Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 avril 2015 6 11 /04 /avril /2015 14:15

France


- Inquiétudes persistantes sur le racisme en France, Franck Johannès (Le Monde) - "les vieux préjugés se sont renforcés en 2014 : 63% des sondés estiment que les juifs "ont un rapport particulier à l'argent" (2 points de plus qu'en 2013), qu'ils "ont trop de pouvoir en France" (33% contre 37%), 56% estiment que, pour les juifs français, Israël compte plus que la France".
http://www.lemonde.fr/societe/article/2015/04/10/inquietudes-persistantes-sur-le-racisme-en-france_4614094_3224.html

- Islamophobie : la pertinence du terme fait débat (AFP) - "Dès sa naissance, le concept d'antisémitisme postulait une donnée biologique, peu importait le degré de religiosité. Alors que l'islamophobie indique une intolérance liée à la pratique".
https://fr.news.yahoo.com/islamophobie-pertinence-terme-fait-d%C3%A9bat-103545773.html
"Est-il pertinent de parler d'islamophobie à propos des actes et discriminations visant les musulmans ? Certains le soutiennent face à l'ampleur du phénomène, quand d'autres jugent ce terme piégé car il interdit, selon eux, toute critique d'ordre religieux. [...]
"L'islamophobie existe, elle est bien ancrée dans la société française, qu'on le veuille ou non", s'agace le président de l'observatoire du CFCM, Abdallah Zekri, tout en se réjouissant que le président François Hollande ait prononcé, en janvier, ce mot que le Premier ministre Manuel Valls n'utilise pas. "Si les hommes politiques refusent la notion d'islamophobie, il me semble qu'ils ne devraient pas parler d'antisémitisme mais d'actes et de racisme antijuifs", estime encore le responsable musulman.
La comparaison ne convainc par Jean-Christophe Moreau, coauteur de "Islamophobie, la contre-enquête" (Plein Jour) : "Dès sa naissance, le concept d'antisémitisme postulait une donnée biologique, peu importait le degré de religiosité. Alors que l'islamophobie indique une intolérance liée à la pratique, une difficulté d'accepter un retour du religieux". Ce spécialiste de l'histoire du droit juge la notion d'islamophobie instrumentalisée par "une base militante" qui défend certaines pratiques, comme le port du voile, relevant selon lui "davantage de l'identité que des droits individuels". "Il y a une forme d'assignation identitaire qui s'exerce à travers cette confessionnalisation de l'antiracisme", critique-t-il. [...]"

**********************************************

Iran

- Etats-Unis/Iran : la tension monte sur le Yémen (AFP)
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/04/09/97001-20150409FILWWW00089-etats-unisiran-la-tension-monte-sur-le-yemen.php
"Bien informé du fait que l'Iran arme les rebelles chiites au Yémen, les Etats-Unis ont fait savoir qu'ils ne resteront pas les bras croisés. C'est ce qu'a indiqué hier le secrétaire d'Etat américain John Kerry.
"L'Iran doit savoir que les Etats-Unis ne resteront pas les bras croisés alors que la région est destabilisée et que des gens lancent une guerre ouverte à travers les frontières internationales des autres pays", a déclaré John Kerry dans une interview à la chaîne PBS. "Il y a eu -il y a, de toute évidence- des vols en provenance d'Iran. Chaque semaine, il y a des vols d'Iran, nous les avons localisés et nous le savons", a ajouté le secrétaire d'Etat. Une coalition d'alliés des Etats-Unis, dirigée par l'Arabie saoudite, mène depuis deux semaines des raids contre les rebelles chiites dits Houthis, alliés à l'Iran.
Le Pentagone a annoncé hier que l'armée de l'Air américaine avait commencé à ravitailler en vol les avions de chasse de la coalition. Le secrétaire d'Etat a assuré dans le même temps que les Etats-Unis ne cherchaient pas la confrontation. "Mais nous n'abandonnerons pas nos alliances et nos amitiés", a-t-il ajouté, assurant que les Etats-Unis étaient convaincus de "la nécessité de nous tenir aux côtés de ceux qui se sentent menacés en raison des choix que l'Iran pourrait faire". [...]"

