Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 décembre 2010 7 26 /12 /décembre /2010 11:07

Complément de Boucle

Processus de paix

- Abbas : "aucun Israélien dans l'Etat palestinien", Khaled Abu Toameh (JP) - "Toutes les problématiques autour du statut final doivent être résolu (...). Cela inclut la question des réfugiés qu'Israël a tenté de balayer, en vain".
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1289993762518&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "Mahmoud Abbas annonce la couleur. Aucun Israélien ne sera le bienvenu dans le futur Etat palestinien. "Nous l'avons dit franchement, et nous continuerons toujours à l'affirmer : s'il y a un Etat palestinien indépendant avec Jérusalem comme capitale, nous ne tolérerons pas la présence d'un seul Israélien à l'intérieur", a déclaré le chef de l'Autorité palestinienne (AP) devant un parterre de journalistes à Ramallah.
    Ces déclarations interviennent en réponse à des rumeurs non confirmées selon lesquelles les dirigeants de l'AP pourraient accepter la présence de l'armée israélienne en Judée-Samarie après l'établissement d'un Etat palestinien. "Nous sommes prêts à convenir d'une paix sur la base de la légitimité internationale, de la feuille de route que nous avons acceptée, ainsi que de l'initiative de paix arabe", a souligné Abbas avant de poursuivre : "Mais dès lors qu'un Etat palestinien sera établi, il n'y aura aucune présence israélienne à l'intérieur."
    Le leader de l'AP a également formulé de nombreuses critiques à l'égard du Premier ministre Binyamin Netanyahou. "Lui qui privilégie les colonies à la paix est responsable de l'impasse dans le processus de paix", a t-il ajouté. Et de dénoncer l'attitude du gouvernement américain qui a renoncé à faire pression sur l'Etat hébreu sur la question des implantations. "L'administration américaine a tenté de mettre un terme aux colonies, mais Netanyahou a refusé. Nous savons que les Américains ont une position ferme sur ce dossier, mais ces derniers jours, nous ne l'entendons plus", a-t-il regretté.
    Selon Abbas, l'AP a soumis par écrit aux États-Unis sa position sur toutes les questions essentielles mais attend toujours la réponse israélienne. "Toutes les problématiques autour du statut final doivent être résolu conformément aux résolutions internationales", a t-il indiqué avant d'ajouter : "Toutes ces questions seront résolues sur la table des négociations. Cela inclut la question des réfugiés qu'Israël a tenté de balayer, en vain"."

- Salam Fayyad : "2011 sera l'année de liberté et d'indépendance de l'Etat palestinien" (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Salam-Fayyad-2011-sera-l-annee-de-liberte-et-d-independance-de-l-Etat-palestinie_298667.html
   "Au cours de sa participation à la marche organisée annuellement par l'Académie d'"Enfants sans frontières" à Bethléhem, le Premier ministre de l'Autorité palestinienne a déclaré que "2011 sera une année de liberté, d'indépendance et de la création d'un Etat Palestinien". "Nous devons mettre un terme à l'occupation israélienne pour établir notre Etat indépendant avec Jérusalem comme capitale. L'Etat palestinien donnera de la paix à nos enfants et réalisera les aspirations du peuple palestinien", a affirmé Salam Fayyad."

- L'Equateur reconnaît un Etat palestinien indépendant (JP)
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1289993762683&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "Dans le sillage du Brésil, de l'Argentine et de la Bolivie, l'Equateur reconnait l'Autorité palestinienne comme un Etat "libre et indépendant" dans les frontières de 1967, a annoncé samedi le ministère équatorien des Affaires étrangères. [...] L'offensive diplomatique sud-américaine se poursuit donc en faveur de la reconnaissance unilatérale d'un Etat palestinien indépendant. Des déclarations qui font suite aux campagnes répétées menées par l'Autorité palestinienne pour obtenir un Etat indépendant en dehors du cadre des négociations de paix avec l'Etat hébreu."

- Mahmoud Abbas reveals his true intentions (Vidéo 4mn29) - Nouvelle vidéo parodique Xtranormal.
http://www.youtube.com/watch?v=xa_IBpAFB8Q&feature=player_embedded
   "Mahmoud Abbas reveals his true intentions when negotiating with Israel during an interview with Mr. journalist."


Israël

- Israël prêt à boycotter la conférence de Durban III en septembre 2011 à New York (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Israel-pret-a-boycotter-la-conference-de-Durban-III-en-septembre-2011-a-New-York_298668.html
   "Israël, "dans les conditions actuelles", boycottera "la conférence sur le racisme" que l'ONU doit organiser en septembre 2011, a annoncé samedi soir le ministère des Affaires étrangères. "La conférence de Durban, avec ses connotations antisémites et ses expressions de haine envers Israël et le peuple juif, nous a laissé des cicatrices qui ne sont pas prêtes à se refermer", a affirmé le ministère dans un communiqué. "Dans les conditions actuelles, tant que la rencontre sera considérée comme faisant partie du processus infâmant de Durban, Israël ne participera pas à la réunion (sur le racisme) qui doit se tenir à l'ONU à New York, en septembre 2011", a-t-il ajouté."

- Israël se tourne vers les Balkans (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Israel-se-tourne-vers-les-Balkans_298677.html
   "Israël se rapproche des pays balkaniques. Ygal Palmor, le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères a déclaré : "Il y a une étonnante et constante amélioration de nos relations avec la Grèce, Chypre, la Bulgarie, la Roumanie et d'autres, avec lesquels notre coopération s'est accrue à tous les niveaux (...). Ce réchauffement est un développement naturel dont nous nous réjouissons, et ne constitue pas une mesure de substitution dirigée contre un pays tiers", a toutefois souligné Y. Palmor, faisant allusion à la Turquie."


Gaza & Hamas

- Nouvelle montée des tensions à Gaza (JP) - "des soldats ont ouvert le feu sur les membres d'une cellule de terroristes qui tentaient de placer une charge explosive près de la barrière de sécurité".
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1289993762572&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "Deux terroristes palestiniens ont trouvé la mort dimanche matin suite à des tirs de l'armée israélienne dans le sud de la bande de Gaza. Des soldats de Tsahal, appuyés par un hélicoptère de combat, ont ouvert le feu sur des individus qui avaient activé un engin explosif contre une patrouille israélienne. Ils étaient membres du Jihad islamique.
    Selon un porte-parole de l'armée israélienne, "des soldats ont ouvert le feu sur les membres d'une cellule de terroristes qui tentaient de placer une charge explosive près de la barrière de sécurité" séparant Israël de la bande de Gaza. "Des objectifs précis ont été identifiés, et tous les avions sont retournés indemnes à leur base", poursuit le communiqué. "L'armée israélienne ne tolérera aucune agression contre des soldats et des civils, et continuera d'agir contre toute organisation qui utilise les voies du terrorisme contre l'Etat hébreu. Du point de vue de Tsahal, le Hamas est le seul responsable de la situation dans la bande de Gaza."
    La tension est montée d'un cran ces derniers jours dans la bande de Gaza. Depuis plusieurs semaines, le nombre d'agressions en provenance de l'enclave palestinienne est en augmentation constante avec un pic d'intensité atteint ces derniers jours. En réponse à ces attaques, l'aviation israélienne a lancé une série de raids contre des cibles du Hamas et de groupes armés islamistes radicaux qui opèrent dans l'enclave palestinienne. Le dernier, samedi matin, a fait au moins deux blessés, côté palestinien. Ce weekend, le Hamas a fait part de sa volonté de réduire les tensions et a prévenu contre toute opération militaire israélienne de grande ampleur."

- Un commandant du Hamas prône la disparition d'Israël (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Un-commandant-du-Hamas-prone-la-disparition-d-Israel_298640.html
   "Muhammad Deif, responsable du Hamas, a déclaré que ''son peuple continuera de se battre jusqu'à la disparition totale d'Israël''. Dans un communiqué publié vendredi à l'occasion de la 23eme année de la création du Hamas, Deif a également promis de se battre pour la libération de tous les prisonniers arabes des prisons israéliennes."


Turquie

- Ankara souhaite améliorer ses relations, mais pose ses conditions et égratigne Netanyahou (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Ankara-souhaite-ameliorer-ses-relations-mais-pose-ses-conditions-et-egratigne-Ne_298669.html
   "Le ministre turc des Affaires étrangères, Ahmet Davutoglu, a déclaré souhaiter l'amélioration des relations avec Israël "à condition que le gouvernement de Binyamin Netanyahou s'excuse et indemnise" les familles des 9 ressortissants turcs ayant trouvé la mort lors de l'affaire de la flottille. Il a, par ailleurs, affirmé que "la décision d'envoyer des Canadairs pour aider à lutter contre l'incendie du Carmel avait pris 2 minutes, et que cela aurait pris des jours à Israël pour prendre cette même décision en faveur de la Turquie". Le porte-parole du ministère israélien a rappelé que les sauveteurs israéliens sont arrivés parmi les premiers pour porter secours aux populations turques frappées par un grave séisme, il y a 12 ans."
Repost 0
Published by Occam - dans Novembre 2009
commenter cet article
25 décembre 2010 6 25 /12 /décembre /2010 16:57

eldertoons-apartheid.png

 

- Eldertoons: Israeli "apartheid" (Elder of Ziyon)
http://elderofziyon.blogspot.com/2010/12/eldertoons-israeli-apartheid.html

Repost 0
Published by Occam - dans Novembre 2009
commenter cet article
25 décembre 2010 6 25 /12 /décembre /2010 16:55

Processus de paix

- Abbas : pas d'Israéliens dans le futur Etat palestinien (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Abbas-pas-d-Israeliens-dans-le-futur-Etat-palestinien_298608.html
   "Le président palestinien Mahmoud Abbas a déclaré vendredi qu'il n'y aurait pas d'Israéliens dans le futur Etat palestinien et a rejeté la possibilité que des troupes de Tsahal puissent être positionnées aux frontières."

- Equateur : il reconnaît l'Etat palestinien (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Equateur-il-reconnait-l-Etat-palestinien_298587.html
   "L'Equateur a reconnu officiellement l'Etat palestinien en tant qu'Etat libre et indépendant, a-t-on appris samedi."


Gaza & Hamas

- Raid israélien sur Gaza après des tirs de roquettes palestiniens (Cyberpresse.ca)
http://www.cyberpresse.ca/international/moyen-orient/201012/24/01-4355383-raid-israelien-sur-gaza-apres-des-tirs-de-roquettes-palestiniens.php
   "L'aviation israélienne a bombardé quatre objectifs dans la bande de Gaza samedi matin, blessant au moins deux personnes, ont rapporté des témoins et des responsables palestiniens. Les frappes aériennes ont été déclenchées après des tirs de mortier et de roquettes palestiniens en territoire israélien vendredi, selon l'armée israélienne.
    Une des frappes a provoqué une panne d'électricité dans la ville de Gaza. Une autre a touché un véhicule près d'une terrain utilisé par la branche militaire du Hamas, le mouvement islamiste qui contrôle Gaza, blessant deux occupants du véhicule qui, selon des témoins, seraient des militants du Hamas. Les autres raids aériens ont visé des tunnels de contrebande avec l'Egypte, sans faire de victime.
    Dans la journée de vendredi, des tirs de mortier et de roquettes en provenance de la bande de Gaza sont tombés en territoire israélien, sans faire de victime, selon l'armée israélienne. Un total de 23 tirs de mortier et quatre de roquettes ont touché Israël depuis dimanche dernier, selon l'armée. Une des roquettes est tombée près d'une école maternelle d'un kibboutz du sud d'Israël, blessant une adolescente."

- Le Hamas respecte la trêve mais se dit prêt à la guerre (Les Echos.fr) - "Nos armes sont moins nombreuses que celles de l'occupation israélienne, mais nous avons quelque chose qui va inquiéter l'occupation".
http://www.lesechos.fr/economie-politique/infos-generales/monde/afp_00309243-le-hamas-respecte-la-treve-mais-se-dit-pret-a-la-guerre.htm
   "Le Hamas continue à respecter la trêve militaire avec Israël, mais reste prêt à reprendre les hostilités, a prévenu samedi un porte-parole du mouvement islamiste palestinien. "Il y a une trêve effective sur le terrain. Elle est réelle si Israël arrête son agression et met fin à son siège. Mais s'il y a la moindre agression israélienne sur la bande de Gaza, nous répondrons vigoureusement", a déclaré Abou Obeideh, un porte-parole des Brigades al-Qassam, la branche armée du Hamas.
    "Nous sommes parfaitement prêts à répondre à toute agression israélienne", a-t-il insisté au cours d'une conférence de presse à l'occasion du deuxième anniversaire du lancement de [Plomb fondu]. "Nos armes sont moins nombreuses que celles de l'occupation israélienne, mais nous avons quelque chose qui va inquiéter l'occupation", a-t-il ajouté sans plus de détails. Cette semaine, l'armée israélienne a annoncé que des groupes armés de Gaza avaient récemment utilisé pour la première fois un missile antichar russe de type "Kornet". [...]"

- Gaza-Israeli tensions escalate (Reportage CNN 1mn53) - Paula Hancocks : "but it's important to put this into context : we are almost about two years now since the Gaza war in the end of 2008 and the beginning of 2009. At that point the tensions were incredibly high, and we saw about fifty or sixty rockets a day. We're not seeing anything like that level at this point, but certainly people are worry on both sides that the tensions are increasing."
http://www.dailymotion.com/video/xg9km5_gaza-israeli-tensions-escalate_news

- Hamas : Israël va disparaître (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Hamas-Israel-va-disparaitre_298606.html
   "Le commandant de la branche armée du Hamas, Muhammad Deif, a déclaré samedi que les Palestiniens n'abandonneront pas leur lutte contre Israël jusqu'à ce qu'il cesse d'exister."

- Le Fatah affirme pouvoir récupérer Gaza (Le Figaro.fr)
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/12/24/97001-20101224FILWWW00462-le-fatah-affirme-pouvoir-recuperer-gaza.php
   "Le Fatah du président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas pourrait récupérer la bande de Gaza des mains du mouvement islamiste Hamas, a estimé un de ses responsables, déclenchant une réponse cinglante de son rival. Toute tentative du Fatah de récupérer le pouvoir à Gaza "échouera", a rétorqué le Hamas, qui contrôle l'enclave palestinienne depuis juin 2007. Dans ce communiqué émis par son ministère de l'Intérieur, le Hamas a par ailleurs prévenu que "le Fatah et ses dirigeants seraient tenus responsables d'avoir déclenché des troubles" à Gaza.
    Ces déclarations surviennent après deux sessions de pourparlers de réconciliation entre les deux formations palestiniennes à Damas, en septembre et novembre, qui se sont avérées vaines. Les deux partis palestiniens sont à couteaux tirés depuis que le Hamas a pris le contrôle de Gaza en juin 2007 après en avoir chassé les forces loyales au président Abbas. [...] L'Egypte mène depuis plus d'un an une médiation entre les deux groupes. Un accord a été signé en octobre 2009 par le Fatah, mais le Hamas s'est refusé jusqu'ici à l'endosser. Mardi, le Hamas a accusé mardi M. Abbas d'"entraver" les efforts de réconciliation en menant des campagnes de répression contre des membres du Hamas en Cisjordanie."
- Abbas : nous ne pouvons nous débarrasser du Hamas (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Abbas-nous-ne-pouvons-nous-debarasser-du-Hamas_298618.html
   "Le président palestinien Mahmoud Abbas a soutenu samedi que le Fatah ne pouvait se débarrasser du Hamas, tout comme le Hamas ne peut se débarrasser du Fatah."


Judée-Samarie

- Bethléem célèbre Noël en couleurs et en musique (Vidéo 52 secondes)
http://www.dailymotion.com/video/xg9q9w_bethleem-celebre-noel-en-couleurs-et-en-musique_news
   "A Bethléem, lieu de naissance de Jésus selon les Evangiles, toute la ville se préparait vendredi 24 décembre à fêter Noël. Des miliers de touristes déambulaient et un défilé coloré animait les rues de la ville."

- A Bethléem, la communauté chrétienne est confrontée à l'émigration de ses fidèles, Laurent Zecchini (Le Monde) - "le nombre des chrétiens diminue certes depuis plusieurs années à cause de l'émigration et d'une faible natalité, mais c'est la proportion par rapport à la communauté musulmane qui est en chute libre".
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2010/12/25/a-bethleem-la-communaute-chretienne-est-confrontee-a-l-emigration-de-ses-fideles_1457752_3218.html
   "A l'heure de la prière, les musulmans se figent pour prier sur la place de la Crèche, qui jouxte la basilique. Les touristes qui sortent de la grotte de la Nativité s'arrêtent, interloqués, avant de s'égailler vers les échoppes de souvenirs religieux. Les mosquées se sont multipliées à Bethléem, où les appels des muezzins couvrent les chants et prières des chrétiens. Michel Sansour, directeur de l'école des Frères des écoles chrétiennes, souligne que "les différences culturelles entre musulmans et chrétiens, notamment dans la tenue des femmes, sont de plus en plus évidentes" et assure que la "pression" exercée par la première communauté sur la seconde est "diffuse, mais grandissante". Comme à Jérusalem-Est, plus de 80 % des Palestiniennes de Bethléem portent aujourd'hui le hidjab (foulard islamique). Il y a vingt-cinq ans, elles n'étaient que 25 %.
    Dans les minibus qui accomplissent le trajet entre Jérusalem et Bethléem, il n'est pas rare de voir ces affichettes sur lesquelles on montre une femme recouverte d'un long voile et d'une robe ample qui ne laissent apparaître que le visage. "Que votre hidjab soit correct. Un large vêtement ne montre pas le corps, ne le moule pas", est-il conseillé. [...]
    Si certains chrétiens s'inquiètent d'une islamisation rampante de la ville de naissance du Christ, le maire (chrétien) de la cité, Victor Batarseh, comme le Père Marouane Di'des, curé catholique de Bethléem, relativisent le phénomène : le nombre des chrétiens diminue certes depuis plusieurs années à cause de l'émigration et d'une faible natalité, mais c'est la proportion par rapport à la communauté musulmane qui est en chute libre.
    M. Batarseh reconnaît que les chrétiens ne représentent plus que 1,9 % de la Palestine historique, contre 20 % avant 1948, et moins d'un tiers de la population de la ville contre les trois quarts avant la création de l'Etat d'Israël. Le "triangle chrétien", formé de Bethléem et des communes voisines de Beit Sahour et Beit Jala, regroupe 40 % des quelque 60 000 chrétiens des territoires palestiniens, assure-t-il. [...]"

