Israel that is not interested in peace".
http://elderofziyon.blogspot.com/2016/12/pa-tv-video-shows-exactly-how-peaceful.html

- Netanyahou fustige l'élection du terroriste palestinien Barghouti au Fatah (i24) - "Barghouthi, emprisonné en Israël depuis 14 ans, a triomphé ce week-end à l'élection de la direction du Fatah avec 70% des voix exprimées au Comité central du parti palestinien réuni en congrès à Ramallah, et apparaît ainsi comme un successeur possible à Mahmoud Abbas. "C’est le leader d’une organisation terroriste qui encourage et mène des attaques terroristes qui ont tué et blessé des douzaines d’Israéliens innocents", a déploré Netanyahou dans une déclaration".
http://www.i24news.tv/fr/actu/israel/diplomatie-defense/131896-161206-netanyahou-fustige-l-election-du-terroriste-palestinien-barghouti-au-fatah

****************************************
"Processus de paix"

- Netanyahu: Push for UK Apology for Balfour Declaration Reveals Conflict Is Not About Land or Palestinian Statehood (Algemeiner)
https://www.algemeiner.com/2016/12/07/netanyahu-push-for-uk-apology-for-balfour-declaration-reveals-conflict-is-not-about-land-or-palestinian-statehood/
   "A campaign to get the United Kingdom to apologize for the 1917 Balfour Declaration is “very revealing about the true source” of the Israeli-Palestinian conflict, the Jewish state’s prime minister said on Tuesday.
   “The Balfour Declaration recognized this land as a home for the Jewish people, which obviously had consequences later on down the line,” Prime Minister Benjamin Netanyahu said at the 2016 Jewish Media Summit in Jerusalem. “But if the Palestinians, 100 years later, are challenging even the idea that the Jewish people have a home here, you know that they are not really gung-ho on…a nation-state for the Jewish people.”
   “It’s not about territories, even though that’s an issue,” he continued. “It’s not about settlements, even though that’s an issue. But it’s not ‘the’ issue. It’s not even about a Palestinian state…it was offered again and again and again. It was never and is still not about a Palestinian state. It’s always been about the Jewish state and the fact that there’s a challenge to the Balfour Declaration 100 years later tells you that we haven’t come very far.”
    In his UN General Assembly address in September, Palestinian Authority President Mahmoud Abbas said, “We ask Great Britain, as we approach 100 years since this infamous declaration, to draw the necessary lessons and to bear its historic, legal, political, material and moral responsibility for the consequences of this declaration, including an apology to the Palestinian people for the catastrophes, misery and injustice this declaration created and to act to rectify these disasters and remedy its consequences, including by the recognition of the state of Palestine. This is the least Great Britain can do”."

- Abbas praised Cuba for voting AGAINST a Palestinian state in 1947 (Elder of Ziyon)
http://elderofziyon.blogspot.com/2016/12/abbas-praised-cuba-for-voting-against.html
   "In his statement on the death of Fidel Castro, Mahmoud Abbas sent a telegram of condolence to Cuba.
    In the telegram, Abbas wrote, "Cuba was the only Latin American nation that voted against the decision for the partition of Palestine in 1947, and since that time and it was as a champion for each national liberation movement in the world, especially the Palestinian revolution that it stood with in all international forums, did a lot to support the Palestinian people and the revolution, including Fidel Castro's statement dated 09/09/1973 during the fourth Summit of the non-aligned Movement meeting in Algeria [where he] cut diplomatic relations with Israel, and recognized the PLO."
    Of course, the annual UN Day of Solidarity with the Palestinian People is specifically done on the anniversary of the partition resolution that the Arabs (and Cuba) were against. Yet even today, Mahmoud Abbas considers the resolution that would have given the Palestinians an independent state to be illegitimate, while at the same time claiming that it gives Palestinians the legal right to a state. And the reason is because the resolution also included the creation of a Jewish state. That is what makes it unacceptable to Mahmoud Abbas, then - and now."

- Today's peaceful message from Fatah (Elder of Ziyon) - "From the official Fatah Facebook page: "If they cut off the olive-tree branch, oh my homeland, than we will turn it into a sub machine gun and use it to take revenge". Just a reminder: Mahmoud Abbas is the head of Fatah".
http://elderofziyon.blogspot.com/2016/12/todays-peaceful-message-from-fatah.html

- Born to Hate Jews, Kasim Hafeez (Prager University, Vidéo 4mn44) - une courte vidéo très bien faite sur l'éducation à la haine et les moyens d'en sortir.
https://www.youtube.com/watch?v=xCQEmeGfFmY

****************************************
ONU

- As Syria burns, the United Nations again bashes… Israel (New York Post editorial)
http://nypost.com/2016/12/02/as-syria-burns-the-united-nations-again-bashes-israel/
   "French Foreign Minister Jean-Marc Ayrault this week called the bloodshed in Syria, where Bashar al-Assad is butchering civilians, “a descent into Hell” and demanded an emergency meeting of the UN Security Council. British Prime Minister Theresa May called the situation “horrific.”
    The Security Council didn’t act — but the UN General Assembly managed to pass six resolutions targeting Israel. One of them even calls for putting more people under Assad’s thumb, demanding that Israel cede the Golan Heights to Syria. Another echoes the UN Educational, Scientific and Cultural Organization’s attempt in October to deny any Jewish (or Christian) ties to Jerusalem’s Temple Mount — a holy site in Judaism for 2,000 years — by using only its Islamic name.
    It was all part of the General Assembly’s “Palestine Day,” a yearly festival of Israel-bashing that only serves to highlight the United Nations’ ludicrous bias and mock its stated goal of promoting peace. As the Syrian regime kills “its own people by the hundreds of thousands,” asks UN Watch’s Hillel Neuer, “how can the UN call for more human beings to be placed under Assad’s rule?” He called the timing “morally galling and logically absurd.” [...]"

