Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 décembre 2009 1 21 /12 /décembre /2009 00:13
Israël

- Violences à Mea Shearim, Abe Selig (JP)
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1261244339498&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "Quelque 150 manifestants haredim (ultra-orthodoxes) se sont retrouvés, dimanche après-midi, au croisement des rues Shivteï Israël et Haneviim, dans le quartier de Mea Shearim de Jérusalem. Au programme : protestations contre le parking municipal de Karta, ouvert pendant Shabbat. D'après la police, un manifestant a été arrêté, vers 16 heures, après avoir attaqué un officier. Deux heures plus tard, les manifestants déplaçaient des poubelles dans la rue pour les incendier. [...]"

- Muscles de décembre, Stéphane Juffa (Mena) - "L’opération [de gel] en cours, n’en déplaise aux théoriciens de l’antisionisme, persuadés qu’Israël, qui est à peine un Etat à leurs yeux, ne peut prendre de décision constructive que sous la pression internationale, relève d’une prophylaxie à but essentiellement domestique. Netanyahou et Barack entendent faire comprendre à l’opposition d’extrême droite religieuse qui sont les chefs".
http://www.menapress.com/
   "Effervescence en Cisjordanie, où le gouvernement intensifie son action contre les constructions juives illégales, et celles qui ont été entreprises après le décret du gel des implantations. Pour clarifier les choses publiquement, des détails du plan musclé ont été discrètement remis à la presse, dont les organes ont tous fait leur une, ce dimanche matin. Sans entrer dans les détails tactiques de moindre importance, il faut retenir que les "violations documentées"
    Quant à Tsahal, elle constituera un cordon de sécurité et une réserve de renforts autour des sites visés. La présence d’aucun représentant des media ne sera autorisée dans la zone d’isolement ainsi créée. L’Armée versera aussi toutes ses compétences à la réussite des opérations ; y participeront les troupes régulières, les renseignements militaires, le Shin Bet, mais également l’aviation. Cette dernière effectuera des repérages aériens destinés à photographier les violations, à repérer les concentrations d’opposants, les sympathisants qui tenteraient de les rejoindre, de même que les auteurs de violences qui essaieraient de quitter les lieux.
    Les policiers ont reçu des ordres très stricts afin d’intervenir rapidement contre ceux qui s’attaqueraient aux forces de l’ordre, ou qui se livreraient à des actes de sabotage contre leur matériel. Les auteurs de la fuite médiatique mentionnent qu’ils ne possèdent aucune information quant à d’éventuels usages d’armes de la part des opposants au gel, mais que ce scénario ne peut malheureusement pas être écarté. L’un des maîtres mots du plan est "surnombre", l’intention du gouvernement et des forces de sécurité consistant à dissuader les opposants en les noyant, chaque fois, dans une masse de policiers et de soldats.
    Commentant ces mesures, le député de l’Union Nationale (très à droite), Arieh Eldad, professeur de médecine spécialisé dans la chirurgie reconstructrice et les grands brûlés, a déclaré que "les tactiques adoptées en vue du gel des implantations sont comme des viols brutaux". Les critiques fusent également de la part de ministres, même issus du Likoud. Silvan Shalom, vice-premier ministre et ministre chargé du Développement régional, a appelé "à mettre un terme à cette hystérie", ajoutant, "Fous, descendez du toit, il ne se peut pas que nous entrions ici dans une situation de guerre !" La ministre de la Culture et des Sports, Limor Livnat, a interpelé les chefs du cabinet dont elle fait partie : "Quelqu’un aurait-il osé agir de la sorte contre les Arabes-Israéliens, les bédouins ?"
    Au sein de l’équipe dirigeante, c’est le ministre de la Défense, Ehoud Barak, qui attire volontairement le feu sur lui, tandis que Binyamin Netanyahou s’efface un peu, après avoir déclaré le gel et affirmé qu’il serait respecté. Faisant face aux réprobations de la droite, Barak a mis en garde, ce matin, les habitants des implantations contre la possibilité d’un affrontement sur la Rive Occidentale (Cisjordanie). Il a ensuite précisé : "Tout ce qui est nécessaire de la part des leaders de l’Implantation et des habitants des implantations, c’est de respecter la décision du gouvernement relative au gel des nouvelles constructions pendant la période indiquée".