- Les chrétiens de Bethléem voient leur salut dans l’exode, Delphine Matthieussent (Libération) - "Les tensions avec la majorité musulmane, dont une partie s’est radicalisée ces dernières années, constituent un autre facteur, avoué seulement à demi-mot".
http://www.liberation.fr/monde/01012309786-les-chretiens-de-bethleem-voient-leur-salut-dans-l-exode
   "Dans quelques jours, Iman et Munther Qumsieh quitteront définitivement leur trois-pièces sombre et humide de Beit Sahour, un village chrétien de l’agglomération de Bethléem. [...] «Je n’ai pas commencé à faire les valises car je ne réalise pas que nous partons dans dix jours», confie Iman, 48 ans, l’allure sportive avec son jean et son haut de survêtement. «Je suis déchirée de laisser le reste de ma famille ici mais nous voulons avant tout assurer l’avenir de nos enfants, leur offrir une éducation et un métier. Et, malheureusement, ce n’est pas possible aujourd’hui en Palestine», ajoute la mère, en secouant la tête avec lassitude. [...]
    Les Palestiniens chrétiens, qui représentent moins de 2% des plus de 3 millions de Palestiniens vivant en Cisjordanie, à Gaza et à Jérusalem-Est, continuent d’émigrer malgré le retour au calme après les années d’Intifada et la relative amélioration de la situation économique en Cisjordanie. Ils ne représentent plus que 30% des habitants de l’agglomération de Bethléem, qui comprend aussi Beit Sahour et Beit Jala, alors qu’ils étaient majoritaires [...]. «La timide amélioration économique a ralenti le rythme des départs mais le phénomène persiste et il est inquiétant», estime Bernard Sabella, professeur de sociologie à l’université de Bethléem. Selon lui, 40 à 50 familles chrétiennes de la ville ont émigré cette année, contre plusieurs centaines pendant les années les plus violentes de la deuxième Intifada. [...]
    Depuis la ville de naissance du Christ, enclavée derrière le mur de séparation construit par l’Etat hébreu, les déplacements vers le nord de la Cisjordanie et Jérusalem, distante de seulement quelques kilomètres, relèvent en effet de l’expédition. «Depuis la deuxième Intifada, vivre à Bethléem c’est comme de vivre dans une grande prison : pour se rendre à Ramallah ou à Jéricho il faut passer deux ou trois check-points auxquels on se fait presque systématiquement hurler dessus. C’est insupportable, donc on bouge le moins possible», explique Alison Nasrallah, 27 ans, une habitante de Beit Jala, en faisant ses achats de Noël dans un magasin de Bethléem rempli de boules pailletées, pères Noël géants et faux sapins enneigés. Le propriétaire, Khader Khatib, renchérit : «Si les Palestiniens de Jérusalem pouvaient venir librement ici, mon magasin serait plein.»
    Le manque de perspectives économiques et le chômage, qui touche plus de 20% de la population, entretiennent aussi l’émigration. Le boom du tourisme religieux cette année - près d’un million et demi d’étrangers se sont rendus à Bethléem, deux fois plus qu’en 2009 - et les réformes économiques entreprises par l’Autorité palestinienne n’ont pas suffi à retenir les candidats au départ. «Le Premier ministre palestinien, Salam Fayyad, a peut-être réussi à améliorer l’économie à Ramallah, où sont concentrés les ONG et le gouvernement, mais ici la situation est toujours aussi désespérante. Il n’y a pas de travail», explique Issa Hazboun, directeur du centre sportif de Bethléem, construit par l’Action catholique et fréquenté quasi exclusivement par des chrétiens. [...]
    Les tensions avec la majorité musulmane, dont une partie s’est radicalisée ces dernières années, constituent un autre facteur, avoué seulement à demi-mot, du départ des Palestiniens chrétiens. «Il n’y a aucun problème avec mes voisins musulmans», commence à dire Iman. Avant de reconnaître : «Enfin c’est vrai que de nombreuses femmes avec qui je discutais se sont couvert la tête et ont cessé de me parler.» Au laboratoire où Munther travaille, certains de ses collègues lui disent : «Tu ne veux pas être musulman ? C’est tellement dommage que tu sois chrétien.» Il ne se fait guère d’illusions : «Si le Hamas [qui contrôle la bande de Gaza depuis 2007, ndlr] prend le pouvoir ici, la vie deviendra impossible.»" (suite payante)


Turquie

- Sept mois après la flottille vers Gaza, la légende du "Mavi Marmara" s'écrit en Turquie, Guillaume Perrier (Le Monde) - "Devenu un symbole de la dénonciation du blocus israélien, le vieux ferry pourrait devenir un musée".
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2010/12/25/sept-mois-apres-la-flottille-vers-gaza-la-legende-du-mavi-marmara-s-ecrit-en-turquie_1457754_3218.html
   "Le Mavi Marmara s'apprête à faire un retour triomphal à Istanbul. [...] depuis l'épisode de la flottille, l'IHH gère les retombées de sa popularité. Au siège de l'organisation, à Istanbul, les dons continuent d'affluer. "Maintenant, tout le monde nous connaît. Les sondages montrent que 80 % des gens nous soutiennent. Le nombre de visiteurs sur nos sites Internet a considérablement augmenté. Cela nous amène beaucoup d'argent", poursuit M. Oruç. Ainsi, la campagne lancée pour venir en aide aux sinistrés des inondations au Pakistan a permis de collecter, en quelques semaines, 15 millions d'euros.
    Parallèlement à ses activités humanitaires, l'IHH poursuit la bataille judiciaire contre Israël et réclame un dédommagement pour les dégâts causés sur le Mavi Marmara. Cette plainte s'ajoute à celles que les familles des neuf victimes ont déposées devant la justice turque et devant la Cour pénale internationale de La Haye, en octobre. "Le rapport qui a été rendu par l'ONU est très important, selon le porte-parole de l'IHH. Ces meurtres étaient prémédités. Cela montre le véritable visage d'Israël. C'est la première fois qu'ils se retrouvent aussi seuls en Occident."
    Devenu un symbole de la dénonciation du blocus israélien sur le territoire palestinien, le vieux ferry pourrait devenir un musée. A moins qu'il ne remette le cap sur Gaza, pour une nouvelle opération. "Nous y pensons, avoue Hüseyin Oruç. Participer à une prochaine flottille. Cela pourrait être le 31 mai, pour le premier anniversaire. Les Israéliens ne peuvent pas commettre la même erreur deux fois", affirme-t-il.
    D'ici là, plusieurs centaines de milliers de spectateurs seront allés voir au cinéma le film d'action La Vallée des loups - "Mavi Marmara" -, qui doit sortir fin janvier. Le navire a d'ailleurs été prêté pour le tournage de cette superproduction turque. Le film est le nouvel épisode d'une série, très populaire en Turquie et dans tout le Moyen-Orient, qui met en scène un agent secret aux méthodes expéditives qui élimine les ennemis de l'Etat turc. Le scénario s'appuie souvent sur des faits réels, mêlés à des théories du complot. Cette fois, le héros, Polat Alemdar, pourchassera les responsables du raid sur le Mavi Marmara et vengera les neuf martyrs turcs. "Polat va réclamer des comptes à ceux qui ont commandité cette attaque, il va en Palestine et y découvre une tragédie. Il va essayer de détruire la machine de mort d'un gang sioniste", raconte Bahadir Özdener, le codirecteur de la société Pana Film qui produit La Vallée des Loups.
    "Je suis curieux de voir les réactions d'Israël. J'espère que le film va créer une crise diplomatique", lance le producteur sur le ton de la provocation. Le film précédent, La Vallée des Loups - Irak, sorti en 2006, avait été un succès au cinéma et suscité quelques polémiques. Des rabbins s'y livraient au trafic d'organes prélevés sur des détenus dans la prison d'Abou Ghraib. En début d'année, d'autres scènes, dans un épisode de la série cette fois, montrant des soldats israéliens tuer de sang-froid un vieillard et des enfants palestiniens, avaient accru la tension entre la Turquie et Israël. A la suite de cette diffusion, l'ambassadeur turc à Tel-Aviv avait été convoqué au ministère israélien des affaires étrangères."
Repost 0
Published by Occam - dans Novembre 2009
commenter cet article
24 décembre 2010 5 24 /12 /décembre /2010 22:08

NORDIN-2.PNG

 

- Noël: manif à Bruxelles sur le thème de Tsahal tueuse des bébés (Philosémitisme)
http://philosemitismeblog.blogspot.com/2010/12/noel-manif-bruxelles-sur-le-theme-de.html
   "Une manifestation anti-israélienne (encore une) se déroulera à Bruxelles le 26 décembre. On notera l'utilisation pour l'affiche d'un dessin du caricaturiste brésilien Carlos Latuff qui avait obtenu le deuxième prix au concours de caricatures sur l'Holocauste de Téhéran. Le dessin représente - Noël oblige - un landau sur lequel s'abat un missile israélien. L'initiative de cette manifestation revient à Nordine Saïdi, un politicien belge francophone, fan déclaré de l'humoriste français antisémite Dieudonné et désigné admirativement par Baudouin Loos du quotidien Le Soir comme "éducateur et militant pour l’autodétermination des peuples". Y participeront des ONG dont certaines sont financées par l'argent du contribuable. [...]"

Repost 0
Published by Occam - dans Novembre 2009
commenter cet article
24 décembre 2010 5 24 /12 /décembre /2010 22:07

France

- Commentaires haineux du jour sur Le Monde.fr :
http://www.lemonde.fr/proche-orient/reactions/2010/12/23/une-centaine-de-constructions-illegales-dans-les-colonies-de-cisjordanie_1457149_3218.html
- jean-pierre-simon (01h31)
   "Israel a un gouvernement colonialiste et raciste. J'espère que ce soit faux, mais je ne vois, ni argument ni fait qui contredise ce constat au vu de l'histoire récente. Dans ces conditions, comment ne pas comprendre le dégout des uns et la révolte des autres devant tant d'injustice?"
- felix-ud-1-2 (03h30)
   "Eh oui l'obstacle a la paix au PO c'est Israel. Israel préfère les territoires a la paix. Israel ne s'intégrera jamais au PO, le problème palestinien l'en empêche. Les extrèmes se renforcant d'un côté comme de l'autre tant que le conflit perdure - du fait d'Israel et de sa politique de colonisation - tout ca finira très mal, des terroristes finiront par posséder l'arme nucléaire. A moins qu'Israel intègre les palestiniens des TO et finisse aussi juif que l'Afrique du sud est blanche."


Processus de paix

- Jesus was a Palestinian-"no one denies that," says PA TV (PMW) - "Jesus was the first Palestinian Shahid". L'accusation antisémite de peuple déicide a bien servi les Chrétiens pendant des siècles, pourquoi les Palestiniens s'en priveraient ?
http://www.palwatch.org/main.aspx?fi=157&doc_id=4038
   "One of the ways the Palestinian Authority attempts to create a Palestinian history is to deny the Judean/Jewish nationality of Jesus, and misrepresent him as a "Palestinian." Palestinian Media Watch has documented this ongoing Palestinian Authority historical revision. Recently on PA TV, the author Samih Ghanadreh from Nazareth was interviewed about his book "Christianity and Its Connection to Islam." The following is the transcript of the discussion describing Jesus as a Palestinian:
    Religious program on PA TV: This is our religion
    - Author: "The Shahid (Martyr) President Yasser Arafat used to say: "Jesus was the first Palestinian Shahid (Martyr)." I heard him say that sentence many times."
    - PA TV Host: “He [Jesus] was a Palestinian; no one denies that.”
    - Author: "He [Jesus] was the first Palestinian Shahid (Martyr). He (Arafat) attributed this Martyrdom to Palestine, as well." [PA TV (Fatah), Dec. 3, 2010] [...]"


Noël

- Christmas in the Middle East (Vidéo Euronews 1mn52) - à Ramallah, Béthléem, Jérusalem et Gaza.
http://www.dailymotion.com/video/xg96qs_christmas-in-the-middle-east-no-comment_news
   "Palestinian Christians across the West Bank, Jerusalem and the Gaza Strip have begun preparing for Christmas celebrations."

- PM Netanyahu's Christmas Greetings (Vidéo 35 secondes)
http://www.youtube.com/watch?v=9THa0cdaDeM&feature=player_embedded
   "PM Netanyahu's Christmas Greetings to Israel's Christian citizens and to Christians throughout the world."

- No Crosses in Bethlehem, No Christmas in Baghdad (CAMERA) - "Christian merchants in Bethlehem have stopped selling crosses for fear of offending their Muslim neighbors". Mais vous n'entendrez jamais cette information sur les chaînes radios et télévisées françaises, qui font pourtant tout leur miel de Noël sur l'horrible "mur" israélien.
http://blog.camera.org/archives/2010/12/no_crosses_in_bethlehem_no_chr.html#more
   "Christian and mainstream media outlets have routinely used the Christmas season as an opportunity to draw attention to the suffering of Christians living in the West Bank and the Gaza Strip. In years past, Palestinian Christians have been portrayed as the modern-day equivalent of the Holy Family that was forced to give birth to baby Jesus in a manger because of the oppressive policies of the Roman empire. Predictably, Israel was cast in the role of the Roman oppressors.
    The trope became so obvious that CAMERA coined the term "Bethlehem Fomula" to describe the process by which the Christian liturgical calendar was used to generate contempt towards Israel. As tourism has improved in recent years, the template of Palestinian Christians as the Holy Family and Israel as the Roman empire has been increasingly difficult to apply. This year is no exception, especially since Christian merchants in Bethlehem have stopped selling crosses for fear of offending their Muslim neighbors. [...]"


Gaza & Hamas

- Un obus de mortier a explosé dans le conseil régional d' Eshkol sans faire de blessés (Guysen) - une roquette et un obus ce vendredi.
http://www.guysen.com/news_Un-obus-de-mortier-a-explose-dans-le-conseil-regional-d-Eshkol-sans-faire-de-ble_298531.html
   "Un obus de mortier a explosé ce vendredi matin dans un espace ouvert, au sein du Conseil régional d'Eshkol. Il n'y a aucune victime ni dégât. Mardi matin, une roquette quassam avait explosé près d'un jardin d'enfants dans un des villages du Conseil régional Hof Ashkélon, blessant légèrement une fille de 14 ans."
- Israël : une roquette tombe dans le sud du pays (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Israel-une-roquette-tombe-dans-le-sud-du-pays_298570.html
   "Une roquette tirée depuis la Bande de Gaza est tombée vendredi dans le sud d'Israël, sans faire de blessés."

- Le Hamas se plaint à l'ONU de la réaction agressive de l’armée israélienne (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Le-Hamas-se-plaint-a-l-ONU-de-la-reaction-agressive-de-l-armee-israelienne_298534.html
   "Le gouvernement du Hamas a envoyé une plainte officielle jeudi dernier, au secrétaire général de l' ONU, Ban Ki-moon, suite aux récentes attaques d' Israël sur la bande de Gaza. Des attaques survenues en réaction aux tirs de quassam qui ont eu lieu en début de semaine dans le sud du pays. Dans cette lettre, le Hamas déclare : "le Secrétaire général de l'ONU doit absolument condamner l'escalade de l'agression israélienne et mettre tout en oeuvre pour l'arrêter." Des Palestiniens ont tiré ce vendredi matin, un obus de mortier dans une zone ouverte dans le Conseil régional d'Eshkol sans faire de blesses ni de dégâts."

- Zahar : le Hamas continue à respecter la trève avec Israël (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Zahar-le-Hamas-continue-a-respecter-la-treve-avec-Israel_298561.html
   "Le Hamas continue à respecter la trêve militaire avec Israël, a déclaré vendredi le dirigeant du Israël, a déclaré ce vendredi le dirigeant du mouvement islamiste palestinien, Mahmoud Zahar, après la multiplication de tirs de roquettes vers le sud d'Israël."

- Robert Serry : "Israël et le Hamas veulent négocier" (JP)
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1289993761923&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "Israël et le Hamas ont fait part de leur volonté de réduire les tensions dans la bande de Gaza et ont appelé à la fin des hostilités, a déclaré jeudi le coordinateur spécial de l'Organisation des Nations unies pour le processus de paix au Proche-Orient, Robert Serry. "Nous avons entendu une volonté claire de toutes les parties concernées de désamorcer l'escalade de la violence et de respecter le calme", a souligné Serry.
    Plus tôt jeudi, un Palestinien a été tué et trois autres ont été blessés par des tirs israéliens dans le nord de la bande de Gaza. Selon un porte-parole de l'armée israélienne, des soldats ont ouvert le feu, après des tirs de sommation, sur plusieurs individus qui tentaient de pénétrer dans une zone de sécurité le long de la frontière entre l'Etat hébreu et l'enclave palestinienne contrôlée par le Hamas. Les terroristes de Gaza utilisent cette zone de sécurité attaquer les Israéliens, indique un communiqué de Tsahal.
    Une source médicale palestinienne a indiqué que la personne tuée était un berger de 22 ans nommé Salama Abou Hashish. Selon le porte-parole des services médicaux du Hamas dans la bande de Gaza, Adham Abou Selmiya, les victimes ont été "blessées alors qu'elles cherchaient du gravier dans le nord de la bande de Gaza". Dans un communiqué, Robert Serry, a déploré l'incident et exhorté "au maximum de retenue israélienne" avant de réitérer son "appel au calme et à la fin des violences afin d'obtenir un désamorçage de la situation que toutes les parties espèrent". [...]"

- Débat GuysenTV : "Une nouvelle opération à Gaza ?", avec Emmanuel Navon et Claude Sitbon (Vidéo 30mn)
http://www.guysen.com/tv/index_flash.php?vida=5221


Judée-Samarie

- Palestinian family sends mentally ill son to settlement in hope IDF shoots him, Chaim Levinson (Haaretz) - Ou comment la glorification des martyrs permet de masquer des cas d'euthanasie. (Dans la même veine, un certain nombre de femmes fuyant leur mari ou leur famille tyrannique tentent d'attaquer des Juifs dans l'espoir de se faire tuer "dans l'honneur".)
http://www.haaretz.com/news/diplomacy-defense/palestinian-family-sends-mentally-ill-son-to-settlement-in-hope-idf-shoots-him-1.332433
   "A Palestinian caught trying to infiltrate a settlement Wednesday night claims he was sent by his family members, who had hoped he would be killed by soldiers during the infiltration. Israel Defense Forces soldiers patrolling the central West Bank near the settlement of Beit El on Wednesday spotted a Palestinian walking toward the settlement and subsequently arrested him. According to the investigation into the incident, the boy was behaving in a strange manner and the soldiers originally thought that he was drunk. Later on in the investigation, it was clarified that he was actually suffering from a mental illness.
    The boy told investigators that his family wanted him dead. He said they threatened him at gunpoint, forcing him to walk towards the settlement with the hope that soldiers would think he was trying to infiltrate and would shoot him. IDF scouts who searched the area confirmed the boy's version of events and found four family members who had tried to flee the area."

- Un Palestinien légèrement blessé par une balle en caoutchouc (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Un-palestinienne-legerement-blesse-par-une-balle-en-caoutchouc_298549.html
   "Un jeune Palestinien a été légèrement blessé par une balle en caoutchouc tirée par les forces de Tsahal dans le village palestinien de Nabi Saleh. Il a été transporté à l'hôpital de Ramallah."


Jordanie

- Jordan bans textbook on Holocaust, Roee Nahmias (Ynet) - Scandale en Jordanie : une faille au sein du négationnisme institutionnel !
http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4003911,00.html
   "A private school in Jordan stirred the anger of many in the Hashemite Kingdom after it was revealed that one of its English textbooks includes a chapter about the Holocaust and even quotes excerpts of Anne Frank's diary. The "sensational affair" was uncovered by local newspaper Al-Dustour and led the Jordanian Deputy Prime Minister and Education Minister Dr. Khalid Karaki to order the establishment of a commission of inquiry that will "examine and write a report about the implications of the incident."
    Following the initial report, the Education Ministry issued an official response in which it said it "prohibits the inclusion of additional study materials, unless they have received an official approval. The ministry will look into other schools that have used similar materials, and has instructed the school to stop using the textbook," it read. The ministry also warned that it will take measures against institutions that do not comply with its guidelines. [...]"
- Jordanians aghast at school teaching about Anne Frank (Elder of Ziyon)
http://elderofziyon.blogspot.com/2010/12/jordanians-aghast-at-school-teaching.html
   "[...] Here's one of the al-Dustour articles that says that these are "misleading Zionist curricula which seeks to penetrate the minds of students and future generations." This is the textbook that they were using; it uses the text of the play based on Anne Franks's diary rather than the diary itself."
- Résumé CRIF en français :
http://www.crif.org/?page=articles_display/detail&aid=23009&returnto=accueil/main&artyd=5
   "Une école privée en Jordanie a soulevé la colère de nombreuses personnes dans le pays après qu'il a été révélé que l'un de ses manuels d'anglais comporte un chapitre sur la Shoah et cite même des extraits du journal d'Anne Frank. L’« affaire sensationnelle » a été découverte par le journal jordanien Al-Dustour et a conduit le vice-Premier ministre jordanien et ministre de l'Education Dr. Khalid Karaki à ordonner la création d'une commission d'enquête dont le rôle sera « d'examiner et de rédiger un rapport sur les conséquences de l'incident »."