- Danon : les propos de l’Équateur à l’ONU sont « de l’antisémitisme pur » (Times of Israel) - l'ambassadeur équatorien : « Le seul événement qui peut se mesurer à l’Holocauste, c’est le génocide du peuple palestinien héroïque par l’impérialisme et le sionisme ».
http://fr.timesofisrael.com/danon-les-propos-de-lequateur-a-lonu-sont-de-lantisemitisme-pur/
   "Horacio Sevilla Borja, ambassadeur de l’Équateur aux Nations unies, a prononcé un discours à l’Assemblé générale. Il a comparé le sionisme à du nazisme. Il a cité le défunt dirigeant cubain Fidel Castro, et a proclamé : « Nous condamnons le génocide du peuple juif par les nazis ». Il a ensuite déclaré que « Le seul événement qui peut se mesurer à l’Holocauste, c’est le génocide du peuple palestinien héroïque par l’impérialisme et le sionisme ». Les propos de l’ambassadeur équatorien ont été prononcés lors de la « Journée de Solidarité avec le peuple palestinien ».
    Le représentant israélien, Danny Danon a rédigé un courrier à l’intention du Secrétaire général Ban Ki-moon, lui demandant de condamner la déclaration du représentant équatorien. Il a exigé des excuses de la part de Borja. « Les Nations unies ne peuvent pas faire comme si ces propos haineux et de pur antisémitisme n’avaient pas été prononcés », a écrit l’ambassadeur Danon. « Il doit être clair pour tous les États-membres qu’une telle attitude antisémite ne sera pas tolérée au sein des Nations unies. » [...]"

****************************************
USA

- FBI: American Jews Most Targeted Minority for Hate Crimes in 2015 (CAMERA) - "Indeed, in 2015 there were more Jewish victims of hate crimes in the U.S. then all of the other victims of religious groups combined. Yet, this conclusion is not reflected in U.S. news media coverage—or popular perception—of hate crime victims".
http://blog.camera.org/archives/2016/12/_fbi_american_jews_most_target.html
- 2015 FBI data: Jews were nearly 3X more likely than blacks, 1.5X more likely than Muslims to be a hate crime victim, Mark J. Perry (professor of economics and finance at the University of Michigan) - "adjusting for the population size of each group (42.75 million blacks, 5.7 million Jews and 3.3 million Muslims), the hate crime victimization rates last year per 100,000 population were 11.6 for Jews, 7.8 for Muslims and 4.1 for blacks… . Therefore, American Jews were nearly three times more likely than blacks to be a victim of a hate crime last year, and 1.5 times more likely than a Muslim to be a hate crime victim".
http://www.aei.org/publication/2015-fbi-data-jews-were-nearly-3x-more-likely-than-blacks-1-5x-more-likely-than-muslims-to-be-a-hate-crime-victim/

****************************************
Europe

- 11-Septembre : seulement 4% des musulmans britanniques pensent qu'Al-Qaïda est responsable des attentats (Conspiracy Watch) - "Les résultats du sondage suggèrent un décalage profond entre les représentations du monde de la minorité musulmane et le reste de la société britannique : seulement 4% des musulmans du Royaume-Uni (contre 71% du groupe de contrôle ; voir ci-dessous) pensent ainsi qu'Al-Qaïda est responsable des attentats du 11-Septembre. Dans le même temps, ils sont 7% à estimer que les Juifs sont derrière ces attaques (contre 1% du groupe de contrôle). 52% déclarent enfin « ne pas savoir » qui a commandité les attaques. L'enquête montre qu'environ 40% des musulmans britanniques, et parmi eux plus spécifiquement les étudiants, sont sensibles aux théories du complot et pensent qu'elles «contiennent souvent des éléments de vérité»."
http://www.conspiracywatch.info/11-Septembre-seulement-4-des-musulmans-britanniques-pensent-qu-Al-Qaida-est-responsable-des-attentats_a1703.html

- Le parti de Merkel qualifie le BDS d’antisémite (Times of Israel) - "« Ceux qui, aujourd’hui, au nom du mouvement BDS, appellent au boycott des produits et des services israéliens, et qui parlent la langue de ceux qui disaient qu’il ne faut pas acheter chez les juifs, ne manifestent rien d’autre que du pur antisémitisme », a déclaré le parti de l’Union Chrétienne Démocrate".
http://fr.timesofisrael.com/le-parti-de-merkel-qualifie-le-bds-dantisemite-ladl-salue-cette-prise-de-position/

