Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 février 2016 6 06 /02 /février /2016 11:19

Intifada ?


- La violence revient avec force à Jérusalem [mercredi] (AFP) - "A la différence de la grande majorité des attaques récentes, celle de mercredi implique non pas un Palestinien agissant isolément mais trois hommes d'une vingtaine d'années armés d'un couteau, d'une arme à feu et d'explosifs".
https://fr.news.yahoo.com/j%C3%A9rusalem-trois-palestiniens-abattus-apr%C3%A8s-attaque-contre-deux-125512977.html
"Jérusalem a connu mercredi sa plus grave attaque anti-israélienne depuis des semaines quand trois Palestiniens ont gravement blessé deux garde-frontières à l'arme à feu avant d'être abattus. L'attentat commis aux abords populeux de la Vieille ville a immédiatement ravivé les craintes d'escalade provoquées par plus de quatre mois de violences dans les Territoires palestiniens et en Israël, qui ont suscité des évocations de nouvelle intifada.
A la différence de la grande majorité des attaques récentes, celle de mercredi implique non pas un Palestinien agissant isolément mais trois hommes d'une vingtaine d'années armés d'un couteau, d'une arme à feu et d'explosifs, selon la police. Les armes saisies sur place "sont la preuve d'une attaque à la planification complexe", a dit la porte-parole de la police, Luba Samri. [...]
Selon le récit de la police, des garde-frontières ont avisé un groupe d'hommes au comportement suspect. Au moment où l'un d'eux présentait ses papiers d'identité, les deux autres ont sorti une arme à feu de type Carl Gustav et des couteaux, et ont tiré. Deux femmes garde-frontières ont été atteintes, dont l'une se trouve dans un état critique, ont dit les secours. "Les autres garde-frontières ont réagi instantanément, ont tiré et neutralisé les terroristes", selon Mme Samri.
Les trois agresseurs sont originaires de Qabatiya, au sud de Jénine, dans le nord de la Cisjordanie [...]. Ils ont 19 et 20 ans selon les photos largement diffusées de leurs papiers. Des artificiers ont désamorcé les engins explosifs qu'ils détenaient, a dit la police. Les forces israéliennes ont bouclé le secteur et ratissé les environs à la recherche de complices éventuels. [...]
Après avoir concentré une bonne partie des violences, Jérusalem n'avait plus connu en janvier que des attaques ou tentatives d'attaque sporadiques au couteau de la part de Palestiniens apparemment isolés. Samedi, un adolescent immigré des Etats-Unis y a été légèrement blessé au couteau. [...]"
- L’une des 2 blessées de l’attentat de Jérusalem a succombé à ses blessures (Times of Israel) - "Hadar Cohen était âgée de 19 ans, a dit la police. Elle avait été admise dans un état critique à l’hôpital avec une blessure par balle à la tête, a indiqué l’hôpital. Elle avait été enrôlée il y a 2 mois. L’Hôpital Hadassah du mont Scopus a déclaré que Cohen a reçu une balle dans la tête" ; "Un de ses collègues, qui a été le témoin de l’attaque, a déclaré que Cohen est parvenue à tirer sur les terroristes avant d’être blessée, a ajouté la Deuxième chaîne. Elle laisse derrière elle, ses parents, un frère et une sœur. Une autre femme du même âge et appartenant à la même unité a été sérieusement blessée".
http://fr.timesofisrael.com/au-moins-2-blesses-graves-dans-un-attentat-a-jerusalem/
- Une policière israélienne tuée par balle à Jérusalem-Est, Cyrille Louis (Le Figaro) - "«Ce qu'on sait en tout cas, détaille Micky Rosenfeld, c'est que tous trois étaient porteurs de couteaux ainsi que d'armes automatiques, et qu'ils ont ouvert le feu dès que les policiers ont demandé à voir leurs papiers d'identité.»" ; "Quel que soit son degré de planification, la fusillade de Jérusalem semble démentir ceux qui prédisaient un essoufflement graduel et spontanée des violences. Lors d'une rencontre avec la presse qui se déroulait mercredi après-midi à Tel Aviv, le major-général Nitzan Alon, chef de la direction des opérations au sein de l'armée israélienne, a d'ailleurs prévenu: «Nous partons du principe que cette vague terroriste ne va pas s'arrêter en quelques semaines, et sommes préparés pour y faire face tout au long de l'année 2016.»"
http://www.lefigaro.fr/international/2016/02/03/01003-20160203ARTFIG00335-une-policiere-israelienne-tuee-par-balle-a-jerusalem-est.php