Syrie

- Un réseau d'espionnage israélien démantelé en Syrie ? (JP)
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1289993762087&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "Un agent de sécurité syrien a été arrêté et trois "réseaux d'espionnage ont été découverts en Syrie", a rapporté vendredi le quotidien basé en Grande-Bretagne Al-Qods al-Arabi. Ils auraient fourni des informations au mossad, apprend-on. Ces arrestations interviennent quatre jours seulement après l'annonce par les autorités égyptiennes du démantèlement d'un réseau d'espionnage au profit d'Israël, composé de deux Israéliens et d'un homme d'affaires égyptien. [...]"

- Wikileaks : Israël a bombardé le réacteur nucléaire syrien (JP) - "La note diplomatique constitue la première confirmation officielle de l'incident". Mouais, il y avait tout de même eu aussi les mémoires de Bush ainsi que d'Elliott Abrams.
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1289993762388&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "Israël a détruit un réacteur nucléaire en Syrie, construit avec l'aide de la Corée du Nord, a déclaré en avril 2008 l'ancienne secrétaire d'Etat américaine, Condoleezza Rice, à des représentants du département d'Etat. L'information a été révélée par le Yedioth Ahronoth qui cite un câble récemment publié par WikiLeaks.
    "Le 6 septembre 2007, Israël a détruit le réacteur nucléaire construit secrètement par la Syrie", écrit Condie Rice. "Quand Israël a attaqué, il ne restait plus que quelques semaines avant que le réacteur ne devienne opérationnel", souligne l'ancienne chef de la diplomatie américaine. "Nous pensons que la Corée du Nord a aidé la Syrie à construire le réacteur, et nous avons décidé qu'il était temps de partager ces informations avec vous".
    La note diplomatique constitue la première confirmation officielle de l'incident. Parmi les principales révélations, la collaboration entre les États-Unis et l'Etat hébreu sur cette affaire, la décision du gouvernement israélien de bombarder le réacteur et le refus des autorités syriennes d'inviter des inspecteurs de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), ou des medias sur le site après sa destruction. La Syrie a toujours réfuté que le réacteur ciblé par le raid israélien était un site nucléaire.
    "Nous avons de bonnes raisons de croire que le réacteur n'a pas été construit à des fins pacifiques", indique Rice, avant tout parce que le site "n'était pas conçu comme une centrale électrique". "Deuxièmement, la Syrie a pris des mesures ambitieuses pour maintenir le secret sur sa véritable nature. Troisièmement, en agissant sous le sceau du secret et en refusant de fournir aux représentants de l'Agence internationale de l'énergie atomique des croquis de l'emplacement, conformément à l'accord signé, la Syrie n'a pas donné à la communauté internationale les moyens de vérifier la nature pacifiste du réacteur." "Nous avons évité de partager cette information avec vous jusqu'à présent pour éviter un conflit", explique-t-elle dans le câble. A ce jour, l'Etat hébreu n'a jamais infirmé ni confirmé cette opération."


Monde arabe

- Pourquoi les chrétiens d'Orient souffrent, Florence Taubmann (pasteure, présidente de l'Amitié judéo-chrétienne de France) - "Après la tragédie de Bagdad, des pétitions ont circulé, émanant de non-croyants, de juifs et aussi de musulmans scandalisés par l'utilisation haineuse et violente faite du Dieu de l'islam".
http://www.lemonde.fr/idees/article/2010/12/24/pourquoi-les-chretiens-d-orient-souffrent_1457439_3232.html
   "Actuellement, des chrétiens sont persécutés dans de nombreux pays, les Coptes d'Egypte subissent des discriminations, et le massacre perpétré à Bagdad, le 31 octobre, a terriblement frappé les esprits.
    Au-delà de l'horreur et de l'indignation, l'analyse des discours des meurtriers permet de comprendre leur logique. Dans des pays non chrétiens, et surtout quand ces pays sont fécondés par l'islamisme radical, les minorités chrétiennes sont présentées comme complices d'un Occident honni, représentantes des "Croisés". C'est acte pieux que de les combattre, les pousser à l'émigration et les tuer quand cela ne va pas assez vite. Et la conversion de musulmans au christianisme est passible des pires châtiments, y compris la mort comme cela se passe en Iran.
    On rêve du jour où la liberté de religion et de conscience, de croire ou de ne pas croire, sera la règle dans tous les pays. Mais heureusement, les chrétiens ne sont pas seuls. Après la tragédie de Bagdad, des pétitions ont circulé, émanant de non-croyants, de juifs et aussi de musulmans scandalisés par l'utilisation haineuse et violente faite du Dieu de l'islam. [...]
    Derrière les causes politiques et religieuses de ces persécutions, on peut avancer une raison théologique et anthropologique : le christianisme, issu du judaïsme, a fait naître le personnalisme, en affirmant la valeur unique de chaque être humain aux yeux de Dieu. Les conséquences de ce personnalisme ont mis des siècles à s'imposer, à travers les aléas et les combats de l'histoire, souvent menés contre l'Eglise catholique elle-même. [...] Pour ce qui est des chrétiens vivant en minoritaires dans des pays non chrétiens, on peut supposer que leur seule existence de croyants attachés au Christ est ressentie comme la manifestation d'une liberté de coeur et de conscience insupportable à des fanatiques d'une autre religion. [...]
    Le judaïsme a donné au monde la connaissance d'un Dieu unique, inséparable de l'exigence de justice et de compassion, et impliqué dans l'histoire humaine à travers l'Alliance. Le christianisme, né du judaïsme, en confessant l'incarnation de Dieu en Jésus-Christ, a étendu l'Alliance à la Terre entière, mais il a également mis en lumière la présence de l'amour de Dieu en chaque personne humaine, y compris la plus misérable.
    Et l'islam ? Sans doute l'islam est-il moins bien connu, et la version islamiste actuelle en donne une image détestable et fausse. Le Dieu de l'islam n'est-il pas le Miséricordieux ? Et la religion musulmane n'a-t-elle pas vocation à symboliser une hospitalité universelle, au nom de Dieu, dans le respect de l'altérité et des différences ?"


Turquie

- Le James Bond turc qui inquiète Israël, Romain Blondeau (Les Inrocks) - "The Valley of the Wolves – Palestine participe bien d’une nouvelle tendance commerciale du cinéma turc, qui exploite les pires travers de la société : nationalisme, justice personnelle, ultra-violence, anti-américanisme et antisémitisme larvé. Ce James Bond là n’est sûrement pas au service de la paix".
http://www.lesinrocks.com/cine/cinema-article/t/56904/date/2010-12-23/article/le-james-bond-turc-qui-inquiete-israel/
   ""Je ne sais pas quelle partie de cette terre vous a été promise. Mais je vous promets de vous envoyer six pieds sous terre." Entre deux explosions de décors et quelques ralentis iconiques, la punchline façon Michael Bay du Proche-Orient donne déjà le ton du film, The Valley of the Wolves – Palestine.
    Elle est scandée par le héros Polat Alemdar, un équivalent turc de James Bond qui officie depuis 2003 dans la série télévisée très populaire, The Valley of the Wolves, et ses déclinaisons au cinéma. Dans ses dernières aventures, le héros local s’offre une virée punitive en Israël, pour venger les victimes de l’attaque [?? qui a attaqué qui en réalité ?] (bien réelle) d’une flottille humanitaire [?? AUCUN bien humanitaire n'était à bord du Mavi Marmara, et il est inutile de rappeler l'idée que les membres d'IHH se font de l'"humanitaire"] à destination de Gaza le 31 mai dernier. Quelques semaines avant sa sortie officielle, cette relecture subversive de l’actualité récente crée déjà la polémique, et pourrait, selon des observateurs, troubler encore un peu plus les relations diplomatiques entre la Turquie et Israël.
    [...] The Valley of the Wolves est bien un film d’action, un blockbuster monstre (plus de 10 millions de dollars de budget, le plus important de l’histoire du cinéma turc) qui joue sur les vieux codes hollywoodiens : héros sacrificiel, ennemis caricaturés (voir le militaire borgne) et nationalisme affirmé. Les mêmes éléments qui ont fait le succès des précédents films The Valley of the Wolves (Irak, 2006, Gladio, 2008), mais dont la transposition en Palestine répond à d’autres enjeux, selon ses auteurs : "Nous souhaitons interpeller les consciences, a déclaré au New York Times l’un des trois scénaristes du film, Bahadir Ozdener. Tout ce que nous voulons c’est la liberté pour le peuple palestinien innocent et tourmenté, qui vit dans des conditions inhumaines dans la plus grande prison du monde."
    Si la note d’intention, recueillie en septembre dernier sur le tournage, peut difficilement être contestée, les premières images du trailer diffusées en continu dans les salles de cinéma turques et à la télévision ont rapidement suscité la controverse. Elles montrent des militaires du Tsahal tirer à vue dans les rues de Cisjordanie sur des Palestiniens désarmés, de dos et le visage masqué, ou des femmes innocentes enfermées dans des geôles crasseuses… Pas vraiment de quoi redorer l’image d’Israël en Turquie, selon le quotidien Haaretz, qui rappelle que la série The Valley of the Wolves a été "sévèrement critiquée pour son contenu nationaliste et sa glorification de la violence." [...]
    La sortie de The Valley of the Wolves – Palestine sera donc suivie de près en Israël, où l’on s’inquiète de l’impact culturel de la franchise en Turquie et dans le reste du monde arabe, même si ses auteurs ont tenté de rassurer sur leurs intentions [...]. Selon le quotidien turc Hürriyet Daily News, The Valley of the Wolves – Palestine participe pourtant bien d’une nouvelle tendance commerciale du cinéma turc, qui exploite les pires travers de la société : nationalisme, justice personnelle, ultra-violence, anti-américanisme et antisémitisme larvé. Ce James Bond là n’est sûrement pas au service de la paix."


Iran

- Stuxnet a détruit 1000 centrifugeuses à Natanz, Yaakov Katz (JP)
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1289993762218&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "Le virus Stuxnet qui a infecté les installations nucléaires iraniennes pourrait être à l'origine du démantèlement de 1000 centrifugeuses à l'usine d'enrichissement d'uranium de Natanz plus tôt cette année. Une information révélée par le Washington Institute for Science and International Security, un think Tank basé dans la capitale américaine. Selon le document, le timing de la suppression des 1000 centrifugeuses a été conforme à une déclaration faite le mois dernier par Ali Akbar Salehi, alors chef de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique et récemment nommé ministre des Affaires étrangères du pays. "Il y a un peu plus d'un an, les Occidentaux ont infecté des sites nucléaires de notre pays avec un virus", a déclaré Salehi au cours d'une interview.
    La semaine dernière, Ralph Langer, un consultant allemand en informatique réputé, l'un des premiers experts de haut niveau à avoir analysé le code de Stuxnet, avait accordé une interview au Jerusalem Post. Selon lui, le virus informatique fait indubitablement reculer le programme nucléaire de la République islamique. "Il faudra deux ans à l'Iran pour se remettre sur la voie", a expliqué Langer avant de poursuivre : "L'opération a été quasiment aussi efficace que des frappes militaires, mais sans aucun décès ! D'un point de vue militaire, c'est un énorme succès." Pour l'expert, il s'agit du "logiciel le plus avancé technologiquement, malveillant et agressif de l'histoire"."

- Times : Des chefs d'al-Qaïda remis en liberté par l'Iran (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Des-chefs-d-al-Qaida-remis-en-liberte-par-l-Iran-Times-_298537.html
   "Ce vendredi le Times a annoncé la libération de plusieurs hauts responsables d'al-Qaida par le gouvernement iranien, afin qu'ils rebâtissent l'organisation islamiste à la frontière de l'Afghanistan et du Pakistan. Le quotidien britannique ajoute que les autorités iraniennes fournissent une aide discrète aux activistes d'Al-Qaïda dans leur combat contre les troupes de l'Otan en Afghanistan."


Point de vue

- Dishonest Reporter Award 2010

http://www.honestreporting.com/articles/45884734/critiques/new/Dishonest_Reporter_Award_2010.asp

Mis à part l’échec des pourparlers, la plus grosse histoire proche-orientale de l’année se résume en un mot : la flottille. Basant sa légitimité internationale sur l’accusation infondée de crise humanitaire, le mouvement Free Gaza a organisé nombre de tentatives pour briser le blocus israélo-égyptien par mer. Par le passé, Israël avait autorisé de petits navires individuels à atteindre Gaza. Avant le Mavi Marmara, Lauren Booth – qui gagna le prix Honest Reporting de 2008 – était le nom le plus fréquemment associé avec ces expéditions.

Mais la taille des convois et le nombre des activistes tentant d’atteindre Gaza est devenu bien plus problématique que les coups ennuyeux d’une députée, au point qu’Israël ne pouvait plus se permettre de jouer le jeu plus longtemps. Le risque principal : autoriser un corridor par lequel le Hamas pourrait importer des armes, et permettre à des terroristes menaçant Israël d’entrer dans la Bande sous couvert d’aide humanitaire.

La flottille de Free Gaza a joué en mai un remarquable spectacle médiatique. Travail préparatoire des médias sociaux, une liste de passagers incluant un nombre considérable de journalistes et de militants, et beaucoup d’équipement numérique, le tout combiné afin d’offrir leurs histoires en ligne. En fait ils sont allés un peu trop loin : les vidéos obtenues par Tsahal incluaient celles de « militants de la paix » déclarant : « Je veux être un shahid », « Nous pouvons mourir en martyrs », ainsi que des scènes d’émeutiers préparant des barres de fer afin d’attaquer les soldats.

Mais l’armée israélienne a démontré sa propre maîtrise médiatique ; l’armée a filmé le raid et posté la vidéo en ligne. Le résultat ? La vidéo des forces de Tsahal en prise avec l’attaque violente des militants est devenue virale sur YouTube, contrant les prétentions selon lesquelles ces forces avaient intercepté le navire avec une agressivité inutile. Le passage du soldat se faisant battre par les émeutiers est devenu l’image la plus représentative de l’événement.

Les lecteurs ont pointé de manière éclectique d’autres problèmes couverts par Honest Reporting, dont surtout le statut des quartiers de Jérusalem-est, les allégations de trafic d’organes par Israël en Haïti, le double standard dans la couverture par les grands médias des victimes civiles selon qu’il s’agit de Palestiniens ou d’Afghans, et la détention par le Hamas du journaliste Paul Martin pendant un mois. Une autre mention de couverture honteuse incluait notamment :

-         Le journaliste norvégien Sidsel Wold se lançant dans une harangue contre le Dr. Manfred Gerstenfeld au cours d’une interview, forçant le professeur israélien se taire dans sa propre interview.

-         « Comment », le talk show de George Galloway, censuré par le régulateur britannique indépendant des médias, Ofcom. Il était avéré que Galloway utilisait régulièrement les opinions alternatives des téléspectateurs pour fustiger Israël, violant les principes d’équilibre éditorial. Le talk show déménagea sur Press TV, la chaîne contrôlée par le gouvernement iranien.

-         Associated Press décrivant Ali Sweiti, un fugitif tué lors d’un raid pour l’arrêter, comme un « activiste ». (Il est responsable de cinq attaques armées et d’un attentat à l’explosif. Il a tué un policier israélien et blessé deux autres en 2004.)

-         Le journal gouvernemental égyptien, Al-Ahram, trafiquant la photo du sommet de la Maison Blanche. Peu crédible, l’éditeur en chef Omar Saraya déclara que la photo était une illustration.

-         Après que l’étudiant Nick Bergamini de l’Université de Carleton et son partenaire de chambre israélien furent quasiment lynchés lors d’une attaque antisémite à Ottawa, un reporter de CBC demanda à Bergamini s’il avait des ennemis qu’il pouvait interroger afin d’« équilibrer l’histoire » Le reportage fut finalement diffusé sans pouvoir citer « l’autre camp ».

Maintenant, voici les prix.

* Prix du dessin venimeux : Jeff Danziger

 

Le 25 mai, des terroristes palestiniens de Gaza firent exploser un âne tirant une charrette piégée près de la frontière avec Israël, tuant l’animal mais sans causer de pertes humaines. Lors d’une autre attaque le même jour, des obus de mortiers palestiniens lancés près d’Ashkelon entraînèrent un raid israélien de riposte sur les tunnels de Gaza.

Et quelle en fut la peinture par Jeff Danziger ?

 

* Prix de la source la moins fiable : Muawiya Hassanein, ministre de la santé de Gaza

 

En mars, Maan News rapporta la mort d’un garçon palestinien en se basant sur l’information de médecins de Gaza : « Muawiya Hassanein, directeur des services d’urgence de Gaza, a déclaré que Muhammad Zen Ismail Al-Farmawi, 15 ans, avait été tué par balle près de la frontière sud-est par les forces israéliennes, alors que des sources locales désirant demeurer anonymes ont dit que sa mort pouvait relever d’une affaire interne. Hassanein a dit que les ambulanciers étaient incapables de retrouver le corps à cause des tensions dans la zone, tandis qu’un porte-parole militaire israélien a déclaré n’avoir aucune connaissance de l’incident. »

 

Mais Farmawi était tout à fait vivant. Des soldats égyptiens ont attrapé le garçon dans un tunnel de Gaza, puis ont torturé Farmawi ainsi que ses amis. Maan News expliqua ainsi ces erreurs : « Muawiya Hassanein, ministre de la santé et directeur des services d’urgence à Gaza, a dit à Maan qu’après des « efforts importants et des contacts » pour retrouver le corps du garçon, des officiels l’avaient trouvé parmi les détenus. Il était supposé être mort dans les violences de jeudi après qu’une ambulance palestinienne fut interdite d’accès à la zone à la suite de rapports sur une mort par balle, expliqua Hassanein. Une autre explication de l’erreur serait que des résidents locaux avaient déclaré à Maan que si le garçon avait bien été tué, cependant l’armée israélienne n’était pas impliquée. La mort supposée était une « affaire interne », ont dit les locaux, insistant sur leur anonymat. »

Les services d’information comme le New York Times reprenant l’information d’origine ont aussi suivi la rectification. Mais des questions demeurent. Pourquoi les sources médicales de Gaza devraient-elles être exemptées de suspicion – en particulier depuis qu’elles travailles sous les auspices du Hamas ? Et de combien d’autres fausses morts a-t-on accusé à tort Israël ?

* Prix de la photographie la plus disproportionnée : Reuters

La maintenance des frontières par Tsahal est un travail de routine qui n’a jamais attiré le moindre intérêt des médias – du moins jusqu’à ce que Tsahal décide de retirer un arbre du côté israélien de la frontière en août. L’armée libanaise déclara que Tsahal pénétrait sur son territoire et ouvra le feu, entraînant une escarmouche mortelle. (Les Nations Unies confirmèrent plus tard que l’arbre en question était du côté israélien de la frontière.)

La couverture médiatique de l’explosion était suspecte. Il y avait bien trop d’images, trop de photographes, tous avec un accès impensable au front du côté libanais de la zone d’escarmouche, pour qu’il s’agisse d’une éruption « spontanée » à la frontière.

Les photographes des autres services d’information étaient aussi disponibles, mais l’étude de cas des photos de Reuters par Honest Reporting souleva les plus troublantes des questions : Comment se fait-il que cinq photographes soient encouragés à couvrir un travail routinier de maintenance par Tsahal ? Comment ont-ils obtenu un tel accès sans restriction et en temps réel à la zone de combat ? Et pourquoi Reuters attribua-t-il, ce qui n’est pas dans ses habitudes, un quart des photos à des auteurs non identifiés ?