****************************************
Monde

- Google alters search autocomplete to remove 'are Jews evil' suggestion (The Guardian) - "Search company removes antisemitic and sexist autocomplete phrases after Observer article highlights offensive results".
https://www.theguardian.com/technology/2016/dec/05/google-alters-search-autocomplete-remove-are-jews-evil-suggestion
- Google supprime la suggestion de recherche “les juifs sont diaboliques” (JTA) - "Google a supprimé certaines de ses suggestions de recherche, dont la phrase « are Jews evil » (les juifs sont-ils diaboliques), qui avait été générée automatiquement par son algorithme de recherche. Lundi, la phrase n’était plus suggérée quand un utilisateur ne tapait que les mots « are Jews », a annoncé le Guardian".
http://fr.timesofisrael.com/google-supprime-la-suggestion-de-recherche-les-juifs-sont-diaboliques/
Repost 0
Published by Occam
commenter cet article
2 décembre 2016 5 02 /12 /décembre /2016 21:50

- Arab cartoon calls for more torchings in Israel (Elder of Ziyon) - "Unfortunately I don't know what the source is; this came from a Twitter account that translates Arabic news into Hebrew".
http://elderofziyon.blogspot.com/2016/11/arab-cartoon-calls-for-more-torchings.html

Repost 0
Published by Occam
commenter cet article
2 décembre 2016 5 02 /12 /décembre /2016 21:50
France

- France : le Crif dénonce l'étiquetage des produits israéliens (i24) - "Cette décision "discriminatoire", selon le président du Crif, Francis Kalifat, "renforce le mouvement illégal BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions) qui déverse sa haine et sa détestation d'Israël". Dans son communiqué, le Crif de la communauté juive organisée estime que "l'obsession anti-israélienne contribue à l'importation du conflit en France et attise la haine"."
http://www.i24news.tv/fr/actu/international/europe/131348-161129-france-le-crif-denonce-l-etiquetage-des-produits-israeliens
- Interview de Francis Kalifat (président du CRIF) à propos de l'étiquetage des produits israéliens (Radio J, Audio 14mn)
http://www.crif.org/fr/blog/interview-de-francis-kalifat-sur-radio-j-discrimination-disrael-0

- France Should Be Ashamed of Labeling Products Made By Jews, Michael Oren (Israel's deputy minister for diplomacy) - "There are 200 territorial disputes in the world today, and France has singled out one of them—Israel’s with the Palestinians—for special treatment. There is no French labelling of Chinese goods from Tibet or Moroccan goods from Western Sahara. And in the Israeli-Palestinian conflict, France labels products from only one party—the Jews".
http://europe.newsweek.com/michael-oren-france-should-be-ashamed-labels-products-jews-526723
   "To its credit, France is one of the first countries in Europe to ban economic boycotts of Israel. To its shame, France is the first European country to implement a 2015 European Union decision to label Israeli products from Judea and Samaria—the West Bank—and the Golan Heights.
    Who, besides France’s Jewish community—already diminished by the sharp rise in anti-Semitism in the country—will buy products labelled “Made in an Israeli Settlement”? Who is the French government fooling when it says that it is against any boycott of Israel and then acts to facilitate one?
    Such a policy is viewed by the vast majority of Israelis as highly prejudicial if not anti-Semitic. There are 200 territorial disputes in the world today, and France has singled out one of them—Israel’s with the Palestinians—for special treatment. There is no French labelling of Chinese goods from Tibet or Moroccan goods from Western Sahara. And in the Israeli-Palestinian conflict, France labels products from only one party—the Jews.
    Most indefensibly, France regards the Golan Heights, where there is not a single Palestinian, as occupied territory. Occupied from what country, one might ask? Syria, which lost the Golan to Israel nearly 50 years ago after twice using the area to wage genocidal wars against the Jewish State, no longer exists. To who would France want Israel to return the Golan—to ISIS, Jabhat al-Nusra, or Bashar al-Assad?
    Though intended to punish Israel, France’s labelling decision seriously harms the many thousands of Palestinian and Golan Druze who work in Israeli companies. The move also rewards the Palestinian Authority for refusing to negotiate directly with Israel for almost eight years now and for seeking unilateral recognition of a Palestinian state without giving Israel peace. It rewards the Palestinians for rejecting two Israeli offers of statehood—in 2000 and 2008—in Gaza, almost all of the West Bank, and half of Jerusalem. The French decision places an unelected and far from corruption-free Palestinian leadership ahead of the Middle East’s only functioning democracy.
    For Israelis, as well as many Jews worldwide, France’s labelling decision cannot be viewed in isolation from French history. From the Dreyfus trial at the end of the 19th century, to Vichy’s anti-Jewish laws 50 years later, France has much to atone for in its relations with Jews. During World War II, French Jews were prohibited from serving in the army or working as doctors, lawyers, journalists, or state officials. Jewish students were expelled from schools and banned from commerce and industry. The French government and police participated in the roundup of 75,000 Jews, almost all of whom were murdered by the Nazis.
    Does the France that once extended these racist laws to the North African countries—Morocco, Algeria, and Tunisia—under its control really want to inflict damage on Jews living in areas they consider part of their ancestral homeland? Does the France that once mandated the registration of Jewish businesses and made Jews wear the yellow star now intend to mark Jewish-made goods?
    As a sovereign state, France of course has the right to express its opposition to another state’s policies. But as an ally of Israel which wishes to advance, rather than impede, the peace process, and to disassociate itself from former atrocities, France must find other means than labelling Israeli products. Such actions may appeal to a sense of self-righteousness or satisfy certain parts of public opinion, but they will only prevent France from playing any serious role in Israeli-Palestinian diplomacy. In the end, France will be negatively labelled, not Israel.
    Israel is also a sovereign state, and one with an especially painful past. We have survived many other boycotts, formal and implicit, and thrived. Still, we have the right and the duty to defend ourselves from unjust practices, even when adopted by our friends. Israelis should not boycott French products, but we should certainly think twice before buying them. Or perhaps we should just label them with a sticker stating: “Made in a country that singles out Jewish goods”?"