- L'Iran lie un accord à la levée immédiate des sanctions (Reuters) - Hassan Rohani : "La nation iranienne a été et sera le vainqueur des négociations".
https://fr.news.yahoo.com/pas-signature-daccord-sans-lev%C3%A9e-des-sanctions-dit-080830466.html
"L'Iran ne signera un accord définitif sur son programme nucléaire avec les pays du groupe "P5+1" qu'à la condition que toutes les sanctions visant la République islamique soient levées le jour même, a déclaré jeudi le président Hassan Rohani dans une allocution télévisée. [...] "Nous ne signerons aucun accord si les sanctions ne sont pas levées le même jour (...) Nous voulons un accord gagnant-gagnant pour toutes les parties impliquées", a dit Hassan Rohani.
Depuis jeudi dernier, l'Iran et les Etats-Unis semblent avoir des interprétations différentes de certains points de l'accord, à commencer par le rythme et l'étendue de la levée des sanctions. "Notre objectif dans les discussions (avec les grandes puissances) est de préserver le droit au nucléaire de notre nation. Nous voulons un résultat qui profite à chacun", a dit Hassan Rohani lors d'une cérémonie organisée à l'occasion de la "journée nationale de la technologie nucléaire". "La nation iranienne a été et sera le vainqueur des négociations", a-t-il ajouté.
L'Iran exige que la totalité des résolutions de l'Onu liées à son programme nucléaire ainsi que les sanctions économiques prises par les Etats-Unis et l'Union européenne dans ce dossier soient immédiatement levées dès qu'un accord définitif sera signé. Mais les Etats-Unis ont déclaré lundi que le rythme de la levée des sanctions faisait partie des questions à négocier. [...]"
- White House: Sanctions on Iran to be removed over time, not immediately (Haaretz) - "Iran has claimed sanctions would be removed immediately after deal is signed, but White House adviser Ben Rhodes says framework allows for phased sanction removal".
http://www.haaretz.com/news/middle-east/1.651264

- Khamenei refuse de se prononcer sur l'accord de Lausanne (Reuters) - Khamenei : "Ce qui a été réalisé pour l'instant ne garantit pas qu'un accord soit signé, ni même que les négociations aillent à leur terme".
https://fr.news.yahoo.com/khamenei-refuse-se-prononcer-sur-laccord-lausanne-104933607--finance.html

- Washington veut une inspection des sites militaires iraniens (Reuters) - "Ce règlement définitif auquel l'accord-cadre conclu la semaine dernière à Lausanne a ouvert la voie "ne peut pas reposer sur la confiance", a dit le numéro un du Pentagone".
https://fr.news.yahoo.com/washington-veut-une-inspection-des-sites-militaires-iraniens-092936009.html
"Le règlement définitif du contentieux nucléaire auquel l'Iran et les grandes puissances doivent parvenir avant la fin juin doit prévoir l'inspection des sites militaires, estime le secrétaire américain à la Défense, Ashton Carter. L'ayatollah Ali Khameneï, guide suprême de la Révolution iranienne, a exclu que cet accord, s'il a lieu, soit assorti de "mesures de surveillance extraordinaires".
Ce règlement définitif auquel l'accord-cadre conclu la semaine dernière à Lausanne a ouvert la voie "ne peut pas reposer sur la confiance", a dit le numéro un du Pentagone dans un entretien accordé à CNN vendredi lors d'une visite en Corée du Sud. "Il doit y avoir des dispositions adéquates pour les inspections", a-t-il fait valoir, jugeant "absolument" nécessaire que les sites militaires soient concernés. [...]"