Les lecteurs avaient un autre os de Reuters à ronger avec les photos prises à bord du Mavi Marmara. Lorsque ses services retouchèrent les photos, les couteaux tenus par les « militants de la paix » avaient tout simplement disparu de la plupart des images publiées.

* Prix de la revue médicale « revue par ses pairs » : The Lancet

Le 2 juillet, The Lancet publia ce qui était qualifié de « meilleurs abstracts revus par nos pairs », tirés d’un meeting de la deuxième Conférence pour l’Alliance de la Santé Lancet-Palestine. Les recherches d’Honest Reporting sur les contributeurs de cette série de plusieurs articles révéla un choquant who’s who du mouvement anti-israélien Boycott-Désinvestissement-Sanctions (BDS pour faire court).

Un article affirmait que des centaines de « colons » juifs, escortés par la police israélienne, s’étaient rués sur la mosquée Al-Aqsa le jour de la conférence. Un autre article prétendait sans vérification que Tsahal avait visé les ambulances pendant la guerre de Gaza. Et cet article blâmait Israël pour toutes les déficiences du système palestinien de santé en général.

Une critique particulière du Lancet vint toutefois du médiateur de CBC Kirk LaPointe. Après que CBC s’intéressa aux problèmes palestiniens de malnutrition discutés dans le Lancet, LaPointe, dans un email à un lecteur de Honest Reporting, nota avec lucidité :

« Dans ce cas, je crois que le public aurait dû bénéficier dès le début de l’inclusion plus large de données afin de comparer la malnutrition des enfants dans les Territoires avec celle qu’on peut constater ailleurs. A une époque d’immense information disponible, les médias ont la responsabilité d’utiliser la contextualisation pour aider le public à disposer d’une image plus large. Je suggérerait qu’une clarification soit incluse dans le corps des articles afin d’aider les lecteurs à comprendre la situation des Territoires en comparaison avec celle d’autres pays et régions. La question suivante peut alors émerger : Si cette information [comparative] avait été prise en compte dès le début, est-ce que l’histoire aurait seulement obtenu une couverture médiatique ? »

Qu’est-il arrivé à la surveillance par revue des pairs, censée mettre la barre haute sur ce qui est publié dans un journal médical tel que The Lancet ?

* Prix du manipulateur médiatique de l’année : Dahi Khalfan

Le chef de la police de Dubaï, le lieutenant général Dahi Khalfan, a réussi à garder l’assassinat de Mahmoud Mabhouh à la une des journaux, grâce à des conférences de presse innombrables incluant des vidéos de sécurité, une liste de suspects toujours croissante, et la condamnation du Mossad.

Mais Khalfan n’a jamais dévoilé aucun pistolet fumant [smoking gun], et des reporters tels que Paula Hancocks de CNN ont pu percer ce cirque médiatique :

« Tous les jours, sans exception, les journaux des Emirats Arabes Unis réservent une partie de la Une pour une mise à jour, une opinion – même le plus petit indice d’information nouvelle. C’est vraisemblablement l’intention du Lt. Gen. Dahi Khalfan. En offrant des amuse-gueules ici et là, l’histoire reste vivante et la focalisation internationale se poursuite sur l’agence de renseignement israélienne du Mossad, dont Khalfan soutient qu’il est sûr à 100% qu’elle est derrière cette opération. »

Un résultat de ce théâtre de Khalfan : qu’Israël ait ou non tué Mabhouh, le Mossad a l’air cool.

* Prix de la pire nécrologie : Octavia Nasr

La carrière de vingt ans d’Octavia Nasr s’est écrasée à la suite d’un post de 99 caractères sur son compte Twitter-CNN : « Triste d’apprendre la mort de Sayyed Mohammad Hussein Fadlallah… Un des géants du Hezbollah que je respecte beaucoup… 

Qu’est-ce que Nasr pouvait exactement « respecter » à propos de Fadlallah, un des fondateurs du Hezbollah ? Son approbation du manifeste du Hezbollah, qui décrit « la nécessité de détruire Israël » ? Les liens de Fadlallah avec la prise d’otage en 1979 de l’ambassade américaine à Téhéran, avec l’attentat à la bombe en 1983 des quartiers des Marines à Beyrouth, ou son soutien au massacre de Mercaz HaRav Kook en 2008 ? Ou encore, sur son lit de mort, sa fatwa autorisant les attentats-suicide ?

La défense plus nuancée de Nasr en 4.371 caractères ne fut pas assez pour son employeur. CNN  l’a renvoyée après la publication de son tweet par Honest Reporting.

* Prix de la conséquence ironique inattendue : Electronic Intifada

Electronic Intifada (EI) avait fait des vagues en cherchant à obtenir la mutation d’Ethan Bronner, chef du bureau de Jérusalem du New York Times. Pourquoi ? Parce que le fils de Bronner avait fait son service militaire dans l’armée israélienne, ce qui constituait pour EI un conflit d’intérêt. Le directeur de publication Carl Hoyt fut d’accord, mais lorsque le directeur exécutif Bill Keller s’opposa à toute réaffectation, tout le monde pensa que l’affaire était close.

Seulement la controverse fit sortir de force un autre reporter du New York Times. Taghreed El-Khodary expliqua au Palestine Center pourquoi la publicité soudaine autour du fils de Bronner la força non seulement à quitter son travail, mais aussi à quitter Gaza :

« Je ne veux pas risquer de perdre les sources que j’ai pu établir en beaucoup, beaucoup d’années. C’est un problème très sensible, comme vous savez, aussi parce qu’il est risqué et que vous avez beaucoup de groupuscules qui souhaiteraient se venger, et je pourrais être une bonne personne à attraper pour cela. »

Vers la fin de 2010, Bronner demeura chef du bureau ; Fares Akram couvre maintenant Gaza pour le New York Times, tandis que Khodary est désormais spécialiste du Moyen-Orient pour la fondation Carnegie. A notre connaissance, Electronic Intifada n’a jamais soulevé aucune question au sujet des reportages de Khodary, et Akram n’a aucunement signalé que sa couverture de Gaza pour la canard sioniste de Bronner avait endommagé sa carrière.

Pour ce qu’il en est du conflit d’intérêt, les directeurs éthiques devraient davantage s’inquiéter de leurs journalistes qui ont partie mêlée avec, ou vivent avec, et même sont mariés avec des activistes palestiniens. Le mariage notoire de Peter Jenning avec Hanan Ashrawi n’est que le haut de l’iceberg [pour la France, Benjamin Barthe est dans la même situation].

* Prix de la démission la plus tardive : Helen Thomas

2010 restera dans les mémoires pour la démission embarrassante, sinon tardive, de la correspondante vétéran à la Maison Blanche, Helen Thomas.

Thomas, qui travaillait à West Wing depuis 57 ans, avait déclaré devant la caméra de Rabbi David Nesenoff qu’« Israël devrait foutre le camp de la Palestine », et que les Juifs devraient retourner en Pologne et en Allemagne.

La vidéo devenant virale, Thomas s’excusa et annonça sa démission. Mais elle démontra plus tard combien ses excuses étaient sans valeur : « Free Press l’interrogea à propos de ses commentaires, qui selon des critiques étaient anti-israéliens. « J’ai payé le prix pour cela », dit Thomas, longtemps correspondante à la Maison Blanche. « Mais cela valait le coup, j’ai dit la vérité ». »

Cette démission n’avait que trop tardé. Politico a souligné le fait que Thomas était la seule journaliste/commentariste avec un siège régulier dans une salle de presse (briefing room) remplie de reporters, et très peu de journaux publiaient ses analyses de toute manière. Ainsi qu’un reporter déclara au Hill : « Mais je ne crois pas que quiconque soit surpris par ses remarques anti-israéliennes. Elle n’a jamais fait secret de son animosité contre Israël. »

* Prix de la légende photographique de l’année : The Guardian

Le Guardian avait offert la légende suivante sous cette image [cf. site] :

 « La photographe, Ilia Yefimovich, est au bon endroit au bon moment et a capturé cette scène dramatique en utilisant une grande profondeur et une grande vitesse d’obturation. »

En fait, quand la voiture de David Be’eri était arrivée au tournant, les caméramans d’Associated Press, d’Al Jazeera et d’EPA (parmi d’autres) se trouvaient aussi par hasard « au bon endroit au bon moment ». Les photographes et les enfants lanceurs de pierre se nourrissent de leur présence mutuelle, donnant une nouvelle signification à l’embuscade journalistique.

* Prix de l’honneur le plus immérité : Paul McGeough

Paul McGeough, le correspondant du Sydney Morning Herald qui participait à la flottille pour Gaza, a reçu un malavisé Prix Walkley, la version australienne du prix Pulitzer, pour sa couverture du raid israélien sur le Mavi Marmara.

La couverture de première main par McGeough échoua à faire la moindre lumière sur l’organisateur islamiste radical du convoi, IHH, information qui était disponible avant même que le journaliste ne fit ses plans de voyage. Il n’a pas non plus rapporté le fait qu’IHH avait spécifiquement recruté des individus pour attaquer les soldats israéliens, ou que Tsahal avait trouvé des gilets pare-balles, des équipements de vision de nuit et des viseurs de fusil, des scies, des couteaux, des masques à gaz et des lances-pierres. Plus encore, le langage de McGeough trahissait un biais négatif envers Israël : en particulier l’usage du mot « terreur » pour ses titres, et sa description des soldats « chassant comme des hyènes ».

Quelques mois plus tard, McGeough donna une conférence où il révéla combien le but principal du convoi était de provoquer Israël afin de l’entraîner dans une situation embarrassante, avec aussi pour objectif d’aider à modeler un narratif : « Dans le story-telling, les mots peuvent être des balles. Bien sûr, les événements arrivent et, comme les Israéliens ont coutume de dire, les faits sont créés sur le terrain. Mais les mots choisis par les participants et les observateurs modèlent le narratif qui résonnera dans la région et dans le monde. (…) Un des premiers objectifs explicites des bateaux envoyés à Gaza nous vient de Michael Shaik, l’activiste australien qui importa l’idée. Comme il l’expliqua, il voulait révéler la violence inhérente d’une occupation israélienne qui bien trop souvent échappe au narratif du conflit à cause de la répugnance étrangère devant l’usage palestinien d’attaques suicide ou de roquettes. »

Il est difficile d’y voir les mots d’un observateur détaché d’une mission humanitaire.

* Prix spécial de la nage entre les extrêmes : Jane Corbin, BBC Panorama

A la mi-janvier, le programme documentaire vedette de la BBC, Panorama, visita Jérusalem. Titré « une marche dans le parc », un critique d’Honest Reporting détailla pourquoi l’expédition de Jane Corbin était tout sauf innocente. Pour ne pas faire court, Corbin :

  • diffusa l’opinion propre à la BBC selon laquelle tout ce que fait Israël à Jérusalem-Est est illégal
  • dénia tout droit juif dans la ville, comme si les liens du judaïsme avec Jérusalem n’avaient débuté qu’en 1948
  • rapporta faussement que 30-40 maisons allaient être démolies parce que la mairie devait épuiser son budget
  • maquilla les violations palestiniennes des droits de construire
  • omis de signaler qu’une famille palestinienne expulsée d’un bâtiment de Sheikh Jarrah ne payait plus son loyer
  • affirma que les projets archéologiques étaient contrôlés par des « groupuscules de droite ».

Toutefois, Corbin se rattrapa en août avec un reportage Panorama sur le Mavi Marmara (voir la partie une et deux). En un étonnant revirement, ce documentaire conduisit les supporters des Palestiniens à dénoncer la BBC comme pro-israélienne.

 

* Prix du reportage malhonnête de l’année : Time Magazine

C’était un vote serré, mais Time a battu ses ignobles concurrents avec une couverture de septembre titrant : « Pourquoi Israël se fiche de la paix ». Un extrait est en ligne sur le site du Time.

Il y avait quatre raisons principales pour faire « gagner » ce magazine.

La couverture : figurant une étoile juive faite de pâquerettes insouciantes, avec en titre « Pourquoi Israël se fiche de la paix ». Le titre supposait que les Israéliens se moquent de la paix ; la seule matière à discussion était pourquoi.

La signification de la couverture d’un magazine est plus qu’une simple question d’attirer l’attention avec un visuel malin et un titre accrocheur. L’image et le titre créent le cadre dans lequel les lecteurs interpréteront l’article. (Voir plus loin ce qu’un titre mieux nuancé aurait pu légitimement dire.)

Dans ce cas, la couverture du Time ne pouvait que porter préjudice à quiconque la voyait dans les kiosques à travers le monde. Les artistes graphiques impliqués dans le processus de design et les directeurs qui l’ont approuvé sont responsables.

Comme si la couverture n’était pas suffisamment offensive, elle fut dans les kiosques dans le monde entier pendant la semaine du Nouvel An juif. Ouch.

L’article : écrit par Karl Vick, relativement nouveau en Israël, était à côté de la plaque. Cet article aurait eu absolument besoin d’un remplissage de première main avec un échantillon représentatif de la société israélienne pour se permettre de soutenir des propos aussi radicaux que celui de la couverture du Time.

Cela aurait requis les observations de vieux sabras nés en Israël qui ont tout vu, de jeunes entrepreneurs high-tech avec beaucoup à perdre dans le conflit, de nouveaux immigrants se faisant leur trou, des étudiants d’Université pouvant émerger comme de futurs dirigeants, des Arabes israéliens du triangle du nord avec un enjeu particulier pour la paix, des résidents des quartiers mixtes juifs-arabes de Haïfa, des personnalités orthodoxes qui voient Israël et le conflit à travers des verres religieux, des évacués de Gaza encore en lutte, etc.

A la place, on présenta aux lecteurs un voyage à Ashdod, où  l’échantillon israélien de Vick consista en deux commerçants venus de Russie, une vieille dame et son amie serveuse. Tous les autres commentaires étaient tirés du genre de personnes que l’industrie médiatique utilise pour porte-parole : commentateurs journalistiques, politologues, militants et politiciens.

Les images : des Israéliens se prélassant sur la plage, une mère assise sur un banc public avec un bébé souriant dans sa poussette, un garçon israélien sur un vélo regardant une section de la clôture de sécurité en train d’être démantelée, images accompagnées de légendes telles que : « Les Palestiniens ne sont plus guère vus comme une menace stratégique. Une nuisance, oui. »

La nuance : il y a eu trop de lecteurs qui utilisèrent l’article avec des relents antisémites pour les ignorer. Vick n’est pas antisémite, mais son écrit renforça involontairement les stéréotypes, ainsi que l’explicita Abe Foxman : « Le sous-texte suggère insidieusement que les Juifs israéliens sont obsédés par l’argent, ce qui fait écho au mensonge antisémite ancien selon lequel les Juifs s’intéressent plus à l’argent qu’à tout autre chose, en l’occurrence ici faire la paix avec les Palestiniens. »

Israël veut la paix, mais est sceptique concernant les efforts de paix, et entreprennent de vivre leur vie. Si cela avait été la focale de Time, cela aurait pu être une bien meilleure tranche de journalisme. Peut-être que Time aurait alors eu un aperçu sur la désillusion des Israéliens à l’égard du leadership palestinien ou la préoccupation des faucons israéliens à l’égard de l’Iran. Peut-être que Time pourra un jour soulever la question : « Pourquoi les Palestiniens ne sont pas intéressés par la paix. » Ne rêvons pas !

Pour finir : un titre plus honnête de couverture aurait été formulé ainsi : « Pourquoi Israël est sceptique envers la paix ? » Mais ça n’aurait pas été aussi sexy pour attirer les lecteurs de magazine, n’est-ce pas ?

Vick a de quoi mériter dans ce prix, mais ce dernier concerne Time tout entier. Unir une histoire et une couverture est un travail d’équipe. Rédacteurs, photographes, artistes graphiques et un ensemble d’éditeurs ont laissé trop de traces de doigt sale sur le timing, la tonalité et le look de ce numéro du 13 septembre 2010. Time se fiche simplement d’Israël.

Repost 0
Published by Occam - dans Novembre 2009
commenter cet article
23 décembre 2010 4 23 /12 /décembre /2010 20:53

lewiston.jpg

1959

 

algiers-copie-1.jpg

1966

 

- Arab diplomat accuses Israel of "illegal occupation" - in 1959 (Elder of Ziyon)
http://elderofziyon.blogspot.com/2010/12/arab-diplomat-accuses-israel-of-illegal.html
   "If you think that Arabs consider Israel's "illegal occupation" to be only east of the Green Line, here is what a major Arab diplomat said in 1959 in response to a speech by a rabbi. And that was hardly the only time. [The second picture is] an article from 1966. Notice that in neither of these articles are Arabs from Palestine referred to as "Palestinians"."

Repost 0
Published by Occam - dans Novembre 2009
commenter cet article
23 décembre 2010 4 23 /12 /décembre /2010 20:52

France

- Assemblée nationale : Question d'Hervé de Charette sur la situation au Proche-Orient (Vidéo 4mn15) - ce député centriste très "quai d'Orsay" (et habitué des harangues anti-israéliennes au Parlement) défend devant Alliot-Marie la lettre des 26 anciens dirigeants européens (dont lui-même) appelant à des sanctions contre l'Etat juif. La ministre des Affaires étrangères répond avec la langue de bois habituelle (ni pour ni contre une politique anti-israélienne).
http://www.dailymotion.com/video/xg8j85_question-herve-de-charette-situation-israel-palestine_news

- Exposition de la honte au Musée du Tri Postal de Lille (JSS) - "Attendez, je vois que vous connaissez la région, je vais appeler le commissaire de l’exposition"...
http://jssnews.com/2010/12/23/exposition-de-la-honte-au-musee-du-tri-postal-de-lille/
   "[...] “La Route de la Soie” est le nom de l’exposition qui était proposée aux visiteurs du Musée du Tri Postal dimanche 19 décembre 2010 (oui, 2010… Pas 1910!). Derrière ce titre qui fait penser à ce réseau de routes commerciales entre l’Asie et l’Europe allant de Xi’an en Chine jusqu’à Antioche, en Syrie médiévale, derrière ce nom doux et bienveillant de “soie”, produit de luxe dont seuls les Chinois connaissaient le secret de fabrication, une propagande malsaine et vomitive. [...]
    Wafa Hourani, palestinien né à Hébron, expose des maquettes de sa vision de Qalandia en 2067, 100 ans après la guerre des six jours. Parmi ce que l’on peut lire sous ses maquettes en carton et en papier, une vision historique et futuriste des territoires palestiniens. Morceaux choisis :
    1948 : Les Israéliens prennent le contrôle de la Palestine et procèdent au nettoyage ethnique de centaines de villes et de villages palestiniens. Des réfugiés palestiniens se voient forcés de s’installer dans de nombreux camps dans les environs. Le camp de Qalandia situé entre le nord de Jérusalem et le sud de Ramallah devient le foyer de milliers de réfugiés. (Le camp de Qalandia porte le même nom qu’un aéroport situé à proximité.)
    2003 : Les Israéliens construisent le MUR d’apartheid tristement célèbre pour exclure la population palestinienne en Cisjordanie occupée. Qalandia devient encore plus isolé des environs par des blocs de béton énormes.
    2019 : Après de nombreuses années à vivre dans ce qui est devenu une prison surpeuplée en plein air, le Palestinian Mirror Party (Parti Palestinien du Miroir – PMP), décide de couvrir le MUR de miroirs. Il crée ainsi l’illusion d’un espace plus grand. A voir leur reflet partout, les gens commencent à se demander comment ils en sont arrivés là. Etc.
    Devant une telle exposition, un visiteur averti fait appel à une guide de l’exposition. Question à cette dernière :
    - Je ne comprends pas très bien ce dont il s’agit ?
    - Il s’agit de l’histoire de la Palestine. Ce qui est exposé jusqu’à ce jour est la réalité, existe…
    - Je ne comprends pas très bien, les israéliens prennent le contrôle de la Palestine ? nettoyage ethnique ?
    - Attendez, je vois que vous connaissez la région, je vais appeler le commissaire de l’exposition.