- Fatah: Murderers of policewoman yesterday are "role models" (PMW)
http://www.palwatch.org/main.aspx?fi=157&doc_id=17157
"The Fatah movement praised the three terrorists who murdered policewoman Hadar Cohen in yesterday's terror attack at the Damascus Gate in Jerusalem. Fatah published the above picture of the three terrorists on its official Facebook page, calling them "role models":
"Those who carried out the self-sacrifice operation in occupied Jerusalem are Ahmad Abu Al-Rub, Ahmad Zakarneh, and Muhammad Kmeil from the village of Qabatiya in the Jenin district. They were three men who competed with each other for [Martyrdom] death. Their feet were raised above the hangman's neck. They became role models. Across the length and breadth of the homeland." [Official Facebook page of the Fatah Movement, Feb. 3, 2016]
The father of one of the murderous terrorists spoke in a news report on official PA TV and praised his son's death as a "Martyr": Father: "We received the news with joy, a Martyr, our Lord chose him from among the people to be a Martyr, Allah will pardon him, and we hope he will be among the people of Paradise, Allah willing. Praise Allah in any case." [Official PA TV, Feb. 3, 2016] Click to view [...]"
- Fatah Facebook page celebrating murderers (Elder of Ziyon) - "I guess celebrating the murder of a 19 year old woman is "natural." Hadar Cohen is, of course, a real martyr, who helped stop what would have been a much worse attack".
http://elderofziyon.blogspot.fr/2016/02/fatah-facebook-page-celebrating.html
- Israël rend les corps des tueurs de Hadar Cohen (Times of Israel) - "Les responsables militaires ont déclaré à la Deuxième chaîne que les corps ont été retournés après que les familles ont promis que les funérailles des trois terroristes ne se transformeraient pas en rassemblements pour inciter à la haine et à la violence".
http://fr.timesofisrael.com/israel-rend-les-corps-des-tueurs-de-hadar-cohen/

- Israël critique le titre ‘biaisé’ de l’article de CBS sur l’attentat de Jérusalem (Times of Israel) - "Ils ont titré leur article sur l’incident : « 3 Palestiniens tués alors que les violences quotidiennes se poursuivent »." Voir ce titre hallucinant en image sur le site. Certains médias français sont presque allés aussi loin.
http://fr.timesofisrael.com/israel-critique-le-titre-biaise-de-larticle-de-cbs-sur-lattentat-de-jerusalem/

- Abbas reçoit des familles de terroristes, peu après une attaque à Jérusalem (i24) - "Abbas s'est ainsi entretenu avec les familles de 11 terroristes qui ont mené des attaques contre des Israéliens au cours des quatre derniers mois, qui ont été tués par des tirs de riposte israéliens et dont les corps restent détenus par l'Etat hébreu" ; ""Vos fils sont des martyrs", a affirmé le président de l'Autorité palestinienne aux familles".
http://www.i24news.tv/fr/actu/israel/diplomatie-defense/101648-160204-abbas-recoit-des-familles-de-terroristes-peu-apres-une-attaque-a-jerusalem
- Abbas signals solidarity for terrorism, as Gaza talks of war again, Avi Issacharoff (Times of Israel) - "when the entire official and unofficial Palestinian media conveys the message that the terrorists are “heroes” and Abbas embraces the families of these “martyrs,” the impression that comes across in Israel and in the territories alike is that, just as in Yasser Arafat’s time, Abbas tries every so often to ride the tiger rather than get rid of it".
http://www.timesofisrael.com/abbas-signals-solidarity-for-terrorism-as-gaza-talks-of-war-again/
"About two weeks ago, Palestinian Authority Chairman Mahmoud Abbas (Abu Mazen) met with a group of Israeli journalists, myself included, in the Muqata in Ramallah. The rais made firm statements against violence and terrorism and repeated his call for the resumption of peace talks.
On Wednesday afternoon, just hours after three Palestinian youths from Qabatiya carried out a horrific terror attack at Damascus Gate in which Border Police officer Hadar Cohen, 19, was killed, Abbas met in the same office with parents of several young Palestinian terrorists who had murdered Israelis — terrorists whose bodies had not been returned. He promised to rebuild the families’ homes, which Israeli security troops had demolished.
It may be that Abbas sees such a promise as a humanitarian gesture, perhaps an act of mercy, toward the families. But he must know how his words and deeds would be interpreted in Palestinian and Israeli society: as an act of solidarity and support for terrorists’ actions in a week that those three young men, from families that are strong supporters of Fatah, went on a killing spree outside Jerusalem’s Old City, and a Palestinian Authority police officer tried to kill three young soldiers. Plainly, this is no way to build peace; nor is it any way to convey a message against violence and terrorism.
It is true that the Palestinian Authority acts against terrorism, prevents terror attacks and arrests people suspected of planning terror attacks. Still, when the entire official and unofficial Palestinian media conveys the message that the terrorists are “heroes” and Abbas embraces the families of these “martyrs,” the impression that comes across in Israel and in the territories alike is that, just as in Yasser Arafat’s time, Abbas tries every so often to ride the tiger rather than get rid of it. [...]"

- Official PA news agency cites Ban Ki Moon to justify terror attacks (Elder of Ziyon) - "I guess that they didn't read Ban's NYT op-ed where he claimed he was in no way justifying terror attacks. Or perhaps - they did, and understood him perfectly".
http://elderofziyon.blogspot.fr/2016/02/official-pa-news-agency-cites-ban-ki.html

- Un Palestinien tué après avoir jeté un cocktail Molotov sur une jeep militaire (AFP) - "Face à "une menace immédiate", les soldats ont tiré sur les deux Palestiniens, a expliqué une porte-parole de l'armée à l'AFP. Le ministère palestinien de la Santé a identifié le Palestinien abattu comme Haitham al-Baou, 17 ans".
https://fr.news.yahoo.com/palestinien-tu%C3%A9-apr%C3%A8s-avoir-jet%C3%A9-cocktail-molotov-jeep-142927057.html

- Two Arabs tried to burn a bunch of Jews to death today. Good luck finding the news story (Elder of Ziyon)
http://elderofziyon.blogspot.fr/2016/02/two-arabs-tried-to-burn-bunch-of-jews.html
"Arab media is all over the story of a Molotov cocktail being thrown at a small bus of Jews and igniting it. I couldn't find the Hebrew website that these photos were taken from.
This attempted mass murder is no big deal to Israelis, and therefore the English language Israeli media ignore these daily terror attacks - and the international reporters aren't even aware. Here are photos of the burned bus [voir photos sur le site] [...]"

*************************************************

Israël

- Trois députés arabes provoquent la fureur de la classe politique israélienne, Cyrille Louis (Le Figaro) - "pour avoir participé à une réunion avec les familles de plusieurs Palestiniens récemment impliqués dans des attaques au couteau ou à l'arme à feu".
http://www.lefigaro.fr/international/2016/02/05/01003-20160205ARTFIG00392-trois-deputes-arabes-provoquent-la-fureur-de-la-classe-politique-israelienne.php
"Trois députés arabes israéliens se retrouvent au cœur d'une tempête politique pour avoir participé, mardi 2 février, à une réunion avec les familles de plusieurs Palestiniens récemment impliqués dans des attaques au couteau ou à l'arme à feu. Jamal Zahalka, Hanin Zoabi et Basel Ghattas, élus sur les listes du parti nationaliste arabe Balad, ont notamment rencontré le père d'un des auteurs de la tuerie du bus 78, qui a coûté la vie à deux Israéliens le 13 octobre dernier dans un quartier de colonisation de Jérusalem-Est. «Les élus qui vont réconforter les familles de terroristes ne méritent pas de siéger à la Knesset», a tranché jeudi Benyamin Nétanyahou, qui a, dans la foulée, demandé que l'on examine les sanctions susceptibles d'être prises à leur encontre.
La réunion, qui s'est tenue à Jérusalem-Est, n'a dans un premier temps donné lieu qu'à une publicité réduite. Mais son évocation, jeudi, par la presse israélienne, a déclenché une curée générale. [...] Naftali Bennet, chef de file du Foyer juif, a pour sa part estimé que «cette visite constitue une tâche qui demeurera dans les annales de l'histoire d'Israël». Et l'Union sioniste (centre-gauche) a estimé que cette réunion «favorise le terrorisme».
Pour leur défense, les trois députés disent s'être bornés à recueillir les doléances de familles palestiniennes qui accusent l'Etat de retenir les dépouilles de leurs enfants abattus après avoir commis un attentat. «Elles réclament les corps pour pouvoir les enterrer, précisent les responsables de Balad dans un communiqué, et nous avons transmis leur demande au ministre de la Sécurité publique.» Mais l'argument n'a pas calmé la colère de la classe politique, qui ne digère pas les images tournées lors de l'entretien et diffusées sur la page Facebook du parti. Sur cette vidéo, on voit notamment le père d'un meurtrier palestinien saluer une rencontre «chaleureuse et productive», et se réjouir que ces députés «prêtent une oreille attentive aux souffrances des familles de martyrs». [...]
La suspicion est particulièrement vive à l'encontre du parti Balad, qui a fait liste commune avec les autres formations arabes lors des dernières législatives mais occupe une place singulière dans le paysage politique israélien. Anti-sioniste, il refuse le caractère juif de l'Etat d'Israël et réclame une large autonomie pour la minorité arabe dans les domaines de l'éducation, de la culture ou des médias. Par le passé, certains de ses dirigeants n'ont pas hésité à marquer leur solidarité avec le régime syrien, qui est techniquement toujours en guerre avec l'Etat hébreu. En mai 2010, Hanin Zoabi a par ailleurs suscité la fureur de la droite en participant à la Flotille pour Gaza. Elle est, depuis lors, régulièrement accusée de complaisance envers le Hezbollah ou le Hamas, qu'Israël et une large partie de la communauté internationale considèrent comme des organisations terroristes."

- Palestinien brûlé vif : un Israélien condamné à perpétuité, un autre à 21 ans de prison (AFP) - "Un tribunal de Jérusalem a condamné jeudi un jeune Israélien à perpétuité et un autre à 21 ans de prison pour leur participation au meurtre d'un adolescent palestinien brûlé vif en 2014" ; "Les noms des deux accusés, issus de familles ultra-orthodoxes juives, ont été gardés secrets parce qu'ils avaient 16 ans et étaient mineurs au moment des faits" ; "La cour doit encore se prononcer sur la santé mentale d'un troisième accusé, qui passe pour l'instigateur du crime : Yosef Haim Ben David, aujourd'hui âgé de 31 ans".
https://fr.news.yahoo.com/palestinien-br%C3%BBl%C3%A9-vif-isra%C3%A9lien-condamn%C3%A9-%C3%A0-perp%C3%A9tuit%C3%A9-autre-120719712.html

*************************************************

Gaza & Hamas

- Gaza : Israël et le Hamas s'épient, à nouveau prêts à l'attaque, Mike Smith (AFP) - Un militant gazaoui : "nous avons des roquettes. Tant qu'Israël reste sur ma terre, la résistance continuera". Sur "sa terre" en général, c'est-à-dire qu'il souhaite éliminer tout Etat juif, quelles qu'en soient les frontières.
https://fr.news.yahoo.com/gaza-isra%C3%ABl-hamas-s%C3%A9pient-%C3%A0-nouveau-pr%C3%AAts-%C3%A0-122632153.html
"Sa maison vient seulement d'être reconstruite après la guerre dévastatrice de 2014 dans la bande de Gaza mais qu'importe : Mohamed est prêt à une nouvelle confrontation avec Israël. "Je n'ai pas peur d'Israël", lance l'homme de 35 ans qui fait partie du Front démocratique de libération de la Palestine (FDLP, gauche) dans sa maison du quartier de Zeitoun, à Gaza, frappée par un raid aérien israélien.
Ce père de six enfants assure que les combattants palestiniens se préparent à une nouvelle guerre, en reconstruisant notamment des tunnels qui avaient été détruits en 2014 par Israël. La destruction des tunnels fut l'un des principaux objectifs de l'offensive israélienne. [...]
Le Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, s'est dit la semaine dernière prêt à une nouvelle guerre avec Israël, affirmant que les groupes armés palestiniens construisaient de nouveaux tunnels [...]. Même si une trêve avec Israël est en vigueur depuis août 2014, le chef du Hamas Ismaïl Haniyeh a affirmé que les groupes armés demeuraient capables de "réagir à tout instant à n'importe quel affrontement" avec Israël. "Si nous sommes attaqués via des tunnels depuis la bande de Gaza, nous réagirons avec force contre le Hamas, avec une force bien plus considérable que celle déployée" en 2014, a menacé en retour le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. [...]
Le mouvement islamiste [Hamas] est aussi sous la pression des jihadistes salafistes de Gaza, dont il tente de limiter l'infuence. Dans le camp de réfugiés de Chati, près de la ville de Gaza, un homme qui dit être le chef d'un groupe salafiste affirme qu'il est capable d'aller en Irak ou en Syrie pour combattre aux côtés du groupe jihadiste Etat islamique (EI).
L'homme à l'épaisse barbe, qui veut conserver l'anonymat, estime que le Hamas n'applique pas une version assez pure de l'islam. Selon lui, les salafistes ont lancé des roquettes vers Israël, malgré la trêve observée par Israël et le Hamas, pour venger certains de leurs compagnons arrêtés par le Hamas. "Notre jihad, c'est d'avoir la religion d'Allah sur le terrain", dit-il à l'AFP. "Nous combattons les mécréants pour atteindre cet objectif".
Mais pour Mohamed, du FDLP, l'ennemi c'est d'abord Israël. "Nous avons commencé avec des pierres", dit-il, en référence aux deux premières intifadas. "Maintenant, nous avons des roquettes. Tant qu'Israël reste sur ma terre, la résistance continuera"."

- Latest collapsed Hamas tunnel looks like it was meant to attack Israel (Elder of Ziyon) - "The tunnel was located "east of Deir al Balah." Since that is not so close to Egypt and not in an urban area, this indicates that this tunnel wasn't meant for smuggling weapons nor as part of a network of urban bunkers used to store weapons and travel from house to house during war. Meaning that this tunnel could only have been used for one purpose: to attack Israelis by tunneling under the boundary between Gaza and Israel, perhaps towards the communities of Kisufim or Re'im. Hamas' press release celebrating the deaths of the "martyrs" almost admits this, by saying "the men of the tunnels continue on the same path of jihad and sacrifice, ...both the defensive and offensive tunnels, which gives them the advantage of the resistance and enables them to painfully strike the enemy...""
http://elderofziyon.blogspot.fr/2016/02/latest-collapsed-hamas-tunnel-looks.html

- Le contrôleur critique ‘les graves défaillances’ sur les tunnels de Gaza (Times of Israel)
http://fr.timesofisrael.com/le-controleur-critique-les-graves-defaillances-sur-les-tunnels-de-gaza/
"Le contrôleur d’Etat a étudié l’establishment de la sécurité dans un rapport spécial jeudi sur les défaillances présumées dans le traitement de la menace des tunnels d’attaque transfrontaliers de la bande de Gaza vers Israël. Le rapport de Yossef Shapira contient des passages où il critique la gestion du gouvernement de la menace des tunnels qui a commencé à se faire sentir dès février 2014, c’est-à-dire à peu près 6 mois avant la dernière guerre à Gaza, où le Hamas a réussi à utiliser certains de ces tunnels pour attaquer les soldats en Israël. Le projet de rapport critique également l’approche du gouvernement sur le problème des tunnels dans le sillage de la guerre. [...]"

*************************************************

"Processus de paix"

- Palestinian Scholar Samir Said: The Jews Have a Criminal, Satanic Nature and Are the Enemies of Mankind (Al-Majd TV, 22 janvier, Vidéo 1mn45) - "In a January 22 Al-Majd TV interview, Palestinian scholar Samir Said talked about what he called the "criminal and Satanic nature" of the Jews and said that they were "the enemies of Mankind," who had "killed 70 prophets in a single day." Said is a member of the Jerusalem Committee of the International Union of Muslim Scholars (IUMS)."
http://www.memritv.org/clip/en/5297.htm

*************************************************

Judée-Samarie

- La détention d’un universitaire critique de la direction palestinienne prolongée (AFP & Times of Israel)
http://fr.timesofisrael.com/la-detention-dun-universitaire-critique-de-la-direction-palestinienne-prolongee/
"La Justice palestinienne a prolongé de 15 jours la détention pour les besoins de l’enquête d’un universitaire connu pour ses critiques acerbes à l’encontre de l’Autorité palestinienne après des propos jugés offensants visant le président Mahmoud Abbas.
Abdel Sattar Qassem avait récemment évoqué sur le plateau de la télévision Al-Quds la coopération sécuritaire entre les forces de sécurité palestiniennes et israéliennes. Il avait alors cité les « lois révolutionnaires » de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), rappelant que cette charte prévoyait la mort par balles pour quiconque communique avec l’ennemi. L’universitaire, professeur à al-Najjah, la grande université de Naplouse dans le nord de la Cisjordanie, a ajouté, citant le règlement de l’OLP, que le mandat du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas avait expiré. Ce mandat a pris fin en 2009, mais se poursuit faute d’élection.
Des particuliers ont alors porté plainte contre M. Qassem pour « incitation contre les forces de sécurité » et « incitation au meurtre du président » et les forces de sécurité palestiniennes sont ensuite venues l’arrêter à son domicile à Naplouse mardi. [...]"

*************************************************

Syrie

- Syrie : la Russie n'arrêtera pas ses bombardements (AFP) - "Une fin de non-recevoir aux demandes de l'opposition syrienne à Genève, qui a dénoncé un "nouveau massacre" dans la région d'Alep (nord), où les forces pro-régime appuyées par l'aviation russe, progressent depuis lundi. Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), les Russes ont effectué 320 frappes depuis lundi dans ce secteur, tuant 18 civils mardi".
https://fr.news.yahoo.com/syrie-chef-lopposition-riad-hijab-attendu-%C3%A0-gen%C3%A8ve-095502990.html

*************************************************

ONU

- U.N. Rights Chief Urges Turkey to Investigate Shooting of Civilians (New York Times) - "Zeid Ra’ad al-Hussein, the United Nations high commissioner for human rights, said Turkish authorities should open an independent investigation of the shooting in the southeastern town of Cizre"; "Mr. al-Hussein acknowledged the “major difficulties” that Turkey faces in the southeastern part of the country, where security forces are engaged in operations against Kurdish militants".
http://www.nytimes.com/2016/02/02/world/europe/un-turkey-human-rights.html
- UN mildly scolds Turkey for murdering Kurdish civilians with white flag (Elder of Ziyon) - "Can you imagine the world outcry if this could have been blamed on Israel? There would have been an extraordinary UN session called. But for Turkey, hey, it's "shame on you"."
http://elderofziyon.blogspot.fr/2016/02/un-mildly-scolds-turkey-for-murdering.html

*************************************************

Point de vue

- L'originalité du mal, Julie Clarini (Le Monde des livres) - Abram de Swaan : "Eichmann était le pire exemple que Hannah Arendt aurait pu prendre : c’était en réalité un chasseur de juifs frénétique. Je sais qu’elle est très admirée en France pour ses travaux philosophiques, mais là, elle s’est trompée" ; "dans cette société allemande extrêmement policée, il y avait des trous, des compartiments, où tout était permis et où la barbarie était même encouragée comme un instrument d’Etat".
http://www.lemonde.fr/livres/article/2016/02/04/abram-de-swaan-il-y-a-chez-les-bourreaux-comme-une-absence-de-mentalisation_4858961_3260.html
"Chacun d’entre nous, dans une situation particulière, pourrait devenir un bourreau. C’est à cette doxa que s’attaque Abram de Swaan, professeur néerlandais de sociologie à l’université d’Amsterdam et à Columbia (New York), dans Diviser pour tuer, un essai savant et très documenté. Il y opère un retournement de perspective : pour analyser les processus de fabrication des criminels de masse, il faut s’intéresser à ceux qui ne sont pas devenus des meurtriers. Car ils existent, aussi."
"- Julie Clarini : Autrefois, les meurtriers de masse étaient vus comme des psychopathes. Avec son livre inspiré du procès d’Eichmann, en 1961, « Eichmann à Jérusalem », Hannah Arendt est à l’origine d’une autre thèse, la « banalité du mal », dont est sortie une vulgate : tout le monde pourrait, dans certaines circonstances, se transformer en bourreau. Qu’en pensez-vous ?
- Abram de Swaan : Tout d’abord, précisons que personne de sérieux n’a jamais dit que les criminels de masse étaient des psychopathes ou des monstres. Au contraire, j’ai lu les journaux intimes ou les mémoires des psychiatres déportés qui ont survécu aux camps de concentration : on les considérait plutôt comme des hommes ordinaires à qui on avait lavé le cerveau. Seule la presse populaire véhiculait peut-être cette image du monstre.
Autrement dit, les « situationnistes », ce courant de la psychologie sociale qui insiste sur l’influence de la situation dans les comportements humains, ont construit un ennemi qui n’existait pas. De plus, je ne crois pas que cette vision par Arendt des meurtriers comme des rouages de la grande bureaucratie de la destruction ait été originale pour l’époque. L’idée qu’il fallait se méfier des autorités, des ordres, était dans l’air du temps. De surcroît, Eichmann était le pire exemple que Hannah Arendt aurait pu prendre : c’était en réalité un chasseur de juifs frénétique. Je sais qu’elle est très admirée en France pour ses travaux philosophiques, mais là, elle s’est trompée. [...]
- Y a-t-il moyen de déterminer ces différences psychiques [entre homme ordinaire et bourreau] ?
- La documentation est essentiellement judiciaire, mais, dans ce cas, il y a toujours un biais car ces bourreaux sont des champions pour déguiser leur rôle actif et pour se faire passer pour des petits exécutants, pas très intelligents. Quand même, on peut faire une conjecture en s’appuyant sur tout ce qui est connu. La mienne est que les bourreaux diffèrent sous trois angles.
Primo, s’ils ont bien une conscience morale comme le prouve le fait qu’ils soient loyaux à leurs « camarades de crime », à leurs commandants ou à leur famille, c’est une conscience réduite à un cercle très restreint. Au-delà de ce cercle, ils ne connaissent pas d’obligation morale. Secundo, ils n’ont pas l’idée que ce qui leur arrive résulte en partie de leur choix ou de leurs actions : ça leur arrive… Ils ne se voient pas comme les auteurs de leur vie. Tertio, on constate chez eux une absence de toute empathie. Je me souviens d’un SS qui, voulant expliquer à quel point c’était terrible, disait que les cris lui étaient insupportables et qu’il avait du sang sur son uniforme : il ne faisait que parler de lui.
Voilà trois traits qu’il faut à mon avis commencer à regarder. Il y a chez eux comme une absence de « mentalisation », ce mécanisme qui permet à un individu d’interpréter ses gestes et ceux d’autrui comme étant liés à des états mentaux. La première phase de la vie, la petite enfance, est, à cet égard, fondamentale, fondatrice même. On peut envisager que cette absence soit là depuis toujours ou qu’elle résulte d’une perte liée au contexte de brutalisation générale.
- Dans un entretien avec Gitta Sereny, Franz Stangl, ex-commandant du camp de Treblinka, dit qu’il « compartimentait » sa pensée pour survivre. Cette idée de la « compartimentation », appliquée à toute la société, est importante…
- C’est un concept clef pour mon analyse. Le sociologue Norbert Elias parle d’un effondrement de la civilisation pendant le nazisme. Je préfère parler d’enclaves de « décivilisation » : dans cette société allemande extrêmement policée, il y avait des trous, des compartiments, où tout était permis et où la barbarie était même encouragée comme un instrument d’Etat. Tout citoyen savait qu’il se passait là quelque chose de terrible mais ne savait pas exactement quoi. Au Rwanda, il y avait aussi des façons de séparer le temps et l’espace du meurtre, du temps et de l’espace normaux. Cette « compartimentation », il faut y être attentif. Hélas, les attaques terroristes en France nourrissent aujourd’hui les arguments de ceux qui ont tendance à compartimenter la société toujours davantage."

Partager cet article

Repost 0
Published by Occam
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Boucle d'Occam
  • La Boucle d'Occam
  • : Chaque jour, une Boucle reprend l'actualité de France et du Moyen-Orient autour des thèmes d'Israël et de l'antisémitisme.
  • Contact

Recherche

Pages