- Why is France again labeling Jews?, Michael Freund (JP) - "there will be no special labels to single out Chinese products made in Tibet, Russian items manufactured in Crimea or Spanish goods from Catalonia. Nor will Turkish products made in occupied Cyprus, Moroccan goods from Western Sahara, or British merchandise from the contested Falkland Islands be affected. It is Jews, and only Jews, those living in areas such as Judea and Samaria, who will be subjected to “special treatment” by the French".
http://www.jpost.com/Opinion/Why-is-France-again-labeling-Jews-474096
   "[...] French authorities published the guidelines in the official government gazette, and they require that items state, “product originating in the Golan Heights (Israeli settlement),” or “product originating in the West Bank (Israeli settlement),” a move they claim is intended merely to provide the consumer with more information.
    That, of course, is complete hogwash. To begin with, the requirement applies only to factories owned by Jews, whereas Palestinian Muslim-owned enterprises would not have their merchandise similarly labeled. In other words, at its root, the criteria being applied by France is the religious and ethnic identity of the manufacturer, and these conditions apply only to followers of Moses and not those of Muhammad.
    If that’s not racist and discriminatory, what is? Furthermore, as Israel’s Foreign Ministry correctly noted, there are plenty of other “disputed territories” around the world, yet neither France nor the EU are considering applying a similar policy in those cases. Hence, there will be no special labels to single out Chinese products made in Tibet, Russian items manufactured in Crimea or Spanish goods from Catalonia. Nor will Turkish products made in occupied Cyprus, Moroccan goods from Western Sahara, or British merchandise from the contested Falkland Islands be affected. It is Jews, and only Jews, those living in areas such as Judea and Samaria, who will be subjected to “special treatment” by the French. [...]
    The French move will add fuel to the fire of the anti-Israel Boycott, Divestment and Sanctions (BDS) movement, as well as create an opening for other EU countries to adopt similar policies. Similarly, it will encourage the Palestinians to continue in their obstinate refusal to negotiate with Israel. [...]"

- France's Regulations Should Be Worded Exact & Correct (My Right Word)
http://myrightword.blogspot.fr/2016/11/frances-regulations-should-be-worded.html
   "Here is a section of the new French regulations on goods produced in that part of the Land of Israel not yet under Israel's full sovereignty: "For products from the West Bank or the Golan Heights originating from settlements, a restriction to "product originating in the Golan Heights" or "product originating in the West Bank" is not acceptable. Although these expressions refer to the broad area or territory from which the product originates, the omission of additional geographical information to the effect that the product originates from Israeli settlements may mislead the consumer True origin of the product. In such cases it is necessary to add, in brackets, the expression "Israeli colony" or equivalent terms. Thus, expressions such as "product originating in the Golan Heights (Israeli colony)" or "products originating in the West Bank (Israeli colony)" may be used."
    I was wondering: do products in that same geographical area but not produced in Jewish communities need to be registered/labeled as "hummus produced in Arab-occupied Samaria" or "olive oil originating in Arab-occupied Judea"?
    The additional geographical information is that those areas, Samaria and Judaea, are the ones the United Nations used to describe the border of the Jewish and Aerab states to arise as a reult of the 1947 partition plan (which the Arabs rejected, launched a war of aggression and then had Jordan occupy and annex): "The boundary of the hill country of Samaria and Judea starts on the Jordan River at the Wadi Malih south-east of Beisan..." So, if the French want to be just and correct, let them employ the correct nomenclature and the genuine legal standing of the areas."