    Le plan divulgué à la presse exposait par ailleurs que les partisans du Grand Israël "considèrent ces évictions comme le début du désengagement (...)". Il semble que cette interprétation ne soit pas dénuée d’un certain fondement factuel. Il règne en effet dans l’air de la région le sentiment qu’un accord est possible avec l’Autorité Palestinienne. Un accord qui s’échafauderait autour de la proposition Olmert-Livni, et des longues négociations avec les Palestiniens qui l’ont précédée (et que nos divers rédacteurs ont régulièrement relatées pour vous dans ces colonnes).
    On reparle beaucoup de cette proposition, ces jours, tant en Israël qu’à Ramallah. Mahmoud Abbas a déclaré qu’elle avait été à deux doigts d’aboutir. Il a dit également, qu’en cas de gel réel, on pourrait faire la paix dans six mois. Dans l’Etat hébreux, le "plan Olmert" recueille régulièrement plus de soixante-dix pourcent d’opinions favorables dans les sondages. On peut en dire, en toute objectivité, qu’il fait office de consensus dans l’opinion pour une paix négociée avec le Fatah ; à la condition, bien entendu, que l’ordre soit maintenu en Judée et Samarie et que les activités terroristes ne reprennent pas. De Netanyahou à Kadima de Tzipi Livni, en passant par les travaillistes de Barak et à gauche d’iceux, tous réalisent que la paix est un objectif stratégique d’Israël, et que le plan en question constitue le meilleur tracé consensuel pour y parvenir.
    Cela explique le déploiement de force voulu par Netanyahou, qui rappelle forcément celui organisé par Ariel Sharon, en 2005, à l’occasion du retrait de Gaza. Des observateurs guidés par leurs émotions ont trop rapidement conclu que le gouvernement de Jérusalem avait cédé à un diktat de Barack Obama. Je suis persuadé qu’ils avaient tort, parce que les stratèges politiques d’ici avaient eu tôt fait d’identifier le nouveau président américain comme un grand toutou, qui aboie très fort mais qui ne mord pas. Netanyahou aurait fort bien pu se contenter de déclarer le gel et d’entreprendre quelques actions médiatisée sans suite pour calmer Washington. J’aimerais bien rencontrer un analyste qui me dise le contraire ; ce, d’autant plus qu’Hilary Clinton était préalablement venue dans l’ex-capitale du roi David ainsi qu’à Ramallah, affirmer aux deux camps que les négociations de paix devaient reprendre sans conditions préalables (sans attendre le gel).
    L’opération en cours, n’en déplaise aux théoriciens de l’antisionisme, persuadés qu’Israël, qui est à peine un Etat à leurs yeux, ne peut prendre de décision constructive que sous la pression internationale, relève d’une prophylaxie à but essentiellement domestique. Netanyahou et Barack entendent faire comprendre à l’opposition d’extrême droite religieuse qui sont les chefs. L’obliger à admettre que c’est le gouvernement légalement élu par le peuple, et non pas par le ciel, qui décidera, au moment opportun, de façon pragmatique, s’il faut se retirer de Cisjordanie et dans quelles proportions.
    Une fois ceci posé, la lecture des tensions actuelles avec les yeshivot ha-hesder, les 46 écoles hilkhatiques dont la plupart des étudiants font une partie de leur service militaire, devient aisée. Il s’agit de savoir qui décide et qui commande. De définir si, comme l’a affirmé un ministre religieux la semaine dernière, le pays devait effectivement être régi par la Torah. Ou par les lois de la Knesset ? De savoir si, à l’armée, c’est l’officier qui donne les ordres, ou le rabbin de la yeshiva. D’éliminer, et jusqu’à l’idée, qu’un soldat peut refuser d’accomplir une mission pour des motifs de foi ou de préférences politiques. [...]
    C’est ceux qu’on appelle les sionistes religieux, ceux qui tentent de composer entre les deux commandants en chef, et qui gèrent les yeshivot ha-hesder, qui font face au dilemme qu’ils devaient inévitablement aborder un jour ou l’autre. C’est leur intégration dans le reste de la société israélienne qui est remise en cause : ils doivent choisir si l’avenir de ce pays se décide au parlement ou dans les cours des grands-rabbins, et leur verdict va profondément influer sur la coexistence entre les laïcs et les pratiquants. Pour l’Etat, la question de la subordination ne se pose pas – ne peut pas se poser – dans l’armée d’un pays, entouré de forces hostiles, appelé chaque décennie à lutter pour sa pérennité."

- Tsahal : il ne s'agissait que d'un brouillon (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Tsahal-il-ne-s-agissait-que-d-un-brouillon_256567.html
   "Après l'avalanche de critiques qui a suivi la divulgation d'un rapport sur les tactiques à suivre pour assurer le gel des constructions en Judée et Samarie, Tsahal a précisé dimanche qu'il ne s'agissait que d'un brouillon préliminaire. "L'armée de défense d'Israël souligne que l'Administration civile, la police israélienne et les gardes frontières sont les autorités qui s'occupent des civils israéliens"."

*********************************************************************************************************************
Gaza & Hamas

- Tirs palestiniens sur des soldats de Tsahal à Nahal Oz (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Tirs-palestiniens-sur-des-soldats-de-Tsahal-a-Nahal-Oz_256541.html
   "Des Palestiniens ont tiré sur des soldats de Tsahal à Nahal Oz, au niveau de la ligne de séparation entre Israël et la Bande de Gaza. Il n'y a pas de blessés."

- Shalit: les parents implorent Netanyahu (AFP)
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/12/20/01011-20091220FILWWW00115-shalit-les-parents-implorent-netanyahu.php
   "Les parents du soldat israélien Gilad Shalit, entre les mains du Hamas, ont imploré le premier ministre Benjamin Netanyahu de "sauver" leur fils en concluant un accord d'échange de prisonniers avec le mouvement islamiste. "Nous nous adressons à toi dans un cri du coeur de dernière minute. Nous t'implorons de sauver notre fils. Sauve notre fils !", écrivent Noam et Aviva Shalit, dans une lettre remise dimanche au chef du gouvernement.
    "Nous nous adressons à toi, Premier ministre, avant qu'il ne soit trop tard car la négociation est arrivée à un point de non retour. Il n'y a plus que deux options: ou notre fils reviendra à la maison ou bien il sera abandonné au Hamas", plaident-ils. Depuis des semaines, la censure militaire israélienne impose un black-out sur les informations concernant les tractations menées entre Israël et le Hamas par le biais de l'Egypte et d'un médiateur allemand. [...]"

- Dossier Shalit : les négociations achoppent sur 10 terroristes (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Dossier-Shalit-les-negociations-achoppent-sur-10-terroristes_256526.html
   "Des responsables du Hamas ont indiqué au journal saoudien Okaz que les négociation avec Israël en vue de la libération de Guilad Shalit achoppent uniquement sur dix prisonniers palestiniens que Jérusalem refuse de libérer au motif qu'ils constituent un danger pour la sécurité nationale."

- Le Hamas aide les avocats qui engagent des poursuites contre Israël (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Le-Hamas-aide-les-avocats-qui-engagent-des-poursuites-contre-Israel_256551.html
   "Un comité mis en place par le Hamas aide les avocats européens dans leur recherche de crimes de guerre prétendument commis par Israël au cours de l'opération Plomb durci. "Nous avons donné à un groupe d'avocats indépendants en Grande-Bretagne des documents, des informations et des preuves sur les crimes de guerre commis par les dirigeants politiques et militaires israéliens, y compris Tsipi Livni", a déclaré Diya al-Mahdun, le juge à la tête du comité."

*********************************************************************************************************************
Judée-Samarie & AP

- Près de Jénine : arrestation de 2 terroristes qui détenaient des charges explosives (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Pres-de-Jenine-arrestation-de-2-terroristes-qui-detenaient-des-charges-explosive_256550.html
   "A un barrage de l'armée, près de Jénine, Tsahal a procédé à l'arrestation de 2 Palestiniens qui détenaient des charges explosives dans leurs affaires. Il n'y a pas de blessés."

- Jets de pierres sur des véhicules israéliens dans le Goush Etsion (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Jets-de-pierres-sur-des-vehicules-israeliens-dans-le-Goush-Etsion_256534.html
   "Des Palestiniens ont jeté des pierres sur des véhicules israéliens qui circulaient dans le Goush Etsion. Une femme a été légèrement blessée. Il y a des dégâts matériels."
- Violences en Judée et Samarie (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Violences-en-Judee-et-Samarie_256557.html
   "On signale des jets de pierres près de El Aroub au sud de Bethléhem. Il n'y a pas de blessés, mais des dégâts. Près de Nahliel, des Palestiniens ont lancé des cocktails Molotov et des pneus enflammés sur des véhicules israéliens. Il n'y a pas de blessés."

- Boycott arabe antijuif en Judée-Samarie, Yéochoua Sultan (Arouts 7)
http://www.actu.co.il/2009/12/boycott-arabe-antijuif-en-judee-samarie/
   "Le responsable de l’économie, au sein de l’AP, Hassan Abou Libda, s’est déclaré déterminé à freiner le passage des marchandises en provenance des implantations juives de Judée-Samarie. Selon lui, ce marché avoisine la somme de 500 millions de dollars par an. De nombreuses familles des localités arabes de la région doivent le maintien de leur niveau de vie à leur travail dans les implantations juives, tout particulièrement dans le secteur de la construction.
    Il a déclaré: « Le ministère de la Santé palestinien a confisqué, en guise de première démarche destinée à faire appliquer cette décision, pour 50 000 dollars de marchandises, qui ont été détruites. (…) Pendant le courant de la semaine, la police des douanes a confisqué sur l’ensemble du territoire des marchandises provenant des implantations juives pour une valeur de 148 248 shekels. » Il n’a pas précisé si les personnes qui détenaient ces marchandises ont été indemnisées."

***********************************************************************************************************************
Monde arabe

- Près de 140 millions d'Arabes vivent en dessous du seuil de pauvreté (Guysen)
http://www.guysen.com/news_Pres-de-140-millions-d-arabes-vivent-en-dessous-du-seuil-de-pauvrete_256562.html
   "Un rapport publié dimanche par le Programme de développement des Nations Unies et la Ligue arabe révèle que près de 140 millions d'Arabes vivent en dessous du seuil de pauvreté, et qu'il n'y a eu aucune diminution du taux de pauvreté dans la région arabe pendant les vingt dernières années. De plus, les chômeurs représentent plus de 50 % de la population dans la majorité des pays arabes."

- Yémen: 54 civils tués dans des raids aériens saoudiens, selon les rebelles (AFP)
http://www.lesechos.fr/depeches/monde/afp_00215366-yemen--54-civils-tues-dans-des-raids-aeriens-saoudiens--selon-les-rebelles.htm
   "Un porte-parole des rebelles zaïdites du nord du Yémen a accusé dimanche les forces armées saoudiennes d'avoir mené des raids aériens contre une localité frontalière tuant 54 civils. Ces informations n'ont pu être confirmées de source indépendante. "Un massacre a été commis par les Saoudiens dans le secteur de Razeh dans la province de Saada, ce (dimanche) matin", a déclaré dans un appel téléphonique à l'AFP à Dubaï ce porte-parole se présentant sous le nom de Ali. "La localité d'Al-Nadheer a été la cible de raids aériens et 54 civils, dont des femmes et des enfants, ont été tués", a-t-il ajouté. [...]"

************************************************************************************************************************
Europe

- Ashton : un mauvais départ, Herb Keinon (JP)
http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1261244342318&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull
   "Les relations entre Israël et le nouveau haut représentant de l'Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Catherine Ashton, ne présagent pas du meilleur. Le vice-ministre des Affaires étrangères, Danny Ayalon, a en effet déclaré samedi que l'Union européenne (UE) n'aurait pas plus de succès que Rome à rompre le lien entre les Juifs et Jérusalem. [...] Se référant à la possibilité que les Européens reconnaissent unilatéralement l'Etat palestinien avec Jérusalem comme capitale, Ayalon a prévenu qu'une telle tentative ouvrirait la porte à des actes unilatéraux similaires de la part d'Israël. "L'acceptation de décisions unilatérales modifiera les règles et Israël ne se verra plus obligé de suivre les accords et les arrangements passés depuis les accords d'Oslo", a dit Ayalon. "Israël aura la légitimité d'entreprendre ses actions de façon unilatérale." [...]"

- Pie XII : Israël demande à voir les archives du Vatican (Le Figaro)
http://www.lefigaro.fr/international/2009/12/20/01003-20091220ARTFIG00076-pie-xii-israel-demande-a-voir-les-archives-du-vatican-.php
   "La décision prise samedi par Benoît XVI d'élever au rang de «vénérable», dernier stade avant la béatification, Jean-Paul II et le plus controversé Pie XII, provoque des remous en Israël. Dimanche, l'Etat hébreu a demandé officiellement a consulter des archives historiques du Vatican concernant celui qui dirigea l'Eglise durant la seconde Guerre mondiale.
    En même temps qu'il élevait son prédecesseur, le pape a choisi de faire le même honneur à un personnage plus controversé. Eugenio Pacelli, qui dirigea l'Eglise catholique de 1939 à 1958 sous le nom de Pie XII, est accusé par plusieurs historiens d'avoir été totalement muet sur la question de l'Holocauste, même lorsque les Juifs de Rome furent déportés fin 1943. C'est pour ce motif qu'Israël s'est élevé, en 2008, contre la volonté de Benoît XVI de béatifier Pie XII. Le ministre israélien des Affaires sociales, Yitzhak Herzog, avait alors protesté, estimant que «le projet visant à transformer Pie XII en saint est inacceptable. Durant la Shoah, le Vatican savait pertinemment ce qui se passait en Europe (...) Le pape a gardé le silence et a peut-être fait pire, au lieu de s'élever, conformément au précepte biblique, contre le sang versé». [...]
    Dimanche, Israël a demandé à pouvoir consulter ces archives, qui ne seront normalement ouvertes aux chercheurs qu'en 2013. «Le processus de béatification ne nous regarde pas, c'est une question qui ne concerne que l'Eglise catholique. Quant au rôle de Pie XII, c'est aux historiens de l'évaluer et c'est pourquoi nous demandons l'ouverture des archives du Vatican durant la guerre mondiale», a expliqué le porte-parole des Affaires étrangères Yigal Palmor."
(les bâtiments construits illégalement) seront détruites lors d’opérations coup de poing. Que ce sont les Gardes Frontières, un corps militaire appartenant à la police, qui sont chargés des tâches de destruction et du contact avec les opposants.

Partager cet article

Repost 0
Published by Occam - dans Novembre 2009
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Boucle d'Occam
  • La Boucle d'Occam
  • : Chaque jour, une Boucle reprend l'actualité de France et du Moyen-Orient autour des thèmes d'Israël et de l'antisémitisme.
  • Contact

Recherche

Pages