    Le commissaire de l’exposition arrive : « Tout cela n’est qu’une fable imaginée par Wafa Hourani »… Puis il repart rapidement avant que notre visiteur n’ait pu s’exprimer… Conclusion de notre visiteur: pour les guides chargés d’expliquer l’exposition et donc pour tous les visiteurs non avertis, cette fable passe pour des faits historiques. En 1948, les Israéliens ont pris le contrôle de la Palestine, procédé à un nettoyage ethnique, MUR d’apartheid… [...]"

- Pour qu’Alima Boumediene-Thiery reste notre sénatrice ! (Europalestine) - les antisionistes craignent que leur leader chez les Verts ne soit pas désignée de nouveau comme candidate au Sénat. Apparemment son investiture fait débat. Un sursaut de lucidité chez les écolos ? Une conséquence de l'implication d'Europe-écologie, légèrement moins portée au militantisme antisioniste que les Verts ?
http://www.europalestine.com/spip.php?article5703
   "A l’occasion des prochaines élections au sénat, Europe Ecologie - Les Verts semble faire des difficultés pour présenter la candidature d’Alima Boumediene-Thiery, actuellement sénatrice et souhaitant continuer à nous représenter. Nous appelons toutes les personnes qui apprécient le travail, les idées et le courage d’Alima à rejoindre son comité de soutien pour une nouvelle investiture. Pour que nos combats contre l’injustice, le racisme, les inégalités, les guerres, le terrorisme d’Etat, continuent à être portés au sénat, nous soutenons la réinvestiture d’Alima Boumediene-Thiery. [...]"

- L'échec américain menace l'espoir de paix au Proche-Orient, Laurent Zecchini (Le Monde) - Quelques extraits de la caricature d'"analyse" (sic) offerte par Le Monde. Intransigeance de l'Etat juif, habitations juives qui minent l'Etat palestinien à venir (sur 1,7% de la Judée-Samarie, ils sont très forts !), société israélienne intolérante et qui se droitise... tous les clichés qu'on aime tant y figurent en place de choix.
http://www.lemonde.fr/idees/article/2010/12/22/l-echec-americain-menace-l-espoir-de-paix-au-proche-orient_1456655_3232.html
   "[...] comment avancer vers l'objectif d'un Etat palestinien, si l'une des parties - Israël - poursuit méthodiquement celui d'en miner les fondations en étendant sans cesse les implantations juives, décrétées illégales par la communauté internationale ? D'ores et déjà, le point de non-retour de la viabilité d'une telle entité territoriale est peut-être déjà dépassé. [...]
    Du point de vue israélien, tout montre que cette stratégie de l'intransigeance est payante : M. Nétanyahou devance dans les sondages le chef de file de l'opposition, Tzipi Livni. Le Parti travailliste est exsangue et son président, le ministre de la défense Ehoud Barak, sert de caution (comme le président israélien Shimon Peres) à l'orientation de plus en plus droitière du gouvernement. Celle-ci accompagne l'évolution d'une société israélienne où les manifestations d'intolérance, notamment religieuse, se multiplient.
    [...] le 13 décembre, l'Union européenne a "regretté" la poursuite de la colonisation et affirmé qu'elle reconnaîtra un Etat palestinien... "au moment opportun". Cette pusillanimité, brocardée à Jérusalem, convainc les Palestiniens de ne plus se faire d'illusions sur les chances d'un accord de paix en négociant avec Israël [Hein ?? mais justement, ils refusent de négocier depuis deux ans !]. [...]"

- La prochaine guerre, Alain Gresh (Blog Monde Diplomatique) - Pour l'anti-israélien professionnel du Monde Diplo, la situation au Proche-Orient est limpide : l'Etat juif n'est prêt à "aucun compromis" avec les Palestiniens et préfère "nier leurs droits élémentaires", mais ce qu'il souhaite par dessus tout, c'est "échafauder les plans de ses nouvelles guerres" afin d'étendre sa "domination sur la région" et conserver son rôle de "fauteur de guerres permanentes". Une belle fable avec un véritable démon sioniste en Satan oriental, tout comme on les aime dans le Monde Diplo !
http://blog.mondediplo.net/2010-12-22-La-prochaine-guerre
   "L’incapacité du président Barack Obama à obtenir l’arrêt de la colonisation en Cisjordanie et à Jérusalem illustre la partialité de Washington. Elle confirme l’absence de détermination sérieuse des Etats-Unis à imposer la paix sur le front israélo-palestinien. Le risque est grand alors de voir cette « non-paix » se transformer en conflit ouvert, la seule incertitude tenant au lieu de la prochaine guerre : Gaza, le Liban ou l’Iran ? [...]
    Le refus de Tel-Aviv [Gresh refuse de reconnaître Jérusalem pour capitale israélienne] d’accepter la proposition du président Barack Obama de geler pour trois mois la colonisation [...] a confirmé non seulement l’incapacité du président Obama à exercer une pression sérieuse sur Israël, mais le rejet par M. Nétanyahou du moindre compromis. Bien sûr, comme ses prédécesseurs, il prétend vouloir la paix, mais c’est la paix humiliante imposée par les vainqueurs, une paix fondée sur la négation des droits élémentaires des Palestiniens. [...]
    Ce blocage sur le front palestinien pousse l’armée israélienne à échafauder les plans de ses nouvelles guerres, fondées sur ce « concept de sécurité » qui veut que tous ceux qui refusent la domination de Tel-Aviv sur la région soient des « terroristes » qu’il faut éliminer. Aucun autre pays, pas même les Etats-Unis, n’a une conception de la sécurité aussi extensive [très amusant quand on pense que Washington fait tout de même la guerre en Afghanistan, à des milliers de km, pour sa sécurité !], une conception qui fait d’Israël un fauteur de guerres permanentes. Sur qui va fondre l’armée israélienne, contre qui portera-t-elle ses prochains coups ? [...]"


Processus de paix

- Israël vs. le monde : changement de ton ? (JP) - "Pour Binyamin Netanyahou, les Palestiniens sont les seuls à bloquer le processus de paix".
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1289993761720&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "La communauté internationale commence à comprendre qu'Israël n'est pas l'obstacle à la paix. C'est ce qu'a déclaré le Premier ministre jeudi, selon Kol Israël. Pour Binyamin Netanyahou, les Palestiniens sont les seuls à bloquer le processus de paix. Plus encore, il estime que les Palestiniens ne sont pas disposés à poursuivre les négociations en raison des pressions iraniennes et des tensions internes au sein du Fatah. Le chef du gouvernement affirme, par ailleurs, que le monde est désormais conscient que l'armement nucléaire iranien est le principal problème au Proche-Orient, et non pas le conflit israélo-palestinien. Ces commentaires sont intervenus lors d'une rencontre avec des journalistes russophones. [...]"

- La sécurité avant les frontières, Herb Keinon (JP) - "il est impossible de parler de frontières sans d'abord savoir si le futur Etat palestinien sera démilitarisé et, si oui, de quelle manière cela sera organisé".
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1289993760372&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "Le Premier ministre Binyamin Netanyahou refuse de dévoiler les frontières qu'il imagine pour le futur Etat palestinien. Le haut-conseiller sur le Proche-Orient au Conseil national de sécurité, Dan Shapiro, et David Hale, conseiller de l'émissaire américain pour le Proche-Orient George Mitchell, ont rencontré Itzhak Molho lundi. Molho a été chargé par Netanyahou de l'assister dans les négociations. Shapiro et Hale se sont également entretenus avec le négociateur palestinien, Saëb Erakat, à Ramallah mardi.
    Si le Premier ministre n'est pas totalement opposé à aborder la question des frontières dès à présent, il ne souhaite pas en parler "sans avoir d'abord trouvé un terrain d'entente sur les sujets de sécurité et ce qui caractérisera le futur Etat palestinien". C'est en tous cas ce qu' a fait savoir un haut-responsable à Jérusalem. Netanyahou veut "d'abord parler de la carte sécuritaire". Selon le même responsable, il est impossible de parler de frontières sans d'abord savoir si le futur Etat palestinien "sera démilitarisé et, si oui, de quelle manière cela sera organisé".
    Le chef du gouvernement a toujours fait savoir que, dans tout futur accord de paix, l'Etat hébreu devra maintenir une présence militaire le long de la rivière du Jourdain. D'après un récent article de Newsweek, il aurait également annoncé aux Palestiniens qu'il compte poster des troupes du côté palestinien de la barrière de sécurité. [...]"

- Israel's UN envoy: Palestinian draft resolution is attempt to bypass negotiations, Shlomo Shamir (Haaretz) - « Les tentatives des Palestiniens pour contourner la voie des négociatins ne font que nous éloigner encore plus de la solution à deux Etats ».
http://www.haaretz.com/news/diplomacy-defense/israel-s-un-envoy-palestinian-draft-resolution-is-attempt-to-bypass-negotiations-1.332405
Résumé CRIF :
http://www.crif.org/?page=articles_display/detail&aid=22987&returnto=accueil/main&artyd=5
   "L'ambassadeur d'Israël à l'ONU Meron Reuben a critiqué, mercredi 22 décembre 2010, un projet de résolution condamnant l'activité israélienne de constructions en Judée Samarie, qui doit être présenté au Conseil de sécurité des Nations Unies. Meron Reuben a publié une déclaration disant que la seule voie vers la paix est celle négociations directes. « Les tentatives des Palestiniens pour contourner cette voie ne font que nous éloigner encore plus de la table des négociations et de la solution à deux Etats », a déclaré Ruben. « Israël a démontré maintes et maintes fois son engagement pour la paix et nous espérons que la communauté internationale ne permettra pas à certains mouvements de détourner les deux parties d'atteindre leur objectif véritable – la paix et la stabilité dans notre région », a-t-il ajouté. Saeb Erekat, le « négociateur » palestinien en chef des pourparlers de paix avec Israël, a déclaré pour sa part que le projet de résolution est prêt à être présenté au Conseil de sécurité des Nations unies."

- Le ministre des Affaires étrangères de l'AP : "l'Espagne reconnaîtra l'Etat palestinien l'année prochaine" (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Le-ministre-des-Affaires-etrangeres-de-l-AP-l-Espagne-reconnaitra-l-Etat-palesti_298432.html
   "Le ministre des Affaires étrangères de l'Autorité palestinienne, Riyad Al-Maliki, a fait savoir que l'Espagne avait promis à l'AP de reconnaître un Etat palestinien l'année prochaine. La ministre espagnole des Affaires étrangères Trinidad Jimenez a indiqué à M. Al-Maliki que son pays reconnaîtrait l'Etat palestinien avant août prochain. L'AP "a actuellement des discussions avec la plupart des pays de l'UE, en vue d'augmenter le niveau de la représentation palestinienne et de remporter une reconnaissance plus large de l'Etat palestinien", a affirmé M. Al-Maliki."


Gaza & Hamas

- Gaza : Abbas met en garde contre une escalade de la tension (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Gaza-Abbas-met-en-garde-contre-une-escalade-de-la-tension_298418.html
   "Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas n'a pas exclu mercredi une nouvelle escalade du conflit et de nouvelles menaces israéliennes contre la bande de Gaza. "Toute nouvelle agression d'Israël contre Gaza met en cause l'ensemble du processus de paix et menace de torpiller les efforts internationaux visant à sauver ce processus", a déclaré M. Abbas."

- Feu vert pour les exportations de Gaza, Yaakov Katz (JP) - "sur fond de reprise graduelle des attaques de roquettes".
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1289993761432&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "Dans le sillon des derniers assouplissements appliqués au blocus de Gaza, Israël a décidé d'autoriser l'exportation de biens ordinaires, pour la première fois depuis la violente prise de pouvoir du Hamas dans l'enclave en 2007. La décision a été prise début décembre par le cabinet de sécurité, sur fond de reprise graduelle des attaques de roquettes.
    La première exportation sera celle de poivrons, transférés dimanche 26 décembre en Israël via le point de passage de Kerem Shalom. Les conteneurs seront inspectés avant d'être transportés au port d'Ashdod, d'où ils seront ensuite exportés vers l'Europe. En plus des fruits et légumes, les Palestiniens de Gaza seront également autorisés à exporter des meubles et des textiles. Depuis les deux dernières années, l'Etat hébreu interdisait l'exportation des produits de Gaza, mis à part celle de quelques quantités symboliques de fraises et de fleurs, envoyées aux Pays-Bas à la demande du gouvernement néerlandais.
    Selon plusieurs sources du ministère de la Défense, le chef du Coordinateur des Activités gouvernementales dans les Territoires, Eitan Dangot, et le ministre de la Défense, Ehoud Barak, ont encouragé la reprise des exportations de Gaza après en avoir reçu la demande personnelle de la part du chef de l'Autorité palestinienne (AP), Mahmoud Abbas. L'Etat hébreu avait initialement fait savoir que ces exportations ne seraient autorisées qu'après le déploiement de forces de l'AP à Kerem Shalom. Ce déploiement est toutefois toujours en cours de discussion entre Dangot et le ministre AP des Affaires civiles, Hussein A-Sheikh."

- Pour Noël, 500 chrétiens de Gaza se rendent à Bethléem (AP)
http://fr.news.yahoo.com/3/20101223/twl-gaza-chretiens-noel-951b410.html
   "Plus de 500 membres de la petite communauté chrétienne de la bande de Gaza ont quitté le territoire [...] pour participer aux célébrations de Noël à Bethléem, en Cisjordanie. L'armée israélienne a coordonné jeudi ce déplacement vers la Cisjordanie. Environ 3.500 chrétiens vivent à Gaza parmi 1,5 million de musulmans. Les relations sont traditionnellement bonnes entre les deux communautés, malgré des violences sporadiques contre les chrétiens depuis que le Mouvement de la résistance islamique (Hamas) a pris le contrôle du petit territoire il y a trois ans."

- Gazans have no interest in BDS - they prefer Israeli products (Elder of Ziyon)
http://elderofziyon.blogspot.com/2010/12/gazans-have-no-interest-in-bds-they.html
   "Israel's Channel Two has a story about how Gazans prefer Israeli goods to the Egyptian or Jordanian items they can get through the Rafah smuggling tunnels. The interviewees universally say that Israeli goods are of much higher quality - and the impoverished Gazans are more than happy to pay the higher prices that some Israeli products cost. Apparently, Palestinian Arabs from Gaza are not interested in boycotting Israeli goods. That is strictly the domain of clueless Western haters of Israel."


Judée-Samarie

- Ramallah : les services de sécurité découvrent un entrepôt d'armes du Hamas (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Ramallah-les-services-de-securite-decouvrent-un-entrepot-d-armes-du-Hamas_298445.html
   "La police de l'Autorité palestinienne a découvert à Ramallah, en Judée-Samarie, une cache d'armes appartenant à une cellule du Hamas qui projetait des attentats contre les forces de sécurité de l'AP, selon une déclaration du chef de la police palestinienne."

- Hébron : Tsahal blesse 2 Palestiniens tentant de forcer un barrage (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Hebron-Tsahal-blesse-2-Palestiniens-tentant-de-forcer-un-barrage_298420.html
   "Des militaires de Tsahal ont tiré, cette nuit, sur une voiture palestinienne qui tentait de forcer un barrage entre Ashmoret Itshak et le carrefour Lapid, à proximité de Kiryat Arba. Les deux occupants ont été blessés et transportés à l'hôpital Ein Karem de Jérusalem. Sur l'un deux a été trouvé un grand couteau."

- Judée Samarie : au moins 100 logements bâtis sans autorisation mis en chantier (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Judee-Samarie-au-moins-100-logements-batis-sans-autorisation-mis-en-chantier_298492.html
   "Au moins cent logements bâtis sans autorisation ont été mis en chantier par des résidents juifs en Judée Samarie depuis la fin du moratoire sur la construction, a indiqué le mouvement La Paix Maintenant."


Liban & Hezbollah

- Hezbollah : "le Liban doit défendre ses ressources gazières et pétrolières face à Israël" (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Hezbollah-le-Liban-doit-defendre-ses-ressources-gazieres-et-petrolieres-face-a-I_298430.html
   "Les députés du Hezbollah ont tenu hier une réunion au cours de laquelle ils ont appelé le gouvernement libanais à "la vigilance , dans le cadre de la préservation de ses droits concernant les gisements pétroliers et gaziers qui se trouvent dans ses eaux territoriales". "Il faut que le Liban soit vigilant face à l'ennemi israélien. Le pays devrait prendre les mesures nécessaires assurant la préservation de ses droits souverains", ont souligné les députés du Hezbollah."
- Israël déterminé à défendre ses champs gaziers en Méditerranée (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Israel-determine-a-defendre-ses-champs-gaziers-en-Mediterranee_298407.html
   "Israël est déterminé à défendre avec toute la force nécessaire, face au Liban ou à tout autre pays, les champs gaziers très prometteurs découverts en Méditerranée qui pourraient assurer son indépendance énergétique pour la première fois de son histoire."

- Une trentaine d'officiers iraniens du génie au Sud-Liban (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Une-trentaine-d-officiers-iraniens-du-genie-au-Sud-Liban_298454.html
   "Selon des sources de renseignements militaires non confirmées, une trentaine d'officiers du génie des Gardiens de la Révolution auraient pénétré au Sud-Liban sous escorte du Hezbollah à partir de la Syrie. Les militaires iraniens sont postés au plus près des lignes israéliennes en réponse aux exercices de simulation de pénétration au Sud-Liban qu'Israël a effectués la semaine dernière."

- Un élu américain demande à la France de ne pas livrer d'armes au Liban (Reuters) - "Les enjeux sont trop grands, et le danger que cela représenterait pour Israël est bien trop réel."
http://www.crif.org/?page=articles_display/detail&aid=22990&returnto=accueil/main&artyd=5
   "Un élu américain a estimé, mercredi 22 décembre 2010, que la France devrait abandonner son projet visant à fournir au Liban 100 missiles anti-char, soulignant les risques qu'ils ne soient utilisés par le mouvement chiite terroriste du Hezbollah contre Israël. Dans une lettre, le représentant démocrate Steve Rothman a demandé au président de la république Nicolas Sarkozy de trouver "d'autres moyens" d'aider les forces armées libanaises. "Les enjeux sont trop grands, et le danger que cela représenterait pour Israël est bien trop réel. Par conséquent, je vous demande respectueusement de revoir cette transaction de missiles anti-char et d'essayer d'aider les forces armées libanaises par d'autres moyens", écrit le parlementaire."


Turquie

- Parfois le feu peut réchauffer, Itamar Eichner (Yediot Aharonot)
http://www.ambafrance-il.org/REVUE-DE-PRESSE-Jeudi-23-decembre.html
   "Tout n’est pas noir dans les relations entre Israël et la Turquie. L’ambassadeur d’Israël à Ankara, Gaby Lévy, a rencontré hier [mercredi] le ministre turc de l’Environnement et des Forêts, Veysel Eroglu, et l’a remercié pour la participation turque à la lutte contre l’incendie du Carmel. Le cabinet du ministre turc a annoncé sa rencontre avec l’ambassadeur israélien et y a même convié la presse.
    Le ministre a réaffirmé que le Premier ministre Erdogan avait donné l’ordre direct d’envoyer les avions turcs « dès l’aube », ce qui a été fait. Cinq équipes supplémentaires de sapeurs-pompiers avaient été placées également en état d’alerte, si Israël avait eu besoin de renforts. Le ministre a adressé à nouveau ses condoléances aux familles des victimes et a déclaré que la Turquie était fière d’avoir envoyé de l’aide. Il a exprimé l’espoir que les relations entre les deux pays s’amélioreraient."