- Yaalon : l’accord avec l’Iran augmente la probabilité d’une guerre (Times of Israel)
http://fr.timesofisrael.com/yaalon-laccord-avec-liran-augmente-la-probabilite-dune-guerre/
"Les puissances mondiales devraient chercher un meilleur accord avec Téhéran sur le programme nucléaire controversé, un accord mettant fin à l’aggression iranienne dans la région, a écrit le ministre de la Défense Moshe Yaalon dans une tribune du Washington Post mercredi. [...]
« Le choix n’est pas entre un mauvais accord et une guerre », a déclaré Yaalon. « L’alternative se situe entre un meilleur accord qui bloque sensiblement l’insfrastructure nucléaire de l’Iran et conditionne la levée des restrictions à son programme nucléaire à la fin de l’agression de l’Iran dans la région, son terrorisme à travers le monde et sa menace de détruire Israël », a-t-il souligné. « Cette alternative ne demande ni la guerre ni de placer notre foi dans des outils qui nous ont déjà fait défaut », a-t-il ajouté. [...]
« Israël a clairement formulé ses graves préoccupations sur des éléments fondamentaux de l’accord et des omissions. La vaste infrastructure laissée en Iran lui donnera un délai de manœuvre inacceptable pour construire une bombe », a-t-il écrit. « [Les sanctions sur Téhéran] ont pris des années à être mises en place et même plus longtemps à devenir efficaces. Une fois levées, elles ne peuvent pas être remises après de futures violations iraniennes, a-t-il déclaré. Il est illusoire de croire que les sanctions peuvent être remises en place et devenir efficaces dans le délai aussi court fourni par les termes de l’accord cadre ».
Yaalon a aussi rejeté les critiques qu’une position durcie contre l’Iran pourrait encourager une plus grande belligérence ou même entraîner les Etats-Unis ou Israël dans une guerre. « Déclarer que l’unique alternative à l’accord cadre est la guerre ne correspond pas à la réalité », explique Yaalon. « Cela obscurcit à la fois l’échec d’obtenir des meilleurs termes pour l’Iran et étouffe un débat honnête et ouvert en suggérant que si vous n’êtes pas d’accord, vous êtes belliqueux. Cela nourrit et reflète la calomnie qu’Israël est particulièrement un agitateur de guerre », souligne-t-il. [...]"

- The Iran Deal: Now You See It, Now You Don't, David Frum (The Atlantic) - assez amusant (ou inquiétant, au choix).
http://www.theatlantic.com/international/archive/2015/04/the-iran-deal-now-you-see-it-now-you-dont/390123/
"Bare days after U.S. and Iranian negotiators supposedly agreed to a “framework” for a final nuclear agreement, it is emerging that the United States and Iran may not actually have agreed after all.
On his apparent Twitter account, Iran’s supreme leader, Ayatollah Ali Khamenei, has condemned the U.S. summary of the framework as “contrary to what was agreed,” adding, “They always deceive & breach promises.” Iran’s president, Hassan Rouhani, declared that he expected sanctions to be lifted immediately once a signed deal is implemented, not in the staged phases described by President Obama.
All of this reminds me of a decade-old story. Back in the Bush years, negotiations with Iran were entrusted to a three-power contact group: Germany, France, and the United Kingdom. I once spoke with one of the lead negotiators during a dinner at his nation’s embassy. He told me that repeatedly he and his Iranian counterpart would agree on some point—only for the counterpart to open the next meeting by denying that anything had been agreed the day before, casting them back to zero.
After this had happened more than once, the Western negotiator introduced a new tactic. He would have a member of his delegation take notes on the discussions in Farsi. At the end of the day, the Farsi-language notes would be presented to the Iranian counterpart for his review. “Have we understood everything correctly?” The counterpart nodded. “Would you then please kindly sign these notes to confirm that understanding?” The pen was produced, the document signed.
The next meeting opened as usual, with the Iranian counterpart rescinding everything that had been agreed at the last meeting. The Western negotiator triumphantly produced the signed minutes. The Iranian glanced contemptuously at the paper. “That’s not my signature,” he said."