- François Fillon, ami ou ennemi d’Israël ? (Times of Israel)
http://fr.timesofisrael.com/francois-fillon-ami-ou-ennemi-disrael/
   "[...] Outre ses propos polémiques concernant la communauté juive, François Fillon a à plusieurs reprises provoqué la colère des soutiens français à l’État d’Israël.
    Notamment en novembre 2015, suite aux attentats de Paris, quand il s’est prononcé favorable à une « coalition mondiale » contre l’État islamique qui inclurait la Russie, l’Iran, les Kurdes, le gouvernement irakien, le régime syrien de Bashar el-Assad et… le Hezbollah – groupe terroriste chiite libanais – et dont il a rencontré des cadres en juillet 2013.
   « Il faut soutenir l’Iran qui est engagé contre l’État islamique, a-t-il déclaré sur France Inter. Je sais que beaucoup de messages vont venir sur cette question, en particulier d’Israël, mais quand Israël a besoin de s’allier avec des gens qui ne respectent rien en matière de morale internationale, ils savent le faire pour défendre leur survie, et personne ne peut le leur reprocher. »
    Interrompu par le journaliste Patrick Cohen, qui lui rappelle que « la vocation du Hezbollah est de détruire Israël », il répond qu’« il est hors de question de laisser le Hezbollah menacer l’État d’Israël. Mais le Hezbollah est la force qui tient le Liban, physiquement, qui fait en sorte que ce pays ne se dote pas des institutions nécessaires pour continuer sa marche démocratique. La position que je défends n’est plus isolée, c’est la position du gouvernement français. » Le Liban a depuis élu un président Michel Aoun, allié du Hezbollah. Saad Hariri aura pour tâche de contrebalancer ce pouvoir. [...]
    François Fillon s’est farouchement prononcé contre le vote à l’UNESCO sur l’adoption d’une résolution controversée sur les noms des lieux saints de Jérusalem. « Les récentes résolutions votées sont inacceptables et je comprends qu’elles aient choqué. La France aurait dû voter contre ces textes déséquilibrés qui nient la réalité historique de Jérusalem. La France n’a pas à prendre parti et à réécrire l’Histoire des autres. Nous devons conserver une position médiane et objective pour aider à la résolution du conflit », avait-il confié au site Elnet. [...]
    En janvier 2014 aussi, lors d’une visite de trois jours en Israël, François Fillon avait soutenu le pays dans son droit à la sécurité. [...] Malgré ces propos élogieux à l’égard de l’État hébreu, quelques mois plus tard, en novembre 2014 lors de la vague de reconnaissances de l’État palestinien par plusieurs parlements européens dont celui de Paris, à l’antenne de BFM TV, François Fillon critiquait ouvertement l’attitude d’Israël et expliquait que le pays « [menaçait] la paix mondiale en retardant [l’]échéance [de la création d’un État palestinien] » – dont il avait plaidé la création dès 2011.
   « Je dis aux Israéliens que s’ils n’acceptent pas, s’ils ne comprennent pas que la création de cet État palestinien est la condition sine qua non de la paix dans cette région, non seulement ils prennent des risques pour l’avenir à long terme, mais ils font prendre des risques au monde entier. Parce que je pense qu’aujourd’hui, la situation au Proche Orient est une menace pour la sécurité intérieure de nos propres pays », avançait-il.
    Dans le même temps, il annonçait néanmoins qu’il ne voterait pas en faveur de la résolution proposée par les écologistes et les socialistes invitant le gouvernement français à reconnaître la Palestine, estimant qu’elle « n’aurait aucun effet, sauf celui peut-être de compliquer un petit peu plus la situation » au Moyen Orient.
    En octobre 2015, l’ancien Premier ministre appelait la communauté internationale à « faire pression sur Israël » pour une paix avec les Palestiniens. « [Israël] ne [va] pas rester à l’abri du chaos qui est en train de s’emparer du Proche Orient, » déclarait-il sur LCP. « Cette idée qu’Israël pouvait rester une sorte d’îlot pacifique et prospère au milieu de cette guerre est une idée folle, qui surtout aujourd’hui se révèle être une idée fausse. Il faut faire pression sur Israël pour qu’il accepte de rentrer dans un processus de négociation et en particulier qu’il libère les territoires sans lesquels il n’y aura jamais de paix en Palestine. Un certain nombre de colonies sont créées en contradiction totale avec les engagements qui avaient été pris dans le cadre des accords précédents », concluait-il. [...]"

- « François Fillon se trompe de “totalitarisme” au Moyen-Orient », Jean-Pierre Filiu (Professeur des universités en histoire du Moyen-Orient contemporain à Sciences Po) - "On souhaiterait comprendre par quel tour de passe-passe son « totalitarisme islamique », si généreusement étendu à tant de courants sunnites, épargne avec un tel tact la militance chiite d’aujourd’hui. La République islamique d’Iran serait-elle démocratique, au motif que des élections s’y déroulent régulièrement, alors que son Guide suprême, l’ayatollah Khamenei, conserve un pouvoir sans partage depuis 1989 ? Et le « Parti de Dieu » libanais, en arabe Hezbollah, est-il totalitaire ou antitotalitaire pour M. Fillon ? Et les milices irakiennes et afghanes, encadrées par les gardiens de la révolution venus d’Iran, qui participent avec le Hezbollah à la démolition d’Alep, une des plus anciennes cités de l’humanité ?"
http://www.lemonde.fr/idees/article/2016/11/30/jean-pierre-filiu-francois-fillon-se-trompe-de-totalitarisme-au-moyen-orient_5041097_3232.html