Iran

- Recrutement international pour le nucléaire iranien (JP) - Téhéran s'efforce d'"éviter les inspections de passeports et de visas pour les visiteurs palestiniens affiliés au Hamas ainsi que pour les militaires ou ingénieurs nord-coréens".
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1289993761276&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "Recrutement mondial de scientifiques. Voilà la dernière initiative iranienne en vue de mener à terme son programme nucléaire, selon le quotidien britannique The Telegraph. De source officielle à Téhéran, le pays dépend en grande partie de l'aide de scientifiques nord-coréens pour le moment. Plus précisément, Pyonyang envoie des technologies et des scientifiques en Iran, en échange d'argent et d'infrastructures d'essai. L'Iran cherche toutefois la contribution d'autres spécialistes, en Afrique notamment, capables de l'assister dans le développement de missiles et d'autres activités de production nucléaire.
    Le Telegraph cite en particulier Mohamed Reza Heydari, ancien employé du ministère iranien des Affaires étrangères, qui dit avoir personnellement aidé plusieurs Nord-Coréens à se rendre en Iran. "Notre mission consistait à coordonner, avec une équipe du ministère des Renseignements, la vérification des visas de ces étrangers qui venaient en Iran et bénéficiaient d'un traitement VIP", aurait expliqué Heydari. "Les instructions consistaient à éviter les inspections de passeports et de visas pour les visiteurs palestiniens affiliés au Hamas ainsi que pour les militaires ou ingénieurs nord-coréens, qui visitent régulièrement la République islamique."
    Et d'ajouter : "Dans toutes nos ambassades, surtout dans les pays africains, le personnel du ministère des Affaires étrangères cherchait toujours des techniciens et des scientifiques locaux, experts en technologie nucléaire, pour leur offrir des contrats alléchants contre une aide en Iran... L'objectif du programme nucléaire est pacifique en façade, mais, en réalité, l'agenda est totalement différent"."


Monde

- Afghanistan : un hélicoptère de l’Otan tire sur une voiture, deux morts (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Afghanistan-un-helicoptere-de-l-Otan-tire-sur-une-voiture-deux-morts_298481.html
   "Un hélicoptère de la force de l'OTAN a ouvert le feu ce jeudi sur une voiture dans le nord du pays, tuant un policier et le frère d'un homme politique de la région."

Repost 0
Published by Occam - dans Novembre 2009
commenter cet article
22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 23:16

nasrallah-toon.png

 

- ElderToons: Nasrallah's speech to Lebanon (Elder of Ziyon)
http://elderofziyon.blogspot.com/2010/12/eldertoons-nasrallahs-speech-to-lebanon.html
   "Hezbollah leader Hassan Nasrallah gave another of his lengthy televised speeches to Lebanon on Wednesday. Here's the gist of it."

Repost 0
Published by Occam - dans Novembre 2009
commenter cet article
22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 23:15

France

- Sarkozy : "Israël n'est pas plus fort que les Palestiniens", Tovah Lazaroff (JP) - le Quai d'Orsay "veut faire pression sur l'Etat hébreu pour obtenir un gel" car "l'Arabie saoudite et l'Egypte semblent obsédés par la question".
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1289993759941&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "Selon un nouveau câble publié par WikiLeaks, le président français Nicolas Sarkozy a délivré trois messages forts au Premier ministre Binyamin Netanyahou au cours de leur rencontre à Paris en juin 2009 : "Vous pensez que vous avez le temps, mais vous n'en avez pas". "Vous pensez que vous avez une solution alternative, mais vous n'en avez aucune". "Vous pensez que vous êtes plus fort que les Palestiniens, mais vous ne l'êtes pas."
    Ces sombres projections formulées par Sarkozy ont été transmises aux autorités américaines installées à Paris peu avant une réunion avec Patrice Paoli, directeur du pôle Afrique du Nord et Moyen-Orient au ministère des Affaires étrangères français. Ce dernier aurait confié à ses interlocuteurs américains que la France a été déçue par le discours réservé de Netanyahou à l'université Bar-Ilan (juin 2009). Discours dans lequel le Premier ministre avait pour la première fois accepté publiquement le principe d'un Etat palestinien démilitarisé.
    Selon Paoli, la France a soutenu les efforts des États-Unis pour parvenir à un accord de paix entre Israël et les Palestiniens et veut faire pression sur l'Etat hébreu pour obtenir un gel sur les constructions dans les implantations. Au cours d'une visite à Paris en juin 2009, le ministre de la Défense Ehoud Barak avait confié à des responsables français qu'Israël avait scellé un "accord secret" avec les États-Unis qui l'autorise à poursuivre la croissance naturelle des implantations, ajoute Paoli.
    Selon ce dernier, la crédibilité de l'administration Obama sera jugée à sa politique à l'égard des implantations. Pour un responsable du ministère français des Affaires étrangères Ludovic Pouille, qui a également assisté à la réunion avec les officiels américains, la question des implantations est un élément clé dans le monde arabe. "Les Arabes considèrent que les progrès réalisés sur la question des implantations sont essentiels. L'Arabie saoudite et l'Egypte semblent obsédés par la question", aurait-il déclaré selon WikiLeaks."

- Israël: une Française interdite d'entrée (Le Figaro.fr)
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/12/21/97001-20101221FILWWW00419-israel-une-francaise-interdite-d-entree.php
   "La militante pro-palestinienne française Olivia Zemor a été interpellée à l'aéroport international de Ben Gourion à Tel-Aviv et empêchée d'entrer en Israël, a indiqué aujourd'hui une porte-parole du ministère israélien de l'Intérieur. "Elle a été stoppée sur recommandation des services de sécurité et elle est toujours détenue à l'aéroport", a déclaré [...] Sabine Haddad, porte-parole des services israéliens de l'immigration, sans autre précision.
    Olivia Zemor, présidente de l'association CAPJPO-EuroPalestine, s'est déjà rendue plusieurs fois dans le passé en Israël, sans avoir été arrêtée, a précisé son avocate israélienne Léa Tzemel, interrogée par l'AFP. "C'est une militante de la paix qui se rend souvent dans la région et c'est la première fois qu'on l'empêche de pénétrer en Israël", a-t-elle protesté. "Les autorités veulent l'expulser sans donner la moindre raison à ce geste", a ajouté l'avocate. [...]"

- Commentaire ignoble du jour sur Le Monde.fr :
http://www.lemonde.fr/idees/reactions/2010/12/22/l-echec-americain-menace-l-espoir-de-paix-au-proche-orient_1456655_3232.html
   "- sabonadiere (18h39)
   "Si un jour, toute présence juive devait disparaître au Proche-Orient, soit à la suite d'une longue glissade dans le vide, soit à la suite d'une violente et sanglante tragédie, cela constituerait un nouveau malheur pour la région, mais la responsabilité en reviendrait à la seule outrecuidance des Israéliens qui n'ont jamais vu que Palestiniens, Syriens, Jordaniens et Libanais parmi lesquels ils vivaient étaient des êtres humains aussi dignes qu'eux de respect et d'ethique sociale et politique."

- Roland de Ground Zero, Luc Rosenzweig (Causeur)
http://www.causeur.fr/roland-de-ground-zero,8192
   "Roland Dumas s’est lâché, jeudi 16 décembre chez Frédéric Taddéi : « Le 11 septembre, je n’y crois pas ! » a-t-il lancé sur le plateau de Ce soir ou jamais. Les autres invités, comme Pierre Lellouche, Thérèse Delpech ou Guy Sorman, en sont restés bouche bée, se demandant in petto si l’ancien ministre des affaires étrangères n’avait pas fumé la moquette avant d’entrer dans le studio.
    Or ce n’était ni un lapsus, ni un propos de vieillard aux neurones détériorés. Le lendemain, Roland Dumas a enfoncé le clou sur le site islamiste radical « Oumma.com » en déclarant : « Eh bien, je crois qu’on ne peut pas faire plus clair ! Je ne crois pas à ce qui a été raconté à ce sujet (…) Il y a énormément de faits anormaux dans la version officielle. J’ai lu et étudié de nombreuses recherches faites sur la question. Beaucoup d’éléments ne tiennent pas ». En revanche, Roland Dumas croit au père Noël, qui l’a toujours bien pourvu en bottines Berlutti et en statuettes de Giacometti."


Gaza & Hamas

- Israël : un nouveau tir en provenance de Gaza, pas de blessés (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Israel-un-nouveau-tir-en-provenance-de-Gaza-pas-de-blesses_298392.html
   "Un projectile a été tiré sur le sud d'Israël depuis la Bande de Gaza mercredi soir, sans faire de victime, a annoncé l'armée israélienne."

- Vers une escalade, Lilakh Shoval & Daniel Sirioti (Israël Hayom) - "les activistes du Hamas font pression sur la direction de l’organisation afin que les tirs de roquettes reprennent à une large échelle" ; "ce sont le Jihad islamique et les Comités de résistance populaire qui tirent les roquettes, en concertation avec les autorités du Hamas".
http://www.ambafrance-il.org/REVUE-DE-PRESSE-Mercredi-22,8557.html
   "Les incidents devraient se multiplier ces prochaines semaines dans le secteur de la bande de Gaza. C’est ce qu’estimaient hier de hauts responsables de Tsahal après la multiplication des événements violents au cours des derniers jours. Les responsables militaires estiment que le Hamas ne souhaite pas provoquer une escalade qui entraînerait un affrontement militaire d’envergure avec Tsahal mais que les organisations armées dans la bande de Gaza multiplieront néanmoins les attaques contre les soldats et les civils israéliens. Cette détérioration de la situation est le résultat de pressions de la part d’activistes dans la bande de Gaza, de la situation politique interne dans les territoires palestiniens et de l’absence d’avancée dans les pourparlers sur un échange de prisonniers et la libération de Guilad Shalit.
    Le chef d’état-major, Gaby Ashkenazi, a révélé hier qu’un missile antichar moderne de type Kornet a été tiré il y a deux semaines vers un char de Tsahal. Selon un responsable militaire, cela montre bien quelles sont les intentions du Hamas. « Ceux qui ont tiré sont prêts à une escalade et sont préparés aussi à une riposte forte de notre part », a-t-il indiqué. Ces estimations sont partagées par de hauts responsables des services de renseignement de l’Autorité palestinienne. Selon eux, les activistes du Hamas font pression sur la direction de l’organisation afin que les tirs de roquettes reprennent à une large échelle. Des responsables militaires affirmaient hier que la multiplication des incidents indique que le Hamas a lâché la bride, même si ce ne sont pas ses hommes qui effectuent le tir. Selon la presse arabe, ce sont le Jihad islamique et les Comités de résistance populaire qui tirent les roquettes, en concertation avec les autorités du Hamas.
    Les résultats de ce relâchement ont été ressentis hier des deux côtés de la frontière. Peu avant huit heures, une roquette Qassam s’est abattue près d’un jardin d’enfants dans un des kibboutzim au sud d’Ashkelon. L’Armée de l’Islam, une organisation proche d’al-Qaïda, a revendiqué le tir. Israël, de son côté, a porté plainte auprès des Nations-Unies.
    Ce tir de roquette est intervenu quelques heures après l’attaque par l’armée de l’air de sept sites dans la bande de Gaza, dans un des raids les plus importants de ces deux dernières années. Dans l’après-midi, Tsahal a réagi au tir de la roquette par un nouveau raid aérien. Selon des sources à Gaza, au moins cinq Palestiniens ont été blessés, dont un grièvement. Tsahal a indiqué que, contrairement aux précédents raids, les attaques visaient cette fois-ci des positions occupées par des hommes du Hamas."

- Israël porte plainte à l'ONU contre les tirs de roquettes de Gaza (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Israel-porte-plainte-a-l-ONU-contre-les-tirs-de-roquettes-de-Gaza_298311.html
   "Israël a porté plainte auprès de l'ONU à la suite de la multiplication ces derniers jours de tirs de roquettes et d'obus à partir de la bande de Gaza vers le sud d'Israël, a indiqué mercredi le ministère des Affaires étrangères. "Les incidents de ces derniers jours s'intègrent dans une escalade des attaques terroristes en provenance de la bande de Gaza", a affirmé l'ambassadeur israélien auprès de l'ONU, Meron Reuven, dans une lettre adressée au conseil de sécurité et au secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon."
- Hamas : il veut à son tour porter plainte contre Israël à l'ONU (Guysen) - de vrais gamins.
http://www.guysen.com/news_Hamas-il-veut-a-son-tour-porter-plainte-contre-Israel-a-l-ONU_298358.html
   "Le mouvement islamiste Hamas, au pouvoir à Gaza, a fait part ce mercredi de son intention de porter plainte à l'ONU contre les derniers raids aériens israéliens."

- Tsahal préoccupé : le Hamas va viser des trains de voyageurs circulant dans le sud d'Israël (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Tsahal-preoccupe-le-Hamas-va-viser-des-trains-de-voyageurs-circulant-dans-le-sud_298309.html
   "Selon des sources militaires, le Hamas aurait l'intention de viser des trains de voyageurs circulant dans le sud d'Israël. Afin de pallier à ce problème, les voies ferrées à proximité de la bande de Gaza seront protégées par des murs de défense et des tunnels. Cependant, Tsahal ne croit pas à une escalade de la tension à court terme."

- Israël va déployer un système de défense antimissile le long de Gaza pour protéger ses blindés (AP) - "Le système "Trophy" n'a pas encore été utilisé sur le champ de bataille".
http://fr.news.yahoo.com/3/20101222/twl-israel-palestiniens-gaza-951b410.html
   "Israël va déployer dans les prochaines semaines des chars équipés d'un mini-système de défense antimissile le long de sa frontière avec la bande de Gaza, ont annoncé mercredi des responsables israéliens de la Défense. Les responsables, s'exprimant sous couvert de l'anonymat, ont justifié cette mesure en expliquant que les militants palestiniens de Gaza disposaient désormais de missiles Kornet, de fabrication russe, capables de perforer les tanks. [...]
    Le missile Kornet tiré au début du mois n'a pas explosé à l'intérieur du char et n'a pas fait de blessé, selon le général israélien Gabi Ashkenazi. Mais après l'attaque, l'armée israélienne a décidé d'installer le long de sa frontière avec la bande côtière des chars équipés du système israélien "Trophy", capable de détecter des projectiles et de les abattre avant qu'ils n'atteignent des véhicules blindés. Le système "Trophy" n'a pas encore été utilisé sur le champ de bataille, mais il a été testé avec succès contre diverses armes, y compris le Kornet, précise le ministère israélien de la Défense."

- Livni veut une réponse musclée, Yéochoua Sultan (Arouts 7)
http://www.israel7.com/2010/12/livni-veut-une-reponse-musclee/
   "Pour la présidente de l’opposition, Tzippi Livni, peu importe qui revendique les tirs en provenance de la bande de Gaza: «Ce n’est pas le problème d’Israël de savoir quelle est l’organisation terroriste qui se cache derrière les tirs. C’est le Hamas qui règne dans la bande de Gaza et c’est à lui d’assumer la responsabilité de ces agressions.»
    Le président de la commission des Affaires étrangères et de la Défense de la Knesset, Shaül Mofaz, a abondé dans ce sens: «Nous ne pourrons accepter la reprise des bombardements. Si la violence continue de s’intensifier dans le sud du pays, nous ne pourrons pas rester les bras croisés, et il faudra entreprendre une action de grande envergure. Le moyen qui peut apporter un changement à cette situation consiste à écraser le pouvoir du Hamas. La menace continue de peser sur les soldats de Tsahal et les citoyens de l’Etat d’Israël.»"

- Plus de mesures défensives ?, Meir Ben-Hayoun (Arouts 7)
http://www.israel7.com/2010/12/plus-de-mesures-defensives/
   "Le député Arié Eldad (Ihoud Léoumi), membre de Commission de la Défense et des Affaires étrangères de la Knesset,  a commenté les propos du Chef d’État-major Gaby Ashkénazy sur la situation dans le Sud du pays  suite au tir de Kassam à proximité d’un jardin d’enfants à Ashkelon : « la réplique ne peut être encore plus de mesures défensives. On ne peut blinder encore plus les chars ou envelopper encore plus les locaux de béton armé. »
    « Selon le Chef d’État-major, si le missile ce matin avait atteint directement ce jardin d’enfants, l’Etat d’Israël aurait réagi d’une toute autre manière. On ne comprend pas pourquoi l’Etat d’Israël attend une catastrophe pour réagir ensuite. Pourquoi n’adopte-t-on le modus-operandi que nous aurions choisi si, Dieu préserve, ce missile avait atteint sa cible ? Pourquoi ne réagissons-nous avant que la catastrophe ne s’abatte? » interroge le député Eldad."

- Erekat craint un Plomb durci 2, Yaakov Katz (JP)
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1289993759819&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "Selon la radio Kol Israël, le négociateur en chef de l'Autorité palestinienne (AP) Saëb Erekat a exprimé mercredi son inquiétude suite aux derniers raids menées par l'armée israélienne contre la bande de Gaza. Erekat craint tout particulièrement une opération militaire de grande ampleur contre l'enclave palestinienne contrôlée par les terroristes du Hamas. Pour le médiateur palestinien, des représailles militaires n'apporteront aucune solution et ne feront qu'empirer la situation. [...]
    Selon le vice-Premier ministre Dan Meridor, Israël ne peut tolérer les attaques répétées à la roquette depuis la bande de Gaza. Il a déclaré mercredi sur Kol Israël espérer qu'une nouvelle offensive de grande envergure contre l'enclave palestinienne ne serait pas nécessaire. Pour Meridor, le Hamas n'a pas tout mis en œuvre pour empêcher d'autres organisations terroristes de tirer des roquettes sur des zones résidentielles du Néguev. Et de prévenir qu'Israël continuera à répondre systématiquement aux tirs de roquettes jusqu'à ce que les attaques ne cessent complètement. [...]"

- L'émissaire de l'Onu soutient le droit d'Israël à se défendre (JP) - "Ces attaques [palestiniennes] constituent une violation flagrante du droit international humanitaire et mettent en péril des civils en Israël".
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1289993760040&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "Le coordinateur spécial de l'ONU pour le processus de paix au Moyen-Orient, Robert Serry, a condamné mercredi la multiplication des tirs de roquettes et d'obus de mortiers aveugles par des groupes d'activistes à Gaza, qui se sont intensifiés ces derniers jours contre le territoire israélien. "Ces attaques constituent une violation flagrante du droit international humanitaire et mettent en péril des civils en Israël", a déclaré Robert Serry dans un communiqué.
    "Israël a droit d'exercer sa légitime défense en accord avec la loi internationale. Mais j'appelle l'Etat hébreu à faire preuve de retenue et à prendre toutes les précautions pour garantir que ses forces ne mettent pas en danger des civils à Gaza, qui trop souvent paient le prix fort de l'escalade de la violence", a-t-il ajouté. En réponse aux tirs de roquettes et d'obus de mortiers, l'aviation israélienne a lancé une série de raids contre l'enclave palestinienne contrôlée par le Hamas. Cinq terroristes islamistes ont été tués au cours d'un raid contre la bande de Gaza samedi soir. [...]"

- Gaza : trompettes russes et imper israélien, Jean Tsadik (Mena) - "pour parer à l’introduction des Kornet dans le camp du Hamas, on s’est hâté de remplacer les Merkava en place par ceux du 9ème Bataillon blindé et leurs équipages" ; Trophy "constitue la réponse des ingénieurs israéliens à leurs homologues russes".
http://www.menapress.org/
   "Il y a de cela deux semaines, des miliciens ont tiré un missile Kornet (trompette), de fabrication russe, sur un char israélien Merkava, alors que ce dernier se trouvait en position d’observation sur la frontière avec la Bande de Gaza. Le missile est parvenu à transpercer la première couche de blindage du tank, mais, par chance, il n’a pas explosé dans la partie dans laquelle évoluent les soldats. C’est hier que le chef d’état-major de Tsahal, Gabi Ashkenazi, a révélé l’incident lors d’une réunion parlementaire interdite au public. C’est la première fois qu’un Kornet est utilisé dans la Bande de Gaza, offrant ainsi la preuve que les islamistes au pouvoir sont parvenus à se procurer un certain nombre de ces armes et à leur faire emprunter les tunnels de contrebande passant sous la frontière égyptienne.
    Ce qui nous fournit l’occasion, au moment de l’annonce faite par Paris de la livraison gratuite de cent missiles antichars au Liban, de demander des comptes au Président Sarkozy au sujet de l’engagement, signé de sa main, de mettre un terme à la contrebande d’armes atteignant Gaza depuis l’Egypte. Il est vrai que nous nous trouvions en pleine opération Plomb fondu, et que la France cherchait, par tous les moyens, y compris les fausses promesses, à sauver le Hamas du rouleau compresseur de Tsahal. Ce, sans que nous n’ayons pu saisir, à ce jour, quelles étaient les motivations de l’Elysée. Ni s’il savait – d’un point de vue stratégique – ce qu’il faisait. Ni s’il y avait seulement réfléchi. Reste que, en 2008-2009 à Gaza, comme en 2006 au Liban, lors de la confrontation avec le Hezbollah, c’est Paris qui a fait des pieds et des mains afin d’empêcher l’Armée israélienne de débarrasser la région des supplétifs d’Al-Qaeda et de Téhéran.
    La diplomatie française s’y est chaque fois prise en proposant à Jérusalem des contreparties sécuritaires qu’elle n’a même pas essayé de faire respecter. Il n’est qu’à lire les provisions de la résolution 1701 du Conseil de Sécurité, rédigée par la France, pour se persuader qu’aucune des mesures qui y figurent n’a été réalisée. A l’orée de 2011, le Hezbollah est dix fois plus fort qu’en 2006, et s’est approprié, dans les faits, le pouvoir à Beyrouth, tandis que l’opération israélienne et l’énoncé de la 1701 visaient à le désarmer et à renforcer le régime légal et élu au Liban. [...]
    Dernier acte français d’illogisme hostile en date, donc, la fourniture de missiles HOT au Liban. Des missiles qui n’ont d’autre finalité – vu d’une perspective strictement mathématique – que d’être tirés sur des chars israéliens. Est-ce ce que Paris désire ? Une confrontation indirecte avec Jérusalem ? Un renforcement des intérêts iraniens dans la région ? Mais dans quel dessein ? Cela n’a ni queue ni tête. Si l’intention était de prêter main forte au gouvernement légal du Liban, on ne peut envisager que des démarches plus efficaces : envoyer des unités d’élite en renfort de la garde républicaine, installer un barrage sur l’autoroute Damas-Beyrouth afin d’arraisonner les armes destinées au Hezbollah, mener une opération de nettoyage limitée contre les zones militaires saisies par la milice chiite et ses encadreurs iraniens. Mais livrer des missiles antichars... Côté officiel israélien, on ne comprend évidemment pas non plus la décision de l’Elysée, et l’on juge les réponses fournies par Paris à notre interrogation naturelle "à la limite de l’atteinte volontaire à notre intelligence".
    Au Sud, pour parer à l’introduction des Kornet dans le camp du Hamas, on s’est hâté de remplacer les Merkava en place par ceux du 9ème Bataillon blindé et leurs équipages. Mesure d’urgence, car le Kornet constitue une arme redoutable, dont Tsahal a fait l’amère connaissance au Liban, où elle a perdu 25 tankistes en 2006. Ce missile est capable de percer un mètre vingt du meilleur acier, d’une distance de tir de l’ordre de cinq kilomètres. Son guidage au laser est doublé d’une orientation vers les sources de chaleur, ce qui le rend extrêmement simple à utiliser, particulièrement de nuit. Avec des Kornet  tirés contre des tanks de n’importe quel type, on risquait le carnage, aucun blindage statique n’étant capable de résister à cette arme fatale développée et produite par le Design Bureau de Tula, en Russie.
    C’est là qu’intervient le 9ème Bataillon blindé et sa quarantaine de Merkava, tous équipés du blindage actif de Raphael, le Trophy (trophée), bizarrement traduit en hébreu par "Mehil hageshem", le Manteau de pluie. "Mehil hageshem" constitue la réponse des ingénieurs israéliens à leurs homologues russes. Nous en avions déjà abondamment parlé, notamment dans l’article [Un trophée pour le Merkava], en mars 2008. Pour cette raison, nous ne reviendrons pas sur les détails techniques.
    Ce qu’il faut savoir, c’est que les véhicules équipés du Trophy sont munis d’un système radar capable d’identifier plusieurs missiles tirés simultanément dans leur direction, indéfiniment, depuis la terre ou les airs, et de lancer des contre-projectiles sur leur route, qui les font exploser en vol. Pour une présentation vidéo, cliquez ici. Lors des essais de certification, Trophy a intercepté 100% des projectiles visant le char d’assaut à protéger. Les officiers de blindés les plus chevronnés de Tsahal s’accordent pour dire que si le "Manteau de pluie" est efficace à 90%, ce sera déjà excellent. [...]"

- L'exportation de fruits vers Gaza augmente de 25 % cette année (Guysen)
http://www.guysen.com/news_L-exportation-de-fruits-vers-Gaza-augmente-de-25-cette-annee_298386.html
   "50.000 tonnes de fruits ont été exportés cette année vers Gaza, soit une augmentation de 25% par rapport à l'année dernière. Le directeur des exportations de fruits déclare entretenir d'excellentes relations avec les commerçants de la bande de Gaza, qu'ils rencontrent souvent à Erez."


Processus de paix

- Les Palestiniens comptent relancer le débat, Claire Dana-Picard (Arouts 7) - "les Palestiniens présenteront comme illégale la construction dans les localités de Judée-Samarie et dans les quartiers juifs de Jérusalem bâtis après 1967".
http://www.israel7.com/2010/12/les-palestiniens-comptent-relancer-le-debat/
   "Les Palestiniens ont intensifié ces derniers temps leurs efforts auprès de l’Onu mais ils ont, semble-t-il, ralenti leurs démarches à l’approche des fêtes de fin d’année, comprenant qu’elles ne seraient certainement pas trop efficaces en cette période où les activités sont quelque peu réduites. Ils compteraient donc attendre le mois de janvier, si l’on en croit des sources diplomatiques israéliennes, pour relancer le débat sur les « implantations » au Conseil de Sécurité. Mais leur « patience » ne serait pas seulement due à des considérations purement pragmatiques : ils savent que la présidence tournante de ce conseil change au début de l’année 2011, passant des mains des Etats-Unis à celles de la Bosnie.
    Les premières discussions ont toutefois eu lieu cette semaine à New York en prévision de la session de janvier entre des délégués de la Ligue Arabe. Selon les informations parvenues en Israël, les Palestiniens présenteront comme illégale la construction dans les localités de Judée-Samarie et dans les quartiers juifs de Jérusalem bâtis après 1967 et réclameront l’interruption immédiate de toute activité y étant déployée. Les représentants de l’AP prétendront également que la quatrième convention de Genève s’applique aux « territoires ». Ils seraient d’ailleurs assurés d’avoir le soutien de la majorité pour faire passer une résolution contre Israël et seraient déjà prêts à réclamer des sanctions contre l’Etat juif.
    En Israël, on se demande si les USA opposeront une fois de plus leur veto pour empêcher l’adoption d’une telle résolution. En effet, on connaît les positions des Américains qui estiment eux aussi qu’Israël doit cesser de construire dans les « implantations »."

- "Palestine is big" -- PA says it includes all of Israel (PMW)
http://www.palwatch.org/main.aspx?fi=157&doc_id=4014
   "Contrary to the repeated statements by Palestinian Authority Chairman Mahmoud Abbas to foreign leaders that the PA recognizes Israel, the PA internally in Arabic continues to deny Israel's existence and to present a world without Israel. The PA transmits the message to its people that it does not recognize Israel's existence, describing all Israeli land, cities and regions as "Palestinian." Palestinian TV is one tool among many used by the PA to disseminate this message. In three recent programs on PA TV [Vidéos 1 et 2 de novembre 2010], which is owned by the PA and operated under the auspices of Mahmoud Abbas's office, Palestinians were presented with a world without Israel, which is the most explicit non-recognition [...]."

- Reconnaissance des réfugiés juifs, Meir Ben-Hayoun (Arouts 7) - « Il ne sera pas possible d’éluder le problème des réfugiés juifs des pays arabes et tout ce que cela implique. »
http://www.israel7.com/2010/12/reconnaissance-des-refugies-juifs/
   "Le Guardian, quotidien anglais de grande diffusion, a publié mardi dans ses colonnes un article rédigé par Danny Ayalon, vice-ministre des Affaire étrangères. Ayalon parle de l’importance de reconnaitre les droits des réfugiés juifs qui ont été expulsés des pays arabes et musulmans, face à la revendication du droit au retour des réfugiés arabes invoqué par le narratif arabe. Ayalon a saisi l’occasion pour inviter les Arabes à bien vouloir se rasseoir à la table des négociations : « Il ne sera pas possible d’éluder le problème des réfugiés juifs des pays arabes et tout ce que cela implique. Cela doit être pris en considération. »
    Danny Ayalon a été ambassadeur d’Israël aux Etats-Unis. Il est lui-même fils d’un réfugié juif de pays arabe. Né Sellem, son père est originaire d’Oran en Algérie, une ville où le 5 juillet 1962, jour de l’Indépendance de la « République démocratique et populaire d’Algérie », des centaines de non-arabes dont beaucoup de Juifs ont été massacrés [...]."

- The Fallacy of the “1967 Borders” – No Such Borders Ever Existed, Alan Baker (Director of the Institute for Contemporary Affairs at the Jerusalem Center for Public Affairs, former Legal Adviser to Israel's Foreign Ministry and former Ambassador of Israel to Canada) - "The 1949 armistice agreements specifically stated that such lines have no political or legal significance and do not prejudice future negotiations on boundaries".
http://www.jcpa.org/JCPA/Templates/ShowPage.asp?DRIT=1&DBID=1&LNGID=1&TMID=111&FID=442&PID=0&IID=5522&TTL=The_Fallacy_of_the_%221967_Borders%22_-_No_Such_Borders_Ever_Existed
Abstract :
   "- The Palestinian leadership is fixated on attempting to press foreign governments and the UN to recognize a unilaterally declared Palestinian state within the "1967 borders." Indeed, this campaign appeared to have some initial successes in December 2010 when both Argentina and Brazil decided to recognize a Palestinian state within what they described as the "1967 borders."
    - But such borders do not exist and have no basis in history, law, or fact. The only line that ever existed was the 1949 armistice demarcation line, based on the ceasefire lines of the Israeli and Arab armies pending agreement on permanent peace. The 1949 armistice agreements specifically stated that such lines have no political or legal significance and do not prejudice future negotiations on boundaries.
    - UN Security Council Resolution 242 of 1967 acknowledged the need for negotiation of secure and recognized boundaries. Prominent jurists and UN delegates, including from Brazil and Jordan, acknowledged that the previous lines cannot be considered as international boundaries.
    - The series of agreements between the PLO and Israel (1993-1999) reaffirm the intention and commitment of the parties to negotiate permanent borders. During all phases of negotiation between Israel and the Palestinians, there was never any determination as to a border based on the 1967 lines.
    - The PLO leadership solemnly undertook that all issues of permanent status would be resolved only through negotiations between the parties. The 2003 "Road Map" further reiterated the need for negotiations on final borders."

- Entretien avec Avigdor Liberman (Newsweek) - "Les Palestiniens, quand ils sont en réunion privé avec nous, ne nous traitent pas comme des ennemis".
http://www.newsweek.com/2010/12/21/avigdor-liberman-israel-s-most-popular-politician.html?from=rss
Traduction JSS :
http://jssnews.com/2010/12/22/interview-davigdor-lieberman-lhomme-politique-prefere-des-israeliens/
   "- Vous ne croyez pas vraiment dans la fameuse formule "des territoires contre la paix".
    - Nous avons commencé le processus d’Oslo il y a 17 ans, en 1993. Aujourd’hui nous sommes toujours dans l’impasse. La bonne approche n’est pas des territoire contre la paix, mais l’échange des populations.
    - Est-ce que le Premier ministre Benjamin Netanyahu est favorable à cette idée ?
    - Je ne sais pas, mais je peux deviner que toute la droite, y compris tous les membres du Likoud, et peut-être même la majorité des travaillistes, supportent cette idée.
    - Vous parlez de tracer une ligne de sorte que les Arabes israéliens ne fassent plus partie d’Israël ?
    - Au moins la moitié d’entre eux.
    - Les sondages suggèrent qu’au moins 90% des Arabes israéliens ne veulent pas quitter Israël.
    - Vous avez 20% de la population israélienne qui est arabe et 80% qui est juive. Parmi les 80% de Juifs, au moins 70% supportent cette idée.
    - Donc, même si un résident de la ville arabe israélienne d’Umm al-Fahm, par exemple, ne veut pas faire partie de la Palestine, si une majorité d’israélien dit qu’il doit devenir palestinien, il n’aura pas le choix ?
    - Il pourra continuer à vivre dans sa propriété, sa maison et sur sa terre [et ainsi devenir un citoyen de la Palestine]. Ou il pourra déménager en Israël.
    - Mais la plupart des Arabes israéliens, la grande majorité, sont des citoyens loyaux envers Israël.
    - Chaque jour, chaque semaine, vous avez un autre cas d’Arabes israéliens qui participent à des activités terroristes. Vous avez les dirigeants des Arabes israéliens, leurs leaders intellectuels et municipaux, qui affirment qu’ils ne reconnaitront jamais Israël comme Etat juif et sioniste. [...]
    - Vous dites qu’il faudra plusieurs décennies pour mettre en œuvre un accord de paix avec les Palestiniens. Pourquoi faudrait-il tout ce temps ?
    - C’est un programme très, très compliqué.
    - L’autre côté voit cela comme une excuse pour éviter de prendre les décisions difficiles.
    - Il ne s’agit pas de cela. Les Palestiniens, quand ils sont en réunion privé avec nous, ne nous traitent pas comme des ennemis. Au final, le seul pays en qui ils peuvent avoir confiance, c’est Israël. Ce que vous avez au Moyen-Orient, cette tension n’est pas entre les Juifs et les Arabes ou entre Israéliens et Palestiniens, mais entre l’aile radicale et modérée du peuple. La plus grande menace pour [l'Autorité palestinienne le Premier ministre Salam] Fayyad et [Président de l'AP] Abu Mazen n’est pas Israël, c’est le Hamas et le Djihad [islamique].
    - Les gens vous voient comme un radical, certainement dans le contexte israélien.
    - Je suis comme le grand public. Quand j’ai commencé avec ma vision, je faisais partie d’une petite minorité. Aujourd’hui, nous sommes le troisième parti en Israël.
    - Nétanyahu a parlé de la possibilité de parvenir à un accord avec les Palestiniens d’ici un an.
    - Je pense qu'il est clair pour tout le monde qu'aujourd’hui c’est impossible. Ce n’est pas une vision réaliste.
    - Il y a l’idée lancée par les palestiniens, qui iraient au Conseil de Sécurité de l’ONU et demanderait la reconnaissance des frontières de 1967 comme frontière d’un nouvel état palestinien. Pouvez-vous imaginer un scénario ou les Etats-Unis ne poseraient pas leur droit de veto ?
    - Au moment où ils déclareront leur indépendance sans aucun accord avec nous, donc sans négociations avec nous, dès lors toutes les  accords préalables que nous avons signés depuis Oslo seront annulés. Je pense qu’ils ont beaucoup plus à perdre qu’Israël à agir de la sorte."


Judée-Samarie

- Ramallah : Une cellule du Hamas soupçonnée de vouloir attaquer la police palestinienne (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Ramallah-Une-cellule-du-Hamas-soupconnee-de-vouloir-attaquer-la-police-palestini_298383.html
   "Le porte-parole de la police palestinienne a annoncé l'arrestation des membres d'une cellule du Hamas à Ramallah, soupçonnés de préparer une attaque contre les forces de sécurité palestiniennes. Selon lui, ces militants du Hamas n'avaient pas l'intention de s'en prendre aux Israéliens."

- Quand les Israéliens délocalisent chez les Palestiniens, Daniel Estrin (AP) - "Le fossé culturel est beaucoup plus petit que ce que l'on pourrait penser".
http://fr.news.yahoo.com/3/20101221/twl-israel-palestiniens-economie-951b410.html
   "De plus en plus d'entreprises israéliennes externalisent leurs activités high-tech en louant les services d'ingénieurs et de programmeurs palestiniens: ils coûtent moins cher et travaillent dur, il n'y a pas de décalage horaire comme avec l'Asie, et leur proximité ne se limite d'ailleurs pas à la géographie.
    "Le fossé culturel est beaucoup plus petit que ce que l'on pourrait penser", observe Gai Anbar, directeur général de Comply, une start-up israélienne qui met au point des logiciels pour des groupes pharmaceutiques comme Merck et Teva. Dans un poste précédent, il travaillait avec des ingénieurs d'Inde et d'Europe de l'Est mais il trouvait la communication difficile. Alors en 2007, lorsqu'il a voulu sous-traiter, il s'est tourné vers des ingénieurs palestiniens.
    Selon lui, ils parlent comme les Israéliens, de façon franche et directe. Comply emploie actuellement quatre Palestiniens. "Nous avons l'occasion de prouver nos capacités", souligne Mourad Tahboub, le PDG d'Asal Technologies, société palestinienne qui loue ses services à Comply et à une poignée d'autres entreprises israéliennes. "Plus les gens entendront parler de nous (...) plus ils seront à l'aise pour faire affaire avec nous".
    Plus facile à dire qu'à faire. Les locaux de Comply se trouvent à Hod Hasharon, à seulement une trentaine de kilomètres du siège d'Asal Technologies, à Ramallah, en Cisjordanie. Mais Israéliens et Palestiniens ont besoin de laissez-passer spéciaux pour se rendre sur le territoire de l'autre. Murailles de béton et points de contrôle militaires sont là pour le rappeler. Etant données ces entraves à la libre circulation, les réunions se déroulent souvent par visioconférence.
    Pour revoir les mises à jour d'un logiciel Comply, la cheffe de projet israélienne Gali Kahane a discuté sur internet avec le programmeur palestinien Mohammad Radad lors d'un "chat" en anglais - smileys et émoticônes inclus. "Au début, c'était un peu étrange", concède Gali Kahane. "Nous sommes très curieux de savoir ce qu'ils pensent de nous", confie-t-elle, en remarquant que les Palestiniens ne parlent jamais politique avec leurs collègues israéliens. "La seule chose dont nous parlons, c'est quand les bugs seront résolus et comment nous allons respecter les délais". [...]
    Ces trois dernières années, une dizaine de start-ups israéliennes et de sociétés étrangères opérant en Israël ont délocalisé en Cisjordanie, rapporte Mercy Corps, une association d'aide internationale qui encourage ce genre de coopération. Les visites d'hommes d'affaires israéliens, avec l'autorisation de l'armée israélienne, sont de plus en plus fréquentes à Ramallah, affirme Tova Scherr, de Mercy Corps. [...] Murad Tahboub, le PDG d'Asal Technologies, dit avoir reçu cette année une vingtaine de demandes de la part de sociétés israéliennes. "Nous faisons du bon boulot pour notre pays", se félicite l'entrepreneur palestinien. Selon lui, la technologie "va devenir l'un des piliers de l'économie palestinienne"."


Liban & Hezbollah

- Liban : une filière djihadiste vers l'Europe, Georges Malbrunot (Le Figaro) - "La majorité d'entre eux sont des réfugiés palestiniens".
http://www.lefigaro.fr/international/2010/12/21/01003-20101221ARTFIG00563-liban-une-filiere-djihadiste-vers-l-europe.php
   "On les surnomme les «reclus de Tamir». Une cinquantaine de dangereux djihadistes, confinés entre un barrage de l'armée libanaise et l'entrée du camp de réfugiés palestiniens d'Ein Héloué, situé en lisière de Saïda, à 30 km au sud de Beyrouth. Certains, comme Ahmad al-Doukhi, ont planifié des attentats contre la Force des Nations unies au Liban (Finul). D'autres sont responsables d'attaques contre l'armée libanaise. La majorité d'entre eux sont des réfugiés palestiniens ; les autres des activistes syriens, saoudiens, yéménites, et quelques Maghrébins venus profiter de l'impunité dont jouissent les camps palestiniens du Liban, où l'armée ne s'aventure pas.
    Issus pour la plupart du Fatah al-Islam, mouvement inspiré d'al-Qaida, ces terroristes ont trouvé refuge à Ein Héloué après leur éviction du camp de Nahr al-Barid par l'armée libanaise en 2007. Depuis, ils refusent tout dialogue avec les représentants palestiniens, qui contrôlent le camp avec les services de renseignements de l'armée. [...]
    «Depuis un an, une vingtaine ont fui en Grèce et en Bulgarie. Certains d'entre eux ont réussi ensuite à s'infiltrer en Allemagne, en France et aussi en Belgique», révèle au Figaro le colonel palestinien Mahmoud Issa, principal responsable de la sécurité à Ein Héloué. «Nous avons leurs noms, ajoute-t-il. Nous essayons de les suivre à la trace, en coordination avec les autorités des pays concernés. Mais ce n'est pas facile, ils ont parfois changé d'identité et modifié leur faciès.» Les services de sécurité français nous ont confirmé l'existence de cette nouvelle filière djihadiste vers l'Europe. [...]
    «Ils représentent une menace pour votre sécurité», prévient-il. «S'ils ne sont pas allés en Irak ou en Afghanistan, comme d'autres auparavant d'Ein Héloué, c'est parce qu'on leur a demandé d'aller mener le combat en Europe.» «On?» Al-Qaida? D'autres sponsors régionaux? Le militaire se contente de sourire. Une chose, selon lui, est sûre: «Ces gens-là sont des instruments entre les mains de certaines puissances. Ils n'ont pas de problèmes d'argent. Ils peuvent rester des mois dans leurs maisons à attendre des consignes.» [...]"

- Le Premier ministre libanais désavoue le tribunal Hariri (JP) - "J'ai sacrifié beaucoup de choses et ne peut pas sacrifier davantage".
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1289993759426&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "Le Premier ministre libanais Saad Hariri a l'intention de demander au Tribunal Spécial pour le Liban (TSL) mandaté par l'Onu pour mener les investigations sur l'assassinat de son père Rafic Hariri en 2005 de mettre un terme à son enquête et de quitter le pays. C'est ce qu'à révélé mercredi le journal libanais Al-Diyar. Hariri a ajouté qu'il ne prendrait acte d'aucune accusation prononcée par le tribunal. "J'ai sacrifié beaucoup de choses et ne peut pas sacrifier davantage", a expliqué Saad Hariri. La semaine dernière déjà, le guide suprême iranien l'ayatollah Ali Khamenei avait contesté la légitimité du TSL. Une juridiction "à la solde d'Israël", selon lui. La République islamique constitue le principal soutien du Hezbollah.
    Les spéculations sur la mise en accusation très probable de membres du Hezbollah ont paralysé ces dernières semaines le Pays du Cèdre. Il y a deux semaines, le procureur du TSL a fait savoir qu'il délivrerait "très bientôt" sa première inculpation. Ces rumeurs persistantes font craindre une nouvelle crise politique et de nouvelles violences au Liban, entre les partisans sunnites d'Hariri et le camp chiite qui soutient le Hezbollah. Le Parti de Dieu a mis en garde contre toute tentative d'arrestation de ses membres. La milice chiite soutenue par l'Iran et la Syrie est plus puissante que l'armée nationale libanaise. Plus encore, elle est membre de la fragile coalition gouvernementale."

- Le Hezbollah se dit renforcé «militairement, moralement, politiquement» (Galei Tsahal) - « Aujourd'hui, ils pensent que le tribunal international constitue une menace suffisante pour annihiler le Hezbollah… Mais ils ont tort ».
http://www.crif.org/?page=articles_display/detail&aid=22976&returnto=accueil/main&artyd=5
   "Le secrétaire général adjoint du Hezbollah, Naïm Kassem, a affirmé mardi 21 décembre 2010, lors d'une cérémonie commémorant les martyrs du Hezbollah à Hay Madi, que son parti s'est renforcé « militairement, moralement, politiquement, humainement et socialement. Cela n'est un secret pour personne ». « Ils ont voulu nous détruire lorsqu'ils ont vu combien nous étions forts, et lorsqu'ils ont estimé que nous étions un obstacle » pour le projet américano-israélien dans la région. « Cet objectif n'a pas été atteint », a poursuivi le leader terroriste. « Aujourd'hui, ils pensent que le tribunal international constitue une menace suffisante pour annihiler le Hezbollah… Mais ils ont tort », a-t-il conclu."

- Liban : le patriarche maronite Sfeir accuse le Hezbollah de préparer un coup d'Etat (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Liban-le-patriarche-maronite-Sfeir-accuse-le-Hezbollah-de-preparer-un-coup-d-Eta_298299.html
   "Le patriarche maronite Nasrallah Sfeir a émis des craintes quant à "un possible coup d’Etat mené par le Hezbollah au Liban". Selon lui, "la façon dont agit le Hezbollah, sa force et son autorité suggèrent qu’il tente de mettre la main sur le gouvernement et le pays". A la question de savoir si une guerre avec Israël peut éclater en l’absence d’un consensus national, le patriarche maronite n’a pas écarté un tel danger."


Monde arabe

- Leading Sunni Scholar Sheik Yousuf Al-Qaradhawi Supports Suicide Bombings in Palestine and Declares: "I Am Against the Peace Process" (Al-Hayat 2 TV, 17 décembre, Vidéo 9mn29) - "I conduct dialogue with the Christians, but if the Jews join the dialogue, I say "no" – until they lift their injustice from upon us." "I am against the hudna, as I have written. I have debated this with the leading Islamic scholars, like Sheik Abd Al-Aziz Ibn Baz and the Sheik of Al-Azhar. They sanctioned peace with Israel. I am against the peace process. I consider this to be a false peace, because this is an Israeli peace, in keeping with the Israeli will, not in keeping with what we want." "The martyrdom operations which I approve are the ones that target the occupiers. That is why I sanctioned martyrdom operations in Palestine." "I have often said that I am against the Shiization of Sunni communities, but that I defend Iran's right to possess nuclear power for peaceful purposes, and that I will fight anyone who fights it. After all, Iran is an Islamic country, and we are happy that it is strong. [...] We have a single goal – the regaining of the Al-Aqsa Mosque and of Palestine from those plunderers." Al-Qaradawi est considéré comme l'autorité religieuse médiatique la plus influente de tout le monde sunnite (ses prêches sur Al-Jazeera battent les records d'audience).
http://www.memri.org/clip/en/0/0/0/0/0/0/2731.htm

- Sahara occidental : la France contre les droits de l'homme ?, Philippe Bolopion (directeur ONU de Human Rights Watch) - "la France use du pouvoir de dissuasion que lui confère son droit de veto pour tenir les Nations unies à l'écart des questions touchant au respect des droits de l'homme dans le territoire annexé par son allié marocain".
http://www.lemonde.fr/idees/article/2010/12/22/sahara-occidental-la-france-contre-les-droits-de-l-homme_1456151_3232.html
   "Les événements qui ont embrasé El-Ayoun, la capitale du Sahara occidental, le 8 novembre, devraient convaincre la diplomatie française de changer de cap sur un dossier peu connu, mais qui embarrasse jusqu'aux plus aguerris de ses diplomates. Depuis plusieurs années, à l'abri des portes closes du Conseil de sécurité de l'ONU, la France use du pouvoir de dissuasion que lui confère son droit de veto pour tenir les Nations unies à l'écart des questions touchant au respect des droits de l'homme dans le territoire annexé par son allié marocain en 1975. [...]
    Les diplomates français se défendent en affirmant que la question des droits de l'homme est devenue un chiffon rouge pour le Maroc, qui y voit une ruse du Polisario et de son soutien officiel algérien, pour embarrasser le Royaume chérifien. A en croire Paris, cette question est une diversion, qui ne fait que braquer Rabat, sans faire avancer les pourparlers entre les deux camps, par ailleurs enlisés depuis des années.
    Mais au lieu de s'aligner sur Rabat, la France devrait convaincre le Maroc qu'il a tout à gagner à améliorer les conditions dans lesquelles vivent les Sahraouis sous son contrôle, souvent muselés et harcelés par les forces de l'ordre marocaines lorsqu'ils osent se prononcer pour l'indépendance. Les observateurs onusiens seraient aussi d'un grand secours pour les réfugiés sahraouis qui vivent près de Tindouf, en Algérie, dans des camps où le Front Polisario règne en maître et intimide ceux qui soutiennent le plan d'autonomie marocain – une situation mainte fois dénoncée par Rabat. [...]"

- La Nouvelle-Zélande, le Mossad et le marché arabe, Shraga Blum (Arouts 7) - « La Nouvelle-Zélande n’a pas grand-chose à perdre en créant une crise diplomatique avec Israël, mais elle a plus à perdre en se mettant à dos le monde arabe envers lequel elle souhaite augmenter ses exportations ».
http://www.israel7.com/2010/12/la-nouvelle-zelande-le-mossad-et-le-marche-arabe/
   "[...] Des diplomates américains en poste ont adressé de vives critiques envers le gouvernement néo-zélandais, qui en 2004, avait arrêté deux Israéliens, probablement agents du Mossad, qui avaient tenté d’obtenir des passeports néo-zélandais. La réaction du gouvernement de Wellington avait été disproportionnée par rapport aux « us et coutumes » en pareil cas, lorsqu’il s’agit de pays entretenant de bonnes relations. Une crise diplomatique avait alors surgi entre la Nouvelle-Zélande et Israël, et les deux agents présumés avaient purgé une peine de six mois de prison avant d’être expulsés vers Israël.
    Selon les documents, de « Wikileaks », les diplomates américains avaient accusé la Nouvelle-Zélande d’avoir « volontairement gonflé démesurément l’affaire uniquement dans le but de plaire au pays arabes et d’obtenir des avantages commerciaux avec ces derniers ». [...] « La Nouvelle-Zélande n’a pas grand-chose à perdre en créant une crise diplomatique avec Israël, mais elle a plus à perdre en se mettant à dos le monde arabe envers lequel elle souhaite augmenter ses exportations ».
    Deux jours après la rédaction de ce document, les diplomates américains en ont écrit un deuxième dans le même sens, encore plus direct et accusateur envers le gouvernement néo-zélandais : « La réaction disproportionnée du gouvernement envers Israël au sujet de cet incident indique clairement que la Nouvelle-Zélande veut caresser la communauté arabe dans le sens du poil et favoriser ses échanges commerciaux avec le monde arabe et particulièrement la branche ovine ». [...]"


Turquie

- Ahmadinejad arrive à Ankara pour un sommet économique avec la Turquie (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Ahmadinejad-arrive-a-Ankara-pour-un-sommet-economique-avec-la-Turquie_298323.html
   "Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad et son nouveau chef de la diplomatie Ali Akbar Salehi participeront jeudi à Istanbul à un sommet économique régional. Le rapprochement politique de la Turquie et de l'Iran, qui comptent à eux deux plus de 150 millions d'habitants, s'est accompagné d'un renforcement des relations économiques qui ont atteint 10 milliards de dollars, avec l'objectif de les faire passer à 30 milliards de dollars entre 2013 et 2015. Signe du changement intervenu, Ankara a retiré en août l'Iran de la liste des pays constituant une menace pour elle. Elle a également voté contre la résolution du Conseil de sécurité de l'ONU renforçant les sanctions économiques internationales contre l'Iran."


USA

- Netanyahu à Obama : Libérez Jonathan Pollard, Barak Ravid, Nir Hasson & Natacha Mozgovaya (Haaretz)
http://www.ambafrance-il.org/REVUE-DE-PRESSE-Mercredi-22,8557.html
   "Le Premier ministre Binyamin Netanyahu adressera dans les prochains jours une lettre au président américain, Barack Obama, pour lui demander officiellement, au nom du gouvernement israélien, la libération de l’espion Jonathan Pollard, emprisonné aux Etats-Unis depuis 1985. Cette lettre sera ensuite rendue publique. Ce sera la première fois qu’une telle lettre est adressée par le gouvernement israélien au gouvernement américain.
    M. Netanyahu s’est entretenu lundi avec l’épouse de Jonathan Pollard, Esther, et avec Lawrence Korb, qui était adjoint au secrétaire de la Défense à l’époque de l’arrestation de Pollard. Ceux-ci ont remis au Premier ministre une lettre de Jonathan Pollard dans laquelle il demande à Binyamin Netanyahu de s’adresser officiellement et publiquement à Washington pour obtenir sa libération après vingt-cinq ans de prison. Après avoir consulté hier ses conseillers, le Premier ministre a décidé d’accéder à cette demande.
    Le bureau du Premier ministre a publié hier un communiqué dans lequel il est noté que M. Netanyahu a l’intention d’œuvrer « avec détermination à la libération de Jonathan Pollard, du fait de l’obligation morale qu’a l’Etat d’Israël à son égard et pour qu’il puisse vivre auprès des siens et retrouver la santé après sa longue période de détention ».
    Les conseillers du Premier ministre ont pris contact hier après-midi avec de hauts responsables de la Maison Blanche et les ont informés que M. Netanyahu compte adresser une lettre officielle au président Obama dans les prochains jours. Pour l’heure cependant, Washington n’a pas indiqué quelle sera la réaction du gouvernement américain à cette lettre. « Nous estimons qu’une telle lettre ne nuira pas à Jonathan Pollard et pourrait même contribuer à sa libération », a déclaré un responsable du bureau du Premier ministre.
    Le porte-parole de la Maison Blanche, Robert Gibbs, a dit ne pas savoir « si c’est quelque chose que le président compte faire ». Il a ajouté que le sujet a été évoqu

é lors d’entretiens en tête à tête entre MM. Netanyahu et Obama dont il ignore le contenu."


Europe

- La théorie du ''complot juif'' s'invite sur la télé grecque (Conspiracy Watch) - « Adolf Hitler était un instrument du Sionisme mondial et était financé par la célèbre famille Rothschild ».
http://www.conspiracywatch.info/La-theorie-du-complot-juif-s-invite-sur-la-tele-grecque_a605.html
   "Le journal Haaretz rapporte dans son édition de ce jour que lors d’une récente interview diffusée sur la chaîne de télévision grecque Mega, un haut dignitaire grec orthodoxe a dénoncé une conspiration sioniste visant à asservir son pays et l’orthodoxie chrétienne. Le métropolite du Pirée, Serafim Mentzelopoulos, estime que les Juifs sont derrière les problèmes économiques que connaît actuellement la Grèce, que le « Sionisme international » essaie de détruire les valeurs familiales en promouvant la famille monoparentale et le mariage homosexuel, et qu’Adolf Hitler n’était qu’un outil des « Sionistes » visant à établir l’Etat d’Israël.
    A la question « Pourquoi n’êtes-vous pas d’accord avec la politique d’Hitler ? S’ils ont fait tout cela, est-ce qu’il n’avait pas raison en les brûlant ? », le prélat a répondu : « Adolf Hitler était un instrument du Sionisme mondial et était financé par la célèbre famille Rothschild dans le seul but de convaincre les Juifs de quitter le continent européen et d’aller fonder un nouvel Empire en Israël ». Il a poursuivi en affirmant que les Juifs comme « Rockefeller, Rothschild et Soros contrôlaient le système bancaire international qui contrôle la mondialisation ».
    Serafim Mentzelopoulos a été consacré métropolite du Pirée en 2001. Farouchement hostile à l’œcuménisme, il est l’un des treize membres du Saint-Synode de l’Eglise orthodoxe de Grèce. La chaîne de télévision privée Mega est l'une des plus regardées du pays."

- Wikileaks : le Vatican s'est retiré de l'Holocaust Task Force (JP) - pour éviter d'avoir à déclassifier les archives Pie XII.
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1289993759592&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "WikiLeaks épingle le Vatican. Selon un câble diplomatique publié par The Guardian, le Saint-Siège a refusé d'adhérer à l'International Task Force Holocaust (ITF) en tant que membre observateur. Etablie en 1998, l'ITF a pour mission d'encourager les activités d'éducation, de commémoration et de recherche à propos de la Shoah. Elle compte actuellement 27 membres : Allemagne, Argentine, Autriche, Belgique, Canada, Croatie, Danemark, Estonie, Espagne, Etats-Unis, France, Grèce, Hongrie, Israël, Italie, Lithuanie, Lettonie, Luxembourg, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Roumanie, Royaume-Uni, Slovaquie, Suède, Suisse, Tchèquie. [...]
    Selon le câble diplomatique daté d'octobre 2009, des responsables américains ont affirmé que ce refus complique les relations extérieures du Vatican. Selon ces derniers, ce recul s'expliquerait par les préoccupations de l'autorité pontificale "au sujet de la pression exercée par l'ITF pour déclassifier les dossiers de la seconde guerre mondiale datant du pontificat de Pie XII". Toujours d'après le câble, trois membres de l'ITF s'étaient rendus à Rome pour finaliser l'accord d'adhésion avec le Saint-Siège. Un projet qui s'est "totalement effondré... à cause de la rétractation du Vatican". [...]"

- UE : 100 millions pour les Palestiniens en 2011 (Guysen) - par comparaison, l'aide de la Commission européenne (hors aide humanitaire immédiate) pour Haïti - "le pays le plus pauvre du continent américain" - échelonnée sur 5 ans (2008-2013) est d'environ 300 millions d'euros. L'aide annuelle pour Haïti représente donc 60% de l'aide annuelle pour les Palestiniens.
http://www.guysen.com/news_UE-100-millions-pour-les-Palestiniens-en-2011_298345.html
   "La Commission européenne a annoncé mercredi le déblocage d'une aide de 100 millions d'euros en faveur des Palestiniens pour l'année 2011."


Monde

- Afghanistan : cinq civils tués dans un affrontement à Sangin (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Afghanistan-cinq-civils-tues-dans-un-affrontement-a-Sangin_298265.html
   "La force de l'Otan en Afghanistan a annoncé ce mardi avoir ouvert une enquête sur la mort de cinq civils lors d'un affrontement opposant ses éléments à des insurgés dans le district de Sangin."

Repost 0
Published by Occam - dans Novembre 2009
commenter cet article
21 décembre 2010 2 21 /12 /décembre /2010 17:36
Repost 0
Published by Occam - dans Novembre 2009
commenter cet article

Présentation

  • : La Boucle d'Occam
  • La Boucle d'Occam
  • : Chaque jour, une Boucle reprend l'actualité de France et du Moyen-Orient autour des thèmes d'Israël et de l'antisémitisme.
  • Contact

Recherche

Pages