- How I learned to stop loving Obama and worry about the bomb, Mitch Ginsburg (Times of Israel) - "The Times of Israel’s military correspondent takes stock, six years after writing a heartfelt letter in support of the presidential candidacy of a young senator from Illinois".
http://www.timesofisrael.com/how-i-learned-to-stop-loving-obama-and-worry-about-the-bomb/

**********************************************

"Processus de paix"


- Taxes gelées : les Palestiniens vont saisir l'ONU (AFP)
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/04/08/97001-20150408FILWWW00407-taxes-gelees-les-palestiniens-vont-saisir-l-onu.php
"Le premier ministre palestinien Rami Hamdallah a menacé aujourd'hui de saisir l'ONU au sujet des centaines de millions de dollars de taxes qu'Israël collecte pour le compte des Palestiniens et refuse de leur reverser, arguant de dettes envers des compagnies israéliennes privées. [...]
Parce qu'ils exigent que le versement soit fait dans son intégralité, les Palestiniens ont indiqué avoir refusé ce paiement, finalement concédé par Israël [pour les deux tiers], qui avait suspendu ses versements --prévus par le Protocole de Paris signé en 1994-- en rétorsion à l'adhésion de la Palestine à la Cour pénale internationale (CPI). "Nous allons donc réclamer un arbitrage international et si Israël ne s'y plie pas, nous nous rendrons devant la Commission des Nations unies pour le droit commercial international (CNUDCI)", a poursuivi Rami Hamdallah, accusant Israël de chercher à "affaiblir l'Autorité palestinienne en l'empêchant d'assurer les services aux Palestiniens"."
- The PA’s audacity (Jerusalem Post editorial) - "While it is increasingly trendy overseas to condemn Israel on miscellaneous trumped-up charges – including apartheid, wholesale oppression, dispossession and much more in the same fallacious vein – few anywhere are aware that the supposedly downtrodden Palestinians essentially enjoy free electricity courtesy of average Israelis"; "The PA’s unbridled fiscal delinquency cannot be subsidized by Israeli citizens, even if the upshot would be bad press and the usual mud-slinging abroad".
http://www.jpost.com/Opinion/The-PAs-audacity-396600
"Rancor sometimes produces useless gestures of self-harm that are described as “cutting off your nose to spite your face.” In normal circumstances self-inflicted malice is senseless, but the Palestinian Authority follows a unique brand of logic. Indeed, by PA criteria there could be massive propaganda advantage to cutting off its own nose and blaming Israel.
Ramallah’s refusal to accept tax revenue collected on its behalf by Israel is a cogent case in point. Israel froze these funds in December after the PA decided to join the International Criminal Court in The Hague and thereby instigate proceedings against Israel for alleged war crimes.
Israel had failed to dissuade the PA, a supposed peace partner, from carrying out its cynical ploy. The revenue freeze was imposed to demonstrate that adversarial provocations come at a price. But, as on previous occasions, Israeli punitive reactions are short-lived – no matter how justified. This time, too, the government relented following pressure from Washington and handed over to Ramallah NIS 1.37 billion.
But Israel held back a symbolic NIS 160,000 to defray a fraction of the PA’s NIS 2b. debt to the Israel Electric Corporation. The PA is also in massive arrears to Mekorot for water piped to it and to Israeli hospitals for unpaid medical bills.
According to PA President Mahmoud Abbas’s arithmetic, however, this token deduction amounts to “a full third of the total.” Therefore, he said, he refuses to accept any of the money and is prepared to take Israel to the ICC over the matter. The Palestinian media, which Abbas controls, is already rife with threats that “Israel’s thieving would be the first war crime on which it would be tried internationally.”
It might be absurd to presume that collecting a small portion of enormous outstanding utility bills can be portrayed as a war crime. But what holds true for other nations is not so in Israel’s case. While it is increasingly trendy overseas to condemn Israel on miscellaneous trumped-up charges – including apartheid, wholesale oppression, dispossession and much more in the same fallacious vein – few anywhere are aware that the supposedly downtrodden Palestinians essentially enjoy free electricity courtesy of average Israelis.
It might make for fascinating legal high jinks if Abbas does press this matter at the ICC, after having brazenly racked up alarming debts and then gallingly waited quite content to have Israelis pick up his regime’s tab. It would be interesting to see if anti-Israel bias could move jurists abroad to actually rule that it is an inalienable Palestinian right not to pay any bills but to enjoy free electricity, as well as other utilities and services, at the direct expense of Israeli consumers. It is safe to assume that no such precedent exists in the annals of jurisprudence. Still, serial non-fulfillment of financial obligations by the Palestinians – in many spheres, not only vis-à-vis the IEC – has not dampened Ramallah’s chutzpah.
To be sure, this is not the first time in which Israel announces it will deduct money to pay debts from PA revenues, but time and again international pressure quickly causes the government to backtrack. It would be no surprise if this episode is similarly concluded. Nonetheless, the government cannot keep playing nice and avoid damaging our international image at a cost to the Israeli economy. The PA’s unbridled fiscal delinquency cannot be subsidized by Israeli citizens, even if the upshot would be bad press and the usual mud-slinging abroad.
Israel clearly possesses a range of options to make sure that its resources and population are not unconscionably exploited, especially by forces that lose no opportunity to ingrain enmity to the Jewish state. To then expect that state to keep bankrolling the PA is akin to extortion. Israel must show the PA that it will not be cowed by shakedowns. Attempted blackmail will only intensify unless Israel indicates that it will not accept losses and inflict pain on its own citizens just to escape yet another demonization drive. The more Israel appears to fear slander, the more potent the weapon of slander becomes in the ongoing anti-Israel offensive."