- Alain Soral condamné pour menaces (AFP) - "Le tribunal a condamné des messages menaçant de faire circuler des photographies dénudées de la jeune femme sur internet, ainsi que des propos insultants par SMS, tels que "les blancs prennent les black pour des putes, ce qu'elles sont le plus souvent", "ton destin c'est d'être une pute à juifs"."
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/11/29/97001-20161129FILWWW00196-alain-soral-condamne-pour-menaces.php

********************************************
Incendies en Israël

- Israël : les pompiers affirment avoir éteint tous les incendies (AFP) - "Les incendies qui ont ravagé ces derniers jours Israël et la Cisjordanie et poussé des milliers de personnes à quitter leur maison ont tous été éteints, ont indiqué dimanche les services de secours israéliens".
https://fr.news.yahoo.com/isra%C3%ABl-pompiers-affirment-avoir-%C3%A9teint-incendies-074904789.html
- Incendies en Israël : Netanyahu appelle Abbas pour le remercier de son aide (Times of Israel) - "Le Premier ministre a fait part de sa satisfaction devant l’hospitalité pour accueillir les victimes – arabes et juives ; Herzog a évoqué une « lueur d’espoir qui montre que les choses peuvent être différentes »".
http://fr.timesofisrael.com/incendies-en-israel-netanyahu-appelle-abbas-pour-le-remercier-de-son-aide/

- Incendies en Israël : l'armée a arrêté une dizaine de suspects palestiniens (Reuters) - "Trois d'entre eux ont été interpellés avec des récipients contenant du carburant, des gants et des briquets, a précisé une porte-parole des forces de défense".
https://fr.news.yahoo.com/incendies-en-isra%C3%ABl-larm%C3%A9e-arr%C3%AAt%C3%A9-une-dizaine-suspects-161546915.html
- Israel confirms some of the major - and early! - fires were terrorism (Elder of Ziyon) - "The fires didn't make the headlines until last Wednesday November 23, which means that some of the arson was not opportunistic based on the news coverage, but was deliberately planned".
http://elderofziyon.blogspot.com/2016/11/israel-confirms-some-of-major-and-early.html

- La chanteuse musulmane Ahlam souhaite aux israéliens de « mourir dans les incendies » (JSS) - "Ahlam Ali Al Shamsi, star arabe de pop aux Emirats, s’est joint à de nombreux musulmans à travers le monde qui célèbrent les incendies criminels en Israël. Sur les réseaux sociaux, elle affirment souhaiter aux israéliens de « mourir, brûler et souffrir » dans les incendies qui ravagent l’Etat Juif ces temps-ci".
http://jssnews.com/2016/11/25/la-chanteuse-musulmane-ahlam-souhaite-aux-israeliens-de-mourir-dans-les-incendies/
- Egyptian actress quotes the Quran to justify her desire to see Jews burn (Elder of Ziyon) - "An Egyptian actress known as Sherihan tweeted with the Arabic hashtag "Israel Burns" a Quranic verse that claims that Jews say that God's hands are tied and He can't help them".
http://elderofziyon.blogspot.com/2016/11/egyptian-actress-quotes-quran-to.html

********************************************
Congrès du Fatah

- Palestine : Fatah, le renouvellement, c'est maintenant ?, Chloé Rouveyrolles (Libération) - "Dirigeant à la fois l’Autorité palestinienne, l’Organisation de libération de la Palestine et le Fatah, Mahmoud Abbas est jugé responsable du marasme quotidien. En septembre, un sondage affirmait que 61% des Palestiniens souhaitaient la démission de celui qui, à 81 ans, cumule les casquettes".
http://www.liberation.fr/planete/2016/11/28/palestine-fatah-le-renouvellement-c-est-maintenant_1531459
   "[...] «Ce n’est pas le Congrès du Fatah, mais celui d’une faction minoritaire», dénonce Dimitri Diliani, membre du conseil révolutionnaire du Fatah, qui n’est pas invité aux festivités. Il estime être mis à l’écart pour avoir critiqué le manque de transparence du mouvement et son goût pour le mélange des genres. Selon lui, l’organisation de ce congrès ne respecterait même pas le règlement intérieur du parti.
   «Les dirigeants de cette réunion refusent les réformes et vont simplement diviser le mouvement et le marginaliser sur la scène politique», renchérit Najat Abu Bakr, députée palestinienne, récemment exclue du Fatah pour des raisons obscures. Elle aussi avait dénoncé la corruption du gouvernement. Tous les deux ont d’ores et déjà annoncé qu’ils ne reconnaîtraient aucune des décisions prises par l’assemblée.
    Dans les rues palestiniennes, quand ce n’est pas le même son de cloche accusateur, c’est l’indifférence. Au cœur du mécontentement : une solide insatisfaction de la vie politique palestinienne en général, et du Fatah en particulier. Dirigeant à la fois l’Autorité palestinienne, l’Organisation de libération de la Palestine et le Fatah, Mahmoud Abbas est jugé responsable du marasme quotidien. En septembre, un sondage affirmait que 61% des Palestiniens souhaitaient la démission de celui qui, à 81 ans, cumule les casquettes.
    Pour le remplacer, une lutte d’influences se joue entre ses partisans et des membres déchus – ou menacés de l’être. Fer de lance de l’opposition : Mohammed Dahlan, ancien membre du gouvernement, exclu du Fatah et exilé aux Emirats arabes unis. Il se présente comme un réformateur soutenu par des puissances régionales comme l’Egypte ou l’Arabie saoudite. Certains membres du Fatah le rejoignent peu à peu – ce serait le cas de Najat Abu Bakr. [...]
    Le dernier point d’interrogation du congrès réside dans la succession de Mahmoud Abbas. S’il a déjà exclu les candidats qui ne lui plaisaient pas, le président va-t-il proposer un poulain ? Jibril Rajoub, cadre du parti, ancien chef de la sécurité préventive en Cisjordanie, est l’un des hommes pressentis pour prendre sa suite. Le Congrès a exclu des opposants ? «On ne pouvait pas inviter tout le monde», répond-il. Le Fatah mélange les genres et est corrompu ? «De nombreuses réformes sont nécessaires et vont être mises en place». Le pouvoir déçoit et la situation empire ? «Nous allons définir de nouvelles positions face au conflit». Il a déjà réponse à tout."
- En Palestine, le congrès du Fatah débute dans une atmosphère dépressive, Piotr Smolar (Le Monde) - "La tenue du congrès du Fatah sans les partisans de M. Dahlan risque de provoquer de nouvelles tensions entre les pays arabes et l’AP".
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2016/11/29/en-palestine-le-congres-du-fatah-debute-dans-une-atmosphere-depressive_5040234_3218.html
   "[...] les partisans de l’homme d’affaires Mohammed Dahlan, exclu du Fatah en 2011 et contraint à l’exil, n’ont pas été conviés. Depuis septembre, plusieurs d’entre eux ont été également exclus des rangs du parti. Ils ont tenté, mardi à la mi-journée, de se rassembler dans le camp de réfugiés de Qalandiya, mais les forces de sécurité ont empêché la réunion d’avoir lieu.
    Les pays du Quartet arabe (Egypte, Jordanie, Emirats arabes unis, Arabie saoudite) ont fait pression ces derniers mois sur Mahmoud Abbas afin qu’il accepte une réconciliation avec Mohammed Dahlan. Sans Fatah pacifié, aucun progrès notoire ne pourra avoir lieu dans les négociations avec le Hamas, pour enfin présenter un front palestinien uni et envisager des élections générales. La tenue du congrès du Fatah sans les partisans de M. Dahlan risque de provoquer de nouvelles tensions entre les pays arabes et l’AP. Depuis avril, l’Arabie saoudite a ainsi cessé de verser près de 20 millions de dollars par mois à l’Autorité palestinienne. [...]"
- Jordan practically boycotting Fatah conference - and threatened Jordanian Palestinians who wanted to attend (Elder of Ziyon) - "We have heard about tensions between Jordan and the Palestinian Authority before, but this is stunning".
http://elderofziyon.blogspot.com/2016/11/jordan-practically-boycotting-fatah.html

- Abbas réélu à la tête du Fatah (AFP) - "Mahmoud Abbas a été réélu à la présidence du Fatah aujourd'hui dès l'ouverture du Congrès du plus important mouvement palestinien".
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/11/29/97001-20161129FILWWW00205-abbas-reelu-a-la-tete-du-fatah.php
- Mahmoud Abbas pays tribute to terrorists by name in Fatah speech (Elder of Ziyon) - "Although he mentioned many times that he only supports "peaceful and popular resistance" he did say "at this stage," meaning that he has no moral qualms with terrorism, but only tactical issues with it at this time. And he proved that he is not against terrorism by calling out terrorists by name as "martyrs" in his speech"; "Abbas said of all these "martyrs" that "they are all our heroes, you will not forget them, they are immortal in our people's memory, and the homeland of Palestine. Their sacrifices will not be in vain"."
http://elderofziyon.blogspot.com/2016/11/mahmoud-abbas-pays-tribute-to.html
- Media continues to ignore Abbas' lies, intransigence and hypocrisy. Will someone please read his words for once? (Elder of Ziyon) - "He said nothing new. But it is still instructive to reiterate what he did say, and what he always says, because the media studiously ignores his actual words and hypocrisy and pretends that only the "peaceful" parts are what is important". Une instructive lecture suivie du discours d'Abbas au Congrès du Fatah.
http://elderofziyon.blogspot.com/2016/12/media-continues-to-ignore-abbas-lies.html

********************************************
Gaza & Hamas

- Coca-Cola ouvre sa première usine à Gaza (AFP) - "Il existe trois autres usines d’embouteillage dans les Territoires palestiniens, mais celle-ci pourrait donner un coup de fouet à l’économie moribonde de la bande de Gaza".
http://fr.timesofisrael.com/coca-cola-ouvre-sa-premiere-usine-a-gaza/

- EoZTV: "Open-air prison camp" hosting high-tech expo this week (Elder of Ziyon) - "This week marks the annual ExpoTech show, showing Palestinian high-tech ventures, being held simultaneously in Ramallah and Gaza City". Voir vidéo ici.
http://elderofziyon.blogspot.com/2016/11/eoztv-open-air-prison-camp-hosting-high.html

********************************************
Mort de Castro

- Les dirigeants palestiniens déplorent la perte du “camarade” Castro (Times of Israel) - "Les dirigeants palestiniens ont rendu hommage samedi à Castro, un partisan de longue date de la cause palestinienne et camarade de lutte contre « l’impérialisme sioniste »".
http://fr.timesofisrael.com/les-dirigeants-palestiniens-deplorent-la-perte-du-camarade-castro/
- Les Palestiniens pleurent la mort de Fidel Castro (i24) - "Le groupe terroriste du Front populaire pour la Libération de la Palestine (FPLP) a publié un communiqué faisant l'éloge de l'ancien président cubain qui a soutenu "les peuples opprimés du monde dans leur confrontation avec l'impérialisme, le sionisme, le racisme et le capitalisme". "Le sionisme a été une arme essentielle de l'oppression raciste, et a été reconnu comme tel par Fidel Castro et le peuple cubain", poursuit le communiqué".
http://www.i24news.tv/fr/actu/international/131136-161127-les-palestiniens-pleurent-la-mort-de-fidel-castro

********************************************
Golan

- Israël tue quatre membre de l’EI près du Golan (AFP) - "L’armée de l’air israélienne indique avoir tué, dimanche 27 novembre, quatre djihadistes liés à l’organisation Etat islamique près du Golan. Les autorités israéliennes indiquent avoir riposté à des tirs de mortier et à des coups de feu tirés sur des militaires patrouillant sur le plateau du Golan. Israël riposte fréquemment à des coups de feu sporadiques tirés depuis la Syrie, mais les échanges sont rares sur le plateau du Golan".
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2016/11/27/israel-tue-quatre-membre-de-l-ei-pres-du-golan_5038867_3218.html
- The Golan incident: Local initiative or strategic change, Ron Ben-Yishai (Ynet) - "Sunday’s shooting at Golani forces was probably the act of a local ISIS commander who could not resist the temptation of trying to hit an Israeli target; a less likely possibility is that ISIS decided to attack an Israeli target as an act of desperation; either way, it would be prudent of us to remain alert and well-hidden in the future".
http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4885060,00.html

********************************************
Egypte

- The Egyptian "human rights" advocate who admires Hitler for exposing Jewish evil (Elder of Ziyon) - "this "human rights activist" also happens to be a big fan of Adolf Hitler. And not only because he got the trains to run on time".
http://elderofziyon.blogspot.com/2016/12/the-egyptian-human-rights-advocate-who.html

********************************************
Turquie

- Turquie : Erdogan exhorte les musulmans à défendre la cause palestinienne (i24) - "Le président turc, a déclaré qu'il s'agit du "devoir commun de tous les musulmans d'embrasser la cause palestinienne et de protéger Jérusalem", et que la sauvegarde de la mosquée d’Al-Aqsa ne doit pas être laissée aux enfants armés de pierres".
http://www.i24news.tv/fr/actu/international/moyen-orient/131328-161129-turquie-erdogan-exhorte-les-musulmans-a-defendre-la-cause-palestinienne

********************************************
ONU

- Flanqué d’un drapeau palestinien, le président de l’Assemblée générale de l’ONU marque la Journée de solidarité avec le peuple palestinien (Times of Israel) - "La Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien une initiative de l’ONU, est célébrée tous les ans, le 29 novembre" ; "Arborant les couleurs du drapeau palestinien, ainsi qu’un keffieh noir et blanc, symbolique des Palestiniens, Peter Thomson des Îles Fidji, le président de la 71e session de l’Assemblée générale a déclaré que la paix entre Israël et les Palestiniens « était fondamentale pour garantir au peuple palestinien des droits inaliénables et leur garantir la jouissance de la dignité, de l’opportunité, de la prospérité et de l’égalité. »" ; "L’Assemblée générale des Nations unies doit examiner 6 résolutions critiques pour Jérusalem mercredi, dont une qui appelle Jérusalem à reprendre les négociations avec la Syrie et à se retirer du plateau du Golan".
http://fr.timesofisrael.com/flanque-dun-drapeau-palestinien-le-president-de-lag-de-lonu-marque-la-journee-de-solidarite-avec-le-peuple-palestinien/

********************************************
Europe

- En Norvège : Vote du boycott de tous les produits et services des colonies israéliennes (Europalestine) - "Les élus de la municipalité de Trondheim, 3ème plus grande ville de Norvège, viennent de voter le boycott des produits et des services israéliens en provenance de toutes les colonies israéliennes".
http://www.europalestine.com/spip.php?article12447

********************************************
Histoire

- Palestinian Arabs went on a murderous rampage within hours of the Partition vote (Elder of Ziyon) - "in the hours immediately following the UN partition vote, Palestinian Arabs started attacking Jews wherever they could find them. Here are articles from the Palestine Post the next day" (voir ici, ici, ici et ici).
http://elderofziyon.blogspot.com/2016/11/palestinian-arabs-went-on-murderous.html
Repost 0
Published by Occam
commenter cet article

Présentation

  • : La Boucle d'Occam
  • La Boucle d'Occam
  • : Chaque jour, une Boucle reprend l'actualité de France et du Moyen-Orient autour des thèmes d'Israël et de l'antisémitisme.
  • Contact

Recherche

Pages