Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 08:32
Protective Edge

- Gaza : le Hamas prévient qu'il ne fera "aucune concession" à Israël (AFP)
https://fr.news.yahoo.com/gaza-combats-baissent-intensit%C3%A9-washington-esp%C3%A8re-cessez-feu-053330692.html
   "Le Hamas palestinien a prévenu samedi qu'il ne ferait "aucune concession" à Israël alors que se poursuivent les hostilités dans la bande de Gaza. "Il n'y aura pas de retour en arrière. La résistance va se poursuivre de toutes ses forces. L'intransigeance de l'occupant (israélien) ne lui apportera rien et nous ne ferons aucune concession sur les exigences de notre peuple", a affirmé dans un communiqué Fawzi Barhoum, un porte-parole du mouvement islamiste à Gaza. [...]"

- Derrière la reprise des combats se joue la levée du blocus dans la bande de Gaza, Hélène Sallon (Le Monde) - "Vendredi soir, les Etats-Unis ont dit regretter que le Hamas « continue à formuler des exigences maximalistes »."
http://www.lemonde.fr/international/article/2014/08/09/derriere-la-reprise-des-combats-se-joue-la-levee-du-blocus-dans-la-bande-de-gaza_4469512_3210.html
   "[...] Le porte-parole du Hamas, Sami Abou Zouhri, a justifié la décision du mouvement islamiste de ne pas reconduire la trêve. « Aucune avancée n'a été faite. Nous n'avons jusqu'à présent reçu aucun document présentant la réponse israélienne à nos demandes. , nous avons reçu un mémorandum de la partie égyptienne, et ce document ne répondait à aucune de nos requêtes – l'aéroport, le port, la zone-tampon, l'extension de la zone de pêche… Il n'y avait pas non plus de mention explicite de la levée du siège », a-t-il dit, accusant Israël de « traîner des pieds ».
   « Nous n'avons cependant pas fermé la porte et continuerons les négociations », a-t-il ajouté, alors que les pourparlers se poursuivent entre l'Egypte et les Palestiniens. Le Hamas, conscient qu'Israël ne souhaite pas réoccuper la bande de Gaza et l'en déloger, espère le forcer à accepter une nouvelle trêve sous conditions.
    Ni le médiateur égyptien ni les autres membres de la délégation palestinienne unifiée, notamment son chef, Azzam Al-Ahmed, un représentant du Fatah, le parti du président palestinien Mahmoud Abbas, n'ont réussi à faire baisser leurs armes au Hamas et au Jihad islamique. La poursuite des pourparlers est mise à mal.
   « Israël ne négociera pas sous les bombes », a mis en garde un responsable israélien. La délégation israélienne s'est retirée vendredi matin. Au sein du cabinet de sécurité israélien, certaines voix s'élèvent pour écarter le mouvement islamiste des négociations. La ministre Tzipi Livni a proposé de lever le blocus de Gaza contre le retour de l'Autorité palestinienne au pouvoir.
    Le ministère des affaires étrangères égyptien a assuré que « de rares points de désaccord » demeurent. Pourtant Israël refuse toujours une levée totale du blocus, tant que la bande de Gaza n'aura pas été démilitarisée. Il s'oppose notamment à l'exigence concernant la construction d'un port. La demande du Hamas offrirait à la bande de Gaza un point de transit pour les biens et les personnes hors du contrôle d'Israël et de l'Egypte. Elle est appuyée par une proposition européenne, encore assez floue, formulée par la France, l'Allemagne et la Grande-Bretagne (E3), qui prévoit une levée du blocus contre un plan de démilitarisation de la bande de Gaza.
    L'Union européenne et ses Etats membres, qui investissent plus d'un milliard d'euros par an dans le territoire palestinien, cherchent une solution pérenne pour la bande de Gaza. Cette proposition, qui reste à l'état d'un document de travail, inclut la construction d'un port et l'ouverture d'un couloir maritime vers Larnaca, à Chypre, placés sous la supervision d'observateurs européens, afin d'empêcher un réarmement du Hamas.
    L'Union européenne s'est également dite prête à repositionner les observateurs de sa mission Eubam au point de passage de Rafah, vers l'Egypte, parallèlement au déploiement de forces de la garde présidentielle palestinienne. La mission Eubam, composée de 70 hommes, avait été mise en place de 2005 à 2007. L'ouverture du point de passage de Rafah, vers l'Egypte, n'a toutefois pas été discutée au Caire, selon des sources palestiniennes.
    Israël refuse également, à ce stade, d'aborder la question de la libération de cent prisonniers palestiniens, notamment ceux élargis dans le cadre de l'accord Shalit en 2011 et arrêtés à nouveau par Israël en juin. Vendredi soir, les Etats-Unis ont dit regretter que le Hamas « continue à formuler des exigences maximalistes »."

- Palestine : la guerre intérieure Hamas-Fatah, David Kenner (Slate) - "Les relations entre Abbas et le Hamas sont de plus en plus tendues ; c’était déjà le cas avant l’éclatement du conflit à Gaza" ; "Si les fonds pour la reconstruction de Gaza sont filtrés par l’Autorité palestinienne, le Hamas aura sans doute peur de voir le Fatah l’utiliser pour renforcer sa présence sur le territoire – un soupçon renforcé par d’anciens responsables israéliens, qui laissent entendre que les forces de sécurité d’Abbas auront bientôt la possibilité de reprendre le contrôle de la bande de Gaza. La guerre va peut-être finir par se terminer, mais la lutte à venir pour le contrôle de Gaza sera plus déterminante pour l’avenir du Hamas" ; "Officiellement, le Hamas a fait la paix avec le Fatah, son principal rival palestinien – mais leur relation demeure empoisonnée par les soupçons : chaque faction pense que l’autre a pour but de l’affaiblir et de la dominer".
http://www.slate.fr/story/90727/palestine-guerre-interieure-hamas-fatah


France

- Gaza : des milliers de manifestants à Paris (AFP) - dans une dépêche antérieure : "Une dizaine de jeunes, vêtus de t-shirts jaunes, ont disposé en tête de cortège des mannequins représentant des cadavres et mimé des enfants apeurés sous le bruit des bombes".
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/08/09/97001-20140809FILWWW00130-gaza-des-milliers-de-manifestants-a-paris.php
- «Nous soutenons la Palestine, tout en étant français», Amandine Cailhol (Libération) - "Pendant près de trois heures, les messages de paix des uns ont croisé les appels à la résistance d’autres militants. «Boycott Israël», mais aussi «Hamas résistance, Jihad résistance»" ; "Autre cible des pancartes et slogans : le gouvernement. «Séparation du Crif et de l’etat», «Président pantin», «Hollande, t’es foutu, l’Intifada est dans la rue», tonnent les militants".
http://www.liberation.fr/societe/2014/08/09/nous-soutenons-la-palestine-tout-en-etant-francais_1078231
- Dans la manifestation en soutien à Gaza, le succès des appels au boycott d'Israël, Faïza Zerouala (Le Monde) - "Imen, l'une des animatrices du mouvement BDS France (Boycott, désinvestissement, solidarité), fer de lance du mouvement de boycott lancé en 2009 lors de l'opération Plomb Durci, raconte que depuis un mois leur page Facebook « explose d'encouragements et de demandes »" ; "A l'arrivée aux Invalides, BDS organise un flashmob. Plusieurs militants s'allongent à terre recouverts de draps blancs maculés de ketchup, pour symboliser les victimes palestiniennes".
http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/08/10/dans-la-manifestation-en-soutien-a-gaza-le-succes-des-appels-au-boycott-d-israel_4469637_3224.html

- Manifestation à Paris pour dénoncer les massacres commis par l'EI en Irak (AFP) - "Des centaines de personnes ont manifesté samedi à Paris à l'appel d'associations kurdes pour dénoncer les "massacres" commis par l'Etat islamique (EI) au Kurdistan irakien et appeler la communauté internationale à réagir". Oui, des centaines, soit environ dix fois moins que pour Gaza.
https://fr.news.yahoo.com/manifestation-%C3%A0-paris-d%C3%A9noncer-massacres-commis-lei-irak-201413171.html

Partager cet article

Repost 0
Published by Occam - dans Août 2014
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Boucle d'Occam
  • La Boucle d'Occam
  • : Chaque jour, une Boucle reprend l'actualité de France et du Moyen-Orient autour des thèmes d'Israël et de l'antisémitisme.
  • Contact

Recherche

Pages