- Mother of 4 terrorists honored again by PA as model for Palestinian women (PMW)
http://www.palwatch.org/main.aspx?fi=157&doc_id=14438
"On the occasion of International Women's day, the PLO Commission of Prisoners' Affairs held an event to honor its female employees as well as female prisoners in Israeli prisons. Among the guests of honor was Um Nasser Abu Hmeid, who the official Palestinian Authority daily described as "mother of four prisoners sentenced to life in the occupation's prisons." What the paper did not mention was that Hmeid's four sons are all terrorist murderers who have either murdered Israelis themselves, or participated in murderous terror attacks and are serving a total of 18 life sentences.
At the event, PA Parliament Member and Director of the PLO commission Issa Karake venerated "the Palestinian woman" for her being "a maker of men and of the future": "The honoring of the Palestinian woman on her special day stems from loyalty to her role as a maker of men and of the future, and in recognition of her long-standing sacrifice which no one can deny, through giving birth, education and orientation. She is the Martyr (Shahida), the prisoner, the wounded and expelled one, the mother, sister, wife and daughter of all of those." [Website of the Commission of Prisoners and Released Prisoners' Affairs, March 10, 2015; and Al-Hayat Al-Jadida, March 11, 2015] Karake presented Hmeid with a rose and a plaque of honor at the ceremony. [...]"
- Feminism, PLO style: Mother of 4 murderers honored for "International Women's Day" (Elder of Ziyon)
http://elderofziyon.blogspot.fr/2015/04/feminism-plo-style-mother-of-4.html

**********************************************

Judée-Samarie

- Un Palestinien tué par des soldats israéliens en Cisjordanie (Reuters) - "lors d'une manifestation à l'issue des obsèques d'un militant du groupe Djihad islamique".
https://fr.news.yahoo.com/un-palestinien-tu%C3%A9-par-des-soldats-isra%C3%A9liens-en-132335422.html
- Un Palestinien tué lors d’affrontements avec l’armée (Times of Israel)
http://fr.timesofisrael.com/un-palestinien-tue-lors-daffrontements-avec-larmee/
"[...] Le bureau du porte-parole de Tsahal a indiqué au Times of Israel que près de 700 Palestiniens ont assisté aux funérailles « qui s’est ensuite dégénéré en affrontements violents avec les forces armées, ce qui est illégal ». L’armée israélienne a déclaré que les manifestants ont lancé des pierres, des cocktails Molotov, mis le feu à des pneus et bloqué des routes. L’armée a ajouté que les troupes ont répondu à ses attaques avec des moyens de dispersion anti-émeute, y compris en utilisant des balles en caoutchouc. « Nous avons identifié quatre coups sûrs et nous enquêtons au sujet des rapports selon lesquels un Palestinien a été tué », a déclaré l’armée israélienne. [...]"
- Palestinian reportedly shot dead at funeral (Ynet)
http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4645800,00.html
"[...] Thousands of people marched in the funeral procession in the village of Beit Ummar, and some pelted troops deployed nearby with stones, witnesses said. Israeli soldiers retaliated by firing tear gas and rubber bullets before resorting to live rounds, the witnesses added.
The IDF spokeswoman said the soldiers at first used non-lethal "riot-dispersal means" but, with the Palestinians undeterred, resorted to shooting live small-caliber bullets. These were aimed at the lower body of the Palestinians targeted, she said, and soldiers had reported four hits. The Israeli army had heard of a Palestinian fatality in the incident and was investigating, she said. [...]"

**********************************************

Syrie

- L'Onu juge désespérée la situation à Yarmouk, en Syrie (Reuters) - "Selon Amnesty International, les tirs et les bombardements aériens ont tué au moins 18 civils dans le camp depuis l'attaque de l'EI il y a une semaine. Parmi ces morts figurent une fillette de 12 ans et un travailleur humanitaire".
https://fr.news.yahoo.com/lonu-juge-d%C3%A9sesp%C3%A9r%C3%A9e-la-situation-%C3%A0-yarmouk-en-162410339.html

- Yarmouk : mais où sont les "amis" du peuple palestinien ? (CCLJ) - "Consternant silence, scandaleuse inaction. Les choses se passent comme si, pour toutes ces organisations [pro-palestiniennes], il y avait les bons morts palestiniens, ceux tués par les Israéliens et ceux de moins bonne qualité, victimes de leurs frères arabes. Pour elles, qui sont d’abord antisionistes avant d’être pro-palestiniennes, la mort d’un gamin de Yarmouk n’a pas le même poids que celle d’un enfant de Gaza. Celle-là est symbolique des horreurs du sionisme, ce bras armé de l’impérialisme américain. La première, elle, ne fait pas sens, c’est une perte collatérale, un accident de casting, au mieux, une regrettable bavure. On voit par là qu’il est possible de faire profession d’aimer la Palestine sans spécialement aimer les Palestiniens".
http://www.cclj.be/actu/israel/yarmouk-mais-ou-sont-amis-peuple-palestinien

- Yarmouk exposes callous double standards of ugly Israel bashers, Brendan O’Neill (Jewish News) - "even on the question of Palestinian suffering, anti-Israel activists only care some of the time. If you’re a Palestinian whose life is made harder by Israeli forces, they’ll share pictures of you, march in the streets for you, write tear-drenched tweets about you. But if you’re a Palestinian under threat from a non-Israeli force, forget about it. You’re on your own. This has become clear in recent days, following reports that the Islamic State’s deathly grip now reaches into the Palestinian refugee camp of Yarmouk in Syria".
http://www.jewishnews.co.uk/brendan-oneill-yarmouk-exposes-ugly-double-standards-of-anti-israel-activists/

**********************************************

Egypte

- Sinaï : double attaque djihadiste, 13 morts (AFP) - des obus de l'armée égyptienne ont peut-être tué 11 civils, dont 6 enfants et 4 femmes... mais personne n'en parle. Etonnant, non ?
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/04/09/97001-20150409FILWWW00073-sinai-double-attaque-djihadiste-13-morts.php
"Onze civils égyptiens ont été tués hier soir par des obus de mortier tombés sur leurs maisons dans le nord du Sinaï, où l'armée combat une branche locale du groupe Etat islamique (EI), a annoncé la police. Les obus ont explosé dans un quartier du sud de Cheikh Zuweïd, non loin d'Al-Arich, chef-lieu de la province du Nord-Sinaï. Six enfants, quatre femmes et un homme, ont péri et six autres habitants ont été blessés, ont assuré des responsables de la police et des secours, sans préciser qui étaient les auteurs des tirs.
Le Nord-Sinaï est le bastion du groupe insurgé Ansar Beït al-Maqdess, qui s'est rebaptisé Province du Sinaï en novembre 2014 quand il a fait allégeance à l'EI, pour signifier qu'il considère cette péninsule égyptienne comme une province du "califat" auto-proclamé par l'organisation extrémiste dans une partie de l'Irak et la Syrie. Ce groupe revendique régulièrement des attaques et attentats meurtriers visant les forces de l'ordre dans le Nord-Sinaï, mais aussi plus rarement au Caire. [...]"

- Le chef des Frères musulmans à nouveau condamné à mort en Egypte (Reuters) - "Le guide des Frères musulmans, Mohamed Badie, et 13 autres membres de la confrérie ont été condamnés à mort samedi en Egypte pour incitation au chaos et à la violence".
https://fr.news.yahoo.com/le-chef-des-fr%C3%A8res-musulmans-%C3%A0-nouveau-condamn%C3%A9-091135810.html

**********************************************

Monde arabe

- Yémen : l'aide commence à arriver alors que les combats font plus de victimes civiles (AFP) - "L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a revu à la hausse le bilan des victimes des violences au Yémen, à 643 morts et 2.226 blessés depuis le 19 mars" ; "Cette aide reste toutefois très modeste face aux immenses besoins de la population, notamment à Aden, où la situation humanitaire est "catastrophique", et le personnel médical fait cruellement défaut, selon la Croix-Rouge" ; "Des cadavres étaient visibles dans les rues et des appels à l'aide ont été lancés par haut-parleur depuis les mosquées, selon des habitants".
https://fr.news.yahoo.com/laide-commence-%C3%A0-arriver-au-y%C3%A9men-180609184.html
- Violents raids de la coalition arabe au Yémen (AFP) - "les plus violents depuis le début de l'opération Tempête décisive".
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/04/10/97001-20150410FILWWW00090-violents-raids-de-la-coalition-au-yemen.php

**********************************************

Europe

- Espagne : des islamistes visaient des institutions juives (Reuters)
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/04/10/97001-20150410FILWWW00372-espagne-des-islamistes-visaient-des-institutions-juives.php
"Les membres d'une cellule d'islamistes présumés arrêtés cette semaine en Catalogne prévoyaient de commettre un attentat à la bombe contre une librairie juive de Barcelone, a annoncé aujourd'hui le magistrat chargé de l'instruction. Plusieurs autres cibles potentielles figuraient sur la liste du groupe, dont des synagogues et des édifices publics de la région catalane, a ajouté le magistrat.
Sept des onze personnes appréhendées mercredi dans le nord-est de la région font l'objet d'une enquête pénale, étape préalable à une inculpation, et seront maintenues en détention préventive. Dix des onze personnes sont soupçonnées d'appartenir à une cellule de djihadistes dont le profil est similaire à celui de l'Etat islamique. La onzième personne est soupçonnée de complicité et de détention d'armes et d'explosifs. [...]"

- U.K. Labour Party leader Ed Miliband backs Palestine recognition (Haaretz) - "Miliband was asked by a reporter if Britain would recognize Palestine in the first year or two of his premiership, if Labour wins national elections on May 7".
http://www.haaretz.com/news/diplomacy-defense/1.651252
- UK's Labour leader says would recognize Palestine at right moment (Ynet) - "Ed Miliband says decision on statehood recognition would take place depending on if such a move would help bring about broader peace deal in Middle East".
http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4645788,00.html

Partager cet article

Repost 0
Published by Occam
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Boucle d'Occam
  • La Boucle d'Occam
  • : Chaque jour, une Boucle reprend l'actualité de France et du Moyen-Orient autour des thèmes d'Israël et de l'antisémitisme.
  • Contact

Recherche

Pages