Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 novembre 2016 4 03 /11 /novembre /2016 22:25
Attentat Beit El
 
- 3 soldats israéliens blessés dans une attaque à main armée près de Beit El (Times of Israel) - "Les médias palestiniens ont annoncé que l’homme armé qui a blessé trois soldats israéliens à un checkpoint proche de Ramallah était un policier de l’Autorité palestinienne de Qabatiya, près de Jénine, dans le nord de la Cisjordanie" ; "Le groupe terroriste palestinien du Hamas a salué l’attentat, le qualifiant de « message fort face aux crimes israéliens »."
http://fr.timesofisrael.com/2-soldats-israeliens-blesses-dans-une-attaque-a-main-armee-pres-de-beit-el/
- Cisjordanie : trois soldats israéliens blessés après une attaque à l'arme à feu (i24) - "Trois soldats ont été blessés, dont un grièvement, dans une attaque à l'arme à feu lundi après-midi par un terroriste nommé Muhammad Turkman, appartenant à l'unité d'élite de la police palestinienne qui avait accès à un point de passage réservé aux politiques, juges et policiers palestiniens".
http://www.i24news.tv/fr/actu/international/moyen-orient/128997-161031-israel-tirs-sur-des-soldats-dans-la-region-du-golan-aucun-blesse

- Fatah glorifies PA Police officer-turned-terrorist: "Heroic Martyr" (PMW) - "Emphasizing his position with the Palestinian Authority Police, Mahmoud Abbas’ Fatah Movement glorified the perpetrator of yesterday's terror attack as a “heroic Martyr” and “the Martyr police officer”. Terrorist Muhammad Turkeman shot and wounded 3 Israeli soldiers".
http://www.palwatch.org/main.aspx?fi=157&doc_id=18944
- The only place where police are praised for attempted murder (Elder of Ziyon) - "The official Fatah Facebook page praises Muhammad Turkeman, the PA police officer who shot and wounded three Israeli soldiers at a checkpoint on Sunday, calling him a "hero martyr." In normal countries, police officers are praised for saving lives, not attempted murder. And Turkeman (whose ancestors are from Turkmenistan*, not the area around Palestine) is not even the first police officer to shoot at Israelis at a checkpoint near Beit El. Amjad Sukkari performed a nearly identical attack in January, also wounding three Israelis. And he was praised too".
http://elderofziyon.blogspot.com/2016/11/the-only-place-where-police-are-praised.html

- Where's the Coverage? Palestinian Police Officer Commits Terror Attack (CAMERA) - "This is not the first instance of PA security forces perpetrating a terrorist attack"; "What that Palestinian state might look like can perhaps be discerned from its institutions and apparent values and those tasked with upholding them".
http://blog.camera.org/archives/2016/11/wheres_the_coverage_palestinia_17.html

******************************************
Autorité palestinienne

- La rivalité Abbas – Dahlane est une sitcom palestinienne avec d’immenses conséquences, Avi Issacharoff (Times of Israel) - "pourquoi Abbas s’est-il jeté dans les bras des Frères musulmans, et peut-être même dans ceux du Hamas, quelques jours à peine après avoir été traité de traître par un haut responsable du Hamas dans la bande de Gaza ? La réponse est simple : Mohammad Dahlane. Cet ancien responsable important du Fatah, qui a défié Abbas pendant des années, a réussi cette semaine dans des domaines où même le Hamas avait échoué. Il a réussi à avoir Le Caire de son côté dans son combat contre Abbas, et a prouvé à quel point le statut d’Abbas était faible et précaire dans le monde arabe. De plus, Dahlane a organisé une série de manifestations en Cisjordanie contre l’AP et Abbas, auxquelles ont participé des centaines de militants du Fatah".
http://fr.timesofisrael.com/la-rivalite-abbas-dahlane-est-une-sitcom-palestinienne-avec-dimmenses-consequences/

******************************************
"Processus de paix"

- PA official defends naming school after mastermind of Munich Olympics massacre (PMW)
http://www.palwatch.org/main.aspx?fi=157&doc_id=18941
   "Following Palestinian Media Watch's report on a new Palestinian Authority school named after Salah Khalaf, one of the planners of the murders of the 11 Israeli athletes at the Munich Olympics in 1972, District Governor of Tulkarem Issam Abu Bakr, who is a PA official, defended the naming of the school after the terrorist.
    After the Israeli Prime Minister's Arabic spokesman Ofir Gendelman responded to PMW's report and tweeted about the naming of the "Martyr Salah Khalaf School," the PA official replied with praise for the terrorist and others like him, stating that Palestinians will never forget them:
   "The occupation is deluded if it thinks that the Palestinian people can change its culture and forget its leaders, Martyrs Yasser Arafat, Khalil Al-Wazir (Abu Jihad), Salah Khalaf, and a great number of the fighters who sacrificed their blood for the freedom, independence, and establishment of the independent Palestinian state whose capital is Jerusalem." [Ma'an, independent PA news agency, Oct. 26, 2016]
    Fatah also glorified the Munich Olympics massacre this week, honoring Muhammad Daoud Oudeh, another of the planners of the terror attack, boasting that they "executed" the Israeli athletes "in the heart of Germany" [...]"

******************************************
Egypte

- Quatre soldats égyptiens tués dans le Sinaï (AFP) - "Les quatre soldats ont été tués au cours d'opérations militaires conduites autour des localités d'El-Arich, Rafah et Cheikh Zoueid, non loin de la frontière avec la bande de Gaza, selon le général de brigade Mohamad Samir. Six jihadistes ont été tués au cours de ces opérations et d'autres ont été arrêtés, selon la même source. Toujours à El-Arich, trois policiers et trois civils ont par ailleurs été blessés quand un kamikaze a fait exploser son véhicule près d'un convoi des forces de sécurité, a indiqué le ministère de l'Intérieur. L'EI a revendiqué cette attaque".
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/10/30/97001-20161030FILWWW00169-quatre-soldats-egyptiens-tues-dans-le-sinai.php

******************************************
Liban, Syrie & Hezbollah

- Le Liban élit un allié du Hezbollah à la présidence (Times of Israel) - "Le nouveau président libanais Michel Aoun a inclus dans son discours de prise de fonction un avertissement à l’« ennemi » israélien".
http://fr.timesofisrael.com/le-liban-devrait-elire-a-la-presidence-un-allie-du-hezbollah/
- Portrait de Michel Aoun, le nouveau président libanais proche du Hezbollah (i24) - "Figure de la lutte le confessionnalisme et la corruption, il est qualifié d’opportuniste par ses détracteurs et se voit également reproché le népotisme dont il fait preuve et qu’il était supposé combattre, en nommant des membres de sa famille à des postes clés. Dans un nouveau coup de théâtre dont il est coutumier, il signe le 6 février 2006, un document d'entente avec le Hezbollah. Le dirigeant Hassan Nasrallah lui apportera par la suite son appui total pour l'élection présidentielle" ; "Cette nouvelle alliance, entre le chef du parti terroriste et le désormais nouveau président libanais, représente une menace supplémentaire à laquelle Israël doit faire face. La victoire du général a d'ailleurs été décriée par de nombreux médias israéliens. Le quotidien Israel Hayom proche du gouvernement, a tenté quelques jours avant l’élection de décrypter les enjeux d’une telle entente : "L’Iran étendra sa mainmise sur le Liban, personne ne dérangera le gouvernement en demandant le désarmement du Hezbollah et de remettre ses armes à l’Etat." Le journal israélien précise que "les Saoudiens seront furieux que le niveau d’alerte en Israël concernant le Liban monte d’un cran"."
http://www.i24news.tv/fr/actu/international/moyen-orient/128998-161031-portrait-de-michel-aoun-le-nouveau-president-libanais-proche-du-hezbollah
- Liban : Hariri va tenter de concilier les extrêmes (AFP) - "Saad Hariri, principale personnalité sunnite libanaise, est redevenu jeudi Premier ministre après une éclipse de cinq ans, mais le plus dur reste à faire: former un gouvernement regroupant des courants politiques opposés" ; "« L’opinion dominante, c’est que le Hezbollah et l’Iran sont les grands gagnants, » confie le chef de la faculté des sciences politiques de l’Université américaine de Beyrouth".
http://fr.timesofisrael.com/liban-hariri-va-tenter-de-concilier-les-extremes/

- Syrie : 41 civils tués dans des tirs des rebelles (AFP) - "L'envoyé spécial des Nations unies pour la Syrie, Staffan de Mistura, s'est dit "horrifié" et "choqué" par ces tirs, évoquant de possibles "crimes de guerre"."
https://fr.news.yahoo.com/syrie-38-civils-tu%C3%A9s-tirs-rebelles-%C3%A0-alep-095409348.html

******************************************
Afghanistan

- Afghanistan : 30 civils tués dans un raid de l'Otan à Kunduz (i24) - ""J'ai le coeur brisé. J'ai perdu sept membres de ma famille. Je veux savoir, pourquoi ces enfants innocents ont été tués. Étaient-ils des talibans ?", a lancé Taza Gul, un travailleur manuel de 55 ans". Et il s'agit d'un bombardement occidental. A quand les manifestations et les appels à une enquête de l'ONU ?
http://www.i24news.tv/fr/actu/international/moyen-orient/129274-161103-afghanistan-30-civils-tues-dans-un-raid-de-l-otan-a-kunduz

******************************************
Yémen

- Yémen : 60 morts dans des raids contre un centre de détention (AFP) - "Soixante personnes, en majorité des détenus, ont été tués dans l'ouest du Yémen dans des raids aériens attribués à la coalition arabe sous commandement saoudien" ; ""Nous nous apprêtions à nous coucher lorsqu'une frappe nous a visé. Nous avons fui et une deuxième frappe nous a touché à nouveau, au même endroit", a déclaré un blessé à l'AFP" ; "Samedi encore, au moins 17 civils sont morts dans le sud-ouest du Yémen lors de raids aériens de la coalition arabe".
https://fr.news.yahoo.com/y%C3%A9men-60-morts-raids-contre-centre-d%C3%A9tention-125449333.html

******************************************
Points de vue

- Pourquoi j'ai décidé de boycotter le nouveau film de Ken Loach, Claude Askolovitch (Slate) - "Ce qui m'arrive, moi, cinéphile, qui doit dire au revoir à Loach, résume la condition du juif de gauche, dans notre époque tordue".
http://www.slate.fr/story/127418/juif-gauche-film-ken-loach
   "[...] Je n'irai pas, parce que Loach me blesse. De toutes ses colères, il en est une que je ne supporte plus, ou plutôt : dont je ne supporte plus les conséquences. Par amour des Palestiniens, Loach a décidé que l'État d'Israël devait devait être retranché de l'humanité commune. Il fait partie des organisateurs du boycott de l'État juif. Un boycott complet définitif, n'excluant pas même les artistes, les universitaires, les intellectuels, tous renvoyés à une culpabilité commune, tous n'étant que des déclinaisons ou des appendices de la politique de Benjamin Nétanyahou.
    Cela fait des années que cela dure. Que Loach répond méchamment à ses admirateurs israéliens qui lui demandent de faire la différence, de comprendre qu'ils ne sont pas la politique de leur gouvernement. Il n'en démord pas. Il ne va pas en Israël, refuse que ces films soient célébrés là-bas, encourage ici le rejet de ces Israéliens qui pourtant, sur la question palestinienne, pensent comme lui [...]
    Le refus de tout contact, l'expulsion de la normalité de tout Israélien, quel qu'il soit, quoi qu'il pense, va bien au-delà de la détestation d'une politique. Loach ressemble à un mauvais judoka égyptien. Il ne serait pas un homme admirable, je n’y prendrais pas garde. Mais c'est justement parce qu'il est admirable, c'est justement parce que je suis en accord spontané avec lui, sur – comment quantifier cela – 80, 95% de ses positions, que je n'irai plus le voir. Parce que même Dieu, nous dit la Bible aurait épargné Sodome pour une poignée de justes. Loach est plus grand que Dieu. Il ne voit aucun juste, aucun être humain, sur la scène israélienne ?
    Ce refus absolu me renvoie à d'autres refus. Israël est le juif des nations, c’est un vieux débat. Je ne crois pas que Loach soit antisémite. Sinon, je n'y prendrais pas garde. Au contraire: il est un des humanistes les plus intransigeants ce cette planète. Mais c'est justement parce qu'aucune injustice ne le laisse indifférent, que son son appel militant à exclure du possible chaque habitant de pays où vit une part de ma famille (et ils sont, là-bas, des électeurs de gauche, et détestent la droite bondieusarde et préfasciste israélienne plus encore que Loach peut la détester, puisqu'ils la subissent) est horrible. Un ami du genre humain, un ami incontestable du genre humain, est l'ami de tout le genre humain, sauf de l'Israélien. L'Israélien  ne souffre pas. L'Israélien ne milite pas. L'Israélien n'a pas de conscience de classe. L’Israélien ne subit pas la violence. L'Israélien est sans excuse. L'Israélien ne mérite pas Loach. Me voilà donc, désolé, forcé de me dire Israélien. Je ne le mérite pas non plus.
    Ce qui m'arrive, moi, cinéphile, qui doit dire au revoir à Loach, résume la condition du juif de gauche, dans notre époque tordue. Nous sommes, sauf à fermer les yeux sur nos tourments, forcés de choisir entre nos vérités. Nous pouvons, ou bien, nous couper de notre idéal, considérer que Ken Loach est un salaud et toutes les vraies gauches – n'est-ce pas Monsieur Corbyn – potentiellement antisémites... [...]
    Ou bien nous pouvons nous couper de notre imaginaire et de notre intime, faire comme si Israël ne nous concernait pas, prétendre que les mille liens qui nous attachent à ce pays n'ont aucune importance, et rester dans la danse du progressisme farouche et immaculé. Être des résistants! Ainsi, en 1968, joli mois de mai, les juifs gauchistes s'étonnaient mais ne disaient rien, de trouver à la Sorbonne, au cœur de tous les fatras sublimes du temps, une littérature antisioniste qui ne faisait aucune part à leur histoire propre. Il y a peu, les indignés israéliens, qui occupaient les rues parce que la spéculation immobilière leur interdisait Tel Aviv, ne savaient pas s’ils seraient acceptés par les Indignés de la maison mère, gauchistes espagnols qui faisaient mine d’ignorer que la conscience de classe, les réflexes générationnels, n’ont pas d’origine… Il faut, Israélien, pour être admis en progressisme, vomir spécifiquement son pays, ce qu’on ne demande à aucun internationaliste. Il faut, juif, pour chanter l’Internationale avec les autres, déchirer son histoire, ce qui n’est demandé à personne…
    Nous, juifs de gauche, ne ne sommes pas forcés de hurler avec les loups. Mais nous devons tolérer. Soit, accepter ce que Benjamin Nétanyahou nous représente… un peu. Soit admettre que le plus merveilleux des cinéastes puisse gloser, comme un étourneau  politique, sur «la complicité de leaders sionistes» avec le nazisme – il a dit ça aussi, sans être repris: on ne répond pas à Ken Loach. Nous revivons avec Loach que ce que nous avons déjà connu avec Stéphane Hessel, paix à son âme, qui trouvait l’occupation allemande au temps du nazisme singulièrement plus «inoffensive» que l’occupation israélienne en Palestine.. Un homme, unanimement admiré dans notre famille, s'arrange, régulièrement, pour nous écorcher, en parlant comme un idiot de ce qui nous fait vivre et souffrir.
    La plupart du temps, nous, les derniers juifs de gauche, n'en parlons pas. Cette fois, je sors du placard. Je n’en fais pas des tonnes. Simplement, je n'irai pas. C'est, quand j'y réfléchis, peut-être stupide. Après tout, je ne me suis jamais interdit Céline ou Drieu (Drieu qui m’ennuie, pardon) sachant que ces deux là était antisémites, et avec d'autres conséquences… Mais justement. Loach n'est pas Céline. Loach est à moi. Il est ce que j’ai de plus admirable, si Israël est parfois ce que j’ai de plus tendre. [...]"

- World is silent, except when it comes to Israel, Ben-Dror Yemini (Ynet) - "Millions are being killed around the world, but nearly all protests, articles and rallies are against Israel; this manipulative and poisonous protest paves the way for the world’s silence in light of the massacres and crimes that are really taking place".
http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4872522,00.html
   "The massacre in Mosul and its surroundings has already begun. Everyone is killing and massacring everyone. Not just ISIS. The world is watching. The world knows. And the world is keeping quiet. Only several weeks ago, it happened in Aleppo in Syria. The big hospital was ruined. The world knows, watches and keeps silent. [...]
    It didn’t start today. Since World War II, 86 million people have been killed, and mainly slaughtered. According to a study of the American Public Health Association, the figure is 190 million. Five million in Congo. And the world kept quiet. A million during the Russian invasion and control of Afghanistan. And the world kept quiet. Three million in Bangladesh’s war of independence. And the world kept quiet. About half a million in Algeria’s war of independence. And the world kept quiet. Millions of children, refugees and hungry people in Nigeria and Somalia, because of jihad, and the world kept quiet. Most of these wars included similar—and even more serious—massacres than the one taking place in Syria. And the world kept quiet.
    Just to put things in proportions, 80,000 to 120,000 people have been killed in all of Israel’s wars against Arab countries, and about 12,000 were killed as part of Israel’s control over the Palestinians. A majority of the people killed in the world are innocent. An absolute majority of those killed in Israel’s wars against the Palestinians are either fighters or terrorists.
    But let’s not say that the world in general, and the free world in particular, does not have a conscience. On the contrary: a protest is going on. A protest against Israel. Almost exclusively against Israel. Millions are being killed in the world. But the protests, the articles, the rallies are mainly against Israel. Most of the resolutions of the United Nations’ Human Rights Council, in its previous and current round, are against Israel.
    While Israel’s contribution to world violence is insignificant, most of the world’s protest is against Israel. Masses filled up the squares of London, San Francisco, Paris and Amsterdam in protest of Israel’s “massacre” of the Palestinians, a massacre that never happened. There have been nearly zero protests against the rest of the massacres in the world.
    When it’s not about Israel, the world is not only silent, it is also hypocritical. Over the last weekend, protestors disrupted an event on a campus in London in which an Israeli was slated to perform. The protestors came from the countries which carry out the greatest massacres, and were joined by young members of the British Left and the Labour Party [...]
    One can understand why international bodies are keeping quiet in light of real crimes in the world, while incessantly condemning Israel. These bodies have a dark majority. The problem is that those who are supposed to deal with human rights are joining this dark majority. And when representatives from Israel participate in international forums and talk about Israel’s crimes in front of representatives of the countries responsible for crimes against humanity, and when they address left-wing organizations in the world that are staying silent in light of the real crimes and are only condemning Israel, they are aiding to this enormous fraud. This is not concern for human rights; this is a moral crime."
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Occam
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Boucle d'Occam
  • La Boucle d'Occam
  • : Chaque jour, une Boucle reprend l'actualité de France et du Moyen-Orient autour des thèmes d'Israël et de l'antisémitisme.
  • Contact

Recherche